Partagez | .
Du métal noir dans la montagne...
Messages : 850
Yens : 533
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 25

Progression
Niveau: 123
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rhadamanthys Non-validé

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Du métal noir dans la montagne...   Lun 15 Déc - 1:21


Le jour s'était levé sur les monts rocheux de la plus haute montagne de tout Kosaten depuis déjà quelques heures et avait illuminé celle-ci de ses rayons dorés pendant plus d'une demi-journée avant de se refléter sur les écailles d'une créature de la nuit, un être humanoïde dont le corps était couvert d'une armure aussi sombre que l'était son âme infernale... Sentant la clarté d'Hélios lui caressait l'arrière de la nuque, le juge des enfers se retourna doucement vers celui-ci tout en relâchant le bandit qui avait cru bon de s'attaquer à un homme recouvert d'une armure ailé seulement par ce que celui-ci était seul: s'était sans compter sans l'incroyable robustesse du surplis du wyverne qui, brisa net la lame de l'agresseur avant que la main de Rhadamanthys ne se referma sur la gorge du mortel. S'ensuivit une exécution aussi rapide qu'indolore pour le pauvre hère qui, dans sa folie ou sa faim, avait jugé bon de se jeter dans les griffes du juge des enfers.

Observant le soleil au loin dans le ciel, Rhadamanthys se permit de prendre un instant avant de lever sa main droite devant son visage afin d'en observer la bague qu'il portait à l'index: un anneau qui semblait des plus simples au premier regard mais qui, semblait briller d'une aura semblable à la sienne depuis que celui-ci avait gouté son cosmos depuis la bataille dans les grands canyons du royaume de Seika. Habitué au contact de son pouvoir: l'anneau brillait à chaque fois qu'il déclenchait le cosmos nécessaire pour réaliser ses décharges cosmiques de faible puissance tout en décuplant le pouvoir destructeur de celles-ci... La chose lui avait bien plu et, d'après l'un des maitres d'armes du palais du roi de Fuyu: on pouvait trouver une amulette dotée du même pouvoir au sommet de cette montagne, celle-ci était par un noble guerrier qui aurait péri en ces lieux par la force d'un mal ancien.

L'idée d'affronter les forces du mal de ce monde vint alors forger un sourire sur son visage austére avant que celui-ci ne tourne les talons en direction du sommet: il avait encore une bien longue ascension à faire avant d'atteindre ce qu'on lui avait décrit comme un temple ancien au plus haut des rocheuses. C'était là que se trouvait l'objet de sa quête et avec lui, un bon moyen de voir si ses entraînements sur dans l'archipel paisibles eurent été payant...

"Tremblez donc, force de cette montagne... Je viens pour vous !"

Terminât-il en venant faire furieusement briller son cosmos le long de sa silhouette ailé avant de bondir vers le sommet de la montagne tel une étoile noir d'obsidienne et de rage...


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Du métal noir dans la montagne...   Jeu 18 Déc - 20:54

A demi-nu sur le divan, les rayons du soleil parcourant le corps endoloris du guerrier, reprenait peu à peu conscience. Le jeune homme mit une main sur son visage, essayant de reprendre ses esprits, mais comment le pouvait-il ? Il arrivait tout juste d’un univers dont il ne connaissait rien, il ne savait même pas si d’autres ninjas l’avaient rejoins, juste qu’il était en train de se battre puis plus rien, le trou noir absolu.
Après quelques minutes de retour l’adonis se leva et, machinalement il remit ses vêtements, il ne savait pas tellement où aller, mais faire un repérage des lieux n’était pas une mauvaise chose si le ninja devrait attaquer (ou se faire attaquer). Il mit son armure avec le symbole de l’éventail dans son dos représentant son clan, les Uchiha.

Une fois la porte de l’auberge claquée, le jeune homme entreprit de naviguer vers les montagnes, un endroit pas accessible à tous et au moins il était sûr qu’il pourrait être tranquille pour réfléchir et faire le point. La pente était raide mais pas inaccessible pour le guerrier qu’était Kara, celui-ci avait enduré pas malles d’épreuves, alors marcher pour atteindre une montagne, c’était un jeu d’enfant.

D’un coup, l’Uchiha se stoppa net, un homme avait fait son apparition devant lui, tenant un autre homme par la gorge. La suite n’étonna guère Kara, l’homme le plus en avantage tua son antagoniste, les yeux de Kara se figeaient sur le corps inerte de l’homme tombant sur la route. A peine avait-il rendu sa sentence que le meurtrier fila en direction du sommet de la montagne, par curiosité et surtout par manque d’occupation, Kara se mit à suivre l’homme qui semblait porter lui aussi une armure.

Intrigué par cet homme, l’Uchiha partit à la recherche de ce chevalier en armure violette étincelante, il pouvait ressentir une aura malfaisante. Kara avait beau être dans un monde totalement inconnu, ses capacités de recherches et traçages étaient toujours intacte. Arrivé à la hauteur de l’individu, Kara engagea la conversation avec cet inconnu.

« Hé, le gars avec l’armure, retournes-toi »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Du métal noir dans la montagne...   Sam 20 Déc - 18:44

Plusieurs semaines, ou plusieurs mois s’étant écoulés déjà depuis son arrivée, la demoiselle aussi têtue qu’opiniâtre c’était finalement calmée. Se monde dont elle ne connaissait rien et pour lequel on : lui imposait un ‘camp’, il fallait l’accepter, le temps de regagner quelques forces et de s’en échapper ou, au moins, faire ce que l’avatar aurait fait. A défaut de celui-ci. Ce monde allait probablement sombrer dans la guerre et seul un avatar pourrait l’unifier, comme ils l’avaient déjà fais dans le sien. Quelle ironie que ce fut elle, et non lui, qui se retrouvas ici. Aang aurait été bien plus utile, ses dont innés d’avatar l’aurait protégés de cette perte de puissance, c’est obligé ! N’avait-il pas survécu cent années dans un bloc de gel alors qu’ilm n’était qu’un morveux tête en l’air et capricieux ?

Cette pensée l’avait décidée. Finalement, après tant d’opposition, la demoiselle s’acceptait a servir un seigneur féodal le temps qu’elle n’en aurait pas le choix et tant qu’on ne lui imposait pas de mauvaises choses. Des qu’elle le pourrait, oui, des qu’elle le pourrait, tout serait différent. La liberté qu’on lui laissa ensuite la surpris et elle pus ainsi sortir du royaume qu’officiellement elle servait et partit a la recherche immédiate d’une grotte, une caverne, un truc que des taupes-blaireau aurait creusés et squattés. Car quelque soit le monde, il y avait forcément des taupe-garou quelque part ! Etant les maitres naturels de l’élément qu’elle maitrisait si bien.

Ses pieds, nus, appréciaient le contact avec autre chose que de la roche polie, lorsqu’enfin elle avait atteint quelques terres sauvages et non entretenues par la néfaste civilisation. Loin des fermes et autres agglomérations paysannes. Rapidement, se contact changea, ses forces étaient plus équivalente a celles de quand elle était nommée la fripouille aveugle ; loin, tres loin de la maitrise du métal, entre autre chose. Pour autant elle pouvait juger que dans quelques heures, des montagnes se dresseraient dans le lointain et que, des le lendemain, la demoiselle pourrait entamer une recherche plus minutieuse d’une caverne quelconque, pour bien commencer les choses.

Ainsi elle marcha, sans se stopper, sans faire de pose. A quoi bon ! Vêtue de son armure et d’un chapeau de paille de style terriblement, fermier, et asiatique. La demoiselle entama une assenions lente et modérée, sans usage de magie quelconque, la force ne doit pas venir d’un usage constant de ceci après tout. Le sondes infimes transmises dans le sol lui avaient indiquée une petite caverne a quelques mètres, et de nombreuses galléries, de terriblement nombreuses galeries sous un bâtiment au quasi sommet du pic principal ! Un plan précis des galeries c’était déjà ‘dessiné’ dans son esprit alors qu’au petit matin la demoiselle trouva la première des galeries et s’y engouffra. N’y trouvant qu’un ours, ou plus exactement son cadavre. L’odeur pestilentielle ne l’empêcha pas de s’engouffrer et vers les onze heures elle sépara le corridor en deux manières de plus ne sentir cette horrible odeur et dormir un peu. Vers Dix sept heure, Toph se réveillas, enfin. Et repris sa recherche de taupe-blaireau. Mais cette grande galerie ne l’amena qu’a une impasse.

Une grande rage s’empara d’elle et d’une projection de la pomme de la main vers l’avant, tout en cognant son pied lourdement au sol, la demoiselle explosa la paroi en question, projetant de nombreux gravats vers deux personnes qui se trouvaient la, et que par ailleurs le poids de la paroi empêchait de présager. Du coup, impossible de les en protéger, de revenir en arrière ou quoi ! La demoiselle en armure n’avait plus qu’a espérer ne pas blesser ses derniers ! Et rester aussi stoïque que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 850
Yens : 533
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 25

Progression
Niveau: 123
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rhadamanthys Non-validé

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Du métal noir dans la montagne...   Mar 23 Déc - 1:07

Les ailes grandes ouvertes, la figure draconitique se posa lourdement sur la surface rugueuse et polie de la roche du sommet de la montagne: apparaissant sous les pieds du juge infernal avec l'apparence d'une route taillée directement dans les rocheuses... Posant un genoux au sol tout en repliant ses larges ailes dans son dos, le maître de la Caina apposa la paume de sa main droite sur la surface froide de la pierre: testant alors la sensation de celle-ci sous ses doigts, inspirant doucement en se demandant quel force avait pu écraser de la sorte l'épiderme minéral de ce lieu sauvage... Et ne put s’appesantir d'avantage sur la question car une présence naquit alors à ses cotés sans prévenir.

Ouvrant davantage les yeux, le spectre resta immobile tout en prêtant l'oreille à la voix qui vint lui caresser les tympans, se demandant comment celui-ci avait pu l'approcher d'aussi près sans qu'il ne ressente sa présence. Comme sortit de nul part, celui-ci était apparu dans son cercle de conscience avec autant de poids qu'une ombre ou qu'une pierre : si le propriétaire de cette voix avait été mu par des sentiments hostiles à son encontre, il aurait été difficile pour le juge de ne pas recevoir une lame dans la nuque mais, le sort en décida autrement car ce ne fut pas une lame qui le cueillit mais des mots qui, l'invitèrent alors à se retourner. La large silhouette de l'infernal se retourna lentement tout en se levant, ouvrant doucement ses sombres ailes d'obsidienne avant qu'il ne se dresse totalement face à celui qui l'avait interpellé: un jeune garçon vêtu étrangement et dans le front était couvert d'une plaque de métal argenté. Pénétrant son regard du sien, Rhadamanthys siffla doucement entre ses dents:

" Intéressant, je n'ai pas sentit ta présence avant que tu ne prennes la parole... D'où viens tu donc, petit ?"

Demandât le juge en le dévisageant: il ne ressemblait en rien à ce qu'il avait pu voir sur son monde malgré les millénaires qu'il avait vécus et pas même a quelque chose qu'il avait vu en cette terre riche d'étrangeté... Puis, une partie de la montagne explosa soudainement du coté droit du juge et filait vers lui sans crier gare sous la forme d'immense bloc de roche. Observant les lourds gravats tomber vers lui sans prêter attention au jeune homme à ses cotés, le spectre infernal poussa un long soupir avant de serrer les dents: son cosmos s'embrasa tout en levant le bras droit, l'auréolant de la puissance qu'il avait retrouvée avant de fracasser la plus grosse pierre qui lui fonçait dessus. Une étoile sombre explosa lorsque le poignet de Rhadamanthys fracassa la roche, expédiant la pierre affaiblie tout autour de lui et soufflant dans le même instant le nuage de fumée qui avait précédé cette déflagration rocheuse.

Le souffle grondant, la voix de Rhadamanthys s'éleva avec autorité tandis qu'il pointait un doigt accusateur vers l'endroit d'où provenait toute cette pierre et grognât alors sans voir totalement l'agresseur, ne percevons que ce qui semblait être un chapeau:

"Toi ! Sors de ta cachette et montres toi ou je viendrais te chercher ! "

Terminât-il en déployant pleinement ses ailes, prêt à bondir sur la personne qui avait déclenché cette attaque afin de la broyer entre ses poings ivres de violences...
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Du métal noir dans la montagne...   Mar 30 Déc - 11:05

L'homme présent devant le ninja dégageait une aura impressionnante et forcé l'assemblée à l'écouter. Son armure étincelé face aux rayons du soleil, quelque peu intrigué, Kara mit sa main sur sa pochette à Kunaï, au cas où celui-ci déciderait de l'attaquer. L'interlocuteur posa une question au ninja et avant même que celui ne puisse formuler une réponse, une explosion se forma sur le côté gauche de Kara.

Un cri de surprise émana du corps du jeune homme, le type en armure avait l'air de parfaitement s'en sortir, quant à Kara, sa blessure n'avait pas encore complètement cicatrisée et devinez quoi ? Elle s'était rouverte au contact de la pierre, bien évidemment l'adonis esquiva le reste des pierres. Après l'accalmie, la poussière avait disparu et laisser place à un petit champ de ruine, une ombre sortit de l'épicentre de l'explosion.

« Putain… On peut pas être tranquille deux minutes… »

Plongeant la main dans sa pochette située dans son dos, il en sortit un grand pansement qu'il mit sur sa plaie. Il dégaina son Wakizashi et reprit ses anciens réflexes de combat, il n'allait non pas bondir sur l'ennemi, mais se positionna de telle manière à pouvoir riposter en cas d'attaque. Sa « rencontre » en fit de même, ils n'étaient plus face à face, mais désormais côte à côte. Une étrange sensation prit le jeune homme et quelques images lui arrivaient sous forme de flash, il tournait la tête à l'emplacement du chevalier noir et découvrit un ninja.

« Kaga.. Kagawa ? »

Non ce n’était pas lui, le jeune homme fût intrigué pendant quelques instants, puis il reprit ses esprits et se concentra sur la personne qui l’avaient attaqués précédemment.

« Je ne vais pas répeter ce que viens de dire la personne à côté de moi, mais dans ton sens tu ferais mieux de sortir. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Du métal noir dans la montagne...   Mar 13 Jan - 16:46

Un épais nuage de poussière c'était soulevé. Toph ne c'était pas plus inquiétée que ça, en fait, le premier avait bouger a une vitesse bien suffisante pour tout esquiver, le second c'était juste fait frôler par un petit morceau de roche en plus. Bref, les deux montagnards a la bedaine absente s'en étaient habilement sortit et cela la jeune femme l'avait vus malgré l'incapacité visuelle émanant du soulevé de poudre de terre  et de roche mélanger. La voilà qui était plus dans son élément que n'importe lequel de ses habituées des grandes escapades en montagnes. Les deux se postèrent vers la demoiselle qui c'était pour sa part stoppée : leur vivacités indiquait rien de très bon et d'ailleurs, les deux c'étaient rapidement tournés vers elle, l'un d'eux sortant un quelque chose d'une poche. Toph était déjà prête a soulever un pilier de roche pour se protéger d'une attaque : Mais rien de tout ça. Le jeune homme ne fit que se soigner. Les inconnus qui semblaient par les propos d'un des deux, ne pas se connaître, étaient visiblement plus doux que des agneaux : Enfin, pas si méchant que leur supposée force pouvait indiquer.

Armée d'un sourire gêné et d'une main grattant sa nuque, la demoiselle repris sa marche de quelques pas, la poussière de roche retombant vers ce moment-là : « Héla Désolée ! Hahaha ! » Ouai bah, pas facile de savoir trop quoi dire elle vien de presque les tuer quand même. Mais c'était vraiment pas volontaire ! Son autre main et tournée vers eux, paume ouverte dans leur sens faisant 'non non' d'un mouvement de gauche a droite « Je ne pensais pas trouver quelqu'un derrière ! »

Son visage c'était aussitôt tourné vers celui qui avais eté blessé par l'assaut involontaire, remarque, ça ferait une super technique de combat ca ! Un sourie un peu plus désolé, hochant légèrement la tète de coté pour regarder vers le soleil, ou faire mine de regarder vers celui-ci. Kagawa ? C'est  une injure, une chose, un nom ? Sur ce point Toph ne savait que penser mais il n'est pas nécessaire de comprendre tous les mots dans une situation pareil pour comprendre qu'elle se faisait probablement deux connaissances, peut-être deux futurs amis. Tout trois inconnus les uns pour les autres et se rencontrant dans une super cour de récré, s'il n'en débouchait pas un pur jeu a la clef !

Par ailleurs tous droits revêtaient une armure, leur minerait était ressentit depuis la plante des pieds de Toph jusque dans son esprit et l'une d'elle la fit aussi réfléchir quelque peu. Avec sa maîtrise elle aurait peut-être pus s’amuser avec, en d'autres circonstances et si toute fois elle était toujours capable de maîtriser ceci, chose a laquelle elle ne c'était pas encore essayer. Par ailleurs, n’étant pas là pour sa et se devant d'être honnête envers ceux qu'elle venait d'agresser, la jeune femme reprit aussitôt la parole, après une coupure d'une ou deux secondes tout au plus « Je suis à la recherche de Taupe-Blaireau, Vous n'en auriez pas vus par hasard ? » Question on ne peux plus normale par chez-elle, l’espèce existant sous ce double nom, là, par contre, face à eux, elle risquait plutôt de passer pour une timbrée mais ne le savait bien évidement pas.

Le vent souffla, a cette altitude, rien de plus normale, et soulevas de nouveau la poussière rocailleuse installant une nouvelle fois un brouillard rocailleux sur la zone. Que pouvaient-ils faire là, ses deux combattants qui ne se connaissent pas, étaient-ils là pour les nombreux tunnels dans la montagne ? Des chasseurs de taupe-blaireau ou bien des aventuriers se croisant par hasard en touchant presque au but ? Kagawa indiquait alors probablement le nom de ce qu'ils venaient chercher ou du démon de légende protégeant cet artefact magique. Bref, il y avait certainement une folle historie derrière cette triple coïncidence.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 850
Yens : 533
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 25

Progression
Niveau: 123
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rhadamanthys Non-validé

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Du métal noir dans la montagne...   Sam 17 Jan - 2:57

La nouvelle venue fit doucement tonner sa voix et surprit le juge lorsque celui-ci essaya de capter son regard du sien malgré la distance qui les séparait: ce qu'il vit le surpris tandis qu'il reconnaissait pleinement cette couleur vide que nombreux chevaliers de son monde avaient eux aussi dans le regard. Le plus souvent, c'était à cause des assauts de son frère Aiakos dont l'une des attaques avait assez de puissance pour arracher l'un des cinq de son adversaire et cela de manière définitif: lorsqu'il utilisait l'incarné de son troisième oeil cosmique, il volait impitoyablement la lumière dans les yeux des pauvres âmes qui eurent la malchance de l'affronter et, bien qu'il doutât que cette femme n'ait jamais rencontré le juge du Garuda, était l'instar des victimes d'Aiakos, aveugle. Laissant celle-ci agiter ses mains dans le vide, il posa son regard sur le ninja a côté de lui et se retint de lui demander ce que pouvait être "Kagawa" lorsqu'il remarquât que le Shinobi était blessé... Cependant, il ne pouvait rien pour lui pour l'instant tant que les motivations de leurs agresseuses n'étaient pas encore réellement connu. D'une voix grave, il s'adressa au ninja tout en gardant un oeil du coté de celle qui venait de briser la montagne:

Si tu es capable de me suivre, fais-le mais si tu ne peux pas: je ne te transporterais pas. Cependant, je t'encourage à oublier cette blessure: je devine facilement que tu es perdu en ce monde et si tu veux connaitre les réponses qui pourraient t'éclairer sur cet endroit, suis-moi."


Dit-il avant de bondir dans un battement d'aile surpuissant, s'envolant alors dans les airs avant de retomber lourdement devant Toph: creusant un travers à sa chute tout en venant causer une onde de choc assez puissante pour que la maitresse de la terre puisse "voir" pleinement l'armure du spectre infernal et celui qui la portait. Mais bien sur, le juge des enfers ne le savait pas et se contenta de toiser cette jeune femme aux cheveux sombre et dont l'accoutrement lui donnait l'impression de voir une chevalière mélangé a une samurai du japon féodal... Étrange se dit-il avant d'élever sa voix puissante et sévère:

"Vous cherchez les taupes dans les montagnes ? Je doute que dans ce monde-ci, ces petites créatures soient capables d'éventrer les montagnes comme vous venez de le faire... Comment avez-vous fait ? Je n'ai pas senti votre énergie lorsque la roche a explosé et je serais bien surpris de savoir que vous fait ce miracle à mains nues s'en utiliser le cosmos."

Sifflât-il en jetant un regard a celui qui s'approchait prés de lui et soupira avant de prendre de nouveau la parole dans un léger grognement pour capter l'attention de son auditoire récemment formé:

" Je me nomme Rhadamanthys, juge des Enfers et spectre de la Wyverne de l'étoile céleste de la férocité. Et comme vous, je ne suis pas de ce monde: soyez les bienvenues à Kosaten, le monde où trois royaumes s'affrontent à l'aide des "élus", des gens qui comme vous et moi, ont été arraché à leurs patries et jeté dans ce monde privé de la majorité de leurs pouvoirs... Des questions ?"

Terminât-il avec un sourire amusé: il était dans ce monde depuis tellement longtemps qu'il venait à trouver la chose drôle quand lui le disait, lui qui avait rejeté cette idée si violemment à son arrivée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Du métal noir dans la montagne...   Dim 18 Jan - 10:59

La poussière causée par le souffle de l’explosion s’atténuant peu à peu, laissant place à un champ de bataille.Une jeune femme sortit de l’épicentre de l’explosion et s’approchait peu à peu des deux hommes en position de combat, prêt à attaquer tous deux. S’excusant plus profondémment pour le ninja qui était blessé, il se rendit compte qu’il avait parlé tout haut de son ancien camarade, Kagawa Uchiha.

Même le guerrier en armure s’interrogea sur Kagawa, ce qui mettait quelque peu Kara mal à l’aise. Néanmoins, le chevalier rompit ce moment gênant en s’adressant directement à l’Uchiha, lui demandant de le suivre s’il voulait découvrir des réponses. Le ninja se redressant pour prendre une posture normale ne disait rien pour le moment, il observait son interlocuteur, il ne lui faisait pas du tout confiance et voulait en apprendre plus sur lui.

Dans tous les cas, s’il aurait voulus tuer le ninja il l’aurait fait bien avant, même si la blessure de Kara était de faible importance, il aurait pu profiter de ce moment pour l’abattre. Le guerrier déploya ses ailes et fonça sur la jeune femme, répondant à sa question. Toujours silencieux, l’adonis observait les deux personnes se trouvant près de lui, quand enfin, le chevalier noir s’exprimait à son auditoire.

" Je me nomme Rhadamanthys, juge des Enfers et spectre de la Wyverne de l'étoile céleste de la férocité. Et comme vous, je ne suis pas de ce monde: soyez les bienvenues à Kosaten, le monde où trois royaumes s'affrontent à l'aide des "élus", des gens qui comme vous et moi, ont été arraché à leurs patries et jeté dans ce monde privé de la majorité de leurs pouvoirs... Des questions ?"

Le ninja resta bouche bée, il ne savait pas ce qu’il l’intriguait le plus, le fait qu’ils soient dans un autre monde que le leurs, ce qui laissait supposé qu’il y en a d’autres. Mais, la raison pour laquelle ils étaient là, c’était pour se battre ? C’était une perspective que le ninja n’imaginait pas ici, ou du moins il ne pensait pas se battre pour qui que se soit.

« Nous battre hein ? On dirait que même ici, les règles de notre monde nous rattrape, Juge des Enfers, tu as dit que tu pourrais avoir des réponses à mes questions, alors je te suirais, mais ne tante rien contre moi, en général je sais être reconnaissant dans ces cas là. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Du métal noir dans la montagne...   Mer 21 Jan - 23:35

Il y eu alors un mouvement peu habituel de la part d'un être humain. Il faut dire que le balancé d'air était plus une habitude de grands oiseaux ou bien même d'un certain maître de l'air.. Sur l'instant, Toph, pour qui la connaîtrait bien, parus surprise, bouleversée presque, ressentant un petit pincement au cœur, arque-boutant ses sourcils de presque rien. Son mouvement restait cependant assez clair, la force d'impulsion allant un peu vers l'arrière, comme pour quelqu'un qui bondirait... Celui-ci se dirigeait vers elle. Mais aucune réaction ne parus sur son visage outre celle indiquée et lorsqu'il retomba, la Toph avait lever un pied, s’apprêtant a contre balancer l'onde de choc. Une impulsion aussi forte ne pouvait qu'avoir cet effet. Il déclencha autour de lui une légère bourrasque qui ne décoiffa pas la demoiselle et restât aussi stoïque que possible. Nullement prête à combattre car rien en effet n'indiquait une attaque : Sinon, il l'aurait attaquer bien avant et l'attaquer sans raison impliquait de ce mettre a dos le troisième personnage ici présent. Bref, pas très stratégique.

Finalement, il prit la parole, l'air sur de lui, limite arrogant. Un personnage détestable. Toph grimaça en réalisant ceci. Heureusement il n’était certainement pas un grand roi ni même un prince. Même dans son monde. Une certitude que Toph gardait pour elle, même a l'autre bout du plus lointain des univers, le statut des gens se reconnaît rapidement dans leur facon de s'exprimer. Une chance d'ailleurs qu'ils parlent tous la même langue. Il l'interrogeas mais n'attendis aucune réponse. Voilà qui était fort impoli. Mais le jeune homme était pressé de se présenter et de se mettre au dessus des autres. Bien trop heureux de s’écouter plutôt que d’écouter autrui. Quel dommage, pourtant, un instant auparavant, un petit quelque chose chez lui avait suscité l’intérêt de la demoiselle mais c’était déjà enterré bien loin sous terre.

Le troisième répondit aussitôt, ses propos parurent plus censés et posés. Un jeune homme simple aux ambitions probablement de paix. Il ferait probablement un bon allié, lui. S'il était question de recrutement un jour. Néanmoins il ne devais pas être bien malin pour accepter de suivre se « Rhadada ». La demoiselle, mains sur ses hanches, fit mine de regarder droit dans les yeux l'arrogant, « Hé bien, Rhadada, juge des Enfers et spectre de la Wyverne de l'étoile céleste de la férocité. Voilà un titre bien pompeux et dépourvus de sens. » puis détourna son attention vers le plus humble. Allant même a faire quelques pas dans la direction de celui-ci : « Il serait plus sage que nous suivions ensemble ce juge, Manière de ne prendre aucun risque. Il ne m'inspire que peu de confiance et le nombre de galeries dans la montagne pourrait vous perdre tous deux assez facilement. »

A y repenser, le Cheval, enfin Dada, tout ce dont elle se souvenait du prénom d'ailleurs. Outre les nombreux titres suivant celui-ci, enfin bref, se mec là, lui faisait penser a elle gamine. Probablement avait-il sauter l’évolution comme bien des serviteurs de l'arrogance. L’époque ou elle devait et s’amusait a se cacher derrière se pseudonyme de fripouille aveugle. Son niveau actuel en maîtrise de la terre n’était d'ailleurs certainement plus aussi élevé qu'à l'époque. Il pourrait être amusant de le reprendre. Même la se serait tellement plus drôle et moins ennuyant que « juge des Enfers et spectre de la Wyverne de l'étoile céleste de la férocité. » Se stoppant a mi distance entre les deux hommes, mais toujours tournée vers le blessé des deux, celui qui avait dû éviter les roches. « Qui êtes vous, vous ? » Elle même ne c’était pas présentée. Cela lui donnait un certain ascendant sur ses compères. Connaître le nom est un appuis psychologique. L'ordre est important et ainsi parviendrait-elle peut-être a garder se succin avantages.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 850
Yens : 533
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 25

Progression
Niveau: 123
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rhadamanthys Non-validé

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Du métal noir dans la montagne...   Sam 24 Jan - 0:29

Si cette jeune demoiselle ne pouvait voir le visage de Rhadamanthys, celui-ci pouvait contrairement à celle qui était pleinement frappée de cécité: voyait pleinement l'expression de celle-ci à l'écoute de ses mots et la grimace qui barrait son visage sous le son de sa voix... Redressant un sourcil légèrement contrarié a cette preuve d'irrespect, il se devait de passer outre: combien de jeune élu était arrivé en ce monde dépossédé de leurs pouvoirs et aigri de leur arrivée ici-bas ? Pour cette fois, il passera l'éponge sur le comportement de cette demoiselle qui ne semblait pas être doté des manières propres aux grandes dames de son propre monde. Détournant les yeux de celle qui en plus d'être aveugle, avait perdu sa langue semblerait-il, pour s'intéresser au jeune ninja qui venait d'arriver à sa suite et qui semblait particulièrement intéresser celle qui avait creusé un trou aussi large dans la montagne: dans le dos de celle-ci, il pouvait clairement voir la taille de la faille et remarquât qu'il n'y avait pas de trace d'explosion ou autres forme de dégat provoqué par le souffle sur la tenue de la demoiselle. À moins de posséder une aura capable de repousser le souffle d'une possible détonation ou impact comme lui aurait provoqué en frappant la roche: il avait l'impression que la roche avait été simplement... Poussé ? Prenant son menton d'une main pensive, il se demandait si son imagination ne lui jouait pas des tours et se concentra alors sur les mots du shinobi.

" Je sens dans tes mots que tu as connu ta part de combat ainsi que de conflit, je me trompe . Ne crains rien: je ne te veux point de mal, je n'achève pas les blessés et je n'aurais aucun mérite de te porter outrage. Comme nombreuses d'élu avant toi, tes capacités devraient être au minimum de ce que tu étais capable d'accomplir avant et c'est pour cela que tu as été blessé lorsque la roche nous à surprise: j’espère cependant que tu es plus fort que ce que je puisse voir pour l'instant, ce monde est dur pour ceux d'entre nous qui ne sont pas capables de s'adapter à ce nouvel environnant ou qui ne savent pas où se trouve leur place désormais..."

Les derniers mots de Rhadamanthys étaient froid et glacé comme les crocs d'un dragon qui attendait la gueule ouverte que sa victime ne se perdent en ses mâchoires prête à la broyer brutalement.

"Cependant, il se peut que certain ont la chance de voir quelqu'un qui est arrivé bien avant eux en ce royaume et qui fais en sorte que vous ne mourriez pas le premier jours..."

Observant la blessure du Ninja, il leva une main vers son ventre et enroula ses doigts de cosmos sombre avant de l'apposer sans aucune forme de finesse sur la plaie du Ninja: refermant de force la blessure, cautérisant la plaie de légère décharge violacé avant de retirer sa main, laissant le ninja se remettre de sa rencontre avec l'énergie infernal du chevalier du royaume des morts.

"Ne crois pas en la bonté de ma part: tu as une dette envers moi à présent et j’espère que tu ne l'oublieras pas."

Dit-il avant de remarquer que l'aveugle avait prit de la distance par rapport à eux et l'interpella d'un ton neutre, occultant le courroux qui naissait entre ses lèvres devant les manières de l’effronté: la cécité ne pardonnait pas l'arrogance et l'irrespect, peu importe le monde d'où on provenait.

"Ton monde ne connaît pas l'usage de se présenter avant de demander celle des autres . Je doute que tu possèdes un quelconque titre à nous présenter mais aurais-tu l'obligeance de décliner ton identité, toi qui brises la roche ? De plus, tu te trompes: je ne compte pas traverser les galeries de la montagne mais de l'escalader, l'objectif de ma quête se trouve en son sommet. Cependant, tu m'intrigues je dois l'avouer: tu parles de nous perdre dans ses galeries mais pas toi ? Posséderais-tu des dons qui nous feraient défaut autre celui de ne pas être capable de prononcer mon nom ?"

Terminât-il en croisant les bras avec un certain dédain dans son attitude: il était déçu par la façon dont tourner les événements et combien celle-ci semblait aveugle non pas seulement aux apparences mais aux mots de ses interlocuteurs... C'était bien dommage, il aurait apprécié de la connaitre davantage elle est ses pouvoirs car s'ils étaient tous des héros ou des démons dans leurs mondes: l'apparition d'une femme aveugle n'était pas des plus anodines et prouvait probablement la puissance de celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Du métal noir dans la montagne...   Dim 22 Fév - 21:48

Ce fut alors la déception qui pris place dans le cœur du plus arrogant des deux tandis que le premier semblait devenir totalement absent, une bien étrange attitude étant donné les circonstances. Peut-être commençait-il a se sentir mal, mais a vrai dire, la jeune femme ne faisait plus vraiment attention a ce second protagoniste. Bien qu'il lui semblait être le plus intéressant des deux, les propos du premier l'avaient de nouveau intriguée. A la fois prompt a aider et tout aussi rapide a réclamer un dû, ses émotions à lui étaient bien plus étrange, comme s'il n'avais en commun que l'apparence des terriens et pas tout à fait les émotions. Néanmoins l'agacement et la déception qu'il ressentait restèrent d'une manière étrange mais pas moins perceptible a ses petits pieds. La Toph qui était de dos a se dernier se retourna lorsqu'il décida de s'acharner sur elle. Lui faisant donc face maintenant. Lorsqu'en ce dernier eut achevé de parler ; la bouche de la jeune femme s’ouvrit grandement tandis que sa main vint la bouchée « Aaaaah » Oui elle venais de bailler et pour de faux en plus ! « Tu m’ennuie tu sais ! A parler de bonne manière et toutes ses choses inutilement fastidieuses. »

Pour le reste de ses propos, rien à dire. Son plan était d'atteindre le sommet, elle n'avait du coup peut-être pas grand chose a faire avec eux. Le vent soufflait, un peu trop glacial a cette altitude déjà. De ses yeux aveugles la jeune femme fis mine de regarder vers le ninja qui semblait ne plus tenir, avais-il reçus un mauvais rocher que personne n'avais vus le percuter entre les bijoux de famille ? L'instant d’après il s’écroulait, Toph tapant d'un pied pour remettre ses appuis dans le sol et soulevant la terre d'une main vers le haut, bras tendu, pour le soutenir d'un genre de siège en terre. « Je suis la fripouille aveugle, on m’appelle aussi 'chef' car j'assure la sécurité de capitale city et accompagne le légendaire avatar tête de flè... Aang. Pour mon titre, je suis de la famille Beifong Ce qui là encore n'est pas rien dans mon monde mais ici ne présente aucun intérêt » dit elle avec une certaine assurance et autant de joie, car toutes ses pompeuseries l'ennuie extrêmement « Voilà bien un avantage a ce monde ! Alors, Appel moi Toph, ou Melon Lord ! Que fait-on de lui ? Il n’a pas l'air d'être en bon état. »

Voilà qui sonna comme le glas d'un début de dispute, cette soudaine faiblesse probablement due a une magie occulte a laquelle il était plus réceptif qu'eux ou une connerie de ce genre là. En tous les cas, l'aveugle n’en avais pas terminée avec sa réponse, bien qu'elle avais pris le temps d’écouter le sol pour savoir comment se portait leur malade « Il respire encore, c'est un bon point, que cherches-tu au juste ? Peut-être que nous pourrions partager risque et récompensé !... » Elle marqua une mini pause, ses yeux se plissèrent avec malice tandis que ses lèvres se mouvèrent de nouveau « ...Dada chan. » Peut-être cherchait elle a l’énerver, a l’exaspérer ou juste a le mettre en confiance avec un certain manque de savoir faire, allez savoir. Peut-être qu'elle même ne savait exactement que choisir entre les trois en le nommant ainsi. En tous les cas, a ses oreilles, ce nouveau surnom sonnait terriblement mieux que le premier : Qu'il le prenne bien ou pas, se surnom lui allait comme un gant et ne le quitterait certainement pas de si tôt, pas avant la fin de cette quête au minimum et serait peut-être son nouveau titre, plus agréable que tous ceux pompeux qu'il avais sus cité avec arrogance.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 850
Yens : 533
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 25

Progression
Niveau: 123
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rhadamanthys Non-validé

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Du métal noir dans la montagne...   Jeu 26 Fév - 0:23

Une veine vint naitre sous le casque du juge infernal aux mots de la jeune femme pieds nus à ses côtés et se demandait si jamais il n'allait pas la jeter depuis la montagne rien que pour voir si son arrogance pouvait survivre à une telle chute... Il devait bien y avoir entre deux milles et trois mille mètres de haut depuis le sol et les routes commerciaux qui entouraient cette montagne ? L'idée devenait de plus en plus séduisante dans l'esprit de Rhadamanthys avant qu'il ne remarque que le jeune Shinobi à ses côtés était en train de tourner de l'oeil. Peut-être avait-il un peu trop forcé en essayant de guérir ses plaies par cautérisation de sa main couverte de cosmos ? Il est vrai que la plupart des mortels non initiés à cet art suprême n'étaient pas du genre à bien apprécier qu'on les soigne à l'aide d'une énergie créée par la destruction des atomes et des étoiles.

Esquissant un pas pour s'approcher de Kara no Aka afin que celui-ci ne tombe pas la tête la première en avant: il se fit devancer par l’énergumène malpolie qui venait de lui faire face et qui, d'un mouvement du bras, venait de créer un siège à partir de la roche sous les pieds de ce dernier en un meuble solide et reposant. Encore une fois, les capacités de "cette fripouille aveugle" l'intriguait au plus haut point et le forçait à reconsidérer ses pensées à son sujet: bien que l'entendre lui donnât sérieusement envie de la faire taire et cela, définitivement. Soupirant avec une certain lassitude en posant l'une de ses mains sur l'avant de son casque, il dit alors d'une voix fatigué:

"Je vais garder "fripouille" pour ta petite personne jusqu’à ce que tu fasses l'effort de prononcer mon nom correctement: tant que tu ne le feras pas, n'attend rien d'autre de moi à ce sujet. N'a tu donc aucun respect pour ton propre nom et ceux qui l'ont porté avant toi pour parler avec une telle désinvolture ? Sache que tu es dans le monde de Kosaten ici-bas: ton nom est le seul lien qu'il te reste avec l'endroit d'où tu viens."

Se détournant alors pour regarder le sommet, il entendit la voix de Toph au sujet du ninja et haussa les épaules tout en ouvrant ses ailes:

"Il est fort et robuste même malgré sa blessure: laissons-le là. On le récupérera en descendant s'il est toujours inconscient..."

Dit-il avant de grogner en l'entendant l’appeler Dada Chan... Serrant les poings, il dut faire preuve d'énormément de volonté pour ne pas lui arracher la tête et l'aurait fait si son esprit n'avait pas remarqué un étrange détail sur le coté. Soupirant longuement, il se contenta alors de s'avancer vers un chemin qui ressemblait étrangement a un chemin que l'on aurait taillé dans le roc... Surement celui qui devait mener au temple plus haut se disait-il tout en reprenant la parole.

"On m'a raconté qu'il devrait y avoir un temple au sommet de cette montagne et dans celui-ci: une amulette capable de restaurer le pouvoir des élus... Enfin c'est ce que veux la légende de l'amulette de droiture mais je doute qu'elle soit seule sinon, cela ferait longtemps que quelqu'un se pavanerait avec... Tu comprends ce que je dis en parlant d'élu, fripouille aveugle ?"

Finit-il en se demandant si Beifong savait ce qu'il était en train de dire ? Pire encore, si elle se rendait compte qu'elle n'était plus dans son monde et avec lui, la majorité de ses pouvoirs ? Grimaçant a l'idée de lui expliquer la situation, Rhadamanthys se contenta alors de dire avec un timbre sévère:

"Si jamais il y'a des combats à mener: je m'en chargerais."

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Du métal noir dans la montagne...   Jeu 26 Fév - 18:54

Bien sur, nous savons tous ce qu'ils sont celon leurs stupides légendes. L'endroit d'où nous venons est loin maintenant, si le nom en est pour toi le dernier représentant, sache que pour moi il ne signifie pas grand chose ; je préfère avancer aujourd'hui. » Fit-elle remarquer, a mis vois, simplement, sans méchanceté ou moquerie cette fois-ci, en contrariété avec un certain sujet qui faisait ballotter son cœur entre tristesse et mélancolie. Néanmoins, rencontrer des gens et se moquer d'eux était plutôt distrayant et lui avais fait oublier ça une petite seconde. Peut-être était-ce là une partie de la solution, l'autre morceau semblait être dans ses propres paroles : aller de l'avant. Ne pas se brider par ce qui la reliait a cet ancien monde bien lointain maintenant. Sa maîtrise et ses souvenirs en seuls garants que ce n’était pas le fruit de sa folie.

Il n'était cependant pas question d'en revenir sur le sujet. Ses propos la concernaient d’ailleurs plus elle-même que ce dernier. Au moins, 'lavoir nommer Dada chan avais eu l'effet escompter et son esprit préféras revenir sur cette ultime plaisir que de le sentir grâce a ses pieds, bouillonner de colère et de retenue a l'entente de se splendide surnom. En même temps Toph n’était en rien fautive : il lui allait si bien ! C'était étonnant si personne ne lui avais jamais donner. Simple, rigolo et pas forcément trop méchant. Mais là encore le sujet n'avais guère besoin d'être rehaussé, tandis que ce cheval en armure se tournait déjà vers la suite des événements et avait expliqué pourquoi il se trouvait en ses lieux ; l'aveugle elle c'était décidée a créer de belles parois rocheuses voûtées vers le haut, un peu comme le serait un tipi. Ne sorte a ce qu'on pense a une simple parois glissante, qu'aucune bête dangereuse n'y ait accès car aussi fort que l'on soit, évanouis, tout peux nous abattre. Soucieuse mais néanmoins intriguée par l’aventure proposée par celui en armure , elle s'en retourna vers se dernier, un blanc avais alors pris place.

« Tu peux rêver si tu crois que je vais te laisser t’amuser tout seul, dada chan. » Fit-elle remarquer finalement, l'air plus glorieuse en enthousiaste que jamais ! En effet, se battre est certainement la plus grande passion de l'aveugle et son meilleur moyen de s'absoudre de sa différence aux yeux d'autrui. Par ailleurs en rompant le blanc elle pris les devant de ce qui s’avérait donc être un duo finalement. Etre de dos face a quelqu'un n'est pas un risque pour l'aveugle puisque ses pieds y voient a 360°. Elle prend donc l'unique chemin qui monte. A peine engouffrée dans cette direction la voici qui reprend la parole 'Fripouille Aveugle était un de mes titres dans mon monde. Peut-être mon préférée même si ca fais presque dix ans qu'on ne m'avais plus nommée ainsi, Haha, jparle comme une vieille ! » Semble assez décontractée, se souciant guère de ce qui pourrais se produire sur le chemin pour l'instant. « L'amulette de la droiture hein ? Es-tu quelqu'un de droit au moins , pour prétendre la posséder, dada chan ? » bien évidemment, répéter aussi souvent son surnom n'avait qu'un but, l'agacé, mais pas assez pour que ce soit elle qui en perdre tout honneur s'il venais a s’énerver et perdre patience ! Il faut dire qu'en la matière, la jeune femme est passée maître, bien au delà de sa maîtrise de la terre et des métaux. D'ailleurs, son armure est intriguante, mais elle n'en dis rien. Elle aura l'occasion, ou pas, de le découvrir, peu importe pour l'instant. De toute manière, la seule perspective que de se battre la motive de trop pour aller sur ce genre de sujet on ne peux plus sérieux selon ses propres centres d’intérêts, a savoir se battre, et les différent type de roche ! L’opiniâtre serait décidément bien un nain, dans un univers Médiéval fantastique.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 850
Yens : 533
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 25

Progression
Niveau: 123
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rhadamanthys Non-validé

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Du métal noir dans la montagne...   Sam 28 Fév - 21:27

Des mots flottèrent dans son dos mais il ne les écoutait pas, son attention focalisée sur le sommet des marches l’empêchait de se concentrer sur les faibles paroles de Toph mais à quoi bon . Elle devait surement raconter d'autre ineptie avec la désinvolture qui était la sienne et cela entrait en parfaite contradiction avec le sérieux naturel du juge infernal. C'était un bien étrange duo que celui d'un dragon orgueilleux et une fripouille aveugle et pieds nus... Et ce détail ne manquait pas de creuser des questions dans l'esprit de Rhadamanthys depuis qu'il l'avait vu. Pourquoi était-elle pieds nus en pleine montagne ? Cela avait-il un rapport avec ses étranges capacités ? À la voir mouvoir la roche autour de Kara no Aka, le juge se demandait s'il n'avait pas affaire à une sorte de troll terrestre capable de contrôler la terre de Gaia par simple contact physique ? La chose n'était pas impossible quand on savait que dans son monde: la déesse mère existait réellement et que même les titans avaient une apparence humanoïde.

Cependant, elle ne semblait pas tout droit sortie des mythes et des légendes: bien au contraire, elle paraissait pleinement humaine et cela rendait son hypothèse caduque. Elle était beaucoup trop humaine, tout simplement se disait-il en soupirant tout en escaladant les marches une à une sans faire attention à celle qui le suivait: avant que ses mots ne viennent l'irriter davantage par le son de sa voix ... La bouche de Rhadamanthys se tordit en un rictus sévère toutefois, il préféra répondre à la demoiselle comme on répondrait à un enfant pour le semblant de pertinence de ses questions: elle était aveugle après tout et ne pouvait le juger d'après son apparence car à part le son de sa voix, que savait-elle de lui ?

"Je doute que le terme de droiture ne soit rien d'autre qu'un vulgaire titre car seule quelqu'un qui se comporte toujours par rapport aux règles et à son devoir pourrait la porter ? Cela ne veut rien dire car nous sommes tous conduit par nos propres lois et non celles des autres... Toutefois, j'ai un devoir à accomplir: je dois retrouver mon maitre et je compte bien utiliser cette amulette pour mener à bien cette entreprise."

Rit-il alors pour lui même avant de reprendre avec un peu plus de sérieux:

" Je ne suis pas a ma place ici: ce n'est pas mon monde comme ce n'est pas le tien... J'ai quelqu'un a retrouver dans ma dimension et je suppose que c'est ton cas aussi ? Si tu devais être séparé de la personne qui comptait le plus pour toi, n'aimerais tu pas la retrouver ?"

Dit-il en pensant à son empereur et dieu avant de voir quelque chose dépasser du sommet: concentrant ses yeux vers les hauteurs, il vit alors le sommet de la montagne et l'immense temple qui se découpait au bout de l'escalier de pierre.


Une construction des plus imposantes se disait-il sans se douter que sa présence et celle de la maitresse de la terre avaient déjà été ressentit par les protecteurs du lieu et que pendant qu'ils marchaient: des statues étaient en train de se mouvoir hors de leurs logements, des corps et des ossements se redressèrent sur les pattes tandis qu'un vent froid vint souffler sur le sommet de la montagne et qu'un son strident sonna dans le ciel tel un cri d'alarme. Se stoppant sur place, il déploya l'un de ses bras vers l'arriére et posa la paume de sa main contre le front de l'aveugle pour lui dire de s'arrêter tandis que sa voix s'éleva de plus belle:

"On dirait qu'on est attendu... Reste bien derrière moi."


Eut-il le temps de dire avant d'entendre un drôle de son provenant du haut et remarquer qu'un énorme bloc de roche était en train de tomber vers eux... Et de concentrer alors son cosmos dans ses poings pour arrêter ce qui menaçait de l’aplatir lui et Toph.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Du métal noir dans la montagne...   Dim 1 Mar - 16:44

Finalement, l'avis de l'aveugle sur le Spectrum commençait à changer quelque peu, ses propos étaient plus instinctif et sincère qu'elle ne l'aurait eu cru sentir au départ. Il faut dire que ses capacités ne sont plus aux meilleur et hormis briser la roche quelque soit sa masse, il est peu de chose qu'elle maîtrise encore a la perfection. Y compris cet aspect si précis de la maîtrise de la terre, elle ressent encore le sondes dans le sol et sais les analyseur mais ne parviens pas a les ressentir avec assez de finesse et de constance. A vrai dire, ses capacités sont réduites au niveau de celles d'un simple paysan maître de la terre. Tout à fait honorable mais si réducteur... Limite lamentable celons elle. Enfin bref, tout cela pour dire que sa réponse était plutôt posée, réfléchie et intelligente. Du coup, son avis sur se dernier s'améliorer soudain grandement. Peut-être pas de quoi en faire quelqu'un dont elle ne se méfierais pas mais assez pour continuer en se concentrant sur l'essentiel. Par ailleurs s'il acceptait de sous entendre qu'il n’étais pas plus droit qu'un autre, cela prouvais bien une certaine droiture.

La fin de cette première partie de réponse interrogeas l'aveugle. Un maître a retrouver, petit-lait donc un esclave ou bien un soldat ayant prêter serment ou bien encore, heu... Un truc dans se genre ? Un style de paladin ayant l'honneur passant avant toute autre chose ? Cela expliquerai son armure et sa façon de parler : aussi ennuyeuse que profonde. Cette discutions aurait été terriblement lassante en dehors du cadre : un petite ballade en montagne, suivant un escalier daller de roche polie en direction d'un temple bien mystérieusement placé. Le voilà qui rigolais, Toph sourit, comprenant l'aspect désespéré de la chose. Aller chercher une amulette pour changer de dimension et retourner dans un monde que l'on a quitter sans même savoir comment. Un espoir de fou. Toph songeait a ses paroles, et lorsqu'il repris la parole, juste après son rire, elle furent a contre sens de ce que réalisait l'aveugle.

Tandis qu'il se concentrai sur les hauteurs que Toph percevait depuis un moment déjà, elle compris que son temps de parole étais venu : l'invitation était claire après tout. Une question, un avis demandé. Le coupant lorsqu’il voulu dire de rester derrière et accélérant même le pas « Nous ne sommes pas ici sans raison, ' Rhadamanthys, juge des Enfers et spectre de la Wyverne de l'étoile céleste de la férocité.  » Elle se rapprochai pour le dépasser a se moment là « Si nous sommes ici c'est peut-être pour autre chose que le fuir au plus vite, il faut débarrasser les royaumes de leurs tortionnaires, si tu ne l'as pas vus, c'est que je suis peut-être moins aveugle que tu ne l'es. » Conclut-elle en s’étant arrêtée quelques marches en avant, balançant ses bras fermement vers l'avant, comme pour frapper des deux poings, un monticule rocheux sortis alors de la montagne en amont et percuta un rocher qui venais juste de leur apparaître pour dévier sa course vers le vide, bien loin des escaliers. Puis elle fis courbette ironique et tendis un bras vers le haut des marches : a vous l'honneur, monsieur Dada chan. » Non pas quelle n’aimait pas se positionner devant mais, son attaque si basique soit elle 'lavais déjà un peu fatiguée et en plus, cette quête était plus celle du dit juge que la sienne. Bien qu'aimant se battre, elle ne se ferai pas prier pour l'y emboîter le pas, une fois le combat engagé. Aussi c'était-elle bien gardée de répondre a sa question, l'avatar n'avait plus besoin d'elle et sentimentalement parlant, l'aveugle étais dans toutes ses tentatives tombée dans le statut de bonne amie, perdante a la bonne seconde place. Dans les deux optiques de réponses, cela lui aurait fais mal de répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 850
Yens : 533
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 25

Progression
Niveau: 123
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rhadamanthys Non-validé

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Du métal noir dans la montagne...   Dim 8 Mar - 2:08

Les mots de Toph le figèrent un court instant alors qu'il digérait ce qu'il venait d'entendre: la fripouille aveugle avait réussi à prononcer son nom en entier et sans se tromper . Si le juge infernal ne savait pas que les miracles étaient courants par la puissance du cosmos suivant la cause pour laquelle il brûlait, il aurait été estomaqué de voir que la jeune femme pieds nus s'était montrée aussi polie et l'aurait attaqué en demandant ce qu'elle avait fait de l'horrible aveugle sans gène qui n'avait fait que l'irriter par le son de sa voix moqueuse depuis qu'il était ici... Puis, alors qu'il était parfaitement immobile: elle le dépassa d'un pas, suivit d'un autre tout en laissant sa voix chanter aux oreilles du spectre en une vérité dont il voulait être sourd quand à sa présence ici.

Débarrasser ce monde des immondes cafards qui opprime les différents peuples ? Que cela pouvait être naïf, et pour quoi faire ? Cet endroit n'était pas le leur, ce n'était ni leur combat ni leur monde: à quoi bon détrôner quelqu'un comme Sud Hei si ce n'est pour prendre sa place et régnait sur le royaume de Fuyu ? Il n'était pas un libérateur, il était un soldat et un chef de guerre: un combattant avec du sang sur les mains... À quoi bon délivrer ce monde si on ne pouvait pas lui échapper ? C'était inutile, tout simplement inutile, un bête gâchis de force qu'il aurait pu utiliser pour une cause plus grande que celle-là ... Puis, un éclair de lucidité vint frapper sa mémoire pour libérer une interrogation qu'il avait déjà eue par le passé en arrivant sur Kosaten: et s'il devait libérer ce monde et les élus qui s'y trouver ? S'il devait le conquérir pour son Dieu et maitre Hadès . Non, cette dernière hypothèse n'était pas plausible sinon le dieu des enfers ne l'aurait pas envoyé ici-bas avec aussi peu de pouvoir. Cependant, n'était-ce pas là sa punition ? Peut-être se trompait-il en ne voyant pas que ce défi était le seul moyen de se racheter ? Le conflit qui brûlait en son esprit aurait pu durer longtemps s'il n'avait pas ressenti des vibrations provenant du sol qui remontait le long de son surplis et de voir quelque chose qu'il n'aurait pas crû possible si cela ne se déroulait pas sous ses yeux.

Envoyant ses bras vers l'avant, l'aveugle petite chipie invoqua un solide pilier de roche qui dévia ,non sans mal, l'énorme bloc de pierre qui devait peser moins d'une dizaine de tonne: un poids que lui même n'aurait pas pu porter et n'aurait pu briser qu'au prix d'une énorme quantité d'effort et de cosmos. Desserrant les dents, le juge souffla alors d'un ton qui n'était ni dur ni sévère mais dont le timbre révélait sa surprise:

"Impressionnant..."

Dit-il en la regardant avec de grands yeux ouvert tout en laissant un sourire naître sur son visage alors que son cosmos vint faire vibrer son surplis d'une énergie maléfique... Déployant subitement ses ailes dans une immense bourrasque de vent, le juge infernal s’élança a toute vitesse jusqu'au sommet des rocheuses en concentrant son cosmos dans son corps avant de bondir dans les airs pour retomber sur une large surface lisse de pierre taillé avec le poing en avant: une onde de choc massive naquit alors de l'impact de Rhadamanthys et balaya en nombre les individus qui l'attendait plus haut. Jetant un regard aux corps qui tombait tout autour de lui et laissa un nouveau sourire naître sur sa figure a la vision de ses agresseurs:




"C'est ça les gardiens de ce temple ? Laissez moi rire : vous êtes ceux qui n'ont pas réussis a aller dans l'au delà ! Vous n'avez pas de chance: il est de mon devoir d'envoyer l'âme de ceux qui sont mort en enfer ! Monte donc, Toph ! Je vais nettoyer cette endroit et tu vas m'y aider !"

Ordonnât-il plus pour voir les pouvoirs de Toph que pour son aide: ses dons l'intriguait et une bonne trentaine de sac d'os pourrie en armure intermédiaire et lourd serait un bon moyen d'en savoir plus sur ses capacités, se disait Rhadamanthys avant d'éclater l'un de ses assaillants d'une décharge de cosmos tiré depuis son poing. Ne laissant pas le temps aux os de son adversaire toucher le sol, il piétina le crâne du squelette tout en fendant la distance qui le séparait de deux autres morts d'un clin d'oeil afin de les décapiter de ses immenses ailes pour ensuite les saisir par les bras afin les jeter l'un contre l'autre dans un grand bruit d'os qui se brise.

"C'est presque trop facile !"

Grognât le juge avant de voir des archers tendre leurs arcs dans sa direction et celle de Toph:

"Là c'est mieux... Je vais vous envoyer en Enfer !!!"

Rugit-il en fonçant de nouveau dans le tas avec la rage d'un dragon déchaîné...
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Du métal noir dans la montagne...   Sam 28 Mar - 10:55

Soudain il déploya ses ailes et cela lui donna une allure de créature mythique. Toph, devant ce dernier et donc de dos à lui, le vis tout de même comme tel avec sa vus panoramique, plus encore, il s'approcha un peu de l'image de l'avatar avec son bâton pour voler, une image qui aurait pus froisser le spectre mais dont la significations était tout autre pour la demoiselle. Cependant elle ne douta pas que son cœur était bien plus sombre que celui du pur et prude avatar à tête de flèche. Se dernier s’élança, sur un bond normal, Toph ait bien prévoir le point de chute, quasiment parfaitement d'ailleurs. Quand c'est un homme pourvus d'ailes grâce a une armure, c'est aussi compliqué qu'avec un maître de l'air, sinon même impossible. Cependant, et étant donné la probable nature des ennemis éveillés plus haut, il devait rejoindre la plate-forme.

La bourrasque avait impliqué qu'elle reste sur place, bien ancrée dans ses appuis, l'onde de choc qui suivis indiqua son point de chute avec une tel force qu'elle eu un certain mal a voir clairement ce qui c’était posé, comme voir une forme précise dans un éclat soudain de lumière. Ou un parent qui ouvre les volets. Un bon nombre des sbires protecteurs tombèrent. Était-ce bien de les attaquer dans le fond ? D'un coté, le rocher était le premier assaut, sans sommations, ils étaient donc les coupables autant que les agresseurs, aucun cœur ne semblait battre dans leur carcasses putréfiée et tombant en lambeaux. Ce monde regorgeait de drôles de choses... On parle de zombie dans le siens, mais jamais elle n'aurait crus y être confrontée et par deux fois qui plus est. Il ordonna qu'elle vienne, l’agaçant grandement et de ce fait un long soupire s'en suivis tandis qu'elle s’élançait sur une petite vague de terre pour accélérer sa vitesse a rejoindre les hauteurs. Combattre c'est cool, elle ne vas pas lui laisser tout le plaisir a cet inconnu au nom si long et compliqué.

Une salve de flèche siffla du flanc droit, la demoiselle tapa du pied en se retournant dans al direction, balançant son poing vers le bas pour soulever un nombre de briques du sol équivalent au nombre de flèches, celles-ci se finirent leur vie dans les briques, glissant son appuis fixe au sol elle fit vivement volte face balançant le poing et ouvrant grand la main en direction de deux des cadavres les mieux armés, leur balançant la dizaine de briquettes dans les os, les explosant sur les parties non couvertes tandis que certaines briquent enfoncèrent leurs armures lourdes, sans pour autant les percer. Une petite technique qui ne lui demanda au final pas tant d’énergie, surtout de la vitesse et de la concentration pour agir au bon moment. Ce fut là que son comparse de combat estima le combat trop facile et s’éleva de nouveau dans les air pour aller s'occuper des faibles mais dangereux archers. Ceux-ci s’apprêtaient a décocher une seconde salve et un certain nombre de cadavres de base venaient d'entourer l'aveugle. Impossible donc de s'occuper une nouvelle fois des traits des archers.

Son palpitant pas loin de son maximum, ses poumons pas mal mis a l’œuvre, respirant fort et lentement, se concentrant pour ne pas laisser les faiblesses de ce monde la faire perdre avant la victoire. Attendant le moment opportun pour une dernière technique. Les sbires s'approchant lentement, l'un d'eux s’apprêta a lever son bras, enfin a portée pour attaquer la jeune femme, elle évita l'attaque en se baissant, cognant de ses deux poings au sol, celui-ci fila le long de ses bras et les briques mélangées a la terre et un goudron basique recouvrèrent son corps intégralement. Yeux y compris, bien sur.

« Ha-Ha-Ha ! Voilà ce qu'il en coûte de défier la fripouille aveugle ! » rit-elle de ses adversaires écervelés qui ne pourraient plus lui infliger aucun dégâts tandis qu'elle commençait a attaquer et exploser ses adversaire, d'un coup. Il faut dire que leurs os ne sont pas bien solide. Portant la lourde armure par sa maîtrise et son corps bien entraîné, surtout, car la ses réserves de magie sont au plus bas. Ce pourquoi ses coups sont d'une lenteur équivalente a celle des soi disant gardiens. Elle en explosa en tout et pour tout cinq avec cette armure avant qu'elle ne tombe et que la demoiselle ne tombe sur ses genoux, retenant son buste de ses mains, les bras tendus, respirant fort, il n'y en as plus de tout proche. Mais elle ne feras pas plus, ce monde a vraiment restreint ses capacités au maximum. Si un autre s'approchait, nul doute qu'elle se redresserait et esquiverait au mieux les assauts, elle avait par ailleurs déjà une arme d'un ennemi en main. Mais peu de chances qu'elle parvienne a remployer sa maîtrise dans son état. Bien peu effrayant celle qui se moquait deux minutes avant.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 850
Yens : 533
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 25

Progression
Niveau: 123
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rhadamanthys Non-validé

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Du métal noir dans la montagne...   Dim 29 Mar - 23:11

Les ailes de Rhadamanthys s'ouvrirent brusquement dans son dos avant de venir se positionner de manière à ce que le juge infernal soit protégé par deux immenses boucliers d'obsidiennes contre lesquels les flèches des deux fois nées vinrent se briser inexorablement tandis que ce dernier fonçait vers eux tel un boulet de canon: courant à travers les projectiles qui explosaient contre sa cuirasse sans ralentir, sans s'intéresser à ceux qui essayaient de le prendre dans un tir croisé, ne s'occupant pas de la horde de squelettes grinçants qui commençait à se former à sa suite tandis qu'il arrivait enfin à la portée du poing des archers. La scène qui suivit fut d'une brutalité sans nom : les ailes de Rhadamanthys soufflèrent les plus proches avant qu'il ne saisisse l'un des corps par les pieds et ne le jette contre un autre encore en l'air, les propulsant tous un a plusieurs mètres de la montagne tout en les gardant dans les airs, laissant la gravité mêlée à la hauteur du lieu faire le reste avant qu'il ne se jette sur un autre arche pour le couper en deux d'un crochet qui brisa tout d'abord l'arc du mort pour ensuite séparer son plexus solaire en deux parties distinctes dans un bruit d'os brisé. Le quatrième archer ne connut pas un sort plus enviable car après que son crâne fut séparé du reste de son corps: le spectre le catapulta contre une colonne d'un coup de pied avant de jeter le crâne contre celui d'un cinquième archer, le déstabilisant assez longtemps pour que d'un saut, Rhadamanthys soit sur lui et ne l'écrase en se posant sans aucune délicatesse d'aucune sorte sur la carcasse qu'il enterra dans un léger cratère.

"Pas très solide cette protection... A croire que ces cadavres n'ont jamais vu d'élu..."

Sifflât-il avec dédains avant de sentir la terre trembler de nouveau et surtout: pas de son fait. Jetant un regard derrière lui, il vit alors qu'un golem de pierre s'était dressé à la place de Toph et qu'elle semblait capable d'affronter toutes ses horreurs déjà morts en même temps... Son pouvoir sur la pierre était vraiment des plus intriguant, se disait le Wyverne avant de remarquer que de plus en plus de mort sortaient de ce qui devait être un tombeau en plus d'un temple. A ce rythme là, ils allaient se tuer a tous les massacrer, se disait-il avant d’écarquiller les yeux en voyant Toph s'affaissait et de tendre la main vers ceux qui se dressait derrière la fripouille alors qu'elle était tombé a genoux: laissant son pouvoir se concentrer dans la paume de sa main sous la forme d'une lueur violacé avant qu'il ne l'écrase dans ses doigts.

"A terre !"

Le cosmos de Rhadamanthys éclata soudainement en un long rayon d'énergie composé de dizaines et de dizaines d'échardes tandis que l'énergie de juge emplissait la zone de son cosmos: embrasant littéralement l'air tout en couvrant Toph de l'énergie produit par le résidu du Big Bang originel qui brulait en son coeur. Une partie des assaillants repoussés, le wyverne se rapprocha de Toph et profita du semblant de calme pour la couvrir de l'une de ses ailes tandis que celui-ci ouvrit la seconde pour s'en servir comme barrage face à ceux qui venaient plus d'un arc et d'une arbalète pour s'exercer au tir sur lui. Grondant sous le barrage, le spectre demanda d'une voix rauque:

"Il faut bouger ! On a pas le temps de rester là! "


Demandât-il avant de serrer les dents en sentant une pointe d'acier se logeai au niveau de son épaule: s'enfonçant dans sa chaire et l'obligeant a refermer d'avantage ses ailes autour d'eux, se rapprochant d'elle en grimaçant sous une sensation des plus désagréables avant de demander :

"J’espère que tu as encore tes pouvoirs car j'ai besoin de tes talents : on va démolir ce temple !"


Rugit-il avant de la prendre dans ses bras sans avoir attendu de réponse et s'envoler vers le sommet du temple: dans le sens le plus littérale du terme bien sur. Quelque flèche ricochant sur ses jambes plus tard, le spectre tomba lourdement sur le sommet de la construction abritant tous ses cadavres avant de joindre ses deux mains au dessus de sa tête comme s'il tenait une masse:

"J'ai besoin que tu coopères, Maintenant ! A trois, on démolie ce truc et on les empêche de sortir des cryptes d'où ils pullulent. "

Dit-il avant de commencer à compter tout en se demandant si sa force plus celle de Toph serait suffisante pour stopper cette vague de zombies des profondeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Du métal noir dans la montagne...   Sam 11 Avr - 10:04

On peux dire qu'elle étais dans une jolie merde, ayant abusé de ses forces, ayant oublier de s’écouter, les jambes coupées par cet excès de confiance. A genoux, d'autres esclaves-morts s'approchaient d'elle et il lui fallait au plus vite retrouver une peu d’énergie ! Les mains sur la terre, la voilà a quatre pattes, soufflant toujours plus fort. Sa respiration aussi est coupée, la sueur perle de son front, qu'elle merde... A terre ? Faut pas lui répéter deux fois, elle s'effondre au sol et ne fais plus gaffe a rien pendant une seconde. Pourtant, lorsqu'elle reviens à elle, moins de deux secondes après un événement incertain, l'aveugle se redressait, doucement mais visiblement elle c'était un peu remise. Pas suffisamment pour combattre avec la fougue qu'on peux lui connaître mais assez pour survivre quelques instants. Pourtant autour d'elle il n'y avais plus de morts, enfin si, mais ceux qui étaient proche tous a l'heure n’étaient plus. Il en venais cependant déjà des nouveaux. Ce qui fut plus troublant, c’est lorsque l'une des ailes d'acier de son compagnon de combat se saisit d'elle pour la coller contre lui. Biensur, ce fut une protection et elle ne douta en aucun moment que ce fut pour la protéger. Elle l'avait donc peut-être mal juger au premier abord. Son talent pour voir les choses avait diminué c'était assez clair. Néanmoins, être là, collée contre lui, les pieds sur le sol du temple et les mains sur l'armure de fer, il agit comme une antenne récepteur. Elle vis avec une grande clarté tout les tunnels. Et ce fut surtout ceci qui la troublât autant que ça l’amusa ensuite. Que cet homme au pompeux nom agisse comme un vulgaire récepeteur pour elle.

Il grimaça et rugit, les resserrant dans la protection. Le voilà qui venais de se faire toucher. Toph sourit, bien que ce ne fut pas le moment pour. Rien a voir avec le carreaux d’arbalète planté dans son épaule. Il parla de nouveau, sans lui laisser le temps de répondre tandis que les autres fois aucune réponse n'était attendue. Il la serra sans communes mesures contre l'armure, la joue recasée contre ; elle râla intérieurement. Mais il venait de la sauver, puis d'être baissé pour avoir fait ça... Bien que visiblement, ce ne fut que pour profiter de son talent pour détruire le bâtiment. Il atterrirent en amont et enfin elle fut 'relâchée'. Elle recula d'un ou deux pas, exprimant sa joie de retrouver le sol pourtant quitter bien peu de temps. Allant jusqu'à embrasser le par terre du temple. Restant a quatre pattes le visage tourner vers le sol elle réfléchit un moment... Bloquer les sorties sera carrément plus facile que détruire le temple mais malgré cette facilité son manque de force dans se monde l'oblige a coopérer. Sinon, ce pauvre bâtiment serait retourné à la montagne comme si jamais il n'avait existé. Elle se relève donc et plaque une main sur le poitrail de l'armure du spectre pour mieux y voir puis tend son bras dans une direction, en profitant pour le couper dans son décompte. Elle indique ensuite presque le centre de la surface extérieur du temple.

Étant donné leur position, les archers sont obligés de re rentrer dans le temple et sortir dans la cour ou Toph se battait précédemment, puisqu'ils sont sur les toitures des hauteurs qui permettait aux archers de leur tirer dessus. Un bon moment de répit donc. « Il y a un énorme pilier porteur ici. Je vais l'entailler, je compte sur toi pour l'achever d'une onde de choc ou que sais-je. Ca devrais détruire tout l’étage supérieur et les bloquer dans le temple, ceux dans la court seront attrapé par la destruction sous leurs pieds. » Elle sourit un peu plus largement mais ne l'a regarder a aucun moment. Se trouvant quelques pas devant lui, juste assez pour pouvoir avoir une main sur lui et s'en servir de récepteur. Main qu'elle retire d’ailleurs : « Trois ! » Ce n'était peut-être pas visible mais des qu'elle c'est relevée, elle a fait en sorte d'avoir ses pieds bien dans le sol, tant et si bien qu'ils sont déjà enfoncés de quelques centimètres dans celui-ci, lorsqu'elle dis trois, elle projette avec une certaine violence son poing vers l'avant, comme décochant un beau direct du droit a une adversaire invisible. On peux sentir la terre frissonner si l'ont est attentif. Elle vise le pilier qui est 'si loin'. Un seul mouvement, un seul coup, mais elle a tout mise dans ce dernier assaut, son visage deviens livide, jamais elle n'a dépenser autant d’énergie comparer a ses capacités dans son monde. C'est à Rhadamanthys de terminer cet affrontement.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 850
Yens : 533
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 25

Progression
Niveau: 123
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rhadamanthys Non-validé

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Du métal noir dans la montagne...   Dim 19 Avr - 22:09





Le terrible juge des enfers


Le temple doit tomber !





Des impacts de métal contre le métal se faisaient de plus en plus fréquents, remarquait le juge infernal dont les immenses ailes déployées avaient formé deux immenses murs d'airain autour de lui et de la jeune femme qu'il protégeait: ne laissant que son dos visible pour les archers mais la cuirasse de Rhadamanthys était à même de subir bien pire comme assaut... Cependant et comme certains deux fois nés l'avaient remarqué: l'armure du juge ne le recouvrait pas totalement pour ne pas l’empêcher de se mouvoir et des zones de chaires étaient visibles sous ses épaulières, entre ses canons d'avants bras et ses canons d'arrières bras : des zones qui ne tarderaient pas à sentir la morsure du métal si le juge et sa comparse n'agissaient pas rapidement. Occultant les sensations qui vinrent sonner contre sa cuirasse sombre, Rhadamanthys observait celle qu'il avait amener sur le toit de ce temple infâme et s'amusa un instant de la voir s'extasier d'avoir quelque chose sous ses pieds mais quoi de plus normal pour quelqu'un qui n'avait comme seul repère le sol sous ses pieds ?

Sentant le nombre de fléchè se briser contre sa cuirasse augmenter, il allait demandait à sa comparse de se dépêcher mais fut stoppé net lorsqu'elle posa sa main contre son plastron: le secouant d'une micro-vibration qui partit alors du centre de son surplis pour descendre le long de ses jambes avant de se répercuter dans la pierre sous lui... Par un système de vibration envoyé et de vibration de retour, se disait alors le chevalier des Enfers tout en l'écoutant. Bien qu'il ne sût pas vraiment comment fonctionnait réellement cette capacité, il ne put s'empêcher de murmurer qu'elle était d'une précision diabolique avant de lever ses deux mains jointes au-dessus de lui alors qu'il sentait pleinement une impulsion qui s'écoulait à l'intérieur du bâtiment:

"TROIS !!!"

Rugit-il en concentrant un maximum de cosmos dans ses bras: cumulant la pression de l'énergie violente du big bang dans ses poings avant de l'abattre dans un rugissement sur le toit du temple dans une explosion de puissance monumentale... Le sommet de la montagne vibra violemment tandis que la construction s'affaissa sur elle-même dans un gigantesque nuage de fumée qui fut soufflé bien plus tard lorsque Rhadamanthys reprenait ses esprits en grognant sous la sensation d'avoir quelque chose sur lui.

Se redressant légèrement, il vit que l'aveugle était allongé sur son corps et que ses ailes étaient repliées sur elle... Il avait dû la saisir lorsque le temple était en train de s'effondrer mais né put s'envoler n'avait pu s'envoler et s'écrasa avec elle au sol tout en lui servant de coussin, s’assommant au passage. Soupirant longuement, le spectre voulait se lever mais il ne savait pas vraiment pourquoi il s'y refusait: elle était enfin calme et ses oreilles n'avaient plus à subir le venin de sa langue insolente... Bah, se disait-il en essayant de se convaincre lui-même: il pouvait bien lui laisser une heure ou deux pour se réveiller... De toute façon, il n'y avait plus vraiment de danger sur cette montagne maintenant que les deux fois nées étaient bloquées dans les entrailles du temple et avec eux, le trésor qu'ils protégeaient.

Tout ce qui lui restait à présent, c'était du temps et il pouvait bien se permettre d'en perdre un peu, se disait Rhadamanthys tout en posant une main sur les cheveux couverts de poussière de Toph tout en s'allongeant sur le dos et en fermant les yeux à son tour...




Citation :

Je te laisse le mot de la fin, Toph :3
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Du métal noir dans la montagne...   Ven 24 Avr - 0:07

Le vent souffla en une bourrasque ahurissante pour qui n’aurait jamais combattus aux cotés ou face à un maître du vent. Elle compris a cet instant que même s'il n’étais pas maître de cet élément, son attaque allait être. Le cosmos n'ayant qu’une infime donnée de poids, ce fut al son seul véritable indice, sinon les battements du cœur et crispations musculaires qui avaient accompagné se regain d’énergie pour en finir avec cette petite histoire. Si elle n’étais si faible il est évident que sa maîtrise leur aurait été utiles pour les sauvegarder de l'effondrement avenir.Ne perdant pas son sourire et observant la scène, en appréciant chaque fraction de seconde. Elle est vidée, terriblement affaiblie, épuisée en fait. Et l’effondrement risque bien de la tuer. Peut-être pas Dada-Chan étant donné l’étrange nature de son armure. Une pensée fugace pour ses compagnons, pour tout ce qu'elle n'a pas accomplit, le fait qu'elle vas mourir dans ce monde, loin de tous... Elle fronce a cet instant les sourcils, son sourire c'est envolé au même instant, elle relève son pied et le heurte violemment sur le sol tandis que le temple s'effondre a une vitesse peu prévisible, aucun autre mouvement ne suis, c'est trop dur mais au moins, on ne pourras pas lui reprocher de ne pas avoir essayer. Son teint blafard atteins son paroxysme tandis qu'elle perd connaissance tout en se faisant emporter par la chute du plafond sur lequel le duo se trouvait.

Son esprit partit en divagations obscures, tel que seuls les vrai aveugles, ceux qui n'ont jamais vus, peuvent avoir. Une successions de sensations sans liens avec la vus. D'impression d'odeur, de touché, de timbre de vois.. Tandis que son corps reprenait des forces, en dormant sur un bon lit de métal, son esprit revenais a des songes plus réels, plus proche de ses sentiment et de son vécu. Bien que ce fut un songe très obscur n’intégrant pas son sens de repérage par les ondes. Ce sens si particulier qu'elle ne découvris qu'avec les taupes blaireau.. « Taupes blaireau ? » murmurât-elle dans son songe tandis qu'elle visualisa 'avec ses pieds' l’énorme truffe d'une de ses bêtes, qui vins lui touché le bout du nez ; ses paupières s'ouvrirent en grand. Sa bouche se refermât, rompant le filet de bave qui en pendait et manquait de tomber sur la joue de rhadamanthys depuis prêt d'un quart d'heure. Celui-ci fini donc par y tomber. Elle ne réalisa pas immédiatement la scène, d'autant que l'une de ses mains s’avérait être bien placée sur une pièce d'armure protégeant les bijoux de familles du Spectre, au plus prêt pour en voir le détail par projection d'onde.

Soudain elle rougit sans communes mesures, quelques secondes après son réveil. Tourna son regard vers Rhadamanthys et lui colla une magnifique baffe, bien qu'elle fut seule en faute.. Nul doute en tous cas que celle-ci lui fit ouvrir les yeux ! Son visage entier ayant adopté une teinte coquelicot, signe de sa gêne extrême. Ni une ni deux, elle étais d'ailleurs deja debout, bien que manquant de tomber sur un gravat et rugit dans la foulée : « Rhadadathys, juge des Enfers et spectre de la Wyverne de l'étoile céleste de la férocité ! » puis grogna d'un simple Grrrrr, réalisant, maintenant qu'elle est bien reveillée qu'il n'y avais pas de quoi s'exciter mais se refusant a s'excuser. La voilà qui lui présente son dos et soupire intérieurement. « Merci. » … Elle se retourne et lui tend la main, pour l'aider a se relever. Au final, ce n'est pas un mauvais personnage. Il est même plutôt sympathique.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 850
Yens : 533
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 25

Progression
Niveau: 123
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rhadamanthys Non-validé

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Du métal noir dans la montagne...   Dim 17 Mai - 23:19





Le terrible juge des enfers


Petite fripouille !





Ouvrant de grands yeux ébahit tout en se redressant sur les coudes, le juge infernal essaya de rapidement se remémorer ce qu'il venait de se passer tout en remarquant que son casque avait volé à deux mètres de sa tête lorsqu'un blanc confus avait aveuglé ses yeux l'espace d'un battement de coeur: un laps de temps plus que suffisant pour qu'une lame ne vienne se planter dans la jonction entre son gorgerin et son casque afin de faire expirer le spectre marqué de l'étoile céleste de la férocité... Un peu hébété, Rhadamanthys posa une main sur le côté de son visage et se surprit à sentir la morsure d'une légère douleur qui prouvait alors qu'il venait de recevoir un coup et pas des plus tendres vu que cela l'a presque assommé. Le juge des enfers était bien loin de penser qu'il n'avait fait que recevoir une gifle monumentale de la part d'une petite aveugle qui avait des mains plutôt lourdes pour un corps aussi léger. Se frottant le visage tout en se redressant un peu confus par le choc qui l'avait un tant sois peu secoué, la wyvern des enfers prêta une oreille aux mots de la fripouille et ne pu s’empêcher de sourire en l'entendant écorcher son nom une fois de plus alors qu'elle lui tendait la main ... S'il l'avait voulu, il lui aurait écrasé et cela n'aurait été que justice pour les insultes qu'elle faisait a son nom mais, Rhadamanthys n'était pas ce genre d'homme: elle avait saigné avec lui pour détruire ce temple alors que rien ne l'y obligeait... Doucement, le gantelet de métal qui recouvrait sa main vint alors saisir celle de la demoiselle alors qu'il se relevait en prenant appuie sur ses ailes:

"Non... Merci a toi, Toph la fripouille aveugle. Ton aide a été plus que précieuse pour affaiblir les piliers de ce temple : tes pouvoirs sont des plus étonnants, j’espère que tu aura le temps de m'expliquer l'art qui est le tien lorsqu'on descendra de cette montagne... Au calme je pense."

Dit-il en la dépassant avant de faire tomber son poing sur le sommet de sa tête dans une tape aussi amicale que lourde alors que sa figure venait reprendre un air des plus sévères: il venait de reprendre ses esprits et ne souriait plus aprés avoir compris qu'il venait de prendre une gifle totalement injustifié.

"Tu es bien attendrissante lorsque que tu dors mais je n'accepte pas de prendre de baffe sans y répondre, a bon entendeur, fripouille."

Finit-il en passant une main dans ses cheveux avant de saisir son casque de l'autre main afin de le déposer sur ses longs cheveux blonds: en fin de compte il n'avait pas découvert d'artéfact précieux ni autre joyaux magiques non. A la place, il avait la connaissance d'une aveugle insolente, sans maniéré et avec un toupet sans nom... Une bien bonne rencontre, se disait-il tout en se dirigeant vers le bas de la montagne alors accompagné de Toph qui ne manqua pas de lui dire de récupérer le ninja sur le chemin... Une bien drôle d'aventure oui.




Fin de ce topic, je remercie Kara No Aka et Toph pour leurs participations.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Du métal noir dans la montagne...   

Revenir en haut Aller en bas
Du métal noir dans la montagne...
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI
» SOS PR FRANKLIN CROISE RATIER MALE NOIR DANS LE 62
» Ayton le bouledogue américain
» caniche noir dans le couloir de la mort (adopté)
» Dans une montagne enneigée..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Rocheuses-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.