Partagez | .
Bras de fer, coeur d'or
Invité Invité

-



MessageSujet: Bras de fer, coeur d'or   Mer 20 Déc - 21:28




feat. Faux Nat

Bras de fer, cœur d’or Haru soupira, s’arrêtant soudainement en plein milieu de la route qu’il arpentait, apercevant, en contrebas de la colline sur laquelle il se trouvait actuellement, un petit village rural qui lui offrirait tout le confort nécessaire pour passer la nuit tombante. Le Dessinateur était réellement fourbu, exténué par ses longues journées de marche ou escapades parmi les paysages de la plaine… Le territoire était magnifique, mais vaste, bien trop vaste pour être parcouru par la seule force des jambes… Et pourtant, le Marchombre l’avait fait, dormant assez peu du fait du caractère sauvage de ce lieu, puisqu’il n’avait malheureusement croisé aucune habitation jusqu’ici… Il s’était d’ailleurs probablement perdu, la carte en sa possession étant bien moins précise que celle offerte à Shion, puisqu’il l’avait Dessinée lui-même. Ainsi, la vision de ce petit groupement de bâtisses situé à moins d’une lieue de sa position était un véritable soulagement pour son corps éreinté.

Haru reprit la route, pressé d’atteindre la taverne de ce hameau, dont il ne doutait nullement de l’existence. Son expédition n’était pas achevée et il n’était pas prêt de baisser les bras aussi aisément, la motivation d’obtenir un rendez-vous avec Hana étant pour l’heure plus importante que le reste. Le bretteur se reposerait sûrement quelques jours dans le coin, si cette option était possible, avant de repartir en quête de l’amour perdu. Bien entendu, comme cela avait été le cas à plusieurs reprises par le passé, il offrait son aide dès qu’elle était quémandée par autrui, s’investissant pour les intérêts du peuple minshujin, à défaut de respecter sa divinité.

Après une courte heure de marche intensive, Haru atteignit finalement son objectif. Il n’eut aucun mal à trouver une chambre pour passer quelques nuits dans le village, mais, pour ce qui était de la taverne, il comprit assez rapidement qu’elle était inexistante. Les habitants locaux avaient tout juste de quoi nourrir leur famille… La seule source d’eau de l’endroit était un puits central, d’une paire de mètres de diamètre environ. Le garçon aux cheveux bleus s’y rendit promptement, s’humidifiant d’abord les lèvres, avant de réhydrater son corps assoiffé.

Une fois ce geste indispensable à la vie accompli, le jeune homme observa les alentours, notant la présence d’une foule en liesse un peu plus loin. Intrigué, il s’en approcha, pour finalement apprendre, au moyen d’une affiche placardée contre un mur, qu’une compétition de bras de fer avait été organisée. Les inscriptions et qualifications étaient déjà en train de s’effectuer, ce qui expliquait l’excitation des spectateurs. Guère intéressé par une telle participation, mais curieux, Haru s’avança à nouveau, pour essayer de trouver un point de vue sur le tournoi.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1476
Yens : 545
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Mer 20 Déc - 22:11




Bras de fer, coeur d'or
FEAT. Haru
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



(Natsume est niveau 124)

J'allais revoir Tenma ! C'était la raison qui me faisait avancer ce jour-là. J'avais reçu une communication d'Harall la veille, m'indiquant qu'elle avait reçu une lettre du mage, ce dernier ayant ressuscité et surtout étant sur la Plaine. J'étais certes à l'opposé de la grande étendue verte mais une petite semaine aurait suffi pour y arriver. Je n'avais jamais eu beaucoup de mal à traverser les grands lacs, c'était une zone plutôt sereine et les chemins y étaient assez reconnaissables pour ne pas s'y perdre. De toute façon, en tant que gardien de la plaine, m'y retrouver à des endroits vastes était relativement facile.

Ainsi je pris la route, toujours sous quelques flocons. La neige de la veille avait plutôt bien tenu, ce qui était assez agréable. Venant d'un monde assez pollué, j'étais habitué à voir la poudreuse disparaître très rapidement mais Kosaten avait cela de bien que son climat était constant et ainsi, les paysages blanchis persistaient. Pour mon plus grand plaisir. A force, je commençais à comprendre pourquoi certaines personnes me prenaient pour un Fuyujin à l'époque de mon arrivée. Mon amour du bleu et de la neige pouvait porter à confusion si l'on ne voyait pas plus loin que le bout de son nez.

Enfin bref, m'amusant à respirer fort afin de créer un peu de vapeur, je passai quelques heures à marcher, apercevant quelques habitations au loin mais ne m'en rapprochant jamais. Tout cela ne faisait pas partie de mon itinéraire et je voulais perdre le moins de temps possible pour enfin retrouver Tenma.

Le premier village qui se dressa sur ma route était assez modeste, cela se voyait. De plus, il paraissait assez vide et l'unique puits qui permettait de boire renforçait cet aspect "aidez-nous !". Cependant, je ne voyais personne dans les rues, à se demander où se trouvaient les habitants. Pourtant, j'entendais de l'agitation. Au loin, comme dans un village fantôme. C'était presque angoissant en fait... Enfin, pour n'importe qui étant sensible à la peur ce qui n'était pas mon cas, pour le meilleur, comme pour le pire.

Bon, autant faire une petite pause, ça fait un p'tit moment que je marche.

Me décidai-je, cherchant d'où venait les bruits humains. A force de tourner dans le village, je finis par trouver un grand rassemblement. Euh, que faisaient-ils ? On aurait dit qu'ils se serraient pour se tenir chaud. Je m'approchai, curieux, constatant qu'il s'agissait d'un tournoi de bras de fer. Apparemment, les inscriptions étaient en train d'être faites et le tout devait durer jusqu'à la fin de journée. Pourquoi pas participer après tout ?
Alors que je m'approchais de la personne prenant les inscriptions, j'aperçus une tête connue : Haru ! Sans y réfléchir outre mesure, je lui sautai dessus, l'enlaçant et frottant ma joue contre la sienne.

Haruuuuuuuuuu ! J'suis cro content de te voir ! Ca va ?! Tu vas participer aussi ?!

©️ Code Anéa - N-U


Dernière édition par Natsume Naegi le Dim 31 Déc - 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Jeu 21 Déc - 9:40




feat. Faux Nat

Bras de fer, cœur d’or Haru avait finalement pu se frayer un chemin parmi les villageois désireux d’observer quel prodigieux champion serait à même de remporter la compétition. Bien évidemment, la plupart n’ayant d’octroyé que de maigres ressources nutritives et financières, tout juste suffisantes à les faire vivre, il n’était guère possible d’accorder une récompense au vainqueur. Seuls la gloire et les honneurs seraient sa rétribution, un principe qui ne déplaisait pas au Dessinateur, peu convaincu et intéressé par les affabulantes primes offertes en ville pour la prise de quelques gredins en fuite. En laissant son regard se perdre sur la scène où se tiendraient les affrontements, il remarqua que les participants étaient tous de forte carrure physique, probablement sans une once de graisse, le résultat de leur labeur quotidien dans les champs, car cette zone semblait bel et bien réservée aux paysans. Le tournoi risquait d’être hardi pour chacun et l’on ne pouvait pas vraiment deviner qui serait l’heureux triomphateur.

C’est alors que Haru se retrouva violemment mis en contact avec quelqu’un d’autre, qui l’avait vraisemblablement enlacé, avant de coller sa joue à la sienne. Complètement pris de court, il lui fallut plusieurs secondes pour comprendre qu’il s’agissait de Natsume, soucieux de prendre des nouvelles de lui. Le Marchombre tenta gentiment de s’arracher à l’étreinte, certes chaleureuse, mais un peu gênante, de celui-ci, sans grand succès… Il attendit donc que le Naegi y mette fin de lui-même, avant de soupirer de soulagement, un peu perturbé par ce qu’il venait de se produire. Toutefois, heureux de retrouver le gardien de la plaine, il lui adressa un sourire radieux.

« Natsume ! Je constate que tu as toujours autant d’énergie à revendre ! Personnellement, je me porte comme un charme ! Et de ton côté ? »


Le garçon aux cheveux bleus cherchait à analyser la réponse de Natsume à cette interrogation. De fait, alors qu’il traversait Kansei, il avait fait la rencontre d’un élu récemment arrivé et introduit par le brun. Cet envoyé divin, répondant au nom de Gin Funista, lui avait révélé l’état de tristesse profonde dans lequel l’androgyne était plongé, suite à la mort de la personne ayant le plus de valeur à ses yeux… Cependant, le Naegi ne semblait pas être en deuil, bien au contraire : il était rayonnant, comme lors de leur première conversation. Haru fit donc le choix de ne pas le questionner à ce sujet. Après tout, l’autre s’était peut-être tout simplement remis de cette perte, acceptant ce funeste destin.

Ainsi donc, Natsume comptait participer à cet affrontement ? Bien qu’il soit un élu de renom, sa corpulence était deux fois inférieure à celle de la majorité des autres compétiteurs… Haru n’osait pas lui dire qu’il était imprudent de s’engager face à de tels colosses, même si, au fond de lui, il était curieux de savoir ce que ce Minshujin pouvait faire. La fois précédente, l’orphelin était pratiquement resté sur sa faim, émerveillé par un magnifique chant, époustouflé par une écharpe aux multiples propriétés. Avant de lui répondre, l’épéiste observa une dernière fois l’assemblée, à la recherche d’une ravissante jeune femme à séduire. En vain…

« Je pense que je vais simplement regarder le tournoi. Et si tu y participes, je t’encouragerai ! »


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1476
Yens : 545
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Jeu 28 Déc - 22:07




Bras de fer, coeur d'or
FEAT. Haru
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



J'étais tellement content de revoir Haru ! Cela faisait trop longtemps que je n'avais pas vu sa gentille bouille ! Enfin, j'avais l'impression de l'avoir revu il y avait alors quelques jours mais rien de concret et aucun souvenir n'était associé à cette étrange sensation. Bon, rien d'important sans doute. En tout cas, j'avais beaucoup de questions à lui poser. Avait-il revu Hana ? En était-il toujours amoureux ? Comment sa progression pour venir à bout du sceau progressait-elle ? Bref, comme d'habitude, j'étais prêt à mitrailler des questions, d'autant plus que ma bonne humeur de retourner à la plaine, de revoir Harall, Frisk et Tenma me rendait surexcité !

J'aurais pu continuer de câliner le Dessinateur longtemps comme cela mais frottant ma joue contre la sienne, il aurait du mal à parler normalement. Je finis donc par le lâcher -A mon grand désarroi-, observant le sourire qu'il m'affichait et écoutant ce qu'il avait à me dire. Mais bon, comme toute rencontre de longue date, ce ne fût pas bien détaillé et surtout renvoyait la question à l'interlocuteur. Celui que j'étais sautait presque sur place tant il était heureux de revoir un bon ami dans tous les cas.

Ca peut pas aller mieux ! La guerre est finie, je peux enfin rentrer chez moi, je vais revoir Frisk, Harall et Tenma qui sont tous là-bas, je suis tellement content et puis en plus je te vois sur la route c'est trop génial et tout !

Le tout était dit avec un rythme de parole si effréné qu'il en était difficile à comprendre pour une oreille humaine non-expérimentée mais peut-être qu'en se concentrant assez, Haru parviendrait à discerner les ensembles de mots que je prononçais.

Enfin bref, lui ne comptait pas participer au tournoi, dommage. Il fallait dire que les autres participants étaient tous des colosses. Des "colosses" qui n'avaient certainement pas dû faire des tractions tirés vers le bas par la poigne en acier d'Aeleus, mon entraîneur des montagnes. Il fallait que je retourne le voir lui aussi d'ailleurs. Je tapotai le dos du jeune homme avec moi, ayant pour projet de m'encourager.

Héhé, merci mon grand ! Je ferai de mon mieux !

Je me faufilai alors entre les immenses molosses, demandant à l'organisateur de m'inscrire sur la liste des participants. Ce à quoi il me répondit par un puissant rire, suivi de ceux du reste de l'assemblée. Pas convaincus les loustics, peut-être qu'en parlant comme Aeleus...

Toi là ?! Un bras de fer ? Pfffffrt, t'es ridicule le moucheron !

HAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! EH BAH ALORS, ON A PAS LES BURNES D'ATTAQUER PLUS PETIT QUE SOI ?!

Aïe, ma voix venait de prendre très cher. Je me demandais comment mon entraîneur faisait pour s'exprimer de cette façon 99% du temps. En tout cas, ma réplique tonitruante céda sa place à un grand silence suite auquel, l'organisateur se gratta la tête.

Ahem... Bon okay... Si t'arrive à battre Dédé, le dernier du classement de la dernière fois, je te laisse participer.

Je me retournai alors entendant un "GROUMPH" derrière moi. Sur une des tables était installé le fameux Dédé, une masse de muscles tenant bien plus de l'ours que de l'humain. Son bras était déjà en position. Je m'installai face à lui, je pris sa main, le compte à rebours commença et... à peine arrivé à 1, le bras du "colosse" se retrouva à l'autre bout de la table. Eh bien, j'avais raison, c'était bien plus faible qu'Aeleus tout ça. Et encore, je n'avais pas utilisé Erimaki. Mais j'avais gagné, je me retournai vers l'organisateur qui, bouche-bée, marqué mon nom sur -

Euh... comment tu-tu-comment tu t'appelle ?

Natsume ! Natsume Naegi !

L-LE GARDIEN DE- Ah, ça explique pas mal de choses...

Sur ce, je retournai auprès d'Haru avec un grand sourire plaqué sur le visage. Sourire qui se changea vite en expression interrogatives.

Dis Haru, tout à l'heure, j'ai dit qu'ils avaient pas les burnes de se mesurer à moi mais c'est mon entraîneur qui dit ça... C'est quoi des "burnes" ?

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Sam 30 Déc - 15:39




feat. Faux Nat

Bras de fer, cœur d’or Haru ne s’attendait réellement pas à retrouver le gardien de la plaine, autre part que sur… la plaine verdoyante justement, surtout avec le contexte récent. Entre l’amour fervent que celui-ci portait à la zone qu’il protégeait, le décès du garçon considéré comme son âme sœur et l’intensité croissante des conflits entre nations, il aurait été assez logique qu’il subsiste non loin de son domicile, à aider les habitants locaux ou subir une période endeuillée. Le Dessinateur supputa donc qu’une affaire pressente et d’importance capitale avait dû nécessiter son intervention, ce qui expliquait le déplacement. Toutefois, comme pour Tenma, ce n’était vraisemblablement pas le sujet à aborder face au sourire éclatant de l’androgyne.

D’ailleurs, ce dernier apporta de lui-même un élément de réponse à Haru, lorsqu’il répliqua à ses interrogations. C’était donc à cause de la guerre qu’il avait dû quitter la plaine… Le Marchombre, se souvenant des quelques informations dont il disposait à propos d’une bataille ayant eu lieu récemment, ayant révélé aux plus ignorants l’existence d’un nouveau territoire, flottant dans les cieux, et ayant fait l’objet d’une interruption brutale à l’arrivée d’un nouveau dieu, félon, représentant de Tenshi, bien que la cause de ses habitants ne lui soit acquise que par la force, garda cela en tête silencieusement. Heureusement, les faits semblaient s’être correctement soldés, d’après les dires du jeune homme à l’écharpe. Il mentionna d’ailleurs ses futures retrouvailles avec Tenma, ce qui étonna grandement l’épéiste, ayant pourtant appris sa mort. Néanmoins, il fit de nouveau le choix de n’en rien dire.

« Je suis vraiment content pour toi ! J'ignore qui est Frisque, mais il doit sûrement s’agir d’une personne chère à tes yeux ! »


Par la suite, Natsume se rendit au comptoir destiné à recevoir les inscriptions pour le tournoi à venir, tandis que Haru allait se positionner dans les gradins installés tout autour pour l’occasion. Il put trouver une place satisfaisante lui offrant une vision globale des participants, ce qui lui permettrait de ne rien perdre des futurs exploits du Naegi, car l’orphelin ne doutait pas un seul instant de la victoire écrasante de celui-ci étant donné sa force et sa renommée. C’est alors que le concurrent se mit soudain à hurler d’une intensité phénoménale et totalement inattendue, dans un vocabulaire aussi fleuri qu’une déchetterie. Le bretteur se retrouva quelque peu choqué d’entendre ce genre de commentaire dans la bouche de l’autre… Quoiqu’il en soit, ce dernier alla finalement s’installer face à une montagne de musculature, avant de le battre à l’épreuve en un court instant. Le magicien gentleman éclata de rire, avant d’applaudir le vainqueur. Celui-ci s’approcha d’ailleurs, avant de questionner le garçon aux cheveux bleus sur un sujet sensible. Gêné, ce dernier s’assura que personne ne les écoute avant de glisser quelques paroles :

« Cela dénomme la verge… Évite d’employer ce genre de remarque à l’avenir, tu risques de t’attirer des ennuis… »

Haru souffla, déboussolé par la demande de Natsume, ayant l’impression que ce n’était pas la première fois qu’il était confronté à ce genre d’épreuve, bien qu’aucun souvenir dans son esprit ne prouve la véracité de ce sentiment. Il retrouva rapidement le sourire, félicitant le jeune qualifié :

« Ta victoire était impressionnante ! Un peu trop aisée, même, non ? »


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1476
Yens : 545
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Dim 31 Déc - 17:55




Bras de fer, coeur d'or
FEAT. Haru
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



La réaction d'Haru quant à mon explication de ma situation me fit tilter que bien sûr, il n'avait eu aucun résumé des ces dernières semaines. En même temps, elles avaient été chargées. Ma recherche de Tenma aspirant toute mon énergie, la guerre, ma rencontre avec Frisk que j'avais envoyée sur la Plaine. Tant d'événements, tant d'émotions. Bien loin de la paix de vie que je recherchais pour le moment mais bon, ça allait venir, j'en étais certain !

Ah ! Frisk, c'est une petite fille élue qui me ressemble beaucoup que j'ai rencontrée avant la guerre, je m'y suis beaucoup attaché et je l'ai envoyée à la Plaine pour que maman s'en occupe en attendant que je rentre !

Une explication claire, nette, concise qui résumait bien ma relation avec la petite fille dont le doute était permis sur notre fraternité. En effet, ma ressemblance physique avec elle, son amnésie, le fait que ni elle ni moi ne connaissions nos parents... Le hasard aurait-il fait de nous des frères et soeur biologique ? Impossible de le savoir pour l'instant...

Bref, suite à ma première manche réussie avec une facilité déconcertante, je m'attendais à recevoir une explication compréhensible mais je jeune garçon ne s'était pas douté que si je ne connaissais pas le terme "burnes", il y avait peu de chance que je sache ce qu'était une "verge" et encore moins le verbe "dénommer". Mon visage s'orna d'une expression de fausse compréhension tandis que je frappais du poing droit sur ma paume gauche.

Ah oui ! Ca... dénomme la... la verge...

Au final, j'étais encore plus perdu qu'avant...
Heureusement, le sujet dévia avant que je ne sois encore plus couvert d'incompréhension. Haru me félicité donc pour ma victoire un peu trop facile. Après tout c'était normal avec mes entraînements et mon niveau. J'enlevai mon manteau, l'attachant à ma taille, puis je retroussai la manche de mon t-shirt, dévoilant un bras assez fin, très féminin à la peau magnifiquement perlée. Puis je contractai mon muscle laissant paraître un puissant et gracieux biceps témoignant que ma victoire était amplement méritée.

Mes entraînements avec Aeleus dans les montagnes était dix fois plus durs qu'un petit bras de fer de rien du tout !

En effet, l'un des entraînements du colosse consistait à effectuer des tractions à un arbre tandis qu'il tirait sur mes jambes de son poing faisant la taille d'un rocher. Il m'avait fallu un long moment avant d'enfin y arriver mais mes bras en étaient ressortis anormalement puissants.

Cela dit, les éliminatoires n'étaient pas encore terminés, je devais attendre avant de pouvoir participer à nouveau. En attendant, les musclors s'enchaînaient devant moi et Haru avant que le vrai tournoi commence.

Dis Haru, tu t'es entraîné dans les montagnes aussi ?

©️ Code Anéa - N-U


Dernière édition par Natsume Naegi le Jeu 4 Jan - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Mar 2 Jan - 13:11




feat. Faux Nat

Bras de fer, cœur d’or Haru apprit finalement de la bouche de Natsume l’identité de la dénommée Frisque : il s’agissait d’une élue assez jeune et récemment arrivée en ce monde, que l’androgyne avait rapidement pris sous son aile, par sympathie et après avoir constaté une ressemblance, que le Dessinateur était curieux de constater. Toujours d’après les dires du brun, celle-ci se trouvait désormais avec Harall, l’entité que le gardien de la plaine considérait comme sa mère, dans le domicile de celui-ci. Le Marchombre fit un léger signe de tête afin de bien marquer sa compréhension, avant de reprendre, un air malicieux présent dans ses yeux tandis qu’un léger sourire taquin se dessinait sur son visage :

« J’espère sincèrement que j’aurais l’occasion de la rencontrer. Par contre, si elle te ressemble, prends bien garde à ce que Tenma ne te confonde pas avec elle… »


Par la suite, Haru dut s’expliquer sur un sujet avec lequel il n’était pas à l’aise oralement, surtout lorsque son interlocuteur était plus jeune… Il se contenta de quelques informations classiques, espérant grandement que cela suffirait à rassasier la soif de connaissance de Natsume. Heureusement, d’après les gestes et le visage de ce dernier, ce détail semblait être assuré et le garçon aux cheveux bleus n’insista pas, ouvrant aussitôt une nouvelle discussion pour éviter de s’étendre sur la question. En réponse à ses mots, le Naegi enroula sa veste autour de sa taille, avant d’exhiber fièrement le biceps proéminent de son bras droit. Il fallait bien admettre que, pour l’apparence juvénile qu’il arborait, le muscle était véritablement bien développé. D’ailleurs, le récent vainqueur indiqua que ses sessions d’entraînement avec un certain Aéléhus étaient bien plus fastidieuses et éreintantes que cet affrontement. Jouant le jeu, l’orphelin afficha un air convaincu et impressionné :

« Je veux bien te croire. Tâche de ne pas trop écraser ces hommes, tu risquerais de les vexer… »

Peu de temps après, Natsume interrogea Haru sur son passage au camp d’entraînement pour élus établi par Minshu. Le bretteur en conservait de terribles souvenirs de roustes subies, de coups encaissés, de blessures reçues… C’était en ces lieux qu’il avait appris à se mouvoir différemment, à ne faire plus qu’un avec sa lame. Il soupira, se passant la main dans les cheveux en jetant un regard affligé à son interlocuteur.

« En effet, j’y ai affronté d’excellents bretteurs, des maîtres d’armes qui ont fait évoluer la vision que j’avais d’un combat. J’ai longuement peiné face à eux et enduré leurs réparties, physiques et orales… Ce fut éprouvant, mais, tout comme toi, j’en suis ressorti bien plus endurci ! »

Haru marqua une pause en prenant un air des plus sérieux, bien qu’il ne le soit absolument pas.

« C’est pour cela que je ne participe pas à ce tournoi. J’obtiendrais la victoire beaucoup trop aisément… »


Incapable de conserver un faciès stoïque plus longtemps, Haru afficha un large sourire, offrant un petit clin d’œil complice à Natsume, qui, pour le coup, risquait réellement d’écraser la compétition. La première manche éliminatoire tout juste achevée, les prochaines confrontations furent énoncées. Lorsque le nom du jeune participant fut énoncé, le gentleman lui tapota dans le dos.

« Je crois que l’on t’appelle. Essaye de faire durer un peu ton match ! »


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1476
Yens : 545
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Jeu 4 Jan - 19:49




Bras de fer, coeur d'or
FEAT. Haroue de secours
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Ah, déjà que repenser à Tenma me faisait fondre, rajouter Frisk à l'équation me donnait l'impression de flotter très haut dans le ciel. La petite me faisait réellement craquer et j'étais vraiment rassuré de la savoir en sécurité auprès de maman à la plaine. J'étais tellement pressé de la revoir pour lui faire des câlins, jouer avec elle, lui apprendre des choses. En fait, j'espérais que la fillette décide de vivre chez moi pendant un moment,j'aurais été tellement ravi que ce soit le cas. Et bien sûr, j'aurais été ravi de la présenter à Haru. Il fallait qu'elle aie des contacts avec des personnes de confiance sur Kosaten. Au cas ou il m'arriverait quelque chose, à moi ou à Harall. J'avais bien l'intention de l'introduire à Haru, Tenma, Natsu, Kachou ou encore Aki (Si ces deux dernières daignaient redonner signe de vie).

Vouiiiiiiiii ! Elle est trop mimi Frisk !

Répondis-je avec un enthousiasme palpable. La blagounette d'Haru qui suivit me fit rire doucement. Certes la petite me ressemblait beaucoup mais elle était bien plus jeune, tout comme ses habits n'avaient rien à avoir avec les miens. Cependant, mon enthousiasme se calma, mon visage affichant une mine un peu triste.

Chez elle, elle avait une famille, des amis... Les dieux sont vraiment horribles... Une petite fille devrait pas être emmenée sur Kosaten...

Fenghuang, immondice enflammée oui... Si je le trouvais, lui et les autres dieux, ils goutteraient à la rage du roi des démons pour avoir fait tant souffrir un monde et ses habitants. Mon poing se serra avant que je ne décide de me calmer et d'arborer à nouveau un sourire, gêné de m'être emporté ainsi.

Héhé, désolé, je suis un peu remonté contre les dieux depuis la guerre. Mais bon, je pense que je suis pas le seul.

Sur ce, j'allai aux éliminatoires, remportant mon premier match. En attendant le second, je discutai avec Haru. Lui aussi avait donc été au camp d'entraînement des montagnes. Vu qu'il maniait le sabre, ses exercices avaient été sensiblement différents des miens. Mais ce qui m'intrigua fût sa petite pointe d'arrogance vers la fin. Intrigué, j'approchai mon visage du sien, très près avec un air provocateur pouvant être lu sur mon sourire comme dans mon regard.

Mmmmmmh ? On verra ça après le tournoi d'accord ?

Sur ce, je me reculai, poussant le bout de son nez avec mon doigt alors qu'il m'indiquait que c'était mon tour. Je regardai le tableau, constatant que mon premier match allait être face à un certain Ryuga. Je me dirigeai alors à la table, face à un homme un peu plus grand que moi, d'une silhouette musclée mais pas trop, aux cheveux bruns, courts et aux yeux bleus. Il arborait un grand sourire.

Gardien de la Plaine n'est-ce pas ? Ne te retiens pas avec moi d'accord ?

Si vous voulez !

Le duel commença alors. Il opposa un peu plus de résistance que Dédé, je dus lutter une semi-seconde avant de remporter la victoire. Ce, d'une façon bien moins violente que la première par ailleurs.

Haha, j'aurais dû m'en douter. Fais moi plaisir, remporte le trophée pour moi s'il te plaît.

Il me serra la main puis je retournai dans les gradins, observant le match suivant en compagnie d'Haru.

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Ven 5 Jan - 22:36




feat. Faux Nat

Bras de fer, cœur d’or Il n’y avait qu’à écouter Natsume, ou encore observer ses mimiques enjouées, son sourire omniprésent, l’excitation qui titillait chacun de ses mouvements lorsqu’il évoquait la jeune Frisque pour comprendre à quel point il avait été charmé par celle-ci, et, par conséquent, à quel point elle devait être sympathique. Le Naegi avait beau sembler se lier aisément avec les autres, la seule autre personne pour laquelle il réagissait ainsi n’était autre que Tenma, l’être cher, l’âme sœur. Sincèrement, Haru espérait pouvoir un jour faire la rencontre de cette nouvelle élue du cœur du gardien de la plaine. Ce serait également l’occasion de découvrir le domicile de ce dernier, où il n’avait encore jamais mis les pieds.

Par la suite, la conversation dériva, le sujet évoluant vers celui des dieux. Très rapidement, Haru se braqua légèrement, plus tendu qu’à l’ordinaire, refoulant avec difficulté toute la haine qu’il éprouvait pour Manshee, ainsi que pour les autres divinités. Il ne craignait pas leur ire, mais le sceau était encore bien puissant chez lui, ne l’autorisant pas à critiquer cette autorité supérieure, sous peine de se voir aussitôt douloureusement châtié. Toutefois, s’il ne répondit pas à Natsume, le regard de l’orphelin en disait long sur ses pensées, qu’il partageait avec son interlocuteur. Tôt ou tard, les comptes seraient rendus. Les puissances célestes devraient expier leurs crimes.

Haru s’amusait à arborer un léger air supérieur qui ne lui était pas familier, surtout que le Naegi se prêta bien vite au jeu. Pourtant, l’épéiste savait pertinemment que celui-ci était bien plus fort que lui… Mais, même malgré cela, il n’avait pu s’empêcher de le taquiner en jouant la carte de la prétention. Natsume afficha un faciès identique, acceptant le défi silencieux que lui lançait le Marchombre, avant de gagner la nouvelle place qui lui était assignée. Comme lors du premier duel, il n’eut aucun mal à défaire son adversaire et fut rapidement de retour aux côtés du bretteur, qui soupira, ne parvenant pas à réprimer son fou rire.

« Natsume… Tu vas vraiment les faire pleurer là… Le prochain, essaye de tenir au moins quelques secondes… »

Haru se calma finalement, les larmes aux yeux, tant la facilité avec laquelle l’autre s’amusait le dépassait. Un sourire malicieux apparut sur son visage, alors qu’une idée germait dans son esprit. Il ferma les yeux un instant, visualisant deux épais bracelets de pierre, qui apparurent dans ses mains la seconde d’après. Il y en avait bien là pour plusieurs dizaines de kilogrammes chacun et l’orphelin peinait à les garder, tant et si bien qu’il dut promptement les poser à terre. Aussitôt, il les désigna à l’autre élu.

« Essaye donc ces bracelets. Cela devrait être moins aisé pour toi de gagner si tu les portes. Et je parie que Tenma et Frisque seraient même impressionnés !!! »


Haru laissa Natsume prendre sa décision, bien qu’il ne doute pas un seul instant du choix pour lequel il opterait. Après quoi, il reprit, sur un ton bien davantage sérieux :

« Que s’est-il passé durant la dernière bataille entre Seika et Fuyu ? »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1476
Yens : 545
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Ven 5 Jan - 23:19




Bras de fer, coeur d'or
FEAT. Haru
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Au moment de m'asseoir, je fus surpris d'entendre Haru se mettre à rire franchement. Que lui arrivait-il ? Ma victoire était-elle trop aisée ? Il semblait que oui vu ce qu'il exprima après. Apparemment, il fallait que je laisse la résistance s'opposer un peu plus mais bon... Un tournoi était fait pour exhiber les facultés de chacun, s'ils étaient moins forts que moi c'était tant pis. Enfin, cela me fit rire légèrement en me grattant la tête. Je n'étais pas spécialement prétentieux mais j'étais conscient de mes capacités, je n'allais pas m'en vanter mais je n'hésitais pas à m'en servir.

Enfin, Haru trouva bon de créer de lourds bracelets à l'aide de son pouvoir toujours aussi étonnant. Argumentant que gagner ainsi me donnerait encore plus de mérite auprès de Tenma et Frisk. Idée que j'avais du mal à comprendre vu que ni l'un ni l'autre n'était présent. Bref, j'acceptai tout de même en enfilant les deux bracelets sur le même bras. Je n'allais pas me servir de mes deux bras après tout.

C'était plus lourd certes, bien plus lourd que mon bras tout seul mais avec ça, j'aurais bien plus de mal à doser ma force, il ne restait qu'à savoir comment cela allait impacter la manche suivante.

D'acc ! Je vais essayer !

Cependant, le temps que mon match n'arrive, l'agitation sembla se rompre autour de moi. Je me focalisais entièrement sur la question d'Haru. Tout disparaissait autour de moi afin de parler sérieusement de ce sujet assez grave, qui impliquait la mort de la personne que j'aimais.

Je... Là-bas, j'avais pour mission d'atteindre l'autre bout du champ de bataille pour sauver des gens. Y avait beaucoup d'élus, Tenma par exemple.

Je poussai un soupir qui témoignait de la gravité de ce qui s'était passé tout comme du fait que j'étais rassuré de savoir Tenma en vie.

Quand j'y suis arrivé, j'ai trouvé Tenma... Son... son fantôme. Il a été tué, je sais pas par qui ou comment mais il est mort.

Des semaines. J'avais passé des semaines à me ruiner la santé pour trouver son point de résurrection sans succès.

Un nouveau dieu est apparu mais j'y connais rien à tout ça. Tout ce que je peux te dire c'est que Tenma m'a promis de me contacter avant de ressusciter. Du coup j'ai cherché où il allait réapparaître pendant des semaines. J'en dormais plus, je tenais plus sur mes jambes au bout d'un moment.

Je pris une nouvelle respiration saccadée histoire de me calmer avant d'afficher un sourire.

J'ai reçu une lettre de lui hier. Il est revenu et il m'a donné rendez-vous à la Plaine. C'est pour ça que je suis tellement content ! Je... Je lui ai pas fait confiance, il m'avait promis de me contacter mais j'ai cherché quand même ! J'ai été bête...

Ma gorge se serra, j'avais envie de pleurer sans même savoir pourquoi mais je décidai de me retenir.

Ca faisait longtemps que j'avais pas été aussi heureux !

Mais malgré la joie plus que sincère que j'affichai, quelque chose ne pouvait pas s'effacer.

Mais la guerre... Tellement de morts... Des soldats laissés mourants comme ça au milieu de rien... Peu importe la nation, personne ne mérite ça... Et y en avait que ça dérangeait pas en plus...

Mais je fus tiré de mon monologue par une main sur mon épaule. Je me retournai, constatant qu'il s'agissait de l'organisateur qui m'intimait de me rendre à ma table pour la manche suivante qui devait être l'avant-dernière. Je m'installai alors, mon humeur restée assez grave à cause de la discussion précédente. J'avais encore la gorge nouée, j'avais besoin de me défouler même si je ne m'en rendais pas bien compte. Je ne faisais pas bien attention à mon adversaire, c'était un colosse quelconque qui parlait bien fort.

A peine la manche commença que je tentais de le laisser résister quelques secondes mais une force dans mon bras avait beosin de sortir, comme pour défaire le noeud dans ma gorge. C'est pourquoi je jouai le faible l'espace de 10 secondes avant de fracasser le poing de mon challenger de l'autre côté de la table avec une force accrue par les bracelets et l'énervement. Cette force cassa la bout de la table en plusieurs morceaux mais laissant le bras adverse en bon état. Je me sentais déjà mieux. Mais constatant mon oeuvre, j'affichai une mine surprise.

Ah euh... oups !

L'organisateur, ayant sursauté dans un premier temps, embarqua le meuble cassé avant de le remplacer. Je retournai auprès d'Haru, affichant toujours mon air gêné et enlevant mes bracelets, les lui rendant.

Héhé, je crois qu'ils me rendent plus dangereux qu'autre chose en fait.

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Dim 7 Jan - 11:08




feat. Faux Nat

Bras de fer, cœur d’or Haru prenait bien davantage de plaisir à observer son ami anéantir un par un les concurrents du tournoi, et à tenter de l’aider pour doser sa force prodigieuse, que s’il avait lui-même participé à cette compétition. Peu importe le résultat qui en aurait découlé, ce n’était pas l’esprit qu’il recherchait. D’ailleurs, même en présence de séduisantes demoiselles, le Dessinateur préférait se mettre en valeur par ses propres moyens plutôt qu’en démontrant sa supériorité sur son entourage. Il savait cependant que ce n’était pas non plus l’esprit de Natsume qui, de par son éternelle puérilité, devait considérer ces affrontements comme un simple jeu de performance. C’était pour cette simplicité juvénile et cette spontanéité à toute épreuve que le bretteur l’appréciait tant : ces traits de caractère devenaient si rares dans un monde rongé par de perpétuels conflits…

Haru fut amusé par la réaction de Natsume quand il aperçut les bracelets. En théorie, le premier visualisait cela comme deux poids, à attacher aux deux bras, afin de ne pas causer de déséquilibre et, même si seulement l’un d’entre eux serait utilisé pour l’affrontement, l’autre formerait également un palier supplémentaire de difficulté puisqu’il déplacerait le centre de gravité du Naegi selon sa position. Toutefois, ce dernier jugea préférable d’enfiler les deux sur le membre qui se battrait et le Marchombre le laissa faire, curieux d’observer les résultats.

En attendant, le garçon aux cheveux bleus, après une certaine hésitation, avait évoqué le sujet de la guerre, n’ayant pas eu l’occasion de se renseigner davantage. Il se savait égoïste d’interroger Natsume, mais sa curiosité avait pris le pas sur le reste de ses émotions. Le gardien de la plaine lui relata donc avec difficulté et mélancolie ce qu’il s’était passé, expliquant par cette occasion la mort de Tenma et la longue quête de l’androgyne pour le retrouver. C’était sûrement durant cette période que ses pas avaient dû croiser ceux de Gin Funista. Haru acquiesça, n’en demandant pas plus, constatant à quel point le sourire du Naegi était disparu en l’espace de quelques instants.

« Je vois… »

Mais alors qu’il s’apprêtait à réconforter Natsume, le gestionnaire des matchs de la journée interpella ce dernier afin que son prochain combat de biceps puisse avoir lieu. Haru l’observa se mettre en place, peiner pendant environ une dizaine de secondes, avant de réagir brutalement et de remporter la victoire dans un épouvantable fracas. Fort heureusement, il ne s’agissait là que du mobilier, l’autre participant étant toujours indemne, mais terrorisé. Le garçon revint vers l’épéiste, ôtant ses bracelets de poids d’un air désolé. Le gentleman les laissa disparaître en soupirant, un sourire sincère et amusé ornant son visage.

« Tu es décidément trop doué, Natsume ! »


Haru avait déjà une idée en tête pour pimenter le prochain match de son interlocuteur, dont il ne lui ferait pas part ce coup-ci. Pour l’heure, il se contentait d’assister à des rencontres assez molles, seuls une paire de participants, outre Natsume, sortant du lot par leurs éclatants triomphes. Le garçon au foulard reprit la parole :

« J’espère que tu chanteras quand tu auras gagné ! »


Il avait en effet un excellent souvenir du chant mélodieux et floral dont Natsume lui avait l’honneur, avant qu'ils ne se séparent. D’autant plus que ce dernier lui avait également promis quelques explications sur l’étrange phénomène qui s’était produit à ce moment-là.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1476
Yens : 545
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Lun 8 Jan - 22:23




Bras de fer, coeur d'or
FEAT. Ah... Roux
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Au final, il était préférable que le sujet sensible de la guerre s'arrête là. J'avais beau y avoir sauvé quelques personnes, tant d'autres avaient perdu la vie sur le champ de bataille sans que je n'aie pu y faire quoique ce soit. Peut-être que si cette saleté de Nikuya ne m'avait pas ralenti, j'aurais pu sauver Tenma. Enfin, ce n'était pas des "peut-être" qui allaient changer le passé mais bon, j'aurais tellement voulu partir du champ de bataille en compagnie du mage de glace, que tout se soit bien déroulé...

Telles étaient les pensées qui me traversaient l'esprit alors que je retournais à ma place à côté d'Haru. Ce dernier montra sa réaction à mon match bien moins exacerbée que précédemment. En même temps, le sujet évoqué juste avant avait vite fait de faire passer le moral de 100 à -1 assez rapidement.

Ouais bon mais là, j'avais un stress à évacuer et avoir des machins lourds au poignet, ça m'aide pas à doser correctement.

Répondis-je, arborant mon légendaire air gêné. Pour le coup le terme "doué" n'allait pas vraiment vu que ma performance tenait plus du non-contrôle que de la compétence pure. Finissant par m'asseoir en m'étirant, prêt à aller au prochain round, j'entendis Haru dire quelque chose qui me hérissa de plaisir les poils que je n'avais pas. Une simple phrase qui fit remonter le moral à 200. Un grand sourire se forma sur mon visage, mes yeux s'ornant d'une ouverture brune joyeuse. C'était la première fois que quelqu'un me demandait de chanter, ça me faisait tellement plaisir !

Oui ! Bien sûr ! Bien sûr que je chanterai ! Je chanterai même si je perds !

Visiblement, ma voix atteignit les oreilles de quelqu'un se situant derrière moi dans le public. Cette personne posa son immense point sur ma tête avant de la frotter. La taille de la main, la puissance qu'elle dégageait... Cela ne pouvait être que...

A-Aeleus ?

HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! BINGO GAMIN !

J'eus presque la tête qui tournait quand il arrêta de me frotter le crâne. Je me retournai, constatant qu'il affichait un grand sourire sous sa barbe et sa calvitie. C'était un vrai mastodonte d'environ trois mètres de haut et pourtant, il n'avait aucun mal à se faire discret dans une foule, d'où le fait que je ne l'avais pas vu plus tôt.

Qu'est-ce que vous faites là ? Vous me regardiez depuis tout à l'heure ?

HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! OUAIS ! ET C'EST MOI LE FINALISTE AUSSI ! ON VA VOIR COMMENT TU TE DEBROUILLE DEPUIS LA DERNIERE FOIS !

Ah... J'avais perdu donc. Enfin j'imaginais, il fallait dire que le colosse qui me servait d'entraîneur disposait d'une force physique monstrueuse. Impossible de le battre à mains nues. Peut-être avec mon écharpe mais ce ne serait pas dans les règles.

HAAAAAAAAAAAAAAAA ?! C'EST QUI L'AUT' BRINDILLE A COTE DE TOI ?! TU SAIS QUE TE FAIRE DES POTES PAS MUSCLES GAMIN !

Héhé, désolé Haru le prends pas mal, c'est sa façon de dire bonjour on va dire...

HAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! ET DONC TU-

Les paroles du coach furent arrêtées par une voix s'élevant du panneau d'affichage.

J'abandonne ! Vous avez vu les deux démons contre qui je suis censé me mesurer en demi-finale et en finale ?! Je garde mon bras, merci !

L'organisateur soupira avant de nous faire signe de venir faire la finale prématurément... Houlà, je n'étais pas prêt. J'avalai ma salive.

HAAAAAAAAAAAAAA ! ALLEZ GAMIN ! ON VA SE LA DONNER TOI ET MOI ! AH ET UTILISE TON ECHARPE, C'EST POUR CA QUE JE T'AI FORME, TU SERAS PLUS FORT AVEC !

Bon, c'était déjà ça de gagné, j'avais déjà plus de chances de l'emporter mais je ne me faisais pas trop d'illusions. D'un air peu assuré, je fis un signe de la main à Haru avant de m'installer à la table avec mon entraîneur. Je changeai l'extrémité droite de mon écharpe en main à la hauteur de celle d'Aeleus avant d'empoigner la sienne. Même lorsqu'il ne poussait pas, on aurait dit une statue impossible à bouger tant ses muscles étaient lourds.
3...
2...
1...
Quand le match commença la pression entre la poussée monstrueuse du colosse et ma résistance maximale créa une véritable onde de choc faisant se soulever les cheveux des spectateurs alentours. Impossible de gagner du terrain, je ne pouvais que le retenir au milieu de la table. Table qui commençait à craquer elle aussi d'ailleurs.

HAAAAAAAAAAA ! ALLEZ GAMIN ! TU M'AS HABITUE A MIEUX !

Plus fort... ! PLUS FORT ! ALLEEEEEEEEZ !!!

J'arrivai à faire bouger enfin le bras d'Aeleus... d'à peine un centimètre et ce, au prix d'un lourd tribut, à savoir la table qui vola en miettes à cause de l'onde de choc. Nous dûmes continuer ce bras de fer debout mais comme précédemment, je n'arrivais pas à gagner du terrain, me contentant de retenir la poussée gargantuesque d'Aeleus. Mes jambes tremblaient, reculaient, au point de créer des marques sur le sol. Si je continuais ainsi, j'allais perdre des forces et être battu à l'usure, je devais absolument essayer le tout pour le tout.

Je reculai légèrement, comme pour prendre de l'élan avant de pousser mon bras de tissu d'un coup sec à l'opposé de sa position. Et malgré la résistance en face, cela fonctionna. Je m'attendais à avoir gagné mais le sourire qu'afficha Aeleus m'indiqua que je me trompais. En effet son poing frôlait le sol sans le toucher. La surprise combinée au manque d'énergie de mon impulsion me valut la défaite.
Mon écharpe fût violemment projetée au sol, m'envoyant valdinguer au passage quelques mètres plus loin. J'étais complètement sonné au sol mais j'aperçus la silhouette d'Aeleus s'approcher. Il m'attrapa la main, m'aidant à me relever.

Que... Qu'est-ce que.. ?

HAAAAAAAAAAAAAA ! BIEN JOUE GAMIN ! CA FAISAIT LONGTEMPS QU'ON M'AVAIT PAS AUTANT RESISTE !

Il m'aida à me déplacer jusqu'à ma chaise, m'asseyant dessus à côté d'Haru. Une fois que j'eus repris mes esprits, je constatai que la table n'était plus de ce monde et que des traces d'ondes de choc étaient formées dans la neige. Le tout était nettoyé par des villageois. Je me tournai vers le jeune homme aux yeux bleus.

Haha... ha, je suis tombé sur la dernière personne contre qui je pouvais gagner, tu vois ?

Aeleus, qui arborait fièrement la médaille du champion était en train de fabriquer une nouvelle table avec des troncs d'arbres récupérés à côté d'une maison.

Attends un peu que tout soit un peu plus calme... je chanterai un pr-après, j'ai pas les idées nettes là...

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Ven 12 Jan - 22:42




feat. Faux Nat

Bras de fer, cœur d’or Natsume semblait dépité par sa dernière performance, n’ayant vraisemblablement pas su se contrôler lors de son match, brisant le support de bois sur lequel celui-ci se déroulait et manquant de peu d’en faire de même avec le bras de son adversaire. Bien entendu, Haru était également en faute : alors qu’il souhaitait aider l’autre en rehaussant d’un cran la difficulté, il avait, au contraire, causé la mauvaise gestion de sa force du gardien de la plaine… En un sens, il était le véritable responsable du massacre du mobilier…

Toutefois, la joie regagna assez rapidement le visage de Natsume lorsque Haru lui demanda l’honneur d’assister une seconde fois à l’un de ses chants. Son ton était bien davantage jovial tandis que ses pupilles, tout justes visibles, pétillaient de bonheur. Il accepta sans négociation la requête du jeune homme, visiblement enchanté de pouvoir offrir cette prestation, ce qui fit également sourire ce dernier. Le Dessinateur avait sincèrement apprécié la mélopée octroyée par le Naegi en guise de séparation, la fois précédente, et il avait hâte d’en être à nouveau le témoin.

« Génial ! Merci Natsume ! »

C’est alors qu’un colosse surgit de la foule pour venir saluer Natsume. Il était immense, bien au-delà des normes humaines, surpassant même ceux que la moyenne considérait comme des titans. Il était d’ailleurs si grand qu’il en dissimulait même la lueur solaire dans un rayon plutôt large. Haru avait beau se trouver un peu à l’écart, l’ombre du nouvel arrivé l’englobait dans sa totalité… Apparemment, l’androgyne semblait bien connaître cet homme, si tant est qu’il en s’agissait bien d’un, et lui répliqua sur un ton courtois assez classique. Aéléhus ? Il s’agissait donc du mentor de celui-ci, dont le brun avait parlé un peu plus tôt, lorsqu’ils abordaient le sujet du camp d’entraînement de Minshu. Effectivement, il n’avait rien exagéré en mentionnant un gigantesque et surpuissant personnage.

Aéléhus révéla par la suite à Natsume qu’il serait son adversaire lors de la finale de la compétition locale, ce qui fit sourire intérieurement Haru, curieux de connaître l’étendue réelle des pouvoirs du jeune élu, dont il était encore totalement ignorant. D’autant plus qu’avec tout le respect que le Naegi lui vouait, il devait être véritablement coriace. Cela promettait d’être intéressant, bien davantage que les autres affrontements trop aisément remportés par le garçon à l’écharpe.

Haru préféra demeurer en retrait et ne pas interrompre ces retrouvailles pour le moins viriles. Peu de temps après, l’organisateur rappela les deux hommes à l’ordre en leur intimant de se mettre en place pour débuter le match, tandis que l’autre candidat déclarait forfait par crainte de ces deux adversaires. Natsume et Aéléhus obtempérèrent et lancèrent les hostilités dès que l’ordre en fut donné. Pendant plusieurs longues secondes, la tension était à son comble. La table fut de nouveau brisée, mais cela n’arrêta en rien la bataille de biceps, qui se poursuivit à l’ancienne… Finalement, la victoire revint au plus imposant.

Haru accourut pour aider son ami, mais Aéléhus s’était déjà chargé de le remettre sur pied. L’affrontement violent avait en effet été conclu par une sévère défaite du plus jeune qui l’avait jeté à terre. Fort heureusement, ce n’était rien de plus qu’un choc passager. Natsume semblait un peu déçu, malgré l’incroyable performance qu’il avait livrée.

« Aéléhus était vraiment impressionnant, mais tu l’as été tout autant ! Tu tenais presque la victoire ! »


Natsume était encore un peu chamboulé, quémandant un peu de temps avant de passer au spectacle musical. Haru soupira, préférant évidemment que son interlocuteur prenne du repos plutôt que de se ruiner la santé.

« Bien sûr ! Tu vas aller te désaltérer avant, l’effort a dû sévèrement t’épuiser ! »

Tout en disant ces mots, Haru incitait Natsume à se diriger vers le stand sur lequel étaient exposées de nombreux gobelets remplis d’eau puisée dans le puits du village.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1476
Yens : 545
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Dim 14 Jan - 18:24




Bras de fer, coeur d'or
FEAT. Haru
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Eh bien, je mis un certain temps à reprendre mes esprits et à pouvoir réfléchir correctement. A mon "réveil", je fus félicité par Haru, m'annonçant que je m'étais tout de même bien débrouillé. Il fallait dire que c'était un sacré record pour mes face à face avec Aeleus... Je n'en avais jamais remporté un seul, c'était pourquoi je ne me faisais pas d'illusions en commençant le match. Le seul moyen que j'aurais eu de le vaincre aurait été de réunir plusieurs extrémités d'écharpe en une seule Eri-Hand afin de maximiser ma force mais à ce stade, c'était de la triche.

Haha, j'avais aucune chance ! Je connais personne qui puisse le battre ! Il est trop fort ! Oh d'ailleurs, ça se prononce "Aélusse". Fais attention, il aime pas quand on se trompe.

Expliquai-je au garçon avec un sourire. Bien sûr que je n'étais pas surpris, j'encaissais parfaitement ma défaite et puis, c'était assez drôle comme retournement de situation, moi qui avais roulé sur la compétition le reste du temps. C'était un bon scénario de shônen de sport !

Mais bon, comme le disait si bien Haru, j'étais mort de soif après mon affrontement final et l'organisateur avait pris soin de disposer un stand de verres d'eau. J'eus vite fait de reprendre mon équilibre et de prendre un gobelet, puis deux, puis trois. J'étais vraiment assoiffé, heureusement que l'eau n'était pas une ressource rare, j'aurais eu vite fait de la gâcher.

J'observai autour de moi, une partie du public commençait à partir tandis que l'autre discutait. Les quelques dégâts que nous avions infligé à la zone étaient toujours là mais bon, autant que je me rattrape.

Je me déplaçai jusque là où se trouvait la table puis je fis passer une extrémité de mon écharpe sous mes pieds, le tout formant une plateforme que je surélevai grâce à un pied toujours fait de tissu. Une fois bien haut et visible par tous, je m'assis sur le bord de la plateforme avant de former une sorte de petit mégaphone avec l'extrémité d'écharpe quoi me restait.

Ahem ahem ! Je sais bien que j'ai pas gagné mais bon, je voudrais quand même vous remercier pour être restés jusqu'au bout !

Une fois que toute l'assemblée fût bien attentive, y compris l'hyperactif Aeleus, je baissai le mégaphone avant de m'éclaircir la voix. Je laissai mon énergie démoniaque m'imprégner et se diffuser autour de moi. Une douce musique au violon, des petites notes cristallines et la voix douce qu'était devenue la mienne et voilà que je chantais le chant de l'espoir.

Un chant qui, comme son nom l'indiquait, possédait la vertu de gonfler les personnes l'écoutant d'un espoir et d'une envie de vivre palpable. Sa douce mélodie cachait un pouvoir merveilleux, comme chacun de mes chants.

Une fois que j'eus terminé, je descendis de mon piédestal, rejoignant Haru dans les gradins et sans vraiment faire attention aux autres réactions.

Héhé, j'espère que ça t'a plu !

Cependant, il y avait une réaction impossible à ignorer...

HAAAAAAAAAAAHAHAHAHAAAAAAAA ! C'ETAIT TELLEMENT BEAU QUE J'EN PLEURE SUR MES MUSCLES ! AHAHAHAHAAAAAAAAA !

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Sam 20 Jan - 9:33




feat. Faux Nat

Bras de fer, cœur d’or Natsume semblait plus soulagé que dépité après sa défaite, ce qui était pour le mieux. D’après ses dires, personne n’était capable de vaincre le fameux Aéléhusse dès qu’il s’agissait d’une compétition de force. Haru n’aurait pas essayé de se mesurer à lui, souhaitant bien croire son compatriote, bien qu’il puisse émettre l’identité de quelques élus dont la renommée n’était plus à ses débuts depuis longtemps et dont l’on admirait ou craignait les pouvoirs. Néanmoins, il ne releva pas l’affirmation de son ami, partageant la joie de celui-ci. Par la suite, le Naegi expliqua au garçon aux cheveux bleus la prononciation correcte du nom de son entraîneur. En bon élève, celui-ci répéta cette identité pour prouver qu’il avait bien acquis cette nouvelle compétence :

« Aélusse ! C’est noté, je ferai attention. »

Comme Haru s’en doutait bien, les récents affrontements, a fortiori le dernier, face à son mentor, avaient petit à petit desséché Natsume qui, au bord de la déshydratation, s’empressa de gagner la zone comportant les récipients à eau, s’abreuvant de plusieurs d’entre elles afin de tarir intégralement sa soif. Même les élus, tout aussi colossaux qu’ils fussent, étaient dotés d’une biologie classique, à quelques exceptions près, et subissaient les mêmes tourmentes journalières qu’un homme. La faim et la soif en faisaient partie.

Un peu plus tard, alors que Haru s’était approché du titanesque vainqueur du tournoi, afin de faire plus ample connaissance, il eut la surprise d’apercevoir Natsume se diriger vers le centre de l’estrade temporairement aménagée, avant de se surélever de plusieurs dizaines de centimètres à l’aide de son étonnante écharpe bleutée. Il semblait préparer quelque chose, bien que le Dessinateur ne puisse en deviner la nature. Intrigué, il attendit donc la suite des évènements. Grand bien lui en fit, puisqu’il n’en fut point du tout déçu.

En effet, Natsume remercia chaleureusement les quelques participants et spectateurs n’ayant pas encore abandonné la scène locale, avant de se mettre à chanter de sa magnifique voix. Dès les premiers instants, Haru se sentit traverser par une vague puissante et mélodieuse emplie de chaleur. En ce moment précis, il lui paraissait bien que Kosaten n’était plus une prison, que la guerre n’était rien de plus qu’une vulgaire dispute entre des dirigeants belliqueux et que rien, ni personne ne serait désormais à même de troubler la quiétude de son esprit. Empli d’espoir, il se sentait bien plus léger qu’auparavant, et ne remarqua qu’à peine la fin du chant du gardien de la plaine. Quand celui-ci l’interrogea afin de connaître son avis, le bretteur lui fit un clin d’œil complice :

« Magnifique ! Bien plus beau que dans mes souvenirs ! Tu en as ému plus d’un ! »

Comme pour confirmer ces dires, Aélusse, non loin de là, pleurait à chaudes et joyeuses larmes, sincèrement touché par les vocalises de Natsume. Haru s’approcha de lui, tapotant doucement sur son épaule, bien que sa main ne semble qu’un simple caillou à cette échelle…

« Allons, reprenez-vous, Aélusse. Le chant de Natsume avait pour but de vous rappeler la joie de vivre, et non de faire couler vos larmes… »


Haru pivota à nouveau vers le brun.

« Le temps s’est bien écoulé depuis mon précédent repas… Cela te dirait d’aller nous restaurer un peu ? Je parie que ce dernier match a beaucoup puisé dans tes réserves ! »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1476
Yens : 545
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Mer 24 Jan - 18:15




Bras de fer, coeur d'or
FEAT. Haru
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Moi-même, chanter m'allégeait le coeur. Mes récits musicaux véhiculaient tous une émotion bien particulière, il était donc logique que je sois le premier à la ressentir. Peut-être était-ce ce qui rendait mes chants si vivants d'ailleurs, le fait que j'étais le premier à m'en émouvoir. Pourtant, il semblait presque que quelqu'un d'autre se mettait à ma place tant mon timbre de voix pouvait se retrouver changé par les mélodies. Et en effet, c'était ainsi que je le ressentais, je laissais un instant Natsume de côté pour devenir le chant lui-même.

Quand je rouvrais les yeux, j'étais enivré, comme à peine réveillé d'un long sommeil durant lequel mon enveloppe charnelle avait temporairement disparu. Mais le retour à la réalité enneigée fût tout de même relativement agréable vu que j'aimais beaucoup les températures froides et surtout la poudreuse. En tout cas, la réaction d'Haru me fit chaud au coeur, tout en me permettant d'effectuer une sorte de classement mental : Il préférait le chant de l'espoir à celui des pétales.

Quand à Aeleus, c'était assez compliqué de cerner sa réaction. C'était un personnage atypique après tout mais bon, ses larmes venaient sans doute d'autre chose que de sa tristesse et sa réponse à Haru le confirma assez vite.

HAAAAAAAAA ! JE SAAAAAAIS MAIS-MAIS JE VAIS RECUPERER DES CHIENS ABANDONNES DANS DES RUELLES ET LES RAMENER CHEZ MOI DANS LA MONTAAAAAAAGNE !!!

Encore ?! Mais vous en avez comb-

Pas le temps de finir ma question, il était parti en courant vers une destination inconnue. Il fallait bien connaître le colosse pour le savoir mais il adorait les animaux et sa maison en était remplie. Des chiens, des chats, des rats, des Tanukis, et même un Kitsune atterri là on ne sait comment. Donc pour lui en recueillir de nouveau était une forme d'espoir... Sans doute. C'était en partie ce qui en faisait une bonne personne et outre mes entraînements, il avait aidé à mon sauvetage d'Hideo ainsi qu'à l'attaque du festival de Fuki avec Tenma.

Mais bref, juste avant d'arriver, je n'avais pas beaucoup mangé et le tournoi avait ouvert mon appétit. La proposition d'Haru fût donc la bienvenue.

Ouais ! J'ai faim pour une fois !

Par contre, un problème assez gros se posait. J'observai autour de moi... Tout m'était... inconnu. Autant je connaissais mieux la plaine que n'importe qui. Chaque bâtiment, chaque chemin, chaque village, autant quand j'en sortais, j'étais purement et simplement perdu. J'orientai alors mon regard vers le jeune garçon, l'air confus, tête penchée sur le côté et index me grattant la joue.

Par contre, tu saurais où on peut manger ? Moi je connais juste la plaine... Héhé...

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Dim 11 Fév - 20:41




feat. Faux Nat

Bras de fer, cœur d’or Malgré les apparences, la personne la plus touchée, la plus émue par le chant de Natsume ne fut autre qu’Aelusse, le colossal vainqueur du précédent tournoi, révélant ainsi à cette occasion que sous les bras de fer dont était doté cet homme, se dissimulaient un cœur sensible, un cœur en or. Il pleurait en effet à chaudes larmes et évoqua un geste altruiste qu’il s’apprêtait à exécuter. Haru, déstabilisé par cette réaction, demeura silencieux, essayant de se convaincre qu’il avait bel et bien entendu ce que venait de prononcer son interlocuteur… Les propos étaient de fait pour le moins étonnants… Peu de temps après, le géant se leva et, sans rien ajouter, quitta l’assemblée d’une foulée rapide.

Haru ne comprenait décidément rien de cet homme qu’il venait à peine de rencontrer. Il soupira, constatant que le départ de l’immense concurrent avait renversé plusieurs tables, que les habitants s’affairaient déjà à remettre en place en grommelant. Natsume, bien qu’ayant été interrompu par le départ de son entraîneur, ne sembla pas s’offusquer, cessant simplement sa phrase, abandonnant ainsi la fin que le Dessinateur aurait bien aimé connaître. Il interrogea d’ailleurs le Naegi à ce sujet :

« Va-t-il vraiment recueillir des chiens abandonnés ? D’après tes mots, cela ne semble pas être la première fois qu’il fait cela, je me trompe ? »


Plus tard, il fut évidemment question de se restaurer : comme l’on disait, après l’effort, venait le réconfort. Haru avait spontanément proposé cette idée à Natsume, car il se doutait que ce dernier aurait probablement le besoin de se sustenter, et lui-même devait bien admettre lutter difficilement contre son estomac depuis quelques minutes. Comme prévu, l’androgyne accepta l’offre volontiers, avant d’admettre son ignorance quant à la géographie des lieux. Le bretteur eut alors un petit sourire amusé.

« Je n’ai pas non plus la prétention de connaître ce village… Allons demander aux habitants, cela me paraît plus simple. »


Ce fut l’organisateur lui-même qui les renseigna, démontrant un caractère honnête et serviable. Il révéla ainsi l’existence et la position de l’unique taverne du patelin, qui servait également à la restauration des quelques touristes passant dans le coin. D’ailleurs, en sa qualité de participant, Natsume y avait d’ores et déjà une place de réservée, qu’il devrait néanmoins payer comme les autres. Haru remercia leur guide improvisé, avant de prendre la direction de l’établissement qui leur avait été indiqué.

Il s’agissait effectivement d’un modeste bar, où avaient été ajoutées quelques petites tables en bois, pouvant accueillir trois ou quatre personnes, selon leur corpulence. Haru y prit place, laissant l’autre élu en faire de même. N’étant pas seuls clients à cette heure-ci, leur tour de commande n’était pas encore venu. Afin de faire passer le temps, le garçon aux cheveux bleus relança la discussion :

« Tu pourrais me parler de ton entraînement avec Aelusse dans les montagnes ? Je suis vraiment curieux de savoir ce que ce colosse a bien pu te faire effectuer pour tu te débrouilles si bien face à lui. »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1476
Yens : 545
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Mer 14 Fév - 16:20




Bras de fer, coeur d'or
FEAT. Haru
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Haru avait lui aussi été interloqué par la forme d'espoir d'Aeleus. C'était la principale raison pour laquelle je préférais dormir dans un des bâtiments annexes plutôt que chez lui lorsque j'allais m'entraîner dans les Montagnes. Passer la nuit chez l'entraîneur était comme dormir au beau milieu d'un zoo... Dans les enclos dudit zoo. Mais bon, si je devais récapituler tous les animaux qu'il avait recueilli, j'en aurais eu pour des heures. Je me frattais l'arrière du crâne en adressant un sourire amusé et gêné à Haru.

Héhé, ouais, c'est plein d'animaux chez lui en fait. Imagine une sorte de ferme dans la montagne, à côté du camp d'entraînement sauf que tous les bestiaux sont dans un seul bâtiment.

C'était un plutôt bon résumé au final. Une ferme, c'était exactement ça. Je finis par hausser les épaules. Après tout, l'amour d'Aeleus pour les animaux était assez beau à voir malgré sa proportion à aimer mon bouillon de poulet. Comme quoi l'on pouvait aimer les animaux tout en les mangeant ! Ou peut-être le coach n'aimait-il simplement pas les gallinacés, ce qui m'aurait tout de même surpris.

Enfin bref, Haru m'avoua ne pas connaître non plus ce village. Je m'attendais à ce qu'il y soit resté depuis un moment mais j'avais oublié le laps de temps assez court qu'il avait passé à la Plaine lorsqu'il y était venu. Il était plus ou moins vagabond de ce que j'avais compris. Il m'invita donc à aller demander nous-mêmes aux villageois où nous pourrions manger, ce à quoi j’acquiesçai avec un grand sourire.

Je suivis mon ami qui commença par se renseigner auprès de l'organisateur. Il était bien clément pour nous avoir prévu une table vu tout ce que j'avais cassé lors du tournoi. Mais bon, c'était tant mieux au final, nous allions pouvoir manger sans nous inquiéter de trouver une table ou non. Je décidai alors de m'asseoir devant Haru, observant les serveurs aller et venir de table en table.

Cela dit, je parvins à sursauter lorsqu'Haru entama une discussion. Passé mon petit cri de surprise, je me repris, écoutant ce  qu'il me demandait, à savoir lui expliquer mon entraînement avec Aeleus. Voilà un sujet assez délicat à expliquer vu la multiplicité des techniques d'entraînement du colosse.

Mmmmh... Il m'a fait faire beaucoup de choses en fait. Il m'a appris à me servir de mon écharpe à son meilleur potentiel en améliorant ma façon d'utiliser mes armes. J'ai aussi fait pas mal d'entraînements physiques comme des tractions, des pompes ou de l'endurance. J'avais aussi dû me libérer de ses poings en me dégageant en souplesse... L'objectif de ma première semaine était de soulever un énorme rocher et de le casser en plein de morceaux. Et la deuxième semaine, je devais me battre tous les jours contre un garçon à l'épée qui s'appelait Yûki et qui voulait me faire des choses bizarres parce qu'il pensait que j'étais une fille... Je me suis battu pas mal de fois contre Aeleus aussi mais c'est impossible de lui faire des dégâts.

Après mûre réflexion, je m'arrêtais là. Je pensais avoir à peu près tout dit dans les grandes lignes. Il fallait avouer que les entraînements étaient tellement variés qu'il m'était compliqué de tous les retenir.

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Jeu 22 Fév - 22:51




feat. Faux Nat

Bras de fer, cœur d’or Haru n’aurait évidemment pas imaginé de sa propre initiative qu’un colosse tel qu’Aélusse soit à ce point porté sur la protection de la cause animale, allant même jusqu’à accueillir de nombreuses espèces abandonnées ou menacées. L’organisation ne semblait néanmoins pas être son fort puisque l’entraîneur de Natsume avait réuni toute cette faune en une unique bâtisse, ce qui, en dépit des probables incompatibilités entre chacune, risquait de causer un surplus de population au sein de l’habitation… Toutefois, l’intention était louable et la simplicité enjouée avec laquelle le gardien de la plaine en parlait fit sourire le Dessinateur.

La table ayant été réservée pour Natsume n’était pas extraordinaire, mais elle avait au moins le mérite de leur éviter à tous une recherche de nourriture pour la soirée. Le plat qui leur fut servi était également assez simple et concis, se résumant en une portion raisonnable d’une viande semblable à du poulet et rôtie à la broche sous les yeux ébaubis des curieux, accompagnée d’une purée de légumes directement cueillis dans les plantations aux alentours. Quant au dessert, il s’agissait d’une tarte aux pommes de verger. L’ensemble était agrémenté d’un vin doux et sucré, si peu alcoolisé que même les enfants du village avaient, de manière générale, le droit de s’en rassasier.

Haru écouta attentivement et sans un mot les indications énoncées par le Naegi détaillant son entraînement au côté du titan Aélusse. Cela semblait avoir été extrêmement éprouvant, surtout sur le plan physique, mais également dans l’utilisation de la prodigieuse écharpe dont le brun était doté. La légende de celui-ci n’était pas née de rien, il avait dû s’endurcir, se préparer avec vigueur, accepter son statut et sa condition, sans se résigner ou s’apitoyer sur sa propre faiblesse. Au final, l’androgyne paraissait assez fier d’être sorti victorieux de ces impitoyables exercices.

« Tu en as vraiment bavé avec lui… »


Pensif, Haru ajouta quelques mots pour lui-même, bien que le Naegi soit parfaitement en mesure de les entendre :

« Je me demande si Aélusse est un humain… Et j’aimerais vraiment me confronter à lui, un de ces quatre. »

Réalisant alors qu’il ne s’était pas montré aussi discret qu’il ne l’escomptait, Haru afficha un petit air gêné, avant de détourner la conversation sur un autre sujet :

« Le vin d’ici est vraiment agréable. Ni trop amer, ni trop sucré, l’arôme restant boisé, bien qu’assez subtil. Un délice, tu ne trouves pas ? »


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1476
Yens : 545
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Ven 23 Fév - 11:19

Natsume Naegi a écrit:



Bras de fer, coeur d'or
FEAT. Haru
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



J'en avais bavé disait donc Haru. Oui, c'était vrai mais tout de même, mes entraînements ne duraient que très rarement plus d'une semaine. Mes compétences étaient donc mises à rude épreuve durant un court laps de temps, e qui le forçaient à se développer d'elles-mêmes en dépassant leurs limites. Oui j'en avais bavé mai cela valait largement le coup pour l'utilité de la puissance que j'en avais acquis.

J'affichai un large sourire à Haru qui montrait bien mon opinion positif sur ces deux séjours (Malgré l'incident concernant Yûki, purement imprévisible et plutôt désagréable). D'ailleurs, si mes capacités en tissu pouvaient être développées avec de l'entraînement, je me demandais bien comme mon ami avait fait. Je pensais avoir compris que ses pouvoirs lui venaient de son imagination. Il devait aussi avoir été formé à l'épée.

T'as été t'entraîner dan le montagnes aussi ? Ca s'est passé comment ?

Lui demandai-je, tenant mon visage dans les creux des mains et lui affichant mon sourire habituel. Je venais de remarquer que la cuisine était faite à proximité. Je pus alors m'occuper les yeux en observant le repas se faire tranquillement.

Ce fût le moment que choisit Haru pour émettre une question à voix haute. Question plutôt étrange. Aeleus était-il humain ? Cela ne m'avait jamais vraiment traversé l'esprit mais il était vrai que sa force colossale pouvait soulever la question. Mais au final, était-ce si important ?

Mmmmh je pense qu'il est humain. Mai bon, ça changerait quelque chose pour toi ? Je veux dire, ça a pas l'air de te déranger que je sois un démon, si ?

Enfin, je ne l'avais que sous-entendu parfois en discutant avec le sabreur, peut-être ne s'en était-il même pas rendu compte. J'attendis le repas mais la première chose qui nous fût servie était le vin. Je voulais éviter de finir saoul, je me contentais alors de ne boire que de petites gorgées espacées dans le temps. D'ailleurs, Haru semblait être connaisseur... Pas moi. Je l'écoutais déblatérer des mots qui ne semblaient même pas aller ensemble avant de répliquer d'un ai faussement sérieux :

Ahem oui, il a un goût de bois, c'est sûûûr...

J'étais plutôt bon cuisinier mais je n'y comprenais strictement rien en bois- euh en vin. Les gens avaient tendance  à leur donner des adjectifs étranges tels que "fruité" ou "boisé". Alors qu'il aurait été si simple de dire "C'est bon !". Et puis je ne savais même pas ce qu'étais un ahromme. C'était parce que cela venait d'Italie ? Sur Kosaten ? Rome ? Je me prenais la tête pour pas grand chose...

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Dim 25 Fév - 10:14




feat. Faux Nat

Bras de fer, cœur d’or Dans le fond, Natsume semblait enchanté par l’entraînement qu’il avait reçu, sûrement parce qu’il avait compris à quel point ses efforts l’avaient rendu plus fort, tant physiquement que mentalement. Haru ne l’avait rencontré que lorsque sa réputation de gardien de la plaine avait déjà été établie, mais il était certain que, tout comme chaque élu qui l’avait précédé, le Naegi était passé par la case départ, à savoir une perte totale de ses capacités, la panique de se retrouver soudain dans un monde inconnu et extrêmement dangereux, si ce n’était létal. D’ailleurs, le bretteur dut s’avouer sa curiosité quant à cette partie du passé de son interlocuteur, dont il ignorait tout, bien qu’il préfère s’abstenir de le questionner à ce sujet, se doutant que cela ne serait pas forcément une partie de plaisir que d’évoquer cela. Lui-même abhorrait se ressassait de cette période si difficile… Au final, l’androgyne laissa à son tour la curiosité prendre le dessus, interrogeant, en toute justice, l’épéiste sur son propre séjour dans les montagnes. Ce dernier eut un petit sourire pensif en se rappelant cet épisode de son odyssée en Kosaten.

« Effectivement, je me suis rendu dans les montagnes, suivant les conseils de soldats de la capitale. Mais, mon entraînement n’a pas grand-chose à voir avec le tien. J’y ai rencontré d’excellents maîtres d’armes, plus habiles encore que l’homme qui m’avait jusqu’alors tout appris dans le maniement des lames, qui ont jugé mon physique amplement suffisant pour ma manière de combattre. En revanche, mon plus grand défaut résidait dans mon jeu de jambes, et je… »

Haru marqua une pause, posant son regard électrique sur le garçon face à lui, se souvenant que celui-ci n’était peut-être pas beaucoup familier avec les performances d’un épéiste.

« Pour faire clair, plus important que la force brutal des bras d’un bretteur, il s’agit de sa capacité à se mouvoir continuellement lors d’un combat, à esquiver son adversaire, à contrer ses attaques, à analyser ses mouvements, à se positionner en conséquence, à le contourner pour toucher son point faible et ainsi achever l’affrontement beaucoup plus rapidement. C’est en cela que les maîtres d’armes des montagnes m’ont beaucoup aidé, à force de coups reçus, de blessures à panser et de fatigue à ignorer. »


Haru, supposant qu’il avait rassasié la curiosité de l’autre, acheva ainsi son explication. Un peu plus tard, la remarque du Marchombre, concernant Aélusse, intrigua Natsume suffisamment pour qu’il évoque ceci à voix haute. Constatant alors la maladresse de ses propos, l’orphelin adressa un sourire rassurant à son interlocuteur, avant de lui répondre :

« Ne t’en fais pas, cela ne changerait absolument, je ne suis pas du genre à juger sur l’espèce. C’est juste qu’il est étonnamment grand et puissant pour un homme, et je me demandais s’il ne pouvait pas s’agir d’un élu provenant d’un monde où ce genre de paramètres corporels est répandu. »

La remarque de Natsume à propos de l’arôme du vin fit éclater de rire Haru, qui avait régulièrement fâcheuse tendance à oublier le jeune âge de son interlocuteur. Il mit quelques instants avant d’être en mesure de se calmer, expliquant ses dires précédents :

« Natsume… Un arôme boisé ne signifie pas un goût de bois… Vois-tu, l’œnologie, la science qui étudie le vin, certains termes sont utilisés pour qualifier cet alcool un peu particulier. Lorsque l’on parle d’un vin boisé, l’on fait référence à une boisson davantage forte en caractère, un peu plus âcre en bouche, sans forcément être désagréable. À l’inverse, on peut parler de vin sucré ou fruité, évoquant alors une douceur plus importante en bouche. Goûte et dis-moi ce que tu sens le plus. »


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1476
Yens : 545
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Ven 9 Mar - 10:08




Bras de fer, coeur d'or
FEAT. Haru
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



L'entraînement d'Haru semblait avoir été significativement différent du mien. Lui n'avait pas rencontré un grand balourd musclé lui faisant effectuer des exercices plus extravagants les uns que les autres. Enfin, il aurait été simple de me dire que j'étais le seul élu  à avoir subi tout cela avec Aeleus avec Yuki qui avait fini par fuir... Plus ou moins à cause de ce qui se trouvait entre mes jambes par ailleurs mais bref.
J'écoutai alors attentivement la description de l'entraînement d'Haru avant qu'il ne décide de se stopper au moment de parler de jeu de jambes.

Apparemment, il voulait éclaircir ses propos. Mais jusqu'ici je comprenais ce qu'il voulait dire bien que j'étais  loin d'être épéiste. Il fallait dire que j'étais plus familier avec un vocabulaire de combat par exemple. C'était plus simple que des mathématiques ou autre matière complexe nécessitant ma réflexion. Tout comme il était plus simple pour moi de parler d'un plat par les adjectifs "Bon" ou "Mauvais" au lieu d'évoquer les arômes, la subtilité, l'assaisonnement... J'étais stupide et je préférais qu'on me parle de façon stupide !

Enfin, le bretteur expliqua tout de même en quoi consistait les compétences d'un épéiste afin d'expliciter l'entraînement pratiqué dans les Montagnes. Quelque chose de beaucoup plus technique qui se focalisait sur le mouvement donc. De loin, cela me paraissait assez facile mais je me doutais que le jeune garçon avait travaillé dur pour en arriver là où il en était vu comment il en parlait. Je me demandais bien comment il se battait par ailleurs. Je connaissais  son pouvoir du Dessin comme il l'appelait mais je ne l'avais jamais vu se battre à l'épée.

Oh je vois ! Moi j'ai appris à taper fort et vite tout en encaissant bien les coups ! Je sais aussi être un peu plus discret aussi maintenant mais c'est quand même moins important. J'aime pas trop réfléchir quand j'attaque.

Enfin, parfois je réfléchissais... afin de faire des combinaisons d'attaques farfelues, parfois inefficaces d'ailleurs. Je trouvais cela tout simplement drôle, amusant.

Les interrogations d'Haru concernant Aeleus se portaient donc sur la potentialité qu'il soit un élu. Il était surpris par son gabarit. A ma connaissance, le coach était bien un natif mais je ne le connaissais qu'en surface.

Je pense pas que ce soit un élu mais c'est vrai qu'il est sacrément costaud quand même.

Suite à ma blague concernant le mot boisé, Haru pensa bon de m'expliquer comment que ça marchait LE PINARD. Je n'y comprenais vraiment rien, que signifiait le mot "âcre" ? Et comment un vin pouvait-il avoir un fort caractère ? C'était une boisson, non ? J'avais l'air résolument perdu, surtout quand il me demanda de goûter et de m'adapter à ses mots. Je pris une petite gorgée.

Euh je... je sais pas. I-Il a un goût bizarre ? Ca veut dire quoi âcre ?

Je subissais définitivement les conséquences de mon absence d'éducation mais je doutais que de l'école au lycée, j'étais supposé apprendre comment fonctionnait le goût du vin.
Enfin, une fois que cette conversation fût terminée, je laissai s'exprimer ma curiosité éveillée plus tôt.

Dis, tu pourras me montrer comment tu te bats à l'épée ?

Ma question fût posée de façon à ce qu'elle puisse être interprétée de deux façons : Celle de la démonstration et celle du défi. Je n'aurais pas été contre affronter Haru, j'étais un peu rouillé mais juste voir sa façon de faire sur un mannequin m'aurait été appréciable également.

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Dim 11 Mar - 1:18




feat. Faux Nat

Bras de fer, cœur d’or Au final, malgré quelques difficultés, afin d’exprimer simplement ses propos à Natsume, Haru parvint à lui relater brièvement le contenu de son propre entraînement dans les montagnes minshujins. Certes, il ne s’agissait pas là d’un exposé détaillé sur l’intégralité des exercices auxquels il s’était prêté, et bien heureusement d’ailleurs, mais plus d’une piste pour permettre à son interlocuteur de comprendre quelles difficultés l’épéiste avait dû surpasser pour acquérir la puissance de ce Serpent qu’il exécrait. Améliorer son jeu de jambes. C’était une bonne approche de ce qui avait été l’objectif du garçon au foulard des jours durant. Bien évidemment, cela n’avait pas été aussi simple qu’il le narrait : probablement comme tous les élus, il avait dû puiser dans des réserves insoupçonnées et faire usage à la perfection de son corps, dans la plus pure harmonie, afin de sortir victorieux des affrontements. Cela l’avait d’ailleurs beaucoup marqué, suffisamment pour qu’à chaque fois qu’il engage un combat, ces leçons lui reviennent à l’esprit.

Haru faillit rire aux éclats une nouvelle fois lorsque le Naegi fit un rapide étalage de ce qu’il avait pu acquérir durant son propre entraînement. Plus que jamais, son côté simple et naïf, dans le bon sens du terme, se faisait ressentir. Le Dessinateur ne l’avait pas côtoyé à ses débuts et n’était donc pas à même d’évaluer sa progression, mais il se doutait qu’elle avait dû être importante, pour que la popularité de Natsume ne soit plus à remettre en cause.

« C’est vrai que cela peut paraître plus aisé d’attaquer sans chercher à anticiper les coups de ton adversaire. Mais, c’est peut-être en jaugeant ce dernier que tu te sortiras d’une situation périlleuse un jour… »

Aélusse semblait bel et bien être un simple être humain, disposant cependant d’un physique athlétique hors du commun. Haru n’était pas complètement convaincu par l’explication du gardien de la plaine, qui ne semblait pas lui-même certain de lui, mais il ne voyait pas vraiment l’intérêt de poursuivre une telle discussion.

« Ok ok. »

Natsume était probablement trop jeune pour posséder un palais capable d’identifier au mieux les arômes de la vigne. Malgré toutes les explications fournies par Haru, il semblait un peu perplexe, poursuivant son interrogatoire. Le garçon au foulard soupira, avant de lui jeter un regard gêné.

« Je pense que tu es encore un peu jeune pour apprécier le vin à sa juste valeur. On en reparlera dans quelques années, tu veux bien ? Ah, et sinon, un goût âcre signifie un goût assez piquant ou amer. »

C’est alors que Natsume laissa paraître sa curiosité en demandant à Haru une démonstration de ses capacités à l’épée. Ce dernier était un peu étonné par cette requête, mais il n’y trouvait rien à redire.

« Si cela peut te faire plaisir. Notre repas semble toucher à sa fin. Veux-tu que nous allions faire un duel amical afin de digérer ? »


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1476
Yens : 545
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   Jeu 29 Mar - 17:22




Bras de fer, coeur d'or
FEAT. Haru
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Haru avait sans doute raison sur ma façon de me battre mais il fallait ne pas oublier une chose : De base, je n'aimais pas le combat. J'étais un pacifiste confirmé et je n'usai que très rarement de violence, favorisant le dialogue dans un premier temps. Le meilleur exemple que je pouvais donner était la mission qui m'avait été confiée à Kupuo durant laquelle les villageois non-infectés pensaient que nous allions tuer les malades. Ils m'avaient beaucoup énervé et il m'aurait été facile de les frapper tout simplement. Mais j'eus préféré de leur faire regarder la vérité en face en leur parlant. Bien que je m'étais armé de mes Eri-Fists dans un but de persuasion. Enfin, tout cela était assez vieux, j'étais bien plus impulsif à l'époque...

Enfin, je soupirai en me grattant la tête d'un air gêné. Mon interlocuteur était tellement plus mature que moi. Je me sentais bête à côté. Il me semblait qu'il avait eu un chemin similaire au mien et pourtant il était tellement plus cultivé et mur. Pourtant j'avais vécu longtemps avec Mako qui était bien plus maline que moi mais je compensais par mes capacités physiques. L'épéiste, lui, était plus intelligent, plus technique tout en étant en bonne forme physique. Il aurait pu être moins ancien élu que moi que je me sentais tout de même inférieur.. et ce n'était pas mon genre en général.

Héhé, ouais t'as sans doute raison...

Il m'avait déjà fait preuve d'une sorte de supériorité émotionnelle en ce qui concernait les Anglers à notre première rencontre mais cette fois-ci, ses réflexions sur le combat ainsi que sur le vin me sautèrent au visage. Cela ne me déprimait pas vraiment, non. J'étais plutôt fier d'avoir une personne comme lui parmi mes amis.

Un ami toujours aussi cultivé sur le vin qui décida par ailleurs de boucler la conversation en m'expliquant ce que voulait dire âcre et en me disant que je devrais attendre quelques années avant de pouvoir parler vin.

Oh tu sais, je m'en passe plutôt bien du vin. J'aime pas trop ça en général et ça me met dans des états pas possibles.

Lui expliquai-je en riant un peu.
Cela dit, il accepta de me montrer ses capacités via un combat amical, ce à quoi je répondis par un grand sourire. Je filai payer le repas avant de m'arrêter à la porte et faisant un signe à Haru d'un air tout excité.

Oh oui ! Je t'ai payé ta part ! Rejoins-moi dehors quand t'auras fini, je vais trouver un endroit isolé pour éviter de casser quoique ce soit !

Lui annonçai-je avant de filer de hors. Je laissai ùon écharpe traîner depuis mon point de départ tel le petit poucet de façon à ce que l'épéiste me retrouve. J'atteignis finalement l'alentours d'un lac sans personne et je commençai à m'étirer en attendant mon ami avec un grand sourire.

EDIT 09/04 : Haru ayant demandé suppression de son compte, j'édite ce post afin de conclure ce RP.

Il arriva finalement et le combat commença. Il dura un petit moment, Haru parvenant à me tenir tête grâce à sa stratégie et sa force brute. Il était plutôt fort mais j'eus tout de même la victoire. Après cela, nous fûmes tous deux relativement fatigués et nous décidâmes de nous reposer à l'auberge. Ce fût le lendemain que nous reprîmes la route chacun de notre côté. Aeleus, lui, avait ramené tous ses chiens abandonnés dans sa montagne, fier de lui.

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Bras de fer, coeur d'or   

Revenir en haut Aller en bas
Bras de fer, coeur d'or
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES
» L' EAU et le COEUR
» Les gros bras(Sybille et Nathan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Grands lacs-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.