Partagez | .
▬ Eveil du démon de Fuyu
Messages : 1425
Yens : 405
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: ▬ Eveil du démon de Fuyu   Jeu 28 Déc - 20:10




feat.Asura

Légende d'un monstre

La voie d’un guerrier est maculée du sang de ses ennemis, et jonché de pierres de ses accomplissements
– Un contemporain


Ce jour-là, je me dressai imbattable sur l’infini océan. À quelques mètres de la surface aqueuse aussi azuréenne que le fond de mon unique pupille. Mon visage à son habitude n’exprimait rien. Ni frayeur ou curiosité, ni doute ou crainte. C’était juste un regard sombre et aussi profond que le gouffre des enfers. Il était inutile de ressentir des sentiments, et pire même encore de les exprimer au grand jour. Les mages les plus anciens disaient que c’était quelque chose de fatiguant. Tandis que les guerriers les plus expérimentés, s’accordaient sur le fait que ça n’était que des faiblesses dont on devait se débarrasser pour atteindre le summum de sa puissance.

De ce summum, j’étais encore assez loin, tristement d’ailleurs. Cela faisait des années que j’étais au sein de ce monde, mais je n’avais pas encore atteint mon statut suprême d’être tout puissant. Bien des choses devaient être revues. Autant sur mon style de combat, que sur mes techniques en elles-mêmes. Le front arborant encore la marque honteuse de ma défaite contre le messager des enfers, je me suis rendu compte que ce que je pouvais montrer au grand jour, n’était malheureusement et uniquement que les symboles de ma faiblesse. Ces symboles étaient encrées en moi, autant extérieurement qu’intérieurement.

Que ça soit ma faiblesse face à la mort de mon grand-père – mon cache-œil – ou bien encore ma défaite face à ma pleine appartenance à mon clan – mes yeux tristement bleu qui devaient être, normalement et traditionnellement aussi sombres que la nuit– Sans oublier mes cicatrices qui témoignaient mes nombreuses défaites. Ça encore, c’était sans citer le Z Zayrien que j’avais sur la tête. Il m’était impossible de me tenir devant un miroir. Je ne me serais même plus reconnu.

C’est vrai, je n’avais jamais été un tendre, mais ce monde, a fait de moi un monstre.

Mais ce monstre, n’avait juré allégeance qu’à son clan, et à tout ce qui pouvait l’élever. Ce fut la raison pour laquelle, je n’avais pas perdu ma raison. M’enfoncer dans les ténèbres, me coûtait la perte de mon humanité, mais encore plus, de ma raison. Uchiha était le mot qui me permettait de garder la tête sur les épaules et de continuer mon avancée dans ce monde où la difficulté était perpétuelle, quotidienne, journalière.

Dans tous les endroits du monde entier qui pouvaient m’accueillir, c’était au-dessus des océans que je me tenais, à quelques mètres d’une faille souterraine. En effet, selon ce qui m’avait été rapporté, en descendant d’une vingtaine de mètres de profondeur dans les océans, on aurait aperçu une déchirure souterraine, dans laquelle se reposerait un monstre.

J’étais un amoureux de l’adversité et du combat. Il n’aurait pas été pour moi une corvée de passer chaque jour de mon existence à perpétuer encore et encore les mêmes combats, pour peu que j’en ressorte plus puissant. Parce que, je voulais grandir en puissance, hausser mon pouvoir et mon influence, pour préparer le monde à l’accueil du clan le plus puissant qui aurait pu exister. Pour ce faire, je devais démontrer au monde entier – mais surtout à moi-même – que j’étais l’entité la plus puissante dans ce monde. De ce fait, si un monstre devait se terrer dans les environs, il était de mon devoir de le sortir de son sommeil, et de l’abattre s’il le fallait.

- Une bête somnolant à l’image d’une princesse innocente, que c’est ridicule... Ton sang maculera ma voie vers la puissance. Lève-toi et meurs, comme un guerrier.

Je tendis alors les mains pour générer une quantité incroyable de foudre sur mes bras. Suite à cela, je joignis les paumes de mes mains tout en les levant.

Des filets bleus se déployaient aléatoirement comme les pattes d’une araignée sur l’océan, témoignant de la puissance électrique qui se concentrait dans mes seuls bras. Soudainement, je lâchai cette décharge dans l’océan, ce qui provoqua une explosion immense, éparpillant l’eau et les roches qui étaient sur la trajectoire. Il allait bientôt sortir, et de pied ferme, je l’attendais. Sans même, pour le moment, avoir activé mon Sharingan.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 712
Yens : 220
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Mukuchi ↝ Looser ↝

- En ligne



MessageSujet: Re: ▬ Eveil du démon de Fuyu   Ven 29 Déc - 9:08





UN NOUVEL ETRE



De retour pour jouer un mauvais tour - Niveau 126
Asura ne donnait plus de nouvelles de lui pendant des mois et des mois. Mais a-t-il pu aller comme ça? Kosaten était enfin débarrassé d'une calamité tel que ce démon.
Et pourtant, il était encore en vie, quelque part sur cette planète. Loin de tous et loin des problèmes. Peut être que les gens l'ont oublié ou peut être que leurs rancœurs ont augmenté. En tout cas, le monstre qu'il était,
se trouvait à l'intérieur d'une faille océanique.

Recroquevillé sur lui même comme un fœtus et entouré d'une sphère d'énergie l'isolant de l'eau de mer, Asura était endormit profondément. Il était à l'abri des monstres marins grâce à sa position secrète à l'intérieur d'un trou dans la roche. On pouvait y voir une légère lueur bleuté s'échapper de cet espace caché. Il paraissait si faible comme ça, un nouveau né qui ne demandait plus qu'à découvrir le monde. Malheureusement, ce n'était pas la réalité. Dès son réveil, la calamité allait probablement recommencer à répandre la destruction. Et pourquoi donc au final? Était-ce à cause d'une ambition démesurée? Ou bien simplement son instinct qui lui dictait de le faire?

Depuis des mois et des mois, le démon était ici, sans manger, ni bouger. Quel pouvait être son appétit maintenant? En tout cas, il semblait apaiser. Il en avait surement besoin ou bien quelqu'un l'y a forcé... Mais en vérité, son cerveau et son esprit avait été confronté à une lutte sans mercis. Son corps abritait trois âmes à l'intérieur de lui. Et au bout d'un moment il n'allait pas le supporter. Grâce à beaucoup d'efforts spirituels et d'une ténacité sans faille, l'une d'elle en ressortit vainqueur. Son esprit n'était plus parasité par diverses pensées, ni envies contradictoires. Il pourra désormais accomplir ses taches sans retenues.
Le peuple de Kosaten le décrivait surement comme un glouton, prêt à manger n'importe qui. Et dans cet affrontement spirituel, l'une des âme a probablement engloutit les autres, non pas pour simplement s'en débarrasser mais aussi pour les intégrer à elle. Un nouvel être allait voir le jour lors de son réveil.

D'ailleurs, une secousse assez violente sonna le gong de son retour. Les sourcils de la bête commencèrent à légèrement vaciller. Quelqu'un venait il le chercher? Un monstre marin s'était simplement cogné à la paroi rocheuse? Ses yeux s'ouvrir lentement, le sortant de ses rêves. Il en avait presque oublié où il se trouvait actuellement. Quand il remarqua qu'il était sous l'eau, une montée de pression fit bouillir son sang chaud.
Mais quand il vit cette sphère autour de lui, il se rappela de la personne qui lui avait jeté ce sort. Entre la volonté de se venger et son désir de reprendre le contrôle de sa vie, il fit rapidement la part des choses. Et contre toute attente, il se calma.

Un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Il leva ensuite sa main droite et l'observa quelques secondes tout en pliant et dépliant ses doigts. Il sentait ce changement en lui. Il n'était pas totalement humain, ni totalement bestial mais au lieu d'avoir deux envies différentes, les deux se sont accordées. Sa faim était bien présente mais au lieu de partir directement se remplir la panse, il sentit l'obligation d'aller voir d'où provenait cette secousse. C'était tout près.

Asura banda les muscles de ses jambes, jeta un regard en direction de la sortie puis se propulsa rapidement à l'extérieur de son trou. La sphère magique éclata au moment où il la traversa. La surface était visible à l’œil nu, alors il ne devait pas être très profond. En prenant appui sur la paroi rocheuse, le démon monta en quelques secondes en dehors de l'eau. Celle-ci éclaboussa de tous les côtés et dévoila le corps de ce nouveau né. Toujours aussi impressionnant qu'à son habitude, ses cornes noires ne lui donnaient pas un air chaleureux.
Ses yeux dorés aussi perçants qu'un aigle ne donnaient pas envie de croiser son regard. Et sa stature mettait à genoux les plus faibles. Il avait légèrement perdu un peu en muscle mais c'était normal après tout. Ne pas bouger pendant des mois et sans se nourrir, même son corps allait subir quelques changements indésirables.

A la sortie de l'eau, Asura repéra la présence de cet élu sur son embarcation. Cependant, le démon ne pouvait pas marcher sur l'eau alors il retomba dedans puis se mit à nager vers un rocher qui pouvait le mettre au même niveau. Il se redressa lentement puis se tourna vers cette présence hostile. On voyait bien qu'il voulait en découdre. La bête de Fuyu adorait se battre mais pour une raison inconnue, ce visage lui rappela quelqu'un.
Malheureusement, même si sa partie humaine était capable de parler, sous cette apparence, il n'était toujours pas possible de prononcer une phrase. Il devra probablement entraîner sa langue à le faire avant d'y arriver. Il stationna simplement sur son rocher, à l'attente de la première réaction de cette connaissance lointaine.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1425
Yens : 405
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: ▬ Eveil du démon de Fuyu   Ven 29 Déc - 15:14




feat.Asura

Connaissance lointaine


L’attaque avait été lancée sur les eaux, et j’attendais à ce moment-là, la sortie de la bête. Mon regard était toujours fixé dans la direction de l’océan, attendant patiemment une potentielle sortie en force. Mais rien ne se passa, les premières secondes en tout cas. Contraint de scanner la zone pour vérifier qu’il n’y avait aucune erreur, ma pupille se teinta d’une couleur rouge sang. Mon Sharingan, me permit alors d’analyser la situation et de déceler une source légère d’énergie. Elle avait la forme d’une sphère, et cette dernière m’empêchait de voir ce qui était en son sein. Il ne faisait aucun doute, j’étais au bon endroit. La bête se cachait ici, certainement au cœur de cette sphère protectrice.

Quelques secondes par la suite, la sphère se brisa, et à une vitesse ahurissante, quelque chose traversa les eaux pour venir droit dans les airs. Sa vitesse était telle que j’aurais été dans l’incapacité de voir quoi que ce soit. Je fus contraint de faire tourner à une vitesse ahurissante les Tomoes de mes pupilles, pour accentuer l’analyse visuel de ma pupille. Le temps sembla alors soudainement se ralentir, me permettant de voir clairement la bête cornue s’échapper des océans. Musclée, effroyable et au regard aussi doré que le soleil, cette bête dégageait une énergie qui ne présageait rien de bien agréable. Force était à elle, vitesse aussi, faisant de cette chose un adversaire de taille que je m’aurais fait un plaisir de me battre.

Ma pupille cessa ses tours, permettant ainsi au temps de reprendre son cours normal. La chose que j’avais réveillée, replongea dans l’eau, avant de nager jusqu’à un rocher élevé qui n’était pas très loin. Le premier avantage que j’avais donc sur lui, était le fait que j’étais capable de me suspendre à quelques mètres sur le sol. Jusqu’à présent, il ne parlait, se contentant simplement de me regarder. Le vent soufflait ardemment sur notre zone, comme ci même les cieux annonçaient d’avance le déferlement de puissance dont le monde allait être témoin.

En même temps, j’avais l’impression d’avoir déjà vu cette bête. Bien que ça remontât à un moment déjà, à Fuyu, je l’avais vu. Alors qu’un gigantesque monstre comptait nous détruire, un faiblard du nom de Mukuchi – qui avait même réussi à fuir et qui disparut de la surface de la terre – et moi-même, cette bête ici présente intervint. Cela ne voulait dire qu’une seule chose. Le monstre qui se tenait devant moi, était extrêmement puissant. Suffisamment pour que ça requiert toute ma force de frappe. Un sourire se dessina sur mon visage, alors même que je m’avançai doucement jusqu’à lui, avant de me trouver à sa hauteur.

- Qui êtes-vous ? Je vous ai déjà rencontré par le passé. Ce moment-là, j’étais bien loin de ma puissance actuelle.

Cela dit, j’attendais maintenant ce qu’il avait à dire. Dans mon regard, il pouvait voir, au-delà de la profonde et ténébreuse noirceur de mon cœur, la détermination inébranlable et la volonté de le combattre qui brûlaient en mon sein. Certes cette simple vision n’aurait pas été un motif suffisant pour qu’il essaye de m’attaquer, toutefois, à la moindre tentative de combat, j’allais réagir et en force.

Ma main alla donc, se glisser doucement vers la garde de mon katana. Je ne fis que maintenir cette dernière, pour montrer que j’étais prêt à réagir au moindre geste de sa part.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 712
Yens : 220
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Mukuchi ↝ Looser ↝

- En ligne



MessageSujet: Re: ▬ Eveil du démon de Fuyu   Ven 29 Déc - 15:56





LE DIEU DE LA BOUFFE



De retour pour jouer un mauvais tour - Niveau 126
A cause de son récent réveil, Asura avait un peu les idées flous. Il prit le temps d'analyser sa situation actuelle du haut de son rocher. Pendant que l'autre individu s'approchait de lui, il se souvint effectivement d'un moment où il l'avait rencontré. C'était dans une vieille mine où des gens étaient exploités. Par contre, il ne se souvenait pas pourquoi cet homme avait été là... Ce qui avait marqué son esprit, c'était le monstre géant qui les attendait dehors. Pour le moment, cet élu en face de lui n'avait rien d'important à ses yeux, tout juste une connaissance sans lien particulier. Si jamais celui-ci se montrait gênant, alors il n'y avait plus qu'à l'éliminer.

Suivant son flow actuel, avec cet état de paix intérieur, son esprit ne rentra pas dans un débat infini où chacun voulait faire quelque chose à sa manière. Le démon voyait que cet homme était sur ses gardes, de plus lui aussi lui avoua s'être rencontré auparavant. Mais cela n'était pas suffisant pour hisser le drapeau blanc. On voyait qu'il était sur ses gardes, voir même en état d'alerte maximum. Apparemment, le secousse de tout à l'heure avait sans doute était engendré par lui. Il cherchait donc la guerre, une bataille à mener avec un être vivant de ce périmètre. Était-il venu chercher Asura lui même?

L'eau de mer dégoulinant le long de son corps, le monstre aux yeux dorés ne ressentait même pas la température très fraîche de l'environnement. Ce n'était pas glacial mais un humain normal ne se sentirait pas à l'aise dans ces conditions. Ensuite il leva son regard vers le ciel éclairé. Il préférait circuler la nuit en bonne créature des ténèbres qu'il était. Tous les paramètres réunit ne lui donnaient pas un avantage certain en cas d'affrontement. Mais ce n'était pas le genre de créature à se reposer dessus. Plutôt instinctive et cruelle, Asura dirigea son attention autre part l'espace d'un instant. Ses oreilles venaient d'entendre quelque chose. Son regard se porta alors sur l'eau, près de ses pieds.

Un monstre marin remontait rapidement à la surface, attiré par deux casse-croûte. C'était un grand serpent des mers, pas gigantesque mais assez pour gober un humain facilement. Le tiers de son corps, dont la tête,
émergea de l'eau pour observer ses deux prochaines proies. Cependant, le démon de fuyu avait le ventre qui criait famine. Son corps réagit immédiatement et se jeta sur le serpent. Ce dernier ouvrit la gueule en grand pour essayer de mordre sa proie. Dans ce jeu où la loi du plus fort règne, Asura avait l'habitude de se nourrir ainsi. L'élu se retrouva effectivement dans la gueule du monstre marin mais ses mains s'étaient agrippées de chaque côté de la mâchoire, en haut et en bas, afin de ne pas glisser davantage à l'intérieur. La force du colosse cornu suffit à bloquer l'animal sur place. Et avant même de le laisser s'échapper, le nouveau né déchira en deux cette pauvre tête, faisant jaillir du sang de tous les côtés.

Le corps inerte du monstre marin retomba lourdement sur l'eau alors que son assassin était en train de manger le haut de la tête. Recouvert de sang, Asura retrouva une sensation d'extase qui lui avait énormément manqué. Il engloutit en quelques secondes ce qu'il avait entre les mains. Son estomac avait la faculté de tout dissoudre en un rien de temps. Il pouvait donc récupérer de l'énergie rapidement grâce à cette capacité naturelle. Il en oublia même la présence de l'autre élu et se contenta de tirer vers lui la carcasse du serpent.
Les pieds de nouveau sur son rocher, il planta ses crocs dans la chair fraîche de sa nourriture offerte par le dieu de la bouffe. Son interlocuteur ne savait probablement pas qu'Asura ne pouvait pas parler mais s'en rendra peut être compte lorsqu'il ne recevra aucune réponse.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1425
Yens : 405
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: ▬ Eveil du démon de Fuyu   Ven 29 Déc - 16:57




feat.Asura

Langage universel

Rien. Le silence qui régnait autour de cet être montrait clairement que ce dernier n’avait aucune réponse pour moi. Sa pupille se contenta de me scruter de long en large un moment, avant de regarder partout autour de lui. À en juger par ce dont je venais d’être témoin, il aurait été simple de certifier que cette bête ne pouvait pas communiquer, en langage humain du moins. Il y avait aussi de grandes chances, que cette dernière ne comprenne pas non plus ce que j’étais en train de lui dire. Entrer dans une quelconque négociation avec lui, aurait donc été d’une parfaite inutilité. Ça n’aurait été que temps perdu, d’essayer de lui faire comprendre ma logique. Dans ce cas de figure, la seule chose qu’il aurait été possible de faire, était bien de dompter cette bête par ma seule force. Et ça au moins, était bien dans mes cordes. Qu’importe la nature de cette chose, elle aurait au moins pu comprendre la langue de la violence.

Aux yeux de la bête aux pupilles d’or, je semblais inexistant. A contrario, j’accordais à cette dernière toute mon attention, paré au combat à tout moment. C’est sans doute ce qui m’empêcha de noter la présence d’une bête aquatique. Contre toute attente, le monstre noir se jeta du sommet de son rocher pour aller abattre le monstre marin qui planait dans les lieux. Bien évidemment, la bête à la peau sombre n’eut aucun mal à tuer et dévorer l’animal aquatique, continuant toujours à m’ignorer. Il ne faisait aucun doute que l’animal était puissant, mais je n’étais pas ici pour admirer la puissance de ce dernier, du moins, pas de cette façon-là.

Après qu’il soit venu sur l’îlot, je me propulsai dans sa direction, le Sharingan actif. Ma main sur la garde de mon épée, j’attaquais par les airs dans la direction de mon ennemi. À une vitesse éclair, j’étais déjà sur le sol légèrement en face de l’animal. Au cours de ma course, j’avais tenté de trancher une première fois mon ennemi. Ne me limitant pas qu’à cette petite tentative, je tranchai un morceau de viande crue qu’il semblait prendre plaisir à consommer.

Mon cœur à ce moment-là, palpitait. Il ne battait pas au rythme de la peur, mais plutôt de l’excitation qui montait en moi. J’avais dans l’esprit l’initiative de combattre. Et depuis Zayro Jinn, je n’avais plus ressenti cette palpitation, le risque qui se mêlait à la crainte de la douleur, mais aussi à l’espoir d’une victoire. Pour un guerrier, c’était la sensation idéale pour mener à bien une confrontation d’une ampleur inimaginable.

- Si je suis venu ici, ce n’est non pas pour te voir déguster de la viande. Mais plutôt pour mesurer la grandeur de ton pouvoir. Alors…. Bats-toi, monstre…

Tournant sur moi-même comme une vrille, je prenais suffisamment d’élan pour déchiqueter ce monstre en une seule attaque sur la côte. Bien évidemment, le sang montait jusqu’à mon cerveau, éveillant ainsi tous mes sens. Ce que j’avais négligé – dû à l’excitation du combat – était bien le fait que mon offensive bien que rapide laissait un grand nombre de failles que mon adversaire était en mesure d’exploiter.

- Je ne ferais preuve d’aucune pitié.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 712
Yens : 220
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Mukuchi ↝ Looser ↝

- En ligne



MessageSujet: Re: ▬ Eveil du démon de Fuyu   Dim 31 Déc - 13:13





DEBUT DU DUEL



De retour pour jouer un mauvais tour - Niveau 126
Manger n'était pas forcément vital pour Asura en vérité. S'il le voulait, il pourrait rester des années sans manger mais sans bouger non plus. Son corps avait un métabolisme différent, d'ailleurs il ne produisait pas d'excréments. Par contre, cette folle envie de bouffer tout ce qui était vivant, était d'origine animale. La race de ce monstre ne provenait pas de cette planète et n'était cataloguer nul part. Ce n'était pas un vrai démon, ni en relation avec les ténèbres. On le surnommait ainsi surement à cause de son apparence et de ses actes malveillants. Au final, son corps a pu regrouper différentes parties de plusieurs êtres vivants, que se soit matériel ou immatériel. L'être final était d'une nature indescriptible...

En mangeant tranquillement son serpent des mers, le démon de Fuyu sentit une montée de pression. L'autre élu allait l'attaquer. Son sixième sens était toujours présent. Mais il ne pensait pas que celui-ci allait le rejoindre si vite. Asura eut tout juste le temps de reculer de quelques centimètres pour voir la lame passer devant ses yeux et presque l'entailler. Par contre, le morceau de viande qu'il avait entre les mains, fut découper en deux comme si de rien n'était.
Bien entendu, le monstre aux yeux dorés, avait entendu les paroles de cet homme. Lui ne pouvait pas parler mais il comprenait parfaitement le langage humain. Et les intentions de son assaillant était simple et compréhensible. Celui-ci cherchait un défi, un challenge à remporter. Asura allait donc lui servir d'épreuve à franchir.

L'oni qu'il était, avait le même genre de passe temps normalement. Cependant, plusieurs problèmes l'avaient empêché de se détendre ainsi dernièrement. Le gout du duel l'avait un peu manqué. Il avait lancé plusieurs assauts sur des villes parsemées dans le monde et s'était toujours retrouvé seul face à plusieurs ennemis.
Les élus des autres nations le submergeaient tout le temps mais il arrivait toujours en ressortir vivant. L'excitation n'était donc pas la même. Il aurait pu simplement reculer davantage pour remettre les compteurs à zéro et faire un duel le plus sérieux possible mais il n'était pas du tout en son avantage actuellement. La solution serait de parvenir à rejoindre la terre ferme.
Alors il entreprit de se rapprocher subitement de son adversaire et d'empoigner le bras de sa victime et de la jeter le plus loin possible en direction du continent. Ce dernier était visible à l’œil nu et même si la force employée ne serait pas suffisante, elle le serait sans doute assez pour terminer son objectif facilement.

En règle générale, Asura ne sous estimait jamais ses adversaires. Il se contentait d'écraser ses victimes avec tout ce qu'il avait. Un villageois se faisait toujours écraser avec sa maison par exemple... Et là aussi, et élu n'allait pas échapper à une torture physique signé le démon de Fuyu.
Suite à ce lancé d'humain, l'oni sauta dans l'eau et se mit à nager rapidement en direction de son adversaire.
Une autre créature marine le poursuivit de près mais il n'avait pas l'envie de s'en occuper cette fois-ci. Il avait d'autres chats à fouetter. La nourriture qu'il venait d'ingurgiter, l'avait boosté pour plusieurs heures. D'ailleurs,
il accéléra davantage pour poursuivre con combat au plus vite.

Il savait qu'il n'était pas au meilleur de sa forme à cause de ce long sommeil. Par contre il avait toujours confiance en lui et ne pensait pas du tout à la défaite. Pendant sa nage, il eut une pensée pour son ami le dragon. Et il allait probablement l'appeler pour voir s'il était dans les parages. En temps normal, il aurait pu le détecter de loin mais ses sens n'étaient pas tous encore réveillés. Il se concentrait déjà pour pouvoir bouger son corps du mieux possible.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1425
Yens : 405
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: ▬ Eveil du démon de Fuyu   Mar 2 Jan - 11:21




feat.Asura

Quelque part sur une rive


Mon cœur pompait le sang dans mes veines à une vitesse si grande, que je pouvais presque en ressentir la circulation. Et à chaque mouvement que j’effectuais pour trancher mon ennemi – la bête dont l’apparence aurait fait trembler n’importe quel péon – je me sentais de plus en plus vivant. Derrière ce visage calme et reposé que j’affichais, luisait dans mon regard la flamme ardente de la guerre et du sang. Après avoir connu les précipitations de neiges cendrées de la guerre ainsi que les voiles sombres et ardentes de fumée, je savais dans mon for intérieur, que je ne pouvais vivre sans sensations fortes, sans combats palpitants. Ce fut la raison pour laquelle, sans une once d’hésitation j’attaquai le nouvel-éveillé des océans, la bête à la peau sombre jonchée d’ossements ébènes.

Malheureusement, mon attaque sembla beaucoup trop simple, suffisamment prévisible pour que, le monstre aux yeux dorés saisisse fermement ma main pour m’empêcher de l’atteindre avec mon épée. La force qu’il exerça sur mon bras était telle que, je ne pouvais pas m’en défaire malgré ma volonté. Orientant son centre de gravité vers le bas en se courbant un moment, mon adversaire n’eut aucun mal à me tourner comme une vulgaire pierre avant de me jeter sans aucune grâce ni finesse dans une direction lointaine. La vitesse d’exécution de son geste généra une force si grande que mon corps se trouva incapable de se retrouver dans un sens bien précis.

C’est là que je compris que mon adversaire était puissant, extrêmement. Le sombre luciférien ne m’avait montré que peu de chose jusqu’à présent, mais cela était suffisant pour me faire savoir que j’allais avoir une baston de taille, en bonne et due forme. Cela mit un bout de temps, mais avec un effort considérable, je repris le contrôle de mon envol, le réorientant même à ma guise, dans le but atterrir près de la rive de l’océan, à une distance suffisante de cette dernière.

Le sol était plat et le sable fin. Cela n’empêchait pas que les rochers sombres et énormes, soient disposés entre la rive et l’océan pour empêcher l’eau de dévaster la côte en cas de marée haute. Posture droite, et pupille rougie par ma détermination, j’attendais œil mi-clos l’arrivée de cette bête. Elle ne parlait certainement pas, mais avait bien compris le message que je voulais lui transmettre lors de mon attaque. Je la voulais prête, je la voulais compétence, ou du moins suffisamment forte pour m’offrir un combat intéressant.

Quelques secondes d’attente, et le monstre surgit des mers, pour se retrouver en face de moi. C’est alors qu’une brise légère et chaleureuse – qui se changea vite en vent fort et dévastateur – vint balayer ce lieu de long en large, balayant ainsi tout parasite ou bien tout individu stupide qui auraient eu la hideuse idée de se balader dans le coin. Comme enraciné dans le sol, je ne bougeais pas d’une semelle, laissant mes vêtements subir la force imprévisible du vent. Cette bourrasque qui agitait l’eau de la mer semblait faire partie du combat. Et nul doute que, quand ce dernier cesserait, alors de toutes mes forces j’allais me jeter sur mon adversaire.

Mes muscles étaient détendus, même s’ils tremblaient presque face à l’intensité du combat qu’ils allaient devoir mener. Furtivement, l’intensité fulgurante du vent baissait, ce qui permit à la poussière qui s’étendait jusqu’à perte de vue, de s’affaisser. Oui, la terre était ici aussi aride que dans un désert. Cela était un point favorable pour notre combat, qui n’aurait pas été gêné par la présence de quoi que ce soit. Le moment décisif approchait continuellement, jusqu’à ce que le vent cessât, faisant ainsi résonner les tambours d’une bataille sans nom.

- Je ne retiendrai pas mes coups.

Cette parole résonna comme un avertissement adressé à la bête sauvage. Ma force n’allait dans aucun cas être tamisée, afin de soulager les douleurs qu’il était censé recevoir. Libre à lui donc, de se mettre sur le qui-vive ou bien de mourir de la plus risible des façons. Me concernant, j’étais paré à toute chose, même les plus inattendues.

Froissant les muscles pour me mettre en position de combat, je me propulsai vers mon adversaire à une vitesse ahurissante. Les quelques mètres qui nous séparaient furent bien vite avalés si bien que je n’eus aucun mal à me trouver sur son flanc gauche. Ma lame déchira l’air dans un sifflement léger tandis qu’elle se frayait un chemin vers la côte de la bête sauvage. C’était là ma première offensive, celle qui marquait le début d’une suite fatidique.

Au travers de cette attaque, ma pupille divine me permit de déceler une infinité de possibilités d’enchaînements toutes plus efficaces les unes que les autres. Mais de toutes celles qui s’offraient à moi, ce fut une rotation dans le dos de mon adversaire que je fis, essayant dans le mouvement circulaire de lui trancher les deux jambes d’un geste brutal et sec.

Je maîtrisais mes mouvements, mes déplacements. Tout était minutieusement calculé sans rien laisser au hasard. Contrairement à la dernière fois où j’étais porté par la folle ambition de combattre, ici, c’était le besoin de victoire qui animait mes muscles. Mon calme était effrayant, et mes gestes d’une précision chirurgicale ; changeant le Rinkyu combattant assoiffé de sang – présent sur le rocher –, en Rinkyu Uchiha porteur du rêve d’un clan. Et il l’aurait bien remarqué pour peu que son instinct lui chatouille cette sensation.

Mon attaque ne se limita pas là, parce que je fis volte-face en continuant ma rotation pour cette fois-là essayer de trancher la bête aux yeux d’or sur le flanc droit. Ma lame cherchait alors à déchirer son épaule en un coup pour lui trancher le bras dans la volée. D’un jeu de jambes digne d’un Shinobi épéiste, je fis un pas en arrière. Pas, qui précéda un bond et l’enchaînement d’une position de main unique, celle du tigre annonçant l’exécution d’un Jutsu futur.

- Doton – Yomi Numa laissai-je fuir délicatement entre mes lèvres rapprochées.

C’est alors que, le sol sous mon adversaire changea de forme. Dans un premier temps, il noircit pour par la suite devenir à la fois collant et absorbant. L’épaisseur de la boue était telle qu’elle aurait empêché quiconque d’effectuer le moindre mouvement. C’était donc là, un moyen simple de jauger rapidement les compétences ennemies.

Mon bond aérien me permit de mettre une certaine distance entre mon ennemi et moi. De cette position, j’abaissai un moment ma lame afin que son extrémité caresse furtivement la surface rocailleuse du sol. D’une contenance digne des ressortissants de mon clan, j’avançai pas à pas vers mon adversaire, mon visage toujours aussi inexpressif. Quelques secondes d’inattention, et il aurait été englouti par la terre. Mais sachant qu’il pouvait me réserver bien plus de choses, j’attendais que la bête se déchaîne, analysant toujours son flux énergétique de ma pupille divine.  



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 712
Yens : 220
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Mukuchi ↝ Looser ↝

- En ligne



MessageSujet: Re: ▬ Eveil du démon de Fuyu   Dim 7 Jan - 18:40





LA FUREUR DU DEMON



De retour pour jouer un mauvais tour - Niveau 126
Asura avait enfin atteint le sable fin de la terre. Le monstre marin avait abandonné sa chasse à cause de cet obstacle. Mais la bête de Fuyu allait devoir faire face à son propre obstacle. Son corps dégoulinant d'eau se rapprocha de plus en plus de son adversaire. Son regard était sérieux mais pas en colère comme dans le passé. On aurait dit que sa soif de tout détruire n'était plus présente.
Cependant, ce n'était pas vraiment le cas. Il se remettait simplement de ses émotions et mettait toutes ses pensées à rassembler sa méthodologie pour gagner son prochain combat. En quelque sorte, il savait qu'il avait en face de lui, un élu puissant qui ne le laisserait pas indemne. Et c'était d'ailleurs pour ça que ce duel n'allait pas être tout à fait équilibré si on se contentait d'un simple échange de coups. Le réveil trop récent du démon ne le mettait pas en total confiance.

Malgré cela, Asura restait fier de lui même et de sa force. Ses sens en éveil, il vit arriver son adversaire à toute vitesse. Evidemment, il était stupide de rester immobile face à un assaut. Le corps de l'oni commença à se déplacer tout seul afin d'esquiver la première attaque. Ses réflexes étaient quand même présents. C'était une bonne chose mais ce n'était pas un destructeur pour rien. Toute sa vie, il l'avait dédié à répandre le carnage. Ses talents de combattants n'étaient plus à mettre à l'épreuve. Ses yeux brillèrent d'une intensité démoniaque l'espace d'un instant. Il venait d'activer une puissance enfouie en lui. Et ce changement presque nouveau, le surprit lui même un instant.
Par contre, la réactivité de son assaillant n'était pas en reste. La seconde attaque le toucha de plein fouet, sans pour autant le découper en deux avec cette lame aiguisée. Le blessé recula de quelques pas, avant de se reprendre un coup.

Quelques gouttes de sang coulèrent le long de ses blessures. Il venait de se rendre compte qu'il ne devait pas rester passif. De toute façon, ce n'était pas son genre de simplement se laisser faire. Son visage montra enfin un peu d'agressivité. Ses traits de colère ressortirent, prouvant une nouvelle fois qu'une bête enragée allait faire couler le sang à son tour. Cette dernière esquiva le prochain coup d'épée pour prendre un peu de distance.
Cependant, le sol se transforma en boue à ce moment là. En réaction à cet étrange sortilège, Asura eu tout juste le temps de frapper violemment le sol afin de soulever le plus de matière possible puis de se dégager de là avant que tout ce sable ne se transforme en marée dégueulasse.

En sortant de ce piège, le démon de fuyu s'était jeté immédiatement sur son adversaire. Le bond qu'il venait de faire venait de raccourcir en un instant la distance qui les séparait. Et tel un marteau, il frappa à l'aide de son talon pour venir l'écraser vers le bas. Cette action cacha aussi l'activation de son arme favorite. Sa queue symbiotique tirée tout droit de son squelette parasite, se dégagea d'un seul coup de son dos, rendant sa silhouette encore plus monstrueuse et animale. On aurait dit un fouet venant des enfers avec cette forme squelettique. Puis il s'en servit pour accompagner sa précédente attaque, frappant de haut en bas.

Afin de ne pas laisser son adversaire s'échapper, l'oni continua son assaut en essayant de transpercer sa cible avec la même arme. L'embout de son extrémité était pointue et très dangereuse. Mais elle possédait aussi un effet particulier qui perturbait l'énergie de ceux qu'elle touchait. Attention à ne pas se faire piquer, sinon les conséquences allaient être fâcheuses.

Le sol n'était pas très pratique pour courir à cause du sable qui ralentissait les mouvements. Cependant, ce n'était pas une difficulté pour cette masse de muscles. Les grains de sable se soulevaient sans problème à chacun de ses pas. D'ailleurs il en profita pour sauter une nouvelle fois sur sa cible et de le harceler avec un coup de poing bien chargé en force. Et comme précédemment, il accompagna ce début d’enchaînement avec deux autres coups de fouet portés par son arme accrochée à son dos. Sa fureur n'avait pas de limite, tel un démon, il n'allait pas retenir ses coups.





Dernière édition par Mukuchi le Jeu 11 Jan - 18:30, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1425
Yens : 405
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: ▬ Eveil du démon de Fuyu   Jeu 11 Jan - 9:06




feat.Asura

Susano'o

Un soupir d’allégresse s’extirpa de mes lèvres entrouvertes. Il raisonnait comme le grognement d’un guerrier assoiffé de sensations fortes, qui était à deux doigts de se changer en bête de combat. Le léger sourire qui s’était dessiné malgré moi sur mon visage, montrait à quel point je perdais peu à peu de contrôle. La monstruosité qui sommeillait en moi, celle qui n’était animée que par la volonté de tout détruire, manquait de se réveiller, enchaînée encore par la logique et la volonté de victoire. Ô combien était-il difficile de retenir la sauvagerie qui sommeillait en soi, surtout quand on se retrouvait en face d’un adversaire qui arrivait à faire palpiter l’ensemble de son corps. Mon iris pourpre tremblant d’excitation au sein de mon œil, seules les images de ce qui avait précédé me revenaient clairement, comme un souvenir inextirpable, que je me remémorai en boucle pour nourrir mon côté sauvage.

La première attaque avait été évitée sans effort, et à ce moment-là, j’avais pu noter la presque surprise qui se dessinait sur le visage de mon adversaire, à croire que cela fut le résultat d’un réflexe. Bien qu’il sommeillât sous le sol depuis un moment, mon adversaire n’avait rien perdu de ses aptitudes combatives qui dataient d’avant son sommeil. Si même son esprit les avait oubliés, son corps lui, en avait de parfaits souvenirs.

À cet instant-là, l’or des yeux de mon ennemi du jour se mit à changer. Ce changement annonçait simplement ce que ma pupille céleste me permit de voir par la suite. Son flux énergétique circulait plus abondamment dans son corps, concentrant dès-lors une plaque massive d’énergie autour de ses muscles. Une analyse précaire de ses capacités déjà utilisées, pouvait me permettre de déduire que, désormais il aurait été plus puissant et aussi, plus résistant à mes attaques. Je n’avais jamais rien vu de tel, et l’émerveillement visible sur mon visage était identique à celui qu’affichait un jeune garçon, quand il venait d’apprendre quelque chose de nouveau. La seule voix interne qui était dans mon esprit, lâcha un simple « intéressant » devant la beauté du pouvoir qui me faisait face.

Cela n’avait pour le moment rien retiré à ma volonté de l’achever. Malheureusement pour lui, il subit de plein fouet mes attaques, sans pour autant se faire trancher comme je l’aurais espéré. Les blessures qui jonchaient le corps de mon ennemi ne furent que légères, là où elles auraient été mortelles pour n’importe quel natif. En mesurant son flux d’énergie en ce moment-là, ainsi que sa résistance physique, il aurait été légitime, de dire que nous étions presque à force égales. Mais il aurait fallu le voir attaquer pour confirmer cette pensée.

Tous ces moments que j’avais pu observer m’étaient revenu à l’esprit, m’animant d’une joie particulièrement grande, d’avoir trouvé ici un combattant aguerrit. Avançant doucement vers lui, mon adversaire me surprit encore une fois en s’échappant d’une façon originalement brutale à mon ninjutsu. Il en profita pour bondir directement dans ma direction. Il devait à coup sûr deviner qu’il était hors de question pour moi de me faire avoir. Et pour le contrer, j’avais à ma disposition l’arme parfaite.

Fine et légère – sans pour autant manquer de fermeté dans ses offensives – mon épée dessina la nouvelle trajectoire que je lui avais imposée avec ma main, pour venir se tenir obliquement en face de mon torse. Elle se faisait à la fois lance et bouclier de toute attaque frontale incontrôlée. La pupille analysant chaque micromouvement de mon adversaire, je m’étais montré prêt à toute éventualité. Seulement, la force et l’énergie qu’il avait concentré au sein de sa jambe était telle qu’elle ne m’aurait pas permise de me mouvoir aisément. D’une force herculéenne, le monstre allait me briser l’ensemble des os de mon corps avec une aisance inouïe. Ce fut donc la raison pour laquelle….

- Susano’o soufflais-je sans pouvoir retenir mon sourire.

Ma pupille laissa se dessiner en son sein les motifs de mon Magekyo Sharingan. Loin d’être un geste d’esthétique, il marquait le début de l’exécution d’un jutsu typique des membres du clan Uchiha. Mon Chakra se déploya circulairement, laissant ainsi dessiner les ossements bleutés autour de moi, jusqu’à ce qu’une bête de forme humanoïde et d’une grandeur sans égale s’élève sous forme d’énergie autour de moi. Le chakra légèrement transparent bien que bleue, permettait à quiconque de me voir au niveau du ventre de mon arme, du dieu des tempêtes dont la puissance et la robustesse n’était plus à remettre en question. C’était la forme ultime du Susano’o, qui aurait été parfaitement nécessaire dans une situation pareille.

Le coup de talon fendit les cieux en deux, pour s’écraser sur mon colosse comme un coup de poing divin. Le choc fut si puissant qu’il généra à la fois poussière et jetée de pierres. Mais bien évidemment, mon Susano’o n’avait pas cédé. Cependant, des fractures légères avaient été notées sur ce dernier, annonçant une destruction future au moindre choc. Et comme pour enchaîner son attaque, la bête fouetta mon colosse d’une force sans égale, brisant ma barrière ultime en deux coups seulement. Il était certain que je m’étais affaibli, mais c’était incroyable de constater que ça l’était à ce point-là.

Malheur des malheurs. Je me laissai doucement tomber sur le sol, sans lâcher mon adversaire de l’œil. Oui, mon seul œil munit de ma pupille divine, me permettrait d’avoir une longueur d’avance pour peu que j’observe bien mon ennemi. Une fois sur mes jambes, alors même que la destruction de mon arme me choquait encore, l’attaque de la bête se poursuivit. Cette fois-ci, elle essayait de me transpercer la tête avec son arme. Un rapide mouvement de la tête, me permit – au détriment de quelques-uns de mes cheveux – d’échapper de justesse à une attaque fatale.

Je fis alors un bond arrière pour mettre une certaine distance entre mon adversaire et moi. Mais c’était peine perdue. La seconde même où je battis en retraite, il me suivit avec un grand bond pour chuter une fois encore des cieux, mais avec son poing cette fois. Les attaques aériennes étaient d’une prévisibilité dérisoire, rendant presque la majorité d’entre elles totalement inutiles. Toutefois celle qui s’abattait sur moi était d’une puissance incroyablement grande. La vitesse d’exécution de son offensive ne me permettait pas de me mouvoir aussi aisément que je le voulais, m’obligeant de ce fait à me remettre à cette technique de Long, que je n’avais plus utilisé depuis un moment. La tournure que prenait ce combat était réellement surprenante.

- Ryū no Uruko…

Mon corps se recouvrit d’une aura bleutée, augmentant ma résistance à un point qui aurait été à l’origine, impossible à atteindre. Aussi solide qu’un roc et plus même encore, j’avais la puissance dans les bras, celle de résister à une offensive d’une telle envergure. Un vent immense se dégagea du choc engendré, toutefois, j’étais bien sur mes deux jambes sans avoir reçu la moindre égratignure. Mon regard laissait percevoir une certaine méfiance à l’égard de mon ennemi. Briser aussi simplement les barrières les plus solides que j’avais en ma possession et par la suite attaquait avec une puissance inouïe. Je devais en finir au plus vite.

Repoussant son poing pour mettre un peu d’espace entre nous, j’évitai son premier coup de fouet, et me protégeai du deuxième avec les côtes du Susano’o. Mon Chakra se déploya circulairement, laissant ainsi dessiner les ossements bleutés autour de moi, jusqu’à ce qu’une cage thoracique se forme circulairement autour de moi, agissant comme protection.

- Côtes du Susano’o…

Malgré la grande résistance de ce pouvoir, la barrière se brisa sous l’impact violent de l’attaque ennemie, mais me laissa suffisamment de temps pour pouvoir concentrer une masse importante de chakra dans les jambes. L’heure était à la contre-attaque, et j’allais monter d’un cran. Une succession de mudras se suivirent après quoi, dans un calme soudain – annonçant certainement un déluge sans précédent – une voix s’éleva dans les cieux, annonçant avec félicité la beauté prochaine de la puissance qui allait s’abattre.

- RAITON – KAMINARI NO KAMI NO HŌSHA NAMIDA

Soudainement, des colonnes lumineuses, déchiraient le sol, ci et là, montant dans les cieux à une vitesse inouïe. Le vent que cette attaque générait, agitait les océans, et repoussait la poussière ainsi que les pierres les plus légères à des distances incroyablement lointaines. Pour ma part, je restai planté droit dans le sol, observant la beauté de cette arme destructrice, qui anéantissait la nature autour de nous. Il fallut encore quelques secondes pour que l’attaque s’achève pour ne laisser régner rien d’autre que la mort et la désolation.

La montée de cette forte décharge électrique, avait provoqué des instabilités dans l’atmosphère, qui demeuraient présentes même après que l’attaque soit terminée. Le ciel initialement bleu, s’était assombri, emportant dans son élan la lumière qui éclairait joyeusement le terrain de combat. Tout était dévasté sur un rayon de plusieurs centaines de mètres, ne laissant plus que nous deux, au milieu des ruines. Le terrain initial n’était plus que l’ombre de lui-même, surtout avec cette fumée noire qui régnait en maître dans les lieux.

Mon adversaire était coriace et solide. Les chances qu’il ait pu mourir d’une attaque aussi légère étaient très faibles. Encore que, elle n’était qu’annonciatrice de ce qui suivrait. Les mudras s’enchaînèrent encore, me permettant cette fois-ci de modifier la structure terrestre. « Doton ». C’était bien la technique que j’avais utilisée précédemment, à la seule exception que cette dernière s’étendait sur une zone beaucoup plus large à présent. Éviter cela, aurait nécessité un effort important.

Suite à cela, je rengainai mon épée, afin de m’accroupir légèrement, tendant un de mes bras vers le sol, la paume pleinement ouverte. Raide et veineuse, mon bras laissait circuler une quantité d’énergie difficilement visible depuis mon épaule. Et ce flux se concentrait sur ma main, pour faire jaillir brusquement une décharge électrique mortelle et instable, tremblante comme à son habitude malgré la concentration dont je faisais preuve pour la maintenir sous mon contrôle. Un cri strident comparable aux piaillements de milliers d’oiseaux était audible à des lieux de là. Cette horrible sonorité, donnait l’impression que d’une seule main, j’avais entrouvert la porte des enfers.

- Chidori….

Mon œil mi-clos m’indiqua la position de mon ennemie grâce à mon Sharingan et au travers de cette fumée qui se dissipait doucement, une lumière vive se démarquait au sein de la surface de combat. Ce fut celle que je transportais dans ma main bien évidemment. Cette lumière était rapide et se déplaçait droit vers le monstre, pour l’achever en un coup. Tel un prophète apportant aux hommes l’illusion d’une future gloire divine, je me frayais un chemin, chargé de lumière, dressant au sein de ce combat l’étendard de l’Uchiha que j’étais.

Ma course fut rapide et brève, mais la tentative fut bien exécutée. Après avoir tenté de dessiner un trou sur le torse de mon ennemi, j’inclinai mon abdomen comme si j’allais me diriger vers ma droite. En même temps, mon bras vengeur lui, trouva le chemin de la garde de mon épée – qui était sur ma côte gauche. Profitant de l’élan de ma position, telle une étoile filante je me déplaçai sur la droite de mon adversaire, tout en essayant de le trancher obliquement le torse. Ma pupille toujours activée me permit de rapidement trouver le combo qui allait suivre. Sans même me retourner, je fis tourner le sens de mon épée, afin que la pointe soit dirigée vers le dos de mon adversaire. La même seconde, Jiro déchira l’espace pour essayer de perforer la côte de mon ennemi. Toutes les attaques avaient pour objectif de l’abattre, de le tuer. Mon expérience en combat avait fait de moi un assassin, pouvant tuer un seul coup mes adversaires, du moment que leurs corps soient ordinairement constitués.

- Doton

Oui, encore ce mot qui annonçait une modification future de la structure du sol. Voulant échapper à cela, je fis un bond avant, m’éloignant de mon adversaire. Dans les airs, je fis une rotation complexe, pour me retrouver à un moment donné la tête vers le sol et les pieds dans les airs, la main gauche représentant le symbole du tigre. Cette fois-là, le sol n’allait pas changer en mare de boue, non. Elle attaquerait avec force et sans aucune once de pitié. Dévorant la surface sableuse, les pierres et les rochers qui étaient sous le tapis de sable se mirent à tourner comme deux roues jumelles dont les extrémités se touchaient, autour de la zone ciblée. Cette manœuvre aurait permis l’absorption et la destruction de la structure osseuse, de quiconque se serait laissé prendre. Mon attaque montrait bien que j’étais sans pitié, mais je savais une fois encore, que mon adversaire allait à coup sûr éviter cela. Ce fut la raison pour laquelle, je me précipitai encore vers sa nouvelle position, tenant mon épée en main, pour lui asséner un dernier coup.

- Quel goût pourrais-tu attribuer à la puissance des Uchihas… monstre ?

Une seconde après, je me retrouvai dans le dos de mon adversaire, la lame tendue vers l’avant. Un coup circulaire qui aurait dû aller de la côte gauche à l’épaule droite venait d’être envoyé. Reprenant ma position initiale, je me retournai pour observer mon adversaire. J’avais perdu de mon chakra, et je m’étais beaucoup trop affaibli. Contrairement à une dépense de chakra prévue à vingt pourcent , j’atteignais approximativement les vingt-cinq pourcent de dépensé.

Le combat avait commencé il y a peu, mais il prenait déjà une tournure incroyable. Le reste n’allait certainement pas être moins étonnant que ce qui avait déjà été montré.

- Je dois en finir au plus vite… Sinon je ne pourrais pas tenir.






Dernière édition par Uchiha Rinkyu le Sam 13 Jan - 22:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 712
Yens : 220
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Mukuchi ↝ Looser ↝

- En ligne



MessageSujet: Re: ▬ Eveil du démon de Fuyu   Ven 12 Jan - 21:49





MON PETIT DRAGON



De retour pour jouer un mauvais tour - Niveau 126
Un combat qui promettait de bonnes choses pour l'oni. La victoire ou la défaite, cela importait peu. Il devait simplement se remettre dans le bain. Ce monde est corrompu par les guerres incessantes et la loi du plus fort est omniprésente. Asura a toujours vécu en suivant cet optique mais son monde d'origine était un peu plus calme. Peut être plus stressant mais moins entouré de batailles.
Il devait retrouver cette énergie explosive, redorer son blason de démon de Fuyu. Sa hargne montait en lui à chaque seconde qui défilait. A chaque coup qu'il encaissait, sa colère guidait ses pas mais sa raison lui dictait les meilleurs approches possible désormais. Il n'était plus un vulgaire animal qui sautait sur tout ce qui bougeait. Maintenant, il fallait encore plus le craindre...

Le ciel s'était obscurcit très rapidement à cause de son adversaire. Une technique puissante allait déferler sur lui. A ce moment là, comme attiré par ce combat de titan, une signature énergétique fut détectée par le cornu. Il la reconnaissait et ne se priva pas pour faire appel à cette venue qui tombait à pic. Remplissant ses poumons d'air, il hurla de toutes ses forces pour faire appel à son plus grand ami. Le son parcourut une longue distance, faisant peur aux petits animaux alentours. Quelques secondes plus tard, un écho résonna, le cri d'un monstre en approche. Son dragon venait de comprendre qu'on avait besoin de lui et que son maître était de retour sur la terre ferme.
Une créature ailée de couleur blanche s'approcha rapidement par la voie des airs au loin. La forme d'un dragon mais de plus petite taille qu'un véritable colosse des temps anciens. Malheureusement, le pire était à prévoir...

Alors que des éclairs surgissent de toute part, Asura allait se mettre en garde pour encaisser cette violente attaque. Peut être à cause d'une montée de pression ou d'un taux d'adrénaline trop important, son corps commença à faire apparaître des écailles. Il se mit en garde pour se préparer au choc et vit les éclairs se jeter sur lui. Même avec cette peau de dragon, une douleur traversa chaque partie de son épiderme. Un regard emplit de sentiment obscur fixa alors l'origine de tout ce mal. De la fumée s'échappait de lui tellement la température a du monter. Il était cuit à point... D'ailleurs ses écailles disparurent, laissant sa peau d'ébène revenir.

Ensuite il se déplaça sur le côté pour ne pas être une cible facile. Mais une fois plus loin, le sol commença à se changer en boue une nouvelle fois. Contrairement à tout à l'heure, il y avait un peu plus de roche sur ce côté là alors il pu l'agripper pour en extirper un gros bloc de pierre avant que la boue ne soit trop envahissante. Puis il frappa le sol à l'aide de son bouclier naturel. Le choc lui laissa assez de temps pour se sortir de là avant de se faire engloutir. Juste après la roche se fit ensevelir et surement briser en mille morceaux.
Il fut néanmoins content de contempler à nouveau son vieil ami qui était tout proche désormais. Celui-ci arriva rapidement près de lui, soulevant un peu d'air à cause de ses battements d'ailes.

Le nuage de poussière soulevait par toutes ces actions était un peu gênant pour la vue. Heureusement qu'il avait des sens aiguisés pour suivre le rythme du duel. Par contre, il ne s'attendait pas à cette vitesse venant de la part de son ennemi. Ce dernier était déjà proche de lui, sa main entourée par de l'électricité et prêt à le transpercer. A ce moment là, le Barioth eut le temps de tendre une aile et intercepter cette attaque meurtrière. Son aile fut donc percée mais sa force fut nécessaire pour éviter que son maître ne soit touché. C'était peut être non fair play de combattre à deux contre un mais ce n'était qu'une question de survie.

Les techniques de l'adversaires étaient puissantes et certaines très originales. Notamment cette espèce d'invocation géante qui avait la forme d'un humanoïde. Mais cela n'allait pas lui faire peur. Sa force était mise à rude épreuve et Asura devait surmonter cette épreuve. Tout en continuant de se protéger et attaquer, il essayait de trouver un moyen de gagner ce combat. Les combattants bougeait sans cesse sur ce terrain sableux et rocheux. Le cornu tenta sa chance en sautant sur sa cible et le frapper à l'aide d'un coup de pied marteau. Puis il enchaîna simplement avec son fouet dorsal. D'abord en accompagnant son coup de pied en reproduisant le même schéma de haut en bas puis en fouettant à plusieurs reprises pour ne laisser aucun répit à ce samouraï. L'allonge de cette arme était quand même impressionnante, on ne savait pas exactement sur quelle longueur l'oni pouvait l'étendre.

Il fut repousser à de nombreuses reprises et même blessé par des coups violents. Et même après tout ça, l'oni continua de se relever, encore et toujours. A un moment donné, le sol s'était mit à trembler et à vouloir l'écraser. Mais le corps de ce monstre encaissa du mieux qu'il pouvait. Il s'en sortit en poussant de force les rochers autour de lui. D'ailleurs, sa peau reluisit légèrement d'une teinte bleuté. Peut être le signe d'une divinité qui ne voulait pas que son élu meurt si vite... Pendant ce temps, le Barioth tenta quand même d'attaquer l'ennemi à l'aide de ses griffes et peut être gagner un peu de temps. Les retrouvailles n'étaient pas aussi joyeuse qu'espérée mais il y avait une émotion forte que les deux partageaient durant cette nouvelle bataille.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1425
Yens : 405
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: ▬ Eveil du démon de Fuyu   Dim 14 Jan - 9:14




feat.Asura

Hostilités


L’ambiance qui régnait sur cette rive du continent, donnait bien l’impression que deux divinités s’affrontaient. Plusieurs silhouettes se déplaçaient dans plusieurs sens différents, mouvements qui se soldaient dans soixante-quinze pourcent des cas par une explosion d’envergure. Des pierres s’éparpillaient, de la poussière s’élevait telle une irruption volcanique, démontrant la férocité à laquelle la nature était confrontée. Une fois même, on vit plusieurs colonnes électriques circuler dans les cieux, créant des zones à haute tension autour du lieu de combat. Le sol fissuré, des roches émiettés, et certains chauffées par la brutalité des deux monstres qui s’affrontaient annonçaient à n’importe quel fou qui aurait été dans les parages, de s’éloigner de là pour une question pure et simple de sécurité. Un troisième intervenant avait même fait son apparition, compliquant bien évidemment la tâche du combattant que j’étais. Cela n’allait cependant pas, empêcher l’accomplissement de mon élévation.

Le nouvel intervenant et allié de mon adversaire, semblait être une bête immense, d’une peau immaculée. Son apparition majestueuse était remarquable, même comme elle se solda également par la destruction partielle d’une de ses ailes. Ma main venait à peine de perforer cette dernière, manquant ainsi d’atteindre la cible que je visais initialement, la bête. À l’image de mon Susano’o, cette monstruosité – appelée par la bête aux yeux d’or – venait prêter main forte à mon ennemi du jour. La seule exception qui faisait totalement la différence, résidait dans la totale indépendance de la bête pâle. Elle ne couvrait pas totalement mon adversaire, me laissant donc le soin d’attaquer le plus librement possible sans craindre une intervention à chacune de mes offensives. En dépit de cela, il régnait toujours en moi un certain malaise quand j’étais proche de cette chose qui semblait être un dragon. Ses crocs et son allure démoniaque faisaient penser à une bête féroce dont la robustesse et la puissance de frappe étaient sans égales.

Le démon à la peau d’ébène et aux yeux dorés creusa rapidement l’écart entre nous, pour se tenir à bonne distance de moi, certainement une manœuvre défensive. Malheureusement pour lui, je m’y attendais un peu, et avais profité de sa tentative pour changer la terre sous ses jambes mais dans une zone plus vaste que la fois précédente. La manœuvre était simple, il me fallait à tout prix épuiser mon adversaire l’amenant à bouger dans tous les sens jusqu’à ce qu’il soit à bout. Seulement, aussi puissant qu’il était, les choses n’allaient pas être aussi simples que je ne l’aurais imaginé. Comme j’aurais bien pu m’y attendre de lui, il s’échappa aisément de là, non pas sans y mettre un peu d’efforts. Mais une fois encore, il fut surpris par l’intensité des attaques qui suivirent.

Faisant preuve d’une vitesse et d’une précision scrupuleusement grande, je ne laissai pas à mon adversaire l’occasion de riposter ou même encore de réagir comme il se devait face aux multiples assauts que je répétais sans cesse sur lui. Le creux de son épaule, les parties les plus charnues de ses jambes, son visage, les muscles les plus essentiels de son corps, tout ce qui me semblait être vulnérable lors de mon offensive constituait une cible potentielle de mes assauts. Cette succession d’attaques s’acheva rapidement, après quoi je fis un grand bond arrière pour essayer de reprendre de mon souffle, tout en observant la situation de ma pupille divine. J’étais certes puissant, mais la bête qui se trouvait en face de moi, l’était tout autant, rendant ainsi les choses plus intéressantes et plus complexes que je ne l’aurais imaginé.

Toujours dans les airs, porté par l’élan de mon bond arrière, mon œil décrypta les mouvements de mon ennemi, au point de déceler son saut. À en juger par l’intense d’énergie qu’il concentrait dans son talon, et de la position qu’il adoptait, aucun doute ne pouvait être possible.

Cette façon de se déplacer me rappela une attaque antérieure. Le souvenir de mon Susano’o se brisant en mille morceaux par une attaque aussi anodine, me contraignit à me mettre un peu plus sur mes gardes. L’absence de ma barrière ultime me mettait dans une situation délicate, m’obligeant de ce fait à essayer de freiner la puissance de l’attaque. Une fois encore, mon chakra forma un dôme autour de moi, avant de s’affiner pour laisser se dessiner des côtes de la cage thoracique de mon colosse bleuté.

- Côtes du Susa-

Je n’achevai même pas mes paroles que ma barrière fut balayée par la puissance de son attaque. Cette attaque fut telle qu’elle continua sa descente jusqu’à venir me frapper en plein crâne, au sommet de la tête. Certes mon bouclier avait réduit la puissance de l’attaque, néanmoins la douleur était toujours présente, au point même où je fus contraint de poser un genou sur le sol, éjectant du sang depuis mes dents serrées. Cela n’était tristement pas terminé, parce que du sang s’échappa encore de mes lèvres quand un autre coup de fouet vint s’abattre sur mon dos, m’aplatissant ainsi sur le sol.

Sans rester bien longtemps étalé sur le sol, je roulai sur la droite pour essayer de mettre de la distance entre mon assaillant et moi. Mon énergie allait à coup sûr être déstructurée si je continuais de me faire toucher de la sorte par son arme, et ce n’était pas quelque chose dont j’avais envie. Malheureusement, mon repli fut bien trop lent, car un autre coup vint s’abattre sur moi avec fureur. Et en dépit de mes mains croisées devant moi, la douleur fut énorme, tout comme l’énergie que j’avais encore perdue.

Sans m’arrêter, je fis plusieurs bonds arrière pour éviter les attaques du monstre à la peau d’ébène. À force de me concentrer sur lui, je perdis de vue l’autre antagoniste qui était pourtant bien présent sur le terrain de combat. Il profita donc de la diversion pour m’attaquer dans un angle mort de mon champ de vision, occasionnant une blessure claire sur mon visage. Du sang tâchait de plus en plus mes vêtements, ce qui n’était bien sûr pas pour me plaire, et ma respiration s’accélérait.

Le visage exprimant toujours mon calme le plus grand, je nettoyai du revers de la main la traînée de sang qui s’échappait de mes lèvres, avant de reprendre l’exécution rapide de mes mudras. Deux adversaires distincts que je ne pouvais supporter à moi seul, m’attaquaient simultanément, l’un profitant de l’angle mort occasionné par l’attaque de l’autre. La gêne était bien immense.

Bien évidemment, je ne paniquai pas, pour la simple raison que je savais parfaitement ce qu’il fallait faire pour régler le problème de ces multiples adversaires. Mes techniques, pour la plupart avaient été conçues pour répondre à ce genre de situation, et je n’allais pas manquer de les utiliser comme il le fallait. Mon sharingan tournant dans le creux de mon œil, l’analyse de la situation se faisait à une vitesse ahurissante, me permettant ainsi de détecter les positions de chacune des bêtes qui était sur le terrain. L’attaque que j’allais lancer, n’allait être, qu’une fois encore, l’expression de ma toute puissance. Elle serait le marteau divin, qui allait détruire quiconque se trouverait sur son passage, rependant comme toujours la mort et la désolation derrière elle.

- Raiton…. KAMINARI NO KAMI NO HŌSHA NAMIDA

Une fois encore, la terre se retourna sous la puissance foudroyante de mon jutsu. D’une puissance capable de raser un village dans sa presque totalité, les colonnes électriques s’élevaient dans le ciel de toutes leurs prestances et toutes leur gloire, déchiquetant toute chose semblant ne pas être préalablement détruite.

L’attaque passée, ce fut au tour de la terre de se changer encore une fois en marécages immenses, capable d’engloutir les plus imposants des monstres. La dose de chakra insufflée dans la technique était incroyablement grande, au point même qu’elle me vida d’une majeure partie de mon énergie. La perte avait été énorme, mais ça en valait bien la peine, pour obtenir la victoire, j’allais devoir aller au-delà de mes limites.

Cette attaque une fois de plus lancée, je pris mon épée en main, avant de m’élever dans les airs, laissant planer entre le sol et la pointe de mes pieds une distance de quelques dizaines de centimètres. Ma cible désormais repérée, je fonçai droit sur elle, à une vitesse incroyablement grande, pour trancher la bête cette fois-ci avec mon katana, Jiro. La détermination visible dans mon regard dissimulait la fatigue que mes muscles ressentaient.




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 712
Yens : 220
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Mukuchi ↝ Looser ↝

- En ligne



MessageSujet: Re: ▬ Eveil du démon de Fuyu   Dim 14 Jan - 17:46





MODE TAUPE



De retour pour jouer un mauvais tour - Niveau 126
Les techniques de l'adversaire lui faisaient de plus en plus de dégâts, à tel point que son corps tout entier lui faisait mal. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas ressentit cela. Un sourire se dessina tout de même sur son visage. C'était en quelque sorte une joie pour lui de se sentir vivant ainsi. Ses mains tremblaient, non de peur, mais de frustration de ne pas pouvoir ressentir un tel moment indéfiniment. A un moment donné, un des deux n'allait pas pouvoir continuer le combat. D'ailleurs, même si ce ninja était rapide, l'hybride arrivait quand même à le toucher malgré sa vitesse impressionnante.

Alors que son approche n'était pas mauvaise, Asura remarqua ce changement dans l'air. Une nouvelle fois, la foudre allait se jeter sur lui. Mais lancé dans sa propre euphorie, il se jeta simplement sur sa cible. Il pensait arriver à temps pour déstabiliser le lanceur de foudre mais reçu simplement de plein fouet toute cette foudre, tel la colère des dieux qui voulaient se débarrasser de lui. Cela aurait vrai s'il n'était qu'un simple élu fraîchement arrivé... Parmi toute cette poussière de sable environnante, ce champ de bataille chaotique et ses cris de douleur, l'oni était encore debout, au milieu d'un trou provoquer par la chute des éclairs. Il n'avait pas un seul genou à terre mais le regard baissé. On voyait qu'il n'était pas sortit indemne de ce cataclysme. Sa peau était foncée naturellement mais là, c'était carrément carbonisé à certains endroits. Son regard était vide l'espace d'un instant, il venait de perdre conscience.

Et comme tout à l'heure, son corps commença à scintiller d'une lueur légèrement bleutée. Sa peau redevint d'ébène à certains endroits. Les dieux étaient quand même cléments vis à vis de lui et on lui donna encore la chance de continuer le combat. Son esprit se réveilla d'un seul coup. Instinctivement, il jeta un regard vers le Barioth. Malheureusement, son ami n'avait pas eu autant de chance que lui, ou simplement pas les épaules pour supporter autant de puissance. Le dragon n'avait plus la force de continuer. Pendant que son maître avait été inconscient, l'animal avait quand même réussit à se traîner par terre pour se rapprocher de lui, surement pour ne pas se séparer de lui. Mais désormais il avait les yeux fermés et se trouvait immobile.

Son adversaire n'allait pas en rester là cependant. Le sol commença à se changer en boue comme autrefois. Les réflexes de l'oni face à cette technique déjà vu, fut immédiate. Il se jeta sous le ventre du dragon et tourna violemment sur lui même pour se transformer en toupie géante. Une fois en contact avec le sol sableux, il creusa profondément dans le sol comme une taupe et évita ainsi cette boue dangereuse à la surface. Mais il ne s'était pas contenté de creuser vers le bas, il avait continué à créer des tunnels pour en ressortir plus loin. Le corps du dragon avait un peu ralentit la coulée de boue mais allait surement lui faire davantage de mal. A ce rythme là, il ne serait peut être plus capable de bouger du tout...

Une fois ressortit plus loin, l'autre élu de fuyu le repéra tout de même et tenta de le frapper avec son épée. A cause de la surprise et de la fatigue, Asura ne pu les éviter. Il posa un genou à terre mais ne perdit pas de vu sa proie. Son sang coulait par terre et colorait le sable de cette couleur rouge qu'il aimait tant. Il préférait que cela soit d'une autre personne mais c'était quand même beau à voir pour lui. Il en sourit même devant un tel tableau. Au moins il ne perdait pas espoir et retrouva un peu ses forces pour contre attaquer.

En forçant avec ses jambes, il se propulsa vers sa cible et tenta de lui attraper le visage pour ensuite venir l'encastrer par terre. Cette manœuvre avait pour but de paralyser la victime au sol si jamais elle réussissait. De toute manière, les assauts du monstre ne se contentait pas que d'une seule attaque. Il continua à l'aide de sa queue symbiotique. D'abord en balayant de gauche à droite, puis de droite à gauche et enfin de haut en bas. Il finit par vouloir le transpercer avec l'embout pointu. Ce combat était difficile mais allait surement le faire évoluer davantage si jamais il en ressortait vivant... Il s'inquiétait de la santé de son ami, cependant il ne pouvait rien faire à ce stade là du duel. D'ailleurs, si jamais il perdait ce combat, il essaierait au moins de demander à ce combattant de faire quelque chose pour le Barioth.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1425
Yens : 405
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: ▬ Eveil du démon de Fuyu   Hier à 18:27




feat.Asura

Limites


Mon épée trancha l’air criant d’une voix fine son intention meurtrière. La force émise dans mon attaque était telle que le tranchant de Jiro n’avait pour but que de frapper de toute sa puissance le corps endurci de mon adversaire. Sur cette attaque, je vis clairement ses blessures s’ouvrir à nouveau, chose rassurante pour le guerrier que j’étais, cela témoignait bien d’un fait simple, ma marge de manœuvre était de plus en plus large.

Il s’affaiblissait, et ça se voyait bien par les encaissements de plus en plus abondants d’attaques que j’envoyai à son égard. De mon côté par contre, c’était mon chakra qui était en manque. Comme lors de mes précédents combats, il se terminait beaucoup trop vite, surtout face à un adversaire aussi puissant que cette bête. D’une puissance physique redoutable et d’une endurance incroyablement grande, je n’en voyais tristement pas la fin, circonstance défavorisant pour mon énergie insuffisante. Ces analyses de mon état que je m’étais déjà habitué à faire, me permirent, à l’aide des informations fournies par mon Sharingan, de comprendre un peu mieux que je fusse moins mal que mon adversaire, mais mon énergie me faisait défaut.

Fort heureusement, j’avais toujours le plan B, que je gardais uniquement pour les cas extrêmes comme celui-ci. Certes ce geste presque fourbe montré mon plus grand adversaire jamais affronté – Jason – avait été pour moi une leçon que je n’oublierais pas dans mes futures vies. Mais il n’était pas encore le moment de tout dévoiler, je devais pour l’instant attaquer avec le plus de minutie possible pour abattre rapidement la bête, ou mieux encore, la soumettre à ma volonté. Malheureusement, j’étais encore loin de là, juste en observant la stratégie combative qu’elle cherchait à adopter.

Se retournant violemment dans ma direction, mon adversaire tendit la main pour essayer de m’attraper le visage. Malgré la vitesse avec laquelle je fis un bond arrière, mon escapade fut soldée par un échec. Comme l’étreinte de la faucheuse se refermant sur le cœur d’un élu ressuscité, la main puissante et noire de mon ennemi ferma mon visage dans sa paume pour essayer de l’écraser contre le sol. Les muscles encore raidis par la puissance, l’ennemi du jour n’allait certainement pas hésiter à m’éclater la tête en mille morceaux, brisant ainsi mon crâne et par ricochet mon existence. Je ne pouvais laisser cela se produire.

Au moment de l’impact avec le sol, mon corps se recouvrit d’un chakra immense, qui renforça ainsi la surface de ma peau. Cette technique que j’avais apprise dans ce monde, se révélait être d’une utilité incroyable dans les situations telles que celles-ci.

La collision de mon corps avec le sol, causa une explosion de terre conséquente, faisant retomber un peu plus loin les pierres issues du sol brisé. Il fallut que la poussière se lève entièrement pour qu’on aperçoive le léger sourire qui était affiché sur mon visage. Mes blessures n’avaient été que très légères, me permettant de continuer le combat pour un bon moment encore. Je profitai toutefois de la position actuelle, pour frapper la main du monstre qui me maintenant la tête pour la dégager. Directement après, ce fut un pied dans le ventre, pas assez puissant pour qu’il ressente quoi que ce soit, mais assez distrayant pour que je puisse m’échapper de là.

Comme je pouvais le craindre, le monstre aux yeux d’or ne se limita pas à ce stade, se contentant simplement de me voir m’en aller. Il essaya de m’atteindre plusieurs fois avec son arme particulièrement agaçante. Les deux premiers coups furent inévitables. Mes bras en souffrirent longuement, étant les principales cibles de ces offensives. Mais par la suite, alors qu’il tentait encore de m’avoir, je fis un grand saut pour éviter le reste de ses assauts, gagnant ainsi une certaine distance avec mon ennemi.

De là haut, je pouvais observer mon adversaire, visualisant déjà clairement la douleur prochaine qu’il allait recevoir. Une grande partie de mon chakra allait encore devoir être évacuée certes, mais que pouvait-on y faire ? Si j’avais en ma possession des techniques mortelles, c’était bien pour qu’elles soient utilisées à leur plein potentiel. « Raiton ». Dans les airs, mes bras laissaient jaillir des flux d’un bleu aveuglant, alors même que mon corps entier semblait se remplir de foudre une fois encore.

- Toute ténacité à une limite…. ET JE TROUVERAI LA TIENNE !!!

Des charges incommensurables de foudre jaillissaient encore du sol, rasant tout ce qui était à proximité, et frappant tout ce qui était inconscient. Une décharge déchirante, destructrice et mortelle s’abattit sans retenue sur mon adversaire à une vitesse incroyable. Un être normal aurait déjà perdu la raison face à ce traitement aussi sauvage, mais ce n’était pas le cas du combattant qui me faisait face. Il était particulier, et c’était bien quelque chose qui me plaisait.

Atterrissant sur le sol, à quelques mètres de lui, mon souffle commençait à être perturbé. J’expulsais l’air par la bouche, bougeant contre mon gré l’ensemble de mon torse lors de ma respiration. Il était certain à ce moment-là, que ma limite se faisait de plus en plus proche. Ce n’était pas gênant, j’en avais pleinement conscience.

Il fallut un peu de temps pour que je puisse me reprendre, mais une fois fait, ma pupille divine se mise en action. Localisant mon ennemi avec ma pupille, je me jetai sur lui, attaquant avec mon épée à plusieurs endroits différents. Avec le temps, mes coups manquaient de précision, mais pas de puissance. Ils s’enchaînaient toujours avec pour intention de tuer.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: ▬ Eveil du démon de Fuyu   

Revenir en haut Aller en bas
▬ Eveil du démon de Fuyu
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pathfinder et GameMastery
» Les Quendi
» [abandonné]Eveil: le Général Démoniaque se lève
» Morgana Grim "L'Eveil au pouvoir" (fiche terminée relue et corrigée)
» apocalisme ou eveil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Océans de Kosaten :: Faille océanique-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.