Partagez | .
L'armure de Jade - Solo
Messages : 434
Yens : 712
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 18

Progression
Niveau: 81
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: L'armure de Jade - Solo   Jeu 25 Jan - 10:22

Niveau 15 au début du RP

L’armure de Jade

Lexi

La capitale était étonnamment calme pour une si grande ville, pas de brouhaha continu, la cité en semblait presque endormi à côté de Tokonatsu qui était animée même la nuit. Cela avait cependant permis à la jeune marchombre de surprendre un chuchotement qui courait doucement dans les maisons les plus nobles. Le jour même de son arrivée, elle avait décidé que son nouvel objectif était d’en savoir plus à propos de ce riche propriétaire qui cherchait à engager on ne sait trop qui pour retrouver on ne sait trop quoi. Après avoir fureté çà et là, payé quelques informations et observateurs également, elle avait réussi à comprendre le gros de l’histoire.
Ce riche homme avait payé une fortune, lors de son unique voyage en zones inexplorées, pour que des hommes l’accompagnent, et triplé leur salaire pour qu’ils aillent récupérer “une lueur verte” au fond de la grotte sombre. Il s’était avéré que c’était une quantité indécente de jade jadéite, une variété de jade rare et difficile à travailler. Pourtant une fois rentré (avec bon nombre de ses hommes en moins cela dit), il avait embauché le meilleure artisan, le meilleur bijoutier et le meilleur forgeron du pays pour qu’à eux trois, ils se servent de ce jade et du meilleur acier qu’ils pourraient trouver pour lui confectionner une splendide armure. Sur le plastron avait été apposé son blason avec le jade, et un serpent de vert clair sinuait sur sa cuirasse. Les gantelets étaient décorés de point de jade également, tout comme le casque et les spallières. Malheureusement, la vitrine sous laquelle cette armure se pavanait et les trois gardes postés pour la surveiller n’avait pas suffit, on l’avait volé. Le lendemain même, le propriétaire avant envoyé deux hommes pour tenter de la retrouver, malheureusement ils étaient pour l’instant bredouilles.
La jeune élue de Tenshi avait donc fait porter un message au propriétaire et l’avait retrouvé dans une taverne des plus discrètes, là où elle l’attendait avec impatience. Peut-être ne vendrait-il pas après tout. Il considérait peut-être que ses deux hommes suffisaient. Alors qu’elle hésitait à partir, un nouveau client poussa la porte de l’établissement et Lexi eut le plaisir de reconnaître son - peut-être - futur employeur. Seulement, il était accompagné d’un homme grand et massif, des cheveux brun coupés courts, une barbe naissante et un regard froid. Comme elle l’avait prévenu dans son message, Lexi fit jouer entre ses doigts un stylet et fixa la table devant elle, le visage couvert par sa capuche. Elle n’avait pas précisé qu’elle était une femme, elle avait conscience que cela aurait forcément diminué ses chances d’être considérée. Lorsque les deux hommes s’assirent à sa table, alors elle dévoila son visage féminin et ses cheveux blonds coupés en carrés.
C’est une plaisanterie ? lâcha le riche homme.
Lexi le jaugeau un instant. Grassouillet, elle ne le voyait pas porter une armure pour aller au front. Il semblait plus le genre à payer qu’à combattre, et la jeune marchombre continua de l’examiner, mais tout ce qu’elle voyait la confortait dans son jugement.
Je suis très sérieuse. Je peux retrouver votre armure. Je compte partir la chercher que vous le vouliez ou non. Alors soit vous me laissez observer le lieu où on vous l’a dérober et vous me donnez toutes les informations que vous possédez, soit quand je la retrouve, je la vends au plus offrant. Et même si vous êtes riche, j’aime à croire que vous n’êtes pas le plus riche de tout Kosaten. Alors quel est votre prix ?
1000 yens.
Vous plaisantez n’est-ce pas ? Enfin c’est comme vous voulez, mais avec le nombre de gens qui vont me proposer le double vous n’avez aucune chance.
Qu’est-ce qui vous rend tant sûr de vous ?
C’est moi qui l’aurai. C’est tout. Alors ?
1400 Yens. Je ne monte pas plus.
1500.
Bon très bien, mais avec mes conditions. Vous ne parlez à personne de ce vol. Je ne veux pas que tout le monde court après. Et je vous colle Ormn pour vous surveiller.
Pardon ? S’écria l’homme qui ne disait rien jusque là, exactement en même temps que Lexi.
Mais l’homme les fit taire tous les deux.
Je paie, et vu le prix, j’achète un service et pas seulement le retour de mon armure. Vous ferez des comptes rendus à Ormn qui me les transmettra. Vous avez interdiction de lui cacher quoi que ce soit dans vos intentions et vos actes pour la retrouver. Si vous l’avez et ne me la rendez pas, je serai au courant, et mes hommes vous retrouveront et…
S’ils sont aussi efficaces pour me trouver que pour trouver votre bien, vous devriez vous taire ou je vais être tentée de le garder. Trêves de bavardages, j’accepte vos conditions mais je ne le veux pas dans mes pattes tous les temps. Certaines choses demandent de la discrétion et de la finesse. Et quand il sera là, il me file un coup de main. Je garde les 1500 yens et vous le payez à votre convenance puisque c’est votre employé.
Sans attendre son reste, Lexi se leva, laissa quelques pièces pour régler sa consommation et s’apprêta à quitter la taverne. Une fois dehors, le dénommé Ormn la rejoint.
Je peux savoir ce que tu fais?
Mon job, se contenta-t-il de répondre d’un ton glacial.
A l’évidence il n’était pas ravi de son nouveau poste mais comptait le remplir à merveille, la jeune marchombre se permit de le congédier sans ménagement.
A moins que tu ne sois un voyeur inutile de m’accompagner. Je vais me doucher et me changer avant d’aller chez ton patron voir le lieu ou était entreposé l’armure.
Ils se tournèrent le dos sans un mot et chacun partit dans une direction différente. Au bout de trois pas Lexi se sentit stupide. L’auberge où elle logeait était en effet dans l’autre sens. Pour éviter de passer pour une idiote en suivant Ormn, elle fit un léger détour avant de regagner sa chambre.


Dernière édition par Lexi Hil'Feyan le Jeu 25 Jan - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 434
Yens : 712
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 18

Progression
Niveau: 81
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: L'armure de Jade - Solo   Jeu 25 Jan - 13:13

L’armure de Jade

Lexi

La jeune femme soupira et sangla les lanières de son sac. Sa visite chez le propriétaire ne lui avait pas appris grand-chose. Trois gardes mis hors combat rapidement par deux hommes costauds, du verre brisé et du sang ; une méthode de bourrin. Elle espérait qu’ils n’aient pas encore quitté la ville avec leur butin. Ce n’était pas qu’un vol anodin, ils avaient tout intérêt à partir le plus tôt possible, mais également de façon prudente. Vu leur manière peu subtile de dérober l’armure, elle gageait que leur départ, s’il avait eu lieu, se serait fait remarquer. Lexi quitta l’auberge et se rendit dans les zones d’ombres de la capitale, celles qu’aucune ville de parvient à gérer vraiment. Elle commença à fouiner, tâchant de ne pas attirer l’attention, tant par sa rechercher que par le fait d’être une jeune femme seule dans ses lieux. Elle observait notait mais surtout, laissait trainer ses oreilles jusqu’à enfin tomber, en fin de soirée, sur une rumeur croustillante.
Tu as vu ? Feng et sa petite bande n’ont pas trainé ! Et dire que personne ne les prenait au sérieux, dans deux jours ils auront de quoi s’équiper sérieusement pour effectuer des vols encore plus juteux.
Oui … J’aurais dû les rejoindre quand j’en avais l’occasion.
Et tu avais refusé ?!
Oui, mais qui prendrait au sérieux un gamin maigrichon ? Je ne connaissais pas ses qualités de meneur et de voleur !
Lexi ne put entendre la fin de la conversation, elle ne devait pas rester trop immobile. Elle se remit donc à la recherche d’autres brigands de bas-étages comme ces deux-là, et une fois qu’elle eut trouvé sa cible, elle s’en approcha avant d’annoncer sans préambule :
Je cherche Feng.
Et que lui veux-tu ma jolie ?
Rien qui ne vous regarde. Il m’avait dit de le retrouver à Kansei, pourquoi n’y est-il pas ?
Il faut croire qu’il n’attendait pas ta venue. Il est parti hier.
La jeune marchombre retint une exclamation. Hier ! Il fallait qu’elle parte demain à l’aube pour espérer les rattraper, et elle allait devoir talonner Siv’, n’ayant pas assez d’économie pour prendre une autre monture.
Cet idiot. Tant pis, je le rejoindrai à l’endroit habituel.
Comme prévu, les deux bandits en face d’elle crurent à son comportement et pensèrent qu’elle savait exactement de quoi elle parlait.
Tu ne devrais pas. Ils sont partis vers les calanques paisibles où un bateau les attend. Mais qui es-tu ?
Vous ne connaissez Feng qu’en surface, alors vous ne me connaissez pas.
La jeune blonde tourna les talons sur ses paroles mystérieuses … et pouffa intérieurement. Ces imbéciles lui avaient fourni ce dont elle avait besoin. Elle retourna dans l’établissement où elle logeait, et à peine y fut elle entrée qu’Ormn la rejoignit.
Où étiez-vous ?
Dans t… J’étais allée à la chasse aux infos.
Racontez.
Pas ici, souffla-t-elle avec un air évident, jetant un œil à la salle comble où ils étaient.
Elle monta dans sa chambre et l’homme la suivit.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 434
Yens : 712
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 18

Progression
Niveau: 81
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: L'armure de Jade - Solo   Sam 27 Jan - 11:31

L’armure de Jade

Lexi

Lexi talonnait Sivuaani, mettant son endurance à rude épreuve. Heureusement, Ormn avait une monture robuste et avait pu emmener un troisième cheval, sur lequel ils alternaient afin d’économiser leurs propres destriers. Alors qu’elle voulait rattrapper les bandits seule, Ormn avait insisté pour l’accompagner. Il était payé pour ça selon lui, et pourrait lui être utile. En tout cas pour l’instant, il n’avait pas gêné la marchombre une seule fois. Il avait chevauché lorsqu’elle le lui avait demandé, avait ralenti, monté la garde à tour de rôle la nuit dernière, emmener peu d’affaires comme elle l’avait ordonné. Il s’adaptait et la laissait entièrement maître de la situation, malgré ses dix ans de plus et sa carrure imposante. Lorsqu’il arrivèrent enfin aux côtes, ils savaient que leur espoir d’avoir rattrapé les bandits serait faible.
Spoiler:
 
Lorsque les deux cavaliers arrivèrent aux côtes, leurs montures épuisées et le derrière en compote, il attachèrent leurs chevaux à l’écart et s’approchèrent discrètement du lieu de rendez-vous. Un bateau était immobile à quelques dizaines de mètres des berges, et de nombreuses chaloupes étaient posées sur le sable de celles-ci. Des chevaux étaient regroupés non loin, accompagnés d’une petite carriole, légère et sûrement assez rapide pour tenir un rythme soutenu. Y était déposé un coffre massif gardé par deux bandits qui ne payaient pas de mine. Lexi regarda plus attentivement, repéra le regroupement d’homme qu’elle cherchait. Un petit jeune homme se tenait devant une petite troupe de bandits, les bras croisés sur sa poitrine, devant quelques marchands bien habillés qui semblaient le prendre de haut. Elle comprit rapidement pourquoi le coffre était si mal gardé : trois grands hommes encadraient celui qui semblait être Feng, ce dernier ayant sûrement voulu paraître plus imposants ainsi accompagné. Les deux groupes d’hommes semblaient en plein débats, assez houleux. Les marchands parlaient avec de grands gestes, leurs tuniques aux couleurs frivoles s’agitant pour appuyer des paroles visiblement sans consistance. En face, le petit chef de bande parlait peu et bougeait peu. Il semblait avoir un charisme, et ses hommes portaient sur lui un regard fier, et le soutenaient ostensiblement. La jeune marchombre s'aplatit contre le sol, et chuchota à Ormn :
Le coffre est gardé par deux maigrichons. Les marchands semblent en désaccord avec le chef, ce dernier est encadré par trois mecs costaud - sûrement les voleurs à la méthode de bourrin - et sa petite bande est avec lui. Certains ont l’air chargés de surveiller les alentours. Je vais m’approcher le plus discrètement possible - heureusement que le climat de Minshu est forestier - mettre hors d’état de nuire les deux petits et ramener le coffre. Je…
Stupide idiote, l’interrompit Ormn, la contestant pour le première fois. Tu comptes dérober une armure qui pèse ton poids à deux hommes tout en ayant la possibilité que toute leur petite bande vienne te tomber dessus. Et moi je regarde ? Soit tu nous trouves un plan mieux que ça soit il est inutile que tu essaies ne serait-ce que de récupérer une épaulette de cette armure.
La jeune marchombre se renfrogna. elle devait admettre qu’il avait raison, mais elle avait toujours préféré agir en solo. Cependant il lui fallait concéder ce point à Ormn : là elle allait devoir lui trouver une utilité. Elle réfléchit. Etait-ce possible de mettre les deux gardes hors service sans éveiller l’attention de leur compagnons ? Une idée lui traversa l’esprit. Silencieuse, discrète, efficace. Ils n’auraient pas le temps de crier. Mais cela la répugnait de les tuer comme un assassin, dans l’ombre, pour de l’argent, sans qu’ils aient une chance de s’en sortir alors qu’il ne représente mais pas un danger pour elle. Il lui aurait fallu un paralysant très efficace. Mais elle n’avait pas ça sur elle. ll faudrait sûrement détourner l’attention de la troupe. Pendant ce temps, assommer les deux gardes et récupérer l’armure. Elle songea tout d’abord à se charger de la seconde partie. Elle se glisserait dans leur dos sans bruit, frapperait ou appuierait là où Jalaab lui avait montré un millier de fois, prendrai le coffre… Et quoi ? Le porterait jusqu'aux chevaux ? Elle était certe la plus discrète pour ce job, mais elle prendrait trop de temps pour ramener le butin jusqu'à leurs propres montures. Elle se décida.
Je vais distraire la troupe. J’ai besoin que tu mettes hors d’état de nuire les deux gardes, en silence évidemment, et ramène le plus discrètement l’armure à nos chevaux. Tu t’en sens capable?
Oui.
Concis et précis comme réponse.
Tu partiras par la route qui fait le détour de ce côté, je te rejoins là où, à l’aller, nous avons croisé un faon et sa mère. Ne me la fais pas à l’envers, ou je te retrouve.
Elle détacha son cheval et l’enfourcha, fit un détour pour approcher les brigands au petit galop. Sa petite supercherie ne durerait pas longtemps. Elle approcha sous le regard interrogatif de tous les hommes présents, sauta de cheval avec grâce et énergie, et appela d’un ton sec.
Feng!
Elle savait qu’il fallait que tous ses hommes regardent. Ils devaient être curieux à propos de leur chef. Jeune, petit et mince, devenu chef en peu de temps dans cette capitale. Il fallait leur insuffler des questions et des doutes à son sujet. Le concerné se tourna vers elle, et n’eut pas le temps de répondre. Elle le gifla sans ménagement. Aucun de ses hommes ne bougea : il ne considérait pas cette femmelette à la main légère capable de faire quelque mal, quant au chef, il resta bouche-bée.
Comment as-tu osé ? Comment as-tu pu me laisser seule ? J’ai mis des mois à m’échapper, encore plus à  te retrouver ! Et quand j’ai appris que tu étais à Kansei, en train de te refaire un nom, une réputation parmi les voleurs, de te refaire de l’argent sur le dos de ma liberté...
Elle débitait trop vite pour qu’il puisse l’interrompre, les bandits commençaient à se poser de sérieuses questions, et Feng, ignorant qui était cette folle qui l’agressait en prétendant le connaître, était en train de bloquer intérieurement.
Toutes tes promesses vaines, tous ces mots en l’air… Tu sais quoi ?
Elle jeta un oeil dédaigneux à ses compagnons.
Garde ta petite bande.
Elle continua en détachant chaque mot, prenant son temps.
Reste avec eux, jusqu’à ce qu’ils te trahissent comme tu as fait. Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus personne pour couvrir tes arrières. Je ne veux plus jamais te voir.
Excusez-moi madame, je vous connais ?
Lexi, alors qu’elle semblait partir, fit mine de faire une pause.
Le vouvoiement est censé être un marque de respect. Il est ironique que la seule fois où tu me vouvoies ce soit pour me discréditer devant tes nouveaux “amis”. Mais je comprends. Fait semblant de ne pas me connaître. Tu ne veux pas qu’ils sachent, n’est-ce pas ?
Mais vous êtes complètement tarée ?
Elle remonta sur Sivuaani, fis demi-tour sans un retour, et repartit au pas, tandis que les appels - ou insultes - commençaient à fuser.
Mais qui êtes-vous espèce de folle ?!
Lexi souriait, et pendant ce temps, les hommes de Feng le regardaient curieusement, et certains commençaient à le questionner sur son passé. Evidemment ce dernier avait dû être houleux, puisque Feng ne savait répondre, mais la jeune femme n’en avait jamais fait parti. En s’éloignant, elle ne put jeter un oeil à la carriole, sans risquer de montrer qu’elle s’y intéressait. Elle espérait que Ormn s’était montré efficace.
Au bout de quelques mètres, elle talonna Siv’, le lança au trot puis au galop.

Elle finit par rejoindre Ormn à l’endroit prévu. Hissé sur son cheval, il avait fixé la malle avec difficulté sur le dos de la dernière monture et l’attendait, elle en fut soulagé. Elle s’approcha, mais alors qu’elle allait parler, bien qu’il fixât un point non loin dans l’ombre, il bondit de son cheval et sauta sur Lexi. Prise au dépourvue, elle ne put réagir lorsque les bras de l’homme la serrèrent et la jetèrent au sol. Ils tombèrent durement contre ce dernier dans un grognement commun, et la jeune marchombre fut surprise de sentir l’étreinte se désserrer immédiatement. Elle sauta sur ses pieds, se tourna vers lui pour lui demander des comptes, mais ne dit rien. Ses yeux étaient tombé sur la flèche enfoncer dans sa chair, en plein dans l’épaule. Elle pivota, scruta les ombres … Le tireur devait être très près. Elle saisit sa propre arme, repéra un scintillement… Alors qu’elle ignorait comment tirer tout en évitant le trait qui allait fuser, Ormn se saisit de son bouclier sur sa selle et le plaça devant eux. Elle put décocher sa flèche en toute sécurité, mais sans précision. Elle commença à approcher, les chevaux toujours arrêtés, son compagnon de route à ses côtés … Un bruit de fuite leur parvint. Elle soupira, soulagée, lâcha son arme et la remis dans son dos. Les deux cavaliers retournèrent à leurs montures, et Ormn s’apprêtait à arracher la flèche sans ménagement lorsque la jeune femme l’arrêta, lui demandant d’attendre. Elle sortit un couteau de son sac, inspecta la plaie, et ouvrit légèrement plus celle-ci pour pouvoir sortir la flèche sans arracher ce qui entourait la pointe. Elle prit un peu de tissu dans ses affaires, banda la plaie. Heureusement, le volume de muscle d’Ormn l’avait très bien protégé, et si cela devait être gênant et peut-être douloureux, ce n’était pas dangereux. Ils se remirent en route, et Lexi parla enfin.
Merci. Pour t’être pris cette flèche à ma place.
Je suis payé pour ça demoiselle.
Elle allait répondre, ne sut quoi dire, choisi de se taire. Ils talonnèrent leur chevaux et continuèrent leur route à allure régulière, silencieux au milieu du bruit des sabots martelant le sol et le bruit du vent dans les arbres.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 434
Yens : 712
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 18

Progression
Niveau: 81
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: L'armure de Jade - Solo   Sam 27 Jan - 18:25

L’armure de Jade

Lexi

Les deux cavaliers durent pourtant s’arrêter. L’aller-retour de Kansei aux côtes, avec une pause de la durée d’une remontrance à Feng, épuisait les montures à vue d’oeil, et malgré la crainte d’être rattrapés, ils furent obligés de s’arrêter pour la nuit. Ils se refusèrent à allumer un feu, le temps était clément et il leur fallait rester discrets. Se mettant d’accord pour la garde, Lexi prit le premier tour de garde, et lutta contre le sommeil, restant aux aguets. Mais elle n’eut rien à signaler, et au bout de deux heures, réveilla Ormn comme convenu, avant de s’installer le mieux possible, son sac comme oreiller, afin de dormir.

Lexi venait de plonger dans un profond sommeil lorsque le bruit métallique d’une lame tirée hors de son fourreau la réveilla. Elle ouvrit les yeux, analysa la situation avant quelconque mouvement. Ormn, à trois mètres d’elle, était de trois-quarts, son arme entre les mains, silencieux. Il avait senti un danger, et si danger il y avait, il était encore dans l’ombre du sous-bois. Mas en tirant son arme, il venait de révéler qu’il l’avait repéré, et si c’était des hommes qui les guettaient, ils allaient profiter du peu d’effet de surprise qu’il le restait. En bougeant le moins possible pour ne pas montrer son réveil, elle mit ses mains vers son sac, glissa l’une d’elle à l’intérieur… Le silence explosa sous le cri de deux … non trois hommes. Elle saisit un puis deux couteaux dans ses affaires et eut juste le temps de se lever et de se jeter sur le côté, un court instant pour se rendre compte de la situation.

Deux hommes avaient attaqué Ormn, munis d’épées et de boucliers simples. Grands et forts, ils allaient prendre le dessus aisément s'ils se battaient de manière coordonnée. L'homme qui s’approchait d'elle était différent. Grand, mince mais musclé, il se déplaçait de manière souple et contrôlée, dévoilant une certaine puissance contenue. Il tenait un long sabre, s'était placé de profil, une main en arrière. Sur de lui, il approcha Lexi qui se refusa de reculer. Elle descendit sur ses appuis, monta ses mains devant elle … l'arme fouetta l'air une première fois, la ou la jeune femme se tenait. S'était tenue. Elle avait vivement esquivé l'attaque tout en se rapprochant de l'homme et frappa du pied, dans la rotule. Cependant son adversaire se contente de pivoter pour laisser passer le talon menaçant, et dans le même mouvement fouetta sa jambe d'appui du pied. Il profita de sa chute en arrière pour reprendre sa garde et une distance qui convenait à la longueur de sa lame, tandis que la petite combattante se relevait d'un bond, ses couteaux toujours en main. Elle se servit de l'un de ces derniers pour parer le coup qui arrivait par le haut, maintenant la protection de son buste avec sa seconde main. Elle pu dévier l'arme et en profita pour frapper de la pointe de son arme improvisée. Sa garde entièrement effacée. Une erreur de débutante que son adversaire eut vite fait de punir. Il esquiva la lame en pivotant, posa sa main libre sur le poignet devant lui et entraîna la jeune femme en avant, plaçant un coup de genou dans l'estomac pendant qu'elle tombait. Elle se retrouva à plat ventre dans la poussière, voulu rouler pour se relever… un poids l’écrasa avant qu'elle ne puisse tenter quoi que ce soit. Assis sur sa poitrine, son adversaire lui asséna deux gifles et récupèra les couteaux qu'elle tenait comme on confisque un jouet a une enfant. Elle jeta un oeil autour d'elle mais ne pu voir Ormn. Elle ne put qu'entendre les bruits du combat qui s'était déplacé plus loin.
Ton ami ne viendra pas. Assommer deux gamins c’est facile. Se débarrasser de mes hommes ? Beaucoup moins.
Qu'est ce que vous voulez ?
Par la lune que les jolies femmes sont stupides! L'armure évidemment. Des que ton ami ne nous posera plus de souci, nous partirons avec et laisserons votre bagarre derrière nous. On vous laissera aussi. Dans quel état… ça dépendra de votre coopération. Ton ami semble mal engager cette partie de l'opération, mais peut-être peux-tu rattraper cette partie en te montrant sage ?
Lexi rageant intérieurement le maudit sur des générations. Mais elle ne savait que faire. Il était lourd et plus fort qu'elle,et le poids qui oprimait sa poitrine, la fatigue d'une nuit beaucoup trop courte, l'empêchaient de réfléchir. Elle plia doucement les genoux, voulu prendre appui sur le sol avec ses pieds… l'homme releva la tête, surpris par une arrivée. Contrairement aux attentes, Ormn revenait, couvert de sang - le sien ou celui de ses ennemis ? - sans trace de ses deux adversaires.
Conscient qu'il ne pouvait rester assis devant cet homme, il se releva, mais choisit de s'assurer d'être tranquille. La jeune marchombre se sentit soulever du sol par les cheveux et le fil d'un sabre se déposa sur sa gorge.
Un pas et elle meurt. Tu vas me laisser attraper cette malle, la conduire jusqu'à nos chevaux, la charger, et partir. Ou sont mes compagnons?
Lexi avait peut entendu Ormn parler, et même si c'était toujours d'une voix grave et froide, elle ne s'attendait pas à un ton aussi dépourvu de peur, d'appréhension. Il parla d'une voix rauque et menaçante, teinté d'un éclat de menace non dissimulé.
L'un est adossé à un arbre. Il ne tient debout que grâce à sa propre épée, plantée à travers sa cage thoracique. Le second, si il a un peu de bon sens, court. Et si il est loyal, il est caché à moins de trente mètres en attendant le moment où il pourra me passer dans le dos.
A une quinzaine de mètres, un homme songea qu'il était un peu trop près, même dissimulé derrière un amas de tronc et de buissons. Mais L’homme au sabre ne renonça pas. Il entailla la peau de Lexi comme avertissement est s’avança vers son butin. Il ordonna.
Mon homme est dans le coin. Et tu vas le laisser approcher et porter ça pour moi où j’égorge ta copine comme le mouton que j'ai mangé il y a trois jours.Dialogue II
Lorsqu’effectivement son compagnon s’avança, Ormn ne bougea pas d'un cil. Il aurait dû récupérer l'armure de son maître, mais il valorisait trop la vie humaine innocente -plus ou moins - pour cela. Il ne bougea pas lorsque ses deux ennemis s'éloignèrent. L'un tenant la caisse, l'autre la femme. Il ne bougea pas lorsque que son regard croisa celui de Lexi, offusquée qu'il laisse la mission échouer.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 434
Yens : 712
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 18

Progression
Niveau: 81
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: L'armure de Jade - Solo   Sam 27 Jan - 19:26

L’armure de Jade

Lexi

La jeune femme était décidée à ne pas se laisser faire, elle attendait simplement le bon moment, et il finit par arriver. Elle était restée tellement docile que son preneur d'otage s'inquiétait davantage d'être suivi par Ormn que d'elle, et sa concentration changea de but, la tension changea de cible. La jeune marchombre sauta haut et fort, frappant la mâchoire inférieure de l'homme avec son crâne avant de se laisser couler au sol tout en lui tordant le poignet. Elle put ainsi récupérer le sabre, et bien qu'elle ne savait pas manier cette arme avec brio, elle dépossèdait le voleur de son atout. Elle appela à pleins poumons le garde et se prépara au combat. Un court échange silencieux eut lieu entre celui qui semblait être le chef et son acolyte. Ce dernier continua à préparer leur départ, et le premier s’avança vers Lexi les mains dans le dos. Elle tint sa garde. Il avança jusqu’à toucher de son torse la pointe de la lame. Elle tint sa garde, recula. Il devait y avoir un souci. Un piège. Mais elle ne devait pas le laisser mener. Elle frappa une fois puis deux, l’obligeant à reculer et esquiver. Comme prévu, il ne pouvait rien contre la longueur de sa propre arme. Ses attaques se firent plus vives, plus sévères, et elle se perdit dans le combat : plus rien n’existait d’autre que son arme et son adversaire, et le rythme qu’elle lui imposait. Croyait lui imposer. Elle se fendit, son attaque aurait dû lui transpercer le ventre, mais la lame fila le long du ventre de l’homme sans même le toucher, et sans qu’elle comprenne comment, il lui brisa le poignet dans un claquement sec puis se retrouva derrière elle, la lame du poignard qu’il avait sorti au dernier moment posée sur sa gorge. D’un coup sauvage dans le milieu de la colonne, il la fit tomber à genou, et Lexi comprit qu’elle avait encore commis la même erreur. Elle s’était laissée entraîner par le sentiment de contrôle et de puissance, sans voir qu’il la menait par le bout du nez depuis le début… Ne retrouverait-elle donc jamais son niveau d’antan ? Serait-elle éternellement une débutante ? Elle regarda devant elle, comprit qu’elle était fichu. L’acolyte de celui qui la tenait -encore- contre sa lame bandait un arc en bois. Celui qui avait dû ls viser plus tôt certainement… Son poignet la faisait souffrir, son dos également, les blessures du précédent combat, la fatigue, la peur qui lui nouait l’estomac… Elle était au bord des larmes mais par fierté, elle se contint et se retint de fermer les yeux.
Dommage demoiselle, que tu sois si réfractaire à tout arrangement… J’aurais préféré que l’on s’amuse un peu toi et moi, mais à l’instar de ton ami tu sembles décidée à mourir...
Une lame sous la gorge, une flèche qui la visait… L’homme se délectait de sa proie qui n’avait plus aucune issue. Peut-être aurait-il eu le temps de s’amuser un peu après tout… Il fit glisser sa lame le long du cou de la jolie blonde, traçant un fin sillon de sang. Il pouvait sentir sa gorge nouée, son coeur affolée qui battait la chamade, les tremblements qui commençait à agiter ses épaules… Il convoitait l’armure, mais si mêler plaisir et travail était possible, pourquoi ne pas le faire ? Il devait malheureusement admettre qu’elle allait lui poser des soucis …

La jeune marchombre entendit l’homme soupirer, comprenant qu’il allait la tuer. Elle ne réagit pas. Elle avait beau être terrorisée à l’idée de mourir, elle ne flancherait pas, elle ne supplierait pas, ne négocierait pas. Elle releva le menton, fit face à la flèche tout en appuyant sa gorge sur le fil de la lame. Il était simplement dommage qu’Ormn ait cru qu’elle se laisserait faire, les laisserait partir sans tenter quoi que ce soit. Dommage qu’il soit resté immobile. Dommage qu’il n’ait pas entendu son appel à l’aide. L’archer banda son arc au maximum, la prise sur ses cheveux sa raffermit… Un bruit sourd se fit entendre, un bruit de chute… Un pierre grosse comme un ballon vint percuter l’archer en plein dans l’épaule, sa flèche partit, trop près pour pouvoir l’éviter, elle traça un trait de feu sur la joue de Lexi avant de se planter dans le gras au dessus de la hanche de celui qui la tenait. La jeune femme saisit l’instant de surprise pour se dégager, et reculer, reculer, jusqu’à buter contre les jambes de son compagnon qui, contrairement à ce qu’elle doutait, était venu. D’un bras, il la releva et la plaça derrière lui. Malheureusement elle doutait qu’il puisse faire quoi que ce soit contre un homme protégé par son archer, ce dernier s’étend relevé et réarmait.
Ormn je …
Tais-toi, j’ai pris ton arc.
Lexi imagina tout de suite faire la même chose que précédemment : cachée derrière le bouclier d’Ormn, elle décocherait ses traits en toute sûreté. Elle saisit son arme, plaça une flèche, tendit la corde en restant derrière la carrure imposante de son protecteur. Elle croyait qu’ils étaient protégés par le bouclier de ce dernier, elle comprit qu’elle avait tort lorsqu’elle se tourna et vit l’archer tirer son premier trait. Le chef s’avançait en diagonale, restant hors de la ligne de tire de son acolyte, tandis que celui-ci les menaçait à distance. Ormn reçu la première flèche juste sous la clavicule, après s’être décalé.
Tire bon sang !
Lexi ne se le fit pas dire deux fois. Elle se découvrit le temps de lâcher son trait. Sa maîtrise de l’arc était ce qui lui revenait le plus vite, elle s’en était rendue compte à Tokonatsu. L’homme au sabre se courba lorsque la première flèche lui transperça un poumon. Elle encocha plus vite que le second archer, lui tira dans la main, sans l’empêcher de viser Ormn une deuxième fois. En protégeant Lexi, Ormn se mettait dans une position de vulnérabilité extrême, mais elle devenait capable de canarder leurs deux adversaires à la fois, les empêchant d’avant. Lorsqu’elle eut finit de les mettre hors combat, elle voulu regarder l’état d’Ormn qui avait servi de bouclier humain, mais il l’en empêcha. Il s’approcha de l’homme au sabre : il avait succombé des flèches de la jeune femme. En revanche l’autre voleur vivait encore. Jusqu’à ce qu’Ormn le passe au fil de son épée sans ciller. Se rendant enfin compte qu’ils avaient tué trois hommes, les genoux de Lexi retrouvèrent - encore - le sol et elle fut prise de haut le coeur. Elle ignorait pourquoi tantôt elle pouvait abattre un être humain sans ciller, et parfois cela lui donnait la nausée. Elle se releva pourtant, approcha son protecteur qui lui tournait toujours le dos.
Hey …
Ca va petite.
Malgré ses dires, elle le fit doucement tourner sur lui même et la jeune femme eut les larmes ux yeux, en même temps qu’un sentiment de culpabilité lui tordait l’estomac. Elle ne s’était pas rendu compte qu’à vouloir empêcher l’homme au sabre de venir se battre, afin de pouvoir le viser sans qu’il soit proche d’eux, elle avait mis trop de temps à  abattre l’archer. Quatre flèches transperçaient la chair d’Ormn, bien qu’une seule risque de lui être fatale si l’on s’en occupait pas.
Allonge-toi, voulut-elle lui ordonner de sa voix cassée et tremblante.
Malgré le peu d’autorité dont elle venait de faire preuve, il accepta de s’assoir, adossé contre un tronc d’arbre. Comme précédemment, elle retira avec précision les flèches qui ne présentaient pas de danger, mais celle qui avait traversé le poumon … Elle ne savait que faire, et elle était au bord de la panique. Ormn,lui semblait plus rompu à ce genre de situation, et semblait réfléchir pendant qu’elle se contentait de soigner les autres plaies dont il était couvert. Il finit par parler.
Je vais la garder en place jusqu’à ce qu’on arrive à Kansei. Là-bas, on rentre chez mon maître en toute discrétion et le plus rapidement possible. Il est assez riche pour appeler mage et médecin et sauver ma peau. En attendant, mieux vaut ne pas y toucher et simplement faire attention.
Lexi hocha la tête et ne dit rien. Elle l’observa briser la flèche à quelques centimètres de sa peau, pour le côté pratique, et resta silencieuse, priant intérieurement pour qu’il vive.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 434
Yens : 712
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 18

Progression
Niveau: 81
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: L'armure de Jade - Solo   Dim 28 Jan - 13:41

L’armure de Jade

Lexi

Lexi et Ormn avait donc chevauché prudemment mais rapidement, leurs trois montures de l’aller et les trois montures des voleurs leur permettant un rythme soutenu, tout en emmenant l’armure, ainsi que les armes récupérées sur les cadavres. Peut-être aurait-il fallut les enterrer, mais la blessure du garde ne pouvait attendre. Sur le chemin, Lexi avait engagé la conversation.
Merci Ormn. Pourquoi as-tu fait ça ?
Je suis payé pour servir mon maître, et la réussite de cette mission faisait partie de mes tâches.
Arrête. Rien ne t’obligeait à te sacrifier ainsi. Tu ne …
Très bien, la coupa-t-il. Je ne voulais pas que tu meures.
Tu devrais récupérer la moitié du salaire qui va m’être versé. Si ce n’est plus. Tu as sauvé ma vie, a fait en sorte que la mission arrive à son terme … A côté de toi j’ai été inutile ces derniers temps. Et je…
Inutile, l’interrompit-il a nouveau. Mon employeur est généreux et je ne court pas après la richesse.
Lexi sentait qu’il y avait des choses qu’elle ne saisissait pas. La manière dont il servait sans questionner quoi que ce soit son maître, comme si c’était naturel. L’implication qu’il y mettait. Elle avait l’intuition que derrière son côté taciturne se cachait un passé lourd de significations. Mais ce n’était pas le moment de tenter d’en apprendre plus.
Je te dois plus que les yens que je vais toucher. J’ai une dette envers toi Ormn, et elle est immense. Malgré la formation que j’ai reçu, je n’ai pas la possibilité de rembourser cette dette à cause d’éléments extérieurs, et puis peut-être que même sans ces éléments, je n’en serai toujours pas capable. Une fois mon argent touché je continuerai de m’équiper et je partirai à la découverte de Kosaten. Et le jour où j’aurai progressé suffisamment, je reviendrai.
Je ne t’ai rien demandé gamine, grommela son compagnon d’aventure.
Et c’est encore préférable. Je m’engage sur l’honneur à venir rembourser ma dette Ormn. Et ça me rendrait service que tu restes en vie d’ici là, ajouta-t-elle pour détendre l’atmosphère.
Le garde ne répondit rien. Il avait fait ce qu’il estimait être juste : d’abord laisser partir l’armure pour sauver la vie de la jeune femme, puisqu’il ne se donnait pas le droit de décider de la condamner, et ensuite lui venir en aide en entendant son appel. Il savait que la jeune femme était reconnaissant, mais n’accordait pas de poids au serment qu’elle avait prononcé. Pourtant la jeune femme venait d’engager son honneur, et si il mourrait avant qu’elle ne puisse honorer sa promesse, elle mettrait une vie à se racheter auprès de ses proches.
Il finir leur trajet en silence. La nuit avait été courte et longue à la fois, Lexi avait peu dormi et Ormn à peine plus, ils s’étaient tous deux battu. Il était temps d’arriver à destination.
Franchissant la porte peu après l’aube, ils se rendirent aux écuries de la cité sans croiser foule, dans cette ville froide et silencieuse. Ormn insistant pour ne rien toucher de cette mission, affirmant que son maître, en plus de son salaire, remplacerait l’équipement perdu ou brisé, le soignerait, et comblerait tout ses besoin, il laissa à la jeune femme le soin de vendre les trois chevaux des voleurs, et ils se répartirent les armes récupérées à ces derniers en fonction duquel de deux pourraient les utiliser.

Devant son employeur du moment, Lexi resta sobre, reçu son argent en échange de la malle contenant l’armure. Elle ne salua Ormn que d’un simple au-revoir, mais dans son coeur résonnaient les paroles prononcées sur le trajet du retour.
Entre l’argent de cette mission, celui des chevaux, l’arc et les poignards récupérés, elle allait se faire assez d’argent pour se faire forger ses propres poignards, un arc de meilleur qualité et de nouvelles flèches, des couteaux de lancer… Elle prévoyait de s’équiper correctement, ne gardant de côté que de quoi subvenir à de mineurs besoins puisqu’elle allait voyager encore un long moment.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: L'armure de Jade - Solo   

Revenir en haut Aller en bas
L'armure de Jade - Solo
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jade - The little flower is lost in this big world
» Utilité du bouclier lorsque l'on porte une armure légère
» Armure lvl75-77 et arme lvl73
» Armure: casque
» Armure: le bras

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Capitale de Kansei-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.