Partagez | .
Aider une bande de religieux...
Messages : 465
Yens : 90
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Aider une bande de religieux...    Sam 3 Fév - 11:45



Aider une bande de religieux...
Feat. NYACAT


Le temple du ciel…

Ce n’était que ruines à présent. Zwei adorait visiter ce lieu. Il le faisait très souvent. Les prêtres là bas étaient plutôt sympathiques, et apprendre sur la religion de Kosaten était très intéressant. Le Baskerville était vraiment choqué et attristé de voir son état actuel. Tout ça à cause de ces maudit tenshins… Ils le paieront un jour !

Bref, Sul Hei avait envoyé Zwei là bas, vu qu’il était connu pour sa grande force qui arrivait tout de même à lui donner la possibilité de soulever des tonnes et des tonnes. Le lycanthrope avait bien évidemment accepté. Il voulait clairement rejoindre la garde royale. C’était devenu en quelque sorte son plus grand rêve. Le loup s’était donc dirigé à cheval, sur Justice, vers ce lieu sacré.

Toujours sur sa monture, Zwei arrêta cette dernière en voyant un homme agiter les bras devant lui. Il paraissait être un de ces prêtres fuyujins. Intrigué, l’encapuchonné releva la tête en haussant un sourcil juste avant de descendre de son étalon blanc pour se rapprocher du religieux.

Qu’y a-t-il vieil homme ?, demanda l’élu, curieux.

Nous avons vraiment besoin d’aide ! Le roi ne nous a envoyé personne, alors je vous en prie, venez nous aider !

Zwei roula des yeux avant de faire des gestes de la main pour tenter de calmer l’homme.

Doucement, doucement… Le roi m’a envoyé personnellement pour vous donner main forte, ok ? Alors restez tranquille, je m’occupe de tout.

Le prête s’empressa soudainement d’enlacer le guerrier, le prenant au dépourvu. L’ancien duc le repoussa gentiment, avant de lui donner une tape à l’épaule.

Allez, j’y vais ! Ne vous inquiétez pas, ça ne prendra pas trop de temps.

Assura-t-il avec un sourire, se rapprochant des décombres avant de faire craquer ses doigts. “Allez, par où on commence ?” se demanda-t-il avant de se faire aider par d’autres messieurs, se mettant à refaire la base du bâtiment avec hâte.

Bon… Ça va prendre plus de temps que prévu…

Oui, car évidemment, ils n’étaient que trop peu à faire ça… Il fallait du renfort, et vite !


 


Dernière édition par Zwei Baskerville le Ven 23 Fév - 9:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1355
Yens : 395
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 166
Nombre de topic terminé: 72
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Aider une bande de religieux...    Sam 3 Fév - 15:36





宗教

feat. 2 chieuses





Et l'alcool coulait à flot sur le sabreur épanoui. Il nageait comme un poisson à travers cette mare de saké ! Bordel, un surhomme. Il se sentait au-dessus de tout. C'était peut-être à cela que ressembler son paradis...
Quel dommage que cette sublime expérience soit interrompue par une vieille voix chancelante, débarquant de nulle part, mettant fin au doux rêve orchestré par le subconscient du jeune cactus.

Le retour à la réalité, dans le froid, étalé au milieu de pierre dans une position peu confortable fut douloureux. Un réveil qui attisa son humeur de chacal affamé, surtout lorsqu'il découvrit une sale face de vieux cake périmé depuis l'an des dinosaures pile devant sa tête, au moment où il ouvrit l'oeil. Surprise motherfucker :

- Monsieur, monsieur ! Veuillez décamper, nous avons besoin du tas de pierre sur lequel vous êtes couché...

Dieu seul savait combien il mourrait d'envie, à cet instant, de lui sauter à la gorge... A la place, il se contenta de balayer les lieux du regard, constatant l'étendue blanche à l'infini tout autour de lui, et de se relever avec gémissement. Cette position décrépie favorisait les courbatures, mais comment s'était-il retrouvé ici ?
Redressé, il se frotta son kimono abîmé, et attrapa le vieux prêtre par le colback sans une once de respect, afin d'avancer son visage contre le sien et lui souffler son haleine de chien matinal :


OU EST LE SAKE ET LA CASCADE D'ALCOOL ENFOIRE ?! J'vais te faire payer pour me les avoir retiré...


Lui qui paraissait se relever calmement, s'enflammait subitement. Pris au dépourvu, la victime religieuse se débattit et se défendit comme il le put en balbutiant une phrase typique, à base de " Je je je je ... je sais pas ! J'vous jure.. "  Il ne savait plus où donner de la tête.. Comment rendre à un homme son rêve nocturne ?
Ce fut alors que le prêtre sembla se tranquilliser lorsqu'il mata le cou du bretteur, qu'il avait juste devant son pif :

- Oh Long soit loué, vous êtes un élu du dragon !

Son changement d'attitude se fit rapidement remarquer, et Zoro comprit de quoi il en retournait. Ce type prenait la confiance sous prétexte que Zoro soit de son côté. Il était temps de remettre les pendules à l'heure et d'adopter un faciès menaçant pour communiquer le fait que ça ne changeait rien au sort exécrable qui attendait ce misérable pour avoir commis cet acte impardonnable.


Oué, et alors ? Tu crois que ça va te sauver la vie ??? 


Rétorqua-t-il en rapprochant dangereusement son visage du sien, soulevant davantage le corps du prêtre :

- Non non... Mais nous avons besoin d'élus pour la reconstruction du temple sacré. Vous n'êtes pas sans savoir qu'il s'est fait ravager ?! Je vous promets tout le saké que vous souhaitez pour laver mon pêché. En échange, aidez les ouvriers !

Saké ? Zoro y réfléchit quelques secondes avant de se rendre compte du subterfuge :

Attend.. T'es pas entrain d'me rouler par hasard ? Tu me dois déjà un dédommagement... Pourquoi je t'aiderai en plus.. Ca manque d'équité ton affaire ! Je n'aime pas qu'on me prenne pour un abruti


Il lâcha le prêtre d'une de ses mains pour venir chercher un de ses sabres, plaquant le manche contre le bidon rondouillard du vioc. A tout moment, il retournait son katana et l'embrochait comme une sardine sur un pic.

- Très bien, très bien... Si vous me suivez, je vous paye à boire pour réparer le tort que je vous ai causé.. Et ensuite, je vous donnerai des yens et des provisions si vous acceptez de participer au chantier après coup... Vous semblez doué de vos mains, ça ne sera qu'un jeu d'enfant pour vous...

Il serait en effet bête de cracher sur une occasion pareille. De plus, si ce prêtre ne respectait pas sa parole, il se condamnait. Zoro n'hésiterait pas à le massacrer, et il le savait.
Sur ce, le bretteur revisita son jugement, et libéra lentement l'homme de foi jusqu'à le relâcher complètement. Il fallait commencer par ramasser quelques pierres de ce tas alors Zoro s'y exécuta et fut emmené chargé comme un âne jusqu'au temple. Il les déposa là où on lui indiqua, tandis que le prêtre présenta son élu en se vantant fièrement de cette fabuleuse trouvaille aux autres collègues :

- Bénédiction divine, car celui-là aussi s'est rallié à notre cause il n'y a pas plus tard que cinq minutes.. Le ciel nous envoie enfin main forte !

Lui répondit l'un de ses collègues en désignant le Baskerville du doigt, ce même prêtre qui avait accueilli ce dernier quelques minutes auparavant.
Zwei, que par ailleurs, la face de cactus reluqua à plusieurs reprises, persuadé de connaître la bête. Le système était long à démarrer, mais une fois les données chargées, le cerveau du samouraï tilta ! ZWEI ! Elle aussi s'usait les mains dans la pierre au nom de Long ? Surprenant. Il ne s'attendait pas à la voir accepter ce type de mission propre à la classe populaire, généralement.
Discrètement, il quitta son poste et se glissa jusqu'à elle. Concentrée, il espérait qu'elle ne le voit pas venir lorsque soudainement, il provoqua volontairement une collision, entrant violemment contre la jeune femme, quitte à la déséquilibrer s'il le pouvait :


- ARG ! TU NE PEUX PAS REGARDER OU TU MARCHES PAUVRE CRETINE ?!  



.
[/size]
[size=15]



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 163
Yens : 1158
Date d'inscription : 19/03/2017

Progression
Niveau: 14
Nombre de topic terminé: 4
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Nyang ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Aider une bande de religieux...    Sam 3 Fév - 19:09

     
Le Temple du Ciel




Un rayon rose jaillit de l’horizon, tandis que le ciel prenait peu à peu une teinte pourpre. Les lueurs de l’aube commençaient à apparaître, réveillant les premiers lève-tôt du Royaume de Fuyu.

Nyang s’était levée bien avant ce magnifique spectacle, alors que le ciel était encore recouvert d’un voile noir. Depuis son arrivée sur Kosaten (qui lui paraissait maintenant assez lointaine), il n’y eut aucun jour où la Ki ne pratiquait pas son entraînement. Tous les matins, on la retrouvait ici, à l’arrière de l’auberge, son précieux arc à la main.

Son arme pointée vers une cible préalablement installée à une quinzaine de mètres d’elle, elle s’apprêtait à tirer une énième flèche, lorsqu’un importun vint lui barrer le passage. Agacée qu’on vienne la déranger en plein exercice, elle ne prit même pas la peine de croiser son regard. De toute manière, elle l’avait reconnu grâce à sa posture.


▬ Écarte-toi.




▬ Pose ton arc un instant, Nyang. J’ai un truc à te demander.




Tiens ? C’était bien la première fois qu’Aaron lui parlait avec un ton aussi sérieux. L’archère en fut si étonnée qu’elle se décida enfin à abaisser son arme pour détourner entièrement son attention sur le soldat. Fixant l’épéiste d’un regard intrigué, elle attendit sa demande, un air impatient arborant son visage.



▬ Tu dois être au courant de ce qu’il s’est passé au Temple. Je t’épargne les détails, mais comme j’ai servi l’armée Fuyujin durant de nombreuses années, ils réclament mon aide pour la reconstruction. Mais aujourd’hui j’ai un truc vraiment important à f-…




▬ Je n’irai pas, le coupa-t-elle.




Le métissé ne fut absolument pas surpris, il était bien conscient de l’aversion que la Ki ressentait envers le dragon Long. Elle s’arma de son arc, prête à décocher une nouvelle flèche, lorsque Aaron enchaîna :



▬ Si j’y vais pas, ils me réduiront mon salaire de moitié. S’il te plaît Nyang, c’est le premier et dernier service que je te demande.




La jeune femme éprouvait une telle haine envers la divinité qui l’avait envoyé ici que la simple idée d’aider à la reconstruction d’un temple où la population y vient naïvement pour le vénérer la répugnait. Cependant, elle connaissait la raison pour laquelle le soldat lui faisait une telle requête. La veille, elle l’avait entendu dire à Alm, son apprenti archer, qu’aujourd’hui serait l’anniversaire de mort de sa mère. Il voulait probablement partir se recueillir sur sa tombe.

Son regard hésitant restait irréversiblement rivé vers la cible à quelques mètres d’elle. Elle haïssait trop Long pour l’aider à recevoir les prières de son peuple, néanmoins, elle appréciait bien trop son allié pour lui refuser une telle demande. Pour qui ou contre qui devrait-elle agir ? Nyang resta silencieuse un moment, saisie par un dilemme trop important.

Lentement, elle abaissa son arme sans pour autant détacher son regard de la cible, puis elle répondit sur un ton résigné :



▬ Très bien, j’irai. C’est pour toi que je le fais, pas pour Long.




Un léger sourire se dessina sur les lèvres de l’épéiste, qui acheva :



▬ Ouais, je sais.





Quelques heures plus tard




À peine arrivée devant le Temple du Ciel, que la Ki fut interpellée par une voix grave, masculine :



▬ Vous êtes ici pour la reconstruction ?




▬ Entre autres, répondit-elle, désintéressée. Je remplace le soldat Aaron.




▬ Aaron ? L’épéiste ? Ce fut un de mes camarades de combat durant la guerre. Votre aide nous sera bien précieuse, mademoiselle. Vous pouvez commencer par transporter ces planches de bois sur le terrain de construction, elles serviront à la réparation du toit.




Sans un mot de plus, Nyang s’exécuta, s’emparant maladroitement de ses doigts fins, de trois planches qui lui semblaient peser des tonnes. Alors qu’elle s’apprêtait à les ramener jusqu’au temple, elle fut témoin, juste à côté d’elle, à cinq mètres à peine, d’une scène assez étrange. Un grand homme aux cheveux verts venait de bousculer une jeune fille, lui hurlant ensuite à la figure de faire plus attention. Reproche assez mal placé, lorsqu’on était le fautif.

Tout en reprenant sa marche, sans adresser un seul regard aux deux élus, la Ki lança sur un ton totalement indifférent :



▬ C’est vous qui lui êtes rentré dedans.




Elle effectua plusieurs mètres pour déposer les planches juste en face de l’entrée du Temple, avant de revenir vers les fuyujins.



▬ Vous participez également à la reconstruction ? Il y a beaucoup à faire.




Cela ne l’enchantait absolument pas d’être ici. Elle espérait en terminer rapidement.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 465
Yens : 90
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Aider une bande de religieux...    Dim 4 Fév - 13:49



Aider une bande de religieux...
Feat. NYACAT


Allez, une, deux, une, deux, une deux ! Oh hisse, oh hisse !

Zwei fredonnait cela en compagnie des autres hommes présents, soulevant triple fois ce que pouvait porter quinze hommes avec un seul doigt. Le Baskerville ne s’épuisait pas trop, il avait vécu pire, mais il pouvait tout de même ressentir un peu de sueur perler son front. Il faisait de nombreux allers-retours pour poser d’énormes blocs de pierres. Le loup s’amusait plutôt bien, il adorait montrer ses muscles aux pauvres mâles jaloux qui parfois pleurnichaient dans leur coin en voyant la force surhumaine de l’ancien duc, qui ne se gênait pas de rire de ça.

Mais alors qu’il prit un titanesque morceau, en galérant un peu, poussant même quelques gémissements, il fut bousculé… Et voilà le drame. Zwei tournoya sur lui-même en hurlant de surprise, avant de tomber sur le sabreur qui avait osé le pousser. Le bloc de pierres se brisa, au plus grand malheur des prêtres qui s’en arrachèrent les cheveux. Le Baskerville se tint la tête juste avant de la secouer un peu pour se réveiller… Et découvrit avec horreur un stupide cactus, qu’il reconnaissa immédiatement, sous lui-même. Furieux, il lui donna un violent coup sur le visage avant de se mettre debout, le fixant avec un air dédaigneux :

TOI ?! COMMENT OSES-TU GÊNER LE GRAND ZWEI ?! SALE CATIN !!

Eh voilà… Les deux Z se retrouvaient à nouveau… Toujours en train de se chamailler…
Le Baskerville, néanmoins, fut rapidement calmé par une voix de femme qu’il n’avait jamais entendue auparavant. Il se tourna vers elle, une main sur une hanche, l’autre contre sa nuque, l’air assez embarrassé :

Ouais… C’est Sul Hei qui m’a envoyé ici…, il lança quelques regards à Zoro avant de poursuivre, Je suis Zwei Baskerville, chasseur de primes et soldat de l’armée de Fuyu. L’autre salope par-terre c’est Zoro, un… Sabreur ? Tout ce qu’il y a de plus banal…

Dit-il en s’approchant pour serrer poliment la main de la demoiselle.
Il se retourna vers le satané cactus sur pattes.

T’es vraiment qu’un imbécile… Puis-je savoir ce que tu fais ici ?!

S’exclama-t-il, les sourcils froncés,
Zwei était tout de même content de le revoir… Même si il lui en voulait toujours un peu pour ce qui s’était passé lors de leur dernière rencontre…


 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1355
Yens : 395
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 166
Nombre de topic terminé: 72
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Aider une bande de religieux...    Lun 5 Fév - 22:36





宗教

feat. 2 chieuses





Emmerder la louve sans calculer les conséquences était assez stupide. En effet, préoccuper par sa blague de mauvais goût, le jeune homme ne mesura pas la chute de la Baskerville. Il ne s’imaginait pas une seule seconde que cette chienne blanche dévierait sur lui. Entraîné par surprise sous son poids, il se retrouva dos contre la neige, tandis qu’un bloc de pierre se brisa non loin de sa tête.
Au-dessus, une marchande de poisson gueulant à la mort sur le sabreur. Les insultes fusèrent mais la face de cactus ne les releva pas, ou n’eut guère le temps puisque une inconnue s’interposa pour ajouter son grain de sel.

Ses accusations contre l’homme vert furent sans appel. De quoi se mêlait-elle ? Et puis, d’abord, d’où sortait-elle ? Elle ressemblait à l’une de ces femmes rebelles abandonnant les séances interminables de thé pour prendre les armes. Une Mulan en puissance. Pourtant, elle n’avait pas la carrure pour porter ses caillaces, bien que ça voulait plus rien dire dans ce monde, l’autre greluche en cape en était la preuve vivante. Il la voyait en effet porter sur ses frêles épaules des blocs infiniment lourdes, capables lui-même de le faire suer.

Les prêtes zieutaient les trois zigotos, semblant presque regrettés de les avoir embauché. Ces trois élus représentaient les espoirs d’une construction rapide, mais ils paraissaient plus aptes à détruire les ruines restantes vu comme cela était partie.
Lorsque la naine grincheuse eut l’audace de présenter le bretteur, ce dernier se redressa, crispé des fesses :


- Oi ! J’ai une langue, j’peux me présenter moi-même sale pétasse !


Il cala successivement son attention sur Mulan la justicière venue crier la vérité, et lui lança, nonchalamment :


- Ouai il y en a pour un moment… Et s’ils comptent vraiment embaucher toutes les bonnes femmes de la région, c’est pas prêt de se terminer… A croire qu’ils ont confondu ce chantier avec un salon de coiffure…


Commenta-t-il avec tout le machisme du monde. Au fond, bien que légèrement macho dans l’âme, les femmes fortes ne le dérangeaient pas. Au contraire, il s’était fait mener à la baguette par sa meilleure amie durant toute son enfance. Cette réflexion misogyne visait juste à provoquer ces deux pauvres biches égarées, qui s’en prenaient à lui sans raison. Une pique verbale en bonne et due forme pour se venger, plus qu'une sincère pensée, ni plus ni moins.
Il balança également un furtif regard à cette sale paumée de Zwei pour qu’elle comprenne que cette vanne salée la concernait également, car il connaissait ses tendances débiles à se prendre pour un bonhomme.
En même temps, il en profita pour lui répondre avec ce dédain significatif :


- J’viens ici pour le barbecue bien sûr… Pauvre Imbécile….... J’reconstruis le temple, tout comme toi ! …


Depuis un temps, Zoro ressentait les regards appuyés des prêtres sur leur personne. Ils n’appréciaient pas que les élus se tournent les pouces ainsi, et ils avaient raison :


- Quoi qu'il en soit. On est pas venu ici pour faire la causette ! … Vous m’excusez mesdames, mais j’ai à faire…


Il comptait retourner à ses moutons, et empiler les blocs là où on lui indiquait. Tête d’endives  (Zwei) se trouvant sur sa trajectoire, il la dégagea légèrement afin de passer et reprendre son ouvrage.

.
[/size]
[size=15]



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 163
Yens : 1158
Date d'inscription : 19/03/2017

Progression
Niveau: 14
Nombre de topic terminé: 4
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Nyang ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Aider une bande de religieux...    Mer 7 Fév - 12:04

     
Le Temple du Ciel




Après ce léger incident, les trois élus Fuyujins avaient réussi à attirer l’attention sur eux. Alors qu’ils se présentaient chacun leur tour, les prêtres ne cessaient de les fixer d’un regard impatient, se demandant probablement ce qu’ils attendaient pour se mettre au travail.

Ignorant les remarques pressantes des maçons, l’archère saisit la main amicale que lui tendait la jeune femme, lui dévoilant son nom à son tour :



▬ Très bien, mademoiselle Baskerville, monsieur Zoro. Je m’appelle Nyang. Ki Nyang.




En entendant la réflexion purement misogyne du bretteur, la Ki jeta un furtif coup d’oeil à sa coupe de cheveux. Comment avait-il fait pour qu’elle prenne une telle couleur ? Dans le monde de Nyang, la couleur qui prédominait avait toujours été le marron. Jusqu’à aujourd’hui, elle n’avait jamais vu de chevelure verte. Cependant, elle ne releva pas sa remarque, elle n’avait pas pour habitude de répondre à ce genre de comportement puéril. Par ailleurs, ils devaient se mettre au travail rapidement s’ils ne voulaient pas se faire chasser à coups de pieds par les prêtres dont l’impatience commençait sérieusement à se faire sentir.

La Ki tourna alors le dos au duo pour revenir à sa tâche initiale. Elle s’empara encore une fois de trois planches lorsqu’un soldat la stoppa dans son élan.



▬ Il faut vous organiser. Chacun d’entre vous sera affecté à une partie du Temple : un élu au toit, deux autres pour les façades extérieures et intérieures. Évidemment, vous ne serez là que pour aider les maçons, vous n’avez pas les capacités requises pour vous en charger seuls.




Le toit était sans aucun doute la partie la plus ardue mais aussi la plus risquée. Celui qui s’en chargerait serait exposé à un danger important, il était donc évident que l’élu devait être doté d’une bonne capacité physique pour s’en occuper.

Se remémorant soudainement la remarque déplacée du bretteur, la Ki déposa brutalement entre les bras de Zoro les trois énormes planches de bois destinées à la réparation du toit. Posant sur lui un regard plein d’innocence, elle lui lança alors, sur un ton sarcastique :



▬ Vous pouvez vous en charger, non ? Vous avez l’air d’être le plus fort ici.




Évidemmment, cela restait une suggestion. Arborant son masque d’indifférence de nouveau, elle ajouta alors, en s’adressant à la Baskerville et au Roronoa :



▬ Choisissez. Je prendrai ce qu’il reste.







Sorryyyy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 465
Yens : 90
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Aider une bande de religieux...    Ven 9 Fév - 18:15



Aider une bande de religieux...
Feat. NYACAT


Donc Zoro était venu lui aussi pour reconstruire le temple ? Zwei allait devoir le supporter encore longtemps alors ! Grimaçant à cette révélation, il savait bel et bien qu’il était venu ici à cause du bâtiment religieux, mais il ne voulait pas se l’avouer. Soupirant, il ignora royalement la remarque tout à fait machiste du bretteur, ne se sentant absolument pas concerné. Il se sentait homme, pourquoi prêter attention à cette réplique, alors qu’il n’avait rien à voir là dedans ?

Néanmoins lorsque le sabreur appela Mulan et lui “mesdames”, le loup tiqua, mais ne dit rien, sachant parfaitement que c’était une provocation. Il le laissa donc partir, le laissant aussi le bousculer au passage, gardant son calme silencieux. Cependant, quand la femme lui serra la main en l’appelant “mademoiselle Baskerville”, et en profitant pour se présenter, le justicier fronça légèrement les sourcils, relâchant la main sans trop de violence, après l’avoir bien serrée avec ces mots :

C’est monsieur. Monsieur Baskerville. Enchanté de vous rencontrer sinon, mademoiselle Nyang.

Avait-il dit assez froidement. Il ne supportait réellement pas qu’on le qualifie de femme. Bien heureusement, Zwei avait opté pour de nouveaux vêtements, il avait laissé tomber la robe pour prendre une chemise ouverte au col relevé, un pull et un pantalon noirs, mais avait également gardé ses bottines blanches. Le Baskerville avait pris un peu de muscles aux bras, mais pas trop. Sa cape rouge avait son emblème de loup désormais sur le dos. Il avait tout l’air d’un homme. Alors comment avait réussi la Ki pour remarquer qu’il soit une femelle ? Était-ce à cause du “mesdames” ? “Pétasse” ? Sûrement.

Bref, Mulan décida d’aller prendre trois énormes planches. Malheureusement pour elle, un soldat fuyujin l’arrêta, demandant ainsi aux trois élus de se répartir les tâches. Mais ce qui surprit Zwei fut le comportement qui suivait de la Ki : elle venait d’offrir les trois planches au Roronoa en lui disant que c’était certainement le plus fort. Frustré, Zwei s’approcha du bretteur pour les soulever avec un doigt, frimant devant la belle dame :

Mademoiselle, vous vous trompez ! Je suis le plus fort des trois !

Un sourire confiant marqué sur son visage, il avait pris une grosse voix exprès, riant un peu comme un homme tout à fait orgueilleux. Bien que sa puissance physique s’avérait être très extraordinaire, le justicier se rendait ridicule par la manière dont il la montrait. Faisant tourner les planches comme un ballon de basket, il essayait d'impressionner la demoiselle, clairement. Même si le loup n’avait que Mist dans son cœur, il ne pouvait s’empêcher de tenter de séduire les demoiselles, sans trop exagérer non plus.

Arrêtant brusquement ses conneries, il mit les planches sur son épaules pour reprendre un air plus sérieux, et dit :

Je vais m’occuper des façades extérieures.


 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1355
Yens : 395
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 166
Nombre de topic terminé: 72
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Aider une bande de religieux...    Mer 14 Fév - 18:01

[quote="Roronoa Zoro"]




宗教

feat. 2 chieuses





Encore une fois, la Baskerville s’inventait une personnalité masculine en reprenant Mulan sur l’évidence. Puéril, tout comme le comportement qui suivit lorsqu’un homme intervint pour annoncer la façon dont le travail s’organiserait. Les élus ne rempliraient qu’un rôle de support, répartis aux façades et sur le toit.
La brune, équipée de ses trois planches, les déposa dans les bras du bretteur, avec l’air d’une gamine fière de son coup « Tu veux faire le bonhomme ! Bah tiens ! ». Dans tous les cas, l’épéiste s’était déjà mis en tête de remplir la tâche la plus colossale. Il était clairement le plus puissant des trois, alors Nyang s’était contentée de lui rendre service en lui tendant directement le matos pour partir là-haut.

Toutefois, ce fut sans compter sur cette stupide fille, incapable de retenir son orgueil à deux sous. En désirant démontrer une virilité inexistante, elle révélait tout l’inverse, à savoir un grand complexe vis-à-vis d’une robustesse liée à la testostérone majoritairement. Quelle femme pitoyable. Mais ça la concernait, et il ne lui en tenait pas rigueur. Au contraire, il la laissa se donner en spectacle, après qu’elle lui ait volé ses planches.
Son œil émeraude l’observa soulever ces objets soi-disant lourds. Le but de la Baskerville ? Se la péter.

Elle se considérait comme la plus forte. Ok.
En attendant, le cheveux vert, témoin de cette scène pathétique bailla aux corneilles, se grattant le coin du sourcil. Il pensait bien à la terrasser au bras de fer afin de l’humilier mais à quoi bon ? Ils avaient perdu assez de temps comme ça et le bretteur ne se rabaisserait pas à ces gamineries. Tous les trois, et surtout Zwei et Zoro, savaient pertinemment qui était le plus fort alors… Ce fut pour cette raison qu’il ne jugea pas utile d’intervenir pour démentir ses dires.



- Sayé ? T’as fini ton p'tit numéro ? On peut commencer ?



A ce même instant, la jeune fille annonça vouloir travailler à l’une des façade, laissant volontiers le toit au bretteur, lieu qui exigeait le plus d’effort physique, sans compter son exposition au danger plus élevée. Seul problème : cette pauvre cruche complexée se barrait avec les trois planches prévues pour le toit.
Sans bouger, il la choppa par sa capuche lorsqu’elle passa devant lui afin de la retenir :


- Oi… Où comptes-tu aller avec ça ?


Il se plaça devant elle, et lui arracha farouchement les planches de ses mains :


Rends moi ces planches.. !! Tu devrais commencer à bosser au lieu de te ridiculiser devant cette femme.


Sur ces mots, le jeune homme grimpa en hauteur avec le matériel adéquat pour remplir son rôle auprès des ouvriers, sur le toit, laissant les deux bonnes femmes abandonnées à elles-même.

.
[/size]
[size=15]



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 163
Yens : 1158
Date d'inscription : 19/03/2017

Progression
Niveau: 14
Nombre de topic terminé: 4
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Nyang ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Aider une bande de religieux...    Mar 20 Fév - 17:52

     
Le Temple du Ciel



Quelle ironie. Nyang qui avait toujours eu pour habitude de se faire passer pour un homme, venait de prendre le Baskerville pour une femme. Gênée, elle passa une main derrière son cou avant de répondre, sur un ton légèrement hésitant :




▬ Veuillez m'excuser, monsieur Baskerville...je...je vous ai vraiment pris pour une femme.

 


À ces paroles, Nyang se mordit volontairement la mâchoire pour se forcer à se taire. Consciente qu'elle ne faisait que s'enfoncer davantage, elle n'ajouta aucun mot de plus.

Vint ensuite la répartition des tâches. L'archère fut réellement surprise lorsque Zwei s'interposa entre le bretteur et elle, pour lui dévoiler ses incroyables capacités. La Ki devait l'admettre, elle était impressionnée par sa puissance. Comment un corps à l'apparence aussi frêle pouvait être doté d'une telle force ? Bien que cela faisait un moment que Nyang était arrivée sur Kosaten, elle était toujours aussi fascinée à la vue de personnes gratifiées de dons surnaturels.

Mais avant que la Ki puisse exprimer sa fascination, ce fut le bretteur, l'incarnation du machisme, qui s'interposa. Il se sentait assez fort physiquement pour s'occuper de la mission la plus difficile, et Nyang n'y vit aucun inconvénient. À vrai dire, cela l'arrangeait. Elle n'avait aucune envie de se rendre sur le toit. Zwei et elle se chargeraient donc des façades extérieures et intérieures.




▬ Commençons dans ce cas, fit-elle simplement.

 


La Ki alla se munir des matériaux qui seraient nécessaires à la réparation des façades intérieures, et Zwei allait probablement en faire de même, puisqu'ils étaient assignés à la même tâche.


Nyang s'empara d'un énorme sac rempli d'outils en tous genres afin de l'apporter aux   maçons. L'un d'eux, perché sur une échelle, lui demanda alors :




▬ Pouvez-vous rester ici et me fournir les matériaux adéquats lorsque je vous le demanderai ? Faîtes attention, le toit n'est pas entièrement réparé. Nous nous trouvons juste en-dessous, alors restez sur vos gardes.

 


La jeune femme acquiesça, bien que légèrement angoissée à l'idée qu'une personne comme Zoro soit responsable d'une tâche aussi importante. En effet, cet homme venait d'insinuer très clairement que le toit pouvait leur tomber dessus à tout moment.




▬ J'espère que vous avez entendu, Zoro, lança-t-elle en haussant le ton, assez fort pour qu'il puisse l'entendre.

 


Tout en effectuant sa tâche, Nyang se détourna vers le Baskerville, s'apprêtant à lui poser deux questions qui lui brûlaient cruellement les lèvres :




▬ D'où est-ce que vous tirez une telle force ? Est-ce vrai que Zoro est aussi puissant que vous ?

 


Ils s'étaient presque battus pour cette question quelques minutes plus tôt, mais aucun n'y avait réellement répondu.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 465
Yens : 90
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Aider une bande de religieux...    Aujourd'hui à 17:57



Aider une bande de religieux...
Feat. NYACAT


La jeune femme s'était excusé auprès de lui, et avait l'air carrément honteuse. Alors, ignorant complètement les râles du bretteur qui d'ailleurs ne s'était pas gêné de lui prendre les planches sans aucune tendresse et politesse, Zwei soupira, ne répondant point aux provocations de l'épéiste. Le Baskerville s'était donc dirigé vers la Mulan, essayant à plusieurs reprises de l'aborder sans succès (ce qui valut des rougeurs au mâle aux cheveux blancs qui se sentait complètement stupide). Finalement, il a abandonna lorsqu'il la vit parler à Zoro sur le toit, et prit les affaires qu'il fallait pour faire son boulot tranquillement.

Suprenamment, Nyang était venue vers lui, lui demandant d'où lui venait une telle force, et si il était vraiment comparable au bretteur aux cheveux verts. Reposant ses outils, il se frotta la nuque avant de lui répondre, avec un sourire embarrassé :

C'est à la fois dû à mon entraînement, mais aussi à mes pouvoirs. C'est un peu compliqué, mais je ne suis pas totalement humain. 'Fin, je l'étais, mais on a comme qui dirait "modifié" mon corps pour le rendre plus puissant. Pour résumer, je suis une sorte de marionnette vivante.

Il ne parla guère de son côté lycanthrope qui était aussi responsable de cela, ne voulant point l'effrayer. Abaissant son bras, il reprit un souire plus calme :

Zoro est bien plus fort que moi. Mais j'ai toujours espoir qu'un jour je le surpasserai ! Héhé...

Le loup blanc de Fuyu était vraiment sincère dans ses paroles. Il riait un peu, les bras croisés. Puis, tout à coup, il se souvint des excuses de la petite dame. Posant une main sur son épaule, son faciès devint plus tendre :

Au fait, tu n'as pas besoin de t'excuser pour... Tout à l'heure. J'ai l'habitude.

Surtout qu'il portait une robe... Comment ne pas penser que c'était un femme ? Pour la détendre, il souriait, plus naïvement, ses yeux clos. Non, il ne lui en voulait pas... Absolument pas.

Bon ! Et si on allait faire not' boulot, hum ?

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Aider une bande de religieux...    

Revenir en haut Aller en bas
Aider une bande de religieux...
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les religieux s'unissent
» La bande dessinée
» Motards Nobz, conseils pour assembler une bande
» Quelle est votre bande de prédilection?
» [Valeur de bande]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Royaume de Fuyu :: Temple du ciel-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.