Partagez | .
Le Pacte des Marchombres
Invité Invité

-



MessageSujet: Le Pacte des Marchombres   Dim 11 Fév - 20:38




feat.Sexy Lexi

Le Pacte des Marchombres Haru soupira, s’arrêtant soudainement en plein milieu de la route qu’il arpentait, apercevant, en contrebas de la colline sur laquelle il se trouvait actuellement, un petit village rural qui lui offrirait tout le confort nécessaire pour passer la nuit tombante. Le Dessinateur était réellement fourbu, exténué par ses longues journées de marche ou escapades parmi les paysages de la plaine… Le territoire était magnifique, mais vaste, bien trop vaste pour être parcouru par la seule force des jambes… Et pourtant, le Marchombre l’avait fait, dormant assez peu du fait du caractère sauvage de ce lieu, puisqu’il n’avait malheureusement croisé aucune habitation jusqu’ici… Il s’était d’ailleurs probablement perdu, la carte en sa possession étant bien moins précise que celle offerte à Shion, puisqu’il l’avait Dessinée lui-même. Ainsi, la vision de ce petit groupement de bâtisses situé à moins d’une lieue de sa position était un véritable soulagement pour son corps éreinté.

Depuis qu’il avait quitté Natsume, Haru s’était mis en quête d’informations à propos des conductrices de char croisées à Kansei, notamment Hana. Il tenait absolument à la retrouver, d’abord pour être fidèle à son cœur qui le tourmentait chaque jour davantage, et ensuite, plus récemment, afin de faire honneur à la promesse faite au Naegi, ainsi qu’à son organe vital en tissu. Au final, peut-être que l’Isuzu le rejetterait une bonne fois pour toute, mettant fin à toutes ses illusions. Mais au moins, le jeune homme aurait été sincère… Il avait été trop brusque la première fois, la seconde serait la bonne… en réussite comme en échec…

Haru reprit la route, pressé d’atteindre la taverne de ce hameau, dont il ne doutait nullement de l’existence. Son expédition n’était pas achevée et il n’était pas prêt de baisser les bras aussi aisément, la motivation d’obtenir un rendez-vous avec Hana étant pour l’heure plus importante que le reste. Le bretteur se reposerait sûrement quelques jours dans le coin, si cette option était possible, avant de repartir en quête de l’amour perdu. Bien entendu, comme cela avait été le cas à plusieurs reprises par le passé, il offrait son aide dès qu’elle était quémandée par autrui, s’investissant pour les intérêts du peuple minshujin, à défaut de respecter sa divinité.

Après une courte heure de marche intensive, Haru atteignit finalement son objectif. Les habitants locaux avaient tout juste de quoi nourrir leur famille… La seule source d’eau de l’endroit était un puits central, d’une paire de mètres de diamètre environ. Le garçon aux cheveux bleus s’y rendit promptement, s’humidifiant d’abord les lèvres, avant de réhydrater son corps assoiffé.

« J’avais vraiment soif… »

Pourtant, Haru était capable d’user de son Don pour matérialiser de l’eau, mais il essayait, autant que faire se peut, d’éviter de l’utiliser à tout bout de champ. C’était ainsi qu’Arnak l’avait éduqué et il comptait bien respecter la volonté du défunt.



Dernière édition par Haru le Lun 26 Fév - 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 227
Yens : 136
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 17

Progression
Niveau: 50
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Le Pacte des Marchombres   Mar 13 Fév - 21:56

Le Pacte des Marchombres

Haru & Lexi


La jeune femme chevauchait Sivuaani avec lenteur lorsqu’elle avait aperçut les grands lacs. D’immenses étendues d’eau, individuellement moins grandes que le Lac Chen pour sûr, mais tout de même impressionnantes et leur nombre augmentait la superficie totale de ces plaines liquides. Elle s’était approchée pour que sa monture s’y abreuve et avait décidé de se poser sur une plage de sable fin envahi par la végétation. Elle avait d’ailleurs profiter de ce sable pour faire un feu sans crainte et s’était faite une soupe avec l’eau du lac qui lui semblait claire et des plantes comestibles cueillies pendant son voyage ou achetées à Fuki. Une fois rassasiée, elle avait rangé ses affaires et éteint les braises encore chaude avant de remonter sur le petit cheval bai.

Lancé au galop sur une longue plage, les sabots qui battaient l’eau par moment, ce dernier savourait la course dans laquelle sa cavalière l’avait lancé, le vent qui lui fouettait le chanfrein emmêlait ses crins et le sable était souple sous ses membres. Au bout de quelques temps, la jeune femme sur son dos tendit les rênes et bascula son poids du corps, lui demandant de ralentir. Il passa au trot, puis au pas, essouflé mais pas fatigué, il aurait même pu continuer encore un moment. Cependant sa maîtresse l’éloigna de l’étendue d’eau pour l’amener sur une piste en terre battue.

En effet Lexi avait aperçu un village, ou plutôt un hameau, et souhaitait s’y rendre pour passer un nuit dans un bon lit, après en avoir passé quelques unes à la belle étoile - bien que le climat clément et le beau temps de Minshu ces derniers temps les ai rendues très agréables. En arrivant au village, elle se renseigna quelque peu et pu trouver un fermier chez qui laisser sa monture pour la nuit, en échange de quelques pièces et d’un peu du gibier abattu aux alentours de Fuki. Elle se rendit à l’auberge à pied - il faut dire que ce fut vite fait vu la taille du hameau - avant de voir que ce n’en était pas une. A vrai dire, il allait lui falloir dormir chez l’habitant. Elle soupira. En effet, le jeune marchombre se doutait bien de comment pouvait fonctionner les choses en ce monde. Un élu, au sein de sa propre nation, montrait son sceau et si les gens l’admiraient, alors tout lui était dû. Mais elle-même était apatride et contestait son statut d’élue. Elle allait certainement devoir demander l’hospitalité en échange de quelques services. Elle se tourna et commença donc à déambuler entre les maisons, tentant de savoir où elle allait pouvoir se coucher.

Elle passa devant un puits en pierre abimée, à côté duquel se tenait un homme. Ou plutôt, un tout jeune homme, dont les cheveux bleu nuit descendaient presque aux épaules. Malgré la lame assez longue qu’il portait - sûrement une épée - sa posture lui faisait immanquablement penser aux marchombres de Gwendalavir … Mais c’était impossible, on était pas en Gwendalavir et voir une personne dont la posture et l’attitude semblaient vaguement harmonieuses ne devait pas la rendre nostalgique. Elle s’approcha cependant. C’était sûrement un habitant d’ici venu prendre de l’eau.
Hum… Jeune homme ! Excuse-moi !
Elle avança encore de quelques pas.
Je suis une voyageuse, et je pensais pouvoir dormir dans un établissement prévu à cet effet type auberge mais…
Elle inspira, se mordit l’intérieur de la joue, n’aimant pas à avoir à demander.
J’aurais besoin de quelqu’un chez qui passer la nuit.
Elle s’empressa d’ajouter :
Evidemment si tes parents acceptent je resterai une demi-journée aider dans tout ce dont ils auraient besoin : travaux, ménage… Je peux aller à la chasse pour eux s’ils le souhaitent.
La jeune femme se rendit soudain compte qu’elle avait “agressé” ce jeune homme sans même se présenter, ou indiquer quoi que ce soit qui puisse le mettre plus ou moins en confiance vis-à-vis de l’inconnue qu’elle était pour lui.
Je suis Lexi, simple voyageuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le Pacte des Marchombres   Jeu 22 Fév - 22:51




feat.Sexy Lexi

Le Pacte des MarchombresHaru laissa son regard filer entre les quelques ruelles à portée visuelle, s’étonnant de la structure parfaitement asymétrique des bases sur lesquelles se construisaient les bâtisses, des écarts de niveaux dus au manque de connaissances des habitants, de la multiplicité des matériaux utilisés due à la précarité de la vie locale. Cela n’avait bien sûr rien à voir avec les quartiers riches de Kansei, mais il s’agissait aussi d’un style architectural que le garçon aux cheveux bleus appréciait beaucoup. Selon lui, le côté régulier au nanomètre près était beaucoup trop exagéré et manquait de naturel. C’était pour cela que le Dessinateur avait adoré sa visite du manoir de la forêt luxuriante. Pour cela… et pour le charme de son hôtesse naturellement.

Haru s’accorda une nouvelle gorgée d’eau fraîchement puisée, désaltérant davantage son corps éreinté. La déshydratation était un danger redoutable pour les voyageurs, et une simple gourde, comme celle en possession du bretteur, ne suffisait généralement pas à s’en prémunir. Fort heureusement pour le garçon au foulard, nombreuses étaient les petites bourgades présentes sur son chemin et dans lesquelles il était possible de se réapprovisionner. La vie de nomade n’était vraiment pas de tout repos, mais elle était attrayante pour quiconque préférait à l’habitude l’aventure.

Le Marchombre fut interrompu dans ses pensées par une voix féminine, semblant l’interpeller. Il se tourna alors vers l’origine de l’apostrophe, pour constater la présence d’une jeune femme aux courts cheveux blonds. Elle venait effectivement de s’adresser à lui, ses magnifiques pupilles d’un gris azuré plutôt perçant le fixant directement. Un bref et discret coup d’œil du garçon lui fit supposer qu’il s’agissait là d’une voyageuse, au vu de sa tenue appropriée dans cette optique. La demoiselle, après quelques instants, reprit la parole, confirmant l’hypothèse de l’épéiste, avant d’avouer qu’elle cherchait un endroit où loger pour la nuitée qui surviendrait tantôt. Le reste de ses propos fit sourire Haru, visiblement pris pour un jeune adulte du village.

« Vous vous méprenez… Je ne vis pas ici… Tout comme vous, je ne suis qu’un simple voyageur, de passage pour une durée très restreinte… »

La belle aux cheveux d’or se présenta finalement sous l’identité de Lexi.

« Je me nomme Haru, pour vous servir, également simple voyageur. »


Le jeune homme marqua une pause.

« Je peux peut-être vous aider dans votre recherche ? Personnellement, je préfère camper en bordure du village, pour ne point être contraint de me plier aux exigences d’une auberge ou d’un hôte, mais si cela vous arrange, je suis certain qu’il se trouve non loin d’ici une âme charitable capable de vous accueillir. »


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 227
Yens : 136
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 17

Progression
Niveau: 50
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Le Pacte des Marchombres   Mar 27 Fév - 22:06

Le Pacte des Marchombres

Haru & Lexi

Lexi s’était donc trompée en estimant que ce jeune homme était un habitant du village, car malgré son jeune âge, Haru - c’était donc son nom -  était lui aussi un voyageur. Après réflexion, cela n’aurait pas dû l’étonner. Elle avait été élevée dans la noblesse et donc n’aurait jamais imaginé se retrouver à vagabonder seule à 16 ou 17 ans sur tout un continent, cependant une fois marchombre, elle avait découvert de nombreuses facettes de la réalité. Elle avait rencontré des hommes et des femmes, des enfants et des vieillards, et en fait, nombreux étaient les adolescents qui, bien plus adultes qu’enfants, se retrouvaient à devoir s’en sortir par leurs propre moyens, battant la campagne.


Aimablement, le jeune homme lui proposa son aide pour trouver un toit où loger, avant de préciser qu’il camperait. Camper. Dormir à la belle étoile. C’est ce que faisait la jeune femme depuis qu’elle avait quitté Fuki, et il fallait dire que le climat de Minshu s’y prêtait à merveille, tant qu’on avait une couverture ou deux dans lesquelles s’enrouler près d’un feu certaines nuits froides et humide. Elle jeta un rapide coup d’oeil au ciel nocturne où les étoiles brillaient doucement sans une once de nuage pour les cacher. La principale raison pour laquelle elle avait souhaité un endroit fermé pour dormir, c’était parce qu’elle manquait de sommeil, du sommeil profond et réparateur qui reposait vraiment. En effet, elle ne pouvait pas être complètement confiante lorsqu’elle dormait seule dans la nature, il lui fallait rester prête à réagir, somnoler pour continuer de percevoir ce qui se passait autour d’elle. Elle s’éveillait donc au moindre bruit suspect. Une branche qui craque, un souffle peureux de Sivuaani, ou le bruit d’un lapin dans les feuilles. Mais peut-être …
Oui je ne suis pas contre. Mais j’ai une autre proposition. Peut-être puis-je venir camper avec toi, si tu le veux bien.
Elle resserra les sangles de son sac, avant de poursuivre :
J’ai de quoi apporter ma contribution au repas et si tu souhaites que l’un de nous reste plus ou moins éveillé on pourra alterner.
Elle termina avec un léger sourire en admettant :
J’ai voyagé seule ces derniers temps, je ne serait pas contre un peu de compagnie.
Non pas que celle de Sivuaani lui déplaisait … m’enfin c’était un cheval.
Lexi se rappelait sa rencontre avec Emile, où elle avait eu l’impression d’être ce genre de fille timide et qui ne sait pas tenir une conversation, pourtant elle n’avait pas ce problème, ni d’habitude, ni maintenant - il fallait dire qu’Emile était particulier tout de même, ce pourquoi elle continua celle qui s’esquissait peu à peu.
Pourquoi voyages-tu ainsi ? Es-tu seul ?
Ce jeune homme l’intriguait quelque peu. Ses cheveux  bleus venaient chatouiller son cou, légèrement long, ils encadraient son visage pâle où ressortaient deux yeux complètement bleus. Il ne se démarquait pas par sa taille et semblait assez fin et peu robuste, ce qui avait sûrement dû inciter Lexi à le considérer comme un adolescent. Elle se demandait même comment pouvait-il survivre seul en se baladant ainsi dans ce monde qui ne semblait pas bien plus sûre que Gwendalavir. Peut-être voyageait-il depuis peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le Pacte des Marchombres   Ven 2 Mar - 23:19




feat.Sexy Lexi

Le Pacte des MarchombresPourquoi donc préférer la fraîcheur apaisante de la nuitée à la belle étoile plutôt que la paisible tranquillité et le confort apportés par un lit citadin ? La réponse était si vaste pour Haru qu’il était impossible d’y répondre en quelques mots… Le sentiment de liberté peut-être ? Ou sinon la proximité avec la nature ? L’excitation et la montée d’adrénaline dues à l’insécurité sauvage ? Tant d’éléments, et pourtant si peu par rapport à tout ce qu’il pensait. Même lorsqu’il vivait encore chez Arnak, le Dessinateur appréciait leurs épiques effarouchées au travers de la forêt d’argent, les bois dans lequel son premier Pas sur le Côté l’avait amené. Bien entendu, il lui arrivait fréquemment de se reposer dans une auberge, car ses choix étaient limités. Mais, quand ce n’était point le cas, sa décision était promptement établie.

Néanmoins, Haru ne refuserait pour rien au monde d’offrir son aide, a fortiori lorsqu’il s’agissait d’être utile à une ravissante jeune femme, comme c’était ici le cas. En effet, la dénommée Lexi était de celles, nombreuses, qui avaient su dérober le cœur du Marchombre en un court instant, un regard, une parole. Ainsi, bien malgré le fait que ce dernier ne puisse réellement octroyer à l’autre les informations demandées, il fit son possible pour se montrer serviable, proposant de l’accompagner dans sa recherche d’un domicile où passer la nuit qui suivrait. Toutefois, quelle ne fut pas sa surprise d’entendre son interlocutrice réviser sa position et proposer de camper en duo plutôt qu’en solitaire. Le garçon aux cheveux bleus afficha un air surpris, tandis que son ton naïf traduisait ses pensées :

« Cela ne me dérange pas, bien au contraire. »


Lexi proposa aussitôt son aide pour contribuer à établir le campement et à préparer un repas, se montrant probablement redevable après cet accord. Elle évoqua même un possible tour de garde, dans le cas où il faille surveiller leurs arrières durant leur sommeil. Haru sourit, n’appliquant que très peu les consignes de sécurité des aventuriers, faisant confiance à sa sensoriété pour le prévenir des situations les plus périlleuses. Il se passa nerveusement la main dans les cheveux, toujours en conservant son sourire éclatant.

« Votre apport est le bienvenu, Lexi. J’ai également de quoi contribuer au repas de ce soir et je peux sans mal préparer un camp pour deux. Quant à ce tour de garde, ce sera comme vous le souhaitez. »

Une nouvelle déclaration surprenante de la belle s’ensuivit, qui arracha un nouveau sourire au jeune homme.

« Je comprends tout à fait votre ressenti… La solitude devient parfois lassante et répétitive, malgré la liberté qu’elle nous offre… »


Haru fut ensuite interrogé sur les raisons motivant son vagabondage. Avant de répondre, il plongea son regard électrique dans les yeux magnifiques de son interlocutrice, réfléchissant à ce qu’il dirait. Même s’il s’agissait là d’une charmante demoiselle, il ne pouvait pas non plus accorder sa confiance si facilement et dévoiler son identité… L’orphelin opta donc pour une alternative plus classique :

« Eh bien, pour tout vous dire, je n’aime pas la sédentarisation. Je ne suis pas très à l’aise lorsque je reste pendant une longue période en un même temps, j’ai toujours été porté sur le voyage. J’erre seul, car je n’ai encore jamais trouvé compagnie désireuse de m’accompagner tout au long de ce périple sans fin… Et puis, j’aime ce sentiment de liberté que l’on éprouve lorsque rien, ni personne ne vous rattache quelque part… »


Le garçon au foulard marqua une pause.

« Voulez-vous que nous allions repérer un endroit pour camper ? Je suis curieux d’entendre votre histoire en chemin, si toutefois, vous êtes prête à m’en faire part. »


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 227
Yens : 136
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 17

Progression
Niveau: 50
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Le Pacte des Marchombres   Sam 3 Mar - 16:41

Le Pacte des Marchombres

Haru et Lexi

La jeune femme notait ce qu'elle retenait de ce jeune homme particulier. Ainsi il vagabondait depuis un moment… mais il était jeune, et un garçon ainsi laissé à lui même depuis un moment était certainement de ceux qui avait  beaucoup perdu, pourtant il s'exprimait comme s'il avait reçu une éducation… poussée. Et contrairement à ce qu'elle avait pensé, il survivait ainsi depuis longtemps. Peut-être était-ce un magicien et elle n'avait pas encore pu le constater.  Haru avait l'air de chérir sa liberté, et Lexi, si elle ne dit rien, approuva cependant en son for intérieur. Liberté. L'un des maîtres-mots de la Voie des Marchombres.
Elle sentit cependant d’infimes incohérences dans ce qu'elle notait, mais après tout il n'avait aucune raison de tout lui dire.
Ils commencèrent tous deux à s'éloigner du hameau, après que Lexi eût rempli sa gourde avec l'eau du puits. Et à la demande polie du jeune homme, elle raconta son histoire. Une infime partie de son histoire. Comme depuis sa mésaventure avec Bashô, elle taisait son statut d'élu de Tenshi. Qui savait ce qu’Haru pensait du Dieu qui l'avait amenée ici ? Elle opta pour un discours qu'aurait pu tenir une native.
Je viens des terres neutres, où j'ai travaillé jusqu'à avoir un arc. Puis je me suis procuré un cheval pour partir à la découverte de ce monde.

Ce monde si différent de Gwendalavir… Elle ajouta tout bas - assez bas pour qu'il ait fallu être un chat pour l'entendre et la comprendre.
Par Merwyn ce monde aux Dieux stupides...
Elle soupira doucement. Quel genre de Dieu étaient ceux qui arrachaient des gens de leur monde, de leur famille ? Le Dieu qui l'avait amenée ici n'avait même pas eu la patience qu'elle achève sa formation. Et l'avait bridée. Elle avait dû repartir à zéro. Ses sens aiguisés et la furtivité de ses déplacements avaient été les premiers à revenir. Mais elle voulait encore tant acquérir… Redevenir une grimpeuse hors-pair, être une archer d'exception, une combattante précise rapide et dans le temps. Elle voulait apprendre à utiliser le chant marchombre et chevaucher la brume. Elle aurait voulu être greffée, et si cela lui avait été refusé dans son monde, peut-être qu'ici c'était possible…
Les deux jeunes gens trouvèrent un endroit convenable et dressèrent un camp de fortune. Lexi s'encombrait un peu plus depuis qu'elle avait Sivuaani mais restait raisonnable. Elle dormait en général à même le sol avec une légère couverture et son sac lui servait d'oreiller. Elle jeta un oeil discret à Haru avant de décider de laisser son sac sous sa surveillance. Elle avait jugé qu'il n'allait pas partir avec ses affaires et mieux valait ne pas s’encombrer pour se déplacer en forêt.
J'ai de la viande séchée mais je rêve de viande fraîche. Je te laisse allumer le feu ?

C'était une question mais elle ne doutait pas que si ce jeune homme savait se débrouiller il pouvait allumer un feu. Elle saisit son arc - d'ailleurs il commençait à s’abîmer, il fallait qu'elle en achète un de meilleur qualité avec d'autres flèches- pour aller chasser plus loin. Une fois éloignée, elle se retourna pour observer Haru avant de tourner les talons et s'enfoncer dans un bois. Il faisait sombre, mais elle fut soulagée de constater que ses sens la guidaient aisément. Cela ne l'empêcha pas de louper un écureuil ou deux avant de tirer enfin un lapin. Sa flèche n'avait même pas été précise et  avait blessé l'animal sans le tuer. Il lui fallait encore faire beaucoup de progrès. Elle ne se risqua pas à cueillir des plantes dans l'obscurité et se contenta du gibier qu'elle avait eu avant de reprendre la direction du camp.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le Pacte des Marchombres   Dim 4 Mar - 13:49




feat.Sexy Lexi

Le Pacte des MarchombresFinalement, d’un commun accord, le duo s’éloigna doucement du village, escaladant peu à peu l’imposante colline qui le surplombait, offrant un panorama à couper le souffle, bien qu’il ne leur soit pas encore possible de le constater. Comme prévu, l’objectif était de trouver une zone suffisamment dégagée pour installer leur campement sans trop rencontrer de difficultés. Le temps étant pour l’heure assez sec, les intempéries ne seraient nullement à craindre, ce qui constituait déjà une bonne base, permettant de préparer sans accrocs un feu de camp. La nuit serait belle, à n’en point douter.

Durant le trajet, Lexi raconta à son tour son passé, évoquant une histoire assez simple, se présentant comme une native provenant des Territoires Neutres, bien que ce nom semble désormais inapproprié après la mainmise de Fuyu sur cette région, et ayant apparemment toujours rêvé de voyager en quête d’aventures, utopie qui était finalement devenue réalité après qu’elle ait pu obtenir son arme de distance et sa monture. Haru eut un petit sourire, se disant que sa propre vie aurait très certainement été fort similaire si Kosaten l’avait vu naître en son sein.

« Je suis heureux que vous ayez pu réaliser votre rêve. »


Ils atteignirent bientôt une clairière assez dégagée qui leur offrait tout l’espace nécessaire à leur installation. N’ayant pas forcément envie de poursuivre leur recherche, et satisfaits par l’emplacement, les deux décidèrent de s’arrêter ici. De son côté, Haru laissa choir son sac à dos au sol, observant rapidement la disposition de la zone, pour déterminer l’organisation. Il n’y avait heureusement pas trop de décalage dans l’inclinaison de la pente, ce qui permettait une certaine stabilité. Lexi proposa alors d’aller chasser du gibier pour leur procurer à tous deux de la nourriture tendre et fraîche, tandis que le garçon au foulard s’occuperait du feu de camp. Il accepta bien volontiers :

« C’est entendu. Soyez prudente, Lexi. »


Le garçon se mit ensuite à ramasser des branchages secs, en assemblant un petit tas au centre de la clairière, avant d’en délimiter le pourtour à l’aide de quelques pierres recouvertes de mousse humide. Ainsi, il ne risquerait pas d’embraser toute la végétation avec son petit brasier. Haru ferma les yeux un court instant, plongeant dans l’Imagination avec une simplicité qui lui était devenue familière depuis un certain temps, visualisant l’image d’un feu, chaleureux et chatoyant, magnifique et dangereux. La seconde d’après, les mêmes flammes crépitaient face à lui.

Haru retourna chercher son sac à dos et en sortit une vaste couverture usée par le temps, la disposant près du feu. Comme souvent, il ne lui en fallait pas davantage pour s’installer dans la nature. Satisfait, il s’assit, fixant pensivement le petit hameau, visible en contrebas, attendant le retour de Lexi.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 227
Yens : 136
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 17

Progression
Niveau: 50
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Le Pacte des Marchombres   Dim 4 Mar - 17:20

Le Pacte des Marchombres

Haru et Lexi

La jeune femme revenait, chargée de son lapin et d’un peu de bois qu’elle ramenait, lorsqu’elle aperçut Haru assis au centre du campement qu’il avait installé. Elle ne put le voir fermer les yeux, ni arpenter les Spires, mais elle ne le vit clairement pas bouger tandis que des flammes léchaient le bois devant lui. A Gwendalavir, tout le monde savait Dessiner une flammèche, un litre d’eau, une lueur, et quelques éléments de bases, et même Lexi en avait été capable. Mais elle ne s’était pas servi du Dessin depuis le début de sa formation, Jalaab considérant l’utilisation de cette capacité comme une facilité, et une fois en Kosaten… Avec le sceau qui la bridait, inutile d’essayer quoi que ce soit. Mais on était pas en Gwendalavir, et le jeune homme devait être un mage, ainsi qu’elle l’avait déjà supposé en apprenant qu’il voyageait seul.

Elle s’approcha, laissa tomber le peu de bois ramené, et lui présenta le lapin.
Désolée, je dois encore beaucoup progresser à l’arc. On aura ça pour ce soir, et j’ai des plantes comestibles dans mes affaires.
Elle sortit une partie de ses réserves, les posa à côté du feu pour qu’Haru puisse préparer ce que bon lui semble, et commença à écorcher le lapin. En quelques mouvement ce fut fait, et elle put le placer au dessus du feu pour qu’il cuise.
Je te préviens : je ne suis pas grande cuisinière, sourit-elle.
Assise en tailleur, de l’autre côté du feu, elle jeta un oeil au jeune homme, avant de continuer à s’affairer. Ils préparent de quoi se restaurer et mangèrent, après quoi Lexi déroula la couverture accrochée à son sac, s’allongea près du feu et s’adossa contre son sac. Elle reposait son corps mais n’avait pas envie de dormir, ce pourquoi elle reprit la conversation, à voix basse.
Et comment un jeune homme comme toi peut-il survivre en voyageant seul ? Le peu que j’ai pu expérimenter en ce monde, il n’est pas très tendre.
Sa mésaventure à Tokonatsu lui revint en tête. Elle avait dû se débarrasser d’hommes qui souhaitaient la kidnapper. Puis elle avait fui, jusqu’à croiser les victimes de Bashô : des enfants aux yeux crevés et aux paupières cousus, crucifiés sur les quatre routes qui quittaient la ville. Elle avait ensuite eu pour ordre d’éliminer un homme qui lui faisait de l’ombre, lequel était en fait contrôlé par une bestiole, laquelle avait voulu prendre le corps de Lexi. Même avant cela, le jour de son arrivée à Kosaten avait été représentatif : des hommes l’avaient acculés dans l’impasse où le Dieu de Tenshi l’avait téléportée. Ce n’était pas un univers bien plus facile que Gwendalavir.
Quels endroits es-tu déjà pu voir ?
Elle attendit qu’Haru réponde, avant de passer rapidement sur son propre trajet :
J’ai traversé une partie de Seika avant de venir à Minshu. J’attends de me faire mon avis sur Fuyu, mais j’apprécie le climat ici, il se rapproche de G… mon ancien chez-moi.
En revanche elle avait préféré l’ambiance de Tokonatsu, très festive, à celle, étrange de Kansei, ou aux habitants de Fuki. Enfin, jusqu’à ce que les habitants les moins fréquentables de la ville du feu ne la prennent en chasse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le Pacte des Marchombres   Dim 4 Mar - 18:06




feat.Sexy Lexi

Le Pacte des MarchombresLexi ne tarda pas à regagner le campement et se délesta ainsi du poids d’un lièvre de taille honorable, déposant également quelques branchages supplémentaires qui serviraient à alimenter le feu dans la soirée. Elle s’excusa au passage de sa maladresse à l’arc avant d’ajouter au menu de la soirée quelques plantes cueillies lors de sa chasse, qui accompagneraient le gibier lors de sa cuisson. Haru eut un petit sourire, avant de secouer la tête, l’air rassurant :

« Ne vous excusez pas. C’est grâce à vous si nous pouvons manger du lapin ce soir. »


Haru la laissa dépecer la bête, tandis qu’il rassemblait les différentes plantes à leur disposition, avant de les répartir équitablement, quoiqu’il en donnât légèrement plus à Lexi. Ces portions attribuées à chacun, il observa la jeune femme achever sa tâche avec dextérité, avant de placer l’animal au-dessus du feu. La cuisson commença donc ainsi, alors que la blonde avouait ne pas être un fin cordon bleu. De nouveau, le garçon au foulard lui offrit un sourire charmant, avant de répondre :

« Ne vous en faites pas. Je n’ai pas la prétention d’exceller en la matière, mais j’ai tout de même un peu d’expérience. »


Le Dessinateur s’occupa donc de la cuisson de la viande, laissant l’autre se poser. Il prit soin de tourner la pièce régulièrement, afin que la coloration se fasse équitablement, sans lésiner une seule partie du morceau. Haru ayant bu tout son saoul un peu plus tôt, la soif n’était pas une préoccupation pour lui. Seule la faim le tiraillait, fléau dont il serait bientôt victorieux. Après plusieurs longues minutes de rôtisserie minutieuse, Haru jugea le plat assez cuit et s’empressa d’en découper un bout, qu’il tendit aussitôt à Lexi. Peu après, il en fit de même pour son propre compte, se restaurant enfin. Les deux voyageurs étant vraisemblablement tous deux affamés, le festin fut rapidement achevé, sans que plus de quelques mots de politesse n’aient été échangés.

Lexi installa ensuite sa couverture pour la nuit, tandis que Haru, ne jugeant pas encore le moment opportun, demeurait assis sur la sienne, proche du feu. Faisant preuve de curiosité, elle interrogea le jeune homme sur ses conditions de vie en Kosaten, se montrant intriguée qu’il puisse si aisément survivre dans un monde prétendument sans pitié. A ces mots, le garçon aux cheveux bleus eut un petit rire, avant de reprendre :

« Kosaten n’est pas si compliquée à vivre, vous savez. Il suffit simplement de s’adapter, de tirer parti de l’environnement rencontré, des personnes croisées… »

Bien sûr, Haru demeurait assez vague dans ses propos. Mais, tant qu’il n’en saurait pas davantage sur les motivations de Lexi, il ne pourrait pas lui en révéler plus sur lui-même. D’ailleurs, le sujet fut assez rapidement écarté, alors que l’archère le questionnait désormais sur son périple. L’orphelin eut un regard pensif, laissant un blanc de plusieurs secondes, le temps qu’il réfléchisse à sa réplique.

« Voyons… J’ai pu explorer Minshu de long en large… Il en est de même pour les Territoires Neutres. Je connais un peu Seika aussi, suffisamment pour m’y repérer sans carte. En revanche, je n’ai jamais mis les pieds à Fuyu ou dans les Zones Inexplorées. »

Haru eut ensuite un regard malicieux, croisant celui de Lexi.

« Et je ne suis jamais allé non plus à Tenshi… »

Il voulait savoir ce que Lexi avait pu entendre à propos de l’île céleste. La jeune femme décrivit son propre parcours, qui avait été un peu plus succinct, mais probablement tout aussi intéressant. Néanmoins, ses dernières paroles éveillèrent une lueur de curiosité chez Haru, qu’il ne tut pas :

« Dites-moi… Vous évoquez ce monde comme s’il vous était étranger… Vous comparez le climat actuel, qui est plutôt humide, à celui de l’endroit d’où vous provenez. Or, les Territoires Neutres ne possèdent pas ce genre de climat… Et, à l’instant, vous alliez dire quelque chose, mais vous vous êtes interrompue… »


Haru marqua une pause, plongeant son regard électrique dans les yeux de son interlocutrice, tout en baissant d’un ton, comme s’il tenait à être prudent :

« Lexi, êtes-vous une élue ? »


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 227
Yens : 136
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 17

Progression
Niveau: 50
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Le Pacte des Marchombres   Mer 7 Mar - 13:03

Le Pacte des marchombres

Haru et Lexi

La jeune femme se raidit un instant alors que son interlocuteur pointait les erreurs qu'elle avait pu faire dans sa petite histoire. Elle maniait mieux ses poignards que les mots, et pourtant elle les maniait bien pitoyablement depuis son arrivée en Kosaten. Elle avait commis des erreurs, assez pour lever de nombreux doutes chez Haru.
Êtes vous une élue ?
Lexi se détendit. Le jeune homme était un voyageur, et elle, une élue. Soit elle pouvait se sortir d'une situation délicate face à un natif, soit elle se trompait et Haru était également un élu, sûrement meilleur qu'elle. Mais dans ce cas, s'il avait voulu lui nuire ce serait déjà fait. Elle n'avait donc rien à craindre de lui.
Lexi s’étendit près du feu.
peut être le sauras tu demain, si tu accepte de te battre contre moi… à l'entraînement bien sûr. “ajouta t elle un sourire taquin aux lèvres.
 Elle s'allongea sur le côté en lui tournant le dos, avant d'ajouter:
Bonne nuit. Réveille-moi si tu souhaites que je veille durant la nuit.”
 Elle remonta la couverture sur ses épaules, tourna son sac jusqu'à trouver une position confortable, et que Morphée vienne l'envelopper de ses bras.

☆ ☆ ☆

Une flèche noire traversa la salle d’un bout à l'autre, et transperça la main d’un des hommes du conseil. Tout le monde réagit, mais une seconde flèche avait déjà cloué le manteau de la cible sur son siège de bois. C'était la deuxième fois que l'apprentie marchombre venait dans les souterrains de la guilde. La première fois était pour sa présentation, la seconde pour assister à la cérémonie de l’Anh-ju, aux épreuves duquel Jalaab ne la présentait pas encore. Un règlement de compte perturbait l’assemblée, et trois cents marchombres avait regardé sans broncher l'un des leurs s'avancer à travers la foule et menacer un membre du conseil. Poing en avant, ganté de noir.

Jalaab?
Oui jeune fille ?
Le marchombre n'avait pas d'arc, d'où venaient ses flèches?
Du gant d’Ambarinal, jeune fille.
Le gant noir qu'il portait. Est-ce une arme?
Oui.
Vous ne voulez pas m'en parler?
Soupir
Le gant d’Ambarinal a été créé par un Dessinateur. Tu  connais l'art des Dessinateurs et le caractère éphémère de leur création.
Mais le gant est resté sur sa main.
Regard sévère.
Il faut te faire si tu veux que je parle. Certain talentueux Dessinateurs, comme Ewilan ou Merwyn avant elle, ou encore Ambarinal, sont capables de créer des objets éternels. Ce dernier a Dessiné un gant qui s'adapte à la taille de son propriétaire, il est inusable, indéchirable. Mais surtout il est lié à une autre dimension où l'on dispose d'une réserve illimitée de flèches, elles bien réelles. Ce gant est un arc.
C'est une arme redoutable …
Elle est dans la guilde des marchombres depuis des siècles. Ellana l’a portée, et Jilano avant elle.
Ellana ? La marchombre qui a eu un fils avec Edwin Til’Illan ? Je ne...

☆ ☆ ☆
Lexi sortit peu à peu de son rêve et s’éveilla lentement. Elle se redressa et observa le ciel : l'aube s'annonçait a l'horizon.  


Infos relatives à Gwendalavir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le Pacte des Marchombres   Dim 11 Mar - 1:18




feat.Sexy Lexi

Le Pacte des MarchombresHaru n’avait aucune arrière-pensée en demandant un complément d’information à Lexi : lui-même était bien loin de lui avoir tout révélé sur son propre compte, plus par prudence qu’autre chose… Toutefois, les mots de la demoiselle laissaient clairement penser qu’elle n’était pas originaire de ce continent qu’elle découvrait peu à peu. Les possibilités restantes étaient alors bien minces, suffisamment pour que le Dessinateur considère celle du statut d’élue de son interlocutrice. Si tel était bien le cas, il était curieux de connaître sa nation, ainsi que le monde d’où elle provenait. En revanche, s’il s’avérait que le garçon au foulard s’était fourvoyé, il serait intéressé d’ouïr les informations apportées par la belle, dont l’histoire était fort peu détaillée.

Néanmoins, la jeune femme, après s’être allongée sans un mot, répliqua sur un ton assez vague, proposant au garçon un duel d’entraînement qui se tiendrait le lendemain et dont la récompense serait la réponse de Lexi. Tout ceci prononcé avec un sourire que Haru ne connaissait que trop bien. Jouant le jeu, il offrit le même faciès à la demoiselle.

« C’est entendu. Je vous botterai le derrière demain et vous serez forcée de me raconter votre passé. »


Sur ces mots, Lexi se retourna, déterminée à prendre du repos. Haru ne la dérangea pas plus, se muant dans un silence qui durerait quelques heures. Pensif, il fixa la jeune femme, qui lui accordait déjà un semblant de confiance, alors qu’ils s’étaient rencontrés dans la journée. Elle lui tournait le dos et dormait… Même avec des sens affûtés, cela serait compliqué pour elle de s’éveiller à temps si le Marchombre décidait de s’en prendre à elle… Ce qu’il ne ferait pas, bien évidemment, mais la blonde l’intriguait. Toutefois, se rappelant qu’il n’obtiendrait les réponses à ses interrogations que le lendemain, le garçon aux cheveux bleus cessa de se nouer le cerveau avec cela.

La jeune femme sommeillait désormais paisiblement, tout du moins était-ce l’impression qu’elle donnait. Haru, quant à lui, n’était pas particulièrement éreinté par sa journée et pouvait tout à fait se priver d’une nuitée… D’autant plus qu’il s’agissait de veiller sur une ravissante demoiselle… Ainsi, le garçon s’adossa contre un arbre, couverture sur les épaules, épée à portée de main, son regard balayant fréquemment les environs, s’immobilisant par intermittence sur le corps de Lexi, l’admirant tant qu’il était possible dans la pénombre, avant de reprendre sa ronde visuelle.

Le temps passa, la position de la lune changea… Haru n’avait même pas conscience de cela… La zone où ils avaient choisi de passer la nuit était apparemment préservée des créatures sauvages. De fait, l’épéiste constata le passage de quelques créatures semblables à des écureuils, dénuées de toute hostilité. Quelques branchages qui s’agitaient également… Mais rien de plus… Le soleil pointa alors son nez au loin, tandis que les premières lueurs matinales paraissaient. L’orphelin s’étira, se levant de sa position assise afin de chasser les multiples engourdissements qui parcouraient ses jambes.

Passant devant le feu éteint depuis quelques heures, il y rajouta un peu de bois séché, avant de raviver la flamme, par le même procédé que la veille. Le garçon y mit alors les quelques restes de viande de leur festin récent à réchauffer, afin d’offrir à Lexi un chaleureux et appétissant réveil.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 227
Yens : 136
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 17

Progression
Niveau: 50
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Le Pacte des Marchombres   Dim 11 Mar - 12:51

Le Pacte des Marchombres

Hary et Lexi

Lexi se leva et laissa tomber la couverture à ses pieds, s’étirant de tout son long, immédiatement de bonne humeur lorsqu’une douce odeur de viande grillée lui parvint au nez. Elle salua la jeune homme qui préparait le petit déjeuner et grignota un peu. En l’observant, elle eut l’impression qu’il n’avait pas dormi, et fronça les sourcils … Il comptait s’entraîner contre elle avec un tel manque de sommeil ? Peu importe, elle verrait rapidement si c’était un natif, ou si c’était un élu qui allait rapidement la mettre au tapis.
Elle mangea en silence, se laissant le temps de se réveiller, avant de prévenir Haru :
J’ai laissé ma monture au village hier, je souhaite voir si l’homme à qui je l’ai confié s’en occupe bien, et j’en profite pour courir un peu. Ca décrasse de bon matin.
Elle s’en alla donc en trottinant pour s’échauffer, avant de rejoindre le fermier à qui elle avait confié Sivuaani. Comme il lui avait promis, sa monture était toujours là, avec de l’eau à volonté. Elle lui donne une pièce ou deux, avec la parole de continuer de le payer tant que son cheval serait bien traité.
La jeune femme sortit du hameau, courut jusqu’au bois où elle était chassé la veille, et y continua son décrassage matinal. Elle s’arrêta près d’une petite vasque d’eau pour y boire, rafraîchir son visage et s’étirer. Une fois cela fait, la jeune marchombre, pleinement détendue, s’adonna à l’enchaînement qu’elle avait pratiqué un millier de fois aux côtés de Jalaab : la gestuelle marchombre. Des mouvements souples et harmonieux, une respiration calme et contrôlée. Paix et Sérénité. Peu importait qu’elle soit dans ce monde inconnu, entourée de gens inconnus, où un Dieu l’avait téléportée de force l’arrachant à Gwendalavir. Elle était marchombre. Maître marchombre de droit pour être précise, puisqu’elle avait réussi les épreuves de l’Anh-ju.
Elle retournait au campement, munie de deux longs bâtons qu’elle avait ramassés, dont elle avait enlevé les bouts qui dépassaient. Elle en lança un à Haru avant de préciser, taquine :
Je ne voudrais pas te blesser.
Elle ajouta un clin d’oeil : elle ne pensait en réalité pas le gagner, elle savait n’avoir aucune chance si c’était un élu, elle était simplement joueuse.

La jeune femme fit tourner le bout de bois dans ses mains. Elle avait une petite idée en tête : le jeune homme voyageait avec une épée qu’elle avait aperçue, elle, ne se battait jamais avec des armes longues. Elle avait prit soin de garder un bâton qu’elle pourrait briser en deux si la longueur la gênait.
Le combat continue même si l’un de nous est désarmé. Il s’arrête si l’un des deux abandonne ou s’il n’est plus en état.
Elle ne comptait pas le ménager, mais ce qu’elle ignorait, c’était que si lui ne la ménageait pas, elle en verrait rapidement trente-six chandelles sans même l’avoir frôlé…

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le Pacte des Marchombres   Lun 12 Mar - 0:09




feat.Sexy Lexi

Le Pacte des MarchombresIl ne fallut que peu de temps à Haru pour réchauffer brièvement ce qui avait été cuit au préalable la veille : la grillade était déjà à un état bien avancé et la poursuivre trop longtemps aurait initié la transformation de la peau en carbone, au détriment de la saveur juteuse. Il attendit ensuite que la jeune femme s’éveille et prenne sa part, avant de se rassasier lui-même. Malgré l’aspect rustique du campement, dont l’absence de confort était plus qu’évidente en comparaison d’une chambre d’auberge, Lexi paraissait avoir correctement sommeillée, ce qui montrait bien sa condition de voyageuse. En effet, peu importe les origines, tout homme souhaitant s’adonner pour la première fois à une vie d’itinérance et de nuitée à la belle étoile devait au préalable s’adapter pendant plusieurs jours. Le garçon au foulard savoura rapidement son petit-déjeuner improvisé, tandis que la blonde affirmait vouloir vérifier le conditionnement de sa monture, ainsi que s’offrir une petite course matinale. Il haussa les épaules, avec un air assez neutre :

« Comme vous voulez… Prenez votre temps. »


Après tout, même si un duel d’entraînement était prévu pour eux, cela pouvait bien attendre une heure ou deux, que chacun fasse ce qu’il avait à faire. Haru n’avait personnellement pas prévu quoi que ce soit de particulier pour occuper sa journée, il était donc tout à fait apte à patienter un peu que Lexi achève ses démarches. Il l’observa donc s’éloigner en direction de la ville, avant de lever et de s’étirer pendant plusieurs minutes, chassant définitivement tous les engourdissements de la nuit. Après quoi, le garçon aux cheveux bleus fit usage de son Don pour faire apparaître un petit seau d’eau, dont il se servit pour s’offrir un brin de toilette efficace. Ceci étant fait, il laissa le Dessin se dissiper, avant de dégainer sa lame et d’effectuer quelques mouvements simples.

Le Minshujin avait pu remarquer l’arc dans le dos de Lexi, il supposait donc qu’elle se servirait de cette arme pour l’attaquer. Il devrait donc se montrer vif et svelte, afin d’esquiver au mieux les flèches de la demoiselle. De fait, tout aussi adroit qu’il pouvait se montrer arme au poing, il doutait d’être capable de parer ses projectiles avec celle-ci… Haru enregistra mentalement l’environnement tout autour de lui, repérant aussitôt les quelques rochers et plantations qui pourraient lui servir de couvert un certain temps. En attendant la belle, il s’entraîna donc au maniement de sa lame.

Un peu plus tard, alors que Haru faisait une pause, il nota le retour de Lexi, tenant dans chacune de ses mains un bout de bois assez long. Le Dessinateur eut donc droit au sien, comprenant alors son erreur de jugement, puisqu’il s’agissait de leurs futures armes. Il empoigna donc correctement son bâton, se délestant de son épée, tout en pointant le premier vers la jeune femme, qui s’évertuait à le provoquer. Il sourit également de manière taquine.

« Je risque certainement davantage de me fouler la cheville, mais j’apprécie votre attention. »


Haru disposait de plus du pouvoir de son Rêve, afin de procéder à une guérison corporelle, s’il devait réellement il y avoir une blessure. La demoiselle précisa alors quelques règles, que l’autre accepta d’un simple hochement de tête, tandis que son regard électrique défiait son adversaire.

« Je vous laisse initier ce duel, belle élue ! »


Bien entendu, la question sur le statut de Lexi était toujours en suspens : par cette réplique, Haru lui rappelait l’enjeu de cet affrontement, tout autant que ses propres convictions. Et puis, s’il pouvait un peu la provoquer tout en restant gentleman, pourquoi s’en priver ? Ainsi paré, arme bien en main, l’orphelin était prêt à recevoir l’offensive.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 227
Yens : 136
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 17

Progression
Niveau: 50
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Le Pacte des Marchombres   Lun 12 Mar - 21:52

Le Pacte des Marchombres

Haru et Lexi

Haru prit la provocation avec amusement, et répondit avec un air tout aussi joueur. La jeune femme prit une profonde inspiration, attaqua avant même que ses poumons soient pleins. Surprise et continuité.

Elle avait commencé par une simple fente en avant, que son adversaire évita d’une esquive ridicule mais efficace. Elle reprit sa garde, attaqua à nouveau avant d’être revenue à sa position initiale, d’un grand revers, qui fut paré tout aussi aisément. Bien. Son adversaire n’était au moins pas un débutant.

Lexi se mit donc à être plus féroce. Elle feinta de son bâton vers le haut pour l’obliger à se baisser, dans le but de lui faucher les chevilles de sa propre jambe ; malheureusement il évita à la fois le modèle de la lame qui passa à un cheveu de son crâne, à la fois son jeu de jambe lui permit de ne pas perdre l’équilibre. Lexi continua d’attaquer, jusqu’à ce que son bâton se retrouve contre celui d’Haru, en opposition de force, et qu’elle ne doive céder. Elle laissa flancher son arme de bois, effaça les épaules pour s’écarter d’un mouvement souple.

La marchombre haletait. Elle n’avait cessé d’attaquer, variant le rythme qu’elle imposait ainsi que la forme et la rapidité de ses attaques. Mais elle n’avait même pas effleuré son adversaire. Il n’avait pourtant pas fait preuve d’une rapidité extraordinaire, d’une agilité hors-norme ou d’une souplesse de serpent. Il était simplement dans le temps, dans son temps à elle. Elle croyait battre la mesure, imposer sa cadence, mais il n’en était rien.

A nouveau, elle était en échec, et ce, même sans avoir fait preuve de présomption auparavant. Essoufflée bien qu’elle n’avait reçu aucun coup, elle n’avait trouvé aucune faille chez le combattant qui lui faisait face. Il lui fallait apprendre. Apprendre à lire les corps. Apprendre à analyser les gestes, et les mouvements que le corps imposait sans que l’esprit ne s’en rendent compte. Apprendre à prévoir, à comprendre, à connaître. Apprendre à faire partie de son environnement. Harmonie.

Elle se mit en garde, détendit certains de ses muscles qui se nouaient sensiblement, resta alerte. Mais lorsque son adversaire prit l’offensive… Le doute ne fut plus permis quant à son statut.

Elu de Kosaten.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le Pacte des Marchombres   Mar 13 Mar - 10:11




feat.Sexy Lexi

Le Pacte des MarchombresHaru n’attendait désormais plus que Lexi pour initier ce duel. Malgré ses paroles provocatrices et ce sourire laissant à penser qu’il était certain de lui, il ne sous-estimerait pas son adversaire. Cela aurait été une bien trop grave erreur, en sachant, d’une part, qu’il ne l’avait jamais vu se battre, donc qu’il ignorait sa force réelle, et d’autre part, qu’il s’agissait très probablement d’une élue, donc dotée de capacités hors normes. Le garçon au foulard avait beau avoir drastiquement progressé dans sa maîtrise de l’arme, depuis qu’il avait pour la première fois foulé le sol de Kosaten, il savait que nombreux étaient ceux et celles encore capables de le surpasser. Avant toute chose, il souhaitait s’assurer que la belle face à lui n’en faisait pas partie, sans quoi leur combat amical s’avérerait bien plus compliqué pour lui que prévu.

Finalement, Lexi lança l’offensive, par un mouvement d’escrime assez basique, que Haru esquiva d’un pas en retrait. La jeune femme cherchait également à le jauger avant de se donner à fond. Elle enchaîna avec une nouvelle attaque d’une simplicité similaire, qui fut encore une fois aisément repoussée. Au fur et à mesure de ses assauts, son opposante y mettait davantage de force et de technique, usant de feintes et de gestuelle plus souple, sans parvenir à acculer le Marchombre, qui se contentait d’éviter les coups rapides et légers, et de parer les coups plus lourds et plus puissants. Il n’aurait su dire combien de temps s’était écoulé depuis que la demoiselle avait commencé à se battre, mais celle-ci était visiblement déjà éreintée, tandis que lui-même avait sué un peu, mais guère davantage…

« Vous devriez vous reposer un peu. »


Haru était prêt à patienter pour ce faire, mais le regard de Lexi le convainquit qu’elle n’apprécierait pas ce répit. Il soupira, comprenant que c’était désormais à lui d’assaillir son adversaire. Comme cette dernière, il initia le mouvement par quelques combinaisons très simples, les premières qu’on lui avait apprises lors de ses entraînements. Un coup vertical et brutal, destiné à faire vaciller l’autre, si tant est qu’il s’évertuait à parer, suivi d’un coup horizontal pour faucher la belle au niveau des côtés. Le garçon aux cheveux bleus prenait soin de ne pas frapper trop fort, pour ne pas blesser l’autre. Il enchaîna avec un estoc, avant de relever la lame boisée pour heurter sa cible au menton, afin de la déstabiliser.

Haru comprit néanmoins assez promptement que Lexi n’était pas une novice et que ce genre d’attaques ne serait pas suffisant pour prendre le dessus. Il haussa donc son propre niveau, usant d’une gestuelle davantage travaillée, mêlant la grâce des Marchombres qu’Arnak s’était évertué à lui enseigner, non sans difficulté, et la technicité des maîtres d’armes du camp des montagnes. Le garçon faisait corps avec son bâton, qui était devenu une extension de son bras. Il bondissait, s’écartait, frappait, s’écartait, fauchait, se rapprochait, feintait à droite, feintait à gauche, frappait à droite. Son objectif principal était de désarmer son adversaire, mais quelques coups l’avaient atteinte au corps, sans toutefois la meurtrir trop sévèrement.

L’épéiste poursuivit donc ses efforts, toujours sans se donner à fond, mais en usant d’un certain nombre d’attaques n’étant pas à la portée de débutants, souhaitant impressionner Lexi, tout autant qu’obtenir le fin mot de l’histoire quant à son passé. Il s’arrêta finalement, satisfait, laissant celle-ci se poser un peu.

« Voulez-vous que nous continuions ? »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 227
Yens : 136
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 17

Progression
Niveau: 50
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Le Pacte des Marchombres   Mer 14 Mar - 21:39

Le Pacte des Marchombres

Haru et Lexi

Le jeune homme commença par quelque passes assez simples, testant son adversaire comme elle même l’avait fait. Puis progressivement, il accentua l’intensité du combat, et prit le dessus aisément. Lexi se retrouva rapidement débordée, et contrainte de devoir esquiver ou parer sans pouvoir répliquer. Haru était même suffisamment bon combattant pour chercher à la désarmer sans trop la blesser. Alors qu’elle prenait un peu de distance, épuisée, il lui proposa de s’en tenir là, de manière quelque peu détournée. La jeune femme se remit en garde, sans un mot, préférant ne pas gaspiller une miette de son souffle. Et brisa son bâton en deux.

Elle repartit à l’attaque, farouche et éreintée. La marchombre était bien plus à l’aise avec son modèle de poignards, plus rapide. Cependant la fatigue tétanisait peu à peu ses membres, son coeur se serrait douloureusement dans sa poitrine, ses poumons avides d’air appelaient à l’aide. La première chute la délesta de l’une des ses armes improvisées, la seconde la laissa vacillante un instant. Le choc entre deux bouts de bois se répercuta dans son poignet, et elle se trouva complètement désarmée. Le coup suivit la cueillit au creux de l’estomac ; elle tomba au sol, y resta.
Stop, toussa-t-elle plus qu’elle ne parla.
Elle s’étendit sur le dos, les bras décollés de son corps, et s’appliqua à récupérer. Lexi attendit un instant, avant d’ajouter avec un air rieur :
Je crois que tu as gagné.
Elle voulut se relever, mais l’horizon soudain fut beaucoup moins horizontal et elle dut se résoudre à rester les fesses au sol encore un moment. Elle demanda poliment un peu d’eau, et poussa un long soupir d’épuisement. Dès les premiers échanges de coups elle avait su qu’elle allait perdre. Mais ce combat avait été beaucoup plus satisfaisant qu’on aurait pu le penser. Elle avait progressé depuis les canyons.

Convaincue de sa faiblesse, elle l’avait accepté, en avait fait une force, une point de départ pour progresser. Il était vrai que ce n’était pas encore bien fameux, mais elle avançait, doucement mais sûrement, sur sa voie. La Voie des Marchombres. Nouveau soupir. Si seulement elle pouvait avoir des nouvelles de Jalaab. Ils ne s’étaient même pas dit au-revoir. Mais il ne fallait pas se faire un torticolis en regardant le passé ! Elle avançait, vient-on de dire, il suffisait qu’elle continue. Peut-être pourrait elle côtoyer ce jeune homme encore un moment ?
Leur combat avait réveiller son esprit de compétition, bien qu’elle en ait rapidement deviné l’issue. Peut-être pouvait-elle se mesurer à lui sur d’autres terrains ? Il y en avait tant. La chasse, le tir à l’arc, le lancer de couteau, l’escalade ou la désescalade, les réflexes… Ou même bien la résistance à l’alcool ! Après tout, il était fin et pas si grand que ça, et avait l’air jeune … Voilà un domaine où elle pouvait remporter une victoire.

Ses propres pensées la firent rire doucement. Elle divaguait, et peut-être parce que penser l’empêcher de se concentrer sur son corps, qui lui, risquait d’être endolori un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le Pacte des Marchombres   Mer 21 Mar - 19:02




feat.Sexy Lexi

Le Pacte des MarchombresMalgré ses intentions premières, Haru avait finalement été contraint de déployer plus d’efforts que prévu. Il ne sous-estimait pas Lexi, mais n’avait simplement pas eu l’intention de l’attaquer trop violemment. Seulement, celle-ci s’était avérée redoutable et sa garde avait obligé le Marchombre à rehausser son niveau, afin de pouvoir finalement prendre l’ascendant. Mais, même malgré ceci, la jeune femme avait longuement résisté, son endurance l’aidant grandement dans cette démarche. Elle devait avoir également appris à travailler son jeu de jambes et sa maîtrise, sans quoi le duel n’aurait pas été aussi étendu. La beauté de cette jeune femme cachait à la perfection son niveau de combat…

Finalement, ce fut l’épuisement lui-même qui vint à bout de cette dernière. En effet, alors qu’il voyait Lexi faiblir dans sa vigueur, Haru accentua son effort, la faisant chuter une première fois suite à un enchaînement de feintes ayant porté ses fruits. La belle se retrouva partiellement désarmée. Le garçon au foulard recula un peu, lui laissant l’opportunité de se relever sans accrocs. Après quoi, il relança l’offensive, déterminé à ne pas laisser son opposante du jour une seule seconde de répit, la harcelant de part et d’autre, jusqu’à la délester totalement de son arsenal boisé, avant de provoquer sa rencontre avec le sol pour la seconde fois. Ce coup-ci, elle ne chercha même pas à se relever, apparemment exténuée par leur duel. Le jeune homme respirait par à-coups, lui-même essoufflé après cet effort intense, mais il lui restait quelques réserves s’il avait fallu poursuivre le combat. Il lâcha son morceau de bois, en réponse à la demande de l’autre.

« Pas de soucis. »

La demoiselle s’allongea alors en croix, tandis que Haru s’asseyait à terre, récupérant peu à peu de leur affrontement. Il l’observa, cherchant à déceler une blessure qu’il aurait pu lui infliger par inadvertance, mais il n’y en avait heureusement guère. Lexi énonça alors la conclusion de leurs échanges précédents, ce qui fit sourire le jeune homme. Il lui adressa un regard taquin.

« Puisque vous le dites. Vous vous êtes bien défendue, Lexi. Mais, vous me devez désormais la vérité sur votre passé ! Toutefois, avant cela… »


Le garçon aux cheveux bleus posa une main sur le front de la jeune femme, fermant les yeux un court instant. Il n’avait jamais usé du Rêve pour cela, mais l’inspiration s’était soudainement emparée de lui. Il s’évertua donc du mieux qu’il pût, s’appuyant essentiellement sur l’instinct, à chasse toute courbature ou douleur qui subsisterait chez Lexi. Ceci étant fait, afin de ne pas paraître trop entreprenant, il cessa le contact, se releva en souplesse et alla chercher une gourde, préalablement remplie d’eau potable. Il l’amena ensuite à la blonde, afin qu’elle puisse se requinquer au moins sur ce plan. Le bretteur en fit ensuite de même, demeurant spectateur silencieux face à l’éclat de rire de son interlocutrice.

Haru s’étira, laissant davantage de temps à la donzelle pour récupérer. Après tout, si elle s’était effondrée, c’était probablement parce qu’elle avait usé de toutes les ressources dont elle disposait et, par conséquent, il faudrait sûrement un certain repos pour qu’elle les récupère. L’épéiste retourna ensuite s’asseoir auprès d’elle.

« Vous allez mieux ? »

Malgré sa plus qu’évidente curiosité, la priorité de Haru restait l’état de Lexi. Il plongea ses yeux électriques dans ceux de la belle, reprenant d’un ton amical :

« Où avez-vous appris à vous battre ? »

Capa contextuelle:
 

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 227
Yens : 136
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 17

Progression
Niveau: 50
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Le Pacte des Marchombres   Sam 24 Mar - 10:05

Le Pacte des Marchombres

Haru et Lexi

Alors que Lexi mettait du temps à récupérer, le jeune homme vint poser sa main sur son front et curieuse, elle le laissa faire. Lentement mais sûrement, elle sentit la tension quitter ses muscles, les hématomes se réduire doucement,  et elle se sentit mieux. Elle n’avait vu un rêveur à l’oeuvre que quelque fois, mais le pouvoir de guérison que semblait posséder Haru ne pouvait que lui faire penser à ces êtres reclus de la société, les seuls en Gwendalavir à soigner de cette manière et non par une médecine ordinaire .
Très aimable, il cessa le contact et alla chercher une gourde qu’il lui tendit, et elle put se désaltérer. Elle resta ensuite à même le sol, mais se redressa pour s'asseoir et garda simplement les jambes mi-pliées pour faciliter la récupération, bien que l’aide de son adversaire du jour ait été très efficace. Ce dernier semblait très curieux, mais il prit néanmoins le temps de s’enquérir de son état avant de la questionner davantage. Elle hocha la tête pour le rassurer, et prit une inspiration.
Bon, alors je m’appelle bien Lexi tu es au moins rassuré là dessus et je suis une élue. Depuis peu à vrai dire, et je cache ce statut qui m’a valut de sacré mésaventure. J’ose espérer que Minshu n’a rien contre ma nation, car ce n’est pas le Serpent qui m’a arrachée à mon monde pour me déposer ici. En arrivant en ville, une autre élue, Raïten je crois bien, m’a expliqué ce qu’il y avait à savoir, notamment sur le sceau. Je sens son influence parce qu’à mon arrivée, j’ai failli me faire attrapper par trois hommes graveleux qui ne m’aurait approché que dans leurs rêves les plus fantasques si j’avais eu les capacités que j’avais avant ma téléportation. Cependant, il ne m’a jamais empêché d’agir, mais j’imagine que c’est à cause de la nature du sceau, du caractère interne à ma nation, et de l’état de cette dernière. Tu sais, le sceau empêche qu’on fasse du mal à sa nation, qu’on lui nuise. Mais la mienne se déchire, et quoi que je fasse qui pourrait avoir un rapport avec elle, alors je pourrai être d’un côté ou de l’autre et donc, pas de barrière pour moi. Et puis, il paraît que ma nation est celle de la liberté alors… je crois qu’on est tranquille.
La jeune marchombre poussa un profond soupir.
Je ne veux pas faire partie de Tenshi, je ne veux pas servir un Dieu qui m’a arrachée à chez moi et me pose un sceau, encore plus s’il est corrompu. La liberté guide mes pas et je tâche d’avancer sur ma voie. Je devais te parler de mon passé hum ? Beaucoup aurait aimé avoir mon enfance, mon adolescence, pourtant ma vie n’a prit un sens que lorsque j’ai quitté la famille de noble dont je faisais partie, pour suivre Jalaab. C’était mon maître, et il a fait de moi ce que je suis. J’étais à seulement deux ou trois mois de la fin de ma formation lorsque j’ai été téléportée par ce stupide Gensou. A trois mois d’être une marchombre pour de bon.
Elle haussa les épaules pour donner moins de poids à ses paroles, et ajouta :
Mais j’ai dû passer les trois mois ici à m’adapter, et ça a été formateur, alors au final …
Elle sourit légèrement, avant de respirer un grand coup et de changer le sujet de la conversation pour le ramener sur Haru.
J’ai perdu, et j’ai parlé, mais tu peux aussi me parler de toi peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le Pacte des Marchombres   Mar 27 Mar - 13:40




feat.Sexy Lexi

Le Pacte des MarchombresHaru n’attendait désormais plus que les paroles de Lexi afin d’en apprendre davantage sur sa vie. Sa curiosité l’avait vraiment poussé à riposter avec force contre celle-ci, alors que l’enjeu n’était autre que ces tant convoitées réponses. Pourquoi une telle obsession ? Le garçon au foulard lui-même n’aurait pas su le dire… Simplement, il y avait quelque chose chez cette jeune femme, outre sa beauté sauvage, qui l’attirait, qui l’intriguait aussi. Un étrange pressentiment l’animait depuis qu’il l’avait rencontrée, comme s’il l’avait toujours connue… Pourtant, aussi loin qu’il puisse se souvenir, c’était la première fois qu’il la voyait. Il espérait donc que les révélations de la demoiselle suffiraient à apporter ces réponses.

Cela ne tarda point. Lexi confirma son statut, bien que Haru n’en ait plus jamais douté depuis ses interrogations, ainsi que les conditions imposées par la suite par la blonde. Elle ne venait pas de Minshu et avait subi maintes mésaventures à cause de son sceau, ce qui expliquait pourquoi elle cherchait à préserver son identité. Peu à peu, elle révéla appartenir à Tenshi, l’île céleste, ajoutant néanmoins qu’elle ne ressentait rien pour cette nation. Elle souhaitait simplement vivre libre de ses faits et gestes, psychologie que le Dessinateur partageait amplement, lui qui haïssait Manshe à cause du sceau du Serpent qui le brimait. La jeune femme évoqua d’autres détails, mais le garçon aux cheveux bleus n’en retint finalement qu’un seul, affichant un air surpris.

« Marchombre ? Vous avez bien dit Marchombre ?! »

Haru recula légèrement, perturbé par ce qu’il venait d’entendre, et pensif.

« Où avez-vous entendu ce terme ? »


Le regard du garçon se plongea dans celui de son interlocutrice, tandis qu’il observait sa réaction.

« Tout comme vous, je suis également un élu, quoique originaire d’une autre nation. Je sais parfaitement ce qu’est un Marchombre, puisque j’en suis un, au même titre que certaines personnes là d’où je viens… Mais, vous… Où avez-vous entendu cela ? Se pourrait-il que vous ayez rencontré un autre élu provenant du même monde que moi ? »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 227
Yens : 136
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 17

Progression
Niveau: 50
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Le Pacte des Marchombres   Mar 27 Mar - 20:48


Le Pacte des Marchombres

Haru et Lexi

Haru avait écouté la petite marchombre sans rien dire, jusqu’au moment où elle avait prononcé le mot marchombre. Il l’avait reprise, et avait semblait on-ne-peut-plus surpris et intrigué. Il réduisit donc la présentation de son histoire à deux éléments : élu natif d’un autre monde. Et Marchombre. Le coeur de Lexi rata un battement. Elle voulait le harceler de questions, mais elle dut d’abord répondre aux siennes, puisqu’il semblait croire qu’elle avait croisé un autre élu de son monde pour avoir entendu ce terme.
Non je n’ai pas simplement entendu ce terme, et à vrai dire je ne me rappelle pas exactement de ce que l’on m’a dit sur les marchombres, je me rappelle simplement à quel point l’idée que j’avais d’eux était réductrice lorsqu’on m’en parlait. Et à quel point elle l’était encore lorsque deux marchombres ont laissé un jeune apprenti mettre une raclée aux hommes qui m’avaient coincée dans une ruelle. Jusqu’à ce qu’enfin Jalaab ne devienne mon maître, après lui avoir offert trois années de ma vie. Ma vie était creuse avant, et pourtant chez les Hil’Feyan, on naît déjà gaté par la vie, mais je ne savais pas, je ne savais pas ce qu’était le goût de la Liberté et la saveur de l’Harmonie. J’ai quitté Al-Vor pour suivre Jalaab et c’est la seule décision qui ait autant été décisive pour moi. Il m’a ouvert une voie, que j’ai choisi d’emprunter. Il m’a aidé à y progresser, et j’ai évolué. Et même si je me suis en fait envoler le jour où Gensou a choisi de me voler mes derniers mois de formation, je suis maintenant marchombre.
Elle planta ses yeux dans ceux du jeune homme en face d’elle, l’acier dans l’océan. Peut importe qu’il la croit ou non. Elle était marchombre.
Mais tu es donc alavirien aussi ? Vraiment ? Et Marchombre ? As-tu mis longtemps à recouvrer tes capacités ? Savais-tu bien Dessiner ? Peux-tu encore le faire ? J’avais déjà un accès limité à l’Imagination avant d’arriver en Kosaten, mais depuis que je suis ici, rien, pas même un flammèche. As-tu déjà rencontré d’autres marchombre ? Des nouvelles de comment rentrer en Gwendalavir ? Et la guilde ?
La jeune femme, curieuse mais surtout incrédule, le bombardaient de questions. Peut-être avait-elle un espoir, après ces mois passés ici. De rentrer chez elle. Ou de ne pas être la seule marchombre sur le continent. Après tout, marchombre était-il encore un statut qui pouvait être reconnu quand la guilde n’existait pas ? Vaste question…


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 227
Yens : 136
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 17

Progression
Niveau: 50
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Le Pacte des Marchombres   Jeu 12 Avr - 14:15

Le Pacte des Marchombres

Haru et Lexi

Après une courte discussion, révélant qu’Haru était bien Alavirien, et un excellent Dessinateur doublé d’un marchombre, ils décidèrent de continuer le sujet autour d’un bon repas, l’entraînement du jour leur ayant creusé les appétits. Les deux marchombres se munirent chacun d’un arc, et se séparèrent dans les bois afin d’augmenter leurs chances de tirer de la viande fraîche. La jeune femme s’arrêta parfois pour cueillir des baies comestibles, et autres plantes, lorsqu’elle croisa le chemin d’un daim. Elle encocha aussi vite qu’elle pût, visa, tira… La flèche siffla et l’animal bougea, le trait passant devant son museau pour se planter dans un tronc. Lexi le prit en chasse quelques instants avant de comprendre qu’elle ne l’aurait pas, et se concentra à nouveau. Après un long moment, elle décida d’admettre sa défait et convaincue qu’Haru leur aurait dégoté quelque chose à se mettre sous la dent, elle retourna au camp. le jeune garçon n’y était pas, aussi décida-t-elle de l’attendre en préparant le reste. Une heure passa avant qu’elle ne se décide à plier ses affaires et se préparer pour un souci. Elle reprit ses deux poignards qu’elle glissa dans son ceinturon, saisit son arc et retourna chercher Haru dans le bois.
Elle ne trouva pas même ses traces, mais cela ne l'inquièta pas : s’il était bon marchombre, il pouvait se déplacer avec discrétion. Mais après de longues recherches, pendant lesquels elle grignota quelques noisettes et mûres pour faire taire son estomac, elle se résigna à retourner au camp. Peut-être l’y attendait-il alors qu’ils s’étaient manqués ?
Mais non, toujours personne. Elle soupira. Haru était un élu expérimenté, un Dessinateur et un marchombre. D’ailleurs en Gwendalavir, les plus grands Dessinateurs pouvaient communiquer par la pensée et se téléporter. Il suffisait qu’il ait reçu un message urgent et qu’il soit parti, pensant revenir vite, ce pourquoi ses affaires étaient encore là.
La jeune femme retourna au hameau proche récupérer son et repassa par le campement. Les affaires d’Haru y étaient toujours. Elle les rangea, et le dissimula dans un coin avant d’enfourcher sa monture.
Elle n’allait pas passer plus d’une journée à attendre un inconnu, elle repartait à la découverte de ce nouveau monde.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Le Pacte des Marchombres   

Revenir en haut Aller en bas
Le Pacte des Marchombres
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Mercenaires
» Le Pacte VS l'Ordre - partenariat
» RE bonjour tout le monde ! (finie!)
» PARTENAIRE N°10: Le pacte des marchombres VS l'ordre des mercenaires
» Pacte des Marchombres RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Grands lacs-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.