Partagez | .
Atome à chair, qu'un seul pas
Messages : 6060
Yens : 122
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 249
Nombre de topic terminé: 131
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Atome à chair, qu'un seul pas   Mar 13 Fév - 16:38

Natsume possède la boucle de richesse


Atome à chair, il n'y a qu'un pas

feat.Natsume



Musique

Toujours dans le corps de Laun, peu après être parti de Shiryoku avec quelques réponses à ses questions, mais pas assez, non. Le conglomérat avait donc tenté de libérer le corps de Zayro en envoyant la folle Nukumi dans cette mission. Un bien curieux risque que prenait ce groupe de marchands corrompus et si discrets. De son point de vu, il comprit rapidement qu'il ne s'agissait clairement pas d'un ordre direct de ces vieux croulants, mais plutôt de la groupie instable. Elle avait sans doute prit les devants seule, organisant sa petite mission dans son coin. L'imbécile.

Il grimpait alors les montagnes, seule et dernière frontière entre les territoires neutres et Minshu. Entrant dans la zone du serpent, avec la ferme intention de récupérer coûte que coûte son corps, tuer Laun et ne plus jamais tomber aussi bas qu'aujourd'hui. Plusieurs jours étaient passés depuis son départ de la ville marchande sous le joug de Fuyu et l'incident à Seika. Entre temps, la bas, Kid était reparti en mission, sentant qu'après la disparition du corps de Laun, quelque chose de terrible allait ou était entrain de se produire.

Ce n'était pas peu dire. En pleine nuit dans les montagnes, s'obligeant à camper dans un froid glacial, crachant de la fumée et grelottant comme il pouvait détester cela, le colosse senti quelque chose le frôler. Une sorte de présence ou d'energie ? Difficile à dire, c'était une sensation unique, étrange, particulière et indescriptible. Mais si avec des mots il fallait tenter de le décrire quand même, alors vous pourriez imaginer comme si chaque grains de poussières invisibles se collaient peu à peu sur vous, sans qu'il n'y ai rien autour.

Cette chose le réveilla un peu de son sommeil partiel, dans ce froid ou même le feu avait du mal à tenir, sous les pointes de vent des sommets. Camper ici n'était pas sa meilleure idée. Mais qu'en était t'il de ce qui se déroulait sous ses yeux ? Lorsque ses sensations se transformèrent alors en lumières petit à petit, comme si elle illuminaient chaque pores de sa peau. Traversant son armure de soldat Fuyujin, il le sentait.

Zayro: Qu'est ce qu... ?  

Il ne pouvait pas vraiment enlever son armure pour vérifier ce qu'il se tramait, mais c'est alors que le froid qui l'engourdissait, commençait à se faire de moins en moins sentir et cette résistance ne se faisait que de plus en plus grande en lui. Il venait de récupérer une partie des atomes qui constituait l'enveloppe charnelle de Laun à Seika. Mettant du temps à parcourir le monde pour revenir à son juste propriétaire. Il en ignorait la raison et la cause, mais sentait de nouveau la force affluer.

Pourtant, pas de changement flagrant de son corps, pas encore en tout cas. Il se leva alors, ne sentant plus les engelures et autres inconvénients divers liés à son ancienne forme physique. Le processus pouvait sans doute être plus long que prévu, ce n'était pas si grave au final, si ça réussissait, il pouvait bien patienter. Zayro ressentait de moins en moins la faim et la soif, preuve que la consistance de ce qu'il était autrefois revenait bel et bien. Mais le corps de Laun, cette enveloppe, ne disparaissait pas pour autant. S'il récupérait toute sa puissance ainsi, même contenu dans le corps du natif, Jinn était prêt à un tel sacrifice.

Pour lui, le charnel n'était rien de plus que le conducteur de ce qui était à l'intérieur : La véritable force. Donc c'était une étape très secondaire.

Zayro: Dire que cette femme semble avoir plus ou moins réussi... Tss... Pitoyable.  

Il s'imaginait déjà devoir la tuer, pour avoir commis ... Enfin, pour l'avoir sauvé, même si techniquement (et Zayro l'ignorait c'était normal) ce n'était pas ce qui s'était passé. En fait, à Seika, Laun tenta de se tuer et cela déclencha une sorte de processus d'auto-defense du corps de Jinn. Les atomes se déliant alors aux runes pour rejoindre l'élu de base. Au fil de la soirée, la récupération des pouvoirs était de plus en plus complète, jusqu'à ce qu'il se sente à nouveau "lui" même, sauf physiquement bien entendu. Mais peut être que le destin ou la fatalité avait décidé d'être des plus joueuses en cette nuit ou les lunes Kosatenienne teintaient le ciel noir de jais.

Un individu s'approcha et tous les deux savaient déjà à qui ils faisaient face. L'un avait suivis les atomes de l'autre, seul, pour ne pas mettre en danger d'éventuels soldats Seikajin et désormais amis. L'autre, l'avait simplement senti approcher. C'était bien normal, il n'y avait pas deux tels atomes en ce monde, une energie si singulière et divisée en même temps ; Kid Jinn... Alias Zayro Jinn jeune. Le jeune garçon était la réincarnation du colosse après sa mort dans le royaume des morts. Revenu à lui enfant, une partie du tyran méchant subsista en Kid, qui était plutôt bon à la base.

Décidant de lutter, le jeune homme décida de se livrer à Seika et Karui, pour lui demander de diviser son âme en deux et être enfin libre. Mais il était apparemment temps d'affronter le démon, une nouvelle fois. Zayro contre Zayro... Zayro contre Kid.

Zayro: Misérable... Tu pensais venir et me tuer pendant que j'étais affaibli ?  


Nous deux, nous aurions dû en finir depuis longtemps, pour de bon. Tu n'as pas récupéré ton corps.

Zayro: Tu arrives trop tard, j'ai déjà récupéré l'ensemble de ma force. Quand au corps, finalement, ta venue ne sera pas pour rien. Je vais terminer le processus avec le tiens, ce sera largement suffisant.  

J'ai désormais des personnes auxquelles je tiens en ce monde. Tu n'es que destruction, tu n'as aucun vrai but. Tu as détruire tout et après ? Rentrer auprès d'Igniz et obéir comme un aveugle. Si tu avais pu, ne serait ce que donner une chance à ce monde, une chance à toi même, de changer. J'ai pu changer, pourquoi tu es aussi... Borné.

Zayro: Oh je vois ça, tu es devenu faible, bien plus qu'avant. Savoir que je partageais une âme avec toi me fait honte au plus haut point.  

Au moins tu éprouves quelque chose, même si c'est de la honte. Moi j'ai pitié de ce que tu es et de ce qui t'attends. Les élus sont de plus en plus fort et un natif a réussi à te mettre au plus bas. Tu es un aveugle si tu penses gagner ce combat. Combien d'années passées à poursuivre un but sans fond ? Tu vas mourir à nouveau et peut être échouer. Mais si tu veux mon corps, tu prendras mon âme avec et, n'espère pas que Karui la divisera à nouveau, ni les autres leaders. Tu redeviendras ce que tu hais, ce que tu as honte d'être. Mais... Avec moi et la force que j'ai acquis, la possibilité de te changer pour de bon. Ou alors, me tuer et rester dans ton corps, te rappelant ton echec pour toujours, face à un natif.

Kid connaissait bien Zayro et savait tirer la corde la plus sensible, jouer sur plusieurs fronts. Le colosse l'avait laissé parler jusqu'à ce qu'un silence ne retentisse et qu'un coup de poing ne vienne s'enfoncer dans la cage thoracique de Kid, l'envoyant au passage valser contre une roche en pointe et enneigée. Il s'empala légèrement au niveau du bas ventre - dans le dos - avant de retomber sur les rotules en crachant du sang. Mais se releva, tel un héro, et fixa le colosse.

Zayro: Tu es une erreur.  

Au moins... Je suis quelque chose. Ajouta Kid en crachant du sang.

Mais il était pour l'heure, temps de réfléchir activement à quoi faire de Kid Jinn. Ce qu'il disait n'était ni tout à fait faux, ni tout à fait vrai. Récupérer son corps n'était pas capital, mais c'était un objectif à faire et surtout en la présence de ses anciens atomes, quand bien même Kid avait encore une âme et la partie bonne en lui, alors que Jinn n'avait plus d'âme dans son corps de base. La partie dans celui de Laun lui redonna une certaine vie à ce niveau, ce qui exécrait sans le dire évidemment...

Tu sais... Je sais que je ne peux pas te vaincre de manière conventionnelle... Mais, si tu m'absorbe à nouveau, je te promet de tout faire pour te combattre et te changer, sauver ceux que j'aime à tout prix.  

Zayro: Je préfère encore mourir, que m'assembler à nouveau avec toi. J'ai compris ton plan. Mais tu oublis que je maitrise les atomes, la matière, que je la module. Je n'ai jamais eu besoin de toi pour redevenir celui que j'étais. Cela me prendra juste un peu plus de temps.  

Effectivement, s'il pouvait moduler jusqu'à sa propre matière atomique, alors rien n'arrêterait le processus de changement physique à un moment donné. Il fallait simplement que Jinn soit sur de récupérer tous ses atomes perdus d'abord. Il ne s'agissait pas d'en manquer à un tel moment, sous peine de... Et bien, d'avoir un manquement quelque part. La soirée passa ainsi, alors que tous deux se regardèrent, jusqu'à ce que le colosse sente que c'était le bon moment. Encore une fois, il fut interpellé par Kid.

Attends ! Si tu.... si tu fais ça... Je ne pourrais plus rien pour toi, tu le sais.  

Zayro: Apprends donc à te taire, estime toi heureux d'être encore en vie pour assister à ma renaissance... HhmmmMMMMHHMMRRAAAAAH.  

Comme cela demandait pas mal de puissance et que Jinn n'eut jamais à devoir se "réassembler" sauf en se téléportant, et même si le concept était très similaire, il s'agissait de revenir à une forme de base et donc jouer avec l'assemblement atomique... Cela fut long et un peu éprouvant, mais après environs dix minutes et un intense flash lumineux, la neige ayant fondu juste sous ses pieds, le résultat fut plus que concluant !



HAAAaahh...Hhh... Hmmm.... Enfin.





Fit le colosse en regardant ses mains, serrant ses doigts dans ses paumes dans chacune d'elle, pour constater avec brio, que sa puissance avait rejoins le corps d'origine et que celui du natif avait enfin disparut pour de bon ! Il ne manquait que son armure, mais ce n'était pas un drame, il pouvait s'habiller d'une aura similaire pour cela. Ce qu'il ne fit pas forcément. L'aube avait pointé alors le bout de son nez et Kid qui se tenait le ventre, encore debout, se demandait si ce n'était pas sa fin...

...  



Et si nous finissions enfin cette conversation... Pour de bon.










Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 


Dernière édition par Zayro Jinn le Dim 15 Avr - 16:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1469
Yens : 234
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 150
Nombre de topic terminé: 64
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Atome à chair, qu'un seul pas   Mer 14 Fév - 17:31




Atome à chair, qu'un seul pas
FEAT. Zayro Jinn
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



(Natsume est actuellement niveau 129)

Si j'avais bien repris le cours de ma vie sur la Plaine, certaines choses avaient bien changées. En effet, il y avait moins de travail qu'avant sur la grande étendue verte et cela devenait difficile pour moi d'avoir de quoi nourrir tout le monde à la maison. J'étais donc parfois obligé de prendre des petits boulots qui me faisaient quitter la Plaine, généralement pour livrer des marchandises à travers Minshu. J'étais déjà passé par Kansei, par les Grands Lacs, par Fuki et par les Ruines de Jiyuu pour apporter mon aide et des ressources. Mais c'était la première fois que je devais passer par les Montagnes.

Je devais en effet livrer trois tonneaux de vin que je transportais dans mon écharpe, sur mon dos, de l'autre côté de la frontière. C'était une zone enneigée qui menait directement à Fuyu. C'était là-bas que j'avais croisé Rinkyu pour la dernière fois d'ailleurs. Je me demandais bien ce qu'il devenait. J'avais donc terminé ma livraison, il était tard dans la nuit et je comptais partir dans l'immédiat afin d'être rentré le plus vite possible.

J'étais tout de même relativement épuisé. J'avais bien mangé et dormi avant de partir mais tout de même, je bâillais encore de temps à autres. Ainsi je me baladais entre les arbres Minshujins en ligne droite afin de quitter la zone le plus rapidement possible. Je ressentais au loin l'énergie démoniaque d'Ellen comme à mon habitude mais soudain, une autre, bien plus grande et imposante se dressa. C'était tout près et je la reconnaissais. Mais ce qui m'avait surpris était qu'elle était apparue d'un coup sans prévenir. Comme s'"il" s'était téléporté là.

Bon... Je vais voir ? Je vais pas voir ?

Je pris quelques instants de réflexion mais finalement, ma curiosité pris le dessus. Si je tombais bel et bien sur Zayro Jinn, je ne savais pas vraiment quoi faire, comment réagir. Allait-il vouloir se battre ou non ? Je devais prévenir Harall avant tout. J'entamais al communication via mon écharpe.

Allô maman ?

Mmmmmh... Pourquoi tu me réveille à cette heure-ci Naaaaats... ?

Hum... J'étais sur le chemin du retour à la maison et j'ai senti l'énergie de Zayro apparaître d'un coup... Je vais aller voir mais je voulais te prévenir avant...

'Tain... J'suis trop crevée pour t'engueuler... Fais rien de stupide et barre-toi si ça devient dangereux...

D'accord... C'est promis !

Bien sûr que j'allais y aller. Harall le savait très bien, rien ne pouvait vaincre ma stupide curiosité. Elle coupa elle-même le contact avec moi puis je me rendis en direction de l'énergie de Zayro. Elle paraissait si forte mais je pouvais marcher longtemps sans m'en approcher. Finalement, j'aperçus ce que je cherchais au loin. Le colosse écrasant qu'était Zayro Jinn, accompagné d'une sorte de... Mini lui-même ?
Toujours bien curieux, je m'approchai, étant finalement à portée des deux individus. Voir ce grand personnage à la peau sombre me laissait partagé entre Natsume qui lui en voulait pour tout ce qu'il avait fait et le roi des démons qui ne pouvait s'empêcher d'éprouver de l'affection envers ce membre de son espèce.

D'un air intrigué et assez perdu, je me grattai la tête sans vraiment savoir quoi dire.

Euh... Salut ? Je savais pas qu'il y avait un Zayro plus petit...

Observant plus attentivement la scène, je m'aperçus que le plus petit semblait amoché. Se battaient-ils ? Bon, question bête c'était vrai mais bon, peut-être pouvais-je... changer le cours des choses ?
De mon écharpe, je créai trois sièges au sol. Je m'assis sur l'un d'entre eux, espérant que ma proposition soit écoutée.

Dites... Vous étiez en train de vous mettre sur la gueule, non ? Vous préférez pas discuter ?

Exprimai-je avant de les inviter à prendre place. L'aube se levait peut-être mais bon, qui ne tentait rien n'avait rien.

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6060
Yens : 122
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 249
Nombre de topic terminé: 131
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Atome à chair, qu'un seul pas   Lun 19 Fév - 9:41



Atome à chair, il n'y a qu'un pas

feat.Natsume



Musique

Kid faisait donc face à nouveau à Zayro, mais comment pouvait t'il durer, l'aura s'élevant de plus en plus, comme une colère qui ne se montrait pas. Un peu comme la tempête que l'ont percevait à l'horizon, mais qui ne nous frappait pas. Un étrange calme régnait malgré ce déferlement presque psychique, soulevant de petites roches et craquelant le sol glacé des hautes montagnes de la frontière Minshujin. Le jeune homme s'était levé mais ne pu s'empêcher de reculer de quelques pas, involontairement.

Mais pendant que le colosse se rapprochait dangereusement, un petit homme fit son apparition, un gamin à l'air jovial, curieux et innocent, qui s'était précipité pour voir la scène. Kid ne l'avait même pas senti arriver en étant totalement concentré pour sa survie, c'était bien normal. Il ne pu s'empêcher alors de tourner son regard vers lui, après l'entente de son commentaire. Car clairement, Natsume savait de qui il s'agissait, en parlant de Zayro. Pourquoi s'exposait t'il ainsi ? De plus, le clone jeune de Jinn ne tarda pas à reconnaitre ce faciès, comme étant celui du gardien de la plaine.

En travaillant pour les forces Seikajin et notamment en temps qu'éclaireur et espion, cela pouvait aider à connaitre les visages qui se faisaient assez récurrent ou ceux ayant une petite réputation dans les environs.


Vous.. Vous êtes Natsume, le gardien de la plaine c'est ça ?! Foutez le camp d'ici, vous ne voyez pas à qui vous avez à faire ? Etes vous fou ?!


S'écria t'il, légèrement paniqué, plus pour l'amateur de gyozas que pour lui même en vérité. Kid ne savait pas comment réagir, mais son instinct bon, lui dictait de protéger le jeune homme, quand bien même cet élu était plus fort que lui. De plus, les réactions de Natsume n'allait probablement pas aider pour la suite, puisque ce dernier créa des sièges à l'allure confortable, invitant les deux à le rejoindre.

Kid cracha du sang, la situation était grave pour lui, sa blessure pas forcément mortelle, mais la perte de son sang, pouvait le mener à l'inconscience. Heureusement, il avait été solidement entrainé et puis... Il avait partagé une âme commune avec le messager de l'enfer. Ce n'était pas rien.

Une nouvelle fois, il se tourna vers le garçon à l'écharpe pour tenter de le prévenir de sa bêtise. Mais en se retournant, commençant sa phrase ;

Ne restez pas l... *BRAOUM*

Un immense et intense bruit de fracas d'un poing contre la chair, alla claquer le visage de Kid, niveau de la tête, au moment ou celui ci s'était retourné, pour qu'il aille s'écraser contre un des sièges au préalablement créé par Natsume et au passage le briser en morceaux. Le jeune Jinn était un peu dans les vapes après ça, difficile de se relever avec la machoire déboité. Mais il tentait vainement de garder les yeux ouverts quand même, s'accrochant malgré tout, à ce qu'il pouvait de conscience.

D'ailleurs, il essaya de se relever une fois de plus, s'accrochant à l'épaule du gardien de la plaine, avant de s'écrouler à nouveau, mais en avant cette fois, face contre terre... Plus rien à faire de ce coté. Le colosse quand à lui, finit donc par poser ses yeux sur la seule personne restante, encore disponible.



Vous êtes venu pour mourir également ? Ou le regarder mourir ?Dans les deux cas, ne me faites pas perdre de temps.





Dit t'il en s'approchant du corps de Kid, le fixant comme s'il s'agissait d'un moins que rien. Mais pour le moment, il ne fit rien, marchant simplement à coté et observant du sommet Minshu. D'ici, il était difficile d'observer ou voir quoique ce soit d'aussi loin. Pourtant, une idée lui traversa la tête.



Gardien de la plaine hein.... Hmm..





Zayro leva alors sa main en l'air et tira plusieurs dizaines, puis cinquantaines et enfin centaine de laser de couleurs assez mauves flamboyants, qui traversèrent alors à grande vitesse les cieux. Il laissa ce flux d'energie s'en aller, comme s'il le gâchait dans l'instant, puis, sans se retourner, annonça calmement ;



Que diriez vous... De gardien des cendres.





C'était à peine une vraie question, que les lasers partaient s'écraser à plusieurs kilomètres d'ici, dans la plaine Minshujin et de partout, presque aleatoirement, dans une destruction chaotique et totale. Le bruit ne parvenait pas encore ici, c'était très loin et peut être même que le naif jeune homme n'aurait pas vraiment comprit l'intention du colosse en faisant ceci. Une fois terminé, ce dernier ferma sa paume et se retourna vers les deux garçons.



Je me souviens... Vous étiez avec Ellen.





Dit t'il froidement, tandis qu'un flashback désagréable s'empara de lui, lorsqu'il était sous sa forme démoniaque et incontrolable... Un bien mauvais souvenir.



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1469
Yens : 234
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 150
Nombre de topic terminé: 64
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Atome à chair, qu'un seul pas   Ven 23 Fév - 9:46

Natsume Naegi a écrit:



Atome à chair, qu'un seul pas
FEAT. Zayro Jinn
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Je savais plus ou moins à quoi m'attendre en allant à la rencontre de Zayro. J'étais sûr que, de 1, il serait en train de maltraiter quelqu'un, de 2, qu'il m'accueillerait froidement. Au final, ça ne changeait pas grand chose à mon premier contact avec lui qui s'était résumé à "coup de queue" et "Groumph". Un personnage assez riche de conversation en soi. Ainsi, le fait que le mini-lui décide de hurler simplement mes prénom et emploi de façon à donner l'intégralité des informations nécessaire pour me nuire à l'homme le plus dangereux de tout Kosaten, me fit grincer des dents.

Merci Kid Jiiiiinn !

Enfin, il fallait se dire que le pauvre gamin ne devait pas avoir la tête sur les épaules. Il crachait du sang. Peut-être avait-il été aussi stupide que moi et était allé voir Zayro dans une innocence totale. Au moins, je m'attendais à perde un membre ou deux. Enfin, de toute façon, même si je n'étais pas venu, ma proximité avec la zone aurait forcément abouti de la mauvaise façon vu que le colosse aurait forcément fini par me détecter.

Enfin, le mini Zay continua de me beugler dessus jusqu'à ce qu'il soit violemment stoppé par son homologue démoniaque et envoyé sur l'un de mes sièges. Constatant que mon idée de gentille discussion au coin du feu avait été refusée, je résorbai deux de mes sièges, restant sur le dernier. Le plus petit était au sol sur le ventre, je le retournai et lui fis avaler un gyoza dans lequel j'avais fourré une potion de soin, fourni par l'alchimiste Minshujin.

Je restai assez calme à la question complètement bilatérale de Zayro Jinn. Ce type n'avait décidément que très peu d'imagination. Peut-être étais-je là pour chasser le tanuki, pour trouver un minerai précieux ou l'amour de ma vie. Mais non, si j'étais là, c'était soit pour voir mourir le petit, soit pour mourir moi-même. L'intérêt était que l'un entraînait forcément l'autre. Il s'agissait alors d'avantage d'une question rhétorique.

Oh je suis venu par curiosité. J'ai senti ton énergie apparaître d'un coup. Et me voilà.

Et comme quoi, le mini-Zay avait scénaristiquement bien aidé le grand. Vu qu'évidemment, il souligna mon titre de Gardien de la Plaine avant de... Euh... Faire quelque chose de très joli comme tirer des lasers en l'air suivis d'un jeu de mots. Je fixai les rayons pendant un instant, mon expression frôlant l'émerveillement. En fait, Zayro Jinn faisait des spectacles son et lumière ! Il était magicien et humoriste ! Un peu comme Meliodas, le démon tavernier de la bière !

Et le spectacle fût bien vite fini, Zayro ayant décidé de se souvenir de ses coups de queue et du manoir d'Ellen. Je me grattai alors l'arrière du crâne, assis en tailleurs dans mon siège.

Ouais. T'étais vachement plus... écailleux, non ?

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6060
Yens : 122
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 249
Nombre de topic terminé: 131
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Atome à chair, qu'un seul pas   Sam 24 Fév - 4:17



Atome à chair, il n'y a qu'un pas

feat.Natsume



Musique

Kid jinn était peut être dans le brouillard, il venait tout juste d'y penser, mais il avait parlé de l'élu devant Zayro.. Bien qu'au final, il se résigna à un soupir en se disant, qu'au fond, le messager de l'enfer aurait surement déjà entendu parler du jeune homme, qui avait quand même une certaine réputation. C'était aussi l'inconvénient de la notorieté, même si vous vouliez faire profil bas, vous ne pouviez plus vraiment le faire. Le colosse avait suffisamment bossé aux cotés de Sul hei, pour avoir accès à pas mal de dossier en tant que bras droit. De plus, son coté tueur à sang froid, totalement assoiffé de contrôle, n'envisageait pas une possibilité contraire.

Au sol, le jeune jinn commença à sentir quelque chose entrer dans sa bouche {n’insérez aucune blague vaseuse, merci. D'ailleurs, n’insérez rien du tout.} c'était en fait un gyoza donné par Natsume. Difficile à mâcher au début, il senti alors une sorte de flot d'energie, curieusement, ses forces revinrent peu à peu et ses blessures se résorbait. Le gardien de la plaine venait de sauver la vie de Kid. Celui ci se redressa d'abord doucement, en restant assit, se tenant le crâne, puis instinctivement, passa la main vers sa précédente blessure, désormais cicatrisée.


M.. Merci Natsume.


Ce jeune garçon, à l'apparence frêle et naive, restait pourtant particulièrement calme, presque confiant. Pourquoi était t'il dans un tel état ? Connaissait t'il vraiment le messager des enfer et savait t'il de quoi ce dernier était véritablement capable ? Kid avait du mal à se dire qu'un innocent - en plus de lui - pouvait risquer sa vie ici, avec lui. Même si les élus pouvaient revenir du royaume des morts, tout ne se passait pas forcément comme prévu à chaque fois, et rien ne prouvait que le retour était possible plusieurs fois...

C'est alors que le gardien de la plaine prit la parole et cela ne fit tiquer Kid, que lorsqu'il tutoya Zayro. Quelle erreur, le colosse ne laisserait surement pas passer cette défiance, autant dans la confidence qui ressortait de son air, que dans le ton employé et les propos. Mais il se releva pour observer les différentes réactions d'abord.

Quand à l'assassin chaotique, froid, distant et morbide qu'ils avaient en face, il fixa le garçon pour dire froidement ;



Ne me tutoyez pas. Certains sont morts pour moins que cela.




C'était à prévoir évidemment. Natsume n'avait évidemment pas réagit à l'attaque précédente sur la plaine, qui devait à présent pleuvoir de manière aleatoire et chaotique sur les lieux, faisant par dizaines des victimes, infortunées et malheureuses. Des champs détruits, quelques maisons parfois, surtout de gros dégâts dans la nature, mais pas une destruction totale, non... C'était un peu à l'image d'une énorme pluie éparse. Kid non plus ne le remarqua pas, il avait été dans les vapes à ce moment là de toute manière.

Quand le jeune à l'écharpe parla de la forme démoniaque de Zayro, cela fit remonter un sale souvenir à ce dernier ; Ellen. Il allait la tuer, elle allait mourir et ce ne serait pas beau à voir. Le colosse pouvait faire souffrir, pouvait se montrer sadique et torturer, mais ce n'était jamais par plaisir, il n'y trouvait aucun sentiment de satisfaction. C'était par interêt. La souffrance provoquait divers résultats, souvent recherché par le géant de Fuyu, pour obtenir ce qu'il désirait, ou simplement finir par se débarrasser de la victime. Ellen, était allée trop loin, elle avait profité d'un moment de faiblesse, dépassé les limites qu'il avait fixé. Sa mort, était inévitable.

Mais en attendant, il finit par répondre, tout en envoyant un coup de pied latéral, parfaitement maitrisé, dans les côtes de Natsume. Il était aussi temps de voir ce que valait cet élu après tout. Oh, ce n'était qu'un simple avertissement.



Cessez de me tutoyez... Ou notre conversation sera brève. Mais vous savez des choses de cette periode, alors parlez. Cette transformation au départ, m'a volé ma personnalité et je n'ai que quelques souvenirs flous. Je veux tout savoir de ce que vous savez, d'elle, de ceux qui l'entoure, de ceux à qui elle tient. En faite vous partis d'ailleurs ?





Devait t'il s'estimer chanceux que Zayro l'ignore ? Ou ne s'en rappelle pas ? Ou ne le sache pas ? Ou encore, que celui ci ne joue franc jeu, en décidant de poser des questions ou il était certains de ne pas avoir entière satisfaction et vérité ? C'était peut être aussi, encore un test. Voir si Natsume était ou non de bonne foi. L'heure des confessions avaient donc sonnées...



Puisque vous êtes venus à moi, ne me faites pas perdre de temps et épargnez vous d'autres coups. Ne vous avisez pas de me mentir... Ou je m'occuperais de vous et tout ceux que vous avez connus également, jusqu'au dernier.





D'ailleurs, savait t'il seulement... Que Zayro avait tué Tenma à la guerre ? Peut être qu'au fil de la conversation, ce fait serait amené, indirectement ou non. Et alors, quelle serait la réaction de celui qui semblait si innocent, face à lui ?



Un élu tel que vous, je pari que vous n’étiez même pas à la bataille entre les nations de Fuyu et Seika. Ces pleutres de Minshu préparaient encore des coups de lâches.











Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1469
Yens : 234
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 150
Nombre de topic terminé: 64
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Atome à chair, qu'un seul pas   Dim 25 Fév - 18:06




Atome à chair, qu'un seul pas
FEAT. Zayro Jinn
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Musique

J'avais fini d'insérer de force mon volumineux gyoza dans la bouche humide du petit Zay (Ta faute, tu m'as tenté !) et il semblait déjà aller mieux. Je l'allongeai tranquillement le temps qu'il se remette. Une fois que ce serait fait, je lui aurais intimé de fuir le plus loin possible. En attendant, il me fallait gagner du temps avec le messager de l'enfer. Cependant, j'étais trop occupé à vérifier que les blessures du gamin allaient bien et je n'avais pas vraiment prêté attention à la complainte de politesse du colosse. Et retenez bien cela les enfants, si quelqu'un ne vous vouvoie pas, mettez-lui un coup de pied histoire de prouver vos bonnes manières !

Enfin, ce coup était assez prévisible, sa vitesse était plus ou moins similaire à ceux d'Aeleus. Je fis bien rapidement se propulser mon siège en l'air, le changeant en plateforme sur laquelle je m'allongeai sur le ventre en maintenant ma tête relevée en m'appuyant sur mes paumes. J'étais alors plus ou moins à la même hauteur que le visage de Zayro. Donc môssieur désirait expressément que je le vouvoie... N'étais-je pas supposé être son roi ? Bah peu importe, cette donnée ne tenait qu'assez peu la route désormais. Je haussai les épaules, après tout, il me vouvoyait depuis que j'étais arrivé donc en soi, c'était d'en l'ordre des choses que je fasse de même.

Je haussai cela dit un sourcil lorsqu'il commença à me questionner sur Ellen. Il voulait tout savoir, tout. Ses proches, son alignement, son plat favori, son groupe sanguin et ses mensurations. Il conclut en demandant si je faisais moi-même partie des proches de la sorcière et... bah bien sûr que oui. Et un proche, bah ça vend pas sa grande soeur. Ma seule réponse fût alors :

Euh, je suis vraiment désolé mais je peux pas vraiment répondre à t- à vos questions. C'est-à-dire que c'est difficile de savoir ce qu'elle pense des gens donc je sais pas qui est vraiment proche d'elle ou non.

A aucun moment je n'avais menti dans ma phrase. Elle avait tendance à être froide avec ses démons et elle semblait apprécier d'ouvrir le ventre de Viola. Donc je ne pouvais pas vraiment me prononcer. Bien sûr je me pensais proche d'elle et j'étais certain que c'était réciproque mais bon... Je n'en avais simplement rien dit.

D'ailleurs, le colosse se décida bien vite à me menacer à nouveau (Parce qu'on était jamais trop gentil), m'expliquant qu'il tuerait tous ceux que j'ai connu... Euuuuh... Tous ? Même ceux de mon ancien monde ? Ceux qui sont morts ? Ceux dont je connaissais même pas le nom ? Et ceux qui ressuscitaient ? Une description plutôt floue et ratissant bien large. Et d'ailleurs, s'il me demandait si j'étais proche d'Ellen, c'était qu'il comptait me faire du mal pour lui nuire. Et donc, si je lui mentais, il me ferait du mal... pour me nuire. Donc que je mente ou que je réponde, il m'aurait fait du mal. La rhétorique était poussée relativement loin.

J'ai pas menti, c'est juré.

Et pour finir, si nous reparlions de la guerre ? Il pensais que je n'y étais pas et que Minshu préparait quelque chose de fourbe. Aaah les préjugés. Il fallait dire que la plupart des nations aimaient les entretenir.

Si si, j'y étais, je devais sauver des gens, c'était ma seule mission. En fait, les Minshujins ne participaient pas vraiment, on faisait des trucs à côté qui n'avaient aucun rapport avec la bataille. J'ai soigné un de vos soldats d'ailleurs, il était sacrément mal en point.

Oui l'anecdote était plus ou moins inutile mais bon, c'était l'une des seules choses positives à retirer de cette catastrophe qu'avait été la guerre.

De toute façon, dans cette bataille le plus important au final, ça a été le truc avec Tenshi là... J'ai toujours pas compris d'ailleurs...

Poursuivai-je d'un air pensif en passant sous silence la mort de Tenma. Le colosse n'avait pas à savoir que l'un de mes proches y était mort, puis revenu. Le mage n'avait pas à mourir une seconde fois.

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6060
Yens : 122
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 249
Nombre de topic terminé: 131
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Atome à chair, qu'un seul pas   Lun 26 Fév - 13:07



Atome à chair, il n'y a qu'un pas

feat.Natsume



Musique

Avalant goulûment le gros gyoza de Natsume, Kid laissa ce dernier l'allonger, en lui souriant pour le remercier. Toutefois il ne pouvait pas vraiment baisser sa garde avec Zayro non loin. Il préféra donc se redresser et rester assis en reprenant doucement ses forces. Ne tardant pas à voir le gardien de la plaine s'envoler sous le coup de pied de Jinn, mais ça avait l'air d'aller pour lui. Kid se leva instinctivement, prêt à en découdre à nouveau avec le colosse. L'alerte ne passa, que lorsque le jeune homme à l'écharpe reprit la parole, comme s'il n'avait pas eu tant de mal à encaisser l'attaque finalement...


Tc'h ! Violence sur violence, tu ne sais pas utiliser autre chose ?!.



Déjà debout, misérable ? Je suppose que ce qu'à donné cet élu t'as soigné... Quel perte de temps.





Tu ne comprendra jamais rien.


Mais la conversation se recentra sur Natsume et Zayro, lorsque ce premier, répondit à la précédente question du messager des enfers, concernant Ellen, ses proches etc... Indiquant alors à ce dernier, qu'il ne pouvait pas vraiment répondre à sa question ou bien penser à la place d'Ellen. Il éludait, il cachait quelque chose.



Ah... Vous voulez me faire croire cela. Très bien.




Un enorme laser jaillit soudain du doigt de Jinn, se projetant sur Kid pour lui cisailler les deux bras. Ces deux membres tombèrent sur le coté, bien que la blessure soit immédiatement cautérisé sous la chaleur du laser atomique, l'étonnement et la surprise fut complète pour le jeune homme aux cheveux blancs, tombant à la renverse et ne criant qu'après coup, comme si il fallut quelques secondes pour considérer ce qu'il venait de se passer.

Qu'... Quoi ?! Aarrhgh..




Faites donc un effort Natsume. Sinon, vous aurez une première victime sur la conscience... Bien que cela m'arrange également, considérez que je ferais la même chose à ceux que vous avez côtoyé ici bas et que je retrouverais tôt ou tard, si vous me faites encore perdre mon temps. Est ce assez clair ?



Evidemment, tout ceci arrivait bien après que Natsume ait assuré ne pas mentir et parlé de sa présence dans la guerre ou encore posé sa question sur Tenshi. Chose légèrement snobé par Zayro au moment de l'attaque contre Kid du coup. Mais après quelques secondes, laissant son double plus jeune se mordre les lèvres d'une certaine douleur et la sueur envahir son front, le colosse finit par froidement se tourner pour fixer le gardien de la plaine ;



Chaque sujet en son temps. Cette sorcière manipulatrice et lâche, a peut être votre sympathie, mais sachez qu'elle finira par vous détruire ou vous utiliser. Etes vous prêt à sacrifier votre vie et celle de vos amis pour sauver la sienne ? Vaut t'elle cela ? Je sais de quoi elle est capable, mes souvenirs reviennent rapidement à présent. Nous avons massacré Jiyuu ensemble. Si vous êtes ne serait ce qu'un pourcentage de l'élu décrit par Kid ou dans les dossiers que j'ai pu lire sur ce titre ridicule de gardien de la plaine... Il est clair qu'il n'est pas dans votre interêt de me mentir d'avantage ou la couvrir. Mais... Je vous laisse une dernière chance.





Oh il traiterait la question de la mission Minshujin pendant la bataille aux rocheuses et Tenshi, juste après avoir eu ce qu'il voulait. D'une manière ou une autre, Zayro allait l'obtenir. S'il devait pour cela, mettre du sang sur les mains de Natsume ou sa conscience, ou le faire souffrir ensuite, il y viendrait. Le jeune garçon avait joué sa vie et parier son avenir en venant à la rencontre de l'élu le plus recherché de Kosaten.

Ne restait plus qu'à assumer les conséquences de ses actes.



Réfléchissez bien à votre prochaines réponses.





Tout en disant cela, Zayro s'était rapproché de Kid, et posa sa botte lourde sur son torse, comme l'empêchant de respirer d'avantage. Il pointait également son doigt vers son cou cette fois ci.

GNn..NA..Tsum...E... Ne.. Ne dit... Rien..

Kid aurait bien voulut faire passer plus d'un message, à l'attention de gally, si natsume pouvait survivre et la voir, dire ce qu'il s'était passé, si jamais... Eh bien... Le pire arrivait. Mais comment le lui dire, sans la mettre en danger aussi ? Il ne pouvait pas. Contractant simplement ses muscles pour se laisser plus de temps, il remettait sa vie entre les mains du garçon à l'écharpe.




Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1469
Yens : 234
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 150
Nombre de topic terminé: 64
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Atome à chair, qu'un seul pas   Mar 27 Fév - 22:40




Atome à chair, qu'un seul pas
FEAT. Zayro Jinn
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Musique

J'avais littéralement parlé dans le vide pendant un petit moment sur la guerre. Quel était l'intérêt d'aborder le sujet de la bataille dans ce cas ? Eh bien pour faire parler les Natsumes. Mais je commençais à me rendre compte que Zayro s'inventait ses vérités et qu'il partait du principe que si je n'allais pas dans leur sens, je mentais. Pourtant j'avais dit la vérité, l'entière vérité. Mais si je disais un truc qui ne plaisait pas au colosse, ce n'était pas vrai, non non.

Une fois que j'eus fini mon monologue involontaire. Zayro pensa donc bon de couper les deux bras de son petit lui. Sur le coup de la surprise, mes yeux s'écarquillèrent, brillant d'un rouge profond. Pourquoi... ? Pourquoi quelqu'un devait-il toujours souffrir à ma place ? Je m'y étais préparé, je savais que j'allais souffrir et pourtant...

Il continuait de parler...

Mais je ne l'écoutais pas...

Je fixais simplement le plus petit étouffer sous une botte trop puissante pour lui. Ma gorge se serra, mes battements de coeur se firent plus rapides. Toujours de cette façon, je ne souffrais qu'indirectement, toujours, toujours, toujours quelqu'un d'autre, quelqu'un d'autre pour m'atteindre psychologiquement. Frappez-moi, faites-moi mal, arrachez-moi les membres, privez-moi de la vue, de la voix, renvoyez-moi au Royaume des Morts, tuez-moi, supprimez mes souvenirs mais arrêtez de faire souffrir d'autres à ma place.

Tous ces gens que j'avais sauvés, tous ceux qui avaient quitté ma maison, me laissant un simple merci. Tous ceux qui étaient morts dans mon lit, tous les proches que j'avais déjà perdus, que j'avais cherché, que j'avais sauvés. Ca faisait mal, je souffrais. Les trahisons, les frustrations, les douleurs, les destructions. Tout ça pour quoi ? Qu'y gagnais-je dans l'histoire ? Je n'avais jamais pu avancer vers mon but avec tout cela. Mon but...

Vivre en paix avec ceux que j'aimais.

Pourquoi tout ce que j'avais fait n'avait servi à rien ? Pourquoi ces gens que j'avais sauvés ne m'avaient-ils rien rendu ? Pourquoi Minshu continuait de me demander des missions ?
J'allais sauver cette personne sous la botte de Zayro Jinn, c'était clair. Mais qu'aurais-je en retour ? La haine du messager de l'enfer, c'était tout. J'allais sauver cet individu puis mourir ou y perdre quelque chose. Puis, le petit serait retrouvé et tué. J'allais le faire mais pourquoi ? Pourquoi m'acharnais-je ?

Je n'avais rien écouté des paroles du colosse. Rien. Grâce à la furtivité du serpent, mon écharpe s'enfonça dans le sol, ressortant sous Kid Jinn, l'enroulant et le plongeant profondément sous terre. Momifié, je le fis se déplacer le plus loin possible sous la terre, ne le faisant ressortir que lorsqu'hors de portée. Je rétractai alors mon écharpe. Je retombai au sol, de bout, tête baissée.

Mes yeux ne semblaient exprimer aucune émotion, comme si toute vie s'en était échappée. Mes bras pendaient mollement le long de mon corps.

Alors c'est ça... ? C'est ça d'avoir une réputation positive ? D'être connu pour protéger ? J'ai sauvé tellement de gens... J'ai aidé tellement de gens... Et moi dans tout ça ? J'ai été trahi et on m'a fait mal moralement. Toutes ces douleurs... Ca me sert à rien. Tout ce que je veux, c'est vivre tranquillement avec ceux que j'aime... J'ai voulu vivre avec deux personnes dont j'étais amoureux et on me les a enlevées. J'ai voulu vivre avec ma grande soeur, ma petite soeur, ma maman et peu importe ce que je fais, ça les met en danger.

Je relevai la tête, fixant les yeux de Zayro de ce regard vide. Il en coulait un flot de larmes ininterrompu.

Tue-moi... Rends-moi immortel et attache-moi à un rocher entouré de vautours qui viendront me manger sans pouvoir mettre fin à mes souffrances. Arrache-moi les bras, détruis l'intérieur de mon corps. Mais si moi, je peux pas atteindre mon but, la seule chose que j'aie jamais désirée, laisse les gens que j'aime atteindre cette vie paisible.

Voir ce pauvre adolescent perdre ces bras m'avait vidé de tout. Vidé d'envie, vidé d'idée de justice, vidé de motivation, vidé de tout. Mon écharpe s'enroula autour de mon bras gauche, formant une Eri-Spear que je pointai vers mon torse.

Si dans mon ancien monde, j'ai pas pu vivre et si ici non plus, je peux pas... Peut-être que là-bas, peut-être qu'au-delà du royaume des morts, je pourrai la trouver...

La paix...

©️ Code Anéa - N-U


Dernière édition par Natsume Naegi le Mar 6 Mar - 14:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6060
Yens : 122
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 249
Nombre de topic terminé: 131
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Atome à chair, qu'un seul pas   Mer 28 Fév - 6:42



Atome à chair, il n'y a qu'un pas

feat.Natsume



Musique

Le gardien de la plaine, semblait vagabonder dans son esprit, étrangement. Il n'écouta pas à son tour ce que disait Jinn, alors le colosse s'arrêta. Mais il senti que quelque chose se préparait, le vrombissement de la terre sous Kid, les atomes se frayant un chemin à travers la masse, jusqu'à faire finalement disparaitre le corps de Kid sous sa botte. Le pied légèrement surélevé, le géant de Fuyu reposa finalement ce dernier hors du trou creusé. Comme si cela ne l'affectait guère plus, tout au plus un contre-temps offert à son double plus jeune.

Natsume revint un peu à lui, enfin, c'était encore trop dire, puisque son regard ne changeait toujours pas, comme si ce qui venait d'être dit ou fait, l'avait affecté plus que nécessaire. Il avait vu toute sortes de réactions de la part des sois disant héros. Schneiden au départ, criait et se battait, Geleerde aussi, mais certains se résignaient lâchement, tel les Kaneki et autre Natsume... Du moins pour l'instant.

Quand il se mit à parler soudainement, comme si le desespoir s'était emparé de lui et qu'il parlait à sa place ;



C'est parce que vous ne pouvez protéger personne. Vous ne protégerez jamais personne. Vous retardez l'inévitable, qu'elle soit naturelle ou vienne de moi ou d'un autre. Vous êtes simplement trop naïf pour l'accepter.





Puis le jeune homme releva la tête en le fixant, un regard aussi vide que précédemment, mais ruisselant de larme, comme si le désespoir laissait cette fois ci place à une tristesse, inondant son esprit. Zayro restait tout aussi froid à ce spectacle. Le discours était étrange, comme s'il demandait d'être martyr, de souffrir à la place des autres, de prendre sur ses petites épaules, toute la souffrance du monde. D'encaisser la violence et le chaos qui résultait d'une rencontre avec Jinn.



Acceptez le fait... Que ce monde est une erreur. Ceux que vous aimez, mourrons pour de bon, les élus ressusciterons pour mourir à nouveau. Pantins éternels de faux Dieux. Ne vous êtes vous jamais demandés, ce qui pourrais advenir de la destruction de Kosaten ? La paix que vous cherchez, n'existe pas, tant que ce monde existera.




Mais au lieu de passer à l'attaque, Natsume semblait opter pour une autre stratégie, à savoir, se viser lui même avec la lance qu'il venait tout juste de creer avec son tissu étrange.



Un lâche de moins... Je m'assurerais d'y envoyer tout ceux de cette maudite plaine, dont vous vous pensez être le gardien, si tel est votre souhait. Les natifs, ne reviendrons pas, ils deviendrons des ombres que vous verrez s'effacer dans les paysages de néant qui vous attendent.



Le royaume des morts et paix, ne faisait clairement pas bon ménage. A part les ténébres et la solitude, le silence et l'amertume, il n'y avait rien de bon la bas. On s'y affaiblissait, parfois nous n'en revenions pas.



Avec une peu de chance, vous y verrez les deux derniers élus que j'ai tué pendant la guerre. Certains élus ne reviennent pas. Vous aurez alors vraiment tout échoué dans votre vie. Manipulé par des gens que vous pensez protéger, tué par votre propre lâcheté, hmphf.. Vous representez bien votre nation finalement.





N'ayant plus d'otage à proprement parler, Zayro se téléporta simplement derrière Natsume et lui envoya un coup de pied dans le dos. Esperant voir si ce dernier était prêt à s'empaler sur sa propre lance, ou avait eu le temps de l'esquiver, la défaire, se protéger ou peu importe. Il était temps de voir ce que valait ce garçon. Après avoir frappé, le colosse libéra un peu de son aura ;



Pour ma part, vous n'êtes qu'un moins que rien.









Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1469
Yens : 234
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 150
Nombre de topic terminé: 64
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Atome à chair, qu'un seul pas   Mar 6 Mar - 15:44




Atome à chair, qu'un seul pas
FEAT. Zayro Jinn
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Je ne pouvais protéger personne... Il avait raison...
Je ne faisais que retarder la mort... Il avait raison...
J'étais naïf de penser pouvoir sauver définitivement qui que ce soit... Il avait raison...
Peu importe ce que je faisais, le fonctionnement de Kosaten rendait le tout caduque. J'en avais trop accumulé tout ce temps que j'y avais passé. J'avais accumulé tristesse, colère, frustration. Ma rencontre avec Zayro Jinn, le voir finalement s'en prendre à un innocent... Tout cela avait été la goutte de trop pour moi.

Il voulait détruire Kosaten, il pensait atteindre la paix de cette façon. Ce monde était une abomination, une horreur. Oui j'aurais souhaité sa disparition au final. Là d'où je venais, j'avais pu être heureux, vivre un an dans la tranquillité au moins. Kosaten ne m'avait rien laissé, pas de moment pour souffler, rien. Pourtant, quelque chose me fit tiquer tout de même. La Plaine... Zayro comptait la détruire. Cet endroit que je m'étais acharné à protéger. Harall, Frisk, Tenma, tout le monde... Tout le monde y passerait. La paix que je lui suppliais de leur accorder, il la refusait.

Pourtant, même si cette pensée me traversa l'esprit, je ne parvins pas à bouger. Mon Eri-Spear resta pointée vers mon torse. Je laissai Zayro parler, me critiquer à raison, évoquer deux élus qu'il avait tué sur le champ de bataille... S'il disait que je les reverrais de l'autre côté, cela voulait dire qu'il s'agissait de deux Minshujins et les seuls qui étaient morts durant la guerre étaient... Byakuya et Tenma... Eux aussi. Après les Anglers, après Ellen, ils les avaient eux aussi faits souffrir. Il avait tué Tenma... Mon ange de glace.... Et il comptait mettre fin aux jours de ma mère et ma petite soeur...

Mon corps ne bougeait plus, il refusait de se battre à nouveau...

Mais soudain, le colosse disparut de mon champ de vision. La surprise me fit sursauter et décaler mon Eri-Spear vers la droite. UN violent coup me projeta en avant, empalant mon arme... dans mon épaule droite. Je me tins au sol, mon front collé sur la terre. Je n'arrivais pas à enlever la lance, je n'arrivais plus à bouger mon bras droit. Ce bras avec lequel j'avais fait tant de choses, sauvé tant de gens, il ne bougeait plus...
Je m'étais résigné, je comptais me laisser mourir... Mais pas Harall. Sa voix émana de l'écharpe.

Musique

Espèce d'abruti ! Est-ce que t'imagine ce que t'es en train de faire là ?! Tu crois vraiment que mourir va régler quoique ce soit ?! La vie est pas rose, elle nous a pas fait de cadeaux ! Mais là, la Plaine a besoin de toi ! J'ai besoin de toi ! Frisk a besoin de toi ! C'est pas en partant qu'on aura la paix ! On doit se battre pour l'avoir !

... La voix de Frisk résonna elle aussi.

NATSUME ! T'as pas le droit de baisser les bras ! T'as pas le droit de mourir ! C'est pas vrai ce que tu dis ! T'as pas le droit d'être comme ça ! Tu es fort ! Tu es le gardien de la plaine ! Tu es mon grand frère ! Tu vas le battre et tu vas rentrer à la maison ! E-Et on va tous faire un festin ce soir... pour fêter ton retour. S-S'il te plaît Natsume... t'as pas le droit...
T-T'as pas le droit...
T'AS PAS LE DROIT DE NOUS ABANDONNER HARALL ET MOI !


Jusqu'ici j'avais voulu protéger la paix sur Kosaten mais... Jamais la mienne. Vivre sur la Plaine, avec Harall, avec Frisk, Ellen, Tenma, les Anglers... La seule chose qui menaçait tout cela pour le moment était... Zayro Jinn. Ma paix se trouvait sur la Plaine, c'était le seul endroit où je pouvais l'atteindre. Et j'allais tout gâcher...

Dorénavant j'allais me battre pour moi, pour ceux qui comptaient vraiment. Pour le seul endroit qui valait la peine d'être protégé dans ce monde atroce.

Mon visage se releva finalement. Dans un effort monstrueux, je retirai l'Eri-Spear que j'avais moi-même plantée dans mon épaule. Ce bras allait me servir à nouveau, il allait me servir à me protéger, à aider mes proches et à faire de la Plaine un lieu de paix.
Je me remis enfin sur mes deux jambes, torse bombé et regard rouge de détermination. Je me retournai vers le messager des enfers.

Oui je suis lâche. J'ai abandonné Kosaten. Ce monde ne mérite pas que je protège sa paix. Le seul endroit qui mérite ma protection, c'est la Plaine et tous ceux que j'aime. Kosaten, c'est fini, il ne reste que moi !

Mon bras se retrouva à nouveau enroulé de mon Eri-Spear, ma blessure étant recouverte de tissu. Une aura bleue se forma autour de moi.

Détruire Kosaten n'amènera pas MA paix ! Ma paix est sur la Plaine ! Je suis le Gardien de la Plaine ! Et toi, tu es la seule chose qui la menace ! Je n'arrêterai de protéger tout ça que quand tu seras mort !

Et finalement, je fonçai sur le messager des enfers à une vitesse démoniaque avant de presque disparaître, réapparaissant derrière lui et tentant de lui asséner un grand coup d'Eri-Spear dans le dos.

HRP:
 

©️ Code Anéa - N-U


Dernière édition par Natsume Naegi le Mar 6 Mar - 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6060
Yens : 122
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 249
Nombre de topic terminé: 131
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Atome à chair, qu'un seul pas   Mar 6 Mar - 16:36



Atome à chair, il n'y a qu'un pas

feat.Natsume



Musique

Lorsque le pied lourd, bardé de plaques blindées, se déposa violemment contre le dos de Natsume et que ce dernier tomba, Jinn vit rapidement la gerbe de sang gicler et pensa sur le coup, avoir définitivement écrasé le jeune homme. Mais celui ci avait décalé sa lance de quelques centimètres sur la droite, lui permettant donc de survivre au choc et aussi à sa propre arme. Planté dans son épaule, ce dernier était face contre terre, ruminant certainement sur l'échec cuisant qu'il venait de s'être infligé presque par lui même. Le colosse croisa les bras et resta stoïque, tel un mur inébranlable, derrière le garçon. Il ne se demandait même plus à ce moment précis, ou était Kid.

Et c'est alors, qu'un fait surprenant eut lieu. Une voix raisonna à travers le fichu tissu qu'il trimbalait et lui servait à tout faire. Cette voix, Zayro ne la connaissait pas, mais elle semblait vouloir lui redonner espoir et courage, là ou, quelques secondes auparavant, celui ci disparaissait peu à peu dans les limbes... Et ce fut un electrochoc, d'autant plus lorsqu'une autre voix se fit entendre. Etant donné que la première parlait d'un frisk, Jinn en conclu que la seconde devait être ce fameux ou cette fameuse Frisk. La voix était fluette, bien qu'enervée, sous le coup de pression présent.

C'était une voix un peu féminine à y réfléchir, en tout cas enfantine. Un détail que ne manqua pas de noter le colosse, tandis que ces dernières se stoppèrent et laissèrent le gardien de la plaine redevenir celui qu'il était. Un élu perdu dans un monde égoïste, devenant à son tour égoïste et courageux en même temps. Quel spectacle ! Vraiment...



Hmm...





Le messager des enfers voyait donc le jeune homme se mouvoir, se relever et retirer la lance de son épaule avec force et determination. Jusqu'à ce qu'il se retourne, se prétendant peut être moins lâche qu'avant ? Tiens, non, puisqu'il accepta sa nature dés qu'il ouvrit la bouche pour parler. Ainsi, il abandonnait le reste du monde au profit de son petit bonheur personnel. La plaine, ses amis, la famille qu'il pensait s'être créé ici bas. C'était toujours amusant de constater les futilités des élus et ce qu'ils espéraient construire dans l'erreur de Kosaten.

La paix risible, qu'elle soit personnelle ou mondiale, le fait de devenir un héro, pour qui ? Pour quoi ? Sa souffrance valait t'elle d'être enduré pour sauver des personnes qu'il ne connaissait pas, il y'a quelques secondes, minutes, jours, mois ou années ? Risible, encore et toujours... Un jour, tout ceci prendrait fin, et comment pourrait t'il tourner la page ? Mais, Zayro n'était pas ici pour lui faire une morale et une leçon de psychologie, ni même lui inculquer ses propres valeurs ou sa vision du monde, non, il s'en fichait bien.

L'aura que déclencha Natsume, avait l'air de vouloir dire qu'il était donc prêt à combattre ou plus précisément, à mourir pour sa cause. Qu'il aille encore et encore au royaume des morts, jusqu'à peut être ne jamais en revenir. Bien.



Je vois. Comme tous les autres, vous restez dans votre verité, votre paix et cette erreur. Lorsque Kosaten disparaitra, d'une manière ou d'une autre. Vous perdrez tout. Mais je vais m'assurer que vous n'attendiez plus trop longtemps pour cela. Quand à ces voix...




Et cette fois, le colosse décroisa les bras, semblant vouloir parler ou répondre aux voix précédentes ;



J'ignore encore qui sont ces spectateurs infortunés. Mais, je ne manquerais pas de les retrouver tôt ou tard.



Toutefois, l'aura energetique de Natsume, était plus que symbolique et raisonna dans Jinn, comme s'il ne s'y attendait pas vraiment. Bien qu'il constate un puissant écart de niveau et ne prenne pas vraiment peur du gardien de la plaine... Au fond de lui, inconsciemment, son coté démoniaque lui sommait de tenir ce jeune homme, avec un certain respect.



Hmm... Il semble que vous ayez un étrange impact sur moi, enfin, l'un de mes cotés que vous connaissez. Même si je l'ai maitrisé, je dois avouer que je vous estime un peu plus que précédemment.





Lorsque Natsume eut finit son discours et que le géant de Fuyu cherchait encore une explication sur ce qui arrivait à son démon intérieur, le jeune homme frappa le dos de son ennemi avec force. Jinn encaissa l'attaque qui le poussa sur une dizaine de mètres, tout en restant debout. Sans se défendre, il avait facilement réduit la puissance initiale de l'Eri-spear d'environ 80% (basé sur les vrais stats) et ce, sans rien faire du tout. Le colosse était solide, sans compter que sa régénération puissante, recouvrit presque tous les dégâts subit et au final, il se retourna calmement vers son opposant.



Peu importe... Je vais en finir avec vous.





Le géant fit quelques pas dans la direction de Natsume, puis pointa sa paume sur le sol, écarta les doigts et compressa la matière sous les pieds du jeune garçon, créant alors un trou géant qui semblait sans fond et plusieurs dizaines de mètres de largeur. Tout cela, en un instant !  C'était cela, la puissance du messager des enfers.

Il ne tarda pas à profiter de cela pour foncer plus rapidement vers lui et lui asséner un puissant coup de poing au dessus du crâne pour tenter de le faire tomber à l'intérieur. Débutant alors un duel aérien, un échange de coups qui se voulaient puissants. Naturellement, Zayro tournoya sur lui même, avec sa cape à lames, il était ainsi un adversaire absolument dangereux au corps à corps. En dessous d'eux, le sol continuait de s'effriter plus vite qu'ils ne pouvaient tomber. La compression atomique de Jinn compressait la montagne jusqu'à son fondement !

Pour terminer son combo, le colosse tenta d'attraper l'écharpe du jeune homme et pour entourer rapidement le cou de celui ci afin de l'étrangler en pleine chute avec.



Autant que vos amis, vous entendent mourir au plus près... N'êtes vous point d'accord avec moi... Gardien de la plaine ?






Spoiler:
 



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1469
Yens : 234
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 150
Nombre de topic terminé: 64
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Atome à chair, qu'un seul pas   Mer 14 Mar - 2:10




Atome à chair, qu'un seul pas
FEAT. Zayro Jinn
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron




Détruire, détruire, il n'avait que ce mot à la bouche. Je lui accordais la véracité de certains points. Ma stupidité, ma façon unilatérale de voir le monde et le fait que détruire Kosaten aurait réglé nombre de choses. Mais je voulais être tranquille au moins jusqu'à ce que cette destruction arrive. Je ne voulais pas y participer, je ne voulais pas y être mêlé, je ne voulais même pas m'y opposer. Ce temps qui restait avant que tout disparaisse, j'allais en profiter coûte que coûte !

Alors en attendant, je vivrai ! Je vivrai au maximum !

Bien sûr le colosse ne manqua pas de menacer Frisk et Harall à travers l'écharpe. La réaction de maman fût relativement claire et nette dans une claire inquiétude mélancolique et distinguée :

Pffffffffffffffrt...

Tu peux pas être un peu plus sérieuse pour une fois ?

Eh c'est bon, je l'ai été dix secondes, c'est déjà beaucoup pour moi !

Je poussai un léger rire à l'entente de ses paroles. J'aimais savoir que ma mère restait fidèle à elle-même, bien que menacée par le plus puissant des élus de Kosaten. Je me sentais déjà plus léger mais gonflé de détermination !
Je fus assez surpris que mon énergie de roi des démons se soit activée. En vérité, je ne m'en étais même pas aperçu sur le moment. Il fallut que Zayro me le fasse remarquer. L'air de rien, sa remarque me fit... plaisir ? Si bien que j'en rougis légèrement.

Ce... C'est une de vos techniques de faire rougir les gens ?

T'es sérieux là ?

Demandai-je avant de me gratter l'arrière du crâne et de finalement commencer le combat sérieusement.

Musique

Je fus à nouveau étonné en voyant Zayro glisser de dix mètres en avant tel un manchot sur la banquise suite à mon coup d'Eri-Spear. Certes il ne semblait pas en avoir beaucoup souffert mais tout de même, il était sacrément léger ! Mais pas le temps de trop réfléchir, le sol sous mes pieds sembla se dérober et le temps que je comprenne ce qui m'arrivait, un grand coup de poing me précipita dans le trou dans un "Bonk" bien bruyant.

Toujours le temps que je reprenne mes esprits, je me trouvai en chute face au colosse. Il semblait détruire le sol en dessous de nous et il m'attaquait en même temps avec... sa cape. Décidément, cela devait être peu pratique pour viser et pour cause je parvins à esquiver la plupart des attaques sauf deux qui me coupèrent la peau des cuisses.

Je ne compris pas vraiment ce que Zayro tentait de faire en attrapant mon écharpe et je ne compris pas vraiment ce qu'il voulait dire dans sa réplique d'après.

Natsume ?! Ca va ?!

O-Oui, il joue avec mon écharpe je crois...

Il tentait de m'étrangler mais je la dilatais ce qui l'empêchait de me faire quoi que ce soit. Bon, c'était à mon tour. Les extrémités de mon écharpe se dédoublèrent en huit, mitraillant rapidement les coups de poings avant de terminer mon enchaînement à grand coup d'Eri-Spear.
Cela dit, il m'était assez désagréable de chuter. M'aidant de mon écharpe, je m'accrochai à la paroi du trou tel une araignée grimpant au mur, laissant Zayro redescendre. Une fois remonté, je me penchais au-dessus dudit trou, je n'en voyais même pas le fond, ni même celui qui l'avait creusé...

Euh Zayro ? Ca va ?

L'écho résonna au fond du gouffre. Je décidai de simplement m'asseoir sur le côté en mangeant des gyozas et en attendant que le colosse remonte. J'en profitai pour couvrir l'entrée afin de voir comment il comptait sortir.

Mmmmh ch'est pas rigolo de che battre en tombant... Je me demande chi cha l'amuse...

©️ Code Anéa - N-U


Dernière édition par Natsume Naegi le Mer 2 Mai - 3:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6060
Yens : 122
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 249
Nombre de topic terminé: 131
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Atome à chair, qu'un seul pas   Jeu 15 Mar - 21:30



Atome à chair, il n'y a qu'un pas

feat.Natsume



Musique

La paix, la paix, il n'avait que ce mot à la bouche. Zayro lui accordais la véracité de certains points. La simplicité, sa façon unilatérale de voir le monde et le fait qu'amener la paix à Kosaten aurait réglé nombre de choses. Mais Jinn voulait agir, au moins jusqu'à ce qu'il détruise les faux Dieux. Il voulait y participer, s'en mêler le plus possible, acter sans aucune opposition en retour. Ce temps qui restait avant que tout disparaisse, il allait agir coûte que coûte !

Et évidemment, il fallait encore l'écouter déblatérer son envie de vivre, égoîstement dans son petit monde. N'ayant toujours pas compris que lui, élu et pantin de divinités joueuses, avait un rôle à jouer, tôt ou tard dans cette grande matrice. Vouloir se voiler la face était une chose, être stupide à ce point, en était une autre.



Vous êtes un être stupide...





De plus, ce gamin ne prenait pas au serieux la menace qui pesait sur lui dés à présent. Peut être comptait t'il sur une bonne étoile pour survivre à ce duel ? Car clairement, Zayro avait l'intention de le tuer. Peut être n'était ce pas le cas au départ, car après tout, tuer un élu pouvait parfois être une perte de temps, mais les choses changeaient. Cependant, ces ricanements niait, cette éternelle confiance, en disait long sur la possible force ou résistance de Natsume, à moins qu'il ne soit juste qu'un petit fou dans le grand échiquier.

Sans répondre à sa réflexion, à la limite de l'insubordination moqueuse, Jinn se préparait à lancer son courroux de toute force. Les quelques échanges qui eurent lieux, débouchèrent donc sur la chute des deux zigotos. Jusqu'à ce que le colosse ne tente d'étrangler le gardien de la plaine et que celui ci ne se demande encore de façon enfantine, ce que l'assassin souhaitait faire. Comprenant alors vite que cette écharpe n'était pas seulement un tissu comme les autres, mais soumise à la volonté même du jeune homme, le géant de fuyu la lâcha.

Lorsque les coups de poings furent assénés de manière rapide, le messager des enfers frappa en contre partie pour contrer chaque coups avec la même fulgurance, sans trop se forcer non plus. Par la suite le jeune homme se rattrapa et laissa chuter Jinn, qui cessa de creuser à travers la montagne pour revenir sur le sol en dur. S’époussetant l'armure et l'épaulette, avant de fixer plus haut Natsume.



Nous verrons si vous conservez cet humour plus tard.




En attendant, comme le gamin s'amusait, bouchant la sortie, le géant se téléporta simplement à nouveau au sommet. Par la suite, la ride du lion toujours bien froncé au milieu de son visage, il tint des propos plus froids encore ;



Mangez tant qu'il vous reste une mâchoire assez solide pour mâcher. L'entrainement est terminé, passons aux choses sérieuses, que j'efface cet air niais de votre visage.



Joignant chacun de ses doigts bien serrés dans ses mains. Il était temps que le véritable duel commence ! Les bêtises de ce mioche allaient bientot cesser. Nous verrions bien si il gardait cette confiance et ces rires, lorsqu'il se confronterait à une véritable force de la nature.



hrp : tu as + de mobi, à toi l'honneur (actions divisées 1er tour n'oublie pas)

Spoiler:
 



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 


Dernière édition par Zayro Jinn le Mer 2 Mai - 4:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1469
Yens : 234
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 150
Nombre de topic terminé: 64
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Atome à chair, qu'un seul pas   Dim 18 Mar - 14:42




Atome à chair, qu'un seul pas
FEAT. Zayuro Jinnu
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron




Peut-être étais-je un être stupide mais sans doute au moins autant qu'un autre pensant que la destruction réglait tous les problèmes.
Zayro ne semblait clairement pas apprécier ma façon de prendre les choses. Mais j'étais sur le point de me prendre une raclée, autant la jouer légère, non ? Bien sûr j'allais me donner à fond dans ce combat, enfin, je devais faire quelque chose avant, quelque chose qui allait me permettre de complètement perdre le contrôle, d'enfin laisser passer l'efficacité avant l'esthétique dans mes attaques. Je devais frapper fort, je devais frapper vite, je devais frapper bien ! Enfin... "Je"...

Une fois remonté à la surface sans grande difficulté, le colosse m'intima de devenir sérieux. Eh bien d'accord, je lui acquiesçai, finissant le dernier gyoza que je m'étais pris. Je me relevai ensuite, yeux fermés. Il était temps d'utiliser cette technique qui allait me permettre d'enrager. Ce n'étaient pas de bons souvenirs, vraiment pas mais cela avait le mérite de fonctionner.

Les Anglers... Il avait tué Miho, Mako et Saori... Il avait traumatisé Hana et Yukari, privant cette dernière de sa voix.

La rage montait.

Tenma... J'avais bien compris qu'il l'avait tué. J'en étais même sûr.

Plus fort.

Ellen... Il voulait lui faire du mal sans autre finalité.

Mes battements de coeur accéléraient.

La Plaine... Il comptait la détruire simplement pour me nuire...

C'était bon, le démon était éveillé.

Musique

Mon énergie démoniaque avait grimpé en flèche. Mon air était resté neutre jusque là. Je détachai mon manteau de ma taille avant de l'enfiler. Puis mon oeil gauche rayonna d'une lueur rouge inhumaine perceptible dans une obscurité de haine tandis qu'un sourire psychotique s'était formé sur mon visage.

Zayro... Tu finiras par mourir. De ma main, de celle de mes proches, de toutes ces paumes en même temps. Peu importe combien de fois tu nous tueras, nous reviendrons plus puissants, plus nombreux. Tu mourras.

Ma voix n'avait alors plus rien d'humain, mon corps vibrait puissamment d'une onde de choc violente à chaque battement de coeur tandis que mon aura de roi des démons s'intensifiait de plus en plus, de plus en plus vive et puissante. Je rangeai mes mains dans mes poches. Il était temps de commencer à se battre, il était temps de tenter de tuer Zayro Jinn.

A mon aura bleue se mélangea du vert alors que ma silhouette se faisait plus trouble. Je profitai de ce gain de puissance pour étendre une bande de tissu sur le sol. Aucun temps de réaction possible, Erimaki apparût presque instantanément derrière moi, tel une ombre. Je fonçai en même temps qu'Erimaki à une vitesse absurde en direction de Zayro Jinn. Attaquer vite et fort je fis apparaître mon Eri-Spear sur un bras et un Eri-Kram dans l'autre. Je me mis à marteler le colosse de coups en espérant toucher.

Une fois que j'eus terminé, Erimaki prit le relais, faisant apparaître plusieurs lames tranchantes de son corps, toutes fonçant sur notre adversaire Moi je restai loin, attendant qu'il réplique, mon sourire fou toujours dessiné sur le visage.

Est-ce que tu t'amuse Zayro Jinn ? Dis-moi ce qui t'amuse. Tu aime détruire n'est-ce pas ? C'est tout ce que tu sais faire ? Y prends-tu du plaisir ?

Stats de Natsume:
 

Stats d'Erimaki:
 

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6060
Yens : 122
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 249
Nombre de topic terminé: 131
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Atome à chair, qu'un seul pas   Mer 21 Mar - 19:22



Atome à chair, il n'y a qu'un pas

feat.Natsume




Voir la vérité en face, ça pouvait monter les nerfs et souvent face à lui, qui n'était autre qu'une pierre froide et stoïque, les héros de tout crins, perdaient vite leur sang froid. Natsume n'échappa évidemment pas à cette règle et commença à changer son aura, son energie, ses sentiments, son regard. Au fur et à mesure, Zayro comprenait ce qui était entrain de se passer et ce qui prenait de l'ampleur, allait se frotter à sa resistance sous peu. Finalement, ça ne tarda pas, lorsque les premiers mots furent prononcés.

Musique



Il était temps, que vous révéliez votre véritable visage.





Même sa voix avait changer et ses yeux, devenus rouges et perçant, sous le coup d'une sorte de rage, tentaient vainement (pour le moment) de le perforer bien plus que par les mots. Les coups allaient êtres la seule véritable monnaie d'échange entre eux. Il entendait encore une fois et pour la millième peut être, ce discours d'envie d'en finir, de le  tuer. Jinn secoua la tête sur les cotés et pointa le jeune homme transcendé du doigt, lui indiquant en faisant un signe de négation, que ce ne serait pas aussi simple que ça.



Vous pensez être le premier à me dire cela ? Des élus plus puissants que vous ont échoués, pourquoi pensez vous les surpasser à ce niveau là ? Ridicule... Restez à votre place.




Jason, Aki, Kachou, Schneiden, Geleerde, Rhadamanthys... Combien d'entre eux, combien de ces ombres du passées, désormais toutes englouties dans le néant infini du temps et les abysses éternelles, avaient prononcées de telles inepties sans jamais la frôler ? Tous en fait... Personne ne tuerais jamais Zayro. Il finirait par atteindre son but, voila la vérité.

Natsume fit apparaître une étrange ombre, c'était en fait sa satanée écharpe, mais celle ci semblait bien plus apte à combattre et l'aider dans sa tâche ardue désormais. Tant mieux, ce ne serait pas de trop ! Il commença d'ailleurs sans tarder son assaut, pour le moment, le colosse préféra observer avant de réagir vivement. Il déploya en même temps son aura, histoire d'être prêt dés l'instant ou le poing, enfin, LES poings de ses opposants s'imposeraient à lui.

Mais il calcula rapidement l'ampleur des attaques et dommages possibles, décidant alors de bloquer  le tout premier coup et de parer par un de ses coups de poing le second. Reculant de quelques mètres, cela lui permit de jauger une partie de la force adverse, mais pas assez. Il prit donc un risque et encaissa la prochaine action, qui lui fit tout de même quelque dommages. Cette assurance n'était donc pas du bluff.

Par précaution, il évita de se prendre l'ultime assaut en le contrant à nouveau avec son coup de pied en l'envoyant au même instant. Force contre force, quasiment équivalente, bien que le colosse n'utilise que son coup de base, sans même utiliser son energie atomique ou magique. Cela suffisait à parer ce dernier. Mais il ne fallait pas oublier l'invocation qui frappa à son tour. Occupé à parer Natsume, le géant ne pu donc qu'encaisser les assauts d'érimaki.

Heureusement, ce dernier était moins costaud et la resistance basique du géant de Fuyu faisait l'affaire... Bien que.... Et bien, ces dommages infligés semblaient aller au delà de son état et continuer de lui imposer des dégâts sur une certaines durée. C'était contraignant, mais passable. Le messager de l'enfer était donc prêt pour riposter, se craquant les phalanges et fixant le jeune petit démon et son invocation il dit, froidement ;



M'amuser ? Je ne prendrais nul plaisir à vous tuer. Votre élimination est simplement nécessaire. Vous devenez gênant.







Tout comme respirer ne procurait aucun plaisir particulier, Zayro accomplissait ainsi ses besognes. Mais soudain, à son tour, derrière le géant, une ombre apparut, comme si elle se déformait et provenait du colosse lui même. Comme un double encore plus maléfique, une forme fit donc son apparition. Le même bas d'armure, bien qu'ayant des lames plus dorée. Torse nu et un corps entièrement noir de jais, des yeux rouges démoniaque, les cheveux blancs mais une autre coupe, c'était comme un frère maudit qui venait d'apparaitre.

Le black destroyer spirit, une forme spirituelle atomique de Zayro Jinn, prenant formes physique et conscience et se préparant donc tout naturellement à frapper aussi. Mais au lieu que ce soit tout de suite lui, Jinn déploya sa force atomique autour de Natsume et son bout de tissu, pour les compresser comme prit dans un trou noir, d'ou la lumière elle même ne sortait pas !

Après cela, rapidement, le messager profita de l'occasion pour s'approcher et balancer des orbes atomiques, cette fois bien plus magiques que physiques, mais tout aussi mortelles. Explosant et brûlant à l'impact d'un feu nucléaire néfaste. Cette approche lui permit ensuite d'enchainer des coups de poings destructeurs et briseurs d'os. Avant que son invocation n'agisse aussi, sautant en l'air pour foudroyer la zone d'une energie irradiante, non effective sur le maître des atomes ci présent.

Comment réagirait le jeune homme face à cet assaut monstrueux ? Mais qui n'était qu'un début, ne révélant pas tout le potentiel du colosse...







Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1469
Yens : 234
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 150
Nombre de topic terminé: 64
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Atome à chair, qu'un seul pas   Ven 23 Mar - 16:36




Atome à chair, qu'un seul pas
FEAT. Zayreaut D'jinne
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Musique

Je ne serai sans doute pas celui qui te tuera. Je ne m'attends pas à gagner ce combat. C'est un simple avertissement. Tu te mets des élus très puissants sur le dos. Pris individuellement, tu les domine mais je voudrais bien voir ce que tu ferais contre toutes ces forces simultanées...

Dans cet état, je n'étais plus vraiment moi-même. Je n'espérais pas gagner, je n'espérais pas survivre. Je voulais juste que le colosse sombre prenne conscience de ce qui allait finir par se déclencher à force de provocation. Si je n'avais pas les épaules pour réunir tous ces élus si puissants... Peut-être Ellen le pouvait-elle. Son charisme d'impératrice ferait peut-être son effet. Elle pouvait potentiellement réunir des élus puissants et créer une petite équipe pouvant mettre fin aux agissements du messager des enfers...

Zayro Jinn ne prenait alors aucun plaisir dans ses actes ? Comment pouvait-il être ? Simplement : être. Se considérait-il comme un robot sans âme ? Ridicule... De tous, ce colosse était l'élu le plus triste que j'avais pu voir. Si ses agissements ne fonctionnaient que pour répondre à une demande fictive, il ne pouvait simplement pas atteindre son but.

Ce n'est pas de ça dont je parle. Si tu ne prends aucun plaisir dans tes actes, ta volonté te fera défaut. Peu importe à quel point tu détruiras, tu n'atteindras jamais ton objectif. Parce que Kosaten et ses habitants ne vivent pas par nécessité, ils vivent par volonté. Et peu importe tes actions, cet espoir, ce désir de vivre te survivra.

Non, décidément, je n'étais plus moi-même. C'était comme un écho du roi des démons, de son peuple et de son envie de perdurer. Tous les villages détruits par Zayro, toutes les villes... Elles seraient reconstruites tant que le peuple le voudrait, tant que leur espoir perdurerait. Et rien ne pouvait lutter contre cela.
Il était donc temps pour moi de voir ce dont le messager des enfers avait dans le ventre mais avant tout, mon écharpe s'enroula autour de mon corps telle une armure me faisant ressembler à une sorte de momie. Sans cela j'aurais tenu beaucoup plus difficilement.

La première action de mon adversaire fût d'invoquer un autre double de lui-même. En temps normal, j'aurais sûrement réagi avec excitation, en trouvant cette technique "trop cool" mais je n'étais vraiment pas d'humeur malgré le sourire omniprésent sur mon visage.
Cependant, la première offensive me sembla venir de Zayro. Afin d'éviter trop de casse, je pris soin de créer une sorte de dôme autour de moi sous la forme d'Eri-Shield. Il finit par céder, n'étant pas assez résistant. Je fus compressé pendant quelques secondes plutôt douloureuses durant lesquelles mon sourire démoniaque n'avait pas disparu.

Le colosse me fonça ensuite dessus me lançant plusieurs attaques mais pas de chance, j'avais récupéré et j'esquivai chacune d'entre elles à une vitesse absurde. Mais cela m'empêcha d'anticiper les actions de l'ombre qui nous toucha, moi et Erimaki d'une foudre horriblement. La réaction de mon colosse de tissu ne se fit pas attendre.

Gruuuuuuuuh...

Gronda-t-il avant d'envoyer à nouveau un nombre conséquent de pics de tissu vers nos adversaires. Je profitai de cette distraction pour reculer avant de préparer une attaque puissante...

ERI-KRAKEN !!!

Un nombre conséquent d'extrémités de mon écharpe fonça sur le messager des enfers, tâchant de lui paralyser les bras et les jambes avant de m'assurer que tout se passerait bien en plongeant une autre extrémité dans le sol et la faisant ressortir sous Zayro sous forme de main afin de le clouer au sol.

Stats de Natsume:
 

Stats d'Erimaki:
 


©️ Code Anéa - N-U


Dernière édition par Natsume Naegi le Lun 26 Mar - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6060
Yens : 122
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 249
Nombre de topic terminé: 131
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Atome à chair, qu'un seul pas   Lun 26 Mar - 16:38



Atome à chair, il n'y a qu'un pas

feat.Natsume




Comment pouvais t'on admettre ne pas être celui qui atteindrait l'objectif qu'il désirait. Il ne trompait personne, Natsume voulait tuer Zayro, mais s'il disait que ce ne serait pas de sa main, alors il s'admettait vaincu d'avance. Il s'admettait faible, lâche, sans ambition, rebroussé à l'état d'une larve sous les pieds du colosse. Pourtant, tout en sachant ou était sa place, il luttait, démontrait sa force et son endurance, sa résistance et sa pugnacité vomitive. De quoi agacer Jinn, qui marchait avec une logique implacable et ne pouvait donc pas comprendre ce genre d'actions.



Ce que vous dites est vide de sens. Savez vous depuis combien de temps je suis sur ce monde ? La seule fois ou les élus se sont ligués contre moi, n'étaient qu'un fruit fortuit du hasard contre une menace plus grande encore. Vous tous, vous n'êtes pas capable d'agir comme je le fais.





Voici donc l'unique constat à faire. Les élus restaient dans leurs coins et pour bien le prouver, pour bien enfoncer le clou à son speech, le messager des enfers fixa intensément le jeune homme puis lui deversa froidement ;



Ne l'avez vous pas dis vous même ? Rester tranquillement dans votre plaine, loin des problèmes, des menaces et du danger. Sagement mais lâchement. C'est pour cela que vous échouerez tous et que je gagnerais toujours. Vous êtes faibles.




Il avait beau ne pas être lui même sous cette colère, ce qu'il disait, contre-disait ses précédents propos et il fallait le lui faire comprendre. Il croyait tout savoir des objectifs du colosse, pensait qu'il faillirait à sa tâche ardue, juste pour une question de volonté ? Ridicule, vraiment.



Le votre est une paix universelle tout aussi ridicule et utopique. Mais à la différence du vôtre, il est démontré dans les lois universelles, que la destruction est plus faisable que la construction. Ce qu'un monde met plusieurs millions d'années à creer, eco systeme, vie, volonté, peut être réduit à néant en quelques années par un pouvoir de destruction plus grand. Mais rassurez vous, je sais précisément ou frapper. Tout n'est qu'une question de temps. Vous aurez votre paix... Dans la mort.





Et maintenant, trève de bavardages, il était temps d'attaquer ou pour le coup, se préparer. Natsume avait usé d'une extrême rapidité pour esquiver la plupart des coups précédents, un véritable serpent ! En revanche, la compression atomique avait été assez effective sur lui, mais surtout son écharpe qui ne semblait plus en aussi grande forme que précédemment. Il était clair que cette stratégie serait donc réutilisée. Mais plus que cela, il fallait rapidement épuiser ce jeune homme et ruiner à tout jamais son endurance, pour s'assurer une victoire à sens unique !

Lorsque la phase d'assaut du gardien arriva, le premier coup fut bloqué par la puissance de Zayro, mais qui le fit tout de même reculer sous une certaine pression de force. Il grimaça à peine, c'était bien insuffisant pour lui tirer des excès de nerfs, crachats de sang ou de salive, non, il était encore serein. Le prochain coup ne tarda pas, mais le colosse de défragmenta pour esquiver ce dernier qui passa donc au travers.

Reculant et se préparant à contre- attaquer, il en oublia Erimaki, blessé mais discret, qui le cogna deux nouvelles fois. Il n'était vraiment pas habitué à voir un tissu se mouvoir et frapper avec tant de vitesse, d'aisance et de force... Regardant ses pectoraux à son armure, il retira la poussière qui le gênait, puis regarda à nouveau ses deux adversaires.



Je dois bien avouer que vous avez de la ressource, vous et cette chose. Mais n'oubliez pas, qu'une fois que j'en aurais fini avec vous, je ferais en sorte que votre souffrance s'étende au delà de notre duel. Pour que vous compreniez ou est votre place et votre erreur aujourd'hui.





Après cela, le géant de Fuyu écarta ses bras en croix, ouvrit ses deux paumes et déclencha une double compression atomique dans la zone, prenant à la fois natsume et son écharpe dans un étaux impressionnant. Y resisterait t'il comme tout à l'heure ? Son invocation elle, avait peu de chance de pouvoir y survivre... Même s'il comprenait difficilement quelle sorte de magie la faisait marcher. Peu importe, c'était terminé pour elle.

Maintenant, il passa à la phase deux, frapper, frapper et encore frapper, jusqu'à ce que le gardien soit sonné ou n'esquive pour s'épuiser. Ou alors, le surprendrait t'il à encaisser les attaques pour démontrer toute sa resistance ? Tout était possible, diverses stratégie passait par sa tête et il en venait même à penser à celles que pouvait entreprendre son opposant.

Mais en tout les cas, il déversa un feu atomique nourrit sur la zone, avant d'avancer pour faire un assaut au corps à corps, épaulé par toujours plus d'irradiation de la part de sa propre invocation ! La rapidité du messager des enfers avait par ailleurs légèrement augmenté durant cet assaut, si bien qu'il ne lâcha pas l'image de Natsume dans son flot d'attaques. Mais attaquait t'il le véritable ou une image rémanente depuis le temps ? Il allait vite le savoir !







Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1469
Yens : 234
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 150
Nombre de topic terminé: 64
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Atome à chair, qu'un seul pas   Mer 11 Avr - 16:52




Atome à chair, qu'un seul pas
FEAT. Zayro Jinn
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Personne n'était capable d'agir comme Zayro Jinn mais il y avait une raison à cela. Cette raison étant que les élus étaient dotés d'émotions et d'une envie de vivre, ce qui rejoignait ce que je disais plus tôt. Et quand cette envie de vivre serait menacée par le messager des enfers, ils se battraient pour leur survie, ils se battraient pour leurs objectifs. Un sourire se dessina sur mon visage quand le colosse me donna ces mots. Je n'avais rien à répondre à une telle candeur après tout. Si Zayro pensait qu'il atteindrait son but abstrait de destruction, c'était bien qu'il y avait une part de naïveté dans ce petit coeur sans émotions.

Il me fit rire un instant, mon sourire émit un rire. Il gagnerait toujours ? Etrange pour quelqu'un qui n'en avait même pas l'envie. De plus, comme il l'avait lui-même dit, il était sur Kosaten depuis bien longtemps.

Hehehe...

La destruction était au-dessus de la construction ? Si tel était le cas, comment Kosaten tenait-il encore debout ? Si l'on suivait sa logique, tout aurait dû être détruit de sa main et pas seulement quelques petites villes ici et là. S'il tenait vraiment à tout détruire, il en avait les moyens. Seika, Fuyu, Minshu, Tenshi, les territoires neutres, les zones inexplorées, tout ne serait qu'un tas de cendres. Je me retins cela dit de le lui dire, cela aurait été une excuse supplémentaire pour détruire quelque chose aux alentours. Ma conversation demeurerait mentale.

Nous verrons bien...

Ce fût ma dernière réplique dans ce débat, mon sourire étant resté intact. Ses yeux pénétrants n'avaient aucun effet, ce regard profondément puissant était englouti par la folie temporaire qu'affichait mes yeux dans leur rouge rubis.

Musique

A ce titre, je ne pus pas vraiment esquiver ses attaques de compression et Erimaki se retrouva au sol. La douleur était présente dans tout mon corps mais rien ne transparaissait. Mes yeux reprirent soudain leur marron habituel et j'affichais à nouveau mon sourire, plus posé cette fois-ci. D'un air extérieur, l'on aurait presque pu penser à un individu doté de plusieurs personnalités mais c'était simplement que je me savais capable d'encaisser encore longtemps. J'esquivai cela dit ses sphères d'énergie avant de me laisser frapper comme si de rien n'était. Pourtant la douleur me consumait, un peu plus et mes os finissaient brisés.

Je pense qu'Ellen peut te battre.

Je me laissais encore frapper.

Je pense que Rinkyu peut te battre.

Encore.

Je pense que les Anglers peuvent te battre.

Toujours plus.

Je pense que beaucoup d'élus peuvent te tenir tête. Et s'ils viennent à faire équipe, tu ne pourras rien faire. Si depuis que tu es arrivé tu étais en train de te préparer, dis-toi qu'ils ont eu le temps eux aussi. Et si moi j'arrive à te tenir tête, je peux t'assurer que tu ne seras bientôt plus une menace pour les élus et pour les dirigeants.

Je finis par reculer à une vitesse ahurissante et au loin, les extrémités de mon écharpe se dédoublaient. Encore et encore, de plus en plus, une par élu qui me passait par la tête. Ce fût alors un déluge de tissu qui fonça sur Zayro Jinn. Impossible à esquiver, impossible d'y échapper. C'était ce qui l'attendait. L'échéance approchait et, même si je perdais aujourd'hui, la défaite du messager des enfers n'en serait que plus grande, plus magistrale.

Tout avait consommé de l'énergie et cette fois, de la fatigue transparaissait sur mon visage malgré mon sourire toujours présent. Je respirais plus lourdement mais tant que je pouvais tenir debout, je me battrais.

Stats de Natsume:
 

Stats d'Erimaki:
 

Ceci est normalement le dernier tour staté de ce RP)

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6060
Yens : 122
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 249
Nombre de topic terminé: 131
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Atome à chair, qu'un seul pas   Jeu 12 Avr - 23:38



Atome à chair, il n'y a qu'un pas

feat.Natsume




Ce qu'il pouvait admettre en terme de faits, clairs et précis, de la part de ce vaurien, c'était bien sa résistance. En encaissant sans vraiment le vouloir, la plupart de ses coups, dont plusieurs compression au niveau atomique, broyant les tissus de chair et les os, scindant les muscles et faisant souffrir quiconque se retrouvait dedans... Le gardien de la plaine, resista. Il n'était assuremment pas le premier bien sur, ce qui laissait donc encore dire à Jinn, que celle ci pouvait être amélioré encore et encore, jusqu'à ce qu'un jour, les élus les plus forts y meurent en s'y frottant et ce, instantanément.

Mais en attendant ce doux rêve, il constata avec lassitude les yeux encore ouverts de ce garçon, pire, un sourire aux lèvres. Ce mode étrange dans lequel il était, devait certainement lui octroyer des bénéfices, comme une immunité à la douleur ou une adrénaline si forte, qu'il l'outre-passait. Le rendant certainement aussi dangereux pour les autres que pour lui même. C'était étonnant, de la part d'un sois disant héro et gardien, dont le discours précédent s'était entâché de lâcheté...

Mais quand il reprit la parole, ce ne fut pas pour accepter la vérité en face. Non, en fin de compte il ne comprenait toujours pas l'écart de force. Il parla d'ellen la sorcière, prétendant qu'elle pouvait le vaincre, lui, le colosse. Elle avait bien tenté par la fourberie, mais cela ne marcherait plus. Etait t'elle devenue si forte pour qu'il le dise ainsi au point de le penser vraiment, ou tout ceci n'était qu'une mise ne scène dérisoire ? Il parla ensuite de Rinkyu, un éternel perdant et des Anglers, dont le nom ne lui disait absolument rien pour être honnête... Ces quelques filles qu'il avait rencontré il y'a si longtemps, n'était que des cailloux sous ses bottes, des cailloux méconnaissables et inconnus à ses yeux.

Mais la suite fut un peu plus teinté d’héroïsme, de bravoure, on sentait que le jeune homme voulait briller à cet instant, par un discours enivrant, peut être même le faisait t'il pour lui. Une phrase retint l'attention du géant.



Me tenir tête ? Vous pensez que parce que j'ai laissé quelques uns de vos minables coups m'atteindre, vous êtiez sur un pied d'égalité avec moi ? Proche de ma puissance ? Bien, autant vous montrer tout de suite à quel point vous vous êtes trompé.





Il resta droit comme un i, ancra ses pieds fermement dans le sol et laissa les premieres rafales de coups pleuvoir. Le tissu se frotta à un bouclier impeccablement préparé en terme de timing et aussi performant que même brisé, l'attaque avait si diminués, qu'elle n'effleura même pas la peau de Zayro. Mais se pensant peut être dans une bonne vaine, Natsume continua.

Son combo ne fit pas un plis de plus, alors qu'un second bouclier s'était immédiatement élevé, plus rapide encore que lorsqu'il le fit précédemment pour se préparer. Aucune égratignure sur Jinn... Rien. Mais le garçon qui n'avait pas dit son dernier mot, activa un pouvoir qui lui permit de frapper avec une rapidité inégalée, ce qui en soit n'aurait pas permit au messager des enfers d'esquiver le coup. C'était d'ailleurs une fois encore le plus puissant qu'avait ce gamin.

Mais Zayro n'esquiva pas, il leva simplement le bras et bloqua toute la force de ce dernier. Réduisant alors l'effort à néant. Un effort qui allait être remit une fois encore au goût du jour, esperant peut être ainsi prendre l'assassin sans coeur par surprise. Mais une fois de plus, se contentant d'encaisser en levant son autre bras il bloqua une nouvelle fois le coup, aussi fort soit t'il. Ne le faisant ni reculer, ni bouger et surtout, ne le blessant aucunement, à aucun moment, d'aucune façon.



Voici la triste vérité qui éclate. Vous ne m'avez rien fait, avec vos plus puissantes attaques et vos meilleures stratégies. Je n'ai eu qu'à lever mes deux bras, pour anéantir tout cela à néant. Je voulais voir votre force aux premiers instant, c'est aussi simple que cela. Et ni vous, ni Rinkyu, Ni Ellen, ni qui que ce soit d'autres ne serez à ma hauteur. Jamais.




Dit ainsi, froidement, le colosse baissa calmement les bras, constatant que le jeune homme perdait son énergie et que le combat était pour ainsi dire, déjà terminé. Avec cette démonstration, les jeux étaient fais ! L'invocation de Zayro passa au dessus de lui et irradia une nouvelle fois, une dernière fois la zone. Quand au messager des enfers, il envoya ces derniers sur le gardien de la plaine sans une once de rage en lui.

La compression atomique multiplié par dix ! La bulle de confinement fut tellement puissante, qu'il était à son tour attiré vers elle. Le sol se craquela et ne devenait plus que poussière et la montagne elle même devenait de plus en plus méconnaissable à force... C'était terminé, Natsume avait perdu... Qu'aurait t'il pu faire, face à l'élu le plus puissant, hormis croire et espérer.



Et dire que je n'ai pas eu besoin de me battre sérieusement contre vous. C'est dire, la perte de temps que vous étiez.





Le géant s'approcha enfin des gravas et de la fumée qui restait présente. Demeurait t'il encore quelque chose du gardien de la plaine ? Ou alors ne restait t'il rien de plus que de la cendre atomiquement compressée ?









Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1469
Yens : 234
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 150
Nombre de topic terminé: 64
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Atome à chair, qu'un seul pas   Ven 13 Avr - 1:51




Atome à chair, qu'un seul pas
FEAT. Zayro Jinn
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Que... venait-il de se passer... ? Est-ce que... je bougeais ? Non. Ma vue était trouble. Sentais-je de la douleur ? Non... En regardant le ciel rouge, j'essayais de me souvenir les événements mais c'était compliqué. C'était presque lointain tant j'étais sonné. Je m'étais battu contre Zayro, j'encaissais plutôt... bien ? Enfin je croyais. Et puis d'un coup je fus compressé, plus encore que les deux premières fois. J'avais eu le temps d'activer un bouclier, deux bouclier, trois boucliers mais rien n'avait tenu et mon bras droit avait fini complètement désintégré. Le reste de mon corps... Je ne sentais même plus la douleur tant les os étaient brisés, tant la peau était brûlée.

Ah... Aaaaah...

Moi qui avais fustigé la puissance de Zayro Jinn, je me retrouvais bien bête. Je n'avais que rarement été présomptueux et la première réelle fois que cela arrivait, le retour de bâton avait été d'une violence rare et me voici dans un état que je ne me serais qu'à peine attendu à atteindre. Je savais que je ne finirais pas ce combat indemne... mais à ce point... C'était presque comme si j'étais mort sans l'être.

Z-Zayro... Jiiinn...

Formulai-je comme un râle d'agonie d'une voix misérablement faible. Je n'avais pas vraiment d'envie. Le ciel envahissait mon champ de vision comme si rien n'était autour de moi. Je n'étais pas mort, je me souvenais de la sensation de la grande faucheuse lors de mon premier décès et ce n'était pas celle-ci. Mes oreilles sifflaient. C'était absurde, la puissance de Zayro Jinn était absurde. Je pensais que des élus ligués pouvaient le battre mais... était-ce vraiment le cas ? Le doute ne pouvait pas se former dans mon esprit tant il était embrumé.
Mais finalement, au milieu de rien, au milieu du vide, trois voix résonnèrent : Harall, Bob et Frisk.

Allez Natsume ! Ca peut pas se finir comme ça ! Dis quelque chose ! Je te le pardonnerai pas si tu crève une deuxième fois ! Bouge ton cul et barre-toi vite ! BOUGE TON CUL !

Stupide ! Stupide et misérable bipède, tu ne mérite même pas ton titre de roi des démons si des attaques aussi faibles venant d'un démon écailleux sans cervelle te mettent au sol ! Honore ton titre, créature inférieure !

Natsume ! Natsume ! Réponds moi s'il te plaît ! snif T-Tu... tu ne peux pas abandonner... t-tu dois rester déterminé... s'il te plaît ! J-Je veux pas que tu t'en ailles... snif je veux pas, je veux pas que tu meures ! J-Je veux pas... je veux pas...

Mais rien n'y faisait. Les voix m'appelaient mais rien ne fonctionnait dans mon corps. Debout Natsume, pitié... Rien... rien du tout... Pourtant une main se formait sur l'extrémité droite de mon écharpe... Faiblement, elle s'approcha de Zayro, le plus près possible mais à part frôler son torse sans aucune force, rien, pas de miracle, pas de retournement de situation, juste rien.

Un gémissement s'échappa à nouveau de ma gorge, je devais faire quelque chose, peu importe quoi... Et ce peu importe fût le Chant du Mythe. Une douce mélodie à la guitare accompagnait ma faible voix cassée alors que je fixai le ciel d'un regard vide et exténué. Ce chant rappelait à son auditeur sa source d'inspiration. Je ne savais pas pourquoi ce fût ce chant parmi tous qui sortit de mes faibles cordes vocales mais il était là...

Contextuelle utilisée:
 

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6060
Yens : 122
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 249
Nombre de topic terminé: 131
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Atome à chair, qu'un seul pas   Dim 15 Avr - 5:47



Atome à chair, il n'y a qu'un pas

feat.Natsume




Les rochers attirés vers un nouveau centre de gravité, plus dense, plus élevé, plus destructeur aussi, s'étaient mis à bouger dans la direction de Natsume. Puis ce fut les quelques arbres déracinés, le sol et l'air tout autour, qui devint alors une masse noire compressés, une bouillie difficile à imaginer. Zayro avait eut beau s'ancrer fermement dans le sol, lui même admettait en voyant cela, que son attaque puissance dix était peut être de trop. Il grimaça, non pas à l'idée d'échouer, à ce stade la victoire était certaine bien entendu. Mais il grimaça à l'idée de ne pas pouvoir soustraire sa propre puissance. Quelle ironie, que l'implosion même de cette auto-friction et compression d'atome ne l'en libère et le soulage.

Il se couvrit un instant le visage, avec la projection de quelques minéraux n'ayant pas leurs place ici. Restait t'il seulement quelque chose de son adversaire ? Sa vision atomique le fixa rapidement sur ce point. Oui, la vie perdurait dans une petite parcelle sous quelques décombres qui bientôt, tombèrent et laissèrent entrevoir un corps. Natsume était vivant, très faible, mourant sans doute... Un bras en moins, le corps brûlé, mais en vie. Ce garçon savait encaisser, autant les discours que les coups. Si Zayro avait pu faire preuve de pitié, de respect, il l'aurait alors montré dignement à ce dernier. Mais il ne fut pas l'adversaire de taille qu'il aurait pu espérer. Tout au plus, un autre héro se levant contre lui, avec ses propres idées et... Ses echecs.

Quand une main en tissu se forma alors, pour aller frôler le torse et l'armure de Jinn, le restant du bouclier qu'il possédait se brisa, mais bien sur, le coup en soi, ne fit pas plus mal qu'une mouche se posant sur un corps en acier. Pourtant, quelle étonnante envie de se battre et de vaincre jusqu'au bout. Le colosse ne bougea pas et regarda sa victime, dans un calme et une froideur sans pareille.

Lorsqu'il pensa entendre le dernier gémissement de ce dernier, ce fut encore une fois tout un contraire qui se passa. Natsume chanta... Quelle étrange idée, quelle étrange sonorité, ce n'était pas là celle d'un mourant, celle d'un perdant mais pourtant, sonnait tant comme une sorte d'adieu. A chaque nouvelle paroles, le géant de Fuyu se décida à faire un pas, puis un autre, lentement.

Et enfin, il arriva au dessus du gardien de la plaine, qui continuait de bercer la montagne détruite de sa voix douce, dans un regard partagé entre une certaine amertume, mélancolie, deception et... D'autres sentiments qu'ignorait Zayro. Cette voix cassée emportant dans le vent, les larmes et les peines, alors que les yeux du garçon fixaient ceux froids et sans coeur du messager des enfers. Le voyant alors lever au ralenti sa main, pour violemment s'abattre contre sa gorge, le comprimant.

La gorge brisée

La fierté pietinnée

La vie presque ôtée

Le doute grainée

La brûlure lancinant sa peau

Chant du mythe, continuité

Et pourtant... Le chant continuait, au delà même de ce que les oreilles pouvaient entendre. C'était l'esprit qui était touché. Tandis que la poigne du colosse se desserrait, en laissant un Z marqué sur la pomme d'adam du jeune homme, encore en vie après tout, Jinn senti une vibration profonde en lui. Une image d'Igniz raisonna, comme un souvenir rappelé à sa mémoire, comme si son passé et son monde refaisait surface. Huit ans déjà... Huit ans qu'il se trouvait en Kosaten.



Igniz sama ? ... Que...





Quand il revint à lui, au plus proche de la réalité, il se releva et relâcha alors complètement l'étreinte qu'il eut sur le gardien de la plaine. Mais continua à le fixer un instant.



Vous étiez un étrange adversaire. Vous et ceux que vous rencontrerez, sentirons le poids de mon regard en vous fixant. Ma marque vous rappellera votre défaite, votre faiblesse, votre échec. Souvenez vous bien de ceci... Ce monde brûlera et vos rêves avec.




Le géant épousseta son armure et enjamba le corps presque inerte de son adversaire du jour. Cherchant alors rapidement une trace de Kid, introuvable. Celui là, avait décidé de fuir pour sa vie, se comportant en lâche, bien digne de cette partie inférieur de lui. Tant pis, la route qui l'attendait le mènerait à d'autres réponses. Jinn quitta pour de bon les montagnes, descendant les vallées rocheuses jusqu'à une autre destination, un autre chaos, un autre adversaire sans doute... Une vie de solitude et de combat, pour un but destructeur impossible.

Un cauchemar pour Kosaten.

Un idéal pour un monstre.

Entendez vous encore chanter l'espoir dans les montagnes et dans les plaines ? Le chant du mythe lui, s'était finalement bien éteint.

 





Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1469
Yens : 234
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 150
Nombre de topic terminé: 64
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Atome à chair, qu'un seul pas   Dim 15 Avr - 14:56




Atome à chair, qu'un seul pas
FEAT. Zayro Jinn
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Mon chant était plus mécanique qu'autre chose, il sortait presque indépendamment de ma volonté. Il avait peut-être un message à faire passer, il avait peut-être quelque chose à rappeler à Zayro Jinn. Je ne connaissais pas son objectif mais ce dont j'étais certain était qu'il ne convergeait pas avec le mien. Mais quel était mon objectif dans l'état actuel des choses ? Ne pas mourir sans doute... Ne pas mourir avant d'avoir revu Tenma, ne pas mourir pour protéger la plaine, ne pas mourir et laisser Frisk et Harall seules. Ne pas mourir, pas maintenant.

Plus le chant s'écoule plus des pas s'approchent et l'échéance approche bien vite sous la forme d'une puissante paume détruisant purement et simplement ma gorge. Ce fût un semblant de coup fatal me faisant presque sombrer dans l'inconscience. Seule la couleur du ciel perdurait telle une image rémanente dans mon champ de vision alors que le fond de mon esprit entendait, lui, toujours le chant du mythe, continuant sa route dans le lointain de la réalité à laquelle je peinais à appartenir en cet instant.
"Etrange adversaire", "Poids", "Regard", "Faiblesse", "Echec"... "Rêves". Une bouillie indistincte de mots que je ne comprenais que difficilement émanant de mon bourreau... Seul le dernier résonna en moi avant que je ne finisse par fermer les yeux, meurtri et inconscient.

De longues heures passèrent durant lesquelles je pus sentir lentement la vie me quitter. J'allais mourir une nouvelle fois... J'allais revivre l'horreur de "l'autre côté" et je ne pouvais rien y faire. Pourtant...

N-Natsume ?! Oh mon dieu mais qu'est-ce qui t'est arrivé ?!

Inconscient, Natsume fût finalement découvert par Yuuki, disciple d'Aeleus, tous deux alertés par le bruit de la compression atomique de Zayro Jinn. Ils étaient arrivés plusieurs heures après la bataille, le camp d'entraînement Minshujin étant relativement loin de l'emplacement du combat. Si le premier réflexe de l'épéiste débutant fût d'essayer de soulever le Gardien de la Plaine, il se rendit bien vite compte que l'état de ses os ne permettait même pas de bouger quoique ce soit de ce qui ressemblait à un pantin désarticulé à qui il manquait un bras.

Oh merde... Oh merde ! Aeleus ! Venez vite ! Il faut appeler des mages blancs ! C'est Natsume !

HAAAAAAAAAA ?!

La puissante voix du coach résonna lorsqu'il arriva en découvrant ce qui restait de son second élève. Le colosse Minshujin fût pris d'une expression de panique, posant sa main sur la tête.

HAAAAAAAAAAA ! JE VAIS CHERCHER LES MEILLEURS SOIGNEURS DU CAMP ! NE BOUGE PAS DE LA ET SURVEILLE LES ALENTOURS YUUKI !

Aeleus fonça le plus vite qu'il pouvait avant de revenir une bonne heure plus tard accompagné de plusieurs mages blancs, tous horrifiés par la vision de l'un des élus les plus reconnus de la nation du serpent dans un tel état. Il se mirent rapidement à exercer des sorts de soin tandis que l'un d'eux préparait de quoi transporter le blessé sans risque.
La magie blanche des soigneurs était puissante mais remettre les os en ordre dans le corps était une chose ardue vu l'état misérable de la chose. Il se contentèrent de réorganiser les morceaux avant de ramener le semi-cadavre au camp.

Les soins nécessaires à la guérison complète durèrent un mois entier. Un mois entier durant lequel l'androgyne se trouvait à la frontière entre vie et mort. Son corps mutilé, brûlé et brisé fût miraculeusement sauvé après des soins intensifs pratiqués avec précision sur chaque partie de son corps avec minutie...

Un mois d'inconscience... Je me réveillai d'un mois d'inconscience. J'avais mal partout. Mon corps entier me faisait souffrir, en particulier ma gorge de par laquelle ma respiration se faisait difficile. J'étais presque entièrement recouvert de bandages... Où étais-je ? C'était... la chambre d'Aeleus ? Ma tête... J'avais faim... et mal. Finalement, quelqu'un entra dans la pièce et il s'agissait bien du colosse qui, pour une fois, avait pris une voix calme pour en pas me brusquer.

Ha... Les médecins avaient prévenus que tu te réveillerais. Evite de bouger pour le moment, il va te falloir des semaines pour que tu puisse te lever. Evite aussi de parler, ta gorge n'a pas été complètement soignée et à moins d'un moyen de l'écarter de l'intérieur, elle prendra des mois à cicatriser.

Quelque chose pour... l'écarter de l'intérieur ? J'avais bien une idée mais mon écharpe ne répondait pas pour le moment, je n'avais aucune réserve énergétique. Finalement, je tournai la tête à droite, constatant l'horrible fait suivant : Mon bras n'était plus là. J'écarquillai les yeux, prêt à céder violemment à la panique. Non ! Mon bras ! J'essayais de le bouger comme s'il allait réapparaître d'un coup mais rien. Ma respiration accélérait et le sang monta à ma gorge avant que j'en régurgite un peu.

HAAAAAAA- Ahem... Calme-toi. Plus tu vas bouger, plus ton état va empirer.

Mais... Comment ne pouvais-je pas paniquer ?! Mon bras ! J'avais perdu mon bras ! Celui avec lequel je devais me battre pour ma vie ! Mon bras ! MON BRAS ! J'avais envie de hurler mais je ne pouvais pas, mes yeux s'embuaient de larmes mais ma gorge ne pouvait pas résonner. Au secours... Au secours ! AU SECOURS ! MON BRAS ! MA VOIX ! AAAAAAAAH !!!

*SLAP*

J'étais à la limite de la convulsion quand la puissant main de... Yuuki vint s'abattre sur mon visage.

Tu te calme et tu mange. Tu crois que je vais laisser ma proie finir dans un état pareil ?

Annonça-t-il avant de m'enfoncer une cuillère de bouillon dans la bouche. Des larmes se mirent à couler sur mes joues alors que je mangeais ce plat chaud avec amertume... Cela eut le mérite de me rendre un peu d'énergie et je pus enfin bouger mon écharpe.

On a contacté Harall pour la prévenir de ton état. Repose-toi pour l'instant...

Je me mis à fixer le plafond, sentant un peu d'énergie me revenir. Il me fallut rester quelques jours alité sans bouger... Puis je pus m'asseoir et enfin faire ce que je voulais de mon écharpe. Je commençai par me créer un nouveau bras droit en tissu... Il ne ressentait plus rien, ce n'était qu'à peine humain mais au moins... je pouvais bouger. De gestes maladroits, je créai un petit tube en tissu que je fis s'installer dans ma gorge, l'écartant de force dans une douleur abominable. Tant que je me remis à cracher du sang... Mais une fois que ce fût fini...

Ah... A, E, I, O, U... Y-

Je me remis à expulser des hémoglobines par la bouche... Il me fallait encore des semaines pour ne serait-ce que penser à pouvoir me lever...

Zayro Jinn... était terrifiant.


©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Atome à chair, qu'un seul pas   

Revenir en haut Aller en bas
Atome à chair, qu'un seul pas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Montagnes-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.