Partagez | .
Mission Korofuji
Messages : 249
Yens : 1604
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 52
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Mizoku Sowano ☯ Diplomate ☯

-



MessageSujet: Re: Mission Korofuji   Sam 31 Mar - 20:06

- Mission Korofuji -

Heureusement, les gardes ne semblaient pas corrompus comme le pensait le Sowano au départ. Les armes furent amenées et déposés pour être examinées un peu plus tard. Il laissa malgré tous ces clones rôdés dans le village sous forme animal pour surveiller toute activité suspecte. Le clone qui accompagnait Jay avait suivi la scène depuis le début et cela rassurait le vieillard que le chef était à l’écoute. Une fois que Jay fut amené par les gardes vers la demeure d’Ooroki, le clone rat disparu une fois qu’il ne restait personne dans les alentours.

Quelques minutes plus tard, des gardes vinrent à la rencontre sur vieillard perdu dans ses pensées, le regard toujours larmoyant et complètement désespéré de ce qui advenait de son petit-fils. Il leva les yeux vers les deux hommes. Il ne devait pas leur montrer qu’il savait qu’on venait le chercher pour l’accompagner à la demeure d’Ooroki. L’interrogation se lisait parfaitement dans son regard brumeux.

- Comment va Jay? Écouter! Il n’a rien fait, j’en suis sûr… je…

- Doucement Oji-san, notre chef est venu le rencontrer et il a écouté son histoire. Il se porte garant de votre protection. Veuillez nous suivre, nous allons vous escorter jusqu’à sa demeure.

Il ne pouvait pas y croire. Il restait encore quelqu’un de censé dans cette ville! Les yeux grands et brillants de reconnaissantes, le Sowano se retint pour ne pas tomber à genou et les remercier. Il suivi les deux gardes jusqu’à la demeure d’Ooroki.

« Nous allons enfin nous rencontrer en face Ooroki-san… »


Le temps pour les gardes de retrouver Mizoku, Jay fut accompagné jusqu’à la demeure d’Ooroki. Il fut installé confortablement et un médecin vint pour nettoyer convenablement sa blessure, enlever le morceau d’épée qui était encore planté dans son ventre, désinfecter, recoudre la plaie et panser la blessure. Le mage de Minshu était reconnaissant qu’on l’ait à nouveau soigné.

- Mer…merci. Bredouilla-t-il au médecin qui le laissa seul pour se reposer.

Quelques minutes plus tard, Mizoku arriva dans la maison d’Ooroki. Quand il aperçut son petit-fils sain et sauf il se jeta dans ses bras en criant son nom. Jay, surpris, grogna un peu de douleur et il chuchota de mécontentement à l’oreille de l’assassin :

- Mais qu’est-ce que tu fous là! Éloigne-toi!

- Chut, continu de jouer le jeu! Nous devons maintenant obtenir des réponses. Avant de s’éloigner il dit : Tu t’es bien débrouiller, beau travail.

Il s’éloigna ensuite de son petit-fils, les yeux larmoyants de soulagement, il les sécha du revers de la main. Quand il aperçut le chef Ooroki et qu’il sentit l’énergie qui se dégageait de ce personnage, Mizoku ne put s’empêcher d’être surpris. Ce qu’on racontait sur lui n’était pas des légendes, il était vraisemblablement puissant. Difficile à dire ce que voulait en tirer Furimaki de cette personne.

Le vieillard se pencha devant Ooroki en signe de remerciement pour avoir sauvé son fils.

- Merci pour tout Ooroki-sama! Sans vous, je ne sais pas ce que serait devenu mon petit-fils. Vous l’avez sauvé! Je vous en remercie du fond du cœur! Merci pour tout!

- Redresse toi Oji-san… ces manières sont dépassés de nos jours…
Dit Jay, gêné.

Mizoku se redressa et se frotta le cuir chevelu en souriant. Il s’installa à côté de Jay sur le divan et il accepta la tasse de thé qu’on lui tendait. Il en but une longue gorgée qui lui fit le plus grand bien.

- Que va-t-il se passer maintenant? Je veux dire… votre festival semblait important aux yeux de tout le monde et avec ce malheureux événement. Allez-vous poursuivre les festivités?

- Et pour l’assassin! Et celui qui m’a fait ça … Je suis persuadé que c’est la même personne qui a commis le meurtre!

- Du calme Jay… Une chose à la fois…

- Je suis persuadé que la victime a été tuée uniquement pour qu’on m’accuse de meurtre! Il faut trouver ce gars a qui j’ai brisé un bras… il parlait de sacrifice et il voulait sans aucun me tuer et pour se faire il a sacrifié quelqu’un pour me faire porter le blâme!

- Jay! Excusez le Ooroki-sama … il est persuadé qu’on lui veuille du mal … après tout, après ce qui s’est passé dans les dernières heures. J’espère seulement que le vrai meurtrier dans cette histoire soit retrouvé et jugé pour ce qu’il a commis.

Derrière leur masque de mensonge, les deux assassins jouaient leur carte pour soutirer des informations. Un moment viendrait où ce masque tomberait et où les véritables assassins montreraient leur véritable visage, mais pour le moment il fallait encore jouer le jeu du grand-père et du petit-fils.

Infos:
 
Mizoku Sowano

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 82
Yens : 0
Date d'inscription : 11/05/2017
avatar
PNJ Rinkyu Non-validé

-



MessageSujet: Re: Mission Korofuji   Lun 2 Avr - 21:21

Mission Korofuji
- うちはマダラ -




Talentueux, était le mot qui aurait correspondu au duo d’assassins. En toute circonstance, qu’importe la situation dans laquelle ils étaient, « grand-père », « petit-fils » étaient toujours présents. On se demanderait même presque, si cela n’était pas un sentiment implicite qui était présent bien avant la mission à Kurufuji… Quoi qu’il en soit, tout le monde goba l’histoire, même l’élu sans marques bien évidemment. Assis sur sa chaise en tissu précieux, il avait sur sa table une sorte de liqueur avec deux coupes. Jay ne pouvant pas boire à cause de son état actuel, la deuxième coupe aurait donc été pour le Shinobi.

Le regard chargé d’une expérience combative, le musclé était un homme souriant, qui ne pouvait qu’être attendrit par la scène première montée par Mizoku. Devant ses chaleureux remerciements, Ooroki fut légèrement gêné, bien qu’il arrive tout de même à bien le dissimuler.

Ooroki Shibashi :Ce n’est rien, ce n’est rien Oji-san… C’est presque toujours la même histoire dans ce village où les nouveaux visiteurs sont trouvés suspects à cause d’une faute particulière. Généralement, soit ils sont chassés, soit ils sont abattus et leurs cadavres sont envoyés chez le «garde-corps» de Kurufuji…

Par la suite, a été soulevée la question qui portait sur l’évènement en lui-même. Si le dirigeant de la cérémonie demeurait ici, alors qu’adviendrait-il de cette dernière ? De plus, pas mal de mouvements ont été observés dans le village. Il se leva doucement, le sourire affiché à son visage avant de vider sa coupe pour dire :

Ooroki Shibashi :Vous n’êtes en rien une gêne pour l’évènement. Je m’inquiète surtout pour vous. Si ce que vous dîtes est vrai, une personne là dehors essaie de vous abattre. Il serait plus judicieux pour vous de demeurer ici, sous la protection des gardes. Ces derniers observeront et attaqueront quiconque s’approchera de vous.

Il reprit un air subitement sérieux avant de dire :

Ooroki Shibashi :Bon, je dois y aller, malheureusement. Vous pouvez rester ici ou bien vous en aller. De mon côté, je dois diriger la cérémonie. Mais concernant l’assassin dont vous parlez, la personne à qui vous avez brisé un bras, il sera arrêté, mais pour l’heure, nous ne pouvons pas interrompre le déroulement d’un évènement aussi important.

Déposant donc sa coupe, il se tourna pour aller ouvrir une armoire longue et large qui était au fond de la pièce. Ouvrant les battants du meuble, il extirpa une lame large et lourde de son sommeil. Juste quand il la portait, les veines parcouraient sa main, comme si l’épée transmettait sa force à son maître. S’agissait-il de l’épée qui avait terrassé la bête ? Si même cela avait été le cas, à vue d’œil, cela n’aurait pas été très étonnant. Une fois qu’il l’accrocha à son dos, ses pas devinrent soudainement plus lourd, mais n’influençait en rien sa posture initiale.

Ooroki Shibashi :Je demanderais aux gardes de garder l’œil ouvert et de maintenir une inspection continuelle sur l’ensemble des évènements. Ainsi donc, si quelque chose de suspect venait à se produire, nous l’arrêterons au plus vite.

Suite à ces mots, le guerrier fit volte-face pour s’en aller une fois encore dans le lointain. Il était difficile de dire si le géant était sérieux ou pas, mais tout semblait être sincère en lui. Si toutefois une dernière question voulait être posée juste avant qu’il ne parte, le moment était bien évidemment opportun. Parce qu’après, aucune interaction n’aurait pu avoir lieu, avant la fin de la cérémonie.

D’un autre côté, alors même que tout semblait avoir été apaisé, alors que l’atmosphère était calme… voire même trop calme… Un clone de Mizoku disparut soudainement, sans laisser de trace. Il semblait avoir été détruit sans percevoir l’origine même de l’attaque. Nul doute que l’ombre de la mort personnifiée avait refait son apparition.

???: Tcht… Apparemment ce n’était pas le bon… Il est bien plus fourbe que je ne le pensais ce vieil homme… annonçait un homme dans l’ombre, qui tenait dans sa main une épée ensanglantée. Il avait soif de meurtre, de corps, de tuerie. Et en ce moment-là, sa cible était introuvable. Mais ça n’aurait été plus qu’une question de temps.


Infos supplémentaires:
 

Objectifs:
 

©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 249
Yens : 1604
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 52
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Mizoku Sowano ☯ Diplomate ☯

-



MessageSujet: Re: Mission Korofuji   Mer 4 Avr - 22:59

- Mission Korofuji -

Ooroki accepta les excuses de Mizoku et lui expliqua que les événements suspects étaient monnaies courantes dans ce village où la plupart des visiteurs étaient accusés d’acte criminel et exécuter ou renvoyer du village. À ces paroles, le duo s’observa un instant en venant à a même conclusion : Ooroki n’était point perturber par ce genre d’événement et il était sans aucun doute complice de ces meurtres. Il n’exécutait pas en personne les « victimes » mais il ne cherchait pas davantage à faire enquête sur ces accusations que recevaient sans cesses les voyageurs. Mizoku ne put s’empêcher de poser cette question :

-Vous ne trouvez pas cela étrange justement que tous les visiteurs soient accuser comme nous l'avons été? Avez-vous déjà enquêté sur ces accusations qui justement arrivent trop souvent au visiteur? C'est plutôt étrange et cela n'est surement pas une coïncidence...

- Ces choses-là ne sont pas de mon ressors. Je m'occupe du bon fonctionnement du village, et j'ai créé une branche de gardes qui se charge de travailler main dans la main avec la communauté. Si une personne est accusée de meurtre, c'est qu'elle n'a pas eu les bons signes dès le départ. Il est donc à ce moment-là, impossible de lui faire confiance. Vous n'avez pas eu de problème Oji-san, alors que vous êtes également de passage à Korofuji. En somme, je ne peux pas me permettre de penser que quelque chose cloche sur si peu de données et une intuition abstraite. Mais si vous décidez de rester longtemps dans le village, je pourrais envisager de vous laisser vous occuper de cela si vous voulez...


Il souria un peu, avant d'ajouter

-Passez un agréable séjour dans ce village, voyageurs...

Puis, il quitta sa demeure après avoir empoigner sa puissante épée qui ne laissait pas de marbre les deux voyageurs. Elle dégageait une forte énergie et elle semblait même vivante. Les deux assassins s’observèrent un instant et remercièrent une dernière fois Ooroki pour son hospitalisation. Une fois qu’ils furent seuls, Mizoku se retourna vers Jay, plus sérieux que jamais.

- Viens-t-il tout juste de nous donner l’autorisation d’intervenir? Demanda Jay, confus.

- J’en ai bien l’impression, mais je ne compte pas régler cette affaire seule … Ooroki ne pourra pas se défaire de ses responsabilités quand son peuple prendra conscience de ce qui se passe vraiment.

Peu de temps après, le Sowano ressentit qu’un de ses clones avaient été détruits. Les autres avaient aussi ressenti la menace, mais ils ne pouvaient pas déterminer d’où elle venait. Les trois clones restants portèrent une attention plus particulière aux ombres des ruelles et ils surveillèrent plus étroitement leurs angles morts.

- L’assassin commence à s’impatienter. Il a commencé à détruire mes clones dans le but de me tuer pour le sacrifice. Nous allons le faire sortir de sa cachette … te sens-tu assez en forme pour me suivre Jay?

- Tch! Si tu crois que cette blessure m’empêchera de te suivre, tu te trompes!

Il se remit sur pied malgré quelques pas chancelant, Jay repris de l’aplomb et ce grâce au soin prodigué par les médecins d’Ooroki. Plus que déterminé à en finir avec cette mission, le duo d’assassin prit le chemin des rues de la ville pour se diriger vers le lieu des festivités. Il resterait à bonne distance de ceux-ci pour ne pas risquer de blesser l’un d’entre eux si l’assassin venait à se pointer.

- Tu te souviens du plan. Chuchota-t-il à Jay.

- Ne t’inquiète pas … il va regretter de s’en être pris à nous.

C’était le moment de mettre le plan à exécution. Il ne manquait plus que l’assassin se pointe devant eux.

Contextuel:
 

Infos:
 
Mizoku Sowano

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 82
Yens : 0
Date d'inscription : 11/05/2017
avatar
PNJ Rinkyu Non-validé

-



MessageSujet: Re: Mission Korofuji   Dim 8 Avr - 2:26

Mission Korofuji
- うちはマダラ -




La cérémonie commençait déjà, et les chants étaient au rendez-vous. Si les villageois s’étaient réunis autour du lac maudit, deux parties semblaient totalement dépourvues de présence. Ces deux zones, étaient contrairement au reste recouvertes de sortes de ponts en bois brisés, qui conduisaient tous deux vers une zone profonde du lac. Sur l’estrade qui était la moins large, se dressait le chef du village, et sur la plus large, il n’y avait encore personne, pour le moment. Mais aucun doute qu’un deuxième acteur allait participer à cet évènement, et allait jouer un rôle majeur dans la suite des évènements.

La nouvelle quant à elle s’était déjà rependue. Jay avait été innocenté, bien que la population doute énormément de son innocence. Si la bonté de l’élu sans marques était bien grande, c’était certainement dû au fait qu’il aidait généralement les personnes qui se trouvaient en mauvaise passe, sans raison particulière. Mais dans le cas actuel, certains doutes restaient présents, bien que plus faibles que par le passé.

Le duo, une fois sorti de la demeure de leur hôte, alla vers le lieu de la cérémonie sans pour autant se mêler à la foule. Un acte volontaire, qui visait la protection des innocents qui étaient dans les lieux. Visiblement, ces assassins avaient un plan, qu’ils allaient mettre en application. Il aurait peut-être mieux valu pour eux, que cela marche à la perfection.

En observant dans ce qui était généralement notre angle mort, celui qui était notre angle normal, devenait soudainement un point faible. Comprenant cela, le traqueur assassina deux autres clones, successivement, sans se faire remarquer. Ça ne fut peut-être que par mégarde, que le troisième pu le voir nettoyer sa lame avec un bout de tissu qu’il tenait entre ses lippes couvertes. Totalement vêtu de noir, le traqueur était dépourvu d’un de ses bras, mais décidé à en finir au plus vite. Sa localisation avait donc été trouvée, à ce moment-là, mais pour combien de temps ? Là était la question.


D’un autre côté, une charrette lourde, venait se garer près de vous, transportant un gros bloc quasi-cubique recouvert de plusieurs couches de draps blancs. Cette masse, dégageait une odeur forte et nauséabonde, et allait être utilisée pour l’évènement, à tous les coups. Mais son contenu pourrait surprendre n’importe qui dans ce village. Celui qui transportait le convoi, descendit de la charrette avant de vous fixer tous les deux, semblant attendre une autre personne. De toute évidence, il maintenait la garde, évitant tout intrus à découvrir ce qui se cachait derrière lui.

Le chef quant à lui, ne tarda pas à arriver, commençant la cérémonie avec un discours qui n’avait que bien peu d’importance au moment actuel. Certainement parce que, le traqueur se rapprochait doucement, mais aussi, parce qu’un nouvel élément entrait dans la partie, et allait certainement changer le cours des choses.


Infos supplémentaires:
 

Objectifs:
 

©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 249
Yens : 1604
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 52
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Mizoku Sowano ☯ Diplomate ☯

-



MessageSujet: Re: Mission Korofuji   Mar 10 Avr - 2:22

- Mission Korofuji -

Il ne manquait plus que le tueur manchot apparaisse pour que le duo mette leur plan à exécution, c’est-à-dire le mettre à découvert de tous et l’obliger à avouer ses crimes. Mizoku sentit que deux de ses clones avaient disparus, mais il reçut aussi pour information par le dernier clone la position de l’assassin qui s’avançait dans leur direction. Le clone prit aussitôt en chasse l’assassin sans se faire voir par celui-ci.

Le Sowano pressentait que la mort tenterait d’abattre sa faux sur lui et sur Jay. Alors qu’il se préparait mentalement à ce qui allait suivre, une charrette guidé par un homme vint se positionné à ses côtés. L’homme en descendit et observa froidement les deux voyageurs en attendant quelqu’un. Mizoku trouvait cela louche qu’un chariot vienne se positionné à côté de lui, alors que la cérémonie se préparait non loin. Surtout que l’homme semblait garder le chariot pour dissuader le vieux de voir ce qu’il y avait dans le chariot.

« Qu’est-ce qui peut bien sentir aussi mauvais… ce ne peut pas être des tripes d’animal, nous avons déjà tout amené la veille… cette odeur putride … je pense savoir où j’ai déjà sentie cela… ce ne pourrait quand même pas être… non! »

- Monsieur, j’ai de forte raison de croire que votre chariot transporte des matières organiques plus que douteuses. Si je puis me le permettre, j’aimerais voir le contenu de votre charrette.

- T'es qui toi ? J'te conseille d'aller jouer ailleurs le vieux si tu ne veux pas avoir d'ennuis. Le contenu de ce convoi ne te concerne en rien. Alors dégage sinon je vais devoir employer la manière forte!

Voyant que l’homme ne voulait pas collaborer. Le Sowano jeta un bref coup d’œil à Jay qui compris aussitôt ce qu’il avait à faire. Il créa un courant d’air qui passa sous les tissus pour tenter de les projeter au loin et de divulguer ce que cachait le chariot. Pour empêcher l’homme de bouger, le Sowano, discrètement, avait croisé deux doigts et un clone de boue de forma à moitié, sortant du sol pour attraper les jambes de l’homme et l’empêcher de bouger.

- Je suis désolé de devoir agir de la sorte Monsieur, mais je ne veux pas que d’autre innocent se fasse tuer dans cette ville. Alors Jay?

Le mage de Minshu se rapprocha du chariot pour voir ce que cachait le chariot. Mizoku quant à lui, surveillait toujours attentivement la venue de l’assassin. S’était le moment de régler cette affaire au plus vite, surtout qu’Ooroki était finalement apparu pour faire son discours. Le festival de l’eau commençait et la vérité sera bientôt dévoilée au public.

Contextuel:
 

Infos:
 
Mizoku Sowano

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 82
Yens : 0
Date d'inscription : 11/05/2017
avatar
PNJ Rinkyu Non-validé

-



MessageSujet: Re: Mission Korofuji   Mer 18 Avr - 8:30

Mission Korofuji
- うちはマダラ -




L’atmosphère pesante malgré le ciel dégagé, en s’approchant d’un peu trop près de cette charrette, nous ne pouvions qu’avoir envie de rejeter le petit-déjeuner que l’on avait mangé quelques minutes auparavant. Pour être plus exacte, cette simple charrette donnait l’impression d’être remplie de détritus nauséabonds, dissuadant tout être qui se voulait, normal. Mais ce n’était pas le cas des assassins qui étaient à proximité, pour la simple et bonne raison que, ces derniers étaient là dans l’optique de réaliser une mission particulièrement glauque. Quoi qu’il en soit, dans un élan d’impatience, ils tentèrent le garde une première fois afin d’essayer de voir ce qu’il y avait dans la charrette.

Quand la tentative s’avéra inutile, le vieil homme ainsi que le mage qui l’accompagnait en permanence, décidèrent de procéder autrement que par les méthodes conventionnelles. Attaquant le garde qui devait surveiller la bonne conservation de la marchandise, ils espéraient le mettre hors d’état de nuire afin d’entrevoir le contenu dissimulé. Si donc, Mizoku avait utilisé une technique d’immobilisation à l’encontre du garde, Jay lui, était un élémentariste hors norme, qui utilisait donc la force du vent pour arriver à ses fins.

Le garde dépassé par les évènements, ne put que se laisser tomber par l’intervention du vieil homme. Il allait bien crier à l’aide, quand sa tête heurta une pierre qui le coupa net dans son élan. Au même moment, le vent retira avec grande difficulté une petite partie du drap. La puissance du mage demeurant toujours un peu faible, il lui était incapable de défaire tout ce qui avait été déjà méticuleusement disposé pour recouvrir cela.

Sous cette légère partie soulevée, un coup d’œil furtif aurait permis d’entrevoir – par le plus près du duo – le doigt d’une main tranchée, accrochée à un bloc de chair qui était proche de la décomposition. Au même moment, une hache fendit l’air, essaya de trancher le mage en deux. Fort heureusement, cette dernière le loupa, allant plutôt se planter profondément dans le sol. C’était une attaque à distance, d’une personne qui ne tarda pas de sortir de l’ombre.

Satotsu : Que se passe-t-il ici ? Prononça-t-il d’une voix forte et ténébreuse.

Son gabarit était très large, et au vu du poids de l’arme qu’il avait jeté, il ne devait pas être un adversaire facile à terrasser. Ses pas puissants écrasèrent la terre dépourvue de neige, s’avançant jusqu’à se disposer en face des deux personnes. Une autorité importante le couvrait, celle de l’élu sans marques lui-même.

Etant un intervenant majeur dans la cérémonie de l’eau, sa présence était obligatoire. Sans dire un mot de plus, il jeta un œil sur celui qui était le plus proche de la charrette, essayant de le sonder pour voir s’il avait eu connaissance d’une information qu’il ne devait pas.

Satotsu : Misérables étrangers… vous pensez que c’est en venant sur nos terres, en ayant notre protection que vous pouvez vous permettre de tout faire sens dessus dessous ? Je vous préviens, si vous ne marchez pas selon les règles, vous périrez.

Ses yeux toujours écarquillés par la colère – comme depuis sa première apparition – sa pupille glissa du centre de son œil pour aller confronter le sol, et voir le surveillant qui était sur le sol.

Satotsu : Relève-toi, incapable. Et conduis ceci dans l’aile Ouest. C’est là-bas qu’il doit être gardé. Et que, je ne revois plus ta sale gueule après.

Avec une frayeur notable, le garde se leva avant de prendre le colis pour s’en aller avec. Pendant que cela se passait, le gardeur de morts, observait le duo, sans bouger. Il attendait peut-être que ces derniers s’en aillent, ou même que l’un d’entre eux lui donne sa hache. Mais en tout cas, il semblait décidé à rester sur place.

De l’autre côté, le clone qui observait le traqueur, s’est soudainement vu abattre par ce dernier, qui l’avait repéré quand il le suivait. Maintenant encore, il s’était volatilisé dans la nature, et personne ne savait désormais à quel moment il allait revenir.


Infos supplémentaires:
 

Objectifs:
 

©️MangaMultiverse


Dernière édition par PNJ Rinkyu le Sam 21 Avr - 22:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 249
Yens : 1604
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 52
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Mizoku Sowano ☯ Diplomate ☯

-



MessageSujet: Re: Mission Korofuji   Mer 18 Avr - 19:38

- Mission Korofuji -

Grâce à la méthode radicale du duo, Jay parvint de son côté a apercevoir un doigt humain. Le regard qu’il lança à Mizoku voulu tout dire, mais est-ce que ses parties humains devaient être utilisé pour le festival? Le Sowano en était persuadé. Au même moment, l’homme immobilisé chuta en arrière. Mizoku tenta de le rattraper, mais trop lent sur ce coup, l’homme se cogna la tête fortement sur une pierre. Le vieillard se sentit coupable, il n’avait jamais voulu le blesser. Jay s’était rapprocher pour aider l’homme à se lever, mais avant même qu’il n’eut le temps de se pencher une hache fendit l’air arrêta sa course folle derrière Jay. Le mage de Minshu resta figé un instant, encore sous le choc d’avoir presque été tranché en deux par l’arme blanche. Mizoku se retourna quant à lui pour apercevoir un homme costaud s’approcher, un air sévère sur le visage qui en terroriserait plus d’un.

D’une voix forte il s’écria au duo sur ce qui pouvait se passer ici. Mizoku resta calme tandis que Jay reprenait lentement ses esprits. Le garde quant à lui avait sûrement fait dans son pantalon alors que ses yeux exprimaient la peur. Le Sowano n’eut pas le temps de s’expliquer que le garde des morts repris d’une voix forte. Leurs fautes? Au duo? C’est vrai que plusieurs événements avaient eu lieu dans la ville depuis qu’ils avaient mis le pied dans la cité, mais cela permettrait peut-être au villageois de se réveiller enfin et de voir la vérité en face!

Après avoir ordonné au garde de filer avec la cargaison de cadavre, Satotsu revint au duo en leur jetant un de ses regards. Jay serra les poings, il n’en pouvait plus de voir des individus venir mettre des bâtons dans leur roue. Mizoku se retourna calmement, prit la hache de l’homme planté dans le mur et la lui tandis : la lame vers Mizoku et le manche vers Satotsu. Jay ne comprenait pas trop pourquoi son sauveur était aussi calme. N’était-il pas tanné lui aussi de toujours être dérangé sans la possibilité d’avancer? Le Sowano contrairement à Jay était habitué de faire des missions de toute sorte et jamais une mission ne se passait comme prévue, il fallait toujours se préparé à tout. Cela ferait une bonne expérience pour le mage de Minshu qui en apprendrait beaucoup sur comment agir par la suite.

Une fois l’arme remis au garde, le Sowano expliqua la situation, mais il ne s’attendait pas à ce que cet homme soit aussi compréhensif que les autres. Il devait au moins parler et lui expliquer les raisons qui l’avaient poussé à agir ainsi!

- Vous pensez vraiment que je veux tout gâcher? Depuis le début je veux aider vos citoyens à organiser cette fête, seulement quelqu’un tente de m’assassiner moi et mon petit-fils alors que nous ne sommes ici qu’en voyage. Je commence un peu à paniquer et j’avais la mauvaise impression que cette charrette serait notre dépotoir. J’ai peut-être tort, mais cette charrette remplis de cadavre… elle sera utilisée pour le festival?

Mizoku ne s’attendait pas à une réponse de la part de Satotsu qui l’enverrait sûrement voir ailleurs comme plusieurs autres avant lui. Peu de temps après, Mizoku sentit qu’on avait détruit le dernier clone. Une lueur inquiète illumina son regard. Il connaissait la dernière position de l’assassin, mais impossible de déterminer quand exactement il attaquerait! Le Sowano supposa un instant que l’assassin n’attaquerait pas en présence de Satotsu, à moins que celui-ci soit son complice, mais il ne se souvint pas que l’assassin ait un complice avec lui.

- Je pourrais m’excuser plusieurs fois, mais je ne pense pas que vous les acceptiez. Je pourrais aussi quitter cette ville, mais un innocent de votre ville a été tué et je ne veux pas fuir en voleur tant que le vrai coupable n’a pas été arrêté. Je veux que justice soit faite dans votre ville et je pense que je peux aider à trouver le meurtrier…

- Depuis le début, vous nous voyez d’un mauvais œil, mais vous ne voyez pas que nous tentons seulement de vous aider. Quelqu’un tente de nous assassiner et cette même personne tue un innocent pour nous accuser… Votre chef est le seul à nous faire confiance, vous devriez peut-être faire davantage confiance en son jugement.

Mizoku tourna la tête vers Jay, puis il revint à Satotsu. Impossible de savoir si celui-ci allait mal réagir à la réplique de mage de Minshu. Entretemps, le Sowano restait le plus alerte possible en cas de mouvements étranges. Il fallait absolument trouver le moyen de localiser le meurtrier et sans clone s’était pratiquement impossible.

Contextuel:
 

Demandes:
 
Mizoku Sowano

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 82
Yens : 0
Date d'inscription : 11/05/2017
avatar
PNJ Rinkyu Non-validé

-



MessageSujet: Re: Mission Korofuji   Sam 21 Avr - 20:44

Mission Korofuji
- うちはマダラ -




Dans le fond de son regard, émanait de la haine profonde. Aucun autre sentiment, d’une quelconque autre nature, ne pouvait être attribué à ces yeux injectés de sang, dont les pupilles semblaient trembloter en leur centre. Tandis que le sous fifre s’exécutait, le colosse restait planté dans ses bottes épaisses et lourdes, attendant de voir ce qui allait se passer. Bien évidemment, il reçut dans un premier temps, son arme de la main du mage. Observant donc ce dernier un long moment, comme pour essayer de s’imaginer ce qu’il allait être une fois tranché en plusieurs morceaux, il mut sa main, pour saisir le manche du couteau hachoir.

Pour comprendre la raison pour laquelle ce dernier était tant attaché à cette arme, il fallait rentrer dans son esprit, et visualiser tout le plaisir qu’il tirait dans l’acte de démanteler l’être vivant, la créature divine. Détruire l’assurance dans le regard des hommes, pour la changer en désespoir, avant de leur fendre le crâne, était son travail quotidien, à l’insu du monde entier. Mais entre assassins, son simple regard laissait entrevoir la noirceur de son âme.

Quoi qu’il en soit, il fallut encore que Mizoku vienne faire sa leçon de morale, criant plus fort qu’il ne le devait des informations qui allaient très certainement lui mettre en danger. À l’écoute de ce qu’il avait dit, Satotsu ne sourit pas. Il ne se froissa pas non plus, se contentant juste de fixer avec l’intention la plus meurtrière le Shinobi le plus âgé. Il semblait ne pas comprendre à qui il avait affaire.

Satotsu : Votre âge vous rendrait-il sénile, vieux fou ? À l’instar des yeux des membres de ce village, votre œil n’a jamais croisé le contenu de cette charrette. Vous n’avez pas bougé de votre position et vous énoncez le mot «cadavre » ? De plus, votre folie est bien connue. Vous avez attaqué un membre actif de ce village. Je n’ai certainement pas le droit de vous enfermer quelque part, mais vous devriez vous taire et baisser la tête plus souvent.

Il était certain que la personne la plus susceptible d’avoir vu le contenu de la charrette, était Jay. Dans un élan de folie, Satotsu l’aurait très certainement tranché un bras, avant de l’achever, mais il ne devait pas agir maintenant. Son heure allait venir. Pour le moment, le festival l’attendait. Il écouta les deux interlocuteurs parler avant de poursuivre, toujours avec sa même posture, le bras encore tendu en tenant la manche de son arme.

Satotsu : Le monde s’en fout de votre justice vieillard sénile. Depuis votre arrivée, vous ne semez que la mort et le trouble dans notre paisible village. Et sachant cela, il ne serait pas étonnant qu’on cherche à vous abattre. Cet incapable d’Ooroki n’a pas de rigueur. Il n’est qu’un grand enfant, qui pense que votre salut rehaussera votre image.

Il baissa par la suite les bras avant de reculer d’un pas pour observer tour à tour ses deux interlocuteurs, les pupilles toujours au centre de ses yeux.

Satotsu : Vous devriez disparaître de ces terres. D’une façon ou d’une autre.

Cette parole raisonna telle une menace, qui allait aller à l’encontre de ces misérables. C’est à ce moment exact que le colosse fit volte-face pour s’éloigner peu à peu. Si jamais vous vouliez l’arrêter, ça aurait été le bon moment. Mais gare aux paroles… cela pourraient être vos dernières.


Infos supplémentaires:
 

Objectifs:
 

©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 249
Yens : 1604
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 52
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Mizoku Sowano ☯ Diplomate ☯

-



MessageSujet: Re: Mission Korofuji   Lun 23 Avr - 2:53

- Mission Korofuji -

Mizoku restait calme vis-à-vis de Satotsu qui l’insultait et le menaçait. Il était inutile d’élever le ton avec ce personnage. Il était vrai que le shinobi n’avait pas vu aucun signe de cadavre, mais il avait préféré tenté le tout pour le tout et mentir à l’homme pour voir comment il réagirait. En voyant les répliques de Satotsu ne démentant pas les propos du vieillard, un petit sourire en coin se dessinait dans sa barbe. Avait-il réussi à le démasqué? Il lui était difficile de déterminé qui était réellement ce personnage et quel rôle il jouait exactement dans tout cela, mais il était sûr qu’il n’était pas du côté d’Ooroki.

Avant que l’homme ne se retourne, il referma son piège pour voir comment réagirait Satotsu. Celui-ci éclaterait-il de colère ou bien quitterait-il les lieux? À ce moment-là, Mizoku n’avait toujours pas compris que l’homme devant lui était Satotsu Fuji, la personne que le duo devait assassiner, il était toujours persuader que c’était l’homme qui les traquait depuis le début. Il était au moins sûr d’une chose, il n’y avait pas qu’une seule personne mêlé dans cette affaire de sacrifice.

- C’est vrai, vous avez raison, je n’ai pas vu le contenu de la charrette, mais vous n’avez quand même pas tenté de vous défendre sur son contenu. Je suis pourtant persuadé que Jay a vu ce qui s’y trouvait. Alors Jay, qu’as-tu vu dans la charrette?

- J’ai aperçu un doigt humain dans le tas de draps.

- Hm… un doigt humain, je doute beaucoup que quelqu’un ait perdu un doigt et qu’il est pu se mélanger à tout ce contenu et si c’était bien le cas, que ce soit la première chose que voit Jay c’est une drôle de coïncidence et les probabilités d’apercevoir un doigt humain dans tout ça c’est comme trouvé une aiguille dans une botte de foin. Qu’en penses-tu Jay?

- Je pense qu’il est mêlé à cette histoire … Depuis tout à l’heure il nous menace et souhaite notre mort…

- Beaucoup de personnes nous menace dans cette ville, il ne faudrait pas l’accuser trop vite, mais c’est vrai qu’il est suspect.

Il prit une courte pause, attendant patiemment de voir comment réagirait Satotsu, puis ne pouvant plus supporter les menaces à son encontre, le shinobi plongea son regard sérieux dans les pupilles injectés de sang de l’homme carré :

- Vous devriez cesser d’insulté les voyageurs ainsi… car c’est vous qui finirez par disparaître.
Dit-il d’un ton froid perdant un peu de son calme habituel.

Mizoku était prêt pour un possible affrontement. Il avait sans aucun doute dépassé la limite et les épées auraient bien fini par être tirer à un moment donné. De plus, la dernière position connu de traqueur n’était pas très loin de la leur, le temps commençait à presser.

Contextuel:
 

Mizoku Sowano

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 82
Yens : 0
Date d'inscription : 11/05/2017
avatar
PNJ Rinkyu Non-validé

-



MessageSujet: Re: Mission Korofuji   Mar 24 Avr - 21:22

Mission Korofuji
- うちはマダラ -




Les yeux chargés d’une colère permanente, qu’il dissimulait derrière cette expression inchangée, le coléreux s’arrêta dans ses pas. Aucun doute désormais, les deux personnes qui étaient derrière lui connaissaient parfaitement la situation dans laquelle il était. D’une étrange coïncidence, le protecteur de la charrette précédemment vaincu, revint sur les lieux avec précipitation, interrompant biensur la tension qui était présente. Il semblait être en urgence, et devait livrer un message important. Ce dernier ne tarda pas à se faire entendre.

Garde : M’sieur, c’est bientôt votre tour à la cérémonie. S’écria t-il à l’attention de Satotsu

Ce dernier donc, devait faire face à un choix cornélien. Participer à la cérémonie et laisser ces étrangers partir ou bien, s’en occuper et manquer à son devoir lors de la cérémonie. Sans trop aller de long en large, il s’adressa à l’intervenant, sans laisser percevoir l’ombre d’un quelconque doute ou hésitation :

Satotsu : Occupe-t-en. Bien que tu sois un gros incapable, tu peux au moins faire quelque chose d’aussi simple. Fais savoir aux autres que je ne serais pas présent. Et si tu vois Fuji, demande-lui que son maître l’appelle. Maintenant vas sans te retourner.

L’homme s’exécuta alors, laissant les trois individus présents. Une fois cela fait, le plus meurtrier des trois se retourna pour faire face aux deux assassins, affichant cette fois une expression perverse, avec un sourire tout aussi glauque que sa passion sanglante.

Satotsu : Espèce d’imbéciles… vous aurez vraiment dû la boucler et vous en aller sans chercher à la ramener. Mais vous n’avez pas pu vous en empêcher hein… Bien. Je vais prendre un malin plaisir à vous déchiqueter un à un, pour faire de vous le prochain sacrifice.

Serrant fermement son couteau dans sa main, il se jeta dans un premier temps sur Jay, essayant de l’embrocher d’un coup de couteau vertical descendant. Le coup était lourd, rapide, et surtout létal. Au contact du sol, il aurait certainement brisé ce dernier sans efforts supplémentaires.

Mais en pensant que la situation était déjà critique, le pire restait à venir. Quelque chose, bondissait à une vitesse ahurissante dans la direction de l’actuel trio. Elle était si vive, si précise, si meurtrière qu’on l’aurait senti venir à des kilomètres, pour peu qu’on ait un peu d’expérience. Cette chose esquivait prestement les piliers qu’elle rencontrait sur son passage aérien, faisant preuve de fluidité dans ses mouvements, si bien qu’on aurait cru que rien n’aurait pu l’arrêter. Il fallut quelques secondes encore pour qu’elle se dévoile à tous, dissimulée par la lumière du soleil.

C’était une personne dépourvue d’un bras, totalement recouverte de noir, mais disposant dans son autre main une lame qu’elle serrait de toutes ses forces. À la lumière de ce petit monde, le traqueur venait d’arriver, se jetant bien évidemment sur Mizoku, tout en lançant au préalable une Shuriken sur la cuisse de Jay, au cas où il éviterait l’attaque de Satotsu.

Une fois les deux attaques lancées, les deux adversaires firent un bond en arrière, encerclant ainsi Jay et Mizoku de part et d’autre.

- Maître… que faites-vous ici ?

Satotsu : Sojiro… tu as failli à ta mission. Ils devaient être morts depuis longtemps à présent. Mais qu’importe. Abattons-les tout de suite et finissons-en. On ne peut plus se permettre de remettre à plus tard. Ils en savent trop.


Infos supplémentaires:
 

Objectifs:
 

©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 249
Yens : 1604
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 52
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Mizoku Sowano ☯ Diplomate ☯

-



MessageSujet: Re: Mission Korofuji   Dim 29 Avr - 17:33

- Mission Korofuji -

En restant sur les lieux et en menaçant Satotsu, le duo subissait maintenant ses foudres. La mission d’infiltration était maintenant terminée ou presque. Leurs ennemis savaient maintenant que les deux assassins n’étaient pas que des civils normaux et ils ne les laisseraient plus partir après leurs affronts. Mizoku était prêt à sortir son kunai de sa manche si on tentait de l’attaquer de front. C’était terminé de jouer, il fallait maintenant agir! Et ils devaient le faire vite, car le gardien de la charrette était revenu pour avertir que le sacrifice allait bientôt avoir lieu!

Le Sowano s’attendait à ce que le « boucher » foncerait dans sa direction, mais il préféra s’attaquer au plus faible en fonçant sur Jay. Le vieux aurait bien voulu protéger le mage de Minshu, mais il sentie une autre présence qui fronçait droit sur lui. Il se retourna vers la dite ombre qui filait à toute allure sur lui. Il sortit son kunai et bloqua la lame. Il tenta de le repousser en lui donna un coup de pied dans le ventre.

Au même moment, Jay aperçu la lame fendre l’air dans sa direction. Pour un homme barricadé, le boucher était très rapidement. Malgré la tentative de Jay d’esquiver le coup, il sentit la lame lui frôler l’épaule, la lame le traversant légèrement, mais pas suffisamment pour le blesser gravement. Toute cette agitation ne lui permis pas d’esquiver l’étoile métallique qui vint se planter dans sa cuisse. À cause de l’adrénaline, il ne ressentit pas la douleur du moins jusqu’à ce qu’il ressent un engourdissement l’obligeant à déposer un genou au sol. La force du coup était si puissante qu’elle avait fait fendre le sol.

Après l’assaut de leurs ennemis, le manchot fut surpris de voir que son maître était présent. C’est à ce moment-là que compris le Sowano qu’ils ne traquaient pas la bonne cible depuis le début. Ce Sojiro n’était qu’un sous-fifre et il crut comprendre que le chef de toute cette mascarade était Satotsu, leur proie depuis le début! Alors que leurs deux adversaires étaient occupés à discuter, Mizoku et Jay décidèrent de passé à l’action. C’était fini le temps où les deux assassins jouaient le jeu, il était temps d’en finir avec cette mission et Mizoku n’avait plus l’intention que cette vérité soit cachée. Même si la mission lui dictait de ne pas alerter les civils, il n’avait pas l’intention de laisser cette vérité cachée. Il créa cinq clones de boues qui seraient dispersés dans la foule pour les avertir de la menace.

- Le temps où vous tuiez des innocents dans l’ombre est terminé… Dispersion!

Les clones se dispersèrent pour tenter de rejoindre la foule en pleine festivité. Sachant que les deux tueurs tenteraient de détruire les clones, Mizoku se chargea de Satotsu tandis que Jay, plus faible, s’occupait de Sojiro le manchot.

Mizoku créa un dôme de pierre autour de Satotsu pour l’empêcher de bouger tandis que Jay, connaissant les techniques de Sojiro, utilisa sa magie élémentaire du vent pour créer une bourrasque constante qui ralentirait le meurtrier et empêcherait ses projectiles d’atteindre les clones. Ils espéraient que leurs tentatives de les ralentir marcherait!


- Si les clones parviennent à rejoindre la foule –


Les clones du vieillard se dispersèrent parmi la foule. Ils rejoignirent chacun un lieu surélevé pour être vu et entendu de tout le monde. Il était maintenant temps que toutes ces cachotteries soient mises à découvert et le chef du village devait maintenant agir en tant que chef et protéger ses villageois.

- Villageois et Villageoises de Kurofuji! Veuillez m’excuser de m’imposer dans votre festival, mais je me dois aujourd’hui de vous révéler une dure vérité! Votre festival n’est pas ce qu’il semble être! Des personnes innocentes sont tuées et remises en offrandes aux animaux marins qui vivent dans ce lac! Si vous ne me croyiez pas, il y a une charrette transportant des offrandes à l’aile Ouest. L’un des vôtres a été tué par Satotsu et son acolyte Sojiro pour nous accuser à tort pour que nous soyons injustement punis et exécuté pour être remis en offrande. Si votre chef tient réellement à la vie de ses habitants, qu’il vienne régler de lui-même cette affaire pour que plus personne n’est a succombé au désir pervers de ces deux meurtrier!

C’était dit, la vérité du moins ce qu’il en savait avait été dévoilé au public, mais il était difficile de savoir comment ceux-ci allaient réagir? Allait-il supporter le vieillard dans sa tentative de réveiller le peuple? Ou finirait-il par mourir de la main du peuple qui ne désirerait peut-être pas voir la vérité en face? Les prochaines minutes finiraient par montrer le vrai visage du peuple.

Contextuel:
 

Résumé:
 

Mizoku Sowano

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 82
Yens : 0
Date d'inscription : 11/05/2017
avatar
PNJ Rinkyu Non-validé

-



MessageSujet: Re: Mission Korofuji   Dim 29 Avr - 19:53

Mission Korofuji
- うちはマダラ -




« Cela dépasse l’entendement… Il était donc vrai que le maître avait besoin de moi… O-DAI-KYO !!! »

Un murmure à peine perceptible, émanant des lèvres fines d’un jeune homme annonçait pourtant tant de malheurs, de souffrances et de peines. Tenant d’une main le fer d’une chaîne, et exécutant une position étrange de l’autre, il venait d’enclencher un mécanisme difficilement explicable qui allait mettre en péril la tentative du vieil assassin. Quatre des cinq clones avaient été pris comme dans une faille spatio-temporelle, perdus dans une torsion de la dimension actuelle. Leur esprit étouffé par l’action de l’inconnu, ils se détruisirent soudainement par la suite, sans laisser de traces.

Bien qu’acculé par les attaques diverses et le dôme de pierre de Mizoku, Satotsu fut agréablement surpris de reconnaître ce pouvoir étrange dont il n’avait pas totalement la maîtrise. Un pouvoir unique qui lui faisait également froid dans le dos, tant son usage défiait toutes les lois de la magie et de la logique. Le sombre pouvoir de Fuji. Déformant son visage dans un sourire machiavélique, le boucher s’exprima:

Satotsu : Excellent… Fuji… excellent…

Sojiro lui, demeurait prisonnier de la bourrasque de vent. Mais connaissant lui également la technique de Jay, ce dernier gela le sol à quelques mètres autour de lui, tentant donc d’immobiliser tous ceux qui étaient dans les parages. L’objectif étant bien évidemment de faire bouger le mage assassin pour se libérer de sa prison.

Fuji, deuxième gardien de Satotsu, tenu au sommet d’un toit, était aisément remarquable. Les yeux bandés d’un ruban noir, mais le torse rempli de tatouages, il attaqua sans avertir, avec plus de sauvagerie même, que Sojiro. Le tatouage du dragon présent sur son épaule, prit vie et attaqua – de ses huit mètres de haut et un mètre de large – Jay en tentant de le dévorer d’un coup. Si le dragon ne s’était pas véritablement détaché du torse de Fuji, le corbeau qui était dessiné sur son dos, lui, n’hésita pas une seule seconde à quitter sa chair pour foncer droit sur Mizoku.

L’oiseau avait dix fois la taille d’un volatile ordinaire, et trois fois plus d’yeux également. Son cri inaudible, avait la particularité de créer des tremblements importants sur le corps humain, empêchant l’usage des parties les plus faibles – les doigts, la bouche, et avec plus de difficulté les yeux. Si donc le Mizoku se trouvait dans le champ d’action des ondes de ce volatile, sa précision devrait être réduite, et ses gestes beaucoup plus maladroits.

À lui seul, Fuji avait la capacité de combattre les deux assassins. C’était ça, la force d’un gardien au pouvoir étrange.

« Vous périrez pour avoir fait perdre du temps au maître… »


---

Pendant ce temps de l’autre côté, était venu le moment où il fallait envoyer les offrandes dans l’eau. C’est alors que, le clone, le cinquième, fit son apparition. Le vieil homme, aux yeux de tous, parlait avec la vigueur d’un jouvenceau dans la fleur de l’âge, au gosier digne d’un puissant guerrier. On ne le reconnaissait plus une fois que le masque était tombé, mais le message pourtant demeurait clair : un danger était présent.

Un silence béant s’installa quand il annonça sa nouvelle, et juste après, des murmures se mirent à jaillir dans la plèbe. Le doute s’installait peu à peu, mais comme toujours, le chef des lieux, l’élu sans roi, allait régler le problème.

Souci étant que, l’expression de son visage n’affichait aucune empathie pour qui que ce soit. Ni pour les villageois ni pour le clone qui annonçait ces choses. Tout ce qui venait de dire, n’était que mensonge. Même si Ooroki avait conscience que ce que disait Mizoku était parfaitement vrai, aux yeux des habitants, pour leur survie, et pour des raisons qui ne pouvaient être révélées, il allait devoir régler tout ça par la force, et faire taire le Shinobi à jamais.

Ooroki Shibashi : Comment osez-vous… perturber cette cérémonie ancestrale ?!!! Comment osez-vous profaner ce lieu sacré par votre malheureuse intervention ??!!! Les esprits du lac peuvent nous priver de nos biens par votre faute !!!! J’ai à un moment donné cru en votre bonne foi, mais à présent, je sais que vous n’êtes que des fauteurs de troubles !!! Tout ce que vous dites n’est que mensonge. Tout ce que vous touchez meurt, et vous essayez de nous engloutir dans vos inepties ???!!!!

Le charisme du roi, avait saisi le cœur de la foule. Le doute se dissipait peu à peu et une ferme conviction naissait à nouveau. Loin de la justice à laquelle Mizoku s’attendait, ce n’était que de la fourberie, de la manipulation de masse et de la mesquinerie qu’il reçut en contre partie de sa bonne volonté. Quel était le vrai visage de l’élu sans marques ? Pourquoi n’avait-il pas choisi la voie de la justice ? Où étaient ses principes et sa bonté de cœur ? Tout ça n’avaient-ils jamais existés ? Le doute devait naître dans l’esprit de Mizoku à ce moment-là. Et le temps qu’il ne réalise quoi que ce soit, le clone avait été abattu, par le biais d’une flèche venant d’un garde situé dans son dos.

Garde : NOTRE CHEF A RAISON !!! IL N’EST QU’UN FAUTEUR DE TROUBLE !!!

Un autre suivit :

Gérant : Je n’ai jamais eu confiance en son petit garçon, mais ils étaient finalement de mèche, décevant…

Femme : Le vieil homme m’a posé des questions étranges tout à l’heure, ils devaient chercher comment nous nuire… j’ai été si naïve…

Ooroki Shibashi: N’ayez crainte !!! Nous avons tous été dupés par la présence de leurs faux sourires et de leurs bienséances !!! Mais cette époque est révolue. Nous n’allons plus nous laisser marcher sur les pieds. Finissons la cérémonie, et allons les traquer, jusqu’à leur mort !!! A MORT LES INTRUS !!!

Foule : A MORT LES INTRUS !!! A MORT LES INTRUS !!! A MORT LES INTRUS !!! A MORT LES INTRUS !!!!

Finalement, le paquet fut jeté dans l’eau jusqu’à ses profondeurs, disparaissant ainsi de la vue de la foule. Les cris de la population étaient audibles jusqu’à votre lieu de combat. Et cela annonçait désormais un tournant autre à la situation. Le destin a été totalement modifié, et aucun retour en arrière n’est envisageable, du moins, en apparence…


Infos supplémentaires:
 

Objectifs:
 

©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 249
Yens : 1604
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 52
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Mizoku Sowano ☯ Diplomate ☯

-



MessageSujet: Re: Mission Korofuji   Lun 30 Avr - 0:19

- Mission Korofuji -

Presque l’entièreté de ses clones avaient soudainement disparues grâce à une magie qui surpassait la sienne. Le Sowano ne compris pas aussitôt ce qui se passait, mais il devait rester concentré à garder emprisonner Satotsu. Jay de son côté du esquiver la glace qui se répandait au sol l’obligeant à arrêter de projeter des rafales de vent. Il se rapprocha de Mizoku et leva les yeux vers le ciel où il aperçut l’intru.

- Mizoku, là-haut!

Le Sowano n’était déjà plus concentré. Il prenait conscience de ce qui se passait dans la foulée et maintenant tout le monde voulait leur mort. Ooroki n’était pas le bon samaritain qu’il tentait de montré et cela chamboula le vieillard de voir que toutes ses tentatives étaient vaines et qu’il risquait maintenant d’échouer la mission.

Jay de son côté utilisa sa magie élémentaire de base pour projeter des boules d’énergie magique pour tenter de faire dévier de sa trajectoire le dragon qui fonçait vers lui. En vain, il utilisa une bourrasque de vent pour se projeter dans les airs et retomber lourdement sur le sol un peu plus loin. Il était étonné par les techniques que possédait le nouvel adversaire. Il lança ensuite une salve de boule d’énergie vers Sojiro pour l’empêcher de contre attaqué. Il jeta un bref coup d’œil à Mizoku qui ne réagissait pas à l’attaque qui fonçait vers lui.

- MIZOKU! Cria-t-il.

Le Sowano revint à lui, mais les cris de l’oiseau tatoué le perturbèrent l’empêchant de bouger au bon moment. Il fut frappé par le dit volatile avec suffisamment de force pour le faire tomber et se frapper la tête assez lourdement pour le rendre momentanément inconscient. Son dôme de pierre se brisa en mille morceaux.

Jay sera les dents, il connaissait les règlements de l’organisation dans ces moments. La mission avant tout. Ne se focalisant plus pour aider le Sowano, il créa plusieurs orbes magiques en quantité phénoménale, beaucoup trop pour l’énergie qu’il pouvait dépenser, et il les projeta dans tous les sens pour frapper le trio ennemi. Épuisé, il déposa un genou au sol en constatant les dégâts qu’il avait créé dans la zone.

« Tu as été trop gentil jusqu’à maintenant… ce peuple est corrompu par leur chef, ça ne vaut pas la peine de dépensé ton énergie pour les sauver. »

« Ils doivent la vérité en face … je ne peux pas les laisser continuer leur massacre. Ils doivent être punis pour leur acte et les citoyens n’auront d’autre choix que de voir la vérité en face. »

« Il est trop tard maintenant … tu es faible à l’heure actuelle, tu n’auras pas le choix que d’utiliser ma puissance. »

« Si seulement je pouvais … »
Puis il se tut.

Quand le Sowano revint à lui, son œil droit avait changé de couleur et sa pupille avait changé de forme pour prendre l’apparence d’un sceau. Une aura différente se dégageait du vieillard qui se releva difficilement. Le Sowano diplomate avait laissé sa place à l’être diabolique qui vivait en lui. Il jeta un coup d’œil rapidement à tous ses adversaires présents. Il déposa ensuite un regard froid vers Jay.

- Tu aurais dût garder ton énergie … maintenant aide moi à partir d’ici!

Même sa voix avait changé pour devenir plus grave et froide. Ne comprenant pas trop se qui venait de se passé, le mage de Minshu préféra obéir. Avec le soutien magique de Mizoku, il créa une bourrasque de poussière grâce à sa magie du vent pour leur permettre de fuir la ruelle. Mizoku le tira avec lui pour rejoindre la foule qui désirait leurs morts. Il avait l’intention de les affronter de face.


- Si Mizoku et Jay arrivent à rejoindre la foule et Ooroki. –


Le duo assassin parvint à rejoindre les festivités. Ils prirent position tout près de l’endroit où le paquet contenant les corps humains avait été jeté à l’eau. Ils s’attendaient évidemment à subir les foudres du peuple et les attaques des gardes. Pour ce faire, Jay créa une colonne de vent autour d’eux pour créer un écran qui les protégeraient des projectiles ennemis. Pour que le mage de Minshu puisse maintenir la protection, le Sowano avait déposé sa main sur son épaule pour lui donner de son énergie. D’une voix froide, il retenta pour une dernière fois à raisonné le peuple. Entre temps, il créa des clones qui sautèrent à l’eau pour aller récupérer des preuves.

- Vous êtes tous une bande de faible ignorant qui ne prenne même pas la peine de réfléchir par eux-mêmes! Vous n’êtes que des êtres soumis à votre chef corrompu qui vous cache la vérité! Vous ne vous êtes jamais poser la question du pourquoi tous les visiteurs étaient soudainement accusés et tuer! Vous ne vous êtes même pas poser la question du pourquoi votre chef n’est pas venu voir la dépouille de votre ami! Il n’a même pas fait une enquête, à croire qu’il ne se soucie pas de son peuple, mais de sa petite personne! En tant que vrai chef, il devrait se déplacé quand il y a des meurtres, mais il préfère faire la fête et laisser des hommes occasionnés des meurtres. Vous avez le sang de plein d’innocent sur les mains, vous ne valez pas mieux que ses meurtriers qui rôdent dans la ville à ce moment même. Vous devriez être à la place de ses innocents qui sont aujourd’hui dans le fin fond de se lac!


- Je crois que tu y vas un peu fort. Chuchota Jay à Mizoku.

- Non … ils sont juste faibles et ignorants … ils méritent de se faire parler sur ce ton.

Jay préféra se taire alors que le Sowano observait au travers du voile de vent les villageois qui lui crachaient du venin. Mizoku n’avait plus de pitié pour ces êtres aveugles. S’ils ne voulaient pas entendre raison, cela ne dérangeait pas au vieillard de tous les tuer jusqu’au dernier. Leur ignorance leur aura coûté la vie.

Contextuel:
 

Résumé:
 

Mizoku Sowano

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 82
Yens : 0
Date d'inscription : 11/05/2017
avatar
PNJ Rinkyu Non-validé

-



MessageSujet: Re: Mission Korofuji   Dim 10 Juin - 22:26

Mission Korofuji
- うちはマダラ -




La voix de la sagesse, aussi forte aurait-elle été, n’allait en aucun cas parvenir aux oreilles du peuple inconscient de la situation dans laquelle il était. Qu’il ait été chargé de colère, ou encore de raison, le message que passait le vieillard n’avait pour seul effet que d’attiser la colère de ses auditeurs. Le peuple noyé dans le piège de la confiance, semblait totalement croire à ce que leur sauveur leur disait. Qui étaient les deux misérables qui venaient insulter leur héros, le sauveur de leurs terres ? Comment osaient-ils revenir encore et encore malgré les attaques qu’ils avaient reçues ? Qu’importe désormais, ils devaient mourir, tous les deux. Le peuple en était convaincu. Et la colère qui se lisait sur leurs visages témoignaient plus que de mots, le mépris que la population nourrissait pour le duo d’assassins.

- Menteur !!! Cracha l’un
- Assassin !!! Cracha l’autre
- Tuons-les !!! Cracha un troisième
Ooroki Shibashi: Abattez-les !!! S’écria l’élu sans marques.

Sans même se demander si le plus âgé du duo pouvait avoir raison, ou encore même, sans craindre la puissance de frappe du duo d’assassins, les villageois s’armèrent de pierres, pour attaquer sans retenue et de toute la force que pouvaient leur confier leurs bras les ennemis publics du moment.

Les ennemis les plus dangereux, notamment le boucher lui-même ainsi que les deux autres associés, avaient pris un peu de recul, attendant le moment le plus adéquat pour attaquer le duo. Maintenant, ces derniers n’avaient plus aucune échappatoire. Toutefois, ils devaient se sortir de là rapidement, de peur tout au moins d’y laisser leur vie. La volonté de sauver ce peuple endormi, était-elle plus grande encore que la valeur que le duo accordait à sa vie ? Le moment était venu pour eux de décider quoi faire. Et la moindre hésitation, aurait conduit à une mort certaine et désastreuse. Leur destin était donc entre les mains du Mizoku ténébreux, si tant était que ce dernier puisse se calmer et faire preuve de bon sens.


Infos supplémentaires:
 

Objectifs:
 

©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 249
Yens : 1604
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 52
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Mizoku Sowano ☯ Diplomate ☯

-



MessageSujet: Re: Mission Korofuji   Dim 17 Juin - 16:16

- Mission Korofuji -

Les insultes et les paroles sèches du vieillard n’eurent pas l’effet escompté. Les villageois devinrent plus en colère tandis que le chef de la cité ordonna qu’on les exécute. Les pierres lancées sur eux furent dévié par le dôme de vent crée par Jay. Mizoku serra les poings, en colère autant d’avoir échoué sa mission que de voir ce peuple complètement aveugle et soumis à leur chef. Il ne fallait pas oublier que le bon Mizoku avait laissé place à son double maléfique et qu’il n’y avait que très peu de jugement dans ses actes.

- Bande d’imbécile … qu’ils vivent dans leur ignorance, un jour ils périront tous d’avoir été aveugle. Dit-il entre ses dents.

- Maître … nous devrions partir avant que la barrière ne cède.


- Oui, partons … mais avant ça …

Mizoku fit dégager une quantité de chakra de son corps, projetant la barrière de vent vers l’avant et amenant dans sa trajectoire les pierres jetées par les villageois. Ainsi, les villageois reçurent une pluie de projectile sur eux. Œil pour œil, dent pour dent. Ils méritaient de se faire lapidé comme ils avaient tenté de lapidé celui qui avait voulu leur faire ouvrir les yeux.

Jay intervint pour empêcher un massacre de la part de Mizoku qui pourrait très bien éliminer chaque villageois, mais Jay le ramena à un semblant de raison.

- Inutile de perdre plus de temps maître … nous devons quitter la ville.

Sans attendre plus longtemps, Mizoku et Jay prirent la fuite en direction des ruelles. Pour empêcher que les villageois ne les attaquent, Mizoku fit jaillir de terre des pics de pierre dissuadent les villageois de les attaquer sans quoi ils se feraient empaler. Le Sowano maléfique n’avait plus aucune pitié pour ces villageois. Si ce n’était pas de l’intervention de Jay, il les aurait tous tuer un par un pour leur ignorance. La rage l’animait.

- Nous devons nous méfier des assassins qui nous ont attaqués.

- Je sais, qu’ils essaient de nous tuer pour voir.

En disant cela, il fit jaillir une pointe de pierre plus volumineuse qui traversa une maison derrière eux, bloquant l’accès à la route qu’ils avaient pris. Les deux assassins d’Akaharu prirent alors le chemin qui les mènerait vers la sortie de la ville et si les assassins tentaient de les attaquer, Mizoku ne se gênerait pas pour utiliser la puissance de la terre pour les réduire en poussière.

La mission était un échec. Alors qu’elle avait bien débuté, les événements se succédant trop rapidement avaient mené le duo à prendre des décisions trop rapidement ce qui les mirent en échec. Ils ne parvinrent par à tuer les assassins, ni à capturer le chef de la ville pour le compte de l’organisation. Qu’allait-il advenir d’eux maintenant qu’ils auraient sûrement le chef de l’organisation secrète sur le dos?

Contextuel:
 

Résumé:
 

Mizoku Sowano

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Mission Korofuji   

Revenir en haut Aller en bas
Mission Korofuji
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Royaume de Fuyu :: Fjord enneigé-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.