Partagez | .
Découverte d'un nouveau monde
Messages : 70
Yens : 190
Date d'inscription : 08/06/2018

Progression
Niveau: 5
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Nori ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Découverte d'un nouveau monde   Ven 15 Juin - 23:53

Spoiler:
 
Mon bref passage dans la vieille cabane n’avait rien donné… L’endroit était vide, probablement abandonné depuis quelque temps déjà, vu toute la poussière qui s’était accumulée dans ce bazar sans nom. J’avais frappé une fois, deux fois, plusieurs fois à la porte, je m’étais même fait vachement mal, mais ça, on ne le répétera pas… Pourtant, personne ne s’était bougé pour venir m’ouvrir. Rongée par la curiosité, et aussi soucieuse d’engueuler le proprio du coin si celui-ci était présent, j’avais alors décidé de pénétrer dans la maison. Fort heureusement, et peut-être assez étrangement, je n’avais eu aucune difficulté à ouvrir le battant en bois qui me séparait de l’intérieur. Mais le constat avait été assez rapide : personne ! Pas même un rat crevé… Et évidemment, comme le sort aimait s’acharnait sur moi, je n’avais trouvé là aucun document fournissant des informations sur ma localisation. À croire que quelqu’un, perché quelques milliards de kilomètres plus haut, s’amusait à me voir patauger dans ce vaste marais boueux qu’était l’inconnu… Dépitée, je m’étais vite fait éclipsée, reprenant la route.

Me voici donc une fois encore sur ce chemin de cailloux et de poussière, assez similaire aux paysages rocailleux que l’on pouvait trouver non loin de Termina, même si mon instinct d’exploratrice me suggérait que ce n’était pas exact. Enfin bon, j’aurais préféré qu’il m’indique où j’étais réellement plutôt que de m’empêcher de me fier à mes acquis… Pas cool l’instinct… Je levai les yeux au ciel, maudissant le fameux macaque qui devait se tordre de rire en me pourrissant ma journée, s’amusant à vider de sa population l’environnement qui m’encadrait désormais. Bien sûr, ce n’était qu’une excuse que je m’étais trouvée pour passer le temps, je ne croyais pas en la présence d’un être surpuissant capable de modifier le monde à sa guise. D’ailleurs, à ce qu’il paraît, Papa et Maman n’y croyaient pas, donc je ne pensai pas être dans l’erreur que d’en faire de même.

Je soupirai, sans doute pour la cinquantième fois depuis que j’étais paumée, me raccrochant à cette moue piteuse qui étrangement était source de réconfort, sûrement, car elle me permettait de tirer la tronche à mon entourage, en signe de rébellion. Je décidai alors de marquer une pause, ne trouvant de toute façon aucun intérêt à poursuivre la route si c’était uniquement pour causer dans le vent. Étant de nature assez réservée, il fallait un peu de compagnie pour que j’entame la discussion. Ce n’était vraiment pas mon genre de blablater toute seule. Et dire que mon pouvoir ne me servait à rien dans ce genre de situation… Je ne savais vraiment pas comment l’utiliser pour obtenir les réponses que je cherchais…

Pour couronner tout ce joyeux tas d’ennuis, il faisait assez chaud, bien plus qu’en pleine saison estivale sur la place centrale de Termina, et dieu sait à quel point c’était déjà galère de survivre à cet enfer. Le soleil donnait vraiment l’impression de chercher à faire de moi un bon rôti de Nori bien cuit… Je transpirais de plus en plus, peinais à retrouver mon souffle. L’ombre de la montagne suffisait à peine à m’abriter de ce brasier solaire… Il allait vite falloir que je déniche un point d’eau, sans quoi je deviendrais plus sèche qu’un tas de chips…

C’est alors que je crus apercevoir un peu plus loin une silhouette, a priori de taille humaine. Je n’étais pas stupide, tout du moins pas irrécupérable : je savais très bien que c’était un de ces foutus mirages à la con. Mais, allez savoir pourquoi, je décidai quand même de m’approcher, m’abritant les yeux du revers de la main droite, en cherchant à visualiser l’autre, priant pour m’être trompée dans mes conclusions. Finalement, je me forçai à parler, d’un ton timide et peu assuré :

« Bon… jour. Vous êtes vraiment quelqu’un ou je discute avec un mirage ? »

L’effort m’ayant endolori la gorge déjà bien sèche, je toussai un peu, essayant de garder le peu de prestance qu’il me restait, après cette minable approche.


Dernière édition par Nori le Sam 16 Juin - 17:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1990
Yens : 37
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde   Sam 16 Juin - 16:30






Cruelle mission


Rumaki est actuellement lvl 111.  

Voilà le moment décisif. Pour la deuxième fois de ma vie je franchissais la frontière Seikajin de mon plein gré. La première fois, c'était pour chercher Aki, aujourd'hui disparue. J'avais bien aimé son contact, et ce n'était pas la seule de cette nation que j'avais apprécié. Sakura, Geleerde.... elles m'avaient toutes les trois aidée à leur manière, et j'aurais beaucoup pourvoir revoir cette Geleerde, pour lui témoigner encore une fois toute ma reconnaissance... mais elle aussi, on n'en entendait plus parler... Espérons que Sakura reste encore un peu...

Mais bref, je franchissais cette frontière pour la deuxième, mais pour une raison qui me dérangeait beaucoup plus. Je devais ramener des informations à Nagato sur cette nation, pour pouvoir revoir mon fils. Et dieu que j'avais envie de le revoir. Chaque jour sans lui était une torture... je pensais beaucoup à lui, et j'avais envie de le serrer dans mes bras... comme avant... dure dilem, car si ce transfert d'information venait à se savoir, je pouvais dire adieu à l'asile que je convoitais ici. Je n'allais plus qu'avoir la rue...  

Réfléchissant alors au meilleur moyen de mener à bien ma mission, je parcourais les grands canyons, supportant comme je pouvais la chaleur et la longueur de la marche. J'avais totalement l'attention dans mes pensées, et ne faisait guère attention à ce qui se passait autour de moi. Du moins jusqu'à ce que j'entende une voix. Il me fallut quelques secondes pour revenir dans la réalité, et constater qu'une petite fille se trouvait à côté de moi, me regardant d'une telle façon qu'il est facile de deviner qu'elle m'avait parlé. Quelques secondes en plus pour repasser ses mots dans ma tête, et je sus enfin ce qu'elle voulait me dire.

Un mirage ? Pourquoi tu penses que je suis un mirage ? demandai-je doucement

Puis je réalisai au son de sa voix qu'elle ne devait pas avoir bu depuis longtemps. Je décrochai la gourde de ma ceinture, et la lui tendis.

T'as l'air d'avoir la gorge sèche, t'en veux un peu? Bon elle est un peu chaude, mais elle désaltère quand même.





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 70
Yens : 190
Date d'inscription : 08/06/2018

Progression
Niveau: 5
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Nori ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde   Dim 17 Juin - 22:56

Vu que je m’étais approchée de ce fichu mirage et que le soleil, dans un acte d’une extrême bonté, avait daigné se dissimuler quelques instants derrière l’un des rares nuages qui se promenaient dans le ciel, j’eus davantage le loisir d’observer l’être a priori humanoïde en question. Il s’agissait d’une femme, tout du moins de quelqu’un avec des traits faciaux et des particularités corporelles propres à ce genre, assez jeune, bien qu’elle fît plus vieille que moi, aux longs cheveux de jais, coiffés avec une attention certaine. Elle était un peu plus grande que moi, avec une silhouette dans des proportions assez semblables. Son regard plutôt sombre se mariait fort bien avec sa chevelure. Somme toute, l’apparition à coup sûr due à cette chaleur pesante était assez jolie. Ses vêtements étaient, quant à eux, bien plus adaptés à ces conditions météorologiques que les miens… En même temps, c’est pas comme si on m’avait gentiment envoyé une liste de fournitures indispensables, m’avertissant au passage de ma téléportation imminente vers une terre inconnue… Le désert se foutait bien de moi.

À ma grande surprise, alors que je m’attendais à voir disparaître cette femme, peu après que j’eusse posé ma question, me préparant à insulter une fois de plus l’être supérieur qui se jouait de moi et devait bien se marrer de son perchoir, celle-ci marqua une certaine surprise, répliquant alors d’une voix douce, à l’image des traits de son visage. Le mirage demandait la raison de sa comparaison avec un mirage… Hum… C’était stupide ! Non, J’étais stupide, stupide de continuer à croire qu’il s’agissait d’une illusion. Ce n’était pas le cas, ou alors le vice avait été vraiment trop poussé. Je m’apprêtais donc à me justifier auprès de mon interlocutrice, mais cette dernière ne m’en laissa guère l’opportunité, reprenant sur le même ton, en me proposant un peu d’eau.

Elle avait dû remarquer ma toux sèche, ou ma peau sèche, ou mes lèvres sèches, ou peu importe quoi de sec… C’était si soudain que je marquai un temps d’hésitation, m’assurant d’avoir bien tout capté. Mais bon, la jeune femme me tendait une gourde, il aurait donc fallu être plus gourde que cette gourde, pour ne pas se saisir de cette gourde, et je parlais bien de la gourde, et non de l’autre gourde, qui n’en était sûrement pas une. Vous allez sans doute me reprocher mon manque de méfiance vis-à-vis de ce liquide. Mais là, on n’était pas dans un bouquin et j’avais vraiment beaucoup trop soif pour me soucier de ces précautions.

Je lui souris poliment, attrapant le récipient, en balbutiant quelques mots de gratitude. J’avalai donc, enfin, quelques gorgées, qui me firent le plus grand bien. L’eau était effectivement plus que tiède, mais elle avait le mérite d’être la plus désaltérante que j’ai jamais bue (jusqu’à la prochaine grande soif que je connaîtrai). Je n’en bus pas tout le contenu, bien que mon ventre m’ait réclamé le contraire. Cela aurait été beaucoup trop impoli… Toujours avec un sourire rayonnant de gratitude, je rendis la gourde à sa propriétaire.

« Merci encore pour l’eau ! Vous n’imaginez pas à quel point j’en rêvais... »


Lucide, je retrouvai un faciès normal, quoiqu’assez joyeux, comme d’habitude en fait. Je tendis une main amicale à ma sauveuse.

« Je m’appelle Ts-… Je m’appelle Nori, et s’il y a quoique ce soit que je puisse faire pour vous, ce sera avec plaisir ! »


J’avais rapidement abandonné l’idée de décliner mon identité complète. Déjà, parce que c’était beaucoup trop long et chiant à dire à tout le monde, et le diminutif Nori m’allait parfaitement. Et puis si on était loin de Termina, ce nom n’évoquerait sûrement pas grand-chose à mon interlocutrice. Sa première interrogation me revenant en tête, je me passai nerveusement la main droite dans les cheveux, un peu gênée.

« Désolée de vous avoir prise pour un mirage… C’est que… On est dans le désert et il fait vachement chaud… J’étais pas vraiment certaine de croiser quelqu’un pour de vrai par ici... »


Ce qui me faisait penser…

« D’ailleurs, on est où, ICI ? »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1990
Yens : 37
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde   Mar 19 Juin - 20:41






Présentation



Un sourire doux s'afficha sur mon visage quand je vis l'enthousiasme avec lequel elle prit la gourde. Ce n'était de loin pas l'endroit le plus chaud de la région, mais ça restait des températures assez haute. S'hydrater était important. Je la regardai boire jusqu'à ce qu'elle me rend le récipient, non sans me remercier.

Mais de rien fis-je avec un sourire.

Elle se présenta spontanément en tendant sa main vers moi. Je la lui pris pour la secouer gentiment. Je ne fis même pas attention à sa petite hésitation sur son prénom.

Enchantée Nori, moi c'est Rumaki. Et c'est gentil, mais pour l'instant je n'ai besoin de rien.

À part de précieuses informations sur Seika, mais je ne savais pas que cette jeune fille appartenait au Phénix et que c'était d'autant plus une élue. L'idée de la cuisiner sur le sujet ne me traversait donc pas l'esprit. Nori s'excusa ensuite pour m'avoir pris pour un mirage, argumentant que dans le désert, on avait parfois l'esprit qui partait en vrille. Je ne savais pas vraiment où elle avait l'habitude de vivre, mais appeler ça le désert me fit penser que ce ne devait pas être quelqu'un de Seika, qui devait être habitué à ces climats extrême.

Oh tu sais, ici, c'est pas le plus chaud que j'aie rencontrée. Ici, tu te trouves dans les grands canyons, dans le territoire de Seika. Tu n'es jamais venu encore ?





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 70
Yens : 190
Date d'inscription : 08/06/2018

Progression
Niveau: 5
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Nori ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde   Mar 19 Juin - 22:55

J’avais beaucoup apprécié la générosité spontanée de la jeune femme face à moi, bien que ce comportement altruiste ne m’ait pas vraiment surprise : en effet, il existait à Termina une sorte de code officieux propre aux explorateurs, en gros un paquet de règles écrites nulle part dont le but était de s’entraider face aux problèmes communs. Tout ce charabia veut dire qu’il n’était pas rare qu’un explorateur offre de l’eau à un autre explorateur en manque évident de carburant. Par contre, je lui étais quand même vachement redevable.

Dans la foulée, j’avais même réussi à initier un semblant de discussion avec elle, alors que celle-ci serrait volontiers ma main, m’évitant au passage un vent monstrueux, ce qui aurait été, comme vous pouvez vous en douter, extrêmement désagréable. Elle se présenta ensuite (ma sauveuse, pas ma main…) sous le simple nom de Roux-Maquis, même si j’étais certaine d’obtenir un zéro pointé à un test d’orthographe portant là-dessus. J’essayais donc de bien retenir la prononciation, pour ne pas froisser mon interlocutrice… Des fois, les gens sont tellement susceptibles, que ça dégénère pour un rien… Et donc, pour en revenir à la conversation, la plus âgée sembla à peu près autant intéressée par mon offre d’aide que je l’étais actuellement par un gratin de choux (Pour les incultes qui n’ont pas suivi mon histoire, ou pour ceux qu’ont moins de dix neurones, j’ai horreur des choux, c’est moche, ça ressemble à rien, c’est dégoûtant… Mais je m’égare, reprenons…). Sans perdre mon sourire habituel, je répliquai du tac au tac :

« C’est pas grave, je t’aiderai quand t’en auras besoin ! »

Car je ne doutais pas un seul instant de revoir plus tard Roux-Maquis. Ça aussi, c’était dans les règles informelles propres aux explorateurs. Mon attention se perdait de temps à autre sur le paysage qui nous entourait. Je n’étais jamais allée dans ce genre d’environnement et je savais parfaitement pourquoi. C’était de la transpiration inutile, il n’y avait rien à tirer de cette zone. La nourriture devait être plus sèche que seiche, l’eau était manifestement une denrée rare et la chaleur importante rendait le lieu difficilement habitable… Toutefois, je n’eus pas le loisir de m’égarer davantage dans mes mornes pensées, car la brune venait de reprendre la parole, évoquant des noms inconnus au bataillon. Je la regardai un peu perplexe, avant d’afficher une expression illuminée, comme si je venais de capter le sens de la vie.

« Seille… Ka… C’est bien ça ? C’est comme ça que les explorateurs d’ici appellent cet endroit ? Nan parce que c’est pas du tout indiqué dans les livres… Remarque, vu qu’ils sont aussi vieux et décrépis que les doyens, c’est compréhensif !!! »


J’étais assez fière d’avoir deviné toute seule ce que signifiait ce nom. J’avais vraiment de la chance d’être tombée sur quelqu’un s’y connaissant plutôt bien avec la géographie locale. Avec un peu de chance, Roux-Maquis pourrait même me dire comment retourner à Termina…

« Dites, Roux-Maquis ? C’est par où Termina ? On en est encore loin ?! J’avoue que je suis un peu paumée là... »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1990
Yens : 37
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde   Mer 20 Juin - 21:50






Présentation



Phrase après phrase je comprenais mieux à qui j'avais à faire. Des remarques un peu surprenante, un air un peu perdu géographiquement, et surtout, à la fin, des termes que je connaissais pas, et qui devaient probablement appartenir à un autre monde. J'avais devant moi une nouvelle élue. Je ne savais encore pas sa nation, mais ce que je pouvais déterminer, c'était que son niveau de puissance correspondait environ à un natif de Kosaten.

Je devais aussi lui expliquer les grandes lignes pour qu'elle puisse se débrouiller ici, et survivre comme elle pouvait. D'abord, je répondis à son discours.

Euh... les explorateurs et tous ceux qui vivent ici. Et pour les livres, je ne sais pas, ça fait 6 ans que je n'ai plus trop eu l'occasion de me poser pour lire un livre... Mais il y a des bibliothèque dans les trois capitales...

Puis, en entendant le mot terminal, je décidai d'amorcer l'explication de Kosaten.

Qu'Est-ce que tu entends par "terminal" c'est un endroit connu chez toi ? Parce-que malheureusement, il n'y a aucun endroit ici qui porte ce nom.

Je laissai un silence, puis continuai.

Ici tu es dans un monde qui s'appelle Kosaten, avec quatre nations, dont Seika où tu te trouves actuellement.




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 70
Yens : 190
Date d'inscription : 08/06/2018

Progression
Niveau: 5
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Nori ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde   Jeu 21 Juin - 20:49

J’avais beau être une fille considérée comme naïve par certains, car je m’émerveillais souvent pour pas grand-chose, ne connaissant justement pas grand-chose de réel, puisque je n’avais encore que très peu exploré, je n’étais pas complètement stupide pour autant. Enfin, c’était ce que je croyais. Il ne me fallu pas bien longtemps pour piger que quelque chose n’allait pas avec Roux-Maquis, quelque chose concernant mes propos qui ne paraissaient pas lui évoquer ce que je souhaitais. Vous savez, il y a cette étincelle dans le regard, cette lueur de compréhension quand votre interlocuteur capte finalement ce que vous lui disiez. Eh bien, là, elle n’y était pas… J’avais mentionné Termina, ainsi que les explorateurs, car tout le monde connaissait ces termes, et ce qu’ils signifiaient. Tout le monde… sauf cette jeune femme face à moi…

Ainsi, elle ne releva pas ma remarque à propos des explorateurs, affirmant que le nom de Seille-Ka était connu de tous. Un premier choc pour moi au passage, bien que je fisse de mon mieux pour dissimuler ce malaise. Cependant, l’incompréhension ne s’arrêta pas là, puisque Roux-Maquis, en indiquant ne pas être très férue de lecture, parla également de la présence de trois capitales… À ma connaissance, seule Termina aurait pu se voir octroyée ce terme, mais, vu que c’était la seule ville, personne ne l’utilisait vraiment… L’histoire était donc de plus en plus intrigante et mon interlocutrice ne paraissait pas chercher à mentir ou à déconner pour rigoler un bon coup… même si j’aurais préféré que ce soit le cas…

Je décidais de préserver le silence, tout en m’efforçant de garder une certaine contenance, pour ne rien laisser paraître. Néanmoins, mon sourire un peu niais tendait peu à peu à s’effacer… Le coup fatal de ces propos arriva peu après… Roux-Maquis, sans une once d’hésitation, assura ne pas comprendre le terme de Termina, prononçant même incorrectement le nom de notre… de mon monde… Elle ajouta ensuite quelques paroles à propos de nations, ainsi que d’un monde nommé Kosaten, mais je n’écoutais déjà presque plus… Le regard perdu dans le vide, les souvenirs du flash blanc ultra éblouissant, ainsi que de la sensation de chute qui étaient survenues quelques heures plus tôt me revenaient en tête… Et si… j’avais en réalité était transportée dans un autre monde ? Je craignais presque d’y penser…

« Je… Tout ça semble assez confus… Tu m’as aidée, et je t’en remercie une fois de plus, mais je peux pas croire comme ça ce que tu racontes… »


Ce n’aurait pas été rationnel d’y prêter foi à cent pourcents sur un simple doute de ma part… Je fis silence quelques instants, rassemblant diverses questions destinées à séparer le vrai du faux.

« Tu n’as pas l’air de quelqu’un cherchant à plaisanter… Et franchement, je trouverais ce genre de blague assez ringarde... »

Nouveau silence. J’attendais que Roux-Maquis s’esclaffe, avoue finalement la supercherie, et que je critique cette plaisanterie d’un mauvais goût. Mais je savais que ça n’arriverait pas…

« Donc… D’après toi, on serait actuellement dans un monde nommé Ko… Kobalten, si j’ai bien compris… Un monde composé de différentes nations, dont Seille-Ka, où nous nous trouvons en ce moment… »

Je la fixai droit dans les yeux.

« Admettons que cela soit possible… que ça existe vraiment… Comment je me suis retrouvée embarquée dans ce bordel ??? Ah, au passage, Termina, c’est l’endroit d’où je viens et où j’aimerais bien retourner… »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1990
Yens : 37
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde   Lun 25 Juin - 20:57






Démonstration



Cette petite était réellement mignonne à exprimer sa confusion tout en essayant d'éviter l'offense à mon égard. Honnêtement, je me serais plus attendue à ce qu'elle me prenne pour une folle, qu'elle croie à une blague, ou même qu'elle me crie dessus. Mais au lieu de cela, elle parla avec douceur, ne remettant qu'à moitié en cause ce que je disais. Un premier pas vers la compréhension de ce terrible changement qu'elle venait de subir... la pauvre, elle ne savait pas ce qu'il l'attendait...

mais je peux pas croire comme ça ce que tu racontes… »

Je comprends... et malheureusement j'aurais préféré mentir sur ce point, crois-moi...

Je souris discrètement quand elle énonça l'éventualité vite balayer d'une blague de mauvais goût... j'aurais tellement aimé afficher un grand sourire et lui rire au nez en lui annonçant que c'était du bluff... qu'elle n'allait pas devoir subir les innombrable conflits de ce monde injuste et la loi de ces faux dieux... j'aurais vraiment préféré ne pas avoir à lui dire tout cela, mais bon... ici on ne fait jamais ce qu'on veut...

KoSaten corrigai-je avec un sourire encourageant. Il y a peu tu as dû être comme happée par un grand flash blanc, et tout à coup tu as changé d'univers. C'est le dieu de ta nation qui t'as pris à ton monde pour te poser dans celui-ci, le sien. Et pour peut-être te prouver que c'est la vérité... Est-ce que chez toi, on peut faire ça ?

Je joignis les mains et me concentrai quelques secondes avant de faire apparaître du mana bleu autour de mes mains, tournant comme des scie au ralenti. Une fois cela fait, je pris une roche comme cible, et lui dessinai une entaille avec ma technique. Avait-on ça chez Nori, l'endroit où elle voulait retourner, mais qui lui serait fermé à tout jamais ?




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 70
Yens : 190
Date d'inscription : 08/06/2018

Progression
Niveau: 5
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Nori ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde   Lun 25 Juin - 23:09

Bon, l’idée de la vanne foireuse semblait bien loin désormais. Je m’en doutais et mon interlocutrice le confirma, réitérant ses dires sur un ton on ne peut plus sérieux (sauf peut-être celui des doyens lorsque j’ai reçu mon pouvoir). Elle avait donc dit la vérité, ou tout du moins croyait en ses propres paroles. Ce n’était évidemment pas facile à accepter pour moi, mais je n’avais apparemment pas le choix. Même si j’attendais davantage d’explications de la part de Roux-Maquis pour me décider définitivement… J’étais assez cartésienne et il me fallait régulièrement des preuves pour que ma confiance soit totalement acquise.

Peu de temps après, alors que je continuais à méditer sur ce que m’avait indiqué la jeune femme, cette dernière ne manqua pas de répéter ses mots, notamment les noms que j’avais mal prononcés. Ainsi, ce n’était pas Kobalten, mais Kosaten… Bon, c’était du pur chipotage, on va pas se mentir, mais, vu que Roux-Maquis m’avait gentiment offert de l’eau, je pouvais bien lui faire cette faveur. C’est aussi à ce moment-là que je me rendis compte qu’elle parlait presque pour rien… En effet, la brune me fournissait un paquet de détails, que seule ma mémoire pouvait assimiler… Je n’avais pas de papier pour noter, ni de carte pour me repérer, et mon casque audio me semblait bien inutile dans cette situation… Quelle galère… Tant pis, il n’y avait plus qu’à espérer que l’amnésie ne me frappe pas dans les jours à venir.

Moi qui croyais être au bout de mes surprises, je restai tout à coup sur le cul… Je n’avais évoqué ma précédente expérience à personne, mais la dame face à moi fut capable de décrire précisément ce qu’il s’était passé juste avant le changement de décor. Un flash blanc, une brusque téléportation… Et cette histoire de nouveau monde… De plus en plus, je me disais que Roux-Maquis ne me mentait pas… Elle ajouta ensuite qu’un dieu, celui de ma nation, bien que je ne comprenne pas ce qu’elle voulait dire par là, était responsable de ces faits. Génial, donc il y avait bien un petit con qui s’était fichu de ma tronche tout le temps où je cherchais mon chemin…

Pour parachever le tout, Roux-Maquis fit une étrange démonstration de ses capacités, voulant me prouver qu’elle ne venait pas de Termina comme moi. Elle matérialisa de l’énergie bleuâtre sous forme d’un genre de scie circulaire, avant de s’en servir pour abîmer un rocher non loin de leur position. Nori eut un petit sourire, légèrement éblouie par ce spectacle, bien qu’il ne la fasse pas non plus exulter. Elle se justifia aussitôt avec un air un peu gêné :

« C’est un chouette pouvoir que t’as là ! C’est vrai que j’ai rien vu de tel à Termina, mais vu comment certains gardent leurs capacités secrètes, c’est pas non plus impossible que personne puisse faire pareil... »


Je ne pus réprimer un petit éclat de rire, moyen d’évacuer mon malaise précédent.

« D’ailleurs, moi aussi, je suis capable de faire des choses sympas avec mon pouvoir ! »


Je rassemblai mes pensées et fixai le ciel ardent avec détermination.

« Pluvia Phebo celarans tumbabit » (« La pluie tombera, dissimulant Phébus »)


Je laissai passer quelques secondes, me préparant à la fraîcheur qui tomberait prochainement. Malheureusement, rien ne se passa… Je me sentais vraiment idiote et j’étais hébétée… Jusqu’ici, ça avait toujours marché… Toujours… Je rougis de honte, marmonnant pour moi-même bien que Roux-Maquis soit parfaitement en mesure d’entendre ce que je disais :

« Normalement, c’est là que la pluie est censée tomber... »


Mortifiée, je tâchai de me reprendre du mieux que je pouvais, jetant un regard de détresse à mon interlocutrice.

« Hum… Ça a quelque chose à voir avec Kosaten et ce fameux dieu, le fait que je puisse pas utiliser mon pouvoir ? Ah, et tant que j’y pense, c’est quoi cette histoire de nation et de divinité qui se tape l’incruste dans ma vie ? Ils ont pas de règlement intérieur, là-haut ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1990
Yens : 37
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde   Ven 29 Juin - 15:47






Démonstration



La démonstration de ce que j'appelais chez "le scalpel de chakra" sembla faire effet chez Nori. Elle n'était pas énormément fasciné, mais je sens que ceci à contribuer à me faire un peu plus confiance. Elle commençait gentiment à se rendre compte des enjeux de ce flash blanc. D'autant plus quand toute plein d'entrain elle tenta de me faire aussi démonstration de ses pouvoirs... malheureusement en vain. Et oui... ce maudit dieu ne s'arrêtait pas à "juste" nous arracher à notre monde... J'affichai une mine désolée devant le résultat, compatissant à la situation de la jeune élue.

Malheureusement, ce dieu qui t'a amenée ici en a aussi profité pour brider tes pouvoir grâce à un sceau sur ton corps... il va te falloir de la patience pour retrouver tes capacités... même moi qui ne suit pas la plus combattive des élus, j'ai dû attendre...


Visiblement frustrée par ce qui lui arrivait, Nori me posa une question sur le fond du problème. Je sentais une petite colère naître en elle, et je ne pouvais que comprendre ce qu'elle ressentait... j'avais de la peine pour elle.

Eh bien... les quatre nations qui sont ici ont chacun un dieu et entre eux, c'est la guerre. Même entre chaque pays, les tensions sont grandes. Alors pour se prémunir d'attaque, ils font appel aux autres mondes... ils se servent de nous comme de chair à canon ouais.... c'est d'une ignobilité sans borne je sais... je ne sais d'ailleurs pas comment j'ai pu tenir dans ce monde jusqu'à maintenant...
finis-je en soupirant.




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 70
Yens : 190
Date d'inscription : 08/06/2018

Progression
Niveau: 5
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Nori ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde   Ven 29 Juin - 23:05

J’avais beau essayer de me donner une contenance devant Roux-Maquis, j’étais paniquée par ce qu’il venait de se passer… C’était bien la première fois que la Vox Auctoritatis refusait de se plier à ma volonté. Alors qu’il s’agissait pourtant d’une capacité à ma mesure, que je n’avais eue aucun mal à maîtriser, même au début. Juste le temps de piger comment ça marchait, de me féliciter d’avoir pris cette peine d’étudier la langue des anciens, plutôt que d’aller courir après un ballon sur les vastes étendues herbeuses de l’académie des explorateurs… Un vrai sport de beaufs, ça d’ailleurs… Mais voilà, je venais d’échouer à invoquer la pluie, alors que ce tour de passe-passe était d’une banalité affligeante. J’étais dépitée et inquiète… Même mon sourire à toute épreuve vacillait peu à peu… Il me fallait un autre essai avant de tirer une conclusion hâtive.

Néanmoins, je n’eus guère le temps de réfléchir à une autre utilisation de ma faculté, que Roux-Maquis intervenait afin de me rassurer, indiquant que c’était tout à fait normal, que le couillon qui m’avait téléportée ici en avait également profité pour mettre un gentil petit régulateur à mes pouvoirs et… QUOI ?! J’ai dit rassurer ? Autant pour moi… Le pic de pétoche, déjà assez élevé, fit soudainement un trou dans le ciel tant il grimpa en quelques instants… La perspective d’être privée de mes capacités tellement cool était bien loin de me réjouir…

« Je… J’ai dû mal comprendre… J’ai cru que tu avais parlé d’un sceau limitant les pouvoirs… Ouais, je sais, je suis un peu sourde, parfois… N’est-ce pas ? »


Je connaissais déjà la réponse, mais je gardais toujours cet espoir de m’être plantée. J’avais l’impression que la température venait de gagner vingt degrés tellement la bouffée de chaleur m’envahissant était importante. Mais il fallait positiver, oublier cette histoire de pouvoirs, se concentrer sur le reste des explications de la jeune femme face à moi, puisque celle-ci acceptait gentiment de m’indiquer ce qu’elle savait sur ce fameux monde nommé Kosaten. À noter que je n’étais toujours pas sûre de vouloir la croire à ce sujet, mais je faisais tout comme…

Donc, pour vous résumer, car ces informations étaient un peu fournies en vrac, on avait : quatre nations, a priori ennemies, vénérant quatre dieux. Cette joyeuse compagnie se faisait la baston et recrutait des gens comme Roux-Maquis capables d’entailler des cailloux. Un chouette coin pour passer ses vacances, en somme… Même si j’aurais préféré passer les miennes à Termina… J’assimilais dans ma tête le plus de renseignements possibles, poursuivant inlassablement mon interrogatoire :

« D’acc, j’ai bien compris cette histoire de nations et de dieux… Même si ça reste dur à croire… T’aurais pas une carte pour mieux visualiser tout ça ? »

Je marquai une pause, attendant la réponse de mon interlocutrice, avant de reprendre un peu après :

« Donc, si je t’ai bien suivie, ce qui était pas franchement facile, ici, c’est le monde de Kosaten, mais c’est ni chez moi, ni chez toi, c’est ça ? Dans ce cas, tu viens d’où ? Ça ressemble à quoi chez toi ? Y’a des livres au moins ? Ça doit être ennuyant si y’a pas de livres... »

Moi et ma curiosité à toute épreuve, capable même de me faire oublier dans quel bourbier je me trouvais désormais...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1990
Yens : 37
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde   Mer 4 Juil - 14:13






Immersion



Les nouvelles étaient durs à digérer, surtout que sans vraiment le vouloir je lui balançais tous les inconvénients de ce monde d'un coup, alors forcément ça faisait beaucoup d'un coup. D'ailleurs Nori n'hésita d'ailleurs pas à passer par le déni indirect en espérant à voix haute qu'elle ait mal entendu. Sauf que non, c'était vrai, tout ce que je lui avais dit était on ne peut plus vrai. J'aurais pu simplement insister verbalement en soutenant que je ne lui mentais pas, mais dans ces cas là, il fallait plus.

Je commençai d'abord par laisser planer un silence qu'on qualifiait souvent d'éloquent, qui devait un peu ébranlée la raison de Nori. Puis mes yeux tombèrent sur sa main droite... le sceau rouge du Phénix ! Alors c'était Fenghuang qui était le fautif... Je m'approchai d'elle et lui pris délicatement cette main pour orienter le dessin vers le regard de la nouvelle venue.

Te souviens-tu avoir ce signe sur ta main jusqu'à hier ?

Je la laissai le contempler pendant que je relevai légèrement ma robe jusqu'à dévoiler le début de ma hanche où était dessiné le signe de Long.

J'en ai aussi un, même s'il n'appartient pas à la même nation... je ne l'avais pas non plus en arrivant ici...

Par la suite, elle demanda une carte pour mieux se repérer. Malheureusement je n'avais pas cette article là dans mon sac, car depuis j'arrivais un peu à me repérer.

Non, j'en ai pas, mais si tu arrives à atteindre une des localités de Seika, tu devrais pouvoir en procurer une.

La conversation dériva sur mes informations à moi. Contente de pouvoir un peu parler de chez moi, ce petit cocon de paix qui me manquait tant, je lui souris en répondant.

Oui, tu as tout compris. Chez moi, il y a des villages où s'entraînent pour une partie des civils, à l'art ninja pour défendre son village respectif. Mais bon, là on le fait de notre plein gré, pas comme ici... enfin bref, j'en suis une aussi, du village qui s'appelle Iwa. Toute ma famille est encore là-bas... Pour les livres, oui il y en a sûrement ici, mais je n'ai jamais eu le temps d'en feuilleter, je ne sais pas s'ils sont de bonnes qualités ou pas.




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 70
Yens : 190
Date d'inscription : 08/06/2018

Progression
Niveau: 5
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Nori ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde   Mer 4 Juil - 23:03


Au final, il n’y eut pas besoin d’un milliard d’explications supplémentaires pour que je comprenne que ma surdité n’était pas encore d’actualité, que j’avais parfaitement entendu ce que Roux-Maquis avait cherché à me dire : mes pouvoirs étaient désormais nullifiés, ramenés au stade de très faibles, juste parce qu’un personnage habitant dans les nuages en avait décidé ainsi… Forcément, moi qui me faisais une fierté d’user de ma Voix de l’Autorité dès que j’en avais envie, c’était une sacrée claque ! Merde !!! Je m’étais donnée à fond pour être un jour digne de la bénédiction des doyens, et voilà que le premier dieu venu décidait que, finalement, j’allais repartir de zéro… Franchement, autant vous dire que si le gars se pointait devant moi dans les dix minutes à venir, il allait récolter une sacrée rouste !!! Je peinai à réprimer mes larmes tant cette révélation me faisait mal… En soi, si je comprenais bien tout ce qu’on voulait bien m’indiquer, j’étais paumée dans un monde inconnue et incapable de me défendre correctement… Dépitée, je ne pus rien répliquer de plus…

C’est alors que la jeune femme face à moi s’approcha de moi, doucement, pas comme si elle cherchait à me brusquer. Toujours sous le choc, je ne fis rien de plus que l’observer, alors qu’elle attrapait délicatement ma main droite, ajoutant quelques paroles. Étonnée, je scrutais la zone dont il était question, persuadait qu’il s’agissait d’une plaisanterie destinée à détendre l’atmosphère, quand soudain, je constatai la présence d’une sorte de tatouage rouge flamboyant représentant la tête d’un piaf. L’emblème n’était pas vraiment moche, mais je n’avais jamais été pour ce genre d’inscription sur la peau et, forcément, ma première réaction fut le dégoût.

« Qu’est-ce que ça ?! »


Finalement, les indications de Roux-Maquis s’éclaircirent, alors qu’elle se servait de ce dessin comme preuve. Et je voulais bien la croire, car, même épuisée, même sous l’emprise de l’alcool, jamais je n’aurais osé faire ça de mon plein gré… Conclusion : quelqu’un d’autre me l’avait apposé de force sans que je m’en aperçoive… Dans la foulée, alors que la surprise due à ce nouvel élément ne voulait clairement pas partir, mon interlocutrice me dévoila un tatouage similaire, bien que le sien semble représenter un dragon bleuâtre. Hébétée, je peinai à trouver mes mots, balbutiant avec difficulté ma stupéfaction, avant de parvenir à assembler quelques propos :

« Je… Toi aussi !!! Mais alors ?! C’était vrai tout ça !!! Pourquoi le rouge ? Ca représente quoi ?! Et pourquoi toi t’es bleue ? Il est vachement plus stylé le tien... »


Malheureusement pour mon insatiable curiosité, Roux-Maquis n’avait pas de carte à sa disposition, donc aucune possibilité de m’expliquer clairement à quoi ressemblait Kosaten. Pas grave, comme elle disait, je m’en procurerais une un peu plus tard. Même si j’allais devoir essayer de me repérer un peu au pif et, être un explorateur ne signifiait pas forcément avoir un sens de l’orientation du tonnerre…

« Tant pis... »

Par la suite, elle me parla un peu du monde d’où elle provenait, du quotidien qu’elle avait l’habitude de vivre et, fallait bien avouer que ça vendait plus de rêve que Kosaten… Le plus tragique dans tout ça, c’était que sa famille devait sûrement la chercher depuis sa disparition… Que moi, ma famille, ben… voilà quoi… J’essayais de sourire tant bien que mal, pour la réconforter un peu :

« Je suis sûr que tu pourras les revoir très prochainement ! Ton monde a l’air vraiment chouette !!! »

Retrouvant une certaine lucidité, je rassemblais tous les éléments à ma disposition, afin de parfaire mes nouvelles connaissances :

« Du coup, que veut dire le signe que j’ai sur la main ? Et le tien ? Qui est le dieu de Seika ? Quelles sont les autres nations ? »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1990
Yens : 37
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde   Lun 16 Juil - 17:09






Dieux



Les éléments se mettaient gentiment en place, Nori comprenait petit à petit où elle était tombée. Elle allait devoir découvrir plein d'autres choses durant son périple sur Kosaten, mais grâce à ma gentillesse et mon altruiste, elle apprenait calmement les bases. Bien sûr, l'effet de mes explications se voyait même si la petite essayait de le cacher. Lorsque je lui parlais du tatouage, je sentis une grande mélancolie la parcourir. Je ne relevai pas pour ne pas plus la brusquer dans ses sentiments. C'était un instant où il fallait laisser passer les premières émotions.

Elle s'exclama que le mien était plus "stylé" que le sien, ce qui me laissa plutôt un goût amer, sans que je le montre extérieurement. Si seulement elle savait tout ce que cette maudite marque m'avait coûté... j'aurais tellement aimé n'avoir aucune marque... ou du moins toute sauf celle-là... Je soupirai pour calmer mon nœud dans la gorge, puis commençai d'expliquer.

Plus stylé ou pas, ces marques sont là pour nous lier aux dieux respectifs des nations. Pour toi, c'est Fenghuang, qui prend la forme d'un Phénix et qui règne sur Seika. Pour moi, c'est un dieu dragon du nom de Long. Son territoire est Fuyu, une nation enneigée et très conquérante, qui ne me ressemble absolument pas. Il en existe deux autres, dont un arrivé plutôt récemment, à savoir Gensou qui règne sur Tenshi, l'île que tu vois flotter là-bas. Je crois que lui à la forme d'un Crystal.

Tu montres l'île flottante, qui faisait tant parler d'elle ces derniers temps.

Et le dernier est un serpent vert qui s'appelle Manshe. Lui, il domine Minshu, à L'Est de Kosaten.  

Quand je pus parler de mon monde a Nori, elle déclara son souhait que je les revois... douce utopie qui me fit mal au cœur.

Je... n'y crois plus à ça... ça fait 7 ans que j'en suis séparée...








Revenir en haut Aller en bas
Messages : 70
Yens : 190
Date d'inscription : 08/06/2018

Progression
Niveau: 5
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Nori ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde   Jeu 19 Juil - 15:19


Bon, je peux vous paraître assez calme, rationnelle ou même réfléchie, à cause de ma réaction précédente. En fait, j’étais vraiment paniquée par ce que m’avait raconté Roux-Maquis à propos de Kosaten, mais je faisais tout mon possible pour ne pas que cela se voit. Imaginez qu’elle prenne peur à cause d’un pétage de plomb de ma part… Je me retrouverais bien bête… et bien seule… Il fallait donc que j’assimile tout cet amas de données en un temps record, et ce, sans montrer à mon interlocutrice combien j’étais perdue. Fort heureusement, des histoires complètement loufoques, j’avais déjà eu l’occasion d’en lire un bon paquet à la bibliothèque de l’Académie, et franchement, y’a dix-mille fois, voire cent-mille fois pire là-bas. Même si bon, le fait que ce coup-ci, l’héroïne malmenée par le destin soit… ben moi quoi… Ça la fichait vraiment mal… Je soupirais à nouveau (décidément, j’avais tellement fait ça depuis que j’avais débarqué ici qu’on aurait pu me prendre pour une asthmatique). Après quoi, je lui offris un grand sourire, tendant le pouce vers le ciel, en prenant une pose victorieuse.

« Ok, j’ai tout compris, enfin, je crois... »


Sauf qu’évidemment, les explications n’étaient pas finies… Ainsi, la jeune femme face à moi m’indiqua divers noms, dont ceux des nations composant Kosaten et des dieux y régnant… Des noms impossibles à retenir et que j’écorcherais sûrement une bonne dizaine de fois avant de les prononcer correctement. Mais, au moins, je n’étais plus aussi démunie qu’une heure auparavant : je savais désormais où je me trouvais, dans quelles conditions je vivais désormais et où aller. Pour le reste, il n’y avait plus qu’à découvrir comment regagner Termina et tout rentrerait à la normale. Toutefois, à mon grand regret, Roux-Maquis ne disposait pas de cette information, il faudrait donc que je la trouve par moi-même.

« Je pense que j’ai retenu tous ces noms bizarres. Merci à toi ! »


Étrangement, cette dernière réplique s’acheva sur un rapide choc provenant de ma main tatouée, un peu comme une décharge d’électricité statique. Je n’y prêtai pas attention, continuant d’afficher un faciès radieux. Devant sa mine dépitée et sa remarque triste et morose, je lui tapotai amicalement sur l’épaule, tentant au mieux de lui redonner espoir :

« Peut-être que personne ne s’y prend correctement… Tu sais, chez moi, avant qu’un homme brillant parvienne à maîtriser les énergies, tout le monde se déplaçait à pied et désespérait de traverser de longues distances dans ces conditions… Et pourtant, il a suffi d’une personne, faisant une action précise, à un moment précis et tout s’est résolu !!! »


Je me redonnais espoir par ce même biais, car Roux-Maquis avait quitté son propre monde depuis bien plus longtemps que moi. Si je pouvais l’aider un petit peu, ce serait vraiment cool, car j’avais une sacrée dette envers elle. Je repris peu après un air plus sérieux, rassemblant toute la connaissance dont j’étais désormais dotée. Un détail me frappa et je ne pus m’empêcher d’en faire part à la brune :

« Au fait, Roux-Maquis ! Si j’ai bien compris, on appartient toutes les deux à des nations ennemies ? Ça ne te dérange pas de me raconter tout ça et de m’aider ? Tu comptes pas m’attaquer juste après, quand même ? »


Je ne pus m’empêcher de rire un peu nerveusement, espérant que cela détendrait l’atmosphère après mes propos lourds de sens.

« Je ne pense pas que tu feras ça, bien sûr ! Sinon, ça n’aurait pas servi à grand-chose de m’apprendre ce qu’il y a à savoir sur Kosaten… Tiens, du coup, si t’es là depuis sept ans, t’as dû en voir des choses incroyables, rencontrer des gens fort sympathiques et découvrir des lieux magiques, non ? T’aurais pas un conseil pour moi ? »


L’exploratrice reprenait le dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1990
Yens : 37
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde   Dim 22 Juil - 20:10






Conseil



Nori commença par me remercier, ce qui me remit un peu de baume au cœur. Je lui souris timidement.

De rien. Tu sais, si tu ne comprends pas tout, c'est pas extrêmement grave, ça viendra au fil du temps. J'ai conscience que je t'en ai beaucoup dit d'un coup.

La sentir poser une main sur mon épaule me surprit mais je ne l'enlevai pas. Je ne m'attendais juste pas à ce geste, et surtout pas à ces mots. Un sauveur parmi les habitants de Kosaten ? Une... exception qui pouvait remettre l'espoir de retrouver ma famille au goût du jour ?? Valait-ce le coup d'espérer une telle utopie ? Mon cœur me hurlait d'y croire, mais ma raison n'était pas dupe, et si j'y croyais, j'allais probablement avoir de nouvelles désillusion. Un combat qui dura un long instant. Mais dans l'immédiat, je ne fis que répliquer.

Ce serait formidable de pouvoir les serrer à nouveau dans mes bras...

Puis, Nori réalisa que nos camps étaient opposés, du moins sur le papier. Sans vraiment se mettre en garde, elle voulut s'assurer de ma sincérité. Une nouvelle fois cette marque rendait les gens méfiants, quelle cruauté... jouant la carte de l'honnêteté, je déclarai d'un ton calme.

Je déteste Fuyu, je suis même considérée comme une traîtresse là-bas parce-que j'ai osé ne jamais la servir et m'en enfuir il y a quelques années... Je... n'ai rien à voir avec elle. Tu n'as rien à craindre de moi.


Plus enthousiaste que moi soudainement, Nori constata mon expérience de 7 ans sur Kosaten et me demanda un conseil, ce qui me laissa sans voix un instant... que dire comme consigne quand notre vie a été un désastre le plus complet qui soit, et qu'on est la pire trouillarde que tout Kosaten ait connu ? Je restai interdite, ne sachant pas quoi dire, mais en repassant l'essentiel de ma vie ici, une seule idée revenait sans cesse. Prenant un visage plus fermé et sérieux, je saisis Nori par les épaules avec la force de persuasion dont je pouvais faire preuve. Puis je plantai mes yeux dans les siens.

Nori, il ne faut pas que tu te soumettes. Ne recule jamais, sois forte et impose tes idées quelles qu'elles soient. La soumission n'apporte que de la souffrance. Moi j'en suis incapable, je n'ai pas l'âme d'une guerrière, ça fait 7 ans que je me laisse marcher dessus impuissante, et résultat : Kosaten est pour moi pire que l'enfer décrit dans les livres chrétiens que j'adorais lire avant de venir ici. Il ne faut pas que ça t'arrive aussi. Ne te laisse pas faire ! Bats-toi pour toi et ceux que tu aimes !

Emportée par ma rancœur envers ce monde de merde, je ne réalisai que maintenant l'excès que je venais de commettre. Je lâchai la petite, un peu gênée du geste que je venais de faire, puis bredouillai.

Excuse-moi je... je suis un peu à cran...







Revenir en haut Aller en bas
Messages : 70
Yens : 190
Date d'inscription : 08/06/2018

Progression
Niveau: 5
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Nori ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde   Dim 22 Juil - 23:05


Bon, si même Roux-Maquis ne m’en voulait pas trop de ne pas être dotée d’un quotient intellectuel avoisinant les trois-cent, je pense que je pouvais être rassurée. C’était, certes, un peu embêtant que je n’ai rien pour noter le surplus d’informations que j’étais certaine de ne pas retenir, mais pas dramatique non plus. J’espérais bien que cette jeune femme n’était pas la seule en ce monde au caractère suffisamment altruiste et érudit pour répondre à mes demandes. Toutefois, malgré des noms tous plus pourris les uns que les autres, j’avais réussi à me souvenir de l’essentiel, tout du moins suffisamment, à mon sens, pour me débrouiller un peu plus dans ce nouveau monde. Bien joué, Nono, tu gères !!!

Pour le coup, je me la jouais un petit peu, à la réconforter tranquillement sur un ton assuré, alors qu’il y a encore quelques minutes, j’ignorais où je me trouvais… C’est vrai que je n’avais aucun moyen de confirmer que je ne racontais pas un sacré paquet de conneries à mon interlocutrice, d’autant plus que celle-ci errait en Kosaten depuis un petit moment… Mais il n’était pas dans ma nature de renoncer si facilement, quand bien même le sort s’acharnerait contre moi… Roux-Maquis semblait avoir perdu tout espoir, je pouvais donc bien, en guise de remerciement pour tout ce qu’elle avait fait pour moi, porter son fardeau et ses désillusions, en somme chercher autant pour elle que pour moi le moyen de rentrer chez soi. Oh, et puis, il fallait bien avouer que j’étais curieuse de jeter un petit coup d’œil à son monde, si c’était possible…

« C’est pas grave si tu crois pas à la possibilité de pouvoir rentrer chez toi et revoir les tiens ! J’y croirai pour deux et je ferai tout pour atteindre cet objectif !!! »


Cela pouvait ressembler à une promesse ultra clichée, mais je n’avais pas trouvé quoi dire d’autre. Bah, tant pis, ça aura été mon moment classe !!! Il me manquait juste la pose de la victoire pour que la scène soit la plus stylée possible… Laissons donc l’imagination de chacun faire le travail à ma place, j’ai déjà beaucoup donné…

La réaction de la brune, suite à ma remarque sur la divergence de nos camps, ne me surprit guère : il m’avait déjà bien semblé que celle-ci ne portait pas Fouillou dans son cœur… Ainsi, elle déversa toute sa haine pour cette nation en quelques mots, ajoutant même que cette dernière la considérait comme ayant agi avec traîtrise… Autrement dit, je n’avais effectivement pas à craindre d’attaque d’elle du fait de la rivalité entre nos couleurs. Par contre, je ne pus conserver mon silence lorsqu’elle eut fini de parler :

« Purée… Se faire ainsi accabler juste pour avoir refusé de servir… Ça rigole pas, là-bas !!! »

Un peu plus tard, alors que je demandais quelques conseils de survie à Roux-Maquis, espérant que sa longue expérience pourrait me profiter, celle-ci se montra plus insistante, m’attrapant par les épaules en me fixant dans les yeux. Je ne cachai pas ma surprise face à ce geste, bien que je ne me défende pas non plus. Son discours avait quelque chose d’épique, me rappelant certains dialogues énoncés par des personnages féminins issus d’ouvrages que j’avais lus à Termina. Finalement, elle me relâcha en s’excusant, alors que je conservai mon sourire un peu naïf :

« Nan, ne t’excuse pas ! Je pense que t’as raison et j’essaierai de faire comme tu m’as dit ! Et de toute façon, j’aime pas vraiment reculer non plus, je trouve qu’on se vautre beaucoup plus facilement... »


Je réfléchis une minute de plus, avant de reprendre :

« Je pense que j’en sais pas mal, j’espère que c’est suffisant pour s’en sortir par ici ! Ah, si, je sais !!! Question un peu idiote, mais j’imagine que la monnaie, ici, c’est pas l’écu, hein ? Nan, parce que si je veux me renseigner un peu plus en ville, il va me falloir un peu de sous, et ça m’intéresserait de savoir comment ça marche à Seille-Ka. »

Et puis étant donné que mon pouvoir était pour le moment au point mort, j’allais devoir me trouver rapidement une arme, pour éviter tout pépin.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1990
Yens : 37
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde   Mar 24 Juil - 20:33






Lien



Mon dieu ! Mon très cher divin. Entends sa voix, écoute l'espoir qui renaît. Après Sakura, Nori se présente à moi, aimante, voulant aussi le bonheur de ses interlocuteurs, même si elle ne les connais pas ! Kosaten n'est pas perdu !

Que j'étais heureuse d'entendre l'envie de Nori d'y croire pour moi. Cet élan d'altruisme me touchait beaucoup, et avait le don d'amorcer un lien amical entre elle et moi. Je devais me souvenir de ce nom dans le futur, et prier pour la revoir. Un sourire sincère et soulagé s'étendit sur mon visage.

Merci beaucoup Nori.

Elle fit une remarque sur Fuyu, que je ne pus qu'approuver.

Oui... le dictateur là-bas règne d'une main de fer dans un gant de fer. Evite son territoire dans un premier temps, c'est mieux pour ta sécurité.

Juste après mes excuse quant à mon excès, Nori ne s'en offusqua pas, et ajouta même dans son discours un petit trait d'humour avec la notion de reculer, qui me fit rire malgré moi. Quand le fil de la conversation vint au sujet de l'argent, j'eus l'idée de sortir ma bourse. J'en pris quelques pièces que je posai dans les mains de Nori. Je la lui refermai tout en expliquant.

Non, ici c'est ce qu'on appelle des yens. Tient, ça c'est pour croire à ma place en ce que je ne crois plus.

Un œil sur le ciel, et je remarquai que le temps avançait. ça me faisait mal de l'admettre, mais j'avais une mission à remplir à Seika, et du coup, je ne devais pas trop tarder, déjà que j'avais énormément de retard.

Je dois y aller, j'espère sincèrement qu'on se reverra, tu es une fille formidable, garde tout ça en toi.







Revenir en haut Aller en bas
Messages : 70
Yens : 190
Date d'inscription : 08/06/2018

Progression
Niveau: 5
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Nori ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde   Ven 27 Juil - 18:29


J’étais contente de moi, car même en étant démunie, perdue et affaiblie, j’étais capable d’aider à ma manière et à ma mesure mon interlocutrice, qui avait beaucoup fait pour moi, une simple inconnue. Bien sûr, comme je comptais regagner Termina un jour ou l’autre, je ferai tout mon possible pour y parvenir. Par conséquent, cela ne serait pas une contrainte supplémentaire que de chercher pour deux ce but commun. Mais cela semblait beaucoup lui faire plaisir, ce qui me convainquit du fait que j’avais pris la bonne décision. Je ne répondis pas, souriant simplement et sincèrement comme pour prouver que je ne reviendrai pas sur ma parole.

Par la suite, Roux-Maquis me confirma qu’elle ne portait pas sa nation dans son cœur, tout le contraire. Elle semblait avoir beaucoup souffert, tant et si bien que je jugeai inopportun de poursuivre mon questionnement à ce sujet. De toute façon, il me suffisait apparemment de retenir que la vie y était dure et cruelle, que le souverain était une raclure de la pire espèce. Une destination à virer rapidement du guide touristique local donc ! Enfin, théoriquement… Après tout, j’étais curieuse et, en conséquence, je ne manquerais pas d’explorer cette région à l’avenir, lorsque j’aurais recouvré mes facultés, et surtout la Vox Auctoritatis. Pour l’heure, j’acquiesçai docilement.

« D’acc, j’ai compris !!! »


L’atmosphère put ensuite se détendre un peu, Roux-Maquis eut même un petit rire. Cela fait plaisir de la voir ainsi, davantage joviale que lorsqu’elle m’expliquait ce qu’il y avait à savoir sur Kosaten. Elle avait vécu sept ans en ce monde, ce qui en faisait un témoin potentiel d’un paquet d’évènements, de scènes magnifiques comme d’atrocités. Et mon petit doigt me suggérait fortement qu’elle avait plus subi de ces dernières que du reste (note au lecteur : mon petit doigt ne me trompe jamais, JAMAIS). Au moins, j’étais prévenue et je pense que c’était le principal dans l’histoire, ainsi que l’objectif de la brune.

Vint ensuite ma question, assez logique, sur la monnaie. Forcément, l’argent régissait souvent beaucoup de choses et je ne pensais pas que Kosaten y fasse exception. Il fallait donc que je familiarise au plus vite avec la devise de ce monde, et bien sûr que je m’en procure rapidement. Roux-Maquis m’indiqua alors que cela se nommait le yen, un nom que j’avais déjà pu voir lors de certaines de mes lectures. Sans me laisser le temps de réagir, elle glissa quelques piécettes dans mes mains, avant de les refermer doucement. Je comprenais parfaitement le sens de ce geste et, vu l’état dans lequel je me trouvais, malgré que cela aille à l’encontre de mes principes, je ne pouvais décemment pas refuser. Je rangeais le tout dans ma petite sacoche de fortune, l’une de mes rares possessions, tout en écoutant ses explications.

« Merci encore, Roux-Maquis ! Je ne sais ce que j’aurais fait sans toi... »

Quelques instants après, celle-ci ajouta qu’elle devait reprendre la route. Je ne cachai pas ma déception, moi qui espérais passer encore un peu de temps en aussi agréable compagnie. Mais j’imaginais bien qu’elle devait elle aussi avoir ses obligations et que j’avais déjà dû lui dérober un temps précieux. Je souris tristement, avant de m’approcher d’elle et de l’embrasser sur la joue gauche. Je reculai alors tout aussi rapidement que je m’étais approchée, éclatant d’un rire franc, avant de redevenir sérieuse.

« C’est comme ça qu’on se dit au revoir entre amies chez moi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1990
Yens : 37
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde   Lun 30 Juil - 15:18






Séparation



La petite fut déçue de mon annonce, et je devais avouer que quelque part, je l'étais aussi. Rester ici et discuter avec une petite fille très charmante pendant encore des heure, ou aller risquer sa réputation, voir pire sa vie à Seika pour apporter de maigres informations que peut-être Nagato savait déjà, le choix était rudement vite fait. Mais voilà, parfois le destin ne nous laissait pas le choix. Il fallait dire que je traînais cette mission depuis une bonne année, je ne pouvais pas attendre plus, car bientôt, j'allais dépasser le seuil de patience du ninja, et là ça allait être encore pire que les représailles de Seika si je venais à me faire repérer... Quand Nori me remercia, j'affichai un sourire heureux.

De rien. Et ne t'inquiète pas on se reve...

Je fus coupée dans ma phrase par le bisou soudainement que je reçus tendrement sur la joue. J'aurai pu rougir si c'était un mec devant moi, mais là, je ne fis qu'être troublée, dans le bon sens du terme. Alors que la petite riait, mon expression devint amusée, et je la pris dans mes bras pour lui faire un câlin.

Ah ouais ? Et bien chez moi on fait comme ça.

Puis je lui ébouriffai encore les cheveux avant de réellement prendre congé d'elle. La mission que je détestais déjà... m'attendais...

Spoiler:
 







Revenir en haut Aller en bas
Messages : 70
Yens : 190
Date d'inscription : 08/06/2018

Progression
Niveau: 5
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Nori ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde   Mar 31 Juil - 11:03

Ainsi donc, il était temps de se séparer. Je n’avais sans doute que trop monopolisé les minutes et les secondes de mon interlocutrice. Après tout, nous avions bien discuté un moment, même si je ne pouvais pas en deviner la durée exacte. Je savais seulement que cela avait été long. J’étais vraiment triste de quitter la jeune femme, mais, étant donné qu’elle ne m’avait pas proposé de l’accompagner, je n’avais même pas fait mine d’insister. Et puis de toute façon, j’avais désormais de nouveaux objectifs et une destination bien précise en tête, le tout étant probablement différent des siens.

Je l’embrassai donc avec amusement, guettant sa réaction sans l’appréhender pour autant. Roux-Maquis parut un instant gênée, avant de m’enlacer à sa manière. Le salut était fait, les adieux également. J’ignorais si je la reverrais un jour, mais je l’espérais ardemment, ne serait-ce que pour discuter à nouveau, à défaut d’être en mesure de la rembourser pour ce qu’elle avait fait pour moi. L’avenir nous le dirait. Je cachai donc ma mélancolie, souriant une nouvelle fois lorsque l’autre me décoiffa doucement, avant d’arborer une mine faussement fâchée :

« Purée ! Ça va encore me prendre une heure pour remettre ça en place !!! »


Et puis la jeune femme reprit sa marche, me saluant une ultime fois avant de mettre fin à notre conversation. Je lui soufflai quelques mots, avant qu’elle ne soit plus à portée de ma voix :

« Au revoir, Roux-Maquis !!! Encore merci et prends soin de toi !!! »


Ceci étant fait, je réfléchis un instant à la suite des évènements. J’avais vraiment envie de découvrir la capitale de la nation à laquelle j’avais été attribuée : j’imaginais qu’il devait y avoir un paquet de livres inconnus tous plus intéressants les uns que les autres. Par ailleurs, c’était sûrement le meilleur endroit pour moi afin d’apprendre ce que signifiait réellement ce statut d’élue. Il n’y avait donc pas à hésiter !

Je repris une marche tranquille, un peu mieux orientée qu’auparavant. La chaleur déclinait doucement et ce déplacement sportif devenait beaucoup moins physique. Au bout de quelques heures, je parvins enfin à quitter la zone aride et rocailleuse qui avait été mon fardeau pendant une éternité, retrouvant un paysage plus amical. Quelques centaines de secondes plus tard, j’eus même l’aubaine, décidément, c’était ma journée, de tomber sur un couple de vieux paysans, qui, découvrant ma condition en apercevant le tatouage de phénix sur ma main, me confièrent un vieux coutelas, quelques vivres et une nouvelle gourde, en plus de m’indiquer la route qui m’emmènerait à la capitale, qu’ils nommèrent Chiquaille. Je les remerciai, notant dans ma tête leurs visages, pour les rembourser quand j’en aurai les moyens. Après quoi, je repartis, mieux équipée et toujours aussi motivée.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde   

Revenir en haut Aller en bas
Découverte d'un nouveau monde
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Découverte d'un nouveau sens...
» Relations d'un tout nouveau monde
» [Fiche d'île] Les Mers du Nouveau Monde
» À l’aube d’un nouveau monde. — EVENT.
» Tout un nouveau monde à découvrir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Grands canyons-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.