Partagez | .
Un service à la société
Messages : 199
Yens : 169
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 56
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un service à la société   Dim 24 Juin - 21:37







Un service à la société

Feat. Alone







A peine fini quelque part qu'on me demandait autre part. A peine terminée notre recherche de la fleur d'une rareté extrême, d'après le noble, qu'un messager était venu vers nous. On nous ordonnait ou du moins nous invitait à rejoindre le Bosquet sacré qui venait d'être détruit lors d'une guerre qui s'était déroulée, il y a peu. Mais je m'en étais pas intéressée et donc je savais rien de ce qui s'était passé. En faites, même la vision qu'on m'avait envoyé, je mettais des doutes quand à sa véracité. Donc comme à mon habitude, je vivais simplement ma vie, attendant le jour où je pourrais retourner chez moi. Peu importe le temps que ça prendrait j'y arriverais, je le savais.

Dans tous les cas, il fallait retourner en ce lieu qui m'était encore inconnu pour le réparer. Mais réparer quoi? Un bosquet n'était pas en soi qu'un petit lieu végétal. J'allais pas faire pousser grand-mère dans les orties. Ah non, mauvaise citation. J'allais pas faire ma jardinière, quand même. Enfin il fallait croire que si! Et puis mon cher shinigami m'abandonna rapidement. Se sentait-il au dessus d'une telle mission? Supérieur et ce service insuffisant à sa grande noblesse.Oui j'étais encore en colère. Et je devais me dépêcher à aller dans ce lieu. Ce que je fis sans tarder. Surtout qu'aider de Colère, j'usais de toute ma vitesse pour avaler les kilomètres qui me séparaient de ce Lieu. Je courus, ainsi tout la nuit sans prendre le temps de me reposer ou de m'endormir, profitant de l'ivresse et la rage que me fournissait la colère pour arriver le plus rapidement possible. Après tout qui pouvait me dire lequel des pêchés allaient élire domicile dans mon corps le lendemain. Le pire aurait été orgueil, ou j'aurais donné simplement des ordres et je me serais jamais abaissée à aider. Ou pire encore Paresse qui m'aurait ralenti à un point... En faite, je préférais même pas m'imaginer. Quoique Luxure aurait été gênante aussi. Pourquoi?

Ben imaginez des jardiniers sous la chaleur se mettre torse nu, vous pensiez vraiment que j'allais rester concentrée? Soyons sérieux, si ça avait été le cas, je serais rester à courir après eux pour les dévêtir plus encore et batifoler dans l'herbe. Donc ma décision était prise, et même si la fatigue me gagnait. Ainsi j'arrivais aux premières lueurs de l'aube et le spectacle devant moi, me terrifia autant qu'il m'enragea contre les responsable d'un tel chaos. Une forêt avait été anéanti par le feu et il ne restait plus que de la cendre. Alors qu'au loin, j'apercevais des ruines d'un ancien village côtoyant des cadavres. Du moins ce qu'il en restait puisque certains étaient carbonisés. Et je voyais déjà des bénévoles courir en tout sens, malgré l'heure. Ils essayaient tant bien que mal de s'organiser et d'avancer, tout aussi horrifié et triste.











©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 199
Yens : 169
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 56
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un service à la société   Dim 24 Juin - 21:49







Un service à la société

Feat. Alone







Je contemplais encore ce spectacle immobile,mes yeux balayant ce sinistre tableau. Tout mon corps ragea sous cette violence et face à l'incapacité des anciens habitants à lutter contre une telle puissance qui avait tout ravagé. Les larmes aux yeux, j'abattis mon poing au sol, créant un cratère tout autour de moi. Alors que je crachais à travers les dents:

-Fais chier... Fais chier!!!!! Bordel, c'est quoi ce monde!


Quel monde était capable d'anéantir autant d'un monde en un instant. Le mien était violent et connaissait la guerre, mais je me souvenais pas qu'une de nos puissances étaient allés aussi loin dans l'horreur. Alors même que certains possédait le pouvoir des créatures quasi-divine. Qu'à eux seuls, ils pouvaient anéantir la moitié du continent. Mais ils étaient plus des armes de dissuasion.J'étais haineuse à cet instant. Haineuse contre le responsable, en colère contre notre nation qui n'avait rien pu faire et plus encore contre ce dieu qui nous avait amené ici, sans notre consentement pour combattre des choses que nous ne comprenions même pas et pour cette divinité dont nous n'avons rien à faire. Et par dessus le marché, elle avait fait des erreurs d'après ce que nous avait dévoilé la vision. Je n'avais même pas besoin d'être poussée par le pêché pour ressentir cette émotion si violente. Et pourtant, les quelques volontaires avaient besoin de moi. Du moins de nous élu, puisque j'en voyais d'autres au loin s'affairaient pour reconstruire.

Je me relevais donc, essuyant les larmes sur mon visage. Ce n'était pas digne d'une princesse et encore moins de l'éclair de Yama. Je disparus donc de l'endroit ou j'étais pour apparaître au côté des volontaires les plus proches. Mon visage était crispé par une silencieuse colère, qui surpris et fit sursauter quelques hommes autour de moi. Mais sans m'en soucier, je m'exclamais déjà:

-Cessez de courir dans tous les sens sans but. Les plus courageux et aux tripes solides déplaçaient les cadavres en haut de cette plaine. Les plus costauds prenaient les débris et autres ruines pour les mettre à côté. Nous enterrerons les mort plus tard!

Tout le monde me regardait sans un mot, interloqués. Posant finalement leur regard sur mon sceau vert. Mais je ne leur laissais pas le temps de dire quoique se soit alors que j'aboyais aussitôt mon ordre de s'activer. Et sursautant, ils m'écoutèrent aussitôt.











©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 199
Yens : 169
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 56
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un service à la société   Dim 24 Juin - 22:12







Un service à la société

Feat. Alone







Chaque hommes savaient ce qu'ils avaient à faire maintenant. Même si les débuts furent hésitant, voir pour certains trop dure face aux cadavres, ils agissaient enfin de manière plus organisée. De mon côté, telle une furie ou une tornade, je les aidais dans notre morbide ménage.J'avais fermé mon esprit pour le protéger des corps qui craquaient sous mes doigts ou d'une tête qui tombait du corps. Et pire encore lorsque certains tombaient en poussière, balayé par le vent. Combien avait périt? Je me protégeais de toutes ses questions. Du moins, j'essayais, alors que je passais d'un endroit à un autre d'un corps à un autre, d'une ruine ou d'un débris à un autre. J'essayais, alors que sans m'en rendre compte des larmes ruisselaient sur mon visage crispé par la rage et la colère.

Fort heureusement, aucun bénévoles n'avaient le cœur à me le faire remarquer. D'ailleurs, nous nous fatiguions tous à une vitesse grand V. Probablement que le travail que nous fournissions dans ce contexte nous vidait de nos forces plus qu'à la normale. Pourtant, je continuais, bientôt plus par automatisme ou réflexe, alors que mon esprit épuisé sombrait peu à peu dans les ténèbres. Jusqu’à ce que je dépasse moi même mes limites, et alors que j'envoyais un pas de mur entier rejoindre le même "cimetière", je m'effondrais au sol inconsciente. Faisant accourir, tous les hommes avec qui je travaillais et dont je commençais à avoir le respect. JE voyais leur derniers visage inquiet, avant de fermer totalement les yeux.

Fort heureusement, je n'avais rien eu de grave. Juste le fait de passer une journée entière plus une nuit entière sous le même pêché me vidait totalement de mon énergie. Et une nuit réparatrice sans dormir était dans mon cas plus dure que quiconque.Puisque  s'était le seul moment ou aucun pêché ne dictait mes actes. Je ne sais combien de temps mon sommeil dura, mais je sentais auprès de moi une personne veillait sur moi à chaque instant. Un sentiment étrange en soi. Puis après des heures, ou peut être des jours, j'ouvrais un œil, puis les deux pour voir une jeune femme penchait sur moi les yeux larmoyant:

-Nous ne savions pas ce que vous aviez... Nous pensions, juste que vous étiez fatiguée et écroulée de sommeil, mais après trois jours sans vous réveillez nous commencions à nous inquiéter, élue. Je suis si heureux de vous voir éveillée

Trois jours? Déjà trois jours que j'étais ainsi endormi, à faire la belle au bois dormant?  Je tentais de me relever, avant que mon corps se dérobe sous mes coudes, tout juste rattrapée par la jeune femme. Et dans l'action, je ne pu lâcher qu'un mot:

- Et merde...

Merde, oui je pouvais le dire, alors que je compris aussitôt quel pêché était en moi. Bonjour à toi Paresse. Je ne te désirais vraiment pas à un tel moment. Alors que j'avais voulu me relever, le pêché avait bien fait ressentir sa présence en me vidant aussitôt de mes forces pour m'empêcher d'agir. De coutume, je le laissais faire sans trop rechigner, mais aujourd'hui s'était un jour bien différent. Mais faisant violence, et aidée par ma bienfaitrice, je me relevais avec peine, mes jambes tremblotantes sous mes pieds. N'y avait-il que Paresse qui me faisait autant ressentir faible? Peu importait, je devais aider ses hommes et ses femmes... Une petite sieste ne faisait pas de mal... Non je devais lutter contre cet appel. Juste un effort.

Je parvins après une longue bataille à sortir de la tente de fortune pour voir l'exploit des volontaires. La partie, où on était, semblait plus propre qu'à mon arrivé. Je pouvais même voir quelques pousse d'herbe qui avait survécut à l'incendie. Et comme le cycle de la vie reprenait son cours, même des fines pousses se mettaient déjà à pousser. L'incendie pouvait causer d'énorme dégâts, mais servir pour faire renaître la Nature. Bon peut être des mages avait user de leur magie pour accroître leur évolution. Mais ceci fonctionnait. Je les voyais ainsi s'affairait en tout sens. Commençant la reconstruction du village et plantant des graines par ci par là pour faire repousser la végétation. En un sens cette entre-aide était beau à voir, mais la raison de ces gestes me touchait encore plus au fond de mon cœur. Oui, j'en avais un...











©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 199
Yens : 169
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 56
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un service à la société   Dim 24 Juin - 22:29







Un service à la société

Feat. Alone







Plusieurs heures durant, je regardais homme et femme, qui me saluaient ou me remerciaient d'avoir prit les choses en mains à mon arrivé. Alors que certains me faisaient des éloges sur ma hargne et ma détermination à poursuivre le travail, alors même que mon corps et mon visage semblait disparut dans l'inconscience. Je les avais marqué sans m'en rendre compte. Je leur rendais mon sourire, parfois sans me rendre compte, que je m'assoupissais à nouveau à cause du pêché. Heureusement, j'étais aidé par ma fidèle nouvelle amie qui me suivait comme un chien depuis mon réveil et soutenait mon corps lors de mes absences. Après plusieurs heures, à observer, je décidais de me mettre à mon tour au travail, non sans les réprimandes des volontaires qui me pensaient trop faible pour un effort physique. J'aurais pu m'en offenser, mais avec la Paresse, je ne pouvais les contre-dire.

Pourtant, aussi bornée que moi, il n'y en avait pas, et je mettais la main à la patte, ralentie forcément par le pêché. Prenant par moment de longue pause, en pestant contre moi même d'être aussi faible et de ne pouvoir résister longtemps contre cette maudite Paresse. pourtant, à la fin de l'après-midi, mon attention fut accaparée par autre chose, alors que je vis une montagne de cadavre en haut de la plaine. Des larmes au bords des yeux, je me retenais une nouvelle fois devant ce massacre, et c'est poussée par une nouvelle volonté, que je montais là haut. Creusant de mes mains le sol. Nous devions leur faire une sépulture avant que les charognards ne viennent manger leur corps, et surtout pour leur offrir la paix. Je continuais mon manège m'arrêtant un moment avant de poursuivre à nouveau, les mains bientôt en sang.

Chacun me regardait faire, les yeux mouillées, et d'autres pleurant à chaudes larmes. Mais ils me rejoignirent tous bientôt pour m'aider dans ma tâche. Il ne fallut qu'une demi-heure pour creuser des tombes correctes, avant de faire entrer un à un les corps dans chacune d'elle. Le soleil se couchait à présent et nous nous retrouvions tous devant le "champs des morts". Nous contemplions cela un long moment. Mais tout d'un coup, ma voix franchit mes lèvres, me surprenant moi même:

-Je vous jure que je vengerais vos morts. Je vous jure que je protégerais chacun d'entre vous. Tout comme dans mon monde, mon village, ses habitants... je les considérais comme ma famille... Je vous considérerais comme ma famille...Je me moque d'un quelconque président ou d'un quelconque Dieu. Vous êtes plus important qu'eux et je serais là pour vous...Prions pour l'âme de vos proches et travaillons pour que ceci n'arrive plus jamais!

Mon dieu s'était moi qui prononçait ses paroles? Pourtant, j'avais l'impression que cela provenait de quelqu'un d'autres. Ce n'était pas moi d'agir ainsi.A Yama, je laissais ceci à ma jumelle qui étai bien plus douée en discours que je ne le saurais jamais. Oh sûrement, qu'elle aurait dit mieux, ça ne faisait aucun doute. Mais ceci suffit à réchauffer le cœur des habitants. Qui me regardait avec plein de remerciement. Et pourtant, le pêché devait gâcher ce beau tableau, alors que je sombrais à nouveau dans le sommeil....Pour me réveiller seulement le lendemain.

Et ainsi pendant plusieurs jours, je restais auprès d'eux, parvenant à rire avec eux. Alors qu'ils s'habituaient à mes pêchés et en plaisantaient même entre eux. Tout comme dans mon monde, je n'étais plus vue telle une erreur de la nature, mais comme un être appartenant à leur communauté.  Mon cœur s'alluma d'une nouvelle flamme, que je n'avais plus ressenti depuis Yama. Plusieurs jours à leur côté pour reconstruite ce lieu si sacré aux yeux des Minshujiin. A présent, je voyais ce lieu comme un nouveau départ...










©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Un service à la société   

Revenir en haut Aller en bas
Un service à la société
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Atelier de travail sur le phénomène de l'exclusion dans la société haitienne
» Une bibliothèque virtuelle au service du Droit
» De la société Orc
» Avant de reprendre son service.. [Pv Fabien]
» Role de la diversité et des Minorités dans une Société

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Bosquet sacré-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.