Partagez | .
Une simple escale sur l'interminable voyage
Messages : 35
Yens : 250
Date d'inscription : 23/06/2018
Age : 19
Localisation : Bien caché !

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Eruu Aalm Kuro ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Une simple escale sur l'interminable voyage   Sam 30 Juin - 18:17

Une simple escale sur l'interminable voyageft. Alexei Noskov

Si je voulais des réponses, un sens à donner à mes actes, ou simplement une vie ou survie qui ne se fasse pas par l’errance au milieu d’une flore méconnue à mes yeux, je ne pouvais que me rendre aux villes et villages les plus proches. Je fis alors sans problème escale depuis mes pérégrinations en forêts en divers petits hameaux, mais la taille réduite de ces endroits n’était pas propice à un épanouissement sédentaire fort à mes yeux, et finalement, manquait d’information, puisque c’est principalement par la foule que je pourrais acquérir les nouvelles que je cherchais, bien que j’ignorasse encore quelles questions précisément, j’allais pouvoir poser lorsque j’en aurais l’occasion.


Shiryoku semblait ainsi être le nom qui était le plus important, parmi les plus proches surtout, et se présentait donc comme une destination de choix où, je l’espérais, je trouverais de quoi satisfaire ma curiosité, et surtout, où je pourrais combler les parts d’ombres et de mystères que les récents évènements m’avaient imposé. Pour y aller, j’avais fait en sorte de passer quelque temps dans quelques petits hameaux en guise de haltes, tout juste de quoi m’assurer que je suivais la bonne route, prendre un peu conscience de l’itinéraire et des alentours, en vue principalement d’approfondir mes connaissances géographiques des lieux, et puis surtout, de quoi trouver moyen de récupérer de quoi vivre. Lorsque c’était possible alors, je proposais mon aide en échange de vivres, et les rares fois où la gentillesse ne payait pas, et bien, j’étais contraint à voler, me contentant du strict minimum, mais accomplissant ce que beaucoup condamneraient.


J’aurais bien loué les services d’un caravanier alors, mais par manque de moyens, l’opération devenait particulièrement ardue, et je ne pouvais pas toujours échanger un travail manuel contre le transport, ainsi je me retrouvais contraint d’entreprendre ce que la justice ne saurait voir sans sermonner. Bien sûr, je n’allais pas voler ni carriole ni destrier, mais j’avais bien l’intention d’aller plus vite qu’à pied à hauteur de mes moyens, et alors, je fis ce que je pouvais faire : je me suis agrippé à la charrue d’un marchand et j’ai fait route en voyageur clandestin, m’efforçant de me faire petit aussi longtemps que possible. Et vous savez quoi ? Les marchandises abondantes font de bonnes cachettes, et en plus, on peut se servir dans les vivres à proximité… Oh, je n’allais pas gâcher tout ce qu’il y avait, mais je me disais que deux pommes et un jambon ne manqueraient pas, si vous voyez ce que je veux dire.


La nuit arrivante, je quittais mon compagnon de voyage qui s’ignorait en discrétion, et surtout, en vitesse, pour en chercher un nouveau au petit matin. Trouver prenait alors un peu de temps, puisqu’il fallait trouver le bon, et s’assurer que tout se passerait bien, ainsi, je savais me faire patient, et surtout, observateur. Mon dévolu se jetait alors sur un commerçant, boucher, visiblement, à en voir l’étalage de viandes séchées et les caisses garnies qu’abritaient la bâche de son chariot, et je me fis alors un plaisir de monter d’un bond, et de me glisser à l’arrière sans un mot quelconque. Mais j’ai vite vu la chance tourner lorsqu’une secousse d’un nid de poule me fit perdre l’équilibre, et tomber non sans un bruit avec deux petites caisses qui se renversaient alors sur les pavés. Quelques passants aux alentours voyaient aisément la scène, sans parler du furieux marchand qui lâchait les rênes et immobilisait le véhicule pour descendre vers moi, visiblement en colère.


- Nom de nom, qu’est-ce que c’est que ce rat clandestin ! Regardez-moi ça, y’en a pour des kilos de viande salies, comment je vais vendre ça maintenant ?!



Oh, je sentais venir les embrouilles… Qu’allais-je faire, fuir ? Avais-je seulement une chance de voir quelque chose, ou quelqu’un améliorer la situation ? Ou l’empirer…

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 29
Yens : 160
Date d'inscription : 09/06/2018
Age : 20

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Alexei Noskov ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Une simple escale sur l'interminable voyage   Mar 3 Juil - 22:55

Alexei
Noskov

Lexi
Hil'Feyan

「 Une simple escale sur l'interminable voyage 」

Alexei qui revenait de son escale à Bashô Tokaï en compagnie de la jeune archère lexie, avait repris la route en direction de Fuyu. Sa rencontre avec la jeune fille bien que les débuts avaient été difficiles de par son caractère froid au premier abord. Il se trouvait dont a marché maintenant sur une route marchande d'après ce qui était indiqué sur la carte qu'il avait reçue en cadeau de Lexie. Il avait encore un peu de mal à digérer les informations qu'il avait reçues et il avait décidé que partir en voyage l'aiderait probablement à faire la trie. Cela faisait donc une journée qu'il marchait et bien qu'il ait aimé apprécier le confort d'une charrette, le blond n'avait pas l’argent pour se payer ce luxe.

Le soir commençait à tomber et Alexei qui commencé à fatiguer se dit qu'il serait temps pour lui de trouver un endroit ou dormir, au mieux si des marchands faisaient un feu de camp et qu'il voulût bien qu'il se joigne à eux, au pire au pied d'un arbre pas très loin de la route. Perdu dans ces pensées, il fut brusquement ramené à la réalité par le bruit de caisse en bois se casser sur le sol suivi des cris du marchand, il supposait crier sur un homme aux cheveux en bataille blond méché noir à la carrure grande ; il assistait à la scène de profil. Il en déduisit que le mécher avait tenté de voyager en clandestin, et que sa tentative avait raté, il avait en plus de ça gâchait de la nourriture. La personne en tors paraissait bien embêtée et ne savait probablement pas comment il allait faire pour s'en sortir. Peut intéresser à ce qui se passait, car cela ne le regardait pas, il en profita plus tôt pour demander autres marchands aux alentours s'il pouvait bien rester avec eux le temps d'une nuit.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 35
Yens : 250
Date d'inscription : 23/06/2018
Age : 19
Localisation : Bien caché !

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Eruu Aalm Kuro ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Une simple escale sur l'interminable voyage   Mer 4 Juil - 15:38

Une simple escale sur l'interminable voyageft. Alexei Noskov

Hélas, ce n’était pas aujourd’hui que l’on me ressortirait de mes mauvaises passes, et j’allais devoir compter sur moi-même et un peu de chance si je voulais pouvoir me tailler hors de ces ennuis. Voyons donc dans quel état j’étais : les marchands alentours ralentissaient leur route en observant la scène, quelques-uns s’inquiétant d’ailleurs du ciel qui s’assombrissait bien vite, et les nombreux nuages présents laissaient parfois présager le pire. D’autres voyageurs s’arrêtaient un instant, continuait leur route ou passait à autre chose dans leurs petites affaires. L’homme qui m’en voulait était les pieds à terre à se lamenter sur le sort de ses jambonneaux traînant sur la route, et moi, j’étais au milieu de quelques saucisses et escalopes, sur le cul.


En premier lieu, je me relevais, prêt à bondir dès qu’il se faisait trop menaçant et ne m’attardant pas à tenter de me justifier d’une quelconque manière, puisqu’après tout, j’étais bien en tort. L’autre gaillard beuglait alors de plus belle, me traitant de tous les noms et bien plongé dans sa colère du jour. J’allais me décider à m’enfuir tel quel, mais un petit quelque chose allait finalement jouer en ma faveur pour aujourd’hui, lorsque quelques gouttes se mirent à tomber du ciel. La pluie venait, lentement, mais sûrement, pour accompagnait sa dame la nuit.


Les marchands arrêtés reprenaient vite leur route après avoir bâché leurs produits le plus possible, et, si le type ne calmait pas ses nerfs, il préféra alors laisser un instant notre différend de côté pour remettre ses marchandises dans sa carriole et la fermer le mieux possibles pour la préserver de l’eau qui chutait. L’instant d’après, lorsqu’il regarderait à nouveau vers là où j’étais, il ne pourrait alors que maudire le vent et reprendre sa route en grommelant, puisque pas fou, j’avais profité de sa précipitation pour sauver ce qu’il avait de plus de cargaison pour prendre mes jambes à mon cou et fuir vers les maigres bois situés à proximité de la route commerciale, là où les feuilles offraient un couvert naturel.


D’ici, j’étais pour le moment seul, à peu près à l’abri des cordes tombant du ciel, et je pouvais voir les charrues se hâter sur la rue en direction du prochain village où faire halte, après avoir protégé du mieux possible ce qu’elles transportaient. Les voyageurs, de même, poursuivaient pour certain leur chemin en courant, ou faisaient comme moi, et se trouvaient un refuge de fortune pour éviter de subir ces intempéries. L’on n’était pas tout à fait au sec là-dessous, mais ça avait au moins le mérite de m’avoir fait échapper à quelques embrouilles, et mes habits n’étaient pas trempés par l’averse. Aucun tonnerre ne se mit à gronder, mais pour le moment, il pleuvait comme vache qui pisse.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 29
Yens : 160
Date d'inscription : 09/06/2018
Age : 20

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Alexei Noskov ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Une simple escale sur l'interminable voyage   Dim 8 Juil - 19:41

Alexei
Noskov

Eruu
Aalm Kuro

「 Une simple escale sur l'interminable voyage 」


La pluie commençait à tomber et le blond n'avait essuyé que des refus. Peut-être que l'épisode avec le clandestin les avait refroidies momentanément de prendre un voyageur avec eux; ou pas. La Pluie s'intensifiait de plus en plus. Alexei Pour une fois avait enlevé son épaisse capuche, remit cette dernière. Elle lui cachait là toute la moitié haute de son visage me laissant qu'entre voir le bout de son nez, la fin de ses cheveux blonds mi-longs et sa bouche inexpressive qui ne montre en rien son humeur actuelle. Alors que maintenant l'eau tombait à flot depuis les nuages, Alexei bien que protéger par son épais manteau blanc commençait à sentir le liquide s'insinuer sournoisement dans ses vêtements. Il décida donc de faire comme certain voyageur eux aussi à pied et de s'abriter sous un arbre. Il importunait peu de l’endroit où il serait temps qu'il aurait protégé un minimum de la pluie. Ainsi il se rendit d'un pas posé en contradiction avec les autres personnes à pied qui elle courait le plus vite possible pour se protéger.

Il prit refuge sous ce qui semblait être un grand chêne aux branches et au feuillage généreux qui, lui permettraient de se protéger en grande partie de la pluie battante. Une fois dessous, le mage de glace se permit de soupirer. Il n'avait pas eu beaucoup de chance depuis qu'il était partie de Bashô tokaï. Personne n'avait voulu le prendre comme passager depuis le départ et maintenant le temps jouait contre lui. Comme si une force supérieure voulait l’empêcher d’accomplir est voyagé. au bout d'une petite minute il remarqua qu'il n'était pas seul sous cet arbre magnifique. Malgré la capuche qui lui recouvrait quasiment intégralement son visage, il reconnut le vêtement bien particulier de l'homme qui avait voulu voyager clandestinement et qui par inattention avait fait tomber à terre de la viande et c'était fait foudroyer par le courroux du marchand.


Il a réussi à s'en sortir. surement un coup de chance.



Cela faisait une bonne trentaine de minutes que la pluie ne cessait de tomber et la nuit comment à tomber sévèrement, ils étaient maintenant entre chien et loup. Alexei commençait ne plus pouvoir tenir debout, ces jambes lui faisaient mal et il avait sommeil. Décidé à passer une soirée un minimum confortable il observa ce qui l'entourait. Le sol était trop mouillé pour pouvoir ne serait ce s’assoir dessus sans être trempé.


Un simple bloc de glace collée au trop serait suffisant


Ayant pris sa désistions, Alexei se concentrait en faisant abstraction de ce qui l'entourait. la formation de ce qu'il voulait lui demandait une grande concentration; il avait beaucoup de mal à manipuler la glace pour qu'elle prenne la forme qu'il veut. Il fallut environ trois minutes pour qu' Alexei la concentration suffisante pour visualiser le banc de glace.  Il descendit le haut de son sceptre en bois pointe vers l’endroit où il voulait former le banc. Se formèrent d’abord des petits cristaux de glace sur le tronc puis, Ils grossirent en taille jusqu'à prendre la taille et la forme désirée; c'est-à-dire un bloc de glace rectangulaire ayant la grossière forme d'un canapé pour deux personne. En effet le blond avait pensé bien que la personne avait tenté quelque chose d'illégal plus tôt, qu'il aurait aimé s'assoir. En tout cas lui ne tarda pas à s'assoir, profitant de pouvoir reposer ces jambes.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 35
Yens : 250
Date d'inscription : 23/06/2018
Age : 19
Localisation : Bien caché !

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Eruu Aalm Kuro ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Une simple escale sur l'interminable voyage   Ven 13 Juil - 16:32

Une simple escale sur l'interminable voyageft. Alexei Noskov

Si je pensais bien ne pas être le seul à me réfugier sous les feuillages pour m’abriter de la pluie, je ne pensais pas être rejoint par qui que ce soit si directement sous le même arbre. De plus, quand j’observais la personne en question, je remarquais vite un voyageur bien atypique, que ce soit par les couleurs très claires de ses habits, son imposante capuche qui le couvrait tant qu’on aurait dit qu’elle avalait son visage, ou simplement son étrange bâton de marche. Il avait là une allure extrêmement calme en venant, sans la même pression des autres cherchant un abri, et, inutile de nier l’évidence en disant qu’il n’attirait pas le regard ou la curiosité.


Malgré sa présence très proche de moi, je fis d’abord le choix de l’ignorer, puisqu’après tout, nous n’étions que deux passants, réunis par hasard, et que jouer les sociables pour jouer les sociables n’avait que peu d’intérêt à mes yeux. Je préférais regarder la pluie tomber, intense, froide, humide. Elle recouvrait le sol, le rendant mou et sale, peu accueillant ; elle parsemait le ciel, chutant de haut en bas avec violence et hâte. Si j’avais trouvé un foyer dans une grotte ou cavité, j’aurais sûrement cherché à faire un feu pour la nuit qui, trop vite, couvrait les cieux, mais encore pour faire sécher mes vêtements mouillés.


Le temps passait alors bien trop vite, lorsque l’averse s’étendait sur la durée, et nous affirmait qu’elle ne cesserait avant la nuit. Je n’aimais pas dormir à la belle étoile, mais je ne saurais pas voyager dans le noir, aussi devrais-je bien vite attendre que l’eau cesse de tomber pour allumer une torche et poursuivre ma route. Mes pieds étaient souvent douloureux, mais je supportais assez bien cet effort lorsque j’avais une destination bien en tête.


Mon colocataire d’arbre attira finalement mon attention, lorsqu’il semblait comme en transe et l’esprit ailleurs, se concentrant intensément face au tronc portant les feuilles qui nous servaient de toit de fortune. Des gestes précis et calculés accompagnèrent son regard bien fixe, et, des cristaux de glace se formèrent là où il destinait ses mouvements, ce que je devinais vite conséquence d’une magie quelconque. En un peu de temps, cette glace étrange faite par sa main prit alors une forme plus accueillante d’un bloc en banc, ce qui, à défaut d’être bien spectaculaire, devait bien être pratique au quotidien. Le voyant s’asseoir sans trop tarder, je devinais pourquoi il l’avait fait, mais s’il l’avait fait aussi large, s’attendait-il à ce que je le rejoigne ?


J’hésitais un instant, d’abord debout, comme attendant une invitation explicite, mais me disais qu’en soit, la présence du banc si large en était peut-être déjà une d’elle-même. Pour ne pas m’éterniser alors, je fis finalement le choix de me poser sur le côté libre en adressant un regard neutre à l’inconnu, restant cependant muet, incertain de ce que je devrais dire. Je marmonnais un simple « merci » dans ma barbe (que je n’ai pas), avant de retourner à un état plus songeur et pensif.


- Au fait, salut, moi c’est Hiki. Je voyage comme je peux, sur la route, vers une grande ville, je suppose qu’on doit avoir à peu près la même destination.


J’évitais encore les questions directes, pensant bien que si le gars était assez bavard pour parler de lui, il le ferait, et sinon, tant pis. Cependant, en y repensant, j’avais très peu l’envie de rester la nuit ici, et ne savais quand la pluie cessera de tomber, quand me vient une idée.


- Si ce n’est pas indiscret, on dirait que tu peux faire de la glace de la forme que tu veux… Tu peux en faire quand tu veux et autant que tu veux ? Et surtout, ça peut fondre… Facilement ?



Selon ses réponses, on n’aurait peut-être pas à attendre bien plus longtemps sous cet arbre en fait, si tant est qu’il veuille bien me parler de ses compétences ouvertement.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 29
Yens : 160
Date d'inscription : 09/06/2018
Age : 20

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Alexei Noskov ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Une simple escale sur l'interminable voyage   Ven 13 Juil - 17:46

Alexei
Noskov

Lexi
Hil'Feyan

「 Une simple escale sur l'interminable voyage 」

c'est dans le bruit apaisant de la pluie que son voisin d'arbre l'avait rejoint sur le banc de glace. Le remerciant intérieurement de ne pas poser toute sorte de question. Se a le fils déjà une bonne impression pour Alexei qui serait plus enclin à lui répondre si dialogue il y avait.  L'étrange eut la décence de le remercier; Remerciement à laquelle il répondit par un hochement de tête. Pas la peine d'en dire plus.

apaisée par le chant de la pluie, sa quiétude fut coupée par son voisin qui, toujours au plaisir d'Alexei ne se fit pas intrusif, se présentât et supposa qu'ils allaient vers la même destination. Pour plus de politesse Alexei rabattit sa capuche sur son dos droit et tourna son visage de trois quarts afin d'avoir un minimum de contact visuel avec son interlocuteur Il put observer le visage de ce dernier. Il remarqua surtout les yeux rouges sangs et les sortes de peinture tribale qui encadrait son visage. IL revient bien vite à ce que disait cette personne; Il n'était pas du genre à répondre aux inconnues mais cette personne avait été plus que polie, il serait impoli de sa part de ne pas lui répondre. pensât-il de son point de vue. Il Attendis que le dit Chiki est fini de parler complètement avant de lui répondre, la voix toujours neutre.



Enchanté, je me nomme Alexei. Nous n'avons pas la même destination mais partageons la même direction. Pour ce qui est de mes pouvoirs, je peux effectivement faire toutes les formes possibles dans la limite de mon imagination. Ce sont des glaces éternelles, elle ne se brise qu'au contact du bas de mon sceptre ou d'un choque très puissant.



Le blond se demandait bien ce que pouvait avoir en tête Chiki avec c'est question.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 35
Yens : 250
Date d'inscription : 23/06/2018
Age : 19
Localisation : Bien caché !

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Eruu Aalm Kuro ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Une simple escale sur l'interminable voyage   Dim 22 Juil - 17:09

Une simple escale sur l'interminable voyageft. Alexei Noskov

Pas beaucoup plus bavard que moi visiblement, mon compagnon de fortune ne m’adressait qu’un geste pour saluer ma venue, et semblait aussi calme que son apparence le présageait, malgré des habits me paraissant finalement bien visibles et inhabituels. Finalement, on aurait sûrement pu passer un très long moment-là, tous les deux, dans le silence total, et avec pour seule compagnie la pluie tombante, calmement malgré le volume d’eau finalement abondant. Ce que j’espérais n’être qu’une courte averse présageait finalement une durée bien plus importante que prévue, au grand dam de ceux qui souhaitaient voyager un peu plus tard, aujourd’hui, comme moi, finalement.


Mais j’avais fait le premier pas pour troubler la tranquillité du moment en m’adressant à celui qui dévoilait davantage son visage, sa tête, avant de me répondre. Alexei de son nom, il n’avait pas vraiment une sonorité très familière à mes oreilles, que ce soit en songeant aux noms de mes terres d’origines, ou de ceux que j’entendais le plus par ici, en Kosaten. Et ainsi, il semblerait que ces pouvoirs de glaces bien pratiques permettraient de créer ce qu’il pouvait vouloir et imaginer, sans que cela ne se brise, à moins de brutalité ou de sa propre volonté d’en faire ainsi. Ce qui pourrait s’avérer plutôt pratique finalement, dans le cas présent. Je fis mine de réfléchir un peu alors, avant de reprendre pour exposer mon idée, simplette, mais qui avait des chances de nous sortir d’une nuit sous un arbre et sur un sol trop humide à mon goût.


- Et bien, il me semble qu’il y a un hameau non loin, où l’on pourrait dormir sous un toit, au sec, pour peu que l’on puisse joindre l’endroit. Cela dit, ça fait un peu loin sous la pluie et sans lumière avec la nuit qui vient, d’où ma présence ici, et la tienne, j’imagine. Je me suis donc dit, pourrais-tu en fait créer une sorte de parapluie avec ta glace ? Cela permettrait d’avancer au sec, et pour la lumière, si ta magie supporte bien la chaleur, je pourrais allumer une torche.


En somme, nous aurions là une belle perspective de coopération, qui devrait nous arranger aussi bien l’un que l’autre, mais encore faudrait-il savoir s’il peut le faire et est disposé à le faire.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Une simple escale sur l'interminable voyage   

Revenir en haut Aller en bas
Une simple escale sur l'interminable voyage
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les gens du voyage
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Route commerciale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.