Partagez | .
Pacification du bord de mer
Messages : 2468
Yens : 343
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 162
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Pacification du bord de mer   Mar 3 Juil - 21:23



   
Pacification du bord de mer


   
Destruction des nuisibles



   



Tant de travail que même avec ces corps divins et ses marcheurs d'ombre, il n'avait pas suffisamment de bras pour tout faire en même temps. L'un continuer sa marche pour convertir tout ceux qu'il croisait, un autre pacifier la région de toutes ses mauvaises herbes, alors qu'un autre chercher les différents laboratoires de la secte noire et des trésors qu'il pourrait y trouver. C'est pratiquement jour et nuit qu'il poursuivait sa longue tâche, toujours invisible et dans les ténèbres, sans que personne ne se rendent compte de tout ce qu'il faisait pour le bien de Bashô Tokaî. Avait-il changé de personnalité ses derniers jours? Bien sûr que non, il n'avait qu'un but apporter la Paix à ce monde et à tous les autres capturer les dieux et leur prendre leur pouvoir pour parvenir à agir dans tous ces mondes qui lui ouvraient les bras et où la guerre semblait faire rage aux paroles qu'il avait pu entendre de la bouche des autres élus. La paix n'avait pas de repos, c'était une lutte constante et de tous les instants.

Et en ce jour, ses pas l'avaient mené au bord de l'océan, à la poursuite de différents groupes de bandits ou des hommes qui lui faisaient face et qu'il exterminait sans aucune hésitation. Mais rapidement, il se rendit compte que ses contrées éloignées et sauvage était le lieu d'habitation de créatures, peut être plus dangereuse que les bandits eux même. Ainsi il endossa le rôle de chasseur, pourchassant les créatures les plus dangereuses de ce territoire. Jusqu'à présent, il ne rencontra que peu de résistance, repoussant chacun d'entre elle ou les achevant pour les plus sauvages et dangereuses.

Ce qu'il ne savait pas c'est que, dans les environs, vivaient une créature bien plus puissante que celle qu'il avait pu voir jusqu'à présent. Une créature pouvant rivaliser avec le dieu de la Paix, et qui pourrait dire la finalité d'une telle confrontation? Surtout que ce n'était pas le moment de trépasser, alors que Bashô Tokaî avait tant besoin de lui...



   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 30
Yens : 10
Date d'inscription : 12/01/2016
avatar
PNJ Seryu - Pnj -

-



MessageSujet: Re: Pacification du bord de mer   Mer 4 Juil - 18:46

Drequin
- 小さなサメ -

Menace des profondeurs


Chacun était en quête de proie, chacun chassait les formes de vie environnante. Mais chacun pour des raisons bien différentes. Si l'élu cherchait à protéger ses nouveaux alliés, le drequin cherchait uniquement à se nourrir.

Il possédait des sens exceptionnels. Il pouvait détecter des sons à la surface, depuis la mer, à plusieurs kilomètres de distance. Aucune proie ne pouvait lui échapper. Et il en avait bien besoin, car il lui fallait beaucoup beaucoup de nourriture.
Sa taille était exceptionnelle même parmi ses congénères, plus d'une dizaine de mètres d'envergures au total, si bien qu'il passait le plus clair de son temps à rechercher des proies. Il arpentait les océans avalant les bancs de poissons qui passait par là mais cela seul ne pouvait le nourrir complètement. Ses proies favorites se trouvaient à la surface, car elles étaient plus dodues et leur sang était chaud. En tant que drequin, il possédait des membres lui permettant de se mouvoir aussi bien dans les mers que sur terre. Seul les airs était un terrain de chasse qui n'était pas familier à son espèce. Mais même cela, il des moyens de passer outre.

Il y avait une proie qu'il affectionnait particulièrement du à sa rareté et à la facilité avec laquelle elle était distinguable : l'humain. Ces créatures bipèdes émettait des sons très particuliers et variés, qu'aucune autre espèce n'était capable de reproduire. Ces voix, il pouvait les reconnaître entre mille. Malheureusement, si ils étaient relativement courants pendant sa croissance, ils avaient appris à se méfier au fil du temps.

A moins que....Oui, ces voix...des humains...après si longtemps...

_____________________________________________

Le groupe de 4 individus s'arrêta de courir après avoir atteint le rivage. Ils étaient épuisés, les vêtements en lambeaux et légèrement blessés. Au moins, ils avaient toujours leurs armes, mais aucun vivre. Cela inquiétait le plus fort respecté d'entre eux. Il ne savait pas où ils avaient atterris, ni même comment ils avaient survécu en premier lieu.

Cela faisait des années qu'il pratiquait le banditisme et son groupe avait pensé intelligent de profiter de l’avènement de cette nouvelle ville, Bashô Tokai, pour voler les marchands qui allait certainement accourir là-bas à la recherche d'argent facile.

Mais alors qu'ils se préparaient tous à leur premier raid dans la région, des individus avaient surgis des ombres pour massacrer nombre de ses confrères bandits. Il n'avait pas pris le temps de se poser de question, s'il l'avait fait, il serait sûrement mort. Lui et les 3 autres bandits présents s'étaient tout de suite mis à courir. Il ne savait pas combien de temps ils avaient courus, mais cela lui avait paru une éternité.

C'était grâce à ça qu'ils étaient en vie, mais maintenant, ils se retrouvaient on-ne-sait-où et sans vivre. qui c'est si c'est tarés n'étaient pas encore à leur poursuite. Il regarda aux alentours avant de remarquer un truc.

- Eh les gars ! Vous voyez ce type au loin ? On devrait le buter et récupérer tout ce qu'on peut. Avec un peu de chance, il aura peut-être des vivres et si on est vraiment chanceux, une carte.

Ses compagnons acquiescèrent, alors ils dirigèrent vers l'homme qui marchait seul. Ils ne se cachèrent pas, ils étaient à 4 contre 1 et n'avait pas grand chose à craindre. Une fois à quelques mètres, il s'a&rrêta, suivi par ses collègues et demanda à l'un d'eux de mettre l'homem en joue de son arc.

- Désolé voyageur. Mais nous sommes dans l'urgence, alors on va devoir vous tuer et prendre tout ce vous possédez ! Ce n'est pas contre vous !

Il entendit un lointain bruit d'eau sur sa droite, mais il n'y fit pas attention plus que ça. Jusqu'à ce que...

OH BON SANG ! REGARDE LA !, s'exclama un de ses confrère en pointant vers sa droite.

Il eu le temps de tourner la tête pour voir ce qu'il se passait, mais cela ne le sauva pas...

_____________________________________________

Ces voix, ils savaient à quelles créatures elles appartenaient. Un humain, à plusieurs centaines de mètres d'ici, sur le rivage. Cela faisait longtemps. Il allait les attraper avant qu'ils ne s'échappent. Il enregistra dans sa tête la position d'où provenaient les voix qu'il avait entendu et ce laissait couler jusqu'à que ses membres touchent le fond marin.

Un saut d'une centaine de mètres vers le rivage. Avec ses membres puissants, c'était parfaitement à sa portée. D'une poussée puissante, il s’élança hors de l'eau, puis dans les airs. Malgré la distance, cela ne dura que quelques secondes au total. Il ouvrit la bouche en grand en prévision de l’atterrissage. L'un des humain eu le temps d’émettre un cri et de pointer en sa direction, mais c'était trop tard. Un instant après, sa gigantesque masse s'écrasa sur le sol, glissant sur plusieurs mètres et gobant les 4 humains au passage avant de s'arrêter, laissant une énorme trace sur le sol.

Il ramenant ses prises à ses dents et les croqua sans attendre, goûtant avec délice leur sang chaud et leur chair tendre. Ce n'était pas très nourrissant et s'était vite fini, mais c'était bon. Ses lui indiquèrent la présence d'un autre humain non loin. Il se retourna pour observer la nouvelle proie. Il avait eu de la chance de s'être trouvé à distances des autres humains, mais il n'allait pas l'épargner pour autant.

Pour lui, cet humain n'était pas différent des autres. Mais il était le dernier. le dernier qu'il mangerait avant un long moment. Aussi, il n'allait pas agir de la même façon avec lui. Il n'allait pas simplement le croquer. non, il allait le savourer. Il allait l'attaquer sans relâche avec ses membres puissants acérés. Il allait le déchiqueter jusqu’à ce qu'il ne bouge plus. Puis, il savourerait chaque morceaux. Oui, il allait se régaler.

Il fonça vers l'humain et commença à cuisiner son repas.

_____________________________________________



©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2468
Yens : 343
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 162
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Pacification du bord de mer   Jeu 5 Juil - 2:42



   
Pacification du bord de mer


   
Confrontation!



   



Sa silhouette  perçait le paysage jusqu'à présent désertique. Comme s'il marchait en ce lieu sans aucun but. Pourtant, il en avait bien un celui d'exterminer les hommes qui avaient tenté d'attaquer un convoi marchand en direction de Bashô Tokai. Leur troupe n'avait pas fait long feu face à la puissance divine pourtant quatre d'entre eux avaient survécut, ce qu'il ne pouvait tolérer. Il s'était mis dès lors sur leur trace, une nouvelle chasse en cours. Pourtant à l'inverse d'eux il ne semblait pas pressé, avançant lentement et se volatilisant par moment pour avaler plus de kilomètres possible, sans se laisser distancer. Ses marcheurs d'ombre qui avait participé à la bataille le renseigner à présent sur l'avancé des survivants. Et bientôt, ils allaient être au bord de l'océan. Sans aucune échappatoire... Pourtant, ils décidèrent de se tourner vers sa petite silhouette prêt à en découdre, le menaçant de leur armes, sans même que le shinobi ne réagisse.

Ce derniers pourtant semblait montrer une hésitation du point de vue des renégats, puisque l'Uzumaki s'était arrêté à quelques mètres d'eux. Mais il ne semblait nullement inquiet. Si seulement ils savaient. Se rendaient-ils compte de sa silhouette, alors que tout son corps était caché, comme à son habitude, par son long manteau noir.Il concentrait son énergie pour en finir en quelques secondes. Pourtant le destin, sous la forme d'une immonde créature frappa d'une manière inattendue. Contempla la scène sans émotion, il avait vu le monstre marin bondir hors de l'eau pour dévorer en une bouchée les quatre hommes.Avaient-ils souffert? Quelle importance! Cette créature l'avait simplement devancé. Elle était énorme et probablement qu'Heiwa n'avait que rarement une créature de cette envergure. Un corps musclé, une mâchoire impressionnante qui aurait fait frémir n'importe quel héros.Le roi de cette mer.

Immobile, il la contempla finir son repas. Devait-il l'anéantir elle aussi? Elle pouvait représenter une menace si des villageois désiraient faire naître un nouveau village proche de la rive. Pourtant, elle pouvait être aussi un bon moyen de défense des dangers venant de la mer. Observant cette créature de son œil divin, elle ne lui laissa pas plus de temps de réflexion, alors qu'elle se précipita sur lui, non rassasiée par son repas. Pourtant, elle était un simple animal dépourvu d'intelligence. Et comme dans tout le règne animal, la créature ne comprendrait qu'une chose: La loi du plus fort. Mangé ou être mangé, la seule devise pour un monstre pareil. Malheureusement pour elle, elle allait être mangé en ce jour, et les rôles allaient s'inverser.

Comme s'il la regardait avec émerveillement, l'empereur ne semblait pas bouger malgré la charge du drequin. Immobile, il l'attendait, prêt à être dévorer. Pourtant, alors que les griffes et les crocs du prédateur auraient dû se refermer sur sa proie, elle ne rencontra que du vide, ce derniers ayant disparut pour apparaître à quelques mètres de là, toujours dans la même posture. Mais le requin "terrestre" semblait déterminé poussé par la fin, ou par ses instincts primaires. Elle n'était pas la seule et sûrement pas la dernière qu'il devrait combattre de la sorte. Elle poursuivit donc son attaque, le Jigoku imposant par deux reprises son invocation du Panda géant, qui explosait aussitôt pour lui redonner une nouvelle vitalité. A un seul moment, le ninja bloqua une des attaques plus rapide que les précédente de sa Masamune. Durant cette échange le corps de Nagato prit une légère aura bleuté, alors que son corps guérissait tout seul des quelques égratignures. A priori, il n'avait rien à craindre d'elle et pouvait se permettre d'encaisser quelques attaques. Un rapide coup d’œil sur la situation, et alors que son cœur commençait à saigner, le Jigoku s'immobilisa à nouveau comme s'il abandonnait à nouveau.

Pourtant il n'en était rien, puis qu’aussitôt il fit apparaître deux sphères noires dans ses mains pour les envoyer directement sur le monstre marin qui serrait irrévocablement attiré par l'énergie gravitationnelle, mêlée au sable alentours et au quelques roches présentes sur la plage. Il n'allait lui laisser aucune chance se rendant compte que ce monstre ancien devait être résistant et d'une vitalité impressionnante. Ainsi Pain se déchaîna à son tour dans ce combat. Alors qu'une ombre plana au-dessus du ciel. Le prédateur marin allait rencontrer son prédateur venant du ciel. Après tout les poisson n'était-il pas le repas  des gros rapaces. Tout d'abord, Fear, la terreur aillée déploya sa sinistre aura sur les lieux. Heiwa pouvait la reconnaître sans que ceci ne lui fasse quoique se soit. Mais le cauchemar du ciel voulait profiter de cet instant. Affaiblir suffisamment son déjeuner pour la voir lutter  en vain. C'est ainsi qu'il aimait son repas. Affolé et bientôt conscient de sa fin. Peut être que la viande en devenait plus tendre.Un cri à glacé le sang résonna aussitôt et à plusieurs reprises. La terreur sans nom, Fear passait elle aussi à l'attaque, jamais repus de ses repas. Elle allait protégé son maître et gagner son dû.










   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 30
Yens : 10
Date d'inscription : 12/01/2016
avatar
PNJ Seryu - Pnj -

-



MessageSujet: Re: Pacification du bord de mer   Lun 30 Juil - 15:44

Drequin
- 小さなサメ -

Menace des profondeurs


L'humain échappait à tout ses assauts. C'est par l'apparition soudaine et inexpliquée d'un animal géant qu'il arrivait à accomplir cet exploit et ce, à plusieurs reprises. Ce n'était pas le premier animal doté de capacités hors du commun qu'il croisait, mais ce qui était frustrant ici, c'était la disparition de l'animal géant dès qu'il posait ses mâchoires dessus. Il aurait aimé pouvoir déguster toute cette chair, mais il allait devoir se contenter du simple humain.

Cependant, ça n'allait pas être si facile, car alors qu'il allait profiter du fait qu'il n'était plus protégé par un quelconque animal pour l'attaquer, l'humain effectua une série de gestes rapide et le monstre marin se sentit attiré par une force étrange derrière lui. Deux boules noires flottaient au dessus du sol et attirait tout autour d'elles, du sable à la roche, en passant, bien sûr, par son corps qui commençait à en ressentir les effets.

Mais il fallait plus que cela pour mettre à terre une créature aussi massive et puissante que lui. Le drequin prit appui sur l'une des roches pour bondir hors de portée de l'attaque. Il resta dans son élan pour effectuer plusieurs autres bonds, oscillant entre se rapprocher et s’éloigner, à mesure que le ninja tentait de l'attaquer avec une étrange force de répulsion.

Cependant, il fut surpris par des chaines apparaissant de nulle part et entravant ses mouvements, le bloquant sur place. Il lutta pour s'en dégager, mais une créature des airs profita de sa situation pour se rapprocher et lui crier un son strident. Était-il allié à l'humain ou étais-ce simplement un opportuniste en quête d'un repas facile ? Peu importait, il ne pouvait laisser cette créature vivre après qu'elle ait tenté de le tuer comme cela. De plus, il sentait que cette fois, sa proie n'allait pas disparaître en fumée.

Poussant un gigantesque hurlement alors qu'il faisait marchait ses muscles au maximum, le drequin parvint finalement à briser les chaines qui le retenait. Le rapace pensait pourvoir se nourrir de lui alors qu'il était enchaîné, mais il avait sous-estimé sa proie et avait fait l'erreur de se rapprocher pour maximiser les effets de son cri. Quelques dizaines de mètres dans les airs n'était rien pour le drequin qui effectua un bond aussitôt délivré, la mâchoire grande ouverte, prête à dévorer l'oiseau insolent.

_____________________________________________



©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2468
Yens : 343
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 162
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Pacification du bord de mer   Lun 30 Juil - 17:04



   
Pacification du bord de mer


   
Confrontation!



   




Faible mais résistant. La créature lui faisait perdre du temps et ne désirait pas mourir rapidement. Pourtant, elle n'allait pas y échapper, le Jigoku s'était promis de pacifier le territoire, et les créatures cauchemardesques telles que ce Drequin ne ferait pas exception. Le shinobi n'aurait donc aucune pitié pour elle.

Elle résistait bien à son attaque ressemblant à un trou noir, alors que le décor autour d'eux changeait complètement. Seulement blessé par les projectiles qui se précipitaient dans cette même direction, Le Drequin campait sur ses positions, prêt à dévorer sa proie devant lui. Mais il aurait fort à faire avant de pouvoir ne serait-ce qu'approcher le Dieu de la Paix. Car Fear volait dans les airs et s'acharnait contre sa prochaine proie. Et c'est impassible que Heiwa assista à un véritable combat de titans. Les deux énormes créatures devaient être en haut même de la chaîne alimentaire, mais l'une des deux allait finir en tant que repas pour l'autre. Et la réponse était déjà clair aux yeux du ninja. Fear avait progressé depuis ses débuts, plus puissant, plus rapide, plus impitoyable. Dans une agile pirouette, le cauchemar ailé esquiva les deux premier coup de mâchoire du squale . Alors que la troisième fois écorcha quelques griffes, manquant de perdre un bout de sa patte. Ce qui fit rager le dragon, qui poussa un nouveau hurlement digne des plus grandes atrocités. Elle se vidait de son énergie, mais l'Uzumaki voyait là une ouverture dans la garde de la stupide créature. Et c'est sans hésitation, qu'il intensifia le pouvoir du Tendô sur le monstre géant, en envoyant à nouveau les chaînes du démon qui sortirent de ses manches pour s'enrouler autour du corps du monstre marin.

Devait-il s'épuiser plus dans ce combat? Devait-il utiliser plus d'énergie encore? Pourtant, il ne voyait aucun intérêt à ce face à face et l'issue de la bataille était à présent certaine. Mais une idée apparut dans son esprit. Il donnerait une bonne partie de la chair au habitant de Bashô Tokaï, il y avait bien assez de nourriture dans sa carcasse pour en donner la moitié à Fear et l'autre aux habitants de Espoir. Il devrait mater un peu le rapace qui n'accepterait pas de partager son dû mais sa fidélité l'imposait de ne pas se rebeller contre son maître.

-Finissons-en!


Peu de doute que la créature soit morte après cet échange de coup, mais il espérait en terminer la prochaine fois. Et il ferait tout pour cela...











   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 18
Yens : 82
Date d'inscription : 29/07/2018
avatar
Lexi PNJ Non-validé

-



MessageSujet: Re: Pacification du bord de mer   Lun 20 Aoû - 15:54

Drequin
- 小さなサメ -

Menace des profondeurs


L’humain était puissant, trop puissante, mais aussi rapidement, trop également. A un tel point que l’animal marin eut juste le temps de se mettre en boule, et de contracter ses muscles dans l’espoir que la pression exercée par l’attraction magique ne lui donne pas l’impression d’être écartelée. Malheureusement, lorsque cette attaque cessa, il était trop épuisé pour réagir alors que son adversaire recommençait à créer cette étrange énergie, qui d’une violence inouïe, attirait inexorablement vers elle la pauvre créature des profondeurs.
Puis, alors qu’il recommençait peu à peu à bouger normalement, une série d’explosion vint l’envoyer valser dans d’étranges courant d’eau, peu naturels, et que l’animal ne savait emprunter. Il finit peu à peu par reprendre assez de contrôle pour tout de même éviter ne se faire piéger par les chaînes dont il avait déjà été victime.
L’humain était trop fort, il le sentait. Etait-ce vraiment possible de le vaincre ?
Mais un autre adversaire attira son attention : l’animal qui aidait le bipède. Il hurla, et malgré le passage d’un milieu à un autre, les ondes sonores vinrent faire vibrer les tympans du drequin avec un fréquence insupportable, et il regretta alors de ne pas avoir de mains comme ces êtres stupides terrestres, pour pouvoir se boucher les oreilles.
Cette créature allait le lui payer… Quitte à céder face à l’humain aux étranges pouvoir, il emmènerait au moins son acolyte dans les abysses, leurs cadavres emmêlés…
L’animal marin utilisa ses dernières forces pour faires d’improbables bonds, et tenter de déchiqueter son rival à coup de griffes.
_____________________________________________

fight:
 

©️MangaMultiverse
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2468
Yens : 343
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 162
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Pacification du bord de mer   Lun 20 Aoû - 17:20



   
Pacification du bord de mer


   
Confrontation!



   




La créature était pratiquement morte, et Heiwa était parvenu à pacifier cette zone, il était peu probable que d'autres créatures ou menaces subsistent ici. Plus d'humain et autres mercenaires, plus de créatures des profondeurs. Sa mission se poursuivait donc. Pourtant dans un soubresaut, le monstre marin tenta de bondir sur Fear. Mais c'est sans aucune inquiétude que L'Uzumaki observa sa monture esquiver la première attaque et apercevant qu'il ne lui faisait que peu de dégâts, se permit de recevoir le reste. Non sans ce qui pouvait s'apparenter à un sourire bestial. Le dragon comprenait. Il comprenait que son repas était servit, et qu'il avait eu rarement un tel festin. Il était le roi des cieux et régnerait sur les mers, en ayant montrer sa force à toutes les créatures vivantes. C'est en profitant d'avoir le monstre sur lui, que le cauchemar ailé tendit son long cou pour déchiqueter de ses crocs le Drequin, arrachant des morceaux entières de la créature.

Toutefois le monstre volant n'avait pas prévus un fait, et le Drequin accroché à lui l'entraîna dans sa chute, alors même qu'il était déjà mort. C'est à cet instant, que l'Uzumaki intervint, observant les griffes du mort, et usant de son pouvoir du Tendô pour les déloger, et l'envoyait sur plusieurs mètres plus loin, sur la terre ferme. Il aurait été dommage de l'envoyer dans l'eau et perdre ce précieux repas pour son familier. Il avait bien combattu et tous ses entraînements avaient finalement payés, il méritait donc d'être récompensé. Assuré, qu'il était mort, Heiwa se tourna sans regarder derrière lui, alors que le dragon poussa un énième hurlement avant de dévorer sa proie. Le territoire neutre devait être purifier et Fear allait y participer à chaque instant pour devenir encore plus fort et robuste. Afin de l'aider dans ses prochains combats face à des ennemis bien plus puissants que ses créatures pitoyables.










   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 18
Yens : 82
Date d'inscription : 29/07/2018
avatar
Lexi PNJ Non-validé

-



MessageSujet: Re: Pacification du bord de mer   Mar 21 Aoû - 10:59

Drequin
- 小さなサメ -

Menace des profondeurs

Une dernière tentative, pour sauver l’honneur, pour ne pas perdre ce combat seul. Une dernière tentative, qui échoue. Même si le drequin pouvait éviter encore de nombreuses attaques, l’humain avait cette faculté de créer une chose étrange, obscure… dont la pression exercée était simplement inévitable. On ne pouvait se soustraire à l’attraction de cette magie, même en s’accrochant désespérément à sa cible. On ne pouvait empêcher les dommages corporels qu’elle provoquait, même en se roulant désespérément en boule. Dans une ultime tentative de contrer le pouvoir de l’humain, le drequin céda.
Pourtant cet animal était un monstre des mers, une terreur, il avait survécut à de nombreuses rixes, batailler face à des mâles pour montrer sa valeur. Mais ce dernier combat n’était pas à armes égales. Même face à la mort, il garda ses griffes plantées dans l’oiseau pour l’entraîner vers les profondeurs, refusant de le lâcher. D’abord, il voulait vaincre au moins un ennemi, et puis il ne voulait pas mourir.
Il mourut pourtant, et ne se sentit même pas être détaché de son adversaire, ni même être projeté sur la rive, loin de son milieu naturel. Il était mort aussi lorsque ses entrailles servirent de repas...
_____________________________________________

fight:
 
Chasse réussie
©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Pacification du bord de mer   

Revenir en haut Aller en bas
Pacification du bord de mer
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un certain bord de mer...
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]
» A bord du Goeland
» Gare aux fromages géants au bord des routes suisses...
» Coucher de Soleil au bord de l'eau [Vanille et Canelle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Bord de l'océan-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.