Partagez | .
Une question de protection
Messages : 300
Yens : 742
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 18

Progression
Niveau: 65
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Une question de protection   Dim 5 Aoû - 14:24

Camp level 2

Solo

Sivuaani resté aux écuries de la cité, Rawen repliée sous, ou dans le cristal fushia - Gensou seule savait, Lexi marchait sur la terre de brume, complètement seule. Vêtue comme à son habitudes d’habits sombres sans être noir, d’un marron classique, mélange de cuir et de tissus souples, elle portait cependant pour une fois des vêtements normaux par dessus des sous-vêtements, plutôt que son Armure Vivante qui prenait l’apparence voulue. Elle n’était pas pressée de rejoindre le camp, alors elle profitait de l’environnement et de son atmosphère sereine.
Le sol était parsemée de roches çà et là, entre lesquelles des volutes de brume sinuaient lentement, et seuls quelques petits mammifères venaient troubler le silence en fouinant à droite et à gauche, de quoi se nourrir. La jeune femme prit une profonde inspiration. Malgré les projets qui tournaient dans son esprit, et les choses qu’elle avait à faire, elle avait préféré prendre le temps de s’arrêter à Shirai, régler - en partie - son loyer, puis venir ici apprendre la seconde technique de camp de la nation. Elle ne s’était pas plus renseignée que ça sur la nature de cette dernière, mais connaissant la méthode d’apprentissage d’Encolpe, elle apprendrait rapidement de quoi il s’agissait.
Cependant lorsqu’elle se présenta au camp d’entraînement, ce ne fut pas lui qui vint la saluer, mais un colosse de presque deux mètres, et aux épaules larges comme une armoire. Peut-être les enseignants ne restaient-ils pas les même pour chaque personne, elle s’en accommoderait, cependant l’élue de Tenshi souhaita prendre des nouvelles d’Encolpe :
Bonjour, est-ce qu’Encolpe est ici ? Je souhaiterais tout de même prendre de ses nouvelles, mais si c’est vous qui m’entraîner.
Salut gamine, tu peux me tutoyer. Et Encolpe ne fait plus partie de ce camp d’entraînement. Malgré ses particularités, ce lieu est tout de même en soit géré par des militaires. Encolpe avait fini son service depuis un moment, mais il souhaitait voir au moins un élu passer ici. Vous n’êtes pas nombreux à venir nous voir… Il faut dire que cela fait peu de temps que Tenshi revoit sur son sol des élus. Je suppose que c’est donc toi qu’il a vu, puis il est rentré chez lui. Il a une famille. Le peu d’actions militaire de notre nation nous permet de voir nos proches souvent, mais c’est différent lorsque on rentre vraiment chez soi. Au fait, tu ne t’es pas présentée demoiselle.
Pardon, je suis Lexi. Je viens apprendre la seconde technique de la nation.
Okey Lexi, je suis Hulm et comme tu l’as deviné, je vais t’entrainer. Je te laisse t’échauffer et te préparer, dans un quart d’heure je reviens au pied de l’arbre.
La jeune femme hocha la tête et se dirigea là où il la rejoindrait. Il avait l’air plus agréable qu’Enclope, moins grognon et plus bavard.
Elle courut quelques minutes pour lancer son coeur et sa respiration, avant d’échauffer chacune de ses articulations, et finit en étirant ses muscles. Elle n’avait pas tout à fait fini lorsque son nouvel entraîneur se présenta, mais elle ne dit rien : lors d’un vrai combat, l’adversaire vous laissait rarement le temps d’une petite pause café. Elle se plaça face à lui, attentive et sur ses gardes : elle se rappelait bien l’avertissement d’Encolpe lors de leur rencontre, lorsqu’il avait profité de sa posture peu méfiante pour lui astiquer les côtes aec le bâton qu’il lui tendait. Hulm sembla apprécier, et il se plaça devant elle, en garde à mains nues, avant d’expliquer les consignes.
Tu es ici pour acquérir la technique communément appelé “Volonté du Cristal”. Je ne dirai pas que tu dois l’apprendre, pour moi elle est en toi à partir du moment où Gensou a apposé son sceau dans ta peau. Elle est en toi, elle fait appel à notre Dieu, mais à nouveau : elle est EN toi. Je veux juste que tu l’utilises. Tu dois juste vouloir l’utiliser, comme tu uses de tes mains, de tes poumons. Elle te protégera en cas de danger que tu ne saurais éviter, ça doit venir de ton envie de te protéger, et de vivre.
La petite marchombre fit rapidement le lien avec la greffe de son maître Jalaab. Lorsqu’elle avait demandé comment on se servait d’une greffe, il lui avait simplement répondu :
Elle fait partie de moi. Je ne me demande jamais comment je dois m’en servir. Réfléchis-tu quand tu dois te servir de tes mains ?
Evidemment, il ne pouvait pas savoir que son élève finirait transportée dans un monde différent, où lui serait donné une greffe dotée d’une conscience propre. La jeune femme se concentra à nouveau et hocha la tête face à Hulm, qui termina donc :
Ne retiens pas tes coups. Le combat se termine lorsqu’un de nous abandonne ou n’est plus en état de se battre.
Lexi fronçait les sourcils : elle devait juste se battre jusqu’à épuisement ?! Elle resta muette et scella ses pensées, avant de se focaliser entièrement sur le combat.
Contextuelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 300
Yens : 742
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 18

Progression
Niveau: 65
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Une question de protection   Lun 6 Aoû - 10:47

Camp level 2

Solo

Elle lança le premier assaut : une attaque qui sembla frontale, visant le plexus solaire par un coup de pied sous la garde d’Hulm, mais au dernier moment elle se contorsionna, et remonta sa jambe au prix d’un effort de souplesse pour aller frapper la mâchoire du colosse. Si sa feinte avait été parfaite, et si son pied frappa de plein fouet le côté de la mâchoire de l’homme, il ne cilla pas. La combattante eut l’impression que son membre rebondissait sur la peau, et elle plia rapidement le genou pour éviter de ne se faire attrapper. Malgré sa réactivité elle sentit une poigne de fer saisir sa cheville : puisqu’il n’avait pas paré l’attaque, Hulm avait eut tout le loisir de viser à son tour la petite blonde. Il pivota sur le côté tout en lui fauchant sa jambe d’appui, et alors qu’elle s’apprêtait à réceptionner son buste grâce à ses mains, elle sentit qu’il lâchait ses jambes… pour les envoyer par dessus son centre de gravité. Elle atterrit sur le dos avec violence, le souffle coupé, et se força à bondir pour se remettre en place. Les deux Tenshijins se faisaient face, l’un avec calme et patience, l’autre avec le cerveau bouillant de réflexions. Cette fois-ci, elle le laissa prendre l’initiative, et put aisément esquiver ses attaques tout en profitant des ouvertures pour frapper : le cou, les côtes, les genoux. Rien à faire, chaque fois qu’elle le touchait, c’était à peine s’il se sentait poussé. Et chaque fois qu’elle s’approchait pour l’attaquer, elle prenait le risque de se faire toucher, et lorsque c’était le cas… Un poing vint lui fracasser l’épaule, elle tomba sur le flanc. Elle se contorsionna pour se remettre sur pied, déjà l’instructeur lui tombait dessus, son coude percutant les côtes avec un bruit sinistre. Elle cracha, tenta de repousser l’homme, mais un nouveau coup vint lui frapper le ventre, un dernier la tempe… Elle était hors combat.
Alors qu’elle s’attendait à ce qu’il la laisse ainsi, l’ayant démolie avec facilité, il soupira et elle crut l’entendre souffler :
Que faut-il donc pour que tu te décides à te protéger grâce à la force de Gensou ? Qu’est-ce que tu attends ? Que je frappe plus fort ?
Puis elle se sentit soulevée comme un fétu de paille, et elle ferma les yeux.

Le lendemain, à son réveil, elle sentait son corps meurtri et ses yeux mirent un moment à comprendre où elle était. Elle se trouvait allongée sur un petit lit aux draps clairs, un oreiller de fortune placée sous sa tête, dans une pièce aux murs gris. Elle s’asseya avec lenteur sur le rebord du matelas, et posa les pieds par terre, avant de reconnaître sur le sol ses vêtements. Elle baissa les yeux sur sa peau découverte : elle était en sous-vêtements, mais ce qui l’intéressait plus était les bleus qui la couvraient. Elle passa doucement le doigt sur ces derniers, tâchant de savoir lesquels étaient les plus importants, avant de faire courir sa main sur la dépigmentation qui tâchait sa peau sur sa taille. Elle soupira. Elle avait perdu, encore, et sans la moindre chance. Evidemment elle pouvait toujours se dire que si elle s’était munie de ses poignards, elle aurait tranché la peau d’Hulm avec facilité, mais ce n’aurait été qu’une pitoyable excuse. Elle avait pourtant progressé depuis son arrivée, pourquoi ne pouvait-elle toujours pas se mesurer à des adversaires de taille ?
Un nouveau coup d’oeil autour d’elle, et elle remarqua l’armoir, la petite table sur laquelle était ouverte une boîte métallique, dans laquelle on avait fouillé avec désordre. Elle devait se trouver dans ce qui servait d’infirmerie à ces militaires, mais elle semblait très sommaire. La porte s’ouvrit doucement, et elle reconnu le visage qui l’avait regardée avec froideur tandis que les coups pleuvaient. Seulement cette fois, le visage était souriant, et il fut suivi du corps entier d’Hulm qui tenait dans ses mains un petit plateau, sur lequel étaient posés une tasse fumante, du pain et du beurre. Elle ignorait combien de temps elle était restée inconsciente, mais au vu du petit déjeuner qu’on lui apportait, c’était le lendemain matin de sa dérouillée.
La responsable de celle-ci vint s’asseoir à côté d’elle, sans tenir compte du peu de tissu qui couvrait la jeune femme, et lui tendit le plateau, tout en présentant ses excuses :
Désolé j’ai cogné fort, je l’admets. Mais je recommencerai jusqu’à ce que tu te serves de la volonté du cristal. En tout cas on reprend l’entraînement seulement lorsque tu te sens d’attaque. Tant pis si ça prend du temps, j’espère juste que tu n’es pas pressée de repartir.
Tant pis, c’est comme ça. Merci pour le petit déjeuner.
Il acquiesça et se retira, la laissant manger seule et se rhabiller. Lexi poussa un long soupir. Elle pourrait très bien attendre trois jours que son corps récupère, mais elle ne voulait pas s’attarder ici, elle avait trop à faire. Elle profita de la solitude que lui accordait cette petite pièce pour s’étirer avec lenteur : par Merwyn même un vieil analyste serait plus en forme qu’elle à ce stade ! Elle songea un instant à appeler Rawen, car elle avait découvert que son Armure pouvait user d’énergie pour réparer son corps, lorsque cela restait assez bénin. Cependant, elle avait demandé à cette dernière de se rétracter afin d’apprendre seule et sans aide la nouvelle technique de camp, elle se retint donc, et sortit du camp pour rejoindre l’arbre de connaissance.
Elle se plaça face à son large tronc, jeta un oeil à la cime qu’elle ne pouvait voir de sous les feuillages, avant de se mettre à grimper. Ses muscles tiraient, alors se mouvait avec lenteur pour garder fluidité et harmonie. Son ascension fut longue, mais bénéfique pour l’alavirienne, qui une fois proche de la cime, se plaça sur deux branches côtes à côtes, et commença la gestuelle marchombre. Une série de mouvements lents et fluides, qui réparaient l’âme et apportait une grande sérénité.
Elle passa le reste de la matinée dans les branches de l’arbre, avant de descendre déjeuner à la cantine du camp. Le repas était comme elle se souvenait : nutritif mais simple et peu ragoûtant. Elle chercha ensuite Hulm, et lorsqu’elle le trouva elle s’annonça prête pour la suite. S’il ne fit aucun commentaire, la surprise dans son regard le trahit sur sa pensée.
Il se retrouvèrent au même endroit que la veille.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 300
Yens : 742
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 18

Progression
Niveau: 65
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Une question de protection   Mer 8 Aoû - 12:40

Camp level 2

Solo

Le combat commença comme le dernier, un échange de coup où Lexi frappait sans que cela n’ait de gros impact sur son adversaire, et où elle évitait les poings de ce dernier, mais aussi ses coups de pieds dangereux. Cependant, il semblait que Hulm retenait ses coups, et lorsque Lexi eut admis ce fait, elle redoubla de férocité. Elle ne voulait pas être considérée comme blessée, faible, ou quoi que ce soit d’approchant. Elle laissa alors les sermons d’Encolpe envahir sa mémoire, analysa la garde d’Hulm avec précision… Le coup de pied qui contra la main qui filait vers sa nuque, tranchant en premier, frappa le poignet du militaire dans un joli claquement, ignorant la force et la résistance de ce dernier avec aisance, qui sembla souffrir de cette attaque plus que des autres.
Il jeta un oeil à Lexi qui se tenait de profil face à lui, juste à temps pour voir une lueur rose diminuer et disparaître à la hauteur de sa nuque. Il lui jeta alors :
Si tu sais te servir de frappe cristalline, pourquoi pas de la volonté du cristal ?
J’ai appris, travaillé, longtemps, pour savoir comme faire, répondit-elle avec calme. Ce n’était pas quelque chose d’acquis, comme tu prétends que la seconde technique l’est.

Hulm n’ajouta rien, et reprit le combat par une attaque pleine d’élan, un coup direct du droit, mais il n’effleura même pas son élève du moment : elle s’était glissée avec agilité sur le côté, et avait posé sa main sur la sienne, l’entraînant dans son élan, avant de le faire chuter d’un croche pied. L’homme se releva en grommelant : il fallait qu’il la mette à nouveau en difficulté. Il feinta vers son visage, voulut finalement frapper ses côtes avec un crochet puissant, elle évita la feinte et l’attaque en laissant son buste tomber en arrière, posa les mains au sol et d’une souplesse, elle se retrouva sur des deux pieds à distance raisonnable, un sourire sur les lèvres. Elle reprenait enfin la sens du combat qui lui allait, et appliquait ses méthodes avec efficacité. Cependant si elle continuait d’esquiver, elle ferait traîner le combat sur la longueur et elle doutait d’être la plus endurante des deux.
Ce fut pourtant ce qu’elle fut contrainte de faire, car elle ne trouvait plus d’ouverture dans le combat qui lui permettait de frapper tout en restant en sécurité, certaine de ne pas se faire toucher. Les deux combattants commençaient à souffler forts, et si Lexi cachait sa fatigue, elle savait qu’elle n’était plus aussi efficace qu’en début d’après-midi, et ses courbatures et blessures de la veille se rappelaient à elle avec sévérité. De plus, elle commençait à encaisser des coups, même si ce n’était pas pleinement, et c’était donc le début de la fin. Pourtant, elle ne lâcha rien, elle s’obstina à se battre pleinement, et sa persévérance fut récompensée.

Alors qu’Hulm arrivait enfin à la saisir et l’attirer vers lui d’une main, pour frapper avec force de la seconde, il s’attendait à ce qu’elle résiste, mais elle céda à la traction pour se jeter sur lui. Le poing qui était destiné à la pommette de la blonde frôla sa nuque, et s’étant adaptée au rythme de son adversaire elle lui avait volé son temps. Elle fut précipitée vers le buste massif en face d’elle, et bondit pour arriver à hauteur de son visage. Elle enroula ses jambes autour de son cou, passa dans son dos. Hulm contracta ses muscles, s’attendant à ce qu’elle veuille se servir de son poids pour l’entraîner au sol : il pourrait résister aisément à la plume qu’elle était. Cependant, ce n’était pas son intention. Elle l’étrangla avec ses jambes fines, et se lança sur le côté : s’il voulait préserver ses cervicales, il devrait alors vriller son dos, et elle doutait fortement qu’il soit assez souple pour le faire sans être bloqué.

Son idée était bonne, voir excellente, mais elle avait négligé les possibilités. Le colosse ne tordit ni son cou, ni son dos : il pivota tout son corps, quitte à perdre l’équilibre et se laissa tomber de tout son poids, sans aucune retenue. Il lui écrasa l’abdomen sans pitié, et se releva bien plus vite qu’elle, qui se remit debout en titubant. Elle n’avait pas fini de se redresser qu’elle vit arriver une semelle pointure 47 en plein visage. Elle croisa les bras devant elle, ferma les yeux en se retenant de hurler… Le coup de vint pas. Ou plutôt, elle fut projeté en arrière, mais ne sentit pas l’impact. Lorsqu’elle leva les paupières, son armure s’était précipitamment déployée de son cou à son crâne, protégeant l’entièreté de sa tête, et s’était renforcé au niveau exact de son nez.

Lexi, assise sur le sol, oublia de garder son injonction dans ses pensées et parla à voix haute :
Rawen! Qu’est-ce que tu as fait ?
J’ai détecté une attaque puissante et que tu ne pouvais esquiver, et j’ai dû me déployer et protéger le point d’impact.
Interloquée, elle voulu s’adresser à Hulm pour lui demander un instant, et aperçut son visage contrarié.
Hulm, ce n’était pas voulu, acceptes-tu de me laisser un instant ?
Plus qu’un instant gamine. On se revoit demain matin, entraînement à l’aube. Soit là.
Il lui tourna le dos, et s’en alla certainement prendre son dîner avec ses camarades de camp, tandis qu’elle restait là, son derrière sur le sol, le regardant s’éloigner.

Elle soupira, et reprit sa discussion avec sa greffe, en silence cette fois.
Rawen, je croyais que tu n’avais pas accès à mes sens lorsque tu étais rétractée ?
Je n’étais pas entièrement rétractée, quelques légères pièces de métal entouraient ton cristal, mais tu ne pouvais pas le voir car c’est sur la partie dorsale de ton corps.
Merci, je sais où est mon cristal aux dernières nouvelles !

Seul le silence lui répondit, lui rappelant que son Armure n’était pas une entité humaine, et ne répondait pas aux provocations où à la colère, mais seulements aux ordres ou questions. Davantage encore frustrée de ne pouvoir passer un savon à cet objet technologique, ou encore passer ses nerfs dessus, elle continua.
Pourquoi n’étais-tu pas entièrement rétractée ?
Ce matin, lorsque tu es sortie de ton inconscience, j’allais me déployer par habitude, puis l’ordre de la veille m’a arrêté au moment où je posais les premières pièces. Avant de me rétracter, j’ai reçu les informations de mon système de perception, et tu étais mal en point. Comme l’ordre de se rétracter datait de la veille, je me suis dis que ce n’était pas désobéir que de rester ainsi, et que je pourrais mieux te protéger au besoin.
Depuis quand peux-tu slalomer entre les nuances des choses et prendre des décisions toi ? soupira la jeune élue.
Je te l’ai dit, notre synergie s’améliore.
D’accord. Tu as pour ordre de ne pas me protéger contre Hulm, et je veux que tu te rétractes entièrement jusqu’à ce que je te rappelles.
Commande validée.
Lexi sentit un fourmillement dans sa nuque, et avait presque cru déceler une intonation particulière dans les derniers mots de Rawen. Etait-il possible qu’elle soit vexée ? Elle l’ignorait, elle ne savait pas trop quel était le statut de l’Armure Vivante.
La combattante se releva et se rendit d’un pas las à la cantine du camp, y mangea rapidement avant d’aller dormir sur un lit sommaire, seule dans un petit dortoir prévu pour les élus qui restaient plus d’une journée, mais ces derniers se faisaient bien rare…
Contextuelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 300
Yens : 742
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 18

Progression
Niveau: 65
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Une question de protection   Mer 8 Aoû - 13:35

Camp level 2

Solo

Le lendemain, la jeune femme se leva avant que le soleil n’apparaisse à l’horizon, histoire d’avoir le temps de faire une toilette sommaire et d’avaler quelque chose avant de rejoindre Hulm. Une pomme et quelques raisins secs dans l’estomac, ainsi qu’un grand verre d’eau, elle se rendit sur le lieu habituel d’entraînement, où elle profita de sa solitude temporaire pour s’échauffer. Au moment exact où la sphère lumineuse commença à dépasser de l’horizon, Lexi aperçut la silhouette imposante de son entraîneur se découper à contre jour. Elle était prête, et se tint face à lui, s’attendant à devoir présenter des excuses, mais il la salua avec un sourire avant de se mettre en garde et de simplement remarquer :
Pas de protection autre que celle de Gensou aujourd’hui, okey ? II
Parfaitement.
Elle se plaça de trois quart, prête au combat qui - elle le savait- allait à nouveau s’annoncer rude. La jeune femme n’attaquait plus en première, elle laissait son adversaire choisir quand et comment placer son coup, afin de mieux repérer les failles qu’il ouvrait pendant ses offensives.

Le combat commença tranquillement par un échanges classiques de coups de poing et d’esquives, avant que la jeune femme ne calque son rythme sur celui d’Hulm. C’était la troisième fois que les deux combattants s’affrontaient, et tous deux s’étaient améliorés par l’observation et la connaissance de leur adversaire. Le colosse ne se laissait plus surprendre par les changements de rythmes, cabrioles et exercices de souplesse que Lexi imposait, et cette dernière ne frappait plus inutilement sans que lui ne bouge d’un pouce. Non, désormais elle attendait son moment et touchait l’un des quelques points sensibles qu’elle décelait chez lui. Le centre exact du plexus solaire - une imprécision et le coup était amorti par une tonne de muscle, l’oreille - un bon coup à plat déséquilibrait les sens de l’homme, ou encore l’arrière des genoux, qu’il pliait facilement. Et c’est en profitant de ces quelques faiblesses qu’elle commença à mener.

En effet, la petite marchombre profita qu’il l’ait forcée à esquiver sur le côté, pour avancer et elle tapa du plat de la main sur son oreille avec force. Alors qu’il vacillait très légèrement, une fraction de seconde avant qu’il ne puisse retrouver son maintien de statue, elle frappa violemment l’arrière de son genou - le seul qui était tendu - de son talon. Elle s’apprêtait à le mettre définitivement au sol en utilisant son propre poids pour l’entraîner, lorsque de manière inattendu, il fit ce qu’elle-même faisait bien souvent. Plutôt que de se retenir, il accepta la chute, la transforma en acrobatie pour se remettre sur ses pieds. En posant les mains au sol et en poussant sur ses bras, il pût basculer au dessus de Lexi - qui elle se retrouva par terre, avant de se stabiliser juste derrière elle. Et profitant de la surprise qu’il pouvait lire dans ses yeux, il se laissa à nouveau tomber, mais cette fois-ci, sur elle et sans l’intention de se relever dans le foulée.

Le souffle coupée par le poids de son adversaire, la jeune femme contracta tout de même les abdos pour relever son buste et attaquer son entraîneur. Mais ce dernier la repoussa d’un coup de poing sur le haut du sternum, avant de bloquer les bras gigoteurs de la demoiselle au niveau des coudes. Si elle ne trouvait aucune solution, elle perdrait. Et elle était à court d’idées. Se dandinant en grognant, elle vit avec un léger frisson celui qui la maintenait préparer son coup. Ce dernier, juste avant de frapper, murmura :
Protège-toi bon sang.

Elle savait que c’était un cogneur. Il ne faisait pas ça pour faire souffrir, parce qu’il aimait ça. Il faisait ça, ici et maintenant, parce qu’il était convaincu que la volonté du cristal n’était pas une technique qu’on apprenait, mais un pouvoir donné par la déesse qu’il nous était permis d’utiliser lorsqu’on le souhaitait. Peut-être était-ce pour cette raison que la jeune femme avait jusque là préféré se faire démolir plutôt que d’avoir recours à cela. Elle avait beau avoir vu la forme corrompue, puis pure de Gensou et du Quilin - d’ailleurs elle n’était pas sûre de comprendre qui était quoi dans cette histoire - elle refusait d’adorer, de vénérer un être qui prenait les gens par ci par là, les enlevant de leur monde pour les amener ici.

Le premier coup de poing la sonna. Si Hulm ne les enchaînait pas, il les préparait comme il fallait. Le second ne tarderait pas, et Lexi savait qu’il ferait mal. Très mal.
Oh et puis me servir du pouvoir du cristal est la moindre des consolations que je peux me permettre puisque c’est cette foutue déesse qui m’impose d’être là
Elle ignorait comment faire, mais alors que la main de son assaillant allait frapper sa tempe, elle demanda intérieurement un coup de main au cristal implanté dans sa nuque. Le coup la frappa de plein fouet. Et puisque ce dernier semblait la sonner, et pas vraiment lui donner envie de se protéger, Hulm choisit un autre endroit pour frapper. Alors que son crâne lui donnait l’impression d’être coincé dans un étaut, la jeune femme se sentit tiré par le bras et remise sur ses pieds avec violence, et dans la foulée un bloc s’enfoncer dans son estomac avec violence. Elle dut se retenir pour garder le peu qu’elle avait déjeuné dans son ventre. Elle aperçut un énième coup se diriger vers ses poumons.

Tu dois juste l’utiliser

Le joyau scintilla, et une plaque rose pâle apparut devant la jeune femme, déviant le coup qui ne frappa que l’épaule, et avec une force relativement faible comparé à ce qui l’attendait.
Un sourire étira les lèvres du militaire.
Bien. Je crois que je vais te laisser te reposer, cette après-midi, tu devras être capable de l’utiliser à volonté. Tu veux un coup de main pour marcher ?

Bien que cela en coûte à se fierté, la blonde hocha la tête et s’appuya avec lourdeur sur les larges épaules d’Hulm, et lorsque ce dernier en eût marre de marcher à son rythme de mamie rouillée, il passa un bras dans son dos, l’autre sous ses genoux. Se sentant immanquablement faible, Lexi se mordilla une lèvre et resta coite. A son arrivée ici, elle avait mis sa faiblesse sur le compte du sceau, mais elle savait qu’il ne la bridait plus depuis quelques temps, elle avait retrouvé ses capacités du temps de Gwendalavir. Et même maintenant, elle continuait de se faire rétamer par le premier qu’elle croisait. Evidemment, la jeune femme était frustrée et exagérait un peu, elle était devenue bien meilleure qu’à son arrivée, et Hulm n’était pas n’importe qui. Cependant, son orgueil, qu’elle tentait d’atténuer chaque jour, en était tout de même blessé.

Explications:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 300
Yens : 742
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 18

Progression
Niveau: 65
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Une question de protection   Ven 10 Aoû - 12:42

Camp Level 2

Solo

Après un repas léger et une petite sieste réparatrice, Lexi retrouva son entraîneur à l’endroit habituel. Cependant il n’était pas seul cette fois : un jeune garçon d’à peine dix-sept ou dix-huit ans l’accompagnait. Il était vêtu d’habits simples et sombres, sans aucune protection. Alors qu’elle interrogeait Hulm du regard, celui-ci fit les présentations et donna les consignes.
Lexi, voici Fen. Tu te battras contre lui cet après-midi mais attention : le but étant que tu te défendes, tu as interdiction de le blesser. Tu peux le mettre au sol, le contrôler, mais en aucun cas il ne doit se réveiller demain avec un bleu ou tout autre trace de blessure. Inutile de dire que lui, a tous les droits.
La jeune femme fronça les sourcils : à mains nus, ça serait encore plus facile que contre Hulm. Plus petit et léger que ce dernier, Fen ne frapperait pas à la même force et elle pourrait le faire chuter plus facilement. Elle s’attendait à ce qu’il se mette en garde, mais le garçon jeta un oeil à Hulm avec de tendre la main, paume vers le ciel… et d’y recevoir une lame.C’était une longue dague effilée et pointue, une arme simple mais réelle et affûtée. Le challenge se corsait…

Fen attaqua rapidement, d’une jolie fente où il profita de la longueur de son bras, de sa taille, pour tenter de toucher Lexi de sa position éloignée. Cette dernière n’eut qu’à se décaler d’un pas tout en pivotant, saisir le poignet qui était désormais devant elle, et accentuer l’élan de son adversaire : il faillit tomber et ne se reprit qu’à l’ultime moment.
Tu devrais garder des appuis solides, conseilla-t-elle en se remettant en garde.
Il attaqua à nouveau plusieurs fois, et Lexi ne comprenait pas l’intérêt de ce combat : elle pouvait continuer de se défendre aisément face à ce garçon, elle n’apprenait pas grand chose, si ce n’est peut-être comment enseigner ? Cela continua une heure, pendant laquelle Fen variait un peu les attaques et plaçait des coups techniquement juste, mais qui manquaient de rapidité, de force, de surprise… C’est alors que Lexi comment à montrer son ennui, ouvrant une porte à Fen, qui déploya alors son plein potentiel, caché jusqu’ici.

Le garçon feinta en avant, et alors qu’elle s’apprêtait à lui faire le même coup qu’au commencement, il pivota de lui même et se retrouva dans son dos. Avant qu’elle ne puisse suivre le mouvement, il abattit sa lame au niveau de ses reins. Ne pas attaquer. Se défendre. Simplement l’utiliser. Une plaque de cristal rose vint dévier le coup avant de disparaître, laissant tout le loisir à la petit blonde de se remettre face à son assaillant. Il voulut porter un coup de pied, mais elle l’évita d’une pirouette aérienne, s’apprêta à porter un coup à son tour… Elle retomba sur ses deux jambes, frustrée de s’être rappelée qu’elle ne devait pas l’attaquer.

Le combat se resserra, et pour rajouter de la pression, Hulm qui se tenait là en arbitre déclara :
A la moindre goutte de sang qu’il fait couler, tu perds, Lexi.
La concernée grommela et dû esquiver avec précipitation la lame tendue vers sa gorge : le petit ne retenait pas ses coups. Il reprit une distance convenable, mais ne prit pas la peine de se remettre en garde avant de fenter à nouveau vers l’avant et le bas, visant l’aine de la jeune femme. Cette dernière se prépara à contrer, et fut pris de court lorsque Fen bondit d’une formidable détente vers le haut, et décocha un violent coup de pied vers la mâchoire de Lexi. Simplement l’utiliser. A nouveau, une plaque défensive vint protéger le corps de l’élue, tandis que le sceau apposé dans sa nuque scintillait. Lasse de ce combat, et maintenant qu’elle savait pouvoir utiliser la technique de protection grâce à son cristal, elle décida d’en finir. A la prochaine attaque, elle le neutralisait. Il avait beau être plein de potentiel, ce n’était qu’un gamin, face à une marchombre accomplie et une élue qui était arrivé plus d’un an et demie auparavant.

Il attaqua à nouveau avec sa lame, un coup de pied dans le poignet, léger mais bien orienté, la lui fit lâcher. Il voulut la récupérer en bondissant, et y parvint, mais ne put pas se reprendre correctement sur le sol : la jeune femme venait de lui faucher les jambes.
Pas d’attaque ! rappela l’entraîneur.
L’ignorant encore quelques secondes, la marchombre bloqua la main armée de Fen, le maintint au sol de tout son poid. Trois secondes, puis cinq, presque dix…
Tu comptes arrêter ce combat quand, Hulm ?!
Très bien, c’est fini pour aujourd’hui, soupira le concerné. Tu ne peux pas m’en vouloir d’avoir fait durer l’entraînement de deux de mes élèves hein ?
Lexi relâcha Fen et sourit. Evidemment qu’il était son élève. Elle l’aida à se relever, et le félicita de bon coeur : il était doué.

Elle se tourna ensuite vers Hulm, et comme elle s’y attendait, il ne lui donna pas de nouveau rendez-vous, mais la salua.
Merci Hulm, bonne continuation à tout le monde ici.
Elle coupa court aux au-revoir, et partit récupérer le peu d’affaires qu’elle avait laissé dans le dortoir. Elle se déshabilla également, et rappela son armure Rawen pour qu’elle se déploie sur sa peau. Puis elle sortit de la bâtisse, s’éloigna de l’arbre immense qui trônait en ces lieux, et reprit sa route vers la capitale. [/spoiler]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Une question de protection   

Revenir en haut Aller en bas
Une question de protection
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» protection d'hivernage essais
» Le débat sur la question du protectorat
» Plaidoyer pour la protection de l'environnement.
» Question à nos historiens
» Réflexion sur la question constitutionnelle aujourd'hui

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Tenshi l’île céleste :: Terre de brume-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.