Partagez | .
Barbeuc improvisée
Messages : 1497
Yens : 589
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

- En ligne



MessageSujet: Barbeuc improvisée   Dim 19 Aoû - 22:37





天から落ちた天使

feat. Une fille mystérieuse






Quelques jours après la réunion au sommet blindée de tocards à Basho Tokai, Zoro avait remis les voiles en direction d'un lieu capable de lui en révéler davantage sur ce monde. Pas la peine de se faire d'illusion, le jour où ce pirate s'intéresserait à Kosaten n'était pas encore venu. S'il recherchait des infos, c'était pour pouvoir rentrer chez lui. Voilà plus de quatre ans qu'il tournait en rond sur cette foutue île, et bien que son capitaine semblait séjourner ici, il ne vivait que pour dégager d'ici.

Sans surprise, le jeune homme s'était encore égaré. Cette fois-ci, Minshu, et plus exactement la plaine verdoyante fut victime des pas écrasants de ce corps nonchalant. Un éléphant traversait la prairie infinie, continuant à marcher vers un horizon inconnu. Il partait, sans destination, sans plan.... Un illuminé. Peut-être s'attendait-il à qu'un elfe débarque de nulle part pour le guider vers un indice, voire directement ce qu'il convoitait. A se demander si ce marimo ne croyait pas encore au père Noël.

En attendant, le sommeil commençait à l'assommer doucement. En effet, s'étant privé de dodo la nuit précédente pour d'obscures raisons, le garçon somnolait en marchant désormais. Le soleil tapait la plaine de toutes ses forces, on se situait dans les alentours de 15h... Mais Zoro ne se voyait pas jouer les zombis plus longtemps en patientant jusqu'à la nuit. Par conséquent, il se mit d'accord avec lui-même pour se poser au prochain endroit d'ombre qu'il trouvait, tâche difficile au milieu d'une plaine verdoyante déserte.
Heureusement, on pouvait compter sur quelques arbres solitaires de temps à autres qui préféraient vivre en autarcie. Ce fut l'un d'eux que Zoro choisit pour se caler, à son tronc. Il y déposa ses trois sabres, avant de croiser les bras derrière sa tête, utilisant le tronc comme support.

Mais tandis que sa paupière tombait toute seule, que la fatigue le tiraillait au plus haut point, il ne réussit pas à s'endormir. Pourquoi ? Parce que des foutus piafs à la con s'amusaient à roucouler comme des mongoliens au-dessus de sa tête, quelque part planqués dans le feuillage. Ce chant, certes mélodieux, commença à les briser à notre grand garçon aussi impatient qu'un gosse en voiture.
Les sourcils froncés depuis un moment, il se décida à enfin pousser une râle digne d'un fauve :

Oy !!!! C'EST PAS BIENTOT FINI LA ROUCOULADE, LES GALIPETTES ET LES CHANTS MERDIQUES!!!! ON EST PAS AU SALON DES PIGEONS ICI !!! Y'EN A QU'ESSAYENT DE DORMIR !  


Puis, le silence.

Il reprit sa position de pro sieste, mais alors qu'il ferma à nouveau l'oeil, il entendit un début de "cui-cui", suivit d'un bruit étrange tout à côté de son oreille, comme si un liquide avait chuté tout à côté. Intrigué, il ouvrit l'oeil, et y découvrit un charmant caca de pigeon sur son kimono, au niveau de l'épaule, qui dégoulinait bien salement.
Ok. C'en était trop.
Zoro connaissait son repas du soir. Au menu : grillade d'oiseaux.

..... GNNNN !!! Qu'est-ce que !!! ces petits ù¤$@**% ... †††  !!!!


Déchaîné, il venait de retrouver toute l'énergie qui lui manquait depuis quelques heures. En un éclair, le voici debout, sabres en main, face à l'arbre... qui commença à grincer, puis à pencher, et s'effondrer. En se relevant, il avait attrapé ses katanas et découpé le tronc à une vitesse fulgurante, invisible à l'oeil d'un homme lambda. Délogés de leur habitat, les nouveaux sdf piaillèrent avant d'essayer de prendre leur envol. Un peu plus et il les déplumait barbarement...

C'EST CA BARREZ VOUS !!!  


 


[/size].
[/size]
[size=15]



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 10
Yens : 41
Date d'inscription : 29/07/2018
avatar
Lexi PNJ Non-validé

-



MessageSujet: Re: Barbeuc improvisée   Lun 20 Aoû - 14:04

Suzaku
- 朱雀 -
Minshu, à l’Est du continent, profitait le plus souvent d’un climat doux et tempéré, et se composait principale d’abres, de plaines et de lac. En bref, beaucoup de verdure, et peu de chaleur étouffante. C’est pourtant au dessus des plaines de cette nation que volait avec aisance un être légendaire, un Suzaku. Ces créatures étaient tellement rares, qu’on soupçonnait en réalité qu’il n’existe qu’un spécimen de l’espèce. Cet oiseau fait de flammes, privilégiait d’habitude le climat chaud de Seika, mais aujourd’hui il avait décidé de se déplacer un peu. Pourquoi ? Le modeste narrateur n’aura pas la prétention de vouloir comprendre les intentions de l’animal, qui se rapproche davantage d’une divinité que d’un commun mortel. En effet, personne n’a encore jamais tué le Suzaku.
Alors que le phoenix passait loin haut dessus de la terre, son oeil acéré décela un homme en contre-bas, alors il perdit de l’altitude par curiosité, et pu observer un scène étrange. L’homme s’était relevé d’un bond, avait tranché un arbre avec une facilité impressionnante, et délogé ses habitants en hurlant. Peut-être le Suzaku eut-il sentit la colère irraisonnée du petit être au sol, peut-être voulut-il défendre ses congénères d’une espèce inférieure ; toujours est-il que pendant que les petits oiseaux agitaient leurs ailes pour s’éloigner précipitamment du sabreur, lui plongea pour s’en rapprocher.
Il vint atterrir en forçant sur ses ailes immatérielles pour ne pas s’écraser au sol, et s’y déposa dans un souffle de vent. A peine ses serres eurent-elles touché la terre, il poussa un cri aigu d’oiseau tandis que la chaleur étouffante qu’il dégageait séchait l’herbe sous lui, la transformant en foin jauni avant même qu’elle n’ait été coupée. Imposant face à sa nouvelle cible, il lui envoya un flux thermique impressionnant, tout en tentant de récupérer l’énergie que possédait Zoro. Une fois cela fait, le Suzaku envoya d’une pensée une série de boule de feu, maîtrisant l’élément qui composait son corps à la perfection. Cependant, il sentit que son adversaire allait répliquer rapidement, c’est pourquoi d’un claquement d’ailes bruyant, il s’envola sur plusieurs dizaines de mètres, avant de concentrer son énergie, et de la laisser ensuite exploser autour de lui. Ce faisant, il avait sans vraiment le vouloir calciné les quelques arbres qui se couraient après dans les environs, mais son but était surtout de montrer sa puissance à l’humain, et de le dissuader de chercher à vaincre l’être supérieure qu’il était.
Combat staté:
 

©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1497
Yens : 589
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

- En ligne



MessageSujet: Re: Barbeuc improvisée   Lun 8 Oct - 18:31





天から落ちた天使

feat. Une fille mystérieuse






Tandis qu'une voûte de piafs agitaient leurs ailes pour prendre leur envol loin du père ronchon, une ombre bien plus imposante le mit subitement à l'abri du soleil. Tiens, pourtant il lui semblait n'avoir perçu qu'un simple arbre. Peu curieux sur ce coup-là, il ne prit guère la peine de faire l'effort pour se retourner afin de comprendre ce qui le préservait des rayons brûlants, ne pensant qu'à sa sieste. A tort. Puisque des airs chauds lui parvinrent par vague de façon démesurée pendant qu'un long cri strident loin lui retourna les boules. Depuis quand un arbre savait pousser un cri de volaille pareille ?

Faiblement serein, il finit par se tourner vers cette chose à qui il montrait son dos depuis son arrivée. Et ce fut avec stupeur qu'il découvrit l'engin. 20 piafs merdiques de perdus, un piaf royal de retrouver. A croire qu'il venait de négocier le nombre contre la qualité. Cela dit, si cet oiseau s'avérait bien plus impressionnant et esthétiquement intéressant, Zoro comprit rapidement que le destin ne souhaitait pas qu'il entame sa sieste maintenant.
Il libéra un soupir exaspéré, regardant la bête mythique d'un oeil mi-ébahi, mi-énervé : " Vu ta dégaine, tu comptes pas me laisser dormir toi... ". Et en effet, l'animal faisait preuve d'une animosité sans nom envers le sabreur, telle une mère qui se vengeait qu'on ait emmerder ses petiots. Pourtant, le pirate ne percevait aucun rapport entre ce phoenix majestueux et ces piafs lambdas de bas étage. Il s'agissait certainement d'un bail de solidarité entre volailles, il faudrait être dans la tête d'un oiseau pour capter.

Embaumé dans un flux thermique plutôt élevé, Zoro sentit sa respiration s'obstruer. La température l'étouffait légèrement et une sensation de faiblesse lui engourdit certains muscles, comme s'il venait de prendre 15 ans. Il ne l'expliquait pas, mais ses membres devenaient lourds et parfois douloureux. Très bizarre. Sensible à la méditation et à son corps, il prit conscience de sa perte d'énergie avant même d'entamer le combat. Pourvu d'une volonté à toute épreuve, il se savait encore puissant et capable de se défendre mais non à plein pouvoir comme il le voudrait. Cette chaleur inhalait son flux vital.

Il para tant qu'il put les attaques insensées de cette sublime créature, avant qu'il n'enchaîne avec des boules de feu. Zoro n'avait jamais vu cela. Quelque part, les capacités de cette bête le fascinait. Il pourrait fuir, surtout en sentant sa force lui échappait mais il préférait admirer, et prendre part à cette victoire qui lui vaudrait une fierté incommensurable. Cet oiseau légendaire sorti d'un mythe se trouvait aujourd'hui face à Zoro, et représentait l'un des plus grands défis guerrier qu'il eut la chance d'expérimenter.

Il se laissa surprendre par les boules de feu, inconsciemment pour tester à quoi il avait affaire, et il ne fut pas déçu. Il fut propulsé à plusieurs reprises, accompagné d'impacts brûlants qui massacraient la chair. Il se releva de justesse pour esquiver la dernière et intercepta une technique mystérieuse ressemblant à celle d'un volcan entrant en éruption. Entre temps, le phoenix avait pris une distance de sécurité. Le sabreur crut que ce lâche fuyait, après tout on était sur la terre minshujin, mais non, c'était pire : il attaquait de façon fourbe à distance pour laisser zéro chance à son adversaire de contre-attaquer. Pire méthode de sournois.

Malheureusement pour lui, notre épéiste international possédait plus d'un tour dans sa poche, et qui disait katana ne disait pas que combat au corps à corps. Zoro, en tant que samouraï aguerri, avait développé une technique stratégique pour atteindre ses ennemis à distance, comme les archers ou autre. Il n'était pas brillant dans les tâches quotidiennes mais faisait preuve d'une intelligence remarquable, voire surdoué quant à l'art du combat. Alors, il s'approcha de monsieur le splendide poulet enflammé, et commença à tournoyer ses trois sables comme une hélice d'hélicoptère jusqu'à déclencher un cyclone par la force surnaturelle de ce mouvement. Certes, ses lames ne tournaient pas aussi vite qu'à l'accoutume à cause d'une faiblesse inexplicable dont il était la victime, mais ça restait, selon lui, possiblement efficace.
 


[/size].
[/size]
[size=15]
[/quote]



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 10
Yens : 41
Date d'inscription : 29/07/2018
avatar
Lexi PNJ Non-validé

-



MessageSujet: Re: Barbeuc improvisée   Sam 13 Oct - 15:23

Suzaku
- 朱雀 -
Au sol se déroulait un combat digne des plus grands, une lutte captivante, et la plaine verdoyante de Minshu voyait là s’affrontrer deux êtres particuliers.

Le premier, un être légendaire, sûr de sa puissance, dont la présence relevait du miracle, un animal quasi-devin. Le second, malgré sa nonchalance et son désintérêt apparent pour tout ce qui l’entourait, était en passe d’entrer parmi les meilleurs. Peut-être ne se préoccupait-il pas de dépasser bientôt les élus les plus redoutables de ce monde, pourtant peu se seraient même tenus debout devant les vagues d’énergie que dégageait le Suzaku.

Ce dernier, se protégea de la première réplique du sabreur en croisant ses ailes devant lui, envoyant un flux d’énergie dans celles-ci afin de contrer l’étrange assaut auquel il avait affaire. L’énergie qui circulait dans ses plumes de feu fut entièrement absorbée par l’attaque, mais il maintint sa position pour bloquer la suivante, avant d’ouvrir ses ailes et de s’envoler, laissant passer le reste de l’attaque sous lui.

L’immense oiseau, face à son adversaire, déploya ses membres de toute leur envergure … et laissa deux vagues d’énergies enflammée se déploya en un souffle destructeurs dans la zone qui l’entourait, dont là où se truvait l’humain. Personne n’aurait pu savoir sa stratégie avec certitude, qui pouvait deviner les intentions d’un pheonix ? Mais ce qui était sûr, c’est qu’il n’était pas parti pour se laisser faire. Il enchaîna avec deux flux d’énergie thermique qu’il envoya droit sur l’insignifiant bipède, avant de redescendre de la hauteur qu’il avait prise et de piquer droit sur celui-ci. Une fois assez proche, il ralentit, et forma une boule de feu qu’il projeta violemment devant lui, visant le combattant.

Le combat promettait d’être long ...


Combat staté:
 

©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Barbeuc improvisée   

Revenir en haut Aller en bas
Barbeuc improvisée
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie
» [ Réunion familiale improvisée ]
» Garderie improvisée (pv Aku & Jitsurei)
» Une sieste improvisée... [Pv Danny -Irving]
» Escarmouche Improvisée [PV : Anaki Ryuki - Hayashi Mao]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Plaine verdoyante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.