Partagez
Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro]
Messages : 546
Yens : 1670
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] Left_bar_bleue10/12Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] Empty_bar_bleue  (10/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro]   Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] EmptyMer 22 Aoû 2018, 00:35





Traîtrise et diplomatie !



Feat.Zayro Jinn



Contexte:
 


Zayro avait accepté de m'aider pour capturer le colonel minshujin, il ne reste plus qu'à foncer sur la route commerciale et attendre l'escorte de ce haut gradé afin qu'il ne rejoigne pas Bashô Tokaï. Nous marchons pendant des jours avant de dépasser les villes et villages commerciaux et enfin arpenter le sentier caillouteux qui nous tend les bras. De temps en temps, quelques visages se retournent à notre passage. Il est vrai que voir deux silhouettes complètement exotiques sortir du paysage, ça a le don de troubler un peu. Même Zayro est reconnu avec effroi et provoque l'agitation dans la population, c'est pourquoi, nous évitons la fréquentation des natifs au maximum.

En plus de faire une bonne action pour ma nation, cela me permet également de profiter du voyage afin de cartographier les environs et compléter mes croquis de ce monde. Savoir et connaissance sont des armes redoutables. Les rares nuits où nous avons dormi dehors, Zayro et moi, nous avions partagé l'espace de ma tente sans pour autant que cela gêne le colosse, mais dont la gêne était palpable sur mon visage. Avec ce qu'on avait dit, vécu sur cette plage, il était toujours en quête d'apprendre les émotions, et malgré des efforts croissants des deux parties, on était loin du compte, mais ça avançait tout de même. Ce soir-là donc, arrivé dans une auberge de jeunesse, je décide de dormir confortablement dans un bon lit après tant de nuits à la belle étoile. Ayant préalablement acheté des nouveaux vêtements à Zayro afin qu'il soit plus présentable, qu'avec ses habits miteux et tout déchirés, il sera bien mieux vêtu et bien plus sympa à reluquer. Retournant à l'extérieur de l'auberge, où le géant m'attendait, je m'avance vers lui en lui offrant ses nouveaux tissus.



-"Cadeau ! J'ai pris une grande taille pour le kimono afin que tu te sentes à l'aise. C'est bien mieux que de rester dans des vêtements sales et poussiéreux n'est-ce pas ? Je t'ai aussi pris une cape pour te couvrir entièrement, car t'es assez connu dans le coin à ce que j'ai pu voir non ? Au moins tu pourras passer inaperçu. Et maintenant que je te connais, je te réponds d'avance que oui, c'est une forme d'émotion que d'offrir des cadeaux aux personnes qu'on apprécie. Ça prouve à la personne concernée qu'on prend soin d'elle, qu'on a envie de la voir heureuse. C'est ça aussi l'amitié ! Penser aux autres dans le bon sens du terme et ne pas forcément les tuer. D'accord champion ?" Lui dis-je avec un grand sourire.


Notre relation commence à se renforcer petit à petit, certes, il a encore du chemin à faire, mais il écoute ce que j'ai à dire, essaie de ressentir de lui-même ses propres sentiments même si, pour le moment, l'échec est assez flagrant. Mais je ne perds pas espoir, je l'encourage même à ne pas abandonner, telle une coach sportif qui encourage son poulain malgré les déceptions. Entrant à nouveau dans l'auberge afin de nous reposer pour la nuit, nous devons être prudents et attentifs afin de ne pas rater le passage du colonel minshujin. En effet, et en toute logique, il doit passer par ici afin de rejoindre la ville dont le nom est sur toutes les bouches. Valentine m'en a parlé lors de notre rencontre, et même si je ne connais que peu de chose sur ces évènements, je sais qu'il s'agit d'un futur tournant dans le monde de Kosaten.

Après plusieurs heures et la nuit entièrement tombée, je décide de monter la garde à l'extérieur, perchée sur le toit de l'établissement avec mon sniper en guise de jumelle. Mais avant de faire ça, je préviens Zayro de mon action.

-"Je monte la garde pour une partie de la nuit, en tant que vampire, je verrai mieux les environs pour guetter le moindre signe de notre cible. Je te préviendrai si jamais il y a du changement ou si c'est ton tour de veiller."






Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] Signature
FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro]   Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] EmptyJeu 23 Aoû 2018, 18:01



Traîtrise et diplomatie

feat.Eleanor .




Ainsi, malgré les mois d'absence, malgré la tenue différente (le kimono plutôt que l'armure) et malgré cette barbe, les visages continuent encore de se retourner sur le colosse, le reconnaissant avec effroi et terreur. Il inspire la peur dans les coeurs et sa vue ici ou là, fera l'objet de rumeurs amplifiées, déformés et qui irons certainement dans les oreilles des bons entendeurs ou des élus... Enfin, c'est dans le silence et la froideur que Zayro suit Eleanor à travers les villages et les vallées sinueuses, parfois moins facile d'accès. Ils n'ont pas choisis de prendre de chevaux, ce n'est pas un soucis, Jinn a toujours été un grand marcheur.


Il remarque tout de même ses précautions, celle de l'élue qui l'accompagne, décidant d'éviter les chemins trop fréquentés, puisque le colosse n'a pas forcément d'envie de se masquer à tout va... Lors des traversées, elle notait des choses, apprenait et tachait d'apprendre au géant les émotions quand elle en avait l'occasion. Mais les nuits étaient relativement calmes, ils dormirent ensembles sans vraiment se parler.  C'est le soir même que nous arrivons à une auberge pour en profiter un peu, une nuit qui change de l'exterieur, bien que cela ne gênait en rien le messager des enfers... Quoiqu'il en soit, en patientant dehors il la voit arriver avec...

Des nouveaux vêtements ? Au dela d'acheter quelque chose de neuf, et de pouvoir finalement le camoufler en cause de sa reconnaissance trop évidente, même si pour lui, le mal était déjà fait, en raison des quelques êtres croisés l'ayant reconnus, elle n'hésita pas à dire qu'il s'agissait aussi d'une forme d'émotion. Tout en se permettant une familiarité à la fin du monologue. Il prit les vêtements pour les tâter puis la fixa.



D'autres m'ont reconnus avant, ma venue dans ces terres ne tardera pas à ce savoir. Est ce encore utile de se cacher ? Nous aurions du éliminer les témoins, ils interféraient indirectement à la réussite de cette mission.





Et ce n'est pas son grand sourire à elle, qui changeait forcément la logique et le fond de pensée de Jinn, mais bon, il avait promis de faire un effort pour voir si ce chemin porterait ses fruits, puis ses vêtements étaient assez sales il est vrai. De nouveaux feraient bien mieux l'affaire pour un temps.

Il écouta donc la suite, se forçant forcément un peu. Ils rentrent à nouveau dans l'auberge et dans la chambre, Zayro décide de prendre congé dans une salle d'eau pour se laver un peu, à l'ancienne comme on dit. Le colonel est censé prendre ce chemin pour passer, ce ne sera pas difficile de le rater. La toilette est rapide, après quoi il revient dans la chambre commune, il revient torse nu, avec son corps très musclé, puis s'installe sur le lit, assit, tout en se perdant un peu dans ses pensée. Il n'éprouve  pas ou peu de fatigue, mais s'allonge pour méditer un peu, en restant ainsi en pagne.

Dans la nuit, Eleanor décide de monter la garde dehors, n'ayant que peu à faire lui non plus et l'aube n'étant jamais très loin, puis au cas ou elle veuille changer le tour de garde, il s'habille avec son nouveau kimono et sa cape.

Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] 1535040051-zayro-new-kimo-logo



Hmm...




En tant que vampire, elle prétendait donc voir mieux, c'était normal, mais pouvait elle repérer chaque forme de vie atomique à des kilomètres ? Lui le pouvait, enfin avant, il n'éveillait plus vraiment ses pouvoirs depuis l'ile. Par principe et parce qu'il n'appréciait guère ne rien faire, il préféra la rejoindre à l'exterieur.



Quel est votre plan pour maîtriser la cible et sa cohorte de gardes ? Si nous ne les éliminons pas, comment les neutraliser ?




Au fond, Zayro trouve cela intriguant, cette histoire de Bashô tokai, il connait basho pour lui avoir mené la vie dure, longtemps et être responsable sans doute de l'être qu'il était devenu. Mais comment avait t'il fondé tout ça ? Il avait loupé sa surveillance en mettant en sommeil ses pouvoirs, mais il était peut être temps de réveiller ces derniers pour se maintenir au courant. S'ils capturaient ce fameux colonel, ils auraient de toute manière quelques réponses...

En tout cas, la vampire pouvait voir le nouveau kimono et la cape offerte bien mise sur son corps, est ce que c'était mieux ?
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 546
Yens : 1670
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] Left_bar_bleue10/12Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] Empty_bar_bleue  (10/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro]   Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] EmptyJeu 23 Aoû 2018, 22:12





Traîtrise et diplomatie !



Feat.Zayro Jinn


Durant la nuit où je surveillais les environs pour apercevoir ce colonel fugitif, je visualisais le sol, ainsi que les forêts, pour déceler une quelconque présence approchante. Mais je ne m'attendais pas à voir Zayro sortir de l'auberge, équipé des nouveaux vêtements que je lui avais acheté plus tôt et me demande comme j'allais m'y prendre avec la garde personnelle. Les tuer ou les neutraliser ?


Je suis toujours perchée sur le toit de l'auberge et sans doute que Zayro ne peut pas me rejoindre au vu sa corpulence. La nuit est calme, aucun signe pour le moment de notre cible.



-"Il y a plusieurs alternatives pour atteindre notre objectif. Si j'avais été seule, j'aurais sans doute neutralisé voir tuer la garde si je n'avais pas eu d'autre choix pour me rapprocher du colonel. Comme nous sommes deux, et que tu es très puissant, je vais juste neutraliser la garde et tu pourras capturer ce qui reste. Je sais que ce rôle ne te plaira pas puisque je me sers de toi comme "bouclier" par rapport à mon niveau de force, mais c'est la meilleure solution. Bien sûr s'il y a des complications, je te laisse le loisir de tuer nos ennemis sauf notre cible qui doit rester vivante."


Détournant le regard pour me concentrer sur ma lunette à nouveau, je rajoute à mon interlocuteur tout en continuant de fixer les environs.

-"Ça te va comme un gant ses vêtements au fait !"

Je reste sérieuse, très concentrée sur la tâche que je dois effectuer. Plusieurs heures passent sans mouvements aucun, mais au moment où je commence légèrement à déprimer, j'aperçois au loin une dizaine d'ombres quittant la forêt pour venir s'aventurer sur la route. Reprenant mon sniper, je confirme qu'il s'agit de l'escorte du colonel dont celui-ci est au centre de ce petit groupe tant il est habillé différemment, mieux équipés que ses collègues.

-"Les voilà ! Ils arrivent vers nous. Je vais me positionner à l'intérieur pour être plus discrète avec un visuel via une fenêtre. Cache toi aussi pour qu'ils se rapprochent un maximum. Je jetterai mon estoc dehors afin qu'il se plante dans le sol, ce sera mon signal pour commencer l'opération."

Je saute du toit afin de renter à l'intérieur de l'auberge et vint me positionner au premier étage, ouvrant la fenêtre et attendant le moment propice. Je ne vois pas Zayro, mais j'espère qu'il se sera caché comme prévu. Difficile de savoir s'il en fera qu'à sa tête où s'il voudra bien m'écouter. Après plusieurs minutes, le groupe arrive à bonne distance, ni trop loin pour pouvoir s'échapper, ni trop près pour rater l'opération. Je jette alors mon estoc qui vient s'empaler sur un pilier en bois, signal qui démarre donc le début de cette embuscade.



-"C'est partie !"


Tirant la première balle de sniper qui vient s'encastrer dans la jambe d'un des gardes, je continue à tirer pour les neutraliser tant qu'ils ne m'ont pas découvert, laissant la chance à Zayro d'intervenir sur l'autre flanc.






Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] Signature
FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro]   Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] EmptySam 25 Aoû 2018, 12:17



Traîtrise et diplomatie

feat.Eleanor .




En rejoignant au plus proche Eleanor pour lui parler, elle avoue que seule, elle aurait peut être tuée, mais qu'ici, il s'agissait d'avantage d'utiliser le nombre pour neutraliser. Au moins, elle ne lui "interdisait" pas comme sur la plage, de tuer. Enfin, bien sur, avant aussi elle lui avait dit qu'il le pouvait sans autre choix, mais son discours parfois ambigûe sur le meurtre ou non, laissait parfois Zayro dubitatif. Ainsi, elle lui intima l'ordre de servir de bouclier et d'endosser le rôle de celui qui neutraliserait sans tuer. Au vu de sa force, cela serait facile.

Les gardes qui devaient entourer ce colonel n'était pas des gardes royaux, ils étaient sans doute plus fort que les péons lambda, peut être mieux entrainé. C'était même possiblement des yojimbôs pour compléter le tout, des mercenaires formés à être des gardes du corps. Mais cela ne faisaient aucune différence pour le messager des enfers. Il fit simplement un signe de tête à Eleanor et se prépara à se mettre ne position, s'arrêtant dans sa lancée lorsqu'elle lui fit un compliment sur la tenue... Avant de reprendre sa route.

Très silencieux durant ce dialogue, il attendit simplement le signal pour commencer l'opération. Jusqu'alors, Zayro ignorait s'il s'agissait d'un colonel de Fuyu ou bien de Minshu. Peu importait finalement...  Le colosse se prépara en conséquence, dressant par dessus sa tête la cape et sa capuche et s'affublant d'une cagoule pour masquer une grande partie de son visage. Etant donné qu'il y'aura au moins un survivant à cette attaque, il fallait comme le désirait la vampire, éviter de faire reconnaitre le messager des enfers aussi tôt. Bien que vous l'aurez compris, cela ne faisait que peu de différence pour lui.

Seulement le chemin emprunté était différent d'autrefois, alors les methodes aussi...

Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] 1535189775-assassin-guts

Il attendit enfin le signal qui raisonna lorsque l'estoc cogna le bois, puis elle tira avec une arme visiblement technologique ? Il ne la pensait pas venant de ce genre de monde là. Lui, passa en ayant au préalable contourné sur le flanc l'escorte qui commençait à paniquer avec un premier blessé. Tapis dans les hautes herbes et profitant encore de l'obscurité qu'offrait encore la nuit se dissipant devant l'aurore, Jinn pu observer plus finement la situation.

Lui qui allait attaquer en neutralisant rapidement le monde, fit un constat plutôt étonnant. Au centre, se trouvait bel et bien un individu mieux armé, mieux habillé, les allures du colonel type. Chapeau de paille en tuile sur le sommet du crâne et belle armure, toutefois et c'est là que ses instincts de tueur et d'observateur, qui étaient des qualités propres à Zayro, lui permit de remarquer que quelque chose n'allait pas.



Ooh... Ils ne sont donc pas si bêtes.





Se murmura t'il à lui même. En effet, Eleanor de là ou elle était, n'avait peut être pas vu tout le subterfuge de ce convois prudent. Mais le colonel n'était pas un colonel et il y'avait fort à parier que ces gardes là, n'étaient que des gardes en bas de l'échelle, avec peu d'entrainement et un seul ordre à respecter. Aller d'un point A à un point B en la fermant. Ce colonel était une doublure, un leurre, une diversion...

Comment Jinn l'avait remarqué ? C'est simple, les gardes haut gradés étaient généralement nobles ou avaient au moins l'allure, pour en avoir assez côtoyé lorsqu'il était aux cotés de Sul hei, il avait vu comment étaient ces personnes d'un tel rang. Hors, celui qui endossait le rôle du colonel, laissait paraître une peau irrité, sale sous les vêtements, mal rasé, cela bien sur, ce n'était que les doutes premiers, mais ce qui acheva de croire à ce subterfuge, fut la manière dont t'il avait posé la main sur son katana pour le sortir de son fourreau. Il n'y avait là aucune technique, aucun talent, la prise en main était timide, tremblante, incertaine, les doigts mal placés laissaient rapidement comprendre qu'un coup bien placé pouvait faire lâcher prise à ce colonel, de l'arme qui pouvait lui sauver la vie.

C'était donc un leurre. Un roturier dans les bottes d'un noble, ça sonnait faux, mais le stratagème était bon. Il permettait à la fois de servir de leurre, d'alarme en cas d'attaque et donc de diversion si on ne  grillait pas assez vite l'astuce. Il devait prévenir Eleanor, leurs cible devait être plus en arrière, à peut être un kilomètre...

Sortant des fourrés le plus rapidement possible, il attaqua d'emblée et au corps à corps - violemment- les différents individus avant que l'un d'eux ne donne...

* BANG *

Un coup de feu, c'était une sorte de feu d'artifice, sortie d'un petit tube en bambou dans lequel avait dû être disposé de la poudre noire ou un dérivé. C'était l'alerte, c'était trop tard. Zayro eut beau briser les doigts de ce faux colonel, sous les yeux d'une Eleanor peut être en mode incompréhension, il resta ensuite debout stoïque, en fixant la vampire ou qu'elle puisse être.



Ce sont des leurres ! L'alerte est donné, le groupe situé à plusieurs centaine de metres avant eux, sont nos vraies cibles. Eliminons ceux là et fonçons jusqu'aux autres.




Evidemment, l'optique d'être eliminer ne plu pas vraiment aux roturiers, paysans ou mercenaires qui jouaient le rôle de diversion pour le coup. Que déciderait t'elle ? Epargner ou détruire ? Elle pouvait tout aussi bien les ignorer et foncer jusqu'à la véritable cible, vu que Zayro avait déjoué le stratagème assez tôt, mais vu que l'alerte ne pu être empêché, il fallait agir vite. Au loin, le véritable colonel savait désormais qu'il ne fallait pas passer par ici...

Faux colonel : Laissez nous en vie, nous ne savons rien !
Faux gardes : Nous ne savons même pas nous battre !



Taisez vous donc.




Fit le colosse en déboîtant la machoire d'une simple claque à ces deux là. Les autres préférèrent soit fuir, soit rester assit la tête dans les bras en attendant leur destin. Peu savaient se battre ou par chance, les seuls furent les premiers à êtres neutralisé par le duo d'élus.

Une autre information que les élus ne savaient pas encore, c'est qu'il s'agissait plus loin non pas d'un seul, mais de DEUX colonels, respectivement de Minshu et de Fuyu, qui se dirigeaient avec un convois plus large, plus entrainé, vers la fameuse cité de Bashô tokai.

  

(hrp) : pourquoi 2 colonels ? Pour que la mission soit remplie par nous deux, comme on est pas de la même nation ^^
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 546
Yens : 1670
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] Left_bar_bleue10/12Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] Empty_bar_bleue  (10/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro]   Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] EmptySam 25 Aoû 2018, 22:39





Traîtrise et diplomatie !



Feat.Zayro Jinn


Le combat commence, je tire avec mon sniper magique, un model M 700 carbon style carabine pour ceux qui s'y connaissent, et neutralise quelques gardes avant que Zayro les prennent en tenaille sur l'autre flanc. Tout se passe bien, le plan s'effectue à merveille et d'ici quelques minutes, nous pourrons rentrer pour obtenir notre prime. Un travail vite fait bien fait comme je dirais.


Cependant, je me réjouis trop vite puisqu'une sorte de flash-bang est tirée par le colonel tandis que Zayro lui casse les doigts un par un. Je lui avais dit de ne pas le blesser ! Me relevant au pied de la fenêtre de l'auberge, là où je suis positionnée, je reste silencieuse, interrogatrice. Qu'est-ce que ça veut dire ? Les idées fusent et mon collègue reste debout, stoïque en regardant dans ma direction. A-t-il compris la même chose que moi alors ? Des leurres ? Je me suis trompée de convois ? Enfin, il me répond à ma logique quand il confirme qu'il s'agit d'un faux colonel, sans doute une escorte marche plus en retrait, là où se trouve le véritable colonel.



-"Merde.... Fais chier putain !"


Remontant tel un félin sur le toit de l'auberge, j'utilise ma lunette de sniper afin de guetter les environs. De faibles lueurs de lumière se distinguent dans les ombres des bois, éclairées sans doute par des lanternes, un autre groupe, plus grand encore, environ une vingtaine de personnes marche à vive allure pour échapper à notre direction. En plus de ça, je vois qu'il n'y a pas un, mais deux colonels en vadrouille. Merde alors ! Je n'avais pas prévu ça dans mes plans. Tant pis, je dois utiliser la puissance que j'ai avec moi pour m'ouvrir la voie. J'entends alors les complaintes de quelques hommes armés, effrayés par Zayro. Celui-ci les tue, en leur arrachant la mâchoire d'une claque tandis que certains fuient, d'autres supplient le colosse. En même temps, mon compagnon a raison, nous devons agir vite. Descendant de l'auberge et rejoignant Zayro, je dis aux survivants de l'attaque.

-"Vous avez dix secondes pour déguerpir avant que mon ami ne s'occupe de vous et dans des manières bien plus sévères !"

Mon annonce résonne comme un choc aux oreilles des autres tandis qu'ils s'enfuient en hurlant de peur. J'attrape le bras de Zayro et lui fait signe de venir vite. Pendant que nous courrons, je lui explique mon plan.

-"Je me suis trompée désolé ! Bon, j'ai vu l'autre convoi ! Vingt personnes, deux colonels ! Je vais prendre de la hauteur là-bas, sur le petit muret en haut de la colline, toi, tu peux y aller de front si tu veux ! Autorisation de tuer ! On a plus le temps de s'amuser ! Bonne chance !"

Nos chemins se séparent pendant que je grimpe le muret et installe mon instrument de mort, me laissant une vaste vue sur les bois afin de toucher mes cibles facilement. Je vois Zayro continuer, le protégeant quand même d'éventuelles attaques à distance en tirant quelques coups de feu et touchant partiellement quelques gardes. Plus la situation avance, plus je m'avance aussi pour gagner de la distance et avoir une portée suffisante pour tuer directement mes cibles.




Réajustant le canon, la lunette ainsi que la portée via les mécanismes de l'arme, même si celui-ci est magique, je vise la tête d'un des gardes proches d'un des colonels et vient lui planter une balle qui lui fait exploser la tête à l'impact.

*Un de moins ! À qui le tour maintenant ?*






Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] Signature
FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro]   Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] EmptyDim 26 Aoû 2018, 03:00



Traîtrise et diplomatie

feat.Eleanor .



Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] 1535189775-assassin-guts

Eleanor insulte dans le vent, mais ce n'est pas cela qui permettra la réussite de ce plan. Les leurres et l'alarme ont fonctionné, mais comme elle veut être la cheffe de mission, il faut qu'elle assure et assume aussi la pression qui repose sur elle. Bondissant alors sur le toit pour observer de plus loin les propos théoriques de Jinn, elle remarque, enfoncé dans la forêt, que le convois alerté fait demi tour, sans doute pour fuir et emprunter un chemin B, prévu en cas de coup dur. Une chose est sur, Basho n'a pas fait les choses à moitié et un plan bien dessiné pour parer aux pires éventualités, ont permis à ce groupe de survivre quelques minutes supplémentaires.

Lorsqu'elle redescend à tout berzingue, dans l'urgence, elle fait face aux survivants qui se plaignent et ont peur, mais les préviens de fuir si ils ne veulent pas finir comme les autres. Des corps gisent déjà sur le sol, dans le sang et une agonie lente qui les condamnent déjà. La vampire s'empresse alors de courir auprès de Jinn, non sans lui forcer la main, ce qu'il n'apprécie guère et s'emploi ainsi à la faire lâcher prise de sa main. Il n'est pas un enfant, il sait quoi faire et dans quelle direction aller. Sa conduite aurait pu être puni d'un echec critique et d'une mort instantanée à l'époque, heureusement pour elle, son sursis gagné grâce au processus et l'apprentissage des émotions, l'immunise encore.

Mais le regard sévère de Zayro lui a fait comprendre, que ce genre de geste ne sera plus toléré. Il n'est ni son amant, ni son ami (pas encore en tout cas). C'est ainsi, qu'en s'excusant, tous les deux filants tels des assassins ninjas dans l'ombre, elle indique non pas une, mais DEUX cibles.  Elle décide de couvrir le front en passant en hauteur et intime enfin l'ordre qu'il faut au colosse. Il peut en effet, enfin, tuer ! Ce sera donc en rattrapant dans le dos les ennemis, qu'il fera un carnage.

Chacun se sépare donc, l'une grimpant sur une vallée montante surplombant la forêt via des collines et lui, filant à une vitesse si folle, qu'il ne tarde effectivement pas à rattraper le convoi ! Les gardes se retournent alors, armés de katanas, de lances, de fourches, de filets et parfois de bouclier. La masse qui s'approche, entame entre les tirs d'Eleanor un peu plus loin, une longue percée sanglante.

Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] 1535241831-zay-vs-milice

Les tentatives pour stopper Jinn sont évidemment un echec, ces soldats ne sont pour lui, qu'une chair à canon facile à briser. Il aurait pu d'ailleurs réussir tout cela seul, tant ce n'est pas un problème. Vingt soldats ? C'est ridicule, tout bonnement. Quelques uns tombent sous des balles de sniper, plutôt blessés visiblement dans l'ensemble. Les coups les plus mortels proviennent de Zayro. Ils sont si violent qu'ils explosent la chair et les os, les corps se scindent en deux.

L'un des gardes, plutôt doué au sabre, tente le tout pour le tout, en essayant une attaque frontale verticale dans le but de trancher en deux le géant de Fuyu... Mais la lame au contact d'une parade du bras, se brise instantanément, n'entaillant même pas la peau de l'élu de Long. Le poing de ce dernier, vient alors écraser le visage du pauvre fou qui s'est mit en travers de sa route, lui enfonçant alors les os, la machoire et le tout jusqu'à le faire ressortir de l'autre coté. Le cerveau explosé se répand sur la terre humide et l'hémoglobine de plus en plus présente, giclant sur les gardes restant, parvient à en aveugler deux trois, qui sont alors effrayé par l'arrivée de cet assassin inconnu.

Tout vêtu de noir, le visage emmitouflé dans une écharpe lui donnant cet air patibulaire, le messager des enfers s'approche désormais en marchant. Chacun de ses pas lourds, résonnent comme une mort de plus en plus certaine. Il ne reste plus que cinq soldats désormais et les deux colonels qui ont sortis leurs épées. Ils sont d'un autre niveau c'est vrai. Ils ne sont aucunement blessés et ont une bien meilleure technique.



Vous ne pourrez pas me stopper.





Les cinq gardes restant ont beaux êtres les plus doués, les plus courageux, cela ne fait aucune différence. Deux attaquent en même temps, à peine leurs coups se portent sur Jinn, que leurs bras exploses en morceau, les laissant alors au sol, dans l'incompréhension et la douleur, avant que bien sur - bien sur - l'executeur n'écrase leurs crâne sous ses pieds.

Colonel de Minshu : Par Manshee, ces assassins ne peuvent pas venir de Jaël. Qui êtes vous ? Seriez vous lâches au point de cacher votre identitée ?

Colonel de Fuyu : Ce doit être un ordre de Sul hei... Ce chacal, je ne crois plus en lui. Bashô à démontré être le véritable élu de la prophétie, vous ne faites que ralentir ce qui va arriver. Si vous vous attendez à de la pitié ou de la peur de ma part, vous pouvez bien mourir ou me tuer, car vous n'en n'aurez aucune !



Vos deux sorts ne m'interressent nullement.





Il attendit que les derniers coups de feu d'Eleanor fasse le job, après quoi, peut être que la vampire voudrait rejoindre le colosse ? Il restait encore trois bons épéistes, qui au corps à corps avaient de quoi tuer la jeune élue et bien entendu les colonels dotés d'une force plus grande encore, dont seul zayro pouvait s'occuper - maitriser - Mais pour le moment, il attendait stoïque, vu que personne d'autre n'osait l'attaquer et que la situation était fixe, comme une impasse.



Hmm, l'heure du dialogue semble sonner, ce n'est plus de mon ressors on dirait...





Colonel de Minshu :Parlementer ? Vous ne voulez donc pas nous tuer ? Qu'est ce que ça veut dire... Qui est avec vous ? Pour qui travaillez vous ? Vos agissements hostiles sont une grave erreur pour le futur de ce monde...

Colonel de Fuyu : Tch', si je dois mourir, je préfère autant me battre, sachez le ! Ne me faites pas le déshonneur de me refuser cela, si ça devait arriver.


Personne ne rengainait ses armes évidemment, mais restait à voir si la diplomatie avait de l'avenir ici bas ? Ou... Pas.


  
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 546
Yens : 1670
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] Left_bar_bleue10/12Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] Empty_bar_bleue  (10/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro]   Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] EmptyDim 26 Aoû 2018, 23:51

post et action vu en accord avec Zayro





Traîtrise et diplomatie !



Feat.Zayro Jinn


Durant tout le temps que je tire avec mon arme magique, Zayro décime, déjà à grande vitesse, nos ennemis dont sa puissance est un jeu d'enfant pour cette mission. Mais pas pour moi.... J'ai encore du chemin à faire ! Après plusieurs effusions de sang, cris, hurlements funestes, je viens à me rapprocher doucement des bois afin de commencer les négociations. Je pense que c'est ça puisque je n'entends plus rien donc Zayro a dû arrêter de tuer.


Arrivée, peu de temps après, aux côtés de mon collègue, je recharge mon sniper dans un cliquetis effrayant, signe d'une professionnelle aguerrie et d'intimidation en même temps.



-"Bonsoooiiirrr !" Dis-je amusée.


Le regard des hommes est lourd, crispé, ils se demandent ce qu'il va leur arriver. Il en reste donc cinq hein ? Les deux colonels et trois gardes, tous armes en main et prêt à se défendre à la moindre occasion. Bon, je dois dialoguer maintenant et je sais que cela ne sera pas simple. Sinon, il faudra utiliser la force.

-"Bien bien bien, vous vous posez sans doute un tas de questions et la réponse que j'ai à vous donner est : vous allez revenir avec nous à la capitale bien sagement ! J'ai entendu pas mal de choses concernant Bashô Tokaï, et même si l'idée est intéressante, elle n'enlève pas toutes les questions qu'on peut se poser naturellement. Aussi, j'avoue que l'idée de me faire de l'argent sur vos têtes est très tentante !" Dis-je en me léchant les lèvres.

Effectivement, le profit reste la chose la plus importante sur cette mission et comme on a deux colonels, on peut se partager les gains Zayro et moi.

-"Jamais nous reviendrons dans notre royaume ! Seul Bashô Tokaï a un avenir auquel tout le monde peut se reposer ! Et je préfère mourir que de revoir la tête de Tékina !" Dit le colonel minshujin.

-"Et encore moins ce tyran de Sul Hei ! Je préfère m'ôter la vie moi-même que de ramper encore devant ses ordres ! Vous vouliez une réponse bandes de mécréants, la voilà ! Partez ou mourrez ! Nous ne vous suivrons pas !" Dit le colonel fuyujin.

Je lâche un long soupir d'exaspération avant de présenter ma main en la levant et en haussant les épaules, signe pour montrer à Zayro qu'il peut terminer la besogne, c'est-à-dire les trois derniers gardes. Ce qu'il s'empresse de faire malgré que les soldats essaient d'attaquer l'infranchissable mur de muscles. Mort après quelques échanges, les deux colonels sont prêts à se battre.



-"Bon ok ! On a juste à les neutraliser et c'est bon, on rentre ! À croire que même la négociation a été plus courte que je ne l'aurai espéré !"


Même si leurs puissances sont supérieures que leurs larbins, ils ne rivalisent pas avec la force colossale de Zayro qui les neutralisent en un rien de temps avant que je m'empresse de les attacher solidement avec des cordes. Tout ça signe la fin de notre aventure et je dois avouer que je commençais à aimer la compagnie de mon partenaire, même si une épée de Damoclès était constamment sur ma tête. D'un air nostalgique, déjà, je discute avec Zayro pour la dernière fois, avant d'emmener, chacun dans sa direction, le colonel adéquat dans notre royaume.

-"C'est la fin n'est-ce pas ? J'imagine que je dois te remercier pour toute l'aide que tu m'as apporté et m'excuser de n'avoir servie à rien ? Bah si tel est le cas, j'assume tout ! Merci Zayro ! J'espère qu'on se reverra sous de meilleurs auspices et que je pourrai t'être utile dans notre quête en commun. À bientôt !"






Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] Signature
FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro]   Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] EmptyLun 27 Aoû 2018, 04:09



Traîtrise et diplomatie

feat.Eleanor .



Eleanor décide de se montrer, sortant du brouillard tandis que le haut de la forêt s'illumine du jour. Les arbres conservent encore l'ombre et le tableau de la situation est très particulier, là, entre les fins rayons de soleil transperçant les épaisses feuilles, elle s'avance dans un bonsoir presque moqueur. Il est évident que cet excès de confiance provient de la présence du colosse, elle sait qu'il peut à tout moment se débarrasser de ses ennemis, en un clin d'oeil. Il n'y a d'ailleurs peut être que lui, qui est reellement détendu ici, ne craignant rien, ni personne.

La vampire assassin déploie alors son arme, le dialogue ! Serait t'elle plus aiguisé que les poings et les lames ? Nous allions vite le voir. Il écouta attentivement, tandis qu'elle déployait plutôt des ordres et des menaces, la faisant passer pour une mercenaire. Jinn était dés lors convaincu que sa demande serait rejeté. Elle n'offrait aucun avenir à ces individus, evidemment qu'ils choisiraient Basho tokai, ils n'avaient même pas un petit espoir ou une fausse promesse de rester en vie. C'était ça, la diplomatie de la White silent ? Zayro n'était pas convaincu, lui même aurait peut être mieux manipulé ces colonels.

Mais bon, il laisse faire et ce qui devait arriver arriva, les deux gradés n'en font qu'à leurs tête et refusent de suivre. On dirait bien que la tentative de dialogue ne va pas plus loin qu'une réclamation pour elle, peut être las d'avoir faillit plus tôt, à l'auberge. Elle n'a plus la patience d'attendre et c'est après un soupir qu'elle demande au colosse de neutraliser les gardes. Ils n'ont pas le temps de frapper, qu'un laser tranche leurs têtes d'un coup.

Les deux colonels sont à la fois étonnés et stupéfaits, puis ensuite paniqués, sans pour autant décidés à se laisser faire non plus. Ils essaient vainement de riposter, mais Jinn brise leurs armes dans ses paumes, puis les assomment promptement. Ils se retrouvent la face au sol, barbouillé de boue... Ne faisant alors que constater que la vampire les ligotes.



Votre dialogue et votre diplomatie n'est donc pas aussi efficace que les coups, il faut croire.





Au moins, cela n'avait pas duré longtemps et puis, Eleanor semblait comme prête à repartir. Toutefois, il devrait continuer l'apprentissage seul ou choisir une autre comparse. Il ne pensait pas qu'elle le quitterait si vite, ou alors, lui avait t'elle déjà tout appris sur les émotions ? Dans ce cas, il ne voyait pas la différence, il ne s'était pas attaché à elle, ne la considérait pas comme une amie, et à peine plus que le parasite qu'elle était. Un parasite avec un nom, des ambitions communes et un avenir sans doute, oui...

Elle se séparait en le remerciant, alors qu'il n'avait guère l'impression de lui avoir apporté quelque chose. Mais elle était la première à esperer recroiser sa route, là ou la majorité, si ce n'est tous, ne le désirais pas. Etrange personnage que cette vampire.



Bien, je tâcherais d'essayer de continuer sur cette route un temps. Si cela ne donne rien, j'aviserais.





Dit t'il, toujours aussi froidement, mettant sur son dos le colonel, qu'il comptait non pas livrer à Fuyu et sa capitale, mais un post frontière non loin, qui saurait très bien se charger de la suite. La récompense ? Il n'en avait cure au fond, ce n'était pas comme s'il avait eu besoin d'argent ou de gloire un jour...

C'est donc ainsi, que ce duo pour le moins étrange se sépara. Aussi vite qu'ils s'étaient rencontrés, aussi brièvement qu'une tempête, et pourtant, Zayro avait t'il changé ? Allait t'il continuer dans une voie qu'il n'avait jamais envisager ?

L'ambition de connaitre la force et le pouvoir des émotions humaines, l'arme des faibles qui surpassaient les forts !


  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro]   Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] Empty

Revenir en haut Aller en bas
Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Élévation a la prêtrise des clercs Amadeus0 & Brennach
» Haiti : Repenser la diplomatie [Alterpress]
» Le prof de maîtrise corporelle
» [Diplomatie] Les Ambassadeurs, les Traités, les petits fours
» Just the same //feat Matt'//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Traîtrise et diplomatie ! [Feat Zayro] 190103103231202569 :: Territoires neutres :: Route commerciale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.