Partagez | .
L'ombre de l'assassin. [Feat Valentine]
Messages : 258
Yens : 1107
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 27

Progression
Niveau: 32
Nombre de topic terminé: 14
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Eleanor Burns ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: L'ombre de l'assassin. [Feat Valentine]   Mar 28 Aoû - 16:45





L'ombre de l'assassin.



Feat.Valentine









FP / FT / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 


Dernière édition par Eleanor Burns le Jeu 13 Sep - 15:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 258
Yens : 1107
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 27

Progression
Niveau: 32
Nombre de topic terminé: 14
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Eleanor Burns ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: L'ombre de l'assassin. [Feat Valentine]   Mar 28 Aoû - 21:27





L'ombre de l'assassin.



Feat.Valentine








FP / FT / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 258
Yens : 1107
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 27

Progression
Niveau: 32
Nombre de topic terminé: 14
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Eleanor Burns ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: L'ombre de l'assassin. [Feat Valentine]   Mer 29 Aoû - 0:48





L'ombre de l'assassin.



Feat.Valentine.








FP / FT / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 425
Yens : 870
Date d'inscription : 19/09/2015

Progression
Niveau: 75
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Valentine W. ~ Vagabond ~

-



MessageSujet: Re: L'ombre de l'assassin. [Feat Valentine]   Mer 5 Sep - 21:33



"La plus grande Nemesis que j'ai jamais dû affronter ... C'est moi-même." :
 


"Ceci dit, petite boule est devenue grande ... Mais il s'appelle toujours Oor'ka.":
 


Dernière édition par Valentine W. le Dim 16 Sep - 14:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 258
Yens : 1107
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 27

Progression
Niveau: 32
Nombre de topic terminé: 14
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Eleanor Burns ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: L'ombre de l'assassin. [Feat Valentine]   Jeu 13 Sep - 20:17





L'ombre de l'assassin.



Feat.Valentine








FP / FT / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 425
Yens : 870
Date d'inscription : 19/09/2015

Progression
Niveau: 75
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Valentine W. ~ Vagabond ~

-



MessageSujet: Re: L'ombre de l'assassin. [Feat Valentine]   Mar 9 Oct - 11:23

HRP:
 



"La plus grande Nemesis que j'ai jamais dû affronter ... C'est moi-même." :
 


"Ceci dit, petite boule est devenue grande ... Mais il s'appelle toujours Oor'ka.":
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 258
Yens : 1107
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 27

Progression
Niveau: 32
Nombre de topic terminé: 14
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Eleanor Burns ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: L'ombre de l'assassin. [Feat Valentine]   Mer 17 Oct - 22:56





L'ombre de l'assassin.



Feat.Valentine






FP / FT / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 425
Yens : 870
Date d'inscription : 19/09/2015

Progression
Niveau: 75
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Valentine W. ~ Vagabond ~

-



MessageSujet: Re: L'ombre de l'assassin. [Feat Valentine]   Jeu 25 Oct - 17:38

L’hybride n’arqua même pas l’ombre d’un sourire en voyant sa jeune consœur se prendre une droite. Yô, lui, ne s’en priva pas le moins du monde, secouant un peu la tête … Certains nouveaux élus sous-estimaient définitivement trop les natifs, de façon générale. Est-ce qu’un tel rappel à l’ordre se justifiait pour autant ? Pas vraiment. Et pourtant, au fond, Valentine avait été amusée par la scène … Mais hors de question qu’elle l’admette. Question de principes et de respect pour l’autre vampire. Enfin …. Très rapidement, les deux adversaires se mirent en place, et l’entraînement débuta … Mais si la traqueuse pouvait prétendre apprendre quoi que ce soit, c’était surtout le style de combat d’Eleanor. Sans grande surprise après tout, elle n’allait pas se réinventer en quelques instants, mais l’hybride s’attendait à … Quelque chose d’autre. Ceci dit, comme l’avait – du moins lui semblait-il – mentionné un entraîneur, la rousse ne serait pas capable de déployer la capacité qu’elles voulaient apprendre dans l’immédiat … Ce qui signifiait que Val’ n’aurait pas de démonstration pure dans l’immédiat. De toute façon, les techniques de dieu étaient vraisemblablement plus des « capacités », des sortilèges ou des coups précis, que des enchaînements codifiés et préparés de gestes techniques. Les gens apprenaient la technique … Mais chacun en avait sa propre version, et probablement ses propres moyens de l’utiliser.

Sans surprise, la session ne fut pas éternelle, et au bout de longues dizaines de minutes de combat, Eleanor fut invitée à se reposer sur le bord de la zone de combat, ce qu’elle fit sans se faire prier. Passant la barrière sans qu’on l’y invite, la traqueuse fit quelques pas ... Mais s’arrêta en voyant son entraîneur retirer l’armure qu’il portait, aidé par un apprenti qui défaisait dans son dos les boucles inaccessibles. Elle leur laissa le temps de procéder, glissant ses mains dans les poches de son manteau avec un petit sourire en coin sous son masque. Lorsqu’il eut fini de se remettre uniquement dans sa tunique basiue, Kiyoshi se dirigea vers un coffre, qu’on avait traîné non loin de la zone ensablée : sans en sortir, il l’ouvrit, et en fit sortir son contenu ... Un ...

C’est un pantin, c’est cela ?
C’est cela ! Mais pas de n’importe quel type : un pantin de combat.

Fronçant un sourcil, la traqueuse pencha la tête sur le côté pour étudier l’étrange objet. Elle pouvait voir un fouillis de membres de bois actuellement mal pliés, une forme vaguement humanoïde, quelques pièces de tissus ... Mais elle voyait mal cet étrange assemblage de bois se lever et combattre. Pourtant, après quelques instants, l’entraîneur quitta la petite « arène », et s’installa en tailleurs, à terre, juste à côté. Dans un premier temps, on aurait pu le croire simplement plongé dans une sorte de méditation... Mais les sens sur aiguisés de la traqueuse saisirent très vite qu’une sorte de « lien », formé d’extrêmement fines particules plus ou moins lumineuses, se tissait entre son corps et l’objet sur le sol. Et au bout de quelques secondes, contre toute attente ... Le pantin remua. Pas de beaucoup. Puis, un coude se mit bel et bien à s’articuler, chercher à se déplier pour se placer dans un sens « logique » pour un bras. Une jambe suivit la même logique, le pied venant se déloger de sous le dos pour glisser en arc de cercle, le genou se dépliant. En quelques instants, subitement, le fouillis devint ordonné, et une silhouette proprement humanoïde se forma. Cette dernière ne resta pas inactive : pivotant sur le flanc, elle se releva de façon agile, et commença à faire quelques étirements ... On aurait dit un grand jouet à tête de clown, trop maigre mais souple, qui découvrait son corps au fur et à mesure. Il allait sans dire que ce dernier n’avait rien de menaçant, à première vue.

Si je puis me permettre ... Il y a une ... raison pour laquelle moi, je combat de façon interposée ?
Oh, simple ! La voix qui sortit du pantin lui-même lui colla un frisson dans le dos cause de la surprise. Combien de points faibles tu avais repéré dans l’armure, avant que mon combat avec Eleanor ne débute ?
La vampire ouvrit la bouche, voulant demander si on pensait vraiment qu’elle s’amusait à compter ce genre de choses ... puis la referma avec une moue. Elle avait une image du sujet évoqué assez précise pour le faire, en fait. 15 ... 16, il me semble ? à la fin du combat je suis presque sûr d’être parvenu à 23.
Bien, bien ! Tu en as manqué deux, mais du coup, tu comprends que je préfère me donner une certaine sécurité, surtout sachant que tu dois être plus rapide qu’Eleanor.

Elle tira une nouvelle moue masquée par son masque, et hocha doucement la tête alors que la créature artificielle testait la puissance de ses jambes en faisant de petits bons. Elle finit cependant par disposer ses membres de bois d’une façon bien précise, se mettant visiblement en garde face à l’hybride, qui gardait les mains dans les poches de sa veste.

Un petit test pour l’échauffement ? Je veux vérifier jusqu’à où tu peux pousser, d’accord ?

La traqueuse hocha la tête pour marquer son assentiment. Il s’écoula une ou deux secondes, durant lesquelles son instructeur la laissa visiblement se mettre en garde ... Sans résultat, ou en tout cas mouvement du côté de la blonde. Pourtant, elle fit un bond en arrière lorsque le pantin tenta subitement de se jeter sur elle pour lui asséner un coup de poing. Dérapant légèrement dans le sable, la traqueuse fut à nouveau stable sur ses appuis en quelques secondes, et se mit avec application à esquiver tous les coups qu’on lui donnait, se penchant sur les côtés pour sortir son visage ou son torse des trajectoires des attaques. Fait notable : il fallut bien à minima deux minutes à l’instructeur pour la forcer à sortir ses mains de ses poches : acculée dans un coin de l’arène, la traqueuse ne bougea ses bras que pour les croiser devant son torse, et bloquer l’avant-bras du pantin entre le dos de ses poignets.

Ah, bien ! Mais j’aimerais qu’on continue à se focaliser sur les esquives, si ça ne te dérange pas. Et à partir de maintenant, on accélère la cadence.

Une fois de plus, elle marqua son approbation de façon muette, se mettant simplement en garde avec les poings au niveau du visage. Et Kiyoshi ne mentait pas : un instant plus tard, il tenta un direct au cœur qui ne manqua l’hybride que de peu, enchaîné à une balayette par-dessus laquelle elle sauta à grand peine. Dans le flou de l’action, le nombre d’éléments que pouvait analyser la blonde se réduisait drastiquement, et ce n’était pas sans mal qu’elle se déplaçait de façon à ne pas être sur le chemin des poings, pieds et genoux du pantin. Pas sans mal, mais pas non plus sans succès, puisque le bois ne faisait au mieux que la frôler très légèrement. Bondissant, « glissant » de côté sur parfois plusieurs mètres, se contorsionnant et cherchant à toujours conserver une distance de sécurité raisonnable (ce qui était bien plus aisé à dire qu’à faire), la traqueuse se mouvait à une vitesse surnaturelle qui lui permettait de glisser à côté des coups du pantin. Et pourtant ... Ce dernier était plus vif qu’elle, plus souple, et ne cherchait pas à la ménager. Ses gestes étaient minimalistes : ils visaient un objectif avec précision, et empruntaient le chemin le plus court pour l’atteindre. A l’instar d’une créature sauvage, il ne s’encombrait pas de feintes, de postures complexes ou de tentatives futiles d’impressionner l’adversaire ... Il n’y avait que vitesse, force, et brutalité dans cet échange pourtant étrangement silencieux. Car dans tout cela, l’élément le plus bruyant n’était pas le sifflement de l’air autour des coups de poing, la respiration de la demi-elfe ou les craquements du bois ... C’était les bruits secs et sourds que produisaient leurs pieds à chaque fois qu’ils percutaient le sol. Et le terme « percuté » n’avait ici rien d’anodin : vu la vitesse à laquelle les deux adversaires changeaient d’appuis, se déplaçait, bondissait et poussaient sur le sol ... Nul doute que pour les plus jeunes soldats, qui étaient simplement venus s’entraîner, le spectacle devait avoir quelque chose de décoiffant. Un nuage flou composé de l’hybride, de son adversaire, et de giclées de sables qui se déplaçait en tournoyant sur l’arène, faisant paraître sa surface comme trop petite étant donnée l’amplitude de certains mouvements.

Vint un moment où la traqueuse, percevant que l’humanoïde de bois se baissait sur ses appuis, bondit pour esquiver un coup de pied rotatif. Le saut, effectué un peu vers l’arrière, la propulsa plusieurs mètres au-dessus du niveau du sol, laissant son ombre glisser du pantin à un point situé sur les barrières qui étaient quelques mètres derrière lui. Est-ce que le fait d’avoir le soleil dans le dos l’avantagerait vraiment ? Elle ne pouvait prendre l’idée pour acquise, mais en tenait tout de même compte dans son geste. Cependant, son adversaire se redressa pour bondir à son tour dans les secondes qui suivirent, bien avant qu’elle n’ait commencé à redescendre. La traqueuse eut un petit sourire joueur sous son masque ... Et bien avant que le pantin ne l’atteigne, des volutes de brume vinrent envelopper son corps, le faisant disparaître en une fraction de seconde. L’humanoïde de bois frappa la position estimée de la traqueuse, sans rien toucher d’autre que le vide. Il y eut un silence alors qu’il chutait de nouveau ... Puis, une ou deux secondes avant qu’il ne touche le sable, le craquement sec du bois qui encaisse un choc important, à quelques mètres du véritable corps de l’entraîneur. De nouveau, des volutes de fumée semblèrent s’élever du sol, s’enroulant autour d’une zone précise ... Pour révéler la forme de la blonde, accroupie sur la barrière, mains jointes et coudes sur les cuisses. Le pantin pencha la tête sur le côté, son manque de visage ne l’empêchant pas de manifester son désarroi léger.

Très bien ... Mais ce genre de petits tours ne fait que fausser l’évaluation, tu le sais ça ?
Bondissant vers l’avant d’un mouvement leste, la traqueuse rigola légèrement alors qu’elle retirait sa veste, la jetant sur la clôture de bois. Il y en avait une ? Première nouvelle. Qu’est-ce que ça a donné ?
Tu es plus lente que moi ... De peu ! Et pourtant, je n’ai pas réussi à te toucher une seule fois. Il y a cette ... Façon que tu as de te mouvoir. En tout cas c’était un excellent échauffement ! Et je sais que je vais peut-être même pouvoir y aller à fond contre toi. Mais maintenant, l’exercice change ! Car cela va être à ton tour d’attaquer.
S’approchant tout en retroussant les manches de sa chemise jusqu’aux coudes, la traqueuse s’arrêta à quelques pas et pencha la tête sur le côté. Je vois ... et quel est l’objectif, cette fois ?
Oh, similaire au précédent ... Me toucher.

L’hybride eut un petit sourire, alors qu’elle glissait les mains dans les poches de son pantalon ... Et patientait. L’entraîneur, qui ne rajouta rien via la voix déformée de son pantin, se mit en revanche en garde. Quelques secondes, vraisemblablement plus d’une dizaine, passèrent ainsi, alors qu’ils s’observaient ... Et subitement, la traqueuse sortit ses mains de ses poches. Mais elles n’avaient plus que de « mains » la forme générale.

Ses doigts, devenus longs et fins, ressemblaient plus à des lames irrégulières et affûtées au possible, auxquelles on avait donné la possibilité de se plier. Ses paumes ne laissaient pratiquement plus voir de chaire « naturelle », tandis que le dos de ses mains laissait ressortir de petites excroissances à l’aspect métallique, là où on aurait normalement dû discerner les os de ses doigts. A vrai dire, les modifications ne s’arrêtaient pas à son poignet : elles courraient le long de ses avant-bras, donnant l’étrange et perturbante impression que la peau, de la chaire à vif sèche et du métal s’entrelaçaient intimement dans une union contre-nature. Des griffes de chasseur de monstres. Des griffes que Valentine avait obtenues en chassant les créatures impies nées à cause des démons de son monde. En les chassant, et en souillant sa propre âme de leur sang ... Elle avait cessé de se considérer « juste » elfe ou humaine bien avant d’être transformée en vampire.

Il fut difficile de voir à quel instant exactement la traqueuse avait pris l’impulsion nécessaire à son mouvement. Tout ce qui était constatable, c’était la gerbe de sable propulsée derrière elle ... Et le « combat » à sens unique, qui battait déjà son plein, environ 3 mètres derrière le point où Kiyoshi se tenait un instant plus tôt. La traqueuse et le pantin dansaient à une vitesse similaire à celle d’avant, mais clairement, le style avait changé. Il ne s’agissait plus de coups de poing ou de pieds précis et nets, destinés à toucher leur cible sans plus. La blonde virevoltait, avançait, frappait avec violence et vitesse, enchaînant les mouvements d’une telle manière qu’ils semblaient d’en former qu’un, continue et terrible. Elle cherchait bien sûr à trancher, à saisir, mais également parfois à embrocher ou à frapper du pied son adversaire, dévoilant en quelques minutes un éventail large de types d’attaques destinées à incapacité, déstabiliser ou assassiner le pantin. Et vu son application, il y avait peu de doutes à avoir : si l’entraîneur s’était là aussi contenté de l’armure, le malus de vitesse lui aurait coûté la vie. Pourtant, le pantin, au contraire, ne semblait pas exposer la moindre faiblesse. Sa souplesse était hors-norme, sa vitesse légèrement plus élevée que celle de la traqueuse – même si comme statué plus tôt, cela ne l’empêchait pas de peiner à prévoir ses mouvements – et les mouvements qu’il effectuait, impeccables. Il ne laissait jamais le temps à la blonde d’exploiter la moindre faiblesse révélée, prenait toujours une marge suffisante pour esquiver les attaques sans risque, et se délaçait sur ses appuis sans compter.

Le corps de la traqueuse émettait en permanence une fine brume, qui semblait éjectée par ses mouvements violents, et mettait quelques instants à se dissiper : en peu de temps, l’arène toute entière semblait couverte de ce fin voile ondulant ... Qui, brusquement, vint entourer le corps de la chasseuse de monstres alors qu’elle enchaînait trois attaques de suite de sa main gauche. Elle disparut au milieu de la troisième, le pantin bondissant en arrière pour reculer ...

Je t’ai déjà dis que cela n-

Avant qu’il ne puisse finir sa phrase cependant, il bondit vers l’avant ... Et esquiva de juste un coup fatal. Maintenant, dire qu’il esquiva « le coup » était peut-être un peu présomptueux ... Mais plutôt que d’être sectionné en deux d’une épaule à la hanche opposée par le plat de la main de la tueuse, il vint simplement une de ses cuisses exploser à moitié sous l’impact, et tomba à terre, inanimé. Aussitôt, Kiyoshi – le vrai cette fois-ci – ouvrit les yeux et souffla lourdement, livide. La chasseuse semblait également épuisée, se tenant au-dessus de sa victime, le souffle court ... Se relevant, l’instructeur rentra dans l’arène, et s’approcha du corps de bois.

Et bien ... C’est l’idée ! Mais ce n’est pas ça non plus.
Et bien, vu que la vitesse seule ne suffisait pas ... La traqueuse ne pouvait empêcher son souffle court de légèrement perturber son débit de parole, mais faisait comme si. Elle recala plusieurs mèches de cheveux derrière son oreille, soupirant un peu en observant sa « victime » à terre. Je suppose qu’il aurait fallu que je fasse ... Plus, peut-être ?
Pas exactement. Le moine avait, à son tour, franchi la barrière pour s’approcher, un air sérieux sur le visage. Tu as effectué ce que nous voulions : une attaque qui ne pouvait être esquivée ... Mais tu l’as fait en te reposant sur tes propres moyens, et Manshee n’y est pour rien. Tu saisis le problème ?
La traqueuse soupira ... Puis hocha lentement la tête. Je suppose. Désolée de ... l’avoir brisé ainsi.
Oh, tu peux y aller avant qu’il ne casse définitivement ! Tous les morceaux existent en plusieurs exemplaires, il faudra juste une petite heure pour remplacer cette hanche. Allez manger, toi et Eleanor, pendant que je m’occupe de ça.

La traqueuse leva les yeux au ciel, mettant sa main en visière ... Maintenant qu’ils en parlaient, effectivement ... Il était bien plus tard qu’elle ne s’y était attendu.

HRP:
 


"La plus grande Nemesis que j'ai jamais dû affronter ... C'est moi-même." :
 


"Ceci dit, petite boule est devenue grande ... Mais il s'appelle toujours Oor'ka.":
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 258
Yens : 1107
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 27

Progression
Niveau: 32
Nombre de topic terminé: 14
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Eleanor Burns ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: L'ombre de l'assassin. [Feat Valentine]   Mar 30 Oct - 0:32





L'ombre de l'assassin.



Feat.Valentine





FP / FT / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: L'ombre de l'assassin. [Feat Valentine]   

Revenir en haut Aller en bas
L'ombre de l'assassin. [Feat Valentine]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aferbas Baziageth [Assassin & Espion de la Dothka]
» Nalfein Nathrae [Espion/Assassin de la Dothka]
» Assassin X
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» L'organisation Hellsing!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Montagnes-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.