Partagez | .
And I said «  Hello Satan, I believe it's time to go »
Messages : 4
Yens : 65
Date d'inscription : 27/08/2018
avatar
Dune S. Kang Non-validé

- En ligne



MessageSujet: And I said «  Hello Satan, I believe it's time to go »   Ven 31 Aoû - 23:20

Dune S. Kang
Univers d'origine : Inventé.
Âge : Figé sur la douzaine.
Sexe : F.
Coupe et couleur de cheveux : Une frange coupée un peu trop court, de longs cheveux noirs aux reflets flamboyants qui tendent à onduler légèrement. Sa tignasse s'est teintée de cette couleur rouge lors de sa possession par l'esprit malicieux, mais elle semble repousser selon son aspect originel.
Couleur de yeux : En amande, d'un brun particulièrement foncé.
Style vestimentaire : Simple et sombre ; présentement une robe noire dotée d'un col claudine, une veste typée Bomber (blouson d'aviateur) pourpre, des collants et des bottines. À noter qu'elle s'efforce généralement de couvrir sa peau un maximum !
Corpulence : Fine et fragile ; Dune mesure environ 1m45.
Teint de la peau : Cadavérique.
Emplacement du sceau : Sur la nuque.
Autre : Une pierre blanche qui palpite tendrement implantée dans sa peau, sous ses clavicules, mais qui ne transparaît pas à travers ses vêtements.
Résumé de l'histoire
Dans un petit village d'une discrète contrée naissait cet adorable bébé. Dune ; aussi douce que les plaines sableuses d'un chaud désert retiré et aussi forte que le bouillonnant soleil qui les laissait tendrement brûler, nommée en hommage aux nombreux voyages à l'étranger de ses aimants parents. Un minuscule bout de joie qui rayonnait et illuminait le foyer de par sa simple présence. Qu'elle était mignonne cette môme, une furie d'éclats de rire qui renversait tout sur son malicieux passage. Aucun nuage à l'horizon pour venir ternir le charmant tableau de cette chaleureuse maison. Ainsi se déroulèrent huit années admirablement vécues dans un bonheur terriblement impénétrable, mais rien ne dure et malheureusement, la neuvième provoqua la pernicieuse chute de la famille Kang.

Lors de la plus étouffante journée de cet été-là et aussi furtivement que sa fille n'en eut le temps pour cligner des yeux quelques fois, le père de Dune s'en alla. En un instant, ce fut comme si jamais il n'avait été présent. Pour Dune, la dégringolade s'avéra atrocement rude, car de ses deux prunelles enfantines qui dessinaient de ses souvenirs d'enfance un conte parfait (comment aurait-elle pu deviner ?), la gamine observa impuissante son existence se teinter d'une drôle de nostalgie qui la démangeait. Et pour sa mère, impossible de s'en remettre, celle-ci sombra dans une inquiétante maladie qui profitait de sa faiblesse suite à l'insurmontable départ de son mari.

À partir de là, cette môme à l'origine si souriante et pleine de gaieté se transforma inexorablement en un véritable petit monstre : la voilà qui mentait, qui volait, qui cassait, qui désobéissait et qui, pour extérioriser la colère se nourrissant de sa frustration, mettait tout en œuvre pour pourrir la vie de cette famille amputée. Petit démon dont on ignorait nulle part le nom, sa débrouillardise qui enflait à vue d'œil lui permettait d'échapper à bien des châtiments et la plupart de ses crasses demeurent encore à ce jour impunies... plus le village la rejetait, plus Dune s'exténuait à continuer.

Pas besoin d'être une lumière pour comprendre que ce que cette enfant recherchait prenait tout simplement racine en sa carence affective et le manque cruel d'affection de son parent restant. Durant ses quelques années conflictuelles, l'égoïsme de la gamine s'affina et son autonomie se perfectionna : parfaitement capable de se débrouiller seule, Dune passait le plus clair de son temps libre à errer dans les imposants bois qui cernaient l'endroit. Malheureusement, son sens de l'orientation lui faisait défaut et le fameux lac dont les anciens interdisaient fondamentalement l'accès (raison de plus pour le bafouer!) finissait toujours par lui échapper.

À croire qu'il n'existait pas réellement et ne constituait qu'une ridicule farce répandue pour éloigner le vilain petit canard des habitants qui ne demandaient qu'à souffler un temps ! Et au fond, la môme aussi approuvait cette mesure de fortune, parce que les entendre sur ce ton superstitieux tous raconter comment les sorcières et autres monstruosités viendraient un jour la dévorer, c'était extrêmement lassant. Après tout, Dune ne croyait que ce qu'elle voyait et jamais sous ses yeux la moindre anomalie ne s'était présentée... enfin, jusqu'à présent, parce que le jour de ses douze ans, la demoiselle se vit offrir le plus caustique des cadeaux.

Pas de sa mère, non, qui ne se souvenait pratiquement plus de sa propre fille (la démence qui la rongeait tout doucement étant née de son désir d'oublier les souffrances causées par son grand amour volatilisé, oublier l'enfant de ce dernier représentait une étape indispensable), mais plus probablement du Sort... ou peut-être de Dieu lui-même, qui savait ? En tout cas, ce jour-là censé ressembler à tous les précédents fut le jour où Dune, de ses petits pieds fatigués d'avoir autant gambadé, découvrit finalement à l'abri d'une silencieuse clairière son lac inespéré.

Sa simple vision lui arracha un immense sourire, puis un cri de joie étouffé, alors qu'une douce brise venait lui chatouiller les joues. Le regard de la jeune fille balaya les alentours, s'assurant de sa solitude en ce lieu, avant de réduire l'espace qui la séparait de l'étendue d'eau quand une fragile voix provenant de cette direction résonna à ses oreilles :

« Dis-moi, n'y a-t-il pas un souhait que tu désirerais voir exaucé ? »,
chuchota l'esprit malicieux.

Un souhait, Dune en avait des milliers, mais pour l'instant sa rage envers les villageois dictait la moindre de ses pensées : pourquoi ce maudit endroit ne disparaîtrait-il pas en un vulgaire nuage de fumée ? Ah, sa frustration la poussait à désirer des atrocités et sur le moment l'intéressée s'en foutait. En tout cas, cela incita machinalement la gamine à se pencher par-dessus la bordure du lac pour observer une lueur qui scintillait quelque part là-dessous et son vœu pendu aux lèvres... plouf. La tête la première. Dommage de n'avoir jamais appris à nager, hein ? Son frêle corps se débattant sombra durant ce qui lui semblait une éternité et, à moins d'un miracle, rien ne l'arrêterait. Ses mains tentaient bien de s'agripper (à quoi ?) alors que ses jambes fouettaient dans le vide, mais quelque chose semblait vouloir la traîner jusque dans les profondeurs.

Dune était gelée, angoissée, épuisée et ne parvenait plus à respirer. Quelques minutes suffirent pour que ses petits poumons se remplissent entièrement d'eau. Quelques minutes seulement pour que son cœur n'arrête de battre, c'est peu, pas vrai ? Ouais. Quelques minutes de trop dans l'eau. Et maintenant ? Tout devrait se terminer ainsi, ici... non ? Quelle injuste conclusion ! Dune était morte, le jour de son anniversaire. Pour de vrai. Il suffisait de repêcher son cadavre pour le prouver.

Et pourtant, elle se réveilla au bord du lac comme si ses derniers instants n'avaient été qu'un terrible cauchemar, oui, juste un mauvais rêve... Sauf qu'elle crachait ses poumons. Sauf qu'elle était trempée jusqu'aux os. Sauf qu'une abominable douleur à la poitrine lui arracha un râle d'agonie ; poitrine désormais incrustée d'un caillou immaculé qui palpitait tendrement. Le temps de reprendre ses esprits, Dune entendait à l'intérieur de sa propre tête un rire incessant.

« N'est-ce pas charmant de ma part ? Je t'ai sauvé la vie, maintenant, il est temps de s'occuper de ton souhait... oh non, voyons, nul besoin de remerciements, tu n'auras qu'à me céder ce corps pour ça ! »
ricana-t-il.

De l'irrépressible envie de s'arracher le crâne.

Ses pas la ramenèrent naturellement là d'où elle venait et, essentiellement poussée par son pernicieux parasite, mais aussi peut-être un peu par sa propre hargne qui découlait de ce naïf égoïsme bordant son chemin, l'heure de faire des ravages sonna ! Tout ce qui pouvait s'envoler s'envola, tout ce qui pouvait se briser se brisa, tout ce qui pouvait exploser explosa en un grand final discordant. Puis, au milieu de ce chaotique désordre se tenait la gamine morte-vivante, l'air plus paisible qu'elle ne l'avait jamais été.

« Elle est possédée par le Mal ! »
qu'ils hurlaient.

Et au fond, c'était peut-être un peu vrai, même si Dune songeait (qui d'elle ou de l'esprit malicieux dominait réellement en cet instant ?)... que l'Enfer, le vrai, c'était eux.

Car les flammes s'emparèrent de cet endroit, réduisant en cendres la moindre trace de l'existence de ce lieu, de ses habitants et des restes de la famille Kang.

***

Au final, personne ne le savait (bien que les anciens avaient ouï dire le danger du lieu), mais ce lac renfermait en vérité un esprit malicieux depuis des millénaires, scellé dans une pierre suite à ses méfaits (surnommé Satan, il s'amusait de torturer les âmes des vivants en leur faisant miroiter leurs plus profonds désirs) par un mage que nul ne connaissait. L'esprit lui-même ne possédait que peu de souvenirs de son passé, effet secondaire de sa trop longue captivité. N'étant pas assez puissant pour briser sa malédiction, il voulait profiter de la noyade de Dune pour s'emparer de son corps comme solution de secours, mais il n'y arriva malencontreusement pas à la perfection et emprisonna son âme avec la sienne dans ce réceptacle.

Ainsi fut-il, cette cohabitation forcée serait bien désagréable pour l'un comme pour l'autre, alors Dune se décida pour rechercher un mage (ils existaient vraiment !) pour se débarrasser de son parasite avant que celui-ci ne réussisse à l'évincer pour de bon. Malgré une rencontre marquante avec un certain Jacob (versé dans les arts occultes notamment) qui étudia la singularité de sa situation et lui enseigna aussi quelques trucs pour ne pas inlassablement perdre le contrôle face à l'esprit malicieux (qui témoignait tout de même d'une certaine puissance et force de caractère), sa quête ne portera jamais réellement ses fruits. Jacob appartenait aux plus puissants de son domaine et selon ses observations sur la question, personne ne pourrait rien faire à leur sujet, le risque de les détruire tous les deux trop omniprésent.

Il les garda tout de même sous son aile quelques mois (pour au passage apprendre de cette Anomalie, de quoi servir ses propres intérêts) jusqu'à ce que la pression de cet état d'immortel cadavre manipulé ne fasse exploser Dune qui baignait dans l'impuissance la plus totale. Un jour, elle s'échappa seule avec son indolente âme meurtrie et son parasite, résultant en une interminable errance de la vivante-morte sous l'influence de son Satan qui se délectait de lui mettre des bâtons dans les roues pour se distraire de leurs monotones journées.

Et, ultimement, une furtive lumière éblouissante vint l'extirper de cet apathique vagabondage pour l'emporter là où les Dieux le désiraient.

NOTES:
 
Psychologie du personnage


Dune est à l'image du chiendent, une enfant mauvaise herbe dont on essaie de se débarrasser sans jamais y arriver. Un petit monstre à la tête brûlée sans Dieu, ni maître, incapable de se plier aux règles. Une furie hargneuse et colérique que rien ne semble pouvoir arrêter. Une fierté bien trop hautaine qui empoisonne quiconque tente d'échanger quelques mots avec la demoiselle. Difficile de l'apprivoiser et encore plus de l'apprécier : elle agace continuellement autrui et puise une profonde satisfaction de ses agissements, sans jamais dévoiler la moindre de ses faiblesses. Consciente de sa débrouillardise, de son infaillible jugement et de sa réactivité à toute épreuve, à ses yeux rien ne semble capable de lui résister. Et ne parlons pas de son profond égoïsme qui façonne son imperméabilité aux autres !

Puis, pour terminer, toujours fidèle à elle-même... pas vrai ? Si on la considère de son vivant, aucun doute... mais surmonter la mort, ça ne réussit visiblement pas à tout le monde.

Dune est une gamine qui a plongé la tête la première dans la démesure : d'une instabilité profondément ancrée dans son jeu à plusieurs tonalités, elle n'est que le reflet d'une personnalité qui se veut à l'image de son enfance pour camoufler son propre tourment. Sa soif d'apprentissage se substitue à la possibilité de son échappatoire tant attendue, parce que la jeune fille ne demande que ça et mettra tout en œuvre pour (se donner l'impression d') y parvenir. Cadavre ambulant qui se fond chez les vivants, tant que nul ne parvient à découvrir que son corps mort persiste inutilement contre l'oeuvre naturelle du temps, ça lui suffit... en partie.

Car quand sa personne atteint le summum de son existence, la voilà qui chute inéluctablement de manière brutale jusqu'aux tréfonds d'un malsain flegme désabusé (son apathie étant l'état dans lequel elle se situe la plupart du temps, ses montées en humanité n'en sont jamais bien longues). Dune se retrouve avec les nerfs exténués, souffre d'une anémie en volonté, puis erre de sa placide démarche désespérée. Et lorsque son spleen se situe au point le plus bas, pouf : la voilà qui repart pour guérir son âme. De son indicible envie de (jouer à) vivre qui reviendra inexorablement la titiller. Bien des gens auraient certainement cessé de combattre pour se résoudre à l'accepter, mais Dune a toujours désiré obtenir les choses qui lui échappaient le plus et quand bien même elle s'engouffre dans une bataille perdue d'avance, peu lui importe.

Au travers de tout ça, ce qu'elle recherche, cette gamine, ne serait-ce pas qu'une vulgaire liberté si convoitée ? Comme une étrange obsession qui ne la quitte jamais. Menteuse invétérée souvent bien malgré elle, rares sont ses promesses tenues ; prisonnière de son entité, Dune se risque à attraper la moindre once de désinvolture qu'il lui serait possible d'effleurer. Ainsi, nul ne parviendrait à lui dicter sa conduite tout comme nul ne parviendrait à frôler la teneur de son être : difficile de percer à jour quelqu'un qui n'existe plus vraiment ou de toucher du doigt les faiblesses d'un cœur avarié.

***

Son parasite, en tant qu'honorable « esprit malicieux », tirait un narquois plaisir de ses diverses tromperies envers les Hommes qu'il méprise délicatement. Être spirituel régulièrement surnommé Satan, ses tendres paroles s'infiltrent pernicieusement dans le creux des âmes fragiles et de sa capacité à influencer les cœurs si aisément, ah ! il s'en délecte impunément. Sa proie de prédilection, actuellement, se résume à Dune, mais pas d'inquiétude, ça lui suffit largement pour combler son ennui. Nul besoin de préciser qu'entre eux, malgré leur confusion forcée, c'est loin d'être l'amour fou, j'imagine ? Pas de haine toutefois, mais chacun de son côté désire plus ou moins secrètement de se débarrasser de l'autre... et parfois, ça se comprend.

Poussé par son insupportable autolâtrie, Satan s'estime être absolu (bien qu'il bégaye quand il s'agit d'expliquer pourquoi il fut scellé une éternité par exemple, vu qu'en réalité, il n'est pas aussi puissant qu'il le souhaiterait) et presque divin, réfutant à chaque instant le moindre souffle d'un supposé Dieu qui existerait quelque part. Ne pouvant s'empêcher de porter un jugement accusateur et agacé sur tout ce qui l'entoure, il se moque de beaucoup de choses, mais quand la situation s'extirpe de son contrôle, ne croyez pas qu'il assumerait bien sagement ses actes, oh non... le parasite est un prodige pour s'éclipser ! S'il ne parvient à retourner une énième fois la situation en sa faveur, attendez-vous à le voir discrètement s'échapper du pétrin tout juste créé.

Se voulant calculateur et marionnettiste, cet esprit malicieux tente comme il le peut au travers de Dune d'assouvir ses desseins, l'entraînant contre son gré à réaliser ses plans capricieux. Bien que celle-ci fasse la sourde oreille autant que possible, au final Satan réussit continuellement à influencer ses actions... et c'est probablement le seul capable d'y parvenir si confortablement, ravi de la méfiance qui colle à la peau de son hôte et de l'incontournable difficulté pour autrui de la manipuler sans le moindre coup de pouce de son côté. L'avantage de régner à l'intérieur de son crâne, vraisemblablement, et de disposer de l'assurance que quoi qu'il dise, jamais il ne dépassera les limites de sa sécurité (pour son propre intérêt).

Au départ, il désirait simplement parasiter le corps d'une pauvre gamine malléable qui passait dans le coin puisqu'il nécessitait une solution de secours en attendant de trouver le moyen de récupérer sa liberté, mais ses quelques erreurs le forcèrent à cohabiter avec l'âme de l'enfant qu'il a malencontreusement piégé dans son corps éteint. Réfléchissant tout de même à comment évincer celle-ci, il se contente, faute de mieux, de la détourner tant bien que mal du droit chemin pour occuper ses journées...

Et il y parvient, petit à petit, à pervertir l'intangible Dune : lui insufflant par la même occasion l'irréfrénable envie de devenir celle qui tire les ficelles dans l'ombre plutôt que de conclure tel l'impalpable pantin fatigué qu'elle a toujours été.
DETAILS:
 
Test rp


Obligatoire pour tous les personnages, même les inventés. Il n'est pas nécessaire de rédiger un pavé de 100 lignes, une simple ébauche de 25-30 lignes est amplement suffisante. Cela nous sert à voir comment vous incarnez votre personnage en situation rp et si l'interprétation est fidèle à la psychologie décrite. Sujet du test-rp : décrivez votre arrivée au sein de ce Nouveau Monde.

Description des pouvoirs du personnage
En règle générale, Dune s'évite tout affrontement inutile (à moins d'être sûre d'en ressortir gagnante) car elle considère ça comme une perte d'énergie et Satan s'efforce de la pousser en ce sens, alors la jeune fille préférera user de pirouettes plutôt que d'en venir aux mains. Si cela devait toutefois arriver, il faudrait noter que le duo ne possède aucun faux honneur et « combat à la loyale » ne fait pas partie de leur vocabulaire. Tous les moyens sont bons pour gagner ! Ou pour s'enfuir, c'est au choix.

Dune, bien que n'étant qu'un cadavre de faible et fragile petite humaine (et sans la moindre connaissance en un quelconque art martial, alors impossible pour elle de remporter la moindre issue à main nue, cela va de soi), tire tout un tas de capacités surnaturelles de son parasite : elle touche profondément à la psychokinésie ou la télékinésie (qui se définie par, en gros, la faculté métaphysique de manipuler directement la matière par le biais de son esprit), dispose d'une protection non-négligeable (un système s'apparentant à un bouclier), peut se soigner dans une certaine mesure et est capable de quelques « sorts », comme une aptitude à projeter des illusions ou à renvoyer une attaque qui lui est portée (le tout moyennant une compensation en énergie spirituelle). Également, il semblerait que la gamine puisse appliquer sa psychokinésie sur elle-même (et donc léviter par exemple). Bonus, elle possède une affinité avec le feu, bien que ce ne soit absolument pas son domaine de prédilection.

Précisons que sa condition particulière en tant que morte lui permet de : (il s'agit ici d'aspects contextuels)

— ne pas ressentir la douleur (ses sensations en général sont très engourdies, comme le froid ou le chaud par exemple).
— ne pas craindre la mort d'un poison ou d'une maladie, bien qu'il lui soit possible d'en ressentir les effets et d'en être affaiblie.
— ne pas craindre la mort des suites de blessures à moins que les dégâts ne soient très importants et lui empêchent toute récupération (décapitation, découpage en morceaux, etc.) parce que son organisme étant maintenu par l'essence spirituelle de son esprit malicieux et pas par un système interne du type cœur + sang (pas de risque d'hémorragie la concernant), c'est difficile de la tuer en lui plantant une lame dans le corps, surtout que ses organes vitaux ne le sont plus vraiment... mais ça reste amplement faisable en essayant plutôt de la trancher bien comme il faut deux ou trois fois par exemple !
— pouvoir recoudre un de ses membres (généralement bras ou jambe) si celui-ci est coupé, sachant que son esprit malicieux se chargera de le ressouder par la suite, mais il faut que ledit membre soit assez « propre » pour la réparation la plus rapide et esthétique possible ; ils ne peuvent malheureusement pas repousser !
— comme précisé, le corps de Dune est maintenu en l'état par l'essence spirituelle de l'esprit malicieux qui fait de son mieux pour conserver et réparer son cadavre autant qu'il le peut... mais c'est loin d'être parfait ! Bien que l'extérieur de son corps soit pour l'instant excellent, l'intérieur (ses chairs et ses organes) s'avance vers un certain stade de dégradation. Et puis, notons qu'il ne fait que retarder l'échéance, mais un jour, il n'en sera probablement plus capable même si ce processus doit prendre des années ! (Et sur Kosaten, comme l'influence de l'esprit malicieux frôle le zéro, il peine un peu à le maintenir, mais ça s'arrangera avec le temps.)
— aussi, elle n'a techniquement pas besoin de manger, de boire, de respirer ou de dormir, mais se le permet pour recharger plus efficacement les batteries du parasite qui peut les convertir en énergie spirituelle et surtout pour préserver des mécanismes qui la rendent plus humaine.
Derrière l'écran

Pseudo : reroll n° infini
Comment avez-vous découvert le forum ? ///
Vos projets sur le forum : ///
Votre avis sur le forum : ///
Votre présence sur le forum : ///
©️MangaMultiverse


Dernière édition par Dune S. Kang le Jeu 18 Oct - 23:30, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6203
Yens : 331
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 257
Nombre de topic terminé: 137
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: And I said «  Hello Satan, I believe it's time to go »   Sam 1 Sep - 1:10

M et i ? Lionel messi ?

Bienvenu à toi sur MM, bonne chance pour la validation/présentation ^^



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 226
Yens : 84
Date d'inscription : 15/08/2017

Progression
Niveau: 38
Nombre de topic terminé: 7
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Frisk ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: And I said «  Hello Satan, I believe it's time to go »   Sam 1 Sep - 22:05

Bienvenuuuuuue ! Si tu as des questions ou autre n'hésite pas à demander ! Les gens parlent surtout sur le Discord donc n'hésite pas à venir là-bas !

Lui fait un câlin remplit de Love.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 4
Yens : 65
Date d'inscription : 27/08/2018
avatar
Dune S. Kang Non-validé

- En ligne



MessageSujet: Re: And I said «  Hello Satan, I believe it's time to go »   Sam 1 Sep - 22:25

omg je suis gênée je voulais pas vous faire de faux espoir ou quoi mais je suis juste morgi hein pardon ):
MAIS MERCI BEAUCOUP
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 226
Yens : 84
Date d'inscription : 15/08/2017

Progression
Niveau: 38
Nombre de topic terminé: 7
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Frisk ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: And I said «  Hello Satan, I believe it's time to go »   Sam 1 Sep - 22:31

Oh okay, my bad du coup xD
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 120
Yens : 280
Date d'inscription : 22/05/2017
Age : 23

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Hiravya ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: And I said «  Hello Satan, I believe it's time to go »   Lun 3 Sep - 21:46

Bienvenue o/
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 4
Yens : 65
Date d'inscription : 27/08/2018
avatar
Dune S. Kang Non-validé

- En ligne



MessageSujet: Re: And I said «  Hello Satan, I believe it's time to go »   Mar 11 Sep - 10:51

Coucou, je demande un délai supplémentaire si possible, j'ai eu pas mal de soucis irl ces derniers jours, mais je termine ma fp d'ici une à deux semaine(s)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2439
Yens : 914
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 161
Nombre de topic terminé: 62
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: And I said «  Hello Satan, I believe it's time to go »   Mar 11 Sep - 13:35

D'accord merci d'avoir prévenu!


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 70
Yens : 190
Date d'inscription : 08/06/2018

Progression
Niveau: 5
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Nori ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: And I said «  Hello Satan, I believe it's time to go »   Mar 11 Sep - 18:14

Coucou Very Happy Bienvenue sur le forum o/

En espérant que tu te plaises parmi nous ^^ Bonne chance pour ta fiche, hâte de RP avec toi
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1389
Yens : 905
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 18
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 133
Nombre de topic terminé: 52
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: And I said «  Hello Satan, I believe it's time to go »   Sam 22 Sep - 14:25

Bon courage pour cette fiche^^
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1989
Yens : 518
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: And I said «  Hello Satan, I believe it's time to go »   Dim 23 Sep - 16:51

bienvenue jeune recrue
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3658
Yens : 128
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 24

Progression
Niveau: 145
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Sakura Haruno ♕ Héroïne de Seika ♕

- En ligne



MessageSujet: Re: And I said «  Hello Satan, I believe it's time to go »   Aujourd'hui à 14:14

euh.. que se passe-t-il avec cette fiche ? Pourquoi il n'y a plus rien ?



MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 4
Yens : 65
Date d'inscription : 27/08/2018
avatar
Dune S. Kang Non-validé

- En ligne



MessageSujet: Re: And I said «  Hello Satan, I believe it's time to go »   Aujourd'hui à 23:33

Oups désolée, j'avais tout supprimé pour la recommencer et je l'ai laissée vide en attendant par flemme de re-c/c le code ! Sinon elle est toujours d'actualité et sera (vraiment) terminée dans les jours qui viennent cat
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: And I said «  Hello Satan, I believe it's time to go »   

Revenir en haut Aller en bas
And I said «  Hello Satan, I believe it's time to go »
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Satan dans mon ordi
» Rin Okumura, Fils de Satan
» SEPT PAS VERS SATAN
» Maafa, Fidèle Serviteur de Satan
» L'évangile selon Satan †

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: L'histoire des héros :: En cours-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.