Partagez | .
le chemin vers la ville n'est pas un long fleuve tranquille. [Feat Heiwa]
Messages : 181
Yens : 1185
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 27

Progression
Niveau: 21
Nombre de topic terminé: 9
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Eleanor Burns ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: le chemin vers la ville n'est pas un long fleuve tranquille. [Feat Heiwa]   Dim 9 Sep - 16:56





Le chemin vers la ville n'est

pas un long fleuve tranquille.



Feat.Heiwa Jigoku


Quelques jours sont passés après avoir rencontré Svenja. La nuit trop courte à mon goût et un départ émouvant m'avait laissé seule sur la route commerciale en direction de la ville de Bashô Tokaï. Mais il le fallait, je devais aller à cette ville pour atteindre mes objectifs. Seule la forêt d'émeraude me tendait ses bras, la verdure reflétant la lumière du soleil tel des cristaux. D'après les rumeurs, certaines feuilles sont de véritables émeraudes. Je rigole en pensant que cela irait bien avec mes yeux. M’avançant d'un pas sûr, la forêt devient de plus en plus dense, tandis que je me rapproche de mon but.


Un moment donné, un campement, peut-être même une petite fortification, fit place devant le paysage. Des hommes et des femmes apparaissent tout en hurlant de me stopper dans ma marche.



-"Qui êtes-vous ? Je suis Eleanor, une élue de Minshu, je veux intégrer la ville de Bashô Tokaï. Laissez-moi passer ou vous pouvez être sûre que vous entendrez parler de moi par le maire de la ville !"


À ces mots, la porte s'ouvre, mais plusieurs lanciers m'attendent au pied de ladite porte. J'avance sans crainte jusqu'à atteindre le centre du camp, la porte se refermant derrière moi. Après que le responsable se soit présenté et expliquer les règles à suivre, il me confisque mon estoc et me demande d'attendre, le temps d'apporter la nouvelle et d'avoir l'accord de la ville, ou de ses supérieurs en l’occurrence.

-"Soit ! S'il en est ainsi ! J'attendrai..."

On me dirige dans une tente afin de me reposer, mais surtout de me garder à l’œil. Bah... Autant profiter d'un peu de repos gratuit, alors, m'allongeant sur une couchette, je mets mes mains derrière la tête avant qu'Elvina vienne me parler.

*T'es sûre que tu fais le bon choix ? Je veux dire... Je n'ai pas trop confiance en ces gens.*

*Moi aussi Elv... Moi aussi ! Mais je n'ai guère le choix comme tu le vois, nous ne pouvons qu'attendre et je suis certaine que nous serons plus en sécurité une fois arrivée à destination.*

*D'accord, je te laisse faire ce qui te semble juste... Je suis juste inquiète pour toi.*

*Comme toujours ah ah ah ah.... !*

Je ferme les yeux, me reposant tranquillement, écoutant le bruit de la nature, le chant des oiseaux en ce jour ensoleillé et le bruit de pas des gardes faisant des va-et-vient répétitifs.





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2431
Yens : 614
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 157
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: le chemin vers la ville n'est pas un long fleuve tranquille. [Feat Heiwa]   Mar 11 Sep - 14:37



   
Le chemin vers la ville n'est pas un long fleuve tranquille


   
Une nouvelle arrivant



   




Heiwa travaillait plus que jamais. Depuis son arrivé en ce monde, il n'avait jamais été aussi prit. Mais il n'était jamais aussi proche de son rêve et de son but. Il n'allait donc pas baisser les bras en début de parcours. Bien au contraire ceci le motivait encore plus. Et il prévoyait chacun des prochains coups à faire. La plupart des habitants des territoires neutres connaissaient l'existence du Bashô Tokaï, et depuis la population ne cessait de s’agrandir et les alliances de se tisser. L'un de ses corps continuaient à faire la pacification de ce pays, tandis qu'il cherchait toujours le contact d'Aeternam et les artefacts permettant de protéger la cité.

Toutefois avec les tensions quelque peu calmées avec les trois autres puissances, l'augmentation de la population amenait de nouveaux problèmes, et plus encore Heiwa voyait avec eux le danger d'espion ou d'hommes et de femmes désirant poser des problèmes. Il était donc en soit difficile de garder un œil sur tout le monde. Fort heureusement, la plupart était tellement heureux d'être ici et pour d'autres soulagé de l'invitation de Heiwa et Rumaki, que les fauteurs de troubles étaient rapidement remarqué. Tout ceci pour dire que quiconque essayait d'agir de l'intérieur pour causer du mal à Bashô Tokaï qu'il était rapidement repéré. Seul les espions étaient plus difficile à repérer, mais la méthode de Bashô de ne rien cacher à personne leur mettait plus de bâton dans les roues. Car pour l'heure les sujet sensible ou secret n'était mentionné qu'entre Bashô, Mephisto et Heiwa.

Après tant de temps, Heiwa pouvait se tourner vers un nouvel objectif et pas des moindres. Celle de s'attirer l'alliance et plus encore une relation forte avec Shiryoku, quitte à y habiter lui même. Il pouvait se concentrer plus sur cette mission, puisque les chefs de guerres, eux surveillaient les territoires et prévenaient aussitôt Heiwa ou ses hommes d'un fait suspect. C'est pour cela, qu'il fut mit au courant presque instantanément de l'arrivé d'un élu de Minshu désirant rejoindre Bashô Tokai. Mais pour le Shinobi cette nation était trop espiègle et vicieuse pour considérer chacun de ses héros comme une potentielle " recrue". Elle pouvait être envoyer pour espionner ou pire encore.Ces hommes et ces femmes étaient plus important que quiconque et Heiwa se devait de les " examiner" lui même.

C'est ainsi, qu'il fut téléporté par l'un de ses corps divin au plus proche du camp en question, et poursuivit le reste du voyage sur le dos de Fear. Le trajet ne dura quoi que qu'une heure tout au plus. Une heure d'attente pour cette jeune élue venue, mais dont les objectifs étaient encore inconnu.

Arrivé dans le village de guerre, plusieurs hommes saluèrent Nagato de la main. Le regard mêlait de respect et d'honneur, alors que Heiwa avait du montré sa force. Dans un peuple ou l'honneur et la fierté prédominaient seul la force était respectée. Mais aucun ne se prosternait devant lui. Pour la simple et bonne raison qu'un tel acte était considéré comme un comportement faible et de perdant.

Dans tous les cas, l'Uzumaki arriva devant la pièce où était tenu la fameuse élue. Les soldats postés devant lui indiquèrent le nom de l'intéressé et lui ouvrirent la porte. Le shinobi pénétra dans la pièce son aura puissante se dégageant de lui. Il posa son regard si étrange, alors que les deux pupilles violées et noires se posèrent sur la fine silhouette de la vampire. Il analysa un petit moment avant de s'exprimer:

-Veuillez, les excuser pour leurs comportements. Mais comprenez qu'après ce qu'ils ont vécu les dernières années et ce qu'à fait l'une des vôtres à leur peuple. Ils sont méfiant et la colère gronde encore en eux. Je suis un représentant de Bashô Tokaï ou la ville Espoir comme vous préférez. Je suis aussi les yeux et les oreilles de notre maire.


Les présentation faîtes, du moins en un sens, il en avait profité pour mettre à nouveau sur le tapis les actions de Ellen sur le peuple des territoires neutres, car même si à priori la démone agissait étrangement pour essayer de se faire pardonner, elle était allée uniquement vers les proches et familles de victimes qui n'étaient pas venu à Espoir. Mais les autres ne pardonnaient pas et plus encore la craignaient encore. Quand aux clans de guerre ses actes n'avaient aucune valeur puisque seule une mort définitive pouvait laver ses crimes. Mais tout ceci était une autre histoire.

-Pour cela, comprenez que nous prenons des précautions à présent. Car même si les tensions ne sont plus aussi vives qu'avant avec les trois nations. Personne n'est bête et les jeux de politique se jouent souvent dans l'ombre. Entre manipulation et essayer de détruire son ennemi de l’intérieur. Je suis là pour essayer de comprendre, pourquoi une élue de Minshu vient chez nous. Vos buts, vos raisons? Et comment votre président a pu accepter si facilement votre choix?


En effet, encore dernièrement, des officiers de chaque nation avaient été arrêté par ordre de leur monarque. Alors si une élue venait à "trahir" sa nation et venir dans cette cité qu'ils désiraient voir disparaître au fond, on pouvait se poser des questions. restant debout, il toisa son interlocutrice, attendant patiemment ses réponses.Il ne la craignait nullement et se savait puissant et entouré d'une véritable petite armée...



   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 181
Yens : 1185
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 27

Progression
Niveau: 21
Nombre de topic terminé: 9
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Eleanor Burns ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: le chemin vers la ville n'est pas un long fleuve tranquille. [Feat Heiwa]   Mer 12 Sep - 23:33





Le chemin vers la ville n'est

pas un long fleuve tranquille.



Feat.Heiwa Jigoku


Toujours dans la tente où j'attendais patiemment d'être reçue par une personne de la ville, je me reposais afin d'évacuer la fatigue accumulée et repenser à de doux souvenirs comme ma rencontre avec ma petite amie et nouvelle femme. Rien que d'y penser me faisait sourire. Mais le temps n'était pas au plaisir, puisque je me retrouvais dans une situation complexe, à essayer de prouver de bonne foi mon envie d'aller dans cette ville.


Il ne faut pas beaucoup de temps, au final, avant qu'une personne n'arrive au campement. J'entends les gardes donnait mon nom avant qu'un homme n'entre à l'intérieur de la tente. Son aura est impressionnante, même moi le ressent, ses yeux me dévisage et me pénètre jusque dans mon âme. Malgré que je suis encore couchée, je peux sentir la tension et la lourdeur de l'air ambiant qui s'est installé en quelques secondes. Il commence à parler tandis que je me lève pour l'écouter. Il évoque la tension des habitants au regard de ce qu'a fait "l'une des mienne" avant de se présenter comme une sorte de conseiller du maire de la ville. Je l'écoute sans broncher alors qu'il continue sur sa lancée, me demandant les raisons de ma venue et tout ce qui entoure ce mystère. D'une voix sérieuse et un regard déterminé, je lui réponds.



-"Avant toute chose, j'ai moi aussi quelques questions avant de vous répondre. Déjà, vous pourriez me dire votre nom ! Ce serait injustifié que vous sachiez le mien sans pour autant que l'inverse n'ai été fait. Pour ce que vous disiez tantôt, je peux comprendre la peur des habitants, mais... L'une des miennes ? Une élue de ma nation a causé des problèmes ici ? Qui est-ce, et qu'a-t-elle fait au juste ? Désolé si je peux paraître surprise, mais sans vous manquer de respect, je suis arrivée sur Kosaten il y a peu... Environ plus de trois mois, il me semble. J'ai quand même bien appris certaines choses sur ce qui s'est passé avec Tenshi et la grande guerre, ce qui a mené Bashô Tokaï à se lever de terre, mais je ne connais quasiment rien sur ce monde à part ça."


Je scrute l'homme en face de moi, une sueur froide descendant le long de mon échine qui me mets mal à l'aise. Ce n'est décidément pas normale cette tension. Reprenant ma réponse avec autant de sérieux, je lui explique les raisons de ma venue.

-"Je comprends aussi parfaitement qu'une élue de Minshu, censée représenté la ruse et la traîtrise ne soit pas vue d'un bon œil, puisque, comme vous le dîtes, certains enjeux peuvent se faire dans l'ombre et créer des tensions. Pour ma part, non, le président Tékina n'est pas au courant de ma venue ici. Sans doute que d'ici quelques jours, je deviendrai une traîtresse à ma nation. C'est ce qui m'amène à mon but... Je veux évincer Jaël Tékina de son trône afin de voir quelqu'un de plus... Autoritaire à prendre sa place. Je sais que cela ne va pas jouer en ma faveur, mais qui sait si un jour Bashô Tokaï ne viendra pas attaquer les autres royaumes ? Même si mon but est de rendre ma nation plus forte, car j'ai peur pour elle, les raisons qui m'emmènent ici aujourd'hui vont dans votre sens. J'ai entendu dire que cette ville veux libérer le monde de la tyrannie de ses dirigeants, et bien je veux tout faire pour aider. Je crois en cette idéologie, sans être utopique pour autant, que le but du maire soit que tous les élus et natifs de ce monde vivent dans la paix la plus durable. Et pour tout vous dire... Si j'ai pris cette décision, assez vite, de venir ici, que de toute façon j'aurai pris tôt ou tard, c'est parce-que il y a quelques semaines, lors de ma dernière mission pour Minshu, j'ai été violé par des brigands lors d'une prise d'otage au temple de la terre. Et le président n'a rien fait ! Juste enfermer en prison ces salopards sans se soucier de l'impact morale que j'ai subi."

Je me remémore ces souvenirs douloureux qui me rende émue dans le mauvais sens du terme, les larmes aux bords des yeux tandis que je les essuie vite fait avant de me racler la gorge pour reprendre du courage.

-"Et effectivement, puisque vous voulez connaître mes raisons pour venir dans la ville, j'ai aussi réalisé une quête pour arrêter un colonel minshujin qui voulait vous rejoindre. Mais on m'y a forcé ! J'étais avec un autre élu, grand, barbu, très puissant, répondant au nom de Zayro Jinn. Même si je ne connais pas qui il est réellement, je sais qu'il est extrêmement puissant. Il m'a contraint à obéir sinon il allait me tuer. Il a déjà essayé de le faire pour m'intimider et me faire comprendre que quoique je fasse, je ne pourrai pas lui échapper. Vous savez tout à présent."

Je laisse mon regard sur celui du conseiller de la ville, attendant des réponses ou un avis sur ce qui pense de ma personne. J'ai été sincère, honnête et j'espère avoir dissipé les doutes sur ma personne.





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2431
Yens : 614
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 157
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: le chemin vers la ville n'est pas un long fleuve tranquille. [Feat Heiwa]   Jeu 13 Sep - 13:01



   
Le chemin vers la ville n'est pas un long fleuve tranquille


   
Conversation sous la tente



   





Le ninja avait posé la suite de la conversation et sans avoir du temps à perdre autant pour elle que pour lui, il ne passait pas par quatre chemin, comme souvent. Après tout, il y avait trop à perdre ou peut être à gagner pour prendre toute cette histoire à la légère et elle devait comprendre les risques que la cité pouvait courir à faire confiance à tout le monde et n'importe qui. D'autant plus que le Jigoku n'avait eu aucune bonne relation avec des personnes de Minshu. Bien au contraire, chacune d'entre elle et plus encore Valentine lui avait  fait naître la plus grande méfiance envers ce pays. Pourtant, il le savait, lui aussi, que pour l'instant Espoir n'était pas apte encore à faire face au nation, et il devait jouer finement pour ne pas perdre tout ce qu'ils avaient construit. Il allait donc l'écouter attentivement. Surtout que si elle était sincère, c'était la première élue qui venait de son plein gré- Heiwa mis à part- alors que tous les autres avaient été invité par le maire en personne.  Elle s'adressait donc à lui avec détermination et comme toujours Heiwa écoutait attentivement tout ce qui lui était dit décortiquant chaque mot et chaque parole, analysant le ton de sa voix, pour ne ressentir ne serait-ce que le mensonge.

Oh, il avait bien une idée pour connaître la vérité. Un pouvoir dangereux et puissant, qui une fois accroché à sa victime ou cible imposait de dire la vérité, car si mensonge il y avait, son âme était aspirée et dévorée pour l'éternité par la porte des enfers. Il ne pouvait malheureusement utiliser une telle extrémité pour l'instant, sans quoi il ferait plaisir de potentielles recrues, si cette histoire venait à être connue. Il avait aussi la possibilité d'utiliser son diadème qui pouvait voir l'avenir, le présent ou le passé. Mais son utilisation était limité, le shinobi s'était imposé cela au vu du maléfice qui enchantait ce trésor. Il devrait donc compter que sur ses talents pour dévoiler les mensonges et les vérités. Il attendit donc qu'elle finisse son monologue. Et même après il garda le silence observant dans le lointain, avant de se fixer sur la vampire et la regarder avec une rare intensité, comme s'il pouvait voir dans son âme. Le silence pouvait être oppressant même si ce n'est pas ce qu'il recherchait au début. Puis il brisa ce derniers, sa voix transperçant ce calme mystique.

-Veuillez m'excuser, vous pouvez m'appeler Nagato Uzumaki. Tout le monde me connait sous ce nom à Bashô Tokaï. Malheureusement, je ne saurais vous dire quel est mon vrai nom, ayant perdu la mémoire à mon arrivé en Kosaten, il y a des années de cela.Et je ne l'ai pas retrouvé depuis.


L'empereur de Fuyu changea son visage à un rictus de surprise évidemment joué, tel le meilleur comédien du monde. Lui qui n'exprimait aucune émotion savait les jouer à force de voir les mortels agir ainsi.

-Vous ne savez pas ce qu'à fait l'une des élus de Minshu. La plus puissante de vos héros. Je suis surpris! Nous essayons d'apprendre tout le mal qu'elle a pu faire depuis son arrivé sur Kosaten, car on ne doute pas qu'elle a causé énormément de tords, qu'elle a caché. La seule qui a été mis en avant, fut la corruption de plusieurs habitants des territoires neutres qu'elle a transformé en monstre et qu'elle ne peut rendre à leurs familles et proches. Ils connaîtront à jamais cette douleur, sans jamais pouvoir faire leur deuil, alors qu'ils savent qu'ils sont toujours vivant, mais dans l’incapacité d'avoir leur libre arbitre. N'y a t-il pas pire que la mort que cette situation?

En effet, et même si elle essayait de faire une quête de rédemption comme l'avait indiqué la conseillère de Minshu. La sorcière n'avait pu atteindre les pauvres victimes résidents à Bashô Tokaï et même si elle avait été violenté et plus encore, le peuple ne pourrait jamais pardonner et faire le deuil de leur proche à jamais esclave de cette femme. Pour le shinobi si un tel être était capable de cela, c'était un trait de caractère profond et enfoui en elle. Et aucun doute qu'une telle créature des enfers avaient commis bien d'autres crimes par le passé. Elle était juste parvenue à les cacher. Mais Heiwa s'était promis de les découvrir, tous sans exception. Et le moindre faux pas, il serait là prêt à abattre cette épée de Damoclès qui était au-dessus de sa tête. Peut être même que cette vampire pouvait lui être utile en ce sens.

Toutefois, le sujet qui l'intéressait le plus pour l'heure, était cette femme devant lui. Qui estimait que Jael Tekina n'était point au courant encore de sa décision. Ce qui pouvait être logique et expliquer la simplicité avec laquelle elle était parvenue ici. Mais si ceci venait à être appris, ne rentrerait-elle pas la queue entre les jambes? Mais il devait la reprendre, la reprendre sur certaines idées qu'elle avait de la nouvelle citée.

-Néanmoins, je préfère te reprendre sur certains points avant de poursuivre. Bashô Tokaï n'a pas pour projet d'attaquer les royaumes, mais bien à destituer les despotes actuels. Pour l'instant, nous sommes plutôt en entente courtois avec Minshu. Mais tu te doutes bien, que ces hommes feront un faux-pas , une erreur et montrera son véritable visage. Espoir sera là, mais si je peux te conseiller évites de côtoyer une certaine Valentine conseillère de Minshu, oreilles et yeux du président. Si elle apprenait ton désir, elle te mettrait au fer tout de suite voir pire. Mais je comprend ta rancœur, et Espoir peut t'offrir un toit et une protection que tu sembles douter à Minshu. Sache aussi, que Espoir a un projet plus grand encore, et du moins je travaille à cela. Tu dois être au courant de la vision que le monde entier a eu. Sur un futur proche qui s'est déjà réalisé dans un autre espace temps. Une vision qui montre qu'il n'y a plus de royaumes, il existe un unique et puisant ennemi ou même les élus n'ont rien pu faire. J'espère lier entre eux tous les élus, sous une même bannière pour lutter contre cette menace. Avant que ça soit la fin de tout ce que nous connaissions et peut être même de tous nos mondes.

sans avoir dévoiler trop de secret, il mettait le tableau en place. Toutefois, si Espoir était prêt à récupérer une élue de Minshu, ce qui pouvait causer encore quelques tensions avec son président. Il fallait y avoir un retour, un échange. Malheureusement Bashô Tokaï n'était pas encore assez riche et puissante pour offrir le gîte et le couvert sans rien en échange.

-Nous pouvons t'offrir gîtes, couverts, protections et bien plus encore. Mais que pourras-tu apporter à la cité. Car comme tu le sais chacun travail dure pour faire vivre la cité et nous avons besoin de l'aide d'une quelconque façon.

Mais en parlant, il revint sur les paroles de Eleanor expliquant qu'elle avait rencontré le messager des enfers. Il avait eu des rumeurs comme quoi il était sorti de sa retraite et revenu sur Kosaten. Mais depuis n'avait fait que parler de lui. Pourquoi  avait-il disparut et pourquoi revenir ainsi? Finalement peut être qu'il pouvait devenir une menace sur laquelle il n'avait pas compté pour Espoir. Il devait savoir où il était parti et ce qu'il comptait faire.

-D'ailleurs, si tu veux prouver ta bonne foi, dis moi tout sur ta rencontre avec Zayro Jinn. Vers où, il partait qu'est ce qu'il cherchait? Tout ce que tu peux savoir, ceci est capital pour l'avenir. Si tu peux m'en dire plus aussi sur cette Ellen, si tu la connais.


Depuis qu'il avait eu vent du retour de Zayro Jinn, il avait envoyé quelques hommes à sa recherche pour savoir où il allait et ce qu'il faisait, qui il rencontrait. Et bien sûr, s'il se faisait prendre, il ne devait pas éveiller la colère du colosse et lui expliquer que son allié d'antan le recherchait depuis sa retraite et désire le rencontrer. Mais ceci était une autre histoire. Il devait en apprendre plus sur la vampire, et savoir ce qu'elle pouvait apporter à Bashô Tokaï, et surtout si elle était prête à trahir son royaume et subir les possible conséquences que cela allait entraîner.










   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 181
Yens : 1185
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 27

Progression
Niveau: 21
Nombre de topic terminé: 9
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Eleanor Burns ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: le chemin vers la ville n'est pas un long fleuve tranquille. [Feat Heiwa]   Jeu 13 Sep - 14:53





Le chemin vers la ville n'est

pas un long fleuve tranquille.



Feat.Heiwa Jigoku


J'avais beaucoup parlé, voulant répondre aux interrogations de mon interlocuteur qui, après m'avoir écouté, décidait de me répondre. J'allais peut-être en savoir plus et potentiellement rejoindre la ville, même si la perspective était encore incertaine.


Finalement, il se présente par son nom kosatien, avant de m'expliquer les horreurs qu'a fait une élue de ma nation. Je suis assez secouée d'une telle révélation et, baissant la tête pour réfléchir, j'essaie de savoir intérieurement qui cela pourrait-il être. Malgré que je ne connais pas tous les élus de Minshu, une en particulière, car c'est une femme apparemment, me revient vite en mémoire. Ça correspondrait au profil d'après ce que je connais, alors dans un souffle, je dis à voix haute.



-"Ellen ?"


Il poursuit ses réponses, m'expliquant mieux les démarches de Bashô Tokaï envers les dirigeants, ainsi qu'un avertissement auprès de Valentine, la conseillère du président, et d'un morceau de la vision d'après-guerre que les élus ont aperçu. S'il s'avère que c'est vrai, c'est normal de vouloir réunir les élus pour combattre un ennemi commun. Mais le monde fonctionne bien de façon étrange et il y aura toujours des conflits. Continuant sur sa lancée, il me propose les avantages à rejoindre la ville en contre-partie de ce que je peux apporter.

-"Pour la nourriture, je me nourris que de sang animal, je peux m'en charger seule, si vous n'avez pas assez de lits pour tout le monde, je peux dormir dans ma tente quelque temps. Ce que je demande en effet, ce serait une protection ainsi qu'une personne élu, si possible, pour m'entraîner. Je n'ai pas encore recouvert l'intégralité de mes pouvoirs et de ma force, alors, je me sens comme gênante en quelque sorte, quelqu'un sur qui on doit garder un œil au vu de sa faiblesse. Pour ce qui de ma part, c'est à vous de me dire en fait ! Je veux aider du mieux possible, aider à la construction de bâtiments, chercher de la nourriture pour la population, cueillir des plantes médicinales. Donnez-moi les clés, les connaissances de ce monde, et je vous aiderai autant que possible."

Sur mes anciennes paroles, il veut des précisions. Savoir mes relations envers ce Zayro Jinn, où est-il, ce qu'il fait, ce qu'il cherche. Il me parle aussi d'Ellen... C'est donc bien elle qu'il me parlait tout à l'heure, cherchant sans doute à se venger d'elle au nom de la population. Le regardant fixement, j'esquisse un geste de la tête plusieurs fois, de haut en bas, pour marquer mon accord. Je n'ai guère le choix de toute façon.

-"Pour ce qui est de Zayro Jinn, je l'ai rencontré il y a un mois de cela, au bord de l'océan dans les territoires neutres. J'avais vécu un traumatisme assez important et il était apparu. Bien, vite, il a joué avec moi en me faisant comprendre la différence de puissance entre nous, jusqu'à même enfoncer ses doigts pour m'arracher le cœur avant de les retirer. Un jeu diabolique pour me soumettre à ses ordres et c'est comme ça qu'il m'a emmené de force à capturer deux colonels, un minshujin et l'autre fuyujin, et si je lui désobéissais, il m'avait promis une mort lente et douloureuse. C'était assez étrange aussi puisqu'il parlait sans cesse d'un tourment, d'une faiblesse qu'il avait eu, mais dont j'ignore la raison. Après la mission, il est parti sans me dire sa destination."

Pour le cas d'Ellen, c'était plus intime, plus difficile, mais je dois le dire, je prends une grande respiration pour me décontracter avant de continuer.



-"Pour Ellen... Comment dire... On a.... Batifolé en quelque sorte, avant que je m'aperçoive de son côté démoniaque. J'ai maintenant compris que c'était elle dont vous faisiez référence plus tôt et, dans un sens, je ne sais pas pourquoi, je ne suis pas surprise pour autant. Le peu que je sais sur elle est qu'elle est instable, puissante malgré tout, j'ai vu une petite partie de son armée démoniaque même si... J'étais préoccupée par autre chose.... C'est tout ce que je sais malheureusement. Elle ne m'a rien dit qui aurait pu être intéressant ou me faire part de ses envies, ses idées."


Je repars m'asseoir, sur la couchette, avant de relever le regard sur Heiwa.




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2431
Yens : 614
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 157
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: le chemin vers la ville n'est pas un long fleuve tranquille. [Feat Heiwa]   Ven 14 Sep - 12:16



   
Le chemin vers la ville n'est pas un long fleuve tranquille


   
Conversation sous la tente



   




Il avait dit ce qu'il avait à dire et attendez donc la suite  et surtout les réponses de son interlocutrice. Pour apprendre que finalement, elle n'était qu'une élue faible et sans puissance pour l'instant. Qu'elle désirait en effet protection mais aussi un mentor parmi les élus. De cela, il ne pouvait s'en occuper et ne savait pas si qui que se soit pouvait le faire. Chacun avait rouler sa bosse dans ce monde à sa manière, mais le plus souvent seul. Quand à ce qu'elle pouvait apporter? Elle se proposait pour n'importe quoi. Mais des actes dont les villageois s'occupaient déjà. Ne savait-elle pas quand tant qu'élu, son rôle devait être bien plus important à jouer? Elle en avait le pouvoir et les capacités, puisqu'elle avait été choisie par le Dieu de Minshu. Quand à Bashô ou même l'empereur de Fuyu, ils ne pouvaient en aucun cas lui donner un rôle ou un poste sans même connaitre ses atouts et encore moins sans connaître sa possible fidélité à Bashô Tokaï.

Quand aux informations qu'il reçut au sujet de Zayro Jinn et Ellen, ils furent bien maigre. L'un l'avait, comme à son habitude, forcé à agir comme il l'entendait quand à l'autre elle avait passé la nuit avec. Toutefois, elle évoqua elle aussi le fait qu'elle était instable. Réputation que le ninja lui donnait déjà, mais savoir qu'un être avait pu l'approcher aussi proche et déclarer ou plutôt confirmer qu'elle possédait ce trait, pouvait être utile au ninja. Et peut être, peut être qu'elle pourrait servir ainsi, finalement.  Le ninja regarda son interlocutrice sans montrer une once d'émotion. Il réfléchissait et essayer de voir le meilleur à prendre dans cette situation. Puis, posément poussant un petit soupir, il s'exprima:

-Merci de tes réponses au sujet du colosse et de cette élue de Minshu. Tu ne pourras pas m'apprendre grand chose sur ce premier, mais quand à cet Ellen, tu pourras sûrement m'en apprendre bien plus. Plus de détails sur son armée démoniaque. Et me dire exactement pourquoi tu la considères comme instable. Tout ce qu'on peut savoir sur elle ne peut être que bon. Pourquoi? Si tu désires rejoindre Espoir, il faut que je t'explique. Cette élue reste probablement l'adversaire le plus dangereux de la cité. Et même si à la suite d'un sommet à la cité, nous avons appris, que le président et sa conseillère l'ont museler, dû à son instabilité, elle pourrait à nouveau prendre pour cible le maire et la ville. Comme on le dit si souvent un chat est un chat, et je ne crois pas à sa supposé rédemption. Ceci ne durera qu'un temps et nous devons nous préparer à cet instant. Connaître tout d'elle pour réagir à sa venue. Un chien muselé pourra toujours mordre, une fois qu'on la lui enlève. Si tu as batifoler avec elle, peut être même as-tu gagné sa confiance et ainsi enquêter à l'avenir sur elle, plus que je ne pourrais le faire moi même.

Il la menait déjà sur une piste pour gagner la confiance d'un des conseillers de Bashô Tokaï. Mais son premier but de sa venue ici était aussi tout autre, il appela donc l'un des gardes des clans de guerres, celui-ci arriva aussitôt, sourire aux lèvres:

-Dites à votre chef que cette élue est sous ma protection, elle peut agir et se déplacer comme elle le désire dans nos territoires.

L'homme obtempéra aussitôt, et Heiwa se tourna à nouveau vers Eleanor:

-Sache que nous pouvons te loger et te nourrir sans soucis, même si nous sommes plutôt pauvre au niveau monétaire par rapport à d'autres puissances comme Seika ou Fuyu, ce territoire est dès plus riche en faune, flore dû à des contrée encore sauvage et inhabité. Cette terre nous apporte plus que ne pourrait imaginer les trois grandes puissances. Toutefois, tu te doutes bien, tu dois gagner notre confiance et prouver ta valeur surtout alors que tu viens de Minshu. Excuse moi de cette méfiance... Et n'oublies pas que tu es une élue, ce que tu proposes de faire pour la ville est déjà prit par les villageois, eux-même. Certes ils apprécieront ton aide, mais tu restes une élue, ce qui signifie des capacités et des talents, que nous ne connaissons pas mais qui, j'en suis sûr pourrait servir mieux encore Bashô Tokaï.


Il attendait d'en savoir plus sur tout, ses capacités, ce qu'elle pouvait amener réellement en tant que élu. Et plus encore sur cette élue du nom de Ellen, avec qui elle semblait plus proche. Peut être qu'avant même de faire parti officiellement de Espoir, elle pourrait profiter que personne ne le sache pour espionner et avoir de nouvelles informations sur Ellen. Une fois ceci fait, il n'y aurait plus qu'à attendre quelques jours pour annoncer son lien avec la cité. Et ainsi lever tout soupçons sur cette possibilité.










   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 181
Yens : 1185
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 27

Progression
Niveau: 21
Nombre de topic terminé: 9
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Eleanor Burns ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: le chemin vers la ville n'est pas un long fleuve tranquille. [Feat Heiwa]   Sam 15 Sep - 23:04





Le chemin vers la ville n'est

pas un long fleuve tranquille.



Feat.Heiwa Jigoku


Il en était ainsi, je répondais aux différentes questions d'Heiwa avec sincérité, mais celui-ci avait du mal à porter un jugement sur ma personne, considérant encore que je sois une menace future pour Bashô Tokaï alors que je voulais qu'aider et être aidé. J'étais dans mes pensées, toujours assise sur la banquette du lit de fortune quand il reprit la parole, me remerciant tout d'abord des maigres informations en ma possession, avant de me parler plus d'Ellen, de ma relation avec elle, ainsi de celle entre elle et la ville Espoir. Selon Heiwa, elle serait une menace à ne pas sous-estimer, et le fait d'apprendre que le président Tékina et Valentine n'ont pu la sanctionner sur les faits évoqués tantôt, rajoute de l'eau à mon moulin. J'en sais un peu plus et cela me laisse un goût amer dans la bouche. Enfin, Heiwa demande clairement d'espionner Ellen afin d'obtenir plus de renseignements. Me relevant brusquement, j'ouvre de grands yeux avant de répondre à cette demande.

-"Pardon ?! Mais ! Mais.... Vous vous imaginez la difficulté de la tâche ? Vous connaissez à peu près sa puissance, je la connais légèrement également, et vous voulez m'envoyer là-bas malgré que je ne puisse pas rivaliser en cas de combat ? C'est du suicide !"


Alors, réfléchissant à une quelconque manière d'accomplir cette mission impossible, je n'arrive pas à trouver de solutions concrètes à part une, mais risquée. Après tout, si je dois mourir pour la bonne cause, ça enverra comme message à Heiwa, qu'Ellen est effectivement aussi diabolique qu'on puisse le penser, et j'en sais quelque chose... Relevant le regard, j'ajoute au shinobi.



-"Mmmmhhhh, après réflexion... J'ai peut-être une idée, risquée certes, mais je vais tenter ma chance. J'essaierai d'accomplir cet objectif !"


Une fois cet accord passé, Heiwa appelle un sous-fifre, lui expliquant mon nouveau statut. Après que celui-ci soit parti, le ninja continua ses explications, me demandant cette fois des renseignements sur mes pouvoirs, après avoir reparlé de cette méfiance à mon égard. En lui faisant une mine boudeuse, je lui dis.

-"C'est toujours pareil avec les hommes.... ! Bref, vous voulez connaître ma spécialité n'est-ce pas ? Je vais vous montrer."

Invoquant mon sniper magique, je fixe l’expression d'Heiwa, tant soit-il qu'il en est une peut-être, en répondant vite aux futures interrogations.

-"Je suis une assassin, ceci est mon arme, c'est assez complexe pour la plupart des gens que je rencontre, mais c'est une arme fiable qui ne m'a jamais laissé tomber. Quand j'aurai retrouvé l'intégralité de ma force de mon monde, je serais si furtive que personne ne pourra me voir et j'apporterai la mort en une seule attaque avec mon "bébé". Mais j'ai pas encore tout retrouvé, je sens que ça vient petit à petit, mais il me manque l'essentiel. Voilà mon art, ma raison d'être ! Et sinon, si j'ai épuisé ma réserve de mana, je pourrai me défendre avec mon estoc que j'ai à la ceinture. Je me suis entraîné d'arrache-pied pour pallier la faiblesse d'un duel au corps-à-corps."

Je révoque mon arme tandis que je ne sais plus quoi dire de plus. Je pense qu'on a épuisé tout les sujets, mais j'imagine, sans doute, que le conseiller d'Espoir à encore des aprioris avant de me laisser filer.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: le chemin vers la ville n'est pas un long fleuve tranquille. [Feat Heiwa]   

Revenir en haut Aller en bas
le chemin vers la ville n'est pas un long fleuve tranquille. [Feat Heiwa]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'hiver est un long chemin vers le printemps ♦ Gerolama & Mary
» [Terminé] En chemin vers notre destinée [Routes 1,3 et 4]
» Un chemin vers la Lune
» Chemin vers la roche royale des îles écume
» L'amabilité est le plus court chemin vers le commerce...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Forêt d'émeraude-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.