Partagez | .
Black Waters
Messages : 33
Yens : 409
Date d'inscription : 19/08/2018
Age : 19
Localisation : Encore inconnue

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Rafael ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Black Waters   Lun 10 Sep - 21:19

Ft. Spyro

Black Waters
L’eau a toujours été aux yeux de L’Ange comme une notion d’opposés, et ce, pour finalement bien des raisons. On lui trouve d’abord tout ce qu’il y a de pur, pour ce qu’elle lave, béni parfois, pour ce qu’elle chute du ciel pour abreuver les sols et les vivants, pour ce qu’elle abonde partout autour, comme un élément de vie et de monde parmi les plus fondamentaux, si ce n’est le premier. Mais finalement, l’eau est aussi destructrice, lorsque les vagues se changent en lames, lorsqu’elles deviennent une nuée de masses écrasantes, qui passent en tout coin, en toute cavité, n’épargnant nulle chose. L’eau étouffe, elle noie, et d’une manière, elle peut devenir le sang rouge écarlate qui s’écoule d’une plaie fraîche.


Aujourd’hui, l’eau est deux choses. D’abord, elle est ce flot de pensées absurdes qui flottille dans l’esprit de L’Ange alors qu’elle décida de baigner son corps nu au niveau de l’une de ces fougueuses cascades des forêts tropicales de sa nouvelle nation adoptive. La trombe n’était pas si puissante, puisque tout juste suffisante à reposer le corps endolori par la marche et les épreuves du quotidien, mais bien assez pour être ressentie et n’avoir rien à envier des douches habituelles qu’elle avait connu, avant le sceau, Kosaten et ces choses-là. L’eau était donc, en plus de la muse du moment pour l’esprit rêveur de Rafael, l’élément qui l’unifiait alors à la nature en cette cérémonie si banale qu’est l’heure du bain.

En sa tenue d’Eve, la jeune demoiselle avait tout naturellement choisi un coin plutôt tranquille, ou elle espérait ne pas être dérangée, pour faire sa toilette, celle qu’elle s’était, faute de temps, bien souvent refusé les derniers jours. Ses affaires, alors, traînaient chacune sur une berge, bien à l’abri des assauts des remous dans le liquide clair qu’elle faisait en se déplaçant et, si le contact de son masque et de son habituel barda lui manquait pour ce qu’elle y voyait comme une protection ou encore une part d’elle, il lui demeurait bien confortable de, pour une fois, s’abandonner à ce répit qu’était la nudité. Le contact de la brise sur sa peau pâle, l’eau fraîche qui chutait encore et encore, soulageant en frappant ses quelques courbatures bien habituelles, tout contribuait alors à lui faire lentement oublier sa condition d’être contre-nature, pour finalement ne penser qu’à ces rêvasseries idiotes et insensées sur l’eau, la pluie, et tout ce qui allait.


Un tressaillement la parcouru alors qu’elle caressait son dos et ses épaules de ses mains, lorsqu’elle touchait ces débuts d’ailes atrophiées qui ornaient le haut de son échine. Elle les avait encore mutilés, il y a peut-être un mois et, déjà, ces dernières repoussaient. Ici, peut-être, n’aurait-elle pas à les cacher dans la honte et la douleur, depuis que son existence n’est plus sujette aux pires condamnations, mais malgré le soulagement relatif que paraissait être cette information, L’Ange ne pouvait ôter de son esprit tout ce qu’elle avait pu garder en mémoire. Les sombres paroles, les souffrances, le sang, ces éléments d’ombre qu’elle avait trop souvent lié à cette part d’elle, cette part qui en faisait un monstre, une aberration. Une horreur génétique qui allait à l’encontre de tout fondement de raison. Elle n’était plus aux côtés de ceux qui en disait ainsi, et pourtant, elle pouvait toujours les entendre…


Un masque plus mélancolique se remit sur sa face, cachant la légère insouciance qui avait pu apparaître par l’aide de l’eau et du temps passé ici, et déjà, elle commençait à perdre le petit bonheur qu’elle pouvait avoir à être venue ici, comme dégoûtée par les pensées qu’elle s’était elle-même remémorée. Aucune larme n’avait le besoin d’être cachée par l’eau qui chutait, mais son visage, déformé par les inquiétudes, en aurait laissé penser tout le contraire. Sous une douche, elle aurait alors déjà éteint l’arrivée d’eau pour aller se sécher et passer à autre chose, mais ici, elle ne pouvait que poser sa main sur le rocher et lever la tête vers le début qui ne tarissait pas, lui paraissant alors presque torrentiel.


Presque tiraillée entre son désir de fuir cet endroit qu’elle pourrait maintenant presque associer à ses idées noires et le soupçon d’elle-même qui l’incitait à rester encore un peu sous l’eau qui chutait, elle en passait alors un long moment immobile, le regard vide, faisant presque partie du paysage. Ses yeux se baladaient alors, seuls mouvements de son corps entre deux vagues gestes du bras sans réel intérêt ou motivation, se laissant tomber sur les environs. Elle voyait la flore, paisible, et repensait au calme et à cet endroit si différent de là d’où elle venait. Pour une fois depuis son arrivée, elle s’était montrée au Soleil, certes à l’ombre des feuillages et sous la cascade, mais tout de même bien exposée à la lumière, ses lunettes traînant avec ses autres affaires. Puis elle laissait retomber son regard sur elle-même, revoyant les cicatrices abstraites de ses membres, sillons dus à la magie des Flux avec cette allure propre à eux-mêmes pouvant rappeler des tatouages tribaux.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 234
Yens : 571
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 22

Progression
Niveau: 40
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Spyro ▲ Sympathique ▼

- En ligne



MessageSujet: Re: Black Waters   Lun 10 Sep - 22:46








Black Waters



Il me semble bien que c'est la troisième fois que nous survolons cette forêt de Seika si je ne me trompe pas. Bon, la dernière fois nous ne nous sommes pas attardés, mais, je crois bien avoir repéré une jolie petite cascade en bas, et j'ai bien envie d'aller y piquer une tête pour me détendre et me changer les idées. Après tout, j'ai bien besoin de me changer les idées ces temps-ci, entre la prise d'otage et mes petits coups de blues qui me prennent de temps en temps lorsque je me sens seul, je ne sais plus trop où j'en suis.

Avoir l'impression d'être le seul dragon au monde n'arrange pas non plus les choses. Personne a qui parler de mes problèmes de dragon, personne avec qui voler ou faire une petite course pour s'amuser…personne à aimer…

Et voilà ça y est, je recommence. Je prétexte avoir besoin de faire une pause auprès de Sparx pour pouvoir atterrir au sommet de la cascade, ce que je ne tarde pas à faire.




Qu'est-ce qu'il y a ? Un petit coup de mou ?




Non ne t'en fais pas, ce n'est rien, c'est juste que…




Je me penche alors pour jeter un œil en contrebas, et voir que nous ne sommes pas si haut que ça par rapport au coin d'eau. J'ai vraiment envie d'aller y piquer une tête et d'y nager pour me détendre, mais pourquoi ne pas faire une petite blague à Sparx au passage ?




Que quoi ? J'aime pas quand tu fini pas tes phrases comme ça.




Que j'ai monstrueusement envie de plonger dans le vide.




Quoi ? Mais attend t'es complètement cin…




Woohoo !




Le pauvre n'a même pas le temps de finir de dire que je suis cinglé que je saute déjà du haut de la cascade. Les ailes repliées et les pattes collées au corps pour fendre l'eau une fois arrivé en bas. Enfin, fendre n'est pas le mot le plus approprié, puisque c'est comme si on avait jeté un véritable rocher du haut de cette chute d'eau.

Néanmoins, aucune casse a signalé, je remonte simplement à la surface et me met à flotter grâce à mes ailes étendues sur l'eau. Mais avant de pouvoir me faire sermonner par Sparx, je remarque soudain une femme sous la cascade, je ne l'avais évidement pas vue depuis le sommet. Elle semble se laver à l'aide de la cascade si j'en crois sa nudité, j'espère que je ne l'ai pas trop effrayée avec mon plongeon.

Oh mais qu'est-ce que je raconte moi, je suis en train de l'observer de haut en bas alors qu'elle est complètement nue. Elle s'attendait sûrement a être seule ici.




Oh pardon, désolé, je ne voulais pas être irrespectueux. Rassurez-vous je…je n'ai rien vu, presque rien vu.




Dis donc, tu veux me tuer à coup de crise cardiaque ou quoi ? Interviens soudain Sparx en me rejoignant.




Sparx, je ne pense pas que ce soit le moment.




Et pourquoi ça ? J'te rappelle que tu viens de te jeter du haut d'une cascade.




Oui, mais…




Mais quoi ? Finit tes phrases un peu.




Nous ne sommes pas seuls, il y a quelqu'un sous la cascade et elle est...nue.




Hein ? Oh pardon mademoiselle, je regardais pas j'vous jure, c'est lui qui m'a obligé.




Sparx s'est en effet retourné pour voir si je disais vrai, mais ça lui fait voir cette femme nue par la même occasion. Il se couvre alors les yeux et se retourne, en m'accusant par-dessus le marché.




Et bien vas-y, fait-moi passer pour un pervers. Je vous rassure mademoiselle, je ne suis pas du tout comme ça.




Il dit ça mais il s'intéresse aux humaines depuis qu'il a sa crise de puberté.




Quoi ?! Tu tiens vraiment à le dire a tout le monde Sparx ?




Bah quoi ? J'ai paniqué je savais pas quoi dire.




N'ayez crainte, je souhaitais simplement me changer les idées, si vous voulez rester seule alors je m'en irais.









Revenir en haut Aller en bas
Messages : 33
Yens : 409
Date d'inscription : 19/08/2018
Age : 19
Localisation : Encore inconnue

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Rafael ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Black Waters   Sam 15 Sep - 21:44

Ft. Spyro

Black Waters
La tranquillité fut rompue d’un coup sec, lorsque l’eau vola en trombe sous l’impact d’un projectile non identifié, tombé du ciel au son d’une sorte de cri de guerre assez enthousiaste. C’était comme un tronc d’arbre se jetant dans la mer, lorsque les gouttes s’envolèrent en un mur, comme un boulet de canon se fracassant sur une surface accueillante, presque une explosion, peut-être même. Face à la vague alors soulevée, L’Ange se retourna sur elle-même, se recroquevillant d’abord légèrement comme si elle s’attendait à se faire percuter par d’immenses remous, puis détendit un peu sa posture comme soulagée que le seul splash n’avait principalement qu’éclaboussé les environs et causé un certain vacarme plus qu’il n’avait créé de danger quelconque.


À sa grande surprise, alors, ce n’est pas un rocher ou un quelconque élément inerte qui sortit de l’eau, et qui fut propulsé d’en haut, mais bien un être vivant. C’était un grand reptile, couvert d’écaille, comme ceux qu’elle aurait pu manger les derniers jours si on y ajoutait un bon paquet de kilogrammes, des ailes, des cornes, une couleur plus violacée, la parole… Beaucoup de choses finalement, de quoi se dire qu’il n’y avait pas tant de différences que cela. Par le passé, elle avait déjà rencontré de ces peuples de Haut-Sang, que l’on distinguait en général par les écailles abondantes qu’ils portaient sur le corps, était-il l’un d’eux ? Peu probable, si l’on garde en tête le fait que l’on soit sur Kosaten, à présent. Mais en soi, il n’était pas si différent d’eux, un peu moins bipède, à la rigueur, et sûrement de sang plus pur que les plus purs qu’elle avait vu, si l’on s’en réfère à toutes ces écailles qu’il portait sur lui.


- Il est comme ceux les premiers.



Nokhoi remarqua la même chose, la symbolique des écailles, mais L’Ange décida de ne pas s’attarder dessus davantage pour l’instant, estimant qu’ici, ses pensées quant au manque de sens de cette hiérarchie seraient bien plus raisonnables. À quoi bon s’imaginer des liens, si l’on pouvait déjà déduire qu’il n’en était rien ? Et puis elle remarquait petit à petit qu’il, ou elle, elle ne pouvait encore faire la différence, l’observait déjà avec la même curiosité. Était-elle le même objet de questionnement à ses yeux qu’il le fut pour elle ? N’avait-il vu personne comme elle ? Et déjà, elle recommençait à s’imaginer des choses, que de prétextes à rêvasser, avant que la parole de l’inconnu ne la tire de sa torpeur, très bientôt suivi par un autre être bien plus petit.


La scène lui tira un soupir, alors qu’elle ne comprenait que peu de ce qui se passait. Le plus grand semblait bien gêné, tentant de se cacher le regard comme s’il avait vu quelque chose d’interdit, et le petit se mit à le réprimander. La scène continua, le temps que l’un puisse faire comprendre son ressenti à l’autre, qui, se tournant d’abord, l’imita à détourner les yeux, encore une fois comme si quelque chose de tabou se trouvait en direction de L’Ange. Longtemps, elle avait été dénigrée pour son apparence et son existence, alors bon, ça de plus ? À la rigueur, ceux-ci avaient une approche moins agressive, semblant plus penchés sur l’excuse que le mépris. Seulement, elle ne comprenait pas bien une chose, n’était-ce pas à elle de s’excuser pour avoir failli et s’être dévoilée à autrui ? Là, c’était bien l’inverse, et on lui proposait même de la laisser seule, alors qu’elle aurait été prête à faire l’inverse, au pas de course. Un temps de latence après, elle trouva les mots, à sa façon.


- Non, c’est elle qui présente ses excuses, elle ne pensait pas que quelqu’un viendrait ici. Vous n’aviez pas à voir ça…


Hésitant encore, assez troublée entre la question de qui aurait dû rester ou partir, et se demandant qui des deux était véritablement en tort, elle ne pouvait faire plus que de rester un peu vaguement immobile comme une planche, restant du côté de l’eau qui tombait en cascade avec une mine semblant à la fois désolée et à la fois ne rien comprendre. Tout portait à penser dans l’attitude du nouveau venu qu’il était le fautif pour l’avoir regardé, mais pour elle, qui avait depuis bien longtemps oublié toute notion de pudeur, il n’y avait aucune raison pour ce soit le cas. Se bornant alors davantage dans ses propres idées du passé, elle en vint à poser la même question que lui, d’une certaine manière.


- Elle ne vous fera pas partir, mais voulez-vous qu’elle parte ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 234
Yens : 571
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 22

Progression
Niveau: 40
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Spyro ▲ Sympathique ▼

- En ligne



MessageSujet: Re: Black Waters   Dim 16 Sep - 16:44








Black Waters



Suite a mon arrivée pour le moins…surprenante, la femme présente sous la cascade estime que c'est plutôt à elle de s'excuser. Mais quelque chose me tracasse, quand elle dit "elle", désigne-t-elle sa propre personne ou bien quelqu'un d'autre ? Etant donné qu'elle reste la seule personne présente à part Sparx et moi, j'imagine qu'elle parle d'elle-même, ce qui est étrange pour le coup.

C'est bien la première fois que j'entend quelqu'un se désigner de la sorte, mais bon, je suis très différent de tout ce qui existe dans ce monde, alors je ne pense pas que ce soit à moi de la juger. Et puis, elle reste libre de parler comme elle le souhaite après tout. Cette femme me demande alors si je souhaite qu'elle parte, puisqu'elle ne me fera pas partir.




Mais…vous voulez dire que ça ne vous dérange pas si je reste ?




Ça changerait pas grand-chose remarque, on est tous à égalité, nus comme des vers. Alors si ça la dérange pas de te voir comme…tu es tous les jours en fait. Et que toi ça te dérange pas de la voir comme ça, moi j'dis n'hésitez pas a me dire si vous voulez rester entre vous. J'peux pas m'baigner de toute façon.




Et bien…si ça ne vous dérange pas…je peux rester. Mais rassurez-vous, je ne suis pas quelqu'un que l'on pourrait qualifier de violent. Enfin, ce que je veux dire c'est que vous n'avez strictement rien à craindre de moi, je ne ferais rien qui puisse vous offenser.




C'est ça, enfonce-toi dans ta bêtise.




Non c'est juste que…je…bon. Vous êtes plutôt charmante, voilà.




Exactem…att…attend quoi ?




Désolé, c'est…c'est sorti tout seul.




Et après c'est lui qui me dit de me taire…








Revenir en haut Aller en bas
Messages : 33
Yens : 409
Date d'inscription : 19/08/2018
Age : 19
Localisation : Encore inconnue

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Rafael ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Black Waters   Sam 22 Sep - 15:47

Ft. Spyro

Black Waters
Un début de malentendu déjà plus ou moins réglé du fait que les deux semblaient bien vite consentir à se dire que la présence de l’autre n’était pas source de dérangement, Rafael entreprenait donc de finir ce qu’elle avait commencé, ce qui ne saurait tarder bien plus longtemps : la présence d’un autre la garderait loin de ses idées méditatives et elle n’avait donc plus qu’à simplement se décrasser un peu avant de pouvoir se rhabiller. Lorsque l’un des deux remarqua de manière très pertinente qu’au final, tous trois étaient plus ou moins nus de la même manière, elle comprit au moins un peu que son absence de vêtements était peut-être ce qui avait pu déranger l’écailleux, sans encore trop comprendre de quelle manière… Devait-elle se laver en gardant ses vêtements ?


Il était alors relativement intéressant de remarquer qu’il se sentait bien vite obligé de préciser qu’il n’avait pas un mauvais tempérament, comme s’il était habituellement vu comme menace. L’on pouvait alors déduire qu’il n’était peut-être pas un local, pour que son apparence seule suffise à s’imaginer qu’il puisse être un danger… Ou alors était-ce juste une série de formulations maladroites, ce qui se confirmait assez bien de la façon dont réagissait son compagnon. Les deux, ensemble, formaient une sorte d’amusant duo, comme deux… Proches amis, en fait, mais avec une relation presque de chien et chat.


Ce qui la fit à nouveau s’interrompre et presque sursauté plus ou moins, c’est finalement le commentaire que se permit le grand quant à son physique. Charmante ? Ce n’était pas grand-chose, juste un mot, mais depuis bien longtemps, si longtemps qu’elle pourrait douter de sa mémoire, c’est bien la première fois qu’on la complimenta, et tout particulièrement sur cet aspect. Que cela vienne alors de quelqu’un de si inhabituel ? Cela n’en diminuait pas l’impact, cela restait quelque chose qu’elle ne s’attendait vraiment pas à entendre. Et alors, comment était-elle sensée réagir ? Elle hésita d’abord un moment, en silence et immobile, avant de lentement reprendre ce qu’elle faisait, murmurant presque.


- Merci.


Qu’y avait-il à dire de plus ? En définitive, c’était presque comme si elle avait ignoré la chose, tant l’on pourrait avoir du mal à reconnaître sa parole d’un soupir, tête baissée et le regard tourné sur le côté. En fait, elle ne savait même pas comment elle aurait dû prendre le compliment, et, à défaut de reconnaître une certaine bonté dans le geste, elle en venait davantage à penser plus loin dans ses souvenirs, revoyant tous les regards méprisants et haineux qu’elle eut à la place de quelconques compliments de la sorte, les dernières années. Si joie, il y aurait pu avoir, ce n’était qu’une fade mélancolie qui repeignait son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 234
Yens : 571
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 22

Progression
Niveau: 40
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Spyro ▲ Sympathique ▼

- En ligne



MessageSujet: Re: Black Waters   Dim 23 Sep - 13:13








Black Waters



Je ne sais vraiment pas ce qui m'a pris de dire à une parfaite inconnue qu'elle était charmante, d'autant plus que ces mots qui sont sortis tous seuls interviennent alors que cette femme demeure nue face à moi. Si elle n'était pas humaine elle aurait pu croire que je la draguais, cela dit, et si c'était le cas ?

J'ai l'impression de perdre la tête, cette rencontre avec Svenja m'a décidément perturbé. Cela dit, la femme que j'ai complimentée un peu malgré moi me remercie, en même temps, qu'aurait-elle pu dire d'autre ? Mais bon, puisque nous en sommes là, autant alimenter la conversation, qui sait, peut-être que nous deviendrons amis.




Est-ce que…est-ce que par hasard vous seriez une élue ? J'aime bien faire de nouvelles rencontres, ça me permet de découvrir à chaque fois un peu plus ce monde et les individus qui le peuplent. Oh mais j'en oublie la politesse. Je me nomme Spyro, quant à la libellule qui m'accompagne c'est Sparx, nous sommes des élus de Seika.




Donc toi d'abord tu reluque et seulement après tu te présente ? T'as des progrès a faire mon grand.




Sparx, tu ne m'aide pas vraiment là.




Oh ça va je plaisante. Je vous laisse en tête à tête, je vais aller chercher quelques mouches.




Sparx nous laisse alors seuls, j'en arrive tout de même à me dire, dieu merci il n'a pas parlé de tourtereaux, sinon je crois bien qu'il m'aurait mis dans de beaux draps.




Bon aller, à toute à l'heure les tourtereaux ! Crie-t-il alors au loin.




Désolé, il est gentil mais, des fois il est un peu…taquin dirons-nous.








Revenir en haut Aller en bas
Messages : 33
Yens : 409
Date d'inscription : 19/08/2018
Age : 19
Localisation : Encore inconnue

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Rafael ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Black Waters   Sam 13 Oct - 11:17

Ft. Spyro

Black Waters
Finalement, ce n’est donc que maintenant qu’un semblant de présentation aurait lieu, lorsque le reptile, amorçant par une question sur la nature de L’Ange, se lança pour décliner son identité. Spyro donc, et Sparx, étaient les noms des deux compères qui, déjà, se montraient être un amusant duo, d’un certain point de vue. Avant que Rafael ne pût vraiment répondre, bien que de toute manière elle allait sûrement laisser trainer un certain blanc dans la conversation le temps de se décider sur quelques mots, c’était reparti pour que les deux échangent entre eux, Sparx visiblement déterminé à donner une image bien particulière de Spyro, et lui préférant, naturellement, éviter tout cela. En somme, c’est vrai qu’il était là depuis un moment à la regarder, quelque part, mais lui aussi était nu, et puis, que pouvait-il bien trouver à voir chez elle ?


Puis, finalement, le petit être choisit de s’éloigner en quête de nourriture, peut-être prenant assez pitié de son ami pour ne pas le mettre plus dans l’embarras que ce qu’il semblait être. De son côté, Rafael avait lentement, mais sûrement finit ce qu’elle faisait ici, mais, maintenant plus ou moins engagée à rester là en compagnie de Spyro, préféra simplement s’asseoir dans l’eau, dans le coin le plus à l’ombre qu’elle pouvait trouver. En temps normal, elle aurait bien repris la route, mais dans le fond, cela n’était pas si dérangeant de « devoir » rester ici… À vrai dire, c’était même plutôt reposant, physiquement, avant tout. Juste après que Sparx s’en alla alors, elle repensa à la question à laquelle elle n’avait pas répondu, mais se dit alors surtout qu’elle n’était sûrement pas sensée le faire aussi facilement… Elle n’en confirma rien, mais demeurait bien consciente qu’aussi nue qu’elle était, le sceau sur sa hanche était alors bien visible, même si elle se recroquevillait un peu.


La voix de Sparx retentit une nouvelle fois alors qu’il n’était déjà plus à portée de vue, comme s’il avait oublié quelque chose, et finalement, ce n’était rien de plus qu’un au revoir. Un tourtereau, cependant, ce dont il les avait désignés, c’était là un mot qui ne disait rien à la demoiselle, vraiment rien. Était-ce un autre de ces noms d’ici, une expression ? Allez savoir. Elle soupira légèrement à l’énième tentative de Spyro d’un peu moins passer pour un imbécile à cause des plaisanteries de son ami, compatissant un peu en pensant à ce que ça pourrait être au quotidien, le regard un peu ailleurs. Finalement, la curiosité prit un peu le pas, et elle se permit une première question, encore rien de personnel.


- Qu’est-ce qu’un tourtereau ?



Ah, mais l’on était tout de même bien lancé comme ça, ce serait dommage de s’arrêter. Après tout, elle avait un peu moins l’envie de quitter cet endroit, pas de suite du moins, et lui, venait tout juste d’arriver, alors quitte à rester un peu ensemble, il était peut-être temps de se parler un peu plus que de vagues petites phrases comme ça. Que dire alors ? Un sujet de discussion vaseux, ce n’était pas vraiment son genre, et, aussi simple que cela pouvait paraître à faire, elle prit pourtant un bon moment avant de trouver un semblant d’élan pour lui demander quelque chose d’un peu plus propre à lui.


- Elle n’a jamais vu quelqu’un comme toi alors, si c’est possible, elle aimerait savoir ce que tu es, qui tu es…
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 234
Yens : 571
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 22

Progression
Niveau: 40
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Spyro ▲ Sympathique ▼

- En ligne



MessageSujet: Re: Black Waters   Lun 15 Oct - 3:53








Black Waters



Evidemment il fallait que Sparx rende la situation encore plus gênante qu'elle ne l'est déjà en parlant de nous comme des tourtereaux. Heureusement que cette femme n'a pas l'air de comprendre la signification de ces paroles, mais puisqu'elle demande ce qu'est un tourtereau, je vais être obligé de lui répondre.

Mais que puis-je bien dire ? Je n'aime pas vraiment l'idée de lui mentir, mais puisque ce mot désigne deux choses distinctes, je vais pouvoir donner une réponse honnête, mais cacher malgré tout la vérité. Mais il faut bien que je ramène le niveau de malaise ambiant à la normale, sinon cette rencontre ne nous laissera pas un souvenir très positif.




Et bien, c'est le nom d'une espèce d'oiseau, c'est tout ce que je sais.




Habile, mensonger et véridique à la fois, mais habile tout de même. Seulement maintenant, il va falloir que je l'aide à prendre la confiance, qu'elle ose parler un peu plus, car pour l'instant on ne peut pas vraiment dire qu'elle soit très loquace. Ceci dit, elle semble être sur la bonne voie, puisqu'elle confie n'avoir encore jamais vu quelqu'un comme moi, et souhaiter savoir ce que je suis, et qui je suis. J'avoue que sur le coup je ne sais pas trop par où commencer, et comment m'y prendre pour expliquer tout ça sans trop m'éparpiller.




Oh euh, et bien…je suis un dragon, un jeune dragon en fait. Je suis encore loin d'avoir atteint ma taille adulte. En fait j'ignore mon âge exact, un homme que j'ai rencontré a estimé que j'avais environ vingt ans. Là d'où je viens, il n'y a pas d'humains, juste des dragons et d'autres espèces, mais nous n'avons jamais comptés les années qui passaient, donc personne ne connaît son âge en fait. Je sais que ça peut paraître assez étrange, mais croyez-moi, c'est loin d'être le truc le plus bizarre chez moi. Par exemple, on peut s'attendre à ce qu'un dragon crache du feu, mais moi j'ai carrément appris à utiliser la glace, la foudre et même la roche, privilège génétique des dragons violets, qui sont extrêmement rares là d'où je viens. Mais ce n'est pas tout, regardez ça.




Bon, j'espère que cette partie ne va pas l'effrayer, mais après tout j'ai travaillé dur pour obtenir et maîtriser cette forme, et puis elle transmet une sorte de pureté, alors autant la lui montrer si ça peut l'aider à prendre confiance. J'adopte alors ma forme blanche, ou ma forme pure pour comparer à ma forme sombre dite "corrompue". De^puis le temps qu'on cherche un nom a cette forme avec Sparx...Comme d'habitude la transformation produit un grand flash blanc, puis mon corps semble lui-même devenir de la lumière d'un blanc pur, et mes yeux virent au doré. Cette forme est très utile pour éclairer une grotte, elle n'a pas encore d'autre utilité a vrai dire.




Tada ! Ma forme pure, qui n'a pas vraiment d'utilité à part éclairer les grottes, mais bon, c'est assez joli en soit. Est-ce que vous avez des transformations vous aussi ? Sans vouloir être indiscret.












Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Black Waters   

Revenir en haut Aller en bas
Black Waters
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maxine Waters kont eleksyon yo.
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Petit travail au black
» Black Hole RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Forêt tropicale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.