Partagez | .
Révélation [Solo - Pardon d'Ellen 3]
Messages : 2052
Yens : 1046
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 164
Nombre de topic terminé: 83
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Ellen † Satan impitoyable †

-



MessageSujet: Révélation [Solo - Pardon d'Ellen 3]   Mer 3 Oct - 14:13



Feat. Solo ~
Révélation...



...
.......

J'étais perdue. Je ne comprenais pas ce qui se passait. Ce monde... Ces souvenirs... Tout était devenu flou, mélangé, inconnu et perturbant pour moi. Ce mystère... Je ne pouvais le résoudre seule.
Il y avait beaucoup de choses dans ma tête, qui semblaient être... Des moments passés ? Réels ? À travers ces images, il y avait des sentiments, quelque chose qui ne pouvait pas juste être fictif, et qui provoquait en moi une sensation de mal-être inquiétant. Akuma ne semblait point être à mes côtés, et je ne reconnaissais pas ces lieux. Enfin... Si, ils avaient l'air familiers mais... C'était si étrange. Pas de doute, je n'étais plus chez moi, et plus dans mon monde. En effet, en rassemblant toutes les informations que j'avais actuellement, je pouvais confirmer sans hésitation que je me trouvais dans un endroit que nous pourrions appeler... Kosaten. Également, j'avais à priori lié quelques amitiés, et j'avais un palais dans une forêt, la Forêt Luxuriante. Hm. Et il y avait Viola, aussi.

Que s'était-il passé ? Il me fallait des explications, pour déclencher quelque chose dans mon cerveau, qui pourrait révéler des choses. Ma magie était inefficace, car bien entendu, j'avais eu le réflexe d'essayer avec mes pouvoirs, mais en vain.
Autre chose. J'avais remarqué que mon ventre était, en plus d'être plus gros qu'habituellement, gorgé d'énergie ténébreuse différente de la mienne. Étais-je... Porteuse d'un enfant ? Qui pouvait donc être le père ? J'avais beau cherché dans mes pensées, rien ne me l'indiquait. Je devais donc retrouver... Viola. D'après ce que je savais, elle m'avait... Pardonnée, et avait retrouvé son corps ? Hm. Le mien était totalement guéri, aussi. Beaucoup de choses, toutes plus surprenantes les unes que les autres, s'étaient visiblement passées, et j'avais tout perdu. C'est à ce moment-là que je vis... Viola, Viola au dessus de ma tête... Viola... Oh. Elle était... Toujours aussi... Belle. Ces cheveux dorés, si joliment tressés... Tombant sur sa poitrine généreuse... Ses yeux verts comme les herbes folles et fraîches de ces bois, brillant comme deux émeraudes... Viola... Mon cœur battait si fort. Puis des flashbacks...

...Elle et moi ? Ensemble ?

Ellen ?

Vraiment ? On avait vécu tout cela... Toutes les deux ?
Mon visage vira au rouge, et je déglutis difficilement. J'avais... Tant de mal à y croire... Et pourtant... Pourtant c'était réel. Et j'étais... J'étais... J'étais enceinte d'elle ? Mes pupilles dilatées d'amour, de passion et d'euphorie, je me précipitai pour la prendre dans mes bras. Prise au dépourvu, elle hésita quelques instants avant de me sourire et de m'enlacer par la taille. Menton sur son épaule, je la collais fort contre moi. Ahh... Cette sensation... Elle était si agréable... Ma respiration s'accélérait d'excitation...

Wow ! Hey, qu'est-ce qui t'arrive ma chérie ? J'ai entendu un gros bruit, et j'ai eu cette vision de toi évanouie en forêt... Alors je suis venue.

Ma chérie...? Quel... Quel intime surnom ! C'était... Plutôt appréciable à entendre... Surtout... Surtout venant d'elle...
Mais... Une illusion ? Était-ce... Ce combat avec... Le tanuki ? J'avais beaucoup de mal à m'en souvenir...

M-ma chérie ?... V-Viola..., je croisai son regard et serrai les dents. Argh. Elle était... D'une si grande et époustouflante beauté... Mais il fallait que je lui dise à propos de mon... Amnésie.

Ça va aller...?

Je la relâchai, me relevai et m'éloignai de quelques pas en soupirant. Allez, ce n'était pas le moment pour douter. J'avais sérieusement besoin de savoir... Tout ce qui s'était passé. Tout ce que j'avais bien pu vivre ici.

Viola, je suis amnésique.
HEIIIIIIIIIIIIN ???

...

Alors, nous nous étions dirigées vers ce qui avait l'air d'être mon domaine royal, un immense château au style gothique similaire à celui des églises de mon univers d'origine. Je m'étais approchée des deux grandes portes, intriguée, avant de les ouvrir sans gêne, sachant que j'étais la maîtresse de ces lieux...



Dernière édition par Ellen le Sam 13 Oct - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2052
Yens : 1046
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 164
Nombre de topic terminé: 83
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Ellen † Satan impitoyable †

-



MessageSujet: Re: Révélation [Solo - Pardon d'Ellen 3]   Mer 10 Oct - 17:09



Feat. Solo ~
Révélation...



(Quelques jours plus tard...)

J'avais donc dévoilé à Viola que j'étais amnésique, et je lui ai avoué également être enceinte d'elle, il y a maintenant de cela quelques journées bien remplies. Ce fut un terrible choc pour elle, et cela, je l'avais bien observé sur son adorable minois. Ses yeux écarquillés, son visage pâli et son corps figé... Tous les symptômes d'une réaction face à un traumatisme violent. Mais heureusement, elle s'était bien vite reprise, et avait pris la décision de m'aider, et tout me dire, du moins le plus possible, sur ce que j'avais pu vivre dans ce monde. Elle m'avait présenté mon fils, Samaël, né d'un lien sombre avec l'élu le plus puissant de Kosaten, et craint de tous, Zayro Jinn. En fouillant un peu dans mes souvenirs, il semblerait que j'eusse un jour accepté d'aider cet homme à... Retrouver ses sentiments. Il avait changé, semblerait-il. Tout cela me rendait si... Perplexe. Viola m'avait dit ne pas connaître bien cet homme, en tout cas. Samaël avait pris un faciès anxieux en voyant mon état. Que cela devait être douloureux pour un enfant de ne point être reconnu par sa mère... Cela me faisait raviver de ténébreux et lourds événements passés dans mon esprit, me poussant à vouloir élever aussi correctement qu'il le fallait cette progéniture, en plus de celle qui allait bientôt arriver, malgré ses origines.

Une servante, Morgan, m'avait aussi expliqué nombreuses autres choses. J'avais pris Frisk, une enfant, comme petite sœur. À bien y réfléchir, je me rappelais bien de cette élue de Seika, que j'avais... Hm. Dont j'avais osé volé la virginité, dans une atroce manière. J'avais aussi pris le choix de la transformer en démone, depuis, elle s'entraînait avec quelques uns de mes serviteurs infernaux, dehors. Je n'osais pas encore l'approcher. Je devais savoir autres choses, d'abord. On m'expliqua encore davantage de choses, comme par exemple mon caractère... Libertin. À cette révélation, j'avais volontairement toussé, tout simplement parce que je me sentais plutôt... Embarrassée par le fait que l'on me le reproche ? J'étais une reine après tout, avec ce rang, ne devrais-je point me permettre de me satisfaire librement ? En tout cas, certaines maids furent comme vexées que je ne les reconnaisse point, ce qui s'avérait être plutôt amusant à voir, fufu...~ Mais surtout, l'information la plus importante de toutes... C'était le fait que j'étais l'héroïne de Minshu. J'étais aimée du peuple, et je cherchais actuellement rédemption en lui rendant service, sous la surveillance du président Jaël Tekina. Ce qu'on m'avait pu dire là m'avait réellement surprise. Agréablement surprise. Mon rêve... Mon rêve d'être aimée était réalisé ! J'étais si heureuse que cela soit le cas ! Alors... Alors j'avais éclaté en sanglots, et j'avais embrassé Viola, longuement en conséquence, ce qui l'avait abasourdie.

Je suis... Je suis si heureuse, Viola...
Ahh... Tu sais pas à quel point tu as travaillé pour y arriver, Ellen... Tu l'as mérité ma princesse...

Viola était si protectrice et chaleureuse... Elle n'avait pas changé. Je l'adorais. Je l'aimais... Je voulais... Je voulais qu'elle reste avec moi pour toujours... Alors... Alors malgré la situation, je voulais lui dire... Je voulais lui demander de... Je... Je voulais le faire. Elle allait accepter, n'est-ce pas ?... Alors, pas de peur à avoir ! Je me lançai.

Viola... Viola, veux-tu... Veux-tu m'épouser ?
...?!

Elle écarquilla les yeux, puis les clignai plusieurs fois avant de les fermer et souffler longuement. Elle prit ensuite un joli sourire plein de tendresse, et me prit par le menton, me fixant droit dans les yeux avec... Un amour incommensurable et si plaisant à voir et à sentir...

Évidemment...

Et elle m'embrassa avec une fougue enflammée.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2052
Yens : 1046
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 164
Nombre de topic terminé: 83
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Ellen † Satan impitoyable †

-



MessageSujet: Re: Révélation [Solo - Pardon d'Ellen 3]   Mer 10 Oct - 17:38



Feat. Solo ~
Révélation...



(Quelques jours plus tard - again - ...)

Durant toutes ces précieuses et inoubliables journées passées avec Viola et mon cher Samaël, j'avais pu trouvé une pièce, une pièce précise, remplie de tableaux tous plus beaux les uns que les autres. Là bas, il y avait un buste à mon effigie. Là bas, j'avais pu... Me rappeller d'énormément de choses. En le touchant, en l'analysant du regard... Malgré ses nombreux défauts... Je le voyais comme un objet parfait, un trésor que je devais protéger... Un reste de mon frère de cœur, Natsume Naegi. Je me souvenais de lui. J'avais... J'avais passé tant de moments... Tant de moments magiques et... Et... Et si joyeux avec lui. Et il était mort à présent. Mais... Mais je savais qu'il était toujours là. C'était ce que Viola m'avait dit. "Il nous regarde encore, et il est fier de toi". Natsume... Il... Il me manquait. Il me manquait tellement... Mais j'allais le rendre fier de moi. J'étais... J'étais sa grande sœur. Et j'allais tout faire pour lui rendre hommage. Pour le rendre heureux, lui, tout là haut....

Je ne t'oublierai jamais, Nat...

Et dire que j'avais failli perdre ces souvenirs...
Assise dans cette fameuse pièce, sur un canapé, je le regardai, ce buste posé élégamment à côté de belles sculptures faites de la même manière que les artistes prenaient dans l'Antiquité. Ma main posée sur le ventre, Viola avait la tête sur mon épaules, et me caressait les cheveux. Elle savait que j'avais beaucoup pleuré devant. D'ailleurs, elle m'avait également dit avoir entretenu une relation fraternelle avec l'ancien gardien de la plaine. Elle m'avait dit qu'il lui manquait, aussi, mais qu'il fallait maintenant penser à notre enfant qui allait bientôt arriver. C'était si... Bizarre. Je vivais une vie si... Parfaite maintenant. C'était presque à croire que je rêvais.

Dis, et si on lui trouvait un nom ? Un pour un potentiel garçon, un autre pour une fille, vu qu'on n'a aucun moyen de savoir en avance, héhé !

J'avais un peu sursauté. Un nom ? Oh, oui, évidemment... Je souris, puis fermai les yeux en mettant ma tête sur le côté, de tel à ce qu'une joue puisse sentir la poitrine de ma bien-aimée...

Pourquoi pas... Matilda ou... Donovan ?
J'aurais plutôt dit Natsume pour le nom du garçon, mais le nom de la fille me plait !
N-Natsume ?..., répétai-je en rouvrant les yeux, les levant vers les siens en me retournant en face d'elle. Elle me remit une mèche derrière une oreille et m'embrassa avant de me répondre, les yeux plissés. Oui. Tu ne trouves pas ce nom joli ?

Je déglutis, puis acquiesçai timidement, un petit sourire sur les lèvres. Je murmurai : Si, bien sûr...
Et dire que tout ça était vrai... Et dire qu'on vivait maintenant... Si bien toutes les deux... Comme je l'avais toujours voulu...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2052
Yens : 1046
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 164
Nombre de topic terminé: 83
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Ellen † Satan impitoyable †

-



MessageSujet: Re: Révélation [Solo - Pardon d'Ellen 3]   Ven 12 Oct - 17:36



Feat. Solo ~
Révélation...



Viola's POV

J'étais devenue père.
Père.

Toutes ces choses... Cette personnalité particulière à Ellen, qui m'avait quelque part un peu manqué sans que je comprenne pourquoi, l'arrivée de cette enfant qui se trouvait être le mien... Tout cela me rappellait des souvenirs lointains. Aussi sombres que doux. Cette fille... Lorsque je l'ai tenue dans mes bras, après tous ces efforts qu'avait fait cette sorcière à qui j'avais promis une liaison éternelle, je m'étais sentie... Bizarre. Je n'étais pas heureuse. Et je n'étais pas triste non plus. Ce n'était pas... Un sentiment classique. Ça n'avait pas de nom, et c'était flou. Je ne me sentais pas bien. Ni mal. Ce n'était pas de la neutralité non plus. C'était... Une sorte de mélange, dont les ingrédients de base n'étaient point discernables. Je n'avais pas souri. Je l'ai juste enlacée, sans un mot.

Tout ceci avait l'air trop beau pour être réel. Était-ce... Dû à cela ?... À cause de cela que je... Ressentais cette chose ? Ce déni involontaire ? Ce manque... De confiance ?
C'était une belle fille. Ses yeux brillaient comme des pierres précieuses. Et sa peau était douce au toucher. Elle sentait bon, et son corps était tout chaud. Je n'aurais jamais cru qu'un jour je pourrais connaître ce que cela pouvait faire d'être père. Mais était-ce réellement le cas ? Était-ce réellement ce qui submergeait tous ces hommes qui avaient l'air si heureux ? J'avais des doutes là-dessus, et cela me gênait. Cela me gênait beaucoup.

Pendant qu'elle souffrait, je l'aidais en lui tenant la main. Elle l'avait serrée fort, si fort, je m'en souviens. J'avais presque eu peu qu'elle vienne à me briser la phalange, sous la pression assez douloureuse. Mais je n'avais rien fait transparaître. J'avais chaleureusement souri, et je lui avais demandé de pousser, du mieux qu'elle pouvait. Frisk était là, elle avait assisté à la scène, en compagnie des autres démons. J'aurais presque pu voir de la tendresse dans son regard, lorsqu'elle vit le bébé dans mes bras, comme si elle souhaitait le tenir, elle aussi.

Son nom... Oui. Je ne l'ai finalement pas appelé Matilda. Nous ne l'avions finalement pas appelée Matilda. Mais Alice.
J'avais repensé à notre histoire, plutôt féérique, et j'avais songé au conte d'Alice au pays des merveilles. Je trouvais que cela lui allait plutôt bien. Ellen aimait ce nom, alors elle avait accepté. J'étais... Heureuse d'être père. C'était étrange, mais j'appréciais. J'allais les protéger, elles deux, parce qu'elles étaient ma seule famille. Et parce que j'allais être comme mon propre père, quelqu'un de bon, juste, loyal et gardien.

Cette ambiance m'avait manquée. Cette spécialité ineffable, que j'avais pu voir alors que je n'étais qu'une enfant. Alors que je venais tout juste de rencontrer Ellen. C'était, sans que je puisse expliquer pourquoi ni comment, revenu. Et cela me plaisait. Le faux vide plaisant, le calme omniprésent, la nature dominante en ces lieux... C'était quelque chose que je voulais garder perpétuellement.

J'avais choisi de lui faire un jour porter du rouge. Lire quelques contes-là, dans l'immense bibliothèque du palais, m'avait inspirée. Le rouge m'avait quelque part toujours fascinée. Je l'aimais, comme je le détestais. Le rouge rappellait la passion comme l'enfer. Le délice et la haine. Et ça sentait bon la rose. Mais cela sentait aussi mauvais comme le sang. Elle sera comme le chaperon rouge, vivant dans les bois denses, prenant souvent le temps de cueillir des fleurs là dehors, mais savant montrer les crocs comme le loup.

Parfois, on marchait ensemble avec elle dans une poussette formée par la magie des ombres, et on lui faisait voir ces belles fleurs. Ellen retrouvait très rapidement la mémoire, mais il semblerait que certaines choses avaient du mal à revenir, comme nos disputes, ces histoires avec Zoro... Il y avait sûrement autres choses, mais je préférais me concentrer à notre joyeuse vie, plutôt que me tourner vers les soucis. La reine des démons se rappelait de sa rédemption à faire, alors parfois elle s'absentait, et elle partait pour rendre service au peuple, tandis que je gardais notre enfant, accompagnée de Samaël qui s'amusait de temps en temps à agiter des peluches sous le nez d'Alice. Ce petit garçon, malgré le fait que nous n'avions aucun lien de sang, je l'acceptais, et je prenais soin de lui en le nourrissant, et jouant avec lui comme un véritable père.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2052
Yens : 1046
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 164
Nombre de topic terminé: 83
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Ellen † Satan impitoyable †

-



MessageSujet: Re: Révélation [Solo - Pardon d'Ellen 3]   Sam 13 Oct - 20:15



Feat. Solo ~
Révélation...



Viola's POV

Ellen faisait beaucoup de choses pour le peuple de Minshu.
Elle prenait de son temps pour venir régler les soucis locaux, remplir des missions plus importantes données par la milice nationale... Elle était très déterminée. Elle faisait beaucoup d'efforts, et cela se voyait. Mais... Parfois, il m'arrivait de ressentir de la... Jalousie. Il m'arrivait, de temps en temps, de penser que si elle arrêtait tout cela, on pourrait être plus souvent ensemble. J'aimais la prendre dans mes bras, lui embrasser le cou, la sentir, la voir assise sur mes genoux, lui faire des couronnes de fleurs que j'adorais mettre sur sa tête... C'était ma future femme, après tout... Celle avec qui j'allais vivre tout le restant de ma longue vie, celle que j'avais juré de protéger et d'aimer... En plus de ce côté platonique de notre romance partagée, il y avait ce désir charnel que je ne pouvais nier avoir en sa présence. Son corps... Le contact de nos peaux qu'il y avait chaque soir, nos baisers langoureux, l'humidité de nos salives et liquide d'excitation mélangés... Cela me rendait encore plus folle d'elle.

Alors... Alors, lorsqu'elle revenait me rejoindre au palais, je l'attendais toujours tard sur le lit, allongée avec envie, comme une récompense que je lui donnais, pour avoir autant travaillé. Autant bien fait. On venait se caresser, se toucher comme si l'on se découvrait toujours. La voir m'examiner de ses mains me procurait à chaque fois un plaisir monstre. Ellen... J'adorais prononcer son nom, surtout à ces moments-là, dans un soupir plaintif et séducteur. J'appréciais la guider, me mettre au dessus et l'embrasser, comme si je l'aimais toujours plus, au fil du temps, progressivement. Rien que penser à elle me rendait heureuse. L'imaginer me sourire, me parler de sa voix grave et gaie, ou... Ou l'imaginer en train de me toiser telle une femme fatale, désireuse de plaisir. Je ne me lasserai certainement jamais d'elle, ma bien-aimée...

Viola ? Je suis rentrée !, s'exclama-t-elle en me faisant sursauter, moi qui étais si bien plongée dans mes pensées. Elle eut un petit rire adorable en le remarquant. Alors ? Tout s'est bien passé avec Samaël et Alice ? Rien de nouveau ?

Elle s'assit sur le lit apres avoir retiré ses talons, et je m'approchai pour venir glisser mes doigts dans ses cheveux améthystes. Non, rien de spécial. Samaël a dessiné avec moi, et Alice était plutôt calme, comme toujours. Et toi, rien de cassé ? Tu n'es pas fatiguée après toute cette journée ?, lui demandai-je en la prenant dans mes bras. Elle se tourna en face de moi et frotta son nez contre le mien, tendrement avec un sourire. Non, ça va aller... Je suis toujours bien heureuse de te revoir après tout ce temps mon amour...

Je lui souris à mon tour avant de presser mes lèvres contre les siennes. Hehe... Je suis heureuse aussi de te revoir sweetie...

Sweetie... Je trouvais que ce surnom lui allait bien...
Et elle me coucha sur le lit, me fixant de ses envoûtantes prunelles dorées aux pupilles félines. Nous allions nous marier, bientôt... J'avais si hâte... J'étais père, et elle était mère... Nous avions un enfant, toutes les deux, Ellen et moi.... C'était toujours aussi... Incroyablement beau. J'étais fière d'elle, de mon- de mes enfants, de mon peuple et de ma nouvelle vie. J'aimais Ellen. Je l'aimais de tout mon cœur, et je lui serai à tout jamais... Fidèle et toujours à ses côtés pour l'aider.

Ellen, ma femme...
Je n'aurais jamais cru cela possible un jour...

Je t'aime, Viola...

Souvenir... Souvenir...

Je t'aime aussi, Ellen...

Nous vivrons perpétuellement heureuses ensemble.


Dernière édition par Ellen le Sam 10 Nov - 18:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2052
Yens : 1046
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 164
Nombre de topic terminé: 83
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Ellen † Satan impitoyable †

-



MessageSujet: Re: Révélation [Solo - Pardon d'Ellen 3]   Ven 19 Oct - 3:52



Feat. Solo ~
Révélation...



Viola's POV

Musique d'ambiance

Nous avions perdu... Les filles qui formaient l'Anglerfish Team, nos... .... Nos amies. Nous avions perdu... Natsume, le garçon que nous considérions comme un frère... Et nous voilà seules à vivre avec notre petite famille. Il y avait bien Frisk, mais... C'était différent. Si là, nous cherchions à la protéger, aux cotés de ces personnes inoubliables... Nous nous sentions... Nous nous sentions en sûreté, aidées, aimées... Malgré tout ce qui avait pu se produire. Parfois... Parfois j'entendais Ellen jouer au piano dans une mélodie répétitive, ne montrant que de la nostalgie. Et je la voyais, discrètement, l'œil la scrutant depuis le trou de la serrure, verser des larmes. Des larmes de regret, des larmes de tristesse de ne pas avoir profité davantage. Si les gens arrivaient souvent à voir le bon côté des choses, Ellen n'arrivait jamais à tourner la page. Ce n'était qu'une enfant. Une enfant. Elle ne pouvait pas se résigner à dire que tout était fini. Elle espérait toujours qu'ils reviennent, même en sachant que cela n'arriverait jamais.

Je me sentais si inutile.
Si faible.

Elle souffrait, et je ne savais pas quoi faire. Je la prenais certes dans mes bras, je lui chuchotais des mots doux pour la réconforter, mais cela n'arrangeait rien. Encore et toujours, elle appuyait sur ces touches aux notes fragiles, yeux clos, de l'humidité sur ses joues brillante sur ses joues. J'étais amoureuse d'elle. Et... Quelque part, ce côté poétique, romantique et désespéré, bien que cela soit si horrible pour mon cœur qui se resserrait de pitié... Je l'aimais. Je devenais encore plus folle amoureuse d'elle. Je voulais la protéger. La rendre heureuse. Et cela m'incitait à toujours faire plus. À donner plus de moi-même, et ne plus rester en retrait. Parce qu'elle allait être... Ma femme. Parce que nous avions un enfant maintenant, à élever, toutes les deux !... Deux enfants... Et un peuple entier ! Parce que... Parce que... Parce que...

J'étais si inutile...

Cette douleur qu'elle ressentait, cette affliction, tout ceci... Tout ceci me rendait malheureuse. Même moi qui m'étais dite... Que c'était fait, qu'il n'y avait plus aucun retour en arrière possible... Je regrettais. Je repensais à ces moments avec... Avec elles, avec lui ! J'aurais tant aimé qu'ils soient là, qu'ils viennent nous rendre visite, qu'on s'enlace et qu'on forme... Qu'on forme une grande famille ! Leur joie, leur bonne humeur, tout cela me manquait horriblement. Je ressentais ce qu'elle ressentait. Je voyais pourquoi elle poussait ces gémissements silencieux, pourquoi elle se plaignait sans un mot, pourquoi de l'eau sortait de ses yeux d'or... J'aurais tellement aimé vivre tout ceci... Mais le destin en avait décidé autrement... Et nous n'étions plus que les seules survivantes. Mais nous allions leur faire honneur. Être heureuses, pour eux !... Parce qu'ils... Parce qu'ils voulaient notre bien, ils l'auront !... Ils...

Pourquoi ? Pourquoi il ait fallu que... Que tout ceci s'arrête ?
Pourquoi...? Tous nos rires... Tous nos moments de joie...
Nous n'allions donc plus les vivre ?
Ils étaient donc partis... Pour toujours ? Tais à jamais ?...

Ils me manquent, Viola...

Les yeux rivés vers le plafond, je lui caressais les cheveux, elle qui avait sa tête sur ma poitrine, collée à moi sur le côté. Elle plissait des yeux, contenant sa tristesse, contenant sa douleur incessante. Je la pris par le menton, et la regardai droit dans les yeux. Je pleurais.

V-Viola ?! Je...

Et je l'embrassai, tendrement.
Alors que nous allions briser notre baiser, je le prolongeai encore.

J'endurais comme elle.

Je suis avec toi, Ellen... Je te rendrai heureuse... Crois-moi., lui dis-je en souriant de toutes mes dents.

Ses yeux brillaient. Était-ce... De l'espoir dans son regard ?

Viola... Je... Je veux te rendre heureuse, moi aussi..., me dit-elle d'une voix aigue, d'une voix si douce, d'un ton faiblement déterminé...

Alors rendons nous heureuses, mutuellement, mon amour...

...Parce que nous n'étions plus amies.
Parce que nous étions amantes, maintenant.


Dernière édition par Ellen le Mer 7 Nov - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2052
Yens : 1046
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 164
Nombre de topic terminé: 83
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Ellen † Satan impitoyable †

-



MessageSujet: Re: Révélation [Solo - Pardon d'Ellen 3]   Ven 19 Oct - 4:36



Feat. Solo ~
Révélation...



Viola's POV

It's raining.

Une soirée. Une soirée où les enfants dormaient. Et Ellen aussi.

J'avais donc décidé de prendre... De l'air frais. L'orage grondait, mais je ne ressentais aucune crainte. Marchant sur le sol boueux, mes bottes s'y enfonçant parfois dedans, une averse se jetait sur moi, impitoyable. Les yeux fixant le vide, mes cheveux mouillés se faisaient lourds sur ma tête. Mais je continuais d'avancer, lentement, alors que les éclairs frappaient dans les nuages grisâtres. Est-ce que les dieux de ce monde pleuraient avec moi ? Étaient-ils... Aussi en colère d'avoir perdu des personnes aussi importantes ? Mon cœur se retournait méchamment dans ma poitrine. Les poings bien serrés, je voyais les arbres se pencher sous la force du vent. Les bruissements de feuilles se faisaient relaxants, et les gouttes d'eau éclatant sur les rochers, et sur les herbes folles me procuraient une sorte de plaisir noyé dans une profonde tritesse. Il y avait... Quelque part-là, profondément enfouie dans mon âme, de la rancœur non assumée. Je leur en voulais, un peu, de nous avoir quittées. Mais je savais pleinement que cela n'était aucunement de leur faute.

Je m'arrêtai, et levai la tête vers le ciel. J'avais vécu... Tant de choses, maintenant.
Des souvenirs inoubliables. Des moments joyeux ineffables... Y repenser me déchirait le cœur. Tant qu'une main vint, par réflexe, griffer un peu la peau qui le protégeait. Je déglutis bruyamment, rouge là. Sentir l'eau couler ici me faisait à la fois du mal et du bien. Des frissons incessants, et prenant mon être entièrement. Mes yeux mis-clos, j'ignorais cette petite douleur d'avoir la pluie tombant cruellement sur ma vue.

Et dire que je n'étais, à l'origine, qu'une pauvre humaine. Qu'une pauvre villageoise vivant avec son père chasseur, près d'une forêt magnifique. Me voilà maintenant moi-même père, vivant aux côtés d'une sorcière reine des démons, et étant vue comme une héroïne pour une nation entière. Cette même femme pour qui, autrefois, je ressentais de la haine pour m'avoir trahie et fait connaître l'envie de vengeance.
Je respirais, fortement, mais dans un rythme tranquille, et presque fainéant, mes seins montant et descendant au rythme de ma respiration. Ma robe se dirigeait vers l'avant, avec mon tablier flottant un peu dans les airs, tout comme mes tresses blondes.

L'orage ne cessait pas. L'eau ruisselait toujours aussi rapidement sur les écorces épaisses et devenues moins dures au toucher des arbres de ce bois turquoise. Un tonnerre. Un tonnerre qui rendit le monde blanc en l'espace de quelques instants. C'était incroyable de voir que je ne craignais rien. Que je restais de marbre, et hurlais entièrement de nostalgie profonde. Si seulement... Si seulement j'avais eu un pouvoir. Le pouvoir de... Faire changer les choses. Mais là, crier, supplier, proposer un marché... Tout cela ne servait à rien et n'avait aucune importance. Les divinités de cet univers gardaient leur éternel désaccord, comme s'ils pensaient qu'ils avaient bien trop enduré pour continuer leur parcours. Je les détestais pour cela, mais... Je comprenais. Je comprenais.

Garder le silence. Condamnée à ne pouvoir rien faire ni dire... Je le subissais. Je devais mourir intérieurement dans un silence funèbre. Et bien qu'extérieurement, il pouvait y avoir l'impétuosité d'un tremblement de terre, je resterais figé. Parce que je n'étais plus qu'un corps inerte. La douleur m'avait tuée. Et maintenant je me laissais bercer par le bruit de l'averse continue.

Viola ?..., mes yeux s'écarquillèrent grandement, Qu'est-ce que tu fais là ? À cette heure-ci en plus ? Tu vas mourir de froid ! Viens, on rentre...

Elle s'approcha et vint me prendre la main, me suppliant du regard de rentrer. Non... Je voulais rester. Rester encore un peu... Alors je tournais la tête de droite à gauche pour lui faire savoir, elle qui tremblait un peu de froid. Elle ferma les yeux à moitié, puis me prit dans ses bras, en collant bien son corps contre le mien. Je posai mon menton sur sa tête, la tenant par la taille. Nous souffrions en silence.

Tu crois qu'ils sont vraiment fiers de nous ?

Sans la regarder, ni quitter ma position, je lui répondis :

Bien sûr ma princesse...

Elle me caressait le dos, et moi ses longs et fascinants cheveux violets tout trempés...
Parce que notre malheur nous rendait comme insensibles aux autres douleurs...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2052
Yens : 1046
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 164
Nombre de topic terminé: 83
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Ellen † Satan impitoyable †

-



MessageSujet: Re: Révélation [Solo - Pardon d'Ellen 3]   Mer 7 Nov - 22:03



Feat. Solo ~
Révélation...



Ellen and Viola's POV

Musique d'ambiance (maj)

Cher journal,

Nous avons décidé de commencer à écrire ensemble... C'est agréable. Plutôt compliqué, aussi. Mais on va s'y habituer. En tout cas, c'est Ellen qui écrit le mieux, donc c'est elle qui s'occupe de prendre la plume. Tout ce que nous disons néanmoins est et sera discuté entre nous deux ! Aujourd'hui, on est parti aider des paysans qui avaient perdu leurs moutons. En effet, des voleurs ont été bien vite attrapés ! Et devine qui sont responsables ? Eh ouais, c'est nous ! On est bien rapidement venu à leur rescousse ! On est vraiment apprécié des gens, et ça se sent. C'est très apaisant. Parfois, on emmenait montrer Alice. Les gens étaient si contents, si attendris ! C'était très touchant. Viola adore toujours la porter et lui chatouiller le ventre avec sa bouche. Ses rires sont adorables. Samaël est souvent jaloux, mais on ne l'oublie pas ! Bien au contraire, on le dorlote bien mieux qu'avant. ♡♡♡♡♡♡♡♡♡ (note d'Ellen : Viola aime les cœurs, pas moi.) (note de Viola : Shadap.)

À nous deux, on s'occupe bien du palais. On aide les minshujins, on prend soin des enfants... Vivre en famille est quelque chose d'incroyablement bon. Nous sommes amoureuses , et nous le serons pour toujouuuuurs ! (note d'Ellen : Viola me force à mettre un million de u. C'est grossier et long à faire.) (note de Viola : = ( ) À nous deux, nous allons pouvoir faire tout ce que nous ne pouvions pas faire seules et séparées. À nous deux, nous construiront un bel avenir. C'est ce que nous croyons.
On dessine beaucoup ensemble, on chante, et on danse... On s'embrasse aussi, presque tout le temps, même sous les yeux de Samaël qui avait appris à ne plus se cacher les yeux. C'est chou. Après tout, qu'est-ce qu'il pouvait y avoir de mal, de voir ses parents s'aimer plus que jamais ?~

Morgan est devenue sacrément ronchonne en ce moment. Est-ce qu'elle a ses règles ? (note d'Ellen : ...) On en sait rien, et on espère qu'elle ne te lira jamais ! Diantre, si elle savait qu'on parlait d'elle sans qu'elle soit au courant ! Elle nous étranglerait ! Pour ça qu'évidemment, Ellen a balancé un sort ! Eh oui, qu'est-ce qu'on serait sans ses joyeux talents de sorcière ! ♡ (note d'Ellen : C'est Viola qui a mis le cœur, et mes pouvoirs ne sont pas "joyeux".) (note de Viola : Mais siiiiii :3 ) (note d'Ellen : No. Stop it.) (Note de Viola : = ( )

Le temps passe vite. Natsume et Elena nous manque encore, mais nous gardons la tête haute. Et c'est sûrement ce qu'ils auraient voulu voir si ils étaient encore en vie ! Enfin, il est l'heure de manger, et Ellen a fait des tartes ! C'est déjà un exploit qu'elle vienne cuisiner, alors il faut qu'on y aille ! En plus ça sent booooon !~

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Révélation [Solo - Pardon d'Ellen 3]   

Revenir en haut Aller en bas
Révélation [Solo - Pardon d'Ellen 3]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La délation peut elle être une bonne chose...
» présentation Bob Solo [Validée]
» Contre la délation
» 7 - La Grande Révélation
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Forêt luxuriante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.