Partagez | .
Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)
Messages : 112
Yens : 1035
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 11
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Adam D. Cooper ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Mar 9 Oct - 20:38


Plus dure sera la chute


Cette soirée pluvieuse est décidément très agitée pour le jeune Adam, il a beau être le descendant d'un Cooper, cela ne l'empêche pas de vivre de drôles d'aventures. Si on lui avait dit qu'un jour il se retrouverait en France, a tenter de dérober le crâne de Toutankhamon à un riche homme d'affaire en plein Paris, il aurait sans doute rit aux éclats.

Et pourtant, le voici ce soir en train de rejoindre le toit du bâtiment où se trouve cet objet d'une valeur inestimable. Mais ça n'est pas si simple que ça, car plusieurs agents de sécurité sont postés sur le toit, et qu'une soirée se déroule dans la salle où est exposé le crâne. Mais Adam est entraîné, Bentley a bien formé son intellect, et Murray a bien sculpté son corps.

Mais il s'est également entrainé au combat et à diverses techniques que l'on associe généralement aux ninjas. Mais il n'y a pas que ça, il a également tout un éventail de techniques hérité du Volus Ratonus, le fameux guide écrit au fil des siècles par chaque membre de la lignée des Cooper. Cela n'empêche qu'Adam est à part dans cette lignée, car comme l'indique le nom du guide, les Cooper ont toujours été des ratons laveurs. Mais Adam est le tout premier renard de cette lignée, né de l'union de Sly Cooper et Carmelita Fox, une agente d'Interpol qui était chargée de l'arrêter.

Mais revenons au forfait d'Adam, ses compétences de furtivité et de combat lui permettent de rapidement se débarrasser des gardes en les assommant à coup de serpe électrifiée ou coups acrobatiques. Bentley, la fameuse tortue en fauteuil roulant qui assiste le voleur depuis le van de l'équipe, communique alors avec lui via son oreillette.

—Tout va bien Adam ?

Celui-ci s'apprête à répondre par l'affirmative, mais un garde retardataire arrive soudain sur le toit, et est sur le point de donner l'alerte. Heureusement, le renard possède de bons réflexes, et use de la fonction grappin de sa serpe pour se projeter jusqu'au garde, et l'assommer d'un coup de genou dans l'estomac avant qu'il ne soit trop tard.

—Buenas noches señor.
—Quoi ?
—Tinquiète Bentley, ça roule. Juste un petit retardataire.
—Tant mieux alors. Ça donne quoi en bas ?
—Justement je regarde par la verrière. Et beh, ya du beau monde a cette soirée, des milliardaires, des duc et des comtesses…ah tiens, je connais justement celle-ci, toujours la même robe rouge qui lui va si bien.
—Non Adam, pas de tango, on a frôlé la catastrophe la dernière fois.
—Oh ça va, je peux bien m'accorder un peu de distraction de temps en temps non ? … Ah…en parlant de déjà vu…
—Miss Adler ?
—Gagné.
—Oh non, elle doit être ici pour le crâne elle aussi.
—C'est même sûr. Ok, changement de dernière minute, tu coupes le courant et les alarmes, je vais descendre en rappel jusqu'au crâne.
—Quoi ? Mais…et tout le plan qu'on avait préparé ?
—On a plus temps si on veut coiffer Alice au poteau, alors s'il te plaît, coupe le courant et les alarmes.
—Bon d'accord, dépêche-toi, tu n'auras pas beaucoup de temps.

Encore une fois, Adam n'en fait qu'à sa tête. Il faut dire que cette chère Alice Adler l'a déjà coiffé au poteau sur plusieurs vols, et il est hors de question pour lui de se faire avoir cette fois. Il installe donc sa serpe au bord de la verrière qu'il vient d'ouvrir délicatement. Il utilise alors la fonction grappin de sa serpe, mais de façon à descendre lentement vers son objectif une fois le courant coupé par Bentley.

Comme prévu, c'est le noir complet dans la salle, ce qui offre une bonne diversion pour qu'Adam descende vers le crâne sous verre sans qu'aucun invité ne remarque quoi que ce soit. Mais au moment de soulever la protection, le courant reviens subitement et de façon inexplicable. Bentley est pourtant un hacker de niveau, il ne perd pas le contrôle si facilement.

Peu importe, le plus urgent est de remonter au plus vite pour Adam, mais en jetant un coup d'œil rapide à Alice Adler, il comprend assez vite que c'est elle qui a ramené la lumière. Il n'a donc d'autre choix que de la laisser gagner sur ce coup-là. Il lui adresse malgré tout un baiser à distance avant de remonter sur le toit pour fuir la sécurité.

Heureusement sa serpe et sa fonction grappin sont très utiles pour rejoindre rapidement les toits de l'autre côté de la rue, avant de continuer à pieds de toit en toit pour rejoindre le van où Bentley et Murray sont postés, tandis que les sirènes de police commencent déjà à résonner en ville.

—Bentley, je vous rejoins en quatrième vitesse, faut qu'on dégage d'ici !

Les deux compères d'Adam se tiennent donc prêts à démarrer en trombe dès qu'il aura grimpé dans le van, mais Adam prend un peu de retard. En effet, la police est étonnamment rapide comparé à leurs habitudes, au point d'obliger le voleur bredouille à changer de stratégie, et d'emprunter des chemins couverts à cause de l'hélicoptère le poursuivant.

C'est à croire que quelqu'un a prévenu les autorités avant même qu'il ne tente de voler le crâne, mais pas le temps d'y réfléchir pour l'instant, quelqu'un surprend Adam alors qu'il arrive sur une place dégagée. Il s'agit d'un homme, un putois gris vêtu de vert, qui braque rapidement une arme vers le fugitif. Adam étant dans une fâcheuse posture à cause de la configuration du lieu, un véritable guet-apens comme on en fait plus. Ceci dit, il ne lève pas les mains pour autant, tandis que la pluie continue de s'abattre sur la ville.

—Décidément, les Cooper sont tous aussi prévisibles, ça doit être héréditaire j'imagine.
—Vous avez l'air de bien me connaître pour tendre un piège pareil. Parce que c'est vous qui avez donnez les indications à la police pour me coincer ici non ?
—Au moins tu es plus futé que ton père.
—Qu'est-ce que vous en savez ?
—Et bien, je ne vais pas te mentir. C'est moi qui l'ai obligé a se jeter dans mon vortex temporel, après qu'il ait bêtement voulu me sauver d'une chute fatale. Il faut dire que vos paraglisseurs sont si pratiques, je n'ai pas pu résister.
—Attendez une seconde, c'est vous Paradox ?
—Le seul et unique, celui qui tua non pas un, mais deux Cooper. Hm hm, sauf que toi, le rejeton de la famille, tu n'auras pas droit a une mort aussi douce que ton père.

Paradox s'apprête alors à presser la détente, mais Adam ne compte pas se laisser faire. Soudain, une vive lumière blanche envahi la place sans que le renard ne sache quelle peut en être la source. Mais le plus étonnant, c'est que l'instant d'après, il se retrouve au-dessus du vide dans un lieu qui lui est totalement inconnu.

Enfin, au-dessus du vide, pas totalement car il s'écrase sur le toit d'un bâtiment à l'architecture bien éloignée de celle de Paris, et glisse dangereusement vers le bord. Heureusement pour lui, Adam parvient à s'accrocher d'une seule main au bord du toit, et constate qu'il vient d'échapper à une chute d'au moins deux étages.

Du moins c'est ce qu'il croit l'espace de quelques secondes, car en voulant se hisser sur le toit, le bord de ce dernier cède sous le poids du renard, le faisant chuter en contrebas. C'est finalement une étale de marché qui amorti sa chute, mais l'arrière de son crâne heurte tout de même le sol, le plongeant immédiatement dans l'inconscience, alors qu'un peu de sang commence à s'écouler de l'arrière de sa tête. Quant à sa serpe, celle-ci se plante dans le sol a à peine un mètre d'une femme portant deux épées dans son dos, offrant une seconde petite frayeur aux témoins.

Mais de son point de vue, Adam se réveille sous la pluie, la même qui s'abattait sur lui il y a quelques minutes. En se relevant, il s'aperçoit qu'il se trouve à nouveau sur cette place où Paradox lui avait tendu un piège, mais aucun signe de lui.

—Qu'est-ce qui se passe ? J'ai rêvé ou quoi ?
—Oh, bon sang Adam…

Le renard reconnaît cette voix, c'est celle de son ami Bentley. Il se retourne alors dans sa direction, et commence à courir vers lui, mais il s'aperçoit rapidement que Murray et Bentley sont en train de pleurer.

—Hey les gars, pourquoi vous pleurez ? Je suis…là…

Le voleur constate rapidement que ses amis ne l'entendent pas, mais qu'en plus de ça, Murray semble tenir quelqu'un dans ses bras, quelqu'un qui s'avère être Adam. Oui, aussi étonnant que cela puisse paraître, Adam se voit dans les bras de son ami l'hippopotame, mais il n'est vraiment pas dans un bel état. Six impacts de balles sont éparpillés sur son corps ensanglanté, dont l'hémoglobine se mêle aux gouttes de pluie en se rependant sur le sol.

Adam n'en revient pas d'avoir une telle vision, ses amis, sa famille en pleure sur son corps alors qu'il semble encore conscient, du moins jusqu'à ce que son bras, ou plutôt celui de son double ensanglanté, ne s'écrase au sol, signe qu'il viens de se voir mourir.

—Quelle horreur…il ne méritait pas de finir comme ça. Sanglote alors Bentley.
—Non, non Bentley écoute-moi ! Je suis là ! Je vais bien !

Malheureusement, aucun de ses appels n'est entendu par ses amis, et pour cause, la main d'Adam les traverse tel un fantôme.

—Quoi ? Dites-moi que c'est une putain d'blague.
—Qu'est-ce qu'on va dire à Carmelita ?
—…La vérité Murray, on ne peut pas faire autrement malheureusement. J'ai bien peur, que ça lui brisera le cœur, même s'ils ne se sont pas quittés en très bon termes.
—Non ! Ecoutez-moi ! Je suis là ! J'peux pas finir comme ça !

Sans réponse encore une fois, Adam ne peut alors retenir son désespoir et ses larmes, il ne sait plus quoi faire. L'idée même d'accepter qu'il soit mort le terrorise, mais une autre vision le perturbe tout autant. Il aperçoit en effet son père, Sly, qu'il n'avait jusqu'ici vu qu'en photo. Celui-ci est à une quinzaine de mètres en face de lui, et lui tend la main, comme pour l'inviter à le rejoindre.

Mais avant d'avoir pu décider quoi que ce soit, Adam se sent brusquement chuter en arrière, comme s'il se trouvait à l'horizontale depuis le début. Il chute ainsi dans le néant, le noir complet en hurlant de terreur, avant de soudainement se réveiller en se redressant brusquement. Mais un tel mouvement fait bien sentir à Adam qu'il a reçu un sacré coup sur la tête, il n'est cependant pas au bout de ses surprises.
©️MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 874
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 8
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Svenja de Maribor ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Mer 10 Oct - 21:18

Plus dure sera la chute
FEAT : Adam
Cela faisait à présent quatre jours que les chemins de la sorceleuse et de Rafael s’étaient séparés, peu de temps après leur arrivée à Tokonatsu en pleine nuit. Les quelques yens ramassés sur le cadavre du brigands occis permirent à la louve de prendre une chambre dans une auberge peu avenante, mais au moins elle avait un toit au dessus de la tête.
Presque plus un sous en poche, Svenja se décida à gagner un peu d’argent afin de pouvoir subvenir à ses besoins, et quel autre meilleur moyen que le jeu ? Observant certains citoyens de Kosaten en train de jouer aux cartes, elle passa toute une matinée à regarder en silence, assimilant les règles du jeu, la valeur de chaque carte, et surtout, comment tricher efficacement.

Et le même jour, elle passa toute l’après-midi à jouer, gonflant lentement mais sûrement la quantité de monnaie sonnante et trébuchante que contenait sa sacoche ; ses adversaires n’y voyaient que du feu, aucun ne parvint à déceler les fausses coupes qu’elle faisait en battant les cartes, ni même de remarquer ses manigances lorsqu’elle distribuait, se servant les meilleures atouts.
Mais elle n’était pas inconsciente pour autant, elle perdait de temps à autre, ou du moins elle faisait exprès de perdre, afin de ne pas attirer sur elle des regards suspicieux et de pouvoir continuer à amasser les yens jusqu’à se retrouver en possession d’une somme assez rondelette ; somme qui lui permit de louer pour plusieurs jours une chambre confortable dans l’une des meilleures auberges de la ville, juste devant le marché de cette dernière.

Cette halte si longue en ville était compréhensible, hormis la nuit assez tumultueuse partagée avec Eleanor, Svenja n’avait pu dormir à présent qu’à la belle étoile et, dans de telles conditions, un bon lit était le bienvenu !
Mais le confort n’était pas la seule raison qui l’avait amenée à prolonger son séjour à Tokonatsu ; sa dernière visite dans une ville remontait à loin, quelques semaines même avant son arrivée à Kosaten, et cela se voyait quelque peu. Son armure était abîmée par endroits, avec des taches incrustées dans le cuir, du sang certainement ; sans parler de ses épées qui auraient bien eu besoin de passer entre les mains d’un forgeron compétent afin de regagner un second souffle.

Pour quelques yens, elle acheta le deuxième jour une tenue civile consistant en une chemise en lin noire et un pantalon de la même couleur ; ainsi vêtue, elle pu trouver un forgeron à qui confier armes et armures, négociant au préalable un prix correct pour la réparation de ses affaires. C’est après une bonne dizaine de minutes de parlementations qu’elle parvint à faire accepter à l’artisan de lui accorder une généreuse ristourne, la somme demandée presque réduite de moitié. L’ouvrage allait prendre un peu de temps, deux jours, ensuite elle pourrait récupérer  ses biens.

Afin de s’occuper d’ici là, Svenja prit le temps de parcourir la ville de long en large durant toute la journée suivante, en profitant pour goûter à quelques spécialités locales, autant en terme de nourriture que d’alcool, tout en jouant de temps à autre lorsque ses finances commençaient à se faire plus maigrelettes.

Arriva finalement le moment d’aller reprendre ses effets chez le forgeron qui, pour le coup, eu droit à un payement un peu plus conséquent que ce qui avait été négocié plus tôt ; l’homme avait fait un excellent travail en réparant l’armure de la sorceleuse qui paraissait comme neuve, sans parler de ses épées dont les lames avaient recouvrés une nouvelle vie. Sincèrement, elle s’en voulait presque d’avoir marchandé avec autant d’acharnement.
Se précipitant à l’auberge, elle enfila bien vite son armure une fois dans sa chambre, ne supportant pas d’autre vêtements que cette carapace de cuir sombre renforcée par de la cotte de mailles à certaines endroits ; replaçant ses épées dans son dos, elle avisa le contenu de sa bourse étalé sur la petite table de la chambre. Encore de quoi passer deux nuits à l’auberge, repas compris ; elle doutait fortement de pouvoir ramasser assez d’argent pour s’offrir un cheval sans trop s’attarder en ville ; elle prit donc la décision de partir dès le lendemain matin.

Mais avant cela, il lui fallait tout de même faire quelques provisions, qui sait combien de temps elle devrait marcher avant de pouvoir trouver de quoi manger et boire en allant vers Chikai, la capitale ?
Quittant l’auberge, elle prit la direction du marché tout proche afin d’y faire le tour des étals, ces derniers proposant divers articles, tous certainement plus intéressants les uns que les autres.
Cependant, quelque chose vint perturber les petites emplettes de la sorceleuse.

Un bruit sourd venait de se faire entendre, provenant du toit d’une des bâtisses bordant le marché, comme si quelque chose s’était écrasé dessus ; déjà les badauds s’approchaient pour voir de quoi il s’agissait, tout comme la sorceleuse qui déjà portait sa main droite à la poignée de l’épée en argent.
Levant les yeux vers le toit, Svenja pu clairement voir une créature en train d’essayer de se hisser sur la corniche de la maison ; l’être avait forme humaine, mais une apparence assez particulière.

- Qu’est-ce que c’est que ça ?

Une chute plus tard, voilà que l’étrange inconnu se retrouvait au sol après avoir été quelque peu amorti par un étal, un nuage de poussière important se soulevant au moment de l’impact. Un objet étrange, une sorte de serpe, se planta juste devant la sorceleuse qui, en un coup d’oeil, pu déduire que cela appartenait à la créature qui venait de s’écraser au sol, l’objet n’étant clairement pas de ce monde de par son aspect, se pourrait-il que ? Il était encore trop tôt pour l’affirmer, il restait encore trop d’inconnues dans cette situation.

- Ecartez-vous, je m’en occupe…

Son épée en argent à la main, Svenja se frayait un chemin dans la foule, qui commençait à s’écarter sous ses injonctions, et s’approcha de ce qui semblait être un énorme renard, ou plutôt un renard au corps semblable à celui d’un humain, il portait même des vêtement. D’abord un dragon violet et ensuite ça, décidément l’on pouvait trouver de drôles de créatures à Kosaten, se doutant qu’elle devait être encore loin d’avoir tout vu.
Rengainant sa lame tout en restant prudente, elle s’accroupit et approcha une main du visage du renard, lui tapotant la joue pour qu’il ouvre les yeux, sans succès apparent.

- Tss, c’est bien ma veine, il est dans les choux.

Une chute pareille, ça laissait des séquelles, et les quelques gouttes de sang sur le sol en témoignaient. Sans réfléchir plus longtemps, la sorceleuse se saisit du renard inconscient et le jeta sur son épaule gauche comme on le ferait pour un sac trop lourd et encombrant, se dirigeant ensuite rapidement vers l’auberge d’où elle venait de sortir sans oublier d’emporter la serpe qui appartenait plus que certainement au renard.
Montant à l’étage tout en hélant le patron pour qu’il lui apporte de l’eau chaude et des bandages, Svenja installa le pauvre inconnu sur son lit avec moult précautions, avant qu’enfin n’arrivent l’eau et les bandes.


Habituée à se soigner elle-même depuis des lustres, il ne lui fallut que peu de temps pour s’occuper de la blessure du nouvel élu, car oui, il était évident qu’il en était un lui aussi, à moins que les hommes-renards ne soient monnaie courante dans le coin, ce dont la sorceleuse doutait fortement au vu des regards plus qu’étonnés de la foule qui s’était amassée autour du pauvre bougre après sa chute.
Nettoyée, désinfectée, couverte d’un baume fait maison par Svenja et couverte de bandages, la blessure du renard ne serait bientôt plus qu’un mauvais souvenirs, le mal de crâne du à la chute, par contre, il aurait à le supporter pendant un petit temps.
C’est uniquement après avoir rapidement vérifié qu’il n’y avait d’autre blessure que la sorceleuse poussa un soupir de soulagement, appelant l’aubergiste pour qu’il lui apporte de quoi manger, et surtout de la bière, commande qui fut apportée dans les plus brefs délais, la louve observant alors l’homme-renard avec curiosité

- Je me demande bien ce que tu es…

Elle le fixa du regard pendant un moment avant de s’installer à table pour se servir une pinte de bière tout en déposant la serpe devant elle, observant ce curieux objet avec grand intérêt. Elle le manipula pendant un petit instant avant d’actionner par mégarde une sorte de mécanisme en appuyant sur un bouton, les crochets dorés se mettant alors à produire quelque chose de semblable à la foudre. Reposant bien vite l’arme sur la table, car oui, il était évident que c’était une arme, Svenja se demandait bien à qui elle avait affaire ; mais pas d’inquiétude pour le moment, le renard était toujours dans les pommes.
Extirpant alors de sa sacoche un jeu de cartes originaire de son monde, elle s’adonna à un passe-temps ne requérant pas d’adversaire, superposant les cartes selon un ordre précis et leurs valeurs.
Après un petit instant, dans le silence de la chambre à peine perturbé par le brouhaha du marché qui semblait lointain, elle se mit à fredonner doucement une ancienne comptine, presque une berceuse, que peu de gens de son monde connaissaient encore.

- Dans les bois les loups sont endormis ; la brise berce les chauves-souris…  Mais une âme seule reste en alerte ; craignant les horreurs, les goules et les spectres… Tendant l’oreille, la sorceleuse entendit clairement son invité surprise commencer à remuer dans le lit, comme s’il était en plein cauchemar ; elle ne s’arrêta pourtant pas de chantonner, attendant le réveil certainement prochain de l’inconnu au pelage roux. Ta poupée Polly reste éveillée ; elle tremble, tu ne dois pas la laisser…

Un cri retentit alors dans la chambre, tandis que le renard venait de se redresser d’un coup dans le lit, la respiration rapide. De là où il était, il pouvait la voir de trois-quart de dos, qui continuait d’abattre doucement ses cartes les unes sur les autres, continuant sa comptine.

- Car le sorceleur, froid sans coeur ; payé en pièces d’or… Il vient puis repart, ne laissant rien ; que le malheur et le chagrin… Un profond chagrin…

Un fois ces derniers mots échappés d’entre ses lèvres, elle laissa tomber les cartes qu’il lui restait en main sur la table avant de s’étirer en tendant les bras au-dessus de sa tête. Se levant ensuite, elle se tourna pour faire face au renard éveillé, s’approchant de lui dans le cliquetis métallique que faisaient les boucles des sangles de son armure et ses épées bien arnachées dans son dos tout en tirant la chaise derrière elle.

- On peut dire que t’es du genre casse-cou toi…

Esquissant un sourire, la sorceleuse prit à nouveau place sur la chaise installée plus près du lit à présent, promenant ses yeux félins sur son interlocuteur, une lueur d’intérêt dans le regard.

- T’a de la chance, tu t’en sors avec une légère blessure à la tête… Ne touche pas aux bandages, il faut le temps que ça guérisse.


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 112
Yens : 1035
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 11
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Adam D. Cooper ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Mer 10 Oct - 22:25


Plus dure sera la chute


Tiré de sa vision cauchemardesque par une étrange chute, Adam se retrouve à présent assis dans une chambre semblant venir d'un autre temps, en compagnie d'une femme chantonnant une chanson lui étant inconnue. En effet, malgré toutes les musiques qu'il a pu écouter jusqu'ici, il n'a pas le souvenir d'une chanson parlant d'un sorceleur ne laissant que malheur et chagrin derrière-lui.

Sauf peut-être dans une série de jeux vidéo dont il a entendu parler, les fameux The Witcher. Mais il paraît impossible qu'il ait atterrit…ou plutôt qu'il se soit écrasé dans un univers de fiction. Sa vue troublée par le choc reçu, il lui est impossible pour l'instant de dire à quoi ressemble exactement la femme se trouvant à quelques mètres de lui. Son ouïe ne semble cependant pas détériorée, l'occasion pour lui d'entendre la voix reposante de cette femme, avant qu'elle ne semble traîner quelque chose sur le sol en s'approchant de lui, sans doute une chaise.

Les premiers mots que lui adresse la femme assise près de lui mettent en avant le côté casse-cou du renard, ce qui lui arrache un petit rictus, même si la situation ne s'y prête guère, car à cet instant, Adam pense qu'il est mort, et qu'il se trouve donc dans l'au-delà, ou bien qu'il a été réincarné ou quelque chose dans le genre.

—Oui, on peut dire ça.

Ayant toujours la vue troublée, Adam tente de voir si sa chute était bel et bien réelle, en cherchant à toucher l'arrière de sa tête. Mais la femme l'en dissuade, après lui avoir dit que sa survie montrait sa chance, car il ne s'en tire qu'avec une légère blessure à la tête, confirmant ainsi que la chute s'est réellement produite.

—Donc ça explique pourquoi je vois flou. Est-ce que…est-ce qu'on est dans l'au-delà ou un truc dans le genre ? Ya même pas une minute je me voyais à Paris, en train mourir dans les bras de mes amis, j'vous raconte pas l'horreur.

Heureusement, la vue du voleur semble s'améliorer peu à peu, même si ce n'est pas encore ça. Il s'assoit alors sur le bord du lit, pieds au sol, faisant retomber son collier devant lui, et constate qu'il porte encore son oreillette de communication, qui lui sert également de lecteur mp3. Il tente alors de contacter ses amis en pressant un des deux boutons de l'appareil.

—Tiens, j'ai encore mon oreillette…bizarre. Bentley tu m'reçoit ? Murray ? Merde, j'ai aucun signal…et puis cette vue…

Agacé de ne plus voir clair, Adam se donne un coup sur le front, un geste qu'il regrette rapidement à cause de la douleur, mais cela fonctionne étonnamment bien, il voit tout de suite un peu plus clair, l'occasion de découvrir le faciès pour le moins étrange de son interlocutrice. Mais pas étrange dans le sens de la beauté, mais dans le sens de l'apparence, car les individus de son monde ont normalement des traits animaliers.

—…Aw, génial, j'me tape une rencontre du troisième type. Enfin, ça n'empêche que vous êtes plutôt séduisante. Et peut-être même un peu dangereuse vu vos épées…j'aime les femmes dangereuses, on peut dire que c'est de famille. C'est quoi votre petit nom ? Moi c'est Adam Dago Cooper, enchanté señorita.

Toujours fidèle à lui-même, Adam ne peut s'empêcher de faire les yeux doux à une femme, même si celle-ci ne ressemble pas vraiment à celles qu'il a l'habitude de voir. Tout en se présentant, il saisit la main de son interlocutrice pour lui faire un baisemain, même si cela est quelque peu cliché. Mais après tout, puisqu'il a pu séduire une comtesse avec ce genre de geste, pourquoi s'en priver ?

©️MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 874
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 8
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Svenja de Maribor ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Jeu 11 Oct - 22:37

Plus dure sera la chute
FEAT : Adam
Tout comme elle à son arrivée, le jeune renard était complètement déboussolé, ne sachant pas où il se trouvait à l’heure actuelle. Il se voyait encore dans son monde il y a un instant, quelle allait être sa réaction lorsque la sorceleuse allait lui apprendre la vérité ? Elle sourit néanmoins à sa remarque sur l’au-delà, le rassurant alors aussitôt sur ce sujet.

- L’au-delà ? Non tu n’es pas mort, rassures-toi ; mais ça n’en reste pas moins une histoire quelque peu compliquée. Ta chute était plutôt impressionnante, normal que ta vue soit encore un peu brouillée.

Observant son interlocuteur s’asseoir sur le bord du lit, Svenja haussa un sourcil en le voyant manipuler un petit appareil se trouvant dans son oreille, parlant ensuite comme s’il s’adressait à quelqu’un ne se trouvant pas dans la chambre ; voilà qui était pour le moins curieux et intriguant.
Pourquoi est-ce qu’il venait de se frapper à la tête ? Ca n’allait certainement pas l’aider à aller mieux, quoique apparemment cela avait réglé son problème de vue, étant donné qu’il la scruta pendant un petit moment.
La sorceleuse soutint le regard du renard de ses yeux félins tout en esquissant un léger sourire, amusée ensuite devoir ce dernier se montrer soudainement sous des airs plus charmeurs, lui offrant quelques compliments tout en se présentant sous le nom d’Adam Dago Cooper .

Elle ne put retenir un léger rire lorsqu’elle le vit lui faire un baisemain, sa main toujours engoncée dans l’épais gant de cuir rehaussé de petite pointes métalliques au niveau de la jointure des doigts. Jamais elle n’avait compris l’intérêt de la noblesse pour cette forme de salutation et n’arrivait toujours pas à le comprendre ; plutôt du genre femme du peuple, elle n’était que peu réceptive à ce genre d’égards.
Reprenant alors bien vite son sérieux, elle reprit doucement sa main et se présenta à son tour, se levant un instant pour aller chercher la cruche de bière et deux pintes qu’elle remplit après s’être réinstallée sur sa chaise, tendant l’un des deux récipients à Adam.

- Ravie de faire ta connaissance Adam, moi c’est Svenja, Svenja de Maribor.

Lui imposant alors la chope dans la main, elle trinqua avec lui avant de boire de grandes gorgées de bière ; tout comme Spyro l’avait fait lors de leur rencontre, elle allait maintenant devoir expliquer au nouveau venu ce qu’il lui était arrivé, du moins le peu qu’elle savait ; elle était persuadée que ça allait lui faire un choc.

- J’espère que t’es bien assis, car je vais t’expliquer où tu es et pourquoi. Bon, tu va certainement trouver ça impossible mais tu es à présent dans un autre monde qui s’appelle Kosaten ; je ne suis moi-même pas originaire d’ici, et il semble que beaucoup d’autres personnes soient dans la même situation que nous, certaines depuis des mois, voire même des années.

Svenja fit alors une pause dans ses explications, laissant le temps à Adam d’assimiler ces quelques informations et surtout d’encaisser la surprise ; au final, cela aurait été certainement plus simple de lui expliquer la situation si il était bel et bien mort. Après quelques secondes de silence, la sorceleuse se mit à parler de nouveau.

- Les gens d’ici nous appellent les élus et semblent nous témoigner, pour la plupart, une sorte de respect ou d’admiration… Chaque élu est rattaché à une des nations de ce monde, il y en a quatre ; Seika, Minshu, Fuyu et Tenshi. Et tu es actuellement en plein territoire de Seika, dans la ville de Tokonatsu.


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 112
Yens : 1035
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 11
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Adam D. Cooper ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Jeu 11 Oct - 23:25


Plus dure sera la chute


Alors que sa vue n'est pas encore rétablie, le renard apprend qu'a priori, il n'est pas mort, même si sa chute aurait bien pu contredire ce pronostic. Adam tente alors de contacter ses amis via son oreillette, mais sans succès. Ce qui contribue à l'agacer, en plus de sa vue défaillante, au point de se frapper lui-même.

Ce geste est bien entendu douloureux, mais il a au moins le mérite d'éclaircir sa vue. Il se présente alors en adressant un baisemain à celle ayant pansé sa blessure, ce qui semble l'amuser. Cette femme se présente donc à son tour, sous le nom de Svenja de Maribor, tout en trinquant avec une pinte de bière.

—Et bien, santé Svenja.

Dit-il avant d'avaler une grande gorgée de bière, avant de se rendre compte qu'elle est bien plus forte que celles de son monde.

—Pfouah…la vache. Arg, c'est autre chose que de la bière parisienne ça. Pfou. Ah ça a du retour. Mais du coup, t'es sûre que je ne suis pas mort ? Parce que quand même, j'me suis vu criblé de balle, en train de me vider de mon sang, et en plus je traversais tout comme un fantôme. Ou alors c'était peut-être juste un cauchemar.

Svenja va de toute façon répondre à ses interrogations, et à en croire sa première phrase, cela va être difficile à croire et à encaisser. Elle lui explique qu'il se trouve dans un autre monde, comme d'autres individus, et comme Svenja elle-même.

—Ah…donc, j'aurais voyagé entre deux mondes, juste avant de mourir ? Oui ça, ça semble presque logique. Enfin j'veux dire, un instant je suis face au type qui a envoyé mon père dans un vortex temporel, et qui pointait une arme sur moi, puis l'instant d'après ya eu un grand flash, et j'me retrouve à tomber d'un toit…Ouais, c'est pas plus bizarre que le voyage dans le temps, mais du coup, je suis peut-être bel et bien mort à Paris…purée, rien que d'y réfléchir ça me donne mal au crâne.
Mais…quand je pense à mes amis, et aussi ma mère qui vont me croire mort…Bon ok on s'est pas quitté en très bon termes elle et moi, mais quand même. D'abord son mari qui est envoyé dans le temps, et maintenant son fils qui est envoyé dans un monde parallèle, pas sûr qu'elle s'en remette un jour.


Songer à la perte qu'il peut-être, et au chagrin qu'il peut laisser derrière lui, le vaillant Adam Cooper se retient comme il peut de verser une larme. Préférant noyer ces idées avec une rasade de bière supplémentaire, il encaisse comme il le peut, et écoute Svenja lui parler à nouveau.
Celle-ci explique alors le principe des élus, respectés ou bien admirés par la population des quatre nations. Adam apprend également qu'il se trouve à Tokonatsu, une ville de Seika.

—Pas sûr qu'ils admirent un voleur mais bon…*finit sa pinte*…Tiens j'y pense, tu n'aurais pas vu une serpe ? Un genre de bâton avec deux crochets aux bouts. C'est tout ce qu'il me reste du coup, avec mon sac et mon oreillette. Et puis ça aussi.

Dit-il en prenant le rubis qu'il porte autour de son cou dans le creux de sa main, pour l'admirer en repensant au jour où il l'a…obtenu. Un petit cadeau de fair-play de la part d'Alice Adler, le premier jour où elle l'a coiffé au poteau, en dérobant les joyaux de la couronne d'Angleterre. Une personne de plus a qui il manquera, enfin, peut-être pas tant que ça, même si le petit jeu du chat et de la souris auquel ils jouaient tous les deux était amusant.

©️MangaMultiverse


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 874
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 8
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Svenja de Maribor ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Ven 2 Nov - 15:23

Plus dure sera la chute
FEAT : Adam
Contrairement à Adam qui semblait avoir du mal avec les boissons plutôt fortes de Kosaten, Svenja sourcilla à peine en terminant sa gorgée, l’alcool était bien plus léger ici que dans son monde d’origine. La réaction du renard l’amusa, surtout quand il compara la bière de Seika avec celle de son propre monde. Après les premières explications de la sorceleuse, Adam semblait abattu, plus par le fait de ne plus pouvoir revoir ses amis que de se retrouver dans un monde totalement inconnu ; le regard attendri, la louve posa une main sur l’épaule de son interlocuteur en signe de compassion.
Bien que de caractère solitaire, elle avait tissé des liens avec certaines personnes lors de ses nombreux voyages en quête de monstres à terrasser, sans parler des autres sorceleurs de l’école du loup qu’elle appréciait revoir tout les hivers ; elle pouvait donc comprendre ce que ressentait Adam en ce moment, cette sensation d’abandon.

- Je ne sais pas si retourner dans nos mondes respectifs est possible, je n’ai à présent encore rencontré personne avec une réponse claire à ce sujet mais, c’est peut-être possible ?

Elle s’était effectivement renseignée sur cette possibilité, car il fallait bien avouer que nombre de choses lui manquaient ici à Kosaten ; mais d’un autre côté, ici elle avait Eleanor, et rien que l’idée de ne plus pouvoir la revoir la rendait mal à l’aise. Svenja quitta ses pensées un instant lorsque Adam lui demanda si elle avait vu sa serpe ; esquissant un sourire, elle désigna d’un geste de la main la table se trouvant dans la pièce.

- Oui je l’ai ramassée en même temps que toi, elle est posée là ; c’est un objet bien curieux que tu possèdes, je l’ai vue émettre de la foudre, c’est un bâton de mage ?

Elle revint ensuite un petit instant sur la remarque du renard sur le peuple de Kosaten et les voleurs.

- Je ne pense pas que les gens du coin portent les voleurs dans leur coeur, j’ai pu voir quelques avis de recherche ici et là sur les murs de certains bâtiments … Elle plongea alors son regard ambré dans les yeux d’Adam, ses pupilles s’affinant à la manière de celles d’un chat, un fin sourire aux lèvres. Pour ma part, je n’ai rien contre les voleurs, tant qu’ils laissent leurs doigts loin de mes affaires.

Elle observe un instant le rubis que lui montre Adam, la pierre précieuse semblait avoir une signification toute particulière pour lui, sans doute lui rappelait-elle quelqu’un de cher à son coeur ? Elle remplit à nouveau les pintes avec le reste de la carafe de bière et prit une nouvelle gorgée, désignant le rubis d’un léger mouvement de la tête.

- C’est un cadeau que l’on t’a fait ?

Machinalement, Svenja glissa une main dans la petite sacoche accrochée à sa ceinture, effleurant du tout des doigts une pièce d’or, unique en son genre, et qui avait plus de valeur à ses yeux que n’importe quoi d’autre.


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 112
Yens : 1035
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 11
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Adam D. Cooper ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Ven 2 Nov - 16:14

Adam D.
Cooper

Jackal

「 plus dure sera la chute 」

Jackal - Adam - Owl - Ai - Hidéo - PNJ

Heureusement Svenja me dit avoir pensé à ramasser ma serpe en même temps que moi. Apparemment elle l'a posée sur la table, et se demande aussi si c'est un bâton magique à cause de la foudre qu'elle a vu, ce qui veut donc dire qu'elle y a touché et activé la fonction tazer sans faire exprès. Et puis, ça me fait un peu sourire aussi de voir à quel point une technologie presque banale dans un monde peut paraître être de la magie dans un autre. Encore heureux qu'elle se soit pas assommée avec, mais bon, c'est l'occasion de vérifier si mes gants magnétiques fonctionnent encore.

—Non c'est pas de la magie, juste un circuit relié a une batterie pour assommer les gens, assez puissante pour sonner mais pas pour tuer.

Mais comme j'ai mentionné le fait que je suis un voleur, Svenja confirme que les gens du coin n'aiment pas trop les voleurs, alors qu'elle, de son côté, n'a rien contre les voleurs tant qu'ils ne touchent pas à ses affaires. Tant mieux alors, je vais pouvoir parler en toute transparence avec elle, j'ai un peu trop mal a la tête pour réfléchir a ce que je dois dire et ne pas dire de toute façon.

—T'en fais pas pour ça, je compte bien m'accorder un peu de repos avant de reprendre mes activités. Enfin, je vais devoir alléger mon code de conduite vu que normalement je ne vole que les voleurs, et qu'à mon avis ça cour pas les rues ici. Et pour ce qui est du rubis, il provient des joyaux de la couronne d'Angleterre. Je devais les voler mais je me suis fait coiffer au poteau par ma rivale. Elle m'a quand même laissé un des joyaux comme prix de consolation, on s'amusais à flirter quand on se rencontrait sur un cambriolage…chacun son hobby j'ai envie de dire. Dis-je avant d'attirer ma serpe jusqu'à moi grâce à mon gant, en faisant attention à ne pas faucher la tête de Svenja au passage.

A tous les coups elle va penser que je suis un mage après ça, mais il n'en est rien, ce n'est rien de plus qu'une histoire d'aimants assez puissants, activables à volonté, et conçu pour n'attirer que la serpe et rien d'autre. Ah je dois bien avouer que Bentley a fait très fort avec cette serpe, un petit bijou de technologie au service du clan Cooper. Je devrais peut-être montrer à Svenja de quoi ma serpe est capable quand j'en aurait l'occasion, je suis sûr que ça lui plairait. Mais bon, je dois d'abord la prendre de court et lui dire que je ne suis pas un mage non plus.

—Et même si ça n'en a pas l'air, je ne suis pas un mage non plus. Mes gants et ma serpe sont conçus pour fonctionner en binôme. Sans ces gants je ne peux pas ramener ma serpe à moi, et même toi tu pourrais le faire en enfilant un de ces gants. Tiens vas-y, essaye pour voir.

Je lui tends alors un de mes gants pour qu'elle fasse l'expérience, et ressente ce petit frisson de joie que j'ai ressenti la première fois que j'ai pu tester la serpe. Je lui montrerais sans doute les autres fonctions après, en attendant je pose la serpe à l'autre bout du lit contre le mur.

—Il suffit juste d'appuyer sur l'aimant de la paume avec tes doigts et de tendre la main vers la serpe.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 874
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 8
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Svenja de Maribor ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Lun 5 Nov - 20:33

Plus dure sera la chute
FEAT : Adam
Bien que tout laissait à croire que la serpe d’Adam soit un objet magique, ce dernier affirma que non, qu’il n’y avait rien de magique là-dedans, que c’était juste l’oeuvre d’un circuit relié à une batterie… Chose que Svenja avait bien du mal à imaginer et à visualiser, affichant un petite moue perplexe avant qu’Adam ne lui fasse part de ses projets, lui expliquant également qu’il avait pour habitude de voler les voleurs dans son monde, mais qu’il devrait peut-être revoir sa ligne de conduite pour s’adapter à Kosaten.

- Je suis persuadée qu’il doit y avoir autant de voleurs ici que dans n’importe quel autre monde ; la preuve, pas plus tard qu’il y a quelques jours, je me suis battue contre un tire-laine sur la grand-route commerciale.

Un combat qui n’avait d’ailleurs pas laissé un souvenirs impérissable à la sorceleuse qui avait connu bien mieux et à de nombreuses reprises.
Elle avait donc vu juste concernant le rubis du renard, c’était bel et bien un cadeau d’une personne qui comptait pour lui, même si leur relations, selon ses propres paroles, était une sorte de jeu de chat et de la souris, ou plutôt du renard et de la souris, si du moins la rivale et petite amie non-officielle d’Adam était une souris.
Observant le renard tendre le bras en direction de la table, Svenja cilla à peine lorsque la serpe fila dans les airs pour venir se glisser dans les doigts d’Adam en passant à côté d’elle à une distance raisonnablement éloignée pour ne pas la blesser. Elle avait entendu le léger frottement de la serpe sur la table lorsque celle-ci se déplaçait, attirée par le renard ; de plus son médaillon n’avait pas vibré alors qu’il devait le faire en cas de danger imminent pour la sorceleuse ou si de la magie était utilisée… En y repensant, il n’avait pas non plus vibré durant le combat d’il y a quelques jours, peut-être était-il cassé ?

Une fois encore, Adam lui répéta qu’il n’était pas mage, mais que ce petit tour était uniquement possible si l’on possédait des gants qui allaient avec la serpe, et que n’importe qui était en mesure d’utiliser l’arme. Chose que notre amie allait pouvoir vérifier d’elle-même, prenant le gant que le renard lui tendait gentiment.

- Intéressant…

Ôtant alors un de ses propres gants, elle enfila celui qui lui avait été remis un instant plus tôt, tout en prenant mentalement note des consignes d’Adam, qui déjà plaçait la serpe à distance en la posant contre le mur.

- Donc, j’appuie ici et ensuite…

Exécutant les consignes  telle une bonne élève, Svenja ne pu retenir un léger rire lorsque la serpe vint effectivement se jeter dans sa main d’elle-même ; cet objets était des plus fascinant et devait certainement, avec de la pratique, s’avérer plus qu’efficace lors d’un combat. L’observant pendant encore un petit instant, elle tendit son bien à Adam afin qu’il puisse le récupérer, le gant suivant ensuite.

- C’est très impressionnant, et tout ça sans magie ? Je serai curieuse d’en apprendre le fonctionnement, mais j’imagine que ça doit être assez compliqué. Pour ma part, comme tu peux le voir, j’utilise des épées pour me battre.

D’un mouvement de la tête, elle désigna les deux lames qui étaient attachées dans son dos et dont les gardes et les manches dépassait de son épaule droite ; le pommeau d’une des deux épées était orné d’une tête de loup à la gueule ouverte, identique au médaillon qu’elle portait autour du cou.

- Je peux aussi faire appel à une forme simplifiée de magie mais depuis que je suis ici, il m’est impossible de l’utiliser.

Et, afin d’illustrer cette petite explication, la sorceleuse tendit la main en direction d’une bougie placée sur la table de chevet se trouvant juste à côté d’Adam; elle fit un rapide signe de ses doigts et une légère lueur incandescente apparu durant un bref instant sur la mèche noire de la bougie. Baissant la main tout en poussant un soupir, Svenja esquissa un léger sourire contrarié.

- Normalement, la bougie aurait dû s’allumer…

Ne voulant plus trop penser à la perte de ses capacités pour le moment, la louve chercha un autre sujet de conversation, et le trouva presque aussitôt.

- Au fait, j’y pense, je me demande à quelle nation tu es affilié ; je doute que tu aie déjà eu le temps de chercher ton sceau.


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 112
Yens : 1035
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 11
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Adam D. Cooper ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Mar 6 Nov - 18:31

Adam D.
Cooper

Jackal

「 plus dure sera la chute 」

Jackal - Adam - Owl - Ai - Hidéo - PNJ

Visiblement Svenja est très curieuse d'expérimenter mon équipement, et il y a de quoi, pour elle c'est comme si elle découvrait une nouvelle magie. Elle enfile donc le gant que je lui tends avant d'écouter mes petites instructions pour tenter sa chance. Et comme je m'y attendais, elle ressent alors le même frisson que moi la première fois que j'ai pu prendre en mains cette serpe crée par Bentley.

Elle est vraiment surprise et étonnée de voir que ce genre de chose est possible sans magie, et aussi curieuse de savoir comment le tout fonctionne. Mais je ne suis pas sûr de pouvoir tout bien lui expliquer, parce que bon moi mon truc c'est le vol, j'ai jamais été un génie des sciences et de la technologie comme Bentley. En tout cas Svenja me montre vite fait qu'elle utilise deux épées, confirmant donc pour moi qu'elle vient d'un univers très proche de celui des jeux The Witcher. Si je me souviens bien il y a une épée d'acier pour les humains et l'autre d'argent pour les monstres. Je me demande bien laquelle elle pense devoir contre quelqu'un comme moi, juste pour savoir si je suis considéré comme un monstre ou non.

Ce n'est donc pas très étonnant qu'elle me dise se servir d'une forme simplifiée de magie. C'est en revanche plus surprenant de voir qu'elle ne semble plus capable de s'en servir, ce qui est assez contrariant pour une sorceleuse j'en conviens. Ça doit être un sujet assez tabou pour elle, car elle change presque instantanément de sujet en se demandant à quelle nation je suis affilié, ce dont je n'ai aucune foutue idée.

—Ah, bah j'en sais rien pour l'instant, comment je suis supposé le savoir d'ailleurs ?

Pendant que je me pose cette petite question, je m'occupe de préparer la démonstration d'une autre fonction de ma serpe. Sachant qu'elle a pu déjà voir les gants magnétiques et le tazer, je passe l'arc. Et pour ça rien de plus simple, je fais faire un demi-tour à l'une des moitiés de la serpe, puis la plie en deux, avant d'ouvrir la pointe d'un crochet pour en sortir la corde de l'arc et la tirer jusqu'à l'autre et voilà, une serpe changée en arc…mais sans flèches.

—Et voilà, ça c'est le mode arc de chasse. Bon ok là j'ai pas de flèches pour l'utiliser, mais ça peut bien dépanner dans certains cas. Après je suis pas le mieux placé pour t'expliquer comment ça marche en détail, c'est un ami qui l'a conçue pour moi, c'est lui l'ingénieur en technologie de pointe. Moi je sais juste voler, jouer de la guitare, chanter, danser, faire des acrobaties, enfin plein de trucs quoi. Ah et aussi parler trois langues différentes.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 874
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 8
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Svenja de Maribor ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Ven 9 Nov - 12:22

Plus dure sera la chute
FEAT :Adam
La sorceleuse n’en avait pas terminé avec les explications concernant ce nouveau monde, et elle ne voulait pas laisser partir Adam seul dans la nature sans lui avoir raconté tout ce qu’elle savait elle-même, cela ne serait pas très prudent.
Il était normal qu’il ne sache pas encore à quelle nation il était affilié, étant donné sa perte de conscience juste après son arrivée à Kosaten, mais cette énigme allait pouvoir être résolue dans les plus brefs délais.

- Pour le savoir c’est tout simple ; normalement un sceau est apparu quelque part sur ton corps, l’emplacement est différent pour chaque personne, et c’est ce sceau qui définit ta nation ; si c’est un phénix rouge, tu dépend de Seika ; si c’est un dragon bleu, de Fuyu et le serpent vert correspond à Minshu.

Et pendant qu’elle énonçait les sceaux et leur nation respectives, elle observait Adam qui était en train de modifier la forme de sa serpe avec les gestes de quelqu’un habitué à ce genre de manœuvre ; mais qu’était-il donc en train de faire ? La solution sauta aux yeux de Svenja lorsqu’elle le vit tirer sur une corde et la tendre d’un crochet à l’autre de sa serpe modifiée, formant à présent un arc à flèches ; cet objet devait vraiment s’avérer fort utile en de nombreuses situations.

Le renard lui avoua ne pas être le créateur de cette serpe multifonction, mais qu’elle était l’oeuvre d’un ami de son monde d’origine ; après quoi ce cher Adam lui décrit presque en détail toutes les compétences qu’il avait acquises durant sa vie. Esquissant un petit sourire, Svenja le regarda droit dans les yeux, amusée.

- Je te remercie de m’avoir montré ton arme et ses différentes fonctions, mais tu devrai faire preuve d’un peu plus de prudence je pense ; si nous étions amenés à nous battre l’un contre l’autre par exemple, tu n’aurai plus aucun effet de surprise avec ta serpe, vu qu’à présent j’en connais quelques principales fonctions.

Elle rassura ensuite son interlocuteur à la fourrure de feu en posant une main sur son épaule de manière tout ce qu’il y avait de plus amicale.

- Mais je ne pense pas que nous nous battrons l’un contre l’autre un jour car, bien que tu sois un voleur, je pense que tu as un bon fond, et en plus tu m’es sympathique !

Ôtant sa main de l’épaule du renard, elle se retourna sur sa chaise pour lui tourner le dos sans plus de cérémonie.

- Je te laisse chercher ton sceau, je ne regarderai pas, promis... Pendant que tu le cherche, je peux te poser une question? Dans ton monde, vous ressemblez tous à des animaux?


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 112
Yens : 1035
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 11
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Adam D. Cooper ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Ven 9 Nov - 18:04

Adam D.
Cooper

Jackal

「 Plus dure sera la chute 」

Jackal - Adam - Owl - Ai - Hidéo - PNJ

Apparemment pour que je sache à quelle nation je suis lié, il suffirait de trouver un sceau qui serait apparu quelque part sur mon corps, mais reste à savoir où. Si j'en croit Svenja, ce serait un phénix rouge pour Seika, un dragon bleu pour Fuyu, ou un serpent vert pour Minshu. Hmm, j'avoue que j'avais jamais songé à me faire teindre la fourrure, mais un dragon ça me plairait bien.

Bon pendant ce temps-là je suis surtout occupé à faire basculer ma serpe en mode arc de chasse. Bon je précise quand même que ce n'est pas moi qui ai fabriqué la serpe, après tout il faut rendre à Bentley ce qui appartient à Bentley, c'est surtout lui le cerveau du gang. Svenja semble d'ailleurs apprécier voir ma serpe en fonctionnement, enfin, plutôt de voir ses différentes fonctions.

Par contre, elle explique d'un coup que si nous devions nous battre un jour, j'aurais déjà perdu tout effet de surprise en lui montrant les fonctionnalités de mon "outil", car je ne la considère pas comme une arme. Il reste encore le grapin mais ça serait compliqué à montrer dans une chambre, mais c'est bizarre qu'elle pense d'un coup à ça. J'ai dit un truc qui fallait pas ?

Bon elle me dit juste après qu'elle ne pense pas que ça arrivera un jour, en plus de supposer que j'ai un bon fond comme elle dit, en plus de me trouver sympathique. Au moins le premier contact avec une autochtone…ou une élue oui c'est pareil…se passe plutôt bien. C'est toujours mieux que mon premier contact avec la rue.

Mais bizarrement elle se retourne, apparemment pour me laisser chercher mon sceau en toute intimité. Ça me fait bien sourire ça tient, j'aurais pas dit non a ce qu'elle regarde, même si je ne pense pas avoir a me mettre complètement…et littéralement dans mon cas…à poil. Mais bon, au moins je peux profiter un peu de la vue qui m'est offerte, un bien beau fessier que voilà.

Mais bon, elle me demande alors si là d'où je viens nous sommes tous des animaux, en voilà une bonne tient.

—Tu sais, t'es pas obligée de te retourner, je n'ai jamais eu à rougir du regard des femmes. Mais sinon, pour répondre à ta question, oui nous le sommes tous. Bentley, mon ami qui a créé cette serpe, c'est une tortue, et le cerveau du groupe aussi. Murray quant à lui est le pilote du van du clan, et un hippopotame. Quant à celle qui m'a laissé ce rubis, elle s'appelle Alice Adler, et c'est une renarde blanche de toute beauté, en plus d'être une voleuse exceptionnelle, et puis ses yeux bleus…enfin bref.

J'enlève d'abord les bandes de mes avants bras, mais il n'y a rien dans ce secteur, à part de la poussière, sans doute à cause de mon entrée fracassante dans ce monde. D'ailleurs, est-ce que je vais devoir payer des réparations ? Ça serait compliqué, à moins que les gens du coin acceptent les billets de vingt euros.

—D'ailleurs, c'est marrant que tu parles de se battre, parce que je me posais une question. Etant donné que l'épée d'acier c'est pour les humains et celle d'argent pour les monstres, laquelle tu utiliserais contre moi ? Bon en vrai je n'aime pas frapper les femmes, pas en premier en tout cas, je préfère attendre qu'elles attaquent pour pouvoir me défendre sans état d'âme. Dis-je en enlevant mon haut.
—Ah…bah il est plus gros que je l'imaginais. J'aurais préféré avoir un dragon mais bon, un serpent c'est pas mal non plus. Et puis, au moins ça met un peu en valeur mon corps d'apollon, même si le vert est pas la meilleure couleur a marier à l'orange, au blanc et au noir. Oh, au moins le poil reste doux c'est déjà ça.

Il y a en effet bien un sceau sur moi, un serpent vert donc, sur tout le torse en plus, des pecs au bas des abdos. Je ne le vois pas très clairement de mon point de vue, il y a peut-être un miroir quelque part, je pars donc torse-nu en quête de la salle de bain. La première porte que j'essaye est en fait la sortie, mais je me rattrape sur la deuxième, où je peux m'admirer dans la glace.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 874
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 8
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Svenja de Maribor ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Sam 10 Nov - 21:31

Plus dure sera la chute
FEAT : Adam
La petite mise en garde de Svenja concernant la serpe du renard semblait laisser ce dernier perplexe ; il était vrai qu’elle n’y avait pas mit les formes et cela méritait une explication, afin de balayer tout malentendu éventuel.

- Ce que je voulais dire par là, c’est que tu pourrai tomber sur quelqu’un de bien moins aimable que moi qui pourrait tirer profit de tes explications pour te faire du tort ; la prochaine fois, attends d’en savoir plus sur ton interlocuteur avant de lui dévoiler tes capacités et celles de ta serpe.

La sorceleuse sourit alors en entendant Adam lui dire qu’il n’était pas nécessaire qu’elle se retourne pendant qu’il cherchait son sceau, n’ayant jamais eu à rougir sous le regard d’une femme ; Svenja prit cela comme une invitation à l’observer et ne se pria pas, se tournant une nouvelle fois sur la chaise pour faire face au renard qui déjà commençait à ôter les bandages de ses bras sur lesquels ne se trouvait aucune trace du sceau.
Elle eu un léger sourire en imaginant une tortue de taille humaine, douée de ses mains qui plus est, capable de fabriquer des objets aussi intéressants que cette serpe multifonctions ; mais elle haussa un sourcil lorsqu’il parla d’hippopotame et de van ; l’un était un animal dont elle n’avait jamais entendu parler, et l’autre un véhicule qu’elle imaginait tout aussi étrange que l’arme d’Adam.

- Désolée si ma question va te sembler un peu bizarre mais… A quoi ressemble un hippopotame ? Et qu’est-ce qu’un van ?

A entendre comment il parlait de la renarde blanche dénommée Alice Adler, Svenja était persuadée que cette voleuse était parvenue à ravir le coeur de l’élu à la fourrure de feu, mais vu que ce dernier semblait ne pas vouloir approfondir le sujet, elle n’y fit aucune allusion pour ne pas remuer le couteau dans la plaie.

Toutefois, elle arqua un sourcil lorsque Adam commença à parler des épées de la sorceleuse ; comment était-il au courant que l’une des deux était en acier et l’autre en argent ? Etait-ce possible qu’il soit un monstre ? Peu probable, s’il provenait bel et bien d’un monde où tout les habitants étaient des animaux à la silhouette humanoïde, la lame d’argent n’aurait pas autant d’effet sur lui qu’elle en avait sur les monstres pour laquelle elle était utilisée. Un sourire se dessina sur les lèvres de Svenja lorsque le renard expliqua qu’il n’aimait pas frapper une femme si ce n’était pour se défendre, un vrai gentleman !

- Eh bien, si je devais t’affronter, j’utiliserai mon épée en acier ; tu proviens d’un monde où chaque personne possède une forme animale, donc tu n’es pas un monstre.

Observant Adam ôter son haut, Svenja fut la première à remarquer le sceau qui était arboré sur le torse du renard, un grand serpent vert qui lui rappela aussitôt celui d’Eleanor. Il était vrai que la couleur verte tranchait nettement avec la fourrure orange et blanche d’Adam, le sceau étant alors bien visible et impossible à rater. La sorceleuse ne pu retenir un petit rire en voyant son interlocuteur ouvrir la porte d’entrée de la chambre avant de se rendre compte de son erreur pour se rendre enfin dans la salle de bain et s’admirer dans le miroir de cette dernière.

Quittant sa chaise, Svenja vint s’accouder à l’encadrement de la porte, observant Adam tout en croisant les bras sur le plastron de son armure ; elle le laissa s’admirer un petit instant avant de revenir sur un élément de la conversation qui la titillait toujours.

- J’aimerai te poser une question Adam… Comment est-ce que tu sais qu’une de mes épées est en acier et l’autre en argent ? Et l’utilisation que j’en fais surtout, je ne me rappelle pas t’en avoir parlé.

Le regard de la sorceleuse avait changé, il n’avait pas perdu de sa gentillesse, mais on pouvait y lire une sorte de méfiance vis-à-vis du renard, car pour le coup, il allait devoir lui présenter une bonne explication sur ce savoir surprenant concernant un monde qui n’était pas le sien.


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 112
Yens : 1035
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 11
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Adam D. Cooper ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Dim 11 Nov - 14:53

Adam D.
Cooper

Jackal

「 Plus dure sera la chute 」

Jackal - Adam - Owl - Ai - Hidéo - PNJ

Svenja se sent obligée de me réexpliquer pourquoi je ne devrais pas en dire autant sur mes capacités, bon, j'suis pas non plus débile, je sais bien qu'il y a des gens avec qui il faut rester secret. Mais pour moi cette femme n'appartiens pas à cette catégorie, dans le cas contraire je ne pense pas qu'elle aurait pris soin de me soigner après ma chute. D'ailleurs je n'ai pas à lui dire deux fois que son regard ne me dérange pas, je me demande même si son petit sourire ne traduit pas une sorte de satisfaction de pouvoir m'observer en train de me dévêtir.

Par contre, elle dit ne pas savoir à quoi ressemble un hippopotame…sérieux ? Bon peut-être que dans son monde ça n'existe pas, mais je ne sais pas si je serais très doué pour lui décrire à quoi ressemble Murray. Je lui dessinerais bien…si seulement mon niveau s'était amélioré depuis la maternelle. Bah oui, on peut pas être bon en tout, même moi qui suis pourtant doué dans plusieurs domaines.

—Alors, je vais être honnête, je sais même pas si j'arriverais à décrire correctement ce qu'est un hippopotame. J'veux dire, je sais a quoi il ressemble, mais je suis vraiment bordélique dans mes explications, tu serais encore plus perdue qu'à la base. Par contre un van c'est déjà un peu plus simple. En fait, il faut voir ça comme une carriole ou un chariot en acier, sauf qu'il n'y a pas de chevaux pour la tirer.

Bon après ça vient ma fameuse question de savoir quelle épée elle utiliserait pour moi, pour savoir si je suis quelqu'un de "normal" ou un monstre à ses yeux. Et je dois bien avouer que j'aime sa réponse, logique et flatteuse à la fois, comme quoi je suis dans la norme de mon monde, donc ce serait à l'épée d'acier de tailler le bout de gras avec moi, même s'il n'y a pas beaucoup de gras chez moi.

Une fois mon haut enlevé et le sceau révélé, oui bon on va passer sur le moment de solitude où j'me gouré de porte pour se concentrer sur la petite galère dans laquelle j'me suis fourré en parlant des deux épées. Oui, j'avais oublié que je n'étais pas censé être au courant, mais encore une fois j'ai pas su fermer ma gueule. Alors forcément elle se demande comment je suis au courant de tout ça. Bon, on va essayer de se rattraper sinon elle risque bien de l'utiliser son épée vu le regard qu'elle me balance d'un coup.

—Ah…alors, je sais que ça peut paraître suspect…mais il y a une explication tout à fait logique, de mon point de vue en tout cas. Tu vois, j'imagine qu'il doit exister des romans de fiction dans ton monde, des romans qui racontent des histoires qui ne se déroulent pas dans TA réalité. Et bien là c'est pareil, dans mon monde il existe une saga de roman où un sorceleur qui s'appelle Geralt de Riv porte aussi deux épées, une d'acier et une d'argent.

Du coup comme dans ta chanson de tout à l'heure tu as parlé de sorceleur, et qu'en plus tu as deux épées et un médaillon identique à celui de Geralt. En fait la seule différence que tu as avec Geralt, du moins de ce que j'ai pu en voir pour l'instant, c'est que tu es une femme et que le personnage du roman est un homme. Après j'ai pas lu les romans en détail, je ne connais pas tellement l'univers. D'ailleurs, tu connaîtrais pas une Ciri là d'où tu viens ? Juste par curiosité, pur voir à quel point ton monde ressemble à celui des romans The Witcher de mon monde.




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 874
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 8
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Svenja de Maribor ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Mar 13 Nov - 16:59

Plus dure sera la chute
FEAT : Adam
La sorceleuse fut amusée de la franchise d’Adam lorsqu’il lui avoua qu’il aurait bien du mal à lui décrire à quoi ressemblait un hippopotame, et que ses explications orales ne l’avanceraient pas plus. L’idée d’un chariot tout en acier et se déplaçant sans l’aide d’attelage lui fit par contre hausser un sourcil, était-ce seulement possible ? Etant donné que la serpe du renard possédait des capacités déjà bien extraordinaires, il était donc plus que probables que les véhicules de son monde le soient également, du moins du point de vue de Svenja ; Adam lui devait en avoir l’habitude.

- J’imagine que, comme pour ta serpe, il n’y a là aucune utilisation de magie. Dommage que tu ne puisse me le décrire, mais je doute avoir l’occasion de rencontrer un hippopotame un jour ; mais j’avoue que le nom me fait sourire, je le trouve amusant.

Trêve de plaisanterie à présent, il était temps pour Adam de s’expliquer sur sa connaissance des épées de sorceleur, chose dont il devrait être totalement ignorant et ce pour plusieurs raisons. Premièrement il ne venait pas du même monde que Svenja, et deuxièmement, étant arrivé à Kosaten juste sous les yeux de cette dernière, il n’a pas eu le temps de se renseigner sur elle, alors comme diable pouvait-il savoir ?
Le renard se mit alors à raconter à la sorceleuse d’où il tirait son savoir ; et le moins que l’on pouvait dire, c’est que cette histoire de romans de fiction racontant les aventures d’un sorceleur lui paraissait en effet bien abracadabrante, mais après réflexion, c’était là la seule solution plausible.

- Des romans tu dis… Je dois avouer qu’effectivement, je trouve ça un peu tiré par les cheveux, mais… Je te crois.

Difficile de penser qu’elle pouvait le croire si aisément alors que ses explications étaient vraiment dures à avaler ; mais Svenja avait noté quelques détails dans ce qu’Adam venait de lui dire. Il avait en effet entendu qu’elle parlait d’un sorceleur dans sa comptine, mais jamais elle n’avait fait allusion aux deux épées, ni même à leurs fonctions spécifiques ; et bien que le nprénom du héros de ces histoires ne lui disait absolument rien, son nom de famille en revanche lui rappela quelque chose.

- Si mon médaillon est identique à celui de ce Geralt, c’est qu’il doit être lui aussi de l’école du loup, car oui, je suis une sorceleuse ; mais à ma connaissance, il n’y a personne de ce nom à Kaer Morhen… Mais le De Riv, c’est un titre en rapport avec la Rivie, une contrée de mon monde. Par contre je ne connais pas de Ciri, ça ne me dit rien. Mais, par curiosité, j’aimerai savoir si tu sais d’autre choses sur ces romans, cela m’intrigue également et j’aimerai savoir à quel point les histoires de ce roman concordent avec mon monde.

Geralt de Riv, Ciri… Ces noms qui ne disaient rien à Svenja étaient pourtant des gens bien réels de son monde, mais ils ne verraient le jour que bien plus tard par rapport à son époque à elle ; presque deux cent ans séparaient la naissance de Svenja et celle du célèbre Geralt, qui allait alors vivre à l’identique les aventures relatées dans les romans du monde d’Adam.

Maintenant la question réglée, la sorceleuse observa un peu plus en détails son interlocuteur qui était encore couvert de poussière et de quelques petits débris de bois, souvenirs de l’étal sur lequel il s’était écrasé en faisant son entrée dans Tokonatsu. Adressant alors un petit sourire au renard, elle lui désigna la grande bassine se trouvant derrière lui d’un mouvement de la main.

- Est-ce que tu veux que je demande à l’aubergiste de venir remplir la bassine avec de l’eau chaude ? Par contre, et même si cela ne te dérange pas, je ne te regarderai pas prendre ton bain.


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 112
Yens : 1035
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 11
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Adam D. Cooper ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Mer 14 Nov - 12:52

Adam D.
Cooper

Jackal

「 Plus dure sera la chute 」

Jackal - Adam - Owl - Ai - Hidéo - PNJ

Bon j'suis pas certain d'avoir bien décrit ce qu'est un van, mais en tout cas ça a l'air d'intéresser Svenja. Elle est un peu déçue que je ne puisse lui décrire Murray, ou plus généralement les hyppo', dont elle doute faire la rencontre un jour. Au moins le nom la fait sourire, sauf que de mon côté je crois que je prends enfin conscience des conséquences de mon arrivée ici, que je ne pourrais sans doute jamais revoir mes amis. C'est dur de se dire ça, surtout en repensant à tous ces bons moments passés ensembles, comme la fois où j'ai failli donner un tortis-coli à Bentley à cause de What is Love qui passait à la radio dans le van…ou la séance de karaoke endiablée sur Bohemian Rapsody...je regrette déjà ce temps-là…mais je fais de mon mieux pour ne pas pleurer devant Svenja, qui étonnamment croit à mon explication sur les romans The Witcher.

Non pas que j'ai menti hein, c'est juste que ça m'étonne qu'une personne à qui je dis "tu viens d'un monde qui est fictif dans le miens" me croit sur parole. Elle se demande même à quel point ces romans se rapprochent de sa réalité, mais l'émotion commence à être de plus en plus difficile à cacher tant cela me brise le cœur de me retrouver seul…sans personne, ni mes amis, ni Alice…Les larmes commencent donc à apparaître, ma gorge se serre, et je vais m'appuyer contre le bord de la fenêtre de la salle de bain en baissant la tête pour éviter que Svenja ne me voie dans cet état.

—Ce…ce n'sont que des romans. Ils sont sûrement très différents de ton monde…Répond-je alors que parler sans pleurer se fait difficile.

Aller, expire un bon coup, ça va passer. T'es perdu dans un autre monde, sans personne pour t'aider, sans personne à qui tu tiens…mais t'en fais pas ça va passer. Malheureusement ça n'est pas très efficace comme thérapie personnelle, je finis donc par craquer alors que Svenja me propose de me faire préparer un bain. Je crois que c'est un peu raté pour garder ma dignité devant elle.  

—T'en fais pas c'est…c'est rien, c'est pas ta faute, c'est juste…une soudaine prise de conscience…Tu peux demander pour le bain si tu veux. Moi je vais…je vais rester là en attendant…

Putain, pourquoi faut toujours que je mette un quart d'heure à capter ce qui m'arrive ? Je vais quand même pas pouvoir tout mettre sur le dos de mon choc à la tête. Non là c'est…c'est juste que t'as encore voulu te la jouer devant une belle femme, grand couillon que t'es va. Maintenant t'as l'air bien con devant elle.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 874
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 8
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Svenja de Maribor ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Jeu 22 Nov - 11:56

Plus dure sera la chute
FEAT : Adam
Le changement de ton dans la voix d’Adam, alors qu’il expliquait à Svenja que le contenu des romans n’étaient certainement rien d’autre que de la fiction pure et dure, n’échappa pas à la sorceleuse qui le regardait s’installer face à la fenêtre de la salle de bains, tête penchée vers l’avant.
Durant sa vie de chasse, elle n’avait eu que trop souvent l’occasion de se retrouver face à quelqu’un accablé par le chagrin de la perte d’un être cher ; et comme à chaque fois, elle ne savait pas vraiment comment réagir ; n’ayant pas eu beaucoup de personnes importantes à qui elle tenait.

C’est en sanglots qu’Adam tenta de la rassurer, n’émettant pas vraiment d’opinion concernant le bain, mais semblant vouloir rester un peu seul un instant.
Après un court instant d’hésitation, Svenja quitta la salle de bain en silence, avant de revenir quelques instants plus tard une fois la demande pour l’eau chaude passée au patron de l’auberge.

- Ton bain sera prêt dans une quinzaine de minutes.

S’approchant ensuite du renard, la sorceleuse déposa doucement une main sur l’épaule de ce dernier, dans un contact amical et rassurant, alors qu’Adam contenait toujours difficilement ses larmes.

- Je suis sans doute pas capable d’imaginer à quel point ça doit être dur pour toi… Mais ce que je sais, c’est que c’est pas bon de rester seul dans des moments pareils…

Tournant son visage vers celui d’Adam pour le regarder, elle lui adressa un petit sourire avant de maladroitement le serrer dans ses bras, afin d’essayer de le consoler comme elle le pouvait.

- Et puis, t’as pas à t’en faire parce que tu pleures devant moi, c’est quelque chose de normal, alors ne te retiens pas ok ? Faut que ça sorte.

Sans plus rien dire, Svenja restait là, avec Adam dans ses bras, à attendre que ce dernier ne se calme, peu importe le temps que ça allait prendre. Le trouvait-elle ridicule car il était submergé par ses émotions ? Pas le moins du monde, mais elle voulait néanmoins lui apporter un peu de réconfort bien qu’elle ne soit pas la plus douée dans ce domaine.
Une fois que les larmes du renard se mirent à devenir plus rares, la sorceleuse s’écarta doucement, gardant son petit sourire aux lèvres tout en fixant l’élu de Minshu dans les yeux.

- Ca va mieux ? Au fait, quand je suis allée demander qu’on prépare l’eau pour ton bain, j’en ai profité et j’ai aussi commandé un repas chaud, il devrait pas tarder à arriver d’ailleurs ; tu dois avoir faim non, après toutes ces émotions ?

Emmenant alors Adam hors de la salle de bain, Svenja l’invita à s’installer à la table sur laquelle venait juste d’être disposée une assiette contenant un gros morceau de poulet grillé, accompagné de pommes de terre en chemise ; et évidemment, avec tout ça, une bonne bouteille de vin.


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 112
Yens : 1035
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 11
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Adam D. Cooper ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Ven 23 Nov - 16:09

Adam D.
Cooper

Jackal

「 Plus dure sera la chute 」

Jackal - Adam - Owl - Ai - Hidéo - PNJ

Je pensais pas que ce serait aussi difficile à digérer ce genre de chose. D'ordinaire je tourne tout en dérision par ce que ça m'amuse et parce que vaut mieux rire des choses plutôt qu'en pleurer…mais là j'avoue que c'est assez difficile. D'habitude j'aurais bien trouvé une référence a faire a Sliders ou X-Files, mais là j'ai surtout envie que quelqu'un débarque de nulle part pour me dire que tout ça n'est qu'un rêve…mais la seule personne à revenir dans le secteur est Svenja.

Le bain sera prêt dans un quart d'heure me dit-elle avant d'essayer de me remonter le moral en posant une main sur mon épaule et en me disant que ce n'est pas forcément une bonne idée de rester seul dans mon cas. C'est gentil de sa part, surtout qu'elle n'y est pas obligée à la base. Mais juste après elle se met à me serrer dans ses bras alors que je suis torse nu pour m'inviter à lâcher toutes les larmes qui peuvent venir, mais sur le coup j'en viendrais presque à être asphyxié tellement elle me serre fort.

Heureusement elle ne maintient pas la pression trop longtemps sinon je crois bien que je me serais vraiment étouffé. Enfin, puisqu'elle m'y invite autant y aller franco et pleurer un bon coup, comme ça je pisserais moins ce soir comme me le disais souvent Diego, Diego Necalli mon pote d'enfance et de lycée. On s'est un peu perdu de vue quand j'ai commencé ma carrière de voleur, mais on s'appelait quand même de temps en temps.

Selfie d'Adam et Diego Necalli (spoiler):
 

D'ailleurs je ne l'ai jamais dit a Bentley et Murray, mais Diego était le seul au courant que je parcourais le monde en tant que voleur. Je me souviens d'ailleurs encore de la tête qu'il a fait quand il a appris que j'étais le fils du célèbre Sly Cooper, je lui ait même montré deux photos que j'ai encore aujourd'hui, une où mon père est avec Bentley et Murray devant le van, et une autre où je suis dans la même situation.

Diego et moi avions montés un groupe pendant le lycée, nous avions même joués un concert à la fête de fin d'année des terminales. J'étais bien sûr guitariste et chanteur, Diego lui était bassiste, et on avait aussi Adonis au synthé. Sans oublier Alejandra notre batteuse, avec qui j'ai d'ailleurs eu une relation avant la fin de nos études.

Photo d'Adam et Alejandra (spoiler):
 

D'ailleurs je repense à un truc à propos de ce concert des terminales. On nous avait mis au défi de jouer le générique de pokémon, et bah on s'est pas gêné, on l'a même joué en version métal. Ah on peut dire qu'ils ont tiré une drôle de tête, mais on l'a fait et jusqu'au bout. En fait on a même fait tout le concert sur le thème des animés, on a donc joué Freezia, Pegasus Fantasy, Chala head chala, quelques opening de Fairy Tail, enfin bref on a bien fait le show.

La version métal de pokémon (spoiler):
 

Enfin bref, tant de moments mémorables, et de gens que je ne reverrais malheureusement jamais…pfou, c'est vrai que ça fait quand même un peu de bien de se laisser aller en fin de compte. En plus de ça je suis collé à une belle femme qui se montre un peu maternelle avec moi, un peu comme ma mère avant que je ne découvre ce qu'elle me cachait. Mais bref, on ne va pas non plus rester collés comme ça toute la journée, on finit donc par se séparer pour qu'elle m'annonce avoir commandé de quoi manger.

—La vache, je crois bien que j'ai pas pleuré comme ça depuis que j'ai vu la ligne verte…ah oui c'est vrai que tu peux pas savoir ce que c'est un film. Encore un genre de fiction de mon monde, et encore un truc qui va cruellement me manquer. Enfin, merci quand même, heureusement que je suis tombé sur quelqu'un comme toi, t'étais pas obligée de faire tout ça et pourtant tu l'as fait…Tu serais pas célibataire par hasard ?…Non t'inquiète pas je plaisante, ce serait un peu osé de ma part de te demander ça.

Ouais c'est ça, rend-toi encore plus ridicule, comme si c'étais pas déjà assez. Après ça Svenja me conduit dans la pièce principale pour me montrer la table sur laquelle à été posée une assiette. Du poulet et des patates, au moins j'aurais pas trop de mal a garder ce corps finement dessiné si je mange ce genre de chose et que je fais pas mal d'exercice.

Enfin je vais pas me plaindre non plus, Svenja fait déjà tellement pour moi alors qu'elle me connaît a peine. J'ai vraiment beaucoup de chance en fait, déjà d'avoir survécu à ma chute, et ensuite d'avoir quelqu'un comme elle qui a pris la peine de me soigner, de penser à prendre ma serpe, de demander à me faire couler un bain et en plus de me commander à manger…non vraiment, c'est peut-être moi qui suis tombé du ciel mais l'ange de cette pièce est bien sur terre. Putain en plus j'me met à faire de la poésie, j'suis vraiment tombé sur la tête.

Enfin, puisqu'on y est autant la remercier encore une fois avant de manger, bon par contre le vin je ne pense pas y toucher, je ne touche que très rarement à l'alcool depuis ce qui m'est arrivé au lycée lors d'une soirée bien arrosée…Disons que…une de mes profs de l'époque a un peu regretté de s'être autorisé quelques verres elle aussi.

Oh évidemment je ne l'ait pas frappée ou quoi, c'est juste que…ouais c'est assez délicat a aborder, surtout quand tous les élèves présents s'en sont donnés à cœur joie pour immortaliser l'instant avec leurs téléphones. Les photos et vidéos ont circulés pendant quelque temps dans tout le lycée, et moi et la prof dont je tairais le nom avons bien failli nous faire renvoyer après ça. Heureusement les élèves ont gentiment accepté d'effacer ça de leurs téléphones et de ne rien poster sur les réseaux sociaux, sinon ça aurait détruit la vie de cette pauvre prof. Mais pourquoi je repense a ça maintenant moi ?

—Ah mais attend, je repense a un truc. Tu voulais savoir a quoi ressemblait un hippopotame ? Je viens de me rappeler que j'avais des photos dans mon sac.

Je fouille alors dans mon sac pour en sortir ma petite réserve de photos, et en sortir celle qui m'intéresse.

La photo:
 

—Alors de gauche a droite on a ma mère, mon père, Murray le fameux hippopotame rose, et Bentley, celui qui a conçu ma serpe. Il a perdu l'usage de ses jambes, c'est pour ça qu'il est en fauteuil roulant. Et encore, il l'a aussi truffé de gadgets. Et du coup au fond tu peux aussi voir le van, il à été modifié pour voyager dans le temps quand un type a voulu effacer ma famille de l'histoire.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 874
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 8
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Svenja de Maribor ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Sam 24 Nov - 23:12

Plus dure sera la chute
FEAT : Adam
Le moins que l’on pouvait dire, c’est que Adam avait littéralement ouvert les vannes, pleurant à chaudes larmes dans les bras de la sorceleuse, qui ne disait rien et se contentait de lui caresser la nuque pour l’apaiser.
A présent calmé, le renard fit allusion à une autre invention de son monde, un film. La louve n’avait aucune idée de quoi il pouvait être question, ce mot n’existant tout simplement pas chez elle, le concept lui était plus que vague, mais d’après Adam, c’était une invention qui valait le coup d’oeil.
Se séparant l’un de l’autre, Svenja haussa les épaules lorsque le jeune renard la remercia en ajoutant qu’elle n’était pas obligée d’en faire autant pour lui ; il était vrai qu’il n’y avait aucun lien entre eux, si ce n’est qu’il était un élu tout comme elle.

- Pas besoin de me remercier tu sais ; lorsque je suis arrivée à Kosaten, j’étais presque aussi perdue que toi, et heureusement je suis tombée sur de bonnes personnes qui m’ont aidées à comprendre un minimum cet endroit… Alors je me dis que, quelque part, il serait normal que je fasse de même, non?.

Un peu prise au dépourvu par la question d’Adam, Svenja rit légèrement lorsque ce dernier lui avoua que la demande n’était qu’une plaisanterie ; mais même si cela relevait de la boutade, s’il avait demandé cela, c’est qu’il s’attendait certainement à une réponse, non ? Tout en se dirigeant vers la chambre dans laquelle attendait le repas d’Adam, la sorceleuse lui répondit, légèrement amusée.

- Je ne le suis pas non, j’ai eu la chance de rencontrer une personne à laquelle je tiens énormément… Et puis, même si je l’étais, tu es certainement trop jeune pour moi ; ou bien est-ce moi qui suis trop vieille pour toi ? Va savoir...

Il était difficile d’estimer l’âge que pouvait avoir Adam, son apparence de renard ne rendait pas la chose des plus aisées ; toutefois, Svenja était convaincue de son jeune âge, il ne devait pas avoir plus de trente ans, voir même vingt-cinq ce qui, à côté d’elle, faisait plutôt jeunot.
Il n’y avait sur la table qu’une seule assiette, la sorceleuse avait déjà mangé avant de rencontrer le renard et elle n’avait pas faim pour l’instant ; par contre elle n’allait pas cracher sur un petit verre de vin et se servit sans attendre avant de tendre la bouteille vers Adam pour le servir également, mais ce dernier ne semblait pas vouloir boire d’alcool ; heureusement une carafe d’eau était présente également.

Le plat, qui était des plus simples, semblait plaire au renard qui avait un bon coup de fourchette, et tandis que la sorceleuse sirotait son vin, le jeune homme se souvint de quelque chose concernant les hippopotames, annonçant qu’il avait de quoi satisfaire la curiosité de la guerrière.
Elle n’avait évidemment aucune idée de ce que pouvait être une photo, et elle fut assez surprise de se voir présenter une sorte de papier sur lequel étaient représentés plusieurs personnes à forme animale tout comme Adam.
Il ne pouvait pas s’agir là d’un dessin, l’image était trop propre, si… Réelle ?

- C’est ça une photo ? On dirait que les gens dessus vont se mettre à bouger tellement ils ont l’air vrais.

Son attention fut alors reportée sur les personnages de la photo lorsqu’Adam commença à les présenter un à un. Ce furent d’abord ses parents que le renard présenta à Svenja ; son père était un raton-laveur et sa mère une renarde ? Pourtant, Adam ressemblait en tout points à un renard, aucune trace de raton-laveur en lui.
C’est à cela que ressemblait un hippopotame ? La louve sourit alors, elle avait imaginé de son côté un animal assez ventripotent et s’amusa du fait qu’elle n’était pas tombée bien loin ; et enfin, le cerveau à l’origine de la serpe de notre ami le renard, la fameuse tortue prénommée Bentley.

Et l’étrange objet se trouvant en arrière-plan était donc le fameux van évoqué plus tôt dans la conversation ; et il permettait de voyager dans le temps, sérieusement ? Bentley devait vraiment être un inventeur de génie pour être parvenu à une telle prouesse !

- Ils ont tous l’air très gentils… Je comprends qu’ils te manquent. Pour ma part je n’ai pas de portraits d’amis à te montrer, et les seuls dessins que j’ai en ma possession sont des croquis de monstres de mon monde, rien de très ragoûtant… Ah si, j’ai bien quelque chose.

Glissant la main dans la besace accrochée à sa ceinture, Svenja y fouilla un instant avant d’en sortir une pièce d’or qu’elle déposa sur la table avec précaution. Sur la face visible de la pièce, l’on pouvait voir le portrait d’une jeune femme très agréable au regard ; et doucement la sorceleuse poussa l’objet vers Adam pour qu’il puisse mieux l’examiner. La louve prit une gorgée de vin avant d’ajouter, un léger sourire aux lèvres en repensant à Eleanor.

- C’est elle, la personne à laquelle je tiens énormément ; je l’ai rencontrée quelques jours après mon arrivée.

Tandis que Svenja reprenait la pièce pour la remettre dans sa besace, quelqu’un frappa à la porte avant qu’une voix masculine ne se fasse entendre depuis l’autre côté de cette dernière.

- J’apporte l’eau chaude.

- Allez-y, entrez !

Se tournant alors vers Adam alors que l’aubergiste pénétrait dans la chambre et la traversait en direction de la salle de bain, un grand baquet d’eau chaude dans les mains, elle lui adressa un petit sourire suivit d’un clin d’oeil, terminant son verre de vin.

- On dirait que ton bain est prêt ; termine de manger et va ensuite te laver, je m’occupe de débarrasser la table.


Codage @Papy Reika


Dernière édition par Svenja de Maribor le Mar 27 Nov - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 112
Yens : 1035
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 11
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Adam D. Cooper ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Dim 25 Nov - 15:28

Adam D.
Cooper

Jackal

「 Plus dure sera la chute 」

Jackal - Adam - Owl - Ai - Hidéo - PNJ

En demandant pour déconner si elle était célibataire, je ne m'attendais pas vraiment à ce qu'elle me réponde vu que c'est surtout sa vie privée, mais apparemment ça n'a pas l'air de la déranger. Et malheureusement pour moi son cœur n'est plus à prendre. Bon après ça aurait été un peu gros de tout de suite tomber sur une femme qui veuille bien de moi, cela dit j'envie un peu celui qui m'a devancé. Mais Svenja ajoute que je suis sans doute trop jeune pour elle, ou qu'elle est trop vieille pour moi, sauf que là j'ai l'impression que c'est du même niveau des femmes qui disent qu'elles sont grosses alors qu'elles sont aussi épaisses qu'un magazine, l'écart peut pas être aussi important si ?

—Oh et bien, déjà, ravi pour toi que tu aies pu trouver ton bonheur comme on dit. Après je pense pas qu'on ait vingt ans d'écart non plus, regarde, moi j'ai vingt-et-un ans et toi…bon j'ai jamais été très bon en estimation d'âge mais je dirais, aller, trente ans grand max. Ou alors t'as vraiment une sacrée crème anti rides.

Après ça vient la fameuse collation, comme si j'avais jamais mangé de ma vie. C'est que ça creuse de semer les flics en plein Paris…et de tomber du ciel après mais bon, c'est pas vraiment la partie la plus agréable de l'histoire. Je finis quand même par me rappeler que j'ai une petite réserve de photos pour montrer à quoi ressemble Murray et le reste de ma famille. Mais ça m'étais un peu sorti de la tête que Svenja n'avais encore jamais vu de photos, elle est donc forcément un peu surprise, en se disant que les gens qu'on voit semblent sur le point de pouvoir bouger à tout moment.

—Ah oui, c'est vrai que ça peut faire bizarre, mais c'est hyper courant là d'où je viens. Il suffit juste d'avoir un genre de petite boite qui tiens dans la main, viser ce qu'on veut photographier, et clic, ça capture l'image dans l'appareil et on peut conserver le résultat pendant des années. Un peu comme si on immortalisait un instant ou des personnes à qui on tient.

Pendant ma petite explication je mime évidemment l'appareil photo avec les doigts en coins, bon après coup je me dit qu'elle risque encore moins de comprendre vu qu'elle n'a jamais tenu d'appareil photo ou de téléphone, mais on va dire que c'est pour le style. De son côté Svenja n'a évidemment pas de photo ou d'équivalent à me montrer, juste quelques dessins de monstres que je pourrais m'amuser à identifier. Même si au fond j'en connais pas des masses, juste les plus connus comme les gryphons, les neker ou les noyeurs.

Mais en fin de compte quelque chose lui revient à l'esprit, ce qui s'avère être une pièce d'or avec une tête de femme dessus. Plutôt jolie de ce que je peux en juger, vu que les portraits sur les pièces sont pas toujours hyper ressemblants. Sans doute sa sœur ou bien sa mère, ou une de ses ancêtres éloignées…Ah…en fait c'est…ok. Je dois bien avouer que je ne m'attendais pas à ça.

—Oh…okay…je m'attendais pas à ce que ce soit une femme en fait. Donc j'avais vraiment aucune chance quoi. Mais au moins ça me rassure sur un point, si toi t'as pu la rencontrer, alors il se peut très bien que je finisse par trouver quelqu'un aussi. Bon les natifs risquent de prendre ça pour de la zoophilie mais bon, c'est pas parce que je suis un renard que j'ai pas le droit de vivre comme tout le monde après tout.

Peu après que j'ai rendu sa pièce à Svenja, ce qui est suffisamment exceptionnel pour être relevé, un type entre avec une bassine d'eau chaude pour le bain. Et son regard en dit long sur le nombre de type comme moi qu'il a pu voir dans sa vie, c’est-à-dire très peu, peut-être même zéro en fait. Svenja m'invite donc à finir de manger avant d'aller me relaxer dans cette eau chaude. Je ne me fais donc pas prier et avale le peu qu'il reste avant de me diriger vers la salle de bain, toujours torse nu vu que j'ai laissé mon haut sur le lit. Cependant, il y a peut-être une chose dont j'ai envie de parler avant de me détendre, je m'arrête donc au pas de la porte pour me tourner vers Svenja.

—Au fait…je voulais te demander une chose. Je n'ai jamais connu mon père, un type qui se faisait appeler Paradox l'a piégé et envoyé dans un vortex temporel vers une époque inconnue avant ma naissance. Je me demandais donc si…si jamais tu avais entendu parler d'un raton laveur qui s'appellerait Sly Cooper, est-ce qu'il y aurait une quelconque chance qu'il ait atterrit ici lui aussi ? Ou est-ce que je me fais de faux espoirs ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 874
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 8
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Svenja de Maribor ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Jeu 29 Nov - 20:11

Plus dure sera la chute
FEAT : Adam
Il n’y avait effectivement pas vingt ans d’écart entre Adam et Svenja, mais bien plus ! Ca le renard l’ignorait, et allait certainement être des plus surpris lorsqu’il apprendrait l’âge véritable de la sorceleuse.
Elle sourit un peu plus lorsque Adam lui avoua avoir vingt et un ans, estimant ensuite une trentaine d’années pour elle. En effet, d’apparence Svenja semblait avoir entre trente et trente-cinq ans, mais la réalité était tout autre.

- Je pense que je pourrais être ta grand-mère… J’ai quatre-vingt quatre ans. Le métabolisme d’un sorceleur vieillit plus lentement que celui d’un humain, ça explique que je ne fasses pas mon âge.

Les explications d’Adam sur ce qu’était une photo furent assez claires, bien que notre amie ait eu un peu de mal à comprendre le concept de capturer une image à l’aide d’une petite boîte qui pouvait tenir dans la main ; mais venant d’un monde où les charrettes étaient en fer et sans chevaux, pourquoi pas ? D’autant que cela paraissait bien plus simple et rapide que de devoir dessiner un portrait, et surtout le résultat était clairement bien meilleur. Le renard fit un petit geste avec ses doigts, comme pour appuyer ses dires en mimant comment utiliser cette fameuse petite boîte.

Svenja fut alors à la fois surprise et légèrement amusée de la réaction d’Adam lorsque celui-ci apprit que la personne chère au coeur de notre sorceleuse était une femme, et non un homme comme il se l’était apparemment imaginé ; ajoutant qu’il n’aurait donc eu au final aucune chance avec elle. Mais comme il le disait si bien, il n’était absolument pas exclu que lui aussi fasse le même genre de rencontre plus tard. Elle ne saisit pas très bien, par contre, le concept de zoophilie, sans doute en rapport avec l’apparence animale.

- Pour être franche, j’aime autant les hommes que les femmes ; mais là, c’est bien la première fois que je m’accroche autant à une personne en particulier… Que tu trouves quelqu’un ? Je pense aussi que c’est possible, et je ne sais pas si les natifs trouveront ça étrange ou non ; en plus j’imagine que tu ne dois pas être l’élu le plus étrange qu’ils aient rencontrés ; si nous venons tous de mondes bien différents, il doit y avoir des élus à l’apparence vraiment bizarre.

Le patron de l’auberge repassa alors dans l’autre sens, prévenant avant de quitter la chambre que le bain était prêt à être utilisé, et qu’il y avait savon et serviettes à portée de main si jamais.
Adam termina alors son repas sans trop traîner avant de se diriger vers la salle de bain, Svenja de son côté commençait déjà à remettre un peu d’ordre sur la table, lorsque le renard lui parla de nouveau.
Difficile pour la sorceleuse d’apporter une réponse claire à une telle question, elle n’en savait pas énormément sur ce monde et ce qui faisait que telle ou telle personne en particulier soit choisie pour y être transportée. Mais cela semblait tenir Adam à coeur.

- Jusqu’à présent, tu es le premier être aux traits animaliers que je rencontre, et avant ça je n’en avait jamais entendu parler… Maintenant, ça ne reste pas impossible, ce monde semble bien vaste donc, pourquoi pas ? Je pourrai garder une oreille attentive pendant mes voyages, et si j’apprends quelque chose j’essayerai de te prévenir, qu’en dis-tu ?

C’était malheureusement tout ce que Svenja pouvait faire pour lui actuellement ; c’était peu, mais déjà mieux que rien. Remplissant à nouveau son verre de vin, la sorceleuse en but une gorgée avant de légèrement sourire au renard, croisant les bras sur le plastron de son armure sombre.

- Allez, file te relaxer un peu dans ton bain ; si jamais tu a besoin, je serai pas loin.


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 112
Yens : 1035
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 11
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Adam D. Cooper ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Ven 30 Nov - 16:22

Adam D.
Cooper

Jackal

「 Plus dure sera la chute 」

Jackal - Adam - Owl - Ai - Hidéo - PNJ

Ok…quand elle disait être plus âgée que moi je m'attendais à quoi, dix ou vingt ans de différence à tout péter. Mais là…quatre-vingts piges ?! Sérieux ? Mais si c'est vraiment une capacité des sorceleurs moi je signe direct ! Comme ça je pourrais garder mon corps d'apollon pour longtemps…ah ouais mais merde, je crois qu'il faut avoir passé un genre de sélection depuis son plus jeune âge ou un truc dans l'genre. Remarque, si jamais j'apprends un jour des sorts de base comme Igni, je deviendrais le tout premier cooper à pratiquer la magie, et je pourrais ajouter ma pierre…ou plutôt ma page au Volus Ratonus.

—Wow…et bah…félicitation ? Je suppose…

Mais bon, pour éviter de rester planté là comme un radis la bouche ouverte je montre une photo où sont mes parents ainsi que Bentley et Murray. Comme ça elle peut voire à quoi ressemble un hippopotame, ou les autres gens de mon monde. Bon j'imagine qu'elle peut se demander pourquoi je tiens plus du renard que du raton. Mais bon, je pense qu'elle peut bien deviner toute seule que nos différentes espèces ne créer pas d'hybride, vu que l'adn de la mère est dominant chez les enfants. C'est ce qui explique que je ressemble physiquement à ma mère, alors que niveau caractère je suis plus proche de mon père…enfin j'imagine, puisque je ne l'ai jamais connu. A mon avis c'est sûrement pareil chez les humains, ou peut-être pas.

Enfin, puisque les surprises ne manquent pas aujourd'hui, j'apprend que Svenja est amourachée d'une femme. En même temps ce n'est pas le genre de truc qu'on devine au premier coup d'œil. Alors après je ne juge pas, les gens sont comme ils sont de toute façon, et perso je n'ai rien contre les gays…ou même les bi dans le cas de Svenja. Moi perso je m'en fou de l'orientation sexuelle des gens, je les apprécient ou les détestent pour ce qu'ils font. Par exemple je déteste Paradox parce qu'il a envoyé mon père dans un vortex temporel et m'a empêché de le connaître, après qu'il soit hétéro, gay, bi ou même trans je m'en fou royalement.

Mais bon je m'égare un peu là non ? Svenja me dit que je peux aussi avoir ma chance, que je ne suis sans doute pas l'élu le plus bizarre que les locaux aient pu croiser, ce dont je doute un peu mais bon, on verra bien. De toute façon c'est l'heure du bain comme dirait l'autre, mais je pose une dernière question à Svenja avant d'aller me relaxer. Est-ce que mon père peut également avoir atterrit dans ce monde ou non ?

Mais malheureusement, elle n'est pas en mesure de me répondre avec certitude. Mais elle propose tout de même de me tenir au courant comme elle le pourra si jamais cela devait changer. Après tout, ça ne coûte rien, et puis si ya moyen de me faire une amie je ne vais pas cracher dessus non plus.

—On peut toujours essayer, et voir ce que ça donne. Franchement, je donnerais presque tout pour pouvoir lui parler ne serait-ce qu'une minute…je crois que je n'ai jamais autant ressenti le manque d'un père qu'aujourd'hui. Enfin, va bien falloir que j'aille le prendre ce bain, sinon il va finir par refroidir. A tout à l'heure alors.

Je m'engouffre donc enfin dans cette salle de bain, avant de fermer la porte derrière-moi. Sans la verrouiller par contre, une vieille habitude, toujours garder une issue à portée de main, sans pour autant oublier de me déshabiller quand même. Mais ce bain a un effet…inattendu. En fait, il fait un bien fou, mais en même temps il réveille toutes ces petites courbatures dû à ma chute. Je sens que je vais être courbaturé de partout pendant quelques jours avec ça.

Ouaaaaah…putain de bordel de merde c'est…Oh finalement ça va, j'ai certes mal un peu partout, mais l'eau bien chaude j'adore ça mais à un point…Oh j'pourrais y passer des heures juste pour me relaxer. Oh la vache c'est bon…j'ai plus qu'à poser la tête sur le bord de la…baignoire si je peux appeler ça comme ça, et laisser mon corps se détendre. Aïe…ouais non en fait je vais plutôt y poser la nuque, j'avais un peu oublié que je m'étais fracassé la tête sur des pavés. Super, maintenant j'ai une douleur lancinante qui est revenue, je ferais sans doute mieux de me laver tant que l'eau est encore chaude.

Sauf qu'il y a un tout petit problème, il n'y a que du savon "solide", or j'ai déjà essayé une fois ce genre de savon, j'ai eu le poil qui collait de partout pendant deux jours. Eh oui deux jours, on a pas toujours l'occasion de prendre des douches ou des bains tous les jours quand on voyage a travers le monde en van. Bah oui, essaye un peu de trouver une baignoire en plein milieu du désert que traverse la route 66 aux Etats-Unis.

Enfin bref, a cause de cette histoire de poil qui colle, je ne me suis plus lavé qu'avec du shampoing pour poil soyeux. Mais en même temps je ne pense pas que ce soit très courant dans le coin, bon bah tant pis, ce sera sans savon alors. Je préfère avoir un poil propre et sans odeur plutôt qu'un poil qui sent bon mais qui est aussi collant que si je m'étais baigné dans du chewing-gum…n'est-ce pas Louis de Funès ?

Enfin bref, il y a un genre de gant de toilette à portée de main, alors même si je n'utilise pas de savon pour conserver la beauté de mon pelage, je vais quand même en prendre soin. Après tout ce serait dommage de ruiner mon pelage alors que jusqu'ici il en faisait craquer plus d'une. Au final je ne saurais dire combien de temps je passe dans ce bain, mais l'envie de chantonner un petit air me viens assez rapidement, mais quoi ? Je pense bien à du Claude François, mais vu comment il a fini je ne suis pas sûr de vouloir chanter une de ses chansons dans un bain…même si l'électricité n'existe pas ici, sauf pour ma serpe.

Enfin bref, au final je ne chante rien, Svenja risquerait de se poser des questions sur ma santé mentale. Du coup après avoir profité de l'eau chaude, il faut bien en sortir pour se sécher. Ce qui dans mon cas prend quelques minutes vu que je suis littéralement couvert de poils. Ah j'imagine que c'est beaucoup moins long pour les gens d'ici, ils n'ont des poils que sur la tête. Seulement, j'oubliait un tout petit truc…la fenêtre de la salle de bain.

A un moment, pendant que je me sèche debout au milieu de la pièce, je me tourne vers cette fenêtre pour y voir la fenêtre de la maison d'en face…où est en train de m'observer une femme. Du moins jusqu'à ce que je la regarde et lui fasse un petit signe de la main pour la saluer. En même temps se faire griller par le mec que t'es en train de mater à la sortie de son bain, ça a de quoi gêner, surtout s'il est beau gosse en prime.

Une fois séché, j'étais parti pour me rhabiller, mais mes fringues sont pleines de poussières et de tâches, donc il va falloir que je les lave avant. Bon bah, c'est parti pour le bon vieux coup de la serviette autour de la taille, que je noue solidement pour éviter de me retrouver à poil devant l'aubergiste s'il revient à l'improviste. Je rassemble donc tout ce que j'ai enlevé dans cette pièce, puis rejoint la pièce principale de la chambre.

—Dis-moi, est-ce que les auberges de ce monde ont un service de lessive comme les hôtels ? Parce que je crois que j'en aurait bien besoin. Ah oui aussi, est-ce que les gens qui ont un serpent vert comme moi sont plus ou moins bien vu dans le coin ? Parce que je me suis un peu fait reluquer par une femme qui habite en face de la salle de bain quand je me séchais. Donc si jamais elle a appelé les flics ou quoi…voilà quoi. Je voudrais pas me faire arrêter dès mon premier jour ici.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 874
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 8
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Svenja de Maribor ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Sam 1 Déc - 18:34

Plus dure sera la chute
FEAT : Adam
Entre l’étonnement d’Adam lorsqu’il apprit l’âge véritable de la sorceleuse, ou bien son air tout aussi surpris lorsqu’elle lui indiqua qu’elle était en couple avec la femme dont le portrait ornait la pièce, Svenja n’arrivait pas à décider ce qui était le plus amusant, le jeune renard semblait assez dépassé par ce qu’il apprenait ; elle se vit même féliciter par ce dernier, est-ce que cela concernait son apparence jeune ou bien son couple ? Elle répondit à son interlocuteur par un petit sourire, avant que le sujet ne devienne un peu plus sérieux en se tournant vers le père d’Adam.

Ne pas connaître ses parents était une chose qu’ils avaient tout deux en communs, d’autant que ceux de la sorceleuse devaient être morts depuis bien longtemps sans qu’elle n’ai eu une seule fois l’occasion de les rencontrer ; il faut dire aussi qu’elle n’avait pas vraiment cherché à entrer en contact avec eux, car cela n’aurait rien apporté à personne au final.
La proposition faite au renard était des plus sincères, et Svenja fut assez contente qu’il l’accepte finalement. Elle doutait tout de même de la réussite de cette entreprise mais, une fois encore, tout était possible ici à Kosaten… En moins d’un mois, elle avait rencontré un dragon, une vampire dont elle s’était plus qu’amourachée, et maintenant un renard bipède qui parlait, alors pourquoi pas un raton-laveur parlant qui serait le père du dit renard ? C’était aussi une bonne manière de rester en contact avec Adam et de savoir si tout allait bien pour lui en tant qu’élu et voleur, car il était presque certain qu’il n’allait pas arrêter sa profession si particulière.

- Faisons comme ça dans ce cas… Et de ton côté, si jamais, n’hésite pas à me faire savoir si tu a besoin d’aide, si je le peux, je te donnerai un coup de main. Relaxes-toi bien et profites de l’eau chaude dans ce cas, je reste ici dans la chambre.

A présent seule dans la pièce, Svenja fit rapidement un brin de rangement car elle ne comptait plus s’éterniser à Tokonatsu, elle partirai demain matin en direction de Chikai alors autant rendre la chambre dans l’état où elle l’avait trouvée en arrivant. La chambre n’ayant servit que pour le repos de la louve, il n’y avait pas grand-chose à nettoyer ni même à ranger, et c’est donc en se demandant quoi faire qu’elle prit place sur une chaise en soupirant, avant de se saisir de sa lame en argent et de la dégainer lentement pour l’observer avec attention.
Elle n’avait que survolé le travail du forgeron lorsque ce dernier lui avait rendu ses affaires, et d’un simple coup d’oeil il était évident que l’homme avait fait un travail remarquable, mais jusqu’à quel point ?

C’est dans le plus grand calme qu’elle inspectait l’épée en argent, qui bien évidemment n’était pas faite entièrement d’argent pur, soyons un peu réalistes ; ce métal n’était pas assez dur pour être forgé et affûté en une lame digne de ce nom, ce que la sorceleuse avait entre les mains était le fruit d’un alliage d’acier et d’argent, ce qui n’enlevait toutefois rien à l’efficacité de l’arme contre les monstres. Les runes gravées sur toute la longueur de la lame étaient toujours présentes, et Svenja passa un doigt dessus tout en les récitant à mi-voix.

- Dubhenn haern am glândeal, morc’h am fhean aiesin...

Il était certain qu’Adam, qui venait d’ouvrir la porte de la salle de bain, n’aie rien comprit à ce qu’elle venait de dire, la langue ancienne était très peu connue et ce même dans le monde d’où elle provenait. Mais voir le renard juste vêtu d’une serviette fit sourire alors Svenja, qui déposa l’épée sur la table tout en se relevant pour venir se saisir des vêtements sales de son interlocuteur.

- Confies les moi, je vais aller demander à l’aubergiste si il peut faire quelque chose ; si oui ça risque de prendre un peu de temps et je t’imagine mal rester en serviette pour plusieurs heures… J’ai un pantalon en toile sur la commode, tu peux le mettre en attendant.

Un petit rire s’échappa de se lèvres lorsqu’elle apprit qu’une jeune femme de la ville l’avait reluqué au sortir de son bain, mais elle se ressaisit en répondant à la question sur les conséquence d’un porteur du sceau de Minshu en plein territoire de Seika.

- D’après ce que je sais, il n’y a pas de conflit entre les deux nations, et tant que les élus ne font pas de grabuge il peuvent aller où bon leur semble ; et comme on en discutait un peu plus tôt, je pense pouvoir dire sans me tromper que tu ne devrai pas rester seul trop longtemps, tu te fais déjà reluquer alors que tu viens à peine d’arriver, c’est plutôt bon signe non ?

Et en parlant de reluquer, la sorceleuse n’était pas en reste non plus, laissant vagabonder ses yeux sur le corps d’Adam un petit moment avant de pouffer légèrement et ouvrir la porte menant sur le couloir de l’auberge.

- Je dois avouer qu’un peu d’exotisme… Enfin bref, je vais m’occuper de faire laver tes vêtements, attends-moi je n’en ai pas pour longtemps.

Quittant alors la chambre, Svenja laissa Adam seul, avec l’épée en argent toujours sur la table, pendant environs une petite dizaine de minutes, le temps de parler un peu avec le patron de l’auberge et de lui demander ce nouveau petit service, moyennant quelques yens, bien évidemment.
Et après avoir reprit une bière au passage, la voilà qui remontait les escaliers en direction de l’étage,  regagnant sa chambre en sirotant sa boisson houblonnée.

- Tes vêtements seront prêts dans deux grosses heures environs, le patron m’a même assuré qu’il arriverait à faire partir toutes les taches, y comprit les plus incrustées.


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 112
Yens : 1035
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 11
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Adam D. Cooper ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Dim 2 Déc - 1:11

Adam D.
Cooper

Jackal

「 Plus dure sera la chute 」

Jackal - Adam - Owl - Ai - Hidéo - PNJ

Suite à l'idée de Svenja de rester en contact, je me suis dit que ça ne coûtait rien d'essayer, surtout si par le plus grand des hasards elle tombait sur mon père. Franchement j'y crois pas trop mais qui sait, je pourrais avoir quelques surprises. Et puis je me pose encore des questions à propos de cette idée, mais comme il faut bien que je finisse par prendre mon bain avant de me retrouver avec de l'eau froide, je garde ces questions dans un coin de ma tête pour plus tard.

Un bain et une voisine aux yeux baladeurs plus tard, je ressors de la salle de bain en demandant si par hasard les auberges avaient un service de lessive ou un truc dans le genre. J'aurais bien dit pressing mais je ne pense pas que l'anglais soit très courant dans le coin, pas plus que l'espagnol. Svenja décidément aux petits soins avec moi, propose carrément de prendre mes fringues pour les confier à l'aubergiste.

Elle me prévient cependant que ça risque de prendre un peu de temps, et qu'elle me voit mal me trimballer en serviette pendant des heures, et me propose d'emprunter un de ses pantalon en toile en attendant.

—Honnêtement, je pense pas qu'il soit à ma taille. Je risquerait de te le déchirer, surtout que j'ai ma queue de renard qui va gêner. Ne t'en fais pas pour moi, ça me dérange absolument pas de rester en serviette en attendant, je risque pas d'attraper froid avec mon pelage.

J'aborde alors le petit moment insolite dont j'ai fait l'objet à l'instant, cette fameuse voisine d'en face qui m'a reluqué en pensant que je ne la verrai pas. Ah ça, ça fait bien rire Svenja, c'est vrai que c'est cocasse mais bon, en général j'aime bien quand les femmes me regardent comme ça, je trouve ça assez flatteur.

D'ailleurs, pendant qu'elle m'explique que Minshu et Seika s'entendent relativement bien, et que selon elle je ne resterais pas seul très longtemps, Svenja ne se gêne pas pour me reluquer aussi. Elle se fait pouffer elle-même tiens, et ajoute même qu'un peu d'exotisme…sans pour autant terminer sa phrase. Elle ne tarde d'ailleurs pas à quitter la chambre après que je lui ai donné mon haut qu'elle allait oublier.

Aah, alors comme ça je lui fais quand même un petit effet ? Est-ce que ce serait mon accent espagnol ? Ou bien mon corps finement sculpté par des années d’entraînements de voleur ? Sans doute un peu des deux, après tout c'est pas pour me vanter, mais j'y peux rien si je suis beau garçon. Bon, bah en attendant qu'elle revienne je vais feuilleter un peu le Volus Ratonus.

Le titre est assez évocateur vu qu'avant moi tous les Cooper étaient des ratons, alors que moi je suis le tout premier renard de la lignée. Je me pose donc sur une chaise, mon héritage entre les mains en attendant le retour de Svenja. Je repasse alors en revue toutes les techniques que j'ai déjà lu et relu une bonne centaine de fois…sans pour autant avoir pu toutes les mettre en pratique.

L'atterrissage en piqué, le camouflage en statue, passer inaperçu dans l'obscurité, il y en a tellement. Le livre fait dans les trois-cents pages au bas mots, en même temps chaque Cooper depuis la nuit des temps y note une technique qu'il a inventé pour ajouter sa pierre à l'édifice et laisser une trace dans l'histoire du clan. Pour l'instant je n'y ait pas encore ajouté la mienne, mais ça viendra un jour. Cela dit, mon père n'a pas tellement eu le temps d'ajouter sa page vu qu'il a été balancé dans un vortex temporel avant d'avoir pu le faire.

Svenja finit par revenir en m'annonçant que j'en ait pour deux heures à attendre avant de récupérer mes fringues. Elle peut donc me voir assis sur ma chaise, la patte droite posée sur mon genou gauche et un bouquin entre les mains. Bon a priori elle ne devrait pas pouvoir voir sous ma jupette de fortune qu'est ma serviette. Encore heureux sinon elle pourrait croire que je lui fais du charme, ce qui n'est pas le cas vu qu'elle a quand même dit être en couple, alors je vais pas m'amuser a la draguer en sachant ça.

—Deux heures ? Oh ça va, c'est pas si long que ça. J'ai de la lecture de toute façon, même si je l'ai déjà lu en long en large et en travers un nombre incalculable de fois.

Je ne lui propose cependant pas de le lire, car il s'agit là d'un héritage qui se transmet de génération en génération. Et il y a une règle a laquelle aucun Cooper ne peut déroger : Seul un Cooper a le droit de lire le Volus Ratonus. Ce qui veut dire que seul ma descendance ou bien ma future compagne pourra le lire. Donc même si Svenja m'est sympathique, elle ne pourra même pas y jeter un œil furtif.

Après je ne sais pas trop si je dois tuer quelqu'un qui aurait lu le Volus Ratonus en violant la règle, vu que le cas ne s'est, en tout cas de mémoire, jamais présenté. Même ma mère ne l'a jamais lu, Bentley et Murray l'ont gardé en sécurité en attendant de pouvoir me le confier. Ils sont la seule exception que je connaisse à la règle du grimoire, même s'ils font partie du clan…ou, faisaient partie du clan, vu que j'ai atterri ici. De toute façon même si je devais tuer quelqu'un qui a lu le livre, je ne ferais pas ça a Svenja. Déjà parce que j'en suis incapable dans l'état où je suis, et ensuite bah, ça se fait pas trop de tuer ses amis, voilà.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 874
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 8
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Svenja de Maribor ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Lun 3 Déc - 22:33

Plus dure sera la chute
FEAT : Adam
Juste avant que Svenja ne sorte déposer les vêtements d’Adam pour les laver, ce dernier avait poliment refusé de mettre le pantalon de la sorceleuse en attendant, disant qu’il ne voulait pas risquer de le déchirer, et que de toutes façons ce serait plus confortable pour lui.

- Comme tu veux ; à tout de suite !

Et après s’être acquittée de cette petite tâche, la voilà qui revient dans la chambre et trouve Adam tranquillement installé sur une chaise, vêtu de son unique serviette, en train de bouquiner ; il ajoute justement avoir de quoi lire pour patienter durant le lavage de ses effets, même si apparemment il a déjà lu l’ouvrage à de nombreuses reprises.
Se rapprochant de la table pour prendre place également, Svenja essaya de déchiffrer le titre du livre mais sans aucun résultat probant ; le livre venant d’un autre monde que le sien, il lui était impossible d’en comprendre le moindre mot. Dommage, car ce qui y était écrit devait être terriblement intéressant, d’après ce qu’elle avait déduit des mots du renard.
Elle fit alors un amusant parallèle dans son esprit, imaginant Adam vêtu de toute la panoplie du parfait petit magicien, penché sur son grimoire pour y trouver une incantation ou une formule, l’idée la fit sourire ; et bien que son interlocuteur lui ai à de nombreuses reprises assuré ne pas utiliser la magie, elle allait tout de même l’interroger à nouveau sur le sujet, mais beaucoup moins sérieusemement.

- On dirait un grimoire de magicien, tu es sûr de ne pas être un sorcier ?

Dit-elle sur le ton de la plaisanterie en riant légèrement. Reprenant son épée d’argent qui traînait sur la table, elle effleura les runes une nouvelle fois avant de ranger l’arme dans son fourreau, reprenant ensuite une gorgée de bière bien fraîche.
Glissant ensuite une main dans la besace de sa ceinture, la sorceleuse en extirpa un jeu de cartes avec lequel elle commença à s’occuper dans un certain silence pour ne pas déranger Adam dans sa lecture. Les cartes étaient décorées bien différemment que sur un jeu ordinaire où l’on retrouverait les quatre couleurs ; ici des personnages ressemblant à des soldats étaient représentés, et un nombre différent était attribué à chacun.
Elle jetait de temps à autre de petits regards en direction de la couverture, et surtout du titre qu’elle ne parvenait pas à déchiffrer, cela avait quelque chose de frustrant, et Svenja n’aimait pas être frustrée, surtout pour des bêtises.

- Il parle de quoi ton livre ? C’est une histoire ? Ou bien ça raconte l'histoire de ton monde ?

Elle n’avait pas pu retenir cette question ; ayant passé des mois et des mois le nez plongé dans des bouquin durant sa formation, elle en était venu à apprécier lire, bien que ses lectures soient constituées à cent pour cent d’ouvrages sur les monstres, leur habitudes, et comment les traquer. La sorceleuse n’était pas vraiment du genre à lire des romans ou des contes de fées, sauf certains dans lesquels se trouvait un peu de vérité.
Peut-être était-ce un recueil de ce que l’on pouvait retrouver dans le monde d’Adam, ou un livre historique qui relaterait des batailles passées ou des évènements d’une extrême importance ? La sorceleuse se questionnait et était impatiente d’avoir une réponse à ce sujet.


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 112
Yens : 1035
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 11
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Adam D. Cooper ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   Mar 4 Déc - 17:31

Adam D.
Cooper

Jackal

「 Plus dure sera la chute 」

Adam - PNJ

On dirait bien que mon "manuel familial" intéresse Svenja. A peine revenue elle essaye déjà d'y jeter un œil, et fait encore une fois un parallèle entre mes biens et ceux d'un mage. En même temps vu l'âge du bouquin c'est pas étonnant. En fait, il a carrément dû être rassemblé après que le gang de Claw ait assassiné mes grands-parents pour se partager les pages. C'est mon père qui a fini par retrouver toutes les pages pour les arracher des mains de ce gang.

Mais puisque la curiosité de Svenja ne s'arrête pas là, il va bien falloir que je lui dise ce qu'est ce livre. Elle pense qu'il s'agit d'un roman ou bien d'un livre d'histoire, ce qui n'est pas totalement faux en fait.

—En fait, c'est un peu des deux. Depuis des siècles les Cooper se transmettent ce livre, c'est un peu l'histoire de notre famille quand on y pense. Mais en fait c'est plutôt un recueil de toutes les techniques utiles pour un voleur. Chaque génération y note une technique qu'elle a inventée, comment la mettre en pratique, enfin tu vois le genre.

C'est un peu un guide du "comment être un bon Cooper", du coup il y a deux règles essentielles à ne jamais oublier. Un, seul un membre du clan Cooper peut en hériter des mains de son ancêtre le plus direct. Deux, seul un Cooper est en droit de lire, apprendre, et utiliser les techniques qui sont inscrites dans ce livre. Seulement, il y en a tellement que je n'aurais pas assez d'une vie pour tout apprendre, ou alors certaines demandent d'avoir une serpe bien spécifique. Du coup, même si j'étais dans un genre de grande organisation criminelle, et bien je ne pourrais même pas laisser le grand chef y jeter un œil.

J'ai pas énormément de règles personnelles, mais ces deux-là sont sans doute les plus importantes…ce qui explique qu'il y ait un cadenas pour verrouiller le livre. Bon après il y avait aussi une sorte de règle sous-entendu par le titre de ce guide, Volus Ratonus, ça veut dire Raton Voleur en Latin, j'imagine que tu vois où je veux en venir. Tous les Cooper, sans exception, étaient tous des Ratons…jusqu'à ce que mon père s'amourache de l'agente qui était chargée de l'arrêter, ce qui a donc donné le premier Cooper renard.

J'imagine pas la tête que mes ancêtres feraient s'ils étaient au courant, ça serait beau a voir tiens. Et encore, vu que les gens de ce monde ne sont pas très "animaliers", qui sait à quoi ressemblera ma descendance…si jamais il y en a une du moins. Parce que je me trouve peut-être pas encore prêt a avoir un gosse, mais bon, on verra bien ce qui arrivera. Seul l'avenir nous le dira comme on dit.


Enfin bref, je suis une anomalie dans mon propre arbre généalogique, c'est quand même assez fou quand on y pense. Mais bon, on va changer un peu de sujet. Pourquoi pas essayer de savoir ce que Svenja a failli dire tout à l'heure à propos d'exotisme ? Oui, ça peut être marrant tiens, en espérant qu'elle ne trouve pas ça trop…déplacé.

—Mais dis-moi Svenja, j'y repense, qu'est-ce que tu voulais dire tout à l'heure ? Quand tu as commencé à dire "Je dois avouer qu'un peu d'exotisme…" ? Alors, j'veux pas te gêner ou quoi, mais je suis bien curieux de savoir. A moins que tu préfères parler d'autre chose du genre…je sais pas, comment on devient sorceleur là d'où tu viens, ou bien comment tu comptes jouer au Gwint toute seule. Mais je reste curieux de savoir ce que tu allais dire à ce moment-là.

Bon évidemment j'essaye de ne pas la brusquer, j'essaye même de prendre un ton plutôt second degré et détendu. Mais si jamais elle veut pas en parler c'est son droit, même si ça sous-entendrais un peu le genre de chose qu'elle allait dire, même si c'est sûrement dans ma tête que j'me fais des idées.



Dernière édition par Adam D. Cooper le Mer 12 Déc - 2:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)   

Revenir en haut Aller en bas
Chapitre 1 : Plus dure sera la chute (Ft Svenja)
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [PV] Plus dure sera la chute.. {Ika}
» Et plus dure sera la chute [PV : Soren Dragan]
» Plus dure sera la chute...
» beth ~ "plus on s'élève et plus dure sera la chute"
» Obama en chute libre ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Ville de Tokonatsu-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.