Partagez | .
Fragments d'un discours amoureux. [Feat Svenja] [+ 18]
Messages : 489
Yens : 2083
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 27
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 87
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
4/6  (4/6)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Fragments d'un discours amoureux. [Feat Svenja] [+ 18]   Sam 9 Fév 2019 - 22:56





Fragments d'un discours

amoureux.



Feat.Svenja de Maribor


Le sujet est lancé et Reecon nous raconte son passé auprès de parents formidables et travailleurs. Une vie heureuse remplie d'insouciance et d'amour, malgré qu'elle soit dure. Avant cela, il prit une main à chacune d'entre nous, afin de se donner du courage et de la force de parler de ces moments, sans doutes difficiles. Tout va bien pour le moment, mais je sens que ça ne va pas durer, et effectivement, je sens soudainement ses doigts se resserrer quand il arrive au moment fatidique. Une sorcière... Voilà ce qu'il dit à l'instant, rempli de sanglots et d'une voix frêle.

-"Une sorcière ? Qu'est-ce qu'elle a fait cette sorcière mon poussin ?" Demandais-je gênée tout en croisant le regard de Svenja.

-"Elle... La sorcière... Elle a... Papa... Maman... C'étaient des monstres... Avec des cornes et ils étaient tous noirs... Après... Ils... Ils sont partis avec la sorcière... J'étais tout seul..."

-"Elle ressemblait à quoi la sorcière Reecon ?"

-"Elle... Elle était jolie... Une robe rouge... Et des cheveux violets... Mais... Ses yeux... Dorés et après... Noir, et du sang... Beaucoup de sang..."

C'en est trop pour lui, il fond en larmes tandis que je le prends dans mes bras, le cœur serré tandis qu'une colère noire s'inscrit sur mon visage ainsi qu'une insondable tristesse. D'un coup, je suis prête à exploser et crier ma haine, et une seconde après, je peux me mettre à pleurer. Serrant les dents, et les faisant grincer, je regarde ma louve avec un air fou. L'émotion me submerge et j'arrive, à peine, à sortir quelques mots de ma bouche.



-"Je... Je sais qui c'est ! Non... Tout, mais pas ça ! Pitié, pas ça..."


Pendant un instant, je me laisse bercer par les pleurs de notre fils tout en retenant mes larmes. J'ai mal, cette pression dans ma poitrine, cette douleur inexplicable... Serait-ce ce que l'on ressent en tant que mère protectrice ? En tout cas, je peux sentir mon petit bonhomme se blottir encore plus profondément contre moi tout en séchant ses larmes. Un moment surréaliste, quand on pense, qu'il y a quelques minutes avant, nous rions tous de bon cœur. Une fois le calme revenu, je l'embrasse sur la joue avant de lui dire.

-"Je te protégerais mon bébé ! Sois-en sûr ! Et après alors ? Qu'est-ce qui s'est passé ?"

-"Après... Les adultes du village m'ont recueilli, et un vieil homme riche est venu m'adopter. On est venu ici dans cette ville, mais le monsieur est mort il y a plus d'une semaine et on m'a viré de la maison, car je n'étais pas son vrai enfant. J'étais mort de faim, je dormais dans la rue... Plusieurs fois, je me disais que c'était fini puis.... Et puis... Tu es arrivée maman ! Je... Je suis content de t'avoir rencontré ! Et maman Senja aussi ! Je... J'ai peur... Je ne veux plus être seul ! Maman Elanor, maman Senja, je veux rester avec vous, s'il vous plaît..."

Cette fois-ci, c'est moi qui succombe à mes émotions, libérant un torrent de larmes tout en embrassant le front de Reecon. Je le serre contre ma poitrine et lui caresse les cheveux tendrement.

-"Nous serons toujours à tes côtés ! Je te le promets ! On t'aime Reecon, on t'aime énormément ! Tu es notre plus beau rêve dans ce monde !"

-"Moi aussi, je t'aime maman ! Je... La sorcière... Je la hais ! Je lui ferais payer pour papa et maman !"

Regardant les yeux de ma louve, je cherche un certain réconfort en elle. C'est dur d'encaisser autant, et c'est encore plus dur quand on sait qui est la responsable. Bien, il faut maintenant nous détendre après avoir écouté ce triste récit. Levant la tête vers ma bien-aimée, je lui dis.



-"Ma louve, on va prendre un bain avant d'aller au lit ? Et toi, Reecon, tu vas te mettre sous les draps en nous attendant hein ? Tes mamans vont se laver avant de te rejoindre d'accord ?"


Acquiesçant de la tête, Reecon s'installe dans le lit et j'invite Svenja à me suivre dans la salle de bain. Une fois la porte fermée, je l'embrasse tendrement tout en sanglotant légèrement. En me séparant d'elle, je fais couler de l'eau chaude dans la bassine et me déshabille en enlevant ma coiffe dans le même temps. Quelques minutes plus tard, et voici que je plonge dans l'eau chaude, en lâchant un soupir d'épuisement. Prenant la main de ma sorceleuse, je lui dis fébrilement.

-"Tant pis si Reecon est à côté, déshabille-toi et rejoins-moi dans le bain. Je ne suis pas d'humeur pour des frivolités, mais j'ai besoin de toi ma puce. J'ai besoin de ta force de caractère ! Dépêche-toi, que je sente ta peau contre moi..."







FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 177
Yens : 2234
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 19
Nombre de topic terminé: 5
Exp:
0/6  (0/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Fragments d'un discours amoureux. [Feat Svenja] [+ 18]   Dim 10 Fév 2019 - 19:56

Fragments d'un discours amoureux
FEAT : Eleanor
Cette personne que Reecon appelait la sorcière, qui était-elle ? Cela ne semblait pas être quelqu’un qu’il appréciait, au vu du ton sanglotant sur lequel il avait évoqué cette femme ; et aussi bien la louve que la vampire se posaient la question alors que leurs regards se croisaient, et que la rouquine ne demande à leur fils ce que cette sorcière avait bien pu faire de terrible.

Les paroles du jeune garçon étaient tout d’abord éparses, peu claires car il était toujours en train de sangloter tandis qu’il continuait son récit ; Svenja l’écoutait attentivement sans l’interrompre, jusqu’à comprendre que ses parents avaient été, d’une manière ou d’une autre, victimes de la sorcière et étaient devenus des monstres, le laissant seul et abandonné.
La question d’Eleanor concernant l’apparence de cette femme abjecte retint l’attention de la louve, et la description que Reecon en fit ne parut guère étrange à la sorceleuse, les sorcières et magiciennes de son monde étant réputées pour leur beauté acquise grâce à des sortilèges puissants. Une robe rouge et des cheveux violets, ces détails importants étaient gravés dans son esprit, ce qui lui permettrait de reconnaître la coupable si elle venait à la rencontrer un jour.

Reecon fond une nouvelle fois en larmes dans les bras de la vampire, dont le visage semble empreint d’une colère sourde et puissante, avant qu’elle aussi ne se mette à pleurer de concert avec le jeune garçon. Svenja observait silencieusement la scène, devinant un lien étrange entre Reecon, Eleanor et cette fameuse sorcière ; c’est alors que la rouquine, des larmes plein les yeux et le regard emplit d’une colère folle, annonça qu’elle connaissait l’identité de celle qui avait enlevé sa famille à Reecon, et au vu des mots qu’elle prononça ensuite, cette personne devait être redoutable et malveillante.

Ne supportant plus de les voir si tristes, la louve vint entourer de ses bras ses deux trésors pour les serrer délicatement contre elle. Elle enrageait intérieurement, d’abord de savoir que du mal avait été fait à leur fils, mais possiblement à Eleanor également, ça jamais elle ne parviendrai à l’accepter, le pardonner. L’autre chose qui la rendait folle était sa propre faiblesse, qui actuellement l’empêchait de protéger les deux êtres si chers à son coeur, il lui faudrait bien vite remédier à cela.
La vampire fit son possible pour rassurer Reecon au sujet de la sorcière, et l’invita à continuer son récit afin de peut-être passer à quelque chose de moins traumatisant.

Tout en caressant les cheveux du jeune garçon, Svenja l’écoutait continuer son histoire, comment les gens de son village ayant échappé au désastre l’avaient recueillit avant qu’un brave homme ne l’adopte et l’emmène vivre à la capitale de Seika. Et tout aurait pu se finir comme cela, si le bienfaiteur n’était pas décédé il y a peu, la famille de se dernier ayant ensuite mit Reecon à la porte car n’étant pas de leur sang. Rien n’avait été épargné à ce pauvre bout de chou, il en avait bavé et méritait à présent de vivre sereinement, ce qu’il désirait plus que tout, mais uniquement en compagnie des deux femmes.
Cette demande renouvelée de sa part fit craquer la vampire, celle-ci pleurant à nouveau, mais de bonheur peut-être, tout en embrassant le front de l’enfant et lui promettant de le protéger à jamais. Joignant sa main à celle de sa douce sur la joue du jeune garçon, la sorceleuse sourit tendrement à ce dernier.

- Tu ne sera plus jamais seul, et si quelqu’un essaye de venir te faire du mal, avec maman Eleanor on lui tombera dessus pour lui mettre une bonne raclée !

Svenja ébouriffa les cheveux de Reecon alors que ce dernier disait vouloir faire payer la sorcière, mais si comme elle l’imaginait cette femme était une élue, le jeune garçon aurait bien du mal à se venger, mais le moment venu, il pourrait compter sur ses deux mamans pour lui venir en aide. La conversation semblait avoir un peu épuisé Eleanor, cela se voyait dans ses yeux alors qu’elle fixait la louve ; tendant la main, elle vint doucement essuyer une larme qui coulait lentement sur la joue de la rouquine avant de lui remettre une mèche de cheveux en place.
Hochant la tête quant à la proposition d’aller prendre un bain chaud, qui n’allait pouvoir faire que du bien aux deux femmes, la sorceleuse s’écarta afin de laisser Reecon s’installer sous les draps sous les directives de la vampire.

- Oui, après toutes ces émotions je pense qu’un bain chaud est la meilleure façon de terminer la journée. Souriante, elle quitta le lit et vint poser un petit bisou sur le front de Reecon, lui adressant ensuite un petit clin d’oeil. Si tu attends bien sagement, je te raconterai une histoire avant de dormir, d’accord ?

- Une histoire ? Je serai très sage maman, promis !

- Bien, je te fais confiance, à tout de suite !

Avant d’entrer dans la salle de bain, la louve prit soin d’emporter le paquet contenant les deux chemises de nuit achetées plus tôt dans la soirée. Sa douce sanglotait encore un peu, et la louve fit son possible pour la calmer en répondant avec tendresse au baiser qui lui était offert, laissant même tomber le paquet au sol pour venir prendre les mains d’Eleanor dans les siennes. l’échange doucement rompu, la vampire s’occupait de remplir la bassine avant de retirer son armure, sous les yeux indiscrets de Svenja qui ne pouvaient s’empêcher de glisser sur la peau diaphane de son amour.
Elle se perdit un peu dans la contemplation de sa compagne, si bien qu’elle était toujours habillée alors qu’Eleanor, à présent dans la bassine, l’invitait à la rejoindre en lui prenant doucement la main.

- J’arrive tout de suite mon ange, donne moi un petit instant.

Déposant ses lèvres sur la main de sa douce, Svenja fit un pas en arrière, s’attaquant déjà aux sangles qui retenaient épaulières et plastron ensemble, ôtant une à une les pièces de son armure qu’elle déposait au sol.
A présent uniquement couverte par le bandage qui couvrait sa blessure, et sur lequel ne se trouvait pas la moindre trace de sang, elle enjamba doucement le rebord de la bassine afin de se glisser dans l’eau en poussant un soupir, dieu que c’était agréable. Aussitôt immergée, la voilà qui rejoignait Eleanor, venant se glisser derrière cette dernière pour l’enlacer et la tenir contre elle, lui couvrant le dos de son corps blessé.

Elle ne dit rien, du moins pendant un instant, voulant profiter de cet instant de calme et de douceur qu’elle partageait avec Eleanor malgré les évènements survenus. Se penchant légèrement sur la droite et ensuite sur la gauche, elle emportait sa tendre vampire dans ses mouvements, la berçant délicatement tout en déposant de petits baiser tendres sur son épaule.

- Voilà, je suis là mon coeur, je suis là…

L’envie d’en savoir plus quant à cette sorcière était toujours bien présente dans l’esprit de la sorceleuse, qui hésitait à poser la question à Eleanor ; en ayant vu ce que le fait de parler de cette personne avait provoqué comme réaction, était-il judicieux de vouloir en savoir un peu plus, au risque peut-être de rouvrir de vieilles plaies ? Mais d’un autre côté… Le sujet était encore récent, et comme le disait l’adage, il fallait battre le fer tant qu’il était chaud. C’est d’une petite voix un peu hésitante que Svenja se mit à parler.

- Ma belle… Tout à l’heure tu a dis que tu connaissais l’identité de… De la sorcière dont Reecon nous a parlé… Qui est-elle ? Pourquoi transforme t’elle les natifs en monstre ? Et… Est-ce qu’elle…

La question était dure à poser, et la louve avait très peur d’en entendre la réponse. Elle resserra alors son étreinte sur Eleanor, la tenant un peu plus fermement contre elle comme si elle cherchait à la protéger de quelques choses, les muscles de ses bras se contractant sous l’effet d’une colère que la sorceleuse sentait monter en elle. Les pupilles étrécies et la mâchoire serrée, elle prit une grande inspiration avant d’enfin oser terminer sa phrase, l’hésitation dans sa voix remplacée par de l’inquiétude mêlée à de la colère.

- Est-ce qu’elle t’a fais du mal ?


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 489
Yens : 2083
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 27
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 87
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
4/6  (4/6)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Fragments d'un discours amoureux. [Feat Svenja] [+ 18]   Dim 10 Fév 2019 - 22:14





Fragments d'un discours

amoureux



Feat.Svenja de Maribor


Une fois dans ce bain bien chaud, j'invite de la main ma sorceleuse à me rejoindre. Entre temps, j'ai bien vu ses yeux glissés sur moi quand je me suis déshabillée, mais cette fois, la perspective d'un moment câlin ne m'a pas donné envie. Je cherche juste du réconfort, et je dois lui dire ce que je sais, quitte à me blesser et à la blesser aussi.


Lorsque c'est mon tour, je bascule la tête pour profiter de la vue superbe que m'offre ma louve en enlevant ses vêtements, et malgré le bandage, elle rentre dans la bassine, essayant de se mettre derrière moi tout en l'aidant à le faire. Elle m'enlace tendrement pour mieux rapprocher le contact de nos peaux puis un silence se fait. Lui caressant machinalement le bras, du dos de la main, je laisse mon regard se perdre sur les gouttes d'eau en souffrance, glissant sur la vitre de la pièce. La nuit étant déjà bien tombée, on peut apercevoir la lune au loin, par-dessus le toit d'une maison. C'est calme, je me sens apaisée, réconfortée par la douceur de Svenja. Basculant la tête sur le côté, je plonge mon visage dans son cou, effleurant de mon nez sa peau et respirant délicatement son parfum corporel avant de lui lâcher quelques petits baisers dans le cou. D'elle-même, elle fait un mouvement de bascule afin de nous bercer magnifiquement, tandis qu'elle aussi, en profite pour m'embrasser l'épaule. Aucun mot, nous nous comprenons à merveille, et je dois dire que j'apprécie de plus en plus ces moments-là, ceux qui ne tiennent qu'à nous. J'aimerais que cela dure une éternité. Cependant, ce doux silence et interrompu par ma belle qui me réconforte d'avantage avec ses paroles. Je sais déjà qu'elle est là, mais le fait de l'entendre, me rassure, d'avantage. D'un air vague et mollasson, je lui soupire.



-"Mmmhhh... Je sais... Merci mon amour... Tu ne peux pas savoir comme ça fait du bien de t'avoir près de moi ici et maintenant... Je t'aime..."


Continuant, un temps, à profiter de cette plénitude, l'heure des questions arrive, même si j'aurais préféré ne pas remettre le couvert de suite. Mais je ne peux pas en vouloir à ma louve, et si je ne le fais pas maintenant, jamais je le ferais, soit par fierté imbécile, soit par protection pour ma nouvelle famille. C'est dans une voix hésitante que Svenja se décide à poser ses interrogations, commençant par demander le nom de cette sorcière, poursuivant sur, pourquoi a-t-elle transformé des natifs en monstres, puis... Elle s'arrête. Resserrant son étreinte contre moi, je sens sa nervosité qui monte en flèche, autant que sa colère, puis, dans un dernier effort, elle me demande si j'ai subi un quelconque mal sur ma personne. Attrapant le bras de ma louve, je serre de ma main ce bras en grinçant des dents, signe évident que je ne veux pas me remémorer ces souvenirs douloureux.

De la honte... Oui, c'est bien de la honte que je ressens à ce moment précis, ne sachant pas trop quoi dire, comment le dire. Quelques minutes passent dans un silence pesant avant que je bouge de la bassine, pour me retourner face à ma bien-aimée. Les yeux larmoyants, mes lèvres tremblent à chaque fois que j'essaie de parler. Ma gorge est nouée par la vérité, aussi malaisante et violente qu'elle puisse être. Mais dans un regard commun, je trouve la force d'aller de l'avant.

-"Oui... Je la connais... C'est une élue de ma nation qui vit dans la forêt luxuriante... La région voisine à celle dont nous avons envie d'installer notre futur demeure, les grands lacs. Son nom est Ellen ! Je ne sais pas la raison pour laquelle elle a transformé des gens en monstres, enfin... Des démons pour être plus exacte ! Tout ce que je sais, c'est que c'est la vérité, le conseiller de la ville où j'habite actuellement me l'a confirmé. Et... Pour moi... Je..."

Je pose mes mains sur les épaules de Svenja et serre ces derniers de toutes mes forces, j'ai honte, j'ai peur, mon regard fuit les yeux de ma louve, ma bouche tremble de la révélation que je m'apprête à faire. Il faut le dire ! Il faut que je trouve la force de le dire. Finalement, j'enlace de toutes mes forces ma sorceleuse, en lui passant les bras dans le dos, et dans une émotion palpable, j'ose enfin le dire en pleurs.



-"Je... Je... J'ai couché avec elle ! Mais je t'assure, c'était bien avant de te connaître ma puce, je suis désolé ! Quand je suis arrivée dans ce monde, j'étais perdue, sans aucun pouvoir, et je t'avoue que... Que... Argh... J'ai couché avec pas mal d'élues, la plupart du temps par envie, par folie du sexe, d'autres fois par survie instinctive... Pour Ellen... J'en avais envie... Mais... Mais... Elle m'a torturé... Je ne voulais pas ça... Pas comme ça... Elle m'a humilié, utilisée... Jeté comme une vieille guenille. Et la seconde fois... J'ai demandé son aide pour aller dans un temple dangereux, afin d'obtenir une nouvelle magie de combat, celle du sang. Je voulais discuter, remettre les choses à plats avec elle, mais... Elle m'a abandonné, seule, dans ce temple, me laissant à mon sort malgré les dangers des environs. Je veux la tuer, tu ne peux pas savoir à quel point, pour moi, mais aussi pour Reecon maintenant, cependant... Je ne suis pas assez forte, je suis faible... Elle est trop puissante ! Je suis désolée Svenja, tu dois me haïr maintenant que tu sais que je t'ai été infidèle ! Mais je t'aime, je t'aime tellement ! Je suis désolé ! Je suis désolé ! Pardonne-moi !"


Voilà... C'est dit ! Mes larmes coulent en abondance, je n'ai jamais eu aussi peur de toute ma vie. Peur de perdre mon grand amour sur Kosaten, peur d'être abandonnée à nouveau, peur de cette sorcière que je hais de tout mon être. Vengeance, désillusion, amour, repentance, tant de mots, tant de sentiments qui me submergent.







FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 177
Yens : 2234
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 19
Nombre de topic terminé: 5
Exp:
0/6  (0/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Fragments d'un discours amoureux. [Feat Svenja] [+ 18]   Lun 11 Fév 2019 - 15:45

Fragments d'un discours amoureux
FEAT : Eleanor
Un cadre idyllique, un bain chaud et agréable, et surtout la présence de l’élue de son coeur, tout était réunit en cet instant pour combler la louve de bonheur ; la situation aurait sans doute pu également devenir un peu moins ‘calme’, mais cela n’était pas possible, pas ce soir.
La passion et le désir devaient laisser leurs places à la douceur et au réconfort, car c’est ce dont avait cruellement besoin Eleanor en cet instant, et Svenja comptait bien lui apporter tout le soutient qu’elle pourrait.

Tenant son aimée entre ses bras, la sorceleuse la berçait délicatement tout en déposant des baisers sur l’épaule de sa douce, délicatesse qui lui était rendue dans le creux de son cou.
Etait-ce utile de préciser sa présence auprès de sa belle ? Sans doute pas, mais au plus profond d’elle-même, Svenja sentait qu’elle devait le dire à Eleanor, ce n’était pas juste des mots pour simplement rassurer sa belle, c’était également une promesse. Oui, elle était là, et jamais elle ne partirait.
Elle esquissa un petit sourire aux mots de sa jolie rouquine, levant une main pour lui caresser la joue du bout des doigts.

- Mmm… Je pense en avoir une petite idée... Je t’aime aussi ma belle. Ce serait plutôt à moi de te remercier, si tu n’avais pas organisée cette petite surprise, nous ne serions pas ici en train de partager ce bain.

Douceur et plénitude, voilà l’ambiance dans laquelle se trouvaient les deux amantes pour leur plus grand bonheur ; mais toutes les bonnes choses avaient malheureusement une fin.
L’esprit taraudé par cette mystérieuse sorcière, Svenja brisa à contrecoeur ce moment si plaisant, en posant des question à sa belle. Les deux premières avaient été plutôt faciles à énoncer, pour la dernière en revanche, la louve du se faire violence afin de contenir la colère qu’elle sentait monter en elle rien qu’en pensant à ce que pourrait répondre Eleanor ; malgré ses efforts, elle ne pu masquer dans sa voix son état d’esprit actuel.

Un puissant frisson parcourut alors le corps de la sorceleuse lorsque la main de la vampire se referma sur son bras, ce geste en disait déjà long sur ce qu’allait lui révéler sa belle, et cela n’améliora pas l’état de la louve.
Fermant les yeux tout en posant son front sur l’arrière du crâne d’Eleanor, Svenja tremblait légèrement en voyant défiler dans son esprit les possibles évènements qui avaient tant marqués son aimée, et plus elle y songeait, plus ce qu’elle imaginait devenait insupportable. Cela n’eut pour effet que d’alimenter encore plus la colère qui battait en elle, la transformant peu à peu en une fureur qui fut perceptible lorsqu’elle resserra une nouvelle fois son étreinte sur le corps de la vampire, plus fermement cette fois, le corps crispé et tendu, alors que le silence régnait toujours dans la pièce.

Sentant son aimée bouger, la louve libéra cette dernière de ses bras afin qu’elle puisse se mouvoir en toute liberté ; rouvrant les yeux, elle vit sa belle lui faire face, le visage empreint de tristesse et… De honte ?
Mal, Svenja avait mal en voyant Eleanor dans cet état et s’en voulait d’avoir réveillé quelque chose qui faisait tant souffrir la vampire alors que cette dernière tentait de trouver les bons mots afin de répondre à la curiosité égoïste de la sorceleuse. Le regard nettement plus calme, elle encouragea silencieusement sa belle, et, bien que cela semble dur pour elle, la rouquine se mit à parler.

En plus du nom de la sorcière, Ellen, la louve en apprit beaucoup plus, comme par exemple à quelle nation elle appartenait, où elle vivait ; et bien qu’apparemment personne ne sache pourquoi elle transformait les natifs, il fut précisé qu’ils étaient changés en démons et non en simples monstres, ce qui rendait cette femme encore plus dangereuse que Svenja l’avait imaginée. Soudainement, la vampire s’arrêta dans son récit, posant ses mains sur les épaules de la louve qui sentait déjà les doigts s’enfoncer dans sa chair, voyant le regard de sa belle fuir le sien, ne pouvant imaginer la douleur qu’elle devait ressentir.

- Mon ange…

Levant une main dans l’idée de la poser sur la joue d’Eleanor, Svenja se retrouva bien vite captive des bras de sa rouquine, leurs visages côte à côte, regardant chacune dans une direction opposée à l’autre. En entendant la voix emplie de larmes résonner à ses oreilles, la louve leva doucement les bras afin de venir elle aussi enlacer sa belle, mais son geste se figea, lorsque ce terrible aveu quitta les lèvres de la vampire.
Laissant ses mains retomber dans l’eau, la sorceleuse pencha légèrement le visage vers le bas tout en écoutant Eleanor lui narrer une partie de sa vie lors de ses débuts à Kosaten, abordant sans trop de détails le fait qu’elle avait eu plusieurs aventures avant leur rencontre, et que Ellen était l’une d’entre elles.

Elle restait silencieuse et fixe entre les bras d’Eleanor, n’émettant même pas un soupir ou un grognement pour ponctuer le récit de sa belle ; elle se contentait d’écouter.
Apprendre que sa douce avait eu des relations intimes avec d’autres élues ne lui faisait certes pas plaisir, autant dire qu’elle aurait préféré l’ignorer ; mais devait-elle lui en vouloir pour autant ? Non, sûrement pas ! Tout cela s’était produit avant qu’elles ne se rencontrent, jamais les batifolages passés de la rouquine ne lui seraient reprochés par la louve, jamais.

Torture, humiliation… Ces mots firent frémir Svenja, qui commençait à serrer les poings jusqu’à ce que les jointures de ses doigts en deviennent blanches, sa mâchoire se contractant alors qu’elle expirait furieusement par le nez. Cette sorcière, Ellen, elle avait osé faire du mal à Eleanor, son Eleanor ! La louve était au bord de l’explosion tant le récit de sa douce lui décrivait une personne abjecte qui s’amusait à profiter des plus faibles qu’elle de diverses manières détestables.
Et le portrait de cette sombre personne n’était pas terminé ; car même après ce qu’elle lui avait fait subir, la vampire était tout de même allée la revoir pour lui demander de l’aide, et avait été abandonnée au beau milieu d’un endroit hostile par cette…
Elle comprenait l’envie de vengeance de sa belle et, bien qu’elle n’ai encore à ce jour pas rencontrée la dite Ellen, la sorceleuse voulait elle aussi lui faire payer tout ce qu’elle avait fait.
Effondrée et en larmes, Eleanor semblait s’en vouloir, s’excusant alors auprès de sa louve qui restait toujours silencieuse, durant de longues secondes, avant qu’enfin elle ne prenne la parole.

- Comment… Comment as-tu pu…

Posant alors fermement ses mains sur les épaules d’Eleanor, Svenja la repoussa juste assez pour pouvoir lui faire face et la fixer droit dans les yeux. Son regard était mauvais, emplit d’une colère noire et sourde qui ne présageait rien de bon ; et ses pupilles félines, si étrécies qu’elles ne formaient chacune qu’un fin trait vertical au milieu de ses iris ambrés, lui donnaient l’air d’un animal sauvage prêt à tuer. Oui, la louve était furieuse, haineuse, les traits crispés de son visage rendant particulièrement bien cette impression lorsqu’on la regardait.
Mais tout cette haine et cette colère n’était pas destinées à Eleanor, et son regard s’adoucit alors bien vite devant l’expression apeurée de la vampire qui devait sans doute s’imaginer s’être attirée les foudres de la sorceleuse.
Laissant ses mains sur les épaules de la rouquine, la louve esquissa un petit sourire tandis que ses yeux retrouvaient leur état normal, s’embuant légèrement de larmes.

- Comment as-tu pu croire que je te haïrai ?

Sans laisser le temps à Eleanor de dire ou faire quoi que ce soit, Svenja vint poser ses lèvres sur les siennes afin d’offrir un baiser des plus tendres et savoureux à sa compagne, voulant lui faire comprendre que l’amour qu’elle lui portait était tout ce qui comptait, peu importe ce qui s’était passé. Non elle ne la haïssait pas, ni maintenant, ni jamais.
Cet instant tendre fut partagé durant de très longues secondes, la louve venant caresser la nuque de la rousse du bout des doigts tout en la rapprochant d’elle petit à petit afin de sentir le contact de son corps contre le sien.
Rompant le baiser tout en posant son front sur celui de sa belle, la sorceleuse reprit doucement sa respiration, plongeant son regard dans celui de son aimée.

- Ma belle… Tu n’a pas à t’excuser… Je serai un véritable monstre si… Si je t’en voulais d’avoir connu d’autre amantes avant que nos chemins ne se croisent. Tu… Tu n’étais pas obligée de m’en dire tant à ce sujet, à vrai dire j’aurai sans doute préféré ne pas trop en savoir, mais je te remercie pour ta franchise… Ca me touche énormément tu sais, et je ne suis pas en colère, du moins pas contre toi. Doucement, Svenja fit glisser ses doigts sur la joue de sa belle dans une subtile caresse. Je… Je suis désolée que tu aie du te remémorer tout ça, tout ces souvenirs douloureux… Je comprends que tu veuille te venger toi et Reecon et… Je...

Fermant ses yeux à moitié, Svenja poussa un petit soupir avant de reprendre, essayant de bien trouver ses mots.

- Je sais que je suis encore faible pour l’instant… Mais je te promets de t’apporter toute mon aide, il est hors de question que je te laisse porter ce fardeau toute seule… Vous êtes ma famille, Reecon et toi… Je veux vous protéger tout comme tout nous protège… Je vous aime tant… Je t’aime tant… Je ne laisserai plus personne vous faire du mal...


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 489
Yens : 2083
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 27
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 87
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
4/6  (4/6)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Fragments d'un discours amoureux. [Feat Svenja] [+ 18]   Jeu 14 Fév 2019 - 22:46





Fragments d'un discours

amoureux.



Feat.Svenja de Maribor


Le sac complètement vide, autrement dit, mes aveux fais, je suis prise d'un malaise supplémentaire, celui de devoir faire face à la réaction de ma louve. J'ai senti sa surprise, son désarroi, sa déception en quelque sorte, quand elle a voulu m'enlacer avant que je sorte l'horrible vérité. Je suis vulnérable à ce moment précis, à la merci de sa fureur, de son rejet, et j'ai très peur d'avoir cassé quelque chose. Pour une fois, que je suis honnête, voilà que je pourrais être punie.


Elle me sort alors une sorte d'ultimatum, sous forme de question. Me prenant par les épaules, elle me force à la regarder dans les yeux, et je peux voir, ainsi, son visage emplit d'une colère incommensurable. Une telle férocité dans ses expressions et dans ses yeux, je n'y crois pas. Rajouter à cela ses mots, je comprends que trop bien ce qu'elle a en tête. Mon corps frissonne de cet échange, mes yeux remplient de larmes, je hoche la tête de droite à gauche, mes lèvres toutes tremblantes, ne voulant pas se manifester pour la retenir, la convaincre. Je ne veux pas qu'on se quitte comme ça... Pas maintenant... Pas demain... Jamais !



-"Sv... Je... Non... S'il te plaît... S'il te plaît...... Ne m'abandonne pas... !"


De voir mon visage terrifié, Svenja se calme presque aussitôt, et affiche un léger sourire avant de me rassurer sur le fait que j'aurais pu croire qu'elle me détesterait. Ses yeux commencent à se brumer de larmes et sans plus attendre, elle m'offre un baiser réconfortant, ce à quoi je réponds par la même douceur, la même intensité, la même passion, le même amour. Elle dépose, dans le même temps, ses mains sur mes épaules et le temps se fige, encore une fois, pour nous deux. Après, ce qui me semble être une éternité, elle glisse une main dans ma nuque et force dessus pour me faire rapprocher, collant sensuellement nos corps l'un à l'autre. En nous séparant, nous collons instinctivement nos fronts ensemble et ma louve m'explique son point de vue, sa réaction par rapport à tout ça. Caressant doucement ma joue de sa main, elle continue en s'excusant d'avoir ravivé des anciens souvenirs, et dans un soupir languissant, termine sur le fait de tout faire pour m'aider à porter ce fardeau, celui de vivre heureux, sans crainte, et surtout, sans Ellen !

Fermant les yeux et me forçant à ne pas pleurer, malgré que je tremble comme une feuille, je ne peux pas contenir l'excès d'émotion qui me submerge, et dont je sens mes nerfs se décontracter d'un coup, me laissant glisser sur le corps de ma louve telle une savonnette. Enlaçant le creux de ses reins, je plonge mon visage dans sa poitrine en gémissant de tristesse. Jamais, il m'a été donné de voir une scène de ma vie aussi déboussolante. Ce n'est qu'après m'être calmée, au bout de quelques minutes, que le besoin de reprendre des forces, autant physique que mentale, se fait sentir. Relevant doucement mon visage, je viens embrasser tendrement ma compagne, avant de lui écarter la tête pour la mordre dans le cou, suçant son sang par petites gorgées pour profiter de son nectar divin. Main droite sur son épaule et l'autre glissant dans ses cheveux, j'espère qu'elle ne m'en voudra pas sur le coup.

C'est fou que, comme à chaque fois, ça me calme ! Une légère euphorie même, s'empare de moi, mais je fais très attention à ne pas blesser ma petite puce. Juste une à deux minutes, c'est suffisant pour enlever mes crocs et m'essuyer la bouche dans un sourire satisfait. Plongeant mon regard à celui de ma sorceleuse, il n'y a pas assez de mots pour décrire quoi que ce soit. Tout se fait en silence, nous nous comprenons que trop bien, nous nous complétons que trop bien et nous nous aimons que trop ! Un amour impossible, né dans les ténèbres, entre deux femmes complètement opposées, l'une en monstre et l'autre qui la traque, mais dont la réunion eut été possible par la force de caractère et l'envie d'avancer dans un futur commun.



-"Merci ma louve... Merci du fond du cœur ! Je... Je ne sais pas comment te témoigner de mon amour, je ne sais pas comment te remercier pour ce que tu fais pour moi ! Désolé pour le "croque-madame", j'avais besoin d'un remontant ! Allez, finissons ce bain qui n'a que trop durée, nous avons un petit garnement à s'occuper avant d'aller dormir."


Oui, il faut quitter ce petit nid douillet qu'est le bain, et c'est dans une joie palpable, que je me sèche et découvre les tenues de nuit que ma louve a acheté plus tôt. Évidemment, et dans un tirage de langue malicieux, j'opte pour la tenue rouge et laisse la noire pour ma dulcinée. Revenant auprès d'un Reecon tout sourire, j'écoute Svenja lui raconter une belle histoire, avant que tous les trois, nous nous glissions dans le lit pour dormir. Mains entrecroisées avec mon amour, je me laisse plonger vers les bras de Morphée. Demain est un autre jour...







FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 177
Yens : 2234
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 19
Nombre de topic terminé: 5
Exp:
0/6  (0/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Fragments d'un discours amoureux. [Feat Svenja] [+ 18]   Ven 15 Fév 2019 - 16:10

Fragments d'un discours amoureux
FEAT : Eleanor
La tension était palpable dans le bain, entre une Eleanor en larmes et une Svenja dont la colère semblait sur le point d’éclater après avoir entendu toutes les horribles choses que la sorcière Ellen avait fait subir à la pauvre vampire.
Cette dernière avait sans nul doute mal interprèté le regard de la sorceleuse, dont la haine bien visible ne lui était pas destinée, et s’était certainement imaginée une réaction disproportionnée de sa part. Les mots de la douce frappèrent la louve en plein coeur ; il n’était nullement question qu’elle l’abandonne, ce n’était même pas envisageable pour elle !

C’est avec un tendre baiser et de petites précisions sur le fond de sa pensée que Svenja rassura sa jolie vampire sur ses intentions véritables, lui déclarant une nouvelle fois l’amour qu’elle lui portait et qu’elle portait à leur fils, ainsi que l’importance qu’avait cette famille à ses yeux même si elle était encore récente.
Eleanor semblait un peu plus calme, mais elle continuait de trembler comme une feuille ; les mains de la louve quittèrent alors des épaules de la belle pour se faufiler sur son dos, l’entourant de ses bras tout en la rapprochant un peu plus d’elle, laissant son souffle glisser sur ses jolies lèvres.

Un fin sourire se dessina sur son visage lorsque la rouquine se laissa descendre le long de son corps jusqu’à venir enfouir son visage dans la poitrine menue de la louve tout en lui enserrant les hanches des bras. Son coeur battait à tout rompre, la soirée avait été forte en émotions et elle en était encore un peu chamboulée ; mais ce contact si doux contre elle, sentir la respiration d’Eleanor contre sa peau, ses bras qui la retenaient, tout cela eu un effet apaisant sur elle, et déjà son rythme cardiaque se mettait à reprendre une vitesse plus conventionnelle.

Voyant sa douce relever le visage pour capter son regard et se rapprocher, Svenja vint glisser une mains dans les cheveux de sa compagne pour accompagner son mouvement et quérir ce baiser qui lui était destiné. Un petit soupir s’échappa de ses lèvres lorsque sa tête fut soudainement penchée sur le côté par Eleanor, et la louve se mordit la lèvre en sentant les crocs de sa belle plonger dans son cou afin de lui boire un peu de sang. Sa main toujours sur la nuque de la vampire, elle lui caressait les cheveux en y enfonçant les doigts durant la petite collation de sa belle, réduisant encore plus l’écart entre leurs corps.
La sorceleuse s’offrait à la soif de sang de l’ange de ses nuits, poussant de tout petits gémissements alors qu’elle sentait son fluide vital s’écouler lentement de son cou, à l’endroit exact de sa peau où la vampire avait planté ses crocs lors de leur première nuit ensemble. Raffermissant son étreinte sur la chevelure enflammée de la belle, la louve lui planta avec douceur les ongles de sa main libre dans le dos, cambrant légèrement son corps.

- Hmm…

Se sentir ainsi ‘utilisée’ par la vampire ne semblait pas déplaire à Svenja, qui dut se retenir pour ne pas commencer à ‘jouer’ avec Eleanor et risquer de rendre le bain étrangement long du point de vue du petit bout de chou qui les attendait sagement dans la pièce attenante. Le festin de la rouquine à présent terminé, les deux femmes échangeaient un regard passionné dans le plus grand silence ; aucun mot n’était nécessaire en cet instant, leurs yeux parlaient pour elles et nulle parole n’aurait pu rendre l’instant plus magique.

Souriante, la louve écouta son aimée la remercier et ne pas savoir comment lui prouver son amour, s’excusant même pour le petit en-cas qu’elle s’était permise de prendre sans en demander la permission. Elle laissa Eleanor parler jusqu’à ce qu’elle annonce qu’il était temps d’aller retrouver Reecon dans la chambre ; avant que la vampire ne se lève, et à peine avait-elle terminé de parler, que Svenja vint poser doucement son index sur la bouche de la rouquine, l’invitant à ne pas bouger et à écouter.

- Tu n’a pas besoin de me remercier tu sais, il est normal que je te soutienne quelle que soit l’épreuve que tu traverse, sinon je serai une bien mauvaise compagne non ? Un léger rire amusé s’échappa d’entre ses lèvres souriantes, elle reprit ensuite d’une voix douce. Tu ne sais pas comment me remercier ou me prouver ton amour ? Pourtant, tu en fais déjà tant… Je ne me suis jamais sentie aussi bien… Tu m’apportes tout ce qui manquait à ma vie… Une famille… Je… Je suis si heureuse Eleanor, et c’est grâce à toi.

Rapprochant son visage, Svenja ôta son index de la bouche d’Eleanor juste avant de l’embrasser tendrement, durant de longues secondes, transmettant à la vampire tout l’amour qu’elle lui portait par ce doux contact. Un petit sourire taquin se dessina ensuite sur ses lèvres alors qu’elle tirait la langue à l’attention de sa belle.

- Mmm, je ne t’en veux pas… Je dois avouer que c’était plutôt agréable que tu te serves comme ça, sans me le demander… Ses joues se mirent à rosirent légèrement, elle secoua alors doucement la tête, non, l’heure n’était pas au batifolage, Reecon les attendait. Oui, allons-y, il doit attendre son histoire avec impatience.

Sortie du bain et se séchant à l’aide d’une grande serviette, Svenja observait Eleanor choisir et enfiler sa tenue pour la nuit ; comme elle l’avait espéré, la belle avait choisi le vêtement de couleur rouge, gratifiant au passage la sorceleuse d’un petit tirage de langue fort bien joli et aguicheur.
La petite famille était à présent installée dans le lit, Reecon se tenant entre les deux femmes, tout sourire, heureux d’être si bien entouré et impatient d’entendre l’histoire qui lui avait été promise.

La louve fit alors le récit d’une de ses aventures passées, dans laquelle un couple de personnes âgées avait fait appel à ses services, leur maison était hantée selon leurs dires. Durant toute l’histoire, Reecon était littéralement pendu aux lèvres de Svenja et l’écoutait dans un silence quasi-religieux. Arriva alors le dénouement final ; après avoir raconté avoir été témoin des manifestations du soi-disant fantôme, la sorceleuse dévoila à son public attentif l’identité de la créature qui tourmentait le pauvre couple.

- Le fantôme était en fait un célicole, un petit être des bois semblable à un lutin qui vit proche des villages. Ils sont d’un naturel farceur et celui-là avait juste envie de s’amuser un peu… Je l’ai grondé et il est allé s’excuser auprès du couple à qui j’ai du expliquer qu’ils n’avaient rien à craindre de lui. Je suis repartie une fois le travail terminé, et je pense bien que le petit célicole est resté auprès du vieux couple pour les aider dans leur quotidien. Voilà, l’histoire est terminée, il faut dormir maintenant !

- Déjà ? Mais ! J’en veux une autre maman !

- Non non non, j’avais dis une histoire. Tu en aura une autre demain soir si tu veux, mais là il est tard.

Reecon afficha une petite moue boudeuse que Svenja fit disparaître en venant le chatouiller, un sourire réapparaissant aussitôt sur le visage du jeune garçon. Après cette dernière crise de rire, il était grand temps de prendre un repos bien mérité.
C’est en se tenant mutuellement la main que les deux amantes sombrèrent dans le sommeil en compagnie de leur fils qui lui dormait déjà depuis quelques instants maintenant.

Les premiers rayons du soleil étaient à peine visibles et une très faible luminosité commençait à se faire voir au travers des rideaux de la fenêtre lorsque la sorceleuse ouvrit les yeux en grand d’un coup. Elle frissonnait et sa respiration était un peu plus rapide qu’a l’accoutumée sans que cela soit toutefois inquiétant ; il ne fallut que quelques courtes secondes à ses yeux pour s’adapter à la pénombre ambiante et lui permettre de voir dans la chambre aussi clairement qu’un chat. Reecon et Eleanor dormaient encore, le visage paisible, et la main de la vampire se trouvait toujours dans la sienne.

Sans les réveiller, la louve se glissa hors du lit pour aller passer un peu d’eau fraîche sur son visage dans la salle de bain tout en se tentant de se remémorer ce rêve si étrange. Qui étaient ces gens qu’elle n’avait jamais vu ? Cette histoire de combats terribles avec les élus… Etait-ce vraiment un rêve, ou bien autre chose ? Eleanor pourrait sans doute l’éclairer à ce sujet, elle lui poserait la question, plus tard dans la journée, pour l’heure elle avait une mission des plus importantes à accomplir.

Quittant sa chemise de nuit, Svenja enfila dans le plus grand silence une partie de son armure pour être présentable et quitta la chambre sur la pointe des pieds en s’assurant que ni son aimée ni leur fils ne s’était éveillé. Rejoignant alors la pièce centrale de l’auberge, elle chercha le patron jusqu’à finalement le trouver en cuisine, commandant auprès de ce dernier un petit déjeuner qui ravirait ses deux amours. Après avoir précisé au propriétaire de toquer avec précautions à la porte de la chambre lorsqu’il apporterait le repas, la louve remonta retrouver sa famille, se faufilant à nouveau dans la chambre à pas feutrés.
Elle vint s’asseoir sur le bord du lit en affichant un petit sourire, son regard se posant sur les deux personnes les plus chères à son coeur ; elle remarqua alors que les yeux d’Eleanor étaient ouverts et posés sur elle, avait-elle réveillé sa douce en faisant trop de bruit ? Venant caresser la joue de la vampire, la sorceleuse se pencha doucement pour venir lui voler un petit baiser.

- Bonjour mon ange, tu a bien dormi ? Le petit déjeuner est en préparation.


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 489
Yens : 2083
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 27
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 87
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
4/6  (4/6)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Fragments d'un discours amoureux. [Feat Svenja] [+ 18]   Mer 27 Fév 2019 - 14:10





Fragments d'un discours

amoureux.



Feat.Svenja de Maribor.


La nuit fut douce, entourée par les êtres que j'aimais le plus au monde. Hier, tant de choses ont été évoqué, tant de vérités ont éclaté et tant de larmes ont coulé. Il était surprenant de voir que je pouvais changer radicalement quand j'étais amoureuse. La fière et solitaire assassine en prise avec les délices de l'amour et de ses émotions, ça faisait pas trop joli, mais il en était ainsi. Je ne regrettais pas, et quitte à aller plus loin, je dirais que depuis que je suis arrivée sur Kosaten, quelque chose avait changé en moi, comme si... Je n'étais pas la même personne qu'avant. C'était juste un ressenti, mais sans doute est-ce encore le fait de découvrir ce monde et d'essayer de m'habituer petit à petit.


Sur ce, ouvrant de petits yeux légèrement fatigués, je baille fortement en m'étirant dans les draps. Même s'il ne m'a pas dérangé pour le moment, je dois reconnaître que le collier qu'on m'a donné aux portes de la ville, à mon arrivée, est quelque peu embêtant, notamment à l'heure du bain ou... Et bien... Des moments intimes... En tout cas, il est léger et on s'habitue bien à sa présence avec le temps. Reecon est avec moi, mais aucune présence de ma louve, elle doit être dans la salle de bain peut-être, ou qui sait... Nous préparer une surprise ! J'entends la porte s'ouvrir et quand cette dernière arrive pour se poser sur le lit, nous nous croisons du regard. Je souris agréablement à la vue de ma chérie, celle-ci caressant du bout des doigts mes joues et venant m'embrasser en guise de bonjour. D'une petite voix, je lui réponds.



-"Bonjour trésor, mmhh mmhh j'ai super bien dormi. C'est gentil d'avoir demandé de quoi manger, mais j'espère que tu ne t'es pas réveillée exprès pour ça ?"


Venant prendre, avec deux doigts, le menton de ma puce, je lui offre de petits baisers tendres et mielleux par intervalle, profitant de cette belle matinée ensoleillée. Un petit toquet plus tard, et voilà que Svenja ouvre la porte pour récupérer le plateau qui nous est dédié. Caressant les cheveux de notre fils, je lui murmure doucement.

-"Reecon... ? mon bébé, réveille-toi, le petit-déjeuner est servi."

-"Mmmmmmhhhhh..... Maman... ? Non, je suis bien là..."

-"Je sais, mais aujourd'hui, tu nous accompagnes trésor, on va t'acheter des nouveaux vêtements, tu te souviens ? Et après, on profitera de la journée tous les trois d'accord ?"

-"Oui, c'est vrai ! Dit-il en ouvrant grand les yeux et en se levant d'un bon, sous l'effet de la fougue de la jeunesse. Je me lève alors ! Je veux t'accompagner maman !"

Maintenant que tout le monde est levé, nous mangeons à notre faim, puis prenons une toilette rapide avant de s'habiller et sortir. M'équipant de mon armure habituelle, Reecon reprend, pour un temps, ses vieux habits crasseux. Heureusement qu'il sera aussi beau qu'un prince tout à l'heure ! En sortant, nous nous dirigeons, sous les conseils de ma louve, vers la petite boutique où elle a été hier, pour les chemises de nuit. Une échoppe banale, mais dont la gentillesse de la vieille dame, tenant l'échoppe, fait plaisir à voir.

Cherchant de nouveaux habits pour notre fils, celui-ci s'extasie de plaisir en voulant essayer tout et n'importe quoi. Son choix se porte finalement sur une petite chemise noire, un pantalon en cuir léger et des petites bottes bleu marine. Le résultat est vraiment magnifique, on dirait vraiment un seigneur, d'ailleurs, je me permets d'en rire en l'appelant "monseigneur". En payant la vieille dame, je me tourne vers Svenja en lui murmurant coquinement à l'oreille.



-"A nous maintenant non ? Tu m'as bien parlé de vêtements de nuit plutôt... Secrets et coquins ! Et puis autant en profiter aussi, pour acheter des habits de jour, ce sera mieux que nos armures."


Correcteur:
 





FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 177
Yens : 2234
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 19
Nombre de topic terminé: 5
Exp:
0/6  (0/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Fragments d'un discours amoureux. [Feat Svenja] [+ 18]   Dim 3 Mar 2019 - 18:53

Fragments d'un discours amoureux
FEAT : Eleanor
La petite famille se réveillait peu à peu, et seul Reecon dormait encore à présent ; un petit sourire se dessina sur les lèvres de Svenja lorsque sa douce lui demanda si elle ne s’était pas levée exprès pour aller commander le petit déjeuner. Posant son front contre celui de sa belle, la sorceleuse lui murmura à son tour pour ne pas réveiller leur fils.

- Non ne t’en fais pas, je me suis réveillée il y a un petit moment, j’en ai profité pour assurer le ravitaillement du matin.

C’est avec plaisir qu’elle se laissa saisir le menton et couvrir de baisers par Eleanor, fermant même les yeux à moitié pour profiter de cet instant si doux, du moins jusqu’à ce que l’on vienne frapper doucement à la porte comme elle l’avait demandé.
Après un dernier baiser, Svenja quitta le lit pour aller récupérer le repas apporté par le patron de l’auberge, alors que pendant ce temps la rouquine tentait de faire se lever le jeune garçon qui, dans un premier temps, semblait plutôt réticent. Mais en lui rappelant le passage au magasin prévu ce matin, Reecon changea bien vite d’avis et bondit presque hors du lit, déjà plein d’énergie, alors que la sorceleuse terminait de répartir les assiettes sur la table et que tout le monde s’installait déjà pour manger.

Après ce repas copieux et une rapide toilettes, tout les trois étaient près à sortir pour se rendre dans la petite boutique découverte la veille par Svenja, qui en les tenant par la main, guidait sa femme et son fils dans les rues de Chikai jusqu’à se retrouver devant le magasin. La gérante les accueillit avec politesse et courtoisie, les laissant fureter dans les rayons alors que Reecon ne savait plus où donner de la tête tant différents vêtements lui faisaient envie.
Après de longues hésitations, il se décida enfin sur les vêtements qu’il souhaitait acheter et, le moins que l’on pouvait dire, c’est qu’il avait fort bien choisit, cette petite chemise lui allait très bien, sans parler du pantalon et des bottes qui rendaient l’ensemble de sa tenue très harmonieux. La remarque d’Eleanor fit sourire la louve, il était vrai que ces vêtements donnaient un petit air noble à Reecon ; les joues de la sorceleuse rosirent un peu ensuite, lorsque sa douce vint lui murmurer à l’oreille.

- Oui, viens, je vais te montrer où ils sont… D’autres habits ? Hmm dans ce cas il faudra m’aider à choisir, j’achète rarement des vêtements tu sais, en général je me contente de mon armure.

Mais la proposition ne déplaisait pas à Svenja, après tout pourquoi pas ? Son armure n’était effectivement pas le genre de vêtements qui pouvait convenir à toutes les occasions, mais elle n’avait auparavant que rarement eu l’occasion de participer à des évènements lui imposant un code vestimentaire, hormis bien sûr la soirée de ses retrouvailles avec Eleanor. Elle saisit justement la main de cette dernière et l’emmena devant le présentoir où se trouvaient les vêtements de nuit plus ‘légers’ dont elle avait parlé à sa belle la veille au soir.

Souriante, la sorceleuse promenait déjà ses yeux sur les différents vêtements présentés devant elle, avant de tourner le visage vers la vampire tout en la questionnant du regard, un petit sourire aux lèvres.

- Tu vois quelque chose qui te plaît ? Moi je serai tentée d’en essayer une ou deux pour voir ce que ça donne… Tu pourrais même me donner ton avis.

Dit-elle en adressant un petit clin d’oeil à Eleanor tout en se saisissant d’une nuisette couleur prune faite d’un tissu plutôt léger au travers duquel on pouvait voir, mettant cette dernière devant elle pour se faire une idée de ce qui serait couvert de son corps une fois vêtue de l’étoffe.
La tenue lui arriverait jusqu’à mi-cuisse, et le tissu ne cacherait rien de son corps hormis sa poitrine du fait de sa presque transparence ; il faudrait ajouter à cela un dessous plus esthétique que ses habituelles petites culottes et il était certain que sa vampire ne pourrait résister de la voir vêtue de la sorte.

- Qu’est-ce que tu en penses ? Ca m’irait bien tu crois ?

Tenant toujours le vêtement contre elle, Svenja s’approcha d’Eleanor pour lui voler un petit baiser, passant délicatement sa langue sur les lèvres de la vampire.

- Je devrais peut-être l’essayer pour être sûre, qu’en dis-tu ?

Bien sûr, il n’était pas question de faire quoi que ce soit d’autre que d’essayer le vêtements, mais la louve voulait savoir si elle avait bien choisit, et si son aimée allait apprécier de la voir vêtue de la sorte par la suite, lorsqu’elles se retrouveraient seules. Mais la louve du s’écarter de sa belle alors que Reecon arrivait, fier comme un paon dans ses vêtements tout neufs ; et Svenja eu juste le temps de reposer la petite nuisette sur le présentoir alors que le jeune garçon s’adressait à elles, apparemment impatient de quitter la boutique pour profiter de la journée avec les deux femmes.

- Vous avez choisis des nouveaux vêtements ? Je peux voir, je peux voir ?

- Pas encore poussin, nous étions en train de regarder justement, pas vrai ma belle ?

La sorceleuse se dirigea alors vers des vêtements plus ‘classiques’ tandis que Reecon les regardait toutes les deux, il était hors de question qu’elle se mette à choisir de la lingerie sous les yeux de leur fils.


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 489
Yens : 2083
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 27
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 87
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
4/6  (4/6)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Fragments d'un discours amoureux. [Feat Svenja] [+ 18]   Mar 12 Mar 2019 - 20:28





Fragments d'un discours

amoureux.



Feat.Svenja de Maribor.


Juste après ma petite proposition, Svenja m'emmène dans le rayon lingerie et nous regardons les différents articles afin de choisir de quoi combler notre désir. En zieutant par-ci, par-là, ma louve me demande à essayer quelques tenues afin que je lui donne mon avis. Oh oh ! Mauvaise idée ça ! Ça m’exciterait plus qu'autre chose ! Mais pas le temps de discuter, qu'elle s'empresse de prendre une belle nuisette couleur prune et de se la mettre sur son armure pour imiter un rendu visuel. Évidemment, elle prend une pose légèrement tentatrice pour jouer de la situation.


Retroussant mes deux lèvres à l'intérieur de ma bouche, ouvrant de grands yeux ronds, je m'imagine que trop bien son corps nu, dont je connais les moindres détails maintenant, avec le fameux tissu. Je la bouffe littéralement des yeux et crie, intérieurement, à la folie de la prendre ici et maintenant. Mais d'un autre côté, je me retiens tellement, que je serre les poings afin de ne pas céder à mes pulsions. Hochant la tête par l'affirmatif, pour répondre à la question de ma sorceleuse, elle vient me délivrer un baiser avant de reproposer l'idée d'essayer le vêtement. Argh..... Mais quelle putain de torture ! Le miracle arrive sous le nom de Reecon, notre fils, qui veut se pavaner dans ses nouveaux habits, ou plutôt, étant pressé de faire autre chose en notre compagnie. Dans une légère gêne, Svenja lui explique que nous n'avons pas encore regardé et choisi de quoi nous ravir, ce à quoi je rajoute.



-"Heum... Oui trésor, tu sais, tes mamans sont habillées toujours en armure, et maintenant, on aimerait avoir des vêtements plus simples, tu comprends ?"

-"Comme la robe que tu avais acheté pour maman Senja ? Quand tu m'as demandé de lui donner ?"

-"Oui, c'est presque ça ! Mais en moins chic ! Allez, va jouer dehors, on fait vite."


Le voyant partir, je retrouve Svenja dans le rayon plus classique afin de choisir une tenue qui conviendrait plus à du civil. Au bout de quelques secondes, j'aperçois un habit dans les couleurs de ma nation, et que je peux porter de suite. En voulant aller payer, à la vieille dame, je récupère, dans la foulée, un petit quelque chose de plus... Séduisant dans la lingerie. Déposant mes yens sur le comptoir, je remercie la dame et me dirige vers le coin reculé de l'échoppe pour changer de vêtements. À la suite de ça, je reviens auprès de ma louve avec un sourire tout en lui présentant mon nouveau look.

Tenue civile d'Eleanor:
 

-"Alors ? De quoi j'ai l'air ?"


Après la réponse de ma dulcinée, j'attends encore un peu si elle a besoin de choisir quelque chose, sinon, nous partirons de là afin de nous diriger à la bibliothèque de Chikai pour glaner plusieurs informations.







FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 177
Yens : 2234
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 19
Nombre de topic terminé: 5
Exp:
0/6  (0/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Fragments d'un discours amoureux. [Feat Svenja] [+ 18]   Sam 16 Mar 2019 - 22:04

Fragments d'un discours amoureux
FEAT : Eleanor
La nuisette choisie par Svenja semblait être au goût de la vampire, à en croire par la tête qu’elle tirait devant la louve qui prenait une petite pose aguicheuse tout en laissant bien deviner ce que donnerait le vêtement sur elle.
Amusée de voir la vampire la dévorer du regard, elle lui adressa un petit sourire avant de l’embrasser et de réitérer sa proposition d’essayer la dite tenue, bien que cela risquait de mettre les nerfs de la rouquine à rude épreuve.

Fort heureusement, ou pas, Reecon arriva à point nommé et demanda où en étaient les recherches de vêtements pour ses mamans. Déviant habilement du rayon lingerie pour se rendre dans un autre bien plus classique et correct, le jeune garçon fut invité à aller jouer un peu dehors tandis que les deux femmes choisissaient au plus vite de nouvelles tenues.
Avant qu’il ne quitte la boutique, Svenja lui ébouriffa un peu les cheveux, souriante.

- Ca ne nous prendra pas longtemps, promis.

Une fois seules, les deux femmes reprirent leurs recherches dans les différents rayonnages de la boutique, jusqu’à ce que Eleanor semble trouver quelque chose qui lui convienne ; alors que sa belle se dirigeait vers le comptoir afin de payer la tenue qu’elle venait de choisir, Svenja continuait de scruter les articles jusqu’à trouver, elle aussi, son bonheur. Profitant qu’elle soit seule, elle se redirigea vers le rayon de la lingerie pour prendre la nuisette prune qui avait fait tant d’effet à sa vampire, ainsi qu’une seconde, un peu plus élaborée, qu’elle réserverait pour d’autres occasions.
Elle parvint de justesse à masquer les tenues plus légères aux yeux de la vampire qui revenait alors, revêtue des vêtements tout neufs qu’elle venait de s’offrir ; la louve esquissa un petit sourire en détaillant sa belle des pieds à la tête, elle avait judicieusement choisit.

- Oooh, elle te va très bien cette tenue ! Tu es splendide !

Svenja vint saisir délicatement une des mains d’Eleanor dans la sienne et la fit doucement tourner sur elle-même afin de mieux voir ce que rendait les vêtements sous tout les angles, et il fallait avouer que cela lui allait comme un gant ; la simplicité de la tenue n’enlevait rien au charme de la vampire, qui était toujours autant désirable et désirée.
Après que la rouquine ai fait un tour complet sur elle-même, la sorceleuse vint lui voler un rapide petit baiser avant de désigner d’un mouvement de la tête les vêtements qu’elle tenait sous le bras.

- J’ai trouvé ce qu’il me fallait moi aussi ; le temps de payer et d’enfiler tout ça et on pourra se mettre en route. Va rejoindre Reecon, je vous retrouve après être passée à la caisse.

D’un commun accord, Eleanor s’en alla rejoindre Reecon devant la boutique pendant que Svenja allait payer ses achats à la vieille dame qui tenait la boutique. Une fois la question d’argent réglée, la sorceleuse fit comme son aimée quelques instants plus tôt et se dirigea dans le coin le plus isolé de la boutique afin d’enfiler ses nouveaux vêtements, rangeant ses autres achats et son armure dans un sac ample en toile.
Il était temps de rejoindre les deux amours de sa vie et, surtout, de leur demander ce qu’ils pensaient de ce changement d’ordre vestimentaire.

Quittant alors la boutique, elle retrouva Eleanor et Reecon qui l’attendaient sagement, et se planta devant eux en déposant le sac de toile sur le sol. Posant une main sur sur une des hanches, Svenja leur adressa un petit sourire.

- Alors, vous en pensez quoi ?

Tenue civile de Svenja:
 

Après que les avis furent donnés, la louve vint prendre une des mains de Reecon et Eleanor l’autre main du jeune garçon, afin de se rendre tout les trois à la bibliothèque de la ville ; la vampire devait y faire des recherches et il en était de même pour la sorceleuse, qui avait soif d’en apprendre plus sur les créatures rôdant en Kosaten.
Le bâtiment recherché ne fut pas compliqué à trouver au vu de sa taille impressionnante, d’ailleurs Svenja poussa un petit sifflement entre ses lèvres une fois devant l’édifice.

- Je n’imaginais pas ça aussi grand…

Juste avant de pénétrer dans ce lieu de savoir, la louve s’accroupit devant Reecon afin de lui faire face, posant son index sur le bout du nez du jeune garçon. Sans doute n’avait-il jamais eu l’occasion de se rendre dans une bibliothèque, aussi quelques détails étaient à évoquer, en premier celui du calme d’un tel endroit.

- Il va falloir être très très sage trésor, dans une bibliothèque on ne peut pas faire de bruit sinon on se fait gronder par le bibliothécaire ; tu me promets de faire attention ?

Hochant vivement la tête, Reecon adressa un large sourire, à Svenja pour commencer, et ensuite à Eleanor, répondant ensuite à la question qui venait de lui être posée.

- Je serai très sage, promis !

La sorceleuse ne doutait pas de la parole de Reecon, mais dans un lieu tel qu’une bibliothèque, un jeune enfant pouvait vite s’ennuyer, et à partir de là, les bêtises risquaient de se produire. Heureusement, la louve avait une petite idée pour parer à cela.
Se relevant alors, elle s’adressa à sa belle avec un fin sourire, alors que la distance les séparant de l’entrée de la bibliothèque diminuait à mesures que le trio s’en approchait.

- Vu que je vais sans doute rester un moment à Chikai, j’aurai tout le loisir de chercher ce dont j’ai besoin plus tard. Si tu veux, je pourrai t’aider à trouver ce qu’il te faut ? Et si Reecon commence à trouver le temps long, je pourrai lui lire une histoire, il doit y en avoir pas mal des livres parlant de légendes là-dedans.


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Fragments d'un discours amoureux. [Feat Svenja] [+ 18]   

Revenir en haut Aller en bas
Fragments d'un discours amoureux. [Feat Svenja] [+ 18]
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Le discours de Préval à L'ONU
» Le discours du premier ministre J E Alexis
» Un discours controversé
» Discours de la très honorable gouverneure Michaëlle Jean
» Discours du PM lors de la Mission Economique Canada-Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.