Partagez | .
Le retour du roi (Ft Sayo)
Messages : 275
Yens : 378
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 22

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Spyro 静かな Tranquille 平和

- En ligne



MessageSujet: Le retour du roi (Ft Sayo)   Mer 14 Nov - 2:53








Le retour du roi



Après avoir pris une chambre dans une auberge de Chikai dans laquelle je me réveille au petit matin, je m’aperçoit que Sparx reste fidèle à lui-même, à ronfler à gorge déployée.

Cosmo par contre semble avoir éprouvé des difficultés à dormir, un peu comme moi en fait, car j'ai l'impression de ne pas avoir dormis avec tout ce qu'il s'est passé…si toutefois c'était bien réel. Mais Cosmo n'a pas juste l'air fatigué, il a l'air attristé par quelque chose, j'essaye donc de savoir ce qui peut le mettre dans cet état.





Hey Cosmo, ça va ? Tu n'as pas l'air bien, qu'est-ce qu'il se passe ?




Ne t'en fais pas, ce n'est rien. Juste un mauvais rêve qui devient un peu trop récurant.




Ne dit pas ça, je vois bien que ce n'est pas un simple cauchemar. Nous sommes une famille, alors si jamais tu as des problèmes, nous ferons de notre mieux pour t'aider. Donc, si jamais tu souhaite en parler nous sommes là pour toi Sparx et moi.




Non c'est juste que…depuis Bashô Tokai je fais le même cauchemar toutes les nuits. Bashô à réveillé une question que j'avais enfouie dans mon subconscient…Il a évoqué une race a laquelle il se pourrait que j'appartienne, les Ayns, du coup je n'arrête pas de me demander qui je suis en réalité, d'où je peux bien venir…et je n'ai aucune idée des réponses à ces questions.




Et bien dans ce cas, pourquoi pas enquêter ? Je veux dire, il doit bien y avoir une trace écrite sur cette race dont t'a parlé Bashô quelque part. Dans une encyclopédie, un rapport, une lettre, n'importe quoi qui pourrait aider à les localiser.




Cela m'étonnerais, cette race serait persécutée par les humains, je doute qu'ils aient laissés quelque part un moyen de les retrouver.




Qui ne tente rien n'a rien non ? Alors attrape Sparx, et suis-moi, on va aller faire quelques recherches à la bibliothèque du palais.




Tu penses sérieusement qu'ils te laisseront entrer avec quelqu'un d'inconnu pour eux ? Pour fouiller dans leur bibliothèque qui plus est.




Ah…oui, tu as sans doute raison. Mais comment on pourrait savoir où trouver des Ayns alors ?




Peut-être dans la forêt de Minshu, c'est là-bas qu'Ajiro m'a trouvé à l'époque.




On peut commencer par là oui, même si ça reste très vague vu la taille de cette forêt.




On peut toujours aller se renseigner dans une taverne, généralement ils sont au courant des petites rumeurs.




Et bien voilà. Il n'y a plus qu'a aller avaler un petit déjeuner, puis nous pourrons nous mettre en route. Tu verras, on t'aidera à savoir d'où tu viens, fais-moi confiance. Je vais te rendre la pareille pour tout ce que tu as déjà fait pour moi.





Nous réveillons donc Sparx pour qu'il puisse lui aussi manger quelque chose avant de partir. Mais avant d'aller quérir des informations sur les Ayns aux tavernes de Minshu, nous commençons par quelques-unes se situant à Chikai, au cas où cela nous serait utile.

Malheureusement, après plusieurs heures, aucune taverne de la ville n'est en possession d'informations sur les Ayns ou une quelconque race d'hommes-félins. Nous ne sommes donc pas plus avancés, et de retour à la case départ. Nous nous éloignons donc de la ville pour me permettre de reprendre ma forme d'origine, et nous envoler en direction de Minshu, de Fuki plus précisément vu que cette ville est proche de la forêt.

Je dois donc atterrir à l'écart de la ville pour reprendre forme humaine, ainsi que ma forme pure pour avoir le blanc réglementaire et cher aux habitants de Fuki. Mais nous n'obtenons pas plus d'informations qu'à Chikai et repartons bredouilles. Une idée me vient alors à l'esprit, peut-être que s'il n'y a aucune information sur la présence d'hommes-félins dans les territoires de Kosaten, c'est parce qu'ils ne sont pas dans les territoires connus. Il faudrait donc que l'on se rende aux territoires inexplorés, les Ayns ne peuvent être que là-bas, sinon cela voudrait dire qu'ils n'existeraient pas.





Ou cela veut peut-être simplement dire que personne n'a pu les observer jusqu'ici. On ne peut pas se baser sur une simple intuition pour aller risquer nos vies dans les territoires inexplorés. Ces territoires sont extrêmement dangereux, même si les Ayns, ou quelque soit leur nom sont là-bas, ce serait du suicide d'y aller sans assistance, même pour toi.




Et bien on a qu'a trouver quelqu'un qui y soit déjà allé pour nous aider.




Non tu ne comprends pas Spyro, personne de sensé n'irait de lui-même s'aventurer dans les territoires inexplorés. Ce n'est pas pour rien que la forêt qui s'y trouve est appelée la forêt de la mort.




Mais qu'est-ce que tu en sais si tu n'y es jamais allé ?




Oh crois-moi, j'ai entendu suffisamment d'histoires de voyageurs qui y sont allés sans jamais revenir. Ajiro a bien eu de la chance de n'y perdre que la vue, et il n'a pas eu besoin d'aller bien loin. Je suis désolé, mais je n'y mettrais pas les pieds.




Même pas pour savoir d'où tu viens et qui tu es ? Ces questions hantent tes nuits depuis Bashô Tokai, ce n'est sans doute pas pour rien. Alors, si nous trouvons quelqu'un de qualifié pour assurer notre sécurité une fois là-bas, est-ce que tu changerais d'avis ?




…Rrah, bon d'accord, mais attention. Cette personne à intérêt à être un élu puissant, qui soit déjà allé dans les territoires inexplorés, et quelqu'un en qui je puisse avoir pleinement confiance, sinon c'est simple, on fait demi-tour et on retourne à Chikai, d'accord ?




Ne t'en fais pas, je suis certain qu'on trouvera quelqu'un qui réponde à tes critères, mais pour ça, il va falloir aller à Kansei.





C'est alors que nous faisons route vers la capitale de Minshu, j'espère vraiment pouvoir trouver quelqu'un là-bas qui puisse rassurer Cosmo et nous aider à trouver ces hommes-félins. Cela me ferait vraiment de la peine de savoir que Cosmo fasse encore et encore le même cauchemar alors que je souhaite vraiment l'aider à savoir d'où il vient. Mais la seule information sur un élu assez fou pour se rendre dans les terres inexplorées, c'est qu'une élue protégeant le Bosquet sacré pourrait nous aider, sans pour autant que l'on puisse nous dire de qui il s'agit exactement.

Mais puisque c'est notre seule piste, autant la suivre, en espérant que cette élue puisse réellement nous aider. Nous nous y rendons donc sans plus tarder, même si notre voyage dure déjà depuis plusieurs jours, j'ai même un peu perdu le compte en fait. Mais au final, nous arrivons au Bosquet sacré, mais il va maintenant falloir trouver cette élue dont on nous a parlé, ce qui risque de ne pas être simple.

Bien entendu j'ai repris forme humaine pour pouvoir me déplacer sans trop attirer l'attention des gens présents. Je demande ainsi à droite et à gauche si les gens ont vu une élue qui protégerait ce Bosquet sacré. Cosmo et Sparx me suivent de près, mais cela risque de prendre du temps avant de trouver quelqu'un qui connaisse l'élue que nous recherchons.









Dernière édition par Spyro le Jeu 22 Nov - 17:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 241
Yens : 270
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 67
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le retour du roi (Ft Sayo)   Mar 20 Nov - 16:48







Le retour du roi

Feat. Spyro








Une nouvelle journée dans le Bosquet Sacré. Et toujours rien à faire dans ce monde qui ne m'inspirait pas. Aucun but et même les personnes avec qui j'avais tissé des liens avaient disparut. Alors à quoi bon de se battre pour un royaume, pour des élus ou autres guerriers, alors qu'ils disparaissaient petit à petit. Seul le Bosquet Sacré restait immuable. Je commençais d'ailleurs à bien me faire connaître ici même. En même temps j'étais pas forcément discrète, mais ceci est un autre sujet. Au moins, il m'avait accueilli dans leur " famille". Et puis ils supportaient tous mes changements de comportements, la plupart en riait même, à présent. A mon insu parfois, mais passons.

Alors autant dire qu'étant l'une des rare élus des environs et sans me cacher, lorsque quelqu'un me cherchait, ceci me remontait vite aux oreilles. Mais que me voulait-il? Un ennemi? Peu concevable, il n'aurait pas prit le temps de s'adresser aux villageois. Tout ceci évoquait ma curiosité, et j'allais aller bientôt à sa rencontre. D'ailleurs, j'allais probablement évoquer sa curiosité aussi. En effet, aussi étrange que cela puisse paraître, chaque villageois regardait le petit homme, avec un large sourire sur le visage, comme s'ils lui cachaient quelque chose ou plutôt, comme s'il lui faisait la découverte de la surprise.


-Tu recherches l'étoile du soir... Bonne chance mon jeune ami! Elle est... Comment dire insaisissable.  


Quand ce n'était pas ce genre de commentaires, les interlocuteurs du demi-dragon partait en gloussant, ou encore, en lui proférant d'autres paroles, tout aussi incompréhensible pour lui certainement.

-Oh, elle doit déjà savoir que tu es là... Courage, tu en auras besoin!

Ou d'autres plus jaloux lui lançaient avec une méfiance froide:

-T'approches pas de notre princesse. Ne la blesse pas, même si je doute que tu y parviendrais. Mais en aucun cas lève un doigt sur elle sinon tu auras à faire à nous.



Une chose était sûr, peu importe dans quel village il allait, l'étoile du soir avait l'air d'être plus qu’appréciée dans cette contrée. Elle avait des allures même d'héroïne. Et probablement leur rendait-elle bien? Et oui je peux vous confirmer, je leur rendais bien, toujours. D'ailleurs j'étais partie à la recherche de ma proie, et mon allure de jeune femme fragile me permettait souvent de me fondre dans la masse. Enfin me fondre dans la masse tout était relatif, alors que j'étais totalement affamée. Mais bon je le voyais à son accoutrement et son compagnon plus que bizarre. Je ne pouvais pas le manquer. J'attendais donc qu'il s'approche de moi et ... Et mon ventre se mit à grogner de manière forte et impressionnante. Moi qui voulait qu'il m'aborde et restait discrète, s'était raté. Mais tout n'était pas perdu, je pouvais me faire passer pour une native et me renseigner sur ce qu'il me voulait du moins, sur ce qu'il me voulait à moi. LA grande Sayo-Hee... Mais pour l'heure tout ce que je pu faire, c'est jouer la comédie et que j'étais bonne pour cela.

-Euh bonjour, monsieur... Euh excusez moi.. Je suis désolée... Il faut dire que j'ai tellement faim...Mon ventre m'en fait mal...Ohhhh pardon, et moi qui vous dérange avec mes histoires, alors que je vois bien que vous n'êtes pas d'ici...


Je le regardais avec un grand sourire, avant de me tenir à nouveau le ventre pour prévenir d'une crampe d'estomac. Bien mon approche n'était pas si mal que ça finalement. J'allais peut être voir ce qu'il me voulait et voir si je pouvais faire de quoi, ou au contraire me battre et protéger ce lieu. Heureusement, Gourmandise n'était pas dans les plus gênant pour se battre, même si tous étaient dérangeant...








©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 275
Yens : 378
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 22

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Spyro 静かな Tranquille 平和

- En ligne



MessageSujet: Re: Le retour du roi (Ft Sayo)   Mer 21 Nov - 16:32








Le retour du roi



Les gens du coin sont vraiment plus étranges que lors de ma première visite pour aider à reconstruire ce bosquet. Quand je n'obtiens pas des réponses me disant que celle que je recherche est insaisissable ou que l'on me souhaite bon courage, ce sont carrément des menaces que je reçois.





—T'approches pas de notre princesse. Ne la blesse pas, même si je doute que tu y parviendrais. Mais en aucun cas lève un doigt sur elle sinon tu auras à faire à nous.




O…k…ça commence bien.




Je ne comprends pas, la dernière fois que je suis venu les gens n'étaient pas comme ça. Tu crois que c'est ma forme hybride qui les mets dans cet état ?




Non je ne pense pas. Ces gens ont surtout l'air de beaucoup tenir à cette élue, d'où ces réactions qui peuvent simplement se traduire par une envie d'empêcher que quelqu'un lui fasse du mal.




Oui ça je peux le comprendre, mais de là à aller jusqu'à me menacer comme ça…c'est peut-être un peu exagéré. Enfin bref, continuons à chercher, nous finiront bien par trouver quelqu'un qui nous aidera à savoir où elle est.





Nous poursuivons donc nos recherches pendant plusieurs minutes, sans pour autant obtenir des résultats bien différents. Cela dit, une femme finit par venir à notre rencontre. Elle est un peu étrange à vrai dire, non pas que le fait qu'elle paraisse affamée soit étrange en soit, mais…je ne sais pas, il y a un petit je ne sais quoi qui me donne de drôles de sensations, comme une vague impression de déjà vu alors que c'est la première fois de ma vie que je la vois. Elle finit par se dire que je ne suis pas d'ici, ce qui peut paraître évident pour un paquet de gens cela dit.





Et c'est l'homme-chat, la libellule qui parle ou le type avec des ailes de dragon qui vous fait dire ça ?




En effet oui nous ne sommes pas du coin, mais je suis déjà venu ici par le passé pour aider à la reconstruction du bosquet. Nous recherchons une élue qui justement protègerait cet endroit, nous n'avons pas énormément d'informations à son sujet, mais il se pourrait qu'elle puisse nous aider. Nous devons nous rendre aux terres inexplorées, dans la forêt de la mort plus précisément, et nous avons besoin de l'aide de cette élue pour nous y aventurer. Pouvez-vous nous dire où nous pouvons la trouver ? C'est très important que l'on puisse aller dans cette forêt, et j'ai bien peur que sans son aide ce soit impossible.








Revenir en haut Aller en bas
Messages : 241
Yens : 270
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 67
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le retour du roi (Ft Sayo)   Dim 25 Nov - 14:19







Le retour du roi

Feat. Spyro








Pour une première approche, il aurait pu faire mieux lui aussi. Autant, mon ventre gargouillant n'est pas la meilleure, mais je restais polie. Alors que l'un des trio me prenait de haut, à me prétendre pour un Sherlock Holmes en herbe - oui, oui je fracasse le quatrième mur et alors, sûrement pas toi qui va m'en empêcher, en plus ne jamais énervée une princesse affamée, moi qui vous le dit- enfin dans tous les cas ses paroles ne me plaisaient guère, et je retins bien ceci dans le coin de mon esprit. Surtout que le jeune garçon expliqua la raison de sa venue ici. En soit, il n'était pas un ennemi. Du moins pas direct car, il n'en voulait pas aux habitants d'ici, mieux encore à priori, il avait participé à la reconstruction de certains village du Bosquet.

Néanmoins, je ne pouvais m'arrêter sur ce détail. Car peut être il m'en voulait à moi et désirait m'éloigner d'ici. Après tout pour quelle raison voulait-il m'amener dans ce lieu au nom si évocateur. La forêt de la mort. J'étais maudite mais pas naïve et encore moins stupide. Mais j'allais profiter de son absence de connaissance pour cerner ce personnage qui venait à moi. Enfin à Sayo-Hee, plutôt. J'allais m'exprimais, quand je me pris le ventre de mes mains, alors qu'une nouvelle crise me prit, me poussant à sauter sur de la viande séchée qui pendaient à mes côtés. Je dévorais ce morceau avec une rare délicatesse... En faites, non j'étais une véritable bête sauvage, mais peu importe le pêché je restais une femme tout de même, et la plus belle de toute de surcroît.

Je retournais mon attention sur mon premier interlocuteur qui m'avait prit de haut, lui lançant un regard à faire froid dans le dos. Non cette fois-ci j'avais assez de contrôle et de nourriture pour ne pas le prendre pour mon prochain repas. Mais juste pour lui faire comprendre que ses paroles étaient déplacées:

-Sachez mon cher monsieur que c'est plutôt votre stupidité qui me fait dire que vous n'êtes pas d'ici. Sinon, vous auriez depuis bien longtemps appris qu'en Kosaten et dans le bosquet sacré, ce n'est pas ce genre de critères qui peuvent surprendre. Nous avons vu bien plus de chose que vous n'imaginez et sa faune est assez rare et riche.

Et tiens dans les dents, le message avait été transmis. Je me tournais finalement vers le second, à priori l'enfant aux ailes de dragon - d'ailleurs était-il un dragon? - et mon visage se radoucit, alors que je souriais quelques morceaux de viande encore dans la bouche, et je m'exclamais avec plus de gentillesse et de curiosité:

-Vous voulez parler de Sayo-Hee, l'étoile du soir? Vous voulez qu'elle vous aide en quoi? On va dire qu'elle va pas partir de cette région sans explication. Et la connaissant, encore moins, avec un énergumène comme l'être qui vous accompagne...


Oui, oui, je mentionnais encore l'autre, je voulais qu'il se sente assez petit pour avoir envie d'aller dans un trou de souris.

-...C'est dangereux là bas, au vu du nom en plus. Je pourrais lui parler en votre nom, mais il va falloir m'expliquer plus, si vous voulez que je vous aide. Et puis pourquoi pas me payer aussi à manger!


Et attendez, je perdais pas le Nord et puis j'avais un pêché à calmer. Autant que je le fasse dès que j'en avais l'occasion. Et puis je prenais un malin plaisir à jouer ce rôle. Encore plus à m'imaginer sa tête lorsque je lui dévoilerais ma véritable identité. Enfin si je venais à le rejoindre dans son énigmatique quête.








©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 275
Yens : 378
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 22

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Spyro 静かな Tranquille 平和

- En ligne



MessageSujet: Re: Le retour du roi (Ft Sayo)   Dim 25 Nov - 18:16








Le retour du roi



Ah, je ne sais pas qui est cette femme mais elle cloue bien le bec de Sparx, lui qui aime bien sortir des âneries, je crois bien que cette fois il a trouvé son maître. Bon c'est peut-être un peu maladroitement formulé, mais là où je voulais en venir c'est simplement que pour une fois quelqu'un lui répond, et d'une bien belle manière en plus de ça. Ce petit diablotin se retrouve alors bien démuni face à son adversaire de joute verbale.





Je ne veux pas dire mais…elle t'as bien cloué le bec sur ce coup-là.




Oui, un à zéro pour la demoiselle.




Oh au fait, je me présente, je m'appelle Spyro, voici Cosmo, et enfin la petite peste volante c'est Sparx.




Bah vas-y rajoutes-en une couche.





Suite à ce petit échange, la femme affamée nous révèle le nom de celle que nous cherchons, Sayo, apparemment surnommée l'étoile du soir. Mais elle nous questionne aussi sur les raisons qui nous poussent à faire appel à elle, en glissant une petite pique à Sparx au passage. Elle relève également le fait que l'endroit que nous cherchons à atteindre est dangereux, et qu'elle a donc besoin de plus amples informations pour en parler à l'intéressée. Etant donné qu'elle demande à ce qu'on lui paye à manger, et que je ne suis pas du genre à laisser les gens mourir de faim, autant faire d'une pierre deux coups.





Et bien dans ce cas pourquoi ne pas en discuter autour d'une table ? Comme ça vous pourrez vous sustenter tout en m'écoutant.





Nous nous lançons donc à la recherche d'une auberge dans les environs, ce que nous n'avons pas trop de mal à trouver au final. Heureusement cette fois nous avons de quoi payer grâce aux peaux que revend Cosmo après chaque chasse pour m'apporter ma dose de viande nécessaire pour mon corps de dragon.

Nous commandons donc de quoi manger pour cette jeune femme, je l'invite d'ailleurs à commander ce qui lui plaira puisque nous avons déjà mangé il y a quelques heures pour notre part. Nous pouvons donc aborder le sujet qui nous intéresse.





Voilà, pour tout vous dire, mon ami Cosmo a perdu sa famille il y a des années, et ces temps-ci il fait de plus en plus de cauchemars où il revoit sa mère mourir, tuée par des humains. Il n'a donc aucune idée d'où il peut venir exactement ni même à quelle espèce il appartient.

Donc, pour l'aider j'ai pensé à faire des recherches pour tenter de trouver où peut se trouver un peuple d'homme-félins comme lui. Mais il n'y a tout simplement aucune trace d'une quelconque race correspondant à sa description, j'ai donc pensé que puisqu'il n'y a aucune trace de cette espèce dans les territoires connus, c'est qu'ils doivent vivre dans les territoires inexplorés.

Seulement, comme vous avez pu le relever, cette zone est trop dangereuse pour qu'un élu qui n'est là que depuis quelques mois puisse s'y aventurer seul. Et nous avons eu oui dire qu'une élue protégeant ce bosquet serait en mesure de nous aider à explorer cette forêt de la mort, en espérant pouvoir trouver l'espèce à laquelle appartient Cosmo, et aussi des réponses sur son passé.

Je sais ce que ça peut faire d'ignorer qui on est réellement ou d'où l'on vient, et je ne souhaite pas que Cosmo ait à subir ça. Voilà, c'est pour ça que nous recherchons Sayo, car elle seule peut nous aider à éclaircir ce mystère.








Revenir en haut Aller en bas
Messages : 241
Yens : 270
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 67
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le retour du roi (Ft Sayo)   Mar 27 Nov - 16:59







Le retour du roi

Feat. Spyro








Bon j'étais prêt à attendre mon interlocuteur défendre son point et tenter de me convaincre. Quelle ironie, alors que sans s'en rendre compte il s'adressait directement à la personne qu'il recherchait. Je m'amusais comme une folle - rectification: mon pêché me gâché un peu le plaisir- mais au moins, je pouvais l'écouter à loisir vendre son steak comme on dit. Bon déjà, il se présentait, bon point pour notre champion. Je ne ressentais aucune malice chez lui, mais la vie m'avait vite apprit à toujours rester sur mes gardes. J'avais donc à faire à Spyro l'étrange garçon aux ailes de dragon. Cosmo le félin-humain... Pourquoi pas. Et la peste volante qui finirait dans mon estomac si elle se calmait pas: Sparx. Quel nom à dormir debout, d'ailleurs je ne réprima pas un petit rire à la mention de son nom. J'allais pas me cacher, bien au contraire pour l'enfoncer encore un peu plus. Surtout que ses amis semblaient y prendre du plaisir eux-aussi.

Et plus j'apprenais à connaître ce petit bonhomme plus il me plaisait. Enfin surtout il plaisait au pêché, alors qu'il était d'accord de me servir le repas. Mon dieu, il ne savait pas dans quoi il s'engageait. Tant pis pour lui. Tant mieux pour moi! Mais il était plus fou encore que je croyais, car alors que le serveur venait vers nous, il m'invita à prendre ce que je désirais.

-Bonjour, alors je désire... Ce sanglier entier... Accompagné de toutes vos réserves de légumes et autres accompagnements... Et aussi ça... et ça...

Oh, il allait peut être regretter son choix et aller vider toute sa fortune. Le serveur lui même reparti avec un large sourire sur le visage. Bon après tout, il me connaissait et il savait que parfois je pouvais les dévaliser. Rien de plus étonnant en soit, il devait avoir compris quel pêché me hantait en ce jour. Ils étaient bon pour refaire les réserves pour les prochains jours. Mais jamais, il ne m'en voulait. Aucun des habitants ne se frustraient ou ne s'énervaient face à mes changements de comportement. Au contraire, il s'en amusait. Mais revenons à nos dragons.

En attendant que mon repas revienne et que je réprime une crampe d'estomac dû à cette foutu gourmandise. J'écoutais mon nouvel ami, tout en posant mon regard tour à tour, sur le fameux Cosmo pour revenir sur notre conteur. L'émotion me prit presque, c'est qu'il allait me faire pleurer le bougre avec son histoire. Surtout que je le comprenais tout autant au vu de ma propre enfance. Et puis je venais de Yama et on donnait toujours une seconde chance aux gens...Bon il avait pas fait de bêtises comparés à mes citoyens. Mais je pouvais lui apporter une seconde chance pour retrouver sa famille et ses racines. Quoi de plus beau. Et puis fallait le dire j'étais assez folle pour aller dans pareil endroit. J'allais prendre cela encore comme un entrainement et un jeu. Je gardais un instant, le silence. Songeuse. Je pouvais venir avec lui, mais en quoi pourrais-je l'aider concrètement. Ceci me dépassait. Mais peu importe, je pensais avoir prit ma décision, quand la table fut rempli de toutes les victuailles. Et en plus on m'avait amené du rabais. Mes yeux étaient illuminés, j'en avais les larmes aux yeux. Comme s'il n'y avait rien de plus beau au monde. Je pouvais m'imaginer me vautrer dedans, tout en dévorant tout ce qui passait à ma portée. Alors que j'étais dans ma contemplation, le serveur se pencha vers Spyro, sourire aux lèvres pour lui chocotter:

- Rassurez-vous, on ne vous fera pas tout payer.Vous avez eu le malheur de lui proposer de commander ce qu'elle voulait. Et aujourd'hui, il faut croire que Gourmandise s'est accaparée du corps de notre protectrice. Soyez indulgent avec elle, elle ne peut pas contrôler tout ceci et c'est à chaque jour sa peine...Surtout pour elle!

Bien sûr, je n'avais assisté à cette échange, tellement accaparée par cette nourriture.  C'est la bouche pleine, que je fini finalement par revenir à la surface, enfin à la réalité, mais les deux convenaient très bien vu la situation. Et que je m'exclamais, oubliant même le rôle que je jouais. Façon j'avais pris ma décision:

-Je ne vois pas comment, je vais bien pouvoir vous aider. Mais je suis de l'aventure. A la limite je vous protégerais des monstres de là bas, et j'ai un talent pour suivre des pistes ou retrouver les choses.Et puis je peux pas laisser ce ... ce ... Enfin Cosmo dans cet état. A Yama, on permet toujours d'obtenir une seconde chance à tout être. En tant que princesse de Yama, se serait une honte de tourner le dos à cela. Bon par contre, la petite "mouche" qui t'accompagne va devoir se tenir à carreau sinon je la gobe...


Je partis d'un petit rire, mais semblait sérieuse alors que je regardais Sparx. Toutefois, je fis un clin d’œil discret à Spyro. Bien sûr que j'allais pas la manger, bon sauf si Gourmandise était toujours présente et que j'avais aucun plat à porté...Là ça pouvait craindre. Bon ayant complètement oublié, que je me faisais passer pour quelqu'un d'autre, dans tous les cas il m'avait convaincu, je me présentais avec un large sourire, merveilleux et splendide:

-Je m'appelle Sayo-Hee Yun Fang, l'étoile du soir. Enfin j'ai bien plusieurs titre, mais Sayo suffira! Autant partir demain et nous préparer ici. Les villageois nous aideront dans notre départ. Mais pour l'instant... A table!!!!!!



Je replongeais aussitôt dans mon festin que dis-je ma corne d'abondance, sans me rendre compte de la possible bombe que j'avais lancé sur Spyro. Ben oui, il venait d'apprendre que depuis le début il parlait à celle qu'il cherchait. Et moi qui voulait voir son visage se décomposait ou toutes autres réactions, j'étais trop concentré sur la viande que j'avalais tout rond. Oui, oui je sais peu glamour venant d'une femme aussi canon que moi.





©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 275
Yens : 378
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 22

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Spyro 静かな Tranquille 平和

- En ligne



MessageSujet: Re: Le retour du roi (Ft Sayo)   Mer 28 Nov - 0:19








Le retour du roi



Décidément ma bonté me perdra, ou plutôt me ruinera vu tout ce que cette femme commande en une seule fois. On pourrait croire qu'elle n'a pas mangé depuis des siècles. Du coup je crois bien que nos économies vont partir en fumée.

A chaque plat ajouté mon visage se décompose un peu plus et mon teint se pâlit sûrement à vue de nez. Etrangement cela a l'air de doucement faire sourire les gens autour de nous, comme s'ils se réjouissaient intérieurement de de ma potentielle ruine.

Mais le serveur vient m'expliquer certaines choses. Bon il me rappelle que c'était une erreur de proposer à cette femme de commander ce qu'elle voulait, mais quand je disais ça ce n'était pas dans le sens "quantité désirée".

Et puis, qu'est-ce que c'est que cette histoire de gourmandise s'accaparant un corps ? De leur protectrice en plus, mais…est-ce qu'il sous-entendrait que cette femme soit celle que nous cherchions depuis le début ? Ça me parait assez difficile à croire en fait. Mais les paroles suivantes de cette femme lèvent peu à peu le doute.

En effet, cette fois elle dit ne pas trop voire comment elle pourrait nous aider, mais vouloir être de l'aventure malgré tout. Elle parle même de nous protéger des monstres que l'on rencontrerait dans cette forêt. De plus, elle dit être la princesse d'un endroit appelé Yama, un nom que je n'ai jamais vu figurer sur notre carte de Kosaten.

Ce qui pourrait vouloir dire qu'elle est une élue, peut-être même celle que nous sommes venu chercher. Mais la certitude n'arrive que lorsqu'elle nous révèle enfin son nom, Sayo, ou l'étoile du soir, comme l'ont appelée les locaux lorsque nous disions qui nous cherchions. Elle fixe même notre départ au lendemain matin avant de se replonger dans ses assiettes.

Mais vu tout ce qu'elle dévore, pas sûr que nous ayons de quoi nous payer une chambre pour la nuit. Bon il nous reste toujours l'option de dormir à la belle étoile comme d'habitude, mais les lits des humains sont tout de même un poil plus confortable que le plancher des vaches.





Attendez, c'est vous que nous cherchons depuis le départ ?




On dirait bien oui.




Mais…pourquoi nous l'avoir caché dans ce cas ? Et puis, qu'est-ce que c'est que cette histoire de gourmandise qui s'empare de vous ? Vous avez une sorte de malédiction ou quelque chose comme ça ? Enfin, sans vouloir être indiscret bien entendu.




Etant donné que les locaux ont l'air d'avoir plutôt tendance à en rire qu'a en pleurer, je ne pense pas que ce soit un sujet tabou pour elle. Ais-je vu juste mademoiselle Sayo ?





Étonnamment Sparx est plutôt silencieux depuis que Sayo l'a prévenu du sort qui l'attendais s'il l'agaçait, même si au fond elle plaisantait. Sparx est décidément toujours aussi froussard qu'avant.







Revenir en haut Aller en bas
Messages : 241
Yens : 270
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 67
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le retour du roi (Ft Sayo)   Sam 1 Déc - 14:51







Le retour du roi

Feat. Spyro








Je mangeais avec grande joie et surtout grand appétit. Je devais en surprendre plus d'un qui n'avait pas l'habitude. Heureusement toute la population d'ici, me connaissait bien à présent et n'était point surpris. A contrario de mes trois invités qui devaient, à coup les coups de se demandaient où je pouvais bien mettre toute cette nourriture, sans sembler me rassasier à un moment. J'enfilais les assiettes les unes après les autres, sans m'arrêter et à peine pour reprendre mon souffle. Et plus je mangeais, plus j'en voulais. Toutefois, je fus interrompu par le jeune homme et son acolyte, surpris en comprenant que j'étais celle qui cherchait. Je relevais ma tête me tapant sur la poitrine pour faire passer les dernières bouchées, et lui lançait un sourire radieux, en opinant de la tête fier de moi.

Toutefois, mon sourire s'échappa bien rapidement, quand mon visage prit un ton plus sérieux et énigmatique. Je portais mon doigt en dessous de mon menton, plongeait dans une intense réflexion. Il parlait d'une malédiction? Moi, j'étais maudits? A vrai dire, je l'entendais souvent, mais ça me venait jamais réellement à l'esprit. Je savais que ma famille avait tenté certaines expériences sur moi et l'invocation de démon. Ceci avait mal tourné et depuis ma jumelle veillait sur moi. Ah oui, on me parlait même des pêchés capitaux. Mais je vous rappelle, que je l’oubliais souvent. Parfois, j'avais des éclairs de conscience à ce niveau et j'en parlais. Mais la plupart du temps, mon entourage le remarquer bien rapidement, sans même que j'en parle. Je me remis aussitôt à lui sourire:

-Pourquoi j'ai joué ce petit jeu? C'est simple! Être élue n'est pas si bénéfique. On peut être rechercher pour plusieurs raisons, et parfois par des ennemis qui désirent notre mort. Je devais m'assurer que vous ne me vouliez rien et que nous n'étiez pas un adversaire ou pire encore, si vous ne vouliez pas de mal à tous ses habitants que je protège.

Je lui souris avec cette seule explication qui était tout aussi logique que le soleil se lève tous les matins. Mais avec Gourmandise, j'avais une attention si développé que ....Oh un papillon... Ah non pardon un cuissot de sanglier... Que me voilà replongé la tête entière dans mes dernières assiettes. Sur ses dernières questions, ce fut à nouveau l'un des serveurs qui se pencha vers le trio, leur chuchotant.

-Notre Sayo-Hee est très particulière comme vous avez pu le remarquer. Et ne se rend pas forcément compte de ce qui lui arrive. Enfin c'est plus compliqué que cela, car elle en a conscience et lutte souvent contre cette malédiction. Mais vous avez raison, elle est comme maudite. D'après ce que nous avons vu rapidement à chaque jour un des sept pêchés capitaux domine son corps pour la journée.Elle tente d'y résister mais ceci semble pratiquement impossible, sauf en des exception unique. Nous avons réussi à reformer son passé assez flou. Du moins nous passons que c'est cela. Si nous visons juste, l'étoile du soir a subit de nombreuses expériences de la part de son père, chef de son pays. D'étranges invocations métaphysique et autre démoniaques. L'une d'entre elle semble avoir mal tournée, et même s'ils ont du réussir à bannir le démon qui avait prit possession de son corps, il lui a laissé "un cadeau empoisonné". Lorsqu'elles ont reprit les rênes du pays avec sa sœur jumelle, seule cette dernière parvenait à maîtriser un peu cette malédiction...Mais rassurez-vous, même si c'est une lutte permanente, elle n'est en soit pas méchante. Bien au contraire, nous lui devons beaucoup. Ah oui, si vous ne connaissez pas les pêchés, il y a Gourmandise, Paresse, Luxure, Envie/Jalousie, Avarice et les plus handicapant suivant la situation Colère et Orgueil. Je ...

Alors que le serveur allait continuer, un regard insistant se posa sur eux et le serveur s'éloigna bien rapidement, alors que la princesse-guerrière, que j'étais, les regardait. Il n'avait pas peur de moi, mais il voulait éviter de frustrer ou froisser leur protectrice, en d'autre terme moi.. Il nous lança un sourire, dès lors, et parti en cuisine.

-Bien, je sais pas en quoi je peux t'aider comme dis. Mais je t'accompagne. Préparons nous pour cette longue route, nous en aurons besoin et partons à l'aube. Je suis toute impatiente... Et continuons à manger le reste de la journée!

Je bondis sur mes jambes, et posa un baiser sur la joue du gamin. Je sais bien que c'était une façon de remercier les gens et puis il allait sûrement être gêné. Attendez, j'étais la plus belle femme qu'il est jamais vu, automatiquement qu'il allait rougir comme une tomate. Et sans attendre, je le pris par le bras pour l'amener dehors...C'est parti!!!!







©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 275
Yens : 378
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 22

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Spyro 静かな Tranquille 平和

- En ligne



MessageSujet: Re: Le retour du roi (Ft Sayo)   Dim 2 Déc - 18:49








Le retour du roi



Sayo finit par nous expliquer pourquoi elle s'est amusée à jouer à ce petit jeu, à faire croire qu'elle était une autre. C'est vrai que ce point de vue c'est compréhensible, surtout si comme elle le dit elle a quelques ennemis.

En vérité, il ne me semble pas avoir d'ennemi, jusqu'ici j'ai été fidèle à moi-même, gentil avec les gens, à l'écoute, et toujours prêt à donner un coup de main a ceux qui en avaient besoin. Je ne vois donc pas qui pourrait m'en vouloir, ou même vouloir ma mort comme le dit Sayo.





En effet, cela semble assez logique. Pour ma part il ne me semble pas que je me sois fait d'ennemis parmi les élus. Il faut dire que peu importe la nation a laquelle appartient une personne, je ne traite personne comme étant supérieur ou inférieur. Là d'où je viens tout le monde est sur le même pied d'égalité, et il n'y a pas de discrimination ou de jugement par rapport aux origines ou aux convictions d'un individu. J'ai cependant pu constater que ce n'était pas le cas dans ce monde, comme par exemple les élus de Fuyu qui sont étrangement mal vus. Je n'en ai connu qu'un seul jusqu'ici, et il ne m'a pas paru hostile ou malfaisant. Au contraire, il m'a même sauvé la vie à mon arrivée, enfin, elle m'a sauvé la vie. Pourtant les gens continuent de la voir comme un monstre, je dois bien avouer que j'ai parfois bien du mal à comprendre les humains.





Le serveur est alors de retour pour une petite dose d'explication concernant la malédiction de Sayo. Apparemment elle ne serait pas forcément consciente que tout cela lui arrive. Par contre, je n'ai aucune idée de ce que peuvent représenter ces sept péchés capitaux, qui devraient plutôt s'appeler des vices quand je vois la description que m'en fait le serveur.

La partie parlant d'invocation métaphysiques ou je ne sais quoi est par contre incompréhensible pour moi, sans doute un genre de magie que je ne connais pas encore. Tout ce que je comprends c'est que Sayo aurait été victime d'expériences de son père, et qu'elle est maintenant hantée chaque jour par la gourmandise, la paresse, la luxure, l'envie, l'avarice, la colère ou bien l'orgueil.

Personnellement je n'ai pas très envie de faire connaissance avec sa part de luxure, voir même la plupart de ces différents traits de personnalité. Pas sûr que j'arrive a tenir le choc sur la durée, surtout avec le voyage qui nous attend, mais si je dois endurer ça pour lever le mystère sur le passé de Cosmo, alors qu'il en soit ainsi.

Par contre Sayo n'a pas l'air d'apprécier que le serveur étale toutes ces informations devant moi, en même temps vu qu'elle dit avoir des ennemis, j'imagine qu'elle préfère éviter que tous sachent ce qu'elle subit.

Sayo semble tout de même bien impatiente de partir vers la forêt de la mort, je me demande si nous ne sommes pas tombés sur une folle qui ne mesure pas le danger auquel elle va s'exposer. Mais à peine le temps d'y penser que la voilà debout pour m'embrasser la joue et me trainer dehors par le bras. Je ne suis pas certain du pourquoi ce geste, mais en tout cas je crois bien que je deviens aussi rouge que ma tenue. Et bien évidemment Sparx ne peut s'empêcher d'en rajouter une couche.




Apparence humaine de Spyro:
 


Oh mais c'est qu'il plaît aux femmes en humain notre cher Spyro, petit veinard va.




Non c'est pas ce que tu…laisse tomber.





Mais j'y pense, puisque Sayo me traîne dehors comme ça, nous sommes partis sans payer ! Oh la la, pas sûr que l'aubergiste apprécie, me voilà devenu un criminel qui ne paye pas ses…Oh, bon ça va finalement, on dirait que Cosmo s'en est occupé. Mais cela n'empêche que je ne sais pas où m'emmène Sayo comme ça. En plus elle a de la force, trop pour que je puisse me libérer de son emprise.





Mais, on va où comme ça enfin ? Nous sommes loin d'êtres riches je ne vais pas pouvoir tout payer comme ça.





Oh mais il me vient une idée, j'oubliais presque que je pouvais revenir à ma forme originelle quand je le souhaite. J'utilise donc le pouvoir de mon collier change forme qui produit une intense lumière pourpre, avant que Sayo ne se retrouve à essayer de trainer par la patte un dragon de taille adulte.




Apparence et dimensions de Spyro:
 


Bien évidemment les habitants sont étonnés et surpris par ce qu'ils viennent de voir, mais maintenant Sayo ne pourra pas me trainer sur cinq-cents mètres par le bout du bras. Nous devrions pouvoir discuter calmement à présent.







Revenir en haut Aller en bas
Messages : 241
Yens : 270
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 67
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le retour du roi (Ft Sayo)   Mer 5 Déc - 15:42







Le retour du roi

Feat. Spyro







Il m'avait écouté, mentionnant le fait qu'il avait aucun ennemi. Je me mis à froncer des sourcils sous sa naïveté. Mais même si mon visage avait été expressif, je ne m'exprimais pas. Il était jeune et inconscient du monde et plus encore de Kosaten. Entre ma propre nation qui changeait d'avis comme de chemise et semblait vouloir manipuler tout le monde. Fuyu qui était ennemi à tout le monde et tirait à vue et même Seika qui ne faisait plus vraiment l'unanimité dans son propre camps. Et puis à priori, on avait tous eu une vision d'un ennemi super puissant qui terrassait tout le monde. D'ailleurs tant qu'il y avait un libre arbitre et une liberté, l'opposition se faisait, c'était le propre de l'homme... Mais qu'est-ce que je dis, c'était ma sœur qui philosophait souvent. Ce n'était pas mon cas, non mais sérieux, j'allais être bonne pour une migraine.

Et puis j'avais plus important à penser, comme à remplir mon ventre et nous préparer pour l'aventure de demain. D'ailleurs ceci semblait inquiéter mon compagnon quand à la façon de payer. J'exprimais un son inaudible ou plus communément appelé un "bah...." suivit d'une main en l'air qui chassait les mouches invisible. Il se préoccupait trop de choses insignifiantes. C'est qu'il allait m'en faire des migraines celui-là. J'allais payé une somme et puis les villageois voulaient rarement que je paie après ce que j'avais fais pour eux. Donc en rien, je m'alarmais sur ce détail. Il allait nous faire une crise de cœur avant l'heure cet élu, je vous le dis. Il s'inquiétait pour tout et pour rien. J'allais d'ailleurs m'exprimais quand une lumière vive m'interrompis et surtout un poids plus conséquent derrière moi. Je m’arrêtais un instant, me tournais doucement, pour contempler un spectacle que je n'avais jamais vu. Ben oui j'avais jamais vu de dragon, même si on m'en parlait souvent depuis mon arrivée ici. Mon sourire s'élargit, mais je ne put empêcher une petite arrière pensée poussée bien sûr par le pêché. Est-ce qu'un cuissot de dragon avait bon goût. Bon j'allais pas manger mon nouvel ami, mais je savais qu'il existait des dragon de par le monde, qui embêtaient bien des gens. Et c'est là que je me mis à crier avec joie:

-Ouahhhhhhhhh un vrai dragon. On va pouvoir voler... Enfin si bien sûr tu m'y autorises. Mais tu sais on ira plus vite vers les frontières des territoires inconnus.

Bon c'était pas totalement vrais, j'étais l'éclair de Yama et j'étais sûr d'aller plus vite que lui. Mais l'expérience de voler sur son dos était trop intéressante, que je devais la saisir, j'étais comme une enfant devant le père noël.

-Bon au moins, on va aller plus vite dans nos préparatifs. Donc où on va? Continuer nos repas toute la journée et préparer nos vivres pour ce voyage. Préparez nos équipements et que sais-je encore. Nous avons encore quelques heures devant nous. Puis nous irons nous reposer, avant de partir à l'aube.


Alors que je me retournais pour poursuivre mon chemin, sans lâcher la patte de Spyro. j'usais d'un peu plus de ma force pour parvenir à le soulever et le trimbaler à ma suite. Après tout j'étais dotée d'une force herculéenne, il était légèrement plus lourd, mais restait pour ma part aussi léger qu'une plume. Attendez! Vous ne connaissez pas les légendes de mon monde? D'après l'une d'elle, j'ai coupé une montagne en deux puis je l'ai soulevé d'une main pour l'envoyer dans les airs et voir cette histoire de stratosphère et gravité sous l'effet du pêché de la colère car un homme avait osé dire que j'en étais pas capable. Bon ce n'était bien sûr pas la vérité, car je vais vous l'expliquer. En vrai ce n'était pas une montagne mais une grande colline. J'étais un peu plus jeune et poussé par la gourmandise des enfants m'ont fait croire qu'il y avait les meilleurs plats que je pouvais imaginer sous la colline. Il en avait pas fallu plus, pour me faire trancher en deux la dites colline, que j'ai soulevé pour voir ce qui m'attendait en dessous. Déçu de ne rien y avoir trouvé j'avais balancé l'immense morceau rocailleux sur d'anciennes ruines abandonnées. Je vous dis pas le savon que je me suis pris par la suite, alors qu'on me parlait que j'avais ensevelit une richesse historique. Qu'est-ce que j'en avais à faire de morceaux de cailloux abandonnés. Il y avait plus important, la faim grondante de mon estomac.

Enfin tout cela pour vous dire, que mon cher dragon allait être surprise, s'il pensait m'arrêter sous sa force animal. Car il restait toujours aussi léger. Au moins il avait une preuve de ma force surhumaine. Traînant le trio infernal dans mon sillage, sous les yeux amusés des passants, je les dirigeais vers différentes échoppes pour se fournir en victuailles, armes, ou tout autres besoins, en plus d'une possible carte pour parvenir à notre début de quête. Et bien sûr au passage je dévalisais les restaurants pour combler le pêché...

Spoiler:
 





©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 275
Yens : 378
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 22

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Spyro 静かな Tranquille 平和

- En ligne



MessageSujet: Re: Le retour du roi (Ft Sayo)   Jeu 6 Déc - 2:36








Le retour du roi



Ma transformation a son petit effet sur Sayo qui se réjouis visiblement de pouvoir voler en direction des terres inconnu au lieu d'y aller à pieds. Je ne l'en blâme pas, après tout voler est ce qui me procure le plus de plaisir, donc cela reste compréhensible si les humains aiment aussi ça.

Par contre j'ignore où est-ce qu'elle peut mettre tout ce qu'elle a mangé et tout ce qu'elle compte encore avaler, mais même moi sous ma forme naturelle je ne pourrais pas manger tout ça. Elle doit avoir une dizaine d'estomac, ce n'est pas possible autrement, ou alors ça doit faire partie de sa malédiction.

Ça doit également être le cas pour sa force qui n'est définitivement pas celle d'une humaine lambda, elle parvient tout de même à me trainer sous ma forme draconique ! J'ignore vraiment ce qui a pu donner toutes ces capacités à cette femme, mais cela fait d'elle un atout précieux pour nous aventurer dans les terres inexplorées.

Il vaut donc mieux éviter de la fatiguer…du moins si cela est possible, car je ne serais pas étonné après tout ça qu'elle soit encore en pleine forme, mais je préfère jouer la prudence, et puis ça attire l'attention sur nous. Je reprends donc ma forme humaine avant de lui dire que je peux tout à fait la suivre sans qu'elle n'ait besoin de me traîner comme un boulet.

Toutes ces émotions continuent donc une partie de l'après-midi, avant que l'on se pose enfin dans une auberge afin de se reposer jusqu'à l'aube. Je n'avais encore jamais été aussi épuisé depuis mon arrivée à Kosaten, de quoi m'écrouler comme une masse sur le lit de la chambre que Cosmo, Sparx et moi avons pris pour la nuit avec le peu d'argent qu'il nous restait.

Mais au moins, tout est prêt pour demain, que ce soit matériel, carte, victuailles…en espérant que Sayo sache s'empêcher de tout dévorer. De mon côté je pense que je vais dessiner un peu cette nuit, ça va me détendre. Je n'ai commencé à dessiner que depuis une trentaine de jours environs, mais je commence déjà à trouver un style récurrent dans mes dessins. J'ai déjà dessiné Sparx et Cosmo mais je ne leur aie pas encore montré le résultat.





Et bien, tu as l'air complètement épuisé mon pauvre Spyro.




Oh je n'en peux plus, on a cavalé dans tous les sens, et je n'aurais peut-être même pas assez d'une vie de dragon pour avaler tout ce que Sayo a mangé aujourd'hui…mais au moins, nous avons trouvé quelqu'un pour nous aider, c'est déjà mieux que rien non ? D'ailleurs qu'est-ce que tu pense d'elle au final ? Tu es un peu plus rassuré pour notre voyage ?




Je dois bien avouer que c'est le cas oui, mais je ne suis pas certain qu'une élue maudite pouvant changer d'humeur n'importe quand puisse être le meilleur choix. Imagine un peu qu'en pleine forêt de la mort elle se mette à vouloir tuer tout ce qui bouge, ça risquerait de ne pas laisser une bonne première impression à ceux que nous recherchons.




C'est un risque oui, mais nous n'avons pas vraiment le choix, Sayo est la seule élue que nous ayons trouvée, et qui est donc la seule à pouvoir nous aider à l'heure actuelle. Alors moi je dis, demain, nous allons partir pour les terres inexplorées avec elle, et nous allons trouver tes racines. C'est pour ça que nous sommes venus jusqu'ici après tout non ?




Oui…en espérant que nous en reviendrons vivants.




Oh ne soit pas aussi défaitiste voyons, avec Sayo et sa force colossale nous y arriverons sans problèmes tu verras.




Peut-être, peut-être pas, nous verrons bien. Qu'est-ce que tu fais ?




Oh je…je dessine encore. Je sais je dessine plus que je ne m'exerce à lire ou écrire, mais je n'y peux rien, je trouve ça tellement satisfaisant de réaliser des portraits. Cela me fait un peu un souvenir des gens que je rencontre, même si pour l'instant je n'ai dessiné que Sparx et toi.




Ah ? Tu m'as dessiné ? Est-ce que je peux voir ?




Je ne sais pas trop, c'est encore assez imparfait comme dessin, il n'est pas très détaillé.




Justement, parfois il n'est pas obligatoire de chercher la perfection, la beauté peut se trouver dans la simplicité également.




Bon, d'accord…





Je tourne donc les pages du carnet a dessin qu'il m'a offert jusqu'à celle où j'ai dessiné Cosmo, je ne suis pas certain qu'il aime le résultat, mais il faut bien qu'il voit un jour ce dont je suis capable afin de me dire comment m'améliorer.




Portrait de Cosmo réalisé par Spyro:
 


Mais ça va finalement, il est assez content du résultat et me félicite même pour mon talent naissant. Je vais donc pouvoir continuer le dessin que j'avais entamé tant que la bougie éclaire encore. Je pourrais utiliser ma forme pure pour m'éclairer, mais l'intensité de la lumière réveillerai mes compagnons alors qu'ils ont besoin de dormir.

Et le dessin que je réalise cette fois, c'est un portrait de Sayo. J'ai pu voir son visage durant une bonne partie de la journée, un bien beau visage en passant. Au moins les commentaires de Cosmo me confortent dans mes capacités, je devrais pouvoir faire un dessin au moins aussi beau que le modèle. Peut-être même que je lui montrerais, cela dépendra du genre de personnalité qui l'habitera demain.

Une fois l'aube venue, mes compagnons et moi-même sommes prêts à partir, nous n'attendons plus que Sayo pour y aller. Je verrai donc bien quelle est son humeur afin de savoir si je lui montre ou non le portrait que j'ai fait d'elle.







Revenir en haut Aller en bas
Messages : 241
Yens : 270
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 67
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le retour du roi (Ft Sayo)   Jeu 6 Déc - 19:06







Le retour du roi

Feat. Spyro










La journée s'était terminée de la meilleure des façon. On s'était rempli le ventre, fais le plein de fournitures, à nouveau rempli le ventre, récupéré du matériel...Encore manger et des plans. Pour terminer dans une auberge, ou après quelques concours de beuverie à l'auberge-pendant que notre trio se reposait dans leur chambre- je m'écroulais dans mon lit pour m'endormir aussitôt. Oui j'étais de ce genre de fille. Tête sur l'oreiller, dans les bras de Morphée. Et je dormis comme une marmotte, ou une loutre, je sais plus ce qu'on dit. Vous savez moi et les expressions.

D'ailleurs le lendemain, nous avions rendez-vous un peu en retrait du village pour que notre cher dragon puisse être à ses aises pour décoller en toute quiétude. A l'aurore, premier rayon du soleil, j'ouvrais en un instant mes yeux et...

De son côté, Spyro, la libellule et le félin attendait au point de rendez-vous, alors que le sol se mit à trembler et qu'au loin un monumental barouf se fit entendre, suivit rapidement d'un épais nuage de fumée. A croire que le village se faisait attaquer, pourtant aucun cri de villageois ne parvint à leurs oreilles, ce qui rendait la situation probablement et encore plus bizarre. D'ailleurs avant même que le trio ne décide de réagir, le serveur de la veille vint à leur rencontre au pas de course, un sourire gêné sur le visage. Autant dire qu'il ne savait plus ou se mettre.

-Heho.... Vous vous rappelez de moi? Je suis celui qui vous a servit hier. Je viens vite pour vous prévenir que ... Comment dire... Bon déjà vous inquiétez pas tout ce vacarme n'est pas un danger. Ceci arrive quelque fois. Je suis vraiment désolé de vous demander cela, mais il va falloir être patient aujourd'hui et probablement prendre sur vous. La responsable de tout ceci n'est autre que notre protectrice. Enfin plus exactement le pêché de la Colère. On le sait rapidement quand celui-ci s'empare de son corps... Mais oh les cœurs,  dans cet état vous ne craindrez rien contre de possible monstres ou adversaires.. Hehe hehe....

Oui il se mettait à rire, tout en se frottant la main derrière la tête. Oui, on peut même dire qu'on imaginait très bien la goutte d'eau qui tombe derrière la tête. Oui vous savez la scène qui se passe souvent dans vos trucks débiles que vous regardez dans vos petits cubes. Des mangas oui c'est ça.  D'ailleurs, le serveur enfin arrivé à leur portée, continuer à rire, avant de sentir une présence oppressante ou plutôt insistante derrière lui.Son visage se décomposant légèrement...

-Hehe hehe... Elle est... derrière moi c'est ça....

Il tourna légèrement la tête, un peu à contre-cœur, alors que le visage de la princesse guerrière-autant dire moi- apparut collé au sien, l’engueulant de toutes choses. Enfin mes paroles étaient plutôt inaudible, surtout que je l'avais attrapé  dans mes bras, coincé dans l'un d'eux alors que de mon autre main, je lui frottais la tête énergiquement. Bon forcément, même sous la colère, j'étais attachée à toutes ces personnes, donc je retenais ma force. J'étais un peu comme une maman énergique réprimant son enfant turbulent. A vrai dire, même le jeune homme sous mes hurlements, ne pouvait s'empêcher de sourire, son visage ayant du mal à cacher ses émotions pour leur protectrice. Tout le village l'aimait du fond du cœur et restait amusé de ses sautes d'humeurs. Bon après, c'était une habitude à prendre, et je doutais que Spyro la comprenne. Finissant avec ce garnement qui osait parler dans mon dos, je le choppais et dans un cri calme et posé:

- Abrutiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!!!!!!!!!!!!!


Je l'envoyais valser avec légèreté dans les airs - sous entendu tel un boulet de canon- bon bien sûr, j'avais bien calculé mon cou et son atterrissage se fit dans un tas de foin qui amorti considérablement sa chute. Aucun bobo à l'horizon, le jeune homme se releva en riant de bon cœur, avant de partir en trottinant vers le village saluant de la main.

Aussitôt, je me tournais en direction de mes amis, le visage complètement tiré par la colère. J'en restais toujours aussi belle, mais cette fois-ci plus une beauté sauvage et dangereuse. Indomptable, animal! Ça tombait bien, on allait dans un tel endroit, j'allais être parfaitement dans le thème.  Mais déjà j’aboyais, mon sourire carnassier sur le visage:

-Tu fou quoi encore en forme humain toi. Allez en dragon, pas le temps de niaisais. On doit trouver la famille de Cosmo ou tu veux faire du tricot!


Je m'avançais d'un pas déterminé vers eux, déjà prêt à bondir sur son dos de dragon, transformé ou non. Et oui dans ces moments là, la patience n'était pas mon fort. J'en plaignais presque mes amis. Mais peut être que la situation quelque peu comique les détendrait, même s'ils allaient comprendre qu'il n'allait pas falloir rire devant moi.

Mais comme dans ce foutu monde, rien ne pouvait se passer correctement. Deux hommes sortirent de leur cachette, prêt à nous détrousser. En d'autres termes des bandits de bas étages. Quelle erreur. Cosmo ou Spyro devait bien l'avoir compris, alors que mon visage se crispa encore plus.Une seconde. Oui c'est tout ce qu'il me fallut pour me débarrasser d'eux. Deux gifles monumentales, et avant même de tomber au sol assommer, ils se mirent à cracher leurs dents. Non mais quoi encore on me faisait pas perdre de temps ainsi. Tout était bon, on pouvait partir?  Assis sur le dragon avec Cosmo, je regardais les cartes, avant de m'énerver dessus et de les mettre - pour parler poliment- dans les mains de Cosmo. J'étais pas guide!









©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 275
Yens : 378
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 22

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Spyro 静かな Tranquille 平和

- En ligne



MessageSujet: Re: Le retour du roi (Ft Sayo)   Ven 7 Déc - 3:04








Le retour du roi



Fin prêts au départ, Sayo semble se faire quelque peu désirer. Aurait-elle changé d'avis durant la nuit ? Ou peut-être a-t-elle simplement le sommeil un peu lourd ? Mais l'aube est quelque peu mouvementée cette fois, un bruit sourd retenti soudain, tandis qu'un nuage de fumée s'élève derrière Sparx, visiblement de l'auberge où Sayo dormait. Naturellement nous nous tournons vers la source du bruit, mais Sparx semble croire que nous le regardons lui.





Quoi ? J'vous jure c'est pas moi !




Non ne t'en fais pas…je pense savoir de qui il s'agit.




Oh bon sang, je sens que je vais regretter d'avoir accepté ce voyage.





Cependant, avant que nous n'ayons pu aller voir si Sayo était bel et bien la source de ce vacarme, un des serveurs de la veille accours vers nous pour nous avertir. Apparemment c'est la colère qui s'est emparé de l'élue aujourd'hui, mais cet homme essaye de nous rassurer comme il peut en disant que cette humeur massacrante sera très utile si jamais nous devions faire face a des attaques de créatures.





Oui…si c'est pas nous qu'elle tue avant.





Mais après que le serveur se soit mit à rire de façon plutôt nerveuse, Sayo semble sortir de nulle part juste derrière ce pauvre homme. Je n'ose pas imaginer le genre de torture qu'elle serait capable de lui infliger. Mais la scène qui se déroule alors devant nous est surréaliste.

Alors que Sayo le place dans une position de soumission, cet homme ne semble pas lutter…pire, il semble même y prendre du plaisir jusqu'à ce qu'il soit envoyé dans les airs tel un projectile de catapulte.





C'est des malades…





Heureusement pour lui sa chute est amortie, mais lorsque Sayo s'adresse soudain à moi pour me presser afin que je me change en dragon au plus vite, mon cœur ne fait qu'un seul bond. J'ignore si je vais pouvoir tenir la journée comme ça, mais vu son humeur massacrante je vais devoir attendre pour lui montrer le portrait que j'ai dessiné hier soir…mais surtout me transformer rapidement.

Je m'exécute donc pour permettre à Cosmo et Sayo de se mettre en selle, mais comme si la tension ambiante n'était pas déjà assez élevée, deux brigands semblent assez stupides pour vouloir s'attaquer à nous. Après tout je suis quand même un dragon assez grand, mais ça ne semble pas les décourager. C'est plutôt Sayo qui se charge de les corriger et de leur faire ravaler leur fierté…et quelques dents au passage.

Cosmo étant déjà à sa place habituelle, Sayo n'a d'autre choix que de monter derrière lui. De toute façon Cosmo a plus l'habitude de voler qu'elle, surtout sur mon dos. Mais une fois en place, Sayo s'énerve encore une fois, mais heureusement pour nous sur les cartes qu'elle donne à Cosmo.





Bon, commençons par voler plein nord jusqu'au temple de la terre, ensuite tu devras bifurquer légèrement sur la gauche. Nous devrions tomber directement sur la forêt. Oh au fait mademoiselle, je vous conseille de vous accrocher à moi, il n'y a pas de poignées à l'arrière.





Par pitié faites qu'elle soit beaucoup plus gentille demain matin, j'ignore si je vais pouvoir tenir le choc. Mais bon, décollage immédiat, et direction plein nord comme me l'indique Cosmo. Je prends alors suffisamment d'altitude pour ne pas être ennuyés par de grands arbres ou le temple de la terre si jamais il est aussi grand que celui du soleil.

Au moins voler me permet d'occulter ce qui se passe sur mon dos en profitant des paysages et du vent caressant mon visage. Comme prévu je bifurque donc sur la gauche une fois le temple de la terre en-dessous de nous. J'espère ne pas avoir trop tourné, sinon nous pourrions nous retrouver au village fantôme.

Mais fort heureusement, ce n'est pas le cas, nous arrivons quelques heures plus tard en vue de la forêt de la mort. Mais il est assez difficile d'y trouver un endroit suffisamment dégagé pour pouvoir atterrir. Ce qui nous fait perdre un bon quart d'heure supplémentaire. Mais au final nous finissons par atterrir a un endroit où quelques arbres semblent avoir été abattus, et je dis bien abattus, car ils ont carrément été déracinés.

Cela n'augure rien de bon, mais au moins nous voilà au sol, je reprends donc ma forme humaine fois que tout le monde a mis pied à terre. Cependant, l'analyse que Cosmo fait des arbres déracinés ne nous rassure pas.





J'ignore quel genre de créature a pu déraciner ces arbres, mais une chose est sûre, elle possède une grande force, en espérant qu'il ne s'agisse pas d'un troupeau entier. Il y a bien trop d'empreintes différentes pour que je puisse estimer précisément le nombre des responsables. Par contre, ces arbres sont tombés très récemment, le ou les responsables ne sont donc pas très loin.









Revenir en haut Aller en bas
Messages : 241
Yens : 270
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 67
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le retour du roi (Ft Sayo)   Ven 7 Déc - 17:58







Le retour du roi

Feat. Spyro







Bon nous étions en route pour la forêt de la mort. Et en Gentleman, Cosmo passa devant en fidèle servant face à la princesse que j'étais. Que c'était mignon. Non mais bordel, il me prenait pour qui une femme faible. Non mais je vous jure. Enfin façon j'aurais trouvé à redire, s'il m'avait fait passé devant, donc il avait aucune chance. Et puis on suivait ces directives, mais à savoir si elles étaient bonne. Bon sang on en mettait du temps. Je demandais souvent d'ailleurs si on arrivait bientôt, en remuant beaucoup derrière le félin et en l’engueulant parfois pour passer le temps. Je débordais d'énergie comme souvent sous l'effet de la Colère. J'étais comme une bombe d'adrénaline inépuisable.

Autant dire que ce voyage, je n'y prenais aucun plaisir. Et j'avais pas l'occasion de me vider de mon sur-plein d'énergie et surtout d'énervement, ce qui évidemment n'augurait rien de bon pour la suite des événements. Mis à part les quelques cris que je poussais, voir quelques coups contrôlaient dans les côtes de Cosmo, le voyage se passa plutôt bien, du moins de mon point de vue. La preuve on ne s'arrêta pas une fois.

Et puis, nous arrivions dans la fameuse forêt de la mort ou du moins son début. Derrière nous encore les territoires connus, devant nous des territoires inconnus. Juste à quelques mètres, un monde que nous n'avions jamais visité, plein de dangers et de problèmes, de l'autre une certaine sécurité. Bon au moins, les monstres que nous allions rencontré ici, n'était pas encore les plus dangereux, de nombreuses patrouilles des nations devaient côtoyer souvent les monstres des frontières.  Enfin au moins, la forêt s'était transformée en une sorte de prairie de tronc d'arbre. Spyro reprit sa forme humaine, sûrement pour ne pas attirer l'attention. Quand à Cosmo fit son commentaire quand à la situation. Il se prenait pour qui le grand cerveau et observateur du groupe.

-Non, tu crois? Mais elles seront jamais aussi fortes que moi, je peux te l'assurer! D'ailleurs toute cette inactivité me met en rogne...



Je m'approchais vers les premières rangées d'arbre, je prit une énorme respiration, gonflant mes poumons d'air, alors que ma poitrine prit une taille démesurée sous l'air ainsi inspiré. On pouvait se demander ce que je faisais et même ce que je manigançais. Mais quand la vérité éclata, c'était trop tard pour quiconque de réagir.  C'est ainsi que ma bouche s'ouvrit délivrant l'air que j'avais récupéré pour pousser un cri, qui balaya sur son passage, les quelques racines d'arbre restant, jusqu'à l'orée de la forêt.

-Sortez de vos cachettes bandes de larves. Vous avez pas honte de détruire une forêt!


Ceci fait, je me relevais, je croisais les bras sur ma poitrine, un sourire mauvais et carnassier sur les lèvres. Je savais qu'on allait " me répondre" bien rapidement. Ce n'était qu'une question de secondes. Je sentais les regard surpris probablement de mes amis, voir inquiet et apeurés. Sans me retourner, je m'exprimais, alors que mes paroles claquèrent comme un fouet.

-Vous auriez préféré entrer dans une forêt ou nos mouvements auraient été ralenti par la végétation, face à un ennemi qui aurait pu nous tomber à tout moment dessus. En sommes dans un piège. Tu le dis toi même, ce qui a fait ça n'est sûrement pas loin, et je préfère choisir le terrain ou je vais combattre.


A peine fini ses mots, que mon sourire prédateur s'élargit sur mon visage. Je pouvais déjà voir des têtes humanoïdes sortir entre les arbres. Si j'avais fais cela aussi c'est que je me doutais de pouvoir battre les monstre d'ici. Les soldats des nations devaient les affronter souvent, ils étaient donc à ma portée. Ça évitait ainsi qu'il nous suivent plus loin et nous tombent dessus si on rencontrait un adversaire bien plus puissant. Bientôt face à moi, une petite colonie d'Onis me fit face. Une dizaine d'individus. Toutefois, je doutais qu'à eux seuls, ils avaient pu faire tout ceci. Je devais donc faire suffisamment de bruits pour attirer l'auteur de ce massacre. Je m’étirais un peu alors que les bête sauvage sortaient peu à peu de la forêt à notre rencontre.

-Me gênez pas

Je m'étais adresser à mes compagnons. J'avais besoin de me défouler et je pense qu'ils avaient compris.  Quand aux onis, ils se mirent à grogner dans leur langue avant de me charger. Mon dieu que j'étais heureuse, enfin je veux dire énervée, mais à un tel point que je bouillonnais. Et aussitôt, je me mis à mon tour à courir en poussant un cri guerrier. Dans quelques secondes, le choc allait se faire. C'est à ce moment que je bondis au milieu de la masse, créant un large cratère à mon atterrissage, frappant de mes poings les statures énorme des monstres. Je devenais une véritable tornade mortelle, tout mon corps était une arme. Poings, pieds, tête. Je bondissais dans tous les sens, glissais au sol pour m'échapper d'une étreinte, j'étais agile, fluide. Une véritable tigresse. Mais bientôt, je fis submerger par leur nombre. Encerclé, l'un d'entre eux me frappa dans le dos, je fus aussitôt propulsé sur quelques mètres, envoyant mon pied dans la tête d'une des créatures en face de moi, qui elle même parti loin derrière. Revenu sur mes pieds, je vis au dernier moment que l'un de mes ennemis c'était emparé d'un petit arbre, tel un gourdin et me le fracassa sur le corps. Le choc fut d'une telle violence que le temps sembla un instant s'arrêter.

Le combat lui même prit une pause, alors que les monstres les plus proche avait un sourire mauvais. Mais bientôt le sourire disparut et l'arbre fut retiré de mon corps. L'attaquant, resta perplexe, alors que je m'étais protégé de mes bras en croix. Du sang perlait un peu de mes poignets mais rien de méchant. Mes yeux étincelèrent d'une flamme guerrière.

-Comment avez-vous osé? VOUS m'avez énervéééééééé!!!!!!!!!!!!!!


Tout mon corps pulsa d'une aura d'une violence inouïe. Tout mon corps s'embrasa d'une enveloppe rouge. Alors que des symboles étranges apparut sur mon corps.

-Akuryou, La Jalousie . Restes à ta place!



Je concentrais ma technique dans mon pied, alors que dans un saut, je fracassais ma jambe du haut vers le bas. Créant un cratère gigantesque, alors qu'un puissant vent repoussa les quelques opposants trop proche. Les adversaires abasourdis me regardèrent un moment.

-Ou on en était? Ah oui, lui il ne bougera pas, et bientôt sera jaloux que je m'occupe de vous. Cette jalousie va le bloquer encore quelque temps. A votre tour!

Telle une furie je repartie à la charge. Je devais faire un maximum de bruit pour attirer le véritable auteur du déracinement. Bien évidement malgré, la Colère en moi, je gardais un œil sur le trio que j'avais accompagné pour les protéger si l'un des puissants humanoïdes les prenaient pour cible.








©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 275
Yens : 378
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 22

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Spyro 静かな Tranquille 平和

- En ligne



MessageSujet: Re: Le retour du roi (Ft Sayo)   Mar 11 Déc - 18:21








Le retour du roi



Autant dire que l'analyse faite par Cosmo n'est pas ce qu'il y a de plus rassurante, surtout pour Sparx. Lui qui a déjà peur d'un tas de chose à peine plus grosses que lui, savoir qu'une ou plusieurs créatures bien plus fortes que moi traînent dans la parages le fait trembler comme une feuille.

Evidemment, avec son humeur peu conciliante Sayo est comme un cristal d'énergie surchargé prêt à exploser d'une minute à l'autre. Une chose est sûre, si la ou les choses qui ont fait ça débarquent elles vont être bien reçues.

En fait, sans que l'on sache trop pourquoi ou comment, Sayo se met à hurler une provocation à l'égard des responsables. Mais son cri…bon sang j'en viens à regretter d'avoir une ouïe aussi fine. Même le rugissement du plus puissant des dragons que je connaisse n'atteindrait pas une telle puissance sonore. Nos oreilles sont alors prises d'un sifflement assourdissant, au point de ne plus nous entendre parler nous-même.





C'est une cinglée celle là !




Pas la peine d'hurler je t'entend, même si j'ai cet horrible sifflement dans les oreilles. C'était vraiment nécessaire ? On aurait très bien pu avancer en toute discrétion dans cette forêt, avec ça t'as dû alerter toutes les pires créatures du coin et même au-delà !





Evidemment, comme on pouvait s'y attendre, sa réponse n'est pas très courtoise. En plus elle parle de combat, alors qu'à la base nous étions venus pour trouver un peuple inconnu, pas déclencher une bataille que nous ne sommes absolument pas sûrs de gagner.

Et les conséquences de ce cri ne se font pas attendre, des créatures étranges et colossales font leur apparition, c'est à se demander combien de choses dans ce monde sont plus grandes que moi. Certaines sont quasiment aussi grandes que le dragon d'émeraude, cette partie de Kosaten doit vraiment être détentrice de pas mal de records de dangerosité et de taille.

Je crois que nous n'avons de toute façon pas le choix, il va falloir se battre pour repousser ces créatures, et je ne peux pas espérer rivaliser sous ma forme humaine. J'adopte donc ma forme naturelle et m'équipe de mon armure dorée et verte pour prêter main forte à Sayo même si elle me demande de ne pas la gêner.

Après tout, elle a dit "ne me gênez pas", elle n'a pas dit "ne m'aidez pas". Mais Cosmo préfère me retenir pour selon lui empêcher que je me prenne un dégât collatéral d'une attaque de Sayo, ce qui vu sa façon de se déchainer n'est pas improbable.

Mais une de ces créatures ne tarde pas à remarquer notre présence à l'écart, et viens s'en prendre à nous. Par chance elle n'a qu'un seul œil, que je ne tarde pas à toucher à l'aide d'un rocher craché par mon souffle de terre. Et le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle est loin d'apprécier, et se met à charger aveuglément vers Cosmo qui se trouve près de moi.

J'ai alors tout juste le temps de rouler sur le côté en emportant Cosmo avec mon aile pour l'éviter. Mais mon autre aile tarde un peu trop à me suivre, et se fait piétiner par la créature qui s'arrête en se cognant la tête contre un arbre.

Mon aile me fait alors souffrir, Cosmo l'examine donc rapidement après m'avoir remercié de lui avoir évité de finir en crêpe. Résultat des courses, mon aile est brisée en deux, ce qui va m'empêcher de pouvoir voler avant un bon moment.

Un constat amer, ce qui va compliquer encore plus ce combat, d'autant plus que je ne vois plus Sayo. Cosmo me fait soudain remarquer qu'elle s'est faite écrasée par un tronc, sans doute utilisé par ces choses. Mais aussi étonnant que cela puisse paraître, Sayo est en un seul morceau, en pleine forme même si j'en crois l'aura flamboyante qui enveloppe soudain son corps.

Sayo calme alors les ardeurs de certains, avant d'infliger une puissante attaque créant un cratère et soufflant les environs, de quoi raviver la douleur que m'inflige mon aile blessée. Cosmo me dit alors qu'il va falloir me faire attelle pour éviter d'aggraver la fracture, mais nous n'avons pas le matériel nécessaire. Il pourrait bien utiliser des branches, des feuilles et des lianes, mais il en faudrait énormément pour bander mon aile qui n'est plus aussi petite qu'à mon arrivée à Kosaten.

Heureusement le déchaînement de puissance de Sayo semble toucher à sa fin, même si elle semble vouloir attirer encore plus de créature sur nous. Ce que je ne souhaite pas du tout étant donné que mon aile nécessite déjà des soins à peine quelques minutes après notre arrivée.





Bon, maintenant ça suffit, vous voulez nous tuer au quoi ?!




Je t'avais prévenu que c'était un territoire hostile Spyro, tu devrais t'estimer heureux de n'avoir qu'une aile cassée. Je te rappelle qu'Ajiro a perdu la vue à peine arrivée dans ces contrées.




Peu importe, nous sommes ici maintenant, et nous ne sommes pas venus pour ri…ah…bon sang ça fait mal.




Il n'y a plus vraiment de doute, ton aile est bel et bien brisée. Il faudrait faire demi-tour, mais ça va être compliqué sans voler, nous nous sommes déjà trop enfoncés dans ces terres. Nous sommes coincé ici, impossible de faire marche arrière maintenant qu'une certaine personne a alerté toutes les créatures de la région pour qu'elles viennent nous dévorer un par un. Je peux éventuellement te faire une attelle de fortune, mais tu devras rester en humain.





Bon, puisque je n'ai pas trop le choix, je vais me changer en humain, mais ça risque d'être douloureux à cause de mon aile. Bon, quand faut y aller…Ah…bordel de m…ça va, c'est très douloureux, mais ça va.

Cosmo me fait donc une attelle de fortune avec une grande branche solide pour maintenir l'aile droite, de grandes feuilles pour envelopper l'aile, et pour finir, quelques lianes pour lier le tout. L'opération est bien entendu douloureuse puisqu'elle nécessite de manipuler mon aile brisée, mais au moins cela permettra d'éviter d'aggraver la situation.





Merci Cosmo, ça fait toujours mal mais au moins…




Quoi, qu'est-ce qu'il y a ?




Vous sentez ça ? Ces étranges vibrations dans le sol…




AAAAAAAAAAHHHHHHHHHH !!!!!





Nom de dieu…mais qu'est-ce que c'est que ça encore ?! Ce n'est…ce n'est pas possible. Comment cela peut-il être possible qu'une chose pareille puisse exister ? Je comprends mieux pourquoi ces créatures ont subitement fuis, ils craignaient cette chose, ce titan dépourvu de chair. Pour la première fois depuis un bon moment…je suis véritablement terrifié.

Déjà que ce squelette est titanesque par sa taille, je ne peux même pas espérer le combattre à cause de mon aile. Son regard vide se pose alors sur nous, puis son poing squelettique s'abat sur notre position, juste après que Cosmo ait bondit en m'emportant avec lui pour éviter le coup fatal.

Mon aile me fait toujours autant souffrir, surtout après le bond que nous venons de faire. Cosmo m'emmène donc avec lui vers les arbres encore debout pour nous cacher, et laisser Sayo affronter cette chose dont l'existence même de devrais pas être possible. En tout cas je ne remercie pas Sayo, sans son pétage de câble nous aurions pu rester discrets et éviter des ennuis pareils.







Revenir en haut Aller en bas
Messages : 241
Yens : 270
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 67
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le retour du roi (Ft Sayo)   Mer 12 Déc - 19:17







Le retour du roi

Feat. Spyro









Le combat se poursuit et cette fois-ci plus aucune d'entre elle parvient à m'atteindre. La traînée de sang qui coulait le long de mon visage s'est séché sur mon beau visage, mais ne me dérange nullement. Toutefois, au cours de la bataille, je vis mon acolyte se faire blesser par l'un d'eux. Pas assez rapide? C'était inadmissible, autant dire qu'à peine avait-il touché mon compagnon que je disparus de la mêlée pour apparaître non loin de l'oni fautif de cet incident. Et dans un coup de pied retourné, je l'envoyais valser tel un boulet de canon sur des lieux à la ronde.

Mais petit à petit le combat s'essoufflait et les quelques adversaires encore debout s'enfuir à tout vitesse. Je n'étais pas dupe et même si la colère pouvait m'aveugler, je savais qu'elle n'était pas du genre à abandonner et encore moins face à moi.  Droite sur mes jambes, je contemplais l'endroit où elles avaient fuis, essayant de percer l'horizon de mon regard.

Je grinçais des dents sous l'énervement, alors que ces monstres avaient fuis comme des lâches et pour je ne sais quelle raison, je n'étais pas parti à leur poursuite. Dans ma contemplation, je n'écoutais que vaguement ce que me disait le trio, et je n'assistais pas au cours de médecine. Mon visage se crispait petit à petit, la colère déformant mon visage. Je serrais mes poings à m'en faire saigner, Le liquide rougeâtre se déversa d'ailleurs au sol. Et avant même que les premières secousses ne se fassent ressentir, je m'exclamais, mon regard dans le vide:

-Il arrive....

Et finalement vint les premières secousses, pire encore le sol autour de nous se mit à s'effondrer sur lui même, emportant des pans entiers de terre. J’agrippais mes deux amis-après que Cosmo s'était déjà éloigné avec le dragon- et tout en bondissant, je m'éloignais au plus vite des lieux qui allaient nous ensevelir. Puis comme si la nature elle même s'élevait haut dans le ciel, la créature se présenta à nous, une nouvelle fois ma voix se fit entendre, les yeux brillant d'une nouvelle fureur, me tournant vers mes compatriote,

-Ce monstre nous avait déjà repéré à peine avons nous survolé la zone. Il attendait que nous avancions dans sa direction pour nous emporter sans que nous puissions rien faire.


Je me tournais à nouveau vers l'immense squelette qui s'approchait de nous. Pour un tel adversaire, je devais frapper plus fort. Aussitôt je pris mes nunchakus.Je rageais intérieurement, si j'avais été seule tout aurait été différent. Tout en regardant ce monstre, je repris la parole.

-Ne combattez pas cette chose! Si vous pouvez...profitez que j'occupe son attention pour vous échapper dans la forêt! Continuez votre recherche et votre quête, je vous rejoindrais, dès que je le peux!


Mon dieu que la situation m'énervait, et même s'il avait été plus intelligent de le combattre sur notre terrain que le sien, je ne savais pas si je pouvais faire face à ce Gashadokuro. J'enrageais, encore et encore. Le sol se craquela sous mes jambes, je libérais ma puissance. Et pourtant alors que tout le monde dans le même cas aurait été dominé par la peur, mon sourire n'exprimait qu'un sourire dément. Un véritable sourire de prédateur carnassier.Je ne pouvais supporter l'idée que quelqu'un soit plus fort que moi! Toutefois je bénis ce jour, et surtout la présence de colère. Aucun autre pêché n'aurait pu m'être plus utile. Poussé par un tel sentiment, je pouvais libérer mon plein potentiel de combat... Mais est-ce que cela allait suffire?


-Allez-y


J'avais à peine prononcé ce mot, que mes jambes prirent l’impulsion suffisante pour décoller dans les airs droits sur cette immondice.Déclenchant au passage un tel souffle que même la libellule avait dû être plaquer contre son ami pour ne pas s'envoler ailleurs. Mais ceci était le dernier cadet de mes soucis. Je visais la tête du mort, de mon arme, que je fracassais avec un impact puissant. Le choc fut violent et un large sourire bestial s'afficha sur mon visage. Mais dans la seconde qui suivit, la surprise m'envahit. Mon coup ne lui avait absolument rien fait, et avant même que je ne puisse réagir, une ombre me domina et son poing énorme me frappa. Je parti à une vitesse fulgurante dans des débris au loin. La douleur avait été impressionnante

Aussitôt le Gashadokuro tourna son corps vers Spyro et Cosmo. Assuré de s'être débarrasser du moustique que j'étais, il avait reporté son attention sur eux. Malheureusement, pour lui s'était mal me connaître, et l'endroit ou j'avais atterrit, explosa sous l'impact que je crée en retournant au combat. La bataille fut d'une rare violence, je n'utilisais que mes talents martiaux pour le combattre en connaissant pas encore son poing faible, je ne pouvais me résoudre à dépenser mon énergie. Chacune de mes attaques furent de plus en plus violente, mais il répondait avec la même intensité me faisant valser à chaque fois sur plusieurs mètres. J'évitais de plus en plus ses coups, mais lorsqu’il les portait, j'en ressentais bien les effets. Je hurlais telle une amazone pour me donner de la force, mais bientôt tout mon corps n'était plus qu'un corps ensanglanté. A se demander, même comment je pouvais encore tenir debout et repartir avec cette même détermination. LA réponse était simple au final, j'étais une guerrière déterminée et qui n'abandonnait pas et le pêché me poussait à transcender mon état et mes capacités. Mais combien de temps pourrais-je tenir....

Toutefois, durant nos échanges j'avais perçus un élément. Je me doutais peu à peu que c'était son point faible, alors, qu'il protégeait encore plus cette partie, lorsque je tentais de l'atteindre. Entre deux de ses côtes très rapproché et difficile d'accès se tenait un joyau, si petit que vu sa taille, je n'avais pas fais attention jusqu'à présent. Ceci représentait-il son cœur? Malheureusement pour moi une attaque direct dessus était impossible. Je devais repousser les deux os qui protégeaient ce trésor. Je n'avais qu'un plan en tête et il n'avait qu'une chance d'y parvenir... Si j'échouais avant d'y parvenir... C'était la fin! Et dire, qu'il nous attendait depuis le début dans son domaine... Nous n'aurions eu aucune chance. Je tentais de voir rapidement où pouvait se trouver Spyro et son équipe. J'espérais qu'il se soit assez éloigné, sinon je sentais que j'allais avoir les boules aussi. Et puis, surtout je voulais pas qu'il voit mon visage et comprenne que je risquais de faire une mission suicide.

-Yosh, c'est parti!!!!!!!!!!!!!!

Mon cri résonna de partout, mais je pouvais être sûr que la plupart des créatures avaient fuis les lieux avec la présence du Gashadokuro. Et dire que ce " monde" connaissait des créatures sûrement plus dangereuses que lui encore.

Une nouvel impulsion, en tentant de viser cette fois-ci les rotules du monstre, je vis arriver le poing de la créature droit sur moi. Mon visage complètement invisible dans l'ombre, seul un fin sourire pu être aperçut. A la dernière seconde je disparut pour apparaître sur le poing même du monstre . Usant à nouveau de cet appui de fortune pour me donner encore plus de vitesse et arriver droit entre les deux côtes. Je n'avais que peu de temps. Plaçant mes mains en haut et en bas des os, je forçais comme une folle pour les écarter.

-Allezzzzzzzz sac d'os. Tu me rends folle!

Mon but était simple libérer le passage vers le "joyau" pour le détruire par la suite. Evidemment ce monstre que je pensais sans cervelle, compris le stratagème. A moins qu'il était simplement guidé par un instinct de survie. Plus rapide qu'il ne le laissa paraître il me frappa à plusieurs reprises et de plus en plus fort.

-Jamais je lâcherais, abrutit! AHHHHHHHH


Je forçais encore et encore, résistant à la douleur. Et petit à petit je sentais les os se déplaçaient. Encore un peu, toujours un peu plus. Mais je sentais aussi l'énergie me manquer. Tant pis, je devais tenter le tout pour le tout. J'avais suffisamment déplacer les côtes pour frapper. J'armais mon poing, et il fusa directement vers le "cœur". La victoire allait être à moi... Pourtant, jamais je ne parvins à toucher. Le monstre avait bondit pour me faire perdre l'équilibre et son poing me frappa cette fois-ci sur le côté. Ma vision troublait par le sang vit petit à petit s'éloigner le joyau... Je me sentais tomber vers le sol, comme si tout était au ralenti...Était-ce la fin?








©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 275
Yens : 378
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 22

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Spyro 静かな Tranquille 平和

- En ligne



MessageSujet: Re: Le retour du roi (Ft Sayo)   Jeu 13 Déc - 17:48

Spyro

Cosmo

「 Titre du RP 」

Spyro - Sparx - Cosmo - Autre


Suite à l'arrivée de cette chose, Sayo nous dit qu'en réalité ce monstre nous avait déjà repéré alors que nous étions encore en vol, mais comment avons-nous fait pour ne pas le voir ? Une créature d'une taille pareille ça ne se rate pas, encore moins lorsque l'on survole la zone. Mais le plus dingue, c'est que Sayo semble déterminée à l'affronter seule et nous ordonne de fuir, mais je ne peux décemment pas la laisser faire, je dois l'aider.

-Non il faut l'aider, elle n'y arrivera pas seule elle va se faire tuer.

-Content de t'avoir connue Sayo ! S'exclame-t-il en s'enfuyant immédiatement.

-Spyro écoute-moi. Tu as une aile cassée, tu n'es pas en état d'affronter cette chose, alors pour une fois, arrête de jouer les héros et suis-moi !

-Mais je peux le faire tomber en bombardant ses jambes de rochers.

-Ça suffit ! Fais ce que je te dis !

Cosmo me tire alors par le bras pour m'éloigner de la zone de combat. Je n'ai jamais fuis un combat, même perdu d'avance, alors ce n'est pas aujourd'hui que ça va commencer. Je me libère des mains de Cosmo pour foncer et contourner ce squelette en restant caché par les arbres, il est de toute façon trop occupé avec Sayo.

Du moins c'est ce que je pensais, car après avoir renvoyé son adversaire à coup de poing, il se tourne vers moi. Comment a-t-il fait pour me voir ? Cette chose n'est définitivement pas naturelle, je dirais même surnaturelle. Heureusement Sayo revient immédiatement au combat pour me sauver une fois de plus la mise. Mais Cosmo n'a vraiment pas apprécié que je joue les héros tête brûlée, il m'envoie donc un coup dans l'estomac afin de pouvoir me conduire loin d'ici.

-Vraiment désolé, mais c'est pour ton bien.

Le combat continue de faire rage alors que Cosmo m'éloigne de cet affrontement titanesque, mais nous finissons par tomber nez à nez avec un curieux personnage encapuchonné et armé d'un arc. Sa voix rauque s'élève alors pour nous demander de rester et de l'aider.

-Pas si vite vous deux, vous allez m'aider.

-Pas question, je ne risquerais pas la vie de mon ami inutilement.

-Bien, dans ce cas allons sauver la guerrière. J'espère que l'un de vous a du feu.

Oui…je peux vous donner ça.

-Parfais, alors suivez-moi.

Cosmo n'est vraiment pas ravi de retourner vers ce squelette géant, mais Sayo a véritablement besoin d'aide. Malgré sa puissance, elle est en effet dans un sale état et menace de se faire vaincre d'un moment à l'autre. La violence de ce combat est inouïe tandis que le monstre multiplie les coups lorsque Sayo tente pour je ne sais quelle raison d'écarter les côtes. Je la supplie intérieurement de lâcher prise avant d'y laisser la vie, mais elle persiste.

-Ah, bien vu mademoiselle. Bon, ça va être simple, l'ailé, tu viens avec moi et tu allumeras la mèche de ma flèche quand je te le dirais. Tu ferais bien de préparer ton feu.

-Ne vous en faites pas pour ça, j'suis un dragon après tout, je peux cracher du feu quand je le souhaite.

-Un dragon ?! Décidément c'est ma journée.

Mais nous perdons du temps, au même moment Sayo s'effondre et chute dangereusement vers le sol. Heureusement Cosmo bondit à temps pour la rattraper comme il le peut et amortir sa chute. L'inconnu me donne alors le signal pour allumer sa mèche, car nous ne pouvons plus attendre maintenant que Cosmo a bondit au cœur de la mêlée.

Je crache donc une petite flammèche là où me le demande l'homme a la grosse voix. Il bande alors son arc, et prend quelques petites secondes pour ajuster son tir en direction de la créature. Il finit par décocher sa flèche à la pointe étrange droit vers les côtes que Sayo s'évertuait à écarter. Le monstre ne voit alors pas la flèche aller se loger droit entre les deux côtes, et exploser à l'impact.

La créature se tord alors de douleur en poussant des hurlements désincarnés, avant de s'écrouler au sol. Je me précipite alors vers Cosmo et Sayo, qui est vraiment dans un triste état. L'archer révèle alors son visage qui se trouve être celui d'un félin, tout comme Cosmo. Se pourrait-il que nous ayons trouvé un individu appartenant à la même espèce que Cosmo ?

Apparence de l'inconnu:
 

Maintenant que la créature est vaincue, il faut se pencher sur le cas de Sayo qui est vraiment mal en point. Cosmo la tient toujours dans ses bras, mais elle a l'air d'avoir déjà perdu énormément de sang.

-Votre amie est mal en point. Il va falloir la transporter à mon village…enfin, mon ancien village pour être exact. Il faut faire vite.

-Excusez-moi mais…vous êtes…comme moi ?

-En effet on dirait bien, mais si vous le voulez bien nous devons rapidement la transporter. Je n'y suis plus le bienvenu depuis longtemps, mais c'est sa seule chance de pouvoir récupérer sans venir se faire cueillir par des charognards. C'est à quelques heures d'ici, nous devrions y arriver à la tombée de la nuit…s'ils n'ont pas déménagés.

N'ayant pas trop le choix, nous nous mettons en route en suivant cet inconnu pour qu'il nous conduise au village dont il a parlé. Cosmo se charge de porter Sayo en soutenant son dos avec le bras gauche, et ses jambes avec le droit en gardant sa tête contre son épaule. De mon côté je tente d'en savoir plus notre sauveur.

-Sans vouloir paraître indiscret, vous avez dit n'être plus le bienvenu dans votre village. Puis-je vous demander pourquoi ?

-J'en aie été banni par mon propre fils, car il convoitait ma place de chef. Depuis je survis seul dans cette forêt, en chassant du petit gibier et en évitant de me frotter aux trop grosses créatures. A une époque j'aurais pu, mais je me fais vieux. J'ai récemment célébré mes cinquante-cinq ans, autant dire que je ne vais pas pouvoir continuer comme ça éternellement, je finirais forcément par me faire emporter un beau jour par un Oni, un Orc ou que sais-je encore. Et vous, qu'est-ce qui vous amène dans cette forêt aussi dangereuse ?

-Ah ça, c'était mon idée. Cosmo n'arrêtait pas de faire le même cauchemar, et se posais de plus en plus de questions sur ses véritables origines.

-Cosmo, c'est le grand félin ou l'étrange bestiole qui nous suit depuis tout à l'heure ?

-Hey, j'suis là j'vous rappelle.

-Non, lui c'est Sparx, je suis son frère adoptif.

-Son frère adoptif ? Mais tu ne lui ressemble pas le moins du monde, sans vouloir vous vexer. Tu ressembles plus à un humain, même si tu m'a confié être un dragon.

-En effet je ne suis pas humain, c'est ce collier qui me permet d'adopter cette forme. Autrement je suis un dragon, c'est pour ça que nous sommes arrivés en volant…mais nous ne pourrons pas repartir de la même façon avec mon aile cassée.

-Ça c'est sûr. Cela dit je dois te féliciter Cosmo, ton attelle est de très bonne facture quand on voit les matériaux que tu avais à ta disposition.

-Merci. Est-ce que, vous pouvez me dire à quelle espèce j'appartiens ? Nous avons eu beau chercher dans toutes les bibliothèques que nous avons trouvées, aucune n'avait d'information sur une espèce de félin comme moi.

-Si nous faisons effectivement partis de la même espèce, ce qui est plus que probable, alors tu es un Kareneko. Et ne t'en fais pas, c'est normal que vous n'ayez rien trouvé sur nous. Nous évitons tout contact avec les humains, ce qui est bien normal quand on voit comment ils nous traitent…comme des animaux, du vulgaire bétail qu'ils peuvent chasser comme bon leur semble. C'est à cause d'eux que j'ai perdu ma femme ainsi qu'un de mes fils.

-Je suis navré de l'apprendre. Mais dans ce cas pourquoi nous aider ? Vous auriez très bien pu laisser cette femme mourir.

-Tout simplement parce que contrairement à certains, j'accorde la même valeur à toute vie, qu'elle soit humaine ou Kareneko. Mais je vous préviens, déjà que je ne suis plus le bienvenu dans le village, vous pouvez vous douter que votre amie ne sera pas bien vue par les miens. Mais nous n'avons pas vraiment le choix vu son état.

Nous continuons ainsi notre marche vers le village Kareneko, mais la fatigue finit par se faire ressentir, surtout pour Cosmo qui porte Sayo depuis maintenant plus d'une heure, la nuit commence a tomber. Nous la déposons donc délicatement pour ne pas aggraver d'éventuelles blessures internes. Cosmo enlève alors un de ses gants pour vérifier la température de Sayo, au cas où elle développerait de la fièvre, notre inconnu remarque alors le symbole que porte Cosmo.

Le symbole:
 

-C'est bon, sa température est normale. Elle ne devrait pas avoir d'infection pour l'instant.

-Dis-moi, où as-tu eu cette marque ?

-Je n'en sais rien, je crois que je l'ai toujours eu. Mais personne n'a jamais su me dire ce que ça pouvait signifier. Pourquoi ? Vous savez quelque chose sur cette marque ?

-…Non…pour rien. J'étais juste curieux c'est tout…

C'est tout de même étrange, il n'a pas l'air d'avoir demandé ça par simple curiosité, il a même l'air en proie à un profond doute intérieur. Mais avant d'avoir pu ajouter quoi que ce soit, nous nous retrouvons encerclés par une dizaine de félidés armés d'arc et de lances, sans doute des Kareneko. En tout cas nous sommes piégés, impossible pour nous de nous enfuir ou de prendre le risque de faire le moindre geste brusque.

-Qu'est-ce que tu fais ici Khan Zhan ? Tu sais très bien qu'il t'est interdit de revenir à proximité du village. Et par-dessus tout tu as osé conduire des humains jusqu'à nous.

-Je le sais oui, mais il n'y a qu'un seul véritable humain ici, et elle est gravement blessée.

-Et bien qu'elle crève, tu sais très bien comment ils nous traitent, c'est le juste retour des choses.

-Pas celle-ci non. Elle a défendu vaillamment l'un des nôtres contre un Gashadokuro et a survécu malgré ses blessures. Alors je ne vous demande qu'une seule chose, aidez-la comme a aidé notre frère.

-Notre frère ? J'en doute, il a peut-être notre apparence, mais il semble plus lié aux humains qu'à nous.

-Ne soit pas stupide Hiumar, regarde la marque qu'il a sur son poignet, c'est celle de notre clan.

Le félidé s'approche alors prudemment de Cosmo pour vérifier les dires de ce Khan Zhan, et semble pris d'un dilemme en voyant la marque de Cosmo. Il adresse alors un regard à Khan Zhan avant de prendre une décision qui ne semble pas faire l'unanimité au sein de son groupe.

-Bon d'accord. Mais Je te préviens, il ne faut surtout pas que Dakhul le sache, sinon il nous punirait tous. Alors vous restez bien tous silencieux, elle pourra repartir si elle ne fait pas d'histoires. On est d'accord ?

-Bien sûr. Est-ce que ce serait également trop demandé de s'occuper du jeune dragon ? Son aile est brisée, il lui faut des soins aussi.

-Non ne vous en faites pas pour moi ça va aller, Sayo est bien plus mal en point que moi.

-J'insiste, c'est grâce à lui que notre frère est revenu parmi les siens.

-Bon très bien, mais je ne te promet rien. Nous devons y aller, la nuit n'est pas sûre.



Dernière édition par Spyro le Mar 18 Déc - 17:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 241
Yens : 270
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 67
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le retour du roi (Ft Sayo)   Lun 17 Déc - 14:48







Le retour du roi

Feat. Spyro








Venue si loin, contempler des région encore jusque là inexploré et échouer face à un monstre sans cervelle, dont seul l'instinct primaire domine. J'étais tombé bien bas dîtes moi. Ce qui m'énervait d'autant plus. Mais j'étais tellement affaibli, que même mon sang bouillonnant et l'agacement du pêché ne parvinrent pas à me faire réagir. Toutefois une flamme s'alluma en moi, d'abord légère puis embrasa, l'intérieur de mon corps. Qu'est ce que c'était encore? J'avais l'impression de reconnaître cette sensation. Mais mon esprit hurlait de me réveiller et de ne pas laisser approcher cette flamme ténébreuse. Pourquoi, elle semblait pourtant si attractive. Les douleurs de mon corps n'était plus aussi vive et je sentais un étrange pouvoir naître en moi. Il m'appelait même, alors pourquoi me refuser à lui.

Peut être même qu'en acceptant ce...Cette chose... J'aurais la force de poursuivre le combat et finir ce que j'avais commencé. Dans mon esprit, je me vis tendre la main vers ce brasier. Il n'en fallut pas plus pour qu'il entoure tout mon corps. Au même instant, alors que mon véritable corps tombait dans les abysses ou du moins dans le vide de la forêt, mes doigts mirent à s'embraser d'une flamme noire, pour bientôt " dévorer" ma main entière. Mes yeux s'ouvrirent, bien grand, alors que mon attention et ma rage se tournait vers le joyau que je devais détruire. Mais je ressentais bien plus encore. Plus d'entrave, plus d'hésitation. LE seul désir de tout détruire, de tout exterminer.Je tendis mon poing embrasé devant moi et... A cet instant, je senti mon corps ralenti dans sa chute et une pression sur mon corps. Quelqu'un m'avait retenu, le brasier en moins s'évapora instantanément et je me sentis vidée aussitôt de mes force alors que cette présence hurla, tel un animal sauvage d'avoir échoué. Mais quel était son échec?

Je regardais mon prétendu " sauveur". Ce n'était autre que Cosmo. Que faisait-il ici? Je leur avais dis de partir, je leur avais donné cet espoir, cette chance. Et il gâchait tout, je tentais de me débattre, mais une étrange lumière attisa ma curiosité. Une petite boule de feu...Non une flèche enflammée passa sous mes yeux et s'enfonça dans le Joyau. Quelqu'un avait compris aussi?  J'assistais, impuissante et frustrée, à la destruction du cœur. Le monstre se convulsa, poussant un hurlement sinistre avant de s'effondrer au sol, ses os se disloquant entre eux. Et au même instant, je sombrais dans l'inconscience.

Autant vous dire, que je n'assistais donc pas aux échanges entre les protagonistes de cette histoire. Fort heureusement, mon corps était plus résistant qu'on ne l'imaginait. Et j'avais toujours eu un don pour récupérer rapidement. D'ailleurs, ma peau  fut enveloppée d'une seconde peau, comme translucide et légèrement brillante. Je retrouvais peu à peu mes forces. D'abord mon esprit s'éveilla, mais mon corps était encore trop faible pour bouger. Je sentais qu'on me transportait, mais je ne savais dire qui le faisait. Toutefois, je reconnue quelques voix, mais ça semblait pas se passer au mieux. Au moins Spyro et Cosmo étaient vivant. Mais qui était les autres interlocuteurs? Je comprenais encore peu la situation et ce qui se passait réellement. Je sentais juste de la tension dans les voix, même mon porteur était un peu plus crispé qu'à la normal. déjà que j'étais énervée d'être portée comme un fardeau, la Colère n’appréciait pas du tout. Enfin dites moi ce que ce pêché pouvait aimer....

J'ouvrais discrètement un œil pour voir nos assaillants, ils étaient nombreux et braquer des arc sur nous. Aucun doute, ils n'étaient pas des alliés. Je devais agir et rapidement, j'avais une revanche à prendre quand je pensais que j'avais perdu face à ce tas d'os. Déjà une de ses créatures s'approcha de mon porteur, que je reconnu comme étant Cosmo. Je ne sais pas ce qu'il lui voulait, mais j'allais saisir ma chance. J'étais trop faible pour tous les affronter, mais l'homme qui s'approchait, devait être le chef du groupe. Si je le maîtrisais les autres allaient se calmer et laisser mes compagnons fuirent.

Une fois proche, un bruissement d'air silencieux indiqua ma disparition, je réapparus aussitôt devant le félin, le tenant par la gorge, en le soulevant. Je m'étais pas encore remis de mes blessures, d'ailleurs certaines d'entre elle s'ouvrirent à nouveau, laissant échapper le fluide rougeâtre. Retenant une grimace de douleur, je devais ressemblais à un animal blessé et acculé, pourtant, je m'exclamais d'une voix ferme et bestiale:

-Un mouvement et je lui brise la nuque. Laissez mes compagnons passaient, je leur ai promis de les aider à trouver des réponses à leurs questions! Je n'ai qu'une parole. Et me cherchait pas, j'ai échoué à vaincre ce squelette géant, j'ai les nerfs à vif, on a volé ma proie!


Autant dire, que réellement, on pouvait pas me qualifier d'humaine à ce moment, mais j'agissais comme un félin, crinière en bataille, mettant en valeur encore plus ma beauté sauvage. Et des yeux et un visage crispé par le pêché de la colère. Quoi, ils étaient là pour nous aider? Qu'est-ce que je pouvais en savoir à cet instant précis, j'avais vaguement entendu des échanges inaudibles, c'est tout! Je protégeais comme une mère lionne ses enfants. Et puis le pêché de la colère m'aidait pas forcément à avoir les idées claires.  Je regardais tout le monde sans exception, prêt à appliquer mes menaces si on s'en prenait à nous. Un silence sinistre s'était installé... Et ... Une sourde colère m'envahit à nouveau, alors que je sentis mes jambes se dérobaient sous mon corps. Pourtant j'étais déterminée et même si je chutais au sol, complètement essoufflée, je maintenais ma pression sur mon prisonnier.  J'espérais juste qu'ils laissent rapidement passer mes compagnons avant de devenir trop faible. Je me moquais bien qu'ils m'attaquent par la suite. Triste ironie tout de même. JE me sortais vivante d'une attaque contre un monstre sinistre pour devoir perdre à nouveau contre une tribu de félin. Comme je maudissais ce monde...











©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 275
Yens : 378
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 22

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Spyro 静かな Tranquille 平和

- En ligne



MessageSujet: Re: Le retour du roi (Ft Sayo)   Hier à 19:25

Spyro

Cosmo

「 Le retour du roi 」

Spyro - Sparx - Cosmo - Autre

Malgré le fait que nous n'opposons aucune résistance, les félidés nous tiennent en joue avec leurs arcs tout en nous conduisant vers leur village. J'imagine que nous ne devons plus êtres très loin de notre objectif, Cosmo ne le montre pas mais il doit être dans tous ses états en étant si proche de découvrir ses origines.

Hormis les sons de la forêt, un silence pesant règne au sein du groupe alors que la nuit tombe dangereusement. J'espère que nous ne serons pas attaqués par d'autres créatures sauvages. Mais au final ce n'est pas la faune qui nous surprend, mais bien Sayo qui se retrouve inexplicablement à menacer de tuer un des félidés.

C'est évidemment la panique immédiate, le ton monte et les flèches menacent d'être décochées à tout instant. Il faut donc intervenir au plus vite pour calmer Sayo et éviter que nos relations avec ce peuple ne soit entaché par un meurtre inutile.

—Non Sayo attends ! Calme-toi ! Ce sont justement eux qui peuvent nous apporter des réponses.

—Et ça y est v'la qu'elle pète un câble.

—Lachez-le ! Tout de suite ! S'écrie un des félidés.

—Sayo, écoute-moi. Il faut que tu te calmes, ces gens sont comme moi, et pour la première fois de ma vie je sens que je peux toucher mes origines du bout des doigts. Alors je t'en supplie, ne m'enlève pas ça. Tu es dans un sal état en plus, alors je te le demande calmement, libère-le, et laisse-les te soigner à leur camp. C'est sans doute ma seule chance de savoir qui je suis vraiment, alors s'il te plaît, calme-toi.

—Il a raison mademoiselle. C'est déjà exceptionnel qu'on accepte de laisser entrer un humain dans le camp, ne gâchez pas cette chance. Ajoute Khan Zhan.

Il n'y a pas grand-chose à ajouter, tout ce que l'on peu faire c'est répéter en boucle que ces félidés peuvent nous aider et nous apporter des réponses. J'espère maintenant que Sayo saura se retenir et éviter de commettre l'irréparable.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 241
Yens : 270
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 67
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le retour du roi (Ft Sayo)   Hier à 23:26







Le retour du roi

Feat. Spyro







Décidément, je comprenais plus rien. Voilà que j'essayais de leur sauver la vie et de les faire parvenir à atteindre leurs réponses. Mais voilà qu'ils paniquaient tous. Bon, je pouvais comprendre que nos ennemis se mettent en état d'urgence, mais pourquoi notre trio venait eux aussi à s'interposer. Qu'est-ce qui s'était passé durant mon inconscience. Et dire que je ne comprenais pas, je pouvais vous dire que mon corps pulsait d'un énervement encore plus intense. D'ailleurs sans m'en rendre compte , je serrais plus ma poigne autour de la gorge du félin que je tenais. Alors que j'avais bien entendu les paroles déplacées de la petite merde volante du nom de Sparx. D'ailleurs, je la foudroya du regard. Je lui faisais comprendre le simple message qu'une remarque de plus et ma prochaine cible était lui. Ce n'était pas la journée à me chercher.

Mais j'essayais de comprendre ce qu'il se passer réellement. Ainsi et avec du recul, nos bourreaux ressemblaient vraiment à Cosmo, mais la situation me semblait plus que tendue et bizarre, avant même que je n'intervienne. Étaient-ils contrôlés par une quelconque magie? Je m'exclamais avec une nouvelle hargne:

-Alors pourquoi nous mettent-ils en joue de leurs arcs? Aurais-je mis ma vie en jeu, pour découvrir que nous allons finir dans leur ventre?


Je me tournais au-dessus vers le félidé qui avait prit la parole, me menaçant presque, alors qu'à nouveau je le regardais avec une rare violence, je bouillonnais tellement, que mon visage exprimait toute cette colère.

-Une humaine? Pour qui tu me prends? Fais attention à tes paroles, félin. Je suis une guerrière et toi aussi. Je pourrais régler cela comme des guerriers le font!

Ma voix était plein de défi. Pourtant, je senti ma main lâcher prise. J'avais quelques larmes aux yeux du à la vive émotion qui m'habitait. Et aussitôt, résignée et vaincue, je fracassais le sol de mes poings, de plus en plus violemment. La cratère s'élargissant et s’agrandissant à chacun des coups. Est-ce qu'un humain pouvait faire cela, hein? Je vous le demande! Mais il me semblait que j'étais bien plus atteinte par le pêché que d'habitude. Était-ce dû à ma défaite face au tas d'os? A l'incompréhension de cette situation? Ou de me sentir aussi faible depuis si longtemps, que cette époque pouvait sembler d'un mirage. J'avais abandonné le peuple du Bosquet sacré pour en venir à là? Tant d'émotions me traversaient et je les exprimais dans chacun de mes coups, comme un besoin de vider mon sac. Et bientôt je m'arrêtais. Je levais mon visage vers cet auditoire:

-Bien, je vous suivrez. J'espère que tu auras toutes tes réponses, Cosmo. Quand à vous, osez lever la main sur l'un d'entre nous et vous le regretterez!


Difficilement, je me relevais pour dominer un instant tout le monde. Mais je me défaillis à nouveau et m'effondra quelque peu, me retenant au derniers moment, mes mains sur les genoux.

-Lequel d'entre vous a tué le squelette géant?

Mon visage se détendit quelque peu. J'acceptais, à présent la situation, et je muselais le pêché...Pour combien de temps.











©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Le retour du roi (Ft Sayo)   

Revenir en haut Aller en bas
Le retour du roi (Ft Sayo)
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...
» Retour en Enfer? [Pv Rayquaza]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Zones inexplorées :: Forêt de la mort-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.