Partagez | .
Aux portes de Chikaigo (feat Ling jin)
Messages : 134
Yens : 1049
Date d'inscription : 03/07/2018
Age : 18

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 5
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Nobio ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Aux portes de Chikaigo (feat Ling jin)   Mer 28 Nov - 21:17

Aux portes de Chikaigo
Pour les lecteurs:
 

Spyro nous avait donc laissé Ling jin et moi aux portes de Chikai. L'atmosphère était très différente de celle que j'avais connu à Shiriai ou bien Kansei. Plus que Yuki et j'aurai atteint les quatre capitales des quatre grandes nations. L'envie d'aller visiter l'endroit, de me renseigner sur les coutumes des habitants était grande mais la fatigue du voyage me ramena vite sur terre. Notre prochain objectif était de trouver de quoi se loger pour la nuit.

"Que dirais-tu de trouver un endroit pour dormir ?"

Les gens nous regardaient vraiment bizarrement , sans doute était-ce due à notre apparence qui était vraiment très différente des natifs. Cette période un peu gênante il fallait le souligner dura quelques minutes le temps d'enfin trouver une auberge . Je rentrai à l'intérieur en prenant soin de voir si Ling jin était derrière moi. Dedans , devant le comptoir , un homme qui lavait différent verres et tasses nous regardait d'un air méfiant.

"Bonjour Messieurs , que puis-je faire pour vous? "disait-il d'une voix assez grave.
"Nous cherchons deux chambres pour cette nuit , cela est-il possible ?"
"Bien sûr premier étage , troisième et quatrième porte à gauche."

Je lui donnais de quoi payer étant donné qu'il me semblait bien que Ling n'avait pas d'argent. Arrivé en haut de l'escalier et devant ma porte je proposais à Ling de nous séparer ici et de se rejoindre le lendemain :

"Ce serait mieux que nous nous reposions , la nuit risque d'être très importante et avec la longue journée qui nous attends demain…"

je rentrai donc dans ma chambre , et je posai mes quelques affaires au sol , il me restait une pomme. Je la croquais en même temps que je m'allongeais dans mon lit afin d'être au plus calme. On pouvait voir la lune de ma fenêtre et cela me rappelait que j'avais bien des choses à faire demain. Il ne fallut pas longtemps avant que je m'endorme paisiblement dans un lit bien douillet .


Malédiction d'Halloween:
 
; color:black;">Relationel


Dernière édition par Nobio le Sam 1 Déc - 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 30
Yens : 133
Date d'inscription : 08/03/2018
Age : 26
Localisation : Seika

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Ling Jin Non-validé

-



MessageSujet: Re: Aux portes de Chikaigo (feat Ling jin)   Ven 30 Nov - 2:47


Aux portes de Chikaigo -Feat- Nobio


Ling s'incline en ayant un sourire crispé à cause d'une douleur ressentie dans les hanches. Un au revoir. La troupe s'est séparé de Spyro et de ses compagnons. Sa foulée se fait lente derrière l'élu. Malgré la fatigue Ling se tient toujours avec le dos droit. Il ignore ces nombreux regards dans leur sillage. Inutile de chercher la provocation après une journée si éreintante. Lorsque son compagnon lui propose de se trouver une auberge où dormir, il répond avec politesse.

«Oui. Je vous remercies...»

Le tenancier leur adresse un regard intrigué. Certes, Nobio et lui semblent venir de deux contrées différentes, mais il n'a rien à craindre d'eux.

"Il ne peut pas voir que nous sommes éreintés par un long voyage ?"

Heureusement, l'homme les invitent à prendre une chambre chacune après que son compagnon eut déposé le montant nécessaire sur le comptoir. L'adolescent suit le tenshijin au premier étage. Alors que Rùlan le dépasse et s'apprête à glisser la porte coulissante de sa chambre, Nobio lui parle. Par respect, le brunet arrête son geste lorsqu'il entend sa voix enfantine et tend l'oreille. Ling retourne sa tête vers son interlocuteur et acquiesce discrètement.

«Hmhm. Bonne nuit. On se voit demain !»

La chambre est minuscule. Le lit de bois avec un mince matelas. L'adolescent range son arme dans sa bourse Qiankun et s'allonge sur le lit après avoir retiré ses bottes et ses protections. Il ferme les paupières avec un soupir.

"J'aimerais avoir une bassine d'eau chauffée pour me détendre... La journée a été riche en émotions... J'imagine que je n'aurais plus le luxe de pouvoir me laver régulièrement et de devoir dormir à la belle étoile pendant quelques temps."

C'est sur cette pensée qu'il sombre dans le sommeil. Les premiers rayons de l'astre solaire tombent sur son minois, Rùlan se réveille. Avec un étirement, il se rapproche de la fenêtre. Des bâtiments peints en rouge ou en noir et aux toits aux tuiles ébènes reflètent la lueur du jour. Il entend le brouhaha des marchands qui installent leurs stands avec des voix enjouées. L'adolescent lisse les plis de son habillement, refait sa coiffure et esquisse un mince sourire en chaussant ses bottes poussiéreuses. Ses muscles sont moins douloureux que la veille.

"Qu'est-ce que je donnerais ne serais-je que pour avoir une conversation avec Wei WuXian ou mes deux amis du GusuLan. Je suis désormais à Chikai... La capitale de mon nouveau clan et je nage dans l'incertitude. Certes, Nobio est une bonne personne, je ne peux pas le nier. Il est trop tôt pour que je lui fais part de mes ressentis... Un pas à la fois. Ça sera une longue journée. Un bon petit déjeuner et en route vers une nouvelle aventure."

Il sort dans le couloir et descend auprès du patron de l'auberge. Quelques minutes plus tard, l'adolescent remonte avec un plateau en bambou où trônent deux bols fumants d'Okayu et des petites assiettes contenant des fruits et des noix. Ling cogne à la porte de la chambre de Nobio avec son pied. Un bruit assez fort pour le tirer de son sommeil.

«C'est moi, Nobio. J'apporte le petit déjeuner.»

Ling fait glisser la porte et la referme avec le pied. Il dépose le plateau et les assiettes pour qu'ils soient face à face.

«J'ai dit à l'aubergiste que vous allez le payer une fois que nous serons descendus.»

Le brunet est assis et a le dos droit devant son assiette. Il porte sa cuillère à sa bouche.

«Vous avez bien dormi ? Avez-vous pensé à ce vous désirez visiter ?»

Il prend quelques bouchées supplémentaires en attendant les réponses de son interlocuteur. Après tout, ils allaient passer le reste de la journée à arpenter les rues et discuter de tout et de rien.

Information pour le correcteur:
 
Okayu/Congee:
 


Dernière édition par Ling Jin le Lun 10 Déc - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 134
Yens : 1049
Date d'inscription : 03/07/2018
Age : 18

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 5
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Nobio ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Aux portes de Chikaigo (feat Ling jin)   Sam 1 Déc - 21:14

Aux portes de Chikaigo
Le réveil ne fut pas des plus simple mais était très naturel. Rien de mieux que d'être réveillé par la lumière du jour. Le temps de me changer et de ranger mes affaires, je décidais donc d'aller réveiller Ling . Je toquais à sa porte mais je ne voyais qu'il ne répondait pas … Peut être qu'il était parti. Je revenais donc à ma chambre et j'allais réunir mes affaires afin de partir après à la recherche de notre collègue de Seika disparu. Je n'eus pas le temps quand j'entendis un gros bruit sur la porte. C'était Ling:

"Ah vous étiez là je vous avais cherché."

Il avait apporté un bon petit dejeuner , nous voilà tous les deux à table. Il s'interrogea sur ce que j'avais envie de visiter ici.

"J'ai très bien dormi merci et vous ? Personnellement je compte essayer de visiter la bibliothèque si il y'en a une sinon pourquoi pas des boutiques ou quoi que ce soit d'autre. Tout peut être intéressant!"  

Les plats étaient vraiment bon , mais après cela il fallait penser donc à sortir .

Je pense que nous devrions laisser nos affaires ici et donc de rester dans cette auberge pour la nuit ."

Je commençais donc à lentement descendre les escaliers. Je me retrouvais devant le même type qu'hier à l'entrée , je lui réglais ce que je lui devais. Il n'avait toujours pas l'air content . Je me demandais bien ce que je pouvais lui avoir fait. On venait juste de sortir et les différents regards reprenaient .En même temps voir un petit enfant se trimballer dans les rues de la capitales avec une grosse épée rouge dans le dos , cela devait faire bizarre, cela était surement due aussi à mes vêtements qui il fallait le dire sortaient un peu de l'ordinaire en Kosaten.

"Bon par quoi on commence Ling jin ?"

Je ne cachais pas mon enthousiasme et mon envie très grande de tout découvrir . J'avais très hâte que l'on commence et qu'ainsi je puisse découvrir cette culture.
; color:black;">Relationel
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 30
Yens : 133
Date d'inscription : 08/03/2018
Age : 26
Localisation : Seika

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Ling Jin Non-validé

-



MessageSujet: Re: Aux portes de Chikaigo (feat Ling jin)   Lun 10 Déc - 21:05


Aux portes de Chikaigo -Feat- Nobio


Le déjeuner est frugal. Rùlan a une courte conversation avec Nobio en savourant le repas. Son interlocuteur admet qu'il aimerait visiter la bibliothèque de la capitale. Le jeune homme cligne des yeux puis hausse les épaules vers l'arrière.

"Les archives... Ça semble une bonne idée. Nous aurons le temps de voir pas mal de choses."

«J'ai bien dormi, merci. Cependant, je préfère garder mes affaires avec moi. Par expérience, je sais que tout peut arriver dans une auberge.»

Il a un frisson en repensant à cet homme qui l'avait traqué avec ses amis et qui s'amusait à pendre à des chats éventrés au-dessus des portes des chambres où il dormait. Inutile de lui raconter cette anecdote maintenant : c'est dégoûtant. Les plats sont vidés et Ling descend à l'étage inférieur pour déposer le plateau sur une des tables vides. Le jeune homme observe le tenancier qui est méfiant. Le garçon passe à côté de lui et lui dit avant de passer la porte.

«Patron. Ne soyez pas si désobligeant envers votre clientèle. Vous pouvez héberger des élus et vous les traitez de cette façon-là ?»

"Qu'importes la figure qu'il me fera à mon retour, je devais le lui dire. Ces hommes ne sont jamais enclins à être joyeux à moins que vous leur donnez une bourse remplie de pièces et que vous soyez un client régulier..."

Ling a un regard fuyant tandis qu'il attache le fourreau de Suihua autour de sa ceinture.De sa fenêtre, il n'avait pas remarqué la similitude entre Yunmeng et celle de Chikai. L'immensité du territoire de Yunmeng avec ses rivières coulant entre les ponts de bois et de pierres polies reliant différentes sections de la province aux lacs extérieurs. Les paysages... De magnifiques marécages de Lotus près du port du palais du Lotus Pier qui s'érige au-dessus de la ville sur une colline... Jusqu'aux tréfonds des montagnes et des forêts brumeuses en amont de la cité de YiChang... Jusqu'aux scènes d'agriculteurs pliant leurs dos dans les rizières et les séances de méditations des disciples après avoir lavés leurs corps dans les rivières. Des maisons dressées fièrement en blanc et aux toits de tuiles noires et de jade jusqu'aux chaumières en bois et aux toitures de vignes et les temples majestueux où résonnent les tintements des cloches et les chants de prières.

Des personnes aînées aux visages creusés par le temps chantonnant des refrains de leur enfance sur les bancs, aux jeunes filles avec des fleurs dans les cheveux qui rient gaiement en groupe du prochain prétendant jusqu'aux valeureux jeunes hommes assis autour d'un jeu de cartes qui parient le prochain repas. Aux groupes d'enfants qui courent dans les dédales de rue avec des cerfs-volants et des épées en bois. Aux marchands qui sourient avec leurs paniers de bambou et leurs kiosques débordant de nourriture, d'épices, de soie, de bijoux et de livres. Les odeurs de viande grillé, de bois fumé et d'encens flottent dans l'air des différents restaurants qui bordent l'allée. Les gardes qui se promènent à cheval avec leur armure et leur ruban à l'effigie de leur divinité. Ling cligne des yeux. L'adolescent se rapproche de Nobio à ses côtés qui lui demande avec joie où ils devraient se diriger.

"Mon cœur se resserre de tristesse. Chikai qui se confonds comme la prolongation de ce que j'ai connu."

«Oh euh... Laissez-moi quelques minutes pour y réfléchir.»

Yunmeng... Cette ville qui est le cœur qui palpite de toute cette diversité. Si glorieuse. Si lointaine là où se pose le regard de l'adolescent. Chikai est son reflet. Sa jumelle du désert avec ses bâtisses noires et rouges aux toits d'ébène. Le sol pavé est embelli par les particules de sable que soulèvent les semelles des sandales. Les montagnes, les étendues de lotus et les rivières ont disparues, mais tout le reste lui remémore la ville marchande où il passé la moitié de son enfance. Une ville animé par la gaieté et la joie de vivre. Le jeune homme renoue le ruban de soie rouge dans ses cheveux et d'une main la fait revoler derrière lui. Un sourire nostalgique se dessine sur sa frimousse.

"À la seule différence que les habitants de Chikai se révèlent méfiants lorsqu'ils croisent un inconnu. De plus, les habitants de Yunmeng ont l'habitude d'être chaleureux à part hausser le ton lors de querelles."

Rùlan ne laisse pas présenter son moment émotif lorsqu'il s'adresse à son interlocuteur. Sa tonalité est sérieuse. Ce n'est pas un ton froid, mais ferme et poli.

«L'air est encore un peu frais, il va s'alourdir dans les prochaines heures. Nous pouvons marcher dans les allées marchandes en attendant. À moins que vous désirez vous rendre immédiatement à la bibliothèque, Nobio.»

Le jeune homme pose sa main sur sa hanche et esquisse un léger sourire moqueur.

«Hum... Je viens de la haute noblesse chinoise. Chikai est similaire à certains villages que je traversais lorsque j'enquêtais pour chasser des esprits ou des hordes de morts-vivants. Dont ceux qui ont entourés les deux palais, le Lotus Pier et la Tour Koi... Deux endroits où j'étais en apprentissage.»

Ling se tait quelques instants. Quelque chose frôle son pied. Il baisse son regard pour apercevoir une boule de poils grise aux yeux verts. Un chat qui ronronne. Rùlan a un regard pétillant et s'accroupit pour caresser avec tendresse derrière les oreilles et sur le ventre du félin.

«Enfin... Tout ce qui compte, c'est que je viens d'un monde qui ressemble énormément à celui-ci.»

Le brouhaha aux alentours ne le perturbe pas vraiment. Le chat lui tourne autour des mollets. Le brunet laisse un silence passer alors qu'il se redresse et scrute le visage de son interlocuteur.

«Dites-moi est-ce que Tenshi ressemble à Chikai. Elle est différente ? C'est pour cette raison que vous désirez en apprendre plus sur les autres capitales ?»

C'est vrai qu'il ne lui a pas encore demandé certaines choses. Il le suit en étant à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 134
Yens : 1049
Date d'inscription : 03/07/2018
Age : 18

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 5
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Nobio ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Aux portes de Chikaigo (feat Ling jin)   Sam 15 Déc - 9:52

Aux portes de Chikaigo
Nous étions donc partis dans les allées marchandes de la capitale . Ling me raconta qu'elle faisait partie de la haute société chinoise . Parlais-ton de le la même Chine ? il était possible que nous venions du même monde.

"La chine que je connais à préservé sa culture tout en participant énormément à l'économie mondiale. Venez vous de cette Chine-là ?"

Aller à la bibliothèque était toujours une idée dominante mais je ne souhaitais pas l'exprimer. Je passerai pour le gamin capricieux qui n'avait pas ce qu'il voulait.
Mais Ling s'interrogea sur l'apparence de Tenshi , il était vrai que cela faisait quelques temps que l'on se connaissait et je lui en avais pas parlé. Cela me faisait plaisir , parce qu'il s'intéressait vraiment à ma vie en Kosaten.

"Tenshi est vraiment un endroit different des autres nations. Déjà par ce qu'elle est une île volante , mais surtout parce que  la technologie et la liberté y sont très présentes. Il est tout à fait normal d'y voir des matériaux volants pour faciliter les travaux à la capitale. Les élus et natifs possèdent un cristal mauve qui les différencie des tatouages classiques tenus par les autres nations. Mais ce qu'il y a vraiment de super , ce sont les galetoïdes. Ce sont des petites pierres permettant de faire pleins de chose .Pour te donner un exemple j'ai vu la millice de Tenshi  utiliser les galetoïdes de vérité sur des gens , les forçant à dire la vérité tout simplement. Donc oui , Tenshi est vraiment différente des autres nations , et cela me donne vraiment envie de découvrir les autres."

J'entendais les gens autour crier pour vendre leurs marchandises. Ce marché était vraiment agressif pour les oreilles  Après quelques temps je décidais enfin de proposer à nouveau ce dont j'avais en tête depuis tout à l'heure .

"Que dirais tu d'aller à la bibliothèque maintenant ?"
; color:black;">Relationel
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Aux portes de Chikaigo (feat Ling jin)   

Revenir en haut Aller en bas
Aux portes de Chikaigo (feat Ling jin)
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Portes de la Moria
» Gardiens des Portes
» Journée Portes-Ouvertes [Suite]
» La seule chose que j'aime chez toi, c'est la haine que tu me portes Ҩ Sarily
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.