Partagez | .
Entre disparition et conclusion (feat Lexi)
Messages : 134
Yens : 1049
Date d'inscription : 03/07/2018
Age : 18

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 5
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Nobio ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Entre disparition et conclusion (feat Lexi)   Dim 2 Déc - 10:55

Entre disparition et conlusion
Pour le correcteur et les lecteurs:
 
Le trajet à cheval fut long mais pus court que si on avait à le faire à pied. Nous étions enfin à la porte de la capitale , j'avais une certaine impression que toutes mes aventures se résumaient à exploration autour de Shiriai puis retour à la capitale. C'était un peu l'ironie du sort que cette fois-ci je n'y rentrais pas seul. Je descendais donc du cheval tout en faisant attention à ne pas lui faire de mal car je n'étais pas très habitué.

"Tu en as de la chance Lexi , de pouvoir voyager avec une bête comme celle-ci . J'ai pris l'habitude de voyager seul mais avoir un compagnon, cela serait vraiment super."

Nous voilà de retour à la maison , enfin maison je n'avais pas vraiment de quoi me loger , même si j'avais quelques sous pour me payer des nuits à l'auberge.
On avançait donc dans la capitale à la recherche d'un quelconque indice qui nous mènerait à l'homme que nous recherchions. Mais rien … nous voilà assis proche d'une fontaine à écouter lentement l'eau couler.

"Je te propose que nous nous séparions à nouveau , la dernière fois cela nous avait permis d'avoir beaucoup d'information et puis Shiriai est très grande comme ville. Revenons ici dans deux heures!"

Cela étant dit je repartis à la pêche aux informations, je demandais aux gens qui passaient s'ils n'avaient pas vu l'homme dont je donnais la description mais rien… toujours rien… Il y avait franchement de quoi laisser tomber mais repenser à cette triste famille me donna l'envie de continuer jusqu'à ce que je tombe sur une affiche mise sur un bâtiment . Dessus il y avait écrit : "Le plus grand mariage de tout Tenshi!" J'arrachais cette affiche afin de pouvoir le montrer à Lexi en temps voulu et je remarquais aussi que ce n'était pas la seule : il y en avait beaucoup .
Idée de mise en page de l'affiche:
 
Il n'y avait quelque chose que je n'avais pas vu sur le moment mais que je pus voir lorsque je relisais à nouveau l'affiche :" Tout Shiriai est invité". Alors ce couple de marié désirait vraiment inviter du monde , il devait être très riche , riche comme notre homme. Le mariage avait lieu dans deux jours… Je pensais que nous avions là une première piste.Les deux heures étaient écoulées et j'étais bien revenu à l'heure cette fois-ci afin de montrer à Lexi ma découverte.
; color:black;">Relationel
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 474
Yens : 1428
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 18

Progression
Niveau: 91
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Entre disparition et conclusion (feat Lexi)   Mer 5 Déc - 21:14

Attaques nocturnes

Quête en solo

Rappels:
 
Lexi avait demandé un effort conséquent à sa monture, bien qu’elle fût parfois descendue pour soulager son dos, afin de réaliser le trajet Keiken-Shiriai le plus rapidement possible. Elle le flatta à l’arrivée, descendit de la selle après Nobio, et répondit à ce dernier qui appréciait la monture :
J’ai travaillé pour me l’offrir, et puis une petite mission pour les rebelles de Reisha - lorsque l’île était corrompue - m’a permis de pouvoir me l’acheter. Depuis je ne m’en suis jamais séparée, et j’ai une certaine complicité désormais. C’est vraiment un brave cheval.
Une fois que la blonde eut ramené Sivuaani aux écuries de la cité, accompagné de quelques pièces pour payer les palefreniers, Nobio et elle déambulèrent un peu dans les rues de la capitale - dans laquelle ils étaient entrés sans souci de par leur statut - sans grand succès. Quel ne fut pas le soulagement de la marchombre solitaire lorsqu’il proposa qu’ils se séparent ! Lorsque cela patinait, elle n’était jamais aussi efficace que lorsqu’elle était seule. Il lui donna rendez-vous au même endroit que là où ils se trouvaient : devant une petite boutique d’épices et de pigments, dans une ruelle commerçante de la ville. Deux heures. C’était peu, aussi Lexi se contenta-t-elle d’acquiescer avant de se fondre dans la foule, et de rapidement disparaître aux yeux de l’élu. Elle se dirigea immédiatement vers les quartiers qu’elle connaissait comme “chauds”, autrement dit peu fréquentables. Le jour, ils étaient mal fréquentés, sales, un peu morts. La nuit, les ombres y prenaient vie, dans leurs formes les plus inquiétantes… Lexi connaissait peu à peu la cité, et surtout les recoins sombres. Après avoir vérifié que personne ne l’observait, elle se hissa grâce à quelques poubelles et un gouttière sur les toits de la ville. Là où elle avait rencontrée Raiten, élu du Cristal, qui avait renseigné Lexi sur son statut de nouvelle élue un peu perdue. Elle ne l’avait depuis, jamais revue.

Mais pour l’instant, trêve de nostalgie ! Elle devait attrapper des informations. Se dirigeant grâce à ses précédentes excursions vers un entrepôt qu’elle savait repère de quelques scélérats, elle s’en approcha, et concentra son attention afin de capter les sons émanant d’une fenêtre.
... Il se marie ? Tant mieux ! Peut-être que ça l’occupera un peu ! Je te jure si je tombe sur un de ses sbires en train de toucher à mon matos…
T’inquiète gars, ses sbires comme tu dis, c’est des gagne-petit, ils toucheront pas à ton matos de pointe, y en a pour trop gros.
Des gagne-petit mais gagne-souvent alors ! Tu te rends compte les couilles en or qu’il se fait ?
Mais non c’est le bruit qu’il fait courir enfin, il est déjà riche d’un héritage de toute façon. Il essaie juste de se faire une place dans le milieu.
T’as raison. Que des amateurs. Bon en parlant de mon matos, je remplace une machine, j’ai certaines pièces que je doit récupérer dans le quart Sud de la ville. Tu restes là ? Mon gars revient dans pas longtemps.
T’inquiète. Je me sers juste un peu, la taxe…
Rapia va, abuse pas quand même ou je devrais lancer mes gars à tes trousses.

Comprenant que l’homme allait sortir, Lexi se coulant le long d’un mur, s’approcha de la porte, et attendit. Lorsque l’homme referma cette dernière derrière lui, silencieuse et invisible, elle se glissa dans son dos… Posa sa lame contre sa gorge avec un doux :
Pas un bruit. Je veux des infos. Même pas sur toi.

L’homme cependant, n’était pas du genre à doucement se laisser agresser. C’est pourquoi il se décala, se retourna pour frapper l’insolente qui le menaçait… Devant lui, plus personne. Puis soudain ses genoux flanchèrent et il bascula en arrière. D’une rapidité inouïe, la marchombre s’était accroupie, avait pivoté sur un pied en tendant la seconde jambe, et fauché le malfrat. Un solide coup sur le tempe le sonna un peu, et il grogna de douleur après avoir durement atterrit sur le sol. A nouveau placé de manière à ce qu’il ne la voit pas, Lexi ordonna à nouveau après avoir reposé son poignard sur la peau de l’idiot :
J’ai dit pas un bruit.

Conscient désormais qu’elle était sérieuse, l’homme fut docile lorsqu’elle lui ordonna de se relever, et de s’éloigner avec elle du bâtiment, dans l’ombre de la ruelle où ils étaient. D’une voix feutrée, l’élue demanda:
De qui parlais-tu ?
De quoi vous parlez?
Ta conversation il y a deux minutes imbécile. Tu as oublié ?
Vous avez entendu ? Mais qui êtes-vous?
Shhh. Je pose les questions.
D’accord. Un homme s’est amusé à fédérer quelques voleurs de bas-étage qui pioche dans les poches des passants et réalisent d’autres petits larcins. Ils veulent s’intégrer dans le monde de l’illégal. Ils nous emmerdent, ceux qui sommes déjà “dans le coup”.
C’est qui ce gars ? Son nom ? Il se marie ?
Oui. Et euh c’est un noble. Bunji.
Détaille.
Une fille qu’on ne connaît pas. Elle est pas de notre monde. Vous allez me laisser tranquille ? demanda le faussaire lorsqu’il sentit le fil de la lame s’éloigner de sa peau.

L’homme se retourna, espérant que la fille n’en veuille pas à son business, curieux de savoir qui elle était… Il n’y avait déjà plus personne.
Lexi retrouva Nobio à l’heure convenue. Il était déjà là, et elle était un peu juste sur le timing, mais elle pensait qu’il ne lui en tiendrait pas rigueur. Elle commença donc par résumer ce qu’elle avait appris - ce qui était déjà succinct.
Un homme se nommant Bunji - peut-être y en a-t-il plusieurs dans la ville mais sait-on jamais - attire l’attention sur lui chez quelques … personnes pas très honnêtes disons. Il dirige un groupe de petits voleurs et ça semble déranger certains autres qui font leur pain dans l’illégal. Cependant, certains espèrent que son prochain mariage le déconcentre un peu. Donc vu la taille de Shiriai, belle capitale, il faut prier pour trouver le récent fiancé nommé Bunji, parmi tous les mariages qui doivent s’organiser en même temps. Aller voir. Et vérifier qu’il corresponde à la description. Et si c’est pas le cas, chou blanc. J’espère que tu as autre chose ? Mais de mon côté, deux heures, c’était léger.
Elle laissa alors son associé d’enquête lui expliquer ce qu’il avait vu.
Une fois les informations recoupées, la décision semblait évidente : se rendre au mariage. Bien qu’il était deux jours plus tard, Lexi n’avait pas d’autre idée, sûrement arpenterait-elle les rues en attendant, ou alors s’occuperait-elle de quelques autres soucis. Comme régler son loyer. Elle demanda cependant à Nobio si il n’avait pas autre chose en tête :
N’a-t-on pas une autre solution que d’attendre deux jours ? Les trouver avant cette date ? Sinon, j’imagine qu’il ne nous reste qu’à nous y rendre ...

Elle soupira à cette idée. Comment allait-elle s’incruster dans un mariage de noble ? Certes, c’était son propre statut sur Gwendalavir, elle avait porté robes talons et beaux bijoux, elle avait parlé avec un respect hypocrite et jouer cet air de façade. Elle avait même été assez insupportable à vrai dire. Cependant elle avait perdu cette habitude, ce confort de vie, et surtout, l’habillement.
Hum Hum entendit alors la jeune femme dans son esprit.
Depuis quand tu toussotes Rawen?
J’essaie d’assimiler quelques habitudes humaines, pour que notre communication soit plus naturelle. Etait-ce mal fait ?
Je n’en sais rien.
Certainement si tu n’as pas compris.
Compris quoi Rawen ?
Tu pensais vraiment avoir un problème d’habillement ?

L’élue de Tenshi songea alors aux diverses fonctionnalités de son armure. La première était de la protéger. La seconde, de l’habiller selon ses bons vouloirs. Avec une sacré dose de mauvaise foi, Lexi évita la question :
Depuis quand tu poses des questions rhétoriques Rawen ?
J’essaie d’assimiler quelques habitudes humaines, pour que notr…
Stop j’ai compris. Il te manque encore quelques détails. Cesse de m’occuper l’esprit maintenant.

Contrairement à ce que son “ton” - dans une discussion télépathique c’est spécial - laissait penser, elle était en fait impressionnée des progrès de son armure technomagique. Cette dernière “apprenait” bel et bien. C’était on ne peut plus intéressant...
Contextuelles:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 134
Yens : 1049
Date d'inscription : 03/07/2018
Age : 18

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 5
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Nobio ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Entre disparition et conclusion (feat Lexi)   Jeu 6 Déc - 18:19

Entre disparition et conclusion
Les informations que Lexi m'avaient donné étaient très intéressantes et complétait à merveille l'idée que je me faisais de la suite avec mon affiche. Cela aurait été une bien trop grosse coïncidence à mon gout sinon. Comme la fait remonter Lexi , on avait maintenant deux jours à attendre et il n'y avait aucun moyen pour nous  de les repérer pour le moment.

"Ce que je te propose, c'est d'aller nous acheter de quoi être raccord avec le mariage … on ne sera jamais accepté dans nos tenues respectives ! Ensuite pourquoi pas prendre du temps pour nous ? Je veux dire cela fait longtemps que nous n'avions pas fait de pause toi et moi non ?Mais si on apprends quoi que ce soit de nouveau on essaye de rejoindre l'autre au plus vite afin de lui dire"

Il me venait d'autres questions en tête que  j'avais vraiment envie de lui demander .

"Dis moi j'ai plusieurs questions… :Tu m'as parlé plusieurs fois d'un conflit concernant Tenshi , serait-il possible de savoir de quoi cela parlait ? Tu as l'air d'en savoir beaucoup sur Kosaten tu es reconnues ici ? tu as ton chez toi ? Comment était ton monde avant"

Bon l'harceler de questions n'était pas une judicieuse idée , mais cette élue m'intriguait vraiment .

"Désolée de te poser autant de questions c'est juste qu'on est parti dans cette aventure sans vraiment se connaitre tu vois ?Tu n'es pas obligée de me répondre si ces questions sont trop personnelles..."

Comment pouvait-elle réagir à toutes ces questions ? Une fois que celle-ci me répondit , le centre de ma pensée se dirigea vers autre chose .

"Bon c'est pas tout ça , mais où et quand est-ce qu'on mange? Et cette fois-ci c'est moi qui paye  !"affirmais-je .
  
; color:black;">Relationel
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 474
Yens : 1428
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 18

Progression
Niveau: 91
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Entre disparition et conclusion (feat Lexi)   Sam 8 Déc - 17:58

En disparition et conclusion

Ft Nobio

Nobio fit le lien entre les diverses informations, et suggéra à Lexi qu’ils aillent s’acheter de quoi paraître au mariage dans des tenues respectables. Cette dernière le corrigea donc avec un sourire :
Non TU ne seras pas accepté sans aller faire un tour dans les boutiques, mais ne t’inquiète pas pour moi, j’ai ce qu’il faut.

Très étrangement, Lexi eût la sensation que Rawen souriait. Rawen n’était qu’une armure technomagique, sans visage, mais elle avait une sorte de cerveau, et leur symbiose s’améliorait de jour en jour. Sans qu’elle pût l’expliquer, l’élue sentit la satisfaction de sa Greffe. Ou était-ce la sienne? Elle ne sût pas démêler cette étrangeté avant que son partenaire ne reprenne la parole. Il questionna Lexi sur ce qu’elle avait déjà évoqué, avant de l’inviter gentiment à manger.
He bien puisque tu proposes, asseyons nous pour manger là où tu nous emmènera, et je te raconterai tout ça ! Je me sens d’humeur bavarde avec toutes ces questions.

Elle suivit donc le jeune homme là où il déciderait d’aller, s’installa à ses côtés pendant qu’il choisissait leur futur repas. Une fois tout cela fait, elle commença à raconter.
Bon. Pour la petite histoire de Tenshi. Avant mon arrivée, les tensions entre les Nations de Kosaten - le continent - s’étaient plutôt accumulées. C’est important parce que ça m’a bien soulée cette histoire. Enfin, j’vais essayer de faire un peu dans l’ordre.
J’étais dans mon monde tu te doutes, avant d’atterrir dans une ruelle mal famée de la capitale où nous somme. Mal famée mal famée… peu fréquentable seulement en réalité, là où traînent le soir des ivrognes pervers au regard lubriques. Et évidemment, j’en avais quelques uns en face de moi - désolée de ne pas me rappeler tous les détails - et une belle impasse dans mon dos. Ni une ni deux, j’arrête leurs railleries lourdingues d’une phrase cinglante et assurée : ces gros tas ivres dans mon monde, j’en prends un pour taper sur l’autre.
C’était sans compter cette satanée faiblesse dont tu dois encore souffrir toi aussi si tu es arrivé il y a peu. J’ai voulue me défendre, et je me suis retrouvée l’herbe coupée sous le pied quand au moment de frapper, plus de force, au moment d’esquiver, plus d’agilité. Enfin bref, au moment de devoir s’en sortir avec aisance : la pire maladresse possible. Ca surprend je t’assure. J’ai donc fait fonctionner ma cervelle à toute allure - pas comme ces imbéciles souls - et je les ai rusé. Je me suis ensuite échappée par les toits de la ville, que j’affectionne plutôt.

Cella là que j’ai rencontré une femme, une autre élue Tenshijin : Raiten. Elle était gentille, un peu maladroite dans les relations humaines, mais elle m’a appris le gros de l’histoire : cette histoire de Dieu invoquant des élus comme leur champion dans une guéguerre céleste et centenaire, que dis-je peut-être bien millénaire, qu’en sais-je ?
Chérissant ma liberté, haïssant ma condition d’élue arrachée à son monde et bloquée par un satané sceau, je suis partie rapidement de l’île, et me suis installée aux territoires neutres, où j’ai cherché à reprendre ma vie en main.
C’était sans compter les tensions dont je parlais tout à l’heure. Pendant ce temps, les trois royaumes du plancher se sont livrés combat. Tenshi l’île volante était apparue il y a très peu, ou avait contacté les autres nations je ne suis pas sûre, toujours est-il qu’elle était alliée avec je ne sais plus laquelle des trois. Bref, pendant la guerre, l’île a été corrompue. On sait maintenant que c’est à cause d’un Fuyujin qui a oeuvré de concert avec le grand conseiller de l’époque. Tout n’est devenue que corruption. Les cristaux mauves des natifs comme des élus viraient au noir, ils complotaient, avec le conseiller, Reisha -grande conseillère actuelle - libérait certain de leur corruption, et organisait alors la rébellion.
Toujours en est-il, qu’il était alors impossible de remonter sur Tenshi. Mon cristal a viré au noir, mais avant que je ne fasse une bêtise, les rebelles ont purgé mon cristal. Je n’ai pas rejoint leurs rangs. Je ne voulais pas être tenshijin, je voulais être responsable de ma propre vie, n’être l’élue de personne. Je n’étais en plus pas capable de savoir qui avait raison : rebelles ou pouvoir en place ? Comment choisir ? J’ai laissé Tenshi se dépatouiller avec ces histoire et j’ai mené ma vie.

Jusqu’au jour où j’ai entendu l’appel des rebelles pour une bataille : ils allaient libérer l’île, tenter une offensive. Et toutes les nations y ont envoyé leurs élus. Toutes ont participé, mais ne t’y méprends pas Nobio : cette alliance de circonstance n’a jamais signifié la paix. L’île corrompue avait tiré deux fois de son puissant laser sur le sol Kosatennien. Les Nations ne tenaient pas à être à nouveau visées. Elles se sont liés de peur, sous le prétexte de défendre la liberté, mais pour leur propre conservation. La bataille a eu lieu. Nous avons forcé le Dieu de Tenshi à faire une apparition, et Reisha a aspiré l’énergie de tout élu, sur l’île ou sur Kosaten, pour attaquer le Dieu corrompue.
Je n’ai pas compris ces histoires de Dieux, mais on aurait dit deux divinités ensemble. Gensou, Déesse de Tenshi, était … prise dans un corps plus grand, plus immonde et tortueux, que Reisha a appelé sous le nom de Qirin. C’est davantage lui que nous avons affronté. Ah oui ! Nous. Car l’attaque de Reisha a échoué. C’est pourquoi elle a décidé que les élus devaient se battre. Pourtant elle venait de leur voler toute leur force. Alors qu’a-t-elle fait ? J’étais à moitié inconsciente, peut-être ai-je rêvé. Mais elle a ouvert une faille. Elle en a tiré une énergie, un pouvoir étrange, a ouvert une porte pour que qu’un flux plonge vers elle, et qu’elle a redirigé vers nous. L’instant d’avant je gisais par terre, blessée et vidée, l’instant suivant j’étais debout, à courir plus vite que je n’ai jamais couru, à frapper plus fort que je n’ai jamais frappé. Et à mon plus grand étonnement...

“Rawen était déployée” finit-elle en silence. Cet évènement particulier avait également marqué l’apparition de sa Greffe. La Greffe était quelque chose de marchombre, quelque chose qu’on lui avait refusé dans son monde, et qui ne se demandait qu’une seule et unique fois. Elle ignorait de quel droit s’était pourvu Gensou de la greffer, d’implanter dans son cristal d’élu qui était déjà un symbole d’anti-liberté, sa “Greffe”. D’ailleurs, bien que Lexi avait du mal à considérer Rawen comme une greffe marchombre, elle la voyait sans mal comme son armure vivante. Sa protectrice. Elle ignorait pourquoi elle était apparue durant l’affrontement contre le Qirin, mais Rawen lui avait soufflé quelques idées “statistiquement probables” auxquelles Lexi avait ajouté sa propre théorie.
Théorie que voici : la Greffe aurait dû apparaître une fois que la marchombre avait “le niveau” de défendre Tenshi, une fois qu’elle l’aurait méritée en progressant peut-être, ou alors une fois que Lexi aurait décidé de se mettre “au service” de sa nation. Mais lorsqu’elle Reisha avait puisé et redistribué le pouvoir sombre et mystérieux dont Lexi avait fait l’expérience, pour que cette dernière combatte le Qirin qui corrompait Gensou - de ce que la jeune femme avait compris - alors les conditions étaient réunies ! L’élue était POWERFULL as ever, et essayait de libérer la déesse elle-même. D’où l’apparition de Rawen.
Perdue dans ses pensées, elle remarqua que Nobio attendait alors la suite de la phrase que Lexi avait coupé sans raison apparente.
Euh quoi ? Reprit-elle. Je sais plus. J’en étais où ? Le combat contre Qirin ? Oui donc on l’a vaincu, hein, sinon je serais pas là, et puis on a du réparer les dégâts. Et puis voili voilou tout est redevenu… normal ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 134
Yens : 1049
Date d'inscription : 03/07/2018
Age : 18

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 5
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Nobio ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Entre disparition et conclusion (feat Lexi)   Lun 10 Déc - 16:18

Entre disparition et conclusion
Nous nous étions installés sur un banc et je donnais à Lexi son casse croute pour le déjeuner. Celle-ci décida enfin de m'en dire plus sur cette fameuse histoire.
L'histoire de Tenshi était donc pleine de péripéties et visiblement Lexi en avait vécu des choses. En passant par l'attaque de l'île , les  cristaux qui partaient en n'importe quoi , les alliances , un dieu corrompue. Cela faisait beaucoup à enregistrer pour une simple discutions . Mais puisque elle avait fait part de son histoire je décidais donc de lui raconter la mienne:

"Waouh sacré histoire tu permets que je te raconte la mienne ? Je venais de mon ancien monde qui ressemblait un peu à celui-ci. Avant j'étais devin et cet arme me permettait d'obtenir des pouvoirs que l'on ne saurait imaginer ." lui disais-je en montrant Monado.

"Je pensais être seul au monde quand je rencontrai une fille qui visiblement était comme moi … Enfin elle était différente hein ? mais on avait quelques points en commun. Les habitants de mon ancien monde avaient peur de nos pouvoirs et ont tué cette fille après avoir su qui elle était réellement . En voulant la sauver , j'ai malencontreusement… nan rien oublie."

Je ne savais pas si je pouvais lui parler de ce que je possédais. Même si elle était aussi une élue , accepterait t'elle que je lui est pas tout dit me concernant?  C'était peut être trop délicat, je trouverai bien le moment pour lui en parler plus tard à moins que celle-ci repère ma gaffe. Je repris mon histoire :

"A mon arrivée ici, j'ai tout perdu mais j'ai vécu des tas d'aventures et rencontré pleins de gens mais ce n'est sans doute rien par rapport à ce que tu as enduré nan ? Oh j'y pense je dois acheter de quoi m'habiller pour le mariage , je vais y aller sinon à tous les coup je vais oublier ! Que vas tu faire toi ?"

; color:black;">Relationel
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 474
Yens : 1428
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 18

Progression
Niveau: 91
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Lexi Hil'Feyan ¤ Inconnue ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Entre disparition et conclusion (feat Lexi)   Ven 14 Déc - 13:53

En disparition et conclusion

Ft Nobio

Nobio fut un peu impressionné par l’histoire raconté par Lexi, mais cette dernière haussa les épaules : elle n’avait fait que narrer les troubles qu’avait vécu l’île céleste de son point de vue, dans son contexte, mais avait pourtant passer sous silence la majorité de son histoire personnelle. Son enfance et adolescence dans son monde, puis sa nouvelle vie en tant qu’apprenti marchombre qui avait transformé ses habitudes, et mieux, l’avait transformée elle. Elle avait passé sous silence ses problèmes à Tokonatsu, liés à Bashô, et sa fuite de Seika qui en était la conséquence directe. Elle n’avait pas raconté son long voyage à travers le continent jusqu’au jour de la bataille de Tenshi. Elle avait tu ce sentiment étrange qu’elle ressentait envers le peuple de Tenshi, et cette drôle d’envie de vouloir le protéger, tandis qu’elle haïssait toujours son Dieu. Elle avait tu ses combats dans la nature, ses découvertes, mais aussi son projet d’aider la nouvelle ville, fondée autour de l’image d’un idole : Bashô. Mais il n’était pas temps de raconter tout cela. Alors, elle écouta l’élu parler de lui.

Il possédait - avant son arrivée ici - un pouvoir de divination, et Lexi nota cela dans un coin de sa tête : pour l’instant elle le laisser continuer par politesse, mais la curiosité lui brûlait déjà les lèvres au sujet d’un tel don. Puis, il évoqua son arme, et Lexi la détailla alors minutieusement. Elle était rouge, un manche fin pour une … lame ? épaisse. Mais ce n’était pas une lame ? Comment donc se servait-on d’une telle arme ? La jeune marchombre ne pouvait pas savoir qu’en réalité, c’était une lame d’énergie, de lumière, qui tranchait les ennemis lorsque Monado était activée. A nouveau, elle contint ses questions.

Il évoqua une rencontre, des souvenirs, qui se tintèrent d’une once de douleur lorsque la mort vint pointer le bout de son nez. Respectueuse, Lexi resta coite et le laissa poursuivre sans mot dire, bien qu’elle eût relevé l’hésitation de ce dernier à un moment donné. Puis il changea brusquement de sujet, rappelant que l’un comme l’autre devait être présentable pour pouvoir accéder au mariage, et lui demandant son projet pour les deux jours d’attente. Lexi lui répondit avec un sourire :
Je vais aller payer mon propriétaire, qui sera certainement rochon parce que j’ai -encore- deux semaines de retard, mais je lui promettrai de lui apporter une belle pièce de viande fraîche et des herbes, pour plus que le paiement suivant, et cela fera l’affaire !

Elle pensa à l’homme avec lequel elle avait durement négocié cet appartement, mais qui était désormais bien plus laxiste sur les régularités et moyens de paiement. Il était normal qu’il soit dur en affaire, il avait une famille à nourrir, mais en dehors de ça, c’était un homme bourru mais plein de gentillesse. Un jour, il faudrait que Lexi apprenne à le connaître réellement. Elle se leva, après avoir fini de déjeuner, et demanda confirmation à Nobio :
Alors on se retrouve dans deux jours, au mariage ? En attendant, j’essaierai d’obtenir plus d’informations

Après s’être salués, les deux compairs se séparèrent donc, et La jeune femme retourna à son appartement. Elle glissa la clef dans la serrure, et referma derrière elle. Elle était directement dans la salle servant de cuisine, de salon, et de salle à manger, un peu poussiéreuse à cause de ses absences répétées. Elle demanda à Rawen de la déchausser, et cette dernière, plutôt que de la laisser pieds-nus, déplia deux chaussons de cuir et de toile.
Mais dis donc, de plus en plus d’initiatives, ce n’est pas si mal… Et ces chaussons sont plutôt confort !

Elle se rendit ensuite dans sa chambre, où elle déposa son sac à dos, qu’elle n’avait pas quitté depuis qu’elle avait laissé Siuaani à l’écurie. Elle en sortit le nécessaire de voyage qu’elle trimbalait régulièrement, et du ranger tout ce toutim - chose qu’elle faisait rarement.

Elle emballa son arc en onyx noire dans un linge de coton beige, et le dissimula sous les lattes de son sommier. Cachette très ordinaire pour un objet de telle valeur, il lui faudrait un jour aménager cette endroit de multiples cachettes. Elle se dirigea ensuite vers la salle d’eau, et s’accroupit devant la douche, surélevée par rapport au sol d’une dizaine de centimètres. La ville avait presque l’eau courante : il fallait pomper, de l’eau froide, ou faire chauffer l’eau pompée dans la casserole de la plus grande contenance que l’on posséder pour se remplir - longuement -un bain. Baignoire que Lexi ne possédait pas cela dit. Enfin bref, elle déscella un carreau, pour avoir accès à la vulgaire tuyauterie, et y cacha ses deux meilleurs poignards, protégés par leur simple fourreau de cuir. Une fois cela fait, elle se contenta de poser le reste de ses lames et armes de jets au fond d’un tiroir quelconque, de faire la vaisselle des quelques ustensiles dont elle se servait en voyage, et de ranger le reste.

Elle s’asseya ensuite sur son matelas, contemplant l'appartement rustre et impersonnel dans un soupir. Parfois, elle revenait à cette vie normale, mais elle ne s’y sentait pas à son aise. Dans un nouveau soupir, elle fouilla l’intérieur de sa taie d’oreiller, et y trouva une liasse de billets. Elle n’était pas riche, et le peu d’argent étant disséminé dans son logement rendait encore davantage improbable un quelconque vol. Elle sortir de son appartement tandis que Rawen son armure la rechaussait, vérouilla la porte, et alla payer son propriétaire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Entre disparition et conclusion (feat Lexi)   

Revenir en haut Aller en bas
Entre disparition et conclusion (feat Lexi)
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» Relations entre Politique, CIA et le Sida
» Labadie: Contrat entre l'etat haitien et la Royal Carribean

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Tenshi l’île céleste :: Shiriai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.