Partagez | .
Le destin d'un voleur (Ft Hanalea)
Messages : 119
Yens : 1065
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 11
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Adam D. Cooper ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Le destin d'un voleur (Ft Hanalea)   Lun 3 Déc - 18:38

Adam D.
Cooper

Jackal

「 Titre du rp 」

Adam - PNJ

Aujourd'hui, ce n'est pas aux côtés d'Ai que je me réveille, mais dans un chariot en route pour une nouvelle vie, sans Ai, sans Hidéo, et sans Jackal. Mais pourquoi donc peut-on se demander, et bien c'est assez simple en vérité…j'ai tout simplement foiré, tout, et sur toute la ligne. Tout a basculé à cause d'un simple tiroir que j'ai oublié de verrouiller, si si, je vous jure, un putain de tiroir, voilà ce qui a foutu en l'air ma vie à Kansei.

En fait, lorsque j'ai accepté un peu malgré moi cette fameuse mission consistant à chasser un vampire qui s'est avérée être une fillette. Où je suis d'ailleurs inexplicablement devenu un gosse, mais bon, ce n'est pas tellement le sujet. Pour cette mission j'ai exceptionnellement sorti ma serpe du tiroir pour m'en servir en plein jour. Je sais c'est risquer dès le départ comme idée, mais comme Jackal était pas encore hyper connu et qu'Hidéo ne me voyais pas partir j'ai estimé que c'était un risque acceptable.

Ha, la bonne blague. Du coup en rentrant chez Ai pour y redéposer ma serpe, j'ai été accueilli par Hidéo, mais celui que je connaissais, cette fois il était beaucoup plus sérieux et en colère. Et il y avait de quoi, car il est tombé sur mon tiroir où je rangeais tout mon équipement de Jackal, sans oublier le fait que je me tenais devant lui avec la serpe que je m'étais soi-disant fait voler.

Evidemment j'ai eu droit à une gifle d'anthologie pour lui avoir menti à lui et sa fille puisque je lui ai expliqué qu'Ai n'était au courant de rien. A ce moment-là j'étais dans une belle merde, et je ne voulais pas qu'Ai ait des problèmes à cause de moi. Evidemment Hidéo a tout de suite menacé de me dénoncer aux gardes, mais en souvenir des services que je lui ai rendu, il m'a laissé une heure d'avance.

J'ai donc dû rassembler mes affaires, mais vu que je n'avais pas de sac assez grand pour tout emporter, je me suis limité à mon sac à dos, ma serpe, mes économies, et ma tenue de voleur, mais j'ai tout de même laissé le masque de Jackal à Ai. Je n'ai même pas pu dire au revoir à Ai, son père était beaucoup trop remonté pour ça. J'ai tout juste pu lui adresser un dernier regard rempli de regrets avant qu'Hidéo ne me jette dehors. J'ai donc quitté la ville, sans savoir si Hidéo m'avais vraiment dénoncé ou non.

De toute façon je n'étais plus le bienvenu, et tous les projets que j'avais en tête avec Ai se retrouvent à jamais perdus. Je comptais lui offrir une serpe pour son anniversaire, continuer notre vie de voleur nocturne main dans la main, mais tout ça est foutu. J'ai donc loué les services d'un type pour qu'il me fasse quitter Kansei, en lui indiquant pour seule destination une ville, n'importe laquelle tant que ce n'est pas Kansei.

Et c'est comme ça que je me suis retrouvé dans ce chariot, à aller je ne sais où, tout ça parce que j'ai pas été foutu de fermer un tiroir à clé. Tout ça me rappelle un vieux proverbe géorgien qui figure dans le volus ratonus. Celui-ci dit : Un voleur nocturne sera attrapé le jour. Et bah ça n'a pas loupé, j'ai pensé pendant des semaines qu'un voleur pouvait espérer vivre heureux…mais c'est visiblement un luxe qui me restera inaccessible, sans doute pour toujours. Comme quoi, ce proverbe a beau avoir été écrit en 1903, ils avaient raisons ces cons.

—Ça y est monsieur, nous arrivons en vue Chikai.

Chikai ? Bon, j'me suis déjà fait remarquer par ici, mais c'est toujours mieux que Kansei. Là-bas je me suis déjà bien fait remarquer, même si c'était en tant que Jackal. Mais bon, je ne peux plus revenir sur mes pas à présent, Hidéo m'a sans doute dénoncé, je suis peut-être même recherché s'il a donné mon nom et ma description. Donc je dois aller de l'avant, repartir sur de nouvelles bases, peut-être plus proche de ma vie d'origine.

J'aurais de toute façon le temps d'y réfléchir, vu que je ne suis plus attendu nulle part, ni par personne d'ailleurs. Alors autant faire ce que tous les hommes font dans mon cas…aller se bourrer la gueule dans une taverne. Je paye donc l'homme qui m'a conduit ici une fois arrivé aux portes de la ville, puis me met à marcher dans ces rues sans véritable but à part trouver une taverne où me saouler pour tout oublier.

Heureusement ce n'est pas ce qui manque dans ce genre d'endroit, alors autant entrer dans la première qui me tombe sous la main. Alors évidemment j'ai le droit aux réactions habituelles, les gens qui s'étonnent de voir débarquer un renard sapé comme moi, mais je ne suis vraiment pas d'humeur à leur expliquer ou leur sortir des trucs du genre "qu'est-ce que vous regardez ?" sur un ton énervé.

Non, là je ne suis même pas énervé en fait, je suis juste dépité, abattu et ce malgré les jours de voyage. Je me contente simplement de m'assoir à la table la plus au fond de la salle, et de commander une bière. Evidemment le serveur ne peut s'empêcher de relever le fait que j'ai l'air abattu.

—Oulah, ça n'a pas l'air d'aller vous, qu'est-ce qu'il y a ?
—Désolé, mais j'ai franchement pas envie d'en parler. Et puis en plus ça vous regarde pas.
—Bon d'accord, je voulais juste aider.

Oui bah tu ferais mieux de faire ton boulot avant de vouloir faire la conversation, tout ce que je veux à présent, c'est me saouler en espérant pouvoir oublier ces derniers jours, et peut-être songer à une reconversion tant que j'y suis. Mais d'abord, je vais boire cette bière qui m'est servie, et peut-être une autre après, encore, et encore…je verrai bien quand j'en aurait marre.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 15
Yens : 80
Date d'inscription : 25/11/2018

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Hanalea ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le destin d'un voleur (Ft Hanalea)   Lun 3 Déc - 23:59

img_rp
Le destin d'un voleur
ft Adam D. Cooper
Thème musical

*** Voyage vers la capitale***


Pourquoi j'avais pris la direction d'une capitale d'un état alors que depuis ma naissance, mes pieds n'avaient jamais foulé de trop grande cité afin de rester en contact maximum avec la nature et des loups ? Cependant je n'étais plus dans mon monde, c'était dans celui de Kosaten... Cependant je ne comprenais pas la raison de mon appel dans ce continent alors que j'avais tant de chose à faire encore en Sibary ? Qu'allait donc devenir ma meute ? Ma route avait croisé celle d'une enfante qui m'avait appris les bases de ce monde, la présence d'un sceau rougeâtre sur mon dos et d'autres informations comme la perte de mes capacités de métamorphose. J'avais décidé de me rendre à la rencontre du dirigeant de cette nation, savoir comment il traitait la nature alors que Seika semblait être en guerre contre d'autres nations... ENCORE DES GUERRES.

La route dura de nombreuses heures en traversant la forêt aux éméraudes, elle était d'une beauté immense et renfermer une biodiversité étonnante, lorsque la faim me tiraillait... Je me mettais à suivre les traces que laissaient des petites créature afin de les chasser pour me nourrir tout en remerciant à chaque moment Mère Nature... J'en profitais à chacune de ses chasses pour laisser un peu de viande aux corbeaux que j'avais rencontré des jours plus tôt, cependant ils n'avaient pas tenté de nouer le dialogue de nouveau. Les oiseaux semblaient encore surpris de croiser une humaine qui parlait leur langue.

Je me mis à traverser de grand canyon, le climat s'était réchauffé durant les journées et devenait glaciale la nuit. Je changeai mon alimentation pour de petits lézards ou encore des serpents qui trainait sous le soleil de plomb, je résistais tant bien que mal aux températures. Peu à peu, je vis des toits pointus se présenter à l'horizon... Certainement une ville et plus je m'approchais. Plus je sentais un malaise s'instaurer en moi, jamais je n'avais pénétré dans une ville aussi grande... non plutôt GIGANTESQUE. Des sueurs froides apparurent dans mon dos ainsi que le stress. J'avais également peur de me faire traiter par de nombreux noms : barbare, sauvage et de me faire chasser.


*** Entrée dans la ville ***


Seulement la surprise me gagna, alors que certains me regardèrent bizarre à cause de mon style vestimentaire ainsi que mes tatouages tribaux. Cette surprise fut grâce à l'intervention de soldats du pays, j'avais sortir mon arme en guise de défense, seulement aucun n'avait présenté les armes et m'avait parlé dans la langue humaine :

Excusez nous, chère élus pour les remarques de certaines personnes de notre peuple. Bienvenue à Chikai. Vous devez être nouvelle dans ce monde. Courage, les débuts sont durs souvent.

Il m'avait salué avec respect tout en me laissant ranger mon arme, seulement mon stress ne redescendait pas et je marchais au plus vite en direction de mon objectif , le palais de l'empereur...Je voulais voir quelles genres d'hommes peuplait ce monde et qui gouvernait ce pays qui m'avait été forcé de rejoindre. Sur ma route, les remarques de certains fusèrent pour me rabaisser mais j'essayais de les ignorer, un maximum lorsque des voix différentes attirèrent mon esprit, celle d'animaux. Je tournais ma tête pour y voir des pigeons suspendus à des branches d'arbres, eux aussi se moquaient de moi, mais ils allaient certainement pouvoir me guider suite aux informations qui allaient me donner:

- Après un renard dans une tenue d'humain, voilà qu'une sauvage humaine se présente... Je n'aurai pas assez de ma vie pour rigoler... ROUROU
- Je parie qu'elle doit parler comme ses oiseaux extérieur avec ses humains. MOI OISEAU COLLERETTE MOI VOYAGER. ROUROUROU.

Je leur rendis dans la langue animale tout en me posant sous l'arbre, dague en main :

- Tu es bien gras, mon petit tu serais parfait pour mon repas de ce soir.
- EHHH. Je suis pas un poulet, je suis un noble pige...rourou ... tu parles notre langue..... AHHHHH... Et bien en plus.
- Oui je possède ce don de vous comprendre et de vous répondre... Alors ose descendre et me répéter des paroles... J'ai entendu que tu parlais d'un renard habillé en homme, où se trouve il ?
- La-bàs, pitié... rourou..., ne me mangez pas madame la sauvage.

- Mon nom est Hanalea, ou Louve pour vous mes chers amis animaux. Tache de t'en souvenir, sinon je te retire chacune de tes plumes en guise de rappel.

Le menace n'allait jamais avoir lieu, mais il fallait bien faire peur aux animaux qui vivaient toujours en présence des hommes... Je pris la direction indiquée par le volatile avant d'entendre une humaine se plaindre d'avoir reçu des excréments et la voie de ce cher pigeon.

- Je me sens mieux !!! ROUROU !!! Elle m'a bien fait peur mais son don est vraiment intéressant mais elle est flippante...



*** La taverne, lieu de rencontre***


Je suivis la direction indiquée pour me rendre compte qu'il s'agissait d'une taverne,lieu de plaisir et de boisson pour la plupart des personnes dont mes frères lors des soirées du village... Je n'avais pas à avoir peur d'y rentrer tout en recevant encore quelques remarques des soiffards, rien de bien grave car je vis le "renard humain"... Bizarre son odeur  était bien plus humaine que celle d'un vulpe. Cependant voir une présence animale plus "sauvage" m'encouragea à aller dialoguer lorsque le tavernier me stoppa avec ses paroles, il ne semblait pas surpris par mon style vestimentaire en voyant le tatouage rouge dans mon dos...

- Laissez le chère élue, ce jeune homme cherche la rédemption, on dirai ? A moins que vous le connaissez ?
- Non, mais je peux l'aider et je me sens pas bien ici entourée d'autant d'hum... de monde.  
- Et bien soite, faites. Et prévenez moi si vous voulez quelque chose.
Je le remercia d'un signe de tête tout en me faufilant vers la table du renard humain tout en prenant l'attention avec laquelle ses canidés parlaient, quasiment semblables aux loups.

- Ishnu-alah, renard humain.
- Ishnu-alah, renard humain

Parlait-il la langue des animaux ou celle des humains. Je ne pris aucune risque et préféra l'aborder avec les deux en prononçant une phrase typique des druides de salutation tout en attendant sa réponse avec un sourire que seule ma famille humaine et de loup pouvait voir ainsi que les animaux proches. Comment allait-il réagir


PS POUR LES DIALOGUES :
- La couleur FF0033 pour les dialogues en langue humaine d'Hanalea. (langage universelle)
- La couleur 666666 pour les dialogues des animaux (incompréhensible sauf si vous parlez la langue des animaux)
- La couleur 009900 pour les dialogues d'Hanalea envers les animaux (incompréhensible sauf si vous parlez la langue des bêtes)
- Autre couleur : pnj humain.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 119
Yens : 1065
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 11
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Adam D. Cooper ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le destin d'un voleur (Ft Hanalea)   Mar 4 Déc - 0:52

Adam D.
Cooper

Jackal

「 Le destin d'un voleur 」

Adam - PNJ

Ouais, bah le goût de la bière de c'monde m'a vraiment pas manqué, mais bon, si ça peut m'changer les idées je vais pas m'gêner pour en boire des litres. Je ferais mieux de commencer à réfléchir a ce que je vais pouvoir foutre de ma vie ici. Déjà, me poser pour trouver le bonheur et une famille, j'ai pu voir ce que ça a donné donc c'est mort.

Alors qu'est-ce qui me reste ? Voleur ? Je crois que c'est un peu compromis vu que maintenant que je n'ai plus de masque tout le monde pourra me reconnaître facilement. Alors quoi ? Je vais juste faire comme tout l'monde et aider les gens ? J'suis un Copper quand même, on est tous voleurs depuis des générations, alors comment faire pour poursuivre mon activité sans danger ? Je vais quand même pas devenir Ali baba et les quarante voleurs…eh remarque, pourquoi pas une petite organisation genre la confrérie noire comme dans Skyrim ?

Hm ? J'ai comme l'impression que ça parle de moi là-bas. Et super, c'est qui cette nana qui s'imagine pouvoir m'aider ? On dirait qu'elle est sortie tout droit d'un truc du genre Princesse Mononoke ou Le monde perdu de sir arthur conan doyle. Oh peu importe, elle finira bien par s'en aller, moi je cherche pas la rédemption. J'veux juste qu'on me foute la paix pendant que je fais le deuil de ma vie de rêve que j'avais à Kansei, et que j'noie mon chagrin dans l'alcool comme tous les pauvres types des comédies romantiques à l'eau de rose.

Mais le pire c'est qu'elle a l'air sérieuse, voir même un peu perchée vu ce qu'elle vient me baragouiner comme si j'étais débarqué d'une autre planète. Parce que sans déconner, c'est quoi ça "ishnu-alah ? Je lui dirais bien à tes souhaits tiens.

—Bienvenido visitante de las estrellas, vengo en paz…Mais tu préfères peut-être que j'parle français comme tout l'monde ? J'ai pas commandé de psy, tu perds ton temps. Moi tout ce que je veux c'est réfléchir à ce que je vais foutre de ma vie et avoir la paix. Dis-je avant de reprendre une grande gorgée de bière. Et puis tu sors d'où avec cette tenue ? Disneyland ? Si jamais tu cherche la JapanExpo c'est au prochain univers sur la droite…ouais désolé, j'ai un peu eu une semaine de merde, j'fais pas attention a ce que j'dis. Qu'est-ce que tu m'veux au juste ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 15
Yens : 80
Date d'inscription : 25/11/2018

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Hanalea ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le destin d'un voleur (Ft Hanalea)   Mar 4 Déc - 23:25

img_rp
Le destin d'un voleur
ft Adam D. Cooper
Thème musical


*** Discussion***


Alors que je restais devant l'hybride après mes formules de politesses envers les hommes ainsi que les animaux, celui-ci semblait me juger sur mon style vestimentaire comme les autres de mon espèce avant de me répondre dans une langue que je ne connaissais point... Il se corrigea quelques instants plus tard en parlant ma langue ou plutôt la langue de ce continent, ses paroles semblaient montré un grand désespoir dans sa vue et dans le questionnement sur son avenir... Il se comportait vraiment comme un humain, son odeur était identique et même son langage cependant voir ce renard me réconfortait légèrement... Je me sentais tendue au milieu de ma race hormis mon clan.

Il me questionna ensuite sur ma tenue vestimentaire en évoquant des lieux certainement... Disneyland, JaponExpo, c'étaient quoi ses trucs ? Peu à peu, je me souvins des paroles de l'enfant croisé dans la forêt aux couleur d’émeraude... Il s'agissait peut-être d'un élu, oh non, pauvre hybride. Toi aussi on t'avait arraché de ta meute. Ma mine perdit de la joie tout en m'asseyant à sa table. Je tournais la tête, gênée de me confier :

- Pardonnez moi, homme renard. Je ne voulais pas réellement vous gêner, mais des pigeons m'ont informer d'une personne vous ressemblant... Pour vous avouer, ma place n'est point ici non plus. Je me sens en danger dans des villes, alors qu'au milieu des forêts, je me sens chez moi ou encore en compagnie d'animal. Je pensais retrouver un peu cette part sauvage de moi avec vous...

J'entendis une voix minime passer proche de moi et je cherchais l'origine du son, c'était une petite souris qui voyageait entre les soiffards à la recherche de nourriture, du pain ou encore du fromage. Je prie une miche de pain qui se trouvait sur la table et je me remis à parler dans ma langue animale. Mon père m'avait dit que lorsque je parlais la langue des bêtes, il avait l'impression d'entendre le son des feuilles dans les arbres et du vent sur les dunes : un son de la nature. Le rongeur m'approcha lentement en voyant la nourriture lorsqu'il entendit mes paroles :

- Ishnu-alah, souris, approche. J'ai entendu tes paroles, viens à moi et tu auras ton cadeau.
- Merci, humaine. Tu sens la nature.


La petite souris monta sur ma main et commença à grignoter dans ma paume tandis que je me remis en place tout sourire tout en me concentrant de nouveau sur l'homme renard pour reprendre la discussion :

- Désolé, cette chère amie cherchait à manger... Vous m'avez parler de disneyland ou de machinexpo ? Il s'agit de quoi ? Vous ne seriez pas un élu comme les autres nous appellent ? Mais le plus important, pourquoi es tu si triste ? Je le sens, je le ressens. Ça ne sert à rien de le cacher.

Je pris la boisson pour l'éloigner de son hôte tout en posant la souris sur le crane squelettique qui faisait ma coiffe pour qu'elle continue tranquillement son repas. Tandis que j'attendais la réponse de l'homme renard...


PS POUR LES DIALOGUES :
- La couleur FF0033 pour les dialogues en langue humaine d'Hanalea. (langage universelle)
- La couleur 666666 pour les dialogues des animaux (incompréhensible sauf si vous parlez la langue des animaux)
- La couleur 009900 pour les dialogues d'Hanalea envers les animaux (incompréhensible sauf si vous parlez la langue des bêtes)
- Autre couleur : pnj humain.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 119
Yens : 1065
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 11
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Adam D. Cooper ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le destin d'un voleur (Ft Hanalea)   Mer 5 Déc - 1:39

Adam D.
Cooper

Jackal

「 Le destin d'un voleur 」

Adam - PNJ

Décidément je sais pas d'où elle sort cette fille-là, mais elle a l'air un peu perchée. Déjà qu'elle m'appelle homme-renard comme si elle sortait de Pocahontas, voilà qu'elle balance au calme qu'elle m'a trouvé parce que des pigeons lui ont dit où me trouver…Attend le serveur il a foutu de l'exta dans ma chope ou quoi ? Non, a priori ya pas de résidu au fond, mais elle est sérieuse en disant ça ?

Des pigeons quoi…genre j'suis tombé sur Blanche-Neige. En plus elle dit qu'elle se sent mieux en forêt que dans les villes ou alors en compagnie d'animaux. Ouais donc j'suis tombé sur un mix entre Pocahontas et Blanche-Neige…quand je disais qu'elle débarquait de Disneyland…Et puis, qu'est-ce qu'elle veut dire par "retrouver une part sauvage avec vous" ?

Franchement les mots me manquent pour dire à quel point j'ai l'impression d'être défoncé. J'ai déjà pas été épargné ces derniers jours, mais en plus la voilà qui repart dans ses délires a causer avec une souris qu'elle pose sur sa tête…par pitié tuez-moi, j'peux pas avoir un semblant de vie normale ici ?

Alors évidemment la princesse ambulante se demande ce que c'est que Disney et JapanExpo, mais j'suis sensé lui répondre quoi moi maintenant ? Remarque, c'est pas la seule question qu'elle pose. Elle me demande si je suis un élu, et surtout pourquoi je suis triste…comme si elle en avait quelque chose à foutre. Et en plus si elle m'enlève ma bière ça va pas l'faire.

—Et ça servirait à quoi que j'te le dise ? Tu vas me dire que c'est pas la fin, que la vie continue ? J'ai foutu en l'air le semblant de vie que j'avais réussi à construire ici à cause d'un truc à la con…et je suis au bout du rouleau, c'est tout ce qu'il y a à savoir. J'avais réussi à trouver une femme avec qui faire ma vie, un travail, et je pouvais faire ce que ma famille faisait depuis des siècles en toute discrétion…mais tout ça c'est fini. Maintenant j'suis réduit à picoler comme n'importe quel poivrot pour essayer d'oublier tout ça…et me demander ce que je vais pouvoir foutre d'ma vie dans c'monde de merde. J'crois surtout qu'il va falloir que j'me calme parce qu'avec toutes les merdes qui m'arrivent en ce moment je deviens vulgaire avec tout l'monde…

Mouais, c'est moyen comme début de discussion quand même, elle a pas l'air d'être là depuis longtemps tu pourrais quand même être un peu plus sympa avec elle. Bon…bah on va essayer de reprendre de zéro.

—Désolé, j'suis un peu sur les nerfs ces jours-ci. Et au fait, moi c'est Adam, j'suis bien un élu oui…par contre j'suis pas un renard-humain, juste un renard…et j'suis complètement paumé dans ma vie. Ça fait quand même des siècles que ma famille fait la même activité, et moi j'suis l'premier à me demander si ça vaut la peine de continuer. Et le pire c'est que je sais même pas ce que mon père me conseillerait de faire.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 15
Yens : 80
Date d'inscription : 25/11/2018

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Hanalea ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le destin d'un voleur (Ft Hanalea)   Mer 5 Déc - 19:34

img_rp
Le destin d'un voleur
ft Adam D. Cooper
Thème musical


*** Discussion***
L'homme renard me regardait bizarrement lorsque la souris dialoguait avec moi... Quoi de plus normal, j'en avais choqué plus d'un dans ma tribu avant qu'elle ne soit habituée à mon don unique. Seulement mes paroles semblaient avoir atteint ses oreilles car il me répondit clairement avec une légère violence dans sa voie... Le jeune renard semblait avoir perdu une vie qui lui semblait être de rêve avant d'avoir fait tout déraper et il semblait déjà baisser les bras face à son avenir en ce comportant comme les autres habitués de ce bâtiment... Pauvre garçon, seulement il s'excusa pour son dialecte agressif à cause de son moral au plus bas...

Il se reprit en se présentant sous le nom d'Adam et me résuma sa situation actuelle... J'avais donc bien compris sa situation tout en apprenant d'autres détails qu'il s'agissait d'une tradition familial et le renard aurai espérer voir son père pour lui demander des conseils... Je restais souriante tout en laissant partir la souris après son repas qui me remercia. Je lui souhaitais une longue vie avant de me concentrer de nouveau sur notre ami renard :

- Enchantée Adam, je suis Hanalea ou Louve pour les loups de mon monde. Vous êtes aussi tourmenté que moi seulement vous... Vous avez tout perdu dans ce monde alors que moi c'est dans un autre monde... Ma meute me manque ... Seulement j'essaye de ne pas désespérer...

- Vous doutez sur votre avenir, car vous avez commis une erreur dans votre métier familiale au point de tout perdre ? Je pense comprendre votre état d'esprit, une fois avec l'un de mes frères, un autre druide. Nous avons tenté d'user de mon don pour essayer de calmer une créature qui effrayait notre clan... Nous avons attiré que sa colère et faillit mettre en péril nos ainés... Nous avions du le tuer afin d'éviter qu'il ne tue l'un des notres... Pendant des jours, notre mentor ou plutot mon père nous a sermonné sur notre sort et avait hésité à arrêter notre formation en temps que gardien de la nature, mon frère avait déjà accepté son sort alors que moi j'avais décidé de m'exiler pour continuer seule... Regarde mes bras, les plus marques sous mes tatouages ont été causé par cette créature...


Je dévoilais mes bras en rétirant mes bracelets de peau et d'os pour dévoiler des tatouages réalisé à la forme des cicatrices, le trait était aussi épais que la balafre blanchâtre qui se trouvait en dessous.

- C'est moi qui ai du la tuer car la bête allait s'attaquer à mes gardiens... Je me sentais si coupable de l'avoir enragé et après être obligé de la tuer... Et j'ai l'impression de me voir en toi, renard. Tu t'es exilé pour fuir tes douleurs... Seulement cette femme elle t'aimait non, elle te pardonnera.
- Aie confiance en toi, renard.

Je m'étais remis à parler dans ma langue animale et le son des feuilles, du vent des dunes reprit de plus belle qu'une remarque se fit entendre d'un des clients de l'auberge.

- TAVERNIER ! Ferme donc la porte, j'entends le vent qui s'engouffre dans ta vieille battisse, on ne peut même plus boire tranquille.


PS POUR LES DIALOGUES :
- La couleur FF0033 pour les dialogues en langue humaine d'Hanalea. (langage universelle)
- La couleur 666666 pour les dialogues des animaux (incompréhensible sauf si vous parlez la langue des animaux)
- La couleur 009900 pour les dialogues d'Hanalea envers les animaux (incompréhensible sauf si vous parlez la langue des bêtes)
- Autre couleur : pnj humain.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 119
Yens : 1065
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 11
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Adam D. Cooper ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le destin d'un voleur (Ft Hanalea)   Jeu 6 Déc - 22:35

Adam D.
Cooper

Jackal

「 Le destin d'un voleur 」

Adam - PNJ

Je me demande si je n'en dis pas trop et trop vite sur moi a cette femme alors qu'on ne se connaît même pas. Ok elle me révèle son nom, mais ça n'empêche qu'on ne s'est rencontré qu'il y a deux minutes à tout péter. Au moins j'ai pas été lui dire que ma famille est spécialisée dans le vol, même si elle dit qu'elle n'est pas a l'aise en société, elle pourrait très bien me balancer aux gardes.

Mais pour l'instant j'ai le droit a une tirade larmoyante comme quoi on est pareil, sauf que moi c'est ici que j'ai tout perdu…sympa de l'rappeler merci. Après ça c'est le coup classique du "j'te raconte un truc similaire qui m'est arrivé comme ça tu te sentiras moins seul". Sauf que moi c'est pas une question d'avoir buté un animal lambda, j'ai carrément foutu ma vie en l'air à cause d'un tiroir au point de me demander si je vais continuer a être un voleur, c'est quand même autre chose.

Après c'est au tour des cicatrices, mais honnêtement j'en ait un peu rien a faire, j'ai déjà été bien gentil d'écouter son histoire dans les grandes lignes, on va pas en plus partir dans un concours de cicatrice façon L'arme Fatale 3…surtout vu comment la scène fini dans le film. Et puis c'est reparti pour dire qu'on est pareil, que j'me suis exilé pour fuir mes problèmes, sauf que non. Alors après qu'un poivrot ait balancé un commentaire sur les courants d'air, j'me dois de rectifier ses dires.

—Non, justement c'est là que tu as tout faux. Je ne me suis pas exilé, j'ai été chassé par le père de cette fille quand il a appris quel était le métier ancestral de ma famille. Il m'a interdit de la revoir ou de remettre les pieds à Kansei sous peine de me dénoncer aux gardes. Donc j'appelle pas ça s'exiler pour oublier ses douleurs, j'appelle ça être chassé à cause d'une profession qui est loin de faire l'unanimité. Lui il s'en foutait que je sois un renard et que je sois en couple avec sa fille, mais l'activité familiale ça…c'est une autre histoire. Pourtant on ne fait de mal à personne, on vient, on fait ce qu'on a à faire et repart, c'est aussi simple que ça.

Mouais, si je fais pas plus attention à ce que je dis je risque d'en dire un peu trop sur ma "profession", et ça pourrait me mettre dans une merde encore plus noire que celle où je suis déjà. Mais franchement, qu'est-ce que tu me dirais toi papa ? Où que tu sois d'ailleurs. Est-ce que je dois à tout prix rester sur la voie du voleur, ou bien essayer de trouver la mienne ?

—De toute façon les Cooper se sont éteints avec moi à Paris le soir où j'ai disparu pour échouer ici…alors, est-ce que je devrais considérer ça comme un nouveau départ et juste…chercher à faire autre chose, ou bien rester coûte que coûte dans la branche que ma famille pratique depuis des siècles ? J'ai aucun repère, mon père a disparu avant ma naissance, et même dans le livre qui se transmet de génération en génération ya aucune indication…en même temps personne s'est retrouvé projeté dans un autre monde avant moi donc ça aide pas.

Mais on dirait bien que les poivrots ne savent pas se mêler de leur affaires, un type complètement torché viens me parler comme si j'étais son pote.

—Eh bah alors, qu'est-ce qui t'chiffonne mon p'tit roudoudou hein ?

Lui c'est simple, il empeste l'alcool, viens se mêler de ce qui le regarde pas, et m'appelle roudoudou comme si j'étais un petit ours en peluche. Alors c'est pas compliqué, un petit coup de tazer dans le cou avec ma serpe et le tour est joué. Il dormira pendant un moment mais au moins il viendra plus m'emmerder.

—C'est bon, ya pas d'autre volontaire ?[/color]

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 15
Yens : 80
Date d'inscription : 25/11/2018

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Hanalea ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le destin d'un voleur (Ft Hanalea)   Mar 11 Déc - 1:44

img_rp
Le destin d'un voleur
ft Adam D. Cooper
Thème musical


*** Discussion***
L'homme bête répondit aussitôt suite à mon histoire et je fus surpris par sa réponse qui me donnait des indices sur sa profession car il était chassé par l'une de ses autres capitales de ce monde... Qu'avait il donc fait ? Un mauvais garde, non je ne pense pas... Un marchand ? Il n'allait pas l'allure et ce n'était pas digne d'un renard... C'est alors que ses mots ainsi que sa race me firent penser à la ruse de son espèce animale, était il un voleur ? Je devais en découvrir plus sur lui, tandis qu'il se lamentait sur sa vie ainsi que la disparition de son père avant sa naissance. Pauvre enfant... Je ne pouvais pas comprendre sa douleur sur ce point et j'allais commencer la suite de mon dialogue lorsqu'un des ivrognes s'approcha de nous pour provoquer l'homme renard. Cependant, la riposte fut instantané de la part de mon interlocuteur qui utilisa son arme pour le neutraliser avant de provoquer les autres soiffards.  Cependant l'un d'eux se présenta à nous accompagné de son armure ainsi que son emblème de garde :

- Tu vas me suivre, l'hybride... Agression d'une personne dans un lieu public, ça va te coûter cher.

De quoi il se mêlait celui-là ? Je me retournai en grognant comme un loup sauvage afin que son intervention ne fut pas la bienvenue dans ma situation de dialogue, cependant lorsque je tournais ma coiffe pour fixer d'un oeil le garde, celle-ci dévoila une marque rouge dans mon dos : un sceau rouge... Le ton du natif changea et emporta l'alcoolique sans que je prononce un mot :

- Pardonnez moi, élue de Seika... Tu en as de drôles d'idées toi d'aller provoquer des êtres choisies par notre dieu.

Était ce du à la présence de ma marque rougeâtre dans mon dos qui avait causé le changement brutale de comportement ? Peut-être. J'en profitais pour me concentrer sur l'homme renard afin de lui parler de nouveau :

- Je ne peux pas tout comprendre des actions que vous avez fait dans ce monde ? Seulement je comprend le sentiment que vous avez pu ressentir en vous faisant chasser par des gens... Je me suis fait chassé par des humains durant mes voyages à cause de mes origines un peu différente.... Sauvage. Cependant je n'ai jamais renoncé... Votre femme savait t'elle ce que vous faisiez comme profession ? Pour vous faire renvoyer d'une village, il y a que trois conditions qu'il faisait qu'on était exilé de mon village natale : la demande, le vol et le meurtre.
- Qu'as tu donc fait, jeune renard ?

Le son de la nature reprit et le garde se tourna vers nous tout en voyant mes lèvres bouger durant mes paroles en langue étrangère.


PS POUR LES DIALOGUES :
- La couleur FF0033 pour les dialogues en langue humaine d'Hanalea. (langage universelle)
- La couleur 666666 pour les dialogues des animaux (incompréhensible sauf si vous parlez la langue des animaux)
- La couleur 009900 pour les dialogues d'Hanalea envers les animaux (incompréhensible sauf si vous parlez la langue des bêtes)
- Autre couleur : pnj humain.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 119
Yens : 1065
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 11
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Adam D. Cooper ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le destin d'un voleur (Ft Hanalea)   Mer 12 Déc - 1:57

Adam D.
Cooper

Jackal

「 Le destin d'un voleur 」

Adam - PNJ

C'est quand même dingue a quel point on peut devenir con rien qu'en buvant trop d'un truc…remarque parfois certains n'ont pas besoin de boire pour être débile mais bon, c'est un autre sujet. En tout cas ce "roudoudou" a vite appris à fermer sa gueule après un bon coup d'jus. Mais comme un con n'arrive jamais seul, voilà qu'un garde pointe le bout de son nez pour m'emmerder.

Franchement j'ai même pas envie de prendre la peine de lui répondre, j'ai agressé un type, oui et alors ? Le mec est ivre, j'ai juste aidé à le calmer pour le ramener chez lui, non mais. Ah tiens, voilà qu'il change d'avis maintenant. Mais en fait c'est totalement pété d'être un élu ! Sérieux le mec il viens pour m'arrêter et juste parce que la nana qui me parle est de Seika il embarque le poivrot.

Mais je vais faire ce coup-là à chaque fois en fait, c'est génial ! Genre a chaque fois que j'ai des emmerdes j'me fais passer pour un élu local comme ça on me fiche la paix. Et puis je pense pas qu'ils tiennent des registres pour savoir qui est véritablement un élu de telle ou telle nation, au pire je pourrais toujours prétexter avoir mon sceau à un endroit gênant, comme ça on me demandera pas à le voir.

En fait cette nana est un vrai cadeau tombé du ciel, comme un phare, les lumières du phare d'Alexandrie…oui bon ok je connais pas forcément les chansons de Cloclo, mais l'idée est là. Après, reste à savoir si je vais poursuivre sur la voie du banditisme…ou alors chercher à mettre mes nombreux talents au service d'une profession semblable a celle de voleur, mais en un peu plus légal.

En tout cas...Hana…lea c'est ça voilà, Hanalea me reparle pour encore me servir le refrain pour dire qu'elle me comprend parce qu'elle a vécu la même chose et tout l'tintouin…mais bordel, pourquoi tout le monde persiste à dire "femme" au lieu de copine ou petite amie ? On est pas mariés bordel à cul, encore moins maintenant que j'ai été chassé de Kansei. Par contre je vais éviter de répondre a sa question et de lui dire qu'Ai était au courant et qu'elle faisait carrément la même chose que moi, ça vaut mieux.

Et puis voilà qu'elle me dit que de là d'où elle vient il y a trois moyens de se faire virer d'un village et que…aah la salop…ortuniste. Comment je peux faire pour me sortir de c'piège à la con ? Ah elle m'a bien eu sur ce coup-là, j'croyais pourtant que ce genre de truc c'était pour les élus de Minshu. Bon, réfléchi vite mais pas trop, le garde est encore là, il pourrait entendre ma réponse. Oh et puis merde, si elle me dit ça c'est qu'elle doit bien se douter de la réponse.

—Si tu veux vraiment qu'on continu à en parler, je préfère qu'on soit en privé, sans personne autour.

Je me lève donc vers la porte de la taverne sans oublier ma serpe, paye vite fais ma bière sans vraiment compter au passage, puis je me dirige vers une petite ruelle où personne ne risque de venir nous enquiquiner. J'y attend donc cette femme au cas où elle se serait décidée à me suivre, puis m'adosse au mur. Une fois mademoiselle arrivée, je dégaine une de mes lames secrètes que j'ai aux poignets de ma tenue d'assassin pour qu'elle la voit.

—Tu vois ça, c'est de l'équipement d'assassin. Mais je ne suis pas pour autant un tueur, j'ai quand même un minimum de règles personnelles. Alors il ne reste plus qu'une possibilité pas vrai ? Dis-je avant de ranger la lame. Je devrais pas te dire tout ça mais je suis issu d'une longue, très longue lignée de voleur. Mon clan, ou ma famille si tu préfères, a pour cible prioritaire les autres voleurs. Mais j'ai dû enfreindre cette règle à mon arrivée, car contrairement à mon monde, celui-ci ne permet pas de connaître en un claquement de doigt le nom de presque tous les voleurs du monde. Et pour répondre à ta question de tout à l'heure, oui, elle était parfaitement au courant, elle est même elle-même une voleuse. Mais j'ai préféré me faire chasser par son père plutôt que de la dénoncer à lui quand il m'a découvert. J'avais pour ambition au départ de faire connaître le nom des Cooper à travers tout le continent, de redorer le nom de ma famille…mais ça s'avère plus difficile que prévu. Ici je suis facilement repérable à cause de mon physique…atypique. Ça m'a pourtant pas empêché d'attirer les regards de plusieurs femmes, plus souvent que je n'aurais pu l'imaginer quand on y pense. C'est comme si dans ton monde les femmes étaient attirées, voir même arrivait à désirer un animal comme elles pourraient désirer un homme. J'imagine que certains trouvent ça dégueulasse qu'une femme de ce monde puisse être attirée par quelqu'un comme moi, et pourtant ça ne m'a pas empêché de trouver une femme comme moi, voleuse, très belle, et en plus avec un père qui nous encourageais à nous mettre ensembles, même carrément réclamer des petits enfants…jusqu'à ce que le père de cette femme découvre que je suis un voleur, et que je lui avais menti sur beaucoup de chose. Alors que pourtant je l'appréciais sincèrement, et que j'aimais tout aussi sincèrement sa fille. C'est à cause de tout ça que je me demande aujourd'hui si je dois vraiment continuer à être un voleur, vu que de toute façon aucun membre de mon clan n'est là pour me dire si c'est une bonne chose ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 15
Yens : 80
Date d'inscription : 25/11/2018

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Hanalea ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le destin d'un voleur (Ft Hanalea)   Dim 16 Déc - 23:56

img_rp
Le destin d'un voleur
ft Adam D. Cooper
Thème musical


*** Discussion en dehors***
Malgré l'intervention du garde et mes paroles, quelques chose changea dans le regard du renard suite au vol, meurtre... Avait il causé des tords à son peuple pour en arriver à commettre ses actes ? Peut-être et j'allais l'interroger encore lorsqu'il me convia de le suivre afin de continuer notre discussion. Pour quel raison ? Ma curiosité avait pris un coup et je me levai du banc afin de le suivre en regardant les autres ivrognes, certains me jugeaient du regard d'autres lâchèrent un sauvage. Ils n'eurent qu'une réponse de ma part : un grognement comme le faisait les loups...

Le renard avait quitté la pièce trop vite et mes yeux le perdirent de vue... Seulement les années de vie dans la nature, l'entrainement druidique m'avaient permis d'acquérir des sens nettement supérieur à la normale, je pouvais sentir son odeur et entendre le bruit de ses pas... Je n'avais qu'à suivre sa trace afin de le retrouver dans une ruelle sombre, moins de monde, moins d'humain et je me sentais plus en confiance. Je revis le renard et il me présenta l'une de ses armes, comment pouvait il l'utiliser ainsi cacher dans sa manche ?

Je ne cherchai pas à savoir tout en écoutant son long discours concernant sa vie passée dans son monde et Kosaten...  Il était usé d'une famille de voleur et il n’utilisait ses armes que contre d'autres voleurs... Une sorte de loi de la jungle des villes certainement... Seulement un détail me frappa également dans son histoire, la femme qu'il avait abandonné était aussi une voleuse secrète et son père n'était pas au courant... Les êtres des villes se compliquent vraiment trop la tête, me disais-je. Puis, il me parla de l'amour entre sa race d'hommes bêtes et d'humains.... J'étais bien amoureuse de la nature et n'avait jamais éprouvé un sentiment d'amour pour un autre humain, même pas les druides d'autres tribus qui pourtant essayaient de protéger aussi la nature...

- La philosophie humaine ne m'intéresse pas, renard.

Et voilà, j'avais rechuté dans mes paroles bestiales et les sons de la nature reprirent dans la rue... Les discours philosophiques humains... m'endormaient la plupart du temps et par politesse je le laissais finir à cause de son hybridation afin de lui répondre calmement :

- Je ne sais pas quoi penser spécialement, les gens des villes ont des comportement différentes des tribus.... barbares comme vous appelez. Nous on vit en communauté, chacune a un rôle et partage avec les autres au lieu que dans les villes... Un seul pouvoir règne celui de l'or.... Je n'ai jamais compris cette philosophie de vie et ça ne m'intéresse pas... Tu voles dans les villes, continue si c'est ta manière de vivre ou ton rang... J'ai déjà du voler de la nature aux hommes des villes ou les marcheurs de chemin afin de survivre lorsque ma meute était loin de moi, mais je ne volais pas aux autres clans...

Et concernant ta femelle, tu l'avais déjà intégré à ta meute, mais elle aussi non? Vous faisiez pareille et tu as tout jeter pour le plaisir de son père ? Mon paternel nous laissai libre surtout moi, trop sauvage comme on peut le dire... Peut-être est t'elle malheureuse sans son mâle ? Un couple de loup est fidèle jsuqu'à leur mort, tu n'es pas un loup mais un renard est également pareil... Tu l'aimais et si tu as le même instinct que mes amis renard, tu n'arriveras pas à l'oublier...


- Il est trop humain, tu dois me prendre pour une folle, renard

Avait-il compris mon discours ? Qu'allait il me répondre ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 119
Yens : 1065
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 11
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Adam D. Cooper ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le destin d'un voleur (Ft Hanalea)   Aujourd'hui à 15:13

Adam D.
Cooper

Jackal

「 Le destin d'un voleur 」

Adam - PNJ

Mais qu'est-ce qu'elle raconte encore ? Ça doit bien faire trois ou quatre fois qu'elle parle dans une langue bizarre. Maintenant je comprends a quel point ça peut être enquiquinant pour les autres quand je me mets à parler anglais ou espagnol. Mais bon, au moins ce n'est que pour une phrase, elle continue en bon vieux français en rappelant que les tribus auxquelles elle est habituée vivent et pensent différemment que les habitants des villes.

Alors évidemment elle peut pas comprendre pourquoi nous autres "citadins" attachons une telle importance à l'argent. Qu'est-ce qu'elle veut que je lui réponde ? Que c'est comme ça, que ça s'explique pas ? Elle serait repartie pour un tour. Cela dit elle va au plus simple en me disant que si je vole et bah j'ai qu'à continuer si c'est ma manière de vivre, sauf que c'est pas aussi simple que ça, je risque de perdre mes mains moi dans cette histoire…si ce n'est plus. Et la suite n'arrange pas vraiment les choses.

—Déjà je t'interdis de parler d'Ai et moi comme de vulgaires animaux, "mâle", "femelle", ça passe pour parler des bêtes, mais Ai et moi nous sommes des gens comme les autres. Faut arrêter de croire que les gens des villes sont comme des loups qui restent fidèles jusqu'à leur mort, la vie c'est un peu plus compliqué que ça. Alors oui je l'aimais, et je l'aime toujours, mais je l'ai pas quitté par plaisir, son père m'a ordonné de quitter la ville sous peine de me dénoncer aux gardes. Et ici quand quelqu'un est accusé de vol, c'est la main coupée direct, alors imagine pour quelqu'un comme moi qui ne s'est pas arrêté au simple vol d'orange sur le marché. Si je me fais choper et qu'on découvre que je suis un voleur multirécidiviste, je pourrais très bien être emprisonné à vie, ou condamné à mort tant qu'on y est. Alors ok, moi j'dis pas non à continuer mon activité, mais derrière je préférerais quand même garder mes mains. Sauf que je vois pas trop en quoi je pourrais me reconvertir, j'aimerais quand même mettre à profit mes talents. Mais bon, vu que tu ne connais pas tellement le fonctionnement des villes…

Je devrais peut-être songer à contacter Svenja, elle m'a déjà bien aidé à mon arrivée, elle sera sans doute de bon conseils. Du coup j'veux bien tenter le coup, mais comment faire ? J'veux bien lui envoyer une lettre, mais comment savoir si elle la recevra ou non ? Ah, je verrais bien, pour l'instant j'ai de la discussion à faire avec cette femme. Qui sait, je pourrais en apprendre beaucoup grâce a elle.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Le destin d'un voleur (Ft Hanalea)   

Revenir en haut Aller en bas
Le destin d'un voleur (Ft Hanalea)
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jud [ Voleur ]
» On ne contrôle pas le destin !
» Voleur lvl 10
» Zebron. [Vagabond et voleur]
» Loominëi , la déesse du destin.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.