Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | .
Louveteaux et enfant, rencontre insolite (feat Rumaki)
Messages : 15
Yens : 80
Date d'inscription : 25/11/2018

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Hanalea ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Louveteaux et enfant, rencontre insolite (feat Rumaki)   Mer 5 Déc - 23:59

img_rp
Louveteaux et enfant, rencontre insolite
ft Rumaki
Thème musical


*** Résume de mon voyage ***

Je n'avais pas apprécier le fait qu'on me refuse une audition avec l'empereur de Seika afin d'avoir son avis et surtout ses rapports avec la nature concernant les différentes guerres de ce monde. Seulement ses gardes impériales m'avaient refusés l'accès car il semblait trop occupé à recevoir une simple élu.. J'avais donc décidé  d'envoyer une lettre afin de savoir sa réponse... Cependant ma place n'était pas dans une ville et mon envie de reprendre ma place était trop grande : celle dans la nature... Je n'attendis pas la réponse pour reprendre la route en direction de la foret d’émeraude...

C'est durant ce séjour dans ce lieu de verdure que je rencontrai une meute de loup... Il était bien plus petit que ceux de mon monde mais tout aussi sympathique envers ma personne, il m'avait très vite intégré dans la meute tout en me permettant de chasser en leur compagnie par moment... Cependant j'eus la chance ainsi que la malchance de découvrir une bataille de pouvoir entre l'alpha et le beta de la meute... La victoire revint aux seconds, seulement ils chassèrent deux louveteaux faix jumeaux de bas âge sans que je ne puisse rien dire... Les pauvres bébés n'allaient pas s'en sortir dans cette jungle qui s'appelle la vie... Je demandai le pardon aux nouveaux dominants pour mon départ afin de le retrouver. Ce fut le cas mais il étaient blessés surtout pour le blanc... Il fallait que je les soignes sauf que sans nourriture approprié et sans connaissance des plantes... Je ne pouvais pas me montrer utile. Je pris donc la direction d'une ville encore.


*** Bashô Tokai ville d'élu et de secours ?***


La route pour trouver une ville pris des jours et les pauvres louveteaux mourraient à petit feu entre mes bras. Il fallait que j'arrive vite dans un lieu de vie humaine afin de leur permettre de vivre. Je leur trouvais pourtant de la nourriture pour qu'ils survivent un peu plus longtemps, mais il leur fallait des soins au plus vite... Je marchais tout les jours en portant dans mes bras le plus faible des deux tandis que l'autre restait coincé dans ma coiffe... Mes pieds me faisaient souffrir, cependant, je ne ralentissais point... Il fallait qu'il survive... L'espoir se présenta enfin lorsque je vis une ville se présenter à l'horizon, mon salut.

Ma marche s'accéléra afin d'attendre au plus vite la ville sans pour autant mettre en panique les louveteaux, la peur pourrai aggraver leur état. J'arrivais en quelques heures à son entrée et du affronter encore les regards des passants ainsi que celle des gardes... Cependant, je me moquais de leur moquerie ou de leur remarque concernant les louveteaux que je tenais dans mes bras. Mon objectif était simple : trouver des marchands d'herbe médicinale, de la viande ainsi que du tissus même si je devais sacrifier des parties du collier en or Sibaryen que je possédais de ma famille pour permettre à ses bébés louveteaux de survivre. Je trouvai facilement les plantes chez un herboriste et sans devoir me séparer d'une trop grosse partie de mon collier ; le tissu me fut fournir en même temps... Cependant, la nourriture me causa quelques problèmes, car les marchands les vendaient à des prix exorbitants... Une seule solution pour la survie de mes petits louveteaux : le VOL.

Tout se déroula facilement et avec énormément de chance pour une fois, je pus prendre un bon gros morceau de chair tout en courant à travers la ville pour ressortir et me cacher proche d'une forêt mitoyenne, loin des portes principales... Je pus commencer à prodiguer des soins à ses jeunes loups mais avant je me m'y à broyer la chair de ma nourriture pour que les louveteaux mangent sans forcer. Lorsque cette tache fut terminée, je créais une sorte de nid à base de branche de feuille et de ma coiffe avant de faire fumer des plantes pour embrumer l'esprit des créatures avant d'appliquer les autres plantes médicinales afin que les bandages de soie.

L'opération dura de longues minutes et lorsque se fut enfin terminer... Je m'isolais à une dizaine de mètre des petits pour les laisser dormir enfin... Je montais la garde mais la fatigue me gagna... Je dormis quelques heures et pendant mon sommeil, les petits se réveillèrent en piaillant. Allaient ils attirer des humains ? J’espérais pas.


PS POUR LES DIALOGUES :
- La couleur FF0033 pour les dialogues en langue humaine d'Hanalea. (langage universelle)
- La couleur 666666 pour les dialogues des animaux (incompréhensible sauf si vous parlez la langue des animaux)
- La couleur 009900 pour les dialogues d'Hanalea envers les animaux (incompréhensible sauf si vous parlez la langue des bêtes)
- Autre couleur : pnj humain.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2007
Yens : 63
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 121
Nombre de topic terminé: 49
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Louveteaux et enfant, rencontre insolite (feat Rumaki)   Sam 15 Déc - 23:53






Pique-nique


Aujourd'hui, il faisait beau, et pour profiter de cette adorable atmosphère, nous avions prévu avec Haïko d'aller pique-niquer dans les forêts qui bordaient la ville de Bashô Tokaï. Mei ne pouvait plus vraiment nous accompagner vu son âge avancé, mais elle pouvait encore rester autonome une journée à la maison. Elle nous invita alors sereinement à partir sans elle, mentionnant qu'elle pouvait profiter de ce petit moment pour repenser à sa jeunesse et sa vie Fuyujin. Cela me fit un peu mal de penser que quelque part je l'avais arrachée à cette vie paisible dans la capitale de Fuyu, mais je le gardai pour moi.

Nous marchâmes alors une petite heure avant de trouver un coin idéal, bien fournie en tronc couché et branches en tout genre, véritable terrain de jeu pour le petit. Nous prîmes un temps pour tout déballer, et pour manger, parlant calmement tous les deux. Ce petit moment d'intimité me fit du bien. cela créait un lien tellement fusionnel entre nous, et le voir grandir me procurait une joie qu'il était très difficile de contenir. À tel point que son origine ne me faisait plus aucun mal en y repensant. Seul l'acte en lui-même me pesait encore. Mais quand je voyais le bonheur indirecte qu'il m'avait apporté,  j'arrivais à relativiser. Merci Haïko...

Ce petit finit sa dernière bouchée, et alla jouer. Vu qu'on déménageait souvent, il était créatif pour trouver des jeux à faire tout seul. Il ne tarda pas alors à courir dans tous les sens, en brandissant des brindilles, plongé dans un monde intime qu'il s'était crée. Assise sur le tapis de pique-nique, je l'observais, avec un tendre sourire aux lèvres. Il se dépensa pendant une petite heure, pendant laquelle je finis par m'allonger et par fixer le ciel, prêtant une oreille au bruit que mon petit cœur faisait, histoire de le surveiller quand même.

Il y eut un instant, où ses cris cessèrent, ce qui me permit d'en entendre quelques autres, que j'avais de la peine à identifier. Suivit de très près un :

Maman ! Viens voir !

Je me redressai et le cherchai du regard. Il m'appela une deuxième fois, et je pus me fier à la direction du son pour le rejoindre.

Qu'Est-ce qu'il y a Haïko ? Qu'Est-ce que tu regardes ?


Il y a des animaux comme ceux qui je dessinais avec Téma !

Je levai un sourcil, puis observai à mon tour, en poussant un peu les branches qui nous séparait du nid des petits louvetaux.

Ooo... ils sont mignons... fis-je.

On peut aller les toucher ??

Je secouai la tête.

Non, il ne faut pas aller trop près, parce-que sinon la maman de ces petits, elle va se fâcher. Elle a peur quand on s'approche. Par contre, tu peux les observer depuis ici, tu ne risques pas grand chose.

Il fit une mine déçu mais planta à nouveau ses yeux sur les petits. En y regardant de plus près, je vis qu'ils semblait agité, et leur cris paraissait transmettre une certaine plainte... comme s'il n'était pas en forme... c'était étrange...
 


[/color]

Revenir en haut Aller en bas
Louveteaux et enfant, rencontre insolite (feat Rumaki)
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'enfant et le mur. (acrylique 41cm X 51cm)
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» Symposium sur le Plan National de Protection de l'Enfant
» un outil insolite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Les villes et villages marchands :: Bashô Tokaï-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.