Partagez | .
PRIME : Kaboulga
Messages : 196
Yens : 125
Date d'inscription : 25/08/2016

Progression
Niveau: 999
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
15000/15000  (15000/15000)
Une vieille légende
Une vieille légende - Pnj -

-



MessageSujet: PRIME : Kaboulga   Mer 19 Déc 2018 - 22:12

Prime de Ellen et Heiwa : Kaboulga



Informations (Cliquez):
 

- - - - - - -

Musique

Les astres lumineux brillent dans les ciel pour éclairer les larges vallons des canyons Seikajins. La couleur ocre et pourpre domine, la chaleur y est présente mais le froid aussi, lorsque les vents s'engouffres dans les sinuosités de la roche, ou simplement que la nuit tombe, mieux vaut avoir de quoi survivre. De la haut, l'ont peut surplomber les horizons sous tous ses angles et se prendre même pour un roi. Les kumas ont dominés la région, il y'a longtemps... Mais maintenant, la plupart ont signés le traité des races magiques. Acceptés de l'empire, de la république, des hommes...

Pourquoi devoir être accepté ? Pourquoi devoir plaire à un tier ? N'as t'on pas simplement le droit de vivre en paix et se faire respecter pour cela ? Quelques Kumas en colère se sont donc rebellés contre le traité, refusant de le signer, vivant en autarcie, séparés les uns des autres. Certains en paix avec eux même, mais d'autres, comme Kaboulga, n'en tirèrent que violence et amertume.  

Ce jour là, deux ou trois aigles tombèrent, chassé par les paluches vigoureuse de ce dernier. Il remonta à son camp, au sommet du canyon desert. Une tente en toile installé, flottait lorsque le vent soufflait, la pluie il l'a récupérait parfois quand il faisait humide, sinon il descendait dans les rivières loin en contrebas. La vie n'était pas facile, mais au moins, il était libre. C'est vrai, il n'était pas un tendre, il avait tué des gens, peut être des braves gens...

Le regrettait t'il ? Pas un instant. Demeurer sauvage, était sa seule cause d'éloignement, s'il ne respectait plus lui même sa propre conviction, que lui resterait t'il ? A vrai dire, Kaboulga ignorait qu'une prime était mise sur sa tête. Pour combien de tête tombées déjà ? Une vingtaine, trentaine ? Dans ces eaux là, il ne comptait plus en fin de compte. Les convois qui s'aventurèrent trop, jusqu'à le déranger, avaient au moins le mérite de lui avoir donné à boire et à manger pendant un temps considérable.

Et s'il ne laissa que des cadavres broyés, c'est que dans ses attaques, ses ennemis n'y resistèrent pas assez. Etait t'il désolé ? Comment pouvait t'on être désolé de sa propre force ?

Tant pis... Il était ce pourquoi il vivait, il vivait pour être ce qu'il était... Libre !



------
Pour Heiwa et Ellen :
Faites vos posts, rappelez vous que vous n'avez pas la priorité, sauf si j'en donne l'autorisation.

------

Statistiques :

Spoiler:
 

Passif et actif :

Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2668
Yens : 180
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 182
Nombre de topic terminé: 72
Exp:
3/12  (3/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: PRIME : Kaboulga   Jeu 20 Déc 2018 - 22:51



   
PRIME : Kaboulga


   
Ce qui devait arrivait...Arriva...



   





Alors que le corps original continuait sa mission pour unir Shiryoku à Bashô Tokaï, il se passa un événement qui pouvait bouleverser la face même des territoires neutres et l'avenir même d'un des corps divins.En effet, alors que l'Uzumaki continuait à surveiller le territoire de par ses marcheurs d'ombre, ses corps divins ou son pouvoir dans son ensemble. Et pour cause, le Jigoku déclenchait parfois une fine pluie sur une partie du territoire pour tenter de localiser et ressentir un intrus. Tout comme il pouvait le faire, et sans qu'il s'en rende compte, dans le village de la pluie dans son propre monde. Mais depuis peu, l'Uzumaki faisait apparaître en des lieux stratégique les yeux divins. Il lui suffisait d'un bâton, d'une personne dans un village et il insérait un rinnegan pour avoir une vision supplémentaire.

Il pouvait par cela une vision global de cette partie du continent. Toutefois et en contrepartie, il avait quelque peu délaissé la vision des trois autres nations, hormis Seika où l'ange continuait de convaincre le peuple pour déclencher bientôt une révolution. Et depuis quelques temps, et avec toutes ses possibilités il avait pu localisé une personne qu'il redoutait autant qu'il voulait voir disparaître. Pourquoi était-elle venu ici? Quelles étaient ses intentions? Tant de questions et un danger qui planaient au dessus de la ville Espoir. Il ne pouvait pas se permettre de la laisser agir à loisir. Et pourtant, il devait aussi prendre toutes les précautions possible face à cet adversaire puissant. Zoro n'était pas disponible malgré l'urgence de la situation et Bashô ne pouvait pas risquer sa vie. C'est ainsi, que le ninja usa de ses ressources pour pourchasser la sorcière Ellen. Ses marcheurs d'ombre ne pouvaient s'approcher d'elle sans être repérer et démasquer. IL leur ordonna donc d'user de leur talent de pisteur pour la poursuivre et l'informer au plus vite possible de la destination qu'elle empruntait. Quand ce n'était pas un marcheur d'ombre, les yeux divins parvenait à la voir passer dans un village ou non loin, pour donner une vision directe de son ennemi.

Ainsi, il fallut plusieurs jours à l'un des corps divins pour parvenir à son but. Non loin des frontières de Seika et tout proche des grandes rocheuses. Tel serait le paysage de cette confrontation...

Il la voyait non loin. Et l'Uzumaki s'avança, enveloppé dans son long manteau noir, capuche sur la tête. Il avait sûrement été repéré par la sorcière, mais peu importait. L'avenir de ce pays reposait à présent sur ses épaules. Tant de questions, tant d'énigmes. Valentine leur avait-elle menti. La reine des démons devaient bien un jour venir à la cité. Mais il n'en avait pas été prévenu. Devrait-il faire passer le message aux alliés d'Espoir, et mentionner que Valentine avait agit une nouvelle fois de manière fourbe?

C'est avec toutes ses questions que l'empereur de Fuyu se présenta à la grande sorcière. Il s'arrêta devant elle à seulement six mètres. Silencieux, immobile, une tension palpable les entourant. Puis la voix monotone du corps divin résonna.

-Ellen, reine des démons et sorcière de Minshu. Ainsi, vous osez parcourir les territoires neutres en toutes impunités? Quelles sont vos véritables objectifs... Et n'essayez pas d'user de vos pouvoirs contre moi! Vos fourberies et manipulations ne m'atteindront pas!


Nagato libéra sa puissante aura sur les lieux. Implacable et menaçante. Son rinnegan brilla dans les ténèbres de sa capuche. La tension grimpa à nouveau d'un cran, et des nuages s'amoncelèrent au-dessus d'eux. La pluie qui se mit à tomber, pulsait de mana . Un véritable charisme émanait de la "poupée" de l'empereur de Fuyu.

Malgré l'atmosphère électrique, l'Uzumaki restait immobile attendant la réponse de son interlocutrice. Sans se rendre compte que rien n'allait se passer comme il avait prévus. Pire une tierce personne allait débarquer, une créature sur laquelle, il n'aurait imaginer la présence.











   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2163
Yens : 50
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 178
Nombre de topic terminé: 92
Exp:
2/12  (2/12)
Ellen
Ellen ⛤Impératrice des Enfers ⛤

-



MessageSujet: Re: PRIME : Kaboulga   Ven 21 Déc 2018 - 16:19



Feat. Heiwa ~
PRIME : Kaboulga



(Se passe avant le pré-event, toujours après la rédemption)

Rédemption faite, j'étais en train d'errer dans le monde, en tant qu'importante chasseuse de primes, connue surtout sur le territoire minshujin pour cela. Un Diable repenti, maintenant devenu une brave héroïne pour tout un peuple. Une nation entière heureuse de la voir marcher sur ses terres, fière de l'avoir comme protectrice, réconfortée par sa puissance et sa sincérité. J'allais assurer leur sécurité. Cela était devenu mon devoir. La Justice et l'Honneur étaient devenus deux mots très symboliques à mes yeux. Je marchais, je m'éloignais de mon palais en allant voyager sur Kosaten, pour découvrir la belle nature qu'elle me cachait, çà et là. Le sourire aux lèvres, j'avançais sans réel objectif, juste tranquillement, en laissant le destin se dessiner devant moi. À Seika, ce pays que je ne connaissais qu'à peine, et uniquement pour cette histoire à la prison, qui n'était plus qu'un très flou et éloigné souvenir, il pleuvait. Je n'aurais jamais cru cela possible, vu la chaleur étouffante qu'il y avait dans les alentours. C'était magnifique. Le ciel était gris, et l'eau tombait sur moi, éclatant délicatement, et relaxant ma peau claire et blanche comme de la porcelaine. Mes yeux de félin avaient leurs pupilles qui se dilataient de plaisir et de bien-être.

Le vent se mit à souffler bruyamment et fort, comme une centaine de violonistes qui jouaient en même temps, en parfaite synchronisation, dans un son long et dramatique. Dans l'air, je pus sentir une énergie, une force. Une âme. Une âme imposante, qui me poussa à lentement tourner la tête vers sa direction, par curiosité, mon sourire s'effaçant doucement. D'ici, je pouvais voir une silhouette s'approcher sans peur. Je ne voulais pas m'offrir de parapluie pour me protéger des larmes divines, non, je voulais en profiter pleinement, trempée jusqu'aux os. C'était une habitude qui ne s'était jamais ternie depuis le temps. Mais peut-être que cette personne, là bas, en avait besoin ? Vêtue d'une capuche, elle fut enfin assez proche de moi pour que je puisse la saluer par la voix, en sachant qu'elle pouvait m'entendre, sauf si elle était sourde. Haussant les sourcils, je le regardai sans un mot. D'après sa carrure, il semblerait que cela soit un homme. Mais qui cela pouvait être ? Je n'avais jamais perçu cette âme autrefois, alors il ne se pourrait pas que je la connaisse.

Et il parla. De sa voix grave et austère.

Ainsi donc il connaissait mon nom, et il n'avait point l'air d'accepter le fait que je sois allée gambader sur les territoires neutres. Je plissai des yeux, puis souris. Alors que l'eau froide parcourait mon corps, ruisselant le long de mes courbes, je soupirai. Faisait-il partie de ces gens qui me haïssaient encore après avoir corrompu quelques compagnards sur ces terres ? Peut-être. Sûrement, même. Son aura submergeait la zone. Mais elle se confrontait violemment à la mienne, démoniaque et forte, elle aussi. Pourtant, je ne désirais pas me battre. Je le regardais avec bienveillance, mes prunelles jaunes brillant d'une belle et élégante lumière dans l'ombre.

Tout d'abord... Salutations !~, m'exclamai-je gaiment avant de poursuivre, User de mes pouvoirs ? Cela est bien la dernière chose que je souhaite faire actuellement. Voyez-vous, je ne faisais que me promener sans but, sur le sol habituellement sec et brûlant de Seika., dis-je de bon cœur, en riant un peu. Mais avant tout, puis-je savoir le nom de l'homme mystérieux sous mes yeux ?~

Après tout, la politesse n'était pas une option...~


嘘の女神 Uso no megami Déesse du mensonge (pour savoir si il ment)
Ellen a passé une grande partie de sa vie à mentir, et en est devenue professionnelle. Elle arrive donc à faire croire n'importe quoi à quelqu'un sans qu'il puisse savoir qu'elle raconte des salades. Également, cela lui permet aussi de voir lorsque quelqu'un ment, très facilement.
Effet(s) : Voir description. S'annule sur quelqu'un ayant une technique de vérité/mensonge contextuelle.

クイーン鬼 Kuīn oni Reine des démons
Ellen est la reine des démons. Elle peut en invoquer et inspirer le respect à tous ceux qui ont du sang démoniaque. Par cette aura, Ellen peut potentiellement choisir de dominer sa/ses cibles, en se concentrant suffisamment, lui offrant un sentiment de peur, forcé à respecter la sorcière.
Effet : Voir description, fonctionne sur les PNJ de rang 4 et moins, et les élus à moins d'ET et de niveaux.

魂の奪取者 Tamashī no dasshu-sha Dévoreuse d'âme
Le pacte avec Akuma a transformé Ellen en dévoreuse d'âme. Elle peut repérer et reconnaître une âme environnante, et la corrompre (et la dévorer).
Effet : Marche sur joueur de même lvl ou moins, nécessite autorisation joueur pour au dessus. Marche sur pnj de rang 4 à 6.


Dernière édition par Ellen le Dim 23 Déc 2018 - 12:03, édité 1 fois (Raison : Juste pour remplacer dans le feat "Kirin" par "Heiwa")
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2668
Yens : 180
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 182
Nombre de topic terminé: 72
Exp:
3/12  (3/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: PRIME : Kaboulga   Dim 23 Déc 2018 - 0:27



 
PRIME : Kaboulga


 
La sentence du Dieu de la Paix



 





Leur aura s'opposait l'une à l'autre. Mais les deux étaient d'une puissance approximativement égale. Pourtant, elle semblait plus menaçante, comme démoniaque. Ce qui confortait tout de même le Jigoku dans ses doutes et ses inquiétudes. Malgré son attitude calme et non-agressive, un être à une aura aussi noir et ténébreuse ne pouvait agir pour la paix. Le ninja intensifia plus encore son aura, alors que le vent souffla d'une rare violence entre eux. La pluie devint plus forte que jamais, telle une réponse, aux émotions plus vive de l'Uzumaki. Et même s'il les cachait comme toujours, c'était une véritable tempête qui s'amorçait.

Il avait entendu les paroles de la sorcière, mais gardait le silence encore, l'observant, son regard pénétrant la transperçant de part à part. Son Rinnegan lié à l'âme des personnes qu'il observait. Son âme était noire et sombre, funeste. Hantée par des actes innommables du passé et probablement du futur, il en était sûr. Comment pouvait-elle "se balader " en toute impunité et avec ce faciès si joyeux et calme. C'était une insulte à toutes les victimes et leurs proches. N'avait-elle aucun respect? Aucune rédemption ne pouvait pardonner ou même excuser tout ce qu'elle avait fait. Du moins du point de vue du Dieu de la Paix et probablement de bien d'autres dans ce monde. Il le savait déjà pour en connaître encore dans leur nouvelle cité.


Un orage explosa dans le ciel, alors qu'aussitôt un éclair zébra le ciel avec une violence inouïe. Mais étrangement la voix, forte et confiante du shinobi retentie, tel le couperet qui s'abat sur le condamné à mort.

-Vous balader tranquillement? Ce n'est pas le peu d'acte de pardon ou une supposée rédemption qui permettra de pardonner tous vos crimes, élue de Minshu. Peu importe ce que vous tentez vous n'échapperez jamais aux yeux du Divin. Voyiez! Voyiez la tristesse du dieu de la paix. Ressentez les larmes des défunts et de vos victimes!

Alors qu'il s'exprimait, il plaça ses bras de chaque côté de son corps, paume des mains vers le ciel, présentant la pluie qui ne cessait de tomber. Faisant ainsi comprendre que cette pluie n'était nullement naturelle. La présentant comme les larmes de toutes ses victimes, vivante ou morte. Il poursuivit pourtant, sans aucune pitié:


-Ne ressentez-vous pas leur douleur. Leurs pleurs n'imprègnent-ils pas votre corps, alors qu'ils ruissellent sur vous. Chacune de vos victimes et ceux depuis votre arrivée en ce monde et du vôtre aussi, réclament justice. Ils se moquent de vos petits actes insignifiants. Leurs vies s'est terminées suite à vos agissements, vos manipulations et vos actes. Comment parviendrez-vous à vous faire pardonner de tout cela? COMMENT?  


Même s'il ne savait pas forcément tous les crimes qu'elle avait commis ou ceux dans lesquels elle avait une part de responsabilité - comme la démonification de Zayro Jinn et la destruction d'un des villages de Minshu- L'empereur de Fuyu savait… Oui, il savait d'un regard, qu'elle était capable de tels actes et qu'elle avait commis de tels atrocités dans ce monde et peut être même dans le sien. Et si, seulement si cette créature des enfers cherchaient vraiment une rédemption et possédait un tant soit peu un cœur. Ses paroles allaient l'atteindre, car chaque mort qu'elle avait commis directement ou indirectement, pouvait lui revenir à la face. Tous ses êtres qu'elle avait probablement dévoré en tant que reine démoniaque. Tout ceci, dans le monde des morts, n'accepteraient jamais des excuses de sa part. Leur proche eux-même devait lui vouer une haine viscérale.


A chacune de ses paroles, la pluie redoubla, comme si de nouvelles victimes s'ajoutaient aux pleurs des défunts ou aux vives émotions des survivants. Un éclair frappa non loin d'eux, éblouissant la scène et éclairant, une fraction de seconde, le visage de l'Uzumaki. Il était l'instrument même de la vengeance des morts, il était leur instrument de la justice, pour qu'enfin il retrouve la paix.


-Comment pouvez-vous apporter la paix à tous ces êtres. La paix ne peut survenir avec de tels êtres corrompus. Un être qui justifie ses nouveaux actes et ses nouvelles folies meurtrières par l'attaque de bandits? Mais chacun doit être jugé, vous n'êtes pas un Dieu, vous n'avez aucune essence divine. Les morts que vous causez ne pourront jamais être justifié, même pas pour votre fidélité envers votre nation d'adoption. Pour d'autres pays, pour d'autres personnes, vos actes seront toujours condamnable. Est-ce les actes de celle qu'on nomme héroïne de Minshu?

Comme toujours le Jigoku attaquait d'abord son adversaire sur le plan mental. Il tentait de broyer l'esprit de son opposant. Mais qui pouvait dire si une telle stratégie fonctionnerait sur un être d'une telle malfaisance. Une créature sans cœur et sans âme.


-Quelle est...



Le Dieu de la Paix ne termina jamais sa phrase, se tournant immédiatement vers les rocheuses qui les dominaient. Il avait pu ressentir par sa pluie, une présence.L'aura qui s'en dégageait, semblait bestiale. Était-ce un allié de la sorcière? Pouvait-il affronter deux être d'un tel calibre en même temps? Gardant un œil sur son interlocutrice, il resta immobile, réfléchissant aux prochaines minutes qui allaient être décisive. Allait-elle l'attaquer en même temps que cet intrus?











 

 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2163
Yens : 50
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 178
Nombre de topic terminé: 92
Exp:
2/12  (2/12)
Ellen
Ellen ⛤Impératrice des Enfers ⛤

-



MessageSujet: Re: PRIME : Kaboulga   Dim 23 Déc 2018 - 13:27



Feat. Heiwa ~
PRIME : Kaboulga



MUSIQUE D'AMBIANCE.

Vous ? Un Dieu ? Vous m'amusez...

Ma voix était devenue plus sombre et sarcastique. Un Dieu... Le Dieu de la Paix. Son aura avait beau être forte. Ses paroles avaient beau être émouvantes. Ses pouvoirs envers la pluie impressionnants... Pourtant, je ne ressentais rien d'autre que de l'amusement. Ridicule être. Croyait-il donc réellement me faire pitié ? Le Diable avait déjà versé ses larmes pour eux. Le Diable avait déjà souffert en pensant à toute la douleur qu'il avait pu infliger aux autres. Mais il s'était relevé désormais, sorti de son désespoir pour faire des efforts, pour se repentir, et continuer de faire sourire les autres, en apportant son aide et en propageant sa Justice. Ne disions point que Satan était avant tout un séraphin déchu ? Le plus haut rang, dans la hiérarchie divine, après Dieu lui-même dans la religion chrétienne ? Cet homme n'avait rien d'un Dieu. Encore moins celui de la "Paix". Il n'était qu'un être pitoyable, qui se donnait l'air d'être bon et juste, pour que les gens viennent naïvement le suivre. Pitoyable et répugnant. Il osait essayer de me faire tomber à genoux, moi, SATAN ?!

Je souris. Il n'y avait pas besoin de s'énerver. Pas pour une personne aussi grotesque.

Le Dieu de la Paix. Je sais qui vous êtes. Vous êtes Heiwa Jigoku, n'est-ce pas ? C'était facile de vous reconnaître avec ce surnom. On ne parle que de vous sur les terres neutres.

Je relevai la tête, la pluie devenue violente averse me fouettant le visage.

Quel joli spectacle. Vous allez continuer de me faire croire que vous êtes le porte-parole des défunts ? À quel jeu jouez-vous ? Que cherchez-vous donc à faire, vous qui osez vous autoproclamer Dieu ?, déclarai-je, mes canines s'allongeant, et mes immenses ailes démoniaques sortant de mon dos. Mon œil droit devint aussi rouge et foncé que le sang. Je le fixais, maintenant, cet être qui essayait de m'intéresser. Si pauvre qu'il me donnerait les larmes aux yeux. Bien dommage que je ne puisse plus pleurer, ayant déjà fait couler toutes les larmes de mon corps, pour tout peuple déjà mort sous mes griffes. Vous n'avez rien d'un Dieu. Vous dites que je n'en suis pas un ? Ahah... Vous vous trompez. Je suis le Dieu des Enfers., je marquai une pause pour reprendre mon calme. Oui, j'étais devenue un Dieu. Vous êtes juste pitoyable. Vous osez manipuler tous ces gens, en les faisant croire que vous êtes l'incarnation du Bien. Je suis Satan, le Diable, le maître des enfers. Vous, qui êtes-vous réellement ? Vous êtes juste répugnant. Repoussant. Vous mentez. Vous trompez pour vous sentir puissant, mais moi, je n'ai point besoin de tout cela. Je suis sincère désormais. Je suis déjà quelqu'un d'adoré. Je suis déjà quelqu'un de reconnu pour sa force, ses talents et pouvoirs. Vous, vous n'êtes rien. Et vous vous prétendez Dieu. Vous essayez d'amadouer le Diable pour le faire tomber, essayant de le tromper lui aussi, par un spectacle ridicule. Vous faites tombez la pluie ? En faisant croire à des larmes ? Quel charmant poète êtes-vous. C'est donc tout ce que vous savez faire ? Mentir et manipuler ?, j'applaudis, puis tendis les bras, laissant l'eau couler sur mon corps en souriant de toutes mes dents, me moquant ouvertement de lui. Oui, j'ai menti. Oui, j'ai manipulé. Et même aujourd'hui, je l'ai dit haut et fort, j'ai fait du mal. Mais jamais uniquement pour moi. Vous, vous continuez à le faire, par pur égoïsme. Vous êtes pitoyable, retenez-le.

Pour mon peuple démoniaque.
Des cornes poussèrent, des cornes de bélier, et finalement mes pupilles disparurent pour laisser place à des yeux entièrement blancs. Mon sourire s'agrandit, et je pris des airs plus bestiaux, alors que je gardais encore une apparence humaine. Mes traits étaient juste si tirés qu'ils me donnaient un semblant démoniaque. Mes doigts devenus de longues lames désireuses de faire jaillir une fontaine de sang, je ricanai.

Vous devriez avoir honte, misérable ! Regardez-vous ! Vous essayez peinement de me faire tomber, parce que vous savez que vous n'avez pas d'autre moyen de le faire. Vous êtes encore plus fourbe que je l'ai été. Moi, j'ai reconnu mes erreurs, et j'ai pris la voie la plus juste. J'ai accepté mon passé. Pour continuer d'avancer, motivée par l'espoir que me donnent ceux que j'aime., je relevai à nouveau la tête vers le ciel gris, les éclairs les déchirant sauvagement, Bien que ce que vous dites est vrai, bien que les morts pleurent encore, bien que les morts m'en veuillent, je ne tomberai pas. Je continuerai, ce fardeau sur le dos. Je ferai le Bien. Pour ceux qui croient en moi.

........:
 


Je posai à nouveau mon regard sur lui.

Je continuerai de protéger ceux que j'aime. Que vous le vouliez ou non, des gens me soutiennent, et me maintiennent toujours debout. Parce que je suis leur héroïne. Parce que je représente leurs rêves.

"Parce que je représente leurs rêves.
Parce que je suis leur héroïne.
Parce que j'ai changé."


Parce que j'ai changé, Heiwa Jigoku.

Soudainement, l'homme tourna la tête vers les rocheuses. Qu'avait-il senti ? Je pouvais percevoir une âme errante, non loin... Qui était donc dans les environs...?

Vous avez invité quelqu'un ?


クイーン鬼 Kuīn oni Reine des démons
Ellen est la reine des démons. Elle peut en invoquer et inspirer le respect à tous ceux qui ont du sang démoniaque. Par cette aura, Ellen peut potentiellement choisir de dominer sa/ses cibles, en se concentrant suffisamment, lui offrant un sentiment de peur, forcé à respecter la sorcière.
Effet : Voir description, fonctionne sur les PNJ de rang 4 et moins, et les élus à moins d'ET et de niveaux.

魂の奪取者 Tamashī no dasshu-sha Dévoreuse d'âme
Le pacte avec Akuma a transformé Ellen en dévoreuse d'âme. Elle peut repérer et reconnaître une âme environnante, et la corrompre (et la dévorer).
Effet : Marche sur joueur de même lvl ou moins, nécessite autorisation joueur pour au dessus. Marche sur pnj de rang 4 à 6.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 196
Yens : 125
Date d'inscription : 25/08/2016

Progression
Niveau: 999
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
15000/15000  (15000/15000)
Une vieille légende
Une vieille légende - Pnj -

-



MessageSujet: Re: PRIME : Kaboulga   Dim 23 Déc 2018 - 20:32

Prime de Ellen et Heiwa : Kaboulga



Informations (Cliquez):
 

- - - - - - -

Musique

Difficile de rester à l'écart et tranquille de nos jours. Kaboulga de toute sa hauteur, contemplait les canyons, lorsqu'il senti le vent changer soudainement de direction. Son odorat et son instinct animal ne le trompait pas, quelque chose de dangereux était entrain de se produire ou du moins, allait se produire. Les nuages s'amenèrent, gros et gris, avec lui la pluie. Mais c'est cette energie qu'il était capable de sentir, qui le fit un peu frissonner. Oui, Kaboulga avait beau être grand, gros, fort et craint parfois, il n'en demeurait pas moins un être doué d'intelligence.

Clairement, son instinct le mettait en garde sur ce qui avait lieu d'être, quelques mètres plus loin, en contre bas du canyon. La pluie tomba de plus en plus densément et il pu arriver à une scène ou deux êtres qui n'avaient pas l'allure des brigands, natifs ou vagabonds habituels, se lancer des mots. L'ouïe fine lui permit de saisir des bribes de la conversation.

Ils parlaient pouvoir, dieu, satan, rédemption, mensonge et sincérité. Chacun se lançant une pique, jouant à un jeu complexe, que lui même n'était pas certain de saisir. Une chose semblait plus ou moins vraie, ils n'avaient pas l'air de s'entendre. Que devait t'il faire ? Descendre et les tuer ? Leurs dire de partir ? Fuir ? Non, pas fuir... Cette terre était la sienne, sa liberté était entrain d'être bafouée encore une fois, par l'arrivée d’énergumène qui allaient tout détruire, ce n'était pas la première fois...

Mais il sentait aussi, que ces deux là étaient forts quelque part. Puis il entendit et vit les regards se tourner vers lui, repéré, tandis que chaque individu croyait qu'il pouvait être l'allié de l'un d'eux, caché. En profiter aurait été sournois, il n'était pas de ceux là. L'ours humanoïde sauta ainsi de tout son poids en bas, au milieu des deux élus, craquelant le sol rocailleux sous ses paluches poilues.

Hmmgrr... D'abord vous prenez mon soleil ! Je sais, vous avez l'air d'être des élus tous les deux. Hmmgrr... Forts qui puis est. Allez combattre ailleurs... Ou mourrez tous les deux ici !

Il montra ses crocs, mais préféra d'abord les prévenir. Ils pouvaient encore continuer ce qu'ils venaient de commencer loin d'ici et lui, continuer à vivre tranquillement de pillages faciles. Ou alors... Chacun feraient ici, le choix de leurs destinées !

------
Pour Heiwa et Ellen :
Vous êtes libre de commencer le combat
action divisées
n'oubliez pas l'ordre (j1 pnj j2 pnj j1 pnj etc...)
Gardez une cohérence rp
Vous pouvez aussi vous battre entre vous. (je m'organiserais dans tous les cas)

------

Statistiques :

Spoiler:
 

Passif et actif :

Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2668
Yens : 180
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 182
Nombre de topic terminé: 72
Exp:
3/12  (3/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: PRIME : Kaboulga   Ven 28 Déc 2018 - 1:02



 
PRIME : Kaboulga


 
Kaboulga, le briseur d'os

 





Alors que la créature étrange venait vers nous, L'Uzumaki qui gardait un œil sur la sorcière et l'étranger, écoutait attentivement ce que lui disait la reine des démons. S'il était doué d'émotion, il aurait rit à la bêtise humaine. Du moins à la stupidité de cette mortelle, qui d'après ces informations étaient déjà morte à quelques reprises. Il avait de quoi répondre à chacune de ses tirades aussi infondée les unes que les autres. Toutefois un fait était fort intéressant dans ses paroles. Du moins surprenant! Peut être avait-elle quelques talents ou don de voyance ou peut être était-elle un pêcheur à jeter un appât pour ferrer le poisson.

Après tout ces premières "accusations" n'étaient pas fausse en soit, mais sauf si elle avait des dons de voyances, elle ne pouvait savoir le nom du ninja, surtout en prenant pour raison les paroles du peuple des territoires neutres et pour cause. Même si celui-ci avait était la petite pierre pour déclencher l'avalanche de pierre, il s'était surnommé jusqu'alors que Nagato Uzumaki auprès des villageois. Heiwa Jigoku était un nom si rarement utilisé. Et pour cause la vie n'était pour lui qu'une partie d'échec géante dont la moindre erreur pouvait faire échec et mat. Il jouait toujours l'élu de Fuyu en tant que Heiwa Jigoku, il était Nagato Uzumaki dans les territoires neutres. Il était aussi l'ange de Seika dans cette même nation. Donc ce qu'elle disait été déjà erronée. Et même, si elle avait eu à faire aux rares personnes qui connaissaient son nom dans ce lieu, ils la craignaient trop et le respecter trop pour dévoiler son nom.  Toutefois, on pouvait la féliciter d'avoir entendu ce nom.

Quand au fait de le comparer au Dieu de la Paix, même si ceci était bel et bien vrai. Il ne s'était encore jamais vanté de l'être à qui que se soit. Il se présentait à elle en tant qu'un outil ou un représentant du Dieu de la Paix. N'avait-elle pas compris ce véritable sens? Mais c'était en un sens flatteur, si elle considérait ce corps divin comme étant le Dieu de la Paix. Ceci lui rendant d'autant plus de poids et d'importance.

Le ninja assistait à la transformation du démon. Ainsi le monstre montrait sa véritable forme. Malheureusement pour elle, le shinobi resta de marbre face à ce spectacle. L'accusant de se prendre pour le représentant des défunts. Mais ceci était en partie vraie. Dire qu'il pouvait, au loisir, communiquer avec les défunts récent était une vérité, alors qu'il pouvait même les faire revenir à la vie.


Mais la suite de ses paroles, lui avait volé un fugace sourire, alors qu'elle se prenait pour le dieu des enfers. Une contradiction et une ironie pour la personne qui désirait le pardon et la minute d'après se vanter d'être une divinité maléfique. Mais plus encore, lorsqu'on savait le pouvoir du ninja. En effet, celui-ci contrôlait la porte des enfers et avait droit de vie ou de mort sur les êtres. Contrôlant ainsi les enfers, il lui était ô combien supérieur. Si seulement, elle le savait. Mais plus important encore, son orgueil la poussait à se dire reine d'un monde qui n'existait pas ici. Au final, elle n'était rien. Pire encore, elle n'était qu'un moucheron, alors que son monde ne connaissait que le royaume des morts et n'avaient aucune influence dessus, à l'inverse de lui.
Puis, elle se vantait d'avoir changé. Mais en rien elle n'avait changé, elle était toujours la même. Sa perte de sang froid en était encore la preuve alors qu'un monstre horrible se présentait devant lui. Alors qu'elle était aussi contrôlait et manipulait par ses émotions au point d'en être aveuglé. Il désirait lui répondre, mais la créature immense se présenta devant eux, son visage lui disait quelque chose et il tentait de retrouver cela dans son esprit. Essayant de gagner un peu de temps, il s'exprima, sans quitter des yeux les deux êtres. Touchant, simplement le sol de sa main, alors que le sol se mit à trembler et qu'une bouche immense apparut sous leur yeux: la porte des enfers.


-Il est intéressant de voir toutes les bêtises que vous dites, ma chère. J'aurais eu plaisir à vous répondre, mais la situation nous en empêche. Toutefois veuillez redescendre de votre piédestal, avant que ceci ne vous ramène une énième fois au royaume des morts. Car votre soit disant divinité des enfers n'est rien en ce monde. L'enfer n'existe plus en Kosaten, il n'y a que le royaume des morts, un monde que vous connaissez. Toutefois, je voudrais vous dire une vérité. Si vous êtes une déesse des enfers, apprenez que je contrôle les enfers de par cette invocation. Face à vous, la porte des enfers. Ce pouvoir me permet de faire revenir à la vie qui je désire. A l'inverse de vous, j'avais un pouvoir sur les mondes des morts de mon univers, mais à priori, j'ai gardé ce lien avec Kosaten. Là ou vous ne gardez aucun pouvoir.


Quand à votre changement, je suis curieux que l'avenir nous le montre. Mais ce que je vois devant moi n'est qu'un être instable qui perd son sang-froid à la moindre contrariété. Quand j'écoute vos paroles, je ne vois qu'un élu qui excusera ses actes pour l'amour des êtres qui lui sont proches. Ainsi, je suppose que vous serez prêt à tuer des milliers et des milliers de personnes pour protéger une seule personne. Vous allez être prêt à sacrifier des mondes entiers pour l'amour des vôtres. Et vous vous dîtes héroïne? Je ne vois qu'un être faible et contrôlé par ses vives émotions. Vous êtes un véritable danger, un volcan prêt à exploser d'un moment à un autre. C'est pour ses raisons que vous n'avez encore rien prouvé de votre rédemption et que j'espère ne plus vous revoir dans les territoires neutres, pour ne pas vous voir exploser et détruire ce pays qui se relève à peine des guerres des trois puissances et de vos actes.





Ceci dit, et les dieux seuls pouvaient savoir qu'il avait bien plus à dire, Heiwa releva sa capuche. Ainsi il montrait à la sorcière son véritable visage. Ainsi si quiconque l'avait décrit physiquement, elle se rendrait compte qu'il ne correspondait en rien à ce qu'on lui avait dit. Hormis bien sûr le même Rinnegan. Mais était-ce un détail suffisant pour le relier à présent au véritable Heiwa Jigoku. Son visage de marbre s'exclama une dernière fois à l'élue maudite:


-Je vous conseille de ne pas m'attaquer, Ellen. Minshu est en terme cordial avec notre cité Espoir. Si vous tentiez par malheur de m'attaquer et de me "tuer" ceci remonterait aussitôt aux oreilles de Valentine qui se présente comme celle retenant votre laisse. Mais aussi Jaël, qui à priori vous demande de faire attention à vos actes.


Je m'étais ainsi protéger en partie de l'imprévisibilité de cette élue. D'après Valentine, sa réputation dans sa nation prédominait sur tout. Elle n'oserait donc plus faire quoique se soit contre lui. Il la maitrisait en partie. Ce corps divin pouvait être remplacé en cas de défaite, et cette défaite était sûr, alors qu'il n'avait pas toute la puissance de l'original. Il se tourna finalement en direction de L'ours de taille impressionnante, se souvenant enfin de qui il était.


-Kaboulga, le briseur d'os. Recherché par la nation du Phoenix. Je ne sais ce que vous faites ici. Toutefois, je pourrais vous proposer quelque chose. En effet, un représentant de Bashô Tokaï, Sherkhan, s'est mis en quête de différentes espèces rejetées par les nations. Il désire proposer un toit et un abri pour tous les parias. Bashô Tokaï se bat pour offrir la liberté à chaque être vivant.

Néanmoins, il faudra payer pour vos crimes. Et Seika vous recherche mort ou vif. Si je vous assure la survie, seriez vous prêt à rejoindre notre cité? Nous ne ferons pas la même erreur que Seika à vous imposer des règles. Tout ce que nous vous demandons et de ne commettre aucun crime sur notre territoire! Toutefois, je ne me laisserais pas faire si vous tentez quoique se soit.



L'Uzumaki proposait une issue et un allié de poids pour Bashô Tokaï. Mais il était prêt à combattre cette créature, à lui prouver même sa force au besoin. D'ailleurs a peine finit-il ses mots, qu'il posa sa main au sol, déclenchant un immense nuage de fumée qui fut remplacer aussitôt par une créature énorme, qui poussa un hurlement sinistre, et deux autres pandas plus grand qu'un homme devant l'Uzumaki. Il devenait impressionnant, alors qu'il était aussi calme et froid la minute précédente. Néanmoins, Kaboulga était reconnu comme d'une grande puissance. Est-ce que Kosaten connaitrait en ce jour une situation plus qu'improbable et inconcevable? Une alliance entre le stratège de Fuyu et l'héroïne de Minshu.

Spoiler:
 









 

 
[/color]




Dernière édition par Heiwa Jigoku le Sam 5 Jan 2019 - 21:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2163
Yens : 50
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 178
Nombre de topic terminé: 92
Exp:
2/12  (2/12)
Ellen
Ellen ⛤Impératrice des Enfers ⛤

-



MessageSujet: Re: PRIME : Kaboulga   Sam 29 Déc 2018 - 21:07



Feat. Heiwa ~
PRIME : Kaboulga



Vous parlez trop pour ne rien dire. Vous m'ennuyez., dit-elle froidement, le regard blasé et fatigué par la longueur de prise de parole de cet homme. Elle bailla en mettant une main devant sa bouche qui s'ouvrit grand. Vous avez failli m'endormir. Vous pourriez dénicher un bon travail avec ce talent... Comme assurer que les enfants dorment à une heure précise ?, proposa en ricanant à la fin la reine des démons, avant de sourire sarcastiquement.

Non, très sincèrement, Ellen n'avait pas pris le temps de prendre tout en compte. Même si, un détail l'avait frappé. Il disait qu'elle ne contrôlait pas les enfers ? Il disait qu'il avait une emprise de le Royaume des Morts ? Il illustrait même cela par une sorte de magie bien étrange... Hmhm, en voilà qui était intéressant. Triste de savoir qu'il se trompait au sujet des capacités de la minshujin aux cheveux améthystes, qui se retenait de tout dévoiler maintenant, souhaitant plutôt garder la surprise pour plus tard. Il le saura, très bientôt... Et il allait très certainement être surpris, ce bel orateur, qui venait tout juste de retirer sa capuche, avec un sérieux qui laissait penser qu'il souhaitait se montrer en toute splendeur, et qu'il désirait avoir un minimum de respect et crédibilité reçus de la part du Diable réincarné. La sorcière haussa des épaules, peu impressionnée par tout ce spectacle. Elle avait vu plus remarquable, après tout. Mais il restait à noter qu'il ne fallait point non plus sous-estimer cet homme, qui avait des yeux bien intriguants.  

Finalement, l'âme perçue tout là haut appartenait à un certain... Kaboulga. Un recherché par la nation chaude de Seika. Une sorte d'ours humanoïde mécontent de voir des gens sur son territoire, il semblerait. La femme en rouge sourit. Ahhh... Un combat s'annonçait, hm ? Et elle allait s'allier avec cet homme de Bashô Tokai ? Pourquoi pas...~
Ellen plissa des yeux, retrouvant son apparence plus humaine avant d'agiter ses cheveux volumineux et ondulés, si admirés par le monde. Elle allait se battre avec élégance, en se montrant de toute beauté, comme à son habitude. Heiwa Jigoku plus connu sous le nom de Nagato Uzumaki proposait donc à ce criminel de s'allier à son petit peuple de rebelles ? Quel naïf. L'impératrice des enfers savait pertinemment que ce mâle n'allait clairement pas accepter cette idée, c'est pourquoi elle claqua des doigts et un immense portail rouge sang se dessina sur le sol, pour laisser sortir une bête gigantesque. Cerbère, le chien démoniaque â trois têtes, aussi appelé le Gardien des Enfers. Enragé, de la bave tombait de ses babine. Il était prêt à défendre sa maîtresse, coûte que coûte.

Je vois que vous avez également une belle bête ! Voyons donc ce qu'elle peut faire, durant ce combat, darling (chéri) !, s'exclama l'élue du dieu serpent, avant de toiser le furry, d'un air amusé. Allons-y donc, dansons tous les trois, vous le voulez bien ?~

Elle rit d'une voix suave avant de faire apparaître du thé dans ses mains, et laisser des couteau magiques se lancer sur l'ennemi. Elle but une gorgée. Allait-elle renverser du thé, durant ce petit combat qui promettait d'être amusant ? L'animal tout droit sorti du "monde parallèle" de la lady s'élança directement vers l'animal, faisant claquer ses dents méchamment, tandis que le ninja aux cheveux roux préférait se défendre avec... Un panda ?

En voilà de bien étranges pouvoirs que vous avez là mon ami ! Battez-vous ! Vous savez, tout comme moi, qu'il ne voudra guère rejoindre vos rangs ! Remerciez-moi de prendre la peine de vous protéger, très cher...~

Déclara-t-elle avec un rire étouffé et typiquement noble et féminin. Elle en profita pour laisser se réveiller l'âme du serpent en elle, laissant une sorte d'aura verte l'envelopper, mais elle fit également apparaître un bouclier de roses devant elle pour la protéger, au cas où...
Le Dieu de la Paix et le Dieu des Enfers... S'alliant contre un seul ennemi. En voilà un événement surprenant !


クイーン鬼 Kuīn oni Reine des démons
Ellen est la reine des démons. Elle peut en invoquer et inspirer le respect à tous ceux qui ont du sang démoniaque. Par cette aura, Ellen peut potentiellement choisir de dominer sa/ses cibles, en se concentrant suffisamment, lui offrant un sentiment de peur, forcé à respecter la sorcière.
Effet : Voir description, fonctionne sur les PNJ de rang 4 et moins, et les élus à moins d'ET et de niveaux.

魂の奪取者 Tamashī no dasshu-sha Dévoreuse d'âme
Le pacte avec Akuma a transformé Ellen en dévoreuse d'âme. Elle peut repérer et reconnaître une âme environnante, et la corrompre (et la dévorer).
Effet : Marche sur joueur de même lvl ou moins, nécessite autorisation joueur pour au dessus. Marche sur pnj de rang 4 à 6.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 196
Yens : 125
Date d'inscription : 25/08/2016

Progression
Niveau: 999
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
15000/15000  (15000/15000)
Une vieille légende
Une vieille légende - Pnj -

-



MessageSujet: Re: PRIME : Kaboulga   Lun 31 Déc 2018 - 18:39

Prime de Ellen et Heiwa : Kaboulga



Informations (Cliquez):
 

- - - - - - -

Musique

Au début, le type en capuche et même l'autre nana l'ignorèrent complètement. Kaboulga grogna, même lorsque l'autre fit trembler le sol, révéla son visage et sembla tacler une nouvelle fois verbalement la sorcière. Mais quand il se tourna vers lui, non seulement il connaissait son nom, mais révéla au Kuma la prime pesant sur sa tête. Oh, évidemment ça ne l'étonna pas longtemps, venant des petits hommes des nations. Il avait donc une sacrée réputation, briseur d'os sonnait bien, ouais. Mais l'étrange individu au rinnegan n'engagea pas un combat, non, il proposa à Kaboulga de rejoindre Basho tokai, un toit pour tous. Il assurait qu'un dénommé Sherkhan voulait amener plusieurs espèces rejetés des nations et du traité des créatures magiques.

Le mot "liberté" évidemment sonna clair dans sa tête, mais il était ici en liberté, sans personne (ou presque) pour l'embêter. Pourquoi vouloir se mettre au milieu de petits hommes, à l'étroit dans une ville ? En plus on ne lui garantissait pas une sûreté absolue.

Hmmgrr, la bas ou ici, je suis bien ici moi ! Je suis libre ici grr.. Mais si ce sherkhan se pointe, je verrais bien ce qu'il dit. Si c'est tout, partez combattre ailleurs ! Sinon je vais m'enerver...

Et ce n'était pas la forme démoniaque d'ellen qui lui ferait peur, de toute manière celle ci revenait à la normale. Ils n'avaient plus l'intention de le combattre ? Ils renonçaient ? Non, car après qu'Heiwa ait finit de parler et Kabou de lui répondre, la sorcière ouvrit un portail et en fit sortir un cerbère géant, impressionnant de taille. Vu son état, il semblait prêt à attaquer et elle, elle prit du thé en lancant des couteaux dans sa direction... Très bien, il sous estimait le briseur d'os !

Vous allez le regretter ! GRRRrr !

Le cerbère avait beau être gros, sa morsure et ses dents se cognèrent à la solide peau et l'armure de cuir bouillie du Kuma, autant dire que ça ne le stoppa pas. Il visa bien sur Ellen en premier lieu, elle le toisait, se moquait de lui et l'avait attaquée en premier.

Ne décide rien pour moi gamine !! Cria t'il parce qu'elle pensait à sa place.

Ce genre de personne était insupportable. Il tenta de la frapper avec sa massue d'acier noire. Puis il sauta en l'air et tourna sur lui même comme une boule avant de frapper le sol en créant une secousse intense et un sol instable. Il n'allait pourtant pas se laisser tourmenter non plus par heiwa qui ne resterait pas à rien faire surement, alors par principe de précaution il lui envoya un coup de masse, mais revint vite pour frapper sa principale adversaire. Tiendrait t'elle sa tasse jusqu'au bout ? Il fit comme ça, des allers retour de coups entre elle et le porteur du rinnegan, avec qui il termina par une jolie droite dans le menton... Enfin, esperait t'il !

S'écartant un peu de la scène et de la fumée du combat, Kaboulga se redressa fierement en se tenant les poils du menton, il n'avait que ça t'façon, des poils.

Je vous avais prévenu ! TchGrrr...  



------

Statistiques
Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2668
Yens : 180
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 182
Nombre de topic terminé: 72
Exp:
3/12  (3/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: PRIME : Kaboulga   Sam 5 Jan 2019 - 23:14



 
PRIME : Kaboulga


 
Kaboulga, le briseur d'os

 








Malgré le danger imminent la sorcière continuait à essayer de rabaisser le Dieu de la Paix, malheureusement pour elle, ceci ne fonctionna point. Bien au contraire, son comportement était digne d'une enfant puérile et immature, mais probablement était-ce ce qu'elle était. Ou plus encore une gamine perdue et instable. A se demander même comment un tel comportement pouvait être pris au sérieuse en tant que pseudo "héroïne" pour certains individus. Il était clair que poursuivre une conversation censée et réfléchie était inutile, elle n'écouterait rien et resterait obstinée dans son mensonge.

D'ailleurs la suite des événements prouvaient encore les pensées du ninja, alors qu'elle provoqua l'ours géant, tout en l'attaquant de bien étrange façon. Entre son gros chien qui ne fit absolument rien à leur adversaire et des couteau qui visèrent l'animal. Oui, elle avait raison, Heiwa se doutait pertinemment qu'il refuserait son invitation. IL avait juste tenté pour voir sa réaction et pourquoi pas au cours du combat le manipuler. Malheureusement, cette reine des démon avait agit si vite, qu'il était plus difficile de poser les pièces de son jeu d'échec. Néanmoins, il avait mieux compris encore l'esprit de cette Ellen, et ne se formalisa pas des provocations de cette dernière à son encontre. Elle n'était qu'une gamine écervelée, certes dangereuse, mais totalement stupide.

Mais le combat commença, à la déception du ninja qui poussa un soupir lasse. Pourquoi avait-il rencontré cette bête, en présence d'une telle engeance de sorcière qui méritait d'être brûlée sur un piloris. Et malheureusement l'animal intelligent prit en partie le shinobi, qui se protégea de son panda, avant d'esquiver une autre attaque et invoquer un nouveau panda sur la dernière attaque. L'explosion de ces derniers, plus la poussière provoqué par l'échange empêcha une certaine visibilité du terrain. Ainsi personne n'avait pu voir, que l'Uzumaki avait bondit sur son énorme dragon, qui des cieux avait fondit tel un oiseau de proie sur son maître pour le récupérer avant qu'une des attaques dévastatrice de Kaboulga ne l'atteigne. Le silence revint peu à peu, alors que la poussière se dissipa.

Le Dieu de la paix avait disparut, a cet instant, l'ours géant devait se demander où il se trouvait, alors que la voix de l'empereur de Fuyu retenti:

-Je ne cautionne pas les actes de cette femme, Kaboulga. Et je vous ai promis une liberté et une sécurité dans notre pays, si vous acceptiez. Mais je vous avez aussi prévenu... Je ne me laisserais pas faire si vous m'attaquez comme vous l'avez fait. Peut être dois-je vous prouver ma force pour que vous acceptiez à l'avenir mon offre...

Le voix du ninja provenait des cieux, et si les protagonistes levaient les yeux, il pouvait voir en contre-jour l'immense dragon et debout sur son dos la silhouette du Jigoku. Un charisme indéniable émanait de lui à cet instant, alors que sa longue cape noire claqua l'air, sous les courants aérien. La pluie s'arrêta en un instant, et le soleil revint sur la scène du combat. Le Jigoku avait besoin de toute sa puissance dans ce combat et ne pourrait puiser dans ses réserves pour maintenir la pluie. Son aura s'intensifia de plus en plus. A chaque secondes sa puissance augmenta, à tel point que le sol se mit à trembler. Puis d'un geste vif, il abaissa sa main. Tout s'enchaîna et se mêla à une vitesse hallucinante:

Les portes des enfers venaient de dégrafer leur bouche béante, alors qu'une multitude de mains éthérées se précipitèrent vers l'ours, toutes avides d'une âme à dévorer. Au même instant, Fear poussa son hurlement strident, obligeant quiconque l'écoutait à se couvrir les oreilles pour protéger ses tympans et surtout tenter de faire taire la peur glaciale qui pouvait entrer dans leurs cœurs. Sans attendre, que le briseur d'os puisse se remettre de ses attaques, l'Uzumaki bondit de son dragon propulsant ses chaînes démoniaques sur son adversaire pour l'entraver, mais avant même qu'il atterrisse, le cauchemar ailé le rattrapa sur son dos, libérant son aura ténébreuse, alors qu'il était plus proche de son ennemi, afin de le ralentir. Puis alors qu'il remonta en altitude, une lumière intense pulsa derrière. La statue de l'hérétique concentrait sa puissance dans une boule d'énergie devant sa bouche, qu'il propulsa droit sur Kaboulga et ceux à trois reprises. L'orbe de Bijuu détruisit un des canyons sur son chemin désintégrant tout sur son passage sur plusieurs kilomètres et plusieurs centaine de mètres de largeurs.

Et pour terminer, le Dieu de la Paix ne cessait de bondir telle une puce entre les airs et le sol pour revenir aussitôt sur le dos de Fear, dans une magnifique danse aérienne. La mort venant d'en haut! L'Uzumaki usant de son pouvoir du Tendô pour déstabiliser le briseur d'os ou le blesser. Et pourtant malgré la violence de ses attaques, Nagato n'essayait pas de le tuer, même s'il le prenait très au sérieux.. Sa prime était demandée mort ou vif, et il espérait le ramener vivant. Toutefois, il n'aurait aucun scrupule à le tuer s'il lui forçait la main.

-Reine des démons, veuillez avoir plus de respect pour cet individu. Et plus encore, cessez de vous amuser ou vous pourriez le regretter. Vous avez déjà connu le royaume des morts, si vous voulez y retourner provoquer encore le briseur d'os et vous risquez d'y retourner...


Aussitôt, il cessa son attaque, un instant volant sur sa monture dans les airs à égale distance avec Ellen et Kaboulga. Même si une alliance imprévue s'était formée entre les deux élus, il était sûr que de l'animosité existait entre eux deux.
















 

 
[/color]


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 196
Yens : 125
Date d'inscription : 25/08/2016

Progression
Niveau: 999
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
15000/15000  (15000/15000)
Une vieille légende
Une vieille légende - Pnj -

-



MessageSujet: Re: PRIME : Kaboulga   Dim 6 Jan 2019 - 23:12

Prime de Ellen et Heiwa : Kaboulga



Informations (Cliquez):
 

- - - - - - -

Musique

C'était au type en capuche d'agir, enfin il avait montré sa tête tout à l'heure, mais Kaboulga se concentra sur celui qui était peut être le plus diplomate des deux. La sorcière allait pas tarder à contre attaquer, mais avant, c'est le ninja qui prévint qu'une fois frappé, il ne se laisserait pas faire... Le Kuma devait bien avouer que ce duo d'élus était dangereux.

Le ninja se protégea bien avec une sorte de gros kuma blanc et noir, TRAITRE pensa l'ours, mais sans avoir le temps d'y réfléchir de trop. Puisqu'une fois le soleil revenu, il fut plongé sous une pluie d'attaque de toute part, que ce soit par le shinobi ou ses créatures. Heiwa déclencha d'abord ses attaques diverses et variées, une fois fait, son invocation et sa créature prirent le relais, beau combo qui laissa Kaboulga dans le désarroi, même s'il voulu contre attaquer il ne le pu...

Un genoux au sol, l'ours humanoïde faisait face à plus fort que lui, c'était comme ça, c'était la vie... Ces élus n'étaient pas des élus fraichement arrivés, mais bien des élus forts, anciens, sans doute préparés. Il ne sentait presque plus ses bras, paralysés par les divers coups. Un totem sorti dans son dos du sol, le totem de l'ours, mais malgré cela, Kaboulga ne se sentait pas si confiant pour la suite. En vérité, il espérait avoir fait assez mal à l'autre femme, pour qu'elle n'ait pas la force de contre attaquer avec autant de véhémence.

Sinon... Sinon ce serait bien fini de lui.

Hmmgrr,  saleté d'humains... Jamais je vous rejoindrais... Vous pouvez bien me tuer, kchgrr...


------

Statistiques
Spoiler:
 





info

plusieurs erreurs de calculs repérées. Je le met ici pour pas oublier quand je ferais le post demain. Interdit d'éditer évidemment.

Mais je le mets ici : (heiwa)

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2163
Yens : 50
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 178
Nombre de topic terminé: 92
Exp:
2/12  (2/12)
Ellen
Ellen ⛤Impératrice des Enfers ⛤

-



MessageSujet: Re: PRIME : Kaboulga   Dim 13 Jan 2019 - 11:53



Feat. Heiwa ~
PRIME : Kaboulga



Oh ? Donc cet ours avait osé lever la main sur moi ? Quel ingrat ! Il allait vite payer pour cet affront ! Il était venu, sans hésitation, foncer comme un manant pour essayer de me frapper avec une vilaine massue ! Heureusement, intelligente, j'avais fait disparaître mon bouclier, même si cela était de l'énergie gaspillée, et vins esquiver facilement l'attaque, aussi rapide et véloce qu'un serpent. Sourire aux lèvres, je ricanai, alors que la bête se jeta en l'air, et, telle une boule de pierre, il cogna le sol pour que celui-ci tremble sauvagement. Bien heureusement, j'avais prévu coup, alors j'avais sorti des ailes plumées noires de mon dos, formées à partir des ténèbres affamées dans mon corps. Volant dans les airs, j'évitai l'attaque sans problème, tandis que Cerbère se prit l'offensive de plein fouet. L'Uzumaki était sur son fier dragon, et avait invoqué d'immenses portes, en faisant sortir des mains ténébreuses... C'était... Perturbant de voir que nos pouvoirs se ressemblaient autant. Je pouvais comprendre l'admiration sur moi. Le fait qu'on veuille m'imiter... Mais là, n'était-ce point trop exagérer ?
La petite taille de ce reptile volant face à mon fidèle compagnon infernal ne fit rien d'autre que m'amuser. Ridicule. Vraiment ridicule.

Vous êtes bien mignon avec votre petit dragon mon cher ! A-do-rable ! Fu-fu... ~♡, me moquai-je, pleine de sarcasme, une main devant la bouche pour essayer vainement de cacher mon amusement.

Alors que vint se déchaîner une pluie d'attaques sur Kaboulga, je regardai la scène comme un charmant spectacle assez divertissant. L'averse avait disparu, car l'homme devait se concentrer. Il ne sous-estimait pas l'animal, mais moi, je ne lui donnai aucune valeur. C'est pourquoi je m'abaissai au sol sans crainte, à mon grand malheur (bien que Heiwa en fit de même). En effet, le Kuma était venu me frapper, ce malautru, encore une fois avec son arme de barbare. Heureusement pour moi, j'eus le réflexe d'utiliser deux fois mon bouclier de roses pour me protéger. Suite à quoi, suite aux attaques de Nagato, Kaboulga posa un genou au sol, alors qu'un totem étrange s'éleva à côté de lui. Je n'avais pas fait tomber ma tasse. Mais à cause de son impudence, je ne pus m'empêcher de croquer dedans, alors que du sang vint couler depuis ma bouche. Une immense aura obscure et électrique m'entoura, alors que mes yeux virèrent au blanc à nouveau. Une grimace- non, un sourire encore, de démon cette fois, sur le visage, je sortis mes longues griffes. J'allais lui réserver une alternative spéciale, que j'avais pu concocter face à un autre animal, aussi puissant que lui, peut-etre, mais beaucoup plus intelligent.

Si c'est ce que vous souhaitez, Nagato Uzumaki, alors je ne le sous-estimerai pas., grognai-je alors que ma voix se déformait progressivement. Je courus vers l'ours humanoïde, hurlant de toutes mes forces, comme un lion enragé. GROAAAAAAAAAAAAAAARGHHH !!!

Je l'attaquai de coups de griffes ténébreuses et électriques, rapidement, violemment, en tournant autour de lui, lui infligeant comme... Une tornade de coups, empoisonnés en plus de cela. Riant follement, je n'avais aucune pitié pour lui. Je l'attaquais, encore et encore, alors qu'il était déjà épuisé. Croyait-il pouvoir me vaincre aussi rapidement ? D'une manière aussi stupide, en plus ? Ahah ! Niaise, grotesque bête !

ROAAAAAAAAAAAAAAARRRRR !!!, criai-je diaboliquement, mes forces aidées par bien sûr, le fameux dieu de ma nation, Manshe lui même. Vive et brutale, je ne lui laissai aucune chance de survie dans mes enchaînements d'attaques. Allait-il sortir de là encore vivant ? Allait-il me surprendre ? Alors que Cerbère ouvrit à son tour les portes des enfers, les véritables bien évidemment, des chaînes en sortirent, et se jettèrent sur le recherché seikajin. Cependant, quelque chose d'inattendu se passa. Une force vint frapper sans retenue mon esprit, me faisant hurler et reculer un peu plus loin. D'où cela pouvait-il provenir ? Le chien des enfers avait l'air d'avoir la même chose, lui aussi. Grondant, frustrée de m'être arrêtée là, je tournai les yeux vers le totem. Cela ne pouvait venir que de là... Je pouvais sentir une grande magie s'en échapper. Mes coups n'allaient certainement pas le détruire, n'était-ce pas ?

Grrrr.... Pitoyable...., crachai-je sans honte, répugnée par le manque de courage de l'ours, qui venait à pitoyablement se défendre avec autre chose que ses propres capacités physiques, dont il était visiblement bien fier...



クイーン鬼 Kuīn oni Reine des démons
Ellen est la reine des démons. Elle peut en invoquer et inspirer le respect à tous ceux qui ont du sang démoniaque. Par cette aura, Ellen peut potentiellement choisir de dominer sa/ses cibles, en se concentrant suffisamment, lui offrant un sentiment de peur, forcé à respecter la sorcière.
Effet : Voir description, fonctionne sur les PNJ de rang 4 et moins, et les élus à moins d'ET et de niveaux.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 196
Yens : 125
Date d'inscription : 25/08/2016

Progression
Niveau: 999
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
15000/15000  (15000/15000)
Une vieille légende
Une vieille légende - Pnj -

-



MessageSujet: Re: PRIME : Kaboulga   Lun 14 Jan 2019 - 0:16

Prime de Ellen et Heiwa : Kaboulga



Informations (Cliquez):
 

- - - - - - -


Kaboulga fut prit sous les assauts de la sorcière, ce duo était terrifiant, il regrettait d'être intervenu à vrai dire. Ses anciennes proies étaient trop simples, mais là, c'était un autre niveau... Trop pour le sien. Il se protégea tant bien que mal, soulevant un rocher contre la tornade electrique, ses poils s'hérissèrent et la roche fut détruite après coup. Il voulut en soulever une autre, mais ne pouvant plus, il eut simplement le temps de se protéger avec ses grosses paluches. Foudroyé et envoyé contre les parois rouges et solides du canyons, il tomba au sol.

Cliquant des yeux en grognant un peu, il vit que aucun de ses deux adversaires n'étaient au sol ou en grande difficultée. La sorcière semblait avoir une energie plus grande que lui, même si elle avait l'air aussi fragile qu'une rose dans un jardin... Un jardin d'épines oui ! Et l'autre type, il était plein de ressources, capable de le paralyser lui, sans qu'il ne puisse rien faire. Il secoua la tête et vit le totem encore derrière lui, la fierté des anciens réveillèrent la force d'une magie enfouie, capable de le sauver de justesse d'une attaque du cerbère qui l'aurait sans doute tué...

Il perdit sa soif de sang après cela et mûrit en raison... Il leva la tête et commença à s'asseoir en soufflant. Il était fatigué, épuisé, blessé... Autant physiquement que dans son orgueil. Mais il n'avait plus la volonté de se battre et de continuer.

Ni la magie des anciens, ni même le totem... Grraoouh.. Ne vous ont eu... Tchgrr... Je... Je me rend, j'abandonne, vous êtes trop forts pour moi..

Bien qu'il lui reste de quoi se battre en théorie, il mourrait assurément juste après, c'était probable qu'il n'arrive même pas à emporter l'un des deux avec lui, cela n'avait plus d'utilité et puis cette vie ici aux canyons commençait à le lasser. Si les nations envoyaient des types comme ça par la suite, n'ayant pas de "propositions" avec, s'en serait terminé de lui. Tout en restant assit, il redemanda ;

C'tait quoi votre proposition déjà ? Tchgrr..




Combat terminé ; La prime doit être livrée morte ou vive pour compléter la quête la mission.

------

Statistiques
Spoiler:
 







info

plusieurs erreurs de calculs repérées. Je le met ici pour pas oublier quand je ferais le post demain. Interdit d'éditer évidemment.

Mais je le mets ici : (Ellen)

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2668
Yens : 180
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 182
Nombre de topic terminé: 72
Exp:
3/12  (3/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: PRIME : Kaboulga   Mer 16 Jan 2019 - 0:08



 
PRIME : Kaboulga


 
Une défaite pour un avenir meilleur?

 






Le ninja avait ensevelit d'attaque le grand ours, ce derniers ayant prit plus cher que ne le pensait l'Uzumaki, l'obligeant ainsi à se défendre et à ne point attaquer. Avait-il augmenté sa puissance à ce point? Même le shinobi fut surpris de pouvoir ainsi tenir en respect le briseur d'os. Mais évidement, il n'en montra rien. Toutefois, Kaboulga ne semblait pas abandonner et un étrange totem apparut derrière lui. Aussitôt, l'animal vociféra des paroles inintelligible. Il préférait mourir que d'accepter la main qui lui était tendue... Et peut être était-ce ce qui allait arriver, alors que son adversaire véritable n'était autre que la  sorcière. Son instabilité posait de grand problème à l'Uzumaki qui ne pouvait prédire ses réactions.  

Et elle lui prouva une nouvelle fois, tentant de se moquer de lui et du cauchemar ailé. L'empereur de Fuyu ignora tout bonnement les réflexions de la femme, alors que Fear poussa un hurlement dans sa direction à faire hérisser les poils de tous êtres. Ce n'est qu'une main posait sur le cou de la créature volante qui le calma. Et déjà la supposée reine des démons partie à l'attaque, reprenant sa facette démoniaque, pour poursuivre le combat avec plus de rage.Il était indéniable que cette dernière était forte, même le Dieu de la paix, dans ce corps mortel, doutait de ses possibilités de victoire. Néanmoins, il regardait attentivement sa façon de combattre pour en apprendre le plus possible sur elle. Après tout l'information était l'arme la plus puissante. Mais son attention fut rapidement reporté sur le totem qui semblait si inoffensif et pourtant avait renvoyé une partie des dégâts, droit sur la sorcière qui fut arrêter dans sa course. L'Uzumaki contemplait tout ceci sur le dos de Fear, inébranlable.

Même après, la charge de la démone, et l'abandon du briseur d'os les regardait, sans un mot. Mais bientôt, Fear s'élança vers le sol à une vitesse inouïe, se réceptionnant avec perfection, alors que le Jigoku descendit avec grâce  de ce dernier s'approchant de l'ours qui avait perdu toute combativité. Il se pencha sur ce dernier, protégeait par Fear et la statut de l'hérétique si l'élue de Minshu tentait quoique se soit dans le dos de leur maître. Kaboulga était intelligent et le stratège lisait dans ses yeux que même s'il s'en sortait d'autres héros ne lui apporterait pas la même proposition et que sa mort aurait été assurée. Il avait une porte de sortie avec le conseiller de Bashô. Heiwa se mit à parler suffisamment fort pour que la sorcière l’entende elle aussi.

-Je te proposais de rejoindre les territoires neutres et la cité Espoir où d'autres humanoïdes tels que toi sont les bienvenues, tout en gardant leur liberté. Nous demandons seulement qu'aucun mal ne soit fait aux habitants et que vous combattiez à nos côté si le besoin s'en fait sentir. Mais avant cela, vous devez purger votre peine à Seika, je parlerais en votre nom pour que la peine soit réduite, soyez-en certain!

Mais un point noir subsistez, il fallait ramener Kaboulga à Seika, et réclamer cette prime. Toutefois, il se méfiait bien trop d'Ellen pour la laisser ainsi à sa guise avec leur "prime". Mais dès lors, Heiwa avait réfléchi à tout ceci. Et une idée était venue dans son esprit. D'après les dires de Valentine et indirectement de Jaël, la sorcière avait pour désir et rêve d'être acceptée par tous et devenir une héroïne. Heiwa allait lui offrir plus encore, il allait lui offrir une ouverture pour devenir une héroïne à Seika. Ceci ne serait pas simple et rapide, mais par son intervention, elle pouvait en avoir la possibilité. Bien sûr, tout ceci était réfléchi et avait un prix. Il s'exclama, dévoilant ainsi une partie de ses idées, se tournant légèrement vers la reine des démons, son rinnegan posait sur elle, aussi impressionnant qu'un gouffre abyssal:

- Ellen, vous accompagnera auprès de Seika. Rassurez-vous Briseur d'os, elle ne vous tuera pas. D'après la conseillère de Minshu, elle a le pouvoir de museler cette créature.


Il se tourna totalement vers l'intéressée:

-De ce que je sais votre désir est de devenir respectable, aimée par les autres et devenir une héroïne, comme vous me l'avez énoncé. Un but que vous poursuivez en Minshu. Si je vous donnez l'opportunité, et à contre cœur je dois le dire, de vous permettre d'avoir cette même possibilité en Seika. Du moins le premier pas, là est tout ce que je peux faire pour m'assurer la survie de Kaboulga. En effet, si vous ramenez cette prime en Seika, votre réputation pourrait commencer. Toutefois, je ne vous fais absolument pas confiance et même si je m'assure que vous ne le tuerez point, je doute de vos intentions lorsque je ne serais plus là. Ainsi...

L'Uzumaki claqua des doigts et une dizaine de marcheurs d'ombre apparut, genou à terre devant lui, leur maître et dieu poursuivant son discours:

- Ainsi, pour éviter que vous ne l'ameniez dans votre antre ou que vous ne tentiez une quelconque fourberie, cinq de mes hommes vous accompagneront. S'il devait arriver quelque chose à l'un d'entre eux ou même Kaboulga, je prendrais ceci pour une attaque personnelle et une agression à son droit d'être jugé. Je doute que Jaël voit ceci d'un bon œil, alors que vous vous mêlez des affaires de Seika.



Jamais assez prévoyant, une étrange magie fut concentrée dans la main de l'élu de Fuyu, puis apposa cette même main à l'un de ses vassaux. Jamais trop prévoyant, il avait insufflé l’œil du divin dans son subalterne et sa mission accomplie ce pouvoir disparaîtrait. Ceci pour voir en direct tout le déroulé du processus. Ainsi, si elle tentait de les corrompre, il le verrait aussitôt. Rien n'était laissé au hasard. Si il restait encore une chose... Se tournant vers Kaboulga, il l'aida à se relever, aussitôt la statue de l'hérétique disparut dans un épais nuage de fumée qui les recouvrèrent tous. Le combat était fini, il n'y avait plus de raison à sa présence. Pourtant, ceci avait été une nouvelle fois réfléchie, et les secondes que cela lui laissait serait amplement suffisant pour mettre en action une autre partie de son plan, chuchotant rapidement à l'oreille du briseur d'os, sans se faire voir par Ellen, évidement:

-Briseur d'os, je peux apposer ma marque sur toi, que j’enlèverais quand tu le désires. Vois ceci comme une protection supplémentaire, si elle tente de t'embarquer avec elle. Je le saurais et je pourrais te téléporter aussitôt auprès de moi.

Ceci dit, et pour ne pas éveiller les soupçons, il avança pour sortir de l'épais brouillard de poussière, à la rencontre d'Ellen, ayant au préalable marqué Kaboulga de son sceau invisible. Plus encore qu'une assurance, l'Uzumaki voyait dans cette solution, une possibilité de sortir le briseur d'os des geôles de Seika, sans que personne ne s'en rende compte, si la sentence était trop élevée.

Ces quelques secondes avaient été trop courte pour éveiller les soupçons de la sorcière, et se retrouvant face à face avec elle. Il relâcha Kaboulga, son regard impassible, posé sur la reine des démons.

-J'espère que vous ne ferez rien d'inconsidéré avec lui et mes hommes. Vous avez autant à gagner à le ramener à Seika. faites pour une fois le bon choix!

Ayant transmis le pauvre ours à la sorcière, il s'éloigna de quelques pas, et fut aussitôt entouré de ses hommes, alors que la moitié entourait Ellen. A présent, il misait sur un pari bien dangereux. Il attendait donc de voir partir Ellen et leur prime vers les territoires de Seika. Immobile, sans émotions, attendant de la voir sortir de son champs de vision. Bien évidement, il continuerait de tout voir par l'intermédiaire de son homme de main.




Spoiler:
 












 

 
[/color]




Dernière édition par Heiwa Jigoku le Sam 19 Jan 2019 - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 196
Yens : 125
Date d'inscription : 25/08/2016

Progression
Niveau: 999
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
15000/15000  (15000/15000)
Une vieille légende
Une vieille légende - Pnj -

-



MessageSujet: Re: PRIME : Kaboulga   Mer 16 Jan 2019 - 3:18

Prime de Ellen et Heiwa : Kaboulga



Informations (Cliquez):
 

- - - - - - -

Heiwa proposa à Kaboulga d'apposer une sorte de sceau, il se méfiait d'Ellen sa comparse, quel drôle de duo. Ils avaient combattus comme une équipe très soudés, avec chacun une sorte de panel technique capable de compléter l'autre et pourtant, ne se faisaient pas confiance ? Si ils s'étaient entendus encore mieux, le briseur d'os avait du mal à imaginer quels genre de dégâts ces types auraient pu lui faire. Devait t'il refuser ? Il se leva en grognant, mais avait plus d'envie de combat, cependant il était blessé gravement.

GnN.. Même si vous m'avez battus, je n'ai pas vraiment peur de vous. Ce sceau est vraiment utile ? Humphf, si je peux être libre à la fin, très bien..

Acceptant donc, à la condition que la fin lui permette d'être libre et pas croupir en prison, l'ours était bien levé et se mit aux cotés d'Ellen. Elle devait maintenant aller livrer comme prévu la prime pour recevoir la récompense. Toutefois les prisons Seikajin étaient souvent bien gardé et même avec de la magie, il était difficile de s'en sortir, comme ce fut le cas autrefois après l'évasion de Zayro jinn, puis une seconde tentative d'un corps n'étant pas vraiment lui. La sécurité se renforçait à chaque fois et là, nous parlions des plus recherchés dans Kosaten.

Heiwa était un stratège, mais il devait réfléchir aux conséquences de sauver plus tard Kaboulga. S'il venait à disparaitre, une enquête serait ouverte et les derniers à l'avoir côtoyés peut être suspectés... Sans compter sur le fait d'être possiblement retrouvé plus tard. Enfin, ils étaient les maitres de leurs destinées.

Bon, allons y.. GNn, Vous pourriez pas m'soigner un peu.. ? Dit t'il à Ellen.

Vu que la sorcière serait celle qui l’emmènerait, peut être lui accorderait t'elle un peu de quoi marcher sans boiter ? Des hommes d'heiwa suivrait le convois tout du long, Kaboulga pouvait y voir une sorte de piège, mais pourquoi se serait t'il fait chier à lui faire une proposition pour rejoindre basho tokai sinon ? Non, il le croyait, oui, il n'avait guère d'autres espoirs.




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2163
Yens : 50
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 178
Nombre de topic terminé: 92
Exp:
2/12  (2/12)
Ellen
Ellen ⛤Impératrice des Enfers ⛤

-



MessageSujet: Re: PRIME : Kaboulga   Sam 19 Jan 2019 - 19:35



Feat. Heiwa ~
PRIME : Kaboulga



Une étrange magie avait protégé l'ours de l'attaque du gardien des enfers. Cela provenait visiblement du totem, et une énergie bienveillante enveloppait la zone. Hmf. Il était encore vivant, mais le combat était terminé. Il avait choisi d'abandonner, une décision qui eut le don de me surprendre, pensant que la bête avait un minimum d'honneur. J'haussai des épaules, tandis que je reprenais une apparence plus correcte, à nouveau. Cerbère disparut en rejoignant l'Enfer artificiel, en passant par un portail démoniaque, alors que Heiwa descendit de son dragon, allant voir l'animal humanoïde, protégé par le reptile ailé, et le monstre gigantesque qui lui servait de second familier. Il parla. Ainsi donc, il souhaitait réellement que ce recherché de Seika rejoigne cette cité que beaucoup appelaient "Espoir" ? Je souris sans un mot, écoutant attentivement ce qui se disait.

Il se retourna, me demandant donc d'emmener cette bête à Seika pour purger ses fautes, en jouant sur mon objectif, et sur le fait que la conseillère de Minshu, autrement appelée Valentine, me surveillait en compagnie du président, Jaël Tekina. Je ris un peu sans rien ajouter, le laissant parler et parler, comme il adorait le faire. Quel bavard ! Il n'avait que sa bouche comme qualité. Ses pouvoirs ne valaient pas un millième des miens ! Quel pathétique être... Si ridicule et pitoyable. Il pensait vraiment me commander ? Très bien. J'allais faire ce qu'il voulait. Mais j'avais une idée, une idée qui ne lui plaira certainement pas. Fu-fu...~

Au revoir, Heiwa Jigoku !~, furent les seuls mots que je vins lui adresser, avant de me tourner vers le Kuma, ledit Nagato Uzumaki parti en compagnie de quelques hommes, ses créatures disparues. Il avait laissé d'autres de ses sbires pour me surveiller. Hmhm. Intéressant.

Le seikajin me demandait quelques soins. Je le toisai quelques instants, avant de ricaner et tourner la tête de droite à gauche comme pour dire "non". Malheureusement, je n'ai pas le talent pour le faire, veuillez m'excuser...~, mentai-je sournoisement. Je poursuivis, en me mettant en route. Suivez-moi je vous prie. Et ne soyez pas trop lent... J'ai beaucoup de choses à faire., ordonnai-je d'un ton narquois, les yeux mis-clos et lui lançant un regard intense.

Oui, c'était ça.
Beaucoup. Beaucoup de choses à faire.

...
........

Le temps avait passé. Et, suffisamment loin du Dieu de la Paix, je m'arrêtai dans ma marche. Nous étions proches de la capitale. Et... J'avais une idée en tête.
Ainsi donc, je me retournai vers la bête, et, sortant de nouveau mes griffes ténébreuses et électriques, je le toisai de mes yeux devenus rouges, le sourire jusqu'aux oreilles.

Ce n'est qu'un cauchemar..., chuchotai-je d'une voix diabolique et déformée.

Je laissai les ténèbres nous engloutir alors que je lui assénai des coups des griffes, sans aucune pitié, rapidement et sauvagement. Le sang gicla partout sur mon corps. Je profitai pour lui manger les entrailles, alors qu'il vivait toujours. Des cris. Des grognements. Des bruits incessants et si bons pour mes oreilles...

Je me relevai, admirant mon chef d'œuvre, satisfaite.

...Dont tu ne te réveilleras pas., terminai-je avant que je laisse les ténèbres sucer le sang sur moi pour me nettoyer.

Je fis invoquer un démon pour qu'il porte son cadavre. Je ne pouvais pas me permettre de le soulever comme un barbare ! Après tout, j'étais une reine. J'avais de l'élégance... Comme de la bestialité néanmoins.~
Nous partîmes donc vers la grande ville, là où je pourrais offrir le corps du criminel. Hehe... Heiwa allait être bien surpris.

Personne ne me manipulait.
Personne ne me commandait.

Car j'étais Ellen, le Diable de Minshu.


嘘の女神 Uso no megami Déesse du mensonge
Ellen a passé une grande partie de sa vie à mentir, et en est devenue professionnelle. Elle arrive donc à faire croire n'importe quoi à quelqu'un sans qu'il puisse savoir qu'elle raconte des salades. Également, cela lui permet aussi de voir lorsque quelqu'un ment, très facilement.
Effet(s) : Voir description. S'annule sur quelqu'un ayant une technique de vérité/mensonge contextuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 196
Yens : 125
Date d'inscription : 25/08/2016

Progression
Niveau: 999
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
15000/15000  (15000/15000)
Une vieille légende
Une vieille légende - Pnj -

-



MessageSujet: Re: PRIME : Kaboulga   Sam 19 Jan 2019 - 21:44

[quote="Une vieille légende"]
Prime de Ellen et Heiwa : Kaboulga



Informations (Cliquez):
 

Ellen tue Kaboulga, ainsi, elle décide de ne pas suivre l'avertissement et la demande de son compagnon... Peut être en subira t'elle les conséquences plus tard, car après tout, n'était t'elle pas surveillée par les marcheurs de ce dernier ? Quoiqu'il en soit, elle livre tout de même le cadavre de l'ours humanoide à la capitale, après être reconnu par les services en question, l'élue obtiens une bourse en main propre et un marcheur d'ombre obtiens une similaire qu'il donnera a son maitre.


La prime est livrée morte. Close remplie.


Faite le savoir dans la correction du rp (a la mise en correction) que vous avez étés payés. (Yens validés)



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: PRIME : Kaboulga   

Revenir en haut Aller en bas
PRIME : Kaboulga
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Prime et renom de l'homme au boomerang
» Un moment de déprime [Libre]
» Petit coup de déprime [Jeremy]
» dixième prime
» premier prime (16/09 - 21h00)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Grands canyons-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.