Partagez
▬ Shiro Shinigami
Messages : 1583
Yens : 562
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Caché

Progression
Niveau: 197
Nombre de topic terminé: 97
Exp:
▬ Shiro Shinigami Left_bar_bleue5/12▬ Shiro Shinigami Empty_bar_bleue  (5/12)
Uchiha Rinkyu
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: ▬ Shiro Shinigami   ▬ Shiro Shinigami EmptyMar 25 Déc 2018, 15:03




feat....

Miki


Ce monde de guerre, plongé dans le sang et le souffre ne pardonnait aucun de ceux qui y vivaient. Il avait le don de surprendre, de frapper là où la garde était baissée, causant dans la volée d’innombrables morts accidentelles. Cette bien triste réalité avait été assimilée par bien des villages situées aux côtes Fuyujins, sur les terres arides de Seika, ou encore sur certains villages emboîtés dans les montagnes de Minshu. Les territoires neutres avaient rarement été victimes du courroux de la guerre, d’abord parce qu’elle respectait initialement sa neutralité, mais aussi parce qu’elle se tenait loin des zones de tirs, privilégiant la sécurité de ses civils. Une culture qui se voulait admirable, à en juger par le nombre bien peu de morts comptés dans les territoires neutres. Seulement, le sort ne s’était pas montré favorable pour la petite contrée de Miki, située dans les confins des terres rocailleuses.

C’est au sein de cette petite contrée peuplée d’une dizaine de maisons, que résidaient un potier et sa petite famille. Le père, toujours dévoué à son œuvre, qui avait fait de sa passion le métier qui nourrissait bon nombre de villageois. Son épouse, aimante et soucieuse de ce que son mari ne travaille plus que de raison. Leur jeune fille distante, qui semblait ne pas aimer la dévotion aveugle de son père à la tâche qui l’occupait chaque jour. Bien qu’une légère incompréhension régnât dans ce foyer familial, il ne fallait pas se cacher que les masques que produisait le potier étaient d’une solidité à nulle égale et d’une beauté désirée par de nombreux villages marchands. C’était d’ailleurs dans ces villages qu’il partait vendre la majorité de ses œuvres.

Cependant, il avait au sein de ses ouvrages, un masque accroché en plein milieu de la salle à manger, qui semblait observer de son œil gauche unique l’ensemble de la pièce. Il était d’une couleur orangée d’argile, tacheté ci et là, de petits traits noirs qui faisaient toute la splendeur de l’œuvre d’art (Cliquez-ici).

Et fixant cet artefact d’un œil à cheval entre la méfiance et la colère, la jeune enfant, Sacha, hésitait entre détruire le masque pour avoir l’attention de son père, ou bien l’étudier afin de trouver ce que son géniteur trouvait de si fabuleux dans les œuvres faites de terre et d’argile. Fronçant les sourcils, elle se rapprocha, menaçante, munie dans sa main d’un couteau de table, prêt à rayer jusqu’à destruction cette chose qui semblait faire la fierté de son père.

Sacha : Papa est à moi… Et vous allez me le rendre…

Le père, pressentant l’aura meurtrière de sa jeune enfant, leva seulement la tête pour quitter des yeux l’œuvre sur laquelle il travaillait sur son bureau situé au coin de la pièce, avant d’interpeller sa jeune fille qui s’apprêtait à commettre l’irréparable :

Père : SACHA !!! Qu’est-ce que tu fais ??!!!

Comme pris en flagrant délit, elle s’immobilisa net, se tournant vers son père, le visage exprimant une honte qui n’avait d’égale que l’immaturité de la jeune de dix ans. La lèvre inférieure mordue, et les larmes retenues tant bien que mal dans le fond des yeux, elle observa stupéfaite son père. Tandis qu’elle chercha désespérément un regard attentionné et inquiet auprès de celui qui l’appelait, elle ne vit que dureté et rigueur, un mur froid qui avait certainement accepté une philosophie placide : l’homme ne s’occupait pas des sentiments de l’enfant. Il ne se contentait que, d’apporter du pain au foyer.

La mine abattue et déçue de ce qu’elle décrypta dans le regard du quinquagénaire, elle se retourna brutalement, laissant dans la volée quelques perles de larmes, avant de se ruer vers la sortie. Elle pleurait sa douleur, criait intérieurement le rejet perpétuel dont elle était victime. Elle ne supportait pas toute cette confusion et se devait donc, de partir loin de là, pour se changer les idées.

Le père resta muet devant ce spectacle, un peu surpris il devait le reconnaître. Mais il comprit bien vite que ce à quoi il venait d’assister, n’était qu’une distraction. Sa mission primait. Il devait travailler dur, si vraiment il tenait à sa jeune fille.

C’est sur une note triste, que la jeune fille courut la tête baissée vers le firmament, jusqu’à ce qu’elle se heurte à ce qu’elle aurait pu considérer comme un vieil homme. Le choc l’obligea à tomber sur le sol, et à observer depuis sa même position ce qui allait être le messager de la mort et de la destruction.

Dans le fond du regard sanglant de l’être qui se dressait devant elle, elle comprit que, tout ce à quoi elle tenait allait disparaître. Elle savait que, les contes qu’on lui racontait au sujet des villages décimés par la cruauté des élus, leur colère et leur avarice, allaient devenir une réalité. Ecarquillant les yeux de peur devant la vue d’un corps faible et frêle, Sacha tremblait parce que l’énergie sombre qu’elle ressentait, qui émanait de cet homme, se voulait suffisamment effrayante pour faire défiler devant la jeune fille tout ce qu’elle avait vécue durant dix années d’existence.

Sacha : P-Papa….. !!!! Tenta-t-elle vainement de s’écrier. Sa voix n’obéissait pas à ses ordres. Ses muscles tremblaient beaucoup trop pour penser à fuir. Elle était tétanisée.

- Peu importe qui tu appelleras jeune fille… vous êtes déjà tous condamnés à mort.
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1583
Yens : 562
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Caché

Progression
Niveau: 197
Nombre de topic terminé: 97
Exp:
▬ Shiro Shinigami Left_bar_bleue5/12▬ Shiro Shinigami Empty_bar_bleue  (5/12)
Uchiha Rinkyu
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: ▬ Shiro Shinigami   ▬ Shiro Shinigami EmptyMar 25 Déc 2018, 15:09




feat....

Shiro


Mon allure n’avait pas changé, malgré la longue durée de mes marches depuis ma sortie de cette grotte maudite, jusqu’à ces lieux. Mais il était certain, que je m’étais suffisamment éloigné de l’endroit où j’avais été tenu captif. Ainsi, si même on venait à me poursuivre, mes oppresseurs ne m’auraient pas trouvé avant un moment. Encore que, mon corps bien trop faible, je ne pouvais me permettre d’aller et venir dans tous les sens sans protection. Si par chances aucun élu qui ne me portait pas dans son cœur n’avait pu me trouver, nul doute que dans les prochains jours, si rien n’était fait, on m’aurait reconnu. Sachant cela donc, il était clair que je devais trouver une solution rapidement.

Et cette jeune fille, qui se tenait maintenant en face de moi, avait vu mon visage. Et quiconque me voyait, et donc apprenait que j’étais encore en vie, allait devoir mourir. Pour l’instant, mon identité devait rester secrète. Pour que, dans mon état de faiblesse actuelle, je ne sois pas pris de court par mes ennemis. Je ne connaissais que trop bien le système d’information d’Heiwa, qui se voulait suffisamment efficace pour retrouver quiconque laissait des traces. Et cet enfant, aussi innocent aurait-elle été, pouvait très bien parler sous la torture de sa main.

Plongeant donc la jeune fille dans une illusion légère - les esprits des enfants sont aisément manipulables – je pris le couteau qu’elle avait dans sa main et je le plantai dans la gorge, sèchement, brutalement, sans laisser aucune chance de survie. Alors même qu’elle se tordait de douleur, regrettant certainement le trouble familial qu’elle laissait derrière, je ne fis qu’observer un peu plus loin, l’endroit d’où elle venait pour comprendre où je devais aller me rendre.

- Peut-être trouverais-je des vêtements plus adéquats…

Avançant doucement, d’un pas lourd et fatigué, je me trouvai en peu de temps devant la porte de la demeure. Cette dernière initialement entrouverte, s’ouvrit brutalement sous la force de mon poids, me laissant donc m’effondrer sur le sol. Le froid de l’extérieur, mêlé à la longue marche m’avait fragilisé. Mais fort heureusement, la mère de la défunte fille était si bienveillante qu’elle accourut pour me venir en aide.

Mère : Oh mon dieu !!! Le pauvre homme !!!

Elle se dépêcha de me retourner, avant d’apercevoir amèrement, le sang que j’avais sur les mains. Dans un élan de doute, elle se permit de remettre ma fragilité en question. Et quand son œil s’accrocha sur mon épaule pour voir la marque du dragon, elle comprit alors qu’un diablotin était entré dans sa maison.


Mère : Un…. Un élu de Fu-…

Elle ne terminera jamais sa phrase, c’était une certitude. Ma main avait transpercé son torse, broyant les muscles de la poitrine dans la volée, pour ne laisser aucune chance de retour à la vie. Parler lui était devenu impossible. Elle se contenta simplement de vomir un jet supplémentaire de sang sur mon visage – chose qui m’était totalement habituelle il fallait avouer. Je retirai alors ma main de sa poitrine pour la laisser tomber à même le sol. Et quand je me relevai, je vis le potier sur ses genoux, horrifié devant la scène et totalement désemparé. Il avait perdu l’être qu’il chérissait le plus au monde et semblait ne pas s’en rendre compte.

Oh… je connaissais bien cette douleur. Mais je l’avais oublié depuis fort longtemps pour encore en être affecté. Mais comprenant qu’il avait encore une lueur d’espoir pour la suite, je chuchotai simplement, dans un calme toujours maléfique et déboussolant :

- Votre fille… a subit le même traitement.

Le choc de ces paroles, l’affecta au point où, il n’arriva plus à raisonner calmement. Et c’était cette phase-là qui était la meilleure. Quand l’esprit était fragile et qu’il perdait toute notion de bon sens. Sans sourciller, je fis appel à la force de ma pupille, pour plonger le manipulateur d’argile dans un sommeil profond. Il revoyait en boucle, la mort de sa fille et de sa femme, encore et encore. Tandis que son esprit mourrait à petit feu dans cette torture sans précédente, je perçai sa poitrine aussi, avec ma main.

Ma conscience assurée du vol assuré du potier pour le royaume des oubliés, les mains de ce dernier vinrent s’agripper à ma tête, pour tenter certainement de me percer les yeux. Son âme criait à la vengeance et son corps se refusait de partir sans me laisser une inoubliable séquelle. Mais il n’en n’était rien. J’allais tout lui arracher, même sa futile volonté.

- Flux de foudre…. Chuchotais-je.

Et une force foudroyante, se concentra sur la surface de mon corps et frappa d’un coup de fouet bleuté le corps du défunt, afin de le repousser violemment. Dans son retrait, mon bras abandonna le centre de sa poitrine. Il était bel et bien mort.

Observant le défunt du haut de mes deux jambes tremblotantes, je me résolus à partir d’ici. Du moins, jusqu’à ce ma pupille céruléenne se fixa comme hypnotisée, sur un masque accroché en plein centre de la pièce. Il semblait voir en moi une tristesse et une mélancolie que je voyais en lui. Et nul doute que nous étions donc, destinés à nous trouver dans ce lieu.

- Je te nomme, Shiro Shinigami. Et tu deviendras ma nouvelle identité. Pour peu de temps….

Par ces mots, je me dépêchai d’arranger ce masque du mur, avant de l’accrocher sur ma face. Donnant ainsi naissance à un nouvel être.
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1583
Yens : 562
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Caché

Progression
Niveau: 197
Nombre de topic terminé: 97
Exp:
▬ Shiro Shinigami Left_bar_bleue5/12▬ Shiro Shinigami Empty_bar_bleue  (5/12)
Uchiha Rinkyu
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: ▬ Shiro Shinigami   ▬ Shiro Shinigami EmptyMar 25 Déc 2018, 15:13




feat....

Hunter


Un des villageois, de retour de la chasse avec une bonne prise, sifflotait son bonheur en une si belle nuit, jusqu’au moment où, il vit Sacha, allongée sur le sol, les larmes dans les yeux. Sa vie avait été violemment arrachée, et la peine se lisait sur son visage à la lumière volée. Relevant la tête pour observer la demeure de la jeune fille, il aperçut la main de Jeanne, mère de Sacha, qui gisait sur le sol derrière la porte. Et au travers des fenêtres fermées de la maison, on pouvait percevoir une ombre qui allait et venait librement. Le villageois comprit alors, qu’il s’agissait certainement de brigands, qui cherchaient à piller les petits villages comme le leur. Mais malheur pour ces brigands, les talents de chasseur du jeune homme, avait fait de lui un redoutable combattant par le passé.

Il retira de son dos son arc, avant de l’armer d’une flèche. Cela fait, il avança prudemment jusqu’à la maison, sans laisser aucun angle mort au cours de sa prudente avancée. Le chasseur laissait transparaître à la fluidité de ses mouvements et à la retenue de son souffle, ses longues années d’expérience dans l’art de l’observation et du pistage. De plus, son flair qui percevait l’odeur filtrée par sa moustache, lui donnait un atout considérable. Une fois suffisamment près de la porte, il entra d’un bond avant de rouler sur son épaule et atterrir sur un genou, armée de sa flèche.

J’eus à peine le temps de me retourner vers le nouvel invité, qu’il avait déjà lâché, l’équivalent en force d’un coup de massue, sur le sommet de mon épaule. Sa flèche alla directement m’accrocher au mur, me troublant quelque peu l’esprit. Et il profita de cet instant-là pour en dégainer trois autres flèches et les tirer sur moi en rafale. La puissance ainsi que la technique de mon adversaire étaient telle qu’il m’était impossible d’occasionner un contact visuel. Mais j’avais tout au moins dans ma main gauche, un katana que j’avais pu trouver dans la maison. Et c’est grâce à ce dernier, que je pus contrer les trois flèches qui m’étaient destiné.

Mon masque dissimulait mon visage, et le grand kimono noir, ainsi que le pantalon noir en cuir m’épargnaient de toute identification. Au moins, je ne pouvais craindre que mon identité soit percée à jour. Pour le moment du moins. J’arrachais mon épaule cloué par un mouvement brusque du bras – aggravant ainsi la blessure – avant de me déplacer le plus rapidement possible de gauche à droite et bientôt partout dans la pièce pour troubler la vue de l’archer.

Mais son acuité visuelle était catégorique, et il m’avait déjà enregistré dans le registre « trop lent ». Une flèche arriva sur ma jambe, une autre sur mon torse, et j’étais projeté contre le mur avant de tomber sur le sol, impuissant mais aussi immobile. En mon for intérieur, je maudissais mon incapacité à pouvoir surmonté cette difficulté qui jadis, aurait été une partie de rigolade. Il était évident qu’avant, ces flèches ne m’auraient rien fait. Mais aujourd’hui, ma vie se trouvait menacée par un vulgaire mécréant.

L’ennemi voyant la cible à terre et immobile, il ne prit pas le risque de s’avancer, comprenant bien que sa position de force pouvait à tout moment basculer pour peu que son attention soit baissée.

Chasseur : Espèce de meurtrier. Je te livrerais à la justice de Miki, et tu répondras de tes crimes devant toute la communauté. Ma prochaine flèche te plongera dans un profond sommeil.

Le ciel m’avait béni. Un cœur tendre qui était incapable de se rendre justice, croyant en la sainte force d’un jugement groupé, équitable, juste. Maintenant que j’étais sure de ne pas mourir en ce lieu, j’allais lui montrer que la véritable justice, était celle que l’on se donnait à soi-même. Je l’avais bien appris au cours de mon existence.

Quand il décocha sa dernière flèche, elle fusa bien vite sur moi, et se planta sur mon dos, dans un bruit dur, et fort, marquant là la fin de mon escapade. Le chasseur était donc certain d’avoir enfin sa cible.
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1583
Yens : 562
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Caché

Progression
Niveau: 197
Nombre de topic terminé: 97
Exp:
▬ Shiro Shinigami Left_bar_bleue5/12▬ Shiro Shinigami Empty_bar_bleue  (5/12)
Uchiha Rinkyu
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: ▬ Shiro Shinigami   ▬ Shiro Shinigami EmptyMar 25 Déc 2018, 15:27




feat....

Un nouveau départ


Sentant venir sa flèche prochaine, je recouvris la partie la plus exposée de mon corps – le dos – d’une fine couche de terre solide. Cela m’était possible, grâce à ma manipulation accrue de la terre. Un art que je n’avais fort heureusement pas perdu dans le Crystal à la source de tous mes maux. Nul doute que la manipulation de la terre n’était pas à son niveau le plus optimal, mais au moins, il était suffisamment efficace pour m’empêcher de subir l’effet de la flèche. Comprenant que j’étais dans une situation à la fois unique et opportune, je calmai ma respiration, simulant un sommeil profond, pour laisser à mon ennemi le temps de prendre confiance et de se rapprocher.

Derrière le masque bien accroché, je fermai mon œil, me focalisant sur mes sens du toucher et de l’ouïe. Le toucher me permettait de suivre les vibrations du sol tandis que l’ouïe, me permettait d’être attentif au bruit de ses bottes. Tout cela, dans le but de le situer de façon subjective. Quand il fut suffisamment près de moi, il saisit mon épaule pour me retourner sur le ventre, comme le ferait tout chasseur pour confirmer l’inconscience de sa cible. Malheureusement pour lui, j’étais totalement conscient.

Dans ma rotation, j’abattis comme un châtiment cruel, le dos de mon poing recouvert d’une couche solide de terre, pour frapper le guerrier avec assez de violence pour jeter son corps sur la table qui était en plein milieu de la pièce. Cette dernière se brisa d’ailleurs, face au choc puissant du chasseur qui tombait. Je profitai du fait qu’il soit perturbé par le coup porté à la tête, pour me relever et prendre la flèche qui était plantée sur mon épaule. Une fois suffisamment proche de lui, je plantai cette même flèche dans son œil, afin de perforer son crâne.

- Ta justice t’a perdu, guerrier. Comme moi, par le passé. Seulement, toi tu ne reviendras plus jamais à la vie pour apprendre de cette dure leçon.

Les blessures étant bien profondes, je sus qu’il fallait que je me repose. Seulement, je ne pouvais le faire sur place. Si un renfort supplémentaire venait à arriver, je n’allais plus être aussi confiant que maintenant. Muni de mes gants, je rangeai l’épée que j’avais trouvée dans ma ceinture. Je me couvris d’une grande robe, qui me couvrait totalement, avant de sortir de la pièce, un pas après l’autre.

Derrière moi, il y avait le sang d’une famille innocente, d’un chasseur, mais aussi l’identité passée d’un Rinkyu Uchiha. Ce nom allait devoir disparaître pour quelques temps. Il me fallait pour l’heure définir clairement mes repères, et identifier ce que j’allais faire par la suite. Un bilan exact de la situation voudrait que je ne sois plus un as au maniement de la lame, ou encore même qu’à cause de mon manque d’informations, je ne puisse plus diriger qui que ce soit.

Maintenant que mon esprit me le chuchotait, il me fallait trouver Sasuke Uchiha. Lui, était mon allié, et le seul membre de mon clan sur qui j’aurais pu reposer une fraction de mon espoir.
 



Techniques Utilisées lors du RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1694
Yens : 159
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 21
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 205
Nombre de topic terminé: 90
Exp:
▬ Shiro Shinigami Left_bar_bleue3/18▬ Shiro Shinigami Empty_bar_bleue  (3/18)
Roronoa Zoro
Roronoa Zoro ☠ Le pirate perdu ☠

-



MessageSujet: Re: ▬ Shiro Shinigami   ▬ Shiro Shinigami EmptyMar 25 Déc 2018, 20:39

<3


▬ Shiro Shinigami E911f622f6d8e15ab7042e71e95e174f-d6o7gwz

† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: ▬ Shiro Shinigami   ▬ Shiro Shinigami Empty

Revenir en haut Aller en bas
▬ Shiro Shinigami
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Shiro Fonbo sur facebook
» Les Shinigami
» Petit Carnet de Shiro ~
» Soleil, sable, et affrontement [PV Zechs, Shiro, Axel]
» Alyeka Pendragon : L'infirmiére Shinigami la plus timide de la Dispatch [finish]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: ▬ Shiro Shinigami 190103103231202569 :: Territoires neutres :: Rocheuses-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.