Partagez | .
▬ Négociations avec l'avenir, par l'avenir et pour l'avenir
Messages : 1512
Yens : 1336
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Caché

Progression
Niveau: 180
Nombre de topic terminé: 91
Exp:
10/12  (10/12)
Shiro Shinigami
Shiro Shinigami þ Challenger þ

-



MessageSujet: ▬ Négociations avec l'avenir, par l'avenir et pour l'avenir   Dim 30 Déc - 21:09




feat.Heiwa Jigoku

Recherches

La nuit de mon réveil, Jour 0



C’était sous un rocher géant qui était situé en plein cœur des rocheuses des territoires neutres, que j’avais décidé de me reposer. Mon corps épuisé par le réveil suivant le long sommeil dans lequel j’avais été plongé contre ma propre volonté, j’avais à ce moment-là les traits d’un vieillard, faible, dont la voix sortait difficilement. Ma peau redessinait les contours de mon squelette alors même que mon regard vide fixait le ciel étoilé. C’était cette nuit-là, que j’étais sorti. Une nuit où je m’étais rendu compte que j’avais été pris en proie par un coup du destin, qui avait donc réduit mon existence à l’état de rien ou presque rien.

Pensant toujours à ma vengeance future, ou aux moyens de retrouver mes forces, une vision bien étrange me parut. Elle commença en un flash, et c’est là que je vis des séquences qui changeaient totalement ma perception du monde. Aeternam… Reisha… Le fameux Grimm… Jeong le président… Une faille, une guerre, d’anciens élus ? Nous avions déjà existés ? Le monde se jouait-il de nous ? Qu’était-ce que cela ? Mon esprit peinait à assimiler ces informations si claires, étant donné que je n’avais aucunement pensé un jour, que les choses auraient été plus complexes qu’on ne pouvait le croire. Ce genre de réflexion n’était propre qu’à des hommes d’une autre trempe. Ceux qui ne cherchaient pas le pouvoir par la force, mais par le savoir et la maîtrise des évènements. Un seul nom me venait à l’esprit : Heiwa Jigoku. Le deuxième empereur de Fuyu.

- Je dois le trouver, je vais le trouver.

Après Obtention de ma nouvelle apparence, Jour 10.



Il m’a été très difficile d’arriver où j’en étais aujourd’hui. Mais il était certain que, j’approchais du but, trouver Heiwa Jigoku. Après de longues heures de marche, de longues journées pleines de réflexion et d’enquêtes, j’avais fait un véritable travail de Shinobi, une recherche minutieuse d’informations, de façon discrète. Tous ceux que j’avais eu sous ma coupe dans l’optique de les interroger, voyaient leur mémoire altérée, laissant ainsi peu de chances à quiconque de remarquer que j’étais intervenu. Je connaissais bien le maître des ombres. Si je n’effaçais pas minutieusement les traces des voies que j’empruntais, il allait s’éloigner plus encore, chaque fois que j’allais faire un pas vers lui. Mais ce jour, allait conclure mon périple sans fin. J’avais enfin trouvé deux personnes appartenant aux marcheurs d’ombre. Et à en juger par leur allure, ces derniers étaient prêts à trouver un moyen comme un autre d’éviter l’interrogatoire.

Mais là encore, j’étais préparé au pire. Ligotés et bâillonnés, les seules choses qu’auraient pu bouger les misérables étaient leurs yeux. Mais cela était bien inutile dans une pièce sombre d’une dimension inconnue, illuminée par la seule bougie qui se trouvait à un mètre d’eux. Et dans ce qui semblait être pour eux un gouffre silencieux, je sortis de l’ombre, me rapprochant de la lumière de la bougie, présentant un masque qui leur empêchait de m’identifier. Botté de cuir noir, culotté de lainage noir, ganté de taupe noire, mon torse était recouvert de ce qui aurait semblé être un démembré de couleur noir, duquel fuyait deux longs tissus qui couvraient mes mains, ne laissant donc ne rien voir de mon corps.

Seule la voix forte, dure et autoritaire qui raisonnait derrière mon masque donnait un indice – bien trop faible pour être considéré – de qui j’étais :

- Heiwa Jigoku, Quatrième Empereur de Fuyu, maître des ombres, autoproclamé dieu de ce monde.

Ces simples paroles, j’en étais persuadé, auraient suffi à remuer les souvenirs qui siégeaient au sein des esprits de ceux qui me faisaient face. Et ça aurait été avec ces derniers que j’allais me rapprocher encore plus de ma cible.

Ils n’avaient même pas besoin de parler, étant donné que ce que leur esprit avait comme information, était ce qui m’intéressait. Je saisis un par la tête, tirant cette dernière en arrière avec une certaine brutalité afin qu’il entrevoie le fond ténébreux de mon masque dont il ne percevait rien.

Soudainement, sur la pupille du malheureux se redessina un sharingan, preuve que la connexion avait été effectuée. Cela fait, je le lâchai, permettant à celui qui n’allait plus se rappeler ce qui venait de se passer, de roupiller un peu.

Cela fait, le suivant eu droit au même traitement, ce qui engendra les mêmes conséquences un sommeil profond. Quand cela se fit, je reculai de quelques pas, disparaissant encore dans la pénombre.

- Tu es plus proche que jamais, Jigoku….

Après fouilles diverses, dans la forêt d'Émeraude, jour 40



Si les informations que j’avais eues m’avais permis d’arriver ici, afin de pouvoir m’assurer de ce que je ne sois pas pris de cours, quelques autres jours de préparation étaient nécessaires. Jours pendant lesquels, je pus m’armer de Shurikens divers, de kunais et d’un katana qui se voulait à la hauteur de mes exigences en termes de combat. J’avais nommé Kira. Mes anciennes armes n’étaient plus à moi, mais l’explication de leur disparition, aurait certainement fait l’objet d’une histoire autre, sous d’autres cieux. Pour l’heure, j’étais préparé au pire, en espérant toutefois le meilleur.

Avançant, tout en étant totalement recouvert de ma cape, jusqu’à ce qui aurait pu sembler être une des bases du Jigoku, j’avais déjà compris que j’avais été localisé depuis un moment. De plus, il m’était aussi clair que, si j’étais parvenu à venir jusqu’ici, c’était uniquement parce qu’on m’avait donné une chance de m’expliquer. M’avançant suffisamment sous ma grande cape, je commençai en énonçant :

- Je suis Shiro Shinigami, élu de Fuyu. Et je voudrais m’entretenir avec celui que vous avez surnommé votre dieu. J’ai d’importantes informations à lui communiquer. Et une proposition intéressante à lui faire.

Attendant patiemment, j’observais derrière mon masque ce qui allait se passer.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2552
Yens : 1340
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 171
Nombre de topic terminé: 67
Exp:
6/12  (6/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: ▬ Négociations avec l'avenir, par l'avenir et pour l'avenir   Sam 5 Jan - 20:01



 
Négociations avec l'avenir, par l'avenir et pour l'avenir


 
  Une rencontre discrète                       



 




Bashô était tant prit par la cité et Mephisto avait son rôle de clone bien en main. A tel point, qu'ils ne pouvaient plus sortir sans escorte ou même s'éloigner bien loin de la cité de Bashô Tokaï, surnommait Espoir pour certains. Ils ne pouvaient donc plus atteindre les villages plus éloignés des territoires neutres. Ceci était à présent le rôle de Heiwa Jigoku. Ce dernier lorsqu’il n'agissait pas dans les ombres, ou ne menait pas ses projets avec l'un de ses corps divins, allait de village en village. Posant parfois ses yeux divins dans des dieux stratégique pour avoir un regard partout sur leur domaine. Depuis cette nouvelle expérience, il était bien plus difficile aux ennemis ou toutes autres personnes d'essayer de s'approcher de lui ou mieux encore de franchir les frontières de leur pays.

Pourtant, tous les marcheurs d'ombre ou habitants des territoires neutres n'étaient pas infaillible, loin de là. Et un élu puissant ou  méticuleux pouvait passer au travers de cette première défense. Après tout, on ne pouvait confier la perfection aux simple mortels. Les insectes restaient des insectes... D'ailleurs en ce jour, un être allait encore pouvoir vérifier cette affirmation. En ce jour, un inconnu se présenta dans un des nombreux villages des territoires neutres. ce derniers était si petit, que l'Uzumaki y allait encore rarement, mais leur allégeance n'était plus à vérifier depuis longtemps. Toutefois lorsque l'inconnu s'exclama, des regards hébété et silencieux lui répondirent. Pour cause, rare étaient, ceux pouvant connaître le nom véritable du Jigoku, pour la plupart, il s'était présenté comme étant Nagato Uzumaki. Ainsi la plupart des habitants vaquèrent aussitôt à leur occupation, comme si de rien n'était. Après tout, les fous de passage courraient souvent les rues. Seul un homme s'approcha de l'étranger, s'exclamant de façon dure:

-Vous ne trouverez personne ici de ce nom. Et encore moins, un qui se prendrait pour notre dieu. Nous avons tourné le dos aux quatre divinités et notre allégeance va vers la grande cité Bashô Tokaî et son maire. Allez vous-en, vous ne trouverez rien ici!


Puis sans attendre une réponse, il retourna vers sa maison. Le jeune élu venait de se faire remettre en place. Toutefois ses paroles avaient atteint des oreilles et une attention toute particulière. Pour cause, des marcheurs d'ombre avaient fait une halte dans la région, espionnant et agissant toujours pour leur maître. Et alors que le dénommé Shiro rebroussa chemin, il put sentir une présence sur le chemin quelque peu éloigné du village. Deux hommes l'attendaient patiemment recouvert de leur longue cape, cachant leurs identités. Mais aucun mot fut prononcé. Pourtant le message était clair, ils lui demandaient de le suivre s'il désirait rencontrer la personne qu'il recherchait.

S'éloignant du chemin en terre pour s'enfoncer dans la forêt, ils ralentirent uniquement lorsque le paysage devenait plus accidenter ou pour vérifier que l'élu de Fuyu les suivait. Le temps semblait interminable, ceci était fait exprès, évidemment pour brouiller les pistes et surtout l'esprit de leur visiteur. Tout était fait pour contrôler l'esprit de l'homme, voir ses réactions et son comportement face à cela. Après tout, ceci racontait beaucoup sur l'esprit d'une personne.

Finalement, la forêt s'ouvrit  sur une petite prairie, encore assombrit par les hauts arbres de la forêt. Les deux hommes s'avancèrent en son centre, puis posèrent un genou au sol, alors que devant eux de chaque côté se trouvait une ligné de deux trois hommes, installé de la même façon. Mais pour un être observateur, il apercevrait bientôt à l'orée de la forêt une silhouette dont seuls les pieds dépassaient des ténèbres. On pouvait deviner seulement les lignes de sa silhouette et apercevoir le long manteau noir qui l'enveloppait. Était-ce le véritable Heiwa Jigoku, rien ne pouvait l'affirmer pour l'instant, hormis peut être le respect que lui portait les marcheurs d'ombre. Un silence intense s'installa, puis tout d'un coup, le corps se mit à se mouvoir dans les ombres et sa voix retenti:

-Ainsi tu me recherches? Pour me proposer quelque chose? Mais qui es-tu?


Un blanc suivit cette question, seulement de quelques secondes, le visage se releva légèrement, mais on ne pouvait encore rien voir de l'homme qui parlait. Sa voix se fit plus profonde et grave. L'atmosphère changea légèrement, sans pour autant libéré son aura, l'homme parvenait à faire changer la tension qui l'entourait.


-Qui es-tu réellement? Tu sembles savoir qui je suis, tu te doutes, que je peux avoir comme information les noms des élus de Fuyu, puisque tu te présentes en tant que tel.  Pourtant, je ne connais pas ce nom...Et je t'ai observé durant ta marche, ton corps avance avec expérience, ce qui signifie que tu n'es pas un nouveau venu, tu as gagné en force. L'as-tu récupéré entièrement, je ne le sais encore. Toutefois, nous avons dû déjà nous rencontré par le passé. Tu te demandes pourquoi je peux croire cela? La question est bien simple le nom de Heiwa Jigoku n'est devenu que légende et mentionné tel un mythe pour faire peur aux enfants. Alors que toi tu transpires d'assurance, aucune hésitation n'émane de toi. Jusqu'au port de ce masque pour cacher... Quelque chose!

A ces mots, tous les marcheurs d'ombre se levèrent comme un seul homme, en se tournant vers l'étranger. Bien sûr, ils ne firent rien de plus, ils devaient simplement tester l'homme qui faisait face à leur maître. Après tout, s'il devenait agressif, l'Uzumaki se méfierait bien plus de lui, quitte à disparaître aussitôt. Pourtant cet homme avait éveillé sa curiosité. Peut être pourrait-il apprendre les manières de ce Shiro pour remonter jusqu'à lui, pour améliorer ses moyens de défense. Il s'exclama à nouveau:

-Je ne chercherais pas à découvrir ton identité... Du moins, pour l'instant. Mais répond à une question: Tu t'es servis de mes hommes pour remonter jusqu'à moi, n'est-ce pas?

Alors qu'il s'exprimait ainsi, un ou deux marcheurs d'ombre eu du mal à retenir leur surprise. Des hommes qu'il devrait donc entraîner plus encore pour éviter que l'ennemi ne lise en eux. Mais l'Uzumaki avait eu vent de fait étrange sur deux de ses marcheurs. Voici, plusieurs jours que deux d'entre eux avaient disparut peu de temps, mais suffisamment pour éveiller les soupçons de l'Uzumaki, et lorsque le shinobi les avait interrogé en personne, il n'avait rien réussi à retirer d'eux. Ils ne s'en étaient pas rendu compte, jusqu'alors, mais alors que le ninja leur posait des questions sur cet événement, ils avaient beau se concentrer rien ne leur revenait. Un véritable trou noir faisait place dans leurs esprits.  Dès lors l'Uzumaki avait compris qu'une puissante personne était parvenu à démasquer ses marcheurs d'ombre, à leur sous-tirer des informations et à effacer leur mémoire. Toutefois, il lui manquait encore d'expérience et ceci aurait pu passé inaperçu, si seulement, il avait pensé à inventer des souvenirs à ses victimes. Mais une chose était sûr, cette personne le recherchait lui et était d'une grande puissance. Et peu de personnes connaissaient l'existence des marcheurs d'ombre. Restait à savoir si ce dernier était un allié...Ou un ennemi. Et avec l'apparition de cet inconnu, à savoir s'il faisait face à ce mystérieux homme.  Tant d'énigmes et de questions. Comme si un nouveau jeu d'échec se créait à ce moment précis, mais qui allait s'en sortir vainqueur?

- Mais la principale question: que me veux-tu réellement? Et que m'apportes-tu?


Les dès étaient à présent lancés...






 

 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1512
Yens : 1336
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Caché

Progression
Niveau: 180
Nombre de topic terminé: 91
Exp:
10/12  (10/12)
Shiro Shinigami
Shiro Shinigami þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: ▬ Négociations avec l'avenir, par l'avenir et pour l'avenir   Dim 6 Jan - 21:32




feat.Heiwa Jigoku

Croisé

Étais-je au mauvais endroit ? C’était la première question qui trotta dans mon esprit qui nageait en pleine confusion. Les indications que j’avais eues, étaient pourtant claires. C’était en ce lieu que je devais trouver le deuxième empereur de Fuyu. Mais pourquoi donc, ces gens m’observaient avec tant d’étonnement ? Ce village n’était-il pas une façade qui dissimulait la présence du maître des ombres ? L’incompréhension manqua de peu de me saisir, mais bien évidemment, je ne laissais rien transparaître, attendant que les choses se confirment. De toute évidence, quand l’homme vint à moi pour me faire comprendre que ce n’était pas en ce lieu que j’allais trouver Jigoku, mon esprit accepta que ce dernier– Heiwa – avait encore utilisé un subterfuge pour ne pas être suivi. Malheur. Mes efforts avaient donc été inutiles. Mais je ne m’en inquiétais pas plus que ça car même de nuit, j’allais revenir en ce lieu, pour avoir les réponses que je voulais.

Sur cette pensée, mon corps tourna sur lui-même, pour entamer une marche vers la sortie. Ça n’aurait été que lors de la tombée de la nuit, que j’allais revenir en ces lieux. Mais alors même que je m’éloignai de la petite contrée, une présence, non, deux se faisaient ressentir avec de plus en plus d’insistance. Même dans mon état actuel, mon instinct de guerrier m’avertit aussitôt que j’étais observé. Je m’arrêtai directement dans ma marche, afin de percevoir plus loin, ceux qui étaient en train de m’observer derrière les arbres lointains. Comprenant donc que je devais les suivre, je me dirigeai vers eux, sans broncher, suivant leur cadence sans laisser passer une quelconque marque de faiblesse. Si ces êtres étaient en mesure de supporter le rythme, je me devais, à plus forte raison, de pouvoir le faire aussi.

Mais après un moment de déplacements, on arriva enfin au bout de notre long périple. Et à l’issue de ce dernier, c’était à un spectacle bien surprenant que j’assistai. Demeurant silencieux, immobile, situé à une distance de cinquante mètres de mon interlocuteur, j’entendis sa voix forte sonner depuis les ombres pour parvenir jusqu’à moi. Ma cape recouvrait mes cheveux, ne laissant rien apercevoir d’autre qu’une partie de mon masque qui parvenait à échapper aux ombres de ma ‘’capuche‘’.

Il entama bien vite les premières paroles, laissant sa voix traverser la forêt. Mais sans bouger, observant de loin, j’assimilais chacun de ses mots, pesais chacun de leur sens, le sens qu’il y avait en dessous et si un troisième sens pouvait être identifié, j’allais le chercher. Parce qu’une chose était certaine. L’homme qui me faisait face, ne faisait jamais rien pour rien. A la suite de ses paroles, je laissai passer une trentaine de secondes, permettant à l’empereur un luxe bien égoïste, celui de s’accrocher à mes lèvres, attendant que je lui réponde. Et ces secondes passées, je m’expliquai dans le calme et la sérénité. Mais en même temps, dans l’intonation de ma voix, on percevait clairement une certaine rigueur, de l’autorité, comme un chef armée qui avait déjà appris à parler à la façon des hommes de guerre. Mais bien évidemment, tout cela avait une raison, une raison que le Jigoku allait connaître.

- Mon nom n’a que bien peu de valeur. Pour l’instant, c’est le vêtement que j’ai décidé de porter pour appliquer la justice qui devrait normalement exister en ce monde. De plus, même avec mon véritable nom, vous ne me reconnaîtriez toujours pas. Étant donné que j’ai vécu au sein des natifs, dans une contrée lointaine dans les territoires neutres. C’est au sein d’une famille de combattants que j’ai grandis. Mais notre force n’était destinée qu’à la protection des nôtres. Malheureusement, la guerre arriva à nos portes avant que nous ne puissions nous y préparer.

Marquant une pause légère, je tus la suite des évènements pour expliquer ce qui se passait maintenant :

- Il me fallut un peu de temps pour comprendre ça, mais il était clair que le mal n’était pas à rejeter sur les soldats qui avaient massacré les miens, mais plutôt sur l’ordre des dirigeants de ce monde. Et récemment, la vision étrange d’un monde oublié m’est apparu. Elle sonna comme une clochette d’alarme à mes oreilles, me faisant comprendre que l’avenir de ce monde devait être tenu par des êtres qui se souciaient de ceux qui souffraient. Il n’y avait que ces élus-là, qui pouvaient faire ce qui était nécessaire pour éviter les morts inutiles. Une cause devait être défendue, la paix. Et pour ça, il fallait changer l’ordre des choses. Définitivement.

Mon œil dans mon masque cligna une fois avant que ma tête se relevât légèrement pour mieux observer l’ombre faite chaire qui se tenait à quelques mètres de moi :


- Ainsi donc, j’ai mis sur pied un plan. Renverser les royaumes en les divisant, sous plusieurs effigies et par la suite, frapper comme un seul homme les chefs de ce monde. Vous… détenez vos marcheurs d’ombre. De mon côté, j’aurais les mains de la faucheuse. Et ayant entendu parler de la fameuse cité espoir, nous pourrions épuiser les territoires de leurs populations et une partie de leurs soldats avant de les écraser totalement en une fois. L’ordre sera renversé, pour en instaurer un nouvel. Et c’est là, que j’ai pensé à vous.

Un courant d’air passa légèrement au cœur même de ma cape, froissant légèrement la douce et paisible continuité rectiligne de mon voile. Mais une fois cette brise calmée, je repris :

- J’avais entendu parler de vous depuis longtemps. Un élu de Kosaten qui existe sans exister, qui agit dans l’ombre de la nuit et qui sait manipuler les événements pour fragiliser l’ordre. J’ai également su qu’avec votre grande quantité d’informations, il vous était possible de trouver les armes nécessaires pour renverser le royaume, de trouver des alliés capables de vous aider dans cette quête.

Ainsi, je conclus rapidement en un mot qui résonna au sein même de la forêt aux arbres géants :

- Vous êtes bien l’homme de la situation.

Cela clairement affirmé, je revins maintenant à ce qui nous concernait. La façon dont j’avais procédé pour arriver àlui :

- En effet, je me suis servi de vos hommes pour me rapprocher de vous.

Et après, je conclus en disant :

- Heiwa Jigoku, Allions nous. Je vous offrirais ma force, et vous m’offrirez vos informations. Car c’est bien du cumul des deux, qu’on détient le pouvoir. Un pouvoir qui saurait faire céder les royaumes, et vous placerait inévitablement au rang de dieu.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2552
Yens : 1340
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 171
Nombre de topic terminé: 67
Exp:
6/12  (6/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: ▬ Négociations avec l'avenir, par l'avenir et pour l'avenir   Mar 8 Jan - 1:17



 
Négociations avec l'avenir, par l'avenir et pour l'avenir


 
 Un jeu dangereux         



 




Ses questions étaient posées et le dernier empereur de Fuyu attendait une réponse, qui malgré un instant de silence arriva. Mais plus encore que ses paroles, le shinobi observait sa façon d'être, de se tenir, rien échappait à ses yeux si spéciaux. D'ailleurs se fit le premier élément qui le frappait, quiconque était cet élu, il était doté d'une rare expérience et d'un sang-froid impressionnant, rien ne semblait le déstabiliser....Du moins pour l'heure. Le ninja avait plus d'un tour dans son sac et avait prouvé à maintes reprises qu'il était passé maître dans cet art. Toutefois, au vu de ce sérieux et de son vécut, l'inconnu éveilla une méfiance pour le Dieu de la Paix. Plus encore, il arrivait presque à ressentir une puissance certaine en cette être, peut être son instinct lui indiquait. Même si cet individu ne se présentait pas pour un ennemi, l'Uzumaki se tenait prêt à toutes attaques ou imprévus, et ceux même si le shinobi ne montrait aucun signe.

Finalement, il écouta l'essence même des paroles de son interlocuteur, décortiquant chacune d'entre elle. Et pour l'heure rien de ce qu'il disait ne gagnait la confiance de Nagato bien au contraire. Son désir à cacher ainsi son nom et son identité laissait planer le doute et surtout le fait qu'il le connaissait réellement. Heiwa était seul juge de décider si oui ou non ce nom était important ou non, ou même son identité, il en valait de sa sécurité et à présent de tout un pays. Mais de nouveaux faits interpeller le Jigoku, lorsque l'étranger indiqua avoir vécut dans un des clan de guerre des territoires neutres. Depuis que le shinobi avait réunifier tous les territoires neutres, ils connaissaient nombre de village et pourrait enquêter facilement sur toute cette histoire. Est-ce qu'elle s'avérerait vraie? Pour l'instant, l'empereur de Fuyu gardait le silence et même si son aura s'était légèrement intensifiait durant les premières paroles de Shiro, il ne bronchait pas,l'invitant ainsi à poursuivre. Ce qu'il fit en parlant de ses projets, de son but: ramener la paix. Un objectif dans lequel il s'était toujours retrouvé. Mais tant mentait, tant parlait sans connaître ce qu'était la paix véritable. Même s'il semblait bien avoir réfléchi à ce projet et semblait avoir une idée précise de ce qu'il fallait faire. Pourtant tout était devenu si compliqué, à présent.



Le vent souffla fort sur le terrain, arrachant plusieurs feuilles émeraude de la forêt. Pourtant ce fut le seul bruit qui entravait le silence religieux qui s'était installé. Seul les marcheurs d'ombre se tenait debout devant l'étranger. Puis aussitôt la terre se mit à trembler, le ciel se couvrit , alors qu'un souffle balaya la prairie ou se trouver l'élu de Fuyu. Une puissance émanait directement de la silhouette dans les ombres. Puis tout s'arrêta en un instant, le visage de l'Uzumaki se releva peu à peu, la faible clarté ne parvenait pas à éclairer le visage de l'homme, toutefois un trait fut aussi marquant. Car même si son visage ne pouvait être vu... Ses yeux étaient reconnaissable entre tous... Le rinnegan devenait visible pour la première fois depuis cet entretien. Un regard si pénétrant, la pupille divine qui transperçait les âmes. Quiconque passait sous son regard pouvait ressentir le mystérieux pouvoir du Rikudo.

-De beaux projets que voici! Mais je suis le seul à décider si ton nom est important autant que ton identité. De plus, je crois difficilement à ton histoire de ta vie dans un village de guerriers. Si vraiment, tu avais connu ma réputation là bas, je peux le concevoir... Néanmoins, personne ne connait l'existence des marcheurs d'ombre Hormis trois  élus qui me sont proches...

Bien sûr, il faisait mention de Rumaki, Zoro et Bashô. Il s'arrêta, étrangement dans sa phrase, comme si un élément important lui était venu en tête. Après tout, il y avait de rares élus au courant de l'existence de ces hommes. Mais tous avaient disparut d'après ses informations. ces hommes se comptaient sur les doigts d'une main: Zayro Jinn, le messager des enfers; Asura, la bête sauvage; Radhamantys, le chevalier d'ébène. En d'autres termesles trois autres empereurs de Fuyu. Mais il en restait un autre qui lui revenait en tête. Rinkyu...

-Les rares êtres pouvant prétendre à les connaître ont disparut de Kosaten depuis longtemps.Mais je peux vérifier tes propos sur ce village....

Mais au même instant, une nouvelle voix jaillit derrière tous les protagonistes.Ce dernier individu venait du chemin qu'avait emprunté les marcheurs d'ombre et l'homme au masque. Le nouvel arrivant poursuivit la phrase du Jigoku:

-...Depuis que nous avons unifié tous les territoires neutres, il nous sera facile de trouver la vérité.


Les marcheurs d'ombre mirent genou à terre, avant même que Shiro ne se retourne. Car face à lui, Heiwa sorti enfin des ténèbres de la forêt, pas après pas, le bruit de l'herbe résonnait, et la lumière éclaira bientôt tout le corps de l'Uzumaki. Et sans aucun doute Shiro pouvait voir du coin de l’œil, le nouvel arrivant au physique totalement différent et pourtant il était reconnaissable aussi. Car cet homme qui arrivait aussi portait les même pupilles. En ce jour celui qui fut appeler Rinkyu faisait face à deux corps divin. Ainsi Nagato, présentait l'un de ses plus grands secret qu'aucun ne connaissait hormis Bashô. Mais là encore le stratège ne prenait que peu de risques. Après tout, le ninja face à lui ne pouvait encore savoir combien y avait-il de corps comme ces deux là. Peut être n'étaient-ils que trois avec le corps original... Peut être plus... Peut être une armée.  

-Marcheurs d'ombre allaient vous renseigner auprès de tous les chef de clan sur cette histoire et sur ce village dont notre invité a fait mention. Un élu ne passe pas inaperçu...


En un claquement de doigts, deux marcheurs d'ombre disparurent, avec les ordres à suivre. Bientôt, l'Uzumaki connaîtrait la vérité.Les deux corps divin, debout, observèrent l'étranger. Silencieusement, et charismatique. Il semblait plus impressionnant que jamais. L'Uzumaki était plein de surprise, il le prouvait encore. Ce dernier réfléchissait à toute vitesse, sur ses dernières pensées. Si face à lui se trouvait réellement Rinkyu, pourquoi celui-ci se présentait sous ce masque? Quel était son but véritable, alors que la dernière fois qu'ils s'étaient croisés, ce dernier lui avait promis de ramener la réputation de son clan au plus haut niveau et surtout de tuer le Dieu de la Paix.Pourtant aussi invraisemblable que cela fut, l'Uzumaki décida de jouer un jeu tout aussi dangereux.

-Peu importe qui tu es vraiment... Peu importe ce que tu caches, pour l'heure, je ne chercherais pas à le savoir.Mais je me méfierais de toi, tu es habile et intelligent, plus que bon nombre d'élu en Kosaten. Ceci te mènera sûrement loin, mais attention à jouer à ce jeu avec un maître...


Le second corps divin fraîchement arrivé s'avança finalement, pour se poster au côté de son " frère". Et à présent, les deux parleraient d'une même voix, dans une synchronisation parfaite.

-Ton plan est réfléchi et j'y ai moi même pensé. Depuis toutes ses années je me suis attelé à ce projet pour le bien de ce monde et si possible pour tous les mondes.Toutefois, beaucoup de choses ont changé et Espoir est encore fragile et faible face aux trois nations. Nous avons réussi à maintenir les trois puissances en respect...Mais pour combien de temps? De plus, tu as dû recevoir, la vision de la Déesse Gensou...Malgré le fait que tu sois un élu de Fuyu, tu dois désirer sa chute...Mais au vu de la vision Fuyu doit être la dernière à sombrer, nous devons la protéger jusqu'au bout... L'ennemi inconnue de la vision... Il apparaîtra après que Fuyu soit tombée, nous ne pouvons nous permettre cela... Mais dis moi, que sais-tu réellement? Et plus encore je vais me répéter: Qu'as tu réellement à gagner? Pourquoi vouloir me faire venir au rang d'un dieu. Ne serait-ce pas ton but?

Aucun doute que la véritable conversation allait vraiment s'engager, mais qu'allait-il lui apprendre? Surtout que ce dernier avait fait nombre d'erreur dans son discours. Il se piégeait lui même. Après tout, s'il se considérait comme la faucheuse, il devait avoir confiance en sa puissance et plus encore connaître celle de l'empereur de Fuyu. Sinon pourquoi lui proposer cela? Il estimait que le dieu de la Paix ne pouvait se débrouiller seul et n'avait pas la force suffisante... Une force qu'il lui proposait donc. Quel élu avait pu tant augmenter sa force, sans se faire connaître, comme il osait le dire...La partie d'échec était lancée...


 

 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1512
Yens : 1336
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Caché

Progression
Niveau: 180
Nombre de topic terminé: 91
Exp:
10/12  (10/12)
Shiro Shinigami
Shiro Shinigami þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: ▬ Négociations avec l'avenir, par l'avenir et pour l'avenir   Mar 8 Jan - 18:02




feat.Heiwa Jigoku

Légendaire & Divin


Ambiance

Le visage de marbre, imperturbable, j’observais derrière mon masque ce qu’allait répondre l’homme qui me faisait face. Et bien évidemment, si par moment son aura se faisait clairement ressentir, il ne faisait aucun doute qu’il semblait lui aussi savoir bien maîtriser les évènements. Le flux de ses pensées et de ses informations étaient bien trop grand, et bien trop contrôlées. Et en ce jour, je comprenais mieux que jamais, la grande importance du secret, mais plus encore, du très grand risque que comporte l’exposition de ses connaissances et compétences. Ainsi donc, en choisissant de devenir la faucheuse, je n’avais plus aucune chance de rester à l’ombre. Cela avait son avantage, mais l’inconvénient n’en demeurait pas moins grand. Le Jigoku, entouré de ses hommes reprit doucement les paroles. Il se plut alors, de me faire voir ses pupilles, qui, avaient quelque chose de lugubre, de sombre, de destructeur. Elles combinaient suffisamment de mystère et de puissance en elles seules, pour noyer quiconque se confrontait à elle dans un cercle de questions interminables.

La connaissance des Marcheurs d’ombre, n’était pas quelque chose de connu. Ainsi donc, il semblait avoir clairement à l’esprit les potentielles personnes qui pouvaient se trouver devant lui. Ceux qui auraient bien pu se cacher derrière le masque de Shiro Shinigami. Pas besoin qu’il le dise à haute voix, je l’avais déjà compris. Il fallait dire que je n’avais pas prévu ce tournant des choses. Mais mon habileté était une fois encore mis à l’épreuve. Et cette fois, j’allais jouer. Jouer, pour gagner.

Mais une chose plus que surprenante arriva. Une extension de la voix de celui qui me faisait face, dans mon dos. Me retournant doucement pour éviter tout mouvement brusque, j’observai un moment le nouvel arrivant. La confusion saisit mon esprit, d’autant plus que la silhouette était pratiquement similaire, les mouvements également étaient similaires. Je n’arrivais plus à saisir la réalité. Qui était cette personne ? Ce nouvel intervenant ? Et par ricochet, qui était la personne qui me faisait face ? Y avait-il des clones ? Mon esprit manqua de peu, de se perdre dans ce nuage interminable de question. Mon calme intérieur, qui avait été perdu un léger moment lors de sa mise en lumière, se calma jusqu’à ce qu’il n’y ait plus que placidité.

Et c’est alors qu’il décida d’envoyer les marcheurs d’ombre sur ma piste, question seulement de vérifier si ce que je disais était vrai. Il réitéra encore une phrase qui me laissa plus que perplexe. Après avoir ordonné une enquête ouverte à mon sujet devant moi, il déclara ne pas vouloir connaître plus que ce que je lui donnai. Absurde. Toutefois, j’annonçai:

- Bien. Toutefois, sachez que votre nom s’est propagé comme une gangrène à notre époque, celle où les miens vivaient encore. Et pour vous retrouver, je n’avais pas besoin de plus que cela. Et si j’ai pu remonter jusqu’à vous, sans avoir à connaître le titre de ‘’marcheurs d’ombre‘’ dont bénéficient vos seconds, il est simplement impossible que pour toutes vos nouvelles recrues de vivre sans s’alimenter, sans dormir, sans interroger, sans laisser des marques. Et quiconque laisse des marques, aussi infimes soit-elles, peut en ce monde être retrouvé par diverses manières. Que cela relève de la magie d’espionnage, ou encore de la capacité à consulter les esprits défunts pour en obtenir une quelconque réalité. C’est avec l’un de ces divers moyens que j’ai pu venir jusqu’ici, en votre présence.

Après avoir atteint brutalement son égo, en lui rappelant qu’en ce monde le champ de possibilités n’était étendu qu’au niveau d’application de la magie, je fis une pause. En effet, si lui, Heiwa, était impossible à atteindre, ses membres, l’extension de sa volonté, ne disposaient aucunement de sa force. Et ces derniers pouvaient être les cibles de quiconque. Pour peu qu’on s’intéresse à eux, qu’ils se déplacent à deux, à trois, ou même à quatre, ils n’en sont pas moins neutralisables si on est assez puissants :

- Malgré tout cela, je dois reconnaître que vos sbires, ceux qui sont venus me chercher, m’ont bien facilité les choses. S’ils ne me guidaient pas vers vous, j’aurais encore perdu votre trace et jamais peut être, je ne vous aurais trouvé. C’est donc à dire que le défaut de ce que je crois être vos nouvelles recrues, a rapidement été comblé par votre expérience. Vous êtes un être réfléchi, certainement le plus réfléchi que le monde n’ait jamais connu. Voilà pourquoi mon ambition s’oriente vers vous. Ce monde appartient au plus fort. Mais le plus intelligent, sait renverser toutes les situations.

Et concernant les marcheurs d’ombre, j’ajoutai simplement une dernière chose quant à leurs chances bien maigres, sinon, impossibles de trouver les traces de mon existence. L’ensemble des territoires neutres, comptait bon nombre de clans, connus, cachés, et même ceux qui prenaient des noms de façades. Et une petite minorité d’entre eux était constituée de combattants. Fort heureusement, au sein de plusieurs villages et contrées des territoires neutres, Zayro Jinn était passé et avait totalement rasé les lieux, comme à son habitude. De ce fait, toute trace de mon existence, avait été inéluctablement rasée sous le souffle de la destruction Zayrienne. Il fallait donc reconnaître que la folie du messager des enfers allait m’être très utile aujourd’hui, ce qui me surprit encore intérieurement.

- Vous ne trouverez rien. La contrée où on vivait, a été rasée, totalement par un des chiens de l’armée de Fuyu. Une personne que vous connaissez très bien. Zayro Jinn, le messager des enfers. Etant déjà assez reculé dans notre façon de vivre, nous avons eu le malheur de le voir arriver. Il n’en reste plus rien, si ce n’est un grand cratère.

Les pistes plus brouillées que jamais, j’observai le duo intriguant dont la simple vue suffisait à réveiller des migraines intérieures. Qui était cet homme ? Ces hommes ? Comment fonctionnaient-ils ? Tout semblait si loin de la réalité. Quoi qu’il en soit, écouter ce qu’il disait, sans se laissait distraire par la mise en scène, me souleva quelques interrogations. ‘’ Le bien de tous les mondes‘’ ? De quoi parlait-il ? À quoi faisait-il allusion ? Et maintenant, ce qui m’interpella, fut le premier nom qui vint à moi. ‘’ Déesse Gensou‘’ s’agissait-il du dieu Tenshi ? Ou bien d’une autre personne, d’une autre nature dont je ne maîtrisais rien ? Il parla par la suite de la chute de Fuyu, comme étant une étape cruciale avant la venue d’un ennemi qui se voulait plus dangereux pour le reste du monde. Je n’avais pas interprété les choses ainsi.

- Je sais ce que toute personne vivant en territoires neutres peut savoir. La guerre, l’alliance Seika-Minshu, l’avènement de la cité Bashô Tokaï, les élus les plus puissants de Fuyu, certains élus disparus de seika dont les noms demeurent, les anciens élus de Minshu disparus. Plus encore, je sais que la grande guerre a eu lieu, qu’aeternam a fait beaucoup de ravages, mais aussi que Tenshi s’est activée. Malheureusement, tout est un peu flou dans mon esprit, mais c’est du moins ce que je sais de ce monde. La hiérarchie Seikajin, Fuyujin, Minshujin me sont inconnues. La politique employée par chaque nation pour la gestion de ses ressources, m’est inconnue. Les armes qui sont à la disposition de chaque nation, me sont inconnues. Les hommes proches du cercle d’influence du pouvoir et même du bas peuple, me sont inconnus.

Suite à cela, je pliai légèrement le cou en avant, pour que mon œil luise derrière mon masque sans que rien ne soit perceptible en dehors. Et c’est là, que j’annonçai :

- Un nouvel ordre doit être instauré. Et il sera instauré par mes mains, et par vos informations. Je crois en cela plus que tout autre chose. Les dieux ne sont pas assez sages, pas assez prudents. Ils sont les propres observateurs d’un jeu qu’ils ne maîtrisent plus. Et il est bien connu que vous êtes homme à tout maîtriser. Je remets ma confiance en vous, pour faire ce que ces misérables dieux ne sont pas capables de faire. Vous… vous veillerez à ce nouvel ordre instauré, comme vous l’avez toujours fait. Et, en fonction des alliés que nous aurons, nous partagerons le monde, et le guideront ensemble. Moi et nos futurs alliés en façade, et vous, en arrière. Ainsi, nous créerons un monde dont aucun élément ne nous échappera.

Cela annoncé solennellement, je relevai ma tête vers les cieux, relevant mes bras jusqu’à ce qu’ils forment un angle droit, avant de relever mes paumes et les diriger vers le ciel. A ce moment-là, une vague intrigante d’énergie me recouvra. Assez sinistre pour faire fuir les bêtes les plus faibles ou bien les marcheurs les moins aguerris, mais assez faible pour faire plus que nécessaire ma présence. On aurait pu voir en moi, une sorte d’esprit de couleur rougeâtre, qui se nourrissait déjà du pouvoir futur, car la puissance elle, était déjà bien présente :

- Je vous l’ai dit… ma puissance sera à votre service, pour peu que vos projets concourent à la réalisation de cet objectif. Je serais la bête déchaînée, qui agira avec brutalité, détruisant sans une once d’hésitation quiconque se mettra sur la voie qui mène au divin. La voie de la destinée qui vous est depuis longtemps tracée….

Cela dit, je repris mon calme, avant de reprendre une position aussi droite qu’une barre de fer recouverte d’un manteau noir.

- Pour cela, je veux vos informations, mais plus que ça, cette sagesse qui est vôtre, afin de faire de moi un dirigeant non pas seulement puissant, mais le plus soucieux, le plus préventif et le moins prévisible que le monde n’ait jamais connu. Faîtes de moi une légende, et je ferais de vous un dieu.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2552
Yens : 1340
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 171
Nombre de topic terminé: 67
Exp:
6/12  (6/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: ▬ Négociations avec l'avenir, par l'avenir et pour l'avenir   Jeu 10 Jan - 17:41



 
Négociations avec l'avenir, par l'avenir et pour l'avenir


 
 La Faucheuse et le Dieu         



 





Une partie d'échec commençait en cette heure. Plus d'un élu ou natif s'y était essayé et plusieurs se cassèrent les dents dessus. Pour commencer, il y eut un certain Zoro du nom de Emyia, ancien Héro de Minshu. Puis vint le tour, d'un autre élu de Minshu, qui s'avérait s'appeler Grimm. Et en dernière date, la nouvelle héroïne du serpent Ellen, même si ce jeu fut interrompu par une créature puissante et recherchée. Pourtant, Heiwa s'en était toujours sorti en parti victorieux. Et il s'était préparé à des échanges plus que difficile, chacun venant de la République reconnu pour ses jeux de manipulation et d'esprit. Mais tous étaient tombés, à présent, dans l'oubli...Disparut. Ellen n'était d'ailleurs qu'une énième héroïne de Minshu, chacun ayant précipité leur chute après avoir porté ce nom...Une véritable Malédiction. Mais en ce jour, c'était un Élu de Fuyu qui se présentait à lui.

Fort heureusement, l'Uzumaki avait de l'expérience avec ce type de profil. Chacun était des guerriers fiers et plutôt individualiste. Radhamanthys montrait une force inouïe à l'époque, mais son esprit n'était pas aussi aiguisé que celui du Shinobi. Asura la bête, n'avait aucun don sur ce terrain.  Quand au pirate Zoro, il avait été assez naïf pour entrer dans les ordres. Seul un adversaire avait été le plus dur à contrôler. Le messager des enfers. N'ont pas ses dons d'orateur ou de manipulation, mais bien par son instabilité contrôlé. Un fait rare et ironique, mais même si cet être savait se contrôlait parfaitement, sur un coup de tête, il pouvait agir quitte à briser toute la toile qu'un stratège avait mis en oeuvre. Mais là encore, il s'en était tiré. Chacun ayant par la suite un unique point commun: Ils étaient tous devenus les alliés du Dieu de la Paix. Est-ce que l'histoire se répéterait avec cet inconnu? Heiwa sentait en lui une détermination et surtout une prétention à s'élevait. Plus d'un être avait eu ce sentiment et avait été prêt à n'importe quoi pour l'atteindre. Le jeu était certes fort intéressant et promettait de grandes choses. Mais comme tout grand projet, les risques encourut pouvaient être égaux à la mise faites.

Il écoutait donc attentivement chaque mot prononçait par le masqué face à eux. Rien ne pouvait échapper au deux corps divins, il n'avait plus aucun angle mort, la pression exercé indirectement par ses pupilles pouvaient être inimaginable. Tel un Dieu Omniscient, Heiwa Jigoku voyait tout. Néanmoins, l'ombre d'un sourire se dessina sur son visage, trop fugace et trop indescriptible pour comprendre la signification d'une telle réaction.  Pourtant, il devait l'admettre son interlocuteur s'était préparé à cette rencontre et même s'il ne pouvait tout prévoir, il gardait un sang froid étonnant. Pourtant, il se trompait...

-Je te l'accorde, telle est la faiblesse de s'appuyer sur des natifs de ce monde, jamais, ils ne deviendront aussi puissant que nous ou ne pourront s'améliorer aussi rapidement que nous. Même si mes marcheurs d'ombre sont l’extension de ma volonté comme tu le dis.Ils sont mes yeux, mes oreilles et parfois ma parole.Mais un élu puissant et attentif pourra remarquer leur présence ou la ressentir, sans pour autant les voir. Un élu y est parvenu par le passé et a remonté ma piste, comme tu l'as fais... Il semble même que vous employiez la même façon de procéder...

Ses doutes sur l'identité de Shiro se confirmaient dans son esprit. En effet, Rinkyu Uchiha avait usé de procédés similaires pour rencontrer l'Uzumaki. Deux clans étrangement liés dans leur monde respectif.Et ils s'étaient fait face, comme aujourd'hui. Pourtant, même si le Jigoku faisait mention de cette probabilité à son interlocuteur, il ne mentionna pas le nom de cet élu. Tel un message caché pour lui. Comme pour lui montrait, qu'il était parvenu à découvrir qui il était. Pourtant, l'empereur de Fuyu n'en avait aucune assurance, pour l'instant.


-...Mais tu te trompes sur beaucoup de point. Tu fais mention de mon expérience, il est vrai. Mais sache qu'un stratège compte aussi sur la faiblesse de ses troupes dans chacun de ses actes. Cette faiblesse peut parfois être la plus grande force. Crois-tu que rester inconnu dans l'ombre peut permettre d'aboutir à tout ce que j'ai fais? Ce que tu penses êtres une faiblesse de ces hommes, peut s'avérer être la plus grande force de mon oeuvre. J'ai agis en connaissant cette faiblesse. J'ai pu te mener à l'emplacement exacte que je désirais. Un élu aussi puissant qui soit ne devient qu'un insecte devenant une proie dans les files d'un stratège. Prends l'exemple du règne animal. La mante-religieuse est l'un des prédateurs les plus puissants de son univers.Et l’araignée n'est rien contre cet adversaire.Pourtant habillement mené cet immense insecte devient une proie docile lorsqu'elle tombe dans les toiles de l’araignée, car celle-ci ne s'engagera jamais sur un territoire inconnue.


Si Shiro avait tenté de toucher l'orgueil du shinobi, il était bien loin de la vérité, car ce dernier n'était point atteint. pire encore, il contemplait son interlocuteur avec une lueur mystérieuse dans ses pupilles. Il était le marionnettiste dans ce monde peuplé de poupées en bois, qu'il pouvait contrôler de ses long fils. Alors lorsque ce " jeune garçon" tenta de déstabiliser le stratège en lui évoquant le fait, qu'il ne trouverait rien sur cette histoire, à nouveau les yeux des deux corps divins brillèrent inexplicablement. Leurs auras dansèrent tout autour d'eux telles des tentacules invisible.

-Je comprends bien pourquoi tu désires la recherche d'un tel talent. Tu es la faucheuse, comme tu te présentes. Mais tu as encore beaucoup à apprendre. Si tu penses qu'un seul cratère peut m'empêcher d'atteindre ce que je désire, tu te trompes. Nous trouvons toujours un indice. La vie est faites ainsi, d'infimes et impénétrable indices, pourtant, ils existent. Il suffit juste de les décrypter.



Lui affichant son manque d'expérience à la face et son cruel manque d'information, les deux " clones" s'arrêtèrent un instant. Une nouvelle fois l'Uzumaki lui montrait le fossé qu'il existait entre eux deux en terme d'esprit.Et même s'il pouvait perdre une bataille de force, Heiwa gagnait toujours la guerre au final.Même s'il perdait, le Dieu de la paix n'avait pas un ou deux coups d'avance, il en avait déjà trois ou quatre. Et dire qu'à présent, il possédait un diadème bien précieux lui permettant de lire l'avenir, lui permettait encore de lever les barrière de l'impossible. Et ce même si les conséquences étaient un danger considérable.

Et malgré tout ceci, le Shinobi cacha sa surprise d'apprendre le peu de connaissance que possédait la Faucheuse. Comment pouvait-il en savoir si peu et se trompait sur tant de choses? Son manque d'information pouvait lui coûter cher... Leur coûter cher s'ils s'alliaient, comme le masqué lui proposait. Les deux corps s'éloignèrent alors, pour prendre place sur des rochers que composaient la clairière, invitant indirectement son invité à faire de même.

-Où étais-tu tout ce temps? Tes informations sont maigres et erronées, même pour un élu ayant "vécut" dans les territoires neutres. Ceci pourrait être un danger pour toi et pour...Nous!



Même s'il réfléchissait encore à cette possible alliance, l'Uzumaki avait consciemment évoqué cette possibilité. Et lorsque Shiro était fin prêt, l'Uzumaki reprit son discours:

-Les guerres entre Seika et Fuyu a bien éclaté, mais ce n'est pas Aeternam qui a causé des ravages, ce dernier ayant disparut, pendant un long moment, dans une sorte d'autre monde. Non l'île de Tenshi a anéanti les armées de Seika et de Fuyu de même que Minshu. Leur grand conseiller a corrompu le grand cristal, représentation du corps de leur Dieu, entraînant dans ce maléfice tout son peuple, hormis quelques résistants menaient par Reisha. Aeternam n'est intervenu qu'après et en alliance avec les trois nations pour arrêter le Conseil de l'île céleste. A priori, Reisha a convaincu cet homme de nous rejoindre.  Mais alors que les "héros" des nations affrontèrent l'ennemi et le Dieu corrompu, la purification a été faite sur lâme de Gensou, la véritable forme de la déesse de Tenshi...

Tel un orateur, mais sans aucune émotion, le ninja expliqua ce que tous devaient savoir, sans même dire son avis sur aucun des sujets. Après tout pourquoi le ferait-il, alors qu'il n'avait encore décidé si cet inconnu méritait d'en savoir plus. Ainsi, il lui parla aussi de la vision donnée par cette déesse à tous. Celle du futur avec Grimm, Aeternam, Reisha et Jael -ce dernier ayant abdiqué, alors que son fils avait reprit le flambeau, car l'ancien président était tombé gravement malade ne se remettant pas de son malheureux passage au royaume des morts.- les trois principaux héros de ce futur alternatif, et de ce nouvel espace-temps, dans lequel ils vivaient tous à présent. Et surtout de cet ennemi invisible dont les trois héros parlaient, malgré des paroles manquantes. Mais Heiwa était parvenu à enregistrer chacun des mots de cette vision. Il avait ensuite réfléchi à tous les tenants et les aboutissants. Dans ce futur, qui n'existait pas encore, Fuyu était tombé, malgré la présence encore de ses élus. Et l'apparition de cet ennemi inconnu et impossible à affronter survint par la suite de cet événement. Ce qui expliquait en partie les précédentes paroles du Dieu de la Paix. Il lui fit part aussi des paroles de la Déesse au sujet de la malédiction qui pesait sur les trois dieux et qui ne possédaient pas leur véritable forme, suite à l'intervention de leur père à tous. Ce derniers les ayant puni pour une sombre histoire de jalousie auprès de leur "sœur" .

Malheureusement, cette vision avait éveillé plus de questions encore que de réponses. Néanmoins, Gensou avait fait aussi part de la possibilité d'en apprendre plus sur le passé de Kosaten par l'existence d'artefact caché sur le continent.

Cette partie enfin énuméré, l'Uzumaki attendit quelques temps qu'il enregistre tout. Ne le lâchant pas des yeux, une seule seconde, aucun clignement d'yeux n'était même possible. Après tout, il n'était pas des corps " vivant". Toutefois, une scène lui revint en tête rapidement, malgré la puissance qu'il avait dégageait précédemment, Shiro avait reprit son calme, lui demandant de l'enseigner à être un monarque, alors qu'il lui proposerait d'être un Dieu. Quelle ironie qu'un mortel propose à une divinité d'occuper sa place. Pourtant, ceci concordait indirectement à son projet d'atteindre les trois, du moins les quatre dieux, pour s’accaparer de leur pouvoir et instaurer le même règne paisible sur tous les mondes. Même si Heiwa avait été insensible à la scène théâtrale de Shiro et avait imposé à ses marcheurs de ne point réagir ou fuir d'un simple regard, plus oppressant encore, il n'avait pas oublié ses paroles qui résonnèrent encore à son esprit.


-Si vous me menaciez tout à l'heure, ceci va dans les deux sens Shiro. Si vous tentez de me trahir, je n'aurais aucun scrupule à vous évincer. Je peux vous apporter tout autant, mais je pourrais être la cause de votre chute. Apprenez que si vous intentez quoique se soit contre moi, j'aurais toujours plusieurs coups d'avance sur vous. Et vous devez vous en douter, je fais parti de Bashö Tokaï. Et je ne peux être lié à un être tel que vous. Personne ne doit remonter à nous. Je nierais cette possibilité si ceci devait arriver. Espoir est encore trop faible pour faire face aux nations et à ses élus loyaux. Il reste encore beaucoup à faire pour parvenir à un tel résultat et j'y travaille. Je ne gâcherais pas tout ses efforts.

Néanmoins, je vous conseille de vous méfier des élus de Minshu. Même si leur force armée, reste encore faible, plusieurs élus émergent. La sorcière Ellen, reste un danger pour tous, et ce même si elle parle de rédemption. Un fauve reste un fauve! D'un autre côté Valentine est une conseillère du président de Minshu, est peut s'avérer aussi dangereuse que moi dans la stratégie et la manipulation.Si vous désirez le monde que vous espérez tant, elles sont deux élus que vous devrez vous débarrasser rapidement. Que ce soit par la force ou par la réputation...



Même si le Jigoku était encore, et le serait toujours, méfiant envers ce sombre élu. Il voyait en lui tant de possibilité pour reprendre le flambeau en lumière. Tel un nouveau messager des enfers pour occire leurs adversaires qui se mettraient sur leur chemin...



 

 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: ▬ Négociations avec l'avenir, par l'avenir et pour l'avenir   

Revenir en haut Aller en bas
▬ Négociations avec l'avenir, par l'avenir et pour l'avenir
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Allons implorer dieu pour un avenir meilleur [Katherine Grey]
» Le bicameralisme est-il nécéssaire ?
» L'avenir de la VPC GW
» demande d' entrevue avec Monseigneur Bushiro
» L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. [PV : érèbe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Forêt d'émeraude-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.