Partagez | .
Traite d'esclave
Messages : 277
Yens : 160
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
Genkichi Hoda
Genkichi Hoda ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Traite d'esclave   Sam 26 Jan - 3:26

Genkichi Hoda
ESCLAVE
J’ai froid et tout mon corps me fait souffrir. Je ne sais pas ce qui se passe. J’essaie de me convaincre que je suis dans un rêve, mais la douleur est pourtant bien présente. J’ai la tête qui tourne. Je veux juste me réveiller et me retrouver dans mon lit sous les draps au chaud. Un bruit résonance dans mes tympans. Je lève la tête doucement pour voir ce qui se passe. Recroquevillé sur moi-même, je regarde un des hommes déverrouiller la cage à côté de la mienne faisant sortir de manière brusque l’un des civils qui était avec moi dans la charrette un peu plus tôt.

- C’est ton jour de chance … on a besoin de tes services papy…

De la traite d’esclave? Cela m’en a tout l’air. Par contre, je ne sais pas en quoi je peux être utile. Je ne suis qu’un étudiant lambda! Je me souviens, cet homme m’a dit que j’étais un genre d’élu. Qu’est-ce que ça peut bien être? Est-ce que je suis ce genre de personne qui doit changer le monde? C’est ce que fait un élu habituellement.

- pfff…
soupirai-je.

- Ne t’inquiète pas, tu es le prochain.

Un des hommes s’était arrêté devant ma cellule et me fixait avec perversité. Je redoutais ce qui m’attendait à l’extérieur de cette cage. Je savais qu’au moins, tant que j’étais derrière ces barrières, j’étais en sécurité en quelque sorte. Entourant mes genoux de mes bras, j’essayais tant bien que mal de conserver ma chaleur, mais le vent parvenait à traverser mes vêtements.

« Que quelqu’un me vienne en aide … »


Mais personne ne vint à mon aide. Tremblant de froid, j’attendais patiemment qu’on vienne me sortir d’ici, que pouvais-je faire d’autre? Des minutes voir peut-être des heures s’écoulèrent avant qu’on vienne m’ouvrir. Le même homme au regard pervers s’approcha de moi et m’agrippa fermement l’avant-bras pour me soulever et me faire sortir de la cage. Il me jeta presque au sol, mais je parvins à reprendre mon équilibre. Il me força à avancer. Devant moi, une ville … non plutôt un village d’antan se dressait devant moi. Je n’étais clairement plus dans ma ville natale. Des chevaux tirant des carrosses se promenaient dans les rues et les gens portaient des tenues poussiéreuses. Disons que je ne me fondais pas dans le décor avec mon uniforme scolaire. Mes yeux se posèrent sur un homme à l’apparence distinguée, mais son regard tout aussi pervers que le mercenaire me fixait ou plutôt semblait me reluquer. Le mercenaire m’obligea à m’arrêter devant cet homme qui me fixait de la tête au pied.

- Hmm! Jolie spécimen! Tu es sûr que c’est bien un élu? Il a l’air plutôt chétif.

- En voici la preuve.


Le mercenaire m’agrippa l’avant-bras et m’obligea à montrer ma main que je gardais fermé. L’homme devant moi plissa les yeux et le mercenaire grogna en serrant sa poigne.

- Aller! Ouvre là!


Serrant les dents de douleur, je ne voulais pas montrer ce tatouage qui faisait de moi un élu. L’homme leva la main au mercenaire pour l’arrêter. Le mercenaire me lâcha aussitôt. L’homme distingué s’approcha de moi et captura mon menton entre son pouce et son index et approcha son visage du mien.

- Tu n’en as pas l’air, mais tu as cette lueur dans les yeux qui me fascine.


Hypnotisé par ses yeux, je n’eus pas le temps de réagir que l’homme pris mon poignet délicatement pour observer la marque dans ma paume de main.

- Hm… tu feras l’affaire. Tu n’égalises pas la carrure de Zayro ni même sa force, mais tu sauras m’amuser de bien des façons.
Dit-il avant de s’éloigner. Amenez le et qu’il soit bien traité!

On me guida vers une charrette attelée à des chevaux. On m’y fit monter et me laissa seul un moment jusqu’à ce que l’homme me rejoigne et demanda à son cortège de partir.

- Nous n’avons pas été présenté. Je me nomme Yashamaru, je suis un noble respecté dans la région. Il ne faut pas se fier aux apparences, je ne suis pas méchant, j’ai seulement des passe-temps qui peuvent déranger certaine personne. Bref, comment t’appelles-tu?

Je ne réponds pas. Je suis trop intimidé autant par Yashamaru que par la situation. Que risque-t-il de m’arriver? Vais-je être utilisé comme esclave? Les pires scénarios commençaient à se dessiner dans ma tête. L’homme le remarqua sûrement, car il déposa sa main sur ma cuisse.

- Ne t’inquiète pas, je ne te ferais aucun mal.


Ça ne me rassurait pas. Je bougeais ma jambe pour la dégager de sa main. Je devais trouver un moyen de m’enfuir, mais comment faire alors que la charrette roulait à bonne vitesse sur le sentier. Devant moi, le paysage défilait à perte de vue, mais j’étais trop stressé pour l’admirer. Je devais trouver un moyen de m’enfuir … je ne pouvais pas rester avec cet homme. Il ne m’inspirait pas confiance et le pire risquait de m’arriver si je restais avec lui.

.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 175
Yens : 256
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Loin de tout

Progression
Niveau: 258
Nombre de topic terminé: 139
Exp:
15/18  (15/18)
Zayro Jinn
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Traite d'esclave   Lun 28 Jan - 12:17



Traite d'esclave

feat.Genkichi et Heiwa.



* Ce rp se passe apres l'exil de zayro, avant le rp a yuki, avant l'event PARC

Long long chemin pour revenir jusqu'à Fuyu. Il fallait repasser par les territoires neutre, il avait déjà longé toute la côte ouest de Seika après avoir re-débarqué en Kosaten. Il continuait de marcher et marcher, en se ressassant ce qui était arrivé la bas. La mort... La mort.... La mort était venue. Il ne pensait qu'à cela, sa frustration, la puissance qu'elle avait engendrée, sa mission ? Ah oui, il était question d'un groupe, un jour. Il n'avait aucun détail et pourtant, l'impression que tôt ou tard il saurait ce qu'il en serait. Mais en attendant, il avait finit par recroiser des élus, Eleanor notamment. Il essayait de chercher une autre voie, la voie des émotions, se disant que c'était peut être une clé menant à une puissance plus particulière.

Tout au fond de lui, Zayro n'y croyait pas, bien sur. Il était un homme d'une logique implacable, mais depuis la vision, depuis l'exil, depuis la mort... Certaines choses l'avaient bouleversé d'une façon ou d'une autre. Toujours dans son kimono sale, la barbe et les cheveux hirsutes, il demeurait méconnaissable. Trainant sa tenue lourde dans un gros sac de toile, il comptait rejoindre la capitale de Fuyu, peut être essayer de se changer les idées d'une manière ou d'une autre. Toutefois, il pouvait sentir l'influence qu'elle avait eu sur lui, sa "punition"... Sa force avait considérablement baissée. Elle restait certainement plus elevée que la majorité des élus et natifs de ce monde, mais tout de même. S'il avait pu calculer cette baisse, il l'aurait estimé aux alentour des 60 pour cent. Bien qu'il puisse combler cette marge en combat, par ses talents, son aura et sa force, il n'était plus en mesure de dire s'il était aussi fort que par le passé.

Ce simple fait le perturba tellement, qu'au détour d'une route le menant à plusieurs villages pittoresques, il se retrouva quasiment nez à nez avec une charrette ! Les chevaux huèrent en levant les sabots devant lui et le cocher se demanda bien ce qui pouvait arriver. Il se redressa alors et fit face ;

(l'apparence de zay dans ce rp)


C'était tout un convoi apparemment, mais ils n'avaient pas la gueule des marchands de pains ou de fruits et legumes. Non, c'était clairement un amas de mercenaire qui protégeaient un autre type de marchandises. Des esclaves ? C'était peut être une aubaine finalement, il allait pouvoir tester sa force sur eux, a moins que..

- Monsieur, un type, un vagabond au bord de la route ... Il a l'air costaud.

C'était un des gardes s'adressant au noble, Genkishi avait pu l'entendre. Zayro aurait voulu les tuer, mais allez savoir pourquoi, il voulait voir ou allait ce convoi. Il s'approcha d'eux en disant ;



Je suis Zayro Jinn.




Avant d'en entendre plus d'un éclater de rire et finalement le laisser monter dans l'une des charettes, juste parce que son "humour" avait réussi à faire rire l'un de ceux ne rigolant jamais. Bien sur, on le mit dans l'une des cages, avec Genkishi. Son sac lui, étonnamment ils ne regardèrent pas dedans et le balancèrent avec d'autres affaires, peut être pour tenter de revendre le tout plus tard. Zayro se laissa faire pour le moment, il resta assit en contemplant l'élu qui lui faisait face.

- Voila un compagnon de route, peut être que ça te déliera la langue jeune homme. Alors, vous vous appelez comment tous les deux ? Demanda encore une fois Yashamaru.



Sans importance finalement. Je veux simplement combattre de bons adversaires, vous m'évitez d'en chercher, ça m'arrange.







 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2622
Yens : 232
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 178
Nombre de topic terminé: 70
Exp:
7/12  (7/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Traite d'esclave   Lun 28 Jan - 23:40



   
Traite d'esclave


   
Ce n'était qu'un camps de mercenaires...



   





Ceci faisait un moment que le conseiller de Bashô Tokaï avait pacifié une grande partie des territoires neutres. Pourtant, il y avait toujours une engeance qui régnait dans l'ombre et agissait dans le dos de tous. Malheureusement, pour eux, le Jigoku était le maître des ombres et tôt ou tard, ils allaient l'apprendre.Le shinobi avait pourchasser bon nombre de monstres dans ses territoires, mais aussi des bandits ou autres mercenaires qui pullulaient dans les environs avec la perdition de cette terre. Mais tout ceci était loin à présent. L'Uzumaki était parvenu à unifier les guildes des marchands et s'attiser la loyauté des clans de guerre sous une même bannière que celle de la ville Espoir.

Pourtant, il y avait encore quelques rares personnes assez discrète pour continuer leur petit pêché mignon. Leurs petites manigances et jeux illicites. En effet, il avait eu vent d'un marché noir, d'une traite d'esclave qui même si elle était devenue bien rare et bien compliquée pour les maîtres de ce business semblait exister. Il avait mit sur leur recherche quelques clans de guerre, mais aussi quelques marcheurs d'ombre habile dans la recherche de ses mercenaires de l'ombre. Et les recherches payaient. Plus encore, puisqu'ils agissaient sans vouloir laisser aucune trace et sans même qu'on puisse remonter à eux, ils signaient au final leur arrêt de mort. Après tout qui allait s'inquiéter de ce genre de disparitions.

L'empereur de Fuyu en avait démantelait quelques uns et depuis quelques jours ses hommes avaient ferrer "un gros poisson". D'après ses indics, il existait une demande un peu plus conséquentes que d’habitude. Et ainsi des mercenaires prêt à répondre à cette demande.Ce gros poisson n'était autre qu'un petit noble de basse extraction qui se considérait bien supérieur à son véritable statut. Mais ce qui avait précipité Heiwa d'agir fut tout autre. En effet, l'un des marcheurs d'ombre s'était mêlé au mercenaire et il avait ainsi pu apprendre, que le groupe avait capturé un élu de Minshu, jeune recrue de la nation du serpent. Pourtant un respect cordial s'était formé entre eux. Point le véritable désir de l'Uzumaki, mais un marché nécessaire tandis que Espoir prenait en force et en résistance. Si ceci venait aux oreilles de Valentine, celle-ci pouvait à loisir manipuler et lancer une partie d'échec contre lui pour trouver une excuse et attaquer leur cité. Ceci était hors de questions, trop d'effort avait été fait pour que tout s'effondre ainsi. Il réglerait cette histoire en personne, ou par l'intermédiaire d'un de ses corps.

En quelques jours, l'homme encapuchonné se retrouva dans le fameux campement des mercenaires. Ce qu'il ne savait pas c'est que ce qu'il était déjà venu cherché avait déjà été vendu par un noble. Bien évidemment, cette information allait rapidement lui être reportée.Et pourtant, ceci n'épargnerait pas tous ces esclavagistes, bien au contraire. En quelques secondes le calme petit camps fut détruit, incendiait, les quelques esclaves restant libéré et s'échappant sans demander leur reste, alors que les mercenaires tombaient un à un, comme des mouches, face à cette puissance qui les dépassait tous.Un épais nuage de fumée noire s'éleva dès lors dans les cieux, indiquant clairement qu'un incendie se propageait dans cette zone. Tout ce qui restait de ce " village" hormis des corps sans vie était une simple silhouette encapuchonnée accroupie au sol, observant les traces de roues faites par une caravane. Elles étaient fraîche. Aussitôt, deux autres silhouettes apparurent à ses côtés. Aucun mot ne fut échanger, mais le message était passé. Localiser le noble et donner les informations au Dieu de la Paix qui arrivait. Une poutre craque sous la faim des flamme, et alors qu'elle s'effondra su sol, il n'y avait plus personne en ce lieu de malheur.

Plusieurs minutes plus tard, le shinobi apercevait la calèche. Pourtant un élément l'arrêta net. Une sensation étrange et reconnaissable. Il y avait un élu ici, puissant et qu'il avait déjà rencontré... Pourtant cela ne se pouvait, il avait totalement disparut de Kosaten. Alors pourquoi maintenant et ici? Préférant attendre de voir ce qui allait se passer, il maintint une distance respectable, plus encore, il avança en trottinant. Suffisamment pour ne pas éveiller les soupçons de ce colosse, mais pas assez pour les rattraper tout de suite. Cet homme était imprévisible ce qui le rendait dangereux et sur un coup de tête, il pouvait causer plus de problèmes que ce pauvre noble écervelé...








   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 277
Yens : 160
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
Genkichi Hoda
Genkichi Hoda ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Traite d'esclave   Mar 29 Jan - 2:14

Genkichi Hoda
ESCLAVE
Le noble n’eut aucune réponse de ma part et heureusement il n’insista pas. Je détournais le regard, préférant observer l’horizon défiler devant moi. Je ne voulais pas croiser le regard de cet homme pervers dont ces nombreuses allusions sexuelles n’étaient pas passées inaperçues. Ce qui me rebutait le plus était mon incapacité à réagir. Je serrai le poing, me sentant complètement faible dans cette situation, comme quand je me faisais intimider. Bon sang! Genkichi! Fait un homme de toi! Je sentais une montée d’adrénaline et au moment où mon corps s’apprêtait à agir, la charrette s’immobilisa. Ce mouvement brusque fit évaporer le peu de courage qui était monté en moi.

Sur le moment, je me demandais seulement si nous étions arrivés, mais lorsque mes yeux se posèrent sur le noble, je compris immédiatement que quelques choses n’allaient pas juste en voyant l’interrogation qui brillait dans les yeux du noble. J’entendis ensuite une voix venant de l’extérieur signalant au noble qu’un voyageur bloquait la route. Je crus entendre le nom de « Zayro Jinn », un nom que Yashamaru avait nommé un peu plus tôt je crois. D’ailleurs, on le laissa monter dans la caravane où il prit place devant moi. Sa carrure était impressionnante et son expression … que dire … il n’en avait tout simplement pas! Un frisson me parcouru l’échine pour je ne sais quelle raison. Comme si cet homme dégageait une sombre aura. Mal à aise devant ce regard qui pesait sur mes épaules, je passai ma main dans mes cheveux. Ce malaise ne se dissipa pas pour autant lorsque Yashamaru posa à nouveau sa fameuse question : qui étions-nous? L’homme devant moi ne répondit pas à la question, mais restant plus que précis sur ses intentions, combattre de puissants adversaires.

- Tu ne seras pas déçu.

Le reste du voyage se fit dans le silence mis à part le bruit des roues sur le sol. Nous arrivâmes finalement à destination après une heure ou deux de voyage.

- Messieurs, escortez notre inviter de dernière minute à l’arène où il pourra affronter nos meilleurs guerriers. Vous! Escortez ce jeune homme dans les quartiers argent et préparé le pour la soirée!

- Bien maître!

Deux hommes en armure m’indiquaient un chemin. Je jetai un coup d’œil au vagabond qui nous avait rejoints, celui-ci était guidé vers un lieu inconnu que l’on nommait l’arène.

On me fit traverser de nombreux couloirs d’un palais très bien décoré. Jamais je n’aurais pensé mettre les pieds un jour dans un tel endroit! Bon, c’était bien beau tout ça, mais je ne sais pas ce qui m’attendait derrière toute cette beauté! On me fit entrer dans une chambre majestueuse où des habits m’attendaient sur le lit. Les hommes disparurent et de jeunes femmes élégantes entrèrent et me débarrassèrent de mon uniforme, me nettoyèrent et me vêtirent des apparats dignes d’un roi! Un homme vint me chercher pour me guider dans une autre pièce du palais.

- Le maître vous attend à l’arène.

Finalement je rejoignis le cortège du noble qui était composé de plusieurs jeunes hommes de mon âge tous habillé élégamment. Par contre, je remarquais que leurs regards étaient éteins. Il n’y avait aucune étincelle dans leurs yeux, juste du vide. Qu’est-ce qu’il pouvait bien leur faire vivre bon sang! Yashamaru m’accueilli les bras ouverts.

- Te voilà enfin! Tu pourras assister au spectacle et notre inviter surprise nous fera un plaisir de l’animer. Qu’on fasse entrer les combattants!

Le spectacle qui se déroulait devant moi me faisait vivre plusieurs émotions que je n’arrivais pas à décrire. Ce n’était pas un film qui se déroulait devant moi, c’était un véritable massacre avec du sang et des cris bien réels. Les spectateurs présents semblaient savourer ce moment et s’amuser comme des fous alors que moi je restais tétanisé devant ces scènes. Bon sang! Où étais-je bien tombé!

- Je … je dois aller à la toilette …

- Hm? Il me fera un plaisir de t’y conduire.

Non! Je ne voulais pas me retrouver seul avec lui! Malheureusement, je ne pouvais rien dire. Lorsque je quittai la pièce, je remarquais une lueur de peur dans les yeux des jeunes qui me regardaient semblant me dire « ce qui t’attend est pire que la mort ». J’avalais difficilement ma salive.

Alors que nous marchions dans les couloirs vides du palais, Yashamaru me poussa dans une chambre. Je reculais malgré moi avant de tomber au sol. L’homme s’était retourné vers moi alors qu’il commençait déjà à enlever sa chemise.

- J’ai compris ton message jeune homme … depuis le temps que j’attends ce moment où nous soyons seuls.

Il s’avance vers moi tel un chasseur fonçant vers sa proie. Sans savoir pourquoi, je ne peux m’empêcher de penser au temps où les adolescents de mon âge me prenaient dans un coin pour me battre en me criant des « Sale tapette! Tu devrais mourir! Va te suicider! ». Sous le coup de l’émotion sans doute et au moment où le visage de Yashamaru était à quelques centimètres du mien, une montée d’adrénaline me submergea et mon corps réagit seul!

- Non!

Mon poing vint s’écraser sur le visage de Yashamaru qui ne s’attendait pas à ça. Il recula de surprise en mettant ses mains sur son visage ensanglanté.

- arg! Sale … Tu vas voir qu’on ne me le fait pas deux fois!

Alors qu’il m’immobilisa au sol et qu’il tenta d’atteinte l’interdit, l’adrénaline et mon désir de survis me permis de me dégager suffisamment pour me permettre de contre attaquer en … mordant suffisamment l’oreille de Yashamaru jusqu’au sang pour en arracher l’extrémité. Criant de douleur, l’homme s’éloignant en se tenant l’oreille, me permettant de me lever et de m’enfuir recrachant au passage le morceau d’oreille.

Courant dans les couloirs, je ne savais pas où j’allais, mais je devais trouver un moyen de fuir le palais! Tout à coup, des mercenaires me bloquèrent la route. Je m’arrêtais et me retournai, mais j’étais déjà cerné par d’autres mercenaires. Entourer, je ne pouvais plus me sauver et il aurait été suicidaire de foncer tête baissée dans ces soldats lourdement. Réfléchissant à un moyen de fuir, un homme tenta au même moment de m’arrêter, mais je parvins à esquiver son coup. Malheureusement, le deuxième coup m’atteignit en plein visage et je m’effondrai au sol. Tout tournait autour de moi, je vis un garde se baisser, puis tout devint noir.

Lorsque j’ouvris les yeux, je constatais que je me trouvais dans une cellule avec mon vieil uniforme en mauvais état. Je me levais et m’approcha des barrières.

- Laissez moi sortir!
Tentai-je.

Un garde s’approcha de ma cellule, déverrouilla la porte et me laissa sortir. C’était trop beau pour être vrai! Il me guida dans des couloirs, puis jusqu’à un long passage. Il m’y poussa et il me dit :

- Aller, c’est le moment.

Le moment? Je n’avais pas d’autre choix. Je m’avançais dans le long couloir et plus je marchais et plus j’entendais des cris de joie. C’est quand une immense porte s’ouvrit devant moi et que je la traversai que je compris maintenant où j’étais … l’arène! Autour de moi, plusieurs personnes criaient de joie et attendait le massacre.

- Faite entrer notre invité surprise et qu’il massacre ce petit avorton qui a osé profiter de mes biens!

Je me tournais vers l’extrémité de l’arène où une nouvelle porte s’ouvrit. Je déglutis. La seule pensée qui me traversa l’esprit à ce moment-là était : « je vais mourir… »


.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 175
Yens : 256
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Loin de tout

Progression
Niveau: 258
Nombre de topic terminé: 139
Exp:
15/18  (15/18)
Zayro Jinn
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Traite d'esclave   Mar 29 Jan - 4:26



Traite d'esclave

feat.Genkichi et Heiwa.



* Ce rp se passe apres l'exil de zayro, avant le rp a yuki, avant l'event PARC

Ouep, le chemin se passa tranquillement. Zayro fixait un peu le vide et se fichait bien d'ou il finirait par tomber, ni même qui était ces types. Heiwa était dans le coin pour sur, mais si le stratège de l'ombre avait remarqué le colosse, le colosse lui, ne l'avait pas remarqué. L'exil et la non utilisation de ses pouvoirs, combiné à ce qu'il avait vécu, plus le fait qu'il se pose des questions sur sa propre puissance à l'instant T... Il était normal qu'il n'ait ni vu ce dernier, ni détecté son aura avec la vision atomique... En revanche il pouvait bien sur voir ce qui se passait dans la charrette en chemin pour le palais du noble des territoires neutres.

Ce type semblait avoir un goût prononcé pour les garçons, rectification, les jeunes hommes. Le gabarit de Jinn avait calmé et fait peur à l'élu de Minshu, qui se faisait tout petit. Mais Yashamaru lui, il semblait obnubilé par sa proie, c'est presque s'il s'en léchait les babines. M'enfin, au moins il répondit à son prisonnier surprise, qu'il aurait ce qu'il désirait. Des combats ! C'était tout ce qu'il avait besoin de savoir finalement.

Une fois arrivés, tous descendirent, mais ils se séparèrent. Genkichi était amené dans le palais, tandis qu'on amenait le colosse dans l'arène directement. Tant mieux, efficace ces marchands d'esclaves, ils ne traînaient pas en longueur inutile. Même si certains continuait de railler un peu le nouveau venu, Jinn se fichait qu'ils croient ou non ce qu'il avait dit. Il entra dans l'arène, tandis qu'ailleurs, Genkishi était déjà entrain de suivre un cortège en étant lavé, habillé, pouponné comme un futur prince.

Enfin bref, les premiers combats eurent lieu. Zayro utilisa simplement sa force, il fallait qu'il mesure ce qu'il avait perdu depuis, ce dont il était capable. Il irait donc crescendo jusqu'au moment ou il atteindrait selon lui, sa propre limite. C'est donc une véritable boucherie qui démarra dans cette gueule de gladiateurs. Les uns après les autres ils tombèrent, le crâne broyé, les tripes à l'air, les yeux exorbités, les mâchoires tranchés par un revers de main solide. Certains encore en vie étaient au sol, à genoux ou à quatre pattes à chercher des doigts, des yeux, des mains ou des dents perdues dans la confrontations contre le Fuyujin. En tout cas, après une dizaine, la plupart ne l'approchèrent plus aussi imprudemment.

Certains commençèrent même à douter et souffler des "il a dit s'appeler comment déjà ?" ou des "mais c'est un humain ce type ?" inquiets. Bien sur dans le lot, certains se débrouillaient bien, la plupart de ceux là, c'étaient des volontaires comme Jinn, qui se laissaient capturer pour trouver des adversaires et avaient assez confiance en leurs talents pour tuer sans se faire tuer... Serait ce encore le cas aujourd'hui ?

Les affrontements se poursuivaient, tandis qu'au même moment, Genkishi venait d'échapper à un viol et courait pour sa vie, malheureusement, il fut rapidement attrapé, stoppé et jeté aux cachots les plus près. Plusieurs longues minutes passèrent. L'arène était désormais bien rouge, le sable ou la terre utilisée, recouverte d'un rouge parfois pourpre, parfois plus clair. On ne laissait plus le choix au jeune élu, il devait finir dans en bouillie la bas... Peut être par manque de viande fraiche à envoyer.

Il faut dire, que lorsque la porte de l'autre coté s'ouvrit pour laisser entrer Zayro, on pouvait comprendre que ses adversaires étaient juste... Tous morts de ses mains.



Couvert de sang des cheveux aux pieds, il était facile de deviner la brutalité qu'il avait pu utiliser. En tout cas, cela lui permit en effet de faire de large constat. Une force nettement plus basse qu'avant, ce n'était pas vraiment pour lui plaire... Oh bien sur, elle était largement suffisante pour écraser ces moucherons là, mais qu'en serait t'il contre un Heiwa ? Un Zoro ? Ou d'autres potentiels ennemis ? Il conspua encore intérieurement la faucheuse, avant de voir en s'avançant au centre de l'arène, le jeune innocent sacrifié pour la foule et un pervers de noble.



Hmm, c'est une blague ?




Il affrontait depuis tout à l'heure des combattants qui voulaient se battre, qui avaient une experience du combat, une soif de sang. S'ils étaient faciles a vaincre, au moins, il rendait le duel un minimum interressant. Mais pourquoi servir un cafard après des souris ? Cela n'avait pas de sens pour Jinn et c'est bien ainsi qu'il voyait la chose. Genkishi était peut être un élu, mais il était nul, minable, pathétique, effrayé. Il n'avait aucune intention de se battre dans les yeux et ne resisterait même pas dix secondes avec sa force actuelle...

- Héhé, il.. Il n'avait qu'à pas refuser mes avances, ce sale petit..  



Bon, de toute façon, on dirait que j'ai pu estimer à peu près ma force physique. Il faudrait que je test le reste désormais. Vous la bas...





Fit t'il en direction du jeune garçon. Tandis que dans les gradins Yashamaru enrageait de ne pas avoir pu faire ce qu'il voulait faire avec la chair fraîche...



Je vais tester mes pouvoirs sur vous, essayez de resister un minimum...




Il commença a réveiller un peu ses pouvoirs atomiques, il voulut bien sur tuer Genkishi à ce moment là, tendant le bras vers lui... Il aurait rasé les gradins avec, mais en éveillant un peu ses pouvoirs, il senti comme une "perturbation" dans les atomes, un court instant, avant que ça ne disparaisse. Il baissa alors le bras et fixa à sa droite, à sa gauche et un peu tout autour de lui. Distinguer une aura "forte" d'élu, c'était quelque chose qui lui fit étrange après avoir croisé celle de la mort.... Tout paraissait si petit à coté, la sienne comprise...



Hmm... Etrange... Est ce que c'était une perturbation de mon pouvoir ? Ou bien...






Non, quelqu'un allait bien débarquer et du coup, Zayro resta stoïque dans l'arène, sans finalement faire du mal à l'élu de Minshu. Chanceux ? Ou pas... Car bien des surprises pouvaient arriver par la suite !
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2622
Yens : 232
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 178
Nombre de topic terminé: 70
Exp:
7/12  (7/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Traite d'esclave   Mar 29 Jan - 18:22



   
Traite d'esclave


   
Le palais des désirs...



   




Décidant de poursuivre pour en apprendre plus sur ce noble, mais avant tout pour comprendre ce que faisait Zayro Jinn en un tel lieu, l'Uzumaki n'avait pas attaqué la procession. Il la suivait jusqu'à tomber sur le palais de cet homme. Certes, il était riche, mais seul et isolé et encore moins reconnu par les territoires neutres au final. Mais quel fut pas la surprise du shinobi, lorsqu'il aperçut différents jeunes hommes parqués tel des animaux prêt à l’abattoir ou dans la situation prêt à être les victimes de leur tortionnaire pour ces désirs malsains. Alors lorsqu'il découvrit une véritable arène, il voyait en ce noble un ennemi direct des territoires neutres.

En effet même les différents clans de guerres avaient de l'honneur et du respect pour leurs adversaires, et jamais ils ne mettaient ainsi des hommes sans désir de se battre dans un combat. Ce noble faisait passer les habitants des territoires neutres pour quoi? Des sauvages simple d'esprit et assoiffé de sang? Ceci était si réducteur, que l'empereur de Fuyu s'étonna même de voir un tel lieu encore existant en territoire neutre. Comment avait-il pu cacher tout ceci aux yeux et à la barbe de tous.

Mais alors qu'il contemplait discrètement de son perchoir, il assista au massacre orchestré par le messager des enfers. Quel était son but et pourquoi comme à son habitude ne rasait-il pas simplement pas ce lieu d'un claquement de doigt. Le Jigoku en avait le pouvoir et Zayro Jinn l'avait prouvé a plusieurs reprises... C'est ce manque d'information qui l'empêchait encore d'agir. Pourtant, il dû tôt ou tard se montrait. En effet, pour une raison ou une autre, qui n'échappait pas au shinobi, le nouveau favori du noble se retrouvait devant le colosse. Autant dire que pour un nouvel élu, il n'avait aucune chance. Mort avant même d'avoir levé les yeux sur ce "monstre". Surtout que ce dernier s'exclama vociférant le fait qu'il avait suffisamment tester sa force et qu'il allait à présent passer à l'analyse de ses propres pouvoirs. Était-ce toute la raison de cette venue ici? Prouver sa force, mais à qui? A lui même? Ceci n'avait aucun sens... A moins que lors de ce mystérieux exil, il ne lui était arrivé quelque chose.

La vie de l'élu de Minshu lui importait beaucoup moins tout d'un coup. Après tout Zayro Jinn était un représentant direct de Fuyu, et on ne pourrait jamais accuser Bashô Tokaï d'une telle perte. Qui au monde pouvait s'opposer à cette créature infernale. Oui, finalement, la présence du colosse jouait en sa faveur. Il pouvait bien partir d'ici sans se préoccupait de ce qui l'advenait du nouveau. Pourtant, un point persistait, telle une écharde dans le pied. Ce noble pouvait agir à loisir, et toutes nations pouvaient un jour remonter à lui et tenter de le relier à Bashô Tokaï. Ce qui était inadmissible! Là ou Heiwa désirait effrayer le noble pour qu'il passe le message à tous les esclavagiste, il serait plutôt un exemple pour ces derniers en payant de sa vie.

Le moment de sortir de l'ombre était donc venu, même si cela pouvait être dangereux pour le dénommé Nagato Uzumaki, conseiller de Bashô Tokaï qui de souvenir s'était présenté comme étant Heiwa Jigoku lors de leur première rencontre. Peut être que l'une des seules chance sur laquelle il pouvait encore compter était la présence d'un de ses corps divins et non du corps original qui avait vu le colosse.

Alors que la foule hurlait , désireuse de voir le combat et surtout du sang, un bruit léger se fit entendre dans le long couloir sombre menant au fameux noble. Une silhouette encapuchonnée sortie de l'ombre  pour briller à la lumière, des gardes tentant de l'arrêter furent aussitôt repousser avec violence contre le mur par une force invisible. L'être au visage inconnu, s'avança donc droit vers le noble et d'un geste vif, attrapa son cou, le soulevant comme s'il ne pesait pas plus lourd qu'une plume. Yashamaru se mit aussitôt à suffoquer, les yeux exorbités, le regard petit à petit envahit de terreur mêlé à la douleur. Pourtant, le shinobi n’exerçait pas encore suffisamment de force pour le tuer. Il s'approcha du rebord de "son balcon" pour le tenir au-dessus du vide.

-Ainsi le messager des enfers sort de sa torpeur? Où a t-il disparut tout ce temps? Et plus encore, pourquoi agir en ce lieu qui ne vous convient guère.



Mais la foule tout autour d'eux se mirent à crier de plus belle. Certains horrifiés de la scène et d'autres, qui n'avaient pas encore vu le spectacle, pour que le combat commence enfin. C'était du combat qu'ils désiraient, soit ils seraient tous au première loge. Aussitôt, une énergie palpable se ressenti partout dans l'arène. Puis, tout d'un coup un homme s'éleva dans le ciel, puis un second et encore un autre et un autre. Pour être envoyé sans ménagement au cœur même de l'arène. . Bientôt les rangées du public fut vider de ses spectateurs, alors que tous se retrouvaient dans le sable et le sang qu'ils avaient tant contemplé. Mais ceci n'était pas fini, puisque comme par magie les grilles s'ouvrirent. Un silence se mit à régner, alors qu'un homme s'avança de la grille ouverte, espérant trouver la sortie. Lentement mais sûrement, il s'avança vers la sombre sortie. Plusieurs le regardaient attentif. Puis sans crie et gare, une créature lui bondit dessus, dévorant l'homme qui hurlait à la mort. Déclenchant aussitôt une vague de panique, alors que de toutes les grilles d'autres créatures sortaient. Ils voulaient du spectacle? Ils étaient les héros de leur propre scène.  Pourtant, ce n'était pas cela qui intéressait l'Uzumaki, mais bel et bien le jeune élu de Minshu qui ne ressemblait à rien et principalement l'élu le plus fort de cette époque: Zayro Jinn...






   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 277
Yens : 160
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
Genkichi Hoda
Genkichi Hoda ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Traite d'esclave   Mer 30 Jan - 16:17

Genkichi Hoda
CONNEXION EN COURS...
Si j’avais s’eut que je me trouverais en enfer, je ne me serais pas coucher hier soir! En effet, tout ce que j’avais vécu jusqu’à maintenant n’était rien à ce qui allait suivre. Yashamaru désirait que le combattant aguerri devant moi m’extermine et c’était bien son intention quand il leva sa main devant moi, mais il hésita … qu’est-ce qui semblait le perturber? J’eus ma réponse assez vite. Des cris de peur vinrent des gradins et je me retournai vers la droite pour comprendre ces soudains cris. Un homme encapuchonné était sorti de nulle part et tenait Yashamaru à la gorge, le maintenant dans le vide.

Perdant mes moyens face à la situation et me posant trop de questions depuis tout à l’heure, je criais à l’individu nouvellement arrivé :

- Quelqu’un peut bien m’expliquer ce qui se passe?!


Pas de réponse. On m’ignorait complètement! Par contre, je remarquais que le nouvel arrivé connaissait le combattant qu’il surnommait « le messager des enfers ».

Les retrouvailles ne durèrent pas. L’arène fut submergée des spectateurs qui étaient projetés par une force invisible dans l’arène. Un cri de mort me fit me retourner vers la gauche. Une bête énorme en sortie avec le cadavre d’un des spectateurs dans sa gueule. Les cris fusèrent de partout tandis que d’autres grilles s’ouvrirent laissant sortir des bêtes assoiffés de sang et de chair. L’enfer! Voilà où je me retrouvais et comme ces civils, je n’avais aucune compétence pour combattre ces monstres! Je devais me trouver une arme! Regardant de gauche à droite, j’aperçu une épée dans une mare de sang. Sans plus attendre, je fonçais pour la récupérer. Elle était plutôt lourde et au moment où je la soulevais pour la manier, un monstre sauta dans ma direction et fut empalé par la lame. Sa gueule à quelques centimètres de mon visage, l’animal couina de douleur avant de mourir. Trop lourd, je dus lâcher l’arme au sol.

Au même moment, un civil me tira vers lui pour m’utiliser comme bouclier face à un monstre. Je n’allais certainement pas me laisser faire! Me dégageait de sa prise trop faible pour me maintenir correctement, je lui donnai un coup de coude dans le ventre avant de me jeter sur le côté. Les cris du civil me vinrent aux oreilles et j’osais poser mon regard sur la bête qui dévorait l’homme. Une fraction de secondaire plus tard, un monstre se jeta sur moi et me plaqua au sol. Il était beaucoup trop lourd pour que je me puisse m’en dégager. Je tentais de lui donner un coup de pied, mais impossible de l’atteindre!

L’animal tenta de planter ces crocs sur mon visage, mais je parvins à lever mon bras gauche qui prit le coup. Les crocs tels des lames de rasoirs, se plantèrent dans la chair de mon bras et je ne pus m’empêcher de pousser un cri de mort. Il ouvrait et fermait sa gueule et si cela continuait, il finirait par m’arracher le bras! Avec le peu d’énergie qu’il me restait, je parvins de justesse à enlever mon bras de sa gueule, malheureusement, celle-ci poursuivi sa course pour venir se planter dans mon épaule.

- AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!!

Le sang jailli de mon épaule et se répand sur mon visage. Tout devient flou devant moi. Plus aucun son ne sort de ma gorge. Je ne peux retenir une larme de coulé sur ma joue. Je suis faible dans ce monde. Que quelqu’un me vienne en aide.

« Je ne veux pas mourir… »

Et puis c’est le noir, le vide et cette fois je suis persuadé de ne pas me réveiller.


Code:
… Connexion en cours ...


… Connexion écouée …

… Analyse du système …

… Système critique … tentative de connexion forcée …


… Connexion temporaire réussie …


« Bienvenu V1XX »


« Qu’est-ce que … »


« Êtes-vous prêt à entrer dans la partie? »


« Oui … »




Apparence de V1XX


Une montée d’adrénaline me submerge soudainement et je sens un vent violent m’entourer. J’ouvre les yeux soudainement puis le vent, non l’énergie qui m’entoure projette au loin la bête avant de se volatiliser. Je me retrouve debout, mais je sens que quelques choses à changer. Par réflexe, je lève mon bras devant moi et une épée apparait devant moi que je prends et manie sans difficulté. Le monde autour de moi, je le vois différemment, comme si j’étais dans un autre corps, mais le plus impression était cette barre de vie et d’énergie comme si j’étais dans un jeu vidéo. Je ne pouvais pas les toucher et j’étais sans doute le seul à les voir. De plus, il y avait un compte en rebours, sans doute le temps qu’il me restait avant de reprendre ma forme normale. Je fixe un moment l’épée, je la reconnais! C’est l’épée magique de mon personnage V1XX sur Glory! Et puis je me souviens cette voix, féminine, qui avait prononcé le nom de V1XX. Étais-je devenu mon personnage? Je n’avais pas le temps de me poser plus de question, je devais me défendre avant la fin du compte à rebours.

Sans plus attendre, je fonçais à vive allure vers un des monstres et le transperça de mon épée de foudre. La bête gémie de douleur avant de s’effondrer au sol. Je levai la tête et leva ma main gauche vers un des monstres qui fonçait vers moi. Une lumière jaillie d’entre mes doigts et l’animal fut parcouru de choc électrique qui le maintint au sol. Je l’achevai d’un coup d’épée dans la nuque. Les combats se poursuivis ainsi et à aucun moment je jetais un coup d’œil aux deux hommes, je devais en éliminer le plus possible avant la fin du temps imparti.


Code:
… 0,10 … 0,09 … 0,08 … 0,07 … 0,06 … 0,05 …


Il ne reste plus beaucoup de temps! Je dois en vaincre le plus possible!


Code:
… 0,04 … 0,03 … 0,02 … 0,01 …

… Énergie insuffisance … connexion perdue …


V1XX commençait à disparaître en millier de particules. Qu’est-ce que l’avenir me réservait dans ce monde?


.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 175
Yens : 256
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Loin de tout

Progression
Niveau: 258
Nombre de topic terminé: 139
Exp:
15/18  (15/18)
Zayro Jinn
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Traite d'esclave   Jeu 31 Jan - 5:50



Traite d'esclave

feat.Genkichi et Heiwa.




Exclamation Mizoku : N'oublie pas ton lvl. Tu ne peux pas utiliser de technique à ce lvl, tu es aussi faible qu'un humain lambda voir même encore moins endurant. Tuer des monstres a un tel niveau est impossible. Pour que tu n'ais aucun malus a la correction, je te suggère de faire en sorte que Genkishi l'ait "rêvé" ou "imaginé" sous la fatigue et la tension. C'est en tout cas ce que "verras Zayro" dans ce post


-------------


Et bien oui, on dirait bien que l'encapuchonné décidait à se montrer. Heiwa Jigoku, il reconnaissait autant la methode que l'habit. Par contre, c'était un mystère qu'il soit ici et Zayro doutait qu'il l'ait suivit à la trace, mais cette possibilité existait belle et bien. En attendant, il avait pris d'assaut les gradins, jetés les spectateurs dans l'arene et soulevé le noble au dessus des airs comme d'un rien. Ce n'était d'ailleurs pas son vrai corps ici présent, mais Jinn se doutait que ce dernier devait être pas très loin, peu importe au final, que comptait t'il faire ? Apparemment, poser des questions...





Ah... C'est donc bien vous. Je n'ai jamais disparu, vous ne pouvez pas avoir l'oeil partout, admettez le simplement.




Il était inutile de lui dire qu'il était parti en exil ou parti loin, il fallait garder tout de même quelques cartes lorsqu’on se frottait à un type aussi prudent qu'Heiwa Jigoku. Jinn le toisa d'en bas, tandis que c'est à peu près à ce moment précis que les gens volèrent dans tous les sens pour s'écraser dans la scène de bataille, puis que les grilles s'ouvrirent en même temps, dévoilant une horde de monstres. Tiens donc, il avait ça en stock le noble ? Ou alors c'était un truc du Fuyujin face à lui ? Encore une fois, peu importe... Zayro resta stoïque, et puis ça tombait bien, il avait besoin de tester sa force magique maintenant.

Mais avant de faire quoique ce soit il entendit crier à sa gauche. C'était Genkishi qui venait de se faire mordre. Pas facile la vie d'un petit élu venant de débarquer en Kosaten. Les gens du public tentaient de remonter, certains en se faisant courageusement la courte échelle, mais la plupart paniquaient, c'était alors la loi du talion. Sauve qui peut, chacun pour sa peau et forcément, cette panique ambiante créa une division au lieu d'une cohésion. Bon nombre d'entre eux se firent manger, trancher en deux.. Un vrai massacre, qui devait faire la joie d'Heiwa.

Une des bêtes approcha Zayro, mais le colosse la calme en lui déboîtant la machoire sommairement, avant qu'elle ne s'écrase contre le mur suivant. Ah, il se reprit en regardant ses mains, c'est vrai qu'il voulait utiliser ses pouvoirs plutôt ! Mais oui, au fait, comment s'en sortait l'autre élu ? Il tourna la tête, juste un instant...

Il y'eut bien une sorte de petit creux d'energie, vaillant, tentant de lui redonner une partie du pouvoir perdu dans un dernier élan, mais à ce stade, il ne devait pas espérer grand chose. En fait, le géant le voyait sur le sol, sans doute entrain de rêver à éspérer se débarrasser des créatures... Enfin bref, il y'en avait toujours autant, ça pullulait.



Et vous, pourquoi êtes vous ici ?





Demanda t'il à heiwa, enfin l'un de ses corps. Bref, une lueur apparue dans les mains de Zayro et il tira un laser constant qui découpa plusieurs créatures et civils en même temps dans un large rayon, avant d'envoyer plusieurs boule d'energie atomique qui firent fondre les grilles et pareillement, les deux trois monstres sur le chemin. Certains esquivèrent habilement en sautant. L'une d'elle plaqua Jinn au sol, elle était assez lourde pour ça, mais pas assez forte pour l'y maintenir.



Hmm... On dirait.... Que je reste largement au dessus sur tous les points.




Saisissant les deux pattes qui le maintenait, il brisa ces derniers et se servit des os pour les planter dans les yeux de la chose, avant de lui ouvrir la gueule jusqu'à l'exploser de bas en haut, l'ouvrant complètement pour finir en tas de bouillie sanguinolente, rampante, agonisante et mourante ! Il craqua un peu sa nuque, puis se rapprocha de Genkishi, le saisissant par le col avant de l'envoyer sur Heiwa.



Lequel d'entre nous suiviez vous. Lui ou moi ?






En même temps qu'il avait projeté le corps du jeune élue sur le corps divin, il sauta vers celui ci, atterrissant avec fureur sur la corniche, qui manqua presque de se briser sous la force de l'impact de son saut. Maintenant, il n'était qu'à quelques centimètres, il était donc temps de causer !

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2622
Yens : 232
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 178
Nombre de topic terminé: 70
Exp:
7/12  (7/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Traite d'esclave   Ven 1 Fév - 11:59



   
Traite d'esclave


   
Le palais des désirs...



   




Exclamation Mizoku :Je rejoins Zayro Jinn


Le calme avant la tempête. C'est exactement ce qui s'était passé avec l'apparition de Heiwa Jigoku. A présent, l'arène était envahit des cris de panique et de souffrance de tous ces hommes et ces femmes, venu ici pour le simple plaisir de voir autrui souffrir et se battre. A présent, ils étaient au plus proche de leur désir de contempler le spectacle. Et L'Uzumaki regardait imperturbable le spectacle. Il n'avait aucune pitié pour ce genre d'individu. Après tout en avaient-ils eut. Au vu du sang sur le sable, pas une once. Ils ne récoltaient que ce qu'ils semaient. Et de tels individus ne méritaient pas de profiter de la Paix à venir.

On assistait à une véritable débâcle, et la plupart prônait le chacun pour soit. Certains même se servant de son partenaire comme d'un bouclier, ou le jetait dans la bouche du monstre en approche. C'était cela? Cela dont les hommes possédant un peu de pouvoir était capable. Une engeance, un échec...Des erreurs de la nature, qu'il fallait rayer de la surface de la carte. Beaucoup disparaîtrait et on en oublierait jusqu'à leur nom. Plus aucun château pour se rappeler d'eux, ils retourneraient à la poussière.

Un cri toutefois attira son attention. Ce n'était autre que le jeune élu de Minshu à ce qu'il avait entendu dire. Le nouveau apprenait de manière difficile que la vie qui s'offrait à lui allait l'être tout autant. Du moins, s'il survivait même à la rencontre avec Zayro Jinn. Quoique en y réfléchissant vu la faiblesse de cet élu, la simple aura écrasante des deux empereurs de Fuyu menaçaient de le détruire. Toutefois, il était venu de base pour sauver cet être et se débarrasser de cette engeance. C'est ainsi, que sans broncher, il se débarrassa de tous les êtres ou créatures s'approchant d'un peu trop près de lui. Là ou il avait rêver d'occire des créatures, ce n'était autre que le Jigoku qui s'en débarrasser juste avant. Lui était trop faible, trop impuissant. Toutefois, s'il en rêvait, et ben son rêve était plutôt prémonitoire...

Dans tous les cas, le propriétaire du lieu, qui n'apercevait même pas le spectacle reprit du poil de la bête et malgré l'étreinte sur sa gorge, il se mit à articuler, en le foudroyant du regard et lançant un ordre:

-De quel droit vous vous permettez, vous êtes ici chez moi et j'ai des connaissances. Je peux vous faire croupir toute votre vie derrière les plus infâme prison. Relâchez moi, tout de suite!

L'empereur de Fuyu toisa son interlocuteur avec une rare intensité. Déclenchant une nouvelle crainte auprès de sa proie. Ne se rendait-il pas compte qu'il avait à faire au conseiller de Espoir. Mais un seul mot sorti de la bouche du corps divin:

-D'accord!


Semblant être rassuré, le noble se permit de sourire avant de comprendre l'inévitable. Le ninja allait bel et bien le lâcher. Mais là, de suite, encore au-dessus du vide  de sa propre arène. Ses yeux exprimèrent la terreur, il tenta vainement de se raccrocher au bras de son bourreau, alors qu'il tomba dans le vide. A sa chute un craquement se fit entendre, probablement un os de la jambe brisait ou le genou complètement pété, allait savoir. Peu importe, puisque la finalité serait exactement la même.

Bien évidement, le shinobi avait gardé toute son attention sur Zayro Jinn, mais bien trop occupé à priori pour discuter, le Dieu de la Paix avait préféré attendre avant de lui répondre. Ses paroles étaient précieuses, et il ne désirait pas que celle-ci se perdent dans le brouhaha infernal de l'arène. Mais finalement, ce fut le messager des enfers en personne qui le rejoint dans un bond, qui menaça de détruire le balcon où ils étaient. Au préalable, bien sûr, il avait jeté sans cérémonie l'élu épuisé droit sur le corps divin. Celui-ci le réceptionnant de sa main sans même à bouger son corps.

Côte à côte, les deux puissant de Fuyu se regardèrent avec intensité, alors que des gravats s'élevaient encore dans les airs, suite à l'impact, rendant la scène encore plus impressionnante. Heiwa n'avait pas bouger d'un millimètre, mais ses yeux suivaient chacun des mouvements de Zayro Jinn. Il était l'élu le plus puissant de Kosaten, toutefois quelque chose avait changé en lui. Et tant qu'il ne saurait pas quoi, il se méfierait de cet homme dangereux, malgré leur précédente alliance. Un silence régna entre eux. Qu'allait-il se passer? N'avait-il pas dit qu'il voulait tester sa magie sur lui précédemment? Pourquoi cela? Il devenait une énigme que le stratège désirait percer pour mieux comprendre le personnage. Seuls les cris des hommes et des femmes en contre-bas les atteignaient encore. Et finalement, il prit la parole, toujours immobile, le visage légèrement tourné vers son interlocuteur:

-Vous avez... Changé, messager des enfers?

En soit une phrase des plus normale, mais lourde de sens. Oui quelque chose était différent chez lui, non pas que physiquement avec sa barbe, mais son attitude, son aura...Sa puissance.

-Mes yeux sont partout! Vous avez par un moyen ou un autre réussi à vous y soustraire. Du moins, à vous éloigner de ce continent pour ne plus être trouvé. Je ne sais encore pourquoi ni où vous êtes allé...Mais vous cachez quelque chose! Vous n'avez pas fais parlé de vous depuis près d'un an...

Il se tourna cette fois-ci complètement vers le colosse, lui faisant face sans crainte, ni aucune autre émotion d'ailleurs. avant de poursuivre:

-Je ne cherchais aucun d'entre vous, ma cible était ce noble. Le destin nous a mis sur la route l'un de l'autre...Mais vous que faîtes vous, là? Après tout ce temps?



Pouvait-il en dire plus? Expliquer que tout ce lieu était dorénavant son territoire avec le Maire Bashô? Pouvait-il parler de la cité Espoir et des projets qu'il avait? Trop de flou dans l'histoire de ce monstre. IL devait d'abord apprendre et comprendre et après il agirait...




   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 277
Yens : 160
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
Genkichi Hoda
Genkichi Hoda ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Traite d'esclave   Sam 2 Fév - 1:01

Genkichi Hoda
RÊVE
La douleur me transperce tout le corps, mais est beaucoup plus vive au niveau de mon épaule et bras gauche. J’ai l’impression que des milliers de lame me transpercent la peau en continue. Des cris de panique et de souffrance me parviennent et c’est à ce moment que je reviens à moi. Je suis toujours allongé sur le sol et je peux sentir le sang chaud de mon corps coulé sur mon bras. Et puis ça me reviens, le combat, moi transformé en V1XX, mon épée de foudre transperçant et décapitant les monstres. Tout ça n’était qu’un rêve…

Je tente de me relever, mais mon bras gauche ne veut pas obéir à mes pensées et je dois donc me contenter de mon bras droit pour m’aider à me relever. De peine et de misère, je parvins enfin à mettre à genou. Je sens que mes jambes sont trop faibles pour me supporter. J’entends un cri au loin et je reconnais la voix de mon tortionnaire. Je me tourne vers le son de la voix, mais je n’arrive pas à discerner les traits de Yashamaru. En effet, durant le massacre, j’ai perdu mes lunettes qui ont sûrement fini piétiné par les civils ou les bêtes. Je n’arrive qu’à voir une masse floue bouger dans tous les sens tandis que des masses plus grosses sombres foncent dans sa direction. J’arrive à voir des flashes lumineux jaillir dans tous les sens … mais impossible de voir ce qui se passe réellement. Et puis tout devient calme tout à coup. Je tente de me mettre debout, mais je tombe aussitôt à genou tandis que j’amène ma main droite tenir mon bras gauche douloureux. Je serre les dents pour ne pas échapper un cri de douleur. Je sens la sueur, à moins que ce ne soit du sang, couler sur mon visage.

Un craquement me fait lever la tête et je vois une masse colossale me surplomber. Son bras s’approche vers moi, mais je n’ai pas le temps de réagir que le guerrier colossale m’attrape par le collet et m’amène avec lui avant de me jeter comme un vulgaire déchet vers l’homme au capuchon. J’ai tout juste le temps de dire :

- Stop!

Mais rien à faire, on ne m’écoute pas! Agenouiller entre les deux hommes, je ne suis qu’un témoin de leur discussion et puis je commence à sentir que je vais à nouveau basculer. La tête me tourne, mais je me concentre sur leur discussion, mais seulement quelques mots me parviennent : messager des enfers, disparu depuis 1 an, que faites-vous… C’est deux hommes se connaissent depuis longtemps on dirait, alors que suis complètement à la ramasse, je tente d’articuler une question toute simple :

- Et vous … qui êtes-vous tous les deux?


J’ai un air d’enterrement. Le teint sans doute livide, les yeux creux, la sueur coulant sur mon visage. Je me sens trempé de la tête au pied alors que mon bras gauche me fait un mal de chien. J’ai l’air d’un mort-vivant, sans les envies de chair humaine et la peau en décomposition. Un mort-vivant naissant. Bref, allais-je obtenir des réponses? Où allais-je être ignoré par les deux hommes tout puissants?


.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 175
Yens : 256
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Loin de tout

Progression
Niveau: 258
Nombre de topic terminé: 139
Exp:
15/18  (15/18)
Zayro Jinn
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Traite d'esclave   Sam 2 Fév - 20:23



Traite d'esclave

feat.Genkichi et Heiwa.




L'un des corps d'Heiwa, qui se trouvait donc ici, relâcha avec un certain sadisme, le noble. Ce dernier tombant dans l'arene en se fracturant les jambes, son sort était de toute manière scellé, mais vraiment, cela importait peu à Zayro. Le colosse avait plus ou moins fait ce qu'il voulait faire ici, tester sa force physique et un peu de ses pouvois pour se rendre compte de sa puissance actuelle. Il toisait désormais le Fuyujin, mais jetait aussi un coup d'oeil discret au nouvel élu qui semblait avoir du mal à tout comprendre, et se faire une place entre ces deux monstres.

Les premières paroles du stratèges bleu, furent de dire que le colosse avait changé, sans trop entrer dans les détails, il était étonnant qu'il ressente aussi parfaitement le changement d'aura. A moins qu'il ait fait de multiples analyses en faisant correspondre l'absence de Zayro et son apparition ici, son test de technique, avec un éventuelle changement précédent ? Au passage, il prévenait avoir ses yeux partout et n'avoir pas vu ou il avait disparut, pourtant, ce n'était pas comme s'il avait quitté le continent, enfin, pas tant que ça. Mais cela lui permit de répondre à sa manière ;





Partout ? On dirait que non finalement. Puis je n'ai pas disparu aussi longtemps... Cessez donc de vous prendre pour un Dieu.




Le prévint t'il froidement. Heiwa aimait bien tout diriger, tout contrôler, faire des plans qu'il pensait infaillible. Mais s'il avait gagné en puissance, il ne pouvait pas compter que sur lui même, il était bien obligé de mettre des pions sur l’échiquier. Et maintenant que le messager des enfers connaissait la force de la faucheuse mais aussi de bien d'autres ennemis sur son chemin, il savait à quel point celui ci ne faisait pas le poids. Heiwa voulait s'octroyer le pouvoir divin, c'était son plan, tôt ou tard, Jinn devrait donc l'eliminer...

Enfin il termina par dire qu'il ne cherchait que le noble, mais que tomber sur eux deux était un pur hasard. Difficile de dire si c'était vrai ou non, ni si cela l'arrangeait ou non. Une chose est sure, Genkichi voulait avoir son mot à dire à son tour, tentant de stopper dans leurs discours les deux hommes. Il se posait une question simplissime, à savoir, l'identité de ceux ci ; Zayro le toisa pour lui répondre, bien que cela n'avance en rien le débat, il savait qu'il avait à faire à un élu... Qui finirait donc par savoir.



Je suis Zayro Jinn, elu de Fuyu... Et vous, vous êtes un élu aussi n'est ce pas ? Alors, quel tatouage orne votre corps. Serpent, dragon, phénix ou bien, avez vous une pierre mauve ancré sur la chair ?





S'il était tenshijin, cela pouvait probablement interresser le colosse, c'était la dernière nation à éveiller son interêt. Il n'était toujours pas allé la haut, mais il le désirait... Pour ses propres raisons. Il continuait cependant de surveiller Heiwa Jigoku. Que voulait t'il faire à présent ?



Ce que je fais ici, rien qui puisse vous interresser. En revanche, je sais pourquoi vous faites cela... Vous comptez donc vraiment tout faire pour ce village ? Ah.. Vous vous demandez surement comment je suis au courant. Basho n'a donc pas tout dévoilé de ce qui le relie à moi ? Mais au fond, je ne connais pas encore votre pensée finale sur tout ça, pourquoi en faire autant ?




Demanda t'il fermement. Il n'était pas télépathe, mais le "Z" marqué sur Basho lui avait permis de suivre tout ce qui s'était passé durant une certaine periode à Basho tokai, même si ses pouvoirs avaient baissés et qu'il avait finit par ne plus les utiliser en exil, il avait pu suivre l'avancée de cette cité "espoir" et les réunions entres élus la bas. Heiwa y jouait un grand rôle, mais il avait aussi hâte d'avoir certaines réponses à ce propos. En attendant il s'avança et prit l'un des cocktails qui se trouvait sur l'une des tables. Auparavant, le géant de Fuyu n'avait aucun besoin de se rassasier ou étancher sa soif, il avait juste reprit ce goût à la faim sur son ile, pendant son exil. Il bu d'une traite le jus... Ni bon, ni mauvais. Il devait encore récupérer ses affaires. C'est pour cela qu'il se pencha vers le balcon pour voir si le noble était encore en vie.



Vous n'êtes pas le seul a posséder des yeux, là ou il faut observer.






Rétorqua t'il froidement.
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2622
Yens : 232
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 178
Nombre de topic terminé: 70
Exp:
7/12  (7/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Traite d'esclave   Lun 4 Fév - 21:15



   
Traite d'esclave


   
Les deux monstres et le petit oisillon...



   




La tension était palpable entre les deux empereur de Fuyu, en même temps comment pouvait-il être autrement. Partout ou le colosse allait le danger existait et l'incertitude persistait. C'est pour cela, que même s'ils étaient censé être allié, l'Uzumaki ne pouvait pas s'empêcher de se méfier de lui, pour l'instant. Sans savoir quel était son but? Sans savoir pourquoi il avait disparut? Et pourquoi il avait momentanément réapparut?

C'est pour ça que même lorsque, le jeune élu à ses pieds s'exprima il ne le regarda qu'à peine, son intérêt se portait sur le messager des enfers. Toutefois, s'il n'empêchait pas ce nouveau venu de s'exprimer, Jinn pouvait s'en prendre à eux à tout moment. Il lui lança un simple regard lourd de sens, l'intimant de se taire pour l'heure. Les réponses arriverait à temps voulu. Surtout que le monstre de Fuyu s'exprimait à nouveau, tentant de rabaisser les capacités de l'Uzumaki. Mais le dieu de la paix n'en tint pas rigueur, il était inutile de tenter de convaincre un être comme lui, qui se voilait la vérité. Ce même homme ayant disparut, peu de temps après l’événement de Tenshi. Était-ce cela la raison de sa disparition? Avait-il subit des dégâts lors de la guerre? L'apparition d'une nouvelle déesse l'avait-il fait remettre en doute ses objectifs? A moins que tout ceci ne provenait de la vision. Cette dernière avait bouleversé plus d'un élu, en effet. Faisait-il parti de ceux là? Quand on y réfléchissait, c'était dure d'admettre pour lui que tous ses actes avaient déjà été fait et "prédit". Comme si tout ceci n'avait servit à rien... Et plus encore ne servirait à rien, alors que l'ennemi du futur, qui n'était autre que leur passé, semblait avoir le dessus sur tous les élus, soit même lui. Le grand Zayro Jinn se faisait défaire par une entité qu'il considérait comme une erreur. Oui, il lui avait déjà expliqué, que Kosaten était de son point de vue une erreur à anéantir comme leurs Dieux. Et tout avait volé en éclat avec la vision...En plus d'apprendre la chute de Fuyu, ce royaume dont il se servait pour atteindre son propre but. Était-ce cela?  C'était en y réfléchissant l'idée la plus plausible, mais rien ne pouvait encore le confirmer...

Le ninja fut même surpris d'entendre ce véritable Colosse répondre à l'élu, lui indiquant un peu plus ce qu'il désirait entendre. Puis vint à expliquer qu'il savait tout de ce qui se passait en ces lieux. Du moins tout ce qu'avait été dit avec Bashô. Ainsi, un lien existait entre les deux. Mais de quelle sorte était-il, exactement? Il ne devait pas voir ou entendre ce que disait l'autre, sinon, il n'aurait pas à lui poser cette question. C'était une information fort intéressante à retenir. Mais il ne parut nullement surpris ou encore inquiet. Non, bien au contraire ce renseignement l'intéressait au plus au point. Peut être, ainsi pourrait-il avoir un lien constant avec le messager des enfers. Oui, déjà des idées se former dans sa tête, probablement dangereux, mais il fallait savoir prendre des risques pour accomplir de grandes choses...Avait-il vu ou entendu ce qui avait été dit lors du Sommet entre les différents élus? Avait-il vu la rencontre entre Bashô et Aeternam, car oui le second s'était présenté une nuit devant le premier...Tant de nouvelles possibilités fort intéressantes. Avait-il vu aussi le danger possible que pouvait devenir la jeune Frisk, même si en terme de puissance Zayro et beaucoup d'autre la dépassait, elle n'en restait pas moi un danger... Une erreur que pourchassait en générale cet empereur de Fuyu.

-Il semble que vos "yeux" ou "oreilles" soient eux même peu développés, Messager des enfers!

Il laissa quelques secondes un silence s'installait, alors qu'il s'approcha du jeune élu, et le releva de sa poigne pour qu'il se tienne droit, lui confiant une potion pour qu'il puisse récupérer. Il voulait survivre et plus encore reprendre des soifs, il en avait la possibilité dans ses mains à présent. A présent son sort était entre ses mains.

-Il est étrange de voir que vous semblez curieux par mes actes et mes buts...Toutefois, je ne peux parler ici même...

Il posa son regard sur le jeune homme à leur côté. Son acte n'était pas innocent, il faisait comprendre au messager des enfers qu'il ne s'exprimerait pas devant lui. Le regard du ninja contempla les quelques survivants en contre-bas, tous rassemblaient ensemble, comme pour se rassurer mutuellement, alors que les créatures étaient occupés à dévorer leur proie. Même le noble du palais semblait encore en vie...Pour peu de temps, mais il n'avait plus la même prestance, cette fois-ci.

-Je suis prêt à répondre à vos questions, Zayro Jinn. Si vous même répondez au mienne...Un donnant pour un donnant, n'est-il pas?

Après tout, si le colosse avait un tant soit peu était attentif au stratège, il devait se douter qu'il ne parlerait pas sans contre-partie. Et plus encore qu'il ne réagirait pas à la menace, à la torture...ou à la mort. Puisque chacun pouvait revenir d'entre les morts. Et il avait l'esprit pour résister à cela...Il n'était pas l'un des élus les plus intelligent pour rien...


   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 277
Yens : 160
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
Genkichi Hoda
Genkichi Hoda ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Traite d'esclave   Lun 4 Fév - 23:16

Genkichi Hoda
LIBÉRÉ
La tension était palpable entre les deux hommes. Comme je le pensais, ils se connaissaient depuis longtemps, mais était-il allier ou non? Difficile de dire quel genre de relation ils entretenaient. Si je me fiais aux nombreux animes que j’avais écouté, certaine personne pouvait à la fois être allié et ennemi. Était-ce la même chose pour ces deux hommes? Je ne réfléchis pas plus longtemps à la question que le colosse me répondit. Fuyu? Ce doit être une ville de ce monde. Et ces animaux qu’il me nomme… des totems? Des dieux peut-être? Ça expliquait la marque de serpent que j’ai sur la main, mais rien ne me permet de dire quelle marque ils portent. Alors que je m’apprêtais à le demander, le regard pesant de l’homme au capuchon se posa sur moi et je s’eus aussitôt que je devais me taire. Je ne me doutais pas que j’étais devant le plus grand meurtrier de ce monde!

L’homme au capuchon me tandis une potion avec un liquide rouge. Cela me fit penser aussitôt aux potions de soin dans les jeux vidéo et ce fut juste, dès que j’en bus le contenu, la douleur s’estompa presque aussitôt et la plaie se refermait, mais il lui faudrait plus qu’une simple potion pour guérir correctement. Mon regard flou passa du colosse à l’homme au capuchon et avec les paroles de ce dernier, je compris bien assez vite que je n’étais pas le bienvenu dans la discussion qui suivrait. J’étais curieux de savoir qui ils étaient et leur plan, mais avec les années difficiles durant le lycée, je savais que je ne devais pas rester dans les parages et plus vite je m’éclipserais, moins je risquais de me faire battre ou dans le cas présent, me faire tuer.

Par contre, je restais toujours dans le néant. Ce monde dans lequel j’étais tombé m’était complètement inconnu. Ces deux hommes auraient certainement pu répondre à mes questions, mais pour eux, je n’étais qu’un jeune homme sans intérêt et par le regard qu’on me jetait de temps en temps, je savais pertinent que je n’aurais pas de réponse de leur part. Alors que l’homme au capuchon attendait une réponse de la part du colosse, je profitai de ce moment pour m’éclipser. Reculant de quelques pas, je m’élançais ensuite vers la sortie de l’arène. Je jetais un bref regard derrière moi, baissant les yeux dans l’arène où je croisai le regard du noble. Pendant un bref instant, je sentis mon sang se glacer, mais je revins bien vite à moi et je continuais mon chemin vers une sortie.

Courant dans les couloirs du manoir à la recherche de l’entrée principale, je croisais un groupe de soldat qui discutait entre eux, ne tentant même pas d’aller aider le noble. Heureusement, ils ne me virent pas et j’eus tout juste le temps de me cacher et d’écouter leur conversation.

- Il semblerait que ce soit un carnage dans l’arène … Yashamaru y ait passé aussi.


- Ouais, un homme au capuchon a débarqué et a envoyé tout le monde dans l’arène.


- Il semblerait que Zayro Jinn soit revenu aussi.


- Zayro? Il disait donc vrai… Je préfère ne pas m’en mêler…

- Moi non plus … et Yashamaru qui se retrouve dans tout ce merdier.

- Je crois qu’on ait au chômage les gars … de toute façon, il ne nous payait pas assez pour la sale besogne qu’on faisait.


- On pouvait au moins se taper ses servantes.

- Aller les gars, on va terminer cette conversation autour d’un pichet.

Le groupe quitta le couloir. Je décidais de les suivre en silence et comme je le pensais, ils me menèrent à la sortie du manoir. Quand je fus assuré que la voie était libre, je me dépêchai de sortir du manoir et de m’éloigner le plus possible de cet endroit qui finirait bientôt en cendre. Je courais à en perdre haleine, mais je ne savais pas où j’allais. Le décor autour de moi était complètement flou et bien vite je constatais que j’étais perdu … Bon sang … que va-t-il m’arriver maintenant?!


HRP : considérez que Genkichi a quitté les lieux.



.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 175
Yens : 256
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Loin de tout

Progression
Niveau: 258
Nombre de topic terminé: 139
Exp:
15/18  (15/18)
Zayro Jinn
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Traite d'esclave   Mer 6 Fév - 20:21



Traite d'esclave

feat.Genkichi et Heiwa.




Echange de piques simples ou non, Heiwa répondit avec une certaine assurance, comme quoi les yeux du messagers des enfers n'étaient pas aussi développés qu'il le pensait. Mais la différence entre eux deux, c'est que lui ne se vantait pas auprès du monde entier de voir le monde entier justement. Zayro posait ses yeux sur des élus, ceux qu'il décidait et en qui il voyait un potentiel d'information puissant, constant. Malheureusement certains d'entre eux étaient disparus, morts, entrain d'errer dans les ombres du royaume des morts visiblement...

Il ne prit donc pas la peine de répondre à cette remarque, cela n'aurait que donné du grain à moudre à l'encapuchonné qui aimait se donner le rôle du monsieur je sais tout. Concernant ses buts...





Je connais votre but final, comme vous connaissez le mien. Je suppose donc objectivement que ce que je sais vous sert aussi. Mais j'ignore certains détails, d'autant plus que Basho est aussi un pion que je comptais utiliser... En quelque sorte.




Zayro n'en avait pas grand chose à faire de parler en étant écouté par un élu de seconde zone, mais Heiwa aimait la discrétion devant tout. D'ailleurs, en comprenant son rôle, Genkichi, qui se senti peut être en danger, commença à s'enfuir le plus vite et le plus loin possible des deux élus. Ce n'était pas comme s'il pouvait échapper à eux. Jinn était capable de rattraper cet élu sur au moins 300 kilomètres en un clin d'oeil et le shinobi était sans doute capable de la même chose... C'est pour cela qu'il ne se préoccupa pas vraiment de le voir fuir, en plus de s'en moquer un peu au fond... Il avait fait ce qu'il voulait, plus ou moins en tout cas, ici. Maintenant, raser les lieux et s'en aller semblait juste être une bonne solution, mais avant ça, il devait récupérer ses affaires.



Alors pourquoi Basho tokai, en quoi cette ville minable vous permettra de vous rapprocher de vos plans finaux ? Sul hei va finir par la raser, ce n'est qu'une question de temps et vous le savez, n'est ce pas ?





Il finit par arriver tôt ou tard dans la salle ou les affaires des marchands, des "gladiateurs", esclaves et autres servants étaient entreposés. Il ne tarda pas à retrouver son gros balluchons contenant son armure, qu'il ne mettait pas pour le moment. Mais il le remit sur son épaule nonchalamment. Puisse retourna vers Heiwa pour obtenir ses réponses.

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2622
Yens : 232
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 178
Nombre de topic terminé: 70
Exp:
7/12  (7/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Traite d'esclave   Jeu 7 Fév - 19:26



   
Traite d'esclave


   
Un jeu dangereux!



   




Comment allait se terminer cette confrontation. Est-ce que les lieux allaient être anéanti par la puissance des deux élus? Car leur alliance avait-elle encore lieu d'être? La situation pouvait être critique, non pas qu'il se sentait en danger, mais il pouvait perdre énormément de temps dans ses objectifs, surtout s'il devait trépasser à une telle confrontation.Ou pire, attirer l'attention  du messager des enfers sur la cité Espoir, ce qui n'était pas une bonne chose, évidemment.

C'est à ce moment que l'élu de Minshu profita pour s'échapper. Bien sûr c'est ce qu'il croyait. Qu'il était naïf et faible. Les deux hommes qui lui faisaient face pouvaient le rattraper en une fraction de secondes s'ils le désiraient. Le seul fait que le ninja le fasse pas était l'incertitude sur la réaction et le comportement de son dangereux interlocuteur. Toutefois, il nota un point intéressant. Le Colosse ne semblait nullement intéressé par "l'enfant" et ne prit pas le temps ni d'ailleurs l'intérêt de le poursuivre ou l'arrêter. Au moins, il n'aurait pas à craindre quoique se soit de ce côté là. D'ailleurs, il pouvait faire confiance à ses marcheurs d'ombre. Ceux-ci avaient eu un visuel sur l'élu de Minshu et connaissant la situation de ce royaume envers la cité de leur maître, ils interviendraient en le voyant seul.

Pour l'heure, L'Uzumaki devait essayer de savoir, de comprendre ce qui s'était passé avec Zayro. Cet homme avait changé, ne serait-ce que par son accoutrement, cette barbe, comme s'il y avait un laissé allé. Même ce désir de tester sa force, ou encore de laisser échapper cet élu. Il n'était pas reconnu comme un homme laissant échapper un être sans le marquer au fer rouge d'une façon ou d'une autre. Tenait-il un changement dans ses façons de procéder? Pourquoi? Et voilà qu'il se mettait à le questionner sur les véritables motivations du shinobi. Pouvait-il lui répondre? Lui donnait la seule monnaie d'échange pour en apprendre lui aussi tout autant. Pourtant, la vie lui avait apprit qu'il fallait parfois prendre des risques, et même s'il n'allait pas tout dévoiler, il allait dire une vérité sur laquelle, il ne se cachait pas:

-Je n'abandonne évidement pas mes objectifs et ce jour là serons-nous probablement ennemi. Toutefois, certaines choses ont changé... Comme vous, même si vous le cachez. La vision que nous avons tous eu a été déterminant dans notre vision de l'avenir... Et je commence à me demander si elle vous a pas plus affecté, que vous ne semblez le montrer.


Tenter d'avoir le vrai du faux, une stratégie vieille comme le monde mais qui fonctionnait souvent à merveille. Même s'il risquait d'énerver un homme fier comme le bras droit de Sul Hei. Enfin le faux bras droits. Il poussa un léger soupire, alors qu'il tourna la tête légèrement vers les derniers survivants. Le noble suppliait en contre-bas, chuchotant presque pour ne pas se faire entendre des bêtes. Ce qui était trop tard, alors qu'une dizaine s'approchait de lui. Ce n'était plus qu'une question de temps.

-Peu de personnes semblent s'être arrêtés sur un élément déterminant. Mais la vision, nous a dévoilé bien des choses. L'existence d'élu tel que Grimm aux pouvoirs assez impressionnant, mais aussi celle de Aeternam et de cette Reisha. Malheureusement, elle est encore flou pour tous. Et à priori, lorsque nous étions dans cet espace temps, nous étions bien plus puissant que ce que nous pouvons être actuellement. Pourtant, même ainsi, ils ont combattu une force bien supérieur à eux. Et si l'on entend les paroles du générale des armées élus, personne ne pouvait rien faire contre, pire, nous semblions tomber comme des mouches...


Il prit un instant, pour laisser à Jinn le temps de comprendre ou il voulait en venir. Du moins, s'il le pouvait...

-... Je suppose... Même vous... Même moi, nous ne pouvions faire face. peu importe notre force, notre intelligence ou nos artifices. Même l'union des nations, fait improbable pour nos consciences n'a rien pu faire. Pourtant, si ce Grimm, nous a envoyé en arrière avec une force plus faible qu'auparavant, c'est qu'il y a encore une chance, une possibilité de faire face à cet adversaire. Après tout, à quoi bon essayer d'éradiquer cette anomalie qu'est Kosaten pour vous ou même absorber le pouvoir des dieux pour moi, si nous nous trouvons devant une force supérieure à tout ce que nous prévoyons.


Ce Zayro Jinn allait-il accepté cette possibilité: Celle qu'en ce monde des entités, et dans un avenir lointain ou peut être plus proche qu'on ne le croyait, soient incommensurablement plus fort que lui. Ce même guerrier qui ne semblait avoir aucune rivalité en ce monde. Pourtant, même lui devait ouvrir les yeux. Même lui devait le comprendre. Le Jigoku poursuivit une dernière fois, espérant que Zayro s’acquitte par la suite de ses propres questions.

-Alors, oui j'ai des raisons de me servir de cette cité. Car si je ne le fais pas, nous ne parviendrons peut être jamais à nos projets respectifs. Quand à Sul Hei, vous avez pu voir que malgré les menaces et sa rapide colère, la cité tient toujours debout. Et depuis lors, j'ai agis pour améliorer cette défense pour le jour ou le monarque se réveille et décide de venir marcher sur la cité. Pour l'heure, je suppose qu'il a fort à faire et que l'idée que Seika ou Minshu profitent de l'occasion pour l'envahir le ralenti dans ses actes.


Il avait fait part en partie de ces projets. Il ne mentionna pas toutefois bien des points. Comme celui de renverser les trois nations petit à petit avec cette force qui s'était soulevée et affaibli les nations. Point encore de la possible alliance à venir avec Reisha et Aeternam. Il avait répondu à la question dévoilant une vérité qu'il ne pouvait nier. Et à présent, Heiwa, observa attentivement la réaction du grand Messager. Il savait par avance que rien ne se lierait sur son visage, après tout, jamais il ne montrait une quelconque émotion. Mais au vu du changement qui semblait s'être opérer en lui, peut être pouvait-il être surpris.  Peut être répondrait-il aux interrogations du ninja , peut être même validerait-il une des hypothèse du Dieu de la Paix...


Pendant ce temps, alors que le jeune élu de Minshu sorti du palais, il fut aussitôt accueilli par des hommes en capuche. Leur façon de se tenir et de laisser des traces de pas derrière eux empêchait peu à peu de remonter à eux. De faire le lien avec les marcheurs d'ombre. D'ailleurs l'un d'eux releva sa capuche pour saluer le nouvel arrivant:

-J'espère que nous arrivons à temps. L'un des hommes que vous avez rencontré là bas est notre capitaine. Il tente de retenir le messager des enfers pour que vous puissiez fuir. Suivez-nous, je vous pris! Nous avons vu votre tatouage à votre main, et nous savons où vous emmenez. Votre nation d'adoption n'est autre que Minshu, celle du Dieu serpent!

Le marcheur d'ombre se faisait ainsi passer pour un natif des territoires neutres, ainsi évitant de faire tomber la réputation du Jigoku qui se faisait passer pour Nagato uzumaki, conseiller de Tenshi. Et par chance, Même Zayro Jinn n'avait pas nommé l'empereur de Fuyu, ainsi, il pouvait se faire passer pour n'importe qui auprès du nouveau.

Tout ce qui pouvait dire c'est qu'un homme avait fait face au puissant Zayro, alors que les hommes de cet homme l'escorterait jusqu'à la frontière de Minshu. Gardant les "bonnes" relations avec ce royaume.



   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 277
Yens : 160
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
Genkichi Hoda
Genkichi Hoda ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Traite d'esclave   Sam 9 Fév - 0:32

Genkichi Hoda
QUESTION/RÉPONSE
J’eus tout juste le temps de faire quelques mètres que des individus en capuche noir apparurent devant moi. Leurs tenues ressemblaient beaucoup à l’homme dans le palais. Je me demandais ce qu’il me voulait. Je m’arrêtais devant eux, après tout, ils m’empêchaient de passé et de poursuivre mon chemin. Je restais quand même sur mes gardes, car je ne savais pas ce qui m’attendait et ma première expérience dans ce monde était loin d’être positive. Je n’eus pas le temps de leur demander ce qu’il voulait que l’un d’eux se rapprocha de moi. Par réflexe, je reculai d’un pas, mais celui-ci ne se voulait pas menaçant. D’ailleurs, il jeta sa capuche derrière lui pour dévoiler son visage. Par la suite, il expliquait que l’homme à la capuche à l’intérieur du palais était son capitaine et qu’ils étaient là pour m’escorter. M’escorter? Pourquoi? Je veux dire, si l’homme homme surnommé « Le messager des enfers » avait vraiment voulu m’arrêté, n’aurait-il pas déjà tenté de me rattraper? De plus, je n’attendais pas de combat où aucun signe qui pourrait me faire penser que l’autre homme tentait de l’empêcher de me rejoindre. J’avais des doutes sur les véritables intentions de ces hommes en noir.

- Comment je pourrais vous faire confiance? Vous dites êtes des alliés, mais j’ai des doutes. Qu’est-ce qui dit que ce n’est pas un plan pour m’amener ailleurs et m’utiliser?

L’homme devant moi mentionna la marque que je portais à la main tout en mentionnant que je faisais partie de la République de Minshu. Mes yeux se plissèrent par réflexe, autant parce que je ne voyais pas clairement les traits de l’homme devant moi et aussi parce que je doutais toujours de leurs intentions. Comment avaient-ils pu voir ma marque alors qu’elle est sur la paume de main. À moins qu’il l’ait vu quand j’étais inconscient? Ce pourrait être logique, mais cela veut donc dire qu’ils nous observent depuis le début! Autant je ne voulais pas leur faire confiance, autant j’étais prisonnier dans ce monde inconnu sans savoir où aller alors que ceux-ci semblaient savoir où m’amener. Qu’est-ce que je devais faire? Mon instinct me disait de me méfier, mais en même temps, qu’est-ce que je pourrais faire seul dans ce monde? Je risquerais de me perdre et pire encore, je pourrais tomber sur des sales types et ça pourrait mal se terminer.

- Très bien … je vous suis jusque dans les territoires de Minshu. Dis-je à contrecœur.

Je n’avais pas le choix. Enfin, j’ai toujours le choix, mais j’avais décidé de choisir la facilité d’une certaine façon. C’est ainsi que je pris la direction des territoires de Minshu accompagné de ces hommes en noir. Entre temps, je me disais que s’il en connaissait autant sur ce monde, ils pourraient certainement répondre à mes questions.

- J’ai plusieurs questions à vous poser et ne vous gênez pas à me dire si je vous importune. Qu’est-ce que ce monde au juste? Et Minshu … c’est une nation, donc je suppose que Fuyu en est une autre, mais qu’elle est la troisième nation? En effet, j’ai cru comprendre qu’il y avait trois dieux, donc trois nations. De plus, qu’est-ce qu’un élu? Du jour au lendemain, je suis arrivé ici et on me dit que je suis un élu … je suis censé réaliser certaine chose en particulier? Votre capitaine est aussi un élu ainsi que l’homme qu’on surnomme « Le messager des enfers »?

Je pris une pause pour laisser le temps aux hommes en noir de bien comprendre mes questions et leur laisser le temps de formuler des réponses. Entre temps, nous avancions en direction, selon leurs dires, de la région de Minshu. En espérant pouvoir y trouver des alliés pour me permettre de comprendre le monde dans lequel je venais de tomber.

.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 175
Yens : 256
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Loin de tout

Progression
Niveau: 258
Nombre de topic terminé: 139
Exp:
15/18  (15/18)
Zayro Jinn
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Traite d'esclave   Sam 9 Fév - 10:56



Traite d'esclave

feat.Genkichi et Heiwa.




Le regard de Zayro se fit plus noir, fronçant les sourcils lorsqu'Heiwa parla de la vision. Sans compter qu'il commençait déjà a déblatérer ses propres théories en ayant vu Jinn ainsi. Pour le coup, le messager des enfers ne pouvait s'en vouloir qu'à lui même. Voila pourquoi une fois à Yuki, il ferait en sorte d'être un peu plus "acceptable". Néanmoins, garderait t'il cette barbe ? Elle était le symbole d'un changement vécu, il s'en fichait en règle générale, mais là... Il avait vu, ce que personne n'avait vu après tout. Même heiwa était loin de connaitre la véritable force d'une entité divine, quand bien même fausse. A eux deux, ils n'arriveraient même pas à l'ébranler à pleine puissance !



Cette vision... Etait peut être juste un mensonge.




Ajouta t'il. Mais oui, Heiwa pu sentir que cela avait affecté le colosse. Lui qui avait ainsi vu tous ses objectifs réduits à néant. Avait t'il seulement existé ? Avait t'il échoué ? Il n'était pas dans la grotte, Jeong était en vie, les choses avaient vraiment mal tourné. N'être qu'un vaisseau porteur de puissance pour que cette satané Reisha les absorbes, quelle connerie ! Enfin, l'encapuchonné qui était ailleurs entrain de rattraper Genkichi, continuait ici de parler au messager des enfers, lui disant qu'il n'abandonnait aucun de ses objectifs ou encore continuait d'expliquer ce qu'il comprenait de la vision, et des protagonistes l'ayant habités.

Heiwa commençait à comprendre que peu importait l'union, si cette vision était réaliste, si elle se réalisait à nouveau. Que fuyu et seika s'allient, qu'ils aient de plus grands pouvoirs entre élus, rien ne suffirait. Basho tokai semblait pourtant être un point clé pour le shinobi et il ne s'inquietait pas de Sul hei, juste parce qu'il se disait que celui ci aurait peur d'agir en voyant les autres nations l'envahir. Mais était ce vrai ? Sul hei avait envahis Shiryoku et écrasé les nations ennemies. S'il s'y mettait vraiment, il possédait encore la plus grande armée et certainement l'une des plus féroce. Tenshi n'aiderait pas... Minshu et son jeune président manquerait peut être d'experience et Karui ... Oui, karui viendrait surement, mais pas envahir, se confronter !



Vous imaginez bien des scénarios... Mais Sul hei n'est pas de ceux qui ont peur des autres nations. S'il attends, il doit avoir d'autres raisons. Ne dites pas que je ne vous aurais pas prévenu. Un village des territoires neutres n'est rien à coté de Fuyu.





Enfin au moins, ils avaient pu mettre certaines choses à plat en se revoyant. Zayro aurait bien combattu heiwa pour tester un peu sa force, enfin, d'avantage. Mais l'adversaire était plus costaud, plus fourbe aussi et rien ne l'empêcherait de saisir la moindre occasion de se débarrasser du colosse s'il le pouvait, il le savait. Tenter le diable maintenant était inutile... Même s'il se pensait encore assez fort. Il se tourna vers l'arene et lança son quasar. Une sorte de trou noir qui commençait à grossir au milieu de celle ci, en aspirant et en contractant la matière pour la détruire.



J'en ai terminé avec ce lieu, je rentre à Fuyu. Autre chose, maintenant que je sais que vous tentiez de me surveillez par vos yeux, je vous préviens, je ne veux pas sentir votre regard peser sur mes épaules. Sinon... Il se pourrait que je dise à Sul hei, comment bien déployer ses forces contre votre village de saints.






Oh une petite menace, juste en passant. Il resta quelques secondes devant lui, au cas ou ce dernier veuille rajouter la moindre chose, pendant que derrière, les cris d'effrois et les bruits de destruction massives se faisaient de plus en plus grands. Puis, une fois terminé, Zayro tourna les talons et reprit simplement sa route, avec son équipement.

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2622
Yens : 232
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 178
Nombre de topic terminé: 70
Exp:
7/12  (7/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Traite d'esclave   Dim 10 Fév - 23:28



   
Traite d'esclave


   
Élu et Histoire



   




Allait-il avoir les réponses qu'il attendait du Colosse. Après tout ceci dévoilerait bien des mystères et pouvait modifier bien des plans. Mais c'était souvent sans compter ce qui pouvait passer par la tête de cet homme. Au moins l'Uzumaki n'avait rien dévoilé de compromettant et avait avoué des projets qu'il ne cachait à personne. Pour qui l'écoutait évidemment. Bashô, Shiro, et même Eleanor. Après tout, les deux derniers n'étaient que des pions dans ses plans, et jamais il ne dévoilerait quoique se soit d'important à eux. Toutefois, est-ce que Zayro Jinn allait se contenter de ceci, rien n'était moins sûr.

Mais son comportement fut plus étrange que d'habitude. Il prenait ses paroles, sans plus en demander. Stipulant même que la vision était peut être un mensonge. Pourtant, il ne semblait pas aussi sûr de lui, comme si sa simple et fugace hésitation était une façon de se convaincre lui même? Enfin l'élu de Fuyu laissait tant à l'interprétation, qu'il était difficile de savoir. Mais avait-il besoin à présent de le savoir puisqu’il ne semblait pas vouloir répondre à ses réclamations. Non, il continuait à avoir foi ou du moins croire aux capacités de Sul Hei. Il le prévenait du danger imminent. Il était étrange même que le messager des enfers ne tente quoique se soit à cet instant. Toutefois, il se permit de le menacer. Étrange encore une fois perdait-il confiance en sa propre force? Après tout, il n'avait jamais donné l'ordre à ses hommes de l'espionner. Il savait le danger que ce dernier représentait. La seule fois qu'il avait envoyé les marcheurs à sa recherche, c'est quand ce dernier avait disparut du continent. Et puis Zayro Jinn faisait bien assez parler de lui, sans perdre ses effectifs à le suivre.

Au moins, et s'il tenait parole, le conseiller de Espoir n'avait, à priori, rien à craindre de lui de ce côté là. Il ne se mêlerait pas à cette histoire et n'aiderait pas Sul Hei. Assuré de détruire, les lieux, il s'éloigna finalement, s'arrêtant quelques secondes devant le Dieu de la Paix. Celui-ci ne semblait nullement impressionner par cette masse qui lui faisait face et lui répondit avec toute simplicité:

-Vous n'avez rien à craindre de ce côté là, Jinn!Quand à Sul Hei, il n'a pas peur des autres nations et je ne le crains pas non plus. Le but d'un stratège, n'est-il pas de prévoir plusieurs scénarios et une infinité de possibilités et de réponses?

Toutefois le véritable danger n'était pas le puissant monarque. Non le véritable problème pour Heiwa Jigoku était d'empêcher la chute de Fuyu qui précipiterait, d'après la vision, l'arrivé de cet ennemi. Là était le véritable dilemme. Contenir la nation des glaces, tout en empêchant sa destruction. Mais une idée germait déjà dans son esprit. Après tout, il avait accompli la plupart des projets qu'il avait pour défendre Espoir, mais il en manquait un...Sûrement le plus important!

Alors que le Colosse s'éloignait, laissant seul le divin, ce dernier contemplait la disparition des derniers êtres, certaines créatures essayant de s'échapper de la puissance du trou noir en grimpant sur les colonnes ou les murs. Allait-il rejoindre l'élu de Minshu et ses hommes ou les laisser seul...



De leur côté, les marcheurs d'ombre invitaient le doute dans l'élu. Après tout, rien de plus normal après avoir atterrit dans ce monde inconnu et avoir vécu une telle expérience dès le début. Il mit sur table ses questions, que le marcheur d'ombre compris aussitôt. Fermant les yeux en baissant le visage, comme signe de consentement, il s'exprima.

-La nation du serpent vert est plutôt en bon terme avec les territoires neutres, depuis peu. Avant "ton pays" d'accueil n'avait aucun intérêt pour ce territoire et perdurer sa guerre avec Fuyu, sans se préoccuper des dommages collatéraux fait sur ce petit pays.Ceci a changé et notre maître a fait parti du sommet entre les nations. Sache qu'un élu fraîchement débarqué n'a aucun intérêt en soit pour notre capitaine. Il s'est déplacé en apprenant ta venue pour éviter une crise diplomatique entre ta nation et la nôtre. Toutefois, il n'était pas prévus que Zayro Jinn soit ici. Nous pensions tous qu'il avait disparut....

Le visage du marcheur d'ombre s'assombrit un peu. Même si d'habitude il cachait bien leurs émotions, ils restaient des natifs de ce monde et le nom du colosse avait de quoi leur faire froid dans le dos. Mais son inquiétude se portait plus encore sur son maître en présence de ce monstre. Genkichi comprendrait-il cet émotion?

Finalement et sans trop résister plus, il accepta l'offre et le groupe se mit en marche. Faisant bien attention aux alentours. Après tout Zayro Jinn pouvait débarquer à tout moment, ou une quelconque créature. Mais déjà, le nouveau venu se mit à poser des questions. Le seul marcheur d'ombre à avoir découvert son visage se tourna vers Hoda et prit un visage plus chaleureux.

-Vous ne nous importunez pas. Notre "chef" voudrait probablement qu'on vous réponde. Et puis, il est compréhensible que vous soyez ainsi perdu. Vous êtes ici en Kosaten. Ce monde est en présence des trois grandes nations de base. Fuyu, la nation de la glace et de Long son Dieu-dragon. Seika, celle du feu et de son Dieu phœnix. Et la vôtre Minshu, celle de Manshe le serpent. Toutefois, Kosaten comprend aussi des territoires encore jamais explorés tant ils sont dangereux, mais aussi au milieu même des trois nations, les territoires neutres, où nous sommes actuellement. Mais il serait bien long à vous faire un cours d'histoire sur cette région. Apprenez surtout que depuis peu, elle s'unifie sous une seule et même bannière, sous les cité Jumelle Espoir et Shiryoku. De plus, je vais vous corriger car depuis quelques années, l'île flottante de Tenshi s'est montré, et nous avons apprit qu'eux aussi possédait un Dieu. Ou plutôt une Déesse, Gensou.


Le marcheur d'ombre prit une pause, réfléchissant à savoir s'il avait donné suffisamment d'information pour le situer, sans trop lui en donner pour être encore plus perdu qu'il ne l'était. Puis, il reprit:

-Et pour finir, vous êtes bien un élu, invoqué par le dieu serpent pour le représenter, le servir et vous battre en son nom. Car même si Seika et Minshu sont actuellement en alliance. Une guerre ancestrale perdure face à Fuyu. Et d'après les monarques seuls les élus de la nation conquérante pourront retourner chez eux. La cible actuelle est donc Fuyu, mais à savoir ce qui se passera après entre Minshu et Seika... Quand au messager des enfers, il est ... Enfin... Il est un élu, le plus puissant qui soit et l'un des plus dangereux. Même si votre nation compte un être peut être plus dangereux et instable, du nom de Ellen.Elle se fait passer pour une héroïne, mais son passé est bien sombre et plein de sang...

A ce nom, le marcheur d'ombre se retourna, frissonnant à l'évocation de cette élue. Il se tenait toutefois au côté du jeune homme prêt à poursuivre au besoin. Alors que derrière eux, le shinobi les suivait sans se presser, encore loin derrière. Peut être interviendrait-il avant leur arrivé à la frontière.






   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 277
Yens : 160
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
Genkichi Hoda
Genkichi Hoda ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Traite d'esclave   Lun 11 Fév - 2:05

Genkichi Hoda
Élu de Minshu
Je laissais l’homme en noir répondre à mes questions sans l’interrompre. Ces réponses étaient claires et précises et j’appréciais sa franchise. Par contre, je remarquais cette lueur d’inquiétude dans son regard. Ce messager des enfers était-il si puissant que ça? À voir leur réaction, je devais me compter chanceux d’avoir survécu à sa rencontre. Il poursuivi ces explications en me disant que ce monde se nommait Kôsaten et qu’il n’y avait pas trois, mais quatre dieux ou plutôt une déesse en prime et qu’il y avait quatre grande cité. C’était quelque peu difficile à bien comprendre, mais en gros ce monde était gérer par trois grandes cités en guerre depuis des années et il y avait cette île flottante nommée Tenshi qui était apparue dans le ciel il y a quelques années.

Par contre, ce qui me fit réagir se fut quand il mentionna que les villages des territoires neutres s’unissaient sous une seule bannière. Qu’est-ce que cela voulait bien dire? Pourquoi, tout à coup, les villages s’unissaient-ils? Désiraient-ils unir toutes cités en un seul gouvernement? Désiraient-ils prendre le pouvoir par la suite? Où désiraient-ils seulement s’unir pour être une entité bien distincte des autres nations? Je ne pouvais pas répondre à cette question et sûrement que les hommes en noir pourraient me répondre, mais l’homme au visage à découvert continua de répondre à ma dernière question concernant les élus.

J’étais donc un élu au service du Dieu Manshee et le seul moyen de retourner dans mon monde, selon les paroles de l’homme en noir, était de gagner la guerre? Je trouvais ça limite trop facile comme solution pour rentrer chez soi et surtout que cette guerre durait depuis plusieurs années déjà, il me semble qu’elle aurait du prendre fin depuis tout ce temps. Les élus n’auraient-ils pas combattu davantage pour pouvoir gagner et retourner chez eux. J’ai du mal à comprendre et même accepter cette réponse, mais je ne pouvais pas blâmer l’homme en noir. Il me disait seulement ce qu’il savait. À moins qu’il ait tout inventé? Un soupçon de doute m’envahi et ça devait paraître dans mon regard, je changeais le cours de la discussion alors que l’homme en noir parla du messager des enfers, mais aussi une élu de Minshu, Ellen, qui n’avait pas un passé à l’eau de rose.

- Il semble y avoir beaucoup d’élus redoutables et dangereux en ce monde. Ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est pourquoi les élus n’ont pas tenté de finir cette guerre pour rentrer chez eux? Depuis tout ce temps, la guerre devrait être terminée et les élus rentrer chez eux? Alors pourquoi en vient-il d’autres? Vous n’avez peut-être pas les réponses et je comprendrais parfaitement.

Je ne leur parlais pas de mes questionnements sur l’union des villages des territoires neutres. Je finirais par en apprendre davantage durant mon parcours en ce monde. D’ailleurs, j’étais plutôt curieux de savoir comment se débrouillait cette union. Pour le moment, je devais rejoindre le territoire de Minshu et m’acclimater à ce nouveau monde. D’ailleurs, je me demandais si la frontière était encore bien loin. Disons que marcher voir même courir aussi longtemps m’épuisait et je n’étais pas habituer à faire autant de pas dans une journée. Disons que les moyens de transport dans mon monde me manquait…

.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2622
Yens : 232
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 178
Nombre de topic terminé: 70
Exp:
7/12  (7/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Traite d'esclave   Mar 12 Fév - 18:22



   
Traite d'esclave


   
Élu et Histoire



   




La marche continuait bon rythme, les marcheurs d'ombre, assurés que l'élu pouvait suivre, avait accéléré le pas pour mettre le plus de distance entre ce lieu maudit et eux. Il n'avait aucun doute que leur maître avait survécut, toutefois, le Colosse pouvait sur un coup de tête faire demi-tour pour finir le travail. Et les hommes du dieu de la paix connaissaient leur chance qui était de l'ordre du zéro. Il n'avait pas peur de mourir, au contraire, toute leur vie n'avait été que la craindre de perdre la vie qu'il soit ancien assassin, voleur, ou simple villageois de lieux reculés et souvent abandonnés par leur nation. Ce fut leur Dieu qui leur avait remis un bien plus précieux qu'il n'avait jamais pu rêver: L'espoir. Et la possibilité de réaliser leur rêve. chaque jour, depuis leur rencontre avec le Jigoku était une bénédiction pour eux. Un jour d'extase totale à pouvoir agir pour une cause et pour cet homme impressionnant. Leur seule crainte était à présent de décevoir leur maître. Mais déjà le jeune homme reprit la parole, en soif de savoir.

Les marcheurs d'ombre encore recouvert de leur capuche n'émirent aucun son. Alors que le seul dont le visage était visible tentait de réfléchir pour formuler ses phrases de manières correcte. Il en posait des questions. dont certaines que l'Uzumaki aurait bien pu mieux répondre que lui, pourtant il tenta tout de même d'apporter une réponse, alors qu'il s'exprima:

-Une guerre reste compliquée et incertaine. Les alliances se font et se défont comme neige au soleil. Les élus ont parfois une puissance impressionnante qui permet de tenir en respect des armées entières, alors qu'ils peuvent connaître leur alter-ego dans le camps opposé. Ainsi, les dieux sont dans une course à l'armement susceptible de faire pencher la balance à leur avantage. Toutefois, certains élus, tentent de s'opposer à leurs obligations envers leur nation. Et les Dieux imposent leur volonté par le sceau, ce qui déplaît à plusieurs d'entre eux. Toutefois ce monde connait de nombreux ennemis indépendant. A une époque il y eut la secte noire de Aeternam. Puis lors d'une des véritable guerre entre les trois nations Tenshi fut corrompue et détruisit les armées en place....

Et au dernière nouvelle, il est question d'une vision, qui montrerait que nous avons déjà tous vécut les événements actuels, même si ceci on pu être modifier. L'un des vôtres a remonté le temps, et alors que vous aviez votre pleine puissance, il n'est pas parvenu à vous faire apparaître tous en même temps. D'où la raison que vous apparaissez petit à petit aussi. Mais ce sont des histoires et des faits très compliqué et je suppose qu'un élu avec plus d'expérience sera apte à vous répondre avec plus de détails.



Ainsi, tentait-il de répondre à Hoda. Après tout, une guerre pouvait durer des années et des années, sans même jamais se terminer. D'ailleurs celle-ci le montrait bien puisque même si des confrontations directes ne se faisaient pas pour différentes raisons, une véritable guerre froide régnait entre eux. Et dans l'équation, il fallait au fur à mesure comptait de nouveaux individus qui interféraient avec cette résolution. En plus de ne pas avoir le soutien direct de certains élus.

Mais momentanément, les marcheurs d'ombre semblèrent de détendre un peu. Et l’atmosphère devint plus doux. En effet, certains d'entre eux aperçurent leur maître à l'Horizon. Heiwa avait décidé de les dépasser pour surveiller les environs et ainsi éviter de nouveaux problèmes à la petite troupe.

-Il semblerait que notre chef est réussi à détourner le messager des enfers de notre existence. Nous ne craignons plus rien. Mais restons tout de même sur nos gardes. Il pourrait revenir d'un simple coup de tête.


Il leur restait combien de temps à marcher ainsi? Probablement plusieurs heures, peut être même devraient-ils faire un campement. Mais le danger était écarté et l'Uzumaki veillait sur le petit groupe.



   

   


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Traite d'esclave   

Revenir en haut Aller en bas
Traite d'esclave
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chavez traite Obama de « pauvre ignorant »
» L'île de Gorée
» Haïti signe le Traité de la Caricom
» les plaisirs de la vie, ( pantoum )
» [Noblesse] La Fauconnerie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Les villes et villages marchands-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.