Partagez | .
Mon nom est personne (Ft Saga)
Messages : 327
Yens : 1240
Date d'inscription : 10/10/2014

Progression
Niveau: 38
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
4/6  (4/6)
Gemini no Saga
Gemini no Saga ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Mon nom est personne (Ft Saga)   Dim 10 Mar 2019 - 20:19


Mon nom est personne

En apprenant un peu plus sur les diverses raison qu’avaient les humains de pleurer, Ruby posa une question des plus particulières et des plus compliquées à répondre, qu’est-ce qu’était l’amour ? Difficile d’expliquer cela, d’autant que l’amour pouvait se décliner en plusieurs formes ; l’amour entre un parent et son enfant était en effet bien différent que celui que se portaient deux personnes amoureuses l’une de l’autre.
Surpris, mais pas étonné de la demande, Saga eu néanmoins du mal à expliquer clairement en quoi cela consistait, lui qui n’avait jamais vraiment connu ce sentiment.

- Eh bien… Comment dire… C’est un lien particulier qui unis deux personnes qui ont de grands sentiments l’une pour l’autre… En comparaison avec la joie par exemple, l’amour est une émotion bien plus forte encore.

Ses explications tenaient de la théorie, et il espérait que cela suffise à Ruby comme réponse. Arrivés ensuite au village et ensuite au dispensaire, ils furent séparés, le temps que l’équipe médicale du dispensaire ne s’occupe de la jeune femme et s’assure qu’elle était hors de danger.
Plus tard, la jeune élue fut menée à sa chambre et Saga invité à l’y suivre s’il le désirait, il apprit dans le même temps de la part d’un des médecins qu’ils avaient découvert le sceau de Fuyu sur le corps de Ruby ; rassuré par le chevalier, le natif quitta la pièce pour les laisser seuls.
Installé à présent aux côtés du lit, sur une chaise, le gold saint observait la demoiselle qui reprenait peu à peu ses esprits, elle n’avait donc entendu qu’il fut fait mention de son sceau, chose dont il allait devoir l’informer. Mais il fallait d’abord la rassurer sur la nature du produit qui lui avait été injecté, si cela se passait comme dans son monde d’origine, cela ne présentait aucun danger.

- Ils vous ont sans doute injecté un puissant sédatif, c’est un produit qui permet de plonger les gens dans une sorte de sommeil forcé. Comme ça, les médecins peuvent opérer sereinement sans que le patient ne ressente une quelconque douleur. Vous devez encore en ressentir les effets, ce qui explique que vous vous sentiez bizarre, cela va s’atténuer avec le temps, demain il n’y paraîtra plus.

L’instant d’après, une infirmière fit son entrée dans la pièce après avoir doucement frappé sur la porte, elle rapportait les vêtements de Ruby qu’elle déposa sur une petite table, avant de venir voir si l’élue aux yeux rouges se portait bien. Oh bien sûr, voir le regard luminescent de l’élue fit quelque peu paniquer la native, mais Saga la rassura bien vite. Une petite auscultation rapide plus tard, durant laquelle le chevalier détourna poliment le regard afin de subitement s’intéresser à ce qu’il se passait de l’autre côté de la fenêtre, ils furent à nouveau seuls dans la pièce. Passé un court instant de silence, Saga se racla doucement la gorge avant de reprendre, sur un ton calme et apaisant.

- L’un de médecins m’a informé qu’en vous retirant vos vêtements, il avait vu votre sceau… Il ne m’a pas dit où il se trouvait, mais il semblerait que vous soyez une élue de Fuyu, tout comme moi.

Cette nouvelle, qui pouvait sembler bonne de prime abord, ne l’était pas autant que l’on pouvait le croire. Le dirigeant de Fuyu, Sul Hei, était un véritable tyran sans coeur, il aurait été préférable que Ruby se soit retrouvée à Seika, Minshu ou encore Tenshi ; se retrouver dans la nation de Long, c’était se trouver à nouveau sous les ordres d’un monstre. Mais peut-être pouvait-elle éviter cela. De plus, il était pour sa part au service du roi tyran depuis peu, avec tout ce que cela impliquait, et ne voulait pas que la demoiselle ai à vivre cela.

- Le dirigeant de cette nation n’est pas des plus fréquentables… Libre à vous de le rencontrer si vous le voulez, mais pour avoir eu l’occasion de le voir à deux reprises, je me dois de vous le déconseiller, ce n’est pas quelqu’un de bien, c’est un monstre.

Parler de cet homme remémorait de bien douloureux souvenirs au chevalier, qui revoyait défiler devant les yeux les images des deux enfants sacrifiés sur l’autel de la cruauté du roi ; mais il était nécessaire que Ruby sache à qui elle aurait affaire si un jour elle était amenée à le rencontrer. La discussion dériva ensuite sur tout autre chose, et Saga répondait du mieux qu’il le pouvait aux questions de la jeune femme, que ces dernières soient sur Kosaten, les autres élus, voire même sur lui.
Rattrapé par la fatigue, le chevalier eu bien du mal à masquer un léger baillement à la fin d’une de ses phrases.

- Je pense qu’il est temps de dormir un peu, nous pourrons reprendre la discussion demain matin si vous voulez.

Il n’y avait qu’un seul lit dans la pièce, mais la chaise sur laquelle il était installé allait faire l’affaire pour cette nuit ; se rappelant le petit accès de panique qui avait gagné Ruby dans la salle de soins, il était préférable qu’il reste près d’elle durant son sommeil.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 33
Yens : 220
Date d'inscription : 28/01/2019

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/6  (0/6)
Ruby
Ruby ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Mon nom est personne (Ft Saga)   Lun 11 Mar 2019 - 14:44

img_rp
Mon nom est personne
Ft Gemini Saga
Thème Ruby


Ruby - Autre


Je dois sans doute être la première à lui poser une question pareille, mais j'étais trop curieuse de savoir ce que pouvait bien être l'amour. Et on peut dire que la réponse de Saga me vend du rêve, si toutefois l'avenir m'autorise à vivre une telle chose. Si effectivement l'amour est un sentiment bien plus puissant que la joie, alors qu'est-ce que ça pourrait être si par exemple Saga et moi partagions ce sentiment ?

Enfin…je dis cela par rapport au fait que ce soit le premier à m'avoir fait découvrir la joie au point d'en pleurer. Donc, si jamais j'étais amoureuse de quelqu'un…wow, en fait, je suis encore incapable d'imaginer à quel point cela peut-être extraordinaire…mais je suis bien impatiente de le découvrir.

—Ça a l'air extraordinaire. J'espère pouvoir ressentir un tel sentiment un jour.

La suite des événements nous obligea à nous séparer, afin de permettre aux médecins du dispensaire où nous arrivions de m'examiner, mais surtout de faire le nécessaire pour me tirer pour de bon des griffes de la faucheuse. Quelque chose m'inquiéta cependant, cette chose que l'on m'a injectée pour m'endormir, j'espère que ce n'est rien de dangereux.

Tout un tas d'idées plus farfelues les unes que les autres me traversèrent l'esprit, dont la majorité peuvent se résumer à la peur que l'on cherche à m'achever. Heureusement, Saga est une fois de plus présent à mon réveil pour me rassurer.

—Ils vous ont sans doute injecté un puissant sédatif, c’est un produit qui permet de plonger les gens dans une sorte de sommeil forcé. Comme ça, les médecins peuvent opérer sereinement sans que le patient ne ressente une quelconque douleur. Vous devez encore en ressentir les effets, ce qui explique que vous vous sentiez bizarre, cela va s’atténuer avec le temps, demain il n’y paraîtra plus.

Je n'eus pas le temps de répondre, qu'une femme pénétra dans la pièce pour déposer mon armure sur une petite table. Mais…ça veut dire que…oh, ils m'ont déshabillée dans mon sommeil c'est ça ? Au moins je sais que mon armure n'est pas loin, mais le retour à la réalité est difficile à supporter quand je constate que cette femme a peur de moi.

Cela me rappelle de douloureux souvenirs, et cela me fait surtout penser que peu importe ce que je peux faire pour me racheter, j'inspirerais toujours la peur dans le cœur des humains. Le sourire rassuré que j'avais grâce à la présence de Saga disparu bien rapidement pour laisser place à de la tristesse.

Ainsi, je me laissais faire sans rien dire lorsqu'elle approcha finalement pour m'ausculter. Pas un mot, ni un geste, juste un silence pesant pour ne pas effrayer encore plus cette pauvre femme. Une fois celle-ci partie, Saga m'informa que les médecins avaient trouvé un sceau prouvant que j'étais une élue de Fuyu, tout comme lui.

Focaliser à nouveau mon attention sur Saga me permet de passer à autre chose, de me changer un peu les idées pour tenter d'oublier cette femme à qui j'ai fait peur malgré moi. Je ne peux pas totalement oublier, mais je ne peux pas non plus passer mon temps à me lamenter. Je finirais bien par prouver aux gens et à moi-même que je peux inspirer d'autres sentiments que la peur. Mes actes seront bien plus parlants que mes mots.

—C'est plutôt une bonne nouvelle non ? Ça nous fait une chose de plus en commun.

—Le dirigeant de cette nation n’est pas des plus fréquentables… Libre à vous de le rencontrer si vous le voulez, mais pour avoir eu l’occasion de le voir à deux reprises, je me dois de vous le déconseiller, ce n’est pas quelqu’un de bien, c’est un monstre.

—Oh…je…je vois. Cependant, je ne peux m'empêcher de me dire que nul ne peut être pire que mon père. Mais je me trompe peut-être.

Saga se met soudain à bailler un grand coup, lui rappelant son besoin de sommeil réparateur. Il propose donc de reprendre notre discussion demain. De toute façon, avec ce sédatif que l'on m'a injecté, je ne vais pas avoir beaucoup de mal à m'endormir. Mais je ne pense pas que je ferais à nouveau ce cauchemar horrible, tant que Saga est près de moi, je sais que rien ne peut m'arriver, pas même le plus mauvais des rêves.

Les rêves justement, je n'en avais encore jamais fait avant cette nuit, et il se trouve qu'il était quelque peu…étrange. Oh je ne dis pas qu'il était désagréable, au contraire…je me suis étrangement vu dans une scène très lumineuse et apaisante. Marchant au milieu d'un champ infini de fleurs blanches m'arrivant aux hanches, en étant vêtue d'une jolie petite robe blanche assez simple, tandis que les rayons du soleil rendaient cette vision très fantaisiste. Je me serais crue dans un de ces contes que les humains affectionnent, et racontent à leurs enfants.

Apparence de la robe:
 

Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin, les premiers rayons de soleil vinrent me tirer de mon sommeil. Saga semble encore endormie sur sa chaise, mais alors que l'on aurait pu s'attendre à ce que ce soit la main de Saga qui tienne la mienne à mon réveil, c'est en fait l'inverse que je découvre. Je dois vraiment être en train de m'attacher à lui pour arriver à faire cela dans mon sommeil.

Il a l'air si paisible…il est si charmant quand il dort. Je l'observe donc avec le sourire, tout en me laissant aller à un curieux réflexe, lui caresser les phalanges avec mon pouce. C'est si agréable et apaisant, j'aurais voulu que cet instant dure éternellement tant je l'appréciais, mais Saga fini par se réveiller aussi.

—Bonjour... Lui dis-je simplement d'une voix tendre et amicale.



Dernière édition par Ruby le Dim 17 Mar 2019 - 2:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 327
Yens : 1240
Date d'inscription : 10/10/2014

Progression
Niveau: 38
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
4/6  (4/6)
Gemini no Saga
Gemini no Saga ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Mon nom est personne (Ft Saga)   Mar 12 Mar 2019 - 22:19


Mon nom est personne

Ressentir de l’amour, voilà bien une chose à laquelle Saga n’avait jamais songé. Entre l’entraînement subit dès son plus jeune âge pour devenir chevalier d’Athéna et la période durant laquelle il régna sur le Sanctuaire, cette éventualité ne lui était même pas venue à l’esprit.
Mais il comprenait néanmoins que Ruby veuille connaître ce sentiment, elle n’aurait sans doute aucun mal à trouver quelqu’un d’ailleurs, vu qu’elle possédait un charme certain.

Dès le retour de Ruby et après le passage de l’infirmière, dont la réaction fit perdre son sourire à la jolie demoiselle, la conversation entre les deux élus de fuyu put reprendre.
Oui, car la jeune femme était effectivement une élue de la nation de Long, et le chevalier ne manqua pas de l’en informer, la mettant presque aussitôt en garde sur l’homme qui régnait là-bas, et ce malgré la remarque de Ruby sur le fait que cela leur faisait un point commun supplémentaire.
Loin de lui l’idée de décourager son interlocutrice, mais Saga se devait de la mettre en garde sur le point qu’elle venait d’évoquer.

- Je ne sais pas à quel point votre père pouvait être cruel, même si je peux sans doute aisément l’imaginer ; et malheureusement certaines personnes de ce monde n’ont sans doute rien à lui envier au niveau de la cruauté.

L’heure tardive et les émotions de la journée finirent par avoir raison de Saga, qui ne pu retenir un baillement et proposer de remettre la conversation au lendemain, ce que Ruby accepta, les effets secondaires du sédatif devaient la fatiguer elle aussi.
Il avait décidé de rester auprès d’elle durant la nuit, et c’est la chaise toujours placée à côté du lit que le chevalier veilla à ce que la jeune femme s’endorme paisiblement, avant de faire de même à son tour, pur finalement sombrer dans le sommeil.

Elle se trouvait devant lui, à seulement quelques pas.

Derrière elle, les rescapés de cette bataille sanglante ; certains étaient gravement blessés, les autres étaient encore capables de se battre, mais aucun ne voulait la laisser seule devant lui, lui qui voulait la tuer.
Malgré le désaccord de ses fervents défenseurs, elle décida de faire face à cet homme qui, treize ans auparavant, avait tenté de la tuer, lui, l’usurpateur, le déicide.
Une occasion à ne pas manquer pour lui, qui déjà souriait de cette victoire qui lui était présentée sur un plateau d’argent. Certes c’était une déesse, mais réincarnée en humaine, et donc mortelle.

Il s’élança droit sur elle, prêt à la frapper avec toute la hargne et la violence qui grondait en lui ; dans quelques secondes il allait devenir le nouveau dieu qui protégerait la Terre, et non cette faible jeune fille qui refusait de se battre.

Mais qu’était-il donc en train de faire ? Non, il ne pouvait pas faire ça, il ne pouvait pas lever la main sur celle qu’il avait juré de protéger en endossant l’armure des gémeaux. Reprenant le dessus sur son alter-égo juste à temps, le chevalier saisit le sceptre qu’elle tenait dans la main droite, et le pointa contre lui-même.
Foudroyé par la puissance divine de l’objet, il adressa un sourire empreint de tristesse et de soulagement à la déesse qu’il était parvenu à sauver de sa folie. A genoux et mourant, Saga fut enlacé par celle dont il avait voulu prendre la vie ; dans un murmure, elle lui pardonna ses actes passés, malgré tout le mal qu’il avait pu faire à ses propres frères d’arme, à ses amis, et à sa déesse.
Dans un dernier souffle, il prononça son nom, avant de fermer les yeux pour ne plus jamais les rouvrir, rassuré malgré tout par l’étreinte réconfortante de la protectrice de la Terre.


- Athéna…

Ce contact chaleureux, si apaisant, il le ressentait encore ; mais était-il toujours dans ce rêve qu’il n’avait plus fait depuis déjà un moment, ou bien était-ce la réalité ?
En ouvrant les yeux, quelques larmes se mirent à couler le long de joues du chevalier, qui ne s’en rendit pas compte tout de suite, préférant chercher d’où provenait cette sensation si agréable.
La réponse arriva bien vite, lorsqu’il réalisa que la main de Ruby était posée sur l’une des siennes, le gratifiant d’un bonjour des plus doux.
De sa main libre, Saga essuya rapidement les larmes de son visage, et esquissa un petit sourire à l’attention de la demoiselle, ses iris bleus posés sur ceux couleur carmin de Ruby.

- Bonjour...

La voix encore un peu fatiguée de celui qui vient de se réveiller d’un sommeil profond, le chevalier se redressa légèrement sur la chaise, sans pour autant rompre le contact entre sa main et celle de la demoiselle. De son avis, elle semblait aller mieux qu’hier et avait une bien meilleure mine, ce qui la rendait des plus charmantes de si bon matin.

- Est-ce que vous avez passé une bonne nuit ? Et comment vous sentez-vous, mieux ?

Les apparences étaient parfois trompeuses, et le gold saint voulait la confirmation de la jeune femme que son état s’améliorait, sans quoi il aurait eu vite fait d’aller chercher un médecin ; heureusement, la réponse de la demoiselle fut affirmative, ôtant ses dernières craintes au chevalier qui, le sourire plus franc, commença à se lever doucement.

- Je vais essayer de trouver de quoi manger, vous devez être affamée. Y a t’il quelque chose en particulier qui vous ferait plaisir ?



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 33
Yens : 220
Date d'inscription : 28/01/2019

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/6  (0/6)
Ruby
Ruby ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Mon nom est personne (Ft Saga)   Mer 13 Mar 2019 - 0:34

img_rp
Mon nom est personne
Ft Gémini Saga
url=https://www.youtube.com/watch?v=yGnfFW-vyzU]Thème Ruby[/url]



Ruby - Autre

Lorsque je partageais mon point de vue sur cet homme que Saga évoquait, qu'il n'arrivait sans doute pas à la cheville de mon père en termes de cruauté. Mais mon ange gardien me certifie que je me fais de fausses idées, que certains humains peuvent aisément surpasser mon père. Je dois bien avouer que c'est assez difficile à croire, mais nous auront sûrement l'occasion d'en débattre plus tard, car le sommeil nous guette tous les deux.

Je me réveille aux premières lueurs du jour, après un rêve aussi étrange qu'agréable. Saga semble dormir encore, je profite alors d'avoir sa main dans le creux de la mienne pour lui caresser les phalanges avec le pouce. Je suis cependant surprise par un nom qu'il semble prononcer encore à moitié endormis, Athéna…

J'ignore qui cela peut-être, sans doute quelqu'un d'important pour lui, peut-être celle qu'il aime. Après tout il semble savoir ce qu'est l'amour, il l'a donc sans doute connu, peut-être avec cette Athéna. Je peux tout aussi bien me faire des idées, je lui demanderais peut-être plus tard, il ne veut peut-être pas en parler, ce que je peux comprendre, surtout quand je vois qu'il pleure en pensant à elle.

J'essaye donc de faire comme si je n'avais rien entendu, et me contente de lui dire aimablement bonjour. Il lui faut alors un peu de temps pour tenter de cacher ses larmes, avant de m'adresser une question que l'on pouvait aisément anticiper.

—Est-ce que vous avez passé une bonne nuit ? Et comment vous sentez-vous, mieux ?

—Oui, bien mieux. J'ai même fait un rêve, assez étrange cela dit. J'étais au milieu d'un champ de fleur blanches infini…vêtue d'une belle robe blanche, avec le soleil dans le dos alors que mes mains effleuraient les pétales blancs…J'ignore pourquoi j'ai rêvé de ça en particulier, mais c'était plutôt agréable en soi.

—Je vais essayer de trouver de quoi manger, vous devez être affamée. Y a-t-il quelque chose en particulier qui vous ferait plaisir ?

—Je…

Cette phrase…cette simple question en apparence banale se répète dans ma tête, mais avec une autre voix. Elle me rappelle certains souvenirs qui sont loin d'être très agréables, surtout après le rêve que j'ai fait cette nuit. Je me rappelle ces moments, où mon père agenouillait arbitrairement des groupes d'humains devant moi en me demandant ce qui me ferait plaisir.

Mais il ne disait pas cela dans le sens que l'on entend généralement. En fait, si d'une certaine manière, comme quand un père ou une mère demande ce qu'il ferait plaisir à son enfant de manger pour le dîner. C'est exactement dans ce sens-là qu'il me posait la question, savoir quel genre d'humain je voulais dévorer sous les yeux des autres, généralement de la même famille.

Car oui, j'ai dévoré des humains, des centaines, des milliers, pas par plaisir, mais simplement parce que j'avais été conçue pour ça. Je n'avais pas encore commencé à ressentir les émotions humaines à cette époque, mais tous ces moments me reviennent brutalement au visage. Cette désagréable expérience mémorielle me donne brusquement un mal de crâne insoutenable, comme si on me pressait la boîte crânienne une fraction de seconde pour la faire exploser.

Une douleur aussi intense et soudaine me fait me redresser brusquement sur le lit en me tenant la tête à deux mains. Je ne peux alors contenir ce râle de douleur qui doit sans doute s'entendre jusque dans les pièces voisines, mais je sens que Saga va s'inquiéter. Il me demandera même sans doute ce qui m'arrive, mais…même si je me sens proche de lui, je ne peux pas lui dire ce que j'ai vu, je ne suis clairement pas encore prête pour ça. Même s'il vient poser ses mains sur mes épaules en me demandant ce qui ne va pas.

—Ce…ce n'est rien. Juste de mauvais souvenirs qui remontent…des souvenirs que je ne préfère pas évoquer…désolée…c'est encore trop tôt.

Mon regard vient alors se plonger dans celui de Saga durant ma réponse, je prends alors seulement conscience de la beauté de ses yeux au bleu profond. Ma main vient alors couvrir une des siennes, comme pour le rassurer et lui montrer que je vais bien malgré tout. Mais…je me demande si ce ne serais pas plutôt pour me rassurer moi, j'ignore quelle est la véritable réponse, en tout cas ses yeux sont des plus envoûtants…

Mais une femme vint interrompre ce moment suspendu dans le temps en entrant dans la pièce, sans doute à cause du bruit que j'ai fait tout à l'heure à cause de ces horribles souvenirs. Elle me fait comprendre assez rapidement que je ne devrais pas bouger autant, et me fait m'allonger en venant à côté du lit, du côté opposé à celui où se trouve Saga.

Un rapide examen plus tard, l'infirmière demande à Saga de bien veiller a ce que je ne me remette pas à vouloir quitter mon lit, alors que ce n'était pas dans mes intentions. Elle est alors appelée par quelqu'un d'autre, sans doute pour s'occuper d'un autre blessé, et quitte donc la pièce me rappelant de faire attention à ma blessure.

Tiens justement ma blessure, je l'avais presque oubliée. Je relève donc le haut de la tenue que l'on m'a mise pour jeter un œil, et essayer d'effleurer la surface du bandage pour voir si la douleur est toujours présente. Au final oui, il y a une petite douleur, mais bien moindre par rapport à hier. Je n'insiste donc pas et me contente de rabaisser mon vêtement et de remonter le drap jusqu'en-dessous de ma poitrine.

—Merci encore, pour tout ce que vous faites…Et…je ne dirais pas non à un peu de nourriture, je pense que j'aurais quelques questions après ça, si ça ne vous dérange pas.

Le temps d'aller chercher de quoi manger, je réfléchissais aux questions que je pouvais poser à Saga, certaines évidentes, d'autres moins. A son retour je me suis déjà redressée pour m'adosser à la tête de lit, afin de pouvoir manger dans de bonnes conditions.

—J'ai un peu réfléchie Saga, et il y a plusieurs choses que j'aimerais savoir…comme par exemple, comment cela se fait que je semble avoir totalement perdu mes pouvoirs ? Est-ce à cause de ma blessure ? Peut-être que la dague que mon père a utilisée contre moi était…spéciale.



Dernière édition par Ruby le Dim 17 Mar 2019 - 2:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 327
Yens : 1240
Date d'inscription : 10/10/2014

Progression
Niveau: 38
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
4/6  (4/6)
Gemini no Saga
Gemini no Saga ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Mon nom est personne (Ft Saga)   Sam 16 Mar 2019 - 22:07


Mon nom est personne

Saga fut ravi d’apprendre que Ruby se sentait mieux, et à l’inverse de la nuit précédente, elle n’avait pas fait de cauchemar, mais au contraire un bien joli rêve qu’elle ne se priva pas de partager avec lui.
Un songe idyllique à en croire le récit de la jeune femme, qui expliquait qu’elle s’était vue dans un immense champs de fleurs blanches et portait une robe de la même couleur sous un soleil des plus agréables. Le chevalier esquissa un léger sourire tout en l’écoutant relater cette expérience qui semblait avoir été des plus agréable pour elle ; avant que ne vienne la question du petit déjeuner, et ne provoque une sorte de réaction chez la jeune élue.

De manière soudaine, Ruby se redressa dans le lit tout en se tenant fermement la tête à l’aide de ses deux mains, une réaction typique de quelqu’un ressentant de la douleur ; et malgré qu’elle lui ait affirmé se sentir mieux il y a quelques instants, Saga senti à nouveau l’inquiétude monter en lui alors qu’il venait saisir doucement les épaules de la demoiselle tout en se rapprochant d’elle, un peu d’anxiété dans la voix.

- Ruby, que vous arrive t’il ?

Elle fit allusion à de mauvais souvenirs qui venaient de refaire surface, et dont elle préférait ne pas parler pour l’instant, trop tôt selon elle. Bien que voulant savoir ce qui la taraudait de la sorte, le chevalier n’insista pas sur le sujet ; ce que la demoiselle venait de se remémorer devait être bien affreux vu qu’elle voulait à tout prix éviter de l’évoquer pour l’instant.
Soutenant alors le regard de Ruby, Saga lui adressa un petit sourire compatissant, lui faisant ainsi comprendre qu’il ne poserait aucune question, il préférait la laisser parler de cela d’elle-même.

Une infirmière fit alors irruption dans la pièce, et réprimanda gentiment Ruby en lui faisant comprendre qu’il était primordial qu’elle bouge le moins possible afin d’optimiser la cicatrisation de sa blessure. Durant l’examen, Saga détourna une nouvelle fois le regard de manière pudique, tandis que l’infirmière lui demandait de bien veiller à ce que la jeune élue de Fuyu ne tente plus de quitter son lit. Ce n’était pas là les intentions de Ruby, mais le chevalier ne préféra pas entrer dans les détails et hocha la tête à l’attention de la femme qui fut bien vite appelée auprès d’un autre patient.
Ruby se mit alors à examiner le bandage qui couvrait sa blessure, chose qu’elle n’avait pas faite la veille, avant de réajuste le haut de sa tenue et de tirer le drap du lit à elle, se couvrant presque entièrement à l’aide de ce dernier, tout en remerciant le chevalier pour l’attention qu’il lui portait. Elle accepta également sa proposition de trouver quelque chose à manger, ajoutant qu’elle avait encore quelques questions à lui poser si, du moins, il acceptait de les entendre.

- Vraiment, ce n’est pas la peine de me remercier vous savez… Je vais tâcher de trouver de quoi nous satisfaire tout les deux, je dois avouer avoir un peu faim moi aussi. Non cela ne me dérange pas, au contraire je serai ravi de pouvoir répondre à vos questions, aussi nombreuses soit-elles.

Quittant alors la chambre, Saga se mit en quête de trouver soit un réfectoire, soit une cuisine, afin de se procurer deux repas, laissant Ruby seule dans la chambre avec sa pandora box. Durant le temps qu’il lui fallut pour trouver la pièce adéquate, il se demandait bien quelles étaient les questions que la jeune femme avait encore à lui poser ; bien sûr il n’avait pas encore terminé ses explications sur Kosaten et quelques sujets devaient encore être abordés, mais sans doute la demoiselle avait-elle des questions sur un tout autre sujet ? Quoi qu’il en soit, il lui avait promis d’y répondre, et il n’était pas homme à revenir sur sa parole.

Une quinzaine de minutes plus tard, une assiette dans chaque main, le voilà qui revenait dans la chambre alors que l’élue venait de se redresser un peu dans le lit de manière à manger de manière plus aisée.
Tout en déposant l’assiette et les couverts destinés à la jeune femme dans les mains de cette dernière, il écoutait avec attention ce qu’elle lui demandait, justement l’un des sujets dont il voulait parler. Reprenant place sur la chaise, il déposa son repas sur une table avant de répondre aux interrogations de Ruby.

- Cette perte de puissance n’a rien à voir avec la dague de votre père ou encore votre blessure ; elle est due au sceau qui a été apposé sur vous. Chaque élu voit l’entièreté de sa force bridée lorsque le sceau apparaît, mais ce n’est que temporaire je vous rassure. J’ignore encore exactement ce qui permet de recouvrer sa force, mais il semble que le temps soit un des facteurs permettant cela.

La nouvelle devait être assez désagréable à encaisser, de se savoir aussi faible qu’un natif lambda, mais comme il le lui avait dit, cela n’était pas définitif, bien que certains élus comme lui mettaient plus de temps que d’autres à retrouver leur force d’antan. Il y avait autre chose également dont il devait prévenir Ruby, que malheureusement le fait qu’elle appartienne à Fuyu n’allait pas lui faciliter la vie.

- Ruby, je dois encore vous dire quelque chose d’important… Actuellement, la nation à laquelle vous et moi sommes affiliés n’est pas en bon termes avec le reste de Kosaten, je dirai même que c’est assez tendu, sans compter que les élus de Fuyu sont reconnus pour être du genre sanguins et violents, du moins de réputation. Ne vous étonnez donc pas si les gens, ou même d’autres élus, vous regardent avec méfiance, ce n’est pas vous qu’il redoutent, mais bien la nation à laquelle vous appartenez ; je suis certain qu’en leur prouvant que vous n’êtes pas mauvaise, leur comportement à votre égard changera en bien.

Récupérant alors son assiette, Saga se mit à manger tranquillement, répondant à Ruby dès que cette dernière lui posait une question. Le repas était loin d’être semblable à ce que l’on pouvait trouver dans un restaurant de luxe, mais il était loin d’être immangeable, que du contraire ; bien que simple et consistant en quelques tranches de lard grillées et d’œufs battus en omelette, les portions étaient plutôt généreuses et goûtues.

- Comment trouvez-vous le petit déjeuner ?



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 33
Yens : 220
Date d'inscription : 28/01/2019

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/6  (0/6)
Ruby
Ruby ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Mon nom est personne (Ft Saga)   Dim 17 Mar 2019 - 13:36

img_rp
Mon nom est personne
Ft Gemini Saga
Thème Ruby


Ruby - Autre

Pourquoi fallait-il que ces souvenirs précis resurgissent maintenant ? A cause d'eux j'inquiète encore une fois Saga à qui j'impose malgré moi un véritable ascenseur émotionnel depuis deux jours. Bon sang deux jours déjà, c'est fou à quel point le temps passe vite. Mais je crois que j'ai encore un peu de mal à réaliser la chance qui m'est offerte avec ce monde. Rien que ma rencontre avec Saga est déjà une source de bonheur en soit, il me fait découvrir une autre facette de l'humanité, celle qui vient en aide aux autres.

En plus, j'ai eu beau lui avouer que j'étais la fille d'un des pires êtres que le monde ait jamais porté, et que j'avais fait des choses peu recommandables, il continu de me voire comme une femme normale…une femme avec malgré tout quelques particularités. C'est pour ça et les émotions qu'il me fait découvrir que je le remercie une nouvelle fois de prendre soins de moi alors que nous ne nous sommes connus que très récemment.

—Vraiment, ce n’est pas la peine de me remercier vous savez… Je vais tâcher de trouver de quoi nous satisfaire tous les deux, je dois avouer avoir un peu faim moi aussi. Non cela ne me dérange pas, au contraire je serai ravi de pouvoir répondre à vos questions, aussi nombreuses soient-elles.

—Et je serais ravie de pouvoir vous écouter répondre. Réponds-je alors le sourire aux lèvres.

Durant le laps de temps qui sépara ensuite son départ et son retour, j'adoptais une posture assise contre la tête de lit, mais je laissais également le timbre de sa voix imprimer mon esprit. Car même si cela serait mon souhait le plus cher, je dois me rendre à l'évidence, Saga ne pourra sans doute pas rester éternellement avec moi ici, il a déjà sûrement une vie qui l'attend quelque part. Ce sera donc certainement un moment difficile que celui des au revoir, mais j'essaye de ne pas y penser pour l'instant, je dois plutôt me concentrer sur le positif, ainsi que les questions que je souhaite lui poser.

La première qui sorti de ma bouche à son retour concernait la perte de mes pouvoirs que je pensais due à ma blessure ou à la dague employée pour me l'infliger. Mais en réalité, la solution aurait dû paraître évidente si cette histoire de marque divine ne m'était pas sortie de la tête.

—Cette perte de puissance n’a rien à voir avec la dague de votre père ou encore votre blessure ; elle est due au sceau qui a été apposé sur vous. Chaque élu voit l’entièreté de sa force bridée lorsque le sceau apparaît, mais ce n’est que temporaire je vous rassure. J’ignore encore exactement ce qui permet de recouvrer sa force, mais il semble que le temps soit un des facteurs permettant cela.

—C'est…à la fois rassurant…et inquiétant en fait. Savoir que je ne risque pas de faire de mal à qui que ce soit est rassurant. Mais en même temps, savoir que je serais dans l'impossibilité de me défendre si jamais je me fais attaquer comme hier…car mes seules armes sont les pouvoirs dont j'ai été dotée à la naissance. Je sais qu'il suffirait que j'évite les régions à risque, mais j'ignore lesquelles le sont. En tout cas maintenant je sais que je dois éviter ces lacs pendant un moment.

—Ruby, je dois encore vous dire quelque chose d’important… Actuellement, la nation à laquelle vous et moi sommes affiliés n’est pas en bon termes avec le reste de Kosaten, je dirai même que c’est assez tendu, sans compter que les élus de Fuyu sont reconnus pour être du genre sanguin et violent, du moins de réputation. Ne vous étonnez donc pas si les gens, ou même d’autres élus, vous regardent avec méfiance, ce n’est pas vous qu’ils redoutent, mais bien la nation à laquelle vous appartenez, je suis certain qu’en leur prouvant que vous n’êtes pas mauvaise, leur comportement à votre égard changera en bien.

—Rassurez-vous, je compte bien leur montrer à tous que malgré mon passé je suis déterminée à changer, et à me racheter même si cela sera sans doute très difficile…Je devrais peut-être commencer à manger, sinon ça va refroidir. Bon appétit.

Je peux donc enfin goûter à d'autres saveurs que celles du sang et de la chair humaine, par contre, je n'ose pas vraiment dire à Saga que je ne me suis encore jamais servie de ces couverts humains. Bon ce n'est pas comme si j'ignorais totalement comment m'en servir, mais je n'ai pu que les voir utilisés par d'autres personnes jusqu'ici.

Ça ne doit pas être bien compliqué, un dans chaque main, la petite fourche pour immobiliser la proie, et la lame pour trancher des parts de taille raisonnables. C'est un peu le même principe qu'un combat…en quelque sorte. Bref, ne tergiversons pas plus longtemps et goûtons à ce plat dont j'ignore le nom, rien que l'odeur est alléchante et fait ressortir mes canines.

D'ordinaire elles ne se montrent que lorsque je devais…peu importe, en tout cas tout ceci est délicieux. J'ai malgré tout une certaine préférence pour cette viande qui n'est clairement pas humaine, heureusement d'ailleurs, mais cela dit, cet étrange aliment jaune n'est pas en reste, il ravi tout autant mes papilles qui n'ont pas connu une alimentation très variée. Cela change tellement que c'est un véritable plaisir d'enfin connaître d'autres saveurs, ces humains et leur cuisine sont vraiment fascinants.

Je me régale comme jamais, au point de terminer mon assiette jusqu'à la dernière miette bien avant Saga qui lui au moins prend son temps. Il me demande d'ailleurs ce que je pense de ce petit déjeuner, que du bien évidemment, la preuve est dans mon assiette, mais…je crois que je vais devoir être totalement franche avec lui. Mais avant de répondre, je m'assure en jetant un œil à la porte que personne ne pourra nous entendre.

—C'est absolument délicieux, il n'y a aucun doute là-dessus même si j'ignore quels noms portent ces aliments. Mais…Saga…il y a une chose que je dois vous dire. Je me dois d'être totalement honnête avec vous et…ces souvenirs de tout à l'heure…Si ces aliments sont si nouveaux pour moi, c'est parce que…Oh je sens que je vais regretter de vous le dire mais…Depuis ma naissance, mon père ne m'a laisser manger qu'une seule chose…De…de la…bon sang c'est si difficile d'oser le dire, surtout à vous…mais je me dois d'être totalement honnête. Voilà, en fait, c'est…c'est de la… … …de la chair humaine…

Bon sang ça y est, je l'ai dit, j'en ait même la soudaine envie de vomir quand je repense a tous ceux que j'ai...Oh je sens qu'il va me dévisager après ça, il est très tolérant mais il doit sans doute avoir ses limites. Je n'ose même plus le regarder dans les yeux de peur d'y voir du dégoût, de la peur ou bien de la haine comme dans tous les regards que j'ai pu croiser. Par pitié Saga…pardonnez-moi. Je ne peux plus que me cacher les yeux en l'implorant de ne pas m'en vouloir.

—Je suis désolée, j'aurais dû vous le dire plus tôt mais…je m'en dégoûte moi-même. Mon père a même fait en sorte que j'aime ça…je suis…oh pitié Saga pardonnez-moi, je suis certainement la pire personne a qui vous auriez pu sauver la vie…


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 327
Yens : 1240
Date d'inscription : 10/10/2014

Progression
Niveau: 38
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
4/6  (4/6)
Gemini no Saga
Gemini no Saga ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Mon nom est personne (Ft Saga)   Lun 18 Mar 2019 - 19:59


Mon nom est personne

Saga se remémorait ses premiers instants à Kosaten, surtout l’instant où il avait remarqué l’absence totale de sa force ; il pouvait donc comprendre ce que Ruby ressentait en ce moment même, et partageait ses inquiétudes quant à la possibilité qu’elle ne puisse se défendre seule.
Les seules armes de la jeune femme étaient ses pouvoirs et, bridée comme elle l’était, il lui était impossible de les utiliser pour le moment, d’autant qu’elle ne savait pas encore quelles zones éviter pour ne pas se jeter dans la gueule du loup.
Malgré tout, elle était heureuse d’être dans l’impossibilité de faire du mal à quiconque, prouvant par là que le titre de fille du diable ne lui allait pas si bien que ça.

- Même si vous aviez encore vos pouvoirs, je dois avouer que je vous verrai mal causer du tort gratuitement aux gens des environs. Je ne possède malheureusement pas de carte de Kosaten sur moi, mais je pourrais vous en procurer une si vous le souhaitez.

Arriva ensuite une nouvelle mise en garde ; après celle concernant Sul Hei, ce fut au tour de ce que représentait Fuyu et ses élus aux yeux des autres nations. Se faire des amis provenant de Seika, Minshu ou encore Tenshi n’allait pas être une partie de plaisir, mais la chose n’était pas impossible. Saga esquissa alors un léger sourire face à la détermination de Ruby, qui était prête à tout donner pour embrasser une toute nouvelle existence, et ce peu importe les difficultés que cela représentait ; le gold saint était rassuré de voir que le moral de la demoiselle remontait peu à peu, et entama alors son repas après avoir rendu la politesse à l’élue.

- Je vous fais confiance pour cela, je suis sûr que vous y parviendrez. Merci, bon appétit à vous aussi.

Observant un instant Ruby qui semblait avoir un peu de mal à utiliser correctement ses couverts, Saga ne fit pourtant pas de remarque, préférant faire comme si de rien n’était tout en mangeant tranquillement. Il prenait le temps de découper les tranches de lard tout en les maintenant en place à l’aide de sa fourchette, laissant ainsi l’occasion à Ruby, si elle portait son regard sur lui, de voir comment s’y prendre. En regardant alors la demoiselle porter la fourchette à sa bouche, Saga fronça très légèrement les sourcils pendant une petite seconde en remarquant la taille plutôt inhabituelle des canines de la jeune femme ; mais comme pour ses deux coeurs et sa température corporelle élevée, sans parler de ses yeux, cela devait être normal pour elle.
Sa curiosité aurait pu le pousser à la questionner sur ce sujet, mais il préférait qu’elle amène le sujet de son propre chef, après tout elle était en droit de garder quelques secrets.

Alors qu’il n’en était encore qu’à la moitié de son assiette, le chevalier demanda à l’élue si le plat était à son goût, et il ne put retenir un léger rire amusé lorsque qu’il remarqua qu’elle avait déjà tout mangé ; sa question devenait un peu inutile pour le coup, et il était ravi que ce modeste repas fut apprécié de la demoiselle, qui le confirma de sa jolie voix tout en se demandant ce qu’elle avait mangé.

- Ce sont des tranches de lard et une omelette, c’est fait avec des œufs.

La discussion était bien partie pour être agréable, lorsqu’il y eu un mais. Et à la manière dont il avait été prononcé, cela présageait l’arrivée d’un sujet important, voire peut-être même vital ?
En tout les cas, Ruby semblait avoir beaucoup de mal à dire ce qu’elle comptait lui avouer , car oui, il s’agissait bel et bien d’aveux, vu le ton qu’elle employait.
Bon gré mal gré, elle finit par prononcer ces mots qui semblaient lui peser sur la conscience, alors que les yeux du chevalier la fixaient, empreints d’étonnement ; pourtant, aucune grimace de dégoût n’apparut sur son visage, et il n’esquissa pas l’ombre d’un mouvement pour s’écarter.
Pourtant, elle détourna le visage en couvrant ses yeux de ses mains, s’excusant alors d’être une personne si horrible, et de ne pas l’avoir dit plus tôt.

- …

Sans un mot, et après avoir posé son assiette sur la table, Saga quitta sa chaise pour se rapprocher de Ruby afin de passer ses bras autour des épaules de la jeune femme.
Tout en douceur, afin d’éviter de réveiller sa blessure, il serra l’élue contre lui, venant d’une main guider la tête de cette dernière pour qu’elle se pose contre son torse. Gardant le silence encore un instant, Ruby blottie contre lui, le chevalier baissa les yeux vers elle.

- Ce n’est pas votre faute Ruby. Vous avez obéis à votre père, comme n’importe quel autre enfant l’aurait fait ; il s’est servit de vous, vous a manipulée… Je… Je suis flatté de la confiance que vous m’accordez, car j’imagine que cela doit être dur pour vous de parler de ça. Et non, vous êtes loin d’être la pire personne à qui j’ai pu sauver la vie.

Il esquissa un léger sourire à l’attention de la jeune femme, le regard toujours aussi doux et compatissant que lors de leur rencontre. Du bout des doigts, il vint replacer une mèche des jolis cheveux blancs de Ruby derrière son oreille, qu’il découvrait un peu pointue.

- Le simple fait d’en parler me prouve que vous êtes quelqu’un de bien, quelqu’un qui mérite une vie agréable. Votre père a peut-être fait en sorte que vous aimez la chair humaine, mais avec tout les aliments que vous allez découvrir ici, je suis prêt à parier que vous trouverez un fruit, un plat, ou même un dessert qui deviendra bien vite votre met favori.

Il en était convaincu, car même si Ruby aimait la chair humaine, elle allait bien vite connaître de nouvelles saveurs dans les jours à venir, de nouveaux goûts tous aussi inédits les uns que les autres.
Relâchant délicatement la demoiselle, Saga récupéra son assiette pour la tendre ensuite en direction de la jeune femme, un léger sourire sur les lèvres.

- Si vous avez encore faim vous pouvez terminer mon assiette, pour ma part je suis repus.

Et ce n’était pas un mensonge, enfin, pas tout à fait. Le chevalier avait mangé juste assez pour tenir jusqu’au prochain repas, et il n’aurait pas été contre quelques bouchées supplémentaires ; mais Ruby avait besoin de reprendre des forces, et un solide petit déjeuner en était la première étape.
Et pendant que la jeune femme terminait, ou pas, l'assiette qui lui avait été remise, Saga s'approcha d'une porte et l'ouvrit, découvrant derrière celle-ci une petite salle d'eau avec tout le nécessaire pour la toilette.

- Cela vous dérange si je me rafraîchis rapidement? Cela fait quelques jours que je voyage et que je dors à la belle étoile...



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 33
Yens : 220
Date d'inscription : 28/01/2019

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/6  (0/6)
Ruby
Ruby ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Mon nom est personne (Ft Saga)   Mar 19 Mar 2019 - 0:46

img_rp
Mon nom est personne
Ft Gemini Saga
Thème Ruby


Ruby - Autre

Ce petit déjeuner s'annonçais pourtant sous de bons hospices. Saga est avec moi, il répond à mes questions en me confiant au passage qu'il me voit mal agresser gratuitement des innocents, et il me fait même découvrir cette chose délicieuse qui apparemment s'appelle une omelette. Mais malheureusement, je me devais d'être honnête avec lui, c'est pourquoi je lui ai avoué qu'avant notre rencontre, je ne mangeais que de la chair humaine.

Je me faisais honte à moi-même au point d'avoir envie de vomir, et de le supplier de me pardonner pour ne pas lui avoir dit cela plus tôt. J'aurais parfaitement compris qu'il se soit braqué ou bien qu'il ait regretté de m'avoir sauvée, mais il n'en est rien. Au contraire, à ma plus grande surprise, il vient me prendre dans ses bras en posant ma tête contre son torse.

Sur le coup je lâche même une inspiration de surprise alors que peu à peu je commence à entendre les battements de son cœur qui se trouvent être assez calmes. Comment fait-il pour rester aussi calme et gentil après ce que je viens de lui dire ? N'y comprenant plus rien je relève lentement la tête vers lui, pour tenter de voir si son regard est aussi calme et en paix que son cœur.

—Ce n’est pas votre faute Ruby. Vous avez obéi à votre père, comme n’importe quel autre enfant l’aurait fait, il s’est servi de vous, vous a manipulée… Je… Je suis flatté de la confiance que vous m’accordez, car j’imagine que cela doit être dur pour vous de parler de ça. Et non, vous êtes loin d’être la pire personne à qui j’ai pu sauver la vie.

Comment ? Comment quelqu'un d'aussi gentil et compatissant que lui peut exister ? Je n'en reviens toujours pas à vrai dire, c'est pourquoi mon regard est à cet instant rempli d'un alliage de bonheur et d'admiration. Tant de bonté et de générosité dans une seule personne, cela tient d'ordinaire de l'utopie.

Un sentiment indescriptible m'envahi ensuite lorsque d'un geste délicat, il vient replacer une de mes mèches derrière mon oreille avant de me dire sans doute la chose la plus gentille que l'on ne m'ait jamais dite. Que je suis quelqu'un de bien, et qui mérite une belle vie…suite à ces mots d'une sincérité à toute épreuve, je ne peux m'empêcher de le regarder droit dans les yeux, puis d'à mon tour le prendre dans mes bras.

Une main sur sa nuque tandis que de l'autre bras je m'accroche à ses épaules, je crois bien que je ne m'étais encore jamais blottie contre quelqu'un avec autant de ferveur. Ce n'est pas croyable, nous nous connaissons depuis à peine plus de deux jours, et pourtant je me sens déjà si proche de lui. Comme il l'a lui-même dit, j'ai une confiance quasi absolue en lui, surtout après tout ce qu'il a déjà fait pour moi.

Je peux alors à nouveau percevoir ses battements de cœur, il n'en a peut-être qu'un contrairement à moi, mais il a tellement de bonté en lui, cela force mon admiration. Je pourrais bien ne jamais vouloir le lâcher mais, même les meilleures choses doivent avoir une fin pour continuer à être agréables à l'avenir.

—Si vous avez encore faim vous pouvez terminer mon assiette, pour ma part je suis repu.

—Vous…vous êtes sûr ? Je ne voudrais pas…

Après tout il n'a mangé que la moitié de son assiette, je ne voudrais pas non plus qu'il se prive pour moi, il en fait déjà beaucoup. Mais c'est vrai que…quand on a malheureusement l'habitude de manger parfois des humains entiers…ce n'est pas si peu qui risque de contenter un estomac comme le miens.

Puisque c'est donc si généreusement offert, ce serait sans doute un peu déplacé de refuser, surtout avec cette faim que j'ai. Je m'occupe donc de terminer ce petit déjeuner tandis que Saga dit devoir aller se rafraîchir suite à ses jours de voyage. Evidemment je ne l'en empêche pas, pourquoi le ferais-je après tout ?

Je profite donc de ce petit laps de temps pour terminer l'assiette que je pose sur la première, mais aussi pour réfléchir aux questions que je peux encore poser à Saga. Que puis-je encore apprendre à propos de ce monde ? Sans doute un tas de chose, mais je dois me concentrer sur les plus importantes, sans oublier de lui révéler le nom de famille que je me suis choisis, c'est vrai que cela m'était un peu sorti de la tête. Le voilà justement qui revient.

—Au fait Saga, je voulais vous dire autre chose avant que tout ne dérape hier. Je vous avais dit que je réfléchissais à un nom de famille, et j'ai fini par le trouver sans pour autant avoir eu l'occasion de vous le dire. Je me suis rappelé avoir apprécier la vue d'une fleur blanche, une Lys…j'avais donc pensé m'appeler Ruby Delys, qu'est-ce que vous en dites ? Personnellement je trouve ça plutôt joli, ça ressemble un peu à délice.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Mon nom est personne (Ft Saga)   

Revenir en haut Aller en bas
Mon nom est personne (Ft Saga)
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?
» Un Scenario Saga: Le Raid
» TOURNOI WAB + ADG + SAGA, MAI 2012 > ORGANISATION
» passer ton visage à tabac, qu'enfin plus personne n'en veule ✖ ALEC & AZYLIS
» Mauvaise personne ! [ pv ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Grands lacs-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.