Partagez
Seul au monde
Messages : 314
Yens : 470
Date d'inscription : 17/01/2017
Age : 24

Progression
Niveau: 7
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
Seul au monde Left_bar_bleue1/6Seul au monde Empty_bar_bleue  (1/6)
Genkichi Hoda
Genkichi Hoda ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Seul au monde   Seul au monde EmptyDim 10 Fév 2019, 03:42

Genkichi Hoda
Seul au monde
Ça faisait déjà quelques heures que je m’étais séparé des hommes en noir. Ceux-ci m’avaient guidé sur le territoire de Minshu pour me laisser à quelques kilomètres de la capitale, selon leurs dires. Heureusement, je ne m’étais pas perdu et je parvins à rejoindre la capitale que l’on nommait Kansei selon les hommes en noir. Une immense ville se dressait devant moi, mais elle n’avait rien de moderne comme dans mon monde. Il y avait plusieurs bâtiments à l’apparence vieillotte et au loin on pouvait apercevoir un grand bâtiment qui surplombait la ville. On devait avoir une superbe vue de là-haut. Des gardes aux armures scintillantes m’arrêtèrent avant que je puisse mettre le pied dans la cité. Il me regardait de la tête au pied et je pouvais voir de gros point d’interrogation dans leurs yeux. Par réflexe, je leur montrais la marque sur ma main et tout à coup la crainte que je lisais dans leur regard se dissipa et on me laissait passer.

- Nous sommes heureux de voir un nouvel élu rejoindre nos rangs.
Dit l’un d’eux en souriant.

Je cru comprendre que les élus étaient respectés dans ce monde. Les gens portant ces marques étaient donc des personnes importantes aux yeux de la population. Je ne comprenais pas pourquoi on m’avait choisi pour devenir un élu. Je n’étais qu’une personne normale! La nouvelle se répandit comme une trainée de poudre. Les villageois m’observaient, certain avec de l’admiration, mais certain semblait songeur et certain semblait même avoir peur! Je tentais de ne pas me laisser intimider par ces regards qui se posaient sur moi, mais plus je m’enfonçais dans la ville, plus je sentais la pression montrer dans mes épaules.

Puis je m’arrêtais. Je marchais depuis plusieurs heures et c’est seulement maintenant que je me posais la question. Où devais-je aller maintenant? Cette immense ville qui m’était inconnu semblait vouloir m’avaler. Les citoyens marchaient à côté de moi sans me porter vraiment d’attention particulière mis à part leurs yeux braqués sur moi. Et puis des paroles me vinrent aux oreilles, mais ce n’était pas des paroles positives.

- Encore un … depuis que les élus sont là, ce n’est que le chaos dans notre monde.

Le chaos? Qu’est-ce qui pouvait bien se passer dans ce monde exactement? Les élus ne devaient pas protéger ce monde? Alors pourquoi parles-t-ils de chaos? Je me tournais vers le son, mais la personne avait disparu parmi la foule. Un sentiment de vide et une ombre de solitude semblaient m’envelopper. Je ne m’étais pas senti comme ça depuis le lycée et voilà que ça recommençait. J’allais pour remonter mes lunettes, mais je me souvins bien vite que je les avais perdues dans l’arène. Bon sang! J’étais aveugle, seul et sans objectif. Alors que la panique commençait à m’envahir, une main se déposa sur mon épaule. Je levais la tête pour apercevoir un homme, du moins je crois à cause de sa carrure.

- Tout va bien petit?

- Je …

Je n’arrivais pas à articuler le moindre mot. L’anxiété et tout le reste fit baisser ma pression. Je commençais à sentir une chaleur au niveau de mon épaule gauche, celle qui était blessé à cause des bêtes de l’arène. Je me sentis vaciller et tout devint noir.

Le ciel était sombre et des éclairs l’illuminaient quelques fois. Le monde était en plein chaos! Les bâtiments s’écroulaient face aux éléments tandis que des hommes et des femmes tombaient. Au loin, j’apercevais un être puissant qui semblait surplomber le monde entier l’écrasant sous toute une masse d’énergie. Je n’arrivais pas à bouger, j’étais spectateur de la fin du monde. Des boules de feu jaillir d’entre les nuages noirs pour venir percuter ce monde. Je pouvais apercevoir des hommes et femmes, ceux-ci étaient animés d’énergie tandis que je crus apercevoir un phœnix, un serpent ainsi qu’un dragon d’énergie qui tentaient de combattre cette entité maléfique, mais ils furent écrasés. Les hommes et femmes qui combattaient cette forme machiavélique tombaient un à un sans parvenir à venir à bout. Un souffle d’énergie s’abattit sur le monde et pendant une seconde, je crus que le démon me fixait droit dans les yeux. J’étais le prochain à mourir! Une décharge d’énergie s’abattit sur le monde ravageant tout sur son passage moi y compris. Je disparaissais avec ce monde…

J’ouvris bien grand les yeux. Ce n’était qu’un rêve! Non … plutôt un cauchemar. Je tentais de me relever, mais je ressentais une douleur au niveau de l’épaule. Jetant un coup d’œil à ma blessure, je remarquais un bandage recouvrant l’entièreté de mon bras gauche. Un frisson me parcouru tout le corps. En effet, j’étais torse nue alors qu’une simple petite couverture me tenait au chaud, surtout que tout mon corps ruisselait de sueur à cause de cet étrange rêve.

- Je vois que tu ais réveillé.

Je levais la tête et aperçu un homme qui s’approchait de moi. Je ne pouvais pas voir clairement ses traits. L’homme s’assied à côté du lit et déposa un bol. L’odeur qui s’en échappait me donnait faim. Mon ventre émit un gargouillement. Sans attendre, je me jetais sur le repas sans me demander s’il était empoisonné ou non. Alors que je terminais d’avaler la dernière boucher, je levais les yeux vers l’homme pour le remercier.

- Il n’y a pas de quoi … je voyais que tu étais en panique et je n’allais pas te laisser seul parmi cette foule d’ignorant.

- Disons plutôt que certain ne semble pas apprécier les élus.

- Il faut les comprendre … ils ont vécu beaucoup de choses ces dernières années et la plupart s’était à cause de la présence d’élu. Il ne faut pas leur en vouloir.

Je gardais le silence tandis que fixait le vide. L’homme se leva et alla chercher quelques choses dans une commode avant de revenir. Il me tandis une paire de lunette. Comment pouvait-il savoir que j’en avais de besoin. Je bredouillais un merci alors que je déposais les verres sur mon nez.

- Comment vous avez s’eut?

C’est en levant les yeux vers l’homme que je compris que lui aussi en portait. D’ailleurs, il n’était pas tout jeune.

- J’ai remarqué la façon dont tu me regardais et comment tu regardais les alentours. Je sais reconnaître les signes de quelqu’un qui porte des lunettes.  Dit-il en me faisant un clin d’œil. Tiens, tes vêtements, je doute que tu veuilles rester ainsi.

Il me laissa seul le temps que je m’habille. Je le rejoignis ensuite dans une autre pièce. Celui-ci était assit à table en train de boire un thé. Je m’assois en face de lui. Il me proposa une tasse, mais je refusais gentiment.

- Ce que vous avez dit tout à l’heure … comme quoi les citoyens ont vécu beaucoup de choses à cause des élus, vous pouvez sûrement m’éclairer.


- Hm… par où commencer? Il s’est passé beaucoup de chose durant les dernières années, mais la dernière crise majeure fut une guerre et l’assaut de l’île volante que l’on surnomme Tenshi. Il y a eu plusieurs morts, des villages ont été rasés et les élus ont combattu cette force et ils ont réussi à l’arrêter.

- Alors pourquoi dire que ce sont les élus le problème alors qu’ils ont sauvé le monde?


- Selon mes observations, je crois que les citoyens mettent ces événements sur la faute des élus, car selon eux, sans les élus, il n’y aurait jamais eu toutes ces guerres violentes. Ils ont peut-être un peu raison, mais en même temps, ces événements auraient peut-être eu lieu sans la présence des élus. Nous n’aurons jamais la réponse.

- Élu… je possède aussi une marque … ça fait donc moi un élu non? Mais pourquoi moi? Je veux dire, je n’ai rien d’exceptionnel? Pourquoi m’avoir choisi?

- Je ne sais pas petit. Seul Manshee, le dieu serpent, connait la réponse. Je ne sais pas pourquoi il t’a fait venir ici, mais tu as sûrement un rôle à jouer en ce monde. Pouvoir ou non, tu apporteras peut-être des changements.


- Je ne pense pas. Dis-je en déposant ma main droite sur mon bras gauche. Dès mon arrivé dans ce monde, je me suis retrouvé en mauvaise posture. J’ai failli me faire violer par un noble pervers, des bêtes ont failli me dévorer et j’ai fais la rencontre de deux élus surpuissants qui auraient pu m’éliminer s’ils l’avaient voulu et durant tous ces événements, je n’ai pas réussi une seule fois à me défendre. Alors comment pourrais-je changer le monde alors que je n’arrive pas à me défendre moi-même.

- Hm … tu as vécu de dure choses dès ton arrivé. Ça ne doit pas être facile, mais sache que ce n’est pas tous les élus qui sont forcément mauvais. Tu te feras des alliés en ce monde, tu rencontreras d’autres élus et tu te renforcement au cours de ton aventure. Du doit seulement te faire confiance.

- Tu as sans doute raison. Pouvez-vous me parler un peu plus de ce monde? Vous semblez vous y connaître.

L’homme sourit tout en portant sa tasse à ses lèvres. Sur le coup, je pensais l’importuner avec mes questions, mais j’avais besoin de réponse pour continuer à avancer dans ce vaste monde. J’étais complètement dans le néant! L’homme déposa sa tasse calmement et me fixa de ses yeux gris.

- Je pourrais te raconter tout ce que je sais, mais le mieux pour apprendre est de voyager.

Alors que je m’apprêtais à ajouter un autre mot, l’homme se leva et s’apprêtait à quitter la demeure. Pourquoi partir et me laisser en plan comme ça! Avant de disparaître dans les rues, l’homme se tourna vers moi et me dit :

- Ne t’inquiète pas, on se reverra peut-être. Je te conseille de ne pas trainer trop longtemps ici, cette maison ne m’appartient pas et les propriétaires pourraient revenir d’un moment à l’autre.


Quoi?! Avant même que je n’ai le temps d’arrêter le vieil homme. Celui-ci avait disparu parmi la foule. Comme il me l’avait conseillé, je me dépêchai de quitter cet endroit pour ne pas être accusé d’entrée en infraction. C’est ainsi que je me plongeais parmi la masse, un peu plus confiant, mais la tête toujours remplie de question.


.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 314
Yens : 470
Date d'inscription : 17/01/2017
Age : 24

Progression
Niveau: 7
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
Seul au monde Left_bar_bleue1/6Seul au monde Empty_bar_bleue  (1/6)
Genkichi Hoda
Genkichi Hoda ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Seul au monde   Seul au monde EmptyDim 10 Fév 2019, 19:58

Genkichi Hoda
Seul au monde
Je ne savais pas où mes pas allaient me mener. J’avançais sans trop s’avoir où aller, mais je n’osais pas m’arrêter et risquer de faire à nouveau un attaque de panique. Surtout que le vieil homme de tout à l’heure n’allait certainement pas m’aider une seconde fois. D’ailleurs, la façon dont il avait disparu me laissait un peu perplexe. M’aider, puis disparaître comme un voleur. Pendant un moment, j’eus l’impression que j’avais imaginé tout ça. Est-ce que je devenais fou? Sur ces pensées, je m’arrêtai au milieu de la rue. Les gens passaient à côté de moi tout en m’ignorant. Pour eux, j’étais maintenant un inconnu. On ne parlait plus du nouvel élu, comme s’il avait disparu. Certain me regardait ou plutôt me dévisageait alors que je restais là sans bouger. Mon esprit était à nouveau torturer par plusieurs questions, les mêmes que je me posais depuis mon arrivée. Même si les hommes en noir avaient répondu à quelques-unes d’entre elle et que le vieillard m’avait expliqué un peu plus de chose sur ce monde, je restais malgré tout perdu. Mon rôle dans ce monde? Pourquoi moi? Cela restait des questions sans réponse que personne ne pourrait répondre à ma place.

Je remontais mes lunettes sur mon nez. Je ne devais pas rester planté là! Je levais les yeux jusqu’à ce que j’aperçoive un café non loin. Sans attendre, je marchais d’un pas décidé vers le bâtiment où je pourrais m’y réfugier le temps de me calmer. La bonne odeur de café me rempli les narines dès que j’ouvris la porte et une fois à l’intérieur, une chaleur réconfortante m’envahi. Je me sentais à ma place comme lorsque j’allais dans les cybercafés de mon monde. Mis à part que cette fois il n’y avait pas d’ordinateur où je pouvais me brancher, mais je pouvais au moins m’installer à une table et boire un café et me détendre. Il n’y avait pas beaucoup de monde, mais je préférais ça qu’à une foule discutant trop fort autour de moi. La serveuse m’aperçu et me fit un sourire tout en m’indiquant une place de libre. Je lui souris en retard. Elle revint quelques minutes après avoir servi d’autres clients.

- C’est la première fois que vous venez ici?


- Euh … oui. Qu’est-ce que vous avez à me conseiller?

- Je vous recommande le café spécial Minshu si vous aimez le café corsé. Si non, nous en avons un plus doux qui devraient vous émoustiller les papilles. Dit-elle d’une voix enjouée.

- Je vais prendre votre café doux s’il vous plait.

- Je vous apporte ça!

Alors qu’elle disparu derrière le comptoir pour préparer ma commande, je regardais les alentours. C’était un endroit chaleureux, peu de clients et l’odeur qui émanait des lieux me détendait. Dans mon monde, je me serais branché à un ordinateur pour me déconnecter de la réalité, mais maintenant je ne pouvais plus faire ça. Je devais trouver un autre moyen de vaincre cette anxiété.

- Tenez!

- Merci!


Tendant ma main pour prendre ma tasse, la serveuse semblait un peu s’agiter. Je levais les yeux vers elle alors qu’un large sourire s’était dessiné sur son visage qui rayonnait étrangement. Je baissais les yeux sur ma main et c’est là que je me souvins de ma marque. Elle l’avait sûrement vu alors que je tendais ma main pour prendre ma tasse.

- Vous êtes un élu?


- Il semble bien que oui … Vous ne semblez pas avoir d’animosité envers les élus comme certain citoyen.

- Il ne faut pas faire attention à eux, ils ne comprennent pas l’importance que vous pouvez avoir pour notre monde.


- J’ai moi-même du mal à comprendre en quoi je pourrais être important à ce monde.

- Vous semblez quelqu’un de pessimiste, mais il ne faut pas voir la vie comme ça, il y a tant de belle chose à voir!

- Si vous le dites. Dis-je en portant ma tasse à mes lèvres.

- Je ne peux pas rester discuter, j’ai d’autres clients à servir, mais peut-être que plus tard, on pourrait poursuivre notre discussion.


Je cru apercevoir une lueur dans son regard. Malheureusement pour elle, je n’étais pas intéressé à poursuivre cette discussion. J’étais même content qu’elle me laisse seul. Je n’étais pas très à l’aise de discuter. Aller savoir pourquoi, mais son petit côté trop enjoué et positif venait me prendre au vif. Pas que j’étais quelqu’un de pessimiste, mais j’avais du mal à comprendre tout simplement. Sûrement qu’un jour je trouverais ma voie dans ce monde, mais je devais prendre le temps de m’habituer et me mettre à l’aise. Je bus calmement mon café en fixant la banquette devant moi. Je n’osais pas jeter un coup d’œil vers la serviette. Même si elle était très gentille, je ne voulais pas risquer qu’elle vienne me voir pour prolonger notre précédente discussion entre deux clients. Pour le moment, je préférais rester seul et réfléchir.

Je ne sais pas combien de temps je restais assis là, mais une chose était sûr c’était que j’avais terminé mon café depuis un moment. Ma tasse était vide et il ne laissait qu’un petit fond froid que je ne voulais pas terminer. Je n’avais pas demandé d’avoir un plein, je n’avais plus soif et boire trop de café risquait de me rendre encore plus anxieux que je ne l’étais déjà. La porte du café s’ouvrit dans un cliquetis de cloche sonore. Je levais les yeux par réflexe et j’aperçu une forme bien bâtit. À cause du contre jour, je ne pouvais pas voir immédiatement les très du personnage, mais pendant un instant, je crus que s’était le vieil homme qui m’avait sauvé dans la rue. Malheureusement, ce n’était pas le cas. C’était plutôt un des gardes à l’entrée de la ville qui venait sans doute pour prendre sa pause. Il salua la serveuse d’un large sourire et d’une voix grave il salua les clients présents dans le café.

- Oye! J’espère que vous allez bien!

L’homme regardait les quelques clients présents avant de tourner son regard vers moi. Il sembla me reconnaître, puis il s’avança vers moi d’un pas nonchalant. Impossible pour moi de me lever et de partir, celui-ci était déjà devant la table et sans me demander, il s’assit en face de moi.

- Oye! Je me souviens de toi, tu es arrivé il y a peu! J’espère que ça ne te dérange pas que je m’assoie ici.

- Non, il n’y a pas de problème. Dis-je à contrecoeur.

Inutile de lui dire que je voulais être seul. Il était déjà installé devant moi. Il commanda le café spécial de Minshu avant d’en prendre une longue gorgé malgré la chaleur du breuvage. Il poussa un soupir de satisfaction avant de déposer sa tasse lourdement sur la table et de poser son regard dans le mien. Je pense que cette discussion durera plusieurs heures …

.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 314
Yens : 470
Date d'inscription : 17/01/2017
Age : 24

Progression
Niveau: 7
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
Seul au monde Left_bar_bleue1/6Seul au monde Empty_bar_bleue  (1/6)
Genkichi Hoda
Genkichi Hoda ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Seul au monde   Seul au monde EmptyDim 17 Fév 2019, 01:11

Genkichi Hoda
Seul au monde
- J’ai entendu dire qu’il se passait des trucs étranges. Des gens disparaissent dans un parc d’attraction. J’aurais pensé que tous les élus seraient au rendez-vous pour enquêter.

- Pas moi…


- Hmm… tu n’es pas très bavard. J’espère que tu n’es pas le genre d’élu à être solitaire et à tabasser la moindre personne qui te dérange. Dit-il soudainement d’un ton froid.

Je ne répondis pas à sa remarque et resta silencieux. Ce garde, je ne le connaissais même pas et il se présentait à moi comme si nous étions amis ou je ne sais quoi. J’étais venu ici pour me reposer et m’éloigner de la populace et voilà que tout le monde semblait venir me déranger. Si j’avais su que les élus étaient aussi populaires, je ne me serais pas aventurer dans la capitale de Minshu. Le garde prend une autre gorgé et reprend alors la discussion. Je l’écoute d’une oreille, mais sans vraiment porter davantage attention à ce qu’il me raconte.

- … en plus, une enfant a disparu dans les bois et elle n’a toujours pas refait surface, j’espère que les élus la retrouveront.

- Élu … élu … J’ai comme l’impression que nous les élus, nous devons nous taper tout le boulot. Vous faites quoi les gardes pendant ce temps là? Vous buvez des cafés et vous discutez avec les citoyens pendant que les autres risques leurs vies à l’extérieur c’est ça?

Je venais de perdre patience. Depuis le début de la conversation, ce garde n’arrêtait pas de mentionné que les élus faisaient ceci et cela et je commençais à perdre mon sang froid. Pourquoi les élus doivent-ils tout faire dans ce monde? Parce qu’ils sont supposément envoyés par un dieu?! Pourquoi les gardes n’allaient-ils pas enquêter dans ce parc d’attraction et pourquoi n’allaient-ils pas chercher cette enfant disparue dans les bois? Bon sang! Nous n’avions pas demandé à venir en ce monde et voilà que l’on se tapait le boulot des gardes.

- Doucement petit … Pendant que vous parcourez ce monde, nous nous occupons de protéger les citoyens pendant que vous prenez toute la gloire. Tu penses que nous, nous tournons les pouces, mais c’est complètement faux! Nous protégeons les citoyens des bêtises que font certains élus. Nous protégeons le dirigeant de Minshu et plusieurs gardes ont sacrifié leurs vies pour maintenir un semblant de paix! Alors ne vient pas insinué que nous ne faisons rien! Nous vous respectons, vous les élus, mais parfois vous venez causer bien des problèmes. J’espère que tu n’es pas ce genre d’élu.

Je pris une grande bouffé d’oxygène. Je devais me calmer. Le garde avait raison, je ne connaissais pas toutes les histoires de ce monde, mais penser que nous devons participer à ces guerres et risquer notre vie pour des nations auxquels nous devons porter allégeance. Je ne m’étais jamais engagé dans rien dans mon monde. Je menais ma vie tranquille et même dans le monde virtuel, je n’avais jamais rejoint de guilde. Oui, je participais à des événements pour gagner de l’xp, mais je ne m’étais jamais investit dans la politique dans les jeux vidéos et voilà que maintenant tout changeait et je me retrouvais avec un lourd fardeau sur les épaules. C’est comme ça que je voyais la chose actuellement. Le garde décida de rompre le silence.

- Je suis désolé, je sais que je parle beaucoup, mais je suis curieux. Vous vivez tant d’aventure alors que certain d’entre nous devons rester entre quatre murs. Oui, notre mission est importante, mais parfois je vous envie de pouvoir sortir comme ça et faire ce que vous voulez. Que comptes-tu faire?

Je n’avais jamais vraiment réfléchi à ce que je voulais faire dans ce monde. Après tout, je devais arriver à la conclusion que je n’allais pas retourner dans mon monde aussi rapidement que je l’aurais voulu. Je me souvins des paroles de ce vieil homme qui m’avait sortie de la foule et qui m’avait dit que le meilleur moyen de connaître ce monde était de voyager. Je n’avais pas trouver de véritable but, mais je sais que je voulais explorer ce monde et en apprendre plus. Mon corps réagi seul, je me levais presque d’un bon et me dirigeait vers la sortie du café.

- … qu’est-ce que tu fais? Tu n’as pas répondu à ma question!

- Désolé de couper court à notre discussion, mais j’ai un monde à découvrir et ce n’est pas en restant ici que ça va arriver.

- Et tu vas faire ça seul? Tu n’as pas peur?

- Si … mais j’ai survécu jusqu’ici, je devais être capable de survivre encore un moment. Dis-je avant de partir.

Après tout, je me souvins que je voulais en apprendre plus sur l’union des territoires, mais aussi sur cette ville Bashô Tokai. Tout cela m’intriguait et j’avais envie d’en apprendre plus. J’ai toujours été friand d’apprendre sur mon monde actuel et son histoire. Par contre, dans mon monde je pouvais faire des recherches sur Internet ou dans des livres, mais dans ce monde-ci tout était différent. Si je voulais m’instruire, je devais sortir. C’est ainsi que d’un pas rapide, je me dépêchais de quitter la grande ville. De toute façon, je n’arrivais plus à tolérer tout le brouhaha de la ville. Je me demande maintenant comment je faisais pour ne pas me laisser submerger dans mon propre monde. Peut importe, maintenant je devais penser au présent, mais aussi au futur.

.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Seul au monde   Seul au monde Empty

Revenir en haut Aller en bas
Seul au monde
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ag2r S2 "Le contraire de seul au monde" -=-Gadret,Peraud,Nocentini,le Lay...s'en vont
» MJ 23 Part 5 f : Un Rodney seul au monde
» "Quand un seul être vous manque, tout est dépeuplé." Victor HUGO
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Tour du monde virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Seul au monde 190103103231202569 :: République de Minshu :: Capitale de Kansei-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.