Partagez | .
Les blessures du parc - feat Eleanor
Messages : 177
Yens : 2234
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 19
Nombre de topic terminé: 5
Exp:
0/6  (0/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Les blessures du parc - feat Eleanor   Dim 3 Mar 2019 - 22:02

Les blessures du parc
FEAT : Eleanor
- Tu veux peut être aller aider la femme qui a demandé une poupée à ton Effigie à notre Monsieur riche ? Je suis en lien avec mes compagnons, elle est en mauvaise posture en effet...

A ces mots, une sphère noire apparut et engloba la pièce, isolant les élus seikajins et Yamedara du reste des sous-sol et empêchant par la même occasion Svenja de voler au secours d’Eleanor. Le combat était rude, et tout n’était pas encore perdu, du moins jusqu’à ce que l’élue de la cuve ne téléporte tout le petit groupe à des kilomètres de là, tuant ainsi l’espoir de sauver la vampire.

- NOOON !

Les yeux grands ouverts et redressée en position assise dans le lit, Svenja était en sueur et tremblait de tout son corps ; elle avait été réveillée par son propre cri et déjà les larmes coulaient le long de ses joues sans qu’elle ne s’en rende compte. Cette nuit encore elle avait fait ce cauchemar, dans lequel elle perdait Eleanor, et comme chaque nuit depuis les évènements du parc, elle ne retrouvait pas le sommeil.
Depuis qu’elle s’en était tirée, et après avoir reçu les soins adéquats pour la fracture de son bras, la sorceleuse avait passé son temps dans une des tavernes de la capitale, ses journées se résumant à déprimer dans sa chambre, accompagnée de nombreuses bouteilles d’alcool dont les cadavres jonchaient le sol de la pièce. Il lui fallait bien ça pour tenter d’oublier et parvenir à dormir, du moins pendant quelques heures, l’ivresse la plongeant dans un état semi-comateux sans aucun rêves ; mais une fois les effets de l’alcool dissipés, le cauchemar revenait, il revenait toujours.

C’est en entendant les oiseaux chanter à l’extérieur qu’elle remarqua que le jour se levait à peine, pour une fois elle avait pu passer une nuit presque complète, malgré la gueule de bois monumentale qu’elle se payait alors. Séchant ses larmes, Svenja quitta le lit tout en se saisissant d’une bouteille de vin posée sur la table de chevet avant de réaliser que celle-ci était vide ; un soupir plus tard, la voilà qui enfilait rapidement de quoi être présentable avant de sortir de la chambre pour aller acheter de quoi boire et oublier.
Il y avait déjà de l’activité en bas, et plusieurs personnes étaient en train de prendre un petit déjeuner copieux ; s’approchant du comptoir, la louve héla le patron pour lui demander trois nouvelles bouteilles de vin et une petite assiette d’oeufs sur le plat. Même si elle n’avait pas d’appétit, elle ne pouvait se résigner à se laisser mourir de faim, car malgré la perte de sa douce, il restait quelqu’un dont elle devait prendre soin, bien qu’elle n’en aie pas la force pour l’instant. De nouvelles larmes apparurent dans son regard alors qu’elle se voyait en train d’annoncer la terrible nouvelle à Reecon, le pauvre risquait d’être tout aussi abattu qu’elle, voire peut-être même pire.

- Svenja de Maribor ?

Elle venait d’être interpellée et se retourna pour faire face à un homme, qui tenait une lettre à la main et la fixait dans les yeux. Qu’est-ce qu’il lui voulait ? Comment savait-il son nom ? Et pourquoi est-ce qu’il venait l’emmerder si tôt le matin ? La sorceleuse ne répondit pourtant pas, luttant contre son mal de crâne.

- Vous êtes bien Svenja de Maribor ?

- D’où connaissez-vous mon nom ?

- C’est la personne qui vous envoie cette lettre qui me l’a dit, en plus de m’avoir donné votre description.

Sans plus de cérémonie, le message remit la lettre à la louve et quitta les lieux sans demander son reste, ne laissant même pas l’occasion à Svenja de lui demander qui avait envoyé cette missive. Après tout, était-ce important ? Elle se contenta de ranger la lettre dans la besace accrochée à son ceinturon avant de récupérer sa commande auprès de l’aubergiste et de regagner sa chambre pour manger et se soûler comme elle le faisait presque sans discontinuer depuis plus d’une semaine.

Le repas avalé, la sorceleuse était sur le point de déboucher la première bouteille de vin du jour lorsque, dans un éclair de lucidité, elle préféra reprendre la lettre qu’elle avait reçue presque une petite heure plus tôt. Qui la lui avait envoyée ? Il n’y avait pas de nom sur l’enveloppe, rien, et cela eu le don de titiller sa curiosité.
Ouvrant le courrier en brisant le scellé de cire, elle prit la lettre et se mit à la lire, debout au milieu de la pièce ; et après seulement quelques lignes, elle du s’asseoir tant ce qu’elle lisait la bouleversait.

Eleanor était en vie ! Mais ses écrits étaient plus que clairs, elle pensait elle aussi avoir perdu son amour, et envoyait cette lettre dans une ultime tentative d’avoir la preuve du contraire. Svenja imaginait sans mal ce que sa douce devait encore ressentir à cet instant, alors que de son côté, la sorceleuse retrouvait le sourire ; sourire qui s’effaça néanmoins lorsqu’elle lut les intentions de la vampire de se donner la mort si jamais la louve n’était pas présente au rendez-vous.
Bondissant de sa chaise, Svenja commença à rassembler ses affaires en toute hâte malgré la gueule de bois encore présente ; il était hors de question qu’elle perde une seconde de plus ici, la vie d’Eleanor était en jeu et elle s’en voulait déjà énormément d’avoir attendu presque une heure avant d’ouvrir la lettre.

Quittant l’auberge rapidement après avoir payé pour son séjour, elle fila à l’écurie afin de préparer Kelpie et de prendre place sur la selle, lançant ensuite la jument au petit trop pour sortir de la ville, la faisant partir au galop une fois hors de l’enceinte des murs de Chikai.
Il n’y avait pas une seconde à perdre et, tapotant l’encolure du canasson, Svenja s’excusait d’avance auprès de sa monture pour le trajet éreintant qui se profilait.

- Désolée ma belle, mais on ne se reposera pas beaucoup, allez, fonce !

La route allait être longue jusqu’à l’auberge où tout avait commencé, et bien qu’il lui faudrait plusieurs jours pour l’atteindre, Svenja n’allait pas ménager Kelpie afin d’arriver le plus vite possible et ainsi éviter qu’Eleanor ne commette l’irréparable.

- Je t’en prie Eleanor… Je t’en prie… Attends-moi…

Les heures défilaient et la journée avançait, tandis que la cavalière aux cheveux d’albâtre continuait sa route au galop, ne s’arrêtant que le temps nécessaire à sa monture de reprendre des forces avant de reprendre la route sur le même rythme effréné ; et cette course contre la mort continua durant plusieurs jours, jusqu’à ce qu’enfin, Svenja ne reconnaisse les lieux. Elle n’était plus très loin, encore quelques heures et elle arriverait à l’auberge ; la sorceleuse était partagée entre deux sentiments, la joie de revoir sa douce, mais la crainte d’arriver trop tard.


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 489
Yens : 2083
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 27
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 87
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
4/6  (4/6)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Lun 4 Mar 2019 - 22:45





Les blessures du parc.



Feat.Svenja de Maribor


Correcteur:
 



Tu protègeras uniquement ta vie ? Alors la femme dont tu as parlé à monsieur Toshiko, celle dont tu voulais avoir une poupée, n'a aucune importance pour toi ? Nous pouvons la capturer, sans que ceci ne te préoccupe... Je vois que ton intérêt pour elle disparaît bien vite...


Je vois que ton intérêt pour elle disparaît bien vite...


-"NNNNNNNNOOOOOOOONNNNNNNN !!!!!!!"


Me réveillant en sueur, le souffle court, les larmes coulant le long de mes joues, je retombe lourdement sur mon lit en me recroquevillant sur moi-même. Un cauchemar, c'est juste un cauchemar, le même depuis une semaine... Si ce n'est plus ! Depuis tout ce temps, je culpabilise de ne pas avoir sauvé Svenja dans ce parc, et mes journées se résument à boire de l'alcool et me laisser tuer à petit feu. J'ai complètement arrêté de me nourrir en sang, et le résultat commence à s'accentuer, joues creusées, teint plus que pâle, faiblesse musculaire, cernes autour des yeux, en bref, un véritable zombie, un cadavre ambulant n'ayant plus aucun but.


Dans une tentative ultime, j'ai écrit une lettre pour Svenja, et l'ai envoyé à Chikai, la capitale de sa nation. Comme ce qui est marquée dans la lettre, je ne sais pas pourquoi j'ai fait ça ! Peut-être l'espoir... Oui... Sûrement un espoir fou qui me pousse à retarder la vérité... En tout cas la mienne. Lançant un dernier ultimatum, je laisse le temps à Svenja d'arriver dans cette auberge, le lieu de notre première rencontre, le lieu de notre coup de foudre, avant de me donner la mort. Une semaine et pas plus, mais franchement, à quoi bon espérer ? Je dois me rendre à l'évidence, elle n'est plus de ce monde ou sans doute captive de ses ravisseurs, et même là, je ne peux rien faire ! La seule chose qu'il me reste est ma faiblesse, la mienne, contre des natifs ! Fais chier... ! Je pleure de plus belle maintenant !



-"Svenja... Tu me manques ! Je veux être avec toi ! Je... Je n'arrive plus à vivre sans toi !"


Reprenant un peu de lucidité, je me rappelle trop bien qu'aujourd'hui, c'est le dernier jour d'attente. Si ma louve n'arrive pas avant ce soir, je mettrai fin à mes jours. Je sais que j'abandonne Reecon, mes projets futurs, mon avenir, ma vie... Mais que vaut une vie sans l'amour de sa bien-aimée ?

Boudant la convivialité d'être entourée de personnes, j'ose sortir qu'en milieu d'après-midi, payant encore plusieurs bouteilles d'alcool fort afin de me mettre minable et oublier ma situation. Décidément, ce parc m'aura enlevé bien plus que de la fierté ! Plus le temps passe, plus ma vision se trouble avec l'alcool que j'ingère, plus mes jambes deviennent aussi molles que du coton. Le soleil a débuté depuis longtemps sa descente aux enfers, laissant la lune prendre place, et toujours aucune présence de la part de Svenja. Pourquoi y croirais-je encore ? La réalité vient de me rappeler la dureté de ce monde, comme tant d'autres, j'imagine...

Revenant pitoyablement dans ma piaule, le restant des bouteilles d'alcool entre mes bras pour battre le record du monde du nombre de bouteille vide par terre, je m'assois sur le lit et fini l'alcool restant. Pendant ce temps, Elvina intervient afin d'essayer de me résonner.



*Je t'en supplie Eleanor, ne fais pas n'importe quoi ! Je sais que tu souffres, mais relève-toi ! La vie continue...*

-"Nannn *Hic* Ch'est fini ! Elle est plus là ! Ch'a chert à rien de *Hic* continuer... ET PIS ! FERME-LA TOI ! JT'AI PAS SONNE !"

*D'accord... J'ai compris... Merci pour tout quand même...*


Une fois les bouteilles terminées, un long silence résonne dans la chambre. Seule dans le noir, avec juste la clarté de quelques bougies environnantes, je me lève et empoigne un couteau dans ma main. Enlevant le haut de mon armure pour dégager mes poignets et avants-bras, je me laisse tomber sur un fauteuil, et après quelques secondes à admirer le ciel étoilé, plonge le couteau férocement dans le poignet et remonte net d'un coup sur tout l'avant-bras. Une blessure bien profonde, que même ma régénération vampirique aura du mal à soigner en si peu de temps. Cette fois, ça y est ! Je vais enfin connaître le repos... Mon sang dégouline petit à petit et se déverse doucement sur le plancher en bois. Je n'ai pas eu mal quand je me suis ouverte, je n'ai pas mal du tout... Je sens ma vision s'affaiblir petit à petit... Aaaaahhhhh.... Enfin...... La mort me tend ses bras !

-"J'arrive Svenja... Mon amour... J'arrive..."







FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 177
Yens : 2234
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 19
Nombre de topic terminé: 5
Exp:
0/6  (0/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Mar 5 Mar 2019 - 22:32

Les blessures du parc
FEAT : Eleanor
Le décor défilait à toute vitesse alors que Kelpie se démenait comme jamais, galopant presque aussi rapidement que le vent sur la route, ses sabots martelant lourdement le sol. Svenja était penchée sur l’encolure de sa jument, guidant cette dernière d’une main en tirant les rênes pour éviter tantôt un chariot marchant, tantôt une mère et ses enfants qui traversaient la route ; avec un bras gauche encore en piteux état, il n’était pas simple de contrôler l’animal, mais la sorceleuse faisait son possible pour éviter tout accident, elle ne pouvait se permettre la perte de la moindre seconde alors que déjà le jour déclinait.

En levant les yeux vers le ciel alors qu’elle n’était plus qu’à quelques minutes de l’auberge, elle pu constater que le soleil avait laissé place à sa consœur la lune, et déjà quelques étoiles commençaient à apparaître. Il était grand temps qu’elle arrive à destination, la jument morelle était à bout de forces et c’est en renâclant qu’elle s’arrêta devant l’auberge du rendez-vous, là où tout avait commencé, et là où Svenja espérait que rien ne se termine.

Sans attendre, la louve bondit de sa monture et interpella un des palefreniers de l’auberge, lui remettant les rênes de Kelpie pour qu’il prenne soin d’elle après l’effort qu’elle avait fourni depuis Chikai.
En pénétrant dans la taverne, la sorceleuse attira de nombreux regards sur elle, et certains d’entre eux lui rappelaient étrangement ceux qu’on lui lançait dans son monde ; tout en s’avançant dans la pièce, elle pouvait entendre certains clients murmurer des choses à propos d’élus dangereux, qui avaient fait parler d’eux au parc de Toshiko ; la nouvelle s’était répandue plutôt vite, et bien que tout cela soit faux, les gens semblaient y croire.

Mais elle n’avait pas le temps de s’inquiéter de cela, car bien qu’elle ait regardé dans toute la pièce depuis son entrée, elle n’avait pas aperçu Eleanor, la rouquine ne se trouvait à aucune table et aussitôt Svenja se mit à ressentir de la panique. Elle essaya bien sûr de se convaincre, sans doute sa douce l’attendait-elle dans une chambre ? Elle l’espérait.
Afin d’en avoir le coeur net, elle s’approcha du comptoir et héla le patron, non pas pour lui demander une boisson, qui aurait pourtant été la bienvenue, mais pour lui poser quelques questions de la plus haute importance.

- On m’a donné rendez-vous ici, une jeune femme aux longs cheveux roux, ça vous dit quelque chose ?

- Si ça me dit quelque chose ? Ca fait une semaine qu’elle passe son temps à boire dans mon auberge, là vu l’heure qu’il est, elle doit être retournée dans sa chambre. C’est une amie à vous ?

- C’est une personne qui m’est chère oui… Dans quelle chambre se trouve t’elle ?

- Elle est dans la dernière du couloir, à gauche.

Cette chambre, c’était là qu’elles avaient laissés parler leurs sentiments pour la première fois. Dans l’urgence, car elle venait d’apprendre que cela faisait déjà une semaine que Eleanor était là, Svenja remercia le patron avant de grimper les escaliers quatre à quatre
Arrivant finalement devant la porte de la chambre, la sorceleuse frappa sur cette dernière, espérant entendre la voix de sa douce lui demandant d’entrer, mais rien ne vint, juste le silence ; est-ce qu’elle dormait ou bien…
Devant cette absence de réponse, la louve ne réitéra pas les coups sur la porte, mais ouvrit cette dernière en entrant dans la pièce où la pénombre régnait, seulement combattues par quelques bougies ici et là. Bien vite, grâce à ses yeux félins, Svenja put remarquer que Eleanor était installée dans un fauteuil, face à la fenêtre ; rien que le fait de revoir sa silhouette fit pousser un petit soupir de soulagement à la sorceleuse qui, d’un coup, devint aussi pâle qu’une morte ; il y avait du sang sur le sol, beaucoup de sang.

- ELEANOR !

Accourant alors et tombant à genoux aux côtés de sa belle, c’est avec horreur que Svenja pu constater le terrible spectacle qui s’offrait à ses yeux. Sa douce était méconnaissable, les traits tirés et le visage plus que fatigué, mais le pire était cette profonde entaille dans son avant-bras, celle par laquelle s’échappait le sang de la vampire.
Se mettant à pleurer, la sorceleuse était en panique totale, voir son aimée mourir devant elle était quelque chose de bien insupportable.

- Non non non non non ! Pas ça, ne me fais pas ça mon ange…

Ses mouvements étaient incohérents, portant une main sur la joue de la vampire pour la caresser avant de la retirer, la poser sur l’atroce entaille sans savoir quoi faire, alors qu’intérieurement, toujours la même question résonnait dans sa tête ; pourquoi, pourquoi, POURQUOI ?
Soudain, comme un déclic, Svenja s’immobilisa une courte seconde, reprenant alors un calme bien inadéquat avec la situation. Ses yeux se portèrent à nouveau sur le visage d’Eleanor, détaillant ses traits qui s’étaient creusés, les cernes sous ses jolis yeux émeraudes, et surtout le fait que sa blessure ne semblait pas se résorber. Dans la panique, la sorceleuse en était revenue à penser et agir comme avant, quand elle chassait ; analyse, déduction, solution, voilà comment elle fonctionnait à présent alors que le temps lui était plus que compté.

Ramassant le couteau qui était au sol tout en se redressant, Svenja s’entailla le côté gauche du cou, juste assez pour saigner mais pas trop afin que cela ne lui soit pas mortel. La soif d’Eleanor devait être importante, mais la louve voulait prendre ce risque pour sauver celle qu’elle aimait.
Guidant alors le visage de la vampire dans le creux de son cou, la sorceleuse fit entrer les lèvres de la belle en contact avec le sang qui coulait déjà à grosses gouttes ; elle espérait que cela allait suffire, qu’elle avait  fait ce qu’il fallait.
Et si… Si il était vraiment trop tard ? Cette pensée fit à nouveau revenir les larmes dans les yeux de la louve, qui ne pu s’empêcher de sangloter tout en serrant Eleanor dans ses bras, s’adressant à sa belle d’une voix suppliante et troublée par les pleurs.

- S’il te plaît… Bois, mon ange, je… Je ne veux pas que tu meure… Eleanor… Mon Eleanor…


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 489
Yens : 2083
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 27
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 87
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
4/6  (4/6)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Ven 8 Mar 2019 - 22:32





Les blessures du parc.



Feat.Svenja de Maribor


Tandis que le temps défile, que ma vie s'envole vers d'autres horizons, je sens mon corps froid, le devenir plus encore au fur et à mesure que je me vide de mon sang. L'espoir n'étant plus là, je suis prête à rejoindre ma bien-aimée dans le royaume des morts, et puisque j'ai entendu que les élus peuvent revenir d'un tel lieu, au péril de traumatismes et de visions atroces, je vais sauver ma louve de là, et nous sortirons ensemble de cet enfer.


Avec le peu de sens qu'il me reste, j'entends alors frapper à la porte de la chambre. Qui est-ce ? Le patron ? Un emmerdeur ? Peu importe... Je ne veux pas répondre ou plutôt... Je ne peux plus répondre à l'heure actuelle, mes muscles étant atrophiés par la perte de vitalité. J'entends quelqu'un entrer, hurler mon nom apparemment, mais je ne sais pas à qui appartient cette voix, même mon ouïe me fais défaut maintenant ? Au bout de quelques minutes, je sens qu'on me bouge la tête, sentant alors une odeur familière... Mais quel est donc ce parfum ? Une odeur corporelle et... Du sang ! Le liquide écarlate coule dans ma bouche, et dans un réflexe "humain", l'avale par petite gorgée. Et dans un sursaut mental, je reconnais le goût de ce sang, l'odeur de cette peau, c'est celle de Svenja ! Impossible... Elle est... Elle est pourtant... Morte ? Mais... Mais.... J'essaie de lutter contre l'inconscience qui me guette, repousse de toutes mes forces restantes, la mort qui m'appelle, et essayant de murmurer faiblement afin de savoir si tout ceci est bien réelle.



-"Ssssssss.... nnnjjjjjjaaaaaaa......."


Oui... Est-ce bien réel ? Tandis que le fluide vital déborde de mes lèvres et coule le long de mon menton et de mon cou, j'ouvre fébrilement la bouche et plante tendrement mes crocs dans le cou de ma sorceleuse, présente dans la pièce. Sans ménagement, j'aspire ce sang qui m'électrise tant, qui me rend vivante et qui est nécessaire à ma survie. Si, par le passé, j'ai bu le sang de ma louve doucement, délicatement, ce soir, je passe outre les états d'âme. Intérieurement, je prie pour que Svenja tienne le coup, qu'elle supporte cette douleur de se faire vider de ses forces, mais en tout cas, c'est certain, c'est bien elle ! Elle est donc vivante !

Je sens que mes forces reviennent très doucement, mais il m'en faut encore plus, toujours plus, mais si je continue à ce rythme, je vais tuer mon amour, et ça, c'est hors de question. Je sens aussi la plaie de mon avant-bras qui essaie de se régénérer, et ça fait un mal pas possible, une douleur qui me ferait hurler tellement c'est atroce, mais je retiens mes cris pour le moment. Enlevant mon emprise sur le cou de ma belle, je retombe lourdement sur le fauteuil en essayant d'ouvrir les yeux. Malgré la pénombre, la faible luminosité des bougies m'aveugle, tel un nourrisson qui voie le monde extérieur pour la première fois. Cependant, une fois habituée, je peux enfin revoir le visage de celle que j'aime, en espérant que je ne lui ai pas pris trop de sang d'un coup. Un faible sourire s'affiche sur mes lèvres, alors que ma blessure me picote d'avantage.

-"Bandages.... Le sac..."

J'espère qu'elle comprendra ce que je demande, sinon, tout ceci n'aura servi à rien. Pour la première fois de ma vie, je veux combattre la mort et vivre pour rester avec celle que j'aime, ainsi que notre fils, que j'ai pourtant oublié si vite... Je vivrais ! Maman Eleanor ne mourra pas ce soir Reecon, je t'en fais la promesse !








FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 177
Yens : 2234
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 19
Nombre de topic terminé: 5
Exp:
0/6  (0/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Sam 9 Mar 2019 - 19:55

Les blessures du parc
FEAT : Eleanor
Un murmure, un simple murmure venait de lui confirmer qu’Eleanor était toujours en vie, bien que dans un état plus que préoccupant. Entendant sa belle tenter de prononcer son nom, Svenja resserra quelque peu son étreinte, venant glisser les doigts d’une main dans la chevelure rousse de son aimée, la voix troublée par ses sanglots.

- C’est… C’est moi mon ange… Je suis là… Je suis là…

La sorceleuse sentit alors les lèvres de la vampire s’ouvrir lentement sur la peau de son cou, avant que les crocs ne viennent se planter dans l’entaille sanguinolente, aspirant déjà le fluide carmin qui s’échappait alors de la plaie. Bien qu’elle ai déjà eu l’occasion de servir d’en-cas à sa belle, la louve découvrait là une manière bien moins agréable de se faire sucer le sang ; c’était douloureux, et étrangement épuisant, comme si elle se vidait de ses forces à mesure qu’Eleanor se nourrissait pour reprendre des forces.
Cela pouvait devenir dangereux pour Svenja, car ignorant quelle quantité de sang il fallait à la vampire pour reprendre assez de forces, elle venait peut-être de mettre sa vie en jeu, mais peu lui importait ; tout ce qu’elle voulait, c’était sauver Eleanor, quitte à frôler la mort à son tour.
Mais elle restait confiante malgré tout, persuadée que jamais la rouquine n’irait jusqu’à la vider entièrement de son sang, au risque de la tuer.

Le contact rompu, la vampire retomba dans le fauteuil et essayait d’ouvrir les yeux faiblement ; Svenja se rapprocha alors un peu plus, posant une main sur la joue d’Eleanor en lui adressant un faible sourire, la ponction de sang lui avait plutôt bien sapé ses forces, mais elle parvenait tout de même à tenir debout.
La sorceleuse était sur le point de sauter au cou d’Eleanor lorsqu’un petit sourire se dessina sur les lèvres de cette dernière, et les larmes embuaient à nouveau ses yeux félins, mais l’heure n’était pas encore au réconfort, il restait la question de cette plaie à régler.

- Oui… Tout de suite.

Repérant le sac en question, qui se trouvait sur le sol, Svenja s’en empara et le fouilla prestement pour en sortir les bandages mentionnés par sa douce. Revenant auprès d’elle en déposant les rouleaux de tissu sur un des accoudoirs du fauteuil, la louve extirpa de sa sacoche deux petits pots de verre, chacun contenant un onguent de couleur différente, qu’elle déposa sur les bandages.
Une petite partie des bandages fut utilisée pour nettoyer un peu la plaie du sang qui la couvrait, afin de pouvoir constater de l’étendue des dégâts ; la blessure était profonde, et filait sur tout l’avant-bras d’Eleanor à partir de son poignet. La vampire ne s’était laissée aucune chance en s’ouvrant ainsi les chairs, et si Svenja était arrivée ne serait-ce qu’une dizaine de minutes plus tard, elle… Elle l’aurait trouvée… Non, il ne fallait plus penser à cela, Eleanor était en vie, en vie !

Ouvrant les deux petits pots, la louve appliqua un onguent avant l’autre sur la blessure d’Eleanor, le premier avait des propriétés cicatrisantes plutôt efficaces, le second quand à lui permettait d’atténuer la douleur, elle espérait que cela serait suffisant pour faciliter la guérison de sa belle, alors qu’elle étalait les onguent avec soin, tout comme la vampire l’avait fait à Chikai, lorsqu’elle soignait la vilaine morsure que Svenja avait reçue d’un loup sauvage.
Remplis complètement, les deux pots étaient à présent vides à plus de la moitié, et la sorceleuse commença à couvrir l’avant-bras de sa douce à l’aide des bandages. Habituée à se soigner de la sorte elle-même, Svenja fit néanmoins plus attention qu’à l’accoutumée, en prenant soin de ne pas trop serrer les bandes sur la plaie pour ne pas faire mal à sa belle. Elle s’était agenouillée près du fauteuil pour prodiguer ces premiers soins, et, trop concentrée sur la blessure, elle ne relevait que rarement les yeux vers Eleanor, du moins jusqu’à ce que le pansement soit terminé.

- Ne…

La voix tremblante, Svenja leva doucement le visage pour capter le regard de sa vampire, laissant voir à cette dernière ses joues sur lesquelles coulaient de nombreuses larmes, glissant jusque sur son menton avant de s’écraser au sol ou sur le plastron de son armure sombre. Elle ne tenait plus, avoir pensé perdre son amour deux fois en l’espace d’une semaine était trop pour la sorceleuse qui éclata en sanglots, venant se blottir contre Eleanor dans le fauteuil tout en enfouissant son visage dans le cou de son aimée, secouée par ses pleurs.

- Ne… Ne refais… Jamais ça… Il n’y avait pas une once de reproche dans sa voix, juste un mélange de tristesse et de bonheur, bonheur d’être enfin réunies. Je… Je te croyais… Après le parc je… Et puis ta lettre…

Reculant doucement son visage afin de faire face à sa douce, Svenja essuya ses yeux du revers de la main tout en essayant de calmer ses larmes, ce qui n’était pas simple tant la charge émotionnelle était puissante. Sans un mot de plus, elle déposa ses lèvres sur celles d’Eleanor, échangeant un baiser doux et passionné.


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 489
Yens : 2083
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 27
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 87
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
4/6  (4/6)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Ven 15 Mar 2019 - 0:33





Les blessures du parc.



Feat.Svenja de Maribor


Les blessures du cœur sont aussi douloureuses que les blessures physiques. Carreaux d'argent, épée, magie, c'est même plus doux que de subir la vision qui s'offre devant moi, celle de ma chère et tendre, perdue dans ses pensées, ses émotions, la réalité... Je la comprends... Nous avons eu la même réaction, le même destin entre nos mains, et l'envoi d'une simple lettre, un bout de papier pourtant indifférent, a changé radicalement notre avenir à toutes les deux. Pourtant, le sang que j'ai bu tantôt ne suffira pas à me régénérer correctement, je suis partie pour une journée complète de repos et de nutrition intensive.


Pour l'heure, ma demande est exécutée par Svenja, elle va me maintenir le bras avec des bandages pour éponger le sang de la plaie et aussi pour resserrer les chairs afin d’accélérer la régénération des tissus. Cependant, en plus de chercher dans mon matériel, elle récupère deux pots en verre contenant des pommades médicinales à l'odeur. Quelques bandes sont utilisées pour nettoyer la blessure, puis, viens le tour d'une pommade cicatrisante, je suppose. Cependant, le contact de l'onguent avec la chair à vif fait des frottements qui me torde de douleurs. Gigotant dans tous les sens, je grogne même pour atténuer ce mauvais moment, mais bon dieu, que ça fait mal putain ! Plissant les yeux, serrant les dents, quelques gémissements de souffrance viennent se mélanger aux larmes que je laisse échapper. Soufflant à ma louve quelques mots, je l'encourage à continuer les soins.



-"Continue ! Je... Hugh... Ça fait mal... Pitié... Je veux que ça s'arrête !"


Elle prend quand même le temps d'effectuer son travail avec la plus grande des douceurs, mais au vu de mon état, on ne peut rien y faire. Une fois les soins terminés, la voix tremblante de ma louve résonne dans la chambre, tandis que mon cœur rate un "faux battement", quand je vois son visage rempli de larmes, coulant jusqu'à son armure. L'émotion est trop forte, ou plutôt le contre-coup, qui fait pleurer Svenja tout en enfouissant sa tête dans mon cou. De ma main valide, je la plonge dans sa chevelure et l'empoigne fermement, sans lui faire mal, comme si je veux la garder auprès de moi. Un sentiment de béatitude s'empare de moi, alors que des larmes viennent couler aussi le long de mes joues. Les mots qui suivirent furent tout autant douloureux que la semaine passée, ça nous rappelle de mauvais souvenirs, très mauvais... Alors, toujours en prise avec mes émotions, j'essaie de la rassurer.

-"Chuuuuuuuttttt, c'est pas ta faute... C'est la faute de personne... J'ai pensé... J'ai mal agi ! Moi aussi, j'ai cru que... Mais tu es là maintenant ! C'est tout ce qui compte pour moi ! Je ne referais jamais plus cette bêtise, promis !"

Croisant à nouveau le regard avec ma puce, nous échangeons un baiser mielleux, humide, mais rempli d'amour. C'est déjà un bon début de convalescence ! Pendant une à deux minutes, nous nous embrassons encore et encore, témoignant de la passion qu'il y a entre nous, et aussi pour nous réconforter après tant d'émotions. Mais soudain, le contre-coup me revient brusquement, mélange de l’euphorie d'avoir bu du sang humain, l'alcool qui revient frapper à mon cerveau, la blessure, ma condition encore faible, bref... J'ai la tête qui tourne, je me sens mal, je vois trouble, j'ai l'impression que je vais vomir. Repoussant gentiment ma louve, je la cherche du regard alors que je commence à angoisser.

-"S... Svenja ? T'es où ? Je... Je te vois plus, t'es où ? Je me sens pas bien ! Je... Je me sens faible d'un coup... J'ai... J'ai besoin de repos ! Reste avec moi ! Je veux dormir dans tes bras ! J'ai besoin de toi !"

J'enlève tranquillement la ceinture de mon pantalon et passe mon bras par-dessus l'épaule de Svenja afin qu'elle m'aide à me lever. Marchant fébrilement jusqu'au lit, soit à peine deux mètres, je me suis débarrassée de mes jambières, en me levant, quand celles-ci ont glissé le long de mes courbes, me laissant alors en sous-vêtements. D'un geste, j'enlève ma coiffe pour libérer mes cheveux qui descendent jusqu'à mes fesses, puis, je me laisse tomber comme un sac sur le matelas moelleux du lit et attend avec impatience le contact de nos peaux entremêlées avec ma louve.




Peu de temps après, je sens ma sorceleuse se blottir contre moi, et nous voilà, bras et jambes croisés, tandis que nous échangeons de tendres baisers avant d'aller dormir. Malgré le malaise qui me tiraille encore, je me sens en sécurité dans ses bras-là, ceux de mon amour éternel. Avec tout ça, je m'endors assez rapidement, la fatigue m'ayant gagné depuis pas mal de temps maintenant.


Correcteur:
 





FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 177
Yens : 2234
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 19
Nombre de topic terminé: 5
Exp:
0/6  (0/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Dim 17 Mar 2019 - 20:35

Les blessures du parc
FEAT :Eleanor
Malgré toute la douceur dont elle faisait preuve, Svenja n’avait pu empêcher sa douce de ressentir une forte douleur pendant qu’elle s’occupait de sa blessure ; la vampire remuait dans le fauteuil mais encourageait néanmoins la louve à continuer. Adressant alors un petit sourire rassurant à son aimée, elle appliqua le second onguent, celui aux propriétés anesthésiantes, cela allait calmer la souffrance de la belle.

- C’est presque fini mon ange… Ca ira mieux après, je te le promets.

Après avoir placé le bandage sur l’avant-bras d’Eleanor, la sorceleuse senti ses nerfs lâcher sans crier gare, l’emportant alors dans un torrent de larmes tandis qu’elle se jetais au cou de la rouquine. Ses paroles étaient presque incompréhensibles tant elle n’arrivait pas à aligner plus de trois mots à la suite, mais sa vampire la comprenait, et apaisait ses craintes en lui parlant doucement, lui promettant de ne plus jamais tenter de s’ôter la vie.

Un premier baiser fut échangé, rapidement suivit de nombreux autres, tous aussi tendres et doux, Svenja venant par moment glisser ses lèvres dans le cou d’Eleanor avant de revenir sur sa bouche.
Alors que tout semblait être rentré dans l’ordre, la réalité arriva avec ses gros souliers afin de se rappeler au bon souvenirs des deux femmes ; avec tout ce sang perdu et surtout avec son train de vie depuis les évènements du parc, il était évident que la vampire allait subir un puissant contre-coup physique.
Repoussée doucement, la sorceleuse pu alors voir son aimée se mettre à paniquer, alors qu’elle ressentait justement ce fameux contre-coup, et commençait à voir trouble ; prenant alors délicatement les mains d’Eleanor pendant quelques secondes, la louve lui parla doucement, posant son front contre le sien.

- Je suis là mon ange, ne t’inquiète pas. Tu n’es pas encore totalement rétablie pour l’instant, et oui tu a besoin de repos, beaucoup de repos ! Suite à la demande de sa belle, Svenja lui déposa un baiser sur le front, avant de continuer. Je ne te lâcherai pas de toute la nuit, je te le promet.

La sorceleuse aida sa vampire à se lever une fois le ceinturon du pantalon blanc défait, la conduisant ensuite doucement vers le lit qui était tout proche. La démarche d’Eleanor était encore hésitante et reflétait bien son état affaiblit du moment, mais cela ne l’empêcha pas de se dévêtir avant de se laisser tomber dans le lit. Ne voulant tarder à rejoindre sa douce sur le moelleux du matelas, Svenja ôta son armure sans attendre, prenant néanmoins attention à ne pas trop faire bouger son bras qui n’était pas encore totalement ressoudé.
En sous-vêtements également, la louve grimpa dans le lit avec légèreté et se rapprocha aussitôt de sa belle, se blottissant l’une contre l’autre tout en échangeant à nouveau de nombreux baisers.

Eleanor fut la première à s’endormir, sous le regard de la louve qui ne pu s’empêcher de doucement caresser la joue de sa belle qui s’en allait rejoindre Morphée. Resserrant alors quelques peu son étreinte autour du corps encore affaiblit de son aimée, Svenja resta éveillée encore un petit moment, juste pour s’assurer que le sommeil d’Eleanor se passait bien, avant qu’elle aussi ne ferme les yeux, sentant le souffle chaud de la vampire glisser sur son visage alors que doucement, elle glissait dans un rêve, un joli rêve.

Deux heures plus tard ou peut-être trois, difficile à dire, la louve rouvrit les yeux en sentant la rouquine s’agiter dans ses bras et pousser de petits sons plaintifs, parfois même des mots, des larmes coulant sur son visage. Avait-elle mal quelque part ? Que lui arrivait-il ? Prenant tout de même de courtes secondes pour analyser la situation, il apparut évidement à Svenja que sa femme était aux prises avec un terrible cauchemar. Même si elle était toujours dans un était de faiblesse, Eleanor risquait de se faire mal à force de remuer de la sorte, il fallait la calmer au plus vite.

- Mon ange, calmes-toi, c’est juste un cauchemar.

Glissant sa main sur la nuque de la rouquine, elle guida doucement la tête de cette dernière jusqu’à la faire se poser sur sa poitrine, au niveau de son coeur qui battait sur un rythme normal et régulier pour un humain. Mais Svenja n’était plus totalement humaine, et bien que ce rythme semblait banal, il était élevé pour elle, si bien que, passé cet instant de stress, les battements se firent peu à peu plus espacés, jusqu’à atteindre une cadence qui serait sans doute mortel pour quelqu’un n’étant pas sorceleur.
La vampire semblait s’être réveillée, et commençait sans doute à réaliser que tout allait bien vu que les larmes commençaient à se tarir peu à peu. Délicatement, la louve faisait glisser ses doigts dans les cheveux couleur feu de sa belle, lui parant sur un ton doux et apaisant.

- Tout va bien bon ange, làà, du calme… Tu vois, je ne t’ai pas lâchée une seule seconde, je te garde bien précieusement contre moi.

Sa main effleura la joue d’Eleanor, avant de lui faire relever le visage en soulevant son menton doucement ; plongeant ses yeux félins dans ceux émeraudes de la vampire, Svenja l’embrassa au coin des lèvres, avec une infinie douceur.
Profitant qu’elles soient toutes les deux éveillées, la sorceleuse inspecta avec attention l’état du bandage de sa belle ; bien que très légèrement rouge en son centre, le pansement ne présentait aucun signe alarmant de l’état de la blessure, bien au contraire. Un petit soupir soulagé plus tard, la louve posa ses lèvres sur l’avant-bras blessé de sa rouquine.

- Est-ce que… Est-ce que tu veux parler de ce cauchemar ? Je suis prête à t’écouter si tu le souhaites, mais je ne te force pas à le faire, d’accord ?


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   

Revenir en haut Aller en bas
Les blessures du parc - feat Eleanor
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Promenons-nous dans le parc. [feat/Myosotis]
» Un parc dédié à six héros Haitiens à Montréal.
» Après le parc Borely { Chris
» Petit parc Londonien [Pv]
» Eleanor Brentwood [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Route commerciale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.