Partagez
Les blessures du parc - feat Eleanor
Messages : 220
Yens : 1150
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 26
Nombre de topic terminé: 6
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue1/6Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (1/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptyDim 03 Mar 2019, 22:02

Les blessures du parc
FEAT : Eleanor
- Tu veux peut être aller aider la femme qui a demandé une poupée à ton Effigie à notre Monsieur riche ? Je suis en lien avec mes compagnons, elle est en mauvaise posture en effet...

A ces mots, une sphère noire apparut et engloba la pièce, isolant les élus seikajins et Yamedara du reste des sous-sol et empêchant par la même occasion Svenja de voler au secours d’Eleanor. Le combat était rude, et tout n’était pas encore perdu, du moins jusqu’à ce que l’élue de la cuve ne téléporte tout le petit groupe à des kilomètres de là, tuant ainsi l’espoir de sauver la vampire.

- NOOON !

Les yeux grands ouverts et redressée en position assise dans le lit, Svenja était en sueur et tremblait de tout son corps ; elle avait été réveillée par son propre cri et déjà les larmes coulaient le long de ses joues sans qu’elle ne s’en rende compte. Cette nuit encore elle avait fait ce cauchemar, dans lequel elle perdait Eleanor, et comme chaque nuit depuis les évènements du parc, elle ne retrouvait pas le sommeil.
Depuis qu’elle s’en était tirée, et après avoir reçu les soins adéquats pour la fracture de son bras, la sorceleuse avait passé son temps dans une des tavernes de la capitale, ses journées se résumant à déprimer dans sa chambre, accompagnée de nombreuses bouteilles d’alcool dont les cadavres jonchaient le sol de la pièce. Il lui fallait bien ça pour tenter d’oublier et parvenir à dormir, du moins pendant quelques heures, l’ivresse la plongeant dans un état semi-comateux sans aucun rêves ; mais une fois les effets de l’alcool dissipés, le cauchemar revenait, il revenait toujours.

C’est en entendant les oiseaux chanter à l’extérieur qu’elle remarqua que le jour se levait à peine, pour une fois elle avait pu passer une nuit presque complète, malgré la gueule de bois monumentale qu’elle se payait alors. Séchant ses larmes, Svenja quitta le lit tout en se saisissant d’une bouteille de vin posée sur la table de chevet avant de réaliser que celle-ci était vide ; un soupir plus tard, la voilà qui enfilait rapidement de quoi être présentable avant de sortir de la chambre pour aller acheter de quoi boire et oublier.
Il y avait déjà de l’activité en bas, et plusieurs personnes étaient en train de prendre un petit déjeuner copieux ; s’approchant du comptoir, la louve héla le patron pour lui demander trois nouvelles bouteilles de vin et une petite assiette d’oeufs sur le plat. Même si elle n’avait pas d’appétit, elle ne pouvait se résigner à se laisser mourir de faim, car malgré la perte de sa douce, il restait quelqu’un dont elle devait prendre soin, bien qu’elle n’en aie pas la force pour l’instant. De nouvelles larmes apparurent dans son regard alors qu’elle se voyait en train d’annoncer la terrible nouvelle à Reecon, le pauvre risquait d’être tout aussi abattu qu’elle, voire peut-être même pire.

- Svenja de Maribor ?

Elle venait d’être interpellée et se retourna pour faire face à un homme, qui tenait une lettre à la main et la fixait dans les yeux. Qu’est-ce qu’il lui voulait ? Comment savait-il son nom ? Et pourquoi est-ce qu’il venait l’emmerder si tôt le matin ? La sorceleuse ne répondit pourtant pas, luttant contre son mal de crâne.

- Vous êtes bien Svenja de Maribor ?

- D’où connaissez-vous mon nom ?

- C’est la personne qui vous envoie cette lettre qui me l’a dit, en plus de m’avoir donné votre description.

Sans plus de cérémonie, le message remit la lettre à la louve et quitta les lieux sans demander son reste, ne laissant même pas l’occasion à Svenja de lui demander qui avait envoyé cette missive. Après tout, était-ce important ? Elle se contenta de ranger la lettre dans la besace accrochée à son ceinturon avant de récupérer sa commande auprès de l’aubergiste et de regagner sa chambre pour manger et se soûler comme elle le faisait presque sans discontinuer depuis plus d’une semaine.

Le repas avalé, la sorceleuse était sur le point de déboucher la première bouteille de vin du jour lorsque, dans un éclair de lucidité, elle préféra reprendre la lettre qu’elle avait reçue presque une petite heure plus tôt. Qui la lui avait envoyée ? Il n’y avait pas de nom sur l’enveloppe, rien, et cela eu le don de titiller sa curiosité.
Ouvrant le courrier en brisant le scellé de cire, elle prit la lettre et se mit à la lire, debout au milieu de la pièce ; et après seulement quelques lignes, elle du s’asseoir tant ce qu’elle lisait la bouleversait.

Eleanor était en vie ! Mais ses écrits étaient plus que clairs, elle pensait elle aussi avoir perdu son amour, et envoyait cette lettre dans une ultime tentative d’avoir la preuve du contraire. Svenja imaginait sans mal ce que sa douce devait encore ressentir à cet instant, alors que de son côté, la sorceleuse retrouvait le sourire ; sourire qui s’effaça néanmoins lorsqu’elle lut les intentions de la vampire de se donner la mort si jamais la louve n’était pas présente au rendez-vous.
Bondissant de sa chaise, Svenja commença à rassembler ses affaires en toute hâte malgré la gueule de bois encore présente ; il était hors de question qu’elle perde une seconde de plus ici, la vie d’Eleanor était en jeu et elle s’en voulait déjà énormément d’avoir attendu presque une heure avant d’ouvrir la lettre.

Quittant l’auberge rapidement après avoir payé pour son séjour, elle fila à l’écurie afin de préparer Kelpie et de prendre place sur la selle, lançant ensuite la jument au petit trop pour sortir de la ville, la faisant partir au galop une fois hors de l’enceinte des murs de Chikai.
Il n’y avait pas une seconde à perdre et, tapotant l’encolure du canasson, Svenja s’excusait d’avance auprès de sa monture pour le trajet éreintant qui se profilait.

- Désolée ma belle, mais on ne se reposera pas beaucoup, allez, fonce !

La route allait être longue jusqu’à l’auberge où tout avait commencé, et bien qu’il lui faudrait plusieurs jours pour l’atteindre, Svenja n’allait pas ménager Kelpie afin d’arriver le plus vite possible et ainsi éviter qu’Eleanor ne commette l’irréparable.

- Je t’en prie Eleanor… Je t’en prie… Attends-moi…

Les heures défilaient et la journée avançait, tandis que la cavalière aux cheveux d’albâtre continuait sa route au galop, ne s’arrêtant que le temps nécessaire à sa monture de reprendre des forces avant de reprendre la route sur le même rythme effréné ; et cette course contre la mort continua durant plusieurs jours, jusqu’à ce qu’enfin, Svenja ne reconnaisse les lieux. Elle n’était plus très loin, encore quelques heures et elle arriverait à l’auberge ; la sorceleuse était partagée entre deux sentiments, la joie de revoir sa douce, mais la crainte d’arriver trop tard.


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 587
Yens : 1270
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue10/12Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (10/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptyLun 04 Mar 2019, 22:45





Les blessures du parc.



Feat.Svenja de Maribor


Correcteur:
 



Tu protègeras uniquement ta vie ? Alors la femme dont tu as parlé à monsieur Toshiko, celle dont tu voulais avoir une poupée, n'a aucune importance pour toi ? Nous pouvons la capturer, sans que ceci ne te préoccupe... Je vois que ton intérêt pour elle disparaît bien vite...


Je vois que ton intérêt pour elle disparaît bien vite...


-"NNNNNNNNOOOOOOOONNNNNNNN !!!!!!!"


Me réveillant en sueur, le souffle court, les larmes coulant le long de mes joues, je retombe lourdement sur mon lit en me recroquevillant sur moi-même. Un cauchemar, c'est juste un cauchemar, le même depuis une semaine... Si ce n'est plus ! Depuis tout ce temps, je culpabilise de ne pas avoir sauvé Svenja dans ce parc, et mes journées se résument à boire de l'alcool et me laisser tuer à petit feu. J'ai complètement arrêté de me nourrir en sang, et le résultat commence à s'accentuer, joues creusées, teint plus que pâle, faiblesse musculaire, cernes autour des yeux, en bref, un véritable zombie, un cadavre ambulant n'ayant plus aucun but.


Dans une tentative ultime, j'ai écrit une lettre pour Svenja, et l'ai envoyé à Chikai, la capitale de sa nation. Comme ce qui est marquée dans la lettre, je ne sais pas pourquoi j'ai fait ça ! Peut-être l'espoir... Oui... Sûrement un espoir fou qui me pousse à retarder la vérité... En tout cas la mienne. Lançant un dernier ultimatum, je laisse le temps à Svenja d'arriver dans cette auberge, le lieu de notre première rencontre, le lieu de notre coup de foudre, avant de me donner la mort. Une semaine et pas plus, mais franchement, à quoi bon espérer ? Je dois me rendre à l'évidence, elle n'est plus de ce monde ou sans doute captive de ses ravisseurs, et même là, je ne peux rien faire ! La seule chose qu'il me reste est ma faiblesse, la mienne, contre des natifs ! Fais chier... ! Je pleure de plus belle maintenant !



-"Svenja... Tu me manques ! Je veux être avec toi ! Je... Je n'arrive plus à vivre sans toi !"


Reprenant un peu de lucidité, je me rappelle trop bien qu'aujourd'hui, c'est le dernier jour d'attente. Si ma louve n'arrive pas avant ce soir, je mettrai fin à mes jours. Je sais que j'abandonne Reecon, mes projets futurs, mon avenir, ma vie... Mais que vaut une vie sans l'amour de sa bien-aimée ?

Boudant la convivialité d'être entourée de personnes, j'ose sortir qu'en milieu d'après-midi, payant encore plusieurs bouteilles d'alcool fort afin de me mettre minable et oublier ma situation. Décidément, ce parc m'aura enlevé bien plus que de la fierté ! Plus le temps passe, plus ma vision se trouble avec l'alcool que j'ingère, plus mes jambes deviennent aussi molles que du coton. Le soleil a débuté depuis longtemps sa descente aux enfers, laissant la lune prendre place, et toujours aucune présence de la part de Svenja. Pourquoi y croirais-je encore ? La réalité vient de me rappeler la dureté de ce monde, comme tant d'autres, j'imagine...

Revenant pitoyablement dans ma piaule, le restant des bouteilles d'alcool entre mes bras pour battre le record du monde du nombre de bouteille vide par terre, je m'assois sur le lit et fini l'alcool restant. Pendant ce temps, Elvina intervient afin d'essayer de me résonner.



*Je t'en supplie Eleanor, ne fais pas n'importe quoi ! Je sais que tu souffres, mais relève-toi ! La vie continue...*

-"Nannn *Hic* Ch'est fini ! Elle est plus là ! Ch'a chert à rien de *Hic* continuer... ET PIS ! FERME-LA TOI ! JT'AI PAS SONNE !"

*D'accord... J'ai compris... Merci pour tout quand même...*


Une fois les bouteilles terminées, un long silence résonne dans la chambre. Seule dans le noir, avec juste la clarté de quelques bougies environnantes, je me lève et empoigne un couteau dans ma main. Enlevant le haut de mon armure pour dégager mes poignets et avants-bras, je me laisse tomber sur un fauteuil, et après quelques secondes à admirer le ciel étoilé, plonge le couteau férocement dans le poignet et remonte net d'un coup sur tout l'avant-bras. Une blessure bien profonde, que même ma régénération vampirique aura du mal à soigner en si peu de temps. Cette fois, ça y est ! Je vais enfin connaître le repos... Mon sang dégouline petit à petit et se déverse doucement sur le plancher en bois. Je n'ai pas eu mal quand je me suis ouverte, je n'ai pas mal du tout... Je sens ma vision s'affaiblir petit à petit... Aaaaahhhhh.... Enfin...... La mort me tend ses bras !

-"J'arrive Svenja... Mon amour... J'arrive..."






Les blessures du parc - feat Eleanor Signature
FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 220
Yens : 1150
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 26
Nombre de topic terminé: 6
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue1/6Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (1/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptyMar 05 Mar 2019, 22:32

Les blessures du parc
FEAT : Eleanor
Le décor défilait à toute vitesse alors que Kelpie se démenait comme jamais, galopant presque aussi rapidement que le vent sur la route, ses sabots martelant lourdement le sol. Svenja était penchée sur l’encolure de sa jument, guidant cette dernière d’une main en tirant les rênes pour éviter tantôt un chariot marchant, tantôt une mère et ses enfants qui traversaient la route ; avec un bras gauche encore en piteux état, il n’était pas simple de contrôler l’animal, mais la sorceleuse faisait son possible pour éviter tout accident, elle ne pouvait se permettre la perte de la moindre seconde alors que déjà le jour déclinait.

En levant les yeux vers le ciel alors qu’elle n’était plus qu’à quelques minutes de l’auberge, elle pu constater que le soleil avait laissé place à sa consœur la lune, et déjà quelques étoiles commençaient à apparaître. Il était grand temps qu’elle arrive à destination, la jument morelle était à bout de forces et c’est en renâclant qu’elle s’arrêta devant l’auberge du rendez-vous, là où tout avait commencé, et là où Svenja espérait que rien ne se termine.

Sans attendre, la louve bondit de sa monture et interpella un des palefreniers de l’auberge, lui remettant les rênes de Kelpie pour qu’il prenne soin d’elle après l’effort qu’elle avait fourni depuis Chikai.
En pénétrant dans la taverne, la sorceleuse attira de nombreux regards sur elle, et certains d’entre eux lui rappelaient étrangement ceux qu’on lui lançait dans son monde ; tout en s’avançant dans la pièce, elle pouvait entendre certains clients murmurer des choses à propos d’élus dangereux, qui avaient fait parler d’eux au parc de Toshiko ; la nouvelle s’était répandue plutôt vite, et bien que tout cela soit faux, les gens semblaient y croire.

Mais elle n’avait pas le temps de s’inquiéter de cela, car bien qu’elle ait regardé dans toute la pièce depuis son entrée, elle n’avait pas aperçu Eleanor, la rouquine ne se trouvait à aucune table et aussitôt Svenja se mit à ressentir de la panique. Elle essaya bien sûr de se convaincre, sans doute sa douce l’attendait-elle dans une chambre ? Elle l’espérait.
Afin d’en avoir le coeur net, elle s’approcha du comptoir et héla le patron, non pas pour lui demander une boisson, qui aurait pourtant été la bienvenue, mais pour lui poser quelques questions de la plus haute importance.

- On m’a donné rendez-vous ici, une jeune femme aux longs cheveux roux, ça vous dit quelque chose ?

- Si ça me dit quelque chose ? Ca fait une semaine qu’elle passe son temps à boire dans mon auberge, là vu l’heure qu’il est, elle doit être retournée dans sa chambre. C’est une amie à vous ?

- C’est une personne qui m’est chère oui… Dans quelle chambre se trouve t’elle ?

- Elle est dans la dernière du couloir, à gauche.

Cette chambre, c’était là qu’elles avaient laissés parler leurs sentiments pour la première fois. Dans l’urgence, car elle venait d’apprendre que cela faisait déjà une semaine que Eleanor était là, Svenja remercia le patron avant de grimper les escaliers quatre à quatre
Arrivant finalement devant la porte de la chambre, la sorceleuse frappa sur cette dernière, espérant entendre la voix de sa douce lui demandant d’entrer, mais rien ne vint, juste le silence ; est-ce qu’elle dormait ou bien…
Devant cette absence de réponse, la louve ne réitéra pas les coups sur la porte, mais ouvrit cette dernière en entrant dans la pièce où la pénombre régnait, seulement combattues par quelques bougies ici et là. Bien vite, grâce à ses yeux félins, Svenja put remarquer que Eleanor était installée dans un fauteuil, face à la fenêtre ; rien que le fait de revoir sa silhouette fit pousser un petit soupir de soulagement à la sorceleuse qui, d’un coup, devint aussi pâle qu’une morte ; il y avait du sang sur le sol, beaucoup de sang.

- ELEANOR !

Accourant alors et tombant à genoux aux côtés de sa belle, c’est avec horreur que Svenja pu constater le terrible spectacle qui s’offrait à ses yeux. Sa douce était méconnaissable, les traits tirés et le visage plus que fatigué, mais le pire était cette profonde entaille dans son avant-bras, celle par laquelle s’échappait le sang de la vampire.
Se mettant à pleurer, la sorceleuse était en panique totale, voir son aimée mourir devant elle était quelque chose de bien insupportable.

- Non non non non non ! Pas ça, ne me fais pas ça mon ange…

Ses mouvements étaient incohérents, portant une main sur la joue de la vampire pour la caresser avant de la retirer, la poser sur l’atroce entaille sans savoir quoi faire, alors qu’intérieurement, toujours la même question résonnait dans sa tête ; pourquoi, pourquoi, POURQUOI ?
Soudain, comme un déclic, Svenja s’immobilisa une courte seconde, reprenant alors un calme bien inadéquat avec la situation. Ses yeux se portèrent à nouveau sur le visage d’Eleanor, détaillant ses traits qui s’étaient creusés, les cernes sous ses jolis yeux émeraudes, et surtout le fait que sa blessure ne semblait pas se résorber. Dans la panique, la sorceleuse en était revenue à penser et agir comme avant, quand elle chassait ; analyse, déduction, solution, voilà comment elle fonctionnait à présent alors que le temps lui était plus que compté.

Ramassant le couteau qui était au sol tout en se redressant, Svenja s’entailla le côté gauche du cou, juste assez pour saigner mais pas trop afin que cela ne lui soit pas mortel. La soif d’Eleanor devait être importante, mais la louve voulait prendre ce risque pour sauver celle qu’elle aimait.
Guidant alors le visage de la vampire dans le creux de son cou, la sorceleuse fit entrer les lèvres de la belle en contact avec le sang qui coulait déjà à grosses gouttes ; elle espérait que cela allait suffire, qu’elle avait  fait ce qu’il fallait.
Et si… Si il était vraiment trop tard ? Cette pensée fit à nouveau revenir les larmes dans les yeux de la louve, qui ne pu s’empêcher de sangloter tout en serrant Eleanor dans ses bras, s’adressant à sa belle d’une voix suppliante et troublée par les pleurs.

- S’il te plaît… Bois, mon ange, je… Je ne veux pas que tu meure… Eleanor… Mon Eleanor…


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 587
Yens : 1270
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue10/12Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (10/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptyVen 08 Mar 2019, 22:32





Les blessures du parc.



Feat.Svenja de Maribor


Tandis que le temps défile, que ma vie s'envole vers d'autres horizons, je sens mon corps froid, le devenir plus encore au fur et à mesure que je me vide de mon sang. L'espoir n'étant plus là, je suis prête à rejoindre ma bien-aimée dans le royaume des morts, et puisque j'ai entendu que les élus peuvent revenir d'un tel lieu, au péril de traumatismes et de visions atroces, je vais sauver ma louve de là, et nous sortirons ensemble de cet enfer.


Avec le peu de sens qu'il me reste, j'entends alors frapper à la porte de la chambre. Qui est-ce ? Le patron ? Un emmerdeur ? Peu importe... Je ne veux pas répondre ou plutôt... Je ne peux plus répondre à l'heure actuelle, mes muscles étant atrophiés par la perte de vitalité. J'entends quelqu'un entrer, hurler mon nom apparemment, mais je ne sais pas à qui appartient cette voix, même mon ouïe me fais défaut maintenant ? Au bout de quelques minutes, je sens qu'on me bouge la tête, sentant alors une odeur familière... Mais quel est donc ce parfum ? Une odeur corporelle et... Du sang ! Le liquide écarlate coule dans ma bouche, et dans un réflexe "humain", l'avale par petite gorgée. Et dans un sursaut mental, je reconnais le goût de ce sang, l'odeur de cette peau, c'est celle de Svenja ! Impossible... Elle est... Elle est pourtant... Morte ? Mais... Mais.... J'essaie de lutter contre l'inconscience qui me guette, repousse de toutes mes forces restantes, la mort qui m'appelle, et essayant de murmurer faiblement afin de savoir si tout ceci est bien réelle.



-"Ssssssss.... nnnjjjjjjaaaaaaa......."


Oui... Est-ce bien réel ? Tandis que le fluide vital déborde de mes lèvres et coule le long de mon menton et de mon cou, j'ouvre fébrilement la bouche et plante tendrement mes crocs dans le cou de ma sorceleuse, présente dans la pièce. Sans ménagement, j'aspire ce sang qui m'électrise tant, qui me rend vivante et qui est nécessaire à ma survie. Si, par le passé, j'ai bu le sang de ma louve doucement, délicatement, ce soir, je passe outre les états d'âme. Intérieurement, je prie pour que Svenja tienne le coup, qu'elle supporte cette douleur de se faire vider de ses forces, mais en tout cas, c'est certain, c'est bien elle ! Elle est donc vivante !

Je sens que mes forces reviennent très doucement, mais il m'en faut encore plus, toujours plus, mais si je continue à ce rythme, je vais tuer mon amour, et ça, c'est hors de question. Je sens aussi la plaie de mon avant-bras qui essaie de se régénérer, et ça fait un mal pas possible, une douleur qui me ferait hurler tellement c'est atroce, mais je retiens mes cris pour le moment. Enlevant mon emprise sur le cou de ma belle, je retombe lourdement sur le fauteuil en essayant d'ouvrir les yeux. Malgré la pénombre, la faible luminosité des bougies m'aveugle, tel un nourrisson qui voie le monde extérieur pour la première fois. Cependant, une fois habituée, je peux enfin revoir le visage de celle que j'aime, en espérant que je ne lui ai pas pris trop de sang d'un coup. Un faible sourire s'affiche sur mes lèvres, alors que ma blessure me picote d'avantage.

-"Bandages.... Le sac..."

J'espère qu'elle comprendra ce que je demande, sinon, tout ceci n'aura servi à rien. Pour la première fois de ma vie, je veux combattre la mort et vivre pour rester avec celle que j'aime, ainsi que notre fils, que j'ai pourtant oublié si vite... Je vivrais ! Maman Eleanor ne mourra pas ce soir Reecon, je t'en fais la promesse !







Les blessures du parc - feat Eleanor Signature
FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 220
Yens : 1150
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 26
Nombre de topic terminé: 6
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue1/6Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (1/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptySam 09 Mar 2019, 19:55

Les blessures du parc
FEAT : Eleanor
Un murmure, un simple murmure venait de lui confirmer qu’Eleanor était toujours en vie, bien que dans un état plus que préoccupant. Entendant sa belle tenter de prononcer son nom, Svenja resserra quelque peu son étreinte, venant glisser les doigts d’une main dans la chevelure rousse de son aimée, la voix troublée par ses sanglots.

- C’est… C’est moi mon ange… Je suis là… Je suis là…

La sorceleuse sentit alors les lèvres de la vampire s’ouvrir lentement sur la peau de son cou, avant que les crocs ne viennent se planter dans l’entaille sanguinolente, aspirant déjà le fluide carmin qui s’échappait alors de la plaie. Bien qu’elle ai déjà eu l’occasion de servir d’en-cas à sa belle, la louve découvrait là une manière bien moins agréable de se faire sucer le sang ; c’était douloureux, et étrangement épuisant, comme si elle se vidait de ses forces à mesure qu’Eleanor se nourrissait pour reprendre des forces.
Cela pouvait devenir dangereux pour Svenja, car ignorant quelle quantité de sang il fallait à la vampire pour reprendre assez de forces, elle venait peut-être de mettre sa vie en jeu, mais peu lui importait ; tout ce qu’elle voulait, c’était sauver Eleanor, quitte à frôler la mort à son tour.
Mais elle restait confiante malgré tout, persuadée que jamais la rouquine n’irait jusqu’à la vider entièrement de son sang, au risque de la tuer.

Le contact rompu, la vampire retomba dans le fauteuil et essayait d’ouvrir les yeux faiblement ; Svenja se rapprocha alors un peu plus, posant une main sur la joue d’Eleanor en lui adressant un faible sourire, la ponction de sang lui avait plutôt bien sapé ses forces, mais elle parvenait tout de même à tenir debout.
La sorceleuse était sur le point de sauter au cou d’Eleanor lorsqu’un petit sourire se dessina sur les lèvres de cette dernière, et les larmes embuaient à nouveau ses yeux félins, mais l’heure n’était pas encore au réconfort, il restait la question de cette plaie à régler.

- Oui… Tout de suite.

Repérant le sac en question, qui se trouvait sur le sol, Svenja s’en empara et le fouilla prestement pour en sortir les bandages mentionnés par sa douce. Revenant auprès d’elle en déposant les rouleaux de tissu sur un des accoudoirs du fauteuil, la louve extirpa de sa sacoche deux petits pots de verre, chacun contenant un onguent de couleur différente, qu’elle déposa sur les bandages.
Une petite partie des bandages fut utilisée pour nettoyer un peu la plaie du sang qui la couvrait, afin de pouvoir constater de l’étendue des dégâts ; la blessure était profonde, et filait sur tout l’avant-bras d’Eleanor à partir de son poignet. La vampire ne s’était laissée aucune chance en s’ouvrant ainsi les chairs, et si Svenja était arrivée ne serait-ce qu’une dizaine de minutes plus tard, elle… Elle l’aurait trouvée… Non, il ne fallait plus penser à cela, Eleanor était en vie, en vie !

Ouvrant les deux petits pots, la louve appliqua un onguent avant l’autre sur la blessure d’Eleanor, le premier avait des propriétés cicatrisantes plutôt efficaces, le second quand à lui permettait d’atténuer la douleur, elle espérait que cela serait suffisant pour faciliter la guérison de sa belle, alors qu’elle étalait les onguent avec soin, tout comme la vampire l’avait fait à Chikai, lorsqu’elle soignait la vilaine morsure que Svenja avait reçue d’un loup sauvage.
Remplis complètement, les deux pots étaient à présent vides à plus de la moitié, et la sorceleuse commença à couvrir l’avant-bras de sa douce à l’aide des bandages. Habituée à se soigner de la sorte elle-même, Svenja fit néanmoins plus attention qu’à l’accoutumée, en prenant soin de ne pas trop serrer les bandes sur la plaie pour ne pas faire mal à sa belle. Elle s’était agenouillée près du fauteuil pour prodiguer ces premiers soins, et, trop concentrée sur la blessure, elle ne relevait que rarement les yeux vers Eleanor, du moins jusqu’à ce que le pansement soit terminé.

- Ne…

La voix tremblante, Svenja leva doucement le visage pour capter le regard de sa vampire, laissant voir à cette dernière ses joues sur lesquelles coulaient de nombreuses larmes, glissant jusque sur son menton avant de s’écraser au sol ou sur le plastron de son armure sombre. Elle ne tenait plus, avoir pensé perdre son amour deux fois en l’espace d’une semaine était trop pour la sorceleuse qui éclata en sanglots, venant se blottir contre Eleanor dans le fauteuil tout en enfouissant son visage dans le cou de son aimée, secouée par ses pleurs.

- Ne… Ne refais… Jamais ça… Il n’y avait pas une once de reproche dans sa voix, juste un mélange de tristesse et de bonheur, bonheur d’être enfin réunies. Je… Je te croyais… Après le parc je… Et puis ta lettre…

Reculant doucement son visage afin de faire face à sa douce, Svenja essuya ses yeux du revers de la main tout en essayant de calmer ses larmes, ce qui n’était pas simple tant la charge émotionnelle était puissante. Sans un mot de plus, elle déposa ses lèvres sur celles d’Eleanor, échangeant un baiser doux et passionné.


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 587
Yens : 1270
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue10/12Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (10/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptyVen 15 Mar 2019, 00:33





Les blessures du parc.



Feat.Svenja de Maribor


Les blessures du cœur sont aussi douloureuses que les blessures physiques. Carreaux d'argent, épée, magie, c'est même plus doux que de subir la vision qui s'offre devant moi, celle de ma chère et tendre, perdue dans ses pensées, ses émotions, la réalité... Je la comprends... Nous avons eu la même réaction, le même destin entre nos mains, et l'envoi d'une simple lettre, un bout de papier pourtant indifférent, a changé radicalement notre avenir à toutes les deux. Pourtant, le sang que j'ai bu tantôt ne suffira pas à me régénérer correctement, je suis partie pour une journée complète de repos et de nutrition intensive.


Pour l'heure, ma demande est exécutée par Svenja, elle va me maintenir le bras avec des bandages pour éponger le sang de la plaie et aussi pour resserrer les chairs afin d’accélérer la régénération des tissus. Cependant, en plus de chercher dans mon matériel, elle récupère deux pots en verre contenant des pommades médicinales à l'odeur. Quelques bandes sont utilisées pour nettoyer la blessure, puis, viens le tour d'une pommade cicatrisante, je suppose. Cependant, le contact de l'onguent avec la chair à vif fait des frottements qui me torde de douleurs. Gigotant dans tous les sens, je grogne même pour atténuer ce mauvais moment, mais bon dieu, que ça fait mal putain ! Plissant les yeux, serrant les dents, quelques gémissements de souffrance viennent se mélanger aux larmes que je laisse échapper. Soufflant à ma louve quelques mots, je l'encourage à continuer les soins.



-"Continue ! Je... Hugh... Ça fait mal... Pitié... Je veux que ça s'arrête !"


Elle prend quand même le temps d'effectuer son travail avec la plus grande des douceurs, mais au vu de mon état, on ne peut rien y faire. Une fois les soins terminés, la voix tremblante de ma louve résonne dans la chambre, tandis que mon cœur rate un "faux battement", quand je vois son visage rempli de larmes, coulant jusqu'à son armure. L'émotion est trop forte, ou plutôt le contre-coup, qui fait pleurer Svenja tout en enfouissant sa tête dans mon cou. De ma main valide, je la plonge dans sa chevelure et l'empoigne fermement, sans lui faire mal, comme si je veux la garder auprès de moi. Un sentiment de béatitude s'empare de moi, alors que des larmes viennent couler aussi le long de mes joues. Les mots qui suivirent furent tout autant douloureux que la semaine passée, ça nous rappelle de mauvais souvenirs, très mauvais... Alors, toujours en prise avec mes émotions, j'essaie de la rassurer.

-"Chuuuuuuuttttt, c'est pas ta faute... C'est la faute de personne... J'ai pensé... J'ai mal agi ! Moi aussi, j'ai cru que... Mais tu es là maintenant ! C'est tout ce qui compte pour moi ! Je ne referais jamais plus cette bêtise, promis !"

Croisant à nouveau le regard avec ma puce, nous échangeons un baiser mielleux, humide, mais rempli d'amour. C'est déjà un bon début de convalescence ! Pendant une à deux minutes, nous nous embrassons encore et encore, témoignant de la passion qu'il y a entre nous, et aussi pour nous réconforter après tant d'émotions. Mais soudain, le contre-coup me revient brusquement, mélange de l’euphorie d'avoir bu du sang humain, l'alcool qui revient frapper à mon cerveau, la blessure, ma condition encore faible, bref... J'ai la tête qui tourne, je me sens mal, je vois trouble, j'ai l'impression que je vais vomir. Repoussant gentiment ma louve, je la cherche du regard alors que je commence à angoisser.

-"S... Svenja ? T'es où ? Je... Je te vois plus, t'es où ? Je me sens pas bien ! Je... Je me sens faible d'un coup... J'ai... J'ai besoin de repos ! Reste avec moi ! Je veux dormir dans tes bras ! J'ai besoin de toi !"

J'enlève tranquillement la ceinture de mon pantalon et passe mon bras par-dessus l'épaule de Svenja afin qu'elle m'aide à me lever. Marchant fébrilement jusqu'au lit, soit à peine deux mètres, je me suis débarrassée de mes jambières, en me levant, quand celles-ci ont glissé le long de mes courbes, me laissant alors en sous-vêtements. D'un geste, j'enlève ma coiffe pour libérer mes cheveux qui descendent jusqu'à mes fesses, puis, je me laisse tomber comme un sac sur le matelas moelleux du lit et attend avec impatience le contact de nos peaux entremêlées avec ma louve.




Peu de temps après, je sens ma sorceleuse se blottir contre moi, et nous voilà, bras et jambes croisés, tandis que nous échangeons de tendres baisers avant d'aller dormir. Malgré le malaise qui me tiraille encore, je me sens en sécurité dans ses bras-là, ceux de mon amour éternel. Avec tout ça, je m'endors assez rapidement, la fatigue m'ayant gagné depuis pas mal de temps maintenant.


Correcteur:
 




Les blessures du parc - feat Eleanor Signature
FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 220
Yens : 1150
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 26
Nombre de topic terminé: 6
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue1/6Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (1/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptyDim 17 Mar 2019, 20:35

Les blessures du parc
FEAT :Eleanor
Malgré toute la douceur dont elle faisait preuve, Svenja n’avait pu empêcher sa douce de ressentir une forte douleur pendant qu’elle s’occupait de sa blessure ; la vampire remuait dans le fauteuil mais encourageait néanmoins la louve à continuer. Adressant alors un petit sourire rassurant à son aimée, elle appliqua le second onguent, celui aux propriétés anesthésiantes, cela allait calmer la souffrance de la belle.

- C’est presque fini mon ange… Ca ira mieux après, je te le promets.

Après avoir placé le bandage sur l’avant-bras d’Eleanor, la sorceleuse senti ses nerfs lâcher sans crier gare, l’emportant alors dans un torrent de larmes tandis qu’elle se jetais au cou de la rouquine. Ses paroles étaient presque incompréhensibles tant elle n’arrivait pas à aligner plus de trois mots à la suite, mais sa vampire la comprenait, et apaisait ses craintes en lui parlant doucement, lui promettant de ne plus jamais tenter de s’ôter la vie.

Un premier baiser fut échangé, rapidement suivit de nombreux autres, tous aussi tendres et doux, Svenja venant par moment glisser ses lèvres dans le cou d’Eleanor avant de revenir sur sa bouche.
Alors que tout semblait être rentré dans l’ordre, la réalité arriva avec ses gros souliers afin de se rappeler au bon souvenirs des deux femmes ; avec tout ce sang perdu et surtout avec son train de vie depuis les évènements du parc, il était évident que la vampire allait subir un puissant contre-coup physique.
Repoussée doucement, la sorceleuse pu alors voir son aimée se mettre à paniquer, alors qu’elle ressentait justement ce fameux contre-coup, et commençait à voir trouble ; prenant alors délicatement les mains d’Eleanor pendant quelques secondes, la louve lui parla doucement, posant son front contre le sien.

- Je suis là mon ange, ne t’inquiète pas. Tu n’es pas encore totalement rétablie pour l’instant, et oui tu a besoin de repos, beaucoup de repos ! Suite à la demande de sa belle, Svenja lui déposa un baiser sur le front, avant de continuer. Je ne te lâcherai pas de toute la nuit, je te le promet.

La sorceleuse aida sa vampire à se lever une fois le ceinturon du pantalon blanc défait, la conduisant ensuite doucement vers le lit qui était tout proche. La démarche d’Eleanor était encore hésitante et reflétait bien son état affaiblit du moment, mais cela ne l’empêcha pas de se dévêtir avant de se laisser tomber dans le lit. Ne voulant tarder à rejoindre sa douce sur le moelleux du matelas, Svenja ôta son armure sans attendre, prenant néanmoins attention à ne pas trop faire bouger son bras qui n’était pas encore totalement ressoudé.
En sous-vêtements également, la louve grimpa dans le lit avec légèreté et se rapprocha aussitôt de sa belle, se blottissant l’une contre l’autre tout en échangeant à nouveau de nombreux baisers.

Eleanor fut la première à s’endormir, sous le regard de la louve qui ne pu s’empêcher de doucement caresser la joue de sa belle qui s’en allait rejoindre Morphée. Resserrant alors quelques peu son étreinte autour du corps encore affaiblit de son aimée, Svenja resta éveillée encore un petit moment, juste pour s’assurer que le sommeil d’Eleanor se passait bien, avant qu’elle aussi ne ferme les yeux, sentant le souffle chaud de la vampire glisser sur son visage alors que doucement, elle glissait dans un rêve, un joli rêve.

Deux heures plus tard ou peut-être trois, difficile à dire, la louve rouvrit les yeux en sentant la rouquine s’agiter dans ses bras et pousser de petits sons plaintifs, parfois même des mots, des larmes coulant sur son visage. Avait-elle mal quelque part ? Que lui arrivait-il ? Prenant tout de même de courtes secondes pour analyser la situation, il apparut évidement à Svenja que sa femme était aux prises avec un terrible cauchemar. Même si elle était toujours dans un était de faiblesse, Eleanor risquait de se faire mal à force de remuer de la sorte, il fallait la calmer au plus vite.

- Mon ange, calmes-toi, c’est juste un cauchemar.

Glissant sa main sur la nuque de la rouquine, elle guida doucement la tête de cette dernière jusqu’à la faire se poser sur sa poitrine, au niveau de son coeur qui battait sur un rythme normal et régulier pour un humain. Mais Svenja n’était plus totalement humaine, et bien que ce rythme semblait banal, il était élevé pour elle, si bien que, passé cet instant de stress, les battements se firent peu à peu plus espacés, jusqu’à atteindre une cadence qui serait sans doute mortelle pour quelqu’un n’étant pas sorceleur.
La vampire semblait s’être réveillée, et commençait sans doute à réaliser que tout allait bien vu que les larmes commençaient à se tarir peu à peu. Délicatement, la louve faisait glisser ses doigts dans les cheveux couleur feu de sa belle, lui parant sur un ton doux et apaisant.

- Tout va bien mon ange, làà, du calme… Tu vois, je ne t’ai pas lâchée une seule seconde, je te garde bien précieusement contre moi.

Sa main effleura la joue d’Eleanor, avant de lui faire relever le visage en soulevant son menton doucement ; plongeant ses yeux félins dans ceux émeraudes de la vampire, Svenja l’embrassa au coin des lèvres, avec une infinie douceur.
Profitant qu’elles soient toutes les deux éveillées, la sorceleuse inspecta avec attention l’état du bandage de sa belle ; bien que très légèrement rouge en son centre, le pansement ne présentait aucun signe alarmant de l’état de la blessure, bien au contraire. Un petit soupir soulagé plus tard, la louve posa ses lèvres sur l’avant-bras blessé de sa rouquine.

- Est-ce que… Est-ce que tu veux parler de ce cauchemar ? Je suis prête à t’écouter si tu le souhaites, mais je ne te force pas à le faire, d’accord ?


Codage @Papy Reika


Dernière édition par Svenja de Maribor le Mar 26 Mar 2019, 15:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 587
Yens : 1270
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue10/12Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (10/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptyLun 25 Mar 2019, 21:58





Les blessures du parc.



Feat.Svenja de Maribor


Couchée dans le lit avec ma louve dans les bras, je sens du réconfort m'envahir. Malgré la tête qui tourne, le contre-coup puissant, je sais que rien ne peut plus nous arriver. Nous échangeons un regard complice, nous nous embrassons tendrement, tout va bien maintenant, j'essaie de me le dire intérieurement, mais c'est encore fragile comme pensée. Je n'ai d'yeux que pour elle, et pourtant, quelque chose de malsain se trouve derrière elle, je le vois ! Une forme immense, une ombre, debout derrière elle. Je veux crier, mais rien ne sort, une main sort des ténèbres, voulant emmener Svenja loin de moi, alors serrant ma louve de toutes mes forces, je ferme les yeux de peur.


En ouvrant les yeux, je me retrouve allongée dans les sous-sols du parc, plus précisément dans la salle où plusieurs cuves sont entreposées. Au loin, je constate que Svenja se trouve prisonnière d'une de ces cuves, alors de rage, j'essaie de me précipiter vers elle, mais je suis soudainement stoppée par une vitre. Regardant autour de moi, je suis, aussi, prisonnière d'un caisson. Un liquide rougeâtre commence à envahir la cellule par mes pieds, et à l'odeur... C'est du sang ! Mais pas n'importe lequel, c'est celui de ma louve ! Frappant de toutes mes forces sur la vitre de la cuve, trois personnes arrivent devant moi, Toshiko, Hiro et... Et... Renjiro ! Tous les trois sourient diaboliquement, tandis que les paroles de Renjiro retentissent dans la pièce.



Insignifiante créature !  Pour l'heure, je ne vois que ta faiblesse et tes échecs. Je ne vois qu'un être qui ne parvient même pas à accomplir quoique ce soit et ne semble avoir aucune morale ni idéaux. Un tel être me dégoûte. Tu ne mérites l'attention d'aucune personne.


-"LA FERME !!! LAISSE-MOI SORTIR !!! TOUT DE SUITE !!! SVENJA ! ELLE VA... LAISSE-MOI SORTIR ENCULE !! JE VAIS... TOUS... VOUS... TUEZ !"


Toujours entrain de frapper la vitre, le sang se répand de plus en plus et j'aperçois Svenja s'affaiblir de plus en plus, elle va mourir si je ne fais rien, c'est sûr ! Des larmes commencent à couler le long de mes joues. J'entends aussi les scientifiques qui parlent d'expérience, de tests, de mutations. Ils parlent de continuer l'étude des deux élues ! Ils parlent de Svenja et moi ? Non, non , non... NON ! Je deviens folle, je ne veux pas, laissez-moi par pitié, laissez-nous tranquille ! Laissez ma louve vivre !


Alors la femme dont tu as parlé à monsieur Toshiko, celle dont tu voulais avoir une poupée, n'a aucune importance pour toi ? Nous pouvons la capturer, sans que ceci ne te préoccupe... Je vois que ton intérêt pour elle disparaît bien vite...



J'assiste impuissante à ce dénouement macabre, et dans un dernier visuel avant d'être littéralement noyé dans le sang de ma bien-aimée, je vois la dernière lueur de vie s'éteindre chez elle.

-"NNNOOOOOOOOOOONNN..... *Bloups* !"

Me réveillant en sursaut, je sens battre le cœur de ma puce, ma tête est collée contre la poitrine de Svenja, sentant sa douce étreinte. Un cauchemar ! C'est juste un cauchemar ! Mais... Il est tellement réel ! Je... J'ai peur ! Pleurant à chaudes larmes tout en resserrant mes doigts sur les hanches de ma douce, je me sens, une nouvelle fois, défaillir. Elle me réconforte tant bien que mal, caressant mes cheveux et en me parlant tendrement. Franchement... Je dois tellement la décevoir ! Il suffit juste de me regarder pour voir que je ne suis plus que l'ombre de moi-même, mon corps si généreux par mes courbes n'est plus qu'un cadavre presque desséché. J'ai honte, j'ai peur, j'ai la rage en moi !

Me relevant le menton, elle me fixe dans mes yeux humidifiés et vient m'embrasser tendrement. Un geste que je savoure pleinement tant je ne sais pas encore combien de temps cela durera. Me demandant, par la suite, si je veux lui raconter mon cauchemar, elle s'empresse de rajouter qu'elle ne me force pas si je n'en ai pas envie. Laissant glisser mes mains dans son dos, je lui dis en la serrant contre moi.



-"Je... Je sais que tu ne me forces pas, mais nous sommes un couple ! Je te dois la vérité, et non garder ce que j'ai sur le cœur uniquement que pour moi ! Je... Depuis le parc, je n'arrête pas de faire le même cauchemar. Là, on était ensemble dans le lit, et quelque chose t'a emmené. Après, nous étions toutes les deux dans des cuves différentes du parc, dans les sous-sols, je ne sais pas si tu en as vu aussi... Mais... On pompait ton sang pour remplir mon conteneur et... Et... Je... J'ai vu... Toshiko, Hiro et un autre homme... Renjiro... Il... Ses paroles me hantent Svenja... Je... J'ai tellement peur aujourd'hui, que je ne sais pas quoi faire !"


Sentant les larmes venir à nouveau, je conclus fébrilement.

-"Je... Ce monde m'a trop changée, trop affaiblie ! Je dois redevenir celle que j'étais autrefois ! Quitte à dépasser la limite de la légalité ! Je ne veux pas te perdre, plus jamais ! Svenja... Ma louve, ma puce, ma chérie, je veux rentrer à Minshu et préparer au plus vite nos projets ! Je veux qu'on vive ensemble pour toujours ! Je veux te protéger de ce groupe de natifs au parc ! Si c'est la guerre qu'ils veulent, ils vont l'avoir !"






Les blessures du parc - feat Eleanor Signature
FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 220
Yens : 1150
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 26
Nombre de topic terminé: 6
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue1/6Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (1/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptyJeu 28 Mar 2019, 23:02

Les blessures du parc
FEAT : Eleanor
Le cauchemar que faisait Eleanor devait être violent et traumatisant, vu la manière dont elle se débattait dans les bras de la sorceleuse, qui faisait tout son possible pour éveiller sa belle dans les meilleures conditions.
Un petit sursaut de la rousse plus tard, Svenja comprit que la vampire était à présent réveillée, arrachée de ce sombre songe qui la torturait. Sentant les doigts de sa douce se refermer sur ses hanches, la louve continuait de la rassurer, de lui administrer de douces caresses, afin de lui faire comprendre qu’elle était en sécurité, qu’aucun danger ne rôdait pour le moment, du moins pas dans cette chambre.

Bien que tirée d’affaire, Eleanor était encore loin d’être au meilleur de sa forme ; à en croire ses traits plus que tiré et son corps dépouillé de sa superbe, la pauvre devait s’être privée de sang depuis plusieurs jours. Voir sa belle dans un état pareil bouleversait Svenja, tout ceci aurait pu être évité, si elle était parvenue à vaincre le colosse, au parc, pour venir prêter main-forte à Eleanor.
Mais malgré ces jours horribles passés à se morfondre, ainsi que la découverte de sa vampire aux portes de la mort, la sorceleuse était à présent soulagée, heureuse d’avoir pu retrouver son aimée, et de l’avoir sauvée.

Après le tendre baiser offert à sa belle, Svenja proposa à cette dernière de lui raconter son cauchemar si elle le souhaitait ; il n’était pas dans ses intentions de faire revivre ce moment désagréable à la rouquine, mais en parler allait sans doute lui permettre de se soulager le coeur. Et comme Eleanor venait de le dire, elles étaient à présent en couple, et elles devaient se soutenir l’une l’autre, peu importe la raison.
Hochant la tête, Svenja écouta alors le terrible rêve qui venait d’écourter la nuit de la vampire alors que cette dernière resserrait son étreinte autour du corps de la sorceleuse. Un rêve récurrent, exactement ce que la louve avait connu durant cette semaine avant la réception de la lettre, mais avec une différence notable néanmoins.

Dans le cauchemar de Svenja, il s’agissait simplement pour elle de revivre encore et encore le moment où tout espoir de venir en aide à Eleanor s’envolait définitivement ; dans celui d’Eleanor, la rouquine était mise face à la mort de la louve, sans qu’elle ne puisse rien faire. Elle se souvenait en effet de la fameuse salle des cuves, et frissonna en s’imaginant enfermée dans l’une d’entre elles, sa vie la quittant petit à petit. En parlant des autres personnes présentes dans le cauchemar, Eleanor fit allusion à Hiro et Toshiko, que Svenja connaissait déjà, mais également d’un certain Renjiro, qu’elle n’avait pas eu l’occasion, et peut-être tant mieux d’ailleurs, de rencontrer.

Les question allaient devoir attendre un peu, car les larmes revenaient à la charge sur les joues d’Eleanor, qui, pestant contre sa faiblesse, fit la promesse de tout faire pour redevenir comme avant, quitte à sortir de la légalité pour parvenir à ses fins.
Ce fut ensuite des paroles promettant un avenirs ensemble qui furent prononcées, malgré la menace de ce groupe de natifs qui avaient décidés de s’en prendre aux élus. Essuyant les larmes d’Eleanor du bout de ses doigts, la louve se mit à parler doucement, emprisonnant sa belle dans ses bras pour que personne ne puisse jamais la lui enlever.

- Oui je me souviens des cuves du parc, quelles inventions horribles… Le nom de Renjiro ne me dit rien, mais je me doutais bien que Yamedara n’était pas seul… Yamedara est… C’est l’homme qui m’a dit que tu étais présente au parc et en danger… Je voulais venir, pour t’aider mais… Moi non plus je n’ai rien pu faire… Mais tu n’a plus à t’en faire, je suis là, bien en vie, et toi aussi ! Moi aussi j’ai peur Eleanor, j’ai très peur de ce groupe et de ce qu’ils pourraient faire…

Doucement, Svenja approcha son poignet droit de la bouche d’Eleanor, invitant cette dernière à y planter les crocs si elle le souhaitait. Etant encore affaiblie, la vampire allait avoir besoin de beaucoup de sang, et la sorceleuse allait lui en fournir autant qu’elle le pouvait.

- Ce que nous devons faire, maintenant, c’est lécher nos plaies et nous remettre de tout ça… Bois quelques gorgées s’il te plaît ma belle… Hm… Je t’avoue que t’entendre parler d’outrepasser les limites de la légalité, ça m’effraie énormément je… Je sais que tu me l’a déjà promit, mais sois prudente… D’accord ? Nous nous protégerons l’une l’autre, ainsi que Reecon, personne ne fera de mal à notre famille.

La louve sentait son sang se faire lentement aspirer alors qu’Eleanor se nourrissait à son poignet, d’une manière nettement moins douloureuse qu’il y a quelques heures. Elle n’était pas totalement remise du premier en-cas de sa belle, mais elle pouvait tenir encore un peu, encore quelques gorgées…

- Nous allons devenir plus fortes ensemble et… Et nous allons vivre ensemble, pour toujours, je te le promets.

Avec une très légère grimace de douleur, Svenja vint faire glisser son bras gauche autour de la taille de son aimée, lui caressant les hanches délicatement alors qu’elle terminait tranquillement son petit croque madame, laissant à la sorceleuse assez de sang pour ne pas perdre connaissance. Affaiblie par cette ponction sanguine, volontairement offerte, elle était toujours consciente et cohérente, ramenant alors doucement le drap du lit sur leurs corps uniquement couverts de leurs sous-vêtements.

- Même si la situation semble critique, avec tout ce qu’il s’est passé et tout ce que nous avons appris, nous devons prendre le temps pour nous remettre sur pieds, aussi bien toi que moi. Arborant alors un petit sourire, la louve reprit sur un ton légèrement teinté de fermeté. Donc, mademoiselle Burns, je vous interdit de quitter ce lit jusqu’à nouvel ordre, est-ce bien clair ?

Venant voler un petit baiser à sa belle, la louve installa confortablement cette dernière dans ses bras, laissant de petites caresses lui parcourir la peau. Une dernière question cependant lui brûlait les lèvres, et elle voulait savoir, à tout prix.

- Mon ange… Comment… Comment est-ce que tu t’es sortie de ce parc ? Est-ce que… Nous, les élus de Seika, c’est une personne qui nous a téléportés à des kilomètres de là, dans le désert… D’un revers de la main, Svenja essuya une larme qui perlait au coin de son œil. C’est à cet instant que… J’ai cru que tu… Que je ne te reverrai jamais…


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 587
Yens : 1270
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue10/12Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (10/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptyLun 01 Avr 2019, 19:02





Les blessures du parc.



Feat.Svenja de Maribor


En racontant mon cauchemar à ma louve, je me sens torturée spirituellement. Refaire les mêmes songes, malgré que je sais, maintenant, que ma puce est vivante. En tout cas, Svenja resserre son étreinte et me raconte sa propre expérience au parc. Elle aussi, a connu les fameuses cuves expérimentales ainsi que certains membres du Genchijin. Malgré la peur que nous avons du futur face à ce nouvel ennemi, ma sorceleuse me présente son poignet droit afin que je me nourrisse un peu.


Malgré l'envie de mordre, le besoin de me nourrir encore, je me refuse à lui pomper d'avantage de sang, à force, ça peut lui être fatale. Mais c'est sans compter sur les paroles rassurantes, les craintes et la force des convictions de ma belle, que finalement, je plonge tendrement mes crocs dans ses veines et pompe tranquillement son flux vital. Justes quelques gorgées, pas plus, je me le promets pour ne pas affaiblir de trop Svenja. L'écoutant vivement sur le fait de devenir plus forte ensemble, je retire mes canines tout en sentant le contact des bras de ma belle sur mes hanches. Tandis que nous nous réconfortons, je me mets à rougir quand Svenja me gronde en m'ordonnant de rester au lit, le temps que je me rétablisse correctement. Détournant le regard et arrachant un sourire amusé sur le coup, je lui réponds.



-"Ma parole... Qui aurait cru que je me fasse gronder et punir par ma femme ! C'est le monde à l'envers... Mais bon, j'imagine que je n'ai pas le choix. Toi aussi, repose-toi ma louve... Tu as besoin de récupérer, donc un conseil, n'hésite pas à bien manger, bien te rassasier en eau pour reprendre des forces et refabriquer du sang. Tu feras attention hein ? Promis ?"


Profitant d'un baiser et de la chaleur de la couverture, je continue d'écouter les questions que se pose ma partenaire, la voyant écraser une larme sur ses doigts. Je lui caresse la joue en emmenant ma main et lui susurre tendrement.

-"Je sais... N'y penses plus ! J'ai très mal agi, je le sais ! Mais maintenant que tu es avec moi, je vais me battre pour survivre. Moi aussi, j'ai très peur de ce qu'il va nous arriver, mais ensemble, nous pourrons unir nos forces et éloigner cette menace qui plane sur nos vies. Pour te répondre, nous aussi, nous avons été téléportés par des élus pour échapper à ce groupe. Personnellement, j'ai libéré une jeune femme, et j'ai appris qu'elle était une sorte de "super-élue". De ce que j'ai compris, ce sont des élus qui ont gardé leurs pleins pouvoirs, après avoir été invoqués sur Kosaten, comparé à nous qui avons perdu toute trace de notre puissance d'antan."

Levant légèrement le bras gauche, je regarde la chaînette à cadenas, signe de mes fiançailles avec ma belle, un souvenir précieux que j'ai failli détruire. Toujours en caressant, d'une main, la joue de Svenja, j'effleure de mon pouce ses belles lèvres avant de m'avancer et lui donner un baiser tendre et réconfortant. Je pense que nous en avons besoin toutes les deux. En nous séparant, après quelques secondes, je reprends la conversation.

-"Avec tout ça, avec tout ce que j'ai appris, j'ai encore plus de questions en tête. Comme je t'ai dit, je veux revenir chez moi, à Minshu. Je veux vraiment accélérer nos projets, notre maison, ta potentielle transformation, la création d'un clan vampirique, une nouvelle famille en somme."

Laissant un blanc dans la conversation, je me demande si ma louve a pensé à la question d'être vampire. Je ne sais pas si c'est le bon moment pour remettre le sujet sur le tapis, mais j'aimerais savoir. Plongeant mes yeux dans les siens, je lui demande.



-"En parlant de ça... Tu as réfléchi pour devenir vampire ? Je ne veux pas te forcer la main, mais au moins, avoir une réponse, quitte à ce qu'elle soit potentiellement négative."


Je la regarde attentivement, mon regard suspendu à sa bouche, j'attends avec impatience sa réponse, j'aimerais qu'elle me dise oui, j'aimerais qu'on vive éternellement ensemble. Je ne peux pas la forcer... J'accepterais sa décision quelle qu'elle soit !






Les blessures du parc - feat Eleanor Signature
FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 220
Yens : 1150
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 26
Nombre de topic terminé: 6
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue1/6Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (1/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptyMar 09 Avr 2019, 23:29

Les blessures du parc
FEAT : Eleanor
Svenja espérait que ces quelques gorgées de sang allaient permettre à Eleanor de se sentir un peu mieux, et le petit sourire amusé que la belle afficha lorsqu’elle fut ‘grondée’ confortait la louve dans l’idée qu’elle allait déjà mieux ; elle ne put d’ailleurs s’empêcher de pouffer légèrement à la remarque de la vampire sur le fait qu’elle la réprimande.
Jouant encore un peu le jeu, la sorceleuse fit alors une moue faussement sévère à l’intention d’Eleanor en reprenant sur un ton taquin.

- Le choix ? C’est non négociable ! Et j’y veillerai personnellement ! Le regard s’adoucissant, Svenja remit une mèche rousse en place derrière l’oreille d’Eleanor, la voix plus douce à présent. Je vais être aux petits soins avec toi mon ange, je vais tout faire pour que tu reprenne vite des forces et que tu sois remise sur pieds. Je ferais très attention, c’est promis ma belle, je dois être en pleine forme si je veux pouvoir m’occuper de toi comme il faut.

Evoquer à nouveau les évènements du parc rappela à la sorceleuse toute la peine qu’elle avait ressentie au moment où elle pensait Eleanor perdue à jamais ; elle chassa bien vite les quelques larmes qui étaient venue embuer ses yeux tout en écoutant sa belle lui raconter comment elle s’était tirée de ce piège mortel.
C’est ainsi qu’elle apprit que les élus de Minshu avaient eux aussi sauvé un super-élu de leur nation qui les avait téléportés hors du parc ; le fait que le super-élu de Seika possédait également cette capacité de téléportation, était-ce une coïncidence ? En tout cas, le résultat était là, tout le monde s’en était tiré apparemment.

- La personne qui nous a téléportés hors du parc… C’était aussi une super-élue, et tout comme tu viens de le dire, elle nous à expliqué qu’elle avait conservé tout ses pouvoir lors de son arrivée à Kosaten. Si un super-élu de Seika et un de Minshu étaient retenus prisonniers au parc, tu penses qu’il en était de même pour les autres nations ? Je me demande bien pourquoi eux ont gardés toutes leurs capacités, et pas nous ?

Tant que questions, et franchement trop peu d’éléments disponibles pour avoir quelques réponses, telle était la situation concernant ce qu’il s’était passé au parc il y a de ça bientôt deux semaines.
Le regard de Svenja se posa sur le poignet gauche d’Eleanor, qui était en train d’observer la chaînette dont la louve possédait la clé ; elle serra alors un peu plus la vampire dans ses bras, embrassant délicatement le pouce qui passait sur ses lèvres avant de répondre avec douceur au contact charnel de la bouche d’Eleanor, échangeant avec elle un moment de pur bonheur dont elles avaient cruellement besoin toutes les deux.

Après cela, Eleanor reprit la parole, expliquant qu’elle voulait à tout prix accélérer ses plans, que leur demeure soit érigée et qu’un clan de vampire voie le jour le plus rapidement possible. Cela concernait également la potentielle transformation de Svenja en être de la nuit, et sur ce point la sorceleuse n’avait toujours pas apporté de réponse, bien que la question la travaille depuis le jour où elle lui avait été posée.
Sans vouloir influencer sa décision, la rouquine demanda néanmoins si la louve avait eu le temps de réfléchir à cela, et si oui, quelle était la réponse qu’elle voulait donner à cette requête et ce même si cela voulait dire un refus de sa part.

Soutenant le regard d’Eleanor, qui attendait impatiemment une réponse, Svenja posa sa main sur la joue de la vampire et lui adressa un léger sourire, juste avant de venir déposer ses lèvres sur le front de son aimée.

- Oui, j’y ai réfléchis, et je pense pouvoir te donner une réponse…

Un léger silence de quelques instants s’imposa alors, laissant la phrase de la louve en suspend alors qu’elle cherchait ses mots, voulant donner une réponse sincère et sans équivoque à Eleanor. Fermant alors les yeux, Svenja reprit calmement la parole.

- Je dois t’avouer que l’idée d’être transformée en vampire me fait encore un peu peur, cela vient sans doute du fait que j’ai passé énormément de temps à en chasser dans mon monde… Ajoute à cela que j’ai déjà vécu une transformation pour devenir sorceleuse, et je n’en garde que très peu de bons souvenirs… Néanmoins…

Replongeant son regard félin dans celui émeraude d’Eleanor, la louve vint entrecroiser ses doigts à ceux de sa belle tout en lui adressant un léger sourire qui se voulait rassurant quant à la suite de ses paroles, qui pour l’instant n’avaient rien de positif concernant la proposition de la vampire.

- Néanmoins tu me laisse le choix, ce qui n’a pas été le cas lorsque je suis arrivée à Kaer Morhen… Et rien que cela, ça compte énormément pour moi que tu ne m’impose pas la transformation, et je t’en remercie mon ange. Je… Te… Te trouver dans cet état alors que tu me pensais morte m’a fait réfléchir, et je ne voudrai pas que tu vive encore ce genre de choses à l’avenir

Une de ses mains se glissa alors sur la nuque d’Eleanor, amenant le visage  de cette dernière proche, très proche de celui de Svenja, si bien que leurs lèvres s’effleuraient alors que la louve continuait de parler à son aimée, un nouveau sourire lui apparaissant sur le visage.

- Je veux vivre l’éternité en ta compagnie Eleanor, peu importe ce que cela implique, et je suis prête à devenir une vampire pour rester auprès de toi et de Reecon pour toujours.

Sans laisser le temps à Eleanor de répondre, Svenja l’embrassa avec passion, serrant sa belle dans ses bras avec douceur et délicatesse pour ne pas la brusquer alors qu’elle était encore faible pour le moment.
La décision n’avait pas été facile à prendre pour la sorceleuse, elle remettait dès lors en cause tout ce qui lui avait été inculqué à Kaer Morhen en s’amourachant ainsi d’une créature qu’elle était censée combattre et non rejoindre. Mais en y réfléchissant un peu, que lui avait apporté sa vie de sorceleuse ? Peu d’amis, une vie d’errance et de combats quasi-mortels… Il n’était pas impossible que la vie de vampire lui apporte également ce genre de situations, mais il y avait bien quelque chose de précieux que ce changement allait lui offrir ; pouvoir vivre un amour inconditionnel en compagnie d’Eleanor, et ce jusqu’à la fin des temps.

Rompant le baiser, la louve vint susurrer quelques mots à l’oreille de sa belle tout en lui caressant les cheveux d’une main, la serrant doucement contre elle à l’aide de son bras blessé.

- Il reste quelques heures avant que le soleil ne se lève, tu devrais en profiter pour te reposer encore un peu mon ange ; moi je veillerai à ce que tu ne fasses plus de cauchemars, d’accord ?


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 587
Yens : 1270
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue10/12Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (10/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptyLun 13 Mai 2019, 17:36





Les blessures du parc.



Feat.Svenja de Maribor


Grâce aux paroles de ma louve, je me sens déjà mieux. Son sang offert en offrande, aussi, me redonne la force pour continuer à vivre, maintenant que je sais que rien ne lui ait arrivé. Cependant, le même cauchemar me hante toutes les nuits, mais sous la protection de Svenja, je pense que j'arriverais à aller de l'avant et penser à notre avenir ensemble.


Le point commun des super-élus est leur pouvoir de téléportation ainsi que le non-reboot de leur puissance lorsqu'ils sont arrivés sur Kosaten. Malgré que nous cherchons des explications, ce n'est pas le moment pour y réfléchir. Et c'est en parlant de nos futurs projets, qu'inévitablement, la question de la transformation vampirique de Svenja revient sur la table. M'annonçant qu'elle peut donner une réponse, c'est avec une certaine appréhension que j'écoute les premiers mots de ma louve, qui ne sont pas forcément réjouissante. Je comprends sa réaction, ce qu'elle a du vivre comme expérience désagréable pour devenir sorceleuse, le fait qu'elle a été formée pour tuer des créatures comme moi, plutôt que de vivre avec. Tout ça me laisse un goût amer dans la bouche, mais j'ai promis de respecter son choix.



-"Je comprends..."


Pleine de compassion, j'accepte l'entrecroisement de nos doigts et la regarde dans les yeux tout en écoutant la suite. Et malgré des doutes qui substitueront, elle m'annonce, qu'au moins, je lui laisse le choix de décider de son futur, que je ne lui impose pas la transformation. Rajouter à cela les évènements du parc et de cette soirée, je pense que notre lien s'est renforcé encore plus. Nous avons toutes deux perdues pied à un moment donné, pensant à la perte de notre moitié. Et pour rien au monde, je ne souhaite plus voir le visage malheureux de ma fiancée, remplie de larmes et de mots défaitiste.

Rapprochant ma tête, elle me dit alors, en souriant, qu'elle veut vivre avec moi, qu'elle accepte d'être vampire et qu'elle veut passer l'éternité à mes côtés et de ceux de Reecon aussi. Ouvrant les yeux, je veux pleurer de bonheur, mais elle ne me laisse pas le temps de faire quoique ce soit ou dire quelque chose, qu'elle se jette sur moi pour venir m'embrasser tendrement. Je prolonge ce baiser comme jamais je ne l'ai fait auparavant et je suis perdue dans une multitude de pensées. Après notre séparation, je la fixe intensément dans les yeux quand elle me demande de me rendormir un temps, juste assez pour reprendre des forces, bien sûr, elle continuera de veiller sur moi. Prise par l'émotion, mes yeux s'humidifient, je suis reconnaissante de ce grand pas qu'elle fait vers moi et j'espère que je serais à la hauteur de ses espérances. D'une voix fragile, je lui dis tout en me recroquevillant sur elle, ma tête dans sa poitrine.

-"Merci... Merci... ! Je... Je t'aime tant ma Svenja ! Enfin... Enfin, je vais pouvoir vivre éternellement avec quelqu'un que j'aime. Je ne reproduirais plus les mêmes erreurs du passé."

Après un moment à calmer mes émotions, je m'endors comme un bébé dans les bras de ma puce. J'espère que demain sera meilleur.







Les blessures du parc - feat Eleanor Signature
FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 220
Yens : 1150
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 26
Nombre de topic terminé: 6
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue1/6Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (1/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptyLun 27 Mai 2019, 20:31

Les blessures du parc
FEAT : Eleanor
Alors qu’elle venait d’enfin lui donner sa réponse, positive, Svenja pu voir les yeux de sa douce s’écarquiller de bonheur suite à cette nouvelle qui enfin permettait à la vampire de savoir qu’elle ne vivrai pas l’éternité seule, mais bien en compagnie de sa louve.
La sorceleuse n’avait pu attendre un instant de plus et avait offert à son aimée un baiser des plus doux et sensuels, scellant ainsi sa décision de la rejoindre dans l’éternité pour qu’elles puissent vivre leur amour sans aucune retenue.

L’échange dura de longues secondes, et rien ne vint perturber cet instant magique entre les deux amantes, qui continuaient de s’embrasser avec tendresse, du moins jusqu’à ce que Svenja ne recule le visage afin de reprendre son souffle, les joues un peu rougies par le manque d’air.
Souriante, elle observait Eleanor et remarqua de petites larmes apparaître au bord de ses yeux émeraudes ; du bout des doigts, et alors que la vampire s’installait confortablement sur elle, la louve vint chasser les larmes qui commençaient à couler doucement.
Avec précautions, elle referma ses bras autour des épaules de la vampire, la serrant contre elle tout en l’écoutant lui dire combien elle était heureuse de ce choix, faisant même allusions à quelques erreurs commises dans le passé.
Berçant sa douce, Svenja vint lui déposer un baiser sur le front, tout en laissant ses mains caresser le dos de la jolie rouquine. Intérieurement, la sorceleuse remerciait Adam, son ami qui l’avait aidée à prendre sa décision et qui, d’une certaine manière, avait participé au bonheur des deux femmes.

- J’ai longuement hésité tu sais… La seule chose qui m’empêchait de te dire oui, c’est le fait de savoir que je pourrais te faire du mal en me transformant… Un nouveau sourire apparut sur le visage de la louve. Mais un très bon ami m’a fait comprendre que je n’avais pas à avoir peur, et que je devais me lancer, ne pas laisser passer cette occasion de vivre avec celle que j’aime plus que tout. Dors mon ange, je veillerai sur ton sommeil.

Remettant correctement la couverture sur leurs corps, Svenja observait sa douce sombrer à nouveau dans le sommeil, et elle la garda contre elle durant plusieurs heures, sans rien faire d’autre qu’admirer sa promise, pour qui elle serait capable de faire n’importe quoi.
Ce n’est que lorsque les rayons du soleil se mirent à filtrer au travers des rideaux que la louve, en prenant soin de ne pas réveiller Eleanor, se glissa hors du lit, non sans avoir caressé la joue de sa belle avant de se séparer d’elle.
Avant toute chose, et afin que la guérison de la vampire se passe pour le mieux, il fallait donner un petit coup de ménage dans cette pièce qui, il fallait l’avouer, était dans un désordre sans nom ; de nombreux cadavres de bouteilles jonchaient le sol et les meubles, et il était hors de question qu’Eleanor ne fasse sa convalescence dans un environnement si peu propice.

Dans le plus grand silence, la louve fit le ménage dans la chambre, enfin, elle commença par premièrement rassembler toutes les bouteilles vides afin de les ramener au comptoir du rez-de-chaussée après s’être habillée, en faisant plusieurs rapides aller et retour dans la salle commune.
Ce n’est qu’une fois la totalité des récipients dégagés de la chambre que Svenja s’approcha du lit dans lequel Eleanor dormait toujours, et s’agenouilla auprès de sa belle, glissant une main dans ses doux cheveux à la couleur du soleil couchant.
Posant alors sa tête sur l’oreiller, face à face avec la rouquine, Svenja la regardait dormir paisiblement, et affichait un sourire attendri ; malgré l’épuisement et la faiblesse actuelle d’Eleanor, son charme et sa beauté n’avaient été que peu altérés, et ainsi la sorceleuse resta encore un moment à observer sa douce, jusqu’à ce que cette dernière se réveille enfin.

- Bonjour mon ange, tu t’es bien reposée ?

Caressant alors la joue de la vampire du bout des doigts tandis qu’elle émergeait peu à peu de son sommeil, Svenja vint lui voler un petit baiser tout en souriant, laissant échapper un soupir au contact de ses lèvres sur celles d’Eleanor, reposant ensuite sa tête sur l’oreiller, souriante.

- Je vais aller me chercher un solide petit déjeuner, et une fois que ce sera fait, ce sera à ton tour de te nourrir. Prenant doucement une des mains de sa douce, la louve y déposa un baiser avant de se relever lentement, un fin sourire aux lèvres. Je ne serais pas longue, alors attends-moi sagement, d’accord ?


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 587
Yens : 1270
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue10/12Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (10/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptyMar 28 Mai 2019, 00:45





Les blessures du parc.



Feat.Svenja de Maribor.


Pendant que je pleurais de joie, ma louve m'expliquait certaines choses, notamment le fait de freiner ma demande par peur de me blesser, mais ça, ce sera inéluctable... Cependant, un point important avait retenu mon attention, un ami à elle l'avait conseillé sur cette demande, approuvant envers et contre tous la transformation. Je ne savais pas que Svenja avait des amis, moi-même, j'en ai peu, trop peu, sans doute du fait que je suis une assassine, quelqu'un voulant vivre en solitaire pour ne pas blesser mes proches, mais alors, ça n'a aucun sens puisque je veux vivre ma vie avec mon aimée. Peut-être est-il temps de tourner cette page aussi et aller de l'avant. Il faudra vraiment que je demande qui est cette personne à ma louve, le remercier d'avoir été un soutien pour ma fiancée, mais aussi pour moi, indirectement.


Je m'endors paisiblement dans les bras de ma chère et tendre et entame pour la première fois, depuis quelques semaines, une nuit sans cauchemar. Après ce qu'il me semble être une éternité à dormir, je me réveille doucement, le lendemain matin, avec le visage de ma sorceleuse auprès de moi. Me demandant si je me suis bien reposée, je lui réponds en souriant, tout en m'étirant tel un félin, dévoilant mon dos, le creux de mes reins, jusqu'au début des fesses à nue.



-"Mmhh Mmhh ! Mmmmmmmmhhhhhhhhouaaaaaaa.... J'ai jamais dormi aussi bien depuis longtemps."


Sentant le contact des doigts de ma puce sur ma joue et m'offrant à ce baiser tendre et mielleux, j'approuve ses dires quand elle m'annonce descendre pour chercher un petit-déjeuner copieux afin de reprendre des forces, et m'en donner par la suite afin d'aller mieux. Déjà, avec la ponction de sang d'hier, plus la nuit réparatrice, je me sens mieux. D'un état squelettique, je suis passée à une espèce d'anorexique, en gros, je regagne petit à petit mes formes, ma vitalité. Après un énième baiser sur ma main, ma louve part en me demandant de rester sage.

-"Sage, promis ! Il me semble en avoir reçu l'ordre non ? Hi hi hi !"

Une fois la porte refermée, je ramasse, dans mon sac, une des poupées à l'effigie de Svenja que m'avait fabriqué Toshiko, et m'installe en position semi-allongée dans le lit, les coussins bien calés derrière mon dos. Même si sa provenance me fait grincer des dents, pouvoir admirer et caresser cette poupée, comme si elle est vivant, est satisfaisant en tout point. Un sourire heureux se dessine sur mon visage tandis que les rayons du soleil caressent mon visage à travers les carreaux de la chambre. Passant plusieurs fois mon pouce sur le visage de la poupée, avec un sourire extrême sur les lèvres, je suis contente que ma louve soit près de moi, même si je m'appuie sur elle pour me soigner.

Cependant, et après quelques minutes, quelque chose me trouble, quelque chose qui m'arrête nette dans mes gestes et dans mes pensées. Fixant la poupée, comme si elle renferme un secret profond, je n'arrive pas à mettre des mots sur ce que je ressens. Je me sens bizarre, le manque de nutrition peut-être ? Non... C'est plus complexe. On dirait... Que je suis liée avec cette poupée. Et pour je ne sais quelle raison, j'ai l'impression que ma louve court un grave danger. Secouant la tête, je me dis que je suis bête de penser à de telles choses, mais l'instinct est plus fort que la logique et je n'arrête pas de ressentir ce malaise au plus profond de moi. Soudain, comme par magie ou peut-être en était-ce, une partie du bras valide de ma louve, enfin... De la représentation de sa personne via la poupée, s'imbibe d'une couleur rouge, aussi foncée que du sang. Touchant fébrilement l'endroit, le tissu est pourtant sec, alors pourquoi, pourquoi cette tâche est arrivée ? Je réalise que ces signaux prouvent que mon intuition est la bonne, Svenja est en danger !



-"Svenja ! J'arrive !"


Dans une panique totale, les larmes aux bords des yeux, je saute du lit pour me mettre sur mes deux jambes, mais le manque de force me fais tomber comme un sac sur le sol. Malgré la douleur, malgré ma faiblesse, je protégerai ma louve ! Allez Eleanor, allez ! Me levant encore, je marche aussi vite que possible vers les escaliers pour redescendre dans la salle commune, là où est Svenja, normalement, afin qu'elle commande son repas, cependant, je peux entendre au loin une émeute. Chaque marche est un supplice pour mes muscles et encore une fois, je tombe en faisant des roulés-boulés jusqu'en bas des marches dans un bruit du tonnerre. Malgré ma chute, la discorde qui règne en bas est inimaginable, le bruit des poings qui s'entrechoquent, du verre qui se casse et les cris, trop de cris qui camouflent mon arrivée. J'essaie de voir ce qu'il se passe et dans un regard, je constate que quatre personnes s'en prennent à Svenja, dont l'un deux détient un couteau ensanglanté. À cet instant, tout se met en place dans ma tête, mon malaise, la poupée, mon intuition, la coloration du tissu... Hurlant férocement à m'en déchirer les poumons, je gonfle mes veines, transformant mon visage en un être hideux, en une vampire prête à tout pour sauver sa promise. Même si je me rends compte que je suis restée en sous-vêtements, je m'en tape bien de ce détail, si les pervers veulent mater, qu'ils matent ! La priorité est Svenja !

-"ARRÊTEZ !! NE LA TOUCHEZ PAS !! GRRR GGRRRRRRRRRRRRRRR GGGGRRRRRRRRRRR... JE VAIS... TOUS... VOUS ARRACHEZ LA TÊTE BANDE DE CLOPORTES !"


contextuelle:
 




Les blessures du parc - feat Eleanor Signature
FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 


Dernière édition par Eleanor Burns le Sam 01 Juin 2019, 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 220
Yens : 1150
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 26
Nombre de topic terminé: 6
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue1/6Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (1/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptyVen 31 Mai 2019, 19:08

Les blessures du parc
FEAT : Eleanor
C’est avec une certaine satisfaction, et un grand plaisir, que Svenja observait sa douce s’étirer d’une bien jolie manière dans le lit tout en se réveillant, dévoilant ainsi quelque peu son corps qui rendait la louve complètement folle.
Eleanor semblait déjà aller mieux, et cette nuit de sommeil y était certainement pour quelque chose, sans parler du don de sang que la sorceleuse avait fait à son aimée afin de lui faire regagner des forces.
Elle ne pu retenir un petit rire, lorsque la vampire lui rappela avoir reçu l’ordre, la veille, de rester bien sagement au lit quoi qu’il arrive. Elle adressa un petit clin d’oeil à sa rouquine, ouvrant la porte de la chambre afin de se rendre au comptoir, une fois encore.

- Et après notre petit déjeuner, je ferai préparer un bon bain, ça te fera le plus grand bien et à moi aussi. A tout de suite ma belle.

Laissant Eleanor dans la chambre, la louve se rendit dans la salle commune, afin d’aller voir le patron de l’auberge pour lui demander de préparer un copieux repas, histoire qu’elle puisse prendre assez de force pour supporter la prochaine ponction de sang dont aurait besoin sa belle.
Alors qu’elle attendait patiemment l’arrivée de sa commande, la sorceleuse capta une conversation qui se tenait non loin d’elle, et qui semblait la concerner.

- T’es sûr que c’est elle ?

- Ouais, j’en mettrai ma main à couper ! Elle était dans ce parc, son visage à même été affiché en grand sur une énorme feuille volante, elle fait partie des élus qui ont foutu le bordel là-bas.

Pas de quoi s’inquiéter pour le moment, après tout ces types ne faisaient que parler entre eux, d’un sujet délicat certes, mais en soit, ce n’était qu’une conversation, pas de quoi se faire du mouron. Et pourtant, elle aurait dû y être plus attentive.
Car après ce petit échange, les quatre hommes se levèrent de leur table et s’approchèrent d’elle, l’entourant alors afin qu’elle ne puisse pas fuir. L’un d’eux posa sa main sur l’épaule de la louve et lui fit faire un rapide volte-face, afin de la fixer droit dans les yeux d’un air mauvais.

- Mon pote me dit que c’est à cause de toi et des autres élus que le parc des animaux fantastiques à été détruit et que plein de gens ont été blessés.

- Ouais c’est bien elle, jme rappelle bien de sa cicatrice là, sur son œil.

- Lâchez-moi, j’ai pas envie de parler de ça, j’ai autre chose de bien plus important à faire.

Mais là n’était pas l’intention de ces hommes, qui semblaient plutôt avoir envie de casser de l’élue en ce matin ensoleillé. Se dégageant de la poigne de son interlocuteur, Svenja eu tout juste le temps de remarquer l’éclat brillant qui jaillit de la ceinture de l’homme et de s’écarter de justesse, s’en sortant alors avec une simple entaille au niveau du bras droit, néanmoins profonde et qui se mit à saigner presque aussitôt.
Repoussant alors d’un coup de pied son assaillant, la louve se saisit d’une chope vide qui traînait sur le comptoir pour venir l’éclater sur le visage d’un autre de ses adversaires qui était sur le point de se jeter sur elle. Devant ce début de bagarre, le tavernier se décida d’intervenir.

- Olà ! Calmez-vous tout de suite, je ne veux pas de bagarre dans mon établissement ! Laissez cette femme tranquille, elle ne vous à rien fait !

- Toi si tu veux pas que ton auberge crame, tu la ferme !

Devant la menace, le patron des lieux s’exécuta et ne prononça plus le moindre mot, regardant, impuissant, la rixe prendre de l’ampleur à mesure que les secondes s’écoulaient.
La sorceleuse était parvenue à s’écarter du comptoir afin d’avoir une meilleure marge de manœuvre, mais elle se retrouva bien vite à nouveau entourée par les quatre hommes qui, presque simultanément, se lançaient sur elle avec la ferme intention de la cogner, voire pire.

Svenja pestait contre elle-même, elle n’avait rien pour se défendre, ses épées se trouvaient toujours dans la chambre et elle était bien loin d’imaginer, en se levant, qu’elle en aurait eu besoin un peu plus tard dans la matinée.
Elle se contentait d’esquiver les coups pour le moment, laissant les hommes se frapper les uns les autres alors qu’ils pensaient la toucher elle ; mais le plus dangereux, celui qui avait encore en main le couteau qui l’avait blessée plus tôt, se tenait prêt à la frapper de nouveau avec sa lame.
Un pas sur la droite, deux sur la gauche, Svenja sentait la lame effleurer son visage à chaque fois, sous les encouragements des trois autres hommes qui, de leur côté, empoignaient chaises et autres éléments du mobilier afin de se joindre à la fête.

La louve était à présent acculée, dos au mur et face aux quatre hommes qui, le sourire aux lèvres, se voyaient déjà en train de lui refaire le portrait en bonne et due forme. C’est alors qu’un cri de rage retentit dans la pièce, et tout les regards, y comprit celui de la sorceleuse, se tournèrent alors vers la personne qui venait de se manifester de manière très agressive.
Malgré l’interdiction formelle de quitter la chambre, Eleanor se trouvait allongée par terre au pied des escaliers, et son visage laissait transparaître une colère noire envers ces hommes qui s’en prenaient à Svenja ; pendant de longues secondes, ces derniers hésitèrent sur soit continuer à s’en prendre à la louve, soit en rester là, mais bien vite le plus courageux des quatre reprit la parole afin de motiver ses compères.

- N’écoutez pas cette femme, c’est sans doute une amie de cette élue ! Toi, va la faire taire pendant qu’on s’occupe de sa copine !

Opinant de la tête, l’un des hommes s’éloigna du petit groupe, armé d’un tabouret, et s’approcha d’Eleanor, un sourire mauvais aux lèvres alors que son regard se posait sur le corps de la vampire, ce qui fit aussitôt paniquer Svenja, qu’allait-il faire à son aimée ? Il était hors de question qu’il pose ne serait-ce qu’un seul doigt sur sa douce !
Poussant un cri de colère mêlé à de la rage, la louve repoussa violemment l’un de ses assaillant, si bien qu’il tomba à la renverse sur le sol ; surpris par la vivacité de la sorceleuse, les deux autres ne réagirent pas tout de suite, ce qui permit à Svenja d’envoyer son pied entre les jambes de celui qui tenait le couteau. L’homme poussa un cri aigu et plaintif, avant de se saisir les parties de ses deux mains tout en laissant tomber sa lame sur le sol.

C’était à présent du un contre un, mais il fallait faire vite, Eleanor était sans doute encore trop faible pour se défendre, et l’homme qui avait été désigné pour s’occuper d’elle était presque à sa hauteur, le temps était compté.
Fixant son dernier adversaire dans les yeux, Svenja fit un rapide mouvement de la main devant le visage de ce dernier, et aussitôt le regard de l’homme devint vide, comme s’il était ailleurs.

- Récupère tes deux amis et sortez d’ici tout de suite, et que je ne vous revoie pas !

- Oui… Tout de suite madame…

Agissant presque comme un automate, l’homme sous l’influence du Signe s’éloigna alors de la sorceleuse pour aller relever ses comparses, les entraînant ensuite à l’extérieur de l’auberge malgré leurs vaines protestations. S’élançant alors vers Eleanor et l’homme qui la menaçait, Svenja s’interposa juste à temps, recevant dans le dos le coup de tabouret qui était destiné à son aimée. Poussant un cri de douleur alors que le siège de bois se brisait sur ses épaules, elle fit son possible pour adresser un sourire à sa belle.

- Tout va bien mon ange… Je vais m’en occuper…


Contextuelle:
 

Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 587
Yens : 1270
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue10/12Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (10/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptySam 01 Juin 2019, 17:26





Les blessures du parc.



Feat.Svenja de Maribor


Je suis impuissante, trop affaiblie par le manque de force, obligée à regarder le déroulement de cette bagarre dans le seul but est de faire du mal à ma louve. Même si j'ai hurlé ma colère, un des types encourage les autres à continuer et décide de m'envoyer un de leur sous-fifre afin de me faire taire à grand coup de tabouret en bois. Voyant le type qui s'avance vers moi, j'essaie de me relever, mais sans succès, pour la première fois, je ressens un mélange de colère et de peur.


Du côté de Svenja, sa peur lui fait pousser une rage et vient à se débarrasser de ses opposants avec une efficacité sans pareil. Se jetant entre le dernier mécréant et moi, elle se prend le tabouret de plein fouet dans le dos, poussant un cri de douleur, avant qu'elle me sourit agréablement pour me dire qu'elle s'en occupe. Mais je ne peux pas rester sans rien faire, je ne peux pas laisser passer ce geste-là ! Croisant son regard, des larmes de rage viennent humidifier mes yeux et puisant dans toutes mes réserves, je me lève d'un coup, contourne Svenja et empoigne l'homme par la gorge, tout en le soulevant de terre, même si la douleur de mes muscles me rappelle à l'ordre de manière pas très sympathique. Sur le coup de l'adrénaline, j'arrive à anesthésier une partie de cette douleur. Folle de rage, je serre de plus en plus fort mon emprise sur celui qui a blessé ma Svenja alors que mes crocs apparaissent ainsi que mes ailes de chauve-souris, inconsciemment.


Représentation des ailes d'Eleanor:
 


-"Tu... Tu n'aurais... Jamais dû... Toucher... À cette femme ! Salopard !"

-"Argh... Ba... Bakemono ! Monstre... Kyūketsuki... Vampire... Argh... Lâche-moi par pitié !"


Devant cette révélation visuelle et orale, un vent d'angoisse gagne le reste des clients qui commencent à chuchoter, trembler de peur, mais incapable de bouger le moindre muscle. Ils regardent et attendent avec peur si je vais dévorer le bandit tout cru, comme le font la plupart des êtres de la nuit. Malgré ma colère, je lutte contre moi-même pour ne pas arriver à cette finalité. Ayant soulevé cette crapule de ma main droite, celle en convalescence, la brutalité de l'action a rouvert la plaie, mouillant les bandages de mon sang et filant le long de mon avant-bras pour glisser le long de mon corps.

Revenant à moi, je relâche la pression sur la gorge de l'homme, qui tombe par terre, et pousse un cri d'intimidation pour le faire déguerpir, comme le ferai n'importe quel vampire. Hurlant comme une fillette, le bandit se carapate sans demander son reste alors que l'assemblée ne réagit plus, retenant son souffle quant à la suite. Cependant, après l'effort, le... Ah non pas le réconfort ! Non, la douleur revient plus vive que jamais, mes jambes tremblent sous mon poids et je titube en arrière avant de sentir le torse musclé de ma puce derrière moi, qui me soutiens de ses bras pour ne pas tomber. Tournant d'un quart, je fixe le regard de ma louve avec une émotion débordante, portant ma main droite sur sa joue, la marquant de mon sang qui a dégouliné légèrement de ma blessure sur ma main.

-"S... Svenja... J'ai eu si peur de te perdre ! Je... Je suis désolée ! Tu vas bien ?" Dis-je en prenant ma puce dans mes bras juste après.

Mes "attributs" vampiriques disparaissent et mes pleurs arrivent. Je me sens fragile, fatiguée de cet effort surhumain. Soudain, les chuchotements des autres clients reprennent avant que le patron de l'auberge ne réagisse en élevant sa voix de manière puissante.



-"Ça suffit ! Arrêtez donc de piailler dans votre coin vous autres ! Vous voyez bien que c'est une élue de Minshu ! Même si c'est une vampire, elle n'a encore jamais attaqué quiconque dans cette bourgade !"

-"Je... Je n'ai jamais fait de mal à quiconque depuis que je suis arrivée dans ce monde..." Lui dis-je en tournant ma tête vers lui.

-"Je le sais bien ma ptite dame ! La première fois que vous êtes venue dans mon établissement, vous n'avez jamais fait de grabuge ! Vous êtes une cliente comme une autre chez moi !"

-"Merci... Merci beaucoup..."

-"De rien ! Merci à vous deux d'avoir dégagé ces imbéciles de mon auberge sans effusion de sang ! Retournez donc dans votre chambre, je vous apporte votre commande directement là-bas et personnellement."


Fixant ma petite puce dans les yeux, je lui souris fébrilement avant de conclure.

-"Allons-y Svenja... Rentrons... Aide-moi à marcher s'il te plaît."






Les blessures du parc - feat Eleanor Signature
FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 220
Yens : 1150
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 26
Nombre de topic terminé: 6
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue1/6Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (1/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptyVen 07 Juin 2019, 19:39

Les blessures du parc
FEAT : Eleanor
La sorceleuse s’était interposée à temps, le tabouret venait de voler en éclats sur son dos et vu la force que le type avait mit dans son coup, elle n’osait penser à ce qu’il serait advenu d’Eleanor si elle n’était pas intervenue pour la protéger.
Malgré la douleur due au choc, Svenja tentait de faire bonne figure, adressant un sourire légèrement crispé à sa douce tout en voulant la rassurer, lui disant qu’elle s’occupait de la situation, qu’il n’y avait rien à craindre ; mais c’était sans compter sur la réaction de la vampire qui venait de voir sa moitié se faire malmener juste sous ses yeux.

Yeux qui s’emplissaient déjà de larmes et de rage, juste avant que la rousse ne se relève d’un bond, comme si une force nouvelle venait de lui être insufflée, pour ensuite contourner la louve et prendre les choses en main, au sens littéral du terme.
Interdite, Svenja observait sa belle se saisir de la gorge de son agresseur pour le soulever du sol d’une seule main, et malheureusement il s’agissait de celle qui était encore en convalescence ; mais ce n’était pas là le plus impressionnant. Voyant sa belle de dos, la louve pu observer l’apparition d’une paire d’ailes, semblables à celles d’une chauve-souris, d’une envergure impressionnante ; passé le moment de surprise, la sorceleuse s’approchait doucement du duo alors qu’Eleanor menaçait l’homme qui venait de lui éclater le tabouret sur les omoplates.

La réaction du type ne se fit pas attendre, se mit à hurler au monstre face à une Eleanor bien décidée à lui faire du mal, et cela fut rapidement suivit par les chuchotements des gens présents dans la salle, qui observaient la scène avec une inquiétude palpable. Le regard de Svenja, lui , était fixé sur le bras de sa belle, et surtout son pansement, qui venait de se parer de rouge en seulement quelques instants, laissant deviner à la sorceleuse que la blessure venait de se ré-ouvrir, et cela n’était pas bon signe.

Que devait-elle faire ? Etait-elle en mesure d’arrêter sa douce et de la ramener à la raison ? Svenja hésita un court instant avant de se décider, et c’est durant ce laps de temps que la situation se démêla ; Eleanor venait de relâcher sa proie tout en poussant un cri effroyable afin de le faire fuir, ce qui fut couronné de succès, l’homme se carapatant sans demander son reste.
Voyant sa belle défaillir, Svenja s’empressa de venir la soutenir avant qu’elle ne tombe au sol, la serrant dans ses bras tout en la regardant droit dans les yeux, sentant la main et le sang d’Eleanor couvrir sa joue. La pauvre s’était une nouvelle fois inquiétée pour la sorceleuse, et avait mit sa propre santé en danger en voulant lui porter secours, alors qu’elle avait reçu l’ordre de ne pas bouger de son lit ; mais la louve ne pouvait lui en vouloir, car si les rôles s’étaient retrouvés inversés, il était certain qu’elle non plus ne serait pas restée gentiment alitée sans rien faire. Posant elle aussi une main sur la joue de son aimée, Svenja lui adressa un petit sourire, front contre front.

- Ne sois pas désolée mon ange… Moi aussi j’ai eu peur, très peur qu’il ne te fasse du mal… Mais ça va aller maintenant, ils sont partis, et je vais vite m’occuper de ta blessure avant que ça ne s’aggrave.

Les ailes d’Eleanor disparurent alors, en même temps que ses sanglots ne commencent ; doucement, la louve posa une main sur la nuque de la rouquine, appuyant la tête de cette dernière sur son épaule afin qu’elle puisse pleurer franchement si elle en avait l’envie, alors qu’autour d’elles, les murmures des clients se faisaient plus nombreux, plus clairs pour la sorceleuse qui les entendait clairement. Svenja était sur le point d’exploser, de hurler à tout ces gens de se taire, qu’ils ne savaient pas de quoi ils parlaient et qu’ils n’avaient certainement pas le droit de juger son aimée de la sorte ! Mais elle fut devancée de peu par le patron de l’auberge qui, et ce fut une agréable surprise, prit la défense de la rouquine en ordonnant à sa clientèle de se taire.

Après cette petite leçon de morale à l’attention des clients, le patron rassura les deux femmes en leur disant qu’elles étaient des clientes comme les autres pour lui, et qu’en plus de cela elles avaient permit de dégager quatre fauteurs de troubles sans que le sang ne soit versé, un bon point pour elles en somme. D’une gentillesse incroyable, le tenancier annonça qu’il allait personnellement apporter le repas dans leur chambre. La louve hocha doucement la tête à l’attention du patron, avant de regarder Eleanor dans les yeux, qui lui demandait de l’aider à marcher jusqu’à leur chambre.

- Je vais te raccompagner dans notre chambre mon ange, mais d’abord je vais te couvrir un peu.

Souriante, Svenja ôta sa veste et la déposa sur les épaules d’Eleanor afin de masquer sa quasi-nudité au regard des clients, dévoilant alors pour sa part ses bras et ses épaules couverts de cicatrices. Une fois la vampire couverte, la louve s’accroupit afin de glisser un de ses bras dans le creux des genoux de sa belle et l’autre dans son dos afin de la porter contre elle, comme lors de leur première rencontre qui eu lieu dans cette même auberge il y a de cela quelques mois à présent.
Gravissant les escaliers, la sorceleuse s’arrêta après quelques marches pour demander au tenancier d’apporter également de quoi soigner la vilaine plaie d’Eleanor en même temps que le repas ; après quoi elle continua son chemin jusqu’à l’étage et la chambre qu’elles connaissaient si bien.

S’approchant du lit, elle offrit un tendre baiser à Eleanor avant de la déposer sur le matelas avec précautions, défaisant ensuite délicatement le bandage du bras de cette dernière avec une certaine appréhension ; elle espérait que l’entaille ne soit pas trop ré-ouverte et surtout qu’elle ne se soit pas aggravée avec l’effort que la vampire avait fournit en prenant sa défense.
Il y avait beaucoup de sang, le bandage en était presque imbibé, et cela n’arrangeait pas l’anxiété de Svenja qui commençait à craindre de plus en plus pour la santé de sa belle ; elle espérait que l’aubergiste ne tarderait pas à arriver avec de quoi lui prodiguer des soins adéquats, car tout ce qu’elle pouvait faire pour le moment, c’était nettoyer la plaie afin de mieux voir à quel point elle s’était ouverte.

- Ta plaie… Elle s’est rouverte sur une bonne moitié de sa longueur… Je pense que le mieux serait de la suturer mais… Doucement, la louve passa une main sur l’avant-bras d’Eleanor. Cela te laisserait une grosse cicatrice… Tu penses qu’en te nourrissant bien tu pourra la faire se résorber ?

A ces mots, Svenja approchait déjà son poignet des lèvres de sa fiancée ; même si elle n’avait pas encore eu l’occasion de prendre son petit déjeuner, la louve pouvait se permettre de se faire sucer un peu de sang vu la gravité de la situation, il lui suffirait de manger correctement une fois le repas livré pour ensuite à nouveau pouvoir faire don de son fluide vital à Eleanor.
Elle ne voulait pas que le corps parfait de sa vampire soit marqué à tout jamais par une telle blessure, Eleanor était pour Svenja l’incarnation de la douceur et de la sensualité, une cicatrice n’avait  donc pas sa place sur sa jolie peau pâle. Oh, bien sûr, si jamais cela devait arriver, les sentiments de la louve pour la rouquine ne seraient en rien amoindris, et son attirance pour elle resterait toujours aussi forte et inconditionnelle ; mais elle aurait mal au coeur de voir son aimée marquée de la sorte par sa faute, incapable de protéger sa belle et elle-même.

Frappant à la porte afin de s’annoncer, le maître des lieux fit son entrée, avec dans les mains la commande de la sorceleuse, mais également du matériel de premiers soins. Il déposa le repas sur la table de la chambre, avant de venir donner le matériel médical à Svenja tout en posant un œil sur la blessure de la vampire.

- Ca a l’air grave comme blessure, est-ce que ça ira pour la soigner ?

- Oui, ne vous en faites pas, j’ai l’habitude de gérer les plaies de ce genre. Merci encore d’avoir prit notre défense monsieur, et désolée de m’être battue dans votre auberge, je ne voulais pas…

- Ne vous inquiétez pas pour ça, n’y pensez plus ! Concentrez-vous sur votre amie et si jamais vous avez le moindre soucis, n’hésitez surtout pas à m’appeler, je vous apporterai mon aide.

L’homme prit alors congé, ne voulant pas déranger plus longtemps les deux femmes. Une fois à nouveau seules dans la chambre, Svenja se mit à fouiller la petite trousse de soins afin de voir ce qu’elle contenait. Fils, aiguilles, pansements, onguents, il y avait là de quoi soigner à peu près tout type de blessures basiques et elle ne tarda pas à venir appliquer l’onguent sur la blessure de sa belle, aussi délicatement qu’il lui était possible de faire.
Repensant aux évènements, la louve releva ses yeux félins vers ceux émeraudes de sa belle, une question lui brûlait les lèvres.

- Mon ange, comment est-ce que tu a su qu’on s’en prenait à moi ? Car j’imagine que c’est pour ça que tu t’es levée… Elle esquissa alors un petit sourire taquin et prit un ton suave. Alors que je te l’avais interdit, hmm ?


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 587
Yens : 1270
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue10/12Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (10/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptyVen 07 Juin 2019, 22:00





Les blessures du parc.



Feat.Svenja de Maribor


La frayeur passée, je ressens le besoin de me reposer tranquillement. Heureusement, ma louve m'aide à me porter, après m'avoir rassurée sur son état ainsi que me couvrir pour ne pas exhiber mon corps à n'importe qui. Au final, on se retrouve dans la même situation que la première fois et c'est avec timidité que j'enfouis mon visage dans son cou. Avant ça, j'ai pu pleurer autant que nécessaire sur l'épaule de ma douce. De plus, le soutien du patron est assez surprenant, mais certainement très réconfortant.


Arrivée dans la chambre, je me laisse enivrer par le baiser de ma louve avant qu'elle s'occupe de ma blessure. Regardant de plus près, après avoir défait les bandes souillées de sang, elle préconise des points de suture avant de demander si l'apport simple de sang pourrait résorber entièrement la plaie, tout en présentant son poignet. Souriant agréablement, je rabaisse son poignet.



-"Chaque chose en son temps, toi d'abord ! Tu dois d'abord reprendre des forces, tu me nourriras après. Et oui, ne t'inquiètes pas, j'ai un peu trop forcé sur le coup, mais je vais rester tranquille maintenant, j'en ressens le besoin, tout comme je ressens le besoin de t'avoir près de moi... Avec ton apport en sang, je vais guérir sans y laisser de traces. Ce n'est pas la première fois que je subis des blessures, crois-moi ma puce."


Croisant son regard, j'ai une envie de l'embrasser tendrement, mais on vient toquer à la porte. L'aubergiste arrive avec le copieux repas, et un petit sac en tissus contenant du matériel de base pour soigner les plaies. Il s'inquiète pour ma santé et nous dit de l'appeler si nous avons besoin de lui. Bien sûr, tant qu'il est là, je vais en profiter.

-"En parlant de ça, oui, vous pourriez nous aider. J'aimerais qu'à des heures fixes, matin, midi et soir, vous nous emmeniez dans la chambre un véritable festin pour une personne durant les jours à venir. Votre prix sera le mien. Cela nous évitera de descendre et de créer encore des conflits."

-"Pas de soucis ma ptite dame ! Et vous alors ? J'ai maintenant compris qui vous étiez réellement, mais... Vous allez tuer des gens pour "manger" ?"

Question étonnante, vraiment ! Il est vrai que ça fait longtemps que j'ai arrêté de tuer des humains pour me nourrir, mais pas beaucoup de gens le savent, donc il est naturel que le monde nous voie encore comme des bêtes assoiffées de sang humain. Croisant le regard de ma belle, je rougis légèrement, comprenant bien que c'est elle qui fera tout le travail ici. Je fuis alors le regard de Svenja toute gênée.

-"Heu..."

-"Oh ! Je vois... Ahem... J'avais des doutes, mais maintenant, je comprends mieux. Vous, les élus, êtes vraiment "bizarre", dans le bon sens du terme hein ! Une vampire qui n'attaque pas les humains et en couple avec une donzelle ! Ce n'est pas courant, ma foi ! Très bien, très bien, je vous laisse faire, mais ne foutez pas le bordel dans mon établissement d'accord ?"

Il part en nous laissant seules, Svenja et moi, et tandis que ma douce me soigne, elle me demande comment j'ai su qu'on l'attaquait, en me faisant remarquer par la suite qu'elle me l'a interdit. Prenant la poupée sur le lit, je lui explique ce qui s'est passé.



-"Ben, tu vois... Cette poupée, je l'ai faite quand j'étais au parc et... Je sais pas. Quand tu étais en bas, j'ai ressenti... Une sorte de malaise, comme une intuition qui me disait qu'il se passait quelque chose de mal pour toi. Et après, j'ai vu un bout du tissus rougir comme du sang, mais le tissu était sec en le touchant. C'est quand je t'ai vu avec ces agresseurs que toutes les pièces du puzzle se sont mises en place. C'est magique, tu crois ? En tout cas, si ça me permet de savoir si quelque chose t'arrive, je la garde bien précieusement sur moi ! Quant à ton interdiction... Mes joues rougissent de plus belles et détournant le regard en faisant une moue amusée, je lui dis. Tu... Tu sais que je ne reste pas en place très longtemps..."


Laissant les soins se finir, j'attends donc de pouvoir bouger à nouveau pour plonger sur le lit et ramasser une des poupées à mon effigie pour la donner à Svenja. Je lui présente le cadeau en rougissant toujours.

-"Tiens ! Je... J'ai pensé que ça te ferait plaisir que tu m'aies à tes côtés... Même si ce n'est qu'indirectement. Je... Je vais m'asseoir dans le lit en attendant que tu manges, tu viendras me voir après pour le reste d'accord ?"






Les blessures du parc - feat Eleanor Signature
FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 220
Yens : 1150
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 26
Nombre de topic terminé: 6
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue1/6Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (1/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptyMar 11 Juin 2019, 14:40

Les blessures du parc
FEAT : Eleanor
Le poignet que tendait Svenja à Eleanor fut repoussé gentiment par cette dernière qui voulait que la sorceleuse se nourrisse en premier avant de faire don de son sang à son aimée. C’est un peu à contrecoeur qu’elle accepta cette condition, tandis que sa rouquine la rassurait sur l’état de sa blessure, lui disant qu’elle parviendrait à s’en remettre complètement, donc pas besoin de suturer la plaie, ce qui était déjà un bon point.
Repos et tranquillité, c’était tout ce dont la vampire avait besoin, et la louve allait s’assurer que tout se passe pour le mieux.

- D’accord mon ange, Je vais manger une fois le repas apporté et ensuite je m’occuperait de toi comme il le faut, à tel point que tu ne voudra plus quitter le lit.

Adressant un petit clin d’oeil à son aimée, Svenja conversa ensuite un petit instant avec le patron de l’auberge qui venait d’apporter justement le repas commandé plus tôt, ainsi que la trousse de soins. Eleanor en profita pour demander elle aussi quelque chose au tenancier, et il fallait avouer que son idée était des plus judicieuses.
Histoire d’éviter que ce genre de soucis ne se reproduise à l’avenir, l’aubergiste accepta de venir livrer les repas de la sorceleuse directement dans la chambre, et ce à heure fixe ; au moins cela permettrait à la louve de ne jamais quitter sa belle durant toute la durée de sa convalescence.

L’homme fit toutefois allusion à la manière dont Eleanor allait se nourrir durant les jours prochains, et c’est en voyant les deux femmes se regarder dans le blanc des yeux en rougissant qu’il comprit ce qu’il en était, que la louve allait servir de repas à la rouquine et, qu’en plus de cela, elles semblaient être plus que de bonnes amies.
Sans faire de remarque négative quant à cette situation, il prit congé du couple et les laissa seules ; Svenja se mit alors à l’oeuvre pour soigner la blessure de sa femme, tout en l’écoutant lui expliquer comment elle avait été mise au courant de la rixe au rez-de-chaussée.

Les yeux félins de la sorceleuse se posèrent alors sur une poupée à son effigie qui avait été réalisée au parc à la demande d’Eleanor, et apparemment cette poupée possédait des propriétés assez étonnantes, comme était en train de l’expliquer la vampire avec l’exemple du tissu qui s’était mit à devenir rouge comme le sang à l’endroit même où la louve avait été blessée par le couteau.
Il y a avait très certainement de la magie là-dessous, et c’était là un objet qui pourrait s’avérer des plus utiles, ainsi la vampire saurait toujours dans quel état se trouverait Svenja lorsqu’elles ne seront pas ensembles.

- Je n’avais jamais rien vu de tel, et je dois avouer que c’est assez pratique. Mais, vu que je compte très bientôt me remettre à chasser, tu risque sans doute de voir cette poupée devenir rouge à plusieurs reprises et je ne voudrait pas que tu te fasses trop de soucis à cause de ça.

Terminant les soins, la louve sourit à sa bien-aimée lorsque celle-ci ajouta qu’elle ne savait pas rester longtemps tranquille, et ça, la sorceleuse le savait mieux que quiconque. Ses joues redevenant légèrement rouges, elle déposa ses lèvres sur le dos de la main de la rouquine.

- Oh oui je le sais, mais malheureusement tu va devoir faire un effort pour être la plus calme possible pendant quelques jours mais… Un petit sourire évocateur se dessina sur les lèvres de la louve alors qu’elle approchait son visage de celui d’Eleanor, lui effleurant la bouche de la sienne. Si tu es bien sage et que tu applique mes recommandations à la lettre, nous fêterons ta guérison de la plus jolie des manières.

Volant un rapide baiser à sa douce, Svenja enveloppa l’avant-bras d’Eleanor à l’aide des bandages amenés par le patron de l’auberge, finalisant ainsi pour la seconde fois en vingt-quatre heures les soins que nécessitait sa belle.
Il était à présent l’heure pour la louve de passer à table, mais avant cela, la vampire se saisit d’un objet et le tendit à Svenja qui, surprise, vit alors une autre poupée, mais à l’effigie d’Eleanor cette fois. Elle comprit bien vite qu’il s’agissait là d’un cadeau à son attention, et c’est avec un petit sourire qu’elle prit le présent dans ses mains.

- Oh tu… Il ne fallait pas mon ange… Ses joues devinrent alors rapidement plus rouges qu’auparavant. Ca me touche beaucoup que tu aie pensé à moi, et comme ça je t’emmènerai partout où j’irai ! Merci ma belle, je t’aime!

Un baiser échangé plus tard, Svenja hocha la tête lorsque sa compagne l’invita à prendre son repas afin de regagner des forces, pour ensuite venir s’occuper de sa petite blessée. Acquiesçant à la question de sa vampire, la louve l’observa s’installer sur le lit avant qu’elle-même ne prenne place sur une chaise pour entamer son repas.
Le repas était copieux sans être exagérément fourni, et ce fut avec un bon coup de fourchette que la sorceleuse se nourrit, ne laissant pas la moindre miette dans son assiette, ni la moindre goutte dans son verre. Repue, elle poussa un petit soupir en tapotant d’une main son ventre à présent rassasié, souriante.

- Pfiou, je ne pourrai plus rien avaler de la journée, j’ai eu les yeux plus gros que le ventre je pense. Dit-elle en riant légèrement. Maintenant, je t’apporte ton repas.

Quittant sa chaise, Svenja s’approcha de sa belle tout en enlevant doucement ses vêtements, les laissant tomber au sol à mesure qu’elle avançait, jusqu’à se retrouver uniquement vêtue de sa petite culotte et de la fine étoffe blanche qui couvrait sa poitrine.
Se glissant dans le lit et s’y allongeant sur le dos, elle attira Eleanor sur elle, la serrant dans ses bras, tout en lui caressant le dos et les épaules ; plongeant son regard dans celui de sa vampire, elle lui sourit tendrement, frottant leurs nez l’un contre l’autre.

- Il est l’heure de passer à table mon ange, j’espère que tu a faim.

La louve ferma alors les yeux, posant une de ses mains sur la nuque d’Eleanor, guidant le visage dans cette dernière dans le creux de son cou en laissant échapper un petit soupir au contact des lèvres de la vampire sur sa peau.
Elle émit un faible gémissement lorsqu’elle sentit les canines de sa douce se planter dans sa chair, et resserra son étreinte autour d’elle, frissonnante, collant leurs corps l’un contre l’autre. Les doigts de Svenja remontèrent alors un peu, quittant la nuque de la rouquine pour venir se glisser dans ses cheveux et les caresser avec douceur tandis qu’elle sentait son sang se faire aspirer lentement par la bouche pulpeuse de la femme qu’elle aimait et aimerait pour l’éternité.


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 587
Yens : 1270
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue10/12Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (10/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptyMar 11 Juin 2019, 18:37





Les blessures du parc.



Feat.Svenja de Maribor.


Les mains tendues, j'offre cette poupée, à mon effigie, à ma douce. Les joues rougissantes, j'espère qu'elle aimera ce petit cadeau qui lui donnera du réconfort et le plaisir de m'avoir à ses côtés. Auparavant, Svenja est déconcertée par le côté magique de sa propre poupée, m'avertissant si un danger pèse sur elle au moindre moment. Me demandant de rester calme par la suite, elle m'avertit qu'elle recommencera à travailler en tuant des monstres, et donc que la poupée s'activera plusieurs fois, même si un doute et une peur invisible s'installera à chaque fois en moi. Mais, en récupérant sa force, je lui fais confiance, elle saura s'y prendre sans mettre sa vie en jeu.


Juste après ça, et suite à ma remarque, elle me demande de rester tranquille durant quelques jours afin de guérir complètement, ce à quoi elle propose une sortie de convalescence des plus festive. Comment veux-tu que je garde mon calme quand ses lèvres sont aussi proches des miennes ?



-"C'est pas du jeu de m'avoir comme ça, tu sais ?" Lui dis-je en murmurant, recevant son baiser avec douceur.


Les soins terminés, et revenant donc au présent, Svenja est super contente de mon présent et me remercie amoureusement tandis que je prolonge au maximum nos échanges. Moi aussi, je l'aime tellement et je suis contente de partager ma vie avec elle, partager les bons comme les mauvais moments, en ressortir plus forte encore et aller de l'avant.

-"Je t'aime aussi ma louve. Je te remercierai jamais assez de ce que tu fais pour moi. Allez allez ! Va manger ton repas avant de venir me voir."

M'installant en position semi-allongée dans le lit, bien calée dans les coussins qui me retiennent le dos, j'observe ma louve dévorer sa nourriture à s'en péter le ventre et je suis bien contente qu'elle mange avec appétit. Ce n'est jamais très plaisant de se faire pomper du sang tout le temps, et même pour elle, se sentir vaseuse à chaque ponction ne doit pas être agréable. Même si elle ne me le dit pas, je sais qu'elle fait un effort colossal pour moi. Oui, mes sentiments à son égard se renforcent de plus en plus, je donnerais ma vie pour la protéger. Personne ne m'a aimée de cette façon, avec autant de délicatesse, de douceur, de sauvagerie, de brutalité, juste d'amour... C'est en entendant les complaintes joyeuses de ma louve, que je comprends qu'elle en a fini avec son repas et qu'elle est prête à me nourrir.

-"D'accord, viens voir maman Ele....."

Ne finissant pas ma phrase, la bouche entrouverte et les yeux ronds, je la vois se déshabiller presque entièrement, laissant juste ses sous-vêtements pour mon plus grand plaisir. Mais... Mais... Je suis censée rester tranquille ! Comment veux-tu que je guérisse normalement avec ça en face de moi !! Argh, douce torture des sens... Elle est si belle, si désirable. Svenja... Oh, Svenja... Je ne peux donc plus me passer de toi, de ton corps meurtri, de ton amour inconditionnel. Je t'aime... S'installant par la suite dans le lit, sur le dos, elle m'attire au-dessus d'elle et m'étreint doucement en me caressant le dos et les épaules. Frottant le bout de nos nez, elle m'invite donc à "passer à table", jolie métaphore qui prend tout son sens ici.



-"J'ai une faim de loup... Je vais te croquer dans tous les sens du terme ma beauté fatale. Allez... J'attaque... Bon appétit..."


Glissant vers le creux de son cou, guidée par ma fiancée, je pose mes lèvres sur sa peau en l'embrassant tendrement avant de prendre mon temps pour savourer ce moment. Embrassant chaque parcelle de peau, remontant jusqu'à son lobe d'oreille que je mordille gentiment, partant ensuite vers ses joues, je viens ensuite à lécher de toute sa longueur la base de son épaule, passant par le cou jusqu'à sa mâchoire. Aaahhh douce supplice de ne pas laisser parler notre passion, mais patience, oui, patience. Enfin, je viens planter mes crocs dans le creux du cou et absorbe dans la plus grande douceur, le sang de ma bien-aimée en sentant son étreinte plus présente ainsi que ses mains qui se dirigent dans mes cheveux. Pendant un long moment, je vide au maximum ma femme sans pour autant la laisser mourir, puis, en retirant mes canines, je l'enlace à mon tour avant de l'embrasser amoureusement.

-"Merci ma puce... C'était délicieux, comme toujours avec toi... Reste là deux secondes, je reviens."


Me séparant de Svenja, je ramasse, non loin, un peu d'alcool et une bande dans la trousse de soin. Nettoyant la nouvelle plaie sur le bras de ma louve, causée par ses salopards, je la nettoie doucement avant d'entourer ça avec le bandage. Jetant le reste au pied du lit, je viens retrouver les bras de ma douce en l'enlaçant, visages presque collés l'un à l'autre.

-"Tu risques d'avoir la tête qui tourne dans les minutes qui vont suivre. Reste avec moi maintenant, reposons-nous ensemble..." Terminais-je en l'embrassant.






Les blessures du parc - feat Eleanor Signature
FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 220
Yens : 1150
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 26
Nombre de topic terminé: 6
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue1/6Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (1/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptySam 15 Juin 2019, 22:27

Les blessures du parc
FEAT : Eleanor
Bien qu’elles devaient rester le plus sages possible, Svenja ne pouvait s’empêcher de gentiment taquiner son aimée, et comme cette dernière venait de le dire, ce n’était pas du jeu d’agir ainsi, mais c’était trop tentant pour la louve qui, après avoir offert de tendres baisers à Eleanor et s’être nourrie, offrit un petit effeuillage des plus aguicheurs aux yeux émeraudes de sa douce.
Et cela eut son petit effet, à voir comment Eleanor la regardait, les yeux grands ouverts et la bouche entrouverte, coupée au beau milieu de sa phrase, un sourire léger se dessina sur les lèvres de Svenja qui vint prendre place dans le lit, auprès de sa belle vampire, et installa cette dernière sur elle afin qu’elle puisse à son tour profiter d’un bon repas, vu qu’elle semblait avoir une faim de loup.

- Hmm, j’espère que je pourrai te rassasier dans ce cas ; bon appétit mon ange.

Ce fut à présent au tour de Svenja de se contenir, avec difficulté, lorsqu’elle sentit les petits baisers que sa douce lui déposait dans le creux du cou jusqu’à venir mordiller avec délicatesse le lobe de son oreille, provoquant chez elle de petits soupirs qui en disaient long sur ce désir qui commençait à brûler en elle.
Eleanor se vengeait-elle ? Peut-être, et si c’était le cas, elle savait très bien comment s’y prendre pour rendre la sorceleuse complètement folle, avec sa langue qui glissait lentement et sensuellement sur sa peau, arrachant alors à la louve un très léger gémissement qui voyait sa respiration s’accélérer petit à petit, une douce chaleur rayonnant dans son ventre.
Mais comme elle l’avait dit à sa belle, elles se devaient toutes deux de rester sages, et ce jusqu’à la fin de la période de convalescence de la rouquine, bien que la chose ne fut pas facile.

C’est au même endroit qu’auparavant que les crocs d’Eleanor se plantèrent dans la chaire de Svenja, qui ne put retenir un nouveau gémissement en se sentant être mordue de cette manière si douce, avant que son sang ne se fasse lentement aspirer par une jolie vampire affamée.
Caressant les cheveux de sa douce d’une main tout en resserrant son étreinte, la louve clos ses yeux et profita de sentir sa belle se nourrir et reprendre des forces, heureuse de pouvoir lui venir en aide et de l’aider à se remettre sur pieds ; oh elle aurait tant aimé faire encore plus, bien que cela soit déjà le maximum qu’elle puisse faire dans l’état actuel des choses.

La ponction de sang était bien plus importante que les dernières fois, et Svenja le pouvait le ressentir aisément lorsque sa tête se mit à tourner, et que ses mouvements commençaient à lui demander bien plus d’efforts, même simplement caresser la douce chevelure d’Eleanor lui semblait devenir quelque chose de bien ardu à réaliser alors qu’elle sentait doucement sa vigueur s’effacer lentement, au fur et à mesure que son fluide carmin la quittait.
Lorsque les canines de la vampire quittèrent enfin son cou, la louve rouvrit les yeux et adressa un faible sourire à sa belle qui semblait déjà se porter bien mieux grâce à ce nouvel apport en sang frais. Elle se blottit mollement dans les bras de sa rouquine et répondit faiblement au baiser qui lui était offert, incapable à présent de ne serait-ce que se redresser dans le lit lorsque sa belle s’en éloigna tout en lui disant de rester là.

- Je… Je ne bo… Bouge pas ma belle...Promis…

D’aussi loin que ses souvenirs lui permettaient de se rappeler, jamais elle ne s’était sentie aussi faible, et la sensation était des plus étrange et aurait pu être désagréable si elle s’était retrouvée dans un autre contexte ; mais là, en présence d’Eleanor, elle savait qu’elle ne risquait rien, et c’est pour cela qu’elle se contenta d’observer la vampire se saisir de ce qu’il restait du matériel de soin pour venir la soigner à son tour. Avec tout ces évènements, Svenja en avait presque oublié qu’elle aussi avait été blessée durant la petite bagarre au rez-de-chaussée de la taverne, mais elle avait écopé d’une estafilade en comparaison de la plaie de sa belle.
Se laissant soigner sans ronchonner, elle n’en avait de toutes façons par la force, elle se contenta d’attendre que le bandage soit appliqué sur son bras avant de sourire et de tenter une petite plaisanterie.

- Mmm… Ca m… Me fera une ci… Cicatrice de plus à mon p... Palmarès…

La louve se blottit ensuite doucement dans les bras d’Eleanor, se sentant si faible et fragile, elle avait besoin de ce sentiment de sécurité que lui procurait sa belle et l’étreinte qu’elle lui offrait ; elle hocha la tête lorsque sa belle lui expliqua qu’elle allait avoir la tête qui tourne, ce qui était déjà le cas depuis quelques instants, et se rapprocha un peu plus de la rouquine pour ensuite enfouir son visage dans le cou de cette dernière après bien sûr avoir profité des lèvres pulpeuses de son aimée.

- Je me sens… Fatiguée… Et faible… Un frisson la secoua alors légèrement. J...J’ai un peu froid, tu… Tu peux mettre la couverture s’il te plaît ?

Un léger soupir de satisfaction s’échappa d’entre ses lèvres lorsque son corps fut recouvert par les soins d’Eleanor, et Svenja ferma les yeux, s’abandonnant à la douceur de la peau de son aimée tout en lui caressant les hanches du bout des doigts.
La louve se sentait s’assoupir, mais elle ne voulait pas dormir, pas maintenant, elle voulait rester éveillée et profiter d’être auprès de sa douce, parler avec elle, lui dire des mots tendre, combien elle l’aimait, même si elle le lui avait déjà dit à de nombreuses reprises. Luttant contre le sommeil, elle releva doucement le visage pour venir embrasser le menton d’Eleanor, esquissant un léger sourire amoureux, rouvrant ses yeux à moitié.

- Mon ange… J… J’aimerai revoir Reecon… Il me manque… Faiblement, elle posa une main sur la joue de sa rouquine, lui caressant le visage délicatement ; la louve avait du mal à parler, et chaque mot semblait dur à prononcer tant elle était épuisée. Je… Je voudrai qu’on passe quelques jours tout les trois… En famille… Et… Et aussi rencontrer les… Les gens qui l’on accueillit… Et qui t’on aidée l… Lorsque tu es arrivée à… A Kosaten pour… Pour leur dire merci…

Du bout de l’index, elle vint dessiner délicatement le contour du tatouage qui se trouvait dans l’aine d’Eleanor et qui était l’autre moitié de celui qu’elle possédait, ces marques connues d’elles seules qui étaient une des nombreuses preuves de leur amour qui perdurerait éternellement.
Malgré tout ses efforts, le manque de sang eu raison des résistances de Svenja qui referma ses yeux une fois encore ; se sentant gagnée par la torpeur, elle n’avait plus la force de lutter, il fallait qu’elle dorme pour récupérer et pouvoir s’occuper de sa belle. C’est dans un murmure qu’elle prononça quelques mots avant de s’endormir.

- Je… Je vais d… Dormir un peu… S… Serres-moi fort s’il te plaît…


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 587
Yens : 1270
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue10/12Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (10/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptyLun 17 Juin 2019, 18:18





Les blessures du parc.



Feat.Svenja de Maribor





Durant toute la durée de la ponction, Svenja me caressait la chevelure, alors que de petits frissons et gémissement sortirent de sa jolie bouche quand je jouais, moi aussi, avec elle. Donnant-donnant n'est-ce pas ? Cependant, prendre autant de vie d'un coup peut déstabiliser, et sorceleuse ou pas, le temps que l'organisme refabrique du sang sera long. Je pouvais sentir ses gestes devenir aléatoires, moins francs, et alors que j'en avais fini pour l'heure, je la soignais sur sa petite coupure et m'en allais la rejoindre dans le lit, l'embrassant à nouveau tendrement.


Partageant ce moment de tendresse, ma louve répond à mes baisers et se blottit contre mon corps, tandis que je sens ses forces l'abandonner sans pour autant la laisser mourante. D'un frisson glacial, elle me demande de la couvrir.



-"D'accord ma puce, tiens, reste bien au chaud."


Tirant la couverture jusqu'au cou, je reste serrée avec ma douce, sentant ses doigts qui me caressent les hanches et écoutant ses soupirs bienheureux. Je me sens en sécurité dans ses bras-là, et tandis que ma louve lutte contre le sommeil, elle vient m'embrasser le menton avant de péniblement ouvrir les yeux et me parler de revoir Reecon, rencontrer le couple de vieux à Kansei qui s'occupe de notre fils, ainsi que moi à mes tout début. Elle me caresse la joue délicatement, et pour moi aussi, Reecon me manque terriblement. Je suis contente de l'entendre dire ses mots-là, de vouloir rencontrer ma "famille", de vouloir en créer une avec moi, de vivre pour l'éternité ensemble. J'en pleurerais presque.

-"Ce serait bien, oui... Ne te force pas trop ma puce, le contre-coup peut-être rude, même pour toi."

Du bout des doigts, elle effleure mon tatouage, au niveau de l'aine, et me murmure dans un demi-sommeil, vouloir se reposer un peu en me demandant de la serrer aussi fort que possible contre elle. Souriant chaleureusement et amoureusement à sa demande, je viens l'étreindre comme il se doit, aussi fermement que si nous faisions l'amour "sauvagement".

-"Mmh ! Dors paisiblement ma Svenja, jamais plus tu ne m'échapperas, promis. Je t'aime..." Lui dis-je en lui déposant un baiser sur le front.

Pendant de longues minutes, je ressens le souffle chaud de ma louve sur mon visage tandis que je la dévore des yeux. Dormant à poings fermés, je n'ose pas la déranger alors qu'elle a fourni un gros effort pour moi. C'est après un moment que j'ose enfin me séparer d'elle et sortir du lit, doucement bien sûr, alors que je m'en vais chercher du papier et un crayon à charbon, dans mon sac, avant de prendre une chaise et m'assoir à côté du lit, en face du visage de ma belle. Pendant de longues heures, je la dessine sous tous les angles, sous différentes facettes, m'inspirant principalement de son visage d'ange blessé.



Dessin 1:
 

Dessin 2:
 

Dessin 3:
 

Dessin 4:
 

Dessin 5:
 


Pendant que je la dessine, je ne peux pas détourner mes yeux de ses courbes quand elle bouge dans le lit, dévoilant alors son étoffe blanche presque transparente et le creux de ses reins où on devine, avec enivrement, son fessier bien ferme recouvert de la simple couverture du lit. Sa petite bouille adorable, venant s'écraser dans les coussins, rajoute un côté petite fille innocente qui me rend folle. Jamais plus, je ne pourrais détourner les yeux pour quelqu'un d'autre... C'est elle, la seule et unique femme que mon cœur porte en lui, la seule pour qui je veux faire des efforts, même changer de comportement s'il le faut. La seule dont je veux encore goûter son sang... Que je veux dévorer toute crue... Hein ? Pourquoi je pense à ça d'un coup ? Oh non... Le bruit de mon ventre me rappelle alors à d'atroces envies. Ma main commence à trembler, ma respiration devient plus rauque, plus animal et ma bouche se remplit de salive. Pas ça non... Pas maintenant... Pas elle... Comme hypnotisée par cette proie qui me tend ses bras et ne demande qu'à être sacrifiée, je me lève, laisse tomber à terre mes croquis et la rejoins dans le lit en la chevauchant. J'ai chaud... Tellement chaud... Plongeant une main pour saisir l'épaule de Svenja, et la mettre sur le dos pour venir sucer son sang, j'arrive à l'agripper avec mon autre main pour me stopper dans un éclair de lucidité. Les larmes aux yeux, je lutte férocement pour ne pas laisser mes envies me dominer.

-"Kkk... Hugh..."


Lévitant rapidement vers la salle de bain, pour ne pas réveiller ma louve, je m'enferme à double tour, et m'écroule au sol en me tenant fermement la bouche d'une main et l'autre sur le ventre. Voilà que mes anciens démons remontent à la surface... Quand on a goûté au sang humain, on peut difficilement passer à autre chose. Et même si j'ai appris à devenir pacifiste grâce au sang animal, l'appel est trop forte, surtout après avoir bu autant de vie chez Svenja. Autant, les petits "croques madame" lors de nos galipettes ne sont pas dangereuses, ils sont trop peu quantitatif pour que j'en vienne à perdre la raison, mais dans ce cas de figure précis, me nourrissant exclusivement via ma puce, je subis de plein fouet le retour à ma condition de vampire. Tout mon corps se crispe et s'agite par cette démence qui me prend, voulant que je cède à mes pulsions de finir le travail et de vider entièrement Svenja de son sang. Les yeux presque exorbités, un flot continue de larmes se déverse sur mes joues tandis que je continue à me débattre tel un ver de terre, souffrant inexorablement de ce combat que je livre intérieurement. Poussant des cris étouffés, je dois pourtant me taire au maximum afin que Svenja ne me voie pas ainsi. Tais-toi Eleanor... Tais-toi donc...

-"Humphhhh humph... MMMMHHHHH MMHH MMHHH MMMMMMMMMMHHHHHHH..."






Les blessures du parc - feat Eleanor Signature
FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 220
Yens : 1150
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 26
Nombre de topic terminé: 6
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue1/6Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (1/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptySam 22 Juin 2019, 15:12

Les blessures du parc
FEAT : Eleanor
Bien au chaud sous la couverture et confortablement installée contre sa belle, Svenja se laissa gagner par la fatigue grandissante et finit par s’endormir paisiblement, après avoir sourit suite au baiser posé sur son front par Eleanor qui lui souhaitait un bon repos tout en lui promettant de ne jamais la laisser s’échapper. Un fin sourire se dessina alors sur les lèvres de la louve, qui, dans un souffle, répondit à cette douce promesse qui venait de lui être faite.

- … Je t’aime…

Endormie, la sorceleuse se mit d’abord à rêver de tout et n’importe quoi, un patchwork indescriptible d’images et de situation sans queue ni tête, avant que petit à petit, certains éléments se fassent plus clairs et plus logiques.

Assise derrière une table en bois recouverte de nombreux ouvrages, Svenja reconnaissait la pièce dans laquelle elle se trouvait, c’était la salle dans laquelle Roland, son mentor, lui faisait apprendre la théorie sur les créatures qu’elle serait amenée à combattre une fois sa formation de sorceleuse terminée.
Elle regarda autour d’elle jusqu’à remarquer la présence de Roland ; il était adossé contre un des murs de la pièce, bras croisés, et semblait poser un regard déçu et inquiet sur la louve.

- Tu me déçois beaucoup Svenja, n’a tu donc rien retenu des cours que je t’ai prodigué durant toutes ces années ?

- Que… De quoi tu parles ? J’ai toujours suivit scrupuleusement tes conseils, tes petites astuces pour faciliter une traque, je ne me suis pas détournée de mon devoir!

- Ah oui, vraiment ? Alors dans ce cas, pourquoi est-ce que tu n’a pas tué cette vampire lorsque tu l’a rencontrée ?

Interdite, Svenja planta son regard ambre dans celui de son mentor, laissant le silence s’installer entre eux durant de longues et interminables secondes, jusqu’à ce que Roland ne s’approche de la table pour y poser les mains, toisant son ancienne élève.

- Pourquoi Svenja ? C’est un monstre et ton devoir est de la tuer ! Et au lieu de ça, tu t’es attachée à elle !

- Eleanor n’est pas comme les autres… Elle ne ressemble en rien aux vampires que nous connaissons…

D’un mouvement rapide du bras, Roland envoya balader l’ensemble des livres qui se trouvaient sur la table, avant de poser violemment ses mains à plat sur la surface boisée, le regard en colère et le ton de la voix plus ferme, plus sec.

- Mais ouvre les yeux ! C’est une ruse, elle se joue de toi pour mieux te manipuler ! Tu l’a bien vue lorsqu’elle s’en est prise à cet homme, tu a vu sa vraie nature !

- C’était pour me protéger ! Serrant les poings, Svenja retenait ses larmes alors que son mentor lui faisait la morale de manière fort peu agréable. Et… Et elle ne l’a pas tué… Elle voulait juste me venir en aide.

- Tu es devenue faible, Svenja…

La salle de cours, la table, Roland, tout ces éléments disparurent alors, laissant Svenja dans le noir, sanglotante. Tout ce que Roland venait de dire lui faisait du mal, même si ce n’était qu’un rêve, mais ce sont les mots qu’ils aurait prononcé si elle l’avait revu à nouveau.
Une main se posa sur son épaule, et une voix qu’elle connaissait bien se fit entendre.

- Eh bien eh bien, qu’est-ce qui ne va pas ?

- Régis ?

Relevant les yeux, la louve se retrouva face à Régis. Emiel Régis Rohellec Terzieff-Godefroy de son nom complet, mais il préférait qu’on l’appelle Régis, c’était plus court et aisé à retenir. Il était vêtu de son éternelle tenue d’apothicaire et ses cheveux grisonnants étaient toujours aussi grisonnants, il n’avait pas changé. Vampire supérieur, Régis avait fait la connaissance de Svenja alors qu’elle traquait  un Leshen, ils s’étaient rencontrés un peu par hasard et, bien vite, la sorceleuse avait deviné les origines vampirique de cet homme qui, contre toute attente, ne s’était pas montré agressif envers elle malgré leurs natures opposées.

- Tu a encore des doutes n’est-ce pas ? Bien que tes sentiments pour elle soient fort, inconsciemment tu a peur, en grande partie à cause de ce que tu sais sur les vampires et au nombre de combats que tu a mené contre eux.

- Je…

- Ecoute, Svenja… Lorsqu’on s’est rencontré, tu ne pouvais pas imaginer un seul instant qu’un vampire puisse ne pas boire du sang humain, et pourtant je t’ai démontré le contraire, tu te souviens ?

- Oui je m’en rappelles, et bien que j’ai eu du mal à y croire, il s’est avéré que tu ne représentait aucun danger pour quiconque.

- Et si moi j’ai pu y arriver, alors pourquoi pas cette femme que tu aime ? Je ne suis peut-être qu’un fragment de souvenirs venu te parler en rêve, mais je crois sincèrement qu’elle est tout à fait capable de réfréner ses envies meurtrières… Et puis, tu es là pour l’y aider non ?

- Oui...Tu a raison… Merci Régis.

- De rien, ma vieille amie. Allez, va la rejoindre.

Régis fit un petit salut de la main à la louve avant de disparaître à son tour, tout comme Roland l’avait fait avant lui, laissant alors Svenja  seule dans le noir une fois encore, du moins jusqu’à ce qu’elle ne commence à s’éveiller.


Prenant une inspiration un peu plus forte que les autres, la louve se mit à remuer très légèrement dans le lit alors que ses yeux s’ouvraient peu à peu. Elle se sentait encore un peu faible, mais rien de comparable à ce qu’elle avait ressentit juste après la ponction de sang de tout à l’heure ; d’ailleurs, quelle heure était-il ? Avait-elle dormi longtemps ? Et qu’est-ce que c’était que ce rêve qu’elle venait de faire ? Etait-ce là le reflet du combat intérieur qui se livrait inconsciemment en elle, entre ses sentiments pour Eleanor et son devoir de sorceleuse ?

Eleanor ne venait pas de son monde, et ce que la louve avait appris sur les vampires à Kaer Morhen n’était donc pas applicable à la rouquine, ça elle en était persuadée.
Les yeux à présent ouverts de moitié, Svenja esquissa un petit sourire en remarquant qu’elle se trouvait toujours blottie contre sa douce, et vint doucement lui voler un petit baiser tout en se rapprochant un peu plus d’elle en poussant un agréable soupir. Comment avait-elle pu songer ne serait-ce qu’un instant, même en rêve, qu’Eleanor pourrait lui faire du mal ? Les sentiments de la vampire à son égard étaient puissants, purs, sincères, la louve s’en voulait d’avoir douté, même inconsciemment.

- Mmm… Coucou mon ange…

Enfouissant son visage dans le cou de sa rouquine, Svenja y déposa encore quelques baisers, venant ensuite glisser ses mains autour des hanches de la vampire pour la serre contre elle aussi fort que sa condition actuelle le lui permettait. Elle se sentait si bien dans les bras d’Eleanor, et rien qu’être en présence de la vampire la rendait heureuse, alors elle voulait au maximum profiter de cette sensation, de ce contact doux.

- Je crois… Mmm… Que je vais encore flemmarder un peu dans tes bras. Est-ce que j’ai dormi longtemps ?


Codage @Papy Reika


Dernière édition par Svenja de Maribor le Lun 24 Juin 2019, 14:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 587
Yens : 1270
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue10/12Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (10/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptySam 22 Juin 2019, 23:12





Les blessures du parc.



Feat.Svenja de Maribor


Pendant d'interminables minutes, je me débats afin de garder un semblant de raison. Le tiraillement entre céder à mes pulsions et rester la vampire pacifiste que je suis est très dur, chaque seconde qui passent me donnant l'envie de hurler aussi fort que possible, mais je serre fort ma main, à la limite de m'étouffer pour que ma louve ne m'entende pas. Si elle me voit dans cet état, je ne me le pardonnerai jamais. C'est au bout d'une heure que le calvaire semble prendre fin, mon corps ne tremble plus ainsi que ma raison redevient clair.


Me levant péniblement, je déverrouille la porte avant de jeter un regard furtif sur le lit. Heureusement, ma louve dort encore tranquillement et ne semble pas s'être réveillée durant ma démence. Dans un soupir de soulagement, je me murmure à moi-même.



-"Merci, seigneur...."


Je reviens dans le lit et enlace tendrement ma puce tout en lui caressant les cheveux. Sa présence a le don de me calmer de façon incroyable, à quoi cela est-il dû ? Notre amour ? Peu importe... L'important, c'est qu'elle soit là, à mes côtés. Je me repose donc le temps qu'elle se réveille et écoute, avec un petit sourire, les quelques marmonnements qu'elle laissent échapper, même si je ne comprends pas ce qu'elle dit. C'est encore bien plus tard que ma louve ouvre ses yeux et sourit de me voir auprès d'elle, tellement contente que nous échangeons un baiser mielleux avant qu'elle vienne à me redire bonjour.

-"Coucou à toi ma puce." Lui répondis-je avec un magnifique sourire.

Dans la tendresse la plus totale, je sens le visage de ma fiancée dans mon cou, me parsemant au passage de baisers tout aussi doux et voluptueux. Ça aussi, ça a le don de m’enivrer à un point... Je sens aussi ses bras me serrer d'avantage, voulant me garder à elle toute seule, sacrée gourmande va ! Elle me demande de rester dans mes bras et si elle a dormi longtemps, ce à quoi je réponds en la taquinant.

-"D'accord, flemmardons ensemble alors... Tu as dormi quelques petites heures, mais tu en as besoin, tu sais. Pour ta propre santé, je pense qu'un seul repas par jour devrait me suffire pour me rétablir et ne pas mettre en péril ta vie. Sinon, tu étais trop mignonne en dormant, j'en ai profité pour faire quelques dessins, je te les montrerais quand on se lèvera. Sinon, mignonne, aussi, quand tu marmonnais dans ton sommeil, j'avais tellement envie de t'embrasser hi hi !"

Affichant un sourire des plus chaleureux, je masque, aussi profondément, ma tristesse et mon dégoût au vu de ce que j'ai voulu lui faire. Même si on s'est promis de tout se dire, c'est la seule chose que je ne veux pas lui montrer, pas cette facette abjecte. Mais pour revenir au présent, il y a quelque chose que je dois mettre au clair avec ma louve.



-"Mmmhhhh, par contre... Je croyais qu'on devait rester sages hein ? Tu sais que tu as le don pour me rendre folle avec tes bisous magiques dans le cou, alors... Je sais où tu peux poser tes lèvres... Là, c'est sans danger et à volonté..."


Je lui relève le menton du doigt et viens déposer mes lèvres aux siennes, passant une main dans son dos et l'autre sous son étoffe, venant caresser avec délicatesse son sein.






Les blessures du parc - feat Eleanor Signature
FP / FT / Fiche relationnelle / Chronologie / Theme personnage / Theme battle

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 220
Yens : 1150
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 26
Nombre de topic terminé: 6
Exp:
Les blessures du parc - feat Eleanor Left_bar_bleue1/6Les blessures du parc - feat Eleanor Empty_bar_bleue  (1/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor EmptyLun 24 Juin 2019, 22:28

Les blessures du parc
FEAT : Eleanor
Voilà un réveil qui était des plus agréables, et Svenja n’allait pas dire le contraire. Blottie dans les bras de la femme qu’elle aimait, elle émergeait petit à petit de cette sieste bien méritée au rêve assez perturbant.
Voulant se remettre de ce songe et l’oublier au plus vite, elle se blottit un peu plus dans les bras d’Eleanor, tout en déposant une myriade de baisers dans le creux du cou de la vampire. Elle apprit ainsi qu’elle n’avait dormi que  quelques heures, mais qui s’étaient révélées assez réparatrice pour qu’elle n’aie plus envie de dormir pour le moment, juste se prélasser dans ces bras si accueillants.

Eleanor était d’accord pour flemmarder encore un peu au lit, et annonça à la sorceleuse qu’elle ne ferait office de repas pour la rouquine qu’une seule fois par jour, l’apport en sang devrait être suffisant, et ainsi elle ne risquerait pas sa vie ; charmante et délicate attention de la part de sa fiancée, ce qui fit sourire Svenja de plus belle et la confortait dans l’idée que, non, Eleanor ne lui ferait jamais de mal… Pourtant, les paroles de Roland, bien qu’il ne s’agissait clairement que d’un rêve, résonnaient encore dans le fond de son esprit.

Le rouge monta aux joues de Svenja, lorsque Eleanor lui avoua avoir profité de son sommeil pour réaliser plusieurs dessins dont elle était le sujet, un sujet très mignon selon l’avis de la vampire. Mignonne, elle l’avait été aussi lorsqu’elle marmonnait dans son sommeil, cela voulait-il dire qu’Eleanor avait entendu ce qu’elle disait ? Elle en doutait, au vu du comportement de la rouquine, elle n’avait pas du parler de manière distincte, mais autant s’en assurer tout de même.

- Si tu es sûre qu’une seule ponction de sang par jour sera suffisante, je te fais confiance… Merci de penser à moi… Un fin sourire se dessina sur ses lèvres. Vraiment ? Je suis curieuse de voir ces fameux dessins. Doucement, Svenja tira la langue de manière amusée. J’espère juste que tu ne m’a pas dessinée en train de baver sur l’oreiller… J’ai parlé en dormant ? J’ai dis quelque chose d’intéressant ?

Eleanor prit soudainement un air un peu plus sérieux et sensuel, rappelant la louve à l’ordre en lui remémorant la consigne en vigueur pour les jours à venir : Rester sages, toutes les deux. Chose qu’apparemment Svenja ne respectait pas en rendant sa douce folle à cause des baisers déposés dans son cou.

- Mmm, je plaide coupable.

Menton relevé, la sorceleuse accueillit avec plaisir les lèvres d’Eleanor, partageant avec sa belle un baiser très doux et d’une sensualité inégalable qui gagna en intensité lorsque, frissonnante, Svenja senti une de mains de sa douce se glisser sous son étoffe pour venir lui caresser un sein.
Laissant échapper un soupir, Svenja clos les yeux et enfouit une de ses mains dans les cheveux de la rouquine, les agrippant doucement entre ses doigts ; elle sentait une agréable chaleur la gagner, mais elles devaient malheureusement en rester là, car il était encore trop tôt pour les galipettes.
Rompant le baiser, la louve vint retirer à regrets la main d’Eleanor qui se trouvait toujours sur sa poitrine, avant de la porter à ses lèvres pour y déposer un baiser tout en plongeant ses yeux dans ceux de la vampire.

- Si je te laisse continuer, c’est moi qui vais devenir folle et me jeter sur toi. Et ça me coûte de me retenir, crois-moi !

Et ce n’étaient pas des mots en l’air. Svenja n’avait qu’une envie, se jeter sur Eleanor, la couvrir de baiser, et lui faire bien d’autres choses qui ne se font que sous les draps. Mais vu l’état dans lequel elles se trouvaient actuellement, cela n’aurait pas été des plus sages de se laisser gagner par ses pulsions.
Et puis, il y avait toujours ce rêve qui la taraudait, qui ne voulait pas s’estomper comme le faisait n’importe quel autre rêve au réveil ; fallait-il en parler ? Ou bien garder tout ceci pour elle ?
Elle ne pouvait pas garder cela secret, car elle avait promit à Eleanor de ne jamais rien lui cacher, que ce soit quelque chose de la plus haute importance ou une simple broutille.
Mais comment aborder le sujet ? Comment parler de cette peur sans risquer de faire de la peine à Eleanor ? La louve ne savait pas par où commencer, quels mots employer, parler de cette peur lui faisait peur, mais il le fallait.

- Mon ange… Est-ce que… Hésitante, Svenja prit une grande inspiration avant d’expirer lentement, afin de faire redescendre la pression qu’elle s’infligeait. Est-ce qu’il t’es déjà arrivé de… Comment dire ça… De perdre le “contrôle” ? Je… J’ai fais un rêve assez perturbant, et il m’a révélé quelques craintes que j’ignorais avoir… Et te voir te jeter sur cet homme tout à l’heure pour me venir en aide… J’ai… J’ai bien cru que tu allais le tuer.

La louve fit une petite pause, soufflant à nouveau en tremblant légèrement. Elle n’osait pas regarder Eleanor dans les yeux, elle ne voulait pas savoir comment la vampire la regardait en cet instant ; était-elle en colère, triste, ou déçue de Svenja ?

- Je sais si peu de choses sur ton monde, et presque rien sur tes caractéristiques de vampire… Tout ce que je connais, ce sont ceux de mon monde et… Et ceux-là n’hésitent pas à tuer les gens… Tu es le deuxième vampire que je rencontre et qui ne se nourrit pas de sang humain… Il m’a avoué que, par moment, le goût du sang humain lui manquait mais il parvenait à résister à cet appel…

Il était temps de poser la question sans plus aucune fioriture, terminé de tourner autour du pot, Svenja devait savoir, pour avoir la possibilité ensuite de venir en aide à Eleanor si jamais cela s’avérait nécessaire.
Relevant le visage pour fixer la vampire dans les yeux, la louve trembla en prononçant ses derniers mots.

- Est-ce que à toi aussi, le sang humain te manque ? Est-ce que tu a déjà du lutter contre toi-même ?


Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Les blessures du parc - feat Eleanor   Les blessures du parc - feat Eleanor Empty

Revenir en haut Aller en bas
Les blessures du parc - feat Eleanor
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un parc dédié à six héros Haitiens à Montréal.
» Après le parc Borely { Chris
» Petit parc Londonien [Pv]
» Charlott Eleanor Waldorf, pour se faire servir. Terminée.
» Un Parc linéaire entre Dahabon et Haïti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Les blessures du parc - feat Eleanor 190103103231202569 :: Territoires neutres :: Route commerciale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.