Partagez | .
De mort en trépas
Messages : 15
Yens : 80
Date d'inscription : 07/03/2019

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
Roxy Heyward
Roxy Heyward ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: De mort en trépas   Lun 11 Mar 2019 - 11:46

Reprenant non sans difficulté conscience après avoir côtoyée la mort au plus près, Roxy eu un instant de doute alors qu’elle voyait sur ses mains diverses traces humides du sang qui lui était resté en bouche. La sensation n’avait vraiment rien d’agréable, surtout qu’elle avait l’impression qu’à certains endroits, l’hémoglobine de son corps avait eu le temps de sécher. L’on pourrait avancer qu’elle était pour ainsi dire habituée à être maculée du sang des ennemis qu’elle démembrait d’une simple attaque, mais au moins elle avait dans ces situations la certitude que ce n’était pas le sien, contrairement à ici…

Ses yeux vinrent à se poser ensuite derrière ses mains, sur des draps qui se voulaient propre, bien que la couleur indiquaient qu’ils avaient dû servir de très nombreuses fois… Les quelques traces de sang qui s’étaient imbibées dessus ne devaient pas être son œuvre uniquement, bien que ce qu’elle avait expulsée de sa bouche n’avait pas été forcément pour améliorer l’état général de cet endroit… Donc… Elle se trouvait dans un lit ? C’était bel et bien ce qu’elle découvrait sur sa situation. Comme quoi, les enfers avaient eux aussi du mobilier… Toutefois, lorsqu’elle posa son regard sur les murs e un peu plus en détail sur les rares meubles de la pièce, elle se rendit compte qu’il y avait quelques inspirations asiatiques qui vinrent rapidement lui rappeler bien des souvenirs…

« Tennouren… »
Murmura-t-elle doucement, ne laissant pas de doute possible sur ses pensées à l’état actuel des choses… Le gang avait-il survécu ? Est-ce Lee Meilang avait-elle eue d’autres coups fourrés dans sa poche ? Pourtant, ses intentions avaient été claires : Tennouren et Gabriella devaient disparaitre. La jeune femme de 28 ans avait des ambitions bien plus élevées que la guerre pour une ville, et c’était vers des strates bien plus élevées qu’elle avait eue l’intention de s’élever… Mais alors pourquoi se trouvait-elle ici ?

Hum… Il y avait d’autres justifications possibles. Après tout, Tennouren se situait en plein Chinatown, et donc y trouver une clinique n’était pas une chose impossible, après tout… Inoue avait toujours pratiqué dans ces petites zones, mais… Quelque chose la dérangeait… Les blessures qu’elle avait subit auraient dû prendre des mois pour pouvoir se refermer, voir même des années… Et encore, c’était dans le meilleur des cas… Normalement, son état était trop critique pour être sauvé, surtout par le fait qu’elle avait rouvert ses blessures en se confrontant face à Isaac, tout comme elle avait été criblée de balle pour protéger Sheryll… En aucun cas elle n’aurait pu survivre en fait, la médecine pouvait certes faire des choses impressionnantes, mais là il s’agissait simplement d’un miracle, il n’y avait pas d’autres situations possibles !

Et donc elle se retrouvait dans une telle clinique après avoir été sauvée de la mort par elle ne savait quel moyen. Mais forcément que vu son statut de légende, elle ne risquait pas de pouvoir partir en montrant juste une carte vitale et en payant les suppléments de sa poche. Il devait y avoir dans le hall au moins trois ou quatre type en costard qui n’attendaient que son réveil pour lui faire une offre que l’on ne pouvait pas refuser… Ou alors il y avait son père, Silver Fox, mais entre les deux… Peut-être qu’elle préférait avoir à faire avec les diables encostumés plutôt que devoir faire une réunion de famille avec lui. Après, il y avait bien Nichol, mais… Les explications allaient être difficiles.

Ainsi elle se leva, tournant un peu difficilement son corps, avant de tenter de se lever. Heureusement que la hauteur des lits asiatique était bien différente de ce que l’on pouvait être habitué dans des quartiers plus occidentaux, car elle ne réussit qu’à trébucher, tombant par terre la tête la première, et réussissant même l’exploit de se blesser par cette même occasion, saignant maintenant du nez alors que cet appendice avait rencontré en toute légèreté le plancher de bois de la pièce…

« PU… »
Fit-elle alors qu’elle mit la main au niveau de sa nouvelle blessure, pour tenter de contenir la douleur qu’elle n’avait pas du tout prévue. Bon sang, se blesser à cause d’une maladresse… C’était presque une première pour la grande faucheuse, qui sera les dents de rage. Par ailleurs, ses mains déjà ensanglantées ne parvinrent qu’à barbouiller un peu plus son visage de sang, lui donnant un air évidemment très abordable.

« Foutus médocs ! Encore un coup de ces bridés et de leurs anesthésiants à la con ! »
Pesta-t-elle de colère face à l’efficacité douteuses de certaines décoctions des peuples de l’orient. Probablement qu’avec son cas et les plaies qu’elle avait, ils avaient dû sortir les doses pour chevaux… Mais cela n’allait pas l’empêcher de se tirer d’ici ! Agripant le premier meuble qu’elle vit, elle se hissa debout comme elle pouvait, tout en essayant de retrouver ses sens. Marcher dans de telles conditions n’était pas une chose aisée, elle en finit par longer les murs, pour déjà sortir de la pièce.

Dans ce qui semblait être un hall, quelques personnes attendaient, mais à part des civils qui étaient inintéressants, rien d’anormal ou de suspect, si ce n’était elle. Voir en effet une personne avec la bouche et les mains en sang n’avait rien de classique. Quelques personnes commencèrent alors à ressentir la peur de la faucheuse, mais cette dernière n’accorda même pas un regard, se contentant d’avancer comme elle le pouvait vers la porte de sortie. Beaucoup auraient pensés voir un mort vivant actuellement, et c’était un peu son cas tant elle ne pouvait pas vraiment différencier si elle y était passée ou si un miracle s’était produit…

Repoussant les portes de ses deux bras, Roxy vint donc profiter de l’air libre d’un village marchand des territoires neutres. Mais pour le moment, sa condition ne lui était encore pas du tout clair… Après tout, elle ne l’avait pas même encore remarquée, mais elle possédait une étrange marque sur son épaule, visible de tous. Elle ignorait pour le moment complètement que ceci allait lui poser énormément de problèmes…
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 29
Yens : 150
Date d'inscription : 28/02/2019
Localisation : V'Os de ville

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
Sans
Sans ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: De mort en trépas   Lun 11 Mar 2019 - 18:34





❤️ De mort en trépas


feat.Roxy







Y'a pas à dire, ils sont cools ces villages marchands. Y'a toujours un endroit sympa ou crecher, se reposer, acheter à manger, boire un coup ou rencontrer des gens sympas. Comme Goku par exemple ! Le petit sayajin était atypique et drôle, il aurait plu à Papyrus vu son energie, mais bon, il fallait bien le laisser vaquer aussi à ses occupations. Sans compter que Sans aussi avait des choses à faire, comme.. Heu... Glander par exemple ! C'était une occupation comme une autre après tout, qui le jugerais ici ? C'était même lui qui jugeait les autres d'habitude, hé !

Mais fallait bien le dire, ses pouvoirs et ses sensations n'étaient pas encore revenues dans ce monde. Aaaah Kosaten, pour le tourisme c'est bien, mais on était quand même loin de son monde et pis de tous ses amis. C'était une nouvelle aventure, à jouer et à vivre au jour le jour. Evidemment, quelques regards se portaient encore et toujours sur lui. Un squelette qui se promène en ville, c'est attrayant, distrayant, effrayant et encore plein de trucs en AN !

Quoiqu'il en soit, en se baladant les mains dans les poches et les pantoufles dans les panards, nan, les panards dans les pantoufles, oui c'est mieux, eh bien Sans finit par apercevoir une autre personne atypique. Elle était toute rouge ! Enfin, pas entièrement rouge non, mais son visage était rouge, son nez était rouge, ses ye.. Ok ok vous avez compris. Ce dernier ne bougea pas, mais il n'était pas non plus loin d'elle, assez près pour se faire entendre en tout cas. Avec son sourire habituel il lui dit ;



Fan de confiture aux fruits rouges ? Parce que t'en a plein sur le visage !


Fouillant dans le fond de ses poches, Sans réussi à sortir un mouchoir. Pourquoi il était là ? Qu'est ce qu'il faisait là ? Comment l'avait t'il obtenu ? Trop de questions, tant de mystères, peut être que... Et bien c'est simple, en fait il...



Tu veux un mouchoir ? Tu peux l'acheter, disons, pour 5000 yens ! Nah.. J'plaisante, relax.


Il tendit le mouchoir, finalement gratOS. Le petit squelette remarqua aussi la "marque" symbole de Tenshi, mais de toute manière, il ne savait même pas encore ce que c'était que Tenshi. Il ignorait totalement qu'il s'agissait d'une ile céleste grande de plusieurs centaines de kilomètres, abritant le peuple des Tenshijins, de modestes savants, une techno magie et que leurs sceaux étaient des cailloux rosés. Oui, tout ça, il l'ignorait ... pour le moment hein !



T'as pas l'air du coin, j'me trompe ?




Ah, et au cas ou elle aurait la même réaction que Goku, il prévint ;



Au fait, te fais pas de fOS idées sur moi, je suis pas un mort vivant si tu te posais la question. Juste un squelette qui parle, j'm'appelle Sans.




Il leva les épaules un court instant, avant de remettre ses mains dans ses poches, l'air nonchalant. Elle avait l'air d'être dans un drôle d'état. Paumée, blessée, et peut être énervée ? Ce serait sans nul doute une superbe conversation, la, en plein milieu de la rue, devant des natifs et badauds curieux.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 15
Yens : 80
Date d'inscription : 07/03/2019

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
Roxy Heyward
Roxy Heyward ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: De mort en trépas   Lun 11 Mar 2019 - 22:42

S’ouvrant la vue vers l’extérieur, Roxy fut éblouie l’espace d’un instant par la lumière. Après tout, elle venait de se réveiller, mais elle ne savait pas du tout depuis combien de temps elle était ici… Son corps engourdi par la fatigue, l’inanition et les prétendus médicaments qu’elle pensait avoir consommée n’étaient pas vraiment pour l’aider à véritablement faire face à la lueur de l’astre stélaire… Mais même si elle avait encore du mal à discerner tout correctement, quelque chose lui vint comme une évidence, et ce par tout les sens qu’elle pouvait avoir…

Comment vous expliquer… Il n’y avait déjà pas cette pollution ambiante qui caractérisait pourtant les Etats-Unis au niveau de l’après guerre. L’odeur semblait être plus naturelle, plus rurale. Elle n’était pas forcément bien meilleure toutefois, vu quelques douteux relents pouvant traduire un manque d’hygiène notable. Elle ressentait un vent bien plus calme, bien plus relaxé que celui qui pouvait s’engouffrer entre les hautes maisons serrées de Cicero City. Elle entendait une petite cohue, mais plutôt des rires d’enfants, des gens qui braillaient plutôt que l’incessant bruti des calèches sur des rues pavées et ordonnées. Il n’y avait pas non plus le son si aggressif des sifflets de police, et pas la moindre trace d’un coup de feu… Si son sens du goût était toujours quant à lui engourdi par le sang qui était demeuré présent, ses yeux vinrent à s’habituer en une dizaine de seconde, pour ne faire que confirmer ce qu’elle pensait… Elle était loin, mais alors très loin des quartiers qu’elle avait put fréquenter… Peut-être était-elle vraiment tombée à l’extrémité Sud de la ville ? Mais alors pourquoi un décor dans l’ambiance asiatique, propre à Chinatown ?

Bon… Elle ne savait pas vraiment où elle se trouvait, mais au point où elle en était… Elle en arrivait à supposer qu’on l’avait évacuée vers un village à quelques bornes de la ville, pour qu’elle puisse au moins se rétablir sans directement être sous la menace des gangs et de la police. Meilang avait donc tout prévue… Roxy aurait au moins préférée être informée de ce genre de retournement, plutôt que de se retrouver ainsi trimballée… Elle n’aimait pas vraiment que la big boss de Tennouren ne l’utilise comme un pion, mais bon… C’était une amie après, les choses étaient assez différentes…

Mais toujours était-il qu’avec son visage ensanglanté et son allure, elle n’avait pas vraiment l’air rassurante, comme pouvait en témoigner les visages inquiets dans la hall de la clinique, mais ils n’importaient si peu que les portes vinrent à se refermer, surement d’un simple courant d’air malgré le poids pourtant non négligeable.

Ce fut vers ces instants là qu’un… Squelette vint à engager l’air de rien la discussion avec la grande faucheuse, sans aucune forme de gêne, sans aucune peur ou rien. Sa taille laissait supposer à un enfant plutôt bien portant, mais… Un squelette quoi ! Il eu tout de même le droit à un haussement de sourcil de la part de la Jackal ainsi qu’un léger mouvement de recul, se demandant qu’est-ce que c’était que cette blague, surtout que bon… Il n’aidait pas non plus à ce qu’il soit prit au sérieux, confondant semble-t-il la confiture de grand-mère avec du sang humain. Mais bon, si c’était un enfant, mieux valait éviter de lui montrer des hectolitres d’hémoglobines qui pouvaient découler d’une ablation sommaire d’un membre…

Toutefois, la suite de ses paroles eu de quoi surprendre la Jackal. Pas pour la somme astronomique de yen qui revenaient un peu près à 45 dollars pour un bout de tissu, -soit dit en passant, cela demeurait une arnaque considérable-, mais le simple fait qu’il parle de cette monnaie étrangère… Certains de Chinatown avaient tentés de la payer plusieurs fois en wén, la monnaie de l’époque, mais l’américaine n’acceptait que les dollars, sonnant et trébuchant… C’était au cours de quelques opérations de ce genre qu’elle avait entendue parler de cette monnaie, mais pour qu’elle soit utilisée ainsi par un squelette en pleine rue… Elle devait vraiment s’être perdue dans les quartiers de la ville ou de l’extérieur pour en arriver là.

« Yen ? »
Fit-elle par réflexe, tout en saisissant rapidement le mouchoir qui était finallement tendu et offert par son interlocuteur. Elle commença à se nettoyer un peu, il était vrai qu’à la teinte du tissu après utilisation, elle en avait grand besoin… Mais il demeurait que tout cela n’aidait pas pour sa compréhension de sa situation actuelle… Surtout que comme il l’avait deviné, elle n’avait pas l’air du coin…

« Je crois bien que je suis pas d’ici. »
Répondit-elle, alors qu’elle lançait rapidement son regard dans la rue, voyant des personnes assez étranges, voir carrément chelous, ce qui ne faisait que multiplier les nombreuses questions qu’elle se posait dans l’immédiat. Surtout qu’il commençait à se présenter comme squelette, et pas juste un mort-vivant… Bon, il allait falloir qu’elle mette les choses au clair, et pour commencer, elle allait répondre à la présentation du petit… « Roxy, Roxy Heyward. »

Mais… Elle avait beaucoup de questions…

« Bon écoute, petit, ton déguisement pour Halloween, c’est bon, tu peux le garder, il est crédible. Un peu trop propre peut-être, mais c’est de l’ordre du détail. Mais j’ai besoin de savoir quelques petites choses… Ça fait trois minutes que je suis debout, et je n’ai pas la moindre foutue idée d’où est-ce que je suis ! Du coup, tu peux m’indiquer l’autoroute le plus proche ? Ou juste à combien de bornes se trouve Cicero City et dans quelle direction ? J’imagine qu’avec tout le bordel que ça a été les derniers jours, y’a bien quelqu’un dans le coin qui doit savoir par où c’est ! »


La pauvre. Elle n’avait pas la moindre idée d’où elle se trouvait… Ni où se trouvait l’alligator par ailleurs, mais pour ça, elle irait voir le docteur, pour récupérer les informations. Qu’importe les moyens qu’elle devrait utiliser pour y parvenir… Mais si quelqu’un avait embarqué son arme… Là, elle ne pouvait pas garantir  ce qu’elle faire du malheureux. La question ne serait pas s’il vivrait, mais bel et bien en combien de morceau on le retrouverait.

Et si on le retrouverait un jour, accessoirement.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 29
Yens : 150
Date d'inscription : 28/02/2019
Localisation : V'Os de ville

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
Sans
Sans ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: De mort en trépas   Mar 12 Mar 2019 - 16:41





❤️ De mort en trépas


feat.Roxy






C'est que juste avant de l'aborder, cette sacrée nana avait l'air de vachement repenser à sa vie, comme ça, en la voyant. Je veux dire, regardez là ! Nan, lisez plutôt sa narration et vous comprendrez ! Mais bon, pour en revenir à cette femme, sa manière d'humer l'air comme pour en respirer un nouveau, ou de regarder les alentours comme si c'était une première fois, c'était certain qu'elle repensait à son monde.

Sans aussi était passé par là, tous les élus étaient passés par là. Peut être qu'elle avait aussi un Papyrus qui l'attendait chez elle ? Des amis ? Une famille ? Il fallait sans doute lui remonter le moral, ça aurait le boulot d'un humain normalement, genre un humain, enfant, avec des yeux semi-clos et une face neutre, mais y'en avait pas trop dans le coin. Enfin, pas ce modèle là ! Sans allait donc s'en charger un peu pour une fois.

Sa présentation sommaire ne la fit pas tiquer plus que ça, c'était cool, elle n'eu qu'un léger recul vis à vis de lui. La jeune femme ne réagit que sur un premier mot, le mot : Yen.



Ouep Yen ! La monnaie d'ici.


Et justement en parlant d'ici, bah elle, n'avait rien à voir avec l'endroit. Confirmant donc qu'il s'agissait soit d'une véritable paumée, ou bien, au vu de sa tronche et ses habits, d'un cas similaire au sien. Cette dernière jetais successivement quelques regards dans la rue et dans la foule, comme si elle était en garde constante et en interrogation perpétuelle.



Ah ? T'es plutôt de la bas ? Moi aussi !


Sans resta assez flou, en gardant son sourire. En tout cas, la voir assez perdue était compréhensible, mais la pauvre n'était pas détendu d'un pouce. Au moins maintenant qu'elle s'était débarbouillé, on pouvait mieux observer ses traits du visage. C'est en se focalisant sur lui de nouveau qu'elle rétorqua son nom. Il sonnait carrément bien.

Mais elle reprit vite la parole en actualisant ses propos, demandant à Sans de retirer son costume d'Halloween, ah oui, cette fête païenne dont il n'avait jamais entendu parler ! Toutefois elle avait aussi plein de questions et evidemment la première de savoir ou elle était. Elle voulait aller sur une autoroute et aller a Cicero city.



COCCYcéro city ?


Demanda Sans en faisant un jeu de mot douteux avec coccyx et cicéro, la liaison était parlante, la blague parfaite, il était fier ! Mais heu, oui, en fait il fallait lui dire qu'ici y'avait ni autoroute, ni sa ville.



J'ai lu quelque part qu'on étaient en Kosaten. Ça te parle pas trop pas vrai ? Normal, c'est un autre monde hé !




Levant une fois de plus les épaules au ciel, Sans la regarda, espérant ne pas la voir s'évanouir tout de même, mais ça va, elle avait l'air d'une femme badass, forte, heu... Il allait peut être se manger une baffe au final nan ? C'était risqué comme approche, mais bon, plus marrant aussi.



Et du coup, c'est pas un costume non plus. Ils nous appellent élus !




Restait à voir si elle était prête à y croire ou non, c'était pas une vérité facile à avaler.



Si tu veux, on peut aller s'asseoir quelque part pour que je t'explique ce que je sais, même si je sais pas encore grand chose.





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 15
Yens : 80
Date d'inscription : 07/03/2019

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
Roxy Heyward
Roxy Heyward ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: De mort en trépas   Mar 12 Mar 2019 - 21:33

Le fait de ne pas être aux commandes de sa propre situation n’était pas vraiment une chose que Roxy appréciait vraiment. Toute sa vie, elle s’était battue pour ses idéaux, ses principes de libertés qu’elle avait souhaitée garder envers et contre tout. Donc devoir être forcée par le destin n’était pas vraiment une chose qu’elle appréciait, surtout s’il pouvait y avoir quelqu’un dans l’ombre qui tirait les ficelles… C’était encore tout récent, mais bon sang, elle espérait que Nichol se soit chargé de la meilleure manière possible de Franco le Vampire. Lui qui avait voulu jouer au plus malin n’en finirait qu’un peu plus charcuté pour tout ce qu’il avait pu causer à la famille Heyward… Et malheureusement, elle n’avait pas la confirmation pour le moment que ce vicieux personnage se soit fait démembrer.

Mais bon, quoi de mieux donc que de penser à un mort lorsque l’on était en train de discuter avec un squelette. Certes, Roxy n’était pas impressionnée, modérant sa réaction par l’expérience et les doses de soins qu’elle avait reçue qui avaient eu comme petit effet secondaire d’amoindrir un peu sa perception, mais elle avait rapidement conclu qu’il ne s’agissait que d’un gamin. De quoi est-ce qu’il pouvait s’agir d’autre en même temps ? D’une énorme hallucination ? Dans les faits… Cela semblait lui être une bonne piste… Après tout, il n’y avait genre aucun moyen qu’elle se soit retrouvée au Japon, c’était de l’autre côté de l’océan ! Déjà qu’en plus, les terres du soleil étaient inhospitalières, il fallait rajouter de plus belle que même aux Etats-Unis, Roxy passait pour une étrangère à cause de son teint de peau dû à l’endroit où elle avait vu le jour.

Pourtant… C’était le seul pays qui utilisait une telle monnaie… S’ensuivit un point relativement étrange de la part de Sans, lui qui parlait de là-bas, avant qu’il… Ne tente… Quelque chose ? L’on pourrait croire qu’il s’agissait d’un jeu de mot, mais… Il essayait de le faire passer en tant que tel en tout cas…

« Coccycé… Oh, coccyx non ? Je crois comprendre… »
Fit-elle, un peu perdue, pas forcément en colère, mais bon… A quoi pouvait-elle s’attendre de la part d’un gamin qui préparait son costume en avance et qui s’amusait à s’inventer le rôle d’un squelette et à faire des blagues plutôt douteuse… Clairement, toute cette conversation ne la menait à rien, et elle commençait bien à songer à aller demander à une source plus fiable d’information, jusqu’à ce qu’il ne prononce son autre tirade…

« Kosaten ? »
Fit-elle, essayant d’avoir comme un déclic, mais… Peut-être que ça devait être un vieux resto de Chinatown, le genre à servir des nouilles jusqu’à des heures illicites, et qui servait en fait de repères à bien des activités illégales. Le genre d’endroit à avoir sous le bar une paire de Remington armés, n’attendait qu’une simple pression pour faire voler en éclat la cervelle de celui qui serait un peu trop curieux pour commencer à poser des questions. Mais bon, les nouilles étaient pas mal dans ce genre d’endroit, donc l’on tolérait ça.

« Bon sang, c’est quoi cette histoire d’autre monde ? »
Commençait-elle, en manquant de mettre la main à son visage, ne s’arretant dans son action que parce qu’elle se rappelait que ses doigts étaient encore plutôt rougeâtres, et que si elle s’était débarbouillée, ce n’était pas pour recommencer à la première occasion.

« Allez, c’est quoi la justification ? J’ai tellement perdue de sang que je suis en train de délirer ? Leurs médocs qui me font planer ? Les deux cumulés ? Ou bien peut-être que je suis réellement clamsée, et que me voilà en enfer. Loin des descriptions que les sectes peuvent en faire… Ça manque de flamme, d’ombre et de chaleur insoutenable. C’est juste trop… Pittoresque. »

Elle se tourna vers Sans, après avoir fait sa tirade presque contre les cieux de ce monde, sans savoir pour le moment les tenants de son apparition. Cela était possible que son seul objectif ici soit de trouver le lapin magique qui l’accompagnerait au pays des merveilles, tant l’irrationalité pouvait-être présente lors de ce genre de situation.

« Elu, j’en ai pas la moindre idée, mais va-y, ça m’intéresse. Je suis curieuse maintenant de voir jusqu’où tout ce délire peut aller. »
Elle fit quelques pas, avant de s’asseoir sur le rebord d’une fenêtre, négligeant complètement le fait qu’elle cachait la vue à ceux se trouvant à l’intérieur, s’ils n’étaient pas partis travailler. « Donc va-y, je t’en prie. C’est ce Kosaten et ces histoires d’élus ? Au moins, ça me donnera une idée sur combien de temps encore tout ça n’aura aucun sens. »

Elle soufflait un peu du nez. Dans les faits, elle aurait surement préférée que tout cela se termine juste. Une seconde vie, certes, mais pourquoi faire ? Elle n’avait guère apprit de ses erreurs, guère forgée quelque chose avec sa vie, si ce n’était celle de son fils… Et maintenant qu’elle pouvait avoir trouvée une place en enfer, elle se disait qu’à côté de ça, Cicero City était bien pire. En fait, cet enfer ressemblait presque à une récompense plutôt qu’à une véritable punition. Mais bon, elle haussa les épaules, consciente du fait que cela ne serait probablement qu’un simple délire, et qu’elle pourrait rendre l’âme en plein milieu de sa prochaine phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 29
Yens : 150
Date d'inscription : 28/02/2019
Localisation : V'Os de ville

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
Sans
Sans ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: De mort en trépas   Mer 13 Mar 2019 - 3:26





❤️ De mort en trépas


feat.Roxy







Mais elle était très bien cette fille, elle avait deviné son jeu de mot incroyable et très bon. Toriel l'aurait surement noté quelque part et ils en auraient bien parlés des heures tous les deux. Cicero, Coccyx, Coxxycero c'était juste du génie ! Papyrus aurait râlé lui, mais Roxy semblait apprécier, non ? Bon elle avait compris la vanne, ça pouvait pas être une mauvaise personne. Derrière ce masque de serieux, devait bien se cacher une âme d'humoriste en herbe, c'était sur.



Yup ! J'aime bien les jeux de mots, mon frère pas trop, mais toi t'as l'air de comprendre aussi, c'est cool.


Bien qu'elle ait ensuite rebondit sur le mot "Kosaten", cela ne semblait pas vraiment lui tirer d'autres questions, pas dans la foulée en tout cas. En tout cas, y'avait aussi un bon jeu de mot dedans, kOSaten héhé, mais peut être que c'était trop en une seule fois, puis elle réfléchissait encore à quelque chose, ça se sentait. En tout cas, jusqu'au moment ou le coup de dire qu'elle était dans un autre monde, la sorti de sa pensée hâtivement.

Par la suite, elle se demandait simplement si elle délirait pas, si elle était peut être morte ou un truc du genre. Hey, c'était une explication plausible comme une autre après tout. Est ce que Sans était mort aussi, je veux dire, techniquement c'est un squelette, mais... Hmm... Ce pouvait être une timeline un peu cheloue après tout. Ouais bon, c'était presque perturbant tout ça, mais lui, il était encore assez serein et rassuré, il ne lâchait pas son sourire confiant et la fixa pour lui répondre.



Hé, qui sait ?


Quand elle se tourna vers lui, elle était bien plus enclin à le suivre et l'écouter. Partant alors s'asseoir au devant d'une fenêtre, sur son rebord plus précisément. Elle l'écouta pour espérer avoir quelques réponses, mais ne semblait peut être pas aussi enclin à y croire. Cette femme avait un recul sur les choses, une objectivité avec elle même, ça se voyait. Son monde était sans aucun doute plus dur que la vie dans ce village, du moins en apparence. Le petit squelette se pointa donc devant elle pour lui expliquer la situation, enfin, de ce qu'il en savait.



Ouep, comme je te disais, Kosaten c'est l'endroit ou t'es, ce monde. Nous, on vient de mondes différents et on a étés amenés ici. Pour les gens qui habitent Kosaten, on est des élus. Enfin, je te répète ce qu'on m'a dit hein. Y'a aussi une histoire de tatouage ou de marque tu sais ?




Sans ouvrit un peu sa veste et soulevant son t-shirt blanc, permettant à Roxy de constater son sceau -tatoo- de serpent vert sur son sternum. Ainsi, par la même occasion, de lui laisser voir qu'il n'était en rien un enfant dans un costume, mais bien un squelette tout ce qu'il y'a de plus vrai et réaliste. Il referma sa veste juste après, c'était intime voyons !



Moi apparemment, je suis élu de Minshu. Même si je sais pas ce que ça veux dire hé ! Je doute que ce monde ait une autoroute ou même des voitures. D'ailleurs, je paris que tu te sens aussi un peu faible, non ?




Faisant alors aussitôt référence à la perte et récupération progressive des pouvoirs des élus à leurs arrivées, Sans voulait savoir si c'était le cas pour elle aussi. Bien sur qu'il savait que c'était le cas, mais il allait bien écouter sa réponse après tout !



C'est un truc de ce monde aussi, il parait qu'on reprend nos forces peu à peu. Alors, tu peux voir ça comme une seconde chance ou bien un enfer si tu préfères. Tu as dû faire des choses plutôt cruelles pour penser finir dans un tel endroit, nan ?



Sans ne pouvait pas s'empêcher de juger quelqu'un, de savoir si ses faits ou méfaits accomplis ici ou ailleurs, pouvait impacter le futur, même dans ce monde. Il avait déjà un ami, Goku, des gens relativement biens vivaient ici, il ne tolérerait pas une autre route génocide. Il allait devoir aussi reprendre des forces et apprendre que ce monde regorgeait de gens peu fréquentables, qu'il faudrait peut être punir également... Même si, penser à tout ça ne lui plaisait vraiment, mais alors vraiment pas ! Roxy, j'espère que t'es cool, enfin, ça, c'est ce qu'il se disait intérieurement, si intérieurement, que c'était dans la narration héhé !




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 15
Yens : 80
Date d'inscription : 07/03/2019

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
Roxy Heyward
Roxy Heyward ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: De mort en trépas   Mer 13 Mar 2019 - 21:17

Le fait est qu’elle connaissait au moins quelques os du corps humain n’était pas vraiment dû au fait que Roxy était allée à l’école. Ayant été éduquée dans et part la rue, elle avait apprit à donner des coups avant de réussir à les compter. Mais elle avait aussi été un peu informée de quelques points. Déjà… Elle ne ressortait pas toujours indemne des combats qu’elle pouvait mener, et cela pouvait être une bonne chose que de savoir dire avec un peu plus de précision où pouvaient bien se trouver les plaies qu’elle se faisait. Et puis, les médecins avec leur jargon… C’était bien particulier, mais ça encore, c’était suffisamment gros pour qu’elle puisse le retenir. N’allez pas lui demander le troisième os présent au niveau de l’oreille, elle n’en aurait pas la moindre idée.

Dans tous les cas… Il était donc un plaisantin ? Un drôle de gamin donc, qui semblait avoir des préoccupations bien superficielles par rapport à ceux qui devaient se battre ou voler pour avoir quelques misérables centimes afin de réussir à arracher une bouchée de pain. Encore une fois, il s’agissait d’un enfer très… Particulier, si jamais c’était le cas. Ses occupations trahissaient qu’il n’était pas vraiment dans le besoin, ce qui, d’une manière ou d’une autre, lui mettait une cible sur le dos, indiquant qu’il avait les ressources pour ne pas souffrir de divers manques… Surtout qu’il n’était pas un simple gamin solitaire, c’était qu’il avait un frère dans l’histoire…

Et donc, tout tranquillement, il vint à présenter cet endroit… Kosaten donc ? Déjà, ça ne sonnait pas très ‘Ricain, et vu que l’on payait en plus en yen… Minute, pourquoi elle comprenait la langue si c’était le cas ? D’autant que le squelettique n’avait pas la moindre trace d’un accent ! Elle vint à se poser tout d’un coup bien plus de questions, réalisant qu’il y avait certaines choses qui clochaient dans cette histoire, lui faisant encore plus penser… Qu’elle n’était pas chez elle. De plus, elle commençait à se penser trop lucide pour être dans un cas d’overdose ou de trip… Du coup, selon lui… Kosaten était un monde où… Différents gens étaient amenés, et qu’ils étaient des… Elus ?

Qu’importe était ce délire, y’avait tout de même un sacré trip dedans. Mais il y avait aussi une histoire de tatouage… Peu crédule par rapport à ça tout d’abord, alors que la marque ne se trouvait qu’à quelques centimètres de son visage, elle eu un mouvement de recul alors qu’il soulevait son t-shirt, montrant bel et bien une sorte de tatouage, mais au milieu de sa colonne vertébrale ! Bon sang, il ne déconnait pas ! C’était bel et bien un squelette, et pas qu’un déguisement !

« Holà, attend… T’es vraiment un… Mais… C’est quoi c’te merde… »
Fit-elle en s’avouant vaincue, posant sa main sur son front alors qu’elle était forcée de constater que… Eh bien, qu’elle ne jouait plus selon ses propres règles maintenant. Il allait falloir qu’elle prenne un peu plus en considération les informations qu’elle allait obtenir, même si cela risquait d’être complètement irrationnel… Elle serra un peu les dents, nerveusement, avant de balayer rapidement son corps, du regard, pour trouver du coup la fameuse marque qui faisait d’elle une… Elue donc.

« Dans ce genre j’imagine ? »
Demanda-t-elle, en avançant son épaule, alors quelle écoutait l’autre lui dire qu’il venait de… Minshu, encore une fois, un nom bien bizarre, mais bon. Il exprimait aussi le fait qu’il n’y avait ni voiture ni autoroute ici. Le béton n’était pas encore le maitre mot des industriels donc ? Qu’est-ce que c’était alors ? Pèche, nature et tradition autour du petit bassin ? Elle haussa un sourcil, avant de fermer les yeux, pour simplement dire après coup : « Peut-être. »

Elle n’était pas folle non plus. Même si elle était perdue concernant sa localisation, elle n’était pas assez folle pour dire si elle se sentait faible ou non. Mais vu qu’elle venait de se remettre d’une opération qui aurait dû pourtant la laisser pour morte, c’était déjà miraculeux qu’elle s’en sorte sans séquelle. Elle devait même être encore bien anesthésiée, car elle ne sentait pas les douleurs qu’elle avait habituellement, qui ne partaient qu’avec de la morphine… Mais il était vrai du coup qu’elle ne se sentait pas du tout au mieux de sa force physique.

Si elle en croyait le dénommé Sans, elle pourrait regagner ses forces peu à peu, et donc qu’elle vivrait en ce nouveau monde, ou cet enfer. Et il fut même assez curieux concernant ça, ce à quoi elle répondit calmement.

« Des choses cruelles, non. J’ai juste fait ce qu’il fallait faire pour survivre dans le monde où j’étais, même si c’est moralement sombre. Et puis, les gars que je tuais n’étaient pas des tendres non plus. Soit c’était des officiels corrompus, soit des membres de gangs et parfois même d’autres Jackals… Mais c’était ce qu’il fallait faire pour survivre. Je ne suis pas du genre à laisser mon destin dans les mains d’une entité que je ne comprends pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 29
Yens : 150
Date d'inscription : 28/02/2019
Localisation : V'Os de ville

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
Sans
Sans ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: De mort en trépas   Jeu 14 Mar 2019 - 15:40





❤️ De mort en trépas


feat.Roxy







Tiens, on dirait que c'était l'heure du quart d'heure croyance aux révélations. Le soulevement de t-shirt de Sans avait eu le mérite de lui faire voir la vérité. Enfin, on pouvait toujours penser à un gros trip aux acides, un rêves ou bien être mort après tout, chacun de ces possibilités étaient plausibles pour elle, dans sa tête, mais ça, c'est le temps qui lui ferait croire à ce monde. Quand elle se demanda grossièrement si il était vraiment un squelette et ce que c'était que cette merde, il voulut forcément rebondir ;



Oh, bah c'est un serpent sur un sternum.


Ajouta donc le petit squelette en pensant qu'elle parlait surtout du tatouage en sois. Mais bon, la vérité devait être difficile à avaler pour elle, comme un mauvais médoc', elle avait sa main posé sur son visage à peine débarbouillé. Elle s'observa alors, après qu'il lui ait dit que les élus élus avaient des marques, tatouages et compagnie. Mais pour Roxy, c'était légèrement différent. Elle montra à Sans une sorte de pierre rosée, qui ne devait donc pas traîner sur son épaule vu sa réaction. Ça devait être une autre marque alors !



Hehehe on dirait un fOSsile ce caillou. Je suppose que oui, ça doit être ta marque à toi. Je pense que tu dois faire parti de la nation de Tenshi, l’île volante, assez grande, tu l'as peut être remarqué, non ?


Quand à savoir pourquoi ou comment Sans savait pour Tenshi, voyons, c'était de partout dans le contexte du forum ! Non heu, plus sérieusement, il avait commencé par croiser les moines du camp d'entrainement à Minshu, alors il avait pu s'informer un peu avant de côtoyer quelques élus après tout. Mais vu que Roxy ne connaissait ni ce village, ni Kosaten et encore moins tout le reste, Tenshi ou pas, ça ne l'aiderait pas. Elle avait juste un caillou violet rose sur l'épaule et ça, c'était palpable.

En parlant de chose palpables (ne vous imaginez rien) mais, Sans avait parlé des faiblesses qu'on pouvait ressentir en tant qu'élu en arrivant sur ce monde, elle resta vague, signe de prudence, c'était tout à son honneur bien sur. Il la laissa donc parler, surtout qu'elle allait répondre en rapport à sa dernière question précédente. Méritait t'elle de finir en enfer, vu la façon dont elle parlait parfois ? Eh bien, avec une certaine franchise elle avoua avoir tué.

Selon elle, que des criminels ou ceux le méritant. La jeune femme employa même le terme Jackals qui devait être bien commun à son propre monde. Elle termina par dire qu'elle ne désirait pas être contrôlé ou remettre son destin plutôt, dans les mains du hasard ou d'une divinité. C'était le genre de personne à vouloir être aux manettes, cela lui faisait penser à certaines personnes de son monde.



Ouep, on dirait bien que ce monde nous réservera quelques surprises si tu veux mon avis. Tu devrais peut être envisager ce monde comme une chance de tout recommencer, en mieux.




Il lui dit ça plus calmement, de façon moins drôle comme il l'aurait été en tout cas. Sans savait clairement faire preuve de serieux et malgré son gabarit d'enfant, il était peut être bien plus mature et grand qu'il n'y paraissait.



On pourrait commencer par devenir des bons camarades ? Mais, avant ça, il faut absolument que je te teste avec une blague toc toc.



La lueur du blagueur revint dans son regard et c'est sans surprise qu'il annonça le début de la blague :




TOC TOC...







Revenir en haut Aller en bas
Messages : 15
Yens : 80
Date d'inscription : 07/03/2019

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
Roxy Heyward
Roxy Heyward ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: De mort en trépas   Sam 16 Mar 2019 - 18:45

Roxy n’appréciait pas de manière générale que l’on se joue d’elle, particulièrement dans le but de lui nuire. Elle avait tuée pour ça, et généralement, pour moins que ça. Mais là, elle était suffisamment chamboulée pour ne pas comprendre exactement tout ce qu’il se passait. Après tout, d’ordinaire, elle aurait dû y passer, et là… Elle se retrouvait dans une sorte d’autre monde à taper la causette avec un sac d’os qui avait comme principal centre d’intérêt de faire des jeux de mots douteux… L’on pouvait dire qu’il y avait sans aucun doute de meilleure situations, des plus abordables et agréables… Après tout, elle n’était pas même dans le confort et la protection de la nation qui l’avait accueillie…

« Et je dois trouver ça normal qu’on me montre son sternum ? Les rares où j’ai pu voir les os chez eux n’ont plus trop l’opportunité de parler ou de se faire un petit tatouage en guise de fantaisie. »
Ironisa-t-elle. Après tout, s’il y allait avec nonchalance concernant son propre corps et les actions peu ordinaire qu’il faisait, elle pouvait en faire autant, haussant les sourcils et soufflant un peu sur sa mèche comme une adolescente un peu rebelle. C’était vraiment un enfer de dingue dans lequel elle se retrouvait là…

Toutefois, concernant sa fameuse marque, elle passa la main dessus, pour l’examiner… En effet, cela ressemblait un peu à un caillou, mais… Elle sentait que ce n’était pas qu’une simple tâche d’encre sur son corps… Dans les faits, cela ressemblait plutôt à une sorte de piercing, comme si on lui avait incrusté la pierre en plein milieu de son épaule. La pierre n’était pas forcément laide, en elle-même, mais si elle devait porter des bijoux, elle préférait que cela soit en tant qu’accessoire, et pas directement implanté en elle…  Tout cela était vraiment très étrange, mais bon… Ce ne serait que le cadet de soucis. N’avait-elle pas d’autres chats à fouetter ou d’autres choses à faire ? Il y avait néanmoins une chose plutôt intéressante, outre le jeu de mot qu’il fit. Dès qu’il pouvait mettre cette syllabe, il le ferait donc ?

« Une île volante ? »
Elle détourna le regard, pour trouver en effet qu’il y avait en altitude… Un gigantesque morceau de terre. Et ça, ce n’était pas quelque chose que l’on pouvait qualifier d’anodin. Elle resta quelques secondes stupéfaites par ceci. Ce n’était pas un zepellin ou autre, c’était… Encore plus gros, mais encore plus loin aussi… Quelle taille devait faire ce morceau de terre pour être aussi imposant ? « Et t’es en train de me dire, que là-bas, y’a toute une nation ? Je crois pas être au bout de mes peines… »

Toutefois, vint ensuite les explications sur le passé un peu tumultueux qu’avait fait Roxy. Evidemment elle ne niait pas les mauvaises choses qu’elle avait fait, mais c’était son point de vue, qu’un meurtre restait un meurtre. Elle avait tuée des méchants, mais parfois, c’était aussi des gentils. Juste que s’il fallait présenter les choses, c’était généralement plus vendeur de montrer une personne plus éthiquement valide, bien qu’au final, elle n’y eu pas beaucoup besoin, vu que sa renommée faisait le reste. Mais bon, après, face à un sac d’os, il y avait de quoi perdre quelques moyens, surtout lorsqu’il commençait à suggérer qu’elle n’envisage ça comme une seconde chance, pour changer. Elle se contenta de passer ses mains derrière sa nuque, pour dire :

« On verra ce que me réserve ce monde. Si un type se met à me mettre un couteau sous la gorge, je vais pas discuter avec lui de la pluie et du beau temps. S’il s’est mit de telles idées en tête, c’est son problème, je réagis en fonction. S’il le fait pas, j’ai pas de raison d’écourter sa vie. Mais ouais, y’a surement quelques points que je devrais corriger… »

Elle ne savait pas encore à quel point elle souhaitait changer. Après tout, elle avait vécue une vie mouvementée et presque entièrement solitaire… Comment entrevoir de meilleures choses pour une personne qui avait été trahit et laissée pour morte ? Surtout qu’il commençait à dire qu’il souhaitait devenir un bon camarade avec elle… Sérieusement ?

« La dernière fois que j’ai été « bon camarade » avec quelqu’un, il m’a attaquée avant de me laisser pour morte en étant prêt à utiliser mon fils comme bouclier humain. Tu comprendras que va falloir un peu plus qu’une blague « toc toc » pour gagner mon estime. »

Mais elle s’alla à un soupir…

« Allez, fine, je te donne la réplique… Qui est là ? »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 29
Yens : 150
Date d'inscription : 28/02/2019
Localisation : V'Os de ville

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
Sans
Sans ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: De mort en trépas   Dim 17 Mar 2019 - 0:34





❤️ De mort en trépas


feat.Roxy







Ah super, elle avait décidé lui donner la réplique pour sa blague. Il l'avait improvisé sur le moment, Sans était ravis d'avoir un public pour l'apprécier et quelqu'un de visu. Bien sur, il avait pu voir Toriel en vrai, rire à ses blagues aussi, mais tout de même, c'était mieux que derrière une porte... Même si, pour le coup des blagues toc toc, la porte ça marchait bien eh ! Bref, il était temps de lui dire la réponse en espérant la voir sourire ou rire, bon, c'était peut être pas trop son style, mais il fallait bien tenter après tout.



...C'est moi l'osseuse ! Moelle osseuse, t'as compris ? Eheheheh.


Satisfait de sa blagounette tournant encore une fois autour de l'anatomie squelettique du corps humain en général, Sans fixa ce dernière, qui détenait toujours plus ou moins dans son regard, un air très circonspect. Mais il ne lui en voulait pas, et puis elle devait aussi s'attendre à ses précédentes questions ou surprises plutôt. Elle avait appris en quelques secondes qu'une ile volante trônait loin au dessus de sa tête.



Pour Tenshi, oui, je crois bien que y'a toute une nation au dessus. Mais je sais pas encore comment y aller, tu peux peut être t'y rendre naturellement ? Qui sait, eh !


Sans n'avoua pas s'il savait déjà ou non la réponse, ou bien s'il s'agissait d'une simple supposition logique. Quoiqu'il en soit cette nana avait un lourd passé dans son monde, qui transparaissait dans ses réactions, sur ce qu'elle disait. Si l'idée d'une seconde chance sonnait bien, même pour elle, Roxy n'était pas prête à ne pas tuer quelqu'un si cette personne la menaçait. Etait t'elle aussi innocente que ça ? Clairement pas, mais elle avait droit au bénéfice du doute.

Puis, franchement, cette dernière était sympa au final. Elle ne criait pas ou ne râlait pas sur ses blagues comme Papyrus. Elle lui donnait même la réplique, non, sincèrement, elle ferait une bonne camarade. Mais, apparemment, il lui faudrait un peu plus de temps pour ça. Sa dernière relation de franche camaraderie n'avait pas très bien tourné. Il apprit du coup qu'elle était maman au passage... Mais avec ce qu'elle venait de dire, Sans se demandait comment ce dernier allait. Devait t'il lui demander ? Il préférait de loin "détendre" l'atmosphère que le "tendre"...



C'est pas ma conception de camaraderie. Mais t'as l'air d'avoir clairement souffert.




Il aurait voulu lui dire aussi, que lui, avait connu ça aussi d'une certaine manière. Lors de la route génocide. Voir ses amis, son frère, tout le monde mourir... La mémoire effacée... Puis, tout recommencer, en mieux, sans savoir vraiment pour quoi, mais se dire que c'était pour le mieux... En espérant que ça ne se reproduise jamais. Il aurait voulu lui dire, mais... Il garda simplement son sourire sans rien rajouter ;



J'espère qu'on deviendras amis alors, quand tu trouveras le bon moment. En revanche...



Sans prit alors une voix et un air un peu plus serieux. Ses pupilles blanches disparurent pour laisser deux orbites noirs, profonds et effrayants, sans qu'il ne quitte son sourire jovial.



Si tu venais à détruire des vies innocentes un jour, tu me trouveras sur ton chemin.



Il préférait la prévenir, parce qu'il l'aimait bien, parce qu'il sentait qu'elle pouvait, pourrait, avoir un bon fond. Mais si elle se laissait aller à la tuerie pour rien, alors il serait un redoutable ennemi. Enfin pas maintenant bien sur, il avait plus ses pouvoirs, il était ridicule, ah non, attendez, c'était déjà le cas avant, il était le plus faible après tout. Mais... Il était déterminé, et la determination pouvait faire des miracles.




....






Mais hey, relax ! Au fond, j'aimerais juste une vie paisible ici, tranquille, tout ça. Je vais peut être ouvrir un commerce pour vendre de la neige, y'en a pas beaucoup par ici, t'en pense quoi ?



Mais le rendez vous improvisé fut coupé par un type qui courrait méga vite en pleine rue, avec dans la main plusieurs trucs. Des bourses, de l'argenterie, de la bouffe. Ca venait des commerces un peu autour, et plusieurs autres le poursuivirent avec la même ardeur et la même vitesse, passant au travers de la foule déjà amassé autour des élus par curiosité. On pouvait dire que certains ne s'ennuyaient pas ici !

- Reviens ici voleur !
- Rattrapez le ! Il a volé mon argenterie !
- Mes bourses de yens !
- Ah l'enfoiré il a prit ma bouffe !



- Vous pouvez toujours courir après moi bande de viocs' ! Beeeeh ! fit t'il en tirant la langue

Le petit voleur sauta sur un toit, ou il se sentait pas suivit et dégusta les plats volés au passage en jetant les noyaux de fruits par dessus son épaule. Il se posa ensuite sur les tuiles, narguant la majeur partie de ses poursuivants, mettant l'argenterie dans un sac, les yens aussi et un peu dans sa poche et finissant les viennoiseries sans se soucier du reste. Au loin la foule tentant haranguer des gardes trop faignants ou trop au courant que ce gamin trublion était un "habitué". Est ce que c'était une chance de voir ce que Roxy était capable de faire ? Ou elle allait s'en ficher ? Sans avait aussi été témoin de la scène.



Eheheh c'est plus animé qu'on voudrait le croire. Ce gamin va avoir des problèmes on dirait...




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 15
Yens : 80
Date d'inscription : 07/03/2019

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
Roxy Heyward
Roxy Heyward ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: De mort en trépas   Lun 18 Mar 2019 - 18:26

Roxy avait déjà été soumise à ce genre d’attente. Vous savez, le moment fatidique où vous saviez que vous ne pouviez plus reculer, que vous étiez condamnés à vous lancer, un jour ou l’autre, face à votre destin. Comme dans la salle d’attente du dentiste par exemple, mais cela relève d’une autre histoire. De son côté, la grande faucheuse avait à plusieurs reprises dû attendre ses cibles qui venaient s’empaler sur ses armes et sa maitrise du combat. Ils n’avaient été rien d’autre que des moustiques, des moucherons qui se faisaient balayer d’un simple revers de la main. Eh bien c’était un peu près la même chose ici, à ceci près qu’il n’y aurait surement pas de mort au résultat, juste une blague douteuse… Bon, peut-être que si elle était vraiment si mauvaise, cela se discuterait, mais comment rendre mort un… mort ? C’était un squelette, la question se posait tout de même !

Et… Le fatidique couperet tomba. C’était… Moi l’osseuse ? Roxy resta interdite un court instant, devant cette blague. Bon sang, avait-il vraiment osé la faire ? Avait-il vraiment réussi à toujours ramené ça à son corps de squelette ? Il ne devait pas être à son coup d’essai ! L’enfoiré cachait surement de l’expérience ! Elle vint en tout cas à poser sa main sur ses yeux, se les cachant à la manière d’un classique facepalm, mais tout en affichant un sourire un peu amusée à cause de ça.

« Vraiment ? Moelle osseuse ? »


Mais elle l’admettait, elle n’aurait pas forcément trouvée ça d’elle-même. Il fallait dire qu’elle avait eue bien plus de raisons de tirer magnifiquement la gueule plutôt que de chercher à sourire. Mais peut-être que le sac d’os avait raison ? Peut-être qu’elle devrait profiter de cette opportunité ? Elle verrait bien comment le monde comptait interagir avec elle, mais il était tout de même probable que sa vie ne soit pas un long fleuve tranquille.

« Toute une nation donc… Je sais pas. J’ai d’autres priorités que de m’amuser à défier les cieux par patriotisme. S’ils souhaitent que je fasse mon devoir civique, qu’ils déroulent l’échelle et dénouent leurs bourses. Et au pire, ils mettront la notice avec. »


Elle souffla un peu. L’idée d’être rattachée à quelque chose alors qu’elle avait toujours été plus ou moins indépendante n’était pas vraiment une chose qu’elle appréciait… De toute façon, elle n’avait aucunement l’envie d’être la chienne de ces ploucs. Elle s’en irait, tel l’alligator qu’elle était, prenant le chemin qui lui siérait le mieux, quitte à distribuer matière de gnons, mandales et autres décapitation. S’ensuivit une remarque sur le passé qu’avait la demoiselle, comme quoi elle avait souffert.

« On peut dire que j’ai eu ma dose ouais. »


Elle n’avait pas forcément envie d’en rajouter. Si elle devait être amenée à détailler chaque jour comme elle avait pu souffrir, à causes des blessures qu’elle était obligée de masquer sous de la morphine ou bien du manque de son fils, la chair de sa chair… Tout cela l’avait un peu détraqué tout de même… Mais au point d’accepter directement l’amitié d’un squelette qui… Il venait de la menacer là ? Un peu dur à prendre au sérieux, donc elle haussa les épaules.

« C’est le risque. La vie fait que ceux qui veulent ta mort peuvent finir par t’aider, et vice-versa. En tout cas… T’as du cran pour dire que tu seras sur mon chemin. Même, je dirais que cela est très… OSé. »


Elle s’y essayait. Après tout, il n’avait pas le monopole du jeu de mot. Elle souffla un peu, se rendant compte que ce n’était pas du tout un chemin qui était le sien. Sa carrière comique venait de s’arrêter là, directement.

« Ouais, clairement, c’est pas mon style. Et donc… Vendre de la neige ? Si ça fonctionne, t’auras au moins le mérite d’avoir fait quelque chose de complètement stupide, mais que les gens vont tout de même dessus. Tu seras clairement pas le premier. »


Toutefois, le village semblait réserver un peu d’agitation. En effet, une sorte de gamin chapardeur était en train de se faire un maximum de bien, et commençait donc tranquillement à se moquer de ses ainés, alors qu’il se remplissait la panse… Un voleur de rue donc ? Encore une fois, elle haussa les épaules. Elle n’était pas une sainte qui allait au secours des autres.

« A voir ce qui va lui arriver en premier. Une balle perdue, une flèche, je ne sais quoi de complètement insensé, ou bien une chute sur le sol après qu’il se soit rendu compte que les tuiles ne sont pas très stables ? Dans tous les cas, s’il reste à se moquer, il a de grandes chances de se faire prendre… »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 29
Yens : 150
Date d'inscription : 28/02/2019
Localisation : V'Os de ville

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
Sans
Sans ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: De mort en trépas   Mer 20 Mar 2019 - 14:40





❤️ De mort en trépas


feat.Roxy







Alors, serait t'elle assez confortable pour apprecier la blague du squelette farceur ? A priori, quand elle répéta la réponse de ce dernier, tout en se faisant le meilleur facepalm de sa vie, il pu voir derrière ses doigts un rictus se dessiner. Arriver à faire sourire, c'était déjà bien, ça prouvait qu'elle avait un coeur pur, nan bon, n'abusons peut être pas non plus, mais au moins un sens de l'humour. Même si elle restait assez serieuse comme personne.



J'ai une amie qui adore les blagues toc toc, dommage que je puisse pas te la présenter, elle n'est pas dans ce monde à priori.


Oui, après tout, qu'aurait t'il pu mal se passer à présenter une chèvre d'un bon mètre quatre vingt ? Après un squelette, quoi de plus normal. Sans observa ensuite Roxy reparler ou plutôt, répondre à ses précédents propos concernant Tenshi. Mais comme elle ne savait même pas comment s'y rendre, il y'avait fort à parier qu'elle ne verrait pas tout de suite les cieux. De plus, un certain esprit rebelle se faisait sentir en elle, clairement. Si on cumulait ça au fait qu'elle en ait bien bavé dans sa vie, ce qu'elle confirma par ses propos suivant, le petit squelette ne voulut pas trop la bousculer sur ça, c'était jamais ses intentions.

Bien qu'il soit farceur, Sans n'était jamais gêneur, enfin pas au point de vouloir briser moralement quelqu'un, sauf si ce ou cette dernière faisait beaucoup de mal. Quoiqu'il en soit, il resta béa les mains dans les poches avec son sourire qui trahissait une éternelle bonne humeur, peut être parfois de façade, mais qui pouvait au moins égayer le visage des autres au moins !

C'est pour ça et parce qu'il aimait bien Roxy aussi, que Sans l'avait prévenue de ne pas s'écarter du "droit" chemin. Tuer des innocents, faire une route génocide, c'était l'assurance d'avoir le squelette sur sa route également, un jour ou l'autre. Elle le prit... Plutôt bien ? Carrément en fait, même si elle donna son point de vu sur sa pseudo menace, elle termina par un jeu de mot.



Heheheh pas mal !


Dommage qu'elle se ravise presque aussitôt en prétendant que c'était pas son style. Il fut le témoin de sa prouesse dans ce cas, et c'était déjà pas mal, voir même honorable ! Papyrus lui, n'aurait pas apprécié, mais elle aurait pu se rattraper facilement avec lui, si elle aimait les spaghettis ! Oui, contenter des squelettes n'était pas si complexe en fait. Aaah, cela rappelait à Sans que son frangin lui manquait un peu, mais bon, c'est qu'une aventure de plus, autant la vivre quand même.

Pour ce qui était de vendre de la neige, elle ne chercha pas à contribuer ou s'insérer dans son futur business, mais bon, au final, lui même se demandait s'il aurait le temps de chercher toute cette neige. Peut être plus tard hé, quand ses pouvoirs de téléportation lui reviendrait !



Tu penses ? Je trouvais ça diablement intelligent moi. Oups alors, je me contenterais peut être d'autre chose hehehe.




Puis le gamin faisait son cirque, les poursuivants tentaient de l'avoir. Il s'était posé sur un toit et maintenant, cherchait à fuir une pluie de flèches. Ils n'y allaient pas de main morte pour deux ou trois pauvres vols. Ce fourbe petit voleur sauta de nouveau dans la rue, après avoir remarqué Sans (surtout) et courut vers lui, lui lançant alors une partie du butin. Mais le squelette ne chercha pas à le rattraper, il se décala juste sur le coté pour que ça le loupe et le butin tomba aux pieds de Roxy. Il y'avait de l'argenterie de luxe, de quoi se faire un bon paquet de yens ici...


-Hey le squelette déguisé, garde moi ça ok ?!! Avant de fuir à nouveau dans une ruelle sombre.

Une grande partie des poursuivants le traquèrent, mais sans aucun succès de le retrouver. Sans se retourna vers Roxy, ignorant un peu ce qu'elle comptait faire de l'argenterie après tout. Des gardes s'amenaient tout de même vers eux maintenant. Il y'avait donc deux options, attendre et tenter de s'expliquer en espérant que ça passe, pour rendre le butin, ou le garder et écouter le gamin. Avec cette seconde option, il restait aussi deux choix, celui de fuir avec, ou fuir pour le rendre au garçon... Aaah les choix, les dilemes... Mais Sans pensait savoir ce qu'elle allait faire.



Quand on ne vient pas aux problèmes, ils viennent à nous pas vrai ? Tu vas faire quoi de ces trucs brillants ?



La foule était alors poussée de plus en plus par deux gardes restés en retrait, qui essayaient de se frayer un chemin jusqu'à eux. Ils avaient encore une bonne minute pour se décider et agir, ou bien parler et attendre.



Peut être que, c'est ta première épreuve pour faire les choses mieux ici, qui sait.



Ne pu s'empêcher de faire Sans. Mais il manquait tellement d'informations à l'origine du soucis, qu'il était peu probable que Roxy veuille s'en occuper, ce n'était pas grave, elle aurait d'autres occasions en ce monde, de prouver qu'elle voulait prendre un meilleur chemin...




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: De mort en trépas   

Revenir en haut Aller en bas
De mort en trépas
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin
» 18 octobre , commémoration de la mort d'Anténor Firmin
» Rumeur sur une eventuelle mort de Preval?
» [b]GENS JUSTE OU INJUSTE LE SALAIRE DU PECHE C'EST LA MORT ![/b]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Les villes et villages marchands-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.