Partagez
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)
Messages : 92
Yens : 667
Date d'inscription : 28/01/2019

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue0/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (0/6)
Ruby
Ruby ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptyMer 20 Mar 2019, 01:46

img_rp
Le Sans de la vie
Ft Sans
Thème Ruby


Ruby - Autre

Cela fait à présent un peu plus de trois semaines que je suis arrivée dans ce monde. La blessure que m'avais infligé mon propre père était grave, et aurait même pu me tuer si Saga n'était pas venu à mon secours. J'ai passé après pas mal d'émotions fortes deux semaines dans un dispensaire pour récupérer de ma blessure avant de repartir en compagnie de la caravane qui m'a conduit là-bas.

J'ai donc passé une semaine supplémentaire à récupérer en leur compagnie. Un groupe de gens ma fois fort sympathiques, ils m'ont fait découvrir les superbes paysages que peux offrir ce monde. Mais ce n'est pas tout, j'ai pu découvrir que je pouvais utiliser mes mains pour autre chose que tuer. Lors d'une de nos haltes, une petite fille se faisait coiffer par sa mère, celle-ci m'a proposé d'apprendre à faire une tresse.

Au final c'était assez simple après avoir pris le coup de main. La petite fille a même voulu me rendre la pareille en me faisant une petite mèche, avant que sa mère ne propose de me faire une tresse à moi aussi. Je ne savais pas trop ce que ça allait donner sur moi, mais je n'y ai pas vu d'objection à tenter l'expérience. En fin de compte je dois bien avouer que j'aime bien le résultat, cette coiffure met en valeur mes oreilles en pointes et me donne un air plus…rayonnant je dirais.

Un tailleur présent dans cette caravane m'a même offert de nouveaux vêtements sur mesure, de quoi pouvoir remiser cette armure que mon père a faite pour moi. Elle me rappelle trop mon passé de toute façon, j'ai donc pensé la vendre lorsque nous serons arrivés aux villages marchands de cette région qu'ils appellent terres neutres.

Au final, ma nouvelle tenue me donne encore plus le sourire, elle est assez simple en elle-même avec ce haut en cuir, ce pantalon noir et ces bottes de même couleur. J'ai pensé à ajouter une cape à capuche rouge du plus bel effet pour l'accompagner, et je dois dire que j'ai parfois moi-même du mal à me reconnaître.

Apparence actuelle de Ruby:
 

C'est comme si j'étais totalement transformée, que je n'étais plus la même…en fait c'est totalement ça, c'est une véritable renaissance à laquelle j'ai droit grâce à ce monde et a cette divinité appelée Long. C'est un tout nouveau départ pour moi, alors une fois la caravane arrivée aux villages marchands, tandis que chacun fait son petit commerce, je m'empare de mon armure emballée dans un grand sac en toile afin d'aller trouver un marchand ou un forgeron à qui la vendre pour me faire mes premiers yens.

J'ai ceci dit un peu la tête ailleurs lorsque j'arpente les rues de ce petit village, je n'arrête pas d'imaginer la réaction de Saga lorsque nous nous reverrons. Arrivera-t-il même à me reconnaître ? Je suis vraiment impatiente de le revoir pour qu'il puisse voir tous mes progrès. Je lui ai déjà envoyé une lettre pour lui conter mon séjour au dispensaire, mais j'ignore encore s'il l'a bien reçue. Je ne suis pas encore très au fait du fonctionnement de ce monde et de ses moyens de communication, à voir donc comment les choses vont évoluer pour moi.

Mais à force de rêvasser sans regarder où je vais, je fini par bousculer un passant. Evidemment je m'en excuse, mais son regard et sa façon de se retourner pour partir sans décocher un mot donne l'impression qu'il n'est vraiment pas de bonne humeur.

—D'accord…je vois...

Oh et puis ce n'est pas bien grave, j'ai 'autres choses a faire que de me prendre la tête avec ce genre de personne, j'ai envie de garder le sourire. Et puis il est vraiment temps que je trouve quelqu'un à qui vendre cette armure que je puisse m'en débarrasser. Sauf que n'ayant encore jamais mis les pieds ici, j'aurais sans doute mieux fait de demander mon chemin à un membre de la caravane, ou bien à un passant qui n'est pas de trop mauvais poil.



Dernière édition par Ruby le Mer 10 Avr 2019, 19:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 55
Yens : 405
Date d'inscription : 28/02/2019
Localisation : V'Os de ville

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue5/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (5/6)
Sans
Sans ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptyMer 20 Mar 2019, 22:02





❤️ Le Sans (c'est moi) de la vie


feat.Ruby







Enfin un peu de progression ! Sinon, on aurait cru que Sans ne quitterait jamais la zone. C'est un peu comme s'il restait tout le temps à Snowdin, dans l'underground. Il avait rencontré Goku dans les villes et villages marchands, Roxy dans les villes et villages marchand et maintenant oui, il était temps ! Changer d'air ! Voir autre chose ! Parcourir de nouveaux horizon ! De nouvelles zones ! Ou pas... Parce que bon, c'était pas mal ici en fait, il se sentait bien de faire les 150 prochaines rencontres au même endroit. Hey, rappelez vous que c'est un flemmard, alors si l'aventure venait à lui, pourquoi se plaindre au final ?

Il venait de voir une fille avec une certaine allure, de long cheveux blans se faire bousculer par un type peu commode. Sans le reconnaissait, mais oui, c'était un type qu'il avait croisé plus tôt ! Il lui avait fait une blague, elle était bonne, ecoutez plutôt : " C'est quoi un os qui s'habille tout en noir ? Un os trop goth bien sur ! Ostrogoth !" Boarf, le type l'avait pas saisi, il avait crié dans la rue, râlé et puis était parti en furie en bousculant un peu tout le monde. Et cette femme la bas, c'était sa dernière victime de coup d'épaule du moment.

Mais elle finit par se retrouver tôt ou tard nez à nez avec Sans. Il devait bien sur lui expliquer pourquoi ce type l'avait bousculer, sinon, elle ne pourrait jamais savoir et c'était frustrant... Sauf si elle s'en fichait... Ou si elle avait oubliée ? Mais hey, heureusement il était là pour le rappeler !



Ce type qui vous a bousculé, il a pas trop aimé ma blague. C'est pour ça, Heheheh.


Il prit quelques secondes, au moins le temps de se faire remarquer, parce que même s'il avait une taille assez petite, d'environs un mètre cinquante, Sans se faisait quand même bien voir de part sa constitution squelettique assez unique. Bon vous me direz, la plupart pensait que c'était un enfant déguisé, bien que l'habit d'hiver soit peu commun ici et ressemble clairement à ce qu'un élu pourrait porter.



C'était, qu'est ce qu'un os qui s'habille tout en noir ? Bah, un os trop goth ! Je suis certain qu'elle est bonne pourtant hé !


Ah mais, il taillait la discute sans se présenter, il en oubliait les bonnes manières. Ce qu'il rectifia alors aussitôt en tendant sa main, cachant dans le creux de celle ci, son fameux coussin pétomane. Au moment ou elle lui serrerait la pince, elle assisterait au bruit d'un pet foireux, mais sans l'odeur, c'était mieux quand même ! Ok, peut être un peu cliché, enfantin, voir pueril, mais marrant ! Sauf pour ceux n'ayant aucun humour bien évidemment. Le sourire largement affiché sur sa face de squelette, il annonça donc ;



Ah au fait, moi c'est Sans, sans le squelette !



Pourquoi discuter plus avec elle qu'un autre ? Pourquoi ne pas continuer son chemin ? Pourquoi ci et pourquoi ça ? Et bien voyons, si il n'y avait pas cette discussion, il n'y aurait pas ce rp non ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 667
Date d'inscription : 28/01/2019

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue0/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (0/6)
Ruby
Ruby ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptyJeu 21 Mar 2019, 00:54

img_rp
Le Sans de la vie
Ft Sans
Thème Ruby


Ruby - Autre

Décidément, la joie et la bonne humeur n'ont pas l'air d'être contagieux chez les humains. C'est bien dommage mais bon, je n'ai qu'a ignorer ce genre de personnes et profiter des paysages débordants de vie contrairement à ceux que j'ai laissé derrière-moi dans l'autre monde. Enfin, quand on a eu une vie comme la mienne ça permet de relativiser et de garder la tête haute.

Bref, ce petit "incident" est déjà oublié, j'ai plus important en tête. Je réajuste donc sur mon épaule le sac en toile contenant mon armure, et c'est reparti. Sauf qu'en me retournant, je fais soudain face à une drôle de surprise…un…squelette ? Et qui parle en plus de ça. Est-ce que les bousculades causent des hallucinations dans ce monde ?

Tandis qu'il explique la mauvaise humeur de l'autre type, je n'arrête pas de me demander ce qui pourrait causer des hallucinations pareilles. Normalement les morts ne peuvent pas vivre sur le même plan que les vivants, enfin de ce que j'ai pu comprendre.

—C'était, qu'est-ce qu'un os qui s'habille tout en noir ? Bah, un os trop goth ! Je suis certain qu'elle est bonne pourtant hé ! Déclame-t-il alors que je m'accroupie lentement à son niveau avec un air circonspect.

Je pose également mon sac au sol, causant un peu de bruit métallique. J'essaye tant bien que mal de déceler la supercherie, est-ce que ce serait une de ces grandes marionnettes plus vraies que nature dont ces humains ont le secret ? Non, étrangement il n'y a pas l'air d'y avoir le moindre fil.

—Ah au fait, moi c'est Sans, sans le squelette ! Dit-elle alors en me tendant la main.

Wow, même quand elle parle on dirait une vraie voix, non sincèrement j'ignore qui l'a créé mais elle est très réussie. J'en viens même à tapoter le sommet de son crâne du bout du doigt pour tenter d'identifier la matière. Mais on dirait bien que c'est un véritable crâne, ou alors une très bonne reproduction.

—Dis donc t'es vachement réussie pour une marionnette…Oh bon, rentrons dans le jeu…Et bien enchantée Sans, moi c'est Ruby…

C'est vrai, qu'est-ce que je risque après tout en me prêtant au jeu à part amuser son propriétaire, et peut-être m'amuser aussi en passant ? Pas grand-chose à mon avis. Je saisis donc la main tendue par ce petit personnage pour le saluer, mais un bruit assez curieux et que je n'avais encore jamais entendu se produit lors du contact de nos mains. J'ignore totalement ce qu'est ce son au juste, mais la sonorité prête étonnamment à rire. Et je ne me retiens pas, depuis que j'ai découvert que je pouvais rire j'espère bien pouvoir le faire aussi souvent que possible pour égayer mon existence.  

—D'accord, c'était assez inattendu. Au moins j'imagine que c'est une bonne chose d'avoir le rire facile. Oh mais j'y pense, tu peux peut-être m'aider, je suis nouvelle dans la région, et je cherche un endroit où je peux vendre mon armure. Est-ce que tu penses pouvoir m'indiquer mon chemin ?

Faut quand même avouer que cette grande marionnette est assez attachante avec ses yeux ronds et sa petite bouille toute souriante. Je me demande bien où est caché l'humain qui chapeaute tout cela, à priori il ne devrait pas être loin, pourtant je ne vois personne qui puisse être susceptible de contrôler ce personnage. Ou alors il est vraiment très bien caché, peut-être que c'est un enfant costumé aussi. Pourtant je ne vois rien qui puisse étayer cette hypothèse.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 55
Yens : 405
Date d'inscription : 28/02/2019
Localisation : V'Os de ville

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue5/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (5/6)
Sans
Sans ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptyJeu 21 Mar 2019, 13:43





❤️ Le Sans (c'est moi) de la vie


feat.Ruby







Ruby observe Sans, Sans observe Ruby, les deux se regardent avec attention, mais il semblerait que pour la première, ce soit un regard qui cherche. Mais elle cherchait quoi ? Ce n'est pas comme si le squelette avait un truc à cacher, ou s'il était bizarre, personne n'avait jamais vu de squelette ici ? On était tous fait d'un pourtant, même les humains aimaient ça, Papyrus en avait la preuve dans sa chambre. Un superbe drapeau de pirate avec une tête de mort. Oui, les Humains étaient, selon le frère de Sans, les descendants des squelettes ! Ca se tenait comme théorie non ? Mais, peut être qu'elle cherchait autre chose ?

Elle alla jusqu'à toucher le crâne de Sans qui continua de la fixer sans rien dire. Ses intentions n'étaient pas mauvaises après tout. C'était peut être même sa façon à elle se se présenter ? Bon, il y'avait toute une coutume locale la dehors à apprendre. Attendez, apprendre ça demande des efforts non ? Bon, il verrait ça plus tard. Elle parla enfin, pour dire qu'il était réussi, ça oui, mais pour une marionnette, ça non ! Ah, il comprenait pourquoi elle cherchait à comprendre quelque chose, en fait Ruby voulait voir les fils ou le mécanisme qui n'existait pas.



Ruby, alors t'es un joyaux ?


Ruby, rubis, joyaux, on continuait un peu sur les interprétations foireuse ! Au mieux ça passait aussi comme un compliment, mais ça permettait à Sans de jouer aussi sur la façade. Elle pensait qu'il était une marionnette sur une simple vision de lui, donc il retourna ça en prétendant qu'elle était également un joyaux, juste à l'écoute de son nom. Il ne fallait parfois ni se fier au nom, ni aux apparences. Mais bon, c'était assez drôle pour continuer de jouer un peu comme ça.

Le fameux coussin péteur dans la main et son bruit de "prrrRRRrrttt" fut une franc succès, même si elle avait pas bien compris à en voir son visage circonspect. Au moins, elle était ni partie en courant en criant, ni en pleurant, ni même en râlant, tout le contraire, une réussite je vous dis. Puisque cette dernière ria comme si elle s'était retenue depuis un bon moment, et croyez pas que j'ai lu ça dans la narration précédente pour le répéter ici héhé... Bon.

Au final, elle cherchait de l'aide pour vendre quelque chose, son armure. Elle voulait se faire des yens, donc Ruby avait connaissance des yens et du tralala, contrairement à Goku ou Roxy, ce serait un peu plus facile de communiquer au départ avec elle.



Ah, bah je peux te la racheter pour, disons, 10 yens ?


Oh, quoi, il y'avait une arnaque dans l'air ? Bon, dix yens c'était pas cher, mais c'était pas rien non plus. Puis il proposait son aide également, c'était tout benef', non ? En tout cas, pas sur qu'elle accepte, mais s'il fallait l'aider un peu plus, il était prêt à le faire. Les panards osseux dans les pantoufles et les mains dans les poches, il déclama :



Mais sinon, je connais des vendeurs sur le chemin heheheh. A force de trainer dans le coin, j'ai la cotte !



Faisant un énième jeu de mot foireux avec les os, pour signifier qu'il avait simplement la cote auprès des habitants notamment à cause de ses blagues vaseuses qui faisaient plus rire que pleurer, ou aussi du fait qu'elle n'était pas la première à le prendre pour une marionnette ou un gamin déguisé. Bah, c'était sympa dans le coin, mis à part les rares râleurs, ceux sans humour, ceux qui bossaient, ceux qui avaient peurs, ceux qui.. Bon en fait y'avait que quelques adultes et surtout des enfants qui aimaient Sans pour le coup.



Elle est sympa ta cape rouge, mon frère l'aurait adoré. Et sinon, pourquoi tu penses que je suis une marionnette ? T'as jamais vu de squelette qui parle avant ?



Demanda t'il, dans le plus grand calme du monde, tandis qu'il la guidait vers un marchand, ou plutot un forgeron du coin... Elle était libre ensuite d'entrer dans la boutique et peut être tenter de refourguer le tout, enfin, sauf si bien sur elle avait vendu ça a Sans avant et au mon dieu c'est du rpception ! Mais, même si ca avait été le cas, le squelette serait venu ici, pour vendre l'armure de Ruby au forgeron bien entendu, heh !

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 667
Date d'inscription : 28/01/2019

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue0/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (0/6)
Ruby
Ruby ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptyVen 22 Mar 2019, 01:48

img_rp
Le Sans de la vie
Ft Sans
Thème Ruby


Ruby - Autre

C'est vraiment curieux comme marionnette, aucun mécanisme ni fil apparent…l'hypothèse du déguisement d'enfant semble donc plus probable. Ce serait même logique quand on voit sa petite bouille adorable et son humour bon enfant. Je me laisse donc entraîner dans son petit jeu en me présentant sous le nom qui m'a été donné par Saga lors de notre rencontre. J'ai assez rapidement pris l'habitude de répondre à ce nom, après tout c'est le seul nom que j'ai jamais eu, même s'il est relativement récent en plus d'être joli à l'oreille.

—Ruby, alors t'es un joyau ? Me répond cet adorable petit crâne.

—Non pas vraiment. Cela dit, celui qui m'a donné ce nom a aussi pensé à des joyaux en voyant mes yeux luire dans le noir. Faut croire qu'il avait raison.

Ces petites présentations sont assez agréables, tout d'abord parce que ce Sans est chou comme tout malgré son aspect squelettique, parce qu'il confirme que Ruby est un prénom qui me va bien, et qu'en plus il est drôle. Ce son qu'il produit lorsque nous nous serrons la main en est un bon exemple, je n'avais encore jamais ri autant pour si peu, il est fort à ce jeu-là.

Pour poursuivre cette petite discussion avec un autre sujet, j'aborde la raison de mon errance aléatoire dans ces rues, la vente de mon armure pour laquelle j'espère en tirer une belle somme. Soit pour en vivre un certain temps, me payer une petite maison, ou bien une nouvelle armure allez savoir. Je n'ai jamais été très douée pour prévoir ce dont j'aurais envie à l'avance. Mais la proposition que me fait Sans après ça est assez…décevante.

—Ah, bah je peux te la racheter pour, disons, 10 yens ?

—Quoi c'est tout ? Mais enfin…cette armure a été forgée dans les flammes de l'enfer et peut même résister aux plus hautes températures, je ne peux pas en tirer si peu…surtout si jamais je compte m'en repayer une un jour.

Heureusement cela semble plutôt être une blague puisqu'il me dit ensuite connaître des commerçants de ce village. Puisque de toute façon son "offre" n'était pas à la hauteur de mes espérances, autant le suivre, en espérant qu'il connaisse vraiment l'endr…hey une minute…les marionnettes ne se délacent pas toutes seules normalement !

Quel genre de sorcellerie se cache derrière ça ? Est-ce que…est-ce qu'il serait vraiment…réel ? Je veux dire, est-il vraiment un squelette vivant ? La question qui s'en suit semble aller dans ce sens en tout cas.

—Elle est sympa ta cape rouge, mon frère l'aurait adoré. Et sinon, pourquoi tu penses que je suis une marionnette ? T'as jamais vu de squelette qui parle avant ?

—Si mais…pas sur le même plan d'existence que les vivants en tout cas. Là d'où je viens les seuls squelettes que j'ai pu voir étaient ceux d'humains morts, et eux ne parlaient pas. Ils servaient plutôt d'os à mâcher aux démons. Donc tu es…réellement…réel ? Enfin je veux dire, tu n'es pas un trucage ou une marionnette ? Est-ce que…tu es un élu toi aussi ? A moins que les squelettes vivants soient monnaie courante ici.

Nous continuons ainsi à alimenter la discussion jusqu'à arriver chez un forgeron, voilà qui tombe à pic. Je commence évidemment par me présenter à l'artisan qui était en train de battre le fer rougeoyant. Je précise que je suis une élue récemment arrivée dans ce monde, sans pour autant préciser à quelle nation et divinité je suis liée. Après tout Saga m'a bien prévenue que Fuyu n'est pas très bien vue par la population.

Le forgeron me salue donc après avoir demandé à celui que je devine être son assistant ou son apprenti de prendre le relai au marteau. Je lui explique donc mon souhait de vendre mon armure, dont je lui présente une pièce pour qu'il puisse se faire une idée du prix auquel il peut me la racheter.

De prime abord il se dit que c'est certes du métal de très bonne facture, mais qu'il ne pourra pas m'en donner un prix extraordinaire étant donné qu'il n'est pas très riche. Il me propose donc une somme, mais là encore je ne trouve pas cela très élevé pour cette armure. Je lui fais donc part de ma déception, mais il cela ne semble pas être en mesure de le faire changer d'avis.

—Je suis désolé mademoiselle mais…en dehors du métal en très bon état, je ne trouve rien d'exceptionnel qui puisse justifier que je vous donne plus, sans vouloir vous vexer.

—Très bien, dans ce cas essayer de faire fondre une pièce et vous verrez qu'elle est spéciale.

—Je vous demande pardon ?

—Faites-le, et je vous assure sur ce que vous voulez que vous n'en croirez pas vos yeux.

—…Bon…mais je vous préviens, si cette pièce est endommagée je baisserais mon prix.

Oh ne vous en faites pas pour ça, je connais suffisamment cette armure pour être certaine du résultat de cette expérience. Et ça ne loupe pas, après plusieurs minutes dans le feu, le forgeron reprend la pièce et n'en revient pas qu'elle soit intacte. Pas la moindre trace de brûlure, ni même de couleur incandescente.

—Quoi mais…qu'est-ce que c'est que cette armure ?

—Si je vous disais d'où elle provient, vous ne me croiriez pas.

—Essayez toujours pour voir…

Toute fière d'avoir pu impressionner le forgeron, j'adresse un petit sourire à Sans avant de repartir à l'assaut.

—Elle a été forgée dans les flammes de l'enfer du monde d'où je viens. Mais comment vous vous demandez sûrement. Et bien pour faire simple, c'est le diable en personne qui m'a créé avant de m'offrir cette armure capable de résister à toutes les flammes. Mais rassurez-vous, je suis loin d'être comme lui, j'ai comme qui dirait eu un "défaut de conception" dû au sang humain qui coule dans mes veines, je ne suis donc pas une menace, pour qui que ce soit.

—Vous avez raison…je ne vous crois pas...pas en totalité. Je n'ai d'autre choix que de constater que votre armure résiste en effet au feu, mais sérieusement…Vous? La fille du diable ? Vous n'arriverez pas à me faire avaler ça. Ceci dit, je ne peux malgré tout pas augmenter mon prix de beaucoup, je ne suis qu'un petit artisan pas bien riche.

—Je vois. Dans ce cas, laissez-moi vous faire une contre-proposition. Je vous laisse gratuitement cette armure que vous pourrez revendre à bon prix, et en échange vous m'accordez une réduction de disons…cinquante pourcents sur une grosse commande que je suis prête à passer sur le champ. Et si vous relevez le défis, cela vous créera une sacrée réputation si jamais j'accompli de hauts faits d'arme et que je vous fais un peu de publicité partout où je passerais. Qu'est-ce que vous en dites ? Personnellement je trouve que vous êtes plus que gagnant dans l'affaire.

Voilà une offre qu'il ne peut décemment pas refuser, après tout entre la publicité et tout l'argent qu'il peut se faire avec mon armure plus ma commande…je vois mal comment il pourrait me dire non. Le seul souci que cela présenterais, ce serait d'arriver à réunir la somme nécessaire avant qu'il n'ait terminé ma nouvelle armure.

Heureusement il ne réfléchit pas bien longtemps avant d'accepter mon offre. Il appelle alors son assistant/apprenti pour selon lui, "que je puisse décrire en détails l'armure de mes rêves". Le jeune homme se pose donc sur une table en m'invitant à prendre place avec lui, évidemment je n'empêche pas Sans de se joindre à nous, après tout il aura sans doute de bonnes idées à soumettre pour l'apparence de l'armure.

Je commence déjà par décrire la conception générale de l'armure telle que je l'imagine, de grandes jambières, des gantelets, et une grande pièce protégeant mon torse, mes épaules, ainsi que ma taille. Le tout conçu comme une armure à mi-chemin entre une armure lourde et légère. Je regarde tout de même Sans pour voir s'il a éventuellement quelques idées qui lui traversent l'esprit. On ne sait jamais, il proposera peut-être quelque chose d'original.

—Qu'est-ce que je pourrais mettre d'autre ? Hm...et toit Sans, est-ce que tu aurais des idées ?



Dernière édition par Ruby le Ven 22 Mar 2019, 16:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 55
Yens : 405
Date d'inscription : 28/02/2019
Localisation : V'Os de ville

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue5/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (5/6)
Sans
Sans ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptyVen 22 Mar 2019, 12:14





❤️ Le Sans (c'est moi) de la vie


feat.Ruby







Bon, tout comme lui n'était pas une marionnette, elle n'était pas un cailloux brillant, en revanche, le fait qu'il dise ça, semblait lui avoir fait plaisir. En fait, elle avait des yeux rougeoyants, c'était joli, il comprenait donc le sens de ce mot pour elle. En tout cas, Sans haussa les épaules en continuant de sourire pour lui répondre aussitôt ;



Pratique pour te repérer dans la nuit mine de rien !


Concernant la transaction de son armure, elle ne semblait pas vraiment ravie du prix. Dommage, dix yens c'était beaucoup tout de même, non ? Sans ne s'en rendait pas compte, après tout, il n'était pas de ce monde, il payait en pièce d'or à la base. Allez y vous, convertir les yens en or et vis versa, pas facile. Elle expliqua en tout cas pourquoi c'était si peu, comparé à ce qu'elle aurait voulu.

Il s'agissait d'une armure très particulière visiblement, forgée dans les flammes de l'enfer et pouvait donc résister à des températures assez folles. Tiens, c'était amusant, il se demandait bien comment ça avait pu être forgé du coup, si ça résistait à la chaleur, était ce la magie ? Les matériaux ? Plutôt cool en tout cas.



Wow, et bien ! Ma tenue aussi est super résistante au froid, même si j'ai pas vraiment froid de base.


Oui, il comparait un peu l'incomparable, une veste d'hiver et une tenue magique forgée par une divinité malfaisante mythique, mais hey, c'était Sans après tout ! Un peu après, il lui fit des compliments sur sa cape, mais c'était surtout l'annonce d'être un squelette, un vrai, qui poussa Ruby à lui dire qu'en fait, elle n'en avait jamais vraiment vu et même que les squelettes vus par elle, servaient d'os à mâcher. C'était, pas cool ! Pas cool du tout, Papyrus n'aurait pas aimé ça, heureusement il n'était pas là pour entendre ça. Elle termina en demandant s'il était un élu, ce qui évidemment, poussa Sans à demander la même chose vis à vis d'elle.



Hey, y'a plus étrange, je peux parler sans cordes vocales, marcher sans muscles, et respirer sans poumons hehehehe. Sinon ouep, j'suis un élu, un élu de Minshu. Je me demande bien si t'es pas une élue aussi du coup, pour me demander ça ?



Il montra brievement son sceau, dépassant sur le haut de son sternum, en écartant un peu le col de son T-shirt pour qu'elle le voit. Maintenant que tout ça semblait régler, il continua son chemin à ses cotés, les os dans les poches, jusqu'au forgeron. Ruby faisait son petit business et lui, la regarda faire au loin. Lorsqu'elle revint vers le petit squelette, c'était pour lui demander si ce dernier aurait une petite idée à rajouter pour sa future armure.



Oh ? Et bien, mon petit doigt me dit, que la cape rouge accrochée ferait super cool. Ca me rappellerait même un peu mon frangin.



Et n'allez surtout pas croire que ça avait été soufflé dans une autre dimension, que Sans aurait pu le voir à travers mon regard et.. Et... Et... Chut alors ! Bon, passons ! Il avait donné une idée sur l'armure, mais Ruby était libre d'apprécier ou non la fameuse idée. Ces gens et leurs armures bien lourdes et encombrante tout de même, lui, il préférait être à l'aise plutôt. Même si son frangin aussi en portait une, pour faire plus "héro" ! Mais, un truc échappait un peu à Sans, alors il demanda ;



Pourquoi vendre une telle armure, si elle est si bien ? C'est pas un peu dangereux de la confier à n'importe qui ? Hey, pas que ça me regarde non plus hein heheheh



Finit t'il par rire. Il n'était pas là pour la juger - pas encore - mais il était quand même bien curieux à ce propos. Enfin, il s'approcha de la forge pour observer un peu tout ce qui s'y trouvait. Des outils et beaucoup de chaleur, ça lui rappelait un certain coin de l'underground tiens !




Je suis certain que vendre de la neige ici, ça marcherait. T'en pense quoi ? 10000 yens la boule de neige, c'est mieux comme prix ?



Et oui, près d'une forge on avait chaud, avec de la neige on allait mieux. Quoi ? La neige fond à la chaleur... Ahlala, triste business. Bon, ou en était la cuisson de son armure et qu'avait t'elle à dire sur le reste ? Sans patienta à ses cotés, ils se baladeraient ailleurs une fois fini. Je veux dire, l'armure pouvait bien être finie au post suivant héhé.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 667
Date d'inscription : 28/01/2019

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue0/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (0/6)
Ruby
Ruby ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptyVen 22 Mar 2019, 18:31

img_rp
Le Sans de la vie
Ft Sans
Thème Ruby


Ruby - Autre

Sincèrement j'aime bien ce petit squelette, il est adorable comme tout en plus d'être drôle. Mais pas seulement, car il a l'air d'être assez malin par moments. Par exemple il relève le fait que mes yeux luisent dans l'obscurité, ce qui peut être pratique pour me repérer la nuit comme il dit.

—Oui, surtout qu'en plus cela me permet de voir comme en plein jour…c'est à se demander pourquoi les humains n'ont pas cette capacité eux aussi, ça leur serait terriblement utile.

Mais ce n'est pas tout, il est aussi très étonnant, car selon ses dires, il vie mais…sans pour autant avoir les organes vitaux nécessaires. Il me dit aussi être un élu, ce qui explique sans doute un tas de chose sur lui, notamment cette capacité de vivre alors que selon les "lois" de la vie il devrait être mort et six pieds sous terre. Il en conclue alors que je suis sûrement une élue moi aussi. Un petit malin je le disais.

Cependant, lorsqu'il me montre son sceau je comprends assez vite que je vais devoir lui cacher le miens. Saga m'a bien dit de faire attention car les gens des autres nations n'apprécient pas tellement Fuyu. Je vais donc me contenter d'éviter le sujet, en espérant qu'il ne me pose pas la question. Car même si je lui dis que mon sceau se trouve sur une partie que je ne souhaite pas montrer, il voudra savoir a quelle nation je suis affiliée. Il ne me resterait donc que le mensonge pour me tirer de là, enfin, en admettant qu'il me pose la question bien sûr.

—J'en suis une oui. Je ne suis arrivée qu'il y a trois semaines, mais j'aime déjà tellement ce monde. Il est tellement plus vivant et magnifique que celui d'où je viens. Et puis…là d'où je viens, il n'y a pas non plus d'adorables squelettes qui parlent.

Quelques minutes plus tard nous étions arrivés chez ce forgeron à qui j'ai fait une belle offre pour obtenir en échange de mon armure une belle réduction sur ma commande. Justement nous en sommes à l'étape du croquis avec le jeune apprenti forgeron, j'essaye de lui décrire l'armure telle que je l'imagine. Mais je laisse tout de même Sans s'exprimer, au cas où il aurait une petite idée sympathique à soumettre pour embellir cette future armure.

—Oh ? Et bien, mon petit doigt me dit, que la cape rouge accrochée ferait super cool. Ça me rappellerait même un peu mon frangin.

—Une cape rouge ? Ah oui tiens pas mal, c'est vrai que j'aime bien celle que j'ai en plus, et le rouge de manière plus générale. Et puis bon, ça me changera de cette éternelle cape bleue que j'ai sur l'autre armure. Décidément j'ai bien fait de te demander mon chemin.

—Plutôt grandes ou petites les épaulières ?

—Hmm…grandes.

—Pourquoi vendre une telle armure, si elle est si bien ? C'est pas un peu dangereux de la confier à n'importe qui ? Hey, pas que ça me regarde non plus hein heheheh.

—Alors toi avec ton rire…tu es encore plus chou. Réponds-je après avoir été prise par son rire pour le moins "contagieux". Non plus sérieusement je tiens vraiment à me débarrasser de cette armure. Elle me rappelle trop mon passé, et surtout mon père que je suis loin de porter dans mes cœurs. Sinon, mis à part sa résistance au feu, elle n'a rien de bien dangereux…tant que ce n'est pas un fou sanguinaire qui l'achète.

Ce jeune homme est décidément doué de ses mains. J'ignore quelles sont ses compétences en forge, mais il est très doué en dessin. Je l'observe longuement donner un visage a l'armure que j'imagine après chaque question qu'il me pose. Je l'en félicite d'ailleurs, après tout il faut bien reconnaître le talent d'un artiste lorsque l'on en voit un.

—Merci...d'ordinaire je prends moins mon temps, pour cette fois j'essaye de vraiment m'appliquer pour que l'armure soit la plus réussie possible.

—Vous cherchez à m'impressionner ? Demandais-je intriguée.

—Peut-être bien…Me répond-il tout timide.

Moi je dis, il cherche clairement à m'impressionner, c'est sans doute à cause de ce charme naturel dont m'a affublé mon père. A cause de lui j'ai comme l'impression qu'un paquet d'hommes vont me faire de l'œil dans ce monde. Ce n'est pas que cela me dérange, mais…c'est juste que je ne risque pas de découvrir ce qu'est le véritable amour décrit par Saga si tous les hommes ne s'intéressent qu'a mon physique sans chercher à m'aimer derrière.

Mais alors que le regard de ce jeune homme ne semblait pas vouloir quitter le miens, Sans se fait remarquer près de la forge avec une idée pour le moins saugrenue. Vendre de la neige ? Ici ? Et surtout à ce prix-là ? Ah il n'y a pas à dire, il a un curieux sens de l'humour, mais il est quand même assez drôle. Il semble tellement en décalage avec les habitants de ce monde, c'est ce qui le rend attachant.

—C'est peut-être un poil exagéré. Réponds-je sur un ton plaisantin.

Il ne fallu ensuite que quelques minutes supplémentaires à l'apprenti pour terminer son croquis. Et le moins que l'on puisse dire c'est que le résultat donne envie, je ne peux que valider. Le jeune homme s'empresse alors d'aller montrer son œuvre au maître forgeron pour avoir son avis. Selon ce dernier la fabrication d'une telle armure devrait prendre un certain temps, mais l'apprenti évoque soudain un concours organisé par le village.

Il semble vraiment décidé à y participer, apparemment ce serait un concours où les forgerons de la région s'affrontent pour concevoir une pièce prouvant la maîtrise de leur art. Mais le maître semble moins emballé. Son apprenti insiste alors en disant que le prix accordé au vainqueur est suffisamment conséquent pour leur permettre d'agrandir leur forge et de se payer du meilleur matériel.

Comme ultime preuve de son envie de participer malgré leurs échecs aux précédentes éditions, l'armure que je viens de commander. Selon lui, une telle armure a le potentiel de gagner s'ils travaillent d'arrache pieds durant les huit jours qui les séparent de la date butoir. Donc si je comprends bien, il se pourrait que j'obtienne ma nouvelle armure plus tôt que je le pensais si je leur file un petit coup de main ? Moi je dis que ça se tente, en plus, cela me donne une nouvelle idée.

—Si vous voulez je pourrais demander à quelques gars de la caravane qui m'héberge de vous donner un coup de main…Bon par contre si vous le voulez, je demanderais une réduction de cinquante pourcents supplémentaires sur le prix de l'armure, ou alors vous payez grassement ceux qui vous aideront. C'est à vous de voir.

—Tu vois, même elle veut nous aider…et puis on peut toujours demander de l'aide supplémentaire à ton frère. Je t'en prie papa, je te promets que si cette fois on perd je ne demanderais plus jamais à participer.

—…Juré ?

—T'as ma parole.

—… … Bon très bien, mais c'est toi qui t'occupes d'aller chercher mon frère et de nous inscrire.

—Ouais ! Tout ce que tu voudras.

—Bon alors ne perd pas de temps, c'est plutôt juste huit jours pour faire une armure comme celle-là.

—J'y vais tout d'suite ! Répond le jeune homme au comble de l'excitation, avant de partir en courant.

—J'espère que vos gars sont doués, parce que je vais en avoir besoin pour réussir à terminer dans les temps.

—Ne vous en faites pas pour ça, j'ai déjà pu les voir à l'œuvre, ils le sont.

—Bien, dans ce cas prévenez-les, je les payerais ce qu'il faut. Par contre pour la ristourne sur votre armure, je ne vous l'accorderais que si nous gagnons, et si c'est vous qui portez l'armure lors de la présentation, ça vous va ?

—C'est parfait, nous allons les chercher tout de suite. Tu viens Sans ?

Cette fois ça y est, je sais que je suis douée en affaires, en plus de découvrir ce sentiment d'excitation si particulier. Je sens que je vais en rêver de cette armure, mais pour l'instant, direction la caravane, j'en connais qui vont être ravi d'avoir du travail.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 55
Yens : 405
Date d'inscription : 28/02/2019
Localisation : V'Os de ville

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue5/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (5/6)
Sans
Sans ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptyDim 24 Mar 2019, 18:53





❤️ Le Sans (c'est moi) de la vie


feat.Ruby







Ah oui, voir comme en plein jour dans la nuit, ça avait un nom particulier, nyctalope ! Cela lui faisait penser que lui aussi avec des pupilles qui brillait, mais pas forcément dans le noir et qu'il voyait pas forcément mieux la nuit ceci dit, même Undyne avec une pupille qui brillait ! Voyait t'elle dans le noir ? Possible, faudrait qu'il lui pose la question un de ces jours tiens. De révélations en révélation dis donc, c'était intéressant d'être tombé sur Ruby, elle était belle, sympa, on ne s'ennuyait pas le moins du monde.



C'est vrai que ça a l'air plutôt pratique. Moi quand je vois rien dans le noir, j'allume la lumière, sinon, c'est mieux d'être OSoleil.


Les présentations vont bon train, au delà du fait des particularité physique et anatomique de Sans qui vit sans vivre, chacun partage donc ses petits tricks comme on dit dans le milieu. Mais au moins, à force de discuter l'un avec l'autre, le squelette parvient à deviner qu'il fait face à une élue. Lui, ne s'en cache pas vraiment et n'hésite pas à montrer une partie haute de son sceau vert sur son sternum. C'est d'ailleurs peu esthetique ce vert sur ce blanc osseux, heureusement qu'il porte un Tshirt finalement !

En tout cas, à partir de là, la discussion se poursuit et elle avoue à son tour qu'elle est une élue, sans pour autant montrer son sceau. Hey, peut être qu'elle le porte à un endroit inavouable après tout. Elle était là depuis quelques jours, tout comme lui, tant de points communs en si peu de temps, c'était incroyable dis donc. Mais Ruby elle, appréciait beaucoup ce qu'elle voyait de Kosaten, le trouvant plus beau que son monde et lui faisant même un compliment en lui disant qu'il était un adorable squelette. Heheh, c'était pas faux en même temps.



Wow, tu sais comment parler aux squelettes toi ! Mais ouais, sinon, ce monde à l'air cool. Moi aussi je suis arrivé y'a pas longtemps, ça nous fait un point commun.


Sans ne chercha pas vraiment à savoir à quelle nation elle appartenait, en fait, il s'en fichait totalement de ce délire de nation au final. Ce n'était pas ça qui avait de l'importance à ses orbites, non, c'était autre chose, la personne bien, mais aussi ce qu'elle était, ce qu'elle ferait, ce qu'elle voudrait accomplir. Je veux dire, pour le moment il n'avait pas croisé quelqu'un susceptible de refaire une route génocide.

Goku était vraiment une sorte de petit héro en devenir, au cœur pur. Roxy avait un passé sombre et lourd, mais avec vraiment l'intention de saisir une seconde chance, bien qu'elle soit aussi dure que pouvait l'être Undyne. Quand à Ruby, de ce qu'il voyait pour le moment, c'était une nouvelle copine, une élue sympas, qui appréciait les squelettes et les blagues. Ca pouvait donc pas être une mauvaise personne.

Par la suite il lui donna un conseil pour son armure et elle était visiblement conquise par cette idée. Une cape rouge du plus bel effet, ce qui en plus, donnait un air des plus héroïque !



Eheheh pas de problème, c'est à ça que sert un bon camarade non ?



Ouep, commencer dans ce monde avec pleins d'amis et pleins de camarades c'était le top, dommage que Papy soit pas ici quand même, son frangin lui manquait et en plus avec tous ces humains, c'est sur qu'il se serait fait un paquet d'amis lui aussi. Mais bon, peut être qu'il allait pas tarder ou peut être qu'il était mieux à la maison aussi. Sans ne voulait pas y penser de façon triste maintenant, il gardait son sourire en toute circonstance après tout. Ruby demanda un peu plus de conseil et d'infos au forgeron, il les regarda faire. En tout cas jusqu'à ce qu'elle réponde à sa question d'avant, sur le fait de vendre son ancienne armure.

C'était assez simple comme réponse, mais assez compréhensible aussi. Ruby ne semblait pas farouchement attachée à son monde et son armure était une relique la rattachant à son passé, elle faisait donc fit de cela, un trait dessus pour vivre sa nouvelle vie ici, sa nouvelle chance peut être aussi ? Comme Roxy ? Elle trouva d'ailleurs son rire assez chou, mais dis donc, elle "Craquait" pour ses petits os ! Mais pour ce plastron resistant, mieux valait que ce soit quelqu'un de banal et d'inoffensif qui la porte dans le futur. Cela inquiéta un peu le squelette mais bon... C'était le choix de Ruby.



Ouais, après tout c'est peu probable pas vrai ?



Que ça tombe entre de mauvaises mains ? Voulait t'il dire par là. Nul doute qu'elle comprendrait le sens de sa question. Ruby s'en retourna ensuite vers les bosseurs de fer avant de revenir une nouvelle fois vers lui. C'est que son business de vente de neige attendait une réponse précise, mais elle trouvait ça exagéré ! Ah, peut être avait t'elle raison, la neige fonderait vite ici, alors pourquoi pas de l'eau ? Il n'allait pas lui proposer toutes ses idées loufoques non plus, mais bon, fallait bien gagner sa croûte ici en travaillant le moins possible, dur dur la vie d'un squelette flemmard vous savez ? Au moins cet échange court permit à l'apprenti de dessiner le croquis de la future armure de Ruby, était t'elle ravie ? A priori vu son visage oui, Sans a bien réussi à voir l'oeuvre et valide également.

Puis ça tombe bien, y'a un concours de forge dans la région, sa pièce pourrait passer en pièce maîtresse pour prouver l'art ancestral qu'ils maîtrisent. Sans compte que tout le monde est prêt à mettre la main à la pâte et du coeur à l'ouvrage. Le fils est même prêt à ne plus participer s'ils échoue, Ruby appeler des gens à la rescousse. Huit jours de travail intensif se préparent et Sans à les panards dans les pantoufles en souriant, se disant qu'il va bien passer huit jours à ... Ne rien faire.

En tout cas de leurs cotés les choses s'accélèrent et prennent une tournure assez cool. A la fin, Ruby demande a Sans de l'accompagner, c'est pas comme si il avait quelque chose de prévu, alors oui, il veut être témoin de cette petite aventure au coeur de la forge.




Ok je te suis.




Répondit t'il les mains dans les poches, Il fallait juste espérer que ses amis de la caravane ne soient pas effrayés par un squelette qui marche et qui parle.  Sur le chemin, Sans se posait quelques questions, il demanda donc ;



Ce monde a l'air de te plaire, moi aussi je le trouve chouette. T'es la troisieme élue que je rencontre, je me suis déjà fait deux camarades. Un de ce qu'on appelle Seika, une autre de Tenshi. Moi je suis de Minshu, ce serait marrant que tu sois de Fuyu, j'aurais l'impression de faire une sacrée collection eheheheh.












Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 667
Date d'inscription : 28/01/2019

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue0/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (0/6)
Ruby
Ruby ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptyLun 25 Mar 2019, 00:15

img_rp
le sans de la vie
Ft Sans
Thème Ruby


Ruby - Autre

L'idée de Sans d'ajouter une cape rouge à l'armure est vraiment pas mal. Sur le coup je n'avais pas vraiment songé à mettre une cape, mais c'est vrai qu'au final j'aime bien les capes, et le rouge aussi, donc une cape rouge et je devrais être contente. Et puis le talent de dessinateur du fils du forgeron me donne encore plus hâte de découvrir cette armure face à moi lorsque ce concours d'artisan forgeron arrivera à son terme.

Je me découvre ensuite des talents de négociatrice, un vrai talent puisque j'ai à présent une chance d'obtenir gratuitement une armure toute neuve d'ici huit jours, tout en offrant du travail à des membres de la caravane. D'ailleurs il faut que nous allions chercher le père forgeron et ses deux fils, ils seront sûrement ravis d'apprendre la nouvelle.

En plus ça ne change pas tellement les habitudes du groupe, ils ont l'habitude de rester une semaine quelque part avant de bouger vers un autre village. Ça ne fera qu'un ou deux jours de plus maximum, donc deux jours de profits potentiels en plus, donc c'est tout bénef' comme ils disent. En revanche, même si Sans finit par intervenir tout à fait gentiment, j'ai comme un sursaut de panique intérieur.

—Ce monde a l'air de te plaire, moi aussi je le trouve chouette. T'es la troisième élue que je rencontre, je me suis déjà fait deux camarades. Un de ce qu'on appelle Seika, une autre de Tenshi. Moi je suis de Minshu, ce serait marrant que tu sois de Fuyu, j'aurais l'impression de faire une sacrée collection eheheheh.

Bon sang je savais qu'il finirait par mettre cette histoire de nationalité sur le tapis. Bon, ça ne sert à rien de paniquer, il suffit d'éviter le sujet, ou de répondre à côté. Je peux aussi mentir en disant que je fais partie de la même nation que lui, après tout il est tout aussi nouveau que moi dans ce monde, il ne risque pas de savoir si je lui mens. Et puis, c'est un peu de famille le mensonge, autant m'en servir avec parcimonie, surtout si cela peut me permettre d'éviter d'être mal vue par les autres.

—Oui, comme tu dis. Mais je ne le suis pas, en fait je suis comme toi, de Minshu, c'est d'ailleurs aux grands lacs que je suis apparue. J'ai bien failli y rester d'ailleurs, j'avais été poignardée juste avant d'être transportée dans ce monde. Heureusement un beau et valeureux chevalier est venu à mon secours, c'est grâce à lui que je mes cœurs battent encore aujourd'hui. Quand je raconte ça j'ai l'impression d'être la princesse en détresse d'un de ces contes pour enfant…qui sait, il y a peut-être du vrai dans ces histoires en fin de compte…Hihi, je crois que j'ai fait un jeu de mot un peu malgré moi.

Voilà, c'est bien, un petit mensonge noyé dans un verre de vérité et d'humour, il n'y verra que du feu. Bref, la caravane n'étant pas bien loin de la forge, nous y arrivons assez rapidement. Je me dirige naturellement vers le chariot des forgerons, sans vraiment prêter attention au fait que tout le monde semble halluciner de voir un squelette marcher tout seul. Bon évidemment ils ne font que le regarder avec de grands yeux, ils restent respectueux et ne lui font rien.

Le forgeron lui est encore en train de déballer son matériel d'exposition avec ses fils au moment où j'arrive. Ils ne manquent évidemment pas de remarquer Sans, comment pourraient-ils faire autrement de toute façon ?

—Ah Ruby, déjà de retour ? Tu as l'air d'avoir réussi à vendre ton armure on dirait…mais qu'est-ce que c'est que ça ? Un déguisement ?

—Oh ne t'en fais pas, c'est Sans, un squelette vivant que j'ai rencontré un peu plus loin, il est tout ce qu'il y a de plus sympathique. Mais bref, ce n'est pas pour ça que je suis revenue, en fait je vous ai trouvé un joli petit travail qui montrera à tous vos talents.

—Oh je vois, sans doute un élua lors, et bien enchanté. Mais euh…qu'est-ce que tu veux dire par "trouvé du travail" ?

—Pour la faire courte, j'ai négocié comme une chef pour mon armure. En échange de mon armure qui résiste au feu, le forgeron a accepté de m'en faire une autre pour participer à un concours de forgeron qui se déroulera dans huit jours. Il a donc besoin d'un coup de main pour pouvoir terminer dans les temps, j'ai donc tout naturellement pensé à toi et tes fils pour l'aider. En plus il accepte de vous payer, et s'il gagne le concours avec l'armure qu'il aura forgée pour moi, je l'aurais gratuitement…autrement j'aurais tout de même une réduction de cinquante pourcents. Alors, qu'est-ce que vous en dites ? Vous êtes partant pour vous faire payer pour huit jours de travail ?

—Attend…si j'ai bien compris, un forgeron d'ici accepte de te faire une armure en huit jours à moitié prix, voir même gratuite si on vient lui filer un coup de main pour la terminer à temps…tout en nous payant moi et mes fils ?

—C'est à peu près ça oui. Et puis comme je sais que vous êtes doués tes fils et toi, je me suis dit que vous n'auriez aucun mal à leur montrer que vous êtes les meilleurs.

—Moi je dis pourquoi pas, ça se tente. Surtout si on est payé. Et puis au pire à la clé il y a toujours la possibilité de l'avoir à moitié prix, ce n'est pas rien. Répond l'aîné du haut de ses vingt-deux ans.

—Ok mais…du coup on fait quoi ? On remballe ou on continu de tout sortir ? Ajoute le plus jeune de dix-neuf ans.

—Hmm, dis-moi Ruby, puisque tu as l'air de bien t'en sortir, est-ce que tu pourrais t'occuper de notre affaire pendant que nous…t'aidons à obtenir ton armure neuve ?

—Je pense que c'est dans mes cordes, enfin, je crois. Mais j'y pense…dis-moi Sans, est-ce que ça te dirait de gérer ça avec moi ? En évitant de donner des prix exorbitants si possible, les gens du coin n'ont pas l'air tous réceptifs à ton sens de l'humour.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 55
Yens : 405
Date d'inscription : 28/02/2019
Localisation : V'Os de ville

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue5/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (5/6)
Sans
Sans ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptyMer 27 Mar 2019, 14:02





❤️ Le Sans (c'est moi) de la vie


feat.Ruby







Alors alors ? Nouvelle camarade et copine de Fuyu ou bien d'une autre nation ? Il avait posé la question, elle avait réfléchit assez vite à la réponse, avant de la lui fournir. Finalement il se trouve que Ruby se plaisait en effet dans ce monde, mais qu'elle ne compléterait pas sa collection de camarades de région différentes. Non, elle était en fin de compte du même endroit que lui, ce qui était tout aussi cool au final. C'est ainsi qu'elle raconta le fait d'avoir même été sauvé par un chevalier en armure, ça aurait pu être Undyne tiens ! Il se demandait si c'était le cas.



Oh, un chevalier ? A quoi il ressemblait ? j'ai une amie, Undyne, qui est une chevalière. Même si je doute un peu que ce soit elle eheheh. Est ce que ce ça sentait le poisson ?


Bah après tout, autant poser la question. Il ne revint pas vraiment sur l'histoire du sceau, continuant simplement à rester souriant et jovial comme à son habitude. Puis ils se dirigèrent ensemble vers ce qui s'apparentait être une troupe bien formée. Evidemment, Sans était dévisagé de tous les cotés, preuve qu'un squelette qui marche, qui parle et qui raconte des blagues n'était pas vraiment courant par ici.



Yup, salut !


Le forgerons ne se formalisa pas plus, comprenant vite qu'il s'agissait très probablement d'un élu, ce à quoi le squelette répondit par un clin d'oeil enjoué. Il écouta Ruby prendre la suite, expliquant qu'ils allaient avoir du pain sur la planche, enfin du fer pour le coup. Le jeu en valait la peine, surtout avec ce qui était promis. Une armure gratuite, une bonne paye, mais un boulot qui se devait efficace, rapide et tout de même bien fait. Ils acceptèrent de l'aider, eux aussi étaient sympathiques comme tout.

Aucun humains n'avaient cherchés à agresser Sans à ce propos, ces derniers semblaient plus acclimatés aux monstres que ceux de son monde. C'était assez agréable, ce monde était bien. Pour terminer, Ruby se tourna vers Sans pour lui demander un coup de main, sans vraiment préciser de quoi il s'agissait, même s'il était plus ou moins clair de remplacer ceux qui partaient bosser. Toutefois, elle le prévint d'éviter de vendre à des prix excessifs. Excessifs ses prix ? Ah bon !?



Wow, je vais cumuler trois jobs ! Vendre de la terre, vendre de la neige et maintenant vendre autre chose ! Je pense que oui, je vais démissionner des deux autres d'abord. Hmm, voila, c'est bon, je suis prêt à t'aider maintenant.



Ouais, on verrait bien comment ils arriveraient à faire tourner l'affaire à deux, puis il fallait bien faire passer le temps avec cette armure en préparation. Huit jours environs ? Cela permettrait d'apprendre aussi à mieux se connaitre, elle lui ferait peut être un peu plus confiance avec le temps, qui sait !

En attendant, pour détendre l'atmosphère, il était l'heure de dire une nouvelle blague un peu nulle, car après tout, si d'autres n'étaient pas réceptifs à son humour, elle, l'était ! Sa fan numéro un. Oui, Goku comprenait pas grand chose, Roxy n'était pas très humour, c'était donc sa fan numéro un ici, pour le moment.



Hey Ruby, tu sais ce que dit un squelette qui appelle à l'aide ? ...... OS' Court !



Elle était si mauvaise ? Peut être, mais c'était pas grave, il était content de lui quand même. Maintenant, que devaient t'ils faire ? Travailler ? Il espérait au moins que ce serait pas trop fatiguant, il l'espérait tellement d'ailleurs, qu'il lui répéta aussi en dialogue ;



C'est fatiguant ce qu'on va faire ? Pis j'ai un peu faim aussi, regarde moi, j'ai que la la peau sur les os, enfin, même si j'ai pas de peau. Heheheheh




Elle aurait peut être un petit truc à grignoter ou alors devait t'il l'inviter à manger quelque part ? Hey, rien n'empêchait d'être squelette et gentleman. Mais il attendrait un peu de savoir ce qu'il en était de la situation actuelle.












Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 667
Date d'inscription : 28/01/2019

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue0/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (0/6)
Ruby
Ruby ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptyJeu 28 Mar 2019, 16:46

img_rp
Le sans de la vie
Ft Sans
Thème Ruby


Ruby - Autre

Durant notre court trajet jusqu'à la caravane, Sans a bien entendu fini par me demander à quelle nation j'appartenais. Heureusement j'évite habilement le sujet, et explique vaguement les circonstances de mon arrivée dans ce monde, mentionnant donc ce cher chevalier Saga auquel je pense souvent depuis ce jour. Sans confie alors avoir connu une chevalière du nom d'Undyne, supposant même qu'il puisse s'agir d'elle-même s'il en doute.

—Non ce chevalier-là est un homme. Grand, une belle chevelure bleue, et d'une gentillesse incroyable. Tout le long de ma courte vie je n'avais connu que des humains éprouvant de la haine et du dégoût envers moi, puis cet homme, Saga, est arrivé et a tout fait pour me sauver la vie. A chaque fois que je doutais, que j'avais peur ou que souffrais…il était là pour me réconforter avec le sourire, et en m'assurant que tout allais s'arranger. Il m'a offert une nouvelle vision de l'humanité, et de ma propre humanité aussi. Il peut être si doux et empathique…c'est lui qui m'a appris à sourire et à avoir confiance en moi, ce qui était loin d'être gagné d'avance. Sincèrement, j'estime que j'ai eu une chance inouïe de faire sa connaissance…j'espère pouvoir le revoir un de ces jours…

Si Saga pouvais m'entendre parler de lui comme ça, il serait sûrement gêné et me dirait qu'il n'y a pas de quoi le remercier, qu'il a simplement fait ce qu'il y avait à faire. Mais je crois bien que je ne pourrais jamais le remercier assez pour tout ce qu'il m'a apporté en seulement trois jours. Et ça y est, il me suffit de repenser à lui pour afficher un large sourire candide sur mon visage. Cet homme m'a véritablement transformée, grâce à lui j'ai pu éprouver de la joie, de l'espoir, de la tendresse…et ce n'est sans doute que le début d'une longue liste qui fera de moi une humaine et non une démone comme je pouvais l'être encore il y'a à peine quelques semaines.

Mais revenons plutôt à l'instant présent, notre arrivée à la caravane, plus précisément au chariot de notre trio de forgeron et de leur affaire familiale. Comme je m'y attendais ils sont plutôt contents d'avoir un travail rémunéré même si ça leur fait délaisser leur étale de commerce. Heureusement pour eux je suis là, prête à leur donner un coup de main pour gérer leur affaire pendant huit jours avec Sans. D'ailleurs j'espère qu'il ne va pas se mettre à vouloir vendre une épée ou un bouclier à dix milles yens, je ne voudrais pas donner une mauvaise réputation à la caravane à cause de ça.

Sans nous gratifie évidemment d'un de ses traits d'esprit dont il a le secret, mais pour le coup je ne trouve pas grand-chose à y répondre. J'ai envie de dire, le principal c'est qu'il accepte de m'aider à aider notre trio de forgeron. D'ailleurs puisqu'ils acceptent le petit travail, il va falloir que je leur indique tout de même où se trouve la forge. Bon, autant les y conduire directement, comme ça ils pourront faire connaissance avec l'autre forgeron et commencer à s'organiser face à la masse de travail qui les attends.

—Hey Ruby, tu sais ce que dit un squelette qui appelle à l'aide ? ...... OS' Court !

—Au secours ? Mais…c'est quoi le rapport avec un…aaah d'accord, je viens de comprendre. C'est plutôt bien trouvé.

—Personnellement je n'trouves pas ça très drôle, c'est bien trouvé hein mais c'est juste que c'est pas trop le genre d'humour qui me fais rire. Dit alors Tanzō, le père forgeron.

—C'est vrai, c'est déjà rare de le voir sourire, alors le voir rire vous imaginez bien...Plaisante Hanmā, le plus âgé de ses deux fils, tandis qu'Anbiru le cadet, essaye tant bien que mal de masquer le fait qu'il rie à cette petite taquinerie.

Tanzo en revanche ne semble pas très réceptif à ce genre d'humour visiblement, ce n'est pas bien grave cela dit, on ne peut pas plaire à tout le monde. Et puis j'imagine qu'ils sont plus intéressés par l'argent qu'ils peuvent gagner avec le travail dont je leur ai parlé.

—C'est fatiguant ce qu'on va faire ? Pis j'ai un peu faim aussi, regarde moi, j'ai que la la peau sur les os, enfin, même si j'ai pas de peau. Heheheheh.

—Mais…comment tu peux avoir faim…sans estomac ? Enfin j'imagine que ça peut te manquer d'avaler quelque chose, mais tu ne risques pas de pouvoir t'alimenter en étant dépourvu d'organes n'est-ce pas ? Ou alors est-ce là une autre de tes particularités ? Après j'ai sûrement tort de me fier aux apparences, regarde-moi par exemple, tu penserais que j'ai deux cœurs contrairement aux humains qui n'en ont qu'un ?

Bon, nous perdons certainement une minute ou deux à discuter avant d'enfin nous mettre en route pour la forge. Mais nous demandons quand même au reste de la caravane de surveiller la marchandise que nous laissons sur place pour éviter d'éventuels vols. Au moins nous pouvons nous absenter l'esprit tranquille comme ça. Mais il n'y a pas de temps à perdre, car huit jours pour une armure comme celle que j'ai commandée c'est assez serré comme délai, mais je pense qu'en s'y mettant à cinq ça devrait être possible.

Apparence Tanzo:
 

Anbiru (à gauche) et Hanma (à droite):
 

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 55
Yens : 405
Date d'inscription : 28/02/2019
Localisation : V'Os de ville

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue5/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (5/6)
Sans
Sans ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptySam 30 Mar 2019, 12:04





❤️ Le Sans (c'est moi) de la vie


feat.Ruby







Eh bien non, c'était pas Undyne finalement, guère étonnant après tout, même si elle appréciait les humains depuis et grâce à Frisk, elle n'était pas non plus du genre à tous les sauver ou leurs faire confiance facilement. Du coup, c'était un homme, un mec sur lequel Ruby semblait clairement avoir jeté son dévolu à la façon dont elle en parlait. Hey, c'était presque mignon à voir, non, ça l'était en fait ! Elle avait ce grand sourire et ses yeux brillait à chacun de ses mots.

Elle révéla donc naturellement son nom : Saga. C'était sans doute plus fort que toi ! Mais il n'avait pas encore connu ou rencontré ce type, qui avait l'air d'être si sympathique. Sans espérait bien croiser sa route à l'avenir, il pourrait même lui parler de Ruby. Devait t'il arranger le coup entre eux ? Ou laisser faire ? Bah, il réfléchissait à de multiples blagues pour le futur, ça promettait d'être fun.



Il a l'air très sympa, j'espère bien le croiser aussi du coup.  C'était un élu de Minshu aussi ?


Dit t'il tout souriant. Bien que pour lui tous soient aussi sympas, peu importait la nation (pour le moment) Sans se demandait si du coup, ce Saga qui avait tant marqué la jeune femme, était de la même nation que lui et qu'elle. Après tout, ça rendrait sans doute la chose plus facile pour se croiser. Puis, si elle avouait qu'il était de Fuyu, alors elle se prouverait à elle même que les Fuyujins pouvaient êtres cools et que Sans pouvait les apprécier. Mais bon, était ce un stratagème du squelette pour encore découvrir la nation de Ruby ? Ou bien une coïncidence hasardeuse dans une question innocente ? Qui sait heheh.

Mais elle, elle restait béa, le sourire aux lèvres en avançant aux cotés du squelette et aussi de ses amis à elle, le forgeron, ses fils. Lui il avait une tête de mec assez rude, assez cru, du genre à ne pas embêter. Les deux autres avaient l'air plus simplets, plus sympa aussi. Bref, le patriarche n'avait que moyennement apprécier la blague, c'était rigolo, le voir dire ça rappelait instantanément à Sans son frangin Papyrus qui détestait aussi les blagues, les jeux de mots, les traits d'esprits et toute cette clique du genre.

Le principal restait que Ruby elle, ait bien compris le truc. En revanche, l'idée d'un challenge intéressant arrivait pour Sans en constatant que le forgeron aimait pas ce "genre" d'humour, il n'était peut être pas si allergique donc. Il pourrait bien tenter autre chose plus tard.

Mais il ne s'en offusqua aucunement et continua de suivre sa comparse du jour, jusqu'à ce qu'elle se demande comment il pouvait bien avoir faim et comment son organisme marchait par la même occasion. Sans releva les épaules et ajouta ;



J'sais pas trop heheheh !


Ne sachant pas vraiment quoi répondre lui même au fonctionnement de ses nons-organes, il répondit cependant à ce qu'elle posa en dernier.



Je crois qu'un ami monstre en avait huit ! Si j'avais récupéré mes pouvoirs, j'aurais pu te montrer un truc cool, je suppose que ça attendra plus tard eheheh.



Sans faisait référence à l'âme de Ruby, qu'il était capable de "montrer" hors de son corps, sous la forme d'un coeur. La couleur de l'âme était généralement associée à une qualité de la personne, la détermination par exemple était rouge, la justice jaune, la patience cyan, etc etc... Il y'avait de quoi avoir un panel infini de couleur dans les âmes... Il aurait été curieux de voir celle de Ruby et la lui montrer, mais il semblait que ce ne soit pas pour tout de suite. Le squelette garderait donc encore un peu le mystère.

En attendant, pour détendre l'atmosphère, il était l'heure de dire une nouvelle blague un peu nulle, car après tout, si d'autres n'étaient pas réceptifs à son humour, elle, l'était ! Sa fan numéro un. Oui, Goku comprenait pas grand chose, Roxy n'était pas très humour, c'était donc sa fan numéro un ici, pour le moment.



Tiens d'ailleurs, tu avais une armure, t'étais aussi une chevalière sur ton monde ? Dans mon monde, seuls les gardes royaux et Undyne ainsi que le Roi Asgore en portaient... Et des chiens desfois eheheh.



Ils prennent enfin la route de la forge, mais Sans n'a toujours pas bien compris ce qu'ils allaient y faire, enfin, eux deux. Sans n'avait aucune experience dans la forgeronnerie, et il était si flemmard qu'il pourrait bien ne servir à pas grand chose. Vivement qu'ils arrivent du coup !

Heureusement, après un raccourcis prit, les voila devant la forge et prêts donc à débuter le long travail qui les attends. 8 jours qui promettent d'êtres intenses. Huit jours pendants lesquels il ne faudra rien lâcher, se serrer les coudes, ne pas prendre de pause et...



Fiew, marcher autant ça fatigue, on devraient se reposer pour avoir des forces pour après. Tu devrais venir aussi Ruby, on peut prendre un jour pour nous.




Sans dis ça à la fois de manière très nonchalante comme il avait l'habitude de le faire, mais en étant très serein et sur de lui également. Les mains dans les poches, il resta cependant vers la forge pour savoir ce qu'elle déciderait.



Mais peut être que tu préfères rester ici et aider tout de suite. C'est vrai qu'il faut... Battre le fer quand il est ch'OS !



Sans savait que le resultat ne changerait pas, un jour sans eux ou pas, l'armure serait prête. Pressentiment ? Instint ? Réveil de ses pouvoirs ? Brisage de 4eme mur ? Qui sait !









Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 667
Date d'inscription : 28/01/2019

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue0/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (0/6)
Ruby
Ruby ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptySam 30 Mar 2019, 18:14

img_rp
le sans de la vie
Ft Sans
Thème Ruby


Ruby - Autre

Ma façon de parler de Saga montre assez clairement que je me suis attaché à lui, en même temps comment pourrait-il en être autrement après tout ce qu'il a fait pour moi ? Et puis il est doux, gentil, compréhensif, rien que le fait de penser à lui grave un sourire béat sur mon visage, en d'autres termes oui, je l'apprécie beaucoup. Le fait que ce soit le premier humain à s'être montré aussi gentil avec moi doit sûrement jouer un peu, n'est-ce pas ?

—Il a l'air très sympa, j'espère bien le croiser aussi du coup.  C'était un élu de Minshu aussi ?

—Oh heu…en fait je n'en sais encore rien. Nous n'avons pas vraiment eu l'occasion d'en parler, il faut dire que frôler la mort à cause d'une importante hémorragie ça n'aide pas tellement. J'étais inconsciente la moitié du temps, et d'un autre côté il était appelé par certaines obligations après m'avoir conduit à un hospice. J'y ait passé deux semaines tellement ma perte de sang était importante, j'en ait d'ailleurs gardé une belle cicatrice. Je pourrais éventuellement te la montrer quand nous aurons un peu de temps.

Aller, encore une belle esquive de ma part. C'est que ça va être compliqué de cacher à tout le monde que je suis de Fuyu, et puis autant dire que j'ignore quelle est la nation de Saga, comme ça si ceux à qui je parle finissent par le croiser, ils ne sauront pas que je leur ai menti. Mais pour l'instant, puisque je suis débarrassée du sujet tabou, autant poursuivre avec la rencontre entre Sans et Tanzō.

Encore une fois Sans nous gratifie d'un de ses traits d'humour pas toujours compréhensibles par tous. Tanzō par exemple reste fidèle à sa réputation de pince sans rire, ce qui ne manque pas d'être relevé par ses fils. Mais ce qui reste le plus surprenant, c'est qu'après que mes compagnons de voyage aient acceptés de se rendre à la forge, Sans nous dit qu'il a faim…alors qu'il est pourtant dénué d'organes.

—Mais…comment tu peux avoir faim…sans estomac ? Enfin j'imagine que ça peut te manquer d'avaler quelque chose, mais tu ne risques pas de pouvoir t'alimenter en étant dépourvu d'organes n'est-ce pas ? Ou alors est-ce là une autre de tes particularités ? Après j'ai sûrement tort de me fier aux apparences, regarde-moi par exemple, tu penserais que j'ai deux cœurs contrairement aux humains qui n'en ont qu'un ?

—J'sais pas trop heheheh ! Je crois qu'un ami monstre en avait huit ! Si j'avais récupéré mes pouvoirs, j'aurais pu te montrer un truc cool, je suppose que ça attendra plus tard eheheh.

—Attend…huit cœurs ?! La vache, je n'ose même pas imaginer le rythme cardiaque d'une pareille créature. Au moins elle peut être certaine de continuer à vivre même après une crise cardiaque, elle aura toujours au moins un cœur de rechange. Après j'ignore quel effet cela peut avoir si un cœur s'arrête. Moi par exemple, est-ce que je serais juste affaiblie ou carrément décédée ? Bon après je préfère ne pas tenter mon père, même s'il ne peut plus m'atteindre à présent.

—Tiens d'ailleurs, tu avais une armure, t'étais aussi une chevalière sur ton monde ? Dans mon monde, seuls les gardes royaux et Undyne ainsi que le Roi Asgore en portaient... Et des chiens des fois eheheh.

—C'est…un peu plus compliqué que ça. Je commandais une armée, mais je préfère éviter de parler de mon passé, on ne peut pas dire qu'il soit très reluisant. Enfin bref, puisque Tanzō et ses fils sont d'accord, nous allons les conduire à la forge. Ensuite nous pourrons nous poser tranquillement derrière leur étale pour tenter d'écouler la marchandise auprès des habitants. Comme ça tu n'auras pas à te tuer à la tâche Sans…enfin…si jamais c'est possible pour un squelette.

Direction la forge donc, maintenant que nous connaissons le chemin, arriver à destination est un jeu d'enfant et surtout bien plus rapide que la première fois. Les présentations se font assez naturellement entre les deux familles de forgeron, ils seront donc six à travailler de concert sur mon armure. En effet le fils du forgeron local a été rapide pour aller trouver un renfort, sans doute son grand père de ce que j'ai pu comprendre. Mais malgré le fait qu'il s'agisse d'un grand père, on peut dire qu'il ne fait pas son âge, et surtout qu'il a su entretenir sa carrure au fil des années.

Apparence du grand-père forgeron:
 

Pendant que les deux familles font leurs petits arrangements sur la répartition de la charge de travail, mais aussi de la rémunération prévue pour Tanzō et ses fils, Sans semble quelque peu fatigué.

—Fiew, marcher autant ça fatigue, on devrait se reposer pour avoir des forces pour après. Tu devrais venir aussi Ruby, on peut prendre un jour pour nous. Mais peut être que tu préfères rester ici et aider tout de suite. C'est vrai qu'il faut... Battre le fer quand il est ch'OS !

—Ne t'en fais pas pour ça, ils sont déjà six je ne pense pas qu'ils aient besoin de nous, hormis pour prendre mes mesures pour faire l'armure à la bonne taille.

—Oui, justement puisque vous en parlez, voulez-vous bien me suivre gente damoiselle ? M'invite Kaï, le fils du forgeron local en m'indiquant l'arrière-boutique d'une main, tout en posant l'autre derrière mon épaule.

—Et bien dans ce cas je vous suis. Est-ce que je devrais me dénuder pour que vous puissiez prendre des mesures plus précises ?

—Oh heu…hum hum, non pas vraiment. Enfin si, mais seulement pour justaucorps. Mais pour cette partie je vous laisserais seule pour ne pas vous gêner.

—Pourquoi cela me gênerait ? Il n'y a pas de honte à se montrer, après si c'est vous que cela gêne je peux rester seule et prendre les mesures moi-même.

—Non non ça va aller, si ça ne vous dérange pas alors ça ne me dérange pas non plus…dans ce cas…allons-y, je vous suis.

Alors c'est parti, autant faire toutes les mesures tout de suite, comme ça Sans et moi seront plus vite repartis pour passer un peu de temps ensembles. Donc une fois dans l'arrière-boutique, je me déshabille intégralement pour permettre au jeune forgeron de prendre mes mesures, mais il semble quelque peu…perturbé. Est-ce que les femmes de ce monde ne se montrent jamais nue devant les hommes ? Est-ce que j'aurais fait une erreur ?

Il a l'air tout rouge comme une tomate, et paralysé à la vue de mes formes comme ont pu l'être beaucoup d'hommes et de femmes avant lui. Mais aujourd'hui je ne fais plus cela pour infiltrer une forteresse, je le fais juste pour qu'il puisse prendre mes mensurations et les noter. Je vais donc devoir le mettre en confiance pour qu'il puisse le faire assez rapidement et permettre aux autres de se mettre au travail.

Apparemment aucune femme ne s'était encore dénudée devant lui, il a pourtant la vingtaine, là d'où je viens les humaines font ce genre de choses dès leurs seize ans. Je lui prends donc les mains en le regardant droit dans les yeux pour lui dire qu'il n'a pas à se sentir aussi gêné. Il a juste à prendre mes mesures, rien de plus, alors autant lier le geste à la parole.

Je guide ses mains vers ma poitrine et les dépose dessus pour lui montrer qu'il n'y a pas de quoi avoir peur, il peut prendre mes mesures sans avoir peur de me toucher puisque de toute façon ça ne me dérange pas. Il se décide après quelques secondes à enfin se mettre au travail, même si ses gestes demeurent hésitants. Au moins comme ça nous gagnons un peu de temps, il prend les mesures une à une tout en notant chacune d'entre-elles au dos de la feuille utilisée pour dessiner l'armure. J'espère juste que Sans ne fait rien de stupide pendant que je suis occupée ici.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 55
Yens : 405
Date d'inscription : 28/02/2019
Localisation : V'Os de ville

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue5/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (5/6)
Sans
Sans ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptyDim 31 Mar 2019, 03:33





❤️ Le Sans (c'est moi) de la vie


feat.Ruby







Ah, elle avait pas eu le temps d'en parler avec celui qu'elle trouvait si beau, si fort, si gentil et si plein de d'autres choses surement. Bon, Sans avait beau faire des blagounettes de gamin, il était sans doute l'un des monstres le plus malin de l'underground, voir, le plus malin tout court... Peut être éventuellement derrière Gaster. Mais il n'avait rien à envier à Alphys par exemple, seulement ce n'était pas vraiment son dada... Il avait comprit qu'elle lui mentait sur un point. Après tout, leurs propres conversation a eux avait servit à deviner cela. En quelques minutes, se connaissant à peine, ils avaient pu échanger chacun de quelles nations ils provenaient et là elle disait ne pas avoir eu l'occasion de le faire avec un type qui l'avait marqué à un tel point que son visage rougissait presque en disant son nom.

Baaah, ce n'était pas grave, si elle n'était pas prête à tout dire, Sans ne lui en tenait pas vraiment rigueur. Tant que Ruby était juste sympa, riait à ses blagues pas toujours au top et qu'elle lui apprenait quelques trucs sur ce monde ou, qu'ils continuaient à se balader comme ça, ça irait très bien. Mais il ne pouvait pas s'empêcher quelques taquinerie, comme jouer à son jeu. Après tout, il aimait ça, les jeux ;



Wow, on peut dire que j'ai été plus rapide que lui alors. Il a l'air de t'avoir marqué, mais tu connais pas sa nation et moi oui ! On a qu'a dire que j'ai gagné, heheheh !


Bien sur, l'excuse de la cicatrice était sans doute vraie, ainsi que son inconscience, elle se proposait même de montrer sa blessure de guerre à l'occasion. Tiens, lui n'avait plus la sienne, celle faite par Frisk... Ou, quoi que ce fut à ce moment là. Il n'avait pas oublié, non, mais la marque n'était plus sur son corps pour en témoigner et il avait pardonné après, car Frisk était revenue sur le droit chemin... Mais, cette partie le hantait parfois, souvent, il n'en parlait jamais.

Il y'eu ensuite une longue conversation entre eux deux, sur la faim d'un squelette, son anatomie, ou encore de savoir qu'un de ses amis avait huit coeurs, elle deux, que ça pouvait carrément servir. Ruby alla jusqu'à se demander si elle survivait en en perdant un seul, mais sans prendre le risque de tester. Ensuite elle expliqua qu'elle n'était pas vraiment chevalière, mais que c'était moins évident et surtout, qu'elle ne voulait pas vraiment s'étaler sur son passé. Il ne s'en formalisa pas, encore une fois.



Ok.


Répondit t'il de manière bref. En se rapprochant de la forge, un type charismatique, vieux et baraqué fit son apparition. Les familles de forgerons se réunissaient pour le grand chambardement et le travail à préparer, puis à faire. La encore, un tas d'explications sans doute barbantes mais necessaire, dans le but de creer la future armure de Ruby. Mine de rien, ça donnait envie de la voir. Heureusement qu'elle rassura notre petit squelette adoré, en lui disant qu'ils étaient tous bien suffisant en nombre pour s'occuper de bosser, pendant qu'eux, iraient ... Et bien, ne pas bosser bien entendu !

Il n'y avait qu'un seul truc à faire, de la part de la jeune femme bien sur, c'était de mesurer ses mensurations pour faire une armure qu'elle puisse porter. Sans s'imagina Undyne faire de même et trouva la scène hilarante dans son esprit. Ruby suivit donc l'un des fils pour faire ça un peu à l'écart de toute la populace.



Bon bah, je t'attends alors.



Elle faisait donc ses petites affaires, pendant que Sans lui, approcha le papa sans humour de tout à l'heure. Il fallait le décoincer un peu celui là ! S'approchant d'une table, le squelette sorti de quoi écrire, ainsi qu'un papier qui traînait dans le coin. Le papier n'était pas forcément rare, mais son utilité était toujours de mise pour des choses importantes. Il venait juste de creer un petit jeu de mot croisés, c'était mieux que les mots mêlés que préférait Papyrus.



Hey, prenez une minute de détente avant le boulot. C'est un mot croisé, un petit jeu.



Tanzô : Hmm ? Non, j'ai beaucoup de travail à planifier, les jeux, les blagues, non merci. Propose ça à mes fils si tu veux.

Indécrottable finalement ! Ni l'humour, ni les jeux, trop occupé et bien trop sérieux. Mince alors, il aurait bien proposé ça aussi aux fils, mais tout le monde s'attelait à la tâche, le concours commençait immédiatement dans leurs esprits, il était d'hors et déjà inutile de tenter de les soustraire à cette tâche. Bon, et bien il était temps d'essayer de creer quelque chose aussi, bosser dur pour montrer qu'il avait un talent inouie, inventer quelque chose de fort, quelque chose qui impressionnerait peut être Ruby aussi. Farfouillant dans un coin, Sans trouva ce qu'il fallait, pour creer sa propre armure, oui, sa propre armure !



Ah cool, au moins je participes aussi, j'aurais mon armure, je vais peut être même gagner le concours qui sait. Hé !




Il n'avait quand même pas eu besoin de chercher longtemps, il patienta simplement devant la forge pour impressionner la galerie, mais, peu de monde lui firent quelconques reflexions, trop occuper à déjà mettre la forge en route et préparer le fer, l'acier, le bois, les pièces différentes et les outils...



Mince, j'espère que Ruby m'en voudra pas si je gagne.



Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) 1553995654-tumblr-o0xsmrplng1v2yo4io1-1280









Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 667
Date d'inscription : 28/01/2019

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue0/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (0/6)
Ruby
Ruby ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptyDim 31 Mar 2019, 11:08

img_rp
le sans de la vie
Ft sans
Thème Ruby


Ruby - Autre

Mon petit encouragement porte ses fruits auprès du jeune forgeron. Ce dernier reste professionnel et prend mes mesures assez rapidement malgré sa timidité le poussant a continuellement s'excuser à chaque fois qu'il effleure mon anatomie. Je lui ai pourtant montré que je me fichais qu'il puisse me toucher, je ne suis pas fragile après tout, j'ai bien survécu à un coup de poignard. Bon certes c'est surtout dû à l'intervention de Saga, mais je me suis relevée, un humain lambda aurait sans doute passé bien plus de deux semaines à ce dispensaire.

Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à nos forgerons. Je les rejoins après m'être à nouveau parée de ma tenue à cape rouge. Tanzo me fait une petite remarque rapide en passant, me demandant de simplement ranger leur étale dans leur chariot, car la paye promise par le maître forgeron est amplement suffisante. Et apparemment ils ont formés trois groupes. Anbiru et son frère Hanma pour les gantelets et le tour de hanche, Tanzo et le maître forgeron pour le plastron, et enfin, le fils de ce dernier et son grand père pour les jambes. Apparemment ils comptent terminer par le justaucorps et la cape puisqu'ils n'ont pas l'air d'en parler.

En même temps c'est sans doute le moins compliqué à réaliser sur cette armure, et puis, moi aussi j'ai un peu tendance à commencer par le plus difficile pour me simplifier la tâche. Je peux donc disposer et rejoindre Sans…qui décidément comme un enfant me les fera toutes et ne doit pas être laissé sans surveillance. Cela dit la blague est assez drôle et plutôt bien trouvée, un carton sur la tête…j'en lève les yeux au ciel avec un petit sourire tant sa créativité en matière de blague est remarquable.

—Eh bien, voilà un beau petit chevalier à l'armure rutilante. Saurez-vous me défendre des démons de l'ennui au péril de votre vie ? Enfin, je dois accomplir une petite tâche avant que vous ne puissiez œuvrer à occuper mon esprit, trois fois rien ne vous en faites pas. Cela vous laissera le temps de réfléchir à quel activité humaine vous souhaitez m'initier.

C'est donc reparti pour un autre voyage vers la caravane, heureusement le rangement de l'étale et de la marchandise se fait rapidement grâce au petit coup de main apporté par quelques membres du groupe. Ce qui me permet donc de me tourner vers Sans, et de lui demander ce qu'il prévoit pour les jours à venir.

—Bien, je pense que l'on peut enfin souffler. Qu'est-ce que tu dirais de me faire part de ton petit programme pour les jours à venir autour d'un bon déjeuner ? Je ne sais pas ce qu'il en est pour toi, mais moi j'ai une faim de loup. Est-ce que tu connais une bonne petite adresse où l'on pourrait se remplir la panse ? Au pire nous pourrons toujours nous reposer ensuite dans mon petit chariot. Par contre je préviens…je n'ai pas d'argent, donc si jamais ça te dérange de payer on peut très bien manger le déjeuner qui va être préparé par les cuisiniers de la caravane.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 55
Yens : 405
Date d'inscription : 28/02/2019
Localisation : V'Os de ville

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue5/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (5/6)
Sans
Sans ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptyDim 31 Mar 2019, 12:45





❤️ Le Sans (c'est moi) de la vie


feat.Ruby







Et bien, elle ne tarda pas et entra même dans le jeu de son déguisement, qui pour le coup, en était vraiment un. Je veux dire, Sans était une flemmard, il n'avait rien trouvé de mieux que ça pour se faire une armure, toutefois cela lui fit plaisir d'entendre Ruby au travers, lui prêter le rôle de chevalier. Evidemment, entre la partie compliment et le coté roleplay qu'elle donnait à son dialogue, elle avait quand même quelque chose à faire. Il releva le carton de sa tête pour observer quoi. Ruby allait juste ramener quelques trucs à la caravane visiblement.



Héhé, c'est l'éthique même d'un chevalier.. La SQUEL'ethique !


Lança t'il en faisant un clin d'oeil, tandis qu'un chat sauta dans la rue sur un sac de farine, tombant lui même sur une poêle en fer, ajoutant à la blague un "badum tsum" dans la plus pure des coïncidences. Fier de sa blague, encore, comme toujours, Sans accompagna Ruby jusqu'au chariot une nouvelle fois. Le rangement était rapide et surtout grâce à l'aide de chacun. Il revient avec elle vers la forge, puis attend de la voir se tourner vers lui. C'est là, que les premières questions sur le programme de la journée fusent. De plus, sa comparse à faim, mais n'a pas un seul sous.



Ah, comme quoi j'ai bien fait de vendre un peu de neige entre temps. J'ai quelques yens, environs 100 000 ! ça suffit tu penses ?


S'arrêtant alors un instant sur sa réponse en voyant ses yeux, il revint sur ses propos :



J'ai dis 100 000 ? Je voulais dire 10 000 !



Ce qui n'était finalement pas si mal pour avoir vendu de l'eau sous forme de glace. Comment avait t'il fait ? A qui l'avait t'il vendu ? Hey, vous n'avez pas besoin de connaitre ses secrets dans le commercial ok ! Ne posez pas de question et croyez y ! C'est plus simple ainsi. Mais bon, il n'avait pas encore dit son programme ou ce qu'ils pouvaient prévoir tous les deux.



Je commence à connaitre le coin, t'inquiète pas. Je sais ou aller, mais sinon pour le reste, ce serait bien qu'on apprenne un peu plus à se connaitre nan ? Tiens par exemple, je sais que t'as deux cœurs, mais t'as des pouvoirs ? Des trucs sympas ?



Après tout, Ruby n'avait pas l'air humaine, l'apparence y etait, mais elle avait des oreilles pointus, deux cœurs, des particularités que ne partageaient pas les "humains" tel que Sans les concevaient et les connaissaient. Mais peut être que comme son passé elle ne voudrait pas en parler, ou rester mystérieuse ? C'était dommage, surtout s'ils restaient plusieurs jours ensemble.



Sinon tu penses que j'ai des chances de gagner le concours avec mon armure ?




Demanda t'il, en rapport à son carton. Puis il annonça à Ruby de le suivre jusqu'au restaurant qui se trouvait non loin, dans un angle de rue, une sorte de vendeur de ramens en somme. Les prix n'étaient pas super haut et la qualité était au rendez vous, a force de rester dans les villages du coin, le squelette commençait à se faire connaitre.

Vendeur : Ah c'est toi gamin ! Encore des ramens avec de la sauce tomate ? T'es bien le seul à prendre cette recette. Oh et t'es accompagné ? Bonjour mademoiselle, prenez place !



Salut ! Ouep, on est deux, tu mets ça sur ma note comme d'hab'


Vendeur : Ca marche. Installez vous. Fit le vendeur, tout en posant déjà quelques crudités fraîches, du pain, de quoi grignoter avant le plat principal.

Sans s'installa alors sur le grand tabouret de bois, posé sur le comptoir, il se gratta l'arrière du crâne et laissa Ruby se mettre à coté de lui aussi. C'était vraiment une fille sympa, il était content de l'avoir rencontré, d'avoir d'ailleurs rencontré que des gens sympas.



Alors, Ruby, tu vas faire quoi une fois que tu auras ton armure ?




D'autres personnes étaient aussi assises à coté, dont un mec assez cOStaud. Qui se rapprocha un peu de la belle élue, faut dire qu'elle ne pouvait pas laisser certains hommes indifférent. Sans lui, bah c'était un squelette donc, rien à voir ! Mais le fameux type s'approcha jusqu'à etre entre Sans et elle.

Type : Hey, tu viens avec ton petit frère ? Tu veux que je te paye un verre ailleurs ? Juste toi et moi ma poulette ?





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 667
Date d'inscription : 28/01/2019

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue0/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (0/6)
Ruby
Ruby ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptyDim 31 Mar 2019, 15:00

img_rp
le sans de la vie
Ft sans
Thème Ruby


Ruby - Autre

Ah la la, décidément tout est prétexte à faire une blague pour Sans, et aussi à me faire sourire car je suis un peu bon publique malgré moi. Enfin, je ne vais pas non plus m'en plaindre, on peut dire que je compense le fait de ne pas avoir ri une seule fois durant les cinq premières années de ma vie qui n'en compte pas beaucoup plus au total. Pour adapter un adage humain bien connu, mieux vaut rire tard que jamais.

En revanche je suis à deux doigts de sentir mes cœurs s'arrêter lorsqu'il dit avoir récolté cent milles yens en vendant de la neige…il n'est quand même pas sérieux ? Même s'il se corrige en baissant le chiffre à dix milles, cela reste tout de même invraisemblable. J'espère qu'il n'est pas sérieux car cela tiens de l'arnaque…je…je n'ai juste pas les mots, d'ailleurs est-ce que je devrais vraiment me donner la peine de relever son tort ? Après tout, si des gens sont assez stupides pour se laisser avoir…Bon bref, revenons au sujet principal, le déjeuner que Sans compte apparemment m'offrir.

—Je commence à connaitre le coin, t'inquiète pas. Je sais ou aller, mais sinon pour le reste, ce serait bien qu'on apprenne un peu plus à se connaitre nan ? Tiens par exemple, je sais que t'as deux cœurs, mais t'as des pouvoirs ? Des trucs sympas ?

—J'avais des pouvoirs en fait, je les ai perdu en arrivant dans ce monde, mais on m'a expliqué qu'ils finiront par revenir avec le temps. Sinon en temps normal je suis sensée pouvoir créer et manipuler du feu, des chaînes, une épée qui fait à peu de chose près ma taille. Après j'ai aussi une transformation qui laisse paraître mon crâne entouré de flammes, avec ces crocs-là…

Pour lui montrer de quoi je parle, j'ouvre grand la bouche dans laquelle se présente une dentition à priori tout à fait normale. Mais je montre assez rapidement mes canines rétractiles inférieures et supérieures, me donnant une allure de bête sauvage. Bon évidemment je ne tarde pas trop non plus à les rengainer et refermer ma bouche pour éviter de faire peur aux éventuels passants. Et puis il faut bien que je suive Sans qui s'en va vers un endroit qu'il semble bien connaître.

Apparence de la transformation de Ruby:
 
En cours de route il me demande également si selon moi, il aurait gagné la compétition de forge.

—Et bien…étant donné qu'elle n'était pas vraiment en métal je ne suis pas certaine qu'ils t'auraient laissé participer…sans vouloir te vexer évidemment.

Une fois arrivé à destination, le cuisinier salue Sans comme un vieil ami, comme quoi il connait vraiment bien le coin. Il semble avoir déjà commandé ce qu'ils appellent des ramens avec de la sauce tomate, encore de nouvelles saveurs à découvrir en somme. Je salue également le restaurateur avant de prendre place à côté de Sans. En tout cas l'odeur me met déjà l'eau à la bouche, j'ai hâte de voir ce que ça va donner.

—Alors, Ruby, tu vas faire quoi une fois que tu auras ton armure ? Me demande alors Sans.

—Je ne sais pas trop, je sais que je suivrais la caravane lorsqu'elle partira puisque je n'ai nulle part où aller. Et puis ça me permet de découvrir les paysages de Kosa…

—Hey, tu viens avec ton petit frère ? Tu veux que je te paye un verre ailleurs ? Juste toi et moi ma poulette ? M'interrompt soudain un rustre personnage venant s'immiscer entre Sans et moi.

—Au cas où vous ne l'auriez pas remarqué je suis en pleine discussion avec mon ami qui, contrairement à vous, semble avoir reçu un minimum d'éducation. Donc premièrement je ne suis pas votre poulette, deuxièmement ce n'est pas mon petit frère, et enfin troisièmement, si vous ne dégagez pas dans la seconde je vous garantis que vous serez bien loin d'être ma première victime et que n'en suis plus à une près. Du coup vous voulez la jouer comment ? Vous restez à votre place sans m'importuner avec votre approche à deux balles, ou bien vous êtes prêt à risquer votre vie ? C'est à vous de voir. Personnellement j'ai faim, et accessoirement j'adore le goût de la chair humaine crue. Alors, vous voulez toujours jouer les séducteurs à la manque ?

Bon en vérité, et comme j'ai pu le dire à Saga, je ne tiens pas à devoir remanger de la chair humaine. Donc même s'il insiste pour jouer les faux dur à cuir, je me contenterais de lui bloquer le bras dans le dos et de lui plaquer la tête sur le comptoir pour lui faire comprendre que je ne suis vraiment pas le genre de femme qu'il faut importuner de la sorte. La question est donc maintenant de savoir s'il est courageux ou bien complètement stupide.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 55
Yens : 405
Date d'inscription : 28/02/2019
Localisation : V'Os de ville

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue5/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (5/6)
Sans
Sans ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptyLun 01 Avr 2019, 03:44





❤️ Le Sans (c'est moi) de la vie


feat.Ruby







Tiens, elle fait un drôle d'air quand il lui annonce son nombre de yens. Quoi, c'est beaucoup ? C'est pas assez ? Il en sait trop rien, lui il payait en or sur son monde, c'était quand même autre chose. En tout cas, cette somme allait leurs permettre d'avoir quelques bons petits plats. Sans savait très bien ou aller pour ça et Ruby semblait prête à le suivre. En chemin, sans penser encore au travail ardent qui attendait les forgerons, qui étaient certainement déjà entrain de battre le fer, le squelette voulu un peu connaitre les pouvoirs de sa compagnonne.

Ruby avoua alors qu'elle pouvait manipuler le feu, ce que pas mal de monstres savaient faire à Hotland dans l'Undergrand de son propre monde. Elle avait perdu ses pouvoirs, comme lui, mais on pouvait sentir que le temps redonnait aux élus les forces necessaires pour s'adapter à ce monde, c'était un concept intriguant. Mais elle ne savait pas faire que des tours de passes passes avec le feu, non. Ruby, en bonne polyvalente gérait deux armes distinctes. Une chaine et une épée qui était trop grande. Elle n'avait rien à compenser pourtant, et ça ne devait pas être si pratique ? Mais pourquoi pas, ça semblait drôle à voir en tout cas.

Elle termina par lui montrer un bout de transformation dont elle était capable, en augmentant la taille de ses canines, de vrais crocs, impressionnant. Le coup du crâne entouré de flamme semblait aussi cool. Il avait raison à son propos, cette femme était sensas' !



Hey, ça a vraiment l'air d'êtres des pouvoirs sympas, même cools. J'aimerais bien voir ça un jour. Surtout quand tu parles de crâne enflammé, j'veux dire, hey, c'est juste trop stylé ! Je suis presque jaloux.


Sans était aux anges pour le coup, et franchement ouais, il voulait trop voir ça. Mais bon, si ses pouvoirs n'étaient pas encore pleinement revenus, tout comme pour lui, elle ne pourrait pas le faire avant un moment. Il savait être patient, aucun problème la dessus. Il espérait juste que ça se fasse pour une occasion amicale, c'est tout. Mais, plus important encore, elle donnait son avis sur sa possibilité de gagner le concours avec son armure, enfin, son carton avec marqué "armure" dessus. Pour elle, cela devait déjà être fait de métal et sans ça, il n'aurait pas de grandes chances de réussites. Mais elle voulut y mettre le tact et ne pas le vexer. D'un grand sourire il déclama ;



Ah bon ? Dommage alors, j'aurais essayé heheheh.


Mais farceur et détendu comme à son habitude, il préféra largement en rire. Se vexer, c'était un truc pour les gens pas comme lui. Puis, qui sait, il avait encore du temps devant lui pour trouver une autre idée, tant que cela permettait à Ruby de gagner. Dommage pour son carton, qu'il laissa donc de coté...

La conversation continua cette fois plutôt sur elle, savoir ce qu'elle ferait une fois bardée de son armure. Partirait t'elle à l'aventure aux quatre coins de Kosaten ? Retrouverait t'elle Saga ? Resterait t'elle ici ? Oh vous avez lu le post précédent, alors vous savez déjà, bande de tricheurs, eheheheh. Bref, du coup, Ruby repartirait avec la caravane marchande, découvrir le monde, héééé.. Hé oui, c'est là que le monsieur vint gâcher leur moment.

La jeune femme avait tout de même assez de répondant pour rembarrer sans ménagement le type. Ce dernier s'en offusqua comme il faut d'ailleurs, tapant du poing sur la table, d'un air vénère.

Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) 1554082262-3a6573bb4a4b5977b9d029232fe4b82b
Type : Tu vas regretter tes paroles ! Encore une qui ignore qui je suis par ici... Tch' ! Le type s'éloigna alors, bousculant quelques badauds.



Il a pas dû avoir de ramens sauce tomate, c'est pour ça, eheheh



Sans préféra s'amuser de la situation, neanmoins, le vendeur de nouilles, qui ne tarda pas à leurs servir d'abord dans le calme les plats, avançant de même les boissons fraiche, indiqua l'information suivante, un peu au pif malgré tout ;

Vendeur : C'est Ozaki Kigun, l'un des trois fers de la ville... Je comprends qu'il vous ait contrarié, mais, c'est un individu important. Il siège par exemple comme juge du jury pour le concours de forgeronnerie qui a lieu durant cette semaine. Il a aussi quelques gros exploits à son nom, vous êtes l'une des premières à lui parler ainsi... Faites attention à vous, les hommes fiers et leurs égos, font parfois des tares. Heu, gardez ce que je vous dis pour vous d'ailleurs, je veux pas de problèmes ! Ajouta le marchand



 Wow, apparemment, tu t'es pas fais un ami Ruby. Hé, ce mec à l'air important pour le concours et ton armure non ?



Oui, avoir rembarré cet homme pourrait avoir comme conséquence de la faire perdre, même si les forgerons, ses amis, se tuaient à la tâche pour faire la plus belle des pièces présenté. Le moment ou elle monterait sur scène pour la montrer, serait son echec. Mais ils avaient huit jours pour parer à ça. Après tout, un casque pouvait cacher son visage ou bien en dernier recours, mettre quelqu'un d'autre dans l'armure. Il fallait juste espérer que ce type, ce Ozuki, ne la croise pas pendant. Les choses se corsaient un peu autour de ce repas... Enfin sauf pour Sans, qui restait détendu. Mais elle ?



Hey, tu veux du ketchup, enfin, d'la sauce tomate, dans tes nouilles ?




Le vendeur essuyait un peu son présentoir, la sueur au front, le malaise palpable sur son visage. Ce mec faisait peur aux commerçants, une petite terreur qui vivait comme un roi. Comment réagirait Ruby face à tout ça ?



Du coup, je te laisse choisir la prochaine activité, faut bien partager.



En bon flemmard, et n'ayant absolument pas été le moins du monde impacté par l'evenement survenu précédemment, Sans ne voulait pas se triturer l'esprit à chercher quoi faire après manger. Ruby avait bien proposer de se reposer dans la charrette des marchands tout à l'heure, c'était un aussi bon plan qu'autre chose, mais bon, elle avait peut être d'autres réactions par rapport à ce qui s'était passé... Ou pas.





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 667
Date d'inscription : 28/01/2019

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue0/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (0/6)
Ruby
Ruby ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptyLun 01 Avr 2019, 17:35

img_rp
Le Sans de la vie
Ft sans
Thème Ruby


Ruby - Autre

Au moins Sans a l'air content d'apprendre quels sont mes pouvoirs, il en est même presque jaloux selon ses propres dires. Bon c'est surtout pour ma transformation, sauf que du coup j'ai un peu peur qu'avec son côté enfantin il se mette en tête de s'enflammer le crâne pour "faire stylé".

—Oui enfin, au cas où je te conseille d'éviter de t'enflammer pour essayer de m'imiter. Moi ça va parce je suis la fille du diable donc je suis capable de faire ça depuis la naissance, mais toi je doute que tu sois ignifugé, tu risquerais de te tuer…(Mince, j'espère que personne ne m'a entendu dire ça).

C'est après un petit interlude concernant "l'armure" de Sans que nous arrivons à un petit restaurant de rue où nous sommes accueillis en deux temps, et de deux manière bien différentes. Aimablement tout d'abord par le restaurateur, puis avec une approche de gros lourd de la part d'un parfait inconnu.

Le gars s'imaginais vraiment me séduire avec sa technique de drague à deux ronds ? En tout cas je n'y vais pas de main morte sur ma réponse pour lui faire comprendre qu'il n'est pas le bienvenu dans ma discussion avec Sans. Mais bizarrement on dirait que ce ne sont pas mes menaces qui l'atteignent, mais plutôt le fait que je ne sache pas qui il est. Mais comment espère-t-il qu'une femme arrivée seulement aujourd'hui sache qui il est ?

Et puis surtout, à quoi cela lui sert de frapper du poing sur la table exactement ? Ce geste ne déclenche en moi aucune réaction de surprise ou de peur, j'en ait vu bien d'autres, et surtout bien pire. Alors ce n'est surement pas un simple coup de poing sur une table qui va m'effrayer. Et puis de toute façon il s'enfuie juste après, alors on peut dire que j'ai réussi à rembarrer mon premier gros lourd, et je pense que ça ne sera pas le dernier. Comme quoi, il n'y a pas que du bon à être une beauté fatale, le vers ne reste jamais bien loin de la pomme.

—Il a pas dû avoir de ramens sauce tomate, c'est pour ça, eheheh.

—C'est surtout d'éducation qu'il manque. Même moi avec le père que j'ai eu je suis plus aimable, et je peux te dire que ce n'était pas gagné d'avance. Et puis sérieusement, je viens à peine d'arriver dans le coin, alors je ne risque pas de savoir qui est cet avorton.

—C'est Ozaki Kigun, l'un des trois fers de la ville... Je comprends qu'il vous ait contrarié, mais, c'est un individu important. Il siège par exemple comme juge du jury pour le concours de forgeronnerie qui a lieu durant cette semaine. Il a aussi quelques gros exploits à son nom, vous êtes l'une des premières à lui parler ainsi... Faites attention à vous, les hommes fiers et leurs égos, font parfois des tares. Heu, gardez ce que je vous dis pour vous d'ailleurs, je veux pas de problèmes ! Nous raconte alors le cuisinier.

—Wow, apparemment, tu t'es pas fait un ami Ruby. Hé, ce mec à l'air important pour le concours et ton armure non ?

—On ne peut pas plaire à tout le monde comme disent les humains. Et puis franchement, il a peut-être accomplis quelques choses, mais en attendant il ne sait clairement pas comment parler à une femme.

—Hey, tu veux du ketchup, enfin, d'la sauce tomate, dans tes nouilles ?

—Bah…pourquoi pas j'ai envie de dire. Il y a tellement de chose à découvrir dans ce monde, ce serait dommage de se priver. Réponds-je donc avant d'être servie.

Mais pendant que je savoure ce repas, je ne peux m'empêcher de repenser à ce qu'a dit le cuisinier, comme quoi il nous suppliait de ne pas répéter ce qu'il nous a dit sur l'autre type qui se prend pour le roi du monde. Donc en plus d'être sans gêne avec les femmes, il s'amuserait à user de son influence pour faire en sorte que personne ne dise rien ? Déjà que je ne l'apprécie pas tellement, il vient d'à nouveau perdre des points dans mon estime. Mais je ne vais pas non plus rester là sans rien faire, je compte bien lui expliquer ma façon de penser, et lui apprendre à qui il a tenté de se frotter.

—Du coup, je te laisse choisir la prochaine activité, faut bien partager.

—Justement, puisque tu en parles…j'aimerais bien retrouver ce type pour avoir une explication. Mais après avoir mangé évidemment, il n'y a pas le feu, enfin…pas encore. Où peut-on trouver ce Kigun le plus souvent ?

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 55
Yens : 405
Date d'inscription : 28/02/2019
Localisation : V'Os de ville

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue5/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (5/6)
Sans
Sans ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptyMer 03 Avr 2019, 12:10





❤️ Le Sans (c'est moi) de la vie


feat.Ruby







Ouais ses pouvoirs étaient cools, mais elle voulait qu'il évite de brûler son crâne comme ghost rider, bon, bah c'était peut être pas non plus dans son programme ! Mais au moins, ça prouvait qu'elle avait vraiment bon fond et se souciait de lui, de sa santé. Grillby aurait surement rendu jaloux Ruby, lui qui était fait entièrement de flammes. Bon le soucis c'est qu'il était barman et que c'était pas pratique pour un élémentaire de feu, de servir des boissons.

Après quoi, le couple, heuu, le duo, oui voila c'est mieux, s'en alla vers le vendeur de ramen, s'installèrent en commençant à discuter, jusqu'à l'arrivée inopportune d'Ozaki Kigun, le fameux type qui était membre du jury pour le concours de forge, mais qui avait visiblement une réputation dans ce village. Ruby l'avait bien rembarré, pendant que Sans s'était bien marré.

En tout cas, la jeune femme n'avait pas du tout appréciée le comportement de ce sale type, à raison bien entendu, mais ne s'en cachait pas à grands mots. Sous le regard du vendeur un peu inquiet, elle continua en répondant au petit squelette qu'elle pouvait pas plaire à tout le monde et que ce mec était loin du gentleman niveau drague.



C'est vrai, on peut lui descerner l'OScar du plus mauvais dragueur héhéhé


Au moins pour lui, c'était toujours prétexte à placer un bon jeu de mot, une bonne chtite blagounette, il cherchait aussi évidemment à détendre son amie. En plus, elle enchaina en acceptant de prendre du ketchup dans ses nouilles, bon ici, c'était juste de la sauce tomate en pot, mais ça faisait l'affaire. Il en versa un peu dans le plat de sa comparse, mais ne lui fit pas la blague de tout renverser dedans, fallait qu'elle mange un peu.



BONE appétit !


Ok, elle était facile et classique, répétée, mais elle marchait toujours dans cette situation. Enfin un peu de calme en tout cas, bien que celui ci ne dura pas lorsque la jeune demoiselle reprit la parole une fois Sans ait finit de manger, heu, en fait, il n'avait rien mangé. Mais c'était pas grave, il était rassasié ! Quoiqu'il en soit, elle voulait retrouver ce type, a priori pour parler, Sans avait pas trop d'idée ou le trouver à part suivre le chemin qu'il avait prit. Le vendeur reprit la parole pour indiquer une destination ;

Vendeur : Je pense qu'à cette heure, il doit être à la taverne du coin, "le pinacle" que vous trouverez deux rues plus loin. Il joue surement au Margoulino. Sous entendant qu'il s'agissait d'un jeu de type, jeu de cartes.

Il ne restait donc plus qu'à nos deux compères, car oui, Sans allait l'accompagner, d'aller retrouver l'ami à la taverne du coin, entrain de se détendre sur un jeu. Sans espérait tout de même qu'elle ne veuille que parler, mais pas lui infliger du mal, c'était une brutasse de mauvais dragueur, oui, mais il n'avait fait de mal à personne, du moins jusqu'à preuve du contraire.



Ok, je suis prêt à te suivre.



N'ayant rien touché de sa nourriture, il paya le marchand en sortant une bourse contenant exactement le prix demandé. Puis se leva du tabouret pour reprendre la route les mains dans les poches. A force d'avancer encore un peu, ils trouvèrent rapidement l'endroit, le "Pinacle". Un nom assez prétentieux tout de même, mais la devanture était plutôt stylé, toute ornée de bois rouge et dorée, très médievalo-asiatique. Un petit rideau de soie blanche servait de porte d'entrée, bon il y'en avaient de vraies bien sur, mais qui étaient grandes ouvertes à l'intérieur.

Dedans, une large salle avec un étage, tout ouvert l'un sur l'autre. On pouvait donc être au premier et regarder le rez de chaussé sans problème. Un large bar dans le coin gauche, juste après les escaliers qui permettaient de monter. Des tables rondes en bois sur lesquels des gens buvaient ou jouaient tranquillement et justement, sur l'une d'elle au fond du rez de chaussé, cinq bonhommes jouant en beuglant, parce qu'ils gagnaient ou perdaient. Dont l'un d'eux, reconnaissable.

Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) 1554082262-3a6573bb4a4b5977b9d029232fe4b82b
Type : ET DE TROIS PAIRES.. Je t'ai margoulé ! Passe moi la thune Taro ! HAhahah ! Je ne perds jamais à ce jeu, tu devrais le savoir au lieu de parier ta solde avec moi.

Apparemment Kigun était bon, il venait d'éliminer un concurrent qui partait l'air enervé de la taverne. Une place s'était libérée, mais Ruby irait t'elle s'asseoir à la table ? Pour discuter ou pour jouer ? Ou resterait t'elle fierement debout pour le questionner, quitte à l'interrompre ? Sans avait hâte de voir ça.



Je vais nous commander à boire en attendant.




Indiqua Sans.





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 667
Date d'inscription : 28/01/2019

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue0/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (0/6)
Ruby
Ruby ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptyVen 05 Avr 2019, 03:08

img_rp
le sans de la vie
Ft sans
Thème Ruby


Ruby - Autre

On ne peut pas vraiment dire que tous les hommes soient aussi délicats que Saga, ce type dont le nom m'a étonnamment peu marqué s'y est pris comme un manche pour m'aborder. Il faut croire que la politesse est loin d'être aussi rependue chez les humains que je ne l'imaginais. Evidemment je ne cède pas à ses avances et le renvoie d'où il vient comme il se doit, même si ça ne lui fait pas plaisir.

Sauf qu'évidemment, ça ne pouvait pas être aussi simple que ça, il fallait que ce rustre fasse partie du jury pour la compétition de forge. Si jamais il l'a vraiment mauvaise contre moi et qu'il se rend compte que je participe, il pourrait bien vouloir influencer le résultat pour nous faire perdre. Or, j'aimerais plutôt ne pas avoir à payer mon armure plutôt que d'en payer la moitié, ce serait toujours plus agréable.

Et puis, en essayant de réfléchir un peu comme lui ou mon père, je me dis qu'il pourrait bien aussi vouloir ternir la réputation des forgerons qui se seront occupés de mon armure, et ça non plus je ne le tolérerais pas que ça arrive à cause de moi. Ne sachant trop où le trouver, j'essaye de me renseigner auprès du cuisinier nous servant Sans et moi.

—Je pense qu'à cette heure, il doit être à la taverne du coin, "le pinacle" que vous trouverez deux rues plus loin. Il joue surement au Margoulino.

—Tu parles d'un nom pour un jeu…enfin bref, je ne compte pas y jouer de toute façon je veux seulement parler à cet homme, rien de plus.

—Ok, je suis prêt à te suivre. Me dit alors Sans.

—Bien, dans ce cas allons-…mais, tu n'as rien mangé…Oh peu importe, oublie, je dois surtout aller mettre les points sur les I avec ce type.

Heureusement la taverne indiquée par le restaurateur n'est pas bien difficile à trouver, il nous suffit de suivre la rue durant quelques minutes. Et puis de toute façon je ne vois pas trop comment nous aurions pu la louper, avec sa façade rouge et or, mon dieu que c'est tape à l'œil pour pas grand-chose. J'aurais plutôt vu de telles couleurs de devanture pour une maison close, pas pour un refuge à soiffard.

Mais bon, je ne suis pas là pour juger les goûts humains, je me contente donc de balayer la salle du regard une fois entrée pour tenter de repérer l'autre goujat. Mais là encore, j'aurais difficilement pu le rater, car il se trouve tout simplement à la table faisant le plus de bruit de toute la salle, et c'est un sacré record je peux le dire.

Au moins avec lui, on peut dire qu'un adage humain est bien véridique, enfin, si l'on inverse deux petits mots. Malheureux en amour, heureux au jeu. Décidément j'ai beaucoup les dictons humains, ils peuvent avoir de l'esprit quand ils le veulent. Bref, une place se libérant à sa table, j'aurais sans doute tort de ne pas en profiter pour m'inviter.

—Je vais nous commander à boire en attendant.

—Comme tu veux, moi, j'ai trouvé notre homme.

Direction la table donc afin de prendre place sur cette chaise fraîchement libérée, juste en face de mon objectif en plus de ça. Il n'a pas l'air de me remarquer tout de suite, en revanche, une petite seconde ou deux après avoir pris place, je le vois relever la tête vers moi.

—Avant que vous ne disiez quoi que ce soit, je vous préviens que je ne suis là ni pour jouer, ni pour m'excuser de quoi que ce soit. Bien, maintenant que j'ai votre attention, j'ai appris que vous faisiez partie du jury pour le futur concours de forgeron. Je suis donc venu vous dire que j'allais porter l'une des armures qui seront présentées, et vous demander donc de ne pas pénaliser l'équipe qui aura travaillé d'arrache-pied sur mon armure. Est-ce que cela vous pose problème ou bien pouvons-nous en rester là ? Et je tiens à dire à mon voisin de gauche que s'il tient à s'endormir avec ses deux mains cette nuit il a intérêt à retirer celle qu'il est en train de poser sur ma cuisse…et cela vaux pour tout le monde ici.

Bien, voilà un homme qui semble plus tenir à ses mains qu'aux femmes, ils ne sont peut-être pas tous bon à jeter après tout. Bon, voyons voir si l'autre type est décidé a accepter sans faire d'histoire, à moins qu'il ne me réserve une surprise ?

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 55
Yens : 405
Date d'inscription : 28/02/2019
Localisation : V'Os de ville

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue5/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (5/6)
Sans
Sans ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptySam 06 Avr 2019, 16:28





❤️ Le Sans (c'est moi) de la vie


feat.Ruby







Bon, Ruby était vraiment décidé à voir ce type, il avait par l'air très cool mais hey, c'était son choix après tout. Sans lui, avait décidé d'aller chercher les boissons, il se dirigea donc au bar, pendant qu'au même instant, elle se retrouvait devant la table. Mais le squelette lui, était devant le barman et c'est donc sur cette scène que nous allons concentrer toute notre attention hehehe. Bref, ne dépassant pas forcément le comptoir, seule sa voix permit au tavernier et accessoirement serveur, restaurateur etc, de constater qu'il y'avait une présence juste devant lui.



 Hep, salut, je voudrais commander à boire, pour trois personnes.



Tavernier : Heu.. Hein, heu Oh ! Mais.. Qu'est ce qu'un gamin déguisé fait ici ??



 Je suis pas un gamin, je suis un élu, un Squelélu !  


Tavernier : Mouais, bon, tant que tu payes après tout... Tu veux quoi ?

Sans commanda des boissons assez standards, du moins pour deux d'entre elles. Il avait prit un jus d'orange pour lui, un cocktail sans alcool pour Ruby et un alcool fort pour la troisieme personne concernée. Les verres sur un plateau, il remercia le tavernier et assura de livrer lui même le reste. Posant alors une bourse de ses yens gagnés avec Goku sur le comptoir.

Il fit ensuite le chemin en direction de la table, mais... Il ajouta au verre alcoolisé un petit quelque chose. Si vous vous demandez quoi, ce serait plus trop une surprise n'est ce pas ? Le temps qu'il fasse le chemin, voyons donc comment Ruby et Kigun s'organisaient, eux...

La jeune femme avait prit la parole, avec assurance, ne pretextant pas du tout s'excuser pour tout à l'heure et n'hésitant pas à s'asseoir à la table remplie d'hommes. Elle dévoila faire partie du concours, Ozuki souriait à cet instant. Son but était d'éviter que ses amis forgerons ne pâtissent de ce qu'elle avait dit plus tôt, mais elle prévint ceux qui auraient dans l'idée de tâter ses cuisses, qu'ils y perdraient leurs membres... L'avertissement prit en compte, le chauve prit la parole.

Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) 1554082262-3a6573bb4a4b5977b9d029232fe4b82b
Type : Disons qu'il y'aurait une solution, y'a toujours des solutions ma belle... On pourrait continuer notre rendez vous, dans ma chambre. Eux ne méritent pas de toucher sa jolie peau pâle et douce, mais moi, je peux éviter à tes amis d'avoir des ennuis et même te faire gagner le concours. Mais si tu veux vraiment que ce rêve se réalise, il va falloir que tu payes un prix et je parles pas en yens. Alors quand tu auras pris ta décision, rejoins moi en haut. Sinon tu peux aussi partir héhé... Le choix te reviens maintenant.

Ozuki se leva de la table, au moment ou Sans arriva, posant le plateau et les verres sur celle ci, il distribua alors les boissons à qui de droit.



 Et voila, un plat...OS de verre ! Un bon alcool pour vous, un cocktail pour toi Ruby et moi, un bon jus d'orange.


Le type a l'air patibulaire constata encore une fois le "petit frère" ou la personne qui accompagnait la jeune fille, toujours déguisé. Il le regarda de bas en haut, mais senti les effluves d'un bon alcool dans le verre et le saisi aussitôt pour le boire d'une traite.

Type : GLOUPS... L'alcool compte pas ma belle, désolé. Mais remercie ton petit frère pour le verre. Maintenant je t'attends.

Puis il monta l'escalier de l'étage et poussa l'une des portes. Il y'avait en effet deux ou trois chambres de libres la haut. Nul doute sur la suite, ce dernier était déjà entrain d'attendre sur le lit, presque désapé, en sachant ce qu'il désirait et en sachant qu'elle avait compris son interêt.



 Hey c'est cool, on dirait que tout s'arrange, t'as trouvé une solution non ?



S'amusa à demander Sans. En attendant, il se mit à coté de Ruby et lui dit ;



On devraient monter tous les deux. Heheheh




C'était une drôle de décision, surtout vu ce qui attendait la jolie jeune femme. Mais la décision lui revenait après tout. Sans ne toucha même pas au jus d'orange finalement... Bref, qu'attendaient nos partenaires ?





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 667
Date d'inscription : 28/01/2019

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue0/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (0/6)
Ruby
Ruby ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptySam 06 Avr 2019, 17:56

img_rp
Le Sans de la vie
Ft sans
Thème Ruby


Ruby - Autre

Décidément ce type ne recule devant rien pour avoir ce qu'il veut, déjà qu'il me rebutait avec sa manière de m'aborder, voilà qu'il profère des menaces envers mes amis forgerons…en plus il continue de m'appeler "ma belle". Ah je peux jurer que s'il n'était pas dans le jury du concours je lui aurais envoyé mon poing dans la figure.

—Disons qu'il y'aurait une solution, y'a toujours des solutions ma belle... On pourrait continuer notre rendez-vous, dans ma chambre. Eux ne méritent pas de toucher sa jolie peau pâle et douce, mais moi, je peux éviter à tes amis d'avoir des ennuis et même te faire gagner le concours. Mais si tu veux vraiment que ce rêve se réalise, il va falloir que tu payes un prix et je parles pas en yens. Alors quand tu auras pris ta décision, rejoins-moi en haut. Sinon tu peux aussi partir héhé... Le choix te revient maintenant.

Il veut "continuer notre rendez-vous" alors que rien de semblable n'avais commencé, c'est quand même lui qui est venu me chercher alors que je n'avais rien demandé. Et puis vu sa façon de me parler, c'était tout à fait normal que je lui réponde comme je l'ai fait. Et là il se permet de dire que si je le laisse me toucher il ne fera rien contre mes amis ?

Mais…quel abjecte personnage. Alors certes ce ne serait pas la première fois que je m'offre à un humain pour obtenir quelque chose. Mais même si j'ai déjà vu pire que lui physiquement, ce genre de chose c'est du passé, j'ai changé, alors c'est hors de question. Sans arrive alors pour offrir un verre à ce type, mais il n'en démord pas, il tient vraiment à m'avoir pour lui seul.

Je n'en reviens pas que les choix de mon père arrivent encore à me pourrir la vie, après tout c'est lui qui a voulu me créer ce physique pour faire tourner des têtes. Alors oui, je sais que je ne suis pas des plus pudique en ce qui concerne mon corps, et que j'ai déjà couché avec pire que ça, mais je ne sais pas…ma tolérance a sans doute évoluée avec ces nouvelles émotions que je continu de découvrir.

—Hey c'est cool, on dirait que tout s'arrange, t'as trouvé une solution non ? On devrait monter tous les deux. Heheheh

Sur le coup j'entend ses paroles, mais je dois continuer à réfléchir. Est-ce que je serais vraiment prête à faire ça pour ne pas avoir à payer une armure ? Je ne pense pas que ce soit la véritable question à se poser, je pense surtout à ceux qui pourraient avoir de sérieux ennuis si je ne me "sacrifie" pas.

Vu le genre de type a qui j'ai affaire, il serait capable d'aller très loin pour me faire payer un refus, or je ne tiens vraiment pas à causer du tort à qui que ce soit, surtout à des amis. Pff…bon…je crois que je n'ai pas vraiment le choix de toute façon, j'espère juste que cette histoire ne s'ébruitera pas, surtout auprès de la caravane.

Je n'ai qu'à me dire que ce n'est qu'un moment pas très agréable à passer…surtout qu'il risque de me demander de mettre du cœur à l'ouvrage. Alors ok, je veux bien laisser passer pour cette fois, mais j'espère sincèrement que cela n'aura pas à se reproduire à l'avenir, et surtout qu'une fois lui suffira amplement. Bon, quand faut y aller…alors je prends le verre que m'a amené Sans pour le boire d'une traite. Sans alcool ? Oh bon, tant pis, puisqu'il faut passer par-là pour avoir la paix au niveau du concours…

—Reste ici Sans, joue donc aux cartes avec ces types pour t'occuper, je reviens vite. Dis-je en posant lourdement mon verre sur la table avant de me lever.

J'espère que tous les humains ne sont pas comme eux, sinon mes relations sociales risquent d'être très déplaisantes…surtout pour eux. Je monte donc les escaliers pour rejoindre cet ordure, mais je prend quelques secondes une fois devant sa porte pour me calmer. Car si je veux qu'il n'ait rien à redire pour être certaine que mes amis n'aient aucun problème…il faut que je sois calme et appliquée. Mais bon, comme je l'ai dit, j'ai déjà vu pire comme physique d'humain. Donc s'il n'est pas trop mauvais, qui sait, je pourrais peut-être passer un moment pas si désagréable que ça.

Aller, c'est parti. J'ouvre la porte pour le découvrir installé sur son lit, comme s'il était persuadé depuis le début que j'allais venir. Peu importe, je ne dois pas penser à ce genre de chose. Je ferme tout de même la porte a clé, histoire d'être certaine qu'il n'invite pas quelqu'un à notre petite sauterie, je sais que certains humains aiment faire ça en groupe, mais je ne suis pas vraiment d'humeur aujourd'hui.

Je ne me déshabille pas encore cela dit, déjà que je trouve que je suis extrêmement gentille d'accepter ça, s'il s'attend à ce que je fasse tout le travail il se met le doigt dans l'œil. Je m'avance donc jusqu'à être debout à un pas du lit, les bras croisés devant ma poitrine en attendant sa réponse.

—Bon, on commence par quoi ? Je n'ai pas toute la journée moi.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 55
Yens : 405
Date d'inscription : 28/02/2019
Localisation : V'Os de ville

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue5/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (5/6)
Sans
Sans ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptyDim 07 Avr 2019, 02:13





❤️ Le Sans (c'est moi) de la vie


feat.Ruby







Le type avait de drôles d'idées en tête pour vouloir se retrouver seul à seule dans sa chambre. Peut être qu'il voulait lui proposer un jeu de carte sympa ? Non en vérité, on sait tous, Sans savait, ce qu'il voulait faire. Franchement c'était pas cool et le squelette refusait de voir son amie faire une truc dont elle n'avait pas du tout envie. Alors en tant que pote, il se devait d'agir n'est ce pas ! En plus, mignonne jusqu'au bout, elle incita Sans à rester en bas, à la table et jouer au margoulino.

Même si le jeu semblait très sympathique, nan, sans déconner, très sympathique, et bien il n'allait pas y jouer. Mais il laissa son amie monter les marches avec sans doute une tête pleine de mauvaises pensées. Le type l'attendait déjà à l'intérieur, elle poussa alors la porte, puis la referma. Il pouvait entendre d'ici le cliquetis du loquet pour fermer. Peur d'être dérangée ou que la situation n'empire, surement. Sans pris un paquet de carte en attendant.



 Ah, quinte, j'ai gagné !


Joueur 1 : No.. Non !?
Joueur 2 : Impossible..
Joueur 3 : Que...

Il gagna rapidement la partie, en un seul coup, puis il monta l'escalier à son tour, les mains dans les poches, sans jamais quitter son sourire un seul instant. Les joueurs déprimés partirent de la taverne, se disant que la chance avait tourné à jamais et ne voulant clairement pas faire de scandale ici... Sans se retrouva devant la porte fermée...

Mais, revenons quelques secondes dans le passé.

Ruby venait d'arriver devant la porte, entrait et fermait le loquet. Elle n'avait clairement pas envie d'être là et en voyant Kigun installé sur le lit, elle voulait juste en finir le plus rapidement possible. Mais elle n'avait pas passé le stade du déshabillage, pas encore.

Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) 1554082262-3a6573bb4a4b5977b9d029232fe4b82b
Ozuki Kigun: Détends toi bébé.. Allez, viens à oOOAAHh.. Pardon, j'suis un peu crevé, bref, viens à mes cotés ! OoahahaaoOOAAah... Hum..

Déblatérait t'il entre trois bâillement. Puis soudainement, il cligna des yeux en reculant sa tête, d'un air un peu surpris, il commençait à avoir le tournis.

Ozuki Kigun: Je... Je me sens... Fati..GRZZZ..ZZZ....ZZZ.....ZZ.ZZ....ZZZZ..

Puis il tomba du lit, la tête sur le tapis, les fesses en l'air, complètement endormi. Un toc toc significatif à la porte se fit alors entendre. C'était Sans, qui au même instant, venait d'arriver, ne pouvant entrer, il parla à travers. C'était rigolo ainsi, ça lui rappelait un peu quand il racontait des blagues à Toriel, au bord des ruines de l'Underground.



 Hé ben, on dirait qu'il supporte pas bien l'alcool celui là. Dis, tu m'ouvres ?


Le squelette savait clairement ce qui s'était passé et c'était assez simple à deviner, même pour elle. Il avait drogué l'alcool avec de quoi finir bien endormi. En fait, il avait pu prendre quelques herbes chez l'alchimiste ou avait été Goku aussi. Toutes ces babioles, ces plantes, il était sur que ça pourrait servir un jour. Un petit mélange plus tard et on voyait bien l'effet.



Même si j'aime bien parler aux portes aussi hein.



Ajouta t'il d'un ton cocasse.  




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 92
Yens : 667
Date d'inscription : 28/01/2019

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Left_bar_bleue0/6Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty_bar_bleue  (0/6)
Ruby
Ruby ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) EmptyDim 07 Avr 2019, 16:42

img_rp
le sans de la vie
Ft sans
Thème Ruby


Ruby - Autre

Porte close, approchée du lit, je n'ai donc plus qu'à me laisser faire et attendre que ça passe. Enfin…me connaissant je ne pourrais pas rester totalement passive, et puis s'il n'est pas trop mauvais je peux même en tirer du plaisir va savoir. Seulement…quelque chose cloche…

—Détends toi bébé…Allez, viens à oOOAAHh...Pardon, j'suis un peu crevé, bref, viens à mes côtés ! OoahahaaoOOAAah...Hum…

Il…baille ? C'est une blague ?

—Hey ! Lui dis-je en claquant des doigts…Je ne suis pas venue ici pour te regarder dormir !

—Je...Je me sens...Fati..GRZZZ..ZZZ....ZZZ.....ZZ.ZZ....ZZZZ…

Il est sérieux lui ? Non, ce n'est pas normal qu'il s'endorme comme ça, il a dû se passer quelque chose…t-toc toc ? Oh ne me dit pas que c'est ce que je crois sinon je risque d'être cinglante.

—Hé ben, on dirait qu'il supporte pas bien l'alcool celui-là. Dis, tu m'ouvres ? Même si j'aime bien parler aux portes aussi hein.

—Pourquoi tu ne m'as pas laissé faire idiot ?! A cause de toi mes amis de la caravane vont avoir de graves ennuis, j'espère que tu es fier de toi, tu aurais franchement dû t'abstenir…Alors non, je n'ouvrirais pas la porte, je m'étais résignée à me laisser faire pour les aider et tu as tout gâché ! Elle est sensé faire effet combien de temps ta drogue ?…Trente minute ? Et bien dans ce cas je resterais ici jusqu'à ce qu'il se réveille. Je n'ai peut-être que cinq ans mais je suis assez grande pour me débrouiller seule et prendre des décisions par moi-même. Alors merci du coup de main, mais non merci…maintenant redescend et laisse-moi faire…Le sermonnais-je alors avant d'aller m'asseoir sur une chaise de la chambre. Bras et jambes croisés en attendant de réussir à me calmer.

Je n'en reviens pas qu'il se soit permis de se mêler de MES affaires. Je ne lui ai rien demandé, si je suis montée dans cette chambre c'est bien parce que je ne voyais pas d'autre option et que j'étais donc en quelque sorte consentante. Il voulait sans doute bien faire, mais tout ce qu'il a réussi à faire c'est me mettre en pétard contre lui.

Alors oui je sais, ce n'est pas très moral d'accepter une telle chose de la part d'un type comme celui qui se retrouve endormis, mais c'était mon choix. De toute façon pour moi, c'était soit ça, soit je me débrouillais pour le faire disparaître, sauf que je préfère encore user du corps que m'a fait mon père plutôt que de tuer à nouveau…surtout si j'ai été faite pour ça à la base, séduire, et tuer. Maintenant je n'ai plus qu'à attendre qu'il se réveille, j'espère juste que Sans n'a pas vraiment réussi à tuer mes chances de sauver mes amis…mes vrais amis.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)   Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) Empty

Revenir en haut Aller en bas
Le Sans de la vie (PV Sans)(18+)
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» La forteresse du Val sans Retour
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Murdo : L'univers est sans limite ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Le Sans de la vie (PV Sans)(18+) 190103103231202569 :: Territoires neutres :: Les villes et villages marchands-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.