Partagez
Quand le Passé Annonce le Futur
Messages : 30
Yens : 0
Date d'inscription : 22/05/2015
La secte Noire
La secte Noire - Pnj -

-



MessageSujet: Quand le Passé Annonce le Futur   Quand le Passé Annonce le Futur EmptyJeu 04 Avr 2019, 23:05

Quand le passé annonce le futur



Tant de temps était passé depuis la guerre de Tenshi, tant de temps que la secte noire ne faisait plus parler d'elle. Et pourtant, Kosaten devait encore compter sur sa présence. Celui qui avait été l'ennemi numéro un des monarques, devenu général des armés unies, continuait ses plans inconnus et mystérieux dans l'ombre. Et l'apparition de la cité de l'espoir et de la liberté avait attiré toutes les attentions. Depuis plus personne ne se préoccupait de lui ou d'aucun membre de son groupe, ce qui évidement, faisait ses affaires. Mais il le savait même lui devrait tôt ou tard sortir de l'ombre et choisir un camp. Enfin était-ce vraiment un choix? Après tout il se refusait à se joindre à une des nations ou même un des monarques, après ce qu'ils avaient fait par le passé. Oui, les souvenirs lui revenaient peu à peu, même si certains restaient encore flous. Mais la grande guerre, il le savait...Ceci ne pourrait être éviter. Et lorsqu'il tentait d'expliquer à qui voulait l'entendre l'origine même de ce mal, une douleur cuisante s'emparait de lui. Oui, même le grand stratège et général élu qu'il avait été courbait l'échine face à cette puissance inconnue qui l'empêchait de parler.

Toutefois, ceci ne l'avait pas empêcher d'agir. Il le savait et avait apprit qu'un homme de l'ombre...Tout comme lui... envoyé des hommes à sa recherche pour prendre contact avec lui, avec eux, la secte noire Aeternam. Longtemps sans montrer de signes, l'ancien ennemi était apparut devant le maire de la cité de Bashô Tokaï. Longuement discuté durant cette nuit, ils étaient parvenus à une entente, à une alliance qui devait rester secréte. Mais des promesses avaient été faites, et l'ancien élu comptait bien les tenir.

Fidèle à lui même, Aeternam se déplace seul, usant du cristal qui l'avait subtilisé durant la guerre céleste ou plutôt donné gentiment par son amie, pour se téléporter très tard dans la nuit. A cet instant, la sécurité était plutôt somnolente, mais aussi professionnelle, lorsqu'elle entendit le nouvel arrivant. Malheureusement, elle ne se souviendrait pas de son passage, car sa venue devait rester de l'ordre du secret absolue. Peut être faisait-il confiance à Reisha, mais nullement à son peuple qui pouvait très bien parler en tout liberté, de son passage. Observant le ciel étoilé, un instant, une multitude de souvenirs assaillirent son esprit. des souvenirs nostalgique et heureux, lorsqu'il se promenait ici même au côté de Reisha et...Grimm. Ils avaient apprit par cœur les moindre recoin de cette cité, ensemble. Et c'est avec la plus grande facilités, qu'il se dirigea à l'endroit qu'il désirait.

Une vaste chambre, dont les fenêtres ouvertes données sur un grand balcon qui dominait le reste de Shirai et par-delà les murailles. Telle était les appartements de la grande conseillère de Tenshi. Peu importe ce qu'elle pouvait faire, un vent écarta légèrement les rideaux de sa chambre, alors qu'une silhouette apparut, immobile.  Ils se contemplèrent un moment, et l'étrange inconnu s'avança, dévoilant pour la première fois la tête sous la capuche, un grand sourire affublé ce visage jeune et reconnaissable entre tous pour Reisha:
Aeternam. Le sourire était franc et honnête, pour disparaître aussitôt. Aucun mot n'était prononcé, mais les souvenirs du général étaient enfin revenu, et toute l'histoire, lui était revenu, il ne manquait qu'une partie, mais qu'il ne considérait comme peu importante pour l'instant.

Aeternam contempla son amie, avec intensité, sans un mot, sans une once d'émotion sur le visage. Puis une lueur traversa ses yeux azuréens Et sa voix tonna légèrement et de manière douce, comme lorsqu'ils étaient tous les trois ensemble:


-Tu en as parcourut du chemin...Grande conseillère!


Elle pouvait entendre le ton moqueur dans la voix de son ami. Fait rare s'il en est, alors que son camarade était la plupart du temps sérieux et réfléchi, loin du caractère enjoué de Grimm. Pourtant, les deux étaient devenus les plus grands amis du monde. Tout comme Aeternam et Reisha, à leur tout début... Un passé loin de tous les drames...

-Tu m'excuseras, mais les hommes de ta sécurité vont avoir mal à la tête à leur réveil...J'ai joué un peu avec leur souvenir...

Aussitôt, il se mit à sourire, et même à rire, comportement encore plus rare chez cet homme d'habitude taciturne. Mais elle était la seule. Oui, personne d'autres n'avait réussi ainsi à le faire sourire et lui faire avouer une partie de ses émotions. Il était prêt à l’accueillir peu importe sa réaction. Soit comme elle le faisait, si bien par le passé, en lui sautant dans les bras pour l'étreindre comme de vieux amis. Après tout, elle était femme à exprimer ses émotions à l'inverse de lui. Soit, si elle essayait de lui en coller une, par principe ou par énervement. Oui, il se souvenait encore de ses crises de colère que Grimm aimait souvent éveiller, en elle. Elle savait bien qu'Aeternam n'aurait aucun mal à esquiver son coup, mais comme toujours elle tenterait sa chance. Peu importe la situation, il était prêt à agir en conséquence, lui tendre les bras pour la réceptionner ou éviter sa gifle ou coup de poing. Un peu de joie avant de devoir parler des complications à venir...

[Lire le spoiler en dessous]

©️MangaMultiverse


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 70
Yens : 100
Date d'inscription : 21/05/2017
Localisation : Tenshi

Progression
Niveau: 400
Nombre de topic terminé:
Exp:
Quand le Passé Annonce le Futur Left_bar_bleue0/0Quand le Passé Annonce le Futur Empty_bar_bleue  (0/0)
Reisha
Reisha - Pnj -

- http://rp-manga.forum-canada.com



MessageSujet: Re: Quand le Passé Annonce le Futur   Quand le Passé Annonce le Futur EmptyJeu 04 Avr 2019, 23:06

Amis pour la vie ?



Belle soirée, ici, près des cieux, près des étoiles. On peut y voir scintiller les lueurs qui rappelle l'espace et son infini, bien que personne n'aille au delà de la ligne noire. Dernière limite naturelle de Kosaten, infrôlable tel un second Zaward'o. Mais Reisha aime bien se mettre à son balcon et observer d'abord l'étendu de la cité céleste, tranquille, épanouie. Elle a fait comme beaucoup d'autres le deuil de ceux perdus. Les souvenirs de certains ont pu être cristallisés dans des galéoïdes, pour que les familles de repasse les bons moments. Si seulement elle avait eu ça, avec Grimm... La dirigeante lâche une larme, sans se doute qu'au même instant, Aeternam vient de se téléporter sur Tenshi.

Elle rentre à nouveau dans sa chambre pour finalement se brosser les cheveux devant un miroir. On peut être une dirigeante rebelle, mais prendre soin de soi. Elle se relève une fois terminé et sent ses rideaux bouger, elle l'a captée au moment même ou ses pieds se sont posés à quelques mètres d'elle. La silhouette encapuchonné qu'elle ne reconnait que trop bien. Son ami, son vieil ami, Aeternam. Ce dernier l'a bien aidé lors qu’ici c'était la catastrophe, peut être vient t'il en parler ou obtenir l'ascenseur ? Elle connait le stratège par cœur, sait que chaque visites n'est pas forcément de courtoisie sur son temps, mais quelque chose d'important.

Loin des yeux, loin du cœur, mais pourtant, elle n'a jamais perdu ses sentiments fort d'amitié envers lui, même s'il a des ennemis un peu partout et qu'il a causé du tort. Il s'est déjà en soi rattrapé pour Tenshi, alors la dirigeante savait qu'il était capable de mieux faire. Elle remarque un sourire discret qui disparaît vite, avant de le voir s'avancer pour la narguer un peu.

Tu sais qu'il y'a des portes ? Ahlala, toi, tu changes pas par contre.  

Elle lui retourna la moquerie, si elle avait parcouru du chemin et possiblement changé, elle ne pouvait s'empêcher qu'Aeternam aimait la stabilité, ce coté mystérieux, et entrer par les fenêtres aussi, visiblement. Il était arrivé en mode discret, c'était pour une raison, elle le savait, mais elle ne l'avait pas encore entendu. Annonçant même que les gardes auraient mal au crâne le lendemain, elle se cogna le front avec la paume de sa main, avant de rigoler un peu. Les pauvres quand même...

Tu recopies mes méthodes en plus, ahah... J'te jure.  

Bon, certes, Reisha n'aurait pas trafiqué les souvenirs, juste cogné les têtes, mais le résultat final restait le même. Mais au final, pourquoi était t'il venu ? Non.. C'était un sourire sur son visage ? Puis un rire ? Oh, il avait forcément bu pour être dans un tel état ! Elle n'en revint pas, lui qui était si taciturne, elle haussa un sourcil en gardant un sourire à la fois stupéfait, interloqué, mais aussi nerveux. Le voir aussi jovial ce n'était pas arrivé depuis... Depuis longtemps surement, car elle ne s'en souvenait pas.

Elle s'approcha de lui doucement, posa ses deux mains sur ses épaules, avant de le rapprocher contre elle de force, puis une fois qu'elle l'avait bloqué, lui donna une petite claque sur la joue. Mais, pas méchante, ni douloureuse, c'était donné si doucement que ça tendait plus de la caresse un peu bourrue qu'autre chose. Tout en l'enlaçant quand même une ou deux secondes avant de le laisser enfin respirer.

J't'ai eu !  

Elle sourit, puis rajouta ;

Ok, je t'ai rarement vu comme ça. T'as forcément un truc à me dire, je te connais. Tu veux un verre au fait ?  


©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 30
Yens : 0
Date d'inscription : 22/05/2015
La secte Noire
La secte Noire - Pnj -

-



MessageSujet: Re: Quand le Passé Annonce le Futur   Quand le Passé Annonce le Futur EmptyJeu 04 Avr 2019, 23:08

Une amitié à travers le temps.


L'homme mystérieux, prêt à recevoir toutes réactions de son amie, s'amusa encore plus, lorsqu'elle s'exclama enfin. Maintenant que tous deux avaient récupérer pratiquement tous leurs souvenirs à quelques détails prêt, ils se souvenaient parfaitement des bon moments passés ensemble. Des moments de joies passés avec Grimm, aussi. L'un était devenu le meilleur ami de Reisha, avant que celle-ci tombe amoureuse de Grimm, et ce derniers devenant à son tour le plus proche ami d'Aeternam, taquinant même ce derniers autant qu'il le pouvait et au plus grand désarroi du général.

Et déjà à cette époque, le stratège des élus ne faisait pas comme tout le monde. Et préférant garder secret ses passages, il ne prenait jamais l'habitude de passer par les portes, d'autant plus quand il ne voulait passer inaperçu. Ceci lui rappelait même quelques souvenir qui lui réchauffait le cœur...De bons moments, parfois assez comique. Mais en toutes réponses, le chef de la secte noire, se mit à sourire avec provocation à la première phrase de la conseillère. Avant de réagir, alors qu'elle s'approchait de lui, en “l'insultant” de la prendre en exemple:

-Depuis quand tu récupères le mérite des autres. Tu ne sais ce qu'est la discrétion autant que moi. Tu aurais plutôt frapper tout ce qui bouge. Frapper avant de parler est plus ta méthode...Parfois tu me fais même penser à lui... Quelle mauvaise influence, il avait...


Elle continuait son avance vers lui, sans montrer une once d’agressivité. Auparavant, il pouvait voir dans ses yeux, lorsqu'elle allait frapper quelqu'un il la connaissait par cœur, comme elle était la seule à le connaître...Avec Grimm bien sûr. Donc ce ne fut guère étonnant, qu'elle parut surprise, voir moqueuse, quand elle aperçut son sourire et son léger rire. Pourtant c'était un fait, il était plus ouvert en sa présence qu'avec n'importe qui d'autre... Ou peut être Animus, son jeune frère, qui n'avait plus du le voir rire ou sourire dans cette nouvelle “époque”.

Elle le tint par les épaules, avant de le maintenir pour lui coller une petite claque et l’éteindre. Il répondit à cela avec grande joie, évidemment, retrouvant des émotions du passé. Pourquoi tout était aussi compliqué en dehors...Mais pas le temps de réfléchir à cela qu'elle se mit à le taquiner. Toutefois sur ce jeu, Aeternam était tout aussi doué qu'elle... Après tout il avait bien apprit de Grimm qui ne cessait de le chercher et de le taquiner à longueur de temps, essayant de faire sortir de ses gonds le stratège.
Aussitôt l'ancien Fuyujiin se massa le joue, jouant la surprise et la douleur, ce qui évidemment était totalement faux, avant de lui lancer une attaque verbale:

-Depuis quand tu arrives à jouer la comédie. Je ne te connaissais pas ainsi... Êtes-vous la même personne? Avez-vous été corrompu par le Dieu Manshe, en personne?  Une chose n'a pas changé toutefois, tu ne sembles pas contrôler ta force....


Toutefois, elle n'avait toujours pas apprit le tact et le savoir-vivre. Toujours à détruire un bon moment. Aeternam commençait vraiment à croire que l'influence de Grimm avait été plus importante qu'il ne le pensait. Il savait, bien et le disait souvent que l'élu de Seika n'était pas assez bien pour Reisha. Pourtant qu'aurait-il fait pour que cet homme soit parmi eux en cet instant précis.

Son visage se durcit un peu plus et il poussa un soupir, avant de répondre par l'affirmation quand à la proposition du verre. Ils en auraient grand besoin pour cette nuit. Son verre en main, il l'invita son hôte à venir s’asseoir, forcément elle comprendrait que ceci allait devenir plus sérieux. Aussitôt l'homme taciturne refit surface, son corps se voûta un peu, comme si tout le poids du monde était sur ses épaules... En un sens ceci n'avait jamais été faux, alors qu'il était devenu le grand général des élus, lors de leur “époque”. Après quelques minutes de silence qui lui était habituelles, il reprit la parole son regard dans le vide:

-Je suis le premier surpris à dire cela, mais pourquoi ne pouvons-nous pas profiter quelques secondes de répits? A croire que tu aimes gâcher l'instant présent. Mais peut être me connais-tu trop bien...Comme je te connais.

Il tourna son regard vers elle,, un sourire triste sur le visage. Ce même sourire qui avait fait sa renomée et sa réputation à l'époque. Mais il était bien venu ici pour discuter et il ne pouvait pas passer à côté, même si sa première envie aurait été de fuir loin d'ici avec son amie. Oublier ce monde, oublier cette vie et ne plus se préoccuper que d'eux.

-Nous n'avons pas eu l'occasion de discuter, après la guerre céleste. Nous savons tous les deux pourquoi. Car même si tu es parvenu à convaincre les monarques de me confier la tâche de diriger le plan d'attaque des armées unies, lorsque leur ennemi commun a été défait, nos rancœurs mutuelles sont revenus...Je ne pouvais laisser mes “Hommes” et mes femmes...

Il sourit légèrement sur son derniers mot, connaissant parfaitement la vision de Reisha sur la place des femmes, là ou ce monde était plus patriarcale. Mais Aeternam avait ramener à lui tant de personnes sans aucune distinction de sexe ou d'âge. Il avait apprit bien des leçons dans leur “époque” de sa part...

-...se faire capturer ou tuer par les nations, et moins encore moins. Et si j'étais revenu vers toi Tenshi aurait été probablement la cible des nations, situation que je ne désirais pas pour toi et ton peuple. Mais j'ai bien des sujets à discuter avec toi. Je pense même que nous en aurons pour la nuit et suite à tes réponses le cours de ce temps pourrait radicalement changer...


Il prit une pause, alors qu'il venait de finir d'une traite son verre et alla se resservir et resservir un verre à la conseillère, lui même. Puis revint pour s'installer dans un fauteuil devant la Tenchijiin.

-Reisha... Depuis la vision, je pense que nous avons pu récupérer la plupart de nos souvenirs, toi comme moi. Et même s'il y a un passage qui me reste encore inaccessible, même si je ne sais pas pourquoi, le principal m'a été donné. Toutefois... Lorsque je tente d'évoquer ce passé à des natifs ou des élus, une force et une douleur incommensurable m'y empêche. Est-ce une sécurité mis en place par ce retour dans le temps, une action directe de Grimm pour une raison inconnue...Ou tout autre chose? J'aimerais savoir si ceci t'arrive aussi ou si tu as pu en discuter avec quelqu'un?

Ceci étant le premier point, car par la suite, j'aimerais discuter avec toi de l'avenir de Kosaten. L'avenir de tes relations avec...Avec... Avec ces ignobles traîtes et bourreaux. Comment en ayant récupéré tous tes souvenirs, tu peux encore côtoyer de tels...Monstres. Ce pouvoir... Nous avons la chance qu'ils ne se souviennent pas de cela... Mais cette chance pourrait tourner, lorsque cette capacité leur reviendra. Et malgré que l'histoire a été déjà modifié, il pourrait faire pire que ceux que nous avons vu...Pourquoi Reisha... Pourquoi?  


Une colère froide et une véritable haine crispait le corps du général, alors qu'il prononçait l'existence même des monarques. Qu'avait-il bien pu se passer à l'époque, seul eux deux sur Kosaten le savaient. Mais cette colère semblait pour Aeternam encore plus profonde. Il le sentait lui même, venir en son for intérieur, comme si une entité nourrissait plus encore sa haine. Mais même s'il la sentait, il n'en dirait rien à son interlocutrice, sans savoir ce que ceci était...Petit à petit, il se calma, alors que ses mains s'étaient enfoncées dans le fauteuil, a tel point que ses mains rougirent se mirent à perler de quelques gouttes de sang. IL s'excusa, avant de s'essuyer sur sa propre cape. Reprenant son sang froid, il poursuivit...

-J'aimerais pour la fin, discuter avec toi, de cette nouvelle cité nommée à la base Bashô Tokaï et pour beaucoup Espoir...Mais nous y reviendrons.

La discussion allait surement changer et revenir sur d'autres points à plusieurs reprises, mais les sujets principaux avaient été évoqué par le général. A présent, il attendait les réponses de son interlocutrice. Des réponses qui pourraient changer la suite de cet avenir, peut être même vers son salut, du point de vue du Général.
©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 70
Yens : 100
Date d'inscription : 21/05/2017
Localisation : Tenshi

Progression
Niveau: 400
Nombre de topic terminé:
Exp:
Quand le Passé Annonce le Futur Left_bar_bleue0/0Quand le Passé Annonce le Futur Empty_bar_bleue  (0/0)
Reisha
Reisha - Pnj -

- http://rp-manga.forum-canada.com



MessageSujet: Re: Quand le Passé Annonce le Futur   Quand le Passé Annonce le Futur EmptyJeu 04 Avr 2019, 23:09

Amis pour la vie ?


Revoir Aeternam lui faisait toujours chaud au coeur, ils étaient amis, elle se souvenait aussi beaucoup plus clairement de l'ancienne timeline, la caverne, les derniers instants avec Grimm, enfin... Dans une moindre mesure tout de même. Certaines choses restaient en suspens, restaient flous, mais pour elle, il était comme un grand  frère, celui qui cherche toujours à prendre les décisions les plus dures pour avoir à éviter aux autres de le faire. Evidemment à chaque fois, ça ne lui faisait pas rien, elle ressassait, mais restait digne, même si une larme était visible au coin de son oeil, qu'elle essuya tout de suite d'ailleurs.

Elle l'écouta parler, parler de l'influence que Grimm avait pu avoir sur elle, oui c'est vrai qu'il avait changé sa vie, c'était indéniable, un lien fort les unissaient encore à l'heure d'aujourd'hui. Anciennement son meilleur ami, puis devenu son amour, ce dernier perdurait en ayant une place privilégiée dans son coeur. Lorsqu'Ae' parla de lui, elle ne pu s'empêcher de sourire un peu en l'écoutant jalouser encore et toujours celui ci.

Tu voudras pas l'admettre, mais il t'as aussi influiencé tu sais ! Je sais qu'il te manque aussi...  

Elle passa la main dans ses cheveux, elle repensa au moment de l'étreinte qu'ils avaient eu juste une seconde plus tôt avec Aeternam, elle aurait tellement voulut pouvoir enlacer ses deux là ici et maintenant en même temps. Le temps... Si cruel, séparant les gens. Reisha avait parfois l'impression que le souvenir de la caverne datait d'hier, lorsqu'elle se réveillait, elle savait que cela faisait des années, mais tout semblait si frais à chaque fois. C'était pas forcément évident à vivre d'ailleurs, mais elle passa à autre chose en écoutant parler son ami, qui lui dit qu'elle jouait bien la comédie. Ce baka la taquinait, on aurait dit Grimm !

OOooh chut baka ! Tu vois, tu m'taquine comme lui... Serieusement, au moins te voir détendu comme ça, apres ce qui s'est passé à Tenshi, c'est quand même mieux, y'a pas à dire.  

Elle lui avait proposé à boire, mais il pouvait bien se servir à souhait et faire comme chez lui. Même s'il pouvait entrer par la grande porte, il ne le ferait pas, restant une ombre discrète, c'était vraiment son genre ça. Reisha espérait juste que les gardes allaient bien, mais elle n'en doutait pas non plus beaucoup. La dirigeante répondit affirmativement à l'appel de s'asseoir non loin de lui, tout en s'étant servi un verre également. Il voulait profiter de quelques secondes de répits seulement, toujours pressé par le temps, comme d'habitude.

Secondes ? J'te jure ! Oui, posons nous quelques minutes plutôt. Hey, hey, comment ça je gâches le moment présent. Grr...  Grogna t'elle en grimaçant.

Parfois elle pouvait être un peu gamine dans sa tête, mais c'était surtout à cause du fait d'être en présence d'un ami de toujours, si vieux, qu'une time line entière et une nouvelle en cours avait été vécue et avait pu souder un lien puissant et fort ! Ceci dit, elle connaissait bien ce sourire triste d'Aeternam, il le faisait parfois, pas souvent bien entendu, mais elle savait qu'il allait parler du passer ou d'un truc du genre.

Il parla tout d'abord de l'evenement de Tenshi, car oui, ils n'avaient pas pu se poser tous les deux et parler après ça. La reconstruction de l'ile, la gestion du conseil et de la crise d'urgence, des morts et des blessés, elle avait été bien trop occupée, malheureusement. Aeternam avait retiré ses Hommes et ses Femmes de la bataille à la fin, il l'aurait fait de toute manière, elle le savait. Les fameuses rancoeurs revenaient, dû au fait des crimes passés par Aeternam envers certaines nation, notamment Seika, mais toutes en avaient plus ou moins fais les frais... C'était... Une autre époque. Lorsqu'il eut fini de parler et prit une pause, elle lui répondit brievement ;

Je n'ai pas vraiment eu le temps de te dire merci après ça, après ce que tu as fait pour moi, pour nous, pour Kosaten. Alors.. Merci à toi... Même si j'aime pas qu'on se dise ça entre amis, je veux dire, ça doit être normal de se rendre service. J'aurais pu leurs parler tu sais ? Mais tu as tendance à être trop prudent, comme toujours.

A partir comme un voleur sans qu'elle n'ait le temps de parler et le défendre, il était difficile à présent de se faire l'avocat du diable... Bien qu'elle ne le voit pas ainsi. Bref, Aeternam voulait aborder pas mal de sujet, alors elle l'écouta, tout en prenant une lampée de son verre. La fameuse vision, les souvenir furent évoqués, de la même manière que la sécurité qui bridait certaines pensées et comme s'il se demandait si ça lui faisait, elle ne pouvait que lui répondre d'un oui de la tête silencieux. Préférant d'abord le laisser finir entièrement son monologue et poser sur la table ses interrogations. Puis il parla évidemment des dirigeants, qu'il voyait encore et toujours comme des ennemis, des traitres et se demandait pourquoi ou comment elle pouvait leurs parler... Elle posa son verre sur une table, ferma les yeux en inspirant, puis répondit ;

Oui, j'ai aussi été bridé par quelque chose, j'ignore quoi, mais je n'ai pas accès à tous les souvenirs. J'ignore si c'est les Dieux, Grimm ou autre chose encore, j'ai voulu répondre aux questions d'une élue de Tenshi, Faye, très curieuse à propos de la vision. Mais je n'ai pas pu tous lui révéler...

Elle expira, et reprit ;

Aeternam.. Nous avons cette chance de nous rappeler, de tous recommencer, d'essayer de changer les choses. Jael n'étaient pas dirigeant dans l'ancienne timeline. Jeong.. Malgré tout, nous avais aidés. Nous AVONS... IL A changé les choses, tu ne le vois toujours pas ? Jeong s'est fait remplacé,  je diriges Tenshi avec le conseil, Fara n'est plus de ce monde. Tu me demande pourquoi ? Mais j'essaie de suivre sa volonté, tu ne le vois pas ? Celle de Grimm ! Arrête de vivre dans la crainte que ça recommence ! Tapa t'elle sur la table ne la brisant. Oui, il avait raison, elle ne contrôlait parfois pas sa force. Son regard devint même plus sévère, plus dur. NOUS sommes les témoins et les gardiens laissés en arrière, tu as tout fait pour sauver les élus, je le sais très bien. Tu as aussi essayé de suivre sa volonté et tu as changé les choses. Je sais que tout n'est peut être pas terminé, loin de là, je ne suis pas aussi stupide. Mais je suis convaincue que ce que je fais est la chose à faire. Ce Jael est pas un mauvais bougre, il n'a pas grandi avec son père, il n'a pas le profil politique type. Karui et Sul hei c'est déjà autre chose. Pour les prochaines bataille, je dois compter sur toi, mais cesse de tout mélanger Aeternam !

Elle s'arrêta de parler, voyant bien que lui aussi était en colère, à raison certes, mais c'était... Une autre époque, un autre temps. Il n'arrivait pas à avancer et passer à autre chose, il n'avait jamais su pardonner, mais elle était certaine que si Grimm était là, Aeternam l'aurait écouté. Il termina en parlant de Basho tokai, la fameuse cité se disant libre du joug des dirigeants. Une idée que devait clairement approuver son ami ici présent.

Tu sais que Basho m'a attaqué en pensant que j'étais une traitresse, si tu parles de traitre, j'aurais beaucoup de chose à dire du dirigeant de cette cité. Mais, si tu veux me parler plutôt de la ville, alors je t'écoutes.

Reisha n'oubliait pas les actes de Basho, qui n'était pas un élus corrompus lors de cet evenement, mais avait fait des choix délibérés, tenter d'attaquer Reisha, de la faire passer pour la méchante de l'histoire et profita des pouvoirs divins, sans aider Tenshi et les élus, afin de tuer les dirigeants, tout en manipulant les gens. Non, clairement, elle ne l'aimait pas, il lui rappelait des gens aussi ambitieux et mauvais que l'avait été Fara. La dirigeante espérait vraiment qu'il ne veuille pas prendre sa défense, mais s'il parlait de la cité en sois, peut être que le sujet passerait mieux.



©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 30
Yens : 0
Date d'inscription : 22/05/2015
La secte Noire
La secte Noire - Pnj -

-



MessageSujet: Re: Quand le Passé Annonce le Futur   Quand le Passé Annonce le Futur EmptyJeu 04 Avr 2019, 23:12

Le passé peut-il vraiment changer?


Grimm, élu de Seika. Oui cet homme le manquait aussi. Cet homme qu'il ne pouvait pas supporter à leurs débuts étant même des rivaux, voir des adversaires poussés par les monarques en personne. Combien de fois les deux élus avaient combattu l'un contre l'autre, avant même l'apparition de Reisha. Tout ça pour la volonté et les désirs des différents monarques. Mais ce qu'ils avaient fait ensuite était pire encore que leur imposer leur volonté. Même si les élus de Minshus furent le plus atteint par ce pouvoir, Seika avait dû subir aussi et Fuyu n'avait pas été épargné non plus.

Mais alors qu'ils avaient eu des débuts houleux, Grimm et le stratège avait petit à petit réussi à s'éloigner des ordres de leur monarque respectif, devenant des modèles même pour les autres élus de leur nation. Loin de l'oppression des Dieux, ils avaient su tisser un lien fort, qui s’intensifia même après leur rencontre avec Reisha. Il avait été le premier à la rencontrer et à tisser un lien avec elle, avant que Grimm ne lui soit présenté aussi, et que l'homme et la femme se rapprochèrent rapidement, sous les yeux bienveillant de Aeternam. Bienveillant, peut être, mais point du goût du général, qui ne considérait pas Grimm comme une personne assez bien pour sa meilleure amie. Peut être un côté sur-protecteur avec elle...Tel un grand frère. Mais oui, après toutes ses années, Grimm avait influencé le taciturne, comme il pensait, lui même, avoir influencé la tête brûlée. Oui, cet insupportable Grimm lui manquait...

Mais voilà qu'elle répondait, après son discours, puis son silence, le remerciant tout d'abord, alors qu'il chassa cela d'un revers de la main. Aeternam, comme toujours, n'aimait pas les remerciements. Cette sensation d'être mis en avant, alors qu'il avait toujours était un homme derrière le rideau. D'ailleurs Grimm s'amusait souvent à le remercier devant tout le monde ou l'étreindre, débordant d'émotion. Là ou le général était plus en retenu devant un public. Des souvenirs encore, il était assailli par cette époque. Pourtant, quelques paroles le firent tiquer, comme le fait que la grande conseillère de Tenshi, puisse parler aux autres nations de son cas. Était-elle naïve à ce point? Pensait-elle vraiment que Sul-Hei allait pardonner sa tentative de meurtre par le passé? Jeong, malgré son état, dû en partie à la faute du sectaire n'accepterait plus la présence du commandant des élus, encore moins, alors que les souvenirs de cette autre time-line devait lui manquer. Il avait eu vent de cette folie qui le gagnait de plus en plus. Et son fils qui avait prit le relais, ne le connaissait pas. Probablement le rendrait-il coupable de l'état de son père. Et Karui, empereur hypocrite de la justice, il désirait voir la tête du chef de la secte noire au bout d'une pique. Le seul fait qu'ils avaient accepté Aeternam comme général des forces unies, était probablement, pour en savoir plus sur lui. Espérant le capturer à la fin. Ou plus positivement, car aucune des nations ne parvenaient à faire confiance à l'autre, là ou le stratège était plus “neutre” et soutenu par Reisha, elle même. Alors non, essayait de leur parler, lui aurait causer plus d'ennui, même s'il savait qu'elle n'aurait jamais abandonné jusqu'à leur faire rentrer dans leurs petites têtes son point de vue...

Le taciturne, ne prononça pas de mon à la fin de ce premier discours de son hôte. Mais son regard en disait long. A la fois amusé de sa naïveté, à la fois taquin tel un grand frère protecteur, mais aussi lasse et douloureux, lui exprimant une simple question rhétorique: “Es-tu sûr que ceci aurait fonctionné?”. Parfois Reisha était un peu trop utopique, mais peut être était-ce ceci que la plupart des gens appréciaient en elle...
Par contre, il reprit vite son sérieux et une intense réflexion, lorsqu’elle lui admit les douleurs intenses lorsqu'elle voulait exprimer des détails du passé. Se redressant aussitôt, en avant de son fauteuil, l'ancien élu, posa ses coudes sur ses genoux, alors qu'il se frotta le menton, réfléchissant. Grimm n'avait jamais parlé d'un tel effet secondaire, alors certes, ils ne connaissaient pas tous les effets d'une telle action, mais il doutait que leur ami agisse ainsi en leur causant de telles souffrances. Alors qui? Les dieux? Ou bien un effet secondaire incontrôlable par leur ami, même. Peut être devrait-il en savoir plus là dessus, car cette mystérieuse équation était plus qu'inquiétante. D'ailleurs son regard même exprima ses craintes. Après ceci devait être guère étonnant pour Reisha, qui l'avait vu plus d'une fois s’inquiéter pour le monde et ses proches. Posant à nouveau son regard azuréen sur elle, il s'exprima, doucement:

-Sans savoir plus sur les raisons de cet effet, peut être devrions-nous éviter d'essayer d'en parler aux élus de ce nouveau “temps” ou même à quiconque... Nous avons encore le temps avant qu' “Ils” arrivent....

Mais alors qu'elle reprit la parole pour défendre encore une fois les monarques. La colère reprit le dessus son aura fut projeté de son corps, influencée d'autant plus par l'étrange présence en lui, le collier qu'il portait autour du coup se mit à briller légèrement d'une intense lumière. Les rideaux des fenêtre s'envolèrent sous la décharge de puissance, alors que certains papiers sur le bureau de la conseillère s'envolèrent aussi. Reisha connaissait sa haine envers les monarques, mais en cet instant, peut être pouvait-elle imaginer son comportement plus étrange, plus vif... Sans mettre le doigt dessus, elle pouvait voir qu'il y avait quelque chose de différents en son ami...Mais la poussée de puissance s'arrêta aussi net, alors que le collier se reposa de lui même sous le tricot de son porteur, invisible à nouveau.

Néanmoins, les Poings de l'élu de Fuyu s'enfoncèrent dans les accoudoirs du fauteuil, les veines ressortant de ses mains sous l'effort. Essayant de se détendre sans y parvenir, il s'exprima avec un contrôle certain:

-Cet espace-temps a changé, sans même l'intervention de quiconque. Grimm, nous avait prévenu. Souviens-toi, nous étions tous apparut en même temps, avec moins de limitations de nous pouvoirs que ceux que vivent les élus actuels. A cette époque, j'avais même pu contrôler et tenir en respect celui qui se fait appeler le messager des enfers. Tenshi ne possédait point d'élu...Ceci est un coup de Grimm, peut être m'a t-il enfin écouté et a réfléchi plus loin que le bout de son nez pour faire face à la grande menace à venir...

A l'évocation de Grimm et qu'il se soit inspiré du stratège, Aeternam se mit un instant à sourire. L'idée même que la tête brûlée se mette à réfléchir un tant soit peu était un exploit ou un véritable miracle qui pouvait amuser l'ancien élu. Mais le sourire, disparut rapidement, au vu du sujet de discussion:

-Jeong était un élu comme nous à ses débuts, mais avec la disparition totale de “tu sais qui”, il a perdu son statut d'élu pour devenir aussitôt l'un des monarques de ce temps. Ce qui signifie donc l'obtention de ce pouvoir que tout élu doit redouter...Quand à son fils, il est un mystère et une équation inconnue de ce monde. Son immaturité fait de lui un véritable danger, et quand ils se rappelleront tous, ou que ce Tekina découvrira ce pouvoir, qu'est-ce qui nous assure qu'il ne s'en servira pas...Jeong est perdu dans la folie, et nous ne savons même pas s'il a perdu ce pouvoir en confiant son rôle à fon fils... Je refuse que cette “vague” d'élue vive ce qu'on a vécut...Je refuse que certains d'entre eux abandonnent tout espoir...Comme Elle!


Il cracha ses derniers mots, alors qu'une rage animale s'était emparée de lui sur la dernière seconde. Reprenant sa respiration et son calme, il s'excusa un instant, avant de reprendre. Cette fois-ci calme et aussi posé que d'habtiude:

-Elle a disparu...Dans cette époque, elle a abandonné suite aux effets de ce pouvoir. Elle n'est jamais revenue avec cette nouvelle vague...Je le sais...Je le sens...Je l'ai perdue...Je ne veux plus perdre personne...Et encore moins toi ou Animus, mon petit frère!

Quelques larmes glissèrent sur son visage. Lui le grand Aeternam qui rarement ne montrait ses sentiments et encore moins ses faiblesses. Mais il restait un “humain” avec un cœur et des émotions...De l'amour...Un amour perdu à jamais. Le silence prit place, alors qu'il regardait Reisha avec une intensité impressionnante. Rarement, il avait parlé de cette femme...La seule a avoir fait battre son cœur à l'époque. Les deux semblaient touchés, plus touchés, qu'ils ne désiraient surement l'admettre. Pourtant, il reprit la parole, toute colère disparut:

-Nous ne pouvons oublier ce qu'ils ont fait, par la simple raison que ceci ne s'est pas passé à cette époque. Je suis revenu, bien avant toi en Kosaten... A dire vraie, je ne sais comment, mais je n'ai pas remonté le temps comme tous les autres. Je ne peux oublier leurs actes, car même si personne ne se souvient d'eux, plusieurs des nôtres ne pourront jamais revenir...Je les ai vu dans le royaume des morts. Jamais, ils ne pourront revenir, cette histoire de remonter le temps, nous dépasse Reisha, mais nous influence aussi. Je ne peux oublier leurs mémoires, comme nous ne pouvons oublier tous les deux Grimm. Je t'en conjure ne voit pas le bien de partout, comme tu le faisais avant. La seule raison qu'ils n'agissent pas de la même façon, c'est qu'ils n'ont pas la conscience de ce pouvoir...Et je veux m'assurer que ceci ne revienne jamais ou qu'ils ne s'en servent jamais.


Il s'était exprimé telle une promesse qu'il faisait. Tel le gardien qui protégerait les élus des monarques. Et malgré les possibles changements que ce temps connaissait, malgré que cette époque soit différente de la leur en bien des points, d'autres ne changeaient pas. Peut être pourrait-elle comprendre ce qu'avait sur le cœur Aeternam, malgré son désir à elle de pardonner ou d'avancer. Mais Aeternam considérait tous les élus, comme sa famille, ses proches, et même si son affection était d'autant plus forte pour Reisha, Grimm, Animus, ou elle...Il se sentait responsable de tous les élus. Un poids qui depuis toujours pesait sur ses épaules...

L'instant était fort en émotion et malgré la colère, la tristesse et la douleur, Aeternam n'aimait pas se disputait avec son amie, il tenta dès lors, de relâcher tous ses muscles tendus, relâchant le fauteuil, s'excusant une nouvelle fois, et lui promettant de rembourser le fauteuil qui devenait en piteux état à force. Mais un autre sujet devait être discuter, et il devait en parler avec le plus grand calme, évitant de brusquer Reisha, pour ne pas qu'elle fasse de mauvais choix. Ce qui semblait mal parti au vu de son visage... Ce qui le fit aussitôt rire, franchement. Détendant quelque peu l’atmosphère,:

-Il est vrai que cet élu, dont je me souviens quelque peu pouvait donner des envies de meurtre...Je ne le nie pas...

Il calma son rire un instant, avant de reprendre avec un petit sourire en coin. Celui qui voulait dire désolé, mais on va continuer sur des choses qui fâchent, tout en s'amusant un peu de ses prochaines paroles.

-Mais si je te dis que je vais te parler des deux forcément...Vas-tu me frapper? Et ma pauvre petite “Tanuki d'amour”, tu vas me dire que tu as crains sa faible attaque? Après tout, si tu discutais avec lui, peut être comprendrais-tu son point de vue, alors qu'il semble atteint de Paranoïa envers les monarques de ce monde. Voir même une colère contre eux...Ne te rappelle t-il pas quelqu'un sur ce derniers point?

Il lui lança un sourire provocateur. Alors qu'il se mentionnait lui même. Au moins, les deux partageait cette même haine pour les monarques, sauf qu'à l'inverse du sectaire Bashô ne connaissait pas Reisha. Et puis, il avait eu vent que le grande conseillère l'avait a plusieurs reprises remis à sa place, comme elle savait si bien le faire. Grimm était peut être la personne qui avait encore le plus subit à leurs débuts. Qui n'avait pas envie de le frapper.

-De plus, peut être au début ne l'était-il pas, mais par la suite le traite comme vous l'appelez et comme on m'a appelé, je te le rappelle, a été corrompu. Je sais de quoi je parle, je suis intervenu sur lui pour ôter la “malédiction”. Je n'ai toutefois pas pu lui enlever la marque du Z qu'il possède. Oui, j'ai ressenti le pouvoir de Zayro Jinn sur lui. Enfin si tu te souviens du colosse de Fuyu? Toujours à faire des siennes celui-là. Déjà à l'époque, j'étais un des rare à le faire se tenir à carreau.Mais passons, quand à son action sur les autres monarques, alors que tu lui as donné tous ses pouvoirs, je ne peux que regretter son échec... J'aurais probablement agit de la même façon...Tu t'en doutes!


Un léger sourire se dessina sur le visage du taciturne. Après, tout, il avait déjà failli vaincre les monarques par le passé, dont deux fois Jeong, indirectement. Pourquoi lui en voudrait-elle plus à ce jeune élu qu'à son ami? Peut être que son égo en avait prit un coup alors que le Seikajiin avait osé la comparer à une traître. Avec du recul, Aeternam aurait apprécié voir la scène aussi comique qu'il l'imaginait.

-J'ai discuté avec cet homme qui m'a longuement recherché avec ses alliés. Je ne parlerais pas en son nom, mais il a comprit son erreur envers toi et est prêt à en discuter , voir payer sa dette envers toi. Mais s'il te plait, malgré ta rancœur envers lui, essaye d'être indulgente envers lui et écoutes le. Sa cité a besoin de lui, et son absence ferait agir les nations...Ceci causerait un véritable massacre... Et tu le sais, je ne le permettrais pas!


Elle devait savoir plus que quiconque que malgré le fait que la cité soit né en partie d'un mensonge, il n'avait été qu'un cailloux qui a déclenché l'avalanche. Beaucoup de personne du peuple n'aimait pas leur monarque ou leur nation, mais partir signifiait être un traître. Cette cité de la liberté leur offrait un nouvelle espoir, un nouveau choix. Elle était un exemple même ou les trois nations en plus des élus parvenaient à vivre en harmonie et à s'unir.

-Ne crois-tu pas que la ville est le parfait exemple que le monde change? Peut être est-ce même un signe de Grimm. Après tout cette cité n'avait jamais existé à notre époque. Ils sont la présentation même que les nations ne sont pas aussi parfaite qu'on le pense. L'exemple parfait que les peuples désirent le changement.Toutefois, elle est encore faible et presque sans protection. Tu as dû y réfléchir... Aucun des monarques n'acceptera longtemps ceci. Et je ne doute pas que Sul Hei soit le premier à réagir tôt ou tard, et tu connais ses méthodes...Il n'y a qu'à voir ce qu'il a fait aux familles qui sont restées... Alors ne laisse pas ta “petite” colère guider tes choix. Va à la rencontre de ce peuple, ils se rapprocheraient presque de vos idéologies. L'envie de liberté, de vivre leur vie et de libre arbitre, destin qu'ils ne connaissaient pas vraiment avant cela. Alors, je sais que je te demande beaucoup. Mais s'il te plait, accepte et proclame l'existence de cette cité. Peut être que ceci la protégera encore un peu face aux autres nations. Et je sais que tu ne peux te battre pour un autre peuple, mais protèges-le, le plus possible des attaques à venir des nations. Je sais que vous êtes en bon terme par l'intervention d'une de tes élues, mais soit leur alliée, oublies qui est à leur tête, car il n'est pas le seul, actuellement.

Il s’interrompit un instant, la regardant avec des yeux doux, il savait qu'elle avait du mal à résister à cette bouille. Après tout, il la faisait rarement que ça devait se compter sur les doigts d'une main et encore.

-Et comme je t'ai dis reconsidères la punition envers lui. Je sais que tu peux être parfois extrême, Grimm et moi en avons connu les conséquences.Mais s'il vient à toi, il aura déjà fais un pas vers vous... Et sa nation à tout de même besoin de lui pour ne pas que ce peuple entre dans la panique et ne vous voit comme un ennemi... Se serait la pire situation.

Il avait tant de choses à dire, mais pour l'instant cela suffirait. Il espérait avoir encore une oreille attentive de la conseillère et qu'elle se souvienne qu'il avait toujours été de bon conseil par le passé. Juste et réfléchi. Mais tant de choses avaient changé depuis, et son statut de grandes conseillères lui donnaient des responsabilités qu'elle avait toujours fuis à l'époque...
©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 70
Yens : 100
Date d'inscription : 21/05/2017
Localisation : Tenshi

Progression
Niveau: 400
Nombre de topic terminé:
Exp:
Quand le Passé Annonce le Futur Left_bar_bleue0/0Quand le Passé Annonce le Futur Empty_bar_bleue  (0/0)
Reisha
Reisha - Pnj -

- http://rp-manga.forum-canada.com



MessageSujet: Re: Quand le Passé Annonce le Futur   Quand le Passé Annonce le Futur EmptyJeu 04 Avr 2019, 23:14

Amis pour la vie ?


Il ne suffisait pas de grand chose à Reisha pour voir que même aujourd'hui, Grimm manquait à Aeternam, mais pas seulement lui, à elle aussi, elle souriait en ayant les yeux mouillés, mais sans pleurer, elle avait assez pleurer, elle préférait se souvenir des bons moments maintenant. Cependant, voir son ami aussi touché lui rappelait également, le lien puissant entre eux. Elle l'avait remerciée en sachant bien à quel point ce taciturne n'aimait pas ça, mais de sa part, ça passerait. Le stratège de l'ombre aimait le rester, Grimm avait toujours été aux antipodes, c'était le héro bien visible des gens, Reisha le supportait à ses cotés, mais avec toujours eu aussi un regard admirateur envers Aeternam, parce qu'il n'en faisait pas moins, mais n'avait pas cherché à la gloire ou la mise en valeur. Il y'avait la recherche de celle ci pour de bonnes et de mauvaises raisons, le trio était toujours dans la bonne !

Lorsque la discussion serieuse commença et qu'elle parla du fait de pouvoir discuter avec les dirigeants de son cas, essayer de le remettre dans la "societé" et effacer les travers qu'on avait pu avoir de lui, il ne dit plus un mot et la fixa. Et voila, ça recommençait, cette rage qu'il avait en profondeur resurgissait, il ne leurs pardonnerait jamais, il ne passerait jamais à autre chose. Quelque part, même si une partie d'elle le comprenait, une autre aurait voulu qu'il puisse effacer le fardeau qu'il s'imposait. Aeternam était presque maudit en vivant ainsi, comme emprisonné dans sa propre ombre et son passé, il ne voulait rien oublier, il voulait tout faire payer. Une vie de vengeance, une vie de vendetta. Reisha aurait voulu voir Grimm imposer sa présence ici et maintenant, pour que la situation évolue. Elle lui lança un regard pour qu'il comprenne aussi, sans qu'elle ne parle.

Elle finit simplement par mettre ses bras derrière sa tête en s'enfonçant un peu dans son fauteuil. Il allait bien parler de toute manière, il avait plein de chose à dire, ça se sentait. Surtout que la conversation tournait à présent sur l'effet ressenti en parlant de certaines choses du passé. Le blocage d'origine inconnu travaillait son ami, qui se demandait d'ou cela pouvait provenir.

Oui, mais tu ne vis pas dans la nation des petits curieux... Et puis la vision de Gensou n'a rien arrangée, enfin, les élus se posent de nombreuses questions en sachant que toi, moi ou Jeong pouvaient y répondre puisque nous sommes dans cette vision. Ca rend les choses compliquées de mon coté, mais oui, je suppose que je peux garder le secret. Du moins, en attendant le bon moment.  

Elle comprit son allusion, le "danger" n'était pas encore aux portes, il manquait un élément déclencheur crucial à cela, qui n'était pas arrivé et qui était quasiment impossible à prévoir dans le temps, avec cette nouvelle timeline. Cependant, pensive, elle fut sortie de sa torpeur après son grand discours précédent sur le fait de changer les choses, par une intense émission d'energie. Elle posa son regard sur Aeternam, il en était l'auteur, fit voler les rideaux et les fenêtres claquèrent contre les murs. Les papiers aussi tournoyèrent dans la pièce, elle repéra aussi que ça s'intensifiait en quelque sorte par le biais du collier qu'il portait et lorsque ceci s'arrêta elle se leva pour lui faire face, haute de ses deux mètres zero deux. Tout d'abord, elle le laissa parler, du passé encore une fois, des choses accomplies.

Ce dernier continua, mais on pouvait sentir une rage indiscible en lui, monter de plus en plus, parlant de Jeong, de son fils, des pouvoirs des monarques, que le danger subsistait, que tout pouvait recommencer sur presque rien, qu'ils ne pouvaient rien changer, qu'ils devaient tout recommencer, encore, pire, tuer les monarques eux même, peut être, était ce qu'il voulait ? Etait ce que Grimm aurait voulu ? N'y avait t'il pas d'autres alternatives ? Le "Elle" crié par Aeternam fit presque sursauter Reisha,qui se controla, mais ouvrit en grands ses yeux luisants. Puis elle s'approcha de lui.

Ae' ecoute, cette colère tout à l'heure, cette aura là, c'est pas vraiment toi ça, je te connais depuis toujours. C'est ce collier n'est ce pas ? Depuis quand tu l'as, je l'avais pas remarqué avant, et.. Et concernant les dirigeants, Jeong, Jael, elle... Ecoute, Jeong a passé la main, son état est tellement instable, je pense qu'il n'en a plus pour longtemps et je doute qu'il revienne, tu le sais très bien. Jael est jeune, pas elevé par son père, il a une vision de ce monde plus, je ne sais pas, je l'aime bien, tu sais il me rappelle même un peu Grimm sur certains points, tu devrais le rencontrer un jour, qui sait, je suis sur qu'il t'écouterait sans te repprocher ce qui est arrivé à son père, mais...

Mais il y'avait "elle", celle qui avait abandonnée, celle qui n'était pas revenue, sa "Grimm" à lui. Aeternam était si attaché parfois, elle voulut presque le serrer dans ses bras à ce moment là. Reisha se contenta d'un sourire franc et sincère. Il continua cependant, toujours sur la même rengaine, celle de ne pas, ne rien oublier, jamais. Ce dernier était même arrivé avant elle dans cette timeline, il ne lui avait jamais partagé ce fait d'ailleurs. Il ne voulait pas qu'elle voit le bien partout, elle lui rétorqua aussitôt.

Et toi non plus, ne voit pas le mal partout. Ecoute, tu l'as dit toi même, des choses nous dépassent ici, cette timeline est différente et on ne peut pas dire, ni toi, ni moi, ni personne à quel point l'influence de Grimm a été forte ici, mais je le sens encore parfois, toi aussi n'est ce pas ? Je ne sais pas comment l'expliquer, mais c'est comme ça. Je ne suis pas stupide au point d'être une ultra optimiste, tu me connais. J'ai perdu des gens à Tenshi, moi aussi je m'étais promis que ça n'arriverait plus, mais on ne gagnera rien sans perdre personne, c'est impossible, je minimise les dégâts ok ! Je marche dans la brume, avec seulement quelques indices d'un autre temps pour nous aider, mais les différences me perturbe, m'influencent peut être oui, et alors ? Tu crois que j'oublie ceux qu'on a perdu ? Je ne veux juste pas croire que tuer les dirigeants est la solution à tout.

Elle souffla un peu, ayant dit ce qu'elle pensait, mais sans méchanceté. Aeternam et elle aussi étaient souvent aux antipodes, mais ça ne les empêchaient pas de débattre, de parler, de s'influencer aussi surement. Mais pas autant que Grimm le pouvait sur eux. Puis le sujet revint sur Basho et son ami lui avoua avoir eu des envies de le tuer également, POURTANT il avait réussi à passer sur son cas, alors pourquoi ne pouvait t'il pas sur d'autres ?

Encore heureux que tu ne le nie pas ! Fit t'elle avec un grand sourire.
Malgré le sujet sur la table, la discussion prenait une tournure plus "détendu" que précédemment, ce qui n'était finalement pas pour déplaire à la dirigeante de Tenshi. Des gardes toquèrent à la porte après avoir entendu du bruit "anormal" dans le bureau de celle ci, elle fit un signe à Aeternam de faire silence, l'index sur la bouche, avant de parler.

- Reisha sama, tout va bien la dedans ?

Oui, je m'entraine dans mon bureau, faites pas attention !

Un entrainement tardif ça arrivait, le garde reparti et son ami reprit la conversation. Il ajouta vouloir finalement parler de la cité Espoir mais aussi de son leader Basho. Se demandant si elle allait le frapper. Elle ferma les yeux, sourit et ferma les poings en craquant ses phalanges, tout en l'écoutant lui donner un surnom ridicule. Tanuki d'amour ? Serieusement ? Elle lui lança un verre à la figure, qu'il n'aurait sans doute aucun mal à esquiver naturellement. Mais l'interêt profond de son ami se situait dans la discussion qu'elle pouvait avoir avec Basho.

J'ai déjà prévu de parler à Bashô, mais ne le compare pas à Grimm non plus... Tu ne peux pas recreer un héro comme lui ici Ae'... Puis, j'aimerais que tu fasses pareil avec Jael. Discute aussi avec lui.

Ce n'était pas forcément une condition, mais une envie de sa part. Au passage, Aeternam n'en avait pas fini sur le barbu et continua en parlant du fait qu'il ait été appelé traitre et lui aussi, comme pour la culpabiliser. Ca y'est, il sortait le grand jeu du manitou manipulateur, elle le connaissait, mais bon, elle y était sensible car elle l'aimait comme un ami, voir un frère. Defendant le fait qu'il ait été corrompu lors de l'evenement Tenshi, elle devait lui parler de son dossier judiciaire. Il y'avait aussi une histoire de Z sur le corps, marqué par Zayro Jinn, encore celui la ? Décidément, ce cafard était partout. Mais Aeternam termina en disant qu'il aurait tenté la même chose, oui, tuer les dirigeants était sa solution, elle doutait pas qu'il aurait fait ça.

Peut être, peut être pas. Pour basho je l'ai fais surveillé après ce qu'il m'a fait sur l'ile, par quelques soldats en qui j'ai pleine confiance et qui m'ont reporté qu'il n'a pas été corrompu contre sa volonté, mais qu'il a accepté la corruption. Ae' tu lui octroie trop facilement ta confiance. Je ne nie pas qu'il ait ses raisons, mais il a abandonné les élus pour une vendetta personnelle, et toi, m'aurais tu abandonnés pour ton objectif personnel ? Non.. Ne répond pas, je ne veux pas savoir, j'aurais peur de ta réponse. Mais je sais ce que Grimm aurait fait.

Elle soupira, l'écoutant encore et encore défendre Basho, il était clair que lui, comme Lexi, s'étaient trouvé en cet homme une sorte de messie sauveur. Enfin, Lexi avait peut être plus de recul pour le coup. Il voulait de l'indulgence de sa part envers cet homme, elle se tint la jour en s'appuyant sur son coude, continuant de l'écouter. Jusqu'a ce qu'il aille prétendre que la cité était un signe de Grimm. Pourquoi acceptait t'il facilement cela, plutôt que Jael ? Ou tout un tas d'autres choses ayant changée dans cette timeline.

Je ne suis pas en colère ok ! Frappa sur son bureau qui se brisa. Avant de rouler les yeux de frustration et reprendre

Cette décision ne m'incombe pas, le conseil est régent majeur maintenant. Notre devise est d'être allié à tout le monde et l'ennemi de personne, tu le sais bien. Même si Tenshi proclame l'existence officielle de la cité, qui te dis que les autres le feront et qu'est ce que cela changera a son statut ? Concernant le chef, j'attend de le voir ici s'expliquer, je l'ai déjà dit à Lexi, elle est l'émissaire entre Basho tokai et nous, j'ai fais le premier pas déjà, je n'ai pas attendu Ae'... Mais lui, plus il attends, plus sa culpabilité se prononce et plus le conseil se ravise. S'il ne vient pas bientôt, les efforts de Lexi seront annulées comme les tiens pour tenter de le défendre.

Elle s'arrêta un instant et termina ;

Mais toi qui parle de premier pas, fait le même envers certains, peut être pas Sul hei ou Karui, mais, essaie de retrouver Jeong ou au moins, parle avec son fils. Je veux dire, essaie de suivre tes propres conseils Ae' ! Cesse de ressasser le passer sur ceux qui n'en ont pas fait forcément partis, essaie d'avancer, si je ne vois que le bien et c'est faux, arrête de ne voir que le mal. Je verrais tôt ou tard Basho, rassure toi, mais la décision finale dépendra du conseil.

Une fois son discours fini, elle refixa la collier autour de son cou, clairement, si elle se souvenait que le stratège faisait souvent les bons choix pour le groupe, qu'elle l'avait aussi souvent écouté, les choses avaient changées pour Aeternam aussi. Elle espérait juste qu'il prenne acte de ce qu'elle voulait aussi, pour elle, pour ce monde, pour lui, pour eux... Pour tous le monde.


©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 30
Yens : 0
Date d'inscription : 22/05/2015
La secte Noire
La secte Noire - Pnj -

-



MessageSujet: Re: Quand le Passé Annonce le Futur   Quand le Passé Annonce le Futur EmptyJeu 04 Avr 2019, 23:17

La promesse de l'avenir?


Aussi têtue l'un que l'autre. Ceci personne ne pouvait le nier pas même eux. Chacun campant sur ses positions. Décidément, même le général se demandait comment à l'époque, il pouvait même entretenir une conversation ou même se mettre d'accord sur quelque chose, alors que Grimm était tout aussi obtus que les deux. Enfin au moins, son cas était quelque peu différent, puisqu'il était le grand héros de Seika, mais un être assez bête, quelque part. Autant dire qu'il n'utilisait pas son cerveau et moins que Reisha, elle même. Aeternam était reconnu pour son intelligence et ses paroles suivies ou respecter par tous les élus presque. Il n'y avait que Grimm pour tenter de le contre-dire ou Reisha en tant que native pour s'opposer à lui. Au moins, les vieilles habitudes ne se perdaient pas.

Enfin au moins dans les nombreux sujets évoqués, les deux grand héros du passé se mirent d'accord pour éviter le sujet de la vision est du passé, tant qu'il n'avait pas compris d'où venait le blocage. Pouvaient-ils en mourir, d'ailleurs, s'ils insistaient trop pour en parler? L'idée que Grimm soit derrière tout ça devenait de plus en plus improbable. Mais que restait-il alors? Un effet secondaire de ce retour dans le temps    ? Ou la présence d'une puissance encore inconnue? Toutefois, il ne sevrait à rien de se triturer les méninges pour l'instant. Surtout que son amie revint sur le sujet des monarques. A ses paroles, la colère s'illumina dans ses yeux, mais il parvint à la contenir. Ne comprenant pas ce désir ardent de protéger les monarques de ce temps. Il se retint même de cracher au sol, lorsqu'elle osa comparer le jeune prédisent à leur ami. Cet homme ne serait jamais rien, et n'arriverait jamais au niveau de Grimm, ceci était une certitude. Néanmoins, il ne se rendit compte de rien, comme si sa vision était momentanément voilée, mais lorsque la conseillère éveilla le collier, son corps agit imperceptiblement et de façon à protéger le dit collier. L'acte était discret et anodin et pourtant dans un futur proche, serait lourd de sens    !

Mais au moins, il ne réagit pas de la même façon, même si la haine habitait toujours son regard, il n'avait pas besoin de rebondir sur ses paroles. A la place, il continua à l'écouter, silencieusement. Elle n'oubliait pas, d'après ses paroles, les pertes du passé. Ceux qui ne reviendrait jamais. Ceux qui à tout jamais serait coincé dans le royaume des morts, sans aucun espoir de revenir dans leur monde. Les avait-elle vu? Devait-il lui montrer ce qu'ils étaient devenus ? Car lui, il les avait vu, plutôt l'ombre de ce qu'ils avaient été. Des êtres qui ne vivaient que par leur haine et leur souffrance, sans jamais trouver le repos. Les élus-mort et coincés au royaume des morts pour toujours.

Son regard se fit un instant triste, à ce douloureux souvenir, lorsqu'il avait pénétré dans ce monde. Lorsqu'il avait vu ce qu'était devenu certains de ses amis. Ce poids qui pesait sur ses épaules était si grand que quiconque aurait plié l'échine. Mais il ne le pouvait...Il ne l'avait jamais pu déjà dans leur époque. A cet instant, il avait décidé de ne pas montrer à son ami ce qu'ils étaient devenus. Il voulait lui laisser l'image qu'elle pouvait avoir de certains...Des bonnes images d'eux... Encore une responsabilité qu'il porterait seul. Encore une souffrance qu'il ne partagerait pas... Encore une émotion dont le collier profiterait...

Au moins, Reisha passa à la suite de leur conversation, permettant au chef des sectaires de respirer un peu. Mais la voix d'un garde se fit entendre aussitôt, et aussi vif qu'un éclair, Aeternam s'était à moitié levé. Preuve encore qu'il avait tout de même changé, devenant plus craintif et plus sur ses gardes qu'avant. Quelle image pouvait-il montrer à son amie    ? Que pouvait-elle penser de lui    ? A coup sûr, elle pouvait comprendre qu'il en avait vécut des choses...Seul... Sans aucun soutiens tel qu'elle ou Grimm ou d'autres élus. Fort heureusement, il se détendit aussitôt que l'homme fut parti, un léger sourire sur les lèvres au vu de l'excuse de la conseillère quand au bruit, qu'elle faisait. D'ailleurs, la suite des événements allaient d'autant plus le détendre, alors qu'aussi prévisible qu'avant, elle lui balança son verre à la figure. Il aurait pu évidemment l'arrêter d'une main, ce qui prouvait qu'elle n'avait pas réellement eu envie de l'atteindre. Après tout, quand elle le voulait vraiment, personne ne pouvait éviter ses coups, même pas lui. A la place, il pencha la tête sur le côté, le verre continua sa course jusqu'au balcon derrière avant de tomber dans le vide. Il fallait espérer, qu'il n'y est aucun passant à ce moment là. Mais un large sourire s'étendit sur le visage du taciturne.  A nouveau, elle n'en manquait pas une, il fallait qu'elle gâche le moment, en lui demandant une nouvelle fois de voir le nouveau président de Minshu, le faisant à son tour serrer des poings. Il se permit toutefois, une petite pique bien méritée :

-Fais en autant de ton côté. Ce Jael n'est qu'un gamin qui n'a rien connu de la vie et des batailles, il n'est pas comparable à Grimm...

Le général des élus se mit à reprendre son petit sourire. La situation était tout de même cocasse, chacun reprochant à l'autre de ne point comparer l'un des hommes à leur ami. Si on leur avait dit qu'un jour, il défendrait avec autant d'acharnement, leur ami. Ce même homme qui ne cessait de mettre hors de lui, le grand taciturne qu'était Aeternam. C'était véritablement le monde à l'envers. LE stratège regarda autour de lui, comme s'il  voulait voir si Grimm n'était pas avec eux. Espérant au fond qu'il ne les entende pas... Oh il entendait déjà les charrier sur cela, s'il le pouvait. Mais déjà Reisha reprenait la parole, mentionnant des faits dont il n'était pas au courant. Il se mit un instant à réfléchir, avant de répondre avec sincérité et franchise:

-Depuis le temps, tu me connais. Tu ne m'empêcheras pas de parler. Je ne savais pas ce point, ce qui rend cet élu plus intriguant encore. Je ne lui ferais jamais confiance, probablement. Mais je me souviens de lui avant, à notre époque. Et l'homme qu'il est devenu n'a rien avoir avec celui qu'il était sous le commandement de Grimm.J'essaye de prendre du recul, et s'il a accepté de son plein grès la corruption, mène à croire qu'il avait une idée derrière la tête autre. Tu pourras lui demander en personne lorsque tu le rencontreras, et je serais curieux d'en connaître la réponse. Toutefois, je ferais plus confiance à un de mes frères qu'à un de ses représentants de dieux. Il reste un élu, il fait parti de ma famille. Alors oui, je le garderais toujours à l’œil. Il est un peu le Zayro que je devais contrôler, mais que Grimm surveillait. Quand à ta question...

Son visage changea un peu, telle une provocation et un amusement:

-Tu me déçois, Tanuki... Tu sais bien, que j'aurais eu un plan pour t'aider, te soutenir, tout en accomplissant mon but. Tu me compares à un “enfant” dans le domaine de la stratégie et des plans? Je suis outré....

Il la taquinait, mais en même temps la géante savait pertinemment, qu'il était tout aussi sérieux. Il aurait continuer à l'aider, la soutenir et ne l'aurait jamais abandonné, mais il aurait trouvé un moyen d'atteindre ses objectifs par la même occasion. Il était le plus grand stratège de Kosaten à l'époque et l'avait montré à plusieurs reprises déjà.Après tout, même avec un sceau et le danger que pouvait représentait Sul Hei, il était parvenu à les berner pour aider Grimm et Reisha.  Ainsi, elle avait sa réponse, fidèle à lui même et peut être pas aussi “méchant” qu'elle le pensait. Aeternam avait été frappé par la vie mais son amitié pour elle restait inconditionnelle.

Mais les rôles ne cessait de changer de l'un à l'autre. Car à présent c'était l'impétueuse femme à s'énervait, et se frustrer alors qu'elle tentait d'expliquer l'inverse. Et elle pouvait être sûr que Aeternam n'allait pas passer à côté de cela, regardant la table, alors qu'il mima une peur en déglutissant. Pourquoi ne se comportait-il ainsi qu'en présence d'elle. C'était les seuls moment ou il montrait une face plus “humaine”. Mais cette fois-ci, il l'écouta sans intervenir, prenant en considération chacune de ses paroles. Laissant un moment de silence, pour montrer ainsi qu'il analysait chacune de ses demandes. Bien sûr, depuis le début, il avait de quoi répondre à ses paroles. Et Reisha n'était pas dupe, mais lorsqu'il gardait un temps de silence avant de répondre c'est pour simplement montrer qu'il prenait soin de respecter son discours. Il se leva ensuite pour se servir à nouveau à boire et ramener un nouveau verre à son amie, avant de s'effondrer à nouveau dans le fauteuil:

-Reisha, ne me dit pas cela s'il te plait. Je te rappelle, que mes souvenirs me sont revenus. Je sais que même lorsque tu ne faisais pas parti du conseil dans cette ancienne époque, tu parvenais à l'influencer en tant que première création de Gensou. Tu as suivis le développement de la cité dans l'ombre. Et au vu de ton statut, même si le grand conseil donne son avis, je sais que ton avis leur importe beaucoup...Ils t'écoutent...Et tu le sais tout aussi bien que moi. Notre passé l'a montré. C'est utopique de penser que vous serez pour toujours l'allié de tous et l'ennemi de personne. Des choix seront à faire, tu le sais mieux que quiconque et à force de faire l'autruche, on ne contrôle plus rien. Les trois nations sont en guerre, et même l'alliance entre Seika et Minshu ne durera pas... Te souviens-tu de ce que les nations ont fait à Tenshi, la première fois? J'aimerais être aussi utopique est penser que Tenshi restera sans ennemi...Mais c'est un fait, ceci ne peut arriver et vous devrez choisir tôt ou tard, que vous le vouliez ou non...De plus, nous aurons bientôt un ennemi commun à tous!

Elle savait de quoi il parlait, l'idée de n'avoir aucun ennemi était donc de base qu’éphémère et impossible... Mais il poursuivit son discours, tel le grand sage qu'il était:

-Quand à accepter et proclamer l'existence de Espoir comme cité libre et indépendante permettra de faire un bond en avant. Tu le sais plus que quiconque, parfois les mots sont des armes, ou plutôt des protections plus puissantes que n'importe quelle magie. Si Tenshi, la cité de la liberté agit ainsi, ceci empêchera les nations de s'attaquer directement à son peuple. Ceci créera une sorte de statut quo. Si Tenshi le fait, vos alliés n'oseront pas intervenir sur ce lieu.  Le peuple même vivra avec la sensation d'être considéré par une nation extérieur et ne craindra pas de vivre avec cette épée de Damoclès, à chaque instant. Tu sais que les trois puissances de ce monde peuvent faire une énorme pression.  Donnes leur cette liberté et ce choix de vie que vous mettez au-dessus de tout, Reisha! Quand au maire, je trouve ton conseil plus qu'impatient et peu compréhensif. Ne se ferait-il pas trop vieux et sénile?

Un sourire se fit sur son jeune visage, avant de poursuivre:

-Fuyu...Seika...Minshu se sont-ils fait en un jour? Non, évidemment. Cette cité a été crée dans des conditions plus hostiles encore. Et cet élu en est devenu le maire. Alors même s'il a relayé à ses compagnons , il ne peut disparaître tout d'un coup. Il me semble que le conseil et toi même peuvent comprendre, qu'il est difficile pour une cité naissante de se séparer de son symbole quelques mois seulement après. Mais il viendra, je te le garantis. Il finit ses derniers préparatifs pour que Espoir puisse continuer à perdurer durant son absence et malgré ce qu'il pourrait lui arriver. Seriez-vous prêt à vivre avec la conscience tranquille, en sachant que vous donneriez en pâture des milliers de villageois, s'il ne préparait pas la cité? De plus, il me semble que vous avez plus urgent à gérer...Ne devriez vous pas enquêter sur la personne qui a corrompu l'ancien grand conseiller et le cristal? Cet homme court, toujours...

A cet instant, il aperçut son regard sur l'étrange collier qu'il portait. UN bijou dont il n'avait aucun souvenir d'avoir eu. Mais dès qu'il pensait à ce sujet, les souvenirs et sa réflexion s'estompait aussitôt. Son regard devint vide un instant, alors que sa main empoigna le collier. Calmé, il posa à nouveau son regard sur Reisha, pour finir:

-Si ceci peut te convaincre pour soutenir la cité Espoir. Je suis prêt à faire l'effort d'aller voir ce Jael. Je te fais confiance, à toi! Mais que feras-tu s'il tente de m'arrêter? Car je ne me laisserais pas faire, tu le sais bien, et cet individu est encore faible. Mais plus inquiétant encore, pourras tu assurer ma sécurité...Ma survie, si le pouvoir des monarques s'éveillent en lui? Te rends-tu comptes du risque que je prend en faisant cela? Serais-tu prêt à vivre avec ma mort? Je ne suis même pas sûr que ceci soit à l'avantage de Minshu que je me présente au président. Comme moi tu sais que Karui ne pardonne pas hormis par un combat à mort dans les arènes et Sul Hei...Je le connais bien mieux que quiconque... Si l'un des deux autres monarques apprennent que Jael s'est entretenu avec moi et m'a laissé partir, Minshu perdra le soutien de Seika, et Fuyu déclarera Jael comme ennemi de Kosaten... Quoique ceci pourrait m'arranger!

Il parti d'un petit rire , sur ses derniers mots. Même si le discours avait été sérieux, la petite pique de fin était de bonne guerre. Toutefois, il était curieux de savoir si sa meilleure amie était prête à le livrer aux fauves et si elle même allait placer sa fierté de côté pour des milliers de vies...Aeternam avait réponse à tout et prévoyait tout, mais Reisha était aussi têtue et ne voyait pas aussi loin que lui dans les jeux de la politique et de la guerre...
©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 70
Yens : 100
Date d'inscription : 21/05/2017
Localisation : Tenshi

Progression
Niveau: 400
Nombre de topic terminé:
Exp:
Quand le Passé Annonce le Futur Left_bar_bleue0/0Quand le Passé Annonce le Futur Empty_bar_bleue  (0/0)
Reisha
Reisha - Pnj -

- http://rp-manga.forum-canada.com



MessageSujet: Re: Quand le Passé Annonce le Futur   Quand le Passé Annonce le Futur EmptyJeu 04 Avr 2019, 23:17

Amis pour la vie ?


Ils évitèrent de reparler du sujet de la vision, s'étant mis d'accord sur ce sujet, mais il est vrai que la discussion allait et venait sur des oui et des non, chacun campant un peu sur ses positions. Cependant, il y'a bien sur une chose qui ne changerait pas, jamais, c'était le fait que Reisha ferait passer Aeternam avant le reste, comme elle aurait fait passer Grimm avant les autres. Ce n'était pas si objectif, n'est ce pas ? Mais d'un autre coté, n'était t'elle pas la cheffe de la nation de ceux qui avait le libre arbitre, de faire et de penser, d'agir ou de ne pas agir... Oui, alors elle contemplait son ami avec un regard intense, profond, sincèrement bon.
Elle voulait que ça avance autant pour lui, que pour elle bien entendu. Alors quand elle le voyait faire son regard dur, si dur, qu'elle en imaginait ce qu'il s'imaginait. Sa colère, sa haine vive, sa rancœur pure, elle ne pouvait pas lui renvoyer le même regard désapprobateur, elle lui envoyait à la place, un peu d'amour et surtout beaucoup d'amitié. Et quand enfin, les yeux d'Aeternam se remplir de tristesse, elle arrêta, fixa un peu la pièce, le laissait reprendre ses esprits et finalement lui répondre.

Peut être, peut être qu'il n'a rien connu. Devrait t'il avoir du sang sur les mains pour mieux nous comprendre ? Je me le demande, et toi ? Hmm, tu as sans doute raison, comme d'habitude. Grimm était Grimm, il est.. Unique. J'ai juste peur Ae', peur de refaire les mêmes erreur, peur qu'on refasse le même parcours, peur qu'à la fin, un autre choix difficile nous incombe. Si c'était le cas, je ne te sacrifierais pas, je ferais ce qui doit être fait...  

Elle laissa sous entendre que si cette fois, le parcours précédent se refaisait, ce n'était pas a Aeternam d'en porter encore le fardeau, non, elle se sacrifierait comme l'avait fait Grimm et laisserait Aeternam sauver le monde à sa manière, mais seul, eternellement seul... Enfin bien sur, c'était dans un cas extrême d'echec critique tout ça, et elle préféra sourire pour penser à autre chose. D'autant plus qu'il reprit n'avait pas finit de parler non, d'ailleurs il se vanta qu'on puisse pas l'en empêcher.

Reisha venait de lui avouer aussi la surveillance de Basho à l'evenement sur Tenshi. Son ami réaffirma sa non confiance en cet élu et pourtant, continua de croire en lui, en sa ville, et le défendre comme le fit Lexi. Une élue qui avait une forte tête, mais aussi, elle le pensait sincèrement, une grande intelligence et un recul objectif des choses. Aeternam etait un stratège qui avait pour but de réussir à sauver tout le monde, mais elle savait aussi à quel point s'il le désirait, il se montrerait cruel et sans pitié envers ceux lui barrant la route... La raison et la dague sans fourreau.

Enfin, il termina sur le fait qu'il ne l'aurait jamais abandonné elle, contrairement à Basho qui le fit, mais le lien n'était pas le même entre cet élu et son ami ici présent. Cela lui fit plaisir de l'entendre dire ça quand même.

Nan, je ne te compare pas à un enfant Ae', mais je sais ce que tu as traversé, je sais que tu me soutiendra quoiqu'il arrive, mais je sais aussi de quoi tu peux être capable. J'aimerais éviter un bain de sang, même si c'est pour sauver le plus grand nombre. Zayro, Sul hei, tous ces sales types laissés en vie, ont tués dans cette timeline et on a laissé faire. Tu penses qu'on a bien fait ? Parfois, je me pose la question, je me demande si je ne devrais pas aller à Fuyu, botter le cul du tyran, et faire de même avec certains élus...

On pouvait sentir une frustration mêlée à un sentiment de confusion, de colère et un peu de regret. Savoir agir, savoir faire, se poser la question et qu'est ce qu'il ferait, qu'est qu'ils feraient... Hein !? Ses yeux se perdirent un instant, tout en écoutant le vague à l'âme les paroles de son ami. Oui, c'est vrai que ses souvenirs étaient revenu, c'est vrai qu'elle pouvait diriger le conseil et les influencer, se priver de leur avis, elle l'avait fait, dans cet autre temps... Ca faisait bien rire Grimm d'ailleurs. Maintenant ici, par peur de refaire la même chose, elle se privait de ça, pouvait t'il le sentir ? Sa peur, à travers son âme ? Elle se tint le bras en l'écoutant finir son discours, ses ongles griffant un peu sa chair.

Utopique hein.. Je voulais essayer, je voulais voir ce que ça pourrait donner, je me disais... je.. Non, t'as raison.

Le stratège manipulateur avait bien un impact sur elle, jouant sur les bonnes cordes, il savait comment la gérer. Reisha se montrait téméraire et têtue, bornée pendant un moment, mais elle abandonnait vite quand on y mêlait des sentiments, de l'amitié et certaines choses raisonnant en elle. Aeternam le savait, mais aimait t'il l'avoir dans sa poche ainsi ? C'était un autre sujet... En tout cas, elle affichait clairement une mine moins joyeuse en buvant les paroles de ce dernier, qui continua ;

Il expliqua qu'accepter et proclamer l'existence de Basho tokai, d'Espoir, serait un bond en avant. Elle y réfléchissait, après tout, c'était pour éviter des bains de sang, ça allait dans son sens au final, oui, elle se triturait l'esprit pour rien, Aeternam voulait aussi le bien des élus. C'était sa famille, notre famille. Elle sourit qu'au moment ou il taquina le conseil, le traitant de vieux et séniles.

Eeeh hey, t'as vraiment pris de lui à taquiner comme ça... J'te jure... Le conseil a deux jeunes, deux vieux et moi, c'est assez harmonieux au niveau des âges !  

Mais il était loin d'avoir terminé son monologue et parla du fait que la construction des nations ne s'étaient pas faites toute seule. Bref, son argumentaire n'en finissait pas, comme toujours il savait manier le verbe et les mots. Mais il termina par plus étrange, par le fait que Tenshi devait s'occuper de celui ou celle qui avait manipulé et corrompu Hatanz. Reisha n'avait rien dit à ce propos à Aeternam, elle savait qu'il savait que ce dernier était corrompu mais Aeternam n'avait pas assisté au procès d'Hatanz qui avait eu lieu il y'a environs un mois...

Je n'ai jamais parlé d'un homme... Tu as surveillé son procès ? Bref, une sécurité à bloqué son esprit, il ne peut rien révéler par lui même, nous avons essayé de contrer ça avec la technomagie plusieurs fois, maintenant Hatanz est un légume sans conscience... Celui ou celle qui a fait ça est doué, mais si tu sais quelque chose, dis le moi !

Ajouta t'elle en fronçant un peu les sourcils. Il se pouvait très bien qu'il espionne un peu Tenshi, mais elle aimait qu'il lui en parle au moins, que lui n'ait pas de secret pour elle, même si pour le coup, elle ne lui avait rien dit du procès ou de l'enquête en cours. Elle ne l'avait pas partagé car ce n'était pas d'utilité publique. Néanmoins une chose lui fit plaisir, Ae' était prêt à aller voir Jael et lui parler, faire le premier pas. Cependant, son sourire s'arrêta vite lorsqu’il parla du possible fait d'être arrêté, capturé et peut être tué.

Sans compter qu'un tel rendez vous, si c'était su, pouvait mettre fin à l'alliance entre deux nations. Oui il y'avait des risques bien sur, elle le savait. Mais l'entendre prononcer sa mort probable ne lui fit pas rien, bien au contraire.

Ae'... Je ne pense pas qu'il soit comme ça, mais, s'il devait t'arrêter....

Elle réfléchit bien à ce qu'elle allait prononcer. Une inspiration plus tard, elle lui répondit ;

Fait ce qu'il faut pour t'en sortir, même si tu dois... Même si tu dois le tuer.

Il l'a força à soupirer encore une fois, bon dieu ce qu'elle n'aimait pas aboder ce genre de chose. Mais, elle n'avait aucune hésitation à faire entre Jael et lui. lui, passait avant tout.

J'organiserais cette rencontre, mais nous devons tenir Seika et Fuyu à l'écart, alors tu iras comme tu es venu chez moi, mais je préviendrais d'abord Jael et j'organiserais ce rendez vous ok ? Je m'assurerais aussi qu'il ne te fasse rien, ou qu'il ne tente pas de stopper, j'aimerais t'accompagner, mais je ne peux pas venir. Je ne te perdrais pas Ae', si jamais ça devait mal tourner, fais ce que tu devras faire, s'il t'arrivais quoique ce soit.. Je crois que je tuerais Jael moi même.

Elle espérait juste qu'il n'y aille pas pour tout gâcher, mais elle avait confiance en lui, si c'était pour elle, il ferait un effort considérable et prendrait - encore une fois - sur lui pour ça. Elle finit par déclamer ;

Pour Basho tokai, je ferais ce qu'il faut, je veux juste pouvoir parler à Basho en face à face. Mais peut être devrais je venir moi même à lui, le conseil pourrais s'occuper de Tenshi le temps de mon aller retour. Qu'en penses tu ? Si j'ai confiance en toi pour aller voir Jael, as tu assez confiance en ce Basho pour qu'il n'attente pas à ma vie comme il l'avait fait avec Jael, Karui et Sul ?

Elle roula les yeux et sourit en finissant ;

Bon, même si j'avoue que je peux le mettre au tapis avec un coup de pied ahah.. Heu.. Pardon !

©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 30
Yens : 0
Date d'inscription : 22/05/2015
La secte Noire
La secte Noire - Pnj -

-



MessageSujet: Re: Quand le Passé Annonce le Futur   Quand le Passé Annonce le Futur EmptyJeu 04 Avr 2019, 23:19

L'amitié au-delà de tout

La Haine et la Colère s'était éloigné du cœur du général, alors qu'il était en compagnie de son amie. Était-ce cela son salut, continuer à poursuivre sa vie et ses jours à ses côtés pour la conseiller et l'aider? Il l'aiderait tout le temps, c'était un fait indéniable. Il la conseillerait tout le temps c'était une promesse. Mais, il ne pouvait abandonner totalement sa famille des élus. Il ne pouvait laisser sa quête de vengeance pour ses frères et sœurs morts... Toutefois, il reviendrait toujours vers Reisha qui était un peu son oxygène au milieu de ce vaste océan déchaîné. C'est donc avec moins d’animosité, qu'il écouta celle qu'il considérait comme sa meilleure amie...Telle une sœur. Cette fois-ci il allait lui répondre de suite après ses commentaires, du moins la plupart du temps. Et ceci ne tarda pas, alors qu'il vit l'inquiétude dans son regard et dans sa voix.

-Je comprends ton point de vue. Malheureusement, il est jeune et à en effet pas vu ce que nous avons vécut. Et en tant que dirigeant, il devrait avoir l'expérience de la perte et le sang sur les mains, chacune de ses décisions incombent de grandes responsabilités...En a t-il les épaules   ? Et au vu de son immaturité, comment réagira t-il s'il découvre l'existence de ce pouvoir   ? Crois-tu réellement que ceci ne lui monte pas à la tête...J'ai de gros doutes dessus, les trois monarques et même Karui nous a montré que ce pouvoir était très envoûtant pour eux.

Il Se releva toutefois s'approcha d'elle, alors qu'il posa sa main sur son épaule et qu'il plongea son regard dans le sien, tel le grand frère qu'il devait être:

-Nous continuerons à faire des erreurs. Moi même considéré comme l'un des êtres les plus intelligent, je continue à en commettre. Mais nous devons continuer coûte que coûte. Nous aurons des choix difficile à faire à chaque instant, car tel est nôtre rôle dans ce monde. Nous ne sommes pas chanceux...Nous avons acquis une place que nous ne désirions pas forcément.Mais je t'interdis de sacrifier ta vie pour moi ou qui que se soit d'autre. N'oublies pas une chose, petite Tanuki: Je reste un élu, et même si je ne sais si je suis toujours concerné par une telle possibilité, je peux revenir à la vie. Ce qui n'est pas ton cas! Et puis, je suis le plus âgé de nous trois... J'ai laissé Grimm se sacrifier la première fois, je ne te laisserais pas faire, car tel est mon rôle...Et puis Grimm, ne me le pardonnerait jamais...

Il se mit à sourire, en parlant de Grimm, mais ses paroles étaient plus sérieuses que jamais. Et pour la survie de son amie, il allait être prêt à la manipuler jusqu’au derniers moment, pour ne pas qu'elle intente à sa vie. Si quelqu'un devait y passer se serait lui. Et tous ses plans seraient formés pour cette finalité, s'il devait en venir à de tels extrémités.

Mais pour l'heure, nous étions loin de cette idée, et elle comme lui désiraient ne pas penser à cela. Plus encore, Aeternam parti d'un large sourire, alors qu'elle témoignait son envie de fracasser des têtes comme celle de Sul-Hei et Zayro. Il pouvait la comprendre et l'idée d'être ensemble pour tuer Sul Hei, ne lui déplaisait pas. Malheureusement, il ne connaissait encore rien de l'arrivé du grand ennemi, du moins, des doutes, des suppositions avaient été faites, mais aucune confirmation. Le seul point assuré et peut être lié à «   son arrivé   » venait quelque temps après la chute du royaume des glaces. Mais qu'arrivait-il s'ils précipitaient la chute? Ceci amènerait-il plus rapidement ce danger? Même le «   grand sage   » ne pouvait apporter de réponses à cela. Mais peut être pouvait-il détruire Sul-Hei et mettre quelqu'un d'autre à sa tête. Après tout, la chute de Fuyu n'était pas lié à la mort de Sul-Hei. Enfin ceci était des plans à réfléchir pour plus tard. Il voulait continuer à sourire à la conseillère, la provocant un peu sans un mot par son regard, suite à ses paroles. L'invitant presque à agir à ses paroles, même s'il savait que jamais elle ne ferait cela. D'ailleurs, à son regard provocateur et son sourire moqueur, il s'attendait à recevoir encore un projectile ou un coup. Oui, il se mordait les lèvres pour ne pas rebondir sur ses paroles.

Après tout, il n'avait besoin de rien dire, et peut être qu'en la regardant ainsi, elle comprendrait que malheureusement, il ne pouvait remonter le temps. Enfin ceci était ironique, mais la personne pouvant le faire n'était plus là. Mais, il n'avait ni bien fait, ni mal fait de ne pas réagir. Et au vu de son statut, elle ne pouvait pas agir comme avant de manière tête brûlée. La bonne époque ou Grimm se mettait dans le pétrin tout seul, Reisha plus réfléchie, mais parfois tout aussi tête brûlée qui fonçait dans le tas en voyant son aimé en danger...Et Aeternam qui leur sauver la peau avec ses stratégies et ses actes toujours calculés. Et la situation finissait toujours de la même façon aussi. Grimm inconscient qui ne cessait de taquiner Aeternam, ce derniers lui faisant la morale quand à son comportement. Et au milieu Reisha qui devait finir par faire l'arbitre et la diplomate pour calmer les deux. En y réfléchissant cette époque était totalement révolue...A quoi pouvait penser Grimm, en cet instant   ?

Les deux pauvres âmes parvenaient à passer de la nostalgie à la tristesse en peu de temps. Ils étaient devenus des âmes écorchées de ce nouveau monde. Les seuls être à se rappeler du passé. Mais au milieu de ces instants, les deux parvenaient à reprendre le sourire et à rire, ensemble. D'ailleurs, Reisha reprit rapidement les «   critiques   » de son interlocuteur quand au conseil. Ce qui évidemment fit rire le général. Avait-il besoin de lui répondre. Là ou même Grimm ne cessait de se moquer d'Aeternam, alors que ce derniers était jeune mais d'après son ami était dans sa tête aussi vieux que les grands sages de ce monde. Trop coincé, d'après ses paroles. Trop «    Old school   ». Terme que le Fuyujiin n'avait jamais vraiment compris. Alors dire qu'elle avait prit deux jeunes signifiait-il qu'ils étaient jeune dans leur tête   ? Et puis alors qu'elle se comptait possiblement comme jeune, il la regardait du même regard que pouvait parfois avoir Grimm, alors qu'il la traitait de vieille parfois, avant de subir son courroux. Mais encore une fois, il devait reprendre son sérieux alors que la situation l'exigeait. Surtout au niveau de la corruption de l'ancien grand conseiller. Il est vrai qu'il n'avait pu en parler suite à la bataille, mais durant la bataille, plusieurs indices avaient été donnés, et lui plus que quiconque avait réussi à les obtenir aussi. Mais plus encore son souvenir était revenu. Peut être parce qu'il était directement lié à cette nation et à cette personne. Mais ce souvenir était intact plus que Reisha, à priori. Mais avant de lui répondre, il continua de l'écouter sur le reste de leur conversation. Souriant par moment, son cœur se gonflait, alors qu'elle lui prouvait son amour encore une fois. Pas l'amour qu'elle avait pour Grimm mais un amour plus fraternel,et plus fort encore. Rassuré que Reisha n'avait pas changé sur ce point, il finit par s’asseoir à nouveau sur son fauteuil, avant de commencer.

-Soit, je te laisse organiser cette entrevue, mais seul nous trois devrons être au courant. Je ne sais de quoi tu désires que nous parlions lors de cet entretien. Mais je t'assure de ne rien intenter contre lui, même si ce serait une occasion en or. Toutefois, je ne te promet pas d'être gentil et aimable comme un bon petit chien. Je discuterais avec lui, et tairais mes émotions. Pour la discrétion, tu me connais, jusqu'à présent j'ai fais bien des exploits sur ce niveau.

Quand à ce que tu penses de lui, tu pourrais te tromper. Après tout, il est l'un des point d'interrogation de ce nouveau temps. Nous ne connaissons rien de lui, ni de ses véritables objectifs. Mais rassures-toi, j'ai continuer à progresser, depuis mon arrivé ici. Ce Jael semble plus faible que moi. S'il tente quoique se soit, je partirais et pour toi, je te promets de ne pas le tuer, non plus. Ce sera l'unique fois ou je ne tenterais rien   !


Et elle pouvait le croire sur parole, alors que Aeternam possédait des principes et tenait toujours sa parole. Il avait un honneur et jamais il ne la décevrait. D'ailleurs montrant sa bonne volonté aussi, elle était prête à aller voir le maire de Espoir en personne pour discuter avec lui. Une idée qui plu au stratège   :

-Comme je te l'ai expliqué, il faudra toujours rester sur ses gardes avec lui. Mais je pense qu'il ne tentera rien contre toi. IL ne semble rien avoir contre Tenshi. Et même s'il essayait, je sais que tu t'en débarrasserais facilement. Les élus de cette époque n'ont pas le niveau que nous avions. Et surtout, il aurait plus à perdre qu'à gagner en tentant quoique se soit. Il est un habile manipulateur, mais il reste intelligent. Je pense que tu peux y aller. Et je garderais toujours un œil sur toi, comme je l'ai toujours fais depuis notre première rencontre. Et puis, je désire, avant tout que tu puisses voir cette cité de tes propres yeux. Une ville ou d'ancien de Minshu, Fuyu, Seika et des territoires neutres oublient leur origine pour vivre ensemble. Ce fut toujours notre projet, avant et il se réalise plus tôt que nous aurions pu le penser dans ce temps. Considère l'élu Bashô et la cité qui a été construit en son honneur, comme deux choses différentes. Si condamnation tu dois avoir, ne condamne pas le chien en plus du maître   !

La conversation avait prit un tournant que Aeternam n'avait pas prévus lui même. Et pourtant, il en était plutôt content. Reisha était prêt à se déplacer vers le Seikajiin, alors que lui était prêt à le faire pour le Tekina. A présent, il devait dévoiler ce qu'elle attendait sûrement le plus et qu'il ne pensait pas parler en cette nuit. Son visage s'assombrit, il n'osait pas regarder totalement Reisha, fait rare en soit   :

-Reisha, il semblerait que je me souvienne de certains détails du passé plus que toi. Peut être parce que je suis directement lié à cette nation et à cette personne. Mais j'espère que tu t'en souviendras petit à petit. Malheureusement, comme à l'époque, nous n'avons pas de preuves. Et nous ne pouvons rien faire directement contre lui. Mais essayes de te souvenir. Quand … Quand, le dictateur de Minshu existait. Il n'avait pas agi seul, depuis le début une certaine personne dans l'ombre agissait et manigançait avec lui. J'en étais le premier témoin et déjà à l'époque, j'ai failli disparaître car on voulait me faire taire. Mais les deux hommes ont poursuivit leur plan. L'histoire est différente actuellement car ...Le dictateur n'existe plus. Mais lui est toujours présent. Il a agit assurément sur Tenshi, et il parvient même à contrôler Sul Hei sur certaine décision... Ne vois-tu vraiment pas de qui je parle   ?

Il prit un instant, laissant Reisha réfléchir et lui reprendre son souffle alors qu'il souffrait à chaque fois qu'il mentionnait le dictateur. La fameuse sécurité qui l'empêchait de parler, peut être. Étrangement, il semblait tout de même plus atteint et affecté que Reisha sur ce point.  Récupérant de la douleur qu'il tentait de cacher pour ne pas inquiéter son amie, il reprit   :

-Il n'a pas changé, et je pense que tu vois de qui je veux parler... Le prophète de Fuyu   : Fuu   !
Malheureusement, je n'ai aucune preuve et nous jouons un jeu dangereux. Mais je n'ai aucun doute sur sa responsabilité. Il n'avait pas besoin du tyran de Minshu pour poursuivre ses plans...


A présent Reisha possédait une information capitale, mais dont elle ne pouvait utiliser si facilement, sans preuve. Mais elle ne pouvait pas douter non plus de la parole de son ami.
©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 70
Yens : 100
Date d'inscription : 21/05/2017
Localisation : Tenshi

Progression
Niveau: 400
Nombre de topic terminé:
Exp:
Quand le Passé Annonce le Futur Left_bar_bleue0/0Quand le Passé Annonce le Futur Empty_bar_bleue  (0/0)
Reisha
Reisha - Pnj -

- http://rp-manga.forum-canada.com



MessageSujet: Re: Quand le Passé Annonce le Futur   Quand le Passé Annonce le Futur EmptyJeu 04 Avr 2019, 23:21

Amis pour la vie ?


Il est vrai que Tekina, enfin, le fils de Jeong, n'avait pas vécu ce qu'eux avaient vécus, mais qui pouvaient encore ici bas s'en vanter ? Reisha et Aeternam étaient des survivants d'une autre ère, d'une autre timeline, ils avaient plus vécus que quiconque en se souvenant de leurs ancienne vie, même si il ne s'agissait que de gros fragments. Cependant le stratège n'en démordait pas sur son avis, concernant le jeune président.

Derrière cette excuse, elle le savait, se cachait la peur du pouvoir qu'il pouvait avoir et déclencher. Reisha n'était pas dupe au point de croire son ami sur ce seul point d'immaturité. Grimm était un parfait exemple d'immaturité et de zèle et pourtant, Aeternam lui aurait confié sa vie... Oui, c'était vraiment cet autre point, ce pouvoir, qui l’inquiétait sincèrement et profondément. Elle soupira.

Jeong est encore en vie, je ne sais pas si il a pu en hériter tant que le premier n'est pas mort. Mais si ça devait être le cas, je ne le vois pas l'utiliser, enfin, c'est ironiquement peut être cette immaturité que tu lui reproche qui pourrais bien le sauver...  

Lorsqu'il se leva pour poser une main chaleureuse sur son épaule, elle le laissa faire, puis l'écouta parler, dire qu'ils referaient des erreurs. Mais il disait ça dans un calme si olympien, comment faisait t'il ? Elle ne pouvait pas, elle. Reisha partait vraiment du principe qu'il n'était pas question de répéter ou refaire des erreurs, le parcours, l'opportunité offerte par Grimm devait être parfaite !

Enfin, il termina ce discours très serieux, sur le fait que si l'un des deux devaient se sacrifier, ce ne serait pas elle. Bien que la dirigeante de Tenshi l'ait sous entendu, Aeternam était clair dans son propos, il ne la laisserait pas faire si ce jour arriverait. De plus, il lui rappela qu'elle ne pouvait pas revenir, mais il ne pouvait pas en être certain à 100%. De plus, si elle faisait comme avait fait Grimm, ni lui, ni elle ne reviendrait, c'était un choix.

Donc tu me laisserait seule ! Si ce jour arrive, je dois le faire, il y'a que moi qui le puisse, mais, n'en parlons plus, après tout, nous devons prendre cette chance de recommencer pour accomplir sa volonté et réussir, pas échouer.

Elle tint cela sur un ton assez sérieux pour vouloir dire "stop, cette conversation sur ce sujet est terminée". Aeternam pouvait sentir qu'il ne valait mieux pas revenir dessus, pas maintenant en tout cas. Bref, entre longues discussions et longues réflexions, les deux amis avaient clairement de quoi avancer leurs futurs objectifs en un seul meeting. Mais au moins, ils avaient débloqués certaines portes ensemble, et son ami accepta de la laisser organiser la réunion privée entre Jael et lui. Bien entendu, ce rendez vous ne devait pas se savoir... Les conséquences imprévisibles pourraient se révéler désastreuses dans un tel cas. Au moins, il n'attenterait pas à sa vie et préférerait la fuite si cela se passait mal, mais, Reisha avait confiance ;

Heureuse d'entendre ça.

Quand à elle, elle avait acceptée de rencontrer Basho dans les territoires neutre, dans Espoir, afin d'avancer un peu plus vite les choses aussi. Chacun faisait un pas vers l'autre. Mais Aeternam la prévint de rester méfiante, bien qu'il n'ait pas à le faire, elle le serait déjà. Son ami était tout de même très inspiré lorsqu'il en parlait, comme si un rêve se réalisait avec la naissance de ce village. Reisha se leva pour tourner autour de son fauteuil et se servit un autre verre d'eau fraiche.

Elle l'écouta toujours d'une oreille attentive, qui puis est quand il parla du fait d'avoir récupéré plus de souvenirs qu'elle, comment pouvait t'il en être certain ? Il avait certes toujours une longueur d'avance, mais elle lui avait plus ou moins tout dit de ce dont elle se souvenait il est vrai, il avait pu se baser la dessus. Reisha connaissait ce regard qui voulait dire, "attention à la révélation". Cela ne loupait pas, plus il y faisait allusion, plus cela s'éclaircissait dans ses propos et son accusation. Revenant alors sur ce qui était arrivé à Tenshi, à Hatanz, parlant même de Fara le dictateur et d'un homme était encore et toujours là depuis... Fuu.

Nous n'avons pas pu le prouver, mais je m'en souviens un peu, disons des bribes en effet... Cependant, il a été assez malin pour réussi à contourner notre propre système d'interrogatoire par galéoïde. Hatanz est un vrai légume maintenant. Cet homme est dangereux, c'est possiblement lui qui tient tout Fuyu. Il a la confiance de Sul hei, la foi de Long, la puissance religieuse et militaire dans la poche. Je n'avais pas besoin de me souvenir clairement de lui pour le soupçonner, mais même si on l'accusait il ne reviendrait surement pas ici. Tu as un plan j'imagine, comme toujours ?

S'il parlait ainsi de Fuu, d'un ennemi à la fois intriguant, ancien et puissant, mais qui restait encore méconnu, même pour eux, alors c'est qu'il avait un début de plan ou voulait parler plus en profondeur de ce sujet. Elle revint à sa place et croisa les jambes en s'installant un peu comme lui, enfoncé dans le fauteuil, le verre à la main, descendant l'eau d'une traite en claquant le verre sur le bureau, ah nan... Le verre tomba, le bureau était cassé c'est vrai !

Tss mince... Je vais devoir racheter du mobilier !

©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 30
Yens : 0
Date d'inscription : 22/05/2015
La secte Noire
La secte Noire - Pnj -

-



MessageSujet: Re: Quand le Passé Annonce le Futur   Quand le Passé Annonce le Futur EmptyJeu 04 Avr 2019, 23:21

L'amitié au-delà de tout


La soirée s'était écoulée plus rapidement que prévus. Et la nuit était avancée à un tel point qu'ils étaient probablement les derniers êtres de la cité encore éveillé, hormis les soldats de garde. La joie s'était emparé du cœur de Aeternam et une petite inquiétude pénétrait son esprit . Et si il se laissait aller à cette émotion, en deviendrait-il plus faible. A une époque Grimm et Reisha avait été sa force, mais sans la présence du Seikajiin, en serait-il de même  ? Toutefois, il était sûr sur un point, jamais il ne la laisserait se sacrifier pour lui. Et elle le critiquait de la laisser seule s'ils devaient en venir à de telles extrémités. N'avait-elle pas sous-entendu la même finalité. Ne le laisserait-elle pas seul à jamais. Mais il y avait un point qu'elle n'avait pas relever. Car même s'il était l'être le plus intelligent de ce monde et celui ayant toutes les cartes en main, sa perte pouvait être moins impactant que la sienne. Après tout Reisha était devenue grande conseillère de Tenshi et avait la responsabilité de toute une nation. Au début, déjà elle surveillait dans l'ombre, mais à présent, elle était sur le devant de la scène et sa propre nation ne pouvait plus se passer d'elle. Et quand on pensait à la véritable origine de Reisha,car oui il s'en souvenait à présent, la déesse Gensou n’apprécierait probablement pas la perte de sa création unique. Non si un tel avènement devait arriver, il agirait et cette fois-ci, il ne se ferait pas avoir par son amie.


Bien sûr, il se souvenait aussi de la caverne azuréenne et des actions de la scienti-magique pour empêcher Aeternam d'agir contre Grimm. Mais à présent, conscient de cette capacité et de ses réactions, il ne se ferait pas piéger une deuxième fois de la sorte. Après tout, il avait prévus au cours des années, une même technique ne fonctionnait jamais deux fois contre lui. Et il aurait les moyens de la contrer, pour accomplir ce qui devrait être accompli. Reisha resterait pour ce monde pour lequel, elle avait encore espoir. Un monde qui était le sien mais point celui des élus.

Mais la jeune femme désirait en terminer là, ce sujet de conversation. Trop émotif lorsqu'il s'agissait de parler d'un avenir funeste qui pouvait concerner ceux qu'elle chérissait. Il opina simplement de la tête, alors qu'elle lui intimait d'arrêter là. Toutefois son regard mystérieux évoquait l'idée qu'ils n'en termineraient pas là.  Toutefois, ils arrivèrent au dernier sujet qui l'intéressait bien plus et lui demanda son plan. LE général des élus garda un long moment le silence, observant dans le vague ou les lumières de la techno-magie qui dansaient dans les ténèbres. Cet être était comme insaisissable, et encore maintenant plusieurs de ses actes de l'ancien temps était inexplicable. A présent que cette époque avait changé, il agissait toujours dans l'ombre mais sans son allié aussi puissant de l'époque. Pourtant, il menait habilement sa barque et pouvait être plus dangereux encore, si l'on y faisait pas attention. Après de longues minutes ou peut être plus, procédé habituel pour le stratège lorsqu'il se plongeait dans une intense réflexion, il s'exprima  :

-Je doute que Fuu, puisse parvenir à agir comme il entend aussi ouvertement. Déjà à l'époque, il fut rejeté par Sul Hei, lorsque le roi découvrit la vérité. Il tenta même de détruire son prophète, avant que ce dernier ne fuit. Mais cet homme est aussi énigmatique que le Dieu Manshe. Déjà à l'époque, je ne parvenais à lire dans son esprit. Il est peut être l'un des seuls hommes qui est réussi à m'égaler dans une bataille de l'esprit. J'ai réussi à discerner sa tromperie par chance, au début, ce qui m'a valu bien des soucis. Mais, nous..enfin je crois... Nous n'avons jamais découvert ses véritables objectifs à l'époque. Alors ceux-ci sont-ils les même ou ont-il changé  ? Se souvient-il même de cet autre espace temps  ? Je pourrais avoir un début de plan, mais j'ai besoin d'en apprendre plus sur lui, de le surveiller encore un peu et d'aviser. Malheureusement, il n'est pas la seule menace...

Après son discours, les yeux dans le vague, il reprit notion de la réalité et observa Reisha droit dans les yeux, une aura de détermination et de mystère englobait le général. Mais à priori, il parvenait à la fin de leur entrevu, ce qui étreignit, évidement, leurs cœurs à tous les deux. Pourtant dans ce monde, il ne pouvait plus marcher côte à côte comme auparavant... Grimm s'était il imaginé une telle situation pour les deux personnes qui comptaient le plus pour lui  ? Probablement pas, et ceci devait être un déchirement pour lui, s'il voyait ce tableau...

©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 70
Yens : 100
Date d'inscription : 21/05/2017
Localisation : Tenshi

Progression
Niveau: 400
Nombre de topic terminé:
Exp:
Quand le Passé Annonce le Futur Left_bar_bleue0/0Quand le Passé Annonce le Futur Empty_bar_bleue  (0/0)
Reisha
Reisha - Pnj -

- http://rp-manga.forum-canada.com



MessageSujet: Re: Quand le Passé Annonce le Futur   Quand le Passé Annonce le Futur EmptyJeu 04 Avr 2019, 23:35

Amis pour la vie ?


Le temps passait vite, la soirée avait en effet bien filée. C'était souvent comme ça, quand on était en compagnie des siens, de sa famille, ses amis, ses aimés. Elle se rappelaient encore de leurs soirées avec Grimm, qui faisait l'idiot évidemment, pour faire rire la galerie. Ils en avaient vécus des aventures, et il en restait tant à vivre. Tous les deux pensaient à la réussite autant qu'à l'échec et à l'option à prendre. Aeternam ne se laisserait pas avoir comme la dernière fois, elle le savait, si elle voulait se sacrifier, si ce jour funeste devait arriver, elle allait devoir faire autre chose. Ni lui, ni elle ne pouvaient se résoudre à laisser mourir l'autre.

Les principaux sujets clos, un silence reposant régna un peu, elle n'avait plus d'eau dans sa carafe et plus rien à proposer à boire. Voir Aeternam affalé dans son fauteuil, assurerait forcément la trace de son passage dans ce mobilier confortable, elle en rigola presque. Laissant un fin sourire s'afficher pour disparaitre, car Reisha savait que dans quelques minutes, comme une ombre fluette, il partirait. De nouveau dans les coulisses de ce monde, dans les abysses de Kosaten, à vouloir porter les fardeaux en lui laissant la couronne. Il ne changeait pas, malgré le temps, les timelines. Elle soupira, il reparla alors de Fuu.

Son ami doutait que le prophète puisse agir à sa guise, mais ne l'avait t'il pas déjà fait ? Il était difficile de savoir des choses sur cet homme, mais il était une menace à considérer. Seulement, l'atteindre, c'était s'approcher de Sul hei, un ennemi plus que redoutable. Heureusement le stratège semblait avoir un plan et elle lui laissait pour le moment volontier le soin de s'organiser à ce propos.

Ok, je te laisse gérer Fuu, je sais que si tu dis ça, tu dois avoir un truc en tête bien ficelé.  

Il se questionna néanmoins, se demandant si il se souvenait comme eux d'avant. C'était peu probable, les seuls qui avaient des souvenirs étaient ceux proches de la cavernes Azuréenne au moment fatidique.

J'en doute, mais tout est possible.

Elle se releva, comme lui, il se rapprochait de la fenêtre, se préparant à s'évader une nouvelle fois. La discussion était terminée, mais fut à la fois necessaire et salutaire. Un court instant, elle posa sa main sur l'épaule de son ami, mis son front contre sa tête bandé par son turban sombre et lui glissa quelques murmures.

Sois prudent.

La vie devait continuer, suivre son court, elle était la dirigeante d'une nation, il était le stratège de l'ombre. Décidément oui, ce fut une belle, une très belle soirée, ici, près des cieux, près des étoiles.

©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Quand le Passé Annonce le Futur   Quand le Passé Annonce le Futur Empty

Revenir en haut Aller en bas
Quand le Passé Annonce le Futur
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand le passé refait surface ~ Elena [HOT]
» (fini) quand le passé se mêle au présent » ft. seung hyun
» Quand le passé croise le présent - MinJae
» Quand les fantômes du passé reviennent vous hanter.
» Quand le présent m'échappe et que le passé me traque [PV:Damon]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Quand le Passé Annonce le Futur 190103103231202569 :: Tenshi l’île céleste :: Shiriai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.