Partagez
Une dernière fois...
Messages : 2092
Yens : 82
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
Une dernière fois... Left_bar_bleue0/12Une dernière fois... Empty_bar_bleue  (0/12)
Rumaki Oshigato
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Une dernière fois...   Une dernière fois... EmptySam 06 Avr 2019, 21:13






Observation






Je m'appelais Mei, j'avais plus de 80 ans... j'étais une fuyujin d'origine. Mon mari était décédé il y a bien longtemps,, et je n'avais pas d'enfant. Après plus de 70 années de vie paisible, j'avais rencontré Rumaki, une petite fille adorable qui n'avait même pas 20 ans, et qui a cette époque, était enceinte de quatre mois. Sa détresse suite à son viol m'avait grandement touchée, et nous nous étions tout de suite bien entendue. Lui offrant l'hospitalité, je pensais juste avoir une fille adoptive qui allait combler le petit vide que je ressentais au fond de mon cœur, de ne pas avoir pu accoucher comme elle, de ne pas serrer le fruit de mes entrailles contre ma poitrine.  

Mais j'avais oublié une chose cruciale... cette petite était née ailleurs qu'à Kosaten, sous le joug de Long l'impitoyable, et de Sul Hei le sanguinaire. Pourquoi diable ces souverains l'avaient-ils choisi ? Aucune idée, et même elle ne le sait pas... En ce moment, son bras entourait mes épaules. Je la sentais fébrile, mais je me sentais bien la tête contre son épaule. Malgré ses nombreuses épreuves qui avaient trouvé leurs origines sur sa hanche droite, cette jeune fille avait gardé tout son altruisme et sa bonté. Elle avait accepté ma requête du jour, mais je soupçonnais très bien que c'était à contre-coeur... en même temps, qui aurait accepté avec enthousiasme de revenir ici après avoir fui cette nation ?

Assises toutes les deux près d'un arbre, un peu en hauteur, dans les montagnes à la frontière entre Minshu et Fuyu, nous avions les yeux posés sur un morceau de terre qui jamais plus ne nous sera accessible... Yuki. La capitale... là où j'ai grandi... là où je me suis épanouie, où j'ai connu l'amour, le lieux qui m'a vu naître, verser mes premières larmes, dessiner mes première sourire. Le cocon où j'apprenais à lire, à compter, à chanter de mignonne comptines que je récitais, heureuse devant ma mère souriante et fière. La ville où j'ai travaillé, où j'ai ris avec des amis, où j'ai débattu de choses et d'autres, bref... Yuki, lieu de ma vie...

Cela faisait quelques années que je ne l'avais plus vu, elle me manquait quelque part... pourtant j'avais dû la quitter subitement avec Rumaki, quand elle s'était décidée à suivre ses convictions et à tourner le dos à ces brutes du gouvernement. Je lui avais conseillée de fuir seule, mais notre lien était tellement fort, telle une mère et sa fille biologique, qu'elle m'a pris sous son aile, et s'est occupée de moi jusqu'à maintenant, avec ardeur, amour et tendresse. Les rôles c'était alors inversés :

Ce n'était plus moi la sauveuse depuis lore... je devenais la sauvée... comme un juste et doux retour de balance...

ça va, tu n'as pas trop froid, Mei ? Résonna délicatement la voix de la religieuse.

Je lui offris un regards attendri, puis balançai la tête de droite à gauche.

Les souvenirs suffisent à réchauffer mon cœur ma chérie...

 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2092
Yens : 82
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
Une dernière fois... Left_bar_bleue0/12Une dernière fois... Empty_bar_bleue  (0/12)
Rumaki Oshigato
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Une dernière fois...   Une dernière fois... EmptyDim 07 Avr 2019, 18:22






Requête


C'était un matin avec un beau soleil dans un ciel bleu. J'étais dans les enceintes de Bashô Tokaï, avec mon fils et celle que je considérais comme ma mère adoptive. Une vieille dame absolument adorable. Elle avait il y a peu dépassé la barre des 80 années de vie, ce qui était incroyable pour un monde comme celui de Kosaten, et surtout après toutes les péripéties que je lui avais fait endurés malgré moi. Parfois, je me dis que je n'aurais jamais dû la forcer à me suivre lors de ma fuite de Yuki. Je l'arrachais contre son gré à son cocon pour la mener dans des mois de peur et de stress dont elle se serait probablement passé à son âge...

oui, j'aurais pu... mais elle aurait été assassinée par ma faute...

Beaucoup de personnes nous avaient vu ensemble et notre relation de complicité n'étonnait plus personne. J'étais certaines que si je l'avais laissé là-bas, elle aurait été accusée de trahison vu qu'elle avait aidé une fuyarde et sûrement mise à mort ou torturée... et ça, je ne l'aurais pas du tout supportée. C'est pour cela que depuis que nous nous étions retrouvées, je prenais beaucoup soin d'elle. La vieillesse l'accablait de plus en plus, tant et si bien qu'elle ne pouvait plus marcher toute seule, et que sa force diminuait à vue d'œil. Son corps lui faisait ressentir tous les efforts qu'elle avait dû déployer dans sa vie et surtout ces dernières années, et l'affaiblissement dû à l'âge était déjà beaucoup entamé.

Jour après jour, je mettais toutes mes connaissances médicales en œuvre pour la soulager. Je ne ménageais pas mes efforts, pour la remercier de tout ce qu'elle avait fait pour moi. Mais je devais me rendre à l'évidence... mes soins ne faisaient que la soulager... pas la soigner... la dure loi de la fin de vie la frappait, et elle glissait lentement vers la pente finale... La voir décliner me fendait le cœur. Ce matin là, j'avais mes mains posées délicatement sur son torse, pour soulager ses voies respiratoire qui la faisait souffrir. Je l'entendais avoir de la peine à respirer, mais heureusement, cette douleur sonore s'atténuait au fil des minutes de soin, couchée dans le lit de sa chambre. Une fois le calme revenu, je décidai de lui apporter un petit truc à manger pour la requinquer, et c'est là qu'elle me prit par le bras.

Rumaki... je... voudrais te demander quelque chose.

La faible force avait laquelle elle tenait mon membre me fit ressentir de la pitié à son égards. Après un petit pincement au cœur, je vins me rasseoir sur le tabouret que j'avais utilisé pour la soigner, et je lui répondis.

Bien sûr... je t'écoute.  






Dernière édition par Rumaki Oshigato le Dim 21 Avr 2019, 20:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2092
Yens : 82
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
Une dernière fois... Left_bar_bleue0/12Une dernière fois... Empty_bar_bleue  (0/12)
Rumaki Oshigato
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Une dernière fois...   Une dernière fois... EmptySam 20 Avr 2019, 15:53






Du fond du coeur





Rumaki se rassis, silencieuse et anxieuse. Je ramenai péniblement mon bras vers mon duvet, et regardai la fenêtre. Puis les premiers mot résonnèrent dans la pièce.

50 ans...

Juste un âge, puis un blanc. Le simple fait d'annoncer cela, me donna l'envie de pleurer... Sonia... pourquoi n'as-tu pas pu venir au monde... pourquoi a-t-il fallu que tu ne restes qu'à l'état de rêve...

c'est l'âge qu'aurait dû avoir ma fille si j'avais pu la garder, si j'avais pu ne serait-ce que la concevoir...  

Je n'osais même pas regarder la jeune élue... la connaissant, elle devait déborder de pitié, et ne pas savoir comment contenir son émotion... déjà en mon être, c'était très dure de tenir, alors la voir ainsi peinée allait avoir raison de mes derniers remparts. J'avalais difficilement, en écoutant la belle.

Tu... tu es inféconde ?

Cette question plaça une énorme boule dans ma gorge. Il me fallut quelques secondes pour maîtriser le flot d'émotion qui me traversaient, puis, sentant que le moment était venu, je me lançai enfin...

Cette naissance, je l'avais rêvée. On était alors ensemble depuis longtemps avec mon mari. On avait déjà parlé de faire des enfants, et au début je n'étais pas trop pour, j'avais peur d'être une mauvaise mère, de faire des fautes irréparables, en un mot, je ne me sentais pas prête... mon mari a été très compréhensif, il m'a dit " ce n'est pas grave, on attendra"

Je dus m'arrêter pour calmer le flot de larme qui montait puis je continuai.

Sauf que cette nuit-là, j'avais fait un rêve fabuleux. J'étais sur la terrasse d'une merveilleuse maison, un peu comme celle que j'avais à Yuki, mais sans neige. Ce devait être le printemps. Le jardin était fleuri. J'étais allongée sur une chaise, un chapeau sur la tête, profitant de la brise quand soudain... des cris... des rires d'enfants... je ne paraissais pas surprise, car je l'ai connaissait... je les avait déjà entendu. En relevant la tête, je vis une petite fille au visage adorable vêtue d'une fine robe blanche courir vers moi.


Mes mains serrèrent le tissu qui me couvrait.

Et alors ce fut évident... cette image de cette petite dans mes bras, le nom de "Sonia" qui résonnaient alors que le rêve s'estompait, ses rires, mon visage illuminé, tout ça avait laisser éclore au grand jour mon envie d'enfanter... j'étais enfin prête...


Nouveau silence... le plus dure était à expliquer. Une larme coula sur ma joue. Ce fut alors Rumaki qui essaya de m'encourager.

Mais... vous n'y êtes jamais arrivé c'est ça ?

Oui... elle avait tout compris... ça me brisait le coeur, encore 50 ans après. Je la sentis m'entourer de ces bras alors que j'éclatais en sanglot.

Ne pleure pas Mei, essaye de te calmer, c'est pas bon pour ta santé.

On a pourtant tout essayer... gémis-je tout !! on est même aller voir des mages, on a prié long des soirées entières, mais rien... le destin était simple... je ne pouvais pas avoir d'enfant...

ça a dû être terrible pour vous...

Blottie contre son bras, je me sentais rassurée, même si les larmes coulaient toujours. Faiblement je répondis.

Une hécatombe... on a mis beaucoup de temps à s'en remettre... Encore aujourd'hui, comme tu le vois, je ne peux pas en parler sans fondre dans tes bras...

Je me redressai dans le lit, en me défaisant gentiment de l'étreinte de Rumaki, puis conclut.

C'est pour ça que quand je t'ai vu, enceinte et dans la difficulté, j'ai voulu t'aider... je voulais que tu mettes au monde cet enfant, et que tu l'aimes... cacher le sceau de minshu, te soutenir quoi qu'il arrive, endurer les pires courses et les pires stress pour toi, faisait partie d'un remerciement sincère pour la vie qui m'a permis de croiser ta route et d'atténuer cette douleur au coeur... après le départ de mon défunt mari, je me suis sentie si seule, que ta seule présence a suffi à me croire dans une famille... avec une fille... et un petit-fils...

Et c'est là que je pus enfin exposer ma demande... j'en rêvais tant... je m'agrippai à sa manche

Rumaki... permets-moi de finir ma vie en t'appelant Sonia... appelle-moi maman !!


 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2092
Yens : 82
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
Une dernière fois... Left_bar_bleue0/12Une dernière fois... Empty_bar_bleue  (0/12)
Rumaki Oshigato
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Une dernière fois...   Une dernière fois... EmptySam 20 Avr 2019, 17:17






Maman


Il y eut une bonne minute sans que quoi que ce soit ne puisse sortir de ma bouche... elle était sérieuse ?? Mon coeur s'accéléra alors que je cherchais dans ses yeux plantés dans les miens, un signe de plaisanterie, de mensonge qu'importe, quelque chose qui désamorcerait la situations mais non. Sa main agripée, sa faible force exercée sur ma manche, de laquelle je pourrais m'extirper facilement, l'ardeur dans son regard, la détermination dans sa voix, tout respirait la sincérité. Sa demande était véridique...

Elle allait mourir...

Elle posait devant moi sa dernière volonté...

Mais... je... enfin tu... tu ne vas mourir maintenant Mei... je... je m'y connais en... en médecine... tu... tu as encore de beaux jours devant toi... tentai de rassurer.

Mais ma voix sonnait faux, et tout deux le savions. Elle sentait sa vie s'en aller petit à petit, et moi, mes connaissance m'indiquaient clairement que plus aucun soin sur Kosaten n'était en mesure de la maintenir en vie... surtout que c'était une deuxième vie qu'elle possédait là... nous avions déjà défié la loi de la nature une fois... il allait être impossible de recommencer...

Rumaki... ton altruisme te suivra jusqu'au bout, c'est admirable, mais je ne peux pas t'offrir la joie de continuer à tes côtés... je dois partir et rejoindre mon mari...

Je me mordillai une lèvre. J'avais beaucoup de peine à accepter ce sort... voir mourir Mei une 2e fois était une torture... quelques gouttes d'eau ornèrent mes joues. J'avais de la peine pour cette femme, plus forte que tout...

Si tu ne veux pas je comprendrai... dis-le moi juste...
 

J'essuyai mes larmes, bien que j'aie envie d'expulser toute la réserve de mon corps, et je tentai un sourire

Je vais le faire pour toi.... maman...


Un même sourire se plaça sur les lèvres de la vieille dame. Un immense soulagement sembla en émaner alors qu'elle relâcha ma manche.

Sonia...


__________

Les prochaines heures se passèrent à Bashô Tokaï, passant de marchant en marchant. Je jouais la fille qui soutenait sa vieille maman, lui demandant de temps si je pouvais acheter telle ou telle chose et attendant son approbation pour le faire. En cas de refus, je faisais mine de ronchonner. Je sentais qu'elle appréciais beaucoup cette journée. Je m'efforçais de lui donner la fille qu'elle n'avait jamais eu, répondant au nom de Sonia le temps d'une journée. Je gardais évidemment en tête la fin implacable de cette douce euphorie, mais je fais tout pour ne pas qu'elle vienne entacher ces derniers instants...

Quand le soleil commença de redescendre à l'horizon, j'aidais toujours Mei à marcher, quand soudainement elle s'exprima.

Sonia... retournons à la maison...


Je ne savais pas trop pourquoi elle me demandais ça... la fatigue ? l'heure fatidique qui approchait ? Je ne pouvais le dire... mais avec un petit sourire attendrie et emprunt de pitié, je répondis.

D'accord maman...


Je fis un mouvement pour rejoindre notre appartement, mais je sentis une faible résistance.

Non Sonia, tu n'as pas compris... rentrons à la maison..., la vraie...


Je manquai un battement... la vraie maison... l'original... c'était Fuyu !  






Dernière édition par Rumaki Oshigato le Dim 21 Avr 2019, 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2092
Yens : 82
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
Une dernière fois... Left_bar_bleue0/12Une dernière fois... Empty_bar_bleue  (0/12)
Rumaki Oshigato
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Une dernière fois...   Une dernière fois... EmptyDim 21 Avr 2019, 20:19






L'égoïste mort






Je ne pus empêcher mon sourire de doucement s'effacer. Je regardai Mei, interloquée, mais je constatai qu'elle ne plaisantait pas... pourquoi me demandait-elle ça ??

Mais Mei... enfin, je veux dire... maman... tu veux aller à Yuki ??


La vieille dame hocha doucement de la tête, sans broncher. Je n'en revenais pas... se doutait-elle que ce qu'elle me demandait m'était impossible ? Elle devait le savoir pourtant, elle a vécu ma fuite aux premières loges, elle m'a suivi dans mes multiples "déménagements", elle devait savoir ce que j'encourais si je retournais là-bas...

Mais... je ne peux pas... enfin... tu le sais...  

Sonia, obéis à ta mère et emmène-moi à Yuki !

Le ton était surprenant ferme. Il n'admettait presque aucune objection, comme si à cet instant précis, ce souhait avait été propulsé droit du plus profond de son coeur. Il me fit l'effet d'un petit électrochoc. Que devais-je faire ? M'opposer à son ultime désir, pour notre sécurité, mais au risque de lui laisser un goût amer à la fin de sa vie ? Ou tenter la capitale pour elle, en signe de reconnaissance, mais au risque d'y passer ? Je voulais lui faire plaisir, tout mon être ne jurait que par son bien, mais là, elle m'en demandait trop.

Je suis désolée maman, mais je vais devoir te désobéir, je risque trop...

Je la sentis tellement faible à cet instant qu'elle tomba d'un coup à genou, sans que je ne puisse la retenir.

Alors c'est ainsi...

Je restai vers elle peiné et intriguée de sa réaction. À nouveau, je vis des larme couler sur ses joues alors que sa main s'avançait vers son visage.

Je ne la reverrai plus jamais... ma terre natale...


Ces derniers mots étaient sanglottés, et renforçait la culpabilité que j'avais en moi. Pitié Mei, ne pleure pas autant... je ne pouvais pas te voir si triste pour ton dernier jour... tu le savais très bien que je n'étais pas la personne qu'il fallait pour braver l'interdit, je suis faible, tout le monde me le disait... depuis des lustres... je me penchai vers elle, pour délicatement venir placer ma main sur son épaule.

Essaie de me comprendre, je...


Mais ma main fut brutalement enlevée de là, et un cri s'ensuivit.

ARRETE !

Elle tomba sur le côté, se rattrapant avec sa main, alors que les pleurs continuaient toujours.

Après tout ce que j'ai fait pour toi, toutes les souffrances que j'ai endurées, pour toi et mon petit-fils, je ne te demande qu'une chose un peu corsée, et tu me réponds que tu as peur ! Tu refuses parce-que qu'égoïstement tu ne veux pas aller là-bas... par peur de la mort !! je vois pas pourquoi !! tu ne PEUX PAS mourir ici ! Tu es une élue, tu reviendras, alors que moi, c'est ma dernière journée pour de bon ! Je devrais avoir bien davantage peur de la mort que toi, et pourtant, tu es la seule à la craindre ! Tout ce que je veux c'est revoir les plaines enneigées de mon enfance une dernière fois... juste une dernière fois... et tu...  

Fatiguée et à fleur de peau, elle dût s'arrêter un instant, et alors qu'un attroupement commençait de se former, elle reprit son souffle et lâcha, ce qui m'acheva.

Tu me refuses ce bonheur par pur individualisme...


J'étais sous le choc. Cet excès d'humeur ne lui ressemblait pas... j'avais soudainement honte de l'avoir poussée à bout. Je n'avais pensé qu'à moi... comment aurais-je réagi si mon vrai dernier jour était arrivé, et qu'on m'empêchais de faire ce que je voulais. Tiraillée, je m'unis à elle dans les pleurs, les bras ramenés contre ma poitrine. J'avais peur, extrêmement peur de retourner là-bas, j'en frissonnais d'avance. Mais la voir ainsi désespérée, je comprenais très bien qu'elle ne demandais pas cela à la légère, elle voulait réellement revoir sa terre natale, ses racines... une dernière fois avant de mourir... c'était je crois le seul souhait qu'elle avait clairement formulé depuis que je la connaissais. Et moi, bougre d'égoïste, je n'avais même pas réfléchi en lui refusant de but en blanc cette requête.

Je me laissai tomber pour la prendre dans mes bras. Je ne dis rien un instant, tremblante et tellement honteuse. Comment avais-je pu lui faire ça ?? elle qui avait toujours été là pour moi, malgré les épreuves, malgré SA peur...

Je suis désolée... j'ai pensé qu'à moi, et à mon horreur de retourner à Fuyu. Je ne me suis pas mis à ta place, toi qui lutte pour vivre heureuse jusqu'au bout, tu as tellement fait pour moi sans rien demander... je suis désolée de t'avoir fait pleuré... excuse-moi... maman...

Un silence quasi religieux s'installa, comme si le temps s'arrêtais soudainement, attendant la fin de ma phrase.

Rentrons à la maison...  




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2092
Yens : 82
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
Une dernière fois... Left_bar_bleue0/12Une dernière fois... Empty_bar_bleue  (0/12)
Rumaki Oshigato
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Une dernière fois...   Une dernière fois... EmptyDim 21 Avr 2019, 21:56






D'anciennes vies...





Le voyage me sembla si long. Mei s'affaiblissait d'heure en heure, s'appuyant de plus en plus contre moi. Je la soutenais de tout mon coeur, pour qu'elle puisse revoir l'endroit où elle a grandi avant de trépasser. J'avais peur, mais mon envie de la combler avant le grand départ me faisait oublier la crainte de Sul Hei. Je voulais la rendre heureuse, comme elle l'avait fait pour moi. Je n'oublierai jamais tous ce qu'elle a enduré pour moi. La charrettes qui nous conduisait à la frontière avançait lentement vers sa dernière destination, et j'allais être avec elle jusqu'au bout, j'en faisais le serment. Je devais avoir ce courage pour elle.

Arrivée à quelques pas du territoire du dragon, nous descendîmes du véhicule, et je nous entourai toutes les deux de ma cape d'invisibilité. Puis je demandai à Mei.

Tu es prête, maman ?  

Oui, ma fille...

Ce fut alors nos premiers pas en territoire ennemi. Ils furent lent, bien sûr, mais notre détermination nous rendaient toutes les deux plus fortes. Je le sentais. Même appuyée sur moi, au comble de la faiblesse, ma mère adoptive faisait encore preuve de beaucoup de bravoure, face à ce froid mordant et cette marche incessante. Au bout d'un petit quart d'heure de marche, Mei me montra une petite colline.

Montons là haut, je connais le point de vue... il donne sur Yuki...


Tu ne veux pas directement atteindre la capitale ? Tu la verras de l'intérieur, comme avant...

Je n'aurai probablement pas le temps de l'atteindre... je le sens... je préfère être sûre de l'admirer au moins de loin...


Je comprends... on va faire une pause là-haut, et reprendre notre route... tu verras Yuki de près... j'en suis sûre... tu es très forte...

Nous montâmes alors sur le point de vue qui il est vrai, offrait une magnifique carte postale de la capitale. Nous nous assîmes, et restâmes silencieuses, alors que des souvenirs défilèrent en nous. J'avais beau y avoir vécu que quelques temps, j'y avais laissé une trace... j'avais quelques amies là-bas... et une petite pointe de nostalgie malgré tout... dommage que tout ce soit si brutalement arrêté...

Je soupirai, puis demandai.

ça va, tu n'as pas trop froid, Mei ?


Elle me répondit indirectement que non, ce qui m'apaisa... elle ne souffrait pas... tant de souvenirs devaient la traverser, je la sentais détendue. Une merveilleuse fin alors que la nuit tombait de plus en plus... Je coutinuai de la garder tendrement vers moi. Un moment intime rien que nous deux... qui allait me révéler une ultime vérité...




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2092
Yens : 82
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
Une dernière fois... Left_bar_bleue0/12Une dernière fois... Empty_bar_bleue  (0/12)
Rumaki Oshigato
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Une dernière fois...   Une dernière fois... EmptyDim 21 Avr 2019, 22:23






Le rideau tombe...





Il se passa encore quelques minutes sans aucune parole, pendant lesquelles je laissai Mei savourer un premier élan de nostalgie bienfaisante. Puis, je voulus lui suggérer de continuer, ne serait-ce qu'un peu, mais elle me prit de vitesse.

Rumaki... sois honnête... tu étais sur le point de m'inciter à continuer vers Yuki, je me trompe ?


Euh... non, je comptais bien t'emmener là-bas, pourquoi tu as un autre désir ?

Non... je peux juste confirmer que... j'ai réussi... mon plan a fonctionné à merveille...

Quel plan ?


Je savais que tu pouvais être quelqu'un de très courageuse, et qu'il suffisait d'éveiller cet aspect de ton caractère pour te rendre plus forte...  

Je fronçai les sourcils... sa voix devenait vraiment très faible...

De quoi tu parles ?


Ce dernier souhait... de revoir Yuki... je l'ai fait pour moi... mais surtout pour toi... je voulais que tu dépasses ton angoisse de ton passé... pour aller de l'avant...


Tu... tu as tout inventé ?

Non... Sonia, c'était vrai... d'ailleurs merci d'avoir joué le jeu... mais l'histoire de la capitale, je n'en avais pas autant besoin que je ne le prétendais... la petite scène au marché a été joué pour te pousser à franchir tes limites... je savais très bien qu'en venant ici, je n'allais pas atteindre Yuki vivante...  

Mais alors... pourquoi... pourquoi m'avoir demandé tout ça ??

Pour t'apprendre une chose... Rumaki... sans moi, tu n'aurais jamais pensé un jour retourné sur les lieux de tes souffrances, tu n'aurais jamais mis un seul pied sur Fuyu, tant la peur te tiraillait... il a fallu te mettre dos au mur pour que le courage parvienne à se hisser au delà de tous tes sentiments... il faut qu'il atteigne le sommet bien plus souvent...


J'en restais sans voix... elle avait fait tout ça pour me donner une leçon... même sur son lit de mort, elle pensait encore à moi... s'en était stupéfiant. Elle était allé jusqu'à raccourcir les dernières heures de sa vie pour moi.

Tu n'étais pas... Mei ?

Je sentis soudainement beaucoup plus de poids, appuyer sur moi... mon accéléra la cadence et mes yeux s'écarquillèrent.

Mei !

Et là... je réalisai... c'était ses dernières paroles... son dernier acte pour moi... ses dernières secondes.

Je sentis une énorme boule presser ma gorge. Je serrai la pauvre dame contre moi.

TU N'ETAIS PAS OBLIGE D'ALLER AUSSI LOIN, MEI !!! fondai-je en larme.

Sur son visage était encore installé un sourire... elle avait été heureuse de sa fin... quel grand coeur... jamais je n'en avais rencontré de si bon... Tant d'amour se dégageait de cette personne qu'il était impossible de ne pas l'aimer... Sous la cape de l'invisible, se cachait une démonstrative tristesse, mêlée à une joie de l'avoir rencontré, et surtout, de lui avoir permis de mourir sereine... je lui devais bien ça...

Ses funérailles se firent sur la colline de la forêt de givre, d'où elle pourrait toujours admiré sa ville natale. Enterrée chez elle, elle allait pouvoir rejoindre son défunt mari, et enfin vivre heureux dans l'au-delà. Je n'allais jamais assez te remercier... gravant ton visage dans l'arbre au dessus de ton corps recouvert par la neige, je rajoutai ton prénom, et aussi "éternelle gentillesse".

Repose en paix... déesse de l'amour...   




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Une dernière fois...   Une dernière fois... Empty

Revenir en haut Aller en bas
Une dernière fois...
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Juste une dernière fois... Laisse-moi voir ton sourire. - Flash Back {Emmy ~
» Nous n'avons pas fini notre conversation [PV Léa]
» C'était la dernière fois, petit frère.
» " N'UTILISER L'EAU QU'UNE SEULE FOIS... QUEL GASPILLAGE ! "
» Il était une fois, un président fou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Une dernière fois... 190103103231202569 :: Royaume de Fuyu :: Forêt de givre-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.