Partagez
Deuxième rendez-vous (PV Sayo)
Messages : 323
Yens : 244
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Left_bar_bleue0/6Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Empty_bar_bleue  (0/6)
Adam D. Cooper
Adam D. Cooper ❥ Charmeur ❥

-



MessageSujet: Deuxième rendez-vous (PV Sayo)   Deuxième rendez-vous (PV Sayo) EmptyDim 07 Avr 2019, 20:29


deuxième rendez-vous
Ft sayo
Thème Adam


Adam - Luna - Alrid - Autre

Cette fois ça y est ! Je vais enfin pouvoir revoir Sayo après tout c'temps…huit mois putain, est-ce qu'au moins elle se souviens encore de moi après tout c'temps ? Et puis cette connerie que j'ai faite en parlant de Luna, de moi en fait…à cause de ça elle croit que j'me suis casé, alors que non, pas du tout.

Va bien falloir que j'dissipe ce malentendu lorsque je l'aurais retrouvée. J'ai déjà fait un sacré détour pour aller aider c'village des grands lacs, là c'est décidé, si j'ai la moindre couille, hormis les miennes lol, qui s'pointe sur le chemin avant que je n'arrive au bosquet, ils se démerderons sans moi…De toute façon je n'suis plus bien loin grâce à Mushu, mon fidèle destrier qui m'a coûté un bras, et qui file comme le vent.

Putain heureusement que j'ai résisté à l'envie de l'appeler Flash ou Spirit, Mushu ça lui va très bien. Bref, avec de la chance aucun ennui n'a pointé l'bout d'son nez en route, je peux donc enfin mettre pied à terre et aller déposer ma monture aux écuries. Il fait tellement prestigieux à côté des autres, il est vraiment de toute beauté…comme son propriétaire ou bien la demoiselle qu'il s'en va retrouver.

Aller, c'est parti pour visiter les lieux avec toute la classe que je possède, ah c'est sûr que si mon oreillette n'avait pas rendu l'âme j'me serait passé un bon vieux Stayin Alive des Bee Gees pour accompagner le tout…Oui bon ok en fait j'y vais tout à fait normalement, juste enjoué à l'idée de revoir ce joli visage et ce corps aux courbes vertigineuses telle une route de montagne. Oui bon ok c'était un peu beauf ça.

Bon, c'est pas tout ça mais j'ai une demoiselle a retrouver, en fait elle m'a peut-être même déjà remarqué dans la foule qui sait. En attendant j'demande où je peux la trouver exactement, mais les gens du coin ont l'air assez joueurs. Entre ceux qui m'souhaitent bon courage et ceux qui m'répondent que c'est l'étoile du soir qui me trouvera et pas l'inverse, autant que j'me débrouille tout seul.

Ah bah tiens, une bien riche idée viens d'me pousser dans la tête, et si j'allais contempler la belle fontaine en forme de serpent là-bas ? Avec tous ceux à qui j'ai demandé où était Sayo, ça va forcément finir par lui remonter aux oreilles. Faut croire que je n'ai pas jeté mon dévolu sur n'importe qui.

C'est même plutôt bon signe en fait, vu qu'les Cooper ont toujours appréciés les femmes de deux genre…les femmes importantes, et les femmes de caractère…et je pense pouvoir me dire sans trop m'tromper que Sayo réunis les deux. Ah la la, si ce n'est pas la femme de mes rêves autant dire que je n'vois pas qui d'autre elle peut être…Oui bon je m'avance peut-être un peu là, ne pas confondre rêve et réalité mon coco.

Bon, ça y est, je suis devant cette fontaine, les mains jointes dans le dos, et Alrid qui sort de la serpe pour observer la fontaine avec moi…et faire peur à quelques personnes au passage. Au moins ça augmentera mes chances de m'faire repérer par Sayo.

—Hm ? Elle a un problème cette fontaine, je n'ai jamais vu de serpent d'cette taille-là.

—Ouais, sauf que c'est pas n'importe quel serpent…c'est Manshe…enfin j'crois. Putain je m'étonne d'avoir retenu son nom en tout cas, pour un athée comme moi, c'est déjà beau d'arriver à croire qu'il puisse vraiment exister une divinité au-dessus de tout. Mais bon, sans vouloir blasphémer, Aucune divinité aussi réelle soit-elle n'arrivera jamais à la cheville de Sayo en termes de sex apeal…pfou, j'en ait les poils qui s'hérissent rien que d'repenser à la nuit que nous avons passée tous les deux.

—Et si jamais elle ne se souvient pas de toi ? Ou qu'elle te met un râteau comme vous dites ?

—Bah euh…je…je n'préfère pas y penser, je suis venu pour parler avec elle, pour lui en apprendre plus sur moi et inversement.

—Et surtout plus si affinité. J'te connais à force, quand t'as une femme en tête tu ne l'a pas ailleurs ça j'te le garantie.

—Bon, tu veux bien parler d'autre chose en attendant qu'elle arrive ?

—Ah ? Aurais-je touché un point sensible ?

—Gna gna gna…

—On dirait bien oui, tu réagis comme un gamin quand tu es contrarié.

—Et toi t'es qu'une petite peste.

—Et ton compliment me va droit au cœur que je n'ai plus.

Bon ok, elle était bonne celle-là, je l'admets j'ai bien rigolé intérieurement. Mais qu'elle n'aille pas s'imaginer qu'elle a eu l'dernier mot pour autant. J'suis sûr que Sayo comprendra que je m'intéresse toujours à elle quand je lui aurais expliqué ma petite particularité…en espérant que ça ne la rebute pas non plus.



Dernière édition par Adam D. Cooper le Jeu 11 Avr 2019, 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 331
Yens : 366
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 94
Nombre de topic terminé: 32
Exp:
Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Left_bar_bleue5/6Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Empty_bar_bleue  (5/6)
Sayo-Hee Yun Fang
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Deuxième rendez-vous (PV Sayo)   Deuxième rendez-vous (PV Sayo) EmptyJeu 11 Avr 2019, 00:04







Deuxième rendez-vous

Feat. Adam







Une nouvelle journée au Bosquet sacré, et la magnifique femme, que je suis, s'éveillait pour continuer sa petite vie tranquille dans cette région qui m'appartenait. Enfin, elle m'appartenait pas vraiment, mais j'y avais élu domicile et depuis j'étais toujours accueillie et observer comme la déesse que je suis. Une sorte de déesse de l'amour, tant par ma beauté, mon charisme et mes prouesses au lit. Mais aussi de la guerre, car depuis que j'étais ici, la criminalité et autres monstres avaient été réduit presque totalement. Je dis presque, point que j'en avais pas les capacités, mais j'en laissais un peu pour m'occuper et ne pas rouiller. Bien évidemment, pas que pareille chose, puisse arriver. Mais vous savez quand tout nous réussi comme à moi, on cherche comme on peut des moyens de s'occuper de ne pas s'ennuyer.

Mais aujourd'hui, je n'allais pas m'ennuyer, bien au contraire. Et ceci commença dès le réveil, alors qu'on toqua à ma porte. J'ouvris telle la princesse que j'étais - comprenez, avec magnificence et beauté- pour me retrouver face à deux jeunes demoiselles timide, qui n'osaient pas me regarder droit dans les yeux. Hésitantes, elles s'exclamaient m'annonçant ainsi ce qu'elle me voulait. Et rien de plus intéressant, j'étais leur modèle et comme moi, elle voulait qu'aucun homme ne puisse leur résister, et que les femmes les jalousent. Un peu comme les femmes les plus reconnues de la ville. Oui, si vous pensez aux pestes de votre lycée, c'est exactement cela. Et qui étais-je pour leur refuser de s'approcher de la même perfection que  moi? Bien évidemment, elles n'atteindraient jamais mon niveau, mais je pouvais les guider. Après tout n'étais-je pas la femme, que dis-je l'être, le plus bon sur cette terre? Les regardant de la tête au pieds, je leur répondit d'un ton sec et cassant:

-Restez droite et fière. Relevez le menton, comme si tous étaient inférieurs à vous et plus petits que vous. Commençons par l'attitude demoiselles! Avancez l'une et l'autre chacune à mes côté légèrement en arrière!

Au son de ma voix, elles obéirent aussitôt! Les premiers pas et secondes furent peu concluant, alors qu'elles reprenaient leurs attitudes de femmes faibles et peu sûr d'elle. Mais j'ordonnais à nouveau, les aidant sur le nouveau chemin qu'elles empruntaient. Et après quelques essais, elles me suivirent dans le village. La déesse de la ville et ses deux "subordonnées". Elles n'étaient pas aussi belles qu'elle, bien sûr, mais il y avait du potentiel sur lequel je travaillais, mettant en valeur leur visage, alors que je détachais leurs longues crinières, libérant une cascade de cheveux derrière leurs dos. Nous marchions, à présent, comme des reines. Les gens s'écartèrent sur notre chemin, certains nous sifflèrent, alors que nous provoquions les hormones des hommes. J'en avais l'habitude et mes deux "servantes" en prirent rapidement goût. Bientôt, un jeune garçon arriva devant moi, me prévenant que quelqu'un me recherchait. Un être étrange, mi-humain, mi-renard. Pourquoi cela me disait quelque chose? Mais comme vous le savez j'ai une mémoire incommensurable, donc je me souvenais aussitôt de qui il faisait mention! Adam Cooper. Ainsi, comme il avait dit il revenait me voir pour me parler de lui. Bien très intéressant... Très intéressant. Le jeune homme nous indiqua qu'il attendait vers la fontaine du Dieu Manshe, avant de nous laisser le chemin.



Après quelques minutes, nous parvenions, moi et ma clique, vers la fontaine. Les villageois s'écartant toujours sur nos chemins, alors que ça parlait. Une entrée parfaite...Mais pas suffisante pour la personne que j'étais. Fort heureusement, j'attirais la bénédiction même des dieux qui n'avaient d'yeux que pour moi. Car alors que notre cher renard pouvait se tourner pour apercevoir notre trio infernal et splendide arrivait. L'astre solaire porta ses rayons sur nous, mettant en avant mon gang royale et quasi-divin. Je m'approchais d'une démarche sensuelle et sexy qui éveillait les pulsions de tout ce qui me regardaient, alors que mon aura accentuait encore plus la scène. J'étais chez moi!

J'arrivais bientôt à hauteur de mon invité, alors que j'aperçus une étrange créature à ses côtés qui avait déclenché une certaine peur auprès de mes pauvres agneaux. Qu'est-ce qu'était ce monstre? Après tout qu'est-ce que j'en avais à faire. Elle disparaîtrait comme tous mes ennemis, rien ne pouvait s'opposer à moi.

Un grand sourire provocateur et supérieur sur mon visage, je me trouvais à quelques pas de leur duo, d'un geste du bras je fis arrêter mes deux "amies" afin de finir seule les derniers mètres. Un grand sourire à Adam et la seconde d'après, je bondis sur le monstre à ses côtés prêt à y mettre mes forces pour l'anéantir. Vingt pour-cent, suffirait amplement, tant j'étais l'être la plus forte et rapide. Qui pouvait me résister en ce bas monde? Qui pouvait résister à la déesse de l'amour et de la guerre?




Spoiler:
 








©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 323
Yens : 244
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Left_bar_bleue0/6Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Empty_bar_bleue  (0/6)
Adam D. Cooper
Adam D. Cooper ❥ Charmeur ❥

-



MessageSujet: Re: Deuxième rendez-vous (PV Sayo)   Deuxième rendez-vous (PV Sayo) EmptyJeu 11 Avr 2019, 19:30


Deuxième rendez-vous
Ft sayo
Thème Adam


Adam - Forme Luna - Alrid - Autre

Bon, bah y'a plus qu'a attendre hein…ouep…attendre…Oui bon ok j'me fait un peu chier du coup maintenant qu'Alrid la ferme. On peut dire qu'on se déteste cordialement, donc même si je dis souvent…bon ok, très souvent qu'elle me casse les pieds, pour rester poli, bah au final on s'aime bien. C'est juste dommage que les gens aient peur d'elle alors qu'elle ne fait strictement rien d'mal, j'ai même l'impression qu'ils en oublient le fait que je sois quand même un putain d'renard d'un mètre quatre-vingt-onze…ou alors ils en ont juste rien à foutre.

Quoi que…on dirait qu'certains qui s'écartent n'regardent pas Alrid, ni même moi, mais du coup ils regardent qui ces cons ? Quelqu'un ou quelque chose qui est derrière-moi on dirait bien. Ah, mais c'est bien sûr, Sayo ! J'vois qu'elle est toujours aussi…wow. Ouep, le même "wow" que Keanu Reeves dans Matrix. En même temps qu'est-ce que tu veux que j'dise d'autre face à elle ? Elle a beau être accompagnée de deux autres nanas, perso je n'vois qu'elle.

Enfin, c'est pas que les deux autres soient spécialement laides ou quoi hein elles ont leur charme, mais moi j'suis venu pour Sayo et personne d'autre. J'espère juste qu'après huit mois sans se voir elle ne m'a pas oublié. En tout cas rien que d'la voir…il fait chaud ici ? Ou ça vient d'moi ? Faut croire qu'elle s'embelli de jour en jour, après, si elle me sourie j'ai envie de dire que c'est plutôt bon signe non ?

Bah apparemment non vu qu'elle me saute dessus, mais pas dans le genre "oh Adam tu m'as tellement manqué j'suis contente de t'revoir". Non non, c'est plutôt dans le genre "je vais te tuer !" Alors ok je sais qu'ça fait huit mois mais faut quand même pas l'prendre comme ça, j'ai quand même passé quatre mois en femme.

Mais bon, même si elle m'attaque pour je n'sais quelle raison, j'ai une petite technique en réserve maintenant, celle que j'ai apprise au camp où elle m'a envoyé. Du coup aller hop ! Un petit coup d'aura verte, une esquive en roulade sur le côté et m'voilà un genou et une main à terre en train d'choper ma serpe grâce au gant d'ma main libre. Sauf qu'apparemment, ce n'est pas tellement moi qu'elle visait, mais plutôt Alrid, du coup autant m'relever et remettre ma serpe dans mon dos.

—Donc c'est elle que t'étais impatient d'retrouver depuis huit mois ? Me demande-t-elle en se contentant de traverse Sayo pour se retrouver dans son dos et m'regarder.

—Bah ouais, et au moins j'vois que je n'ai pas besoin d'faire les présentations, elle a l'air de déjà t'connaitre. Plaisantais-je alors.

C'est vrai quoi, toutes les fois où j'ai eu envie d'la frapper sans pouvoir le faire à cause de sa condition d'fantôme, et Sayo en a déjà envie au premier regard. Au moins on peut dire qu'on est d'accord sur un truc, y'a des claques qui s'perdent he he.

—Ouais bah ce serait peut-être mieux pour éviter qu'elle ne s'excite sur moi toute la journée non ?

—Bon ok j'te taquine. Sayo, laisse-moi donc te présenter Alrid, c'est une…disons une amie. Elle est inoffensive vu que c'est un fantôme. En tout cas c'est un plaisir de t'revoir, j'vois que tu t'embellie d'jour en jour.

—Et ça y est on est parti pour les phrases de séducteur à deux ronds. Bon bah moi j'me casse, j'vous laisse entre vous…et tout les autres qui vous regardent maintenant. Dit-elle en redevenant un nuage de fumée vert venant se loger dans ma serpe.

—Ah, toujours aussi susceptible à c'que j'vois. Pas grave. Alors, comment tu vas depuis la dernière fois ? Ah oui au fait, dans ma lettre de la dernière fois, Luna ce n'est pas ma petite amie ou quoi qu'ce soit, en fait c'est moi…Oui je sais c'est bizarre dit comme ça, mais disons que j'ai eu quelques problèmes avec un sorcier du dimanche. Je peux t'montrer ce que ça donne si tu veux…enfin quand on sera un peu plus en privé, ça m'gênerais un peu d'me transformer devant autant d'gens…enfin si tu n'y vois pas d'inconvénient évidemment.

Ouep, c'est vrai qu'il y a quand même un joli petit monde autour de nous qui observe la scène maintenant, et autant dire que j'suis pas tellement près à m'transformer en femme devant eux. Ce serait comme me foutre à poil en publique, j'suis pas farouche mais j'ai quand même un minimum de respect et de pudeur. Donc moi, tant qu'on peut être en privé Sayo et moi ça m'va, comme ça on pourra discuter sans retenue et...pourquoi pas essayer d'voir si quelque chose est possible entre nous. Cela dit, si jamais elle me dit que pour elle je n'étais rien d'plus qu'un coup d'un soir...ça m'ferais mal certes, mais je respecterais sa décision, même si au fond j'espère que ce n'sera pas l'cas.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 331
Yens : 366
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 94
Nombre de topic terminé: 32
Exp:
Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Left_bar_bleue5/6Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Empty_bar_bleue  (5/6)
Sayo-Hee Yun Fang
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Deuxième rendez-vous (PV Sayo)   Deuxième rendez-vous (PV Sayo) EmptyVen 12 Avr 2019, 15:09







Deuxième rendez-vous

Feat. Adam







Alors que je tentais de frapper cet esprit de malheur qui faisait peur aux gens de mon village, le jeune renard tenta de m'esquiver. Pensait-il qu'il était la cible de mon attaque? Décidément, il avait encore beaucoup à apprendre du combat. Après tout un être suffisamment expérimenté aurait tout de suite remarqué qui était destiné à mon attaque. Enfin, il ne pouvait pas être bon de partout, et d'autant moins meilleur que moi, surtout dans un domaine ou j’excellais comme la guerre et les combats. N'étais-je pas aussi la déesse de la guerre, en un sens?

Mais je l'ai bien vu utilisé la puissance de Manshe, prêt à s'opposer à moi, alors qu'il venait de m'esquiver. Un sourire condescendant se dessinait sur mon visage, alors que je frappais l'être éthéré. Pensait-il vraiment réussir à me confronter? Moi, princesse-guerrière! Amusant de l'imaginer. Peut être même devrais-je un jour lui montrer la grande différence qu'il y avait entre nous deux. Celle entre un voleur...Pardon, ex-voleur et une guerrière entraînée, depuis qu'elle est en âge de marcher.

Mais alors, que cette idée me vint en tête, je sentis mon poing traverser ma cible, rapportant mon regard aussitôt sur cette créature, tandis qu'elle traversait mon corps. Mon visage devenait sérieux un instant. Si je ne pouvais toucher un tel être, il devenait une menace pour cette région que je protégeais. Aussitôt, j'intensifia mon aura. Peut être qu'un simple coup, ne suffirait pas, mais j'étais entraîner pour ce genre de situation. Une véritable arme contre tout ce qui pouvait être magique et "spéciale".

La créature était donc derrière moi, alors que je concentrai mon pouvoir pour anéantir ce genre de choses. Mais aussitôt, j'entendis les deux discutaient entre eux. Ainsi, ils se connaissaient, qu'est-ce que tout ceci signifiait. Avait-il amené le mal dans mon territoire? Désirait-il se venger de l'avoir arrêter? Mais la suite de ses paroles désamorça rapidement la situation alors que l'esprit se contenta d'exprimer son désir de partir. Mais avant même, qu'elle parte, je me tournais dans sa direction, le visage transformait par la provocation et ma grande supériorité, libérant un peu de ma puissance sur elle, pour l'oppresser un peu. Je m'exprimais aussitôt, menaçante et à la fois amusée:

-Toute la journée,Alrid? Es-tu sûr de toi?


Je n'avais pas besoin d'en dire plus, mon aura, ma force, et même la lueur dans mes beaux yeux azuréen prouvaient de mon assurance et du fait que je savais de quoi je parlais. J'avais la capacité de m'en débarrasser dans la minute. Et même si Orgueil me le hurlait à l'esprit, je n'avais pas besoin de ce pêché pour le savoir. Ce fantôme était faible. Peut être allait-elle se calmer un peu et me considérer un peu plus. La créature sombre en moins- dont je ne connaissais pas l'existence- s'éveilla légèrement, mais n'agit nullement, attendant son heure. Ce petit échange fait, je repris donc, plus détendu, alors que j'apercevais l'esprit rejoindre la serpe de mon invité.

-Toujours aussi charmeur, même si tu n'es pas très discret et manque peut être d'allusion plus...Joueuse? Mais doutais-tu que ma beauté fanerait en si peu de temps. Tu pourrais me vexer, cher Adam!


Je le regardais plus provocatrice et fière que jamais. Bien évidemment, qu'il n'avait pas pu voir en ce monde, être plus magnifique et parfaite que moi. J'étais unique à travers les différents mondes. Et je n'étais nullement gênée des regards posés sur nous. J'en avais même l'habitude, après tout, j'affichais ma perfection à tous. Droite, poitrine en avant, dans une posture à la fois sexy et princière. Mais voilà qu'il me demandait d'aller en privé, égoïste qu'il était, alors que le peuple ne pourrait pas profiter de ma magnificence. Il me voulait à lui seul, mais qui pouvait lui en vouloir s'était le cas de tout le monde. J'arquais néanmoins un sourcil, quand il m'expliqua que la Luna n'était autre que lui, suite à un sortilège probablement raté et voulait me montrer tout ceci en privé. Je réfléchissais un instant, mes deux "amies" pendues à mes lèvres. J'étais leur idole, je ne pouvais me permettre de les abandonner toute la journée, alors qu'elles apprenaient de moi.

-Je n'ai rien à cacher à ces personnes. Je suis leur protectrice et j'ai élu domicile ici. Je n'ai aucun secret pour eux, et ils m'ont accepté ainsi. Toutefois, je ne pense pas que tu désires partir aujourd'hui, nous avons donc tout le temps à ce soir pour discuter en privé, ou que tu ne me montres ce que tu désires.

Surprise? Ce n'était nullement le cas, j'en avais vu bien plus pour me surprendre à entendre la possibilité à une quelconque transformation dans le sexe opposé. Après tout, dans mon monde plusieurs guerriers utilisaient de telles capacités pour espionner l'ennemi. Et il était parfois fort intéressant d'user de telles techniques pour des désirs plus personnel et amusant. J'y avais déjà goûté, même si rien de remplacerait les talents d'un homme ou d'une femme dans ce qu'il savait faire. Mais ceci était une autre histoire, car évidemment, peu importe qui était face à moi, j'étais toujours performante!

-Mais si notre petit renard est trop timide pour s'afficher, allons boire un verre en attendant ce soir!


Je le taquinais un peu, même si je trouvais ces hésitations un peu...Comment dire...Ceci le faisait devenir plus faible et fragile. Parfois ça avait du charme et parfois, comme aujourd'hui avec Orgueil, ceci n'était pas des plus excitant. Heureusement, je me souvenais un peu de ses atouts plus intime, alors j'allais bien lui pardonner cela, pour l'instant. Voyions si il allait s'améliorer ou se rattraper. Après tout, je le voyais bien me draguer, mais malheureusement pour lui Luxure n'était plus là, il allait devoir me mériter. Je ne m'affichais pas avec n'importe qui après tout. Une déesse ne devait pas traîner avec les pourceaux.

Je levais une main, espérant qu'il comprenne le message. J'étais une princesse guerrière, il devait donc me la prendre avec précaution, comme si j'étais la chose la plus précieuse et m'accompagner vers la taverne extérieur du coin. Après tout pourquoi s'enfermer avec ce si beau temps, et les tavernes du coin avaient, sous mes précieux conseils, ouvert comme des terrasses pour profiter de l'extérieur tout en buvant et mangeant. A présent, allait-il comprendre le message, alors que ma main parfaite attendait d'être prise, telle la princesse que j'étais? Nous pourrions discuter à loisir durant le chemin et à la taverne. Après tout, il était venu me voir, il voulait me parler, non? Question rhétorique, bien sûr, puisque tout le monde désirait être en ma présence.


Spoiler:
 





©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 323
Yens : 244
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Left_bar_bleue0/6Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Empty_bar_bleue  (0/6)
Adam D. Cooper
Adam D. Cooper ❥ Charmeur ❥

-



MessageSujet: Re: Deuxième rendez-vous (PV Sayo)   Deuxième rendez-vous (PV Sayo) EmptyVen 12 Avr 2019, 18:21


Deuxième rendez-vous
Ft sayo
Thème Adam


Adam - Forme Luna - Alrid - Autre

Eh beh, heureusement que ce n'est pas moi qu'elle visait sinon j'crois que j'aurais douillé sévère. Et puis j'aurais même pas bougé en fait, vu qu'Alrid ne craint rien de toute façon, j'aurais même regardé Sayo passer au travers rien qu'pour le plaisir des yeux…pour mater Sayo évidemment. Mais bon, puisqu'il faut bien éviter une guerre civile, autant lui expliquer qu'Alrid est avec moi. Sinon comme elle l'a dit elle-même, ça aurait pu durer toute la journée, j'explique ensuite que Luna c'était moi, et…hey mais une minute…Sayo a vraiment répondu à Alrid là ?

—Toujours aussi charmeur, même si tu n'es pas très discret et manque peut-être d'allusion plus...Joueuse ? Mais doutais-tu que ma beauté fanerait en si peu de temps. Tu pourrais me vexer, cher Adam !

—Certainement pas, j'me demandais simplement comment tu pouvais être encore plus belle que la dernière fois…parce qu'entre nous…tu avais mis la barre très haute.

—Attend…elle m'a vraiment entendu ?

—Chut, laisse parler les grands.

C'est vrai quoi, on aurait difficilement pu faire plus torride que la dernière fois, et puis même si je fais mine de rien, ça m'perturbe un peu d'savoir que Sayo a pu entendre Alrid sans toucher la serpe. Est-ce qu'on se serait trompé sur le fonctionnement de la communication avec les morts ? Remarque, c'est pas comme si j'avais BAC plus cinq en communication fantomatique, j'peux toujours me tromper. Et puis de toute façon ce n'est que secondaire, on aura tout l'temps d'en reparler, pour l'instant j'ai des réponses à formuler aux réponses de Sayo…vos gueules j'en ai rien à battre que ce n'soit pas français, j'suis d'origine espagnole à la base.

—Je n'ai rien à cacher à ces personnes. Je suis leur protectrice et j'ai élu domicile ici. Je n'ai aucun secret pour eux, et ils m'ont accepté ainsi. Toutefois, je ne pense pas que tu désires partir aujourd'hui, nous avons donc tout le temps à ce soir pour discuter en privé, ou que tu ne me montres ce que tu désires. Mais si notre petit renard est trop timide pour s'afficher, allons boire un verre en attendant ce soir !

Ooh mais c'est qu'elle commence déjà à m'chauffer la coquine, j'vois qu'elle n'aime toujours pas perdre de temps. Et puis cette petite provoc…alors comme ça j'suis un "petit renard timide" ? Et bah tu vas voir si j'suis timide, j'avais oublié qu'avec elle fallait faire ressortir mon côté sauvage. Et bah puisque c'est comme ça, Luna va faire son entrée plus vite que prévu.

—Tu sais ce qu'il te dit le petit renard timide ?...Réponds-je donc sur un ton tout aussi taquin qu'le sien.

Et puisque j'aime bien m'la péter, j'vais faire ça en claquant des doigts, et avec un petit regard aguicheur. Vu que j'ai bien retenu la leçon sur la transformation, je claque des doigts avec le bon timing pour faire croire que c'est ce qui déclenche tout. Mes yeux passent donc au vert luisant, puis une lumière de la même couleur vient envelopper tout mon corps le temps que ma silhouette se modifie.

Après ça, cette couche de lumière verte vole en éclat, en des centaines de petits points lumineux qui disparaissent dans l'air. Mais me voilà à présent femme, mais ce n'est pas terminé vu que Sayo me tend sa main. Je termine donc ma phrase entamée avant mon claquement de doigt, avant de la rejoindre avec cette démarche féminine que j'ai mis quatre mois à travailler. Je sens qu'on va bien s'amuser, à faire une petite gueguerre pour voir laquelle de nous est la plus sexy…même si je sais d'avance qui gagnerait…Bah Sayo évidemment, ok j'me trouve sexy en femme, mais Sayo est de toute façon au-dessus du lot, y'a qu'à voir ce que j'disais à son propos lors de notre première rencontre.

—…Il te dit qu'on va la passer entre filles cette journée. Terminais-je donc avec un large sourire et une voix sensuelle.

—Sinon ça va les chevilles ?

C'est donc avec ma douce main féminine que je viens saisir celle de Sayo pour lui faire un baise main sans la quitter des yeux. Direction alors…hmm, ah je sais, cette belle taverne que j'ai vu en chemin en arrivant en ville, ça sera parfait…sauf que j'ai quasiment plus d'fric. Bon bah…j'vais devoir dépenser ce qu'il me reste à la taverne, en espérant pouvoir dormir avec Sayo cette nuit si tout s'passe bien. Bon, vu qu'il faut bien quelques minutes avant d'y arriver à cette taverne, autant taper la discute sur le chemin.

—Comme tu as sans doute pu l'constater, c'est un véritable plaisir de t'revoir après tout c'temps. Et je pense que tu seras ravie d'apprendre que je n'ai plus rien fait d'illégal depuis ma sortie du camp. Au final j'pense que j'devrais te remercier de m'y avoir envoyé, en plus au final c'était assez sympa là-bas. L'instructeur n'a pas été tendre, mais on s'entendait plutôt bien sur la fin. Cela dit, j'suis assez curieux d'savoir comment tu as pu entendre parler Alrid tout à l'heure. D'habitude pour que quelqu'un puisse l'entendre il faut qu'la personne ait touché la serpe…mais en même temps, on n'peut pas dire que tu sois quelqu'un d'ordinaire, au contraire. Notre première rencontre m'a laissé un souvenir impérissable.

—Tu m'étonnes…vu c'que vous avez fait.

—Oui bon, Alrid a pu fouiner dans ma mémoire quand elle s'est tapé l'incruste dans ma serpe, mais on s'est mis d'accord pour qu'elle ne l'fasse plus, histoire que je garde un minimum de vie privé.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 331
Yens : 366
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 94
Nombre de topic terminé: 32
Exp:
Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Left_bar_bleue5/6Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Empty_bar_bleue  (5/6)
Sayo-Hee Yun Fang
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Deuxième rendez-vous (PV Sayo)   Deuxième rendez-vous (PV Sayo) EmptyDim 14 Avr 2019, 17:27







Deuxième rendez-vous

Feat. Adam






Quel charmeur! Mais en même temps, il ne disait que la vérité, j'étais si belle qu'on pouvait croire que je devenais plus belle encore à chaque jour. Mais où pouvait s'arrêter l'évolution d'une telle perfection. Mais rassurez-vous, je ne vous le demande pas puisque personne ne pouvait l'expliquer ou même y répondre. Il n'y avait aucune limite à ma beauté. Enfin au moins, ma petite provocation avait bien fonctionné avec le jeune renard et qui comme je l'avais prévus réagit au quart de tour. Les hommes étaient si facilement manipulable. Une paire de seins, un jolie sourire, et un beau fessier et ils perdaient totalement la raison. A croire que leur cerveau descendait ailleurs. Et même s'il était bien mignon, Adam ne faisait pas exception. Et après ils vont se dire que les hommes sont le sexe fort, je vous jure. Heureusement, que nous, les femmes, nous connaissons la vérité. Il est plus facile de leur faire croire ce mensonge pour parvenir à nos buts par d'habile manipulation.  Et il fallait croire que chaque monde était similaire. Mais je me demandais s'il y avait un monde gouvernait par des femmes, alors qu'elles en avaient marre de jouer le rôle attribué par les hommes.

enfin, sa timidité s'évapora bien vite, comme je pouvais m'en douter. Et sous le regard de bon nombre de visiteurs, le renard claqua des doigts, pour se transformer en femme. La transformation me surpris point et ne m'impressionna guère. Avec tout ce que j'avais vue dans ma vie, je n'étais plus à ça prêt. Toutefois, je pu entendre certains hommes qui nous entouraient se mettre à chuchoter des "sorcelleries" avec un peu de dégoût. Ni une ni deux, je l'ai fusillé du regard, ce qui changea aussitôt leur comportement. Oui, j'avais bien bouleversé leur habitudes, mais parfois des siècles d'habitudes patriarcales revenaient au galop et je devais leur rappeler ma présence pour qu'il change un peu. J'avais réussi à avoir leur respect, mais j'étais Sayo-Hee leur princesse. Ils étaient parfois moins indulgent avec les étrangers. Heureusement grâce à moi, ils changeaient. Et oui j'avais aussi ce talent: changer les esprits pour le mieux. Enfin j'avais aussi rassuré les pauvres habitants. En quelques minutes la peur avait gagné leur cœur, entre l'étrange esprit et maintenant ça. C'était beaucoup en peu de temps. Mais comme toujours ma simple présence les rassurait tous. Et bientôt, ils vaquèrent tous à leurs occupations.

A cet instant, Luna - vu que je retenais très bien les noms avec mon incroyable mémoire- se présenta à moi, alors qu'elle lui annonçait passer la journée entre filles. Son ton était plus clair que jamais alors qu'elle espérait aller plus loin encore dans la soirée. Ah, elle avait le corps d'une femme, mais son esprit restait celui d'un homme, aucun doute là dessus. Mais que voulez-vous, il ne pouvait pas être parfait...Comme moi!

Nous partions donc enfin vers la taverne, non loin. Mais probablement trop loin pour mon invité, qui se précipita pour me parler et m'interroger sur de drôle et d'énigmatique sujets. Alors que mes deux amies du matin, nous suivaient, juste derrière nous, prêt à ne perdre aucune miette de mon comportement en présence du bas peuple. J'opinais donc sur les premières paroles de la renarde-qui restait toujours de mon point de vue un homme- alors qu'il m'énonçait ne plus faire de bêtises du moins d'ordre punissable depuis son passage au camp. Il ne fallait pas devenir trop gentil non plus. Après tout je n'aimais pas les chevaliers trop servant et ni les trop gentil-gentil. Mais on verrait cela plus tard, s'il espérait encore profiter de "mon temple".

-Je suis heureuse que tu confirmes que je suis un être à part, mon petit renard. J'aime que tu le rappelles ainsi. Mais oui, j'ai de bonnes oreilles, peut être plus que le commun des mortels, et puis pour parler, j'ai juste à ouvrir ma bouche, pour que les mots en sortent. Après tout, tu as su que j'étais très doué avec cette partie de mon anatomie. Autant que le reste d'ailleurs!


Oui, comme il le disait j'étais quelqu'un de spéciale, d'hors normes et marquant tous les êtres qui me rencontraient, sans jamais qu'ils ne puissent m'oublier. Devenant une véritable drogue qu'on ne pouvait pas se passer. Mais dans tous les cas, je comprenais pas trop son interrogation sur le fait de parler à ce fantôme. Je l'avais entendu et c'est tout pourquoi y réfléchir plus. J'étais une élue, j'étais une princesse guerrière et une déesse de l'amour et de la guerre.

Toutefois, je m'arrêtais nette, lorsqu’il m'apprit que cet esprit de pacotille avait lu dans son esprit. Me tournant légèrement, je fusillais du regard. Il n'était pas la cible de ce regard tranchant, mais bien Alrid directement, une flamme s'allumant dans mes yeux qui parvenaient presque à se lier à l'esprit fantomatique. Ce que j'apprendrais longtemps plus tard, c'est que le démon en moi parvenait ainsi à voir à travers les esprits. Une légère pression s'exerça donc, avant d'arrêter mon regard. Je ne devais pas oublier que j'étais aussi quelqu'un de très indulgente et je pouvais pardonner. Alors aussitôt, je repris mon sourire aussi parfait que je l'étais, continuant mon chemin, jusqu'à la fameuse taverne ou je fus accueilli comme une reine par le patron que je connaissais. Bien évidemment, pas besoin de payer, j'étais toujours remerciée pour ce que j'avais fais pour leur région. Et ainsi mes " amis" pouvaient eux-aussi boire et manger à l’œil.  Ainsi Adam n'allait pas s'inquiéter. Assise, alors que je mettais toute ma splendeur en avant, je m'exclamais:

-Alors qu'as tu appris de beau durant ce camps? Et comment ont-ils réussi à te convaincre de prendre le droit chemin? D'ailleurs quels vont être tes projets, maintenant qu'un nouveau monde t'offre ses bras?


Oui, en tant qu'être supérieur, je devais m'intéresser à ceux que j'avais aidé à reprendre le droit chemin. Après tout, il était venu me voir directement, je devais rester polie et aimable, en plus de suivre leur parcourt. Je m'étais tenue responsable pour lui. Qu'allait-il donc m'apprendre?




©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 323
Yens : 244
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Left_bar_bleue0/6Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Empty_bar_bleue  (0/6)
Adam D. Cooper
Adam D. Cooper ❥ Charmeur ❥

-



MessageSujet: Re: Deuxième rendez-vous (PV Sayo)   Deuxième rendez-vous (PV Sayo) EmptyDim 14 Avr 2019, 19:32


Deuxième rendez-vous
Ft sayo
Thème Adam


Adam - Luna - Alrid - Autre

Alors comme ça les gens du coin n'apprécient pas tellement que j'me transforme devant eux ? Evidemment que c'est d'la sorcellerie, ils s'imaginent quoi ? Que c'est un spectacle avec des effets spéciaux ? Oh mais…attend une minute, j'me rappelle d'un truc, un truc qui concerne l'avis des gens…Ah mais oui bien sûr ! J'en ai rien a foutre ha ha…j'suis là pour passer une journée agréable avec Sayo et discuter avec elle, donc que ces gens soient choqués par un changement d'sexe…bon dieu on s'croirait sur Twitter.

Enfin bref, de toute façon Sayo est là pour leur rappeler qui est la patronne, parce que perso, comme j'ai dit j'en ait rien a foutre d'eux, donc aller les calmer, c'est pas mon boulot ni mon problème. Et puis de toute façon…putain va vraiment falloir que je change un peu mon catalogue de formule d'enchaînement, parce que là ça devient un peu grave non ? Oh bon, on s'en fou de toute façon.

Comme je disais donc, nous partons assez vite vers cette belle petite taverne que j'ai repéré en passant tout à l'heure, après avoir gracieusement pris la main de Sayo. Du coup j'me rend compte que quand j'suis avec elle, en fait j'devient un peu comme son petit toutou qui veut attirer les faveurs de sa maîtresse. Oui bon dit comme ça c'est chelou, mais c'est juste pour dire que si jamais elle se montrait plutôt favorable à un troisième rencard…vu comment c'est parti c'est pas moi qui porterait la culotte comme on dit.

Faut vraiment que j'apprenne à arrêter de m'écraser en sa présence, ok elle est magnifique, ok je n'serais clairement pas contre l'idée d'en faire ma petite amie, mais faut quand même que j'arrête de devenir un autre quand j'suis avec elle, faut que j'reste moi-même. Ouais…plus facile à dire qu'à faire quand on est dingue de quelqu'un hein ? Bon, bah dans ce cas je dirais que je ferais "possiblement" de mon mieux. Mais revenons plutôt à notre discussion, on en était où déjà ? Ah oui, mon retour dans l'droit chemin, et l'fait qu'elle ait bizarrement entendu Alrid. D'ailleurs au final je n'prête même pas attention aux deux qui nous suivent, elles ne sont clairement moins intéressantes que Sayo.

—Je suis heureuse que tu confirmes que je suis un être à part, mon petit renard. J'aime que tu le rappelles ainsi. Mais oui, j'ai de bonnes oreilles, peut-être plus que le commun des mortels, et puis pour parler, j'ai juste à ouvrir ma bouche, pour que les mots en sortent. Après tout, tu as su que j'étais très doué avec cette partie de mon anatomie. Autant que le reste d'ailleurs !

—Ah ça, j'vais pas t'contredire là-dessus. Mais ce n'est pas la seule chose qui m'plaise chez toi, tu es quelqu'un d'fort, qui sait affirmer son caractère et qui n'se laisse clairement pas faire…sans oublier ton terrible sex apeal. Non c'est vrai, j'ai beau m'trouver sexy et charmeur, surtout quand j'suis une femme, je ne t'arrive clairement pas à la cheville…Oh bon aller, à la taille on va dire. Faut quand même pas que j'me dénigre trop non plus, mais tu reste quand même au-dessus ça y'a pas de doute…et quand j'y pense c'est bizarre qu'on ait pas encore eu d'commentaire d'Alrid.

—Non ça va, j'ai ma dose.

—Oh ? Ok, j'peux ajouter à la liste des choses que j'aime chez toi, que t'es la seule qui ait réussi à lui faire fermer son clapet. T'imagine pas à quel point ça peut être libérateur à force de l'entendre toute la journée.

Hm ? Eh beh, j'sais pas ce qu'elle a pu lui faire, mais qu'Alrid la ferme alors que je n'arrête pas de complimenter Sayo et qu'en plus j'me paye sa tête…c'est tellement étrange de n'plus l'entendre que j'en oublierait sa présence…Ou alors que j'me demanderais si elle n'est pas malade, ce qui serait con pour un fantôme. En tout cas, ce regard de braise…ouh, ça m'en donne des frissons, j'adore ça qu'une femme m'hérisse le poil.

Enfin, vu qu'on est arrivé à la taverne, on va pouvoir se changer un peu les idées. Et dieu merci je n'aurais pas à payer un rond, je n'aurais pas pu payer grand-chose de toute façon, deux, voir trois pichets d'alcool à tout péter, autant dire pas assez pour contenter Sayo. Je peux donc commander un pichet de son meilleur alcool au patron, on peut donc commencer à papoter en attendant la commande. Perso j'essaye de rivaliser un peu avec Sayo en ce qui concerne la pose. Je reste un mec après tout, je n'ai pas l'habitude de m'tenir comme une femme, du coup j'essaye de prendre une pose féminine pour voir ce que ça donne. Jambes croisées, le dos cambré pour mettre en avant mes "atouts", mais jointes sur la table, etc. Me trouvera-t-elle sexy ? Même si je sais que je n'suis pas vraiment dans la même catégorie.

—Alors qu'as-tu appris de beau durant ce camp ? Et comment ont-ils réussi à te convaincre de prendre le droit chemin ? D'ailleurs quels vont être tes projets, maintenant qu'un nouveau monde t'offre ses bras ?

—Et bien, mis à part la technique qu'on m'a apprise, ça n'a pas été de tout repos pour me sevrer de l'envie d'voler. Une semaine de réveils aux aurores avec l'instructeur qui me gueule dans les oreilles pour aller faire des exercices physiques éreintants toute la journée…Puis après seulement il est devenu un peu plus sympa et a commencé les entraînements. Du coup depuis, tout ce que j'ai pu avoir, je l'ai payé, comme mon magnifique cheval, qui m'a coûté un bras au passage, façon d'parler. Par contre, je n'sais pas trop ce que j'vais pouvoir faire maintenant. J'avais bien eu l'idée d'créer une sorte de guilde de mercenaire, mais j'hésite encore à m'lancer, je n'ai pas encore trouvé de nom. Et puis faudrait que j'réfléchisse aux règles de conduite, du genre ne pas accepter de contrat d'assassinat, ou de coup d'état, enfin ce genre de chose quoi. J'pourrais m'lancer en freelance cela dit, mais, je pense que je vais attendre d'avoir rencontre le président avant de prendre une décision réfléchie. J'ai toujours ma prime à effacer, et j'pense qu'offrir mes services au pays peut être un bon moyen de m'faire pardonner pour c'que j'ai pu faire. Du genre devenir soldat pour Tekina, espion, ou simplement parcourir le pays pour accomplir des missions et gagner ma vie. J'me vois pas trop rester quelque part sans bouger en fait, j'suis un homme d'action, j'tiens pas en place, il m'faut ma dose d'adrénaline de temps en temps tu vois. Et toi alors, comment ça s'passe pour toi en ce moment ? Ce n'est pas trop calme ?

Ah tiens, voilà la commande qui arrive, j'ai parlé tant qu'ça ? Ou alors c'est vraiment que l'service est rapide ici. De toute façon, en bon gentleman, je sers Sayo avec le pichet avant de m'servir moi. Mais bon, voyons plutôt ce que Sayo a de beau à m'raconter, après tout ce n'est pas non plus une discussion à sens unique, sinon ça serait un rapport ou un interrogatoire, au choix.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 331
Yens : 366
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 94
Nombre de topic terminé: 32
Exp:
Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Left_bar_bleue5/6Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Empty_bar_bleue  (5/6)
Sayo-Hee Yun Fang
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Deuxième rendez-vous (PV Sayo)   Deuxième rendez-vous (PV Sayo) EmptyMar 16 Avr 2019, 19:23







Deuxième rendez-vous

Feat. Adam








Assises ensemble à la taverne, je le ou la laisse parler. Oui, je sais que j'ai en face de moins une personne du même sexe que moi physiquement parlant, mais je ne peux m'empêcher de le considérer comme un homme en connaissant la vérité. Donc je le laisse parler ou plutôt vanter mes mérites. D'ailleurs, je ne l'arrête nullement dans sa longue liste de compliment, que je confirme, bien sûr. Après tout, un être aussi divin que moi n'a que ce qu'il mérite et n'a le droit qu'à de telles comparaisons, ne trouvez-vous pas? Au final, je lui permets même, de se comparer un tant soit peu à moi. Lui laissant croire qu'il m'arrive à la taille. Malheureusement pour lui cet élément est totalement faux. Il surpasse au mieux le commun des mortels et de certains élus, mais il est bien loin de ma magnificence. Mais je suis indulgente et je ne vais donc pas le reprendre dessus, préférant écouter la suite de ses éloges. Quand je vous dis qu'il me faut une statue à mon effigie?  Il en vient même à me féliciter d'avoir fait taire l'esprit. Je le regarde un moment, légèrement incrédule, avant de m'exprimer le plus naturellement possible:

-Si cet esprit est une femme, je peux comprendre que tu es du mal à la "dompter" ou à avoir le dessus. Après tout, malgré ce que beaucoup puisse en penser, ce n'est certainement pas les hommes qui sont le sexe fort, mais bien nous les femmes. Toutefois, elle ne me semble guère plus impressionnante que cela. Enfin la comparaison est impossible à faire avec moi et en serait même une insulte. Mais peut être pourrais-je t'apprendre à museler un peu ce fantôme, lorsqu'elle dépasse un peu trop les bornes!


Mon visage s'éclaira aussitôt d'un magnifique sourire radieux, mais tout aussi provocateur envers le fantôme, si ce derniers pouvait me voir. Après tout, Alrid avait tenté de se moquer de moi et de me prendre de haut. Comment avait-elle pu oser penser pareil absurdité. Je devais comme tout animaux vivant montrer ma puissance et confirmer mon territoire. Et si je le voulais ce renard, qui à priori semblait être en partie son "transport", pouvait m'appartenir quand je le désirais sans qu'elle est son mot à dire. Un vulgaire fantôme face à la déesse de l'amour, une bataille déloyale pour sûr, mais elle avait cherché. Une tension entre elle et moi? Que nenni je ne m'abaisserais jamais à pareil insulte.

Enfin je vois ma chère Luna essayait de prendre des position sexy et aussi féminine que moi prenant exemple sur moi, comme les deux pimbêches qui m'accompagnent et me prennent pour modèle. Décidément, je suis une véritable muse pour toutes ces femmes. Mais, je vois bien que l'homme au fond de ce corps ne semble pas des plus à l'aise ainsi. Devrais-je lui proposer de reprendre son corps originel? La question me trotte dans la tête, alors qu'il me répond finalement à mes questions, me laissant me redresser pour le contempler de mon beau regard azuréen. Azuréen? Enfin difficile de décrire la couleur de mes yeux, alors qu'ils parviennent à passer dans la minute à toutes les palettes de bleus, jusqu'au vert parfois. Enfin au moins, il lui expliquait ses aventures ce qui faisait passer un peu le temps.  J'allais répondre à ces questions, lorsque nous fûmes servit, profitant pour commander de quoi grignoter au passage. Et oui, non seulement, j'avais la chance d'être splendide, mais de pouvoir manger tout ce que je désirais sans prendre un gramme. Je sais, je sais le rêve de toutes femmes. Mon ou plutôt ma Gentlewoman me servit un verre, que j'apportais au lèvres, alors que le silence régnait autour de nous. Oui, j'oubliais que me voir boire pouvait être un spectacle fascinant pour les spectateurs qui nous entouraient. Je subjuguais mon auditoire, tant par ce que je représentais ou du moins, le pêché qui me poussait à agir ainsi, ou l'aura de fascination qui était plus fort que jamais lorsque Orgueil était de sorti. Après une longue gorgée, je reposais mon verre, avant de poursuivre:

-Des projets bien intéressant. Il faudrait que je retourne à ce camps d'entraînement d'ailleurs, il est vrai que j'y suis allée une fois, mais à priori, ils ont encore de quoi à m'apprendre. Surprenant, lorsqu'on est une guerrière aussi puissante que moi. Mais que voulez-vous l'appel de l'inconnu. Vous m'avez motivé à y aller dans les prochaines semaines. Quand à ton projet de guilde ou de mercenaire ou de guilde de mercenaire, peu importe. Il va falloir faire bien attention à ce que tu représentes. Après tout, la prime qui est encore sur ta tête ne facilitera pas tes actes et si tu dois venir encore à voler, je ne serais pas là à chaque fois pour te sortir du pétrin. Toutefois, il est clairvoyant d'aller voir ce nouveau président, pour voir avec lui comment monter cette guilde tout en ayant l'appui d'un homme de pouvoir. Je suis curieuse par tout ceci et ce qui va advenir. D'ailleurs, tu me fais penser aussi, que je ne suis jamais aller voir notre chef, ni même son prédécesseur. Peut être devrais-je y aller aussi. Par simple curiosité ou voir à quoi il ressemble vraiment ou ses projets. Après tout, mis à part les quelques missions envoyées par missive, ou des actes que je fais volontairement pour aider la nation, je me suis toujours présenté comme indépendante et pas forcément loyale ou je ne sais quelle terme, il utilise ici. Peut être serait-il bon de savoir ce que désire ce président pour nous ou sa nation...

Mon coude sur le genou, mon menton dans ma main ouverte et un doigt qui pianotait près de ma bouche, je réfléchissais à tout ceci. Il était vrai que pas une fois, ou peut être juste une fois je m'étais rendue à la capitale. Et jamais je ne m'étais adressée aux hommes de pouvoirs de ce monde. J'acceptais les missions qui me semblaient intéressante ou que j'estimais bien. J'avais reconstruit le bosquet sacré à ma propre initiative et défendu les vastes plaines de Minshu, sans m'attendre à un retour de ce dieu et de son représentant. Mais connaissais je réellement leurs buts et leurs objectifs? La réponse était, non. Alors est-ce que j'allais être prêt à me battre enfin au nom de cette nation? Peut être était-il venu le temps que je m’intègre un peu plus dans ce pays d'adoption. Et peut être même en apprendre plus sur les raisons ou du moins sur le choix de ma personne pour intégrer leur force militaire!

-Si plutôt calme. J'ai bâti, si l'on peut dire ma maison ici. Je suis parfaitement accepté par les habitants qui voit en moi leur sauveur et leur protectrice. Il est vrai que je défend la région des différents dangers, que j'ai trouvé un lieu ou son "peuple" m'accepte comme je suis avec mes pêchés. Mais mis à part cela, et de temps en temps des quêtes envoyées par la capitale ou je n'ai même jamais mis les pieds. La vie est plutôt ennuyeuse pour une guerrière comme moi. Mais que veux-tu ce monde ne semble pas avoir grand chose à nous offrir, tant en défi qu'en but.

J'avais parlé de manière distraite légèrement absente, alors que je pensais à tout ceci. Repensant à ma jumelle qui attendait dans notre monde mon retour. Pour sûr, je devais lui manquer. Oh je pourrais le dire aussi, mais j'étais la réincarnation de la fierté même, alors j'allais taire ce sentiment et pensait plutôt, que ma personne lui manquait comme à tous nos hommes. Que pouvais-je faire en ce monde. Je n'avais rien besoin de prouver étant la meilleure de toutes, l'idée de revenir chez moi s'éloignait de plus en plus. J'étais une femme au tempérament trempé et une guerrière aguerrie qui n'était pas utilisé pour ses dons. Et pourtant, ils étaient infini pour sûr. Puis je revins concentrée sur le beau renard:

-Donc, si je comprend bien ta prochaine étape est d'aller voir le président pour enlever ta prime et lui soumettre ton idée de guilde ou de mercenaires. Choix intéressant, je pourrais peut être même t'aider dans sa création. Après tout avec ma sœur, nous avons bien formé le village de Yama, cité de la seconde chance. Une force militaire qui devait compter sur des êtres au passé houleux et difficile désirant une seconde chance.Mais d'ou t'es venu cette idée et pourquoi?

Nos petit casse-croûte arrivait à ce moment, alors que j'apportais un morceau de pain tartiné à je ne sais pas quoi à la bouche.










©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 323
Yens : 244
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Left_bar_bleue0/6Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Empty_bar_bleue  (0/6)
Adam D. Cooper
Adam D. Cooper ❥ Charmeur ❥

-



MessageSujet: Re: Deuxième rendez-vous (PV Sayo)   Deuxième rendez-vous (PV Sayo) EmptyMar 16 Avr 2019, 23:26


Deuxième rendez-vous
Ft sayo
Thème Adam


Adam - Forme Luna - Alrid - Autre

Décidément toujours pleine de surprise, Sayo revient assez vite sur ma petite plaisanterie concernant le fait qu'Alrid ait une grande gueule comme on dit. Toujours à la ramener, taquiner, balancer des pics à la moindre occasion, on se déteste cordialement quoi. Par contre aller jusqu'à parler de "domptage"…je sais qu'on s'envoie souvent des fions Alrid et moi, mais même si elle me tape parfois sur l'système je n'irais pas jusqu'à lui imposer ma domination comme si c'était qu'un animal. Et puis je suis un renard de base, donc techniquement un animal aux yeux de certains. Donc autant dissiper le léger malentendu avant qu'elle ne parle d'exorcisme ou d'un truc dans l'genre.

—Oui bon c'est sûr qu'elle peut parfois agacer j'te l'accorde. Mais on se déteste cordialement en fait, si tu vois c'que j'veux dire. On s'insulte, on s'parle mal mais au fond on sait qu'on s'apprécie…un peu. Et puis sur la question du sexe fort c'est sûr qu'les femmes ont la vie dure à cause des hommes, quand tu vois qu'on m'a capturé pour m'revendre aux enchères comme une esclave…et qu'en plus le mec qui m'a acheté a failli m'violer dans la foulée…D'ailleurs encore heureux qu'ce corps de femme est encore vierge sinon il se serait fait plaisir. Non vraiment, les femmes ont vraiment un mental d'acier pour supporter tout ça, quand tu vois comment j'ai eu du mal à tenir le coup pendant quatre mois. J'aurais très bien pu demander au sorcier de juste redevenir un homme, mais…je sais pas, j'me suis quand même habitué à ce corps au final. Et puis il a certains avantages, plus léger, agile, rapide, je n'ai pas pu me résoudre à juste l'abandonner comme s'il n'avait jamais existé, enfin tu vois l'genre.

Eh beh, encore une bien longue réponse pour quelque chose qui aurait pu être vachement plus court, faut croire que Sayo à l'don de faire parler les gens en plus de les faire taire. Et puis en même temps que pourrais-je bien cacher à un tel sourire et à de tels yeux ? Pas grand-chose j'crois bien. Et puis bon, le pichet arrivant à notre table il faut bien que je serve mon interlocutrice en bon gentleman que je suis, et que l'on passe à un autre sujet.

Bah tiens, mes projets persos, c'est vrai que ça fait partie des choses dont je voulais parler puisqu'au final ça fait quand même quatre mois que mon projet d'mercenaire traine la patte. Qui sait, peut-être qu'en parler m'aidera à trouver deux ou trois idées intéressantes. En tout cas c'est déjà sûr qu'il va falloir que j'me démerde pour effacer cette prime que j'ai toujours sur le dos. Ah ? Et en plus de ça Sayo souhaite retourner au camp d'entraînement ? C'est bon à savoir ça tient, bon par contre va falloir que j'lui explique qu'elle ne risque pas de devoir venir me tirer d'une affaire de vol vu que j'ai arrêté ça.

Et en plus de ça elle voudrait aussi tenter d'voir le président…ouais non faut quand même pas que j'me mette à vouloir m'incruster dans tous ses déplacements. Si j'lui propose d'aller au camp et à la capitale tous les deux, ça serait peut-être un peu prématuré quand même, on n'en est pas encore à être un vrai couple non plus, faut un peu plus de temps. Là pour l'instant on est juste en train de discuter et d'boire un verre, pour apprendre à s'connaître quoi. Etant donné qu'après ça elle a l'air de se perdre dans ses pensées, j'attend qu'elle ait repris avant d'répondre a ses deux interventions, enfin, plutôt trois en fait vu qu'elle enchaîne avec quelques petites questions sur mes projets d'avenir.

—Donc, si je comprends bien ta prochaine étape est d'aller voir le président pour enlever ta prime et lui soumettre ton idée de guilde ou de mercenaires. Choix intéressant, je pourrais peut-être même t'aider dans sa création. Après tout avec ma sœur, nous avons bien formé le village de Yama, cité de la seconde chance. Une force militaire qui devait compter sur des êtres au passé houleux et difficile désirant une seconde chance. Mais d'où t'es venu cette idée et pourquoi ?

—Bah en fait, comme tous mes ancêtres ont été des voleurs et que j'suis l'premier à briser cette "tradition"…j'me voyais pas devenir un citoyen lambda avec un quotidien calme. J'aime vivre dans l'action et l'adrénaline, et puis j'ai tout un héritage de technique et de compétence a exploiter pour ne pas laisser mourir tout ça. Donc la seule possibilité qui m'est venue en tête qui soit à la fois légale et qui tire profit de mes capacités, c'est de devenir mercenaire. Mais comme ça fait quatre mois que ça traîne, j'me demande si je n'devrais pas voir un peu plus modeste comme projet, parce qu'en plus je n'ai jamais géré d'entreprise ou de grand groupe avant. Donc est-ce que je serais vraiment capable de gérer tout une guilde ? Je n'en suis plus trop sûr. Quoi qu'il en soit j'vais devoir effacer ma prime avant d'lancer l'projet, et puis je n'ai toujours pas trouvé de nom pour cette guilde…ou agence…ou groupe…enfin peu importe. Dans tous les cas faut que j'passe par la case président avant de m'lancer…enfin, si j'ose me lancer un jour. Parce qu'en plus d'un nom il faut aussi savoir où j'vais pouvoir construire le QG…et ça j'en ait aucune idée. Après tu m'dira que ce serait quand même mieux d'avoir de vraies bases pour mon projet avant d'aller en parler au président…Du coup ouais, je n'serait pas contre un peu d'aide si jamais tu as du temps.

Après ça arrive la commande de Sayo, une espèce de tartine avec je n'sais quoi dessus. Est-ce que j'me laisserait tenté par quelque chose moi aussi ? Je n'sais pas, remarque si j'me souviens bien le sorcier m'avait bien dit de m'alimenter assez pour ne pas perdre trop de poids avec mes transformations. Aller, c'est parti pour...deux sandwich, peu importe à quoi tant que j'mange parce que là c'est vrai que j'commence a avoir une bonne dalle. C'est vrai qu'une transformation ça creuse, j'devrais peut-être me limiter a une par jour, ou alors ne m'changer que si je suis sûr d'avoir de quoi manger après...Ouais en fait c'est quand même vachement plus contraignant comme changement quand j'y réfléchi...enfin ça le serait moins dans mon monde d'origine.

Maintenant, l'autre question c'est aussi...combien de temps je vais continuer a m'voiler la face ? Ce n'est clairement pas seulement pour discuter avec elle que j'suis venu, mais aussi et surtout pour tenter d'voir si une vie à deux est possible entre nous. Je sais que ça peut paraître bizarre dit comme ça, mais son caractère trempé, son assurance, tout ce qui fait d'elle une femme forte, une main de fer dans un gant de velours...Elle a tout ce qui m'faisait craquer pour Alice, ma rivale voleuse de mon monde, et bien plus encore j'ai envie de dire.

Mais je n'arrive pas encore a me dire que c'est l'moment d'me lancer, d'oser lui dire c'que j'peux ressentir. Est-ce que ce n'serait pas trop tôt ? J'veux dire, les coups d'foudre ça existe, mais avec Sayo nous n'en sommes qu'à deux rencards. Alors certes au premier nous sommes très rapidement passé à l'acte après un jeu de séduction endiablé, et après ça je ne l'ai toujours pas oublié même après huit mois sans la voir. Est-ce que ça n'voudrais pas dire quelque chose ? C'est évident qu'elle me plaît, beaucoup même, autant physiquement que "mentalement" avec sa personnalité haute en couleur. Une chose est sûre, la vie avec elle serait loin d'être monotone, pleine de rebondissements même...mais...est-ce je lui plaît aussi ? Ou bien est-ce que pour elle je n'suis qu'un prétendant parmi tant d'autres ?

Je...je vais essayer, oui, je vais essayer de tout lui dire aujourd'hui. Le seul moyen d'savoir c'que je représente pour elle c'est de tout lui dire, mais...je crois qu'il vaut mieux attendre encore un peu, je préfère être complètement en privé avec elle pour lui parler franchement. Déjà que j'ai du mal à m'lancer les yeux dans les yeux, alors avec des spectateurs...c'est plutôt oppressant, ça m'bloque. Donc oui, c'est sûr je vais lui dire...mais pas maintenant, pour l'instant nous discutons en publique. Cela dit, ça ne m'empêche pas de flirter de temps en temps, une petite plaisanterie par-ci, un compliment par-là, elle comprendra peut-être d'elle-même que j'ressent certaines choses pour elle.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 331
Yens : 366
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 94
Nombre de topic terminé: 32
Exp:
Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Left_bar_bleue5/6Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Empty_bar_bleue  (5/6)
Sayo-Hee Yun Fang
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Deuxième rendez-vous (PV Sayo)   Deuxième rendez-vous (PV Sayo) EmptyMer 17 Avr 2019, 18:43







Deuxième rendez-vous

Feat. Adam








Voilà qu'il expliquait qu'il ne désirait pas dompter son esprit, mais plutôt qu'ils maintenaient une forme atypique de respect mutuel. Ou du moins d'acceptation l'un de l'autre. Au moins, peut être pouvait-il avoir un avant goût de ce que je vivais au jour le jour avec mes pêchés. Quoique au final, on était loin de la vérité, puisque tout ceci n'était pas une seconde personne, mais bien une malédiction intégrante à moi même. Un sujet, que je ne savais pas trop comment gérer. D'ailleurs j'en oublias rapidement son existence.Ou peut être mon esprit se forçait à oublier cette possibilité. Peut être même, en avais-je pris tant l'habitude depuis l'enfance, qu'à présent je ne m'en rendais même plus compte. Même si je devais bien l'admettre depuis mon arrivé en Kosaten, je remarquais la différence par le regard des autres. Mais tout ceci était une autre histoire, surtout que mon ancien voleur, me confessa avoir vécut des premières semaines difficiles dans ce corps de femme. Il me compta ses aventures, restant légèrement énervée. Non seulement, de savoir qu'il y avait encore des cas comme cela, mais en plus de savoir que le Adam devant moi avait réussi à se faire ainsi prendre. Mais qu'était-il advenue de ses bourreaux? Devais-je me déplacer pour punir les auteurs? Je me doutais que le renard n'allait point me répondre, préférant sûrement oublier ce passage.

J'opinais simplement de la tête, pensive, alors que j'essayais de trouver un moyen de remonter la piste de tel "marché noir". Néanmoins, ceci me donna l'idée d'en toucher deux mots aussi à notre cher et bon jeune président. La condition de la femme devait changer dans tout ce royaume et ce monde, ça ne pouvait plus durer. Et autant vous dire qu'il allait m'entendre celui-là. J'en devenais presque impatiente de partir sur les routes pour le rencontrer, tiens. Mais comme j'avais toutes les qualités du monde donc le fait d'être patiente et à l'écoute de mon cher ami. Je continuais de le regarder, tout en buvant ou mangeant un morceau. Alors qu'il expliquait les raisons de son choix. Mon dieu, on devrait me discerner un prix de l’écoute et de l'attention, était-ce son côté femme qui ressortait ou était-il un vrai bavard. Mais comme je vous l'ai dis perfection exige, on ne pouvait pas avoir tout ce que l'on voulait d'autrui. Même si je me prenais même à l'imaginer nu lors de nos parties de jambes en l'air, il était bien moins bavard. Toutefois, je devais avouer que le reste de ses paroles m'interpellèrent un peu plus, alors que je me redressais sur ma chaise.

-Tu réfléchis pas de la bonne façon. Ne considères pas une guilde ou un groupe de mercenaires comme une "entreprise"...

Mon monde ne connaissait pas ce mot, mais j'en connaissais la signification étrangement, donc je parvins à l'utiliser sans que cela me semble bizarre ou autre, tout en continuant.

- Quand on voit certains groupes, surtout venant de natifs, on comprend vite qu'il ne faut pas être aussi intelligent que cela. Juste un peu de charisme ou de tchatche. Un petit quelque chose de plus pour assembler quelques hommes ou femmes.Surtout que tu n'auras probablement pas une arrivée massive de volontaires, ceci viendra petit à petit, et tu apprendras à gérer petit à petit.

En effet, son projet n'était pas aussi impressionnant ou difficile que cela. Surtout quand comme moi, on avait fondé avec ma sœur une véritable cité, que nous appelions Village secret, qui rapidement avait prit de l'ampleur, pour devenir un véritable symbole dans notre pays. Une puissance armée sur laquelle notre pays comptait, alors que nous étions totalement indépendant et auto-suffisant, comptant sur des dizaines de milliers, peut être même des centaines de milliers d'individus. Enfin vous savez les chiffres, c'est barbant pour quelqu'un d'aussi intelligent que moi, donc je laissais cela à Sae-Hee. Mais, je ne devais pas m'égarer et continuer sur ce que j'avais à dire.

-Pour l'emplacement de ton quartier général, je peux facilement te proposer notre belle région du bosquet sacré. Tant que celui-ci reste à distance des villages pour ne pas apporter les dangers et les menaces que peuvent attirer une telle organisation. Mais, étant la protectrice de ce lieu, les villageois me soutiennent. Je n'aurais donc pas de mal à leur faire passer l'idée et à apporter leur aide pour la création. Peut être même, tu pourras demander à certains villageois de s'occuper de la paperasse. Ceci permettrait un peu de travail aux habitants. Mais bien sûr, il faudra en parler à notre ...euh...enfin...Le chef de la nation quoi.


Oui, je devais bien le dire je n'avais jamais essayer de connaître le nom du président. Après tout comme il m'était inférieur, comme si j'allais retenir le nom de personne aussi peu importante. Enfin, je devrais bien l'apprendre pour une question d'éthique et de politique. Encore un ennui supplémentaire, et tant de choses à discuter avec lui.

-Le jour ou tu iras, je t'accompagnerais!


Evidemment, ceci n'était pas une demande, une question ou une invitation. J'avais répondu avec une assurance digne de la plus grande des reines, il n'y avait donc pas à revenir sur cela. Et puis peut être que l'apparition d'un tel groupe me permettrait de chasser l'ennui de ce monde, tout en faisant des actes qui me plaisaient, avec probablement du combat, des batailles et des bouches à casser. Oui, j'étais très doué pour cela, en même temps déesse de la guerre, je vous dis!





©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 323
Yens : 244
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Left_bar_bleue0/6Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Empty_bar_bleue  (0/6)
Adam D. Cooper
Adam D. Cooper ❥ Charmeur ❥

-



MessageSujet: Re: Deuxième rendez-vous (PV Sayo)   Deuxième rendez-vous (PV Sayo) EmptyMer 17 Avr 2019, 20:27


Deuxième rendez-vous
Ft sayo
Thème Adam


Adam - Forme Luna - Alrid - Autre

Je lui fais donc part de mes a priori et de mes "craintes" par rapport à la création d'une guilde. Après tout c'est vrai, je n'ai encore jamais lancé un tel projet seul dans ma vie, avant ça j'avais toujours Ben' et Murray pour m'épauler et m'aider à aller de l'avant et à me dépasser…mais aujourd'hui je navigue en solo. C'est comme demander à un lycéen de devenir le prochain Elon Musk, il répondrait "non mais vous êtes tarés, j'serais jamais capable de faire tout ce qu'il a fait". Et puis il y a aussi la pression de savoir si j'arriverais à gérer, si j'arriverais à faire honneur à ma famille avec ce projet…bref, tout un tas de questions et d'appréhensions qui me freines.

Mais selon elle, je ne réfléchirais pas d'la bonne manière ? Comment ça ? Sayo m'explique que j'ai tort de voir un groupe ou une guilde comme une entreprise, qu'il n'y a pas non plus besoin d'être Einstein pour gérer ce genre de chose, juste du charisme et de la tchatche. J'crois que d'ce côté-là, si j'arrive à prendre confiance et à gagner en maturité, ça n'devrais pas être un problème. Remarque, je n'ai que…bientôt vingt-deux ans, des types plus charismatiques que moi j'dois pouvoir t'en trouver à la pelle.

Non, faut pas que j'résonne comme ça, faut que j'prennes confiance, et que j'pose mes balls sur la table…façon d'parler hein, de toute façon j'suis une femme pour l'instant. Faut qu'je grandisse, que j'devienne un vrai leader comme l'était mon père, c'est en tout cas ce que m'ont dit Ben' et Murray. De toute façon je ne l'ai jamais connu contrairement à eux, alors qui suis-je pour les contredire ? Et puis de toute façon, comme le dit Sayo, au début je n'croulerais pas sous l'arrivage de volontaires, ça va y aller petit à petit à mesure que je ferais grandir le nom d'ma famille à Kosaten.

—Pour l'emplacement de ton quartier général, je peux facilement te proposer notre belle région du bosquet sacré. Tant que celui-ci reste à distance des villages pour ne pas apporter les dangers et les menaces que peuvent attirer une telle organisation. Mais, étant la protectrice de ce lieu, les villageois me soutiennent. Je n'aurais donc pas de mal à leur faire passer l'idée et à apporter leur aide pour la création. Peut-être même, tu pourras demander à certains villageois de s'occuper de la paperasse. Ceci permettrait un peu de travail aux habitants. Mais bien sûr, il faudra en parler à notre ...euh...enfin...Le chef de la nation quoi.

—Ouais, ça pourrait être pas mal...Oh je sais, on pourrait ajouter au QG une tour pour observer les environs, et un signal pour avertir la ville en cas de danger, genre un feu de détresse, ou un gong assez puissant, ou même un cor. Oh…tu m'donne une autre idée. Et si je voyais plutôt cette guilde comme…une grande famille. Je pourrais lui donner l'emblème de ma famille, comme ça je pourrais faire perdurer et connaître les Cooper dans tout Minshu, peut-être même dans tout Kosaten…Oulah faut que j'me clame j'commence à avoir la folie des grandeurs. Que j'ai hâte d'aller en parler à Tekina, j'espère qu'il m'autorisera à créer la guilde…

—Le jour où tu iras, je t'accompagnerais !

—J'espérais bien que t'allais dire ça, d'ailleurs, puisque nous souhaitons tous les deux refaire un tour au camp d'entraînement, j'comptes bien t'y accompagner. Ça nous promet un bien joli programme pour les semaines à venir tiens…Ah, merci.

Aller, mes sandwichs sont arrivés, maintenant, à table ! Bon sang qu'est-ce que ça peut filer la dalle de changer d'sexe, j'espère que j'vais quand même réussir à garder la ligne féminine, et mon corps d'athlète masculin. Mais n'empêche, putain ce qu'ils sont bons leurs sandwichs ici, ah au moins si y'a un bien un point où c'monde explose le miens, c'est sur la cuisine. D'ailleurs y'a quoi dans celui-là ? Oh on s'en fou, c'est excellent, et c'est tout c'que j'ai besoin d'savoir, en tout cas c'est frais, on dirait du thon, oui c'est ça. En gros on dirait vaguement un crudité thon, mais avec quelque chose en plus, sans doute un ingrédient local.

—Hm, punaise y'a pas à dire des sandwichs comme ça je m'en ferais péter la panse. Même les meilleurs d'mon monde sont à des années lumières d'êtres aussi délicieux qu'ceux-là. Sans déconner c'est l'meilleur sandwich que j'ai mangé de toute ma vie. Va falloir que j'embauche ce mec à la guilde, ou qu'il envisage de faire des livraisons…Ou alors j'peux tout aussi bien bouger mon cul et venir les chercher. J'vais m'en prendre tout une cargaison pour l'voyage, quand on ira voir Tekina.

Bon évidemment j'mange proprement, j'ai beau être "animal" j'suis quand même un minimum civilisé. Et puis quand bien même ce sandwich est extra, ça n'me dispense pas d'manger proprement, et puis que penserait Sayo si elle me voyais manger comme un goret ?

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 331
Yens : 366
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 94
Nombre de topic terminé: 32
Exp:
Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Left_bar_bleue5/6Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Empty_bar_bleue  (5/6)
Sayo-Hee Yun Fang
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Deuxième rendez-vous (PV Sayo)   Deuxième rendez-vous (PV Sayo) EmptyMer 17 Avr 2019, 22:49







Deuxième rendez-vous

Feat. Adam







Bien sans me rendre compte réellement, ni même m'y attendre en me réveillant ce matin, voilà que j'organisais plusieurs semaines à venir. Entre une visite à Tekina-j'avais enfin son nom, j'avais déjà gagné cela- et un passage dans un camps d'entrainement d'où Adam me proposa de m'accompagner aussi- ceci pouvait être une idée, je pourrais voir en direct ses progrès, et plus encore lui montrer de quoi j'étais capable. Pas que j'avais quelque chose à prouver, mais bon- et en plus je m'embarquais dans son groupe de mercenaire indirectement, alors que je lui proposais les lieux pour créer son quartier général.

Ben oui forcément, je devrais faire parti de son groupe, après tout, il bâtirait dans la région même que j'avais promis de protéger et que je considérais comme mon cher moi dans ce monde. J'allais pas le laisser sans surveiller tout cela et avoir une vision. Après tout une telle organisation pourrait facilement attirer l'attention et des dangers et donc indirectement attirer les menaces sur les villageois dont j'assurais la survie.  D'ailleurs, il s'exprima à ce sujet donnant une idée. Je réfléchis un instant buvant d'un cul sec le reste de mon verre, avant de reprendre la parole.

-Il faut parfois chercher à essayer d'atteindre les étoiles que la cime des arbres. La chute peut être plus dure, mais le résultat plus frémissant et important que jamais. Si tu te mets, toi même des barrières, tu n'atteindras jamais ce que tu désires. Après tout tu étais un ancien voleur, ce que tu désirais, tu le prenais. Reprend cette inspiration dans tes objectifs et ton avenir. Quand à l'emplacement, j'imagine très bien ou tu pourrais le mettre. Et par rapport à ton idée de prévenir les habitants des bosquets sacrés, il serait bien d'utiliser les deux idées. Si nous devons prévenir d'une menace de manière discrète les feux d'alarme pourraient être des plus adéquate. A l'inverse pour des urgences, ou prévenir le plus grand monde, un cor qui résonne sur tout le Bosquet serait le meilleur moyen. Il faudra probablement trouver des magicien ou des sorciers pour amplifier le son du cor, quitte à ce que le son s'arrête aux frontières même de notre région, si nous localisons la menace avant.Et il semble que tu es un incroyable talent pour dénicher ce genre de magicien, à ce que je vois.

Je souris, en reluquant son corps féminin de haut en bas. Elle ne m'atteignait pas à la cheville, mais j'aimais ses projets et son côté présomptueux. Elle ou il me faisait penser un peu à moi et ma jumelle. Voir même à mon meilleur ami magicien, qui était parfois aussi mon amant. Ou ce qui pouvait se rapprocher le plus d'un petit ami. Mais il n'était plus présent avec moi. Je devais donc tourner la page dans tous les cas. Surtout que voilà que comme j'avais dis, Adam me proposait de me joindre au dernier camps. Un sourire hautain et supérieur apparut sur mon visage, mais le ton de ma voix fut plus provocant, amusé et presque sensuel, un parfait dosage qui pouvait faire frémir plus d'un homme:

-Nous pourrons le faire soit avant d'aller voir ce président, pour nous préparer à cette rencontre ou à notre retour pour nous défouler suite à cette même rencontre. Ceci me ferait du bien si je m'énerve contre cet homme.

Après cela, je le laissais s'évertuer à complimenter le cuisinier sur ce repas. Je me surprenais légèrement à attendre autant d'éloge pour un simple repas avec du pain. Non, mais je vous jure, il sortait d'où pour s'émerveiller de cela. Il fallait croire que des voleurs n'avaient pas connu de soirées mondaines et un véritable festin digne de rois et de reines. Mais passons, s'il avait envie de ce cuisinier pour son organisation, il n'aurait qu'à lui demander directement. Mais cette fois-ci il devrait payer. J'étais la seule à mériter sur le long terme de tant d'attention et de services. J'étais certes parfaites, mais je n'allais pas partager comme cela.

Bien, nous avions donc parler de son projet, mais avait-il d'autres choses sur lequel il désirait discuter, ou d'autres histoires sur son organisation. D'ailleurs, je me demandais même quelle mission était-il prêt à accepter avec son groupe. Assassinat, vol? Ou avait-il plus de valeurs que cela, je le regardais avec intensité alors que je me posais la question. Peut être même cela pouvait-il se lire directement dans mon regard.








©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 323
Yens : 244
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Left_bar_bleue0/6Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Empty_bar_bleue  (0/6)
Adam D. Cooper
Adam D. Cooper ❥ Charmeur ❥

-



MessageSujet: Re: Deuxième rendez-vous (PV Sayo)   Deuxième rendez-vous (PV Sayo) EmptyJeu 18 Avr 2019, 22:52


Deuxième rendez-vous
Ft sayo
Thème Adam


Adam - Forme Luna - Alrid - Autre

Mine de rien, Sayo a l'don de m'inspirer. Après tout, même si le siège de la guilde est à l'écart du bosquet, j'ai suffisamment regardé le seigneur des anneaux pour savoir qu'un feu d'alerte c'est quand même bien utile pour…bah déjà alerter, mais aussi pour réclamer de l'aide. J'ai aussi pensé à un gong ou à un cor, mais Sayo est un peu en mode "hey, pourquoi choisir ?".

C'est vrai que c'est pas con ça, comme elle le dit, l'un pour donner l'alerte sans bruit, en gros pour les dangers qu'on a quand même le temps de voir venir et de gérer, et le cor ou le gong pour les grosses alertes quand c'est vraiment la merde…genre une invasion. Hey on sait jamais, ça peut arriver. Mais je serais bien curieux d'voir l'endroit où elle pense qu'on va installer la guilde, par contre la petite taquinerie sur ma capacité à trouver des sorciers…si je n'avais pas digéré cette histoire j'aurais pu mal le prendre.

—Mouais, c'est plutôt les sorciers qui me trouvent en fait. Mais vu que maintenant je sais où en habite un bon, c'est vrai que j'pourrais aller voir s'il habite toujours dans le même coin.

Et puis…hey, mais est-ce qu'elle ne serait pas en train d'me mater par hasard ? Faut croire que je n'la laisse pas complètement indifférente. Ah la la, plus ça va et plus j'ai envie d'lui dire tout c'que j'ai sur le cœur, ok son caractère et sa personnalité bien trempés me plaisent, mais le physique y est pour beaucoup aussi. Ses yeux surtout, je pourrais presque les regarder toute la journée, c'est d'ailleurs étonnant caron a tous en tête cette idée que les mecs ne regardent que la poitrine.

Du coup j'me laisse finalement aller en lui proposant de l'accompagner au camp d'entraînement, pour s'entraîner en duo quoi, enfin, il y a toujours cette crainte de lui dire ce que j'ai sur le cœur. Mais pendant qu'elle continue de parler, j'me met soudain à cogiter. Ce qu'elle a dit tout à l'heure…

—…Si tu te mets, toi même des barrières, tu n'atteindras jamais ce que tu désires. Après tout tu étais un ancien voleur, ce que tu désirais, tu le prenais. Reprend cette inspiration dans tes objectifs et ton avenir…

C'est vrai qu'elle n'a pas tort de ce côté-là, il faut que j'brise mes limites, comme un saiyan, que j'ose dire les choses peu importe que ça plaise ou non…Enfin bref, souffle un coup, et jette-toi à l'eau Adam. Fait comme dans Rasta Rocket…Tu sais qui j'vois là ? Un type fier ! Un type fort ! Un type qui peut être très très méchant quand il a la haine, et qu'il accepte pas qu'on lui marche sur lez pieds ! Cooper junior c'est moi !

—Ok en fait je t'aime…je n'suis pas venu uniquement pour parler de la guilde, du président et du camp. En fait c'est surtout parce que j'voulais te dire ça…J'ressens pour toi plus que d'la simple attirance physique. Ton caractère bien trempé, ta personnalité, et tout un tas d'autres trucs, y'en a tellement que j'pourrais pas tout citer. J'avais un peu peur de t'le dire, mais maintenant c'est fait et j'en ai plus rien à foutre que tout l'monde autour ait entendu ça. Alors s'il te plaît je n'te demande qu'une chose à présent…est-ce que pour toi une relation à long terme entre nous est envisageable ou est-ce que pour toi je n'suis qu'un homme qui te complimente parmi tant d'autres ? Tu voulais que j'arrête d'me mettre des barrières, maintenant c'est fait…et peu importe quelle sera ta réponse je la respecterait.

—Wow…

Ça y est, c'est dit, bien plus tôt que c'que j'imaginais mais au moins c'est dit. Maintenant je la regarde droit dans les yeux sans décrocher, le plus sérieux du monde, bien plus sérieux que j'ai pu l'être avant. J'ai la sensation que mon cœur va soit s'arrêter soit bondir hors de ma poitrine, la gorge nouée à l'idée qu'elle puisse répondre qu'elle ne ressent rien pour moi…j'espère qu'elle va vite se décider à répondre sinon y'a bien quelque chose quelque part qui risque de lâcher. Peu importe ce qu'elle répondra il faudra être fort Adam, alors prépare-toi, ça risque de faire mal…

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 331
Yens : 366
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 94
Nombre de topic terminé: 32
Exp:
Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Left_bar_bleue5/6Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Empty_bar_bleue  (5/6)
Sayo-Hee Yun Fang
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Deuxième rendez-vous (PV Sayo)   Deuxième rendez-vous (PV Sayo) EmptySam 20 Avr 2019, 01:06







Deuxième rendez-vous

Feat. Adam







Je m'attendais à ce qu'il me réponde, qu'il m'explique quelles seraient les missions qu'il était prêt à prendre. Je m'attendais à ce que mon jeune renard me dise qu'il ne voulait pas d'assassinat, ou autres quêtes qui mettaient la vie d'autrui en danger. Oui, je m'attendais à tout puisque j'étais Fierté et je ne pouvais pas être surprise. Puisque j'étais préparée à tout. Je le voyais cogiter, préparant sûrement sa réponse, il semblait quelque peu mal à l'aise, ce qui n'augurait rien de bon me semblait-il. Mais j'étais prête à l'entendre, je ne pouvais être surpris. Du moins, c'est ce que je pensais car voilà qu'il me faisait une véritable déclaration. J'en tombais des nues. Oui un peu comme vous pouvez voir dans  vos dessins animés, parfois mes chères petit lecteurs. Même Orgueil ne s'attendait pas à cela. En mon fort intérieur, j'en avais la bouche ouverte qui pouvait pendre jusqu'au sol.

Bon bien sûr le pêché m'empêcher de le montrer sur mon visage, alors que je restais totalement stoïque. Et dire qu'il y avait encore peu une autre personne m'avait fait une déclaration aussi émouvante en un sens. Mais aucun des deux ne me connaissaient réellement. Les deux étaient tombés sous les charmes d'une nuit. Il est vrai que j'étais irrésistible, je le niais pas. Oui bien sûr, l'Orgueil reprit vite du poil de la bête, si l'on peut dire.

Après tout, je ne pouvais pas le blâmer ou lui en vouloir. Personne ne pouvait me résister, j'étais l'être parfaite. La femme que tous les hommes voulaient, il n'était pas le premier et sûrement pas le dernier à me faire mes louanges et des poèmes. Bon, juste que j'étais un peu gênée en un sens. Je l'appréciais et on avait prévus plein de choses ensemble pour les prochains jours et semaines. Et puis, il restait un élu de Minshu, donc à priori, j'allais devoir tôt ou tard travailler avec lui pour nôtre nation. Pourquoi fallait-il toujours que ça complique les choses. Mais je pouvais m'en prendre qu'à moi même. A ma perfection, à ma beauté...Au désir que j'éveillais chez les hommes et chez les femmes bien sûr. Je partais du principe qu'il ne fallait pas de jaloux dans ce monde, donc j'ouvrais mes bras à tous et à toutes. Enfin maintenant comment je pouvais réagir à tout ceci. Car il allait bien falloir que je lui donne une réponse.

Je ne lâchais pas mon regard de lui ou d'elle, ce qui tout d'un coup était très perturbant, mais bon j'étais fierté donc je ne montrais rien. Je réfléchissais. Décidément, heureusement, qu'il y avait le père des pêchés en moi, car dans une autre situation, il aurait été difficile pour moi de réfléchir autant. Mon dieu, c'était le domaine de Sae-Hee de réfléchir sur ce genre de chose pour prendre la meilleure décision.

Mais à force de réfléchir, je me demandais. Et moi? Est-ce que je pourrais ressentir des sentiments pour lui? Je l'avais déjà dis à Eleanor à cette époque. Personne ne pouvait m'aimer, personne ne pouvait réussir à tenir le rythme et beaucoup fuyait quand il me connaissait vraiment. J'en avais eu des coups d'un soir, d'ailleurs plusieurs en même temps souvent. Mais une personne qui partageait un peu plus d'une nuit... Je pouvais en compter au moins un. Mon meilleur ami, ce jeune magicien qui partageait ma couche et savait me gérer. Il avait cette petite folie en lui qui lui permettait de suivre le rythme et de ne jamais m'en vouloir. Même lorsque j'allais voir ailleurs à cause de la Luxure. Il ne me tenait jamais rigueur, lorsque je lui défonçais son jolie minois. Il me connaissait... Devais-je donner la chance à quelqu'un ici de me connaître. Telle était la question?

Bon j'admets ma première réaction quand je voyais venir le poteau rose- c'était le cas de le dire- mon esprit hurlait de fuir ou de lui dire de se la fermait. Bien sûr, j'étais resté trop estomaquée pour réagir. Et puis j'étais orgueil, compréhensive et à ne jamais blesser autrui. Donc je n'avais rien dit. Mais maintenant je ne pouvais plus reculer et poussé par le pêché je m'exprimais d'une voix clair et posé. Aucune hésitation à l'intérieur. Ce qui bien sûr était bien loin de ce qui se passait dans mon esprit. Mais je n'ai pas besoin de vous faire un dessin.... AU SECOURS...

-Je suis touchée par tes paroles. Et je ne vais pas te cacher que j'entend à longueur de temps de telles déclarations, même si la tienne est touchante. Après tout tu m'as vu?


Je présentais mon corps de ma main, ralentissant sur mes courbures pour mettre en avant ce corps sublime.

-Toutefois, nous nous sommes vu qu'une fois. Bon peut être deux jours, ce qui est plus que beaucoup de monde. Mais tu ne me connais pas vraiment, et plus d'un a vite déchanté, après m'avoir connu. Après tout faut réussir à suivre mon rythme et à accepter quelques... comment dire... Spécificités. Je sais que je suis doué au lit, je sais que ma personne rend folle au point de se sentir comme obsédé par moi. Même si en général, quand on ne me voit plus ça disparaît un peu. Mais...


Je pris une longue pause, inspirant beaucoup d'air. J'allais pas verser dans le mélodramatique, comme j'avais fais avec Eleanor, il y a quelques temps.Ce n'était pas moi et encore moins avec ce pêché. J’allais être franche et directe:

-... Mais attend de me connaître plus. Profitons de ces journées voir ces prochaines semaines à nous côtoyer et à mieux nous connaître pour voir si tu confirmes tes sentiments. Tu pourrais être surpris, voir déçu. Je te l'ai dis... Plusieurs m'ont joué la sérénade pour m'abandonner. Les paroles sont belles, mais les actes sont plus fort! Laissons le temps faire et moi même je réfléchirais à ...notre histoire!?



Oh mon dieu, utiliser ce terme me semblait étrange. Est-ce que Kosaten me changeait? C'était fort possible sans l'influence de ma sœur. Mais au moins, j'espérais ne pas le froisser. Après tout je ne disais pas oui mais pas non, non plus. En soit, je ne fermais pas la porte et la laissais entre-ouverte. C'est peut être le mieux que je pouvais faire actuellement. Les prochains jours allaient nous permettre de réfléchir autant lui que moi. Même si clairement, ceci allait être encore plus difficile pour moi, car jamais je m'étais posé ce genre de questions. Avec mon amant tout était plus simple. Nous prenions ça tel un jeu, sans attache en apparence. Sans parler de sentiments ni d'amour. Nous nous provoquions, nous jouions à nous rendre jaloux, sans réfléchir aux "victimes" que nous laissions derrière nous.En faites ce qu'il voulait, il le prenait. IL ne doutait jamais et n'avait aucune hésitation. Il me prenait comme j'étais et je le prenais comme il était. Sans le côté mielleux et coulant de ses histoires romantiques digne de compte.

Oh on jouait des soirées ainsi parfois. Mais ce n'était pas la principale approche de notre relation. Et parfois il disparaissait pendant un mois et quand il revenait je lui passais un savon de l'autre monde. Mais les rôles s'inversait aussi. Tout était en facilité. Mais je devais changer, je n'étais plus chez moi, mais dans un nouveau monde. Prouver que Orgueil était si génial, que je pouvais être quelqu'un d'autre, enfin du moins réfléchir sur d'autres histories que celles que j'avais toujours connu.

Bon je continuais à le regarder, me rendant compte qu'un calme religieux planait sur les lieux. Et pour cause, tous les habitants s'étaient arrêter pour voir et écouter ce que j'allais dire. Je balayais mon regard sur notre auditoire, qui se dépêchèrent aussitôt de s'activer dans tous les sens comme une véritable fourmilière. Bon maintenant à savoir si mon renard allait mal prendre ce que j'avais dire et s'il allait prendre ça comme un refus ou comme un peut être...







©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 323
Yens : 244
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Left_bar_bleue0/6Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Empty_bar_bleue  (0/6)
Adam D. Cooper
Adam D. Cooper ❥ Charmeur ❥

-



MessageSujet: Re: Deuxième rendez-vous (PV Sayo)   Deuxième rendez-vous (PV Sayo) EmptyDim 21 Avr 2019, 01:57


Deuxième rendez-vous
Ft sayo
Thème Adam


Adam - Forme Luna - Alrid - Autre

Putain mais pourquoi t'as été dire ça comme ça ? T'aurais quand même pu t'retenir, ou bien y aller avec des mots moins forts, t'as l'air de quoi maintenant ? Comme elle le dit, je suis loin d'être le premier à lui dire ce genre de chose…elle doit sûrement s'dire que j'suis trop direct, que j'suis un imbécile.

Et puis comme elle le dit on ne s'est vu qu'une fois, peu importe à quel point ça a pu être intense, ça reste une seule rencontre. Mais si plus d'un mec a déchanté, qu'est-ce qui lui dit que je n'tiendrais pas l'coup ? Que je ne l'apprécierais pas comme elle est ? Bon ok même moi je n'en sais rien pour l'instant, mais ce n'est pas l'envie qui manque d'en savoir plus sur elle…mais même elle ne sait finalement pas grand-chose sur moi quand j'y pense.

Mais pourquoi remet-elle sur l'tapis le fait qu'elle est douée au lit ? C'est donc ça la vision qu'elle a d'moi ? Un mec qui s'arrête au fait qu'une femme soit un bon coup pour savoir s'il l'aime ou non ? Et puis quand bien même j'étais obsédé par elle ce soir-là, j'ai bien continué à penser à elle huit mois après non ? C'est donc ça sa conception des mecs ? Des gens obsédés par son physique et l'idée d'coucher avec elle ?

Et puis quand bien même j'lui joue la sérénade comme elle dit, j'suis pas du genre à laisser tomber les gens envers qui j'suis redevable. Elle m'a aidé à m'remettre dans l'droit chemin, et elle compte même m'aider à mettre ma guilde sur pieds, aller voir Tekina avec moi, et aussi retourner au camp d'entraînement…Autant dire que peu importe qu'elle ait certaines "particularités" comme elle dit, je n'compte clairement pas la laisser tomber sous prétexte que tous ceux qui m'ont précédé ont pris la fuite.

Je n'suis plus un voleur, je n'prend plus la fuite, aujourd'hui et grâce a elle et ses paroles j'suis bien décidé à faire face aux difficultés au lieu d'les éviter par facilité.

—En fait, tu m'rassures un peu dans un sens. J'ai repensé à c'que t'as dit, comme quoi j'devais arrêter d'me mettre des barrières…sauf que c'que j'voulais dire ce n'est pas vraiment sorti avec les bons mots…J'y suis allé un peu vite et fort, j'aurais dû être plus modéré dans mes paroles. Donc ne t'en fais pas, j'comprends parfaitement ta réaction. Et puis, comme tu l'as dit…avec tout c'programme qu'on a devant nous, on aura tout l'temps d'apprendre à s'connaître. Mais j'dois te dire une chose, peu m'importe que tu aies certaines "particularités". J'te suis redevable pour m'avoir remis dans l'droit chemin, et bientôt pour m'avoir aidé à mettre ma guilde sur pieds…et s'il y a bien une chose que je n'fais jamais c'est laisser tomber les gens envers qui j'suis redevable…Et…je…

Oh bordel, j'en avais oublié qu'on était observés…j'me sens tellement con maintenant. Honnêtement, je n'sais plus où me mettre, j'essaye de n'pas perdre la face avec tous ces gens autour mais ce n'est pas facile. J'ai honte en fait, poussé par les motivations de Sayo je n'ai pas su m'retenir et j'ai tout balancé comme un con.

Pourquoi, mais pourquoi t'as carrément été dire "je t'aime" ? Tu n'pouvais pas juste dire que tu l'appréciais pour autre chose que son physique ? T'as l'air de quoi maintenant avec tous ces gens qui t'regardent te prendre un recadrage comme ça ? Ok elle n'a pas non plus carrément dit qu'il n'y aurait jamais rien entre-nous, mais ça fait quand même un peu mal de s'dire que j'me suis ridiculisé à c'point en public. J'ai…j'ai besoin d'souffler, de m'éloigner de ces gens qui m'ont vu m'ridiculiser. Je sais qu'ils me jugent maintenant, qu'ils se moquent probablement de moi…

—Je…oh bon sang…j'ai vraiment dit tout ça devant tous ces gens ? Je…faut que je...j'reviens.

Sans dire un mot d'plus, j'me lève donc de ma chaise en laissant le deuxième sandwich sur la table, je n'ai plus faim. Autant dire que j'me fais tout petit et que j'évite les regards en avançant tête baissée et encapuchonnée. Contrairement à c'que pourrait penser ces gens, je n'fuis pas face à l'échec de ma déclaration, mais bien face à la honte intersidérale que j'viens d'me taper, et donc de tous ces regards pesants sur moi.

J'me croirais revenu à l'époque du collège, quand j'étais encore un petit renard joufflu a qui personne ne parlais, sauf pour se moquer. A cette époque j'avais vraiment peur du regard des autres, de ce qu'ils pouvaient penser d'moi. Seul Diego était sympa avec moi, mais c'est normal pour un ami d'enfance, on était les meilleurs amis du monde, on se serrait les coudes, peu importe les circonstances.

Sauf qu'aujourd'hui, c'est différent…J'me suis laissé emporté et dit tout haut des mots qui ont dépassés ma pensée, ce qui m'a valu des tas d'regards qui j'le sais, me jugeaient sans retenue. Ils étaient tous en mode "et voilà, encore un homme qui bute face à Sayo". J'me fait sûrement des idées, mais pour l'instant j'ai besoin d'être seul pour prendre du recul, et essayer de m'changer les idées.

C'est pour ça que j'suis allé m'isoler dans le box de Mushu, le seul qui ne m'jugera pas ici. Je m'assoie donc sur une botte de foin dans un coin, à l'abri des regards, avec Mushu qui s'demande sûrement pourquoi j'ai l'air si touché. En soit, comme je l'ai dit, je suis plutôt rassuré d'savoir qu'en apprenant à connaître Sayo j'aurais l'occasion d'avoir une idée plus précise de c'que j'ressens pour elle. Et puis…c'est déjà pas mal de s'dire qu'un projet aussi important qu'la guilde va sans doute voir le jour grâce à elle…Mon père serait sans doute fier d'apprendre ça…si seulement Paradox ne l'avais pas fait disparaître à travers un portail vers je n'sais quelle époque.

—Et ben alors, qu'est-ce qu'il y a mon grand ?

—Rien c'est juste que…sincèrement j'trouves Sayo intéressante, mais pas juste pour son physique, pour son caractère aussi. Et moi comme un con j'ai balancé devant tout l'monde "je t'aime" au lieu de juste dire qu'elle m'intéresse…Et puis j'ai bien vu qu'ils me jugeaient tous, s'ils avaient osé s'moquer d'moi ils l'auraient fait.

—Comment tu peux être sûr de ça ? J'veux dire, t'es pas dans leur tête. Et puis hey, Sayo a dit qu'elle ne te fermait pas complètement la porte non ? Alors c'est à toi de faire en sorte de mieux la connaître, et de lui faire ouvrir cette porte. Qui sait, elle apprendra peut-être aussi à t'apprécier. En somme, rien n'est gagné, mais rien n'est perdu, tu dois laisser votre relation se faire naturellement. Après tout, je n'ai pas tout de suite fait confiance à mes anciens maîtres, ils ont dû me montrer que je pouvais avoir confiance en eux.

—Ouais…j'vois c'que tu veux dire.

—Alors tu vas m'faire le plaisir d'aller la retrouver et de t'excuser de l'avoir laissé en plan comme tu l'as fait.

—Pff…un jour faudra vraiment que j'apprenne à arrêter de m'écraser devant des femmes j'te jure.

Aller, puisqu'il faut y aller…bah j'y vais. J'adresse une petite caresse à Mushu avant d'y retourner, et de toute d'suite aller m'excuser auprès d'Sayo pour remettre les choses à plat. A visage découvert cette fois, terminé d'me cacher à cause des autres, faut que j'assume mes actes maintenant, sinon je serais un piètre maître de guilde.

—Bon, déjà j'suis désolé de t'avoir laissée en plan comme ça, ensuite je n'demande que ça de mieux t'connaître, ceci dit, laissons le temps se charger d'ça. J'comprend tout à fait qu'il y ait certaines choses que tu n'as envie de dire qu'à quelqu'un de confiance…enfin bref. Reprenons où nous en étions, personnellement entre Tekina et le camp, je préfèrerais effacer ma prime avant. Et puis comme ça, si jamais Tekina t'énerves, on pourra aller se défouler au camp au retour, qu'est-ce que t'en dit ? ... Ah oui aussi, comme j'ai pu l'dire à une amie, même si j'deviens mercenaire, j'aurais quand même des limites. Tout ce qui sera assassinat, coup d'état, vol, destruction d'matériel etc...la guilde ne fera rien de tout ça. Sinon j'me serais racheté une conduite pour rien. Ce serait con d'commencer a tuer alors que j'ai arrêté d'voler, ce serait comme vouloir choper l'cancer après un rhume. Enfin tu vois l'idée.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 331
Yens : 366
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 94
Nombre de topic terminé: 32
Exp:
Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Left_bar_bleue5/6Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Empty_bar_bleue  (5/6)
Sayo-Hee Yun Fang
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Deuxième rendez-vous (PV Sayo)   Deuxième rendez-vous (PV Sayo) EmptyJeu 25 Avr 2019, 18:15







Deuxième rendez-vous

Feat. Adam







Bon à présent, il allait me répondre suite à ce petit refus, enfin s'en était pas vraiment un, mais vous avez compris. J'espérais juste qu'il ne vienne pas à se mettre à pleurer telle une fontaine. Bon j'étais compréhensive et tout et tout, mais je supportais pas les fontaines qui ne cessaient de se plaindre sur leur situation et de s'être fait légèrement remis en place. Et je ne parle pas que des hommes, hein, attention. Même les femmes, je n'aimais pas entendre se plaindre sur leurs conditions, les "chouineuses" et autres plaintes du genre insupportaient vite. Et pourtant dîtes vous que je suis l'être la plus patiente du monde, après tout, j'étais la perfection même. Mais être parfaite ne signifiait pas être bête et naïf, bien au contraire.

Bon fort heureusement, il ne réagit pas ainsi pour l'instant. Il s'excusa de son comportement quelque peu impulsif et irréfléchi en un sens et admettait ses erreurs. Un certains courage et maturité que de reconnaître ses défauts et ses maladresses. Même si je ne connaissais pas cela, je pouvais le dire que c'était courageux de l'avouer. Donc j'opinais simplement de la tête.

Bon après, il partait sur des grandes paroles, de grandes promesses comme quoi il ne me laisserait jamais tomber m'étant redevable dans tous les cas. Paroles et paroles, rien que des paroles. Plus d'un m'avait compté les même choses et où étaient-ils à présent? Nulle part. Bon j'exagère, les habitants des bosquets sacré étaient toujours là. Mais ce n'était pas totalement pareil que Yama. Là bas les gens savaient qui j'étais et leurs paroles étaient franche et tenues. Enfin, je verrais rapidement, s'il allait être pareil ou différent que les personnes de Kosaten.

Mais, je ne pus dire aucun mot et répondre quoique se soit, car alors que la populace reprenait leurs activités, Adam se rendit compte qu'il avait été remarqué par les passants et se senti gêné. On aurait dit un animal tentant de fuir. Après je pouvais comprendre son ressenti, mais il devait s'endurcir un peu et surtout assumer ses actes et ses paroles. Décidément, je le trouvais plus téméraire et plus fier lors de notre première rencontre. Mais je pouvais l'excuser encore une fois, être en ma présence devait être une expérience hors du commun. Je devais l'impressionner, pour sûr. Mais alors, que j'allais essayer de le rassurer voilà, qu'il parti comme un voleur. C'était le cas de le dire. Oui je pouvais être la plus grande des humoriste aussi.

Enfin dans tous les cas je me retrouvais cette fois-ci seule. Du moins entouré des deux jeunes femmes qui m'accompagnaient et dont je pouvais voir encore et toujours des étoiles dans les yeux. Quand à Adam, il avait besoin d'être seul. Soit j'allais le laisser seul. JE savais quand je devais intervenir ou parler et là j'allais plutôt profiter de manger ce qu'il restait à table, voir même à recommander.

Je ne sais combien de temps passa avant que le renard revienne, mais avant qu'il n'arrive, j'avais demandé aux hommes qui m'avaient abordé, pour plusieurs quelques " touristes", de s'éloigner. J'allais pas lui mettre la vision de tous ses hommes, alors qui semblait avoir perdu un peu de confiance en soit ceci allait l'achever. Même si  cette vision lui apprendrait ce qui risquait de lui arriver s'il voulait vraiment être en couple avec moi. Car oui, même en couple, je ne pourrais contrôler cette attirance que les hommes et les femmes avaient pour moi. Et encore moins mes envies puissant et incontrôlable de coucher avec tout ce qui bougeait certains jours. Vous l'avez compris quand Luxure était là. Je ne pouvais à ces moments être la femme d'un seul homme ou de femme.

Dans tous les cas, il vint directement vers moi, sensiblement plus confiant et ayant reprit son sang-froid. Bon au moins, il ne tardait pas. Et voilà qu'il repartait à s'excuser et à pratiquement ramper vers moi. Il avait pas compris la leçon? S'il devait devenir le maître d'une guilde ou de mercenaires, il devait se montrer plus dure. Un véritable roc sans aucune faiblesse. Mais je ne pouvais pas tout lui demander ou espérer pour lui, tout de suite. Il allait apprendre avec le temps. Après tout, rare était les personnes aussi jeune, d'autant plus un homme, qui pouvait apprendre aussi vite et acquérir l’expérience d'un chef. Je faisais parti de cette part rare de la population, donc parfois leur manque d'expérience me dépassait, mais je pouvais le comprendre. Enfin bref, je devais bien répondre à tout ceci, non.

-Je t'ai dis de cesser de t'excuser. Si tu n'arrêtes pas de te morfondre ou d'afficher ainsi tes erreurs ou à essayer de te faire pardonner, comment veux tu que des hommes et des femmes te suivent dans ton projet. Tu veux être ce chef? Deviens un roc!


Bon, peut être, avais-je été un peu dure sur le coup. Mais c'est vrai bon sang, il était un homme et un guerrier. Ou un être chétif et faible?

- Mais oui ta proposition me va. Bien sûr, je ne peux énerver personne, mais il est possible qu'un président tel que ce Tekina puisse m'énerver. Enfin, nous verrons bien tout cela, le moment venu. Et oui, je vois bien l'idée... Mais sache que le président pourrait faire appel à toi pour des missions dangereuses dans d'autres nations. Et tuer sera peut être inévitable si tu veux survivre ou ne pas trahir Minshu. Mais on est encore loin de tout cela. Profitons de voir sur une carte le trajet pour rejoindre cette capitale.


aucun doute que nous allions partir dans les prochains jours. Tout dépendait bien sûr de quel pêché j'allais être maudite. Ceci pouvait ralentir nos plans et d'ailleurs ceci allait forcément ralentir notre avancé, je ne pouvais pas prévoir ce genre d’élément. C'était comme contrôler le soleil...






:copyright:Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 323
Yens : 244
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Left_bar_bleue0/6Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Empty_bar_bleue  (0/6)
Adam D. Cooper
Adam D. Cooper ❥ Charmeur ❥

-



MessageSujet: Re: Deuxième rendez-vous (PV Sayo)   Deuxième rendez-vous (PV Sayo) EmptyJeu 25 Avr 2019, 20:19


Deuxième rendez-vous
Ft sayo-hee
Thème Adam


Adam - Forme Luna - Alrid - Autre

Bon aller, cette fois j'pense qu'on va pouvoir repartir sur de bonnes bases, je m'excuse de l'avoir laissé en plan, j'lui dit que j'comprends tout à fait sa réaction, et j'lui propose un petit détour par le camp d'entraînement au cas où Tekina l'énerverait. Ah et aussi, autant lui dire tout c'que je n'comptes pas faire en tant que mercenaire, au moins comme ça j'pense que tout est clair.

Sauf qu'elle se met à m'sortir que j'dois arrêter de m'excuser et donc d'afficher mes erreurs si j'veux devenir un vrai chef. Alors bon, de la façon qu'elle me l'dit ça fait un poil brutal, et puis surtout j'suis encore libre d'être moi-même. Ok va falloir que je m'endurcisse, mais j'vais pas non plus m'forcer à devenir un autre sous prétexte qu'elle trouve que reconnaître ses erreurs est une faiblesse.

J'suis désolé mais moi j'ai été élevé comme ça, et savoir reconnaître ses erreurs c'est une force pour quelqu'un comme moi, autrement je n'apprendrais jamais rien. Un petit homme sage et vert a un jour dit que le meilleur des maîtres était l'échec. Alors oui, je m'excuse, oui j'reconnais mes erreurs, et si ça lui plaît pas et bah tant pis pour elle.

Moi j'suis un Cooper, et dans la famille on a toujours eu le même code de conduite, même si j'suis l'premier à le briser en arrêtant d'voler…Putain mais c'est peut-être ça qu'elle veut dire en fait, faut juste que j'reste moi-même, mais qu'en même temps j'arrête de m'écraser devant les autres, et surtout que j'montre mon caractère. Bon, on est sans doute pas exactement sur la même longueur d'onde, mais j'pense qu'on est quand même d'accord sur certains points.

Et puis bon, au moins elle accepte qu'on aille au camp d'entraînement après notre visite à la capitale, c'est toujours ça d'pris. Et j'comptes bien lui montrer de quel bois j'me chauffe une fois là-bas. Bon par contre, si effectivement le président fini par faire appel à moi pour des trucs dangereux, ça reste pour moi hors de question de tuer quelqu'un…Bon ok rectification…hors de question de tuer quelqu'un…sauf en cas de légitime défense et d'absolue nécessité.

Parce que bon, j'ai déjà tué une fois, ce n'était clairement pas par choix, mais quand c'est une question de vie ou de mort, y'a pas à réfléchir, je devrais choisir de faire tout ce que je dois faire pour survivre. Et puis bon, comme je dis toujours…Un Cooper jamais ne meurt ! … Et non je n'viens pas du tout de l'inventer juste pour m'donner un style.

—T'inquiète pas, j'connais l'trajet jusqu'à la capitale, j'y ait vécu pendant quelques mois après mon arrivée. Par contre, j'vais envoyer une petite lettre à la capitale pour prendre rendez-vous, histoire qu'on n'se pointe pas à l'improviste. Bon, c'est pas tout ça, mais j'crois que j'vais aller faire un peu d'exercice, pour garder la forme. On s'revoit tout à l'heure…tiens d'ailleurs tant que j'y pense, cette nuit, tu m'invite à dormir avec toi, ou alors j'me prends une chambre à l'auberge ?

Bon évidemment j'dois en priorité écrire cette lettre à Tekina, mais quand même, la question de savoir où j'vais pouvoir dormir cette nuit se pose aussi. Parce que bon, dormir aux côtés d'Sayo serait vachement plus agréable que de dormir seul…et non j'ai pas d'arrières pensées pour une fois !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Deuxième rendez-vous (PV Sayo)   Deuxième rendez-vous (PV Sayo) Empty

Revenir en haut Aller en bas
Deuxième rendez-vous (PV Sayo)
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rendez-vous tardif
» Deuxième cible : Vous êtes en état d'arrestation
» Rendez-vous sous la lune (PV Mymy =3)
» Premier rendez vous [PV]
» Rendez-vous à (ne pas) manquer | Ferdinand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Deuxième rendez-vous (PV Sayo) 190103103231202569 :: République de Minshu :: Bosquet sacré-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.