Partagez
La brume se lève
Messages : 2724
Yens : 19
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 188
Nombre de topic terminé: 74
Exp:
La brume se lève Left_bar_bleue3/12La brume se lève Empty_bar_bleue  (3/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: La brume se lève   La brume se lève EmptyLun 08 Avr 2019, 14:30



   
La brume se lève


   
Une ville en sursis



   




Seika. Grande et belle nation de la Justice. Derniers bastion encore dangereux pour Fuyu, mais surtout pour Bashô Tokaï. Seul lieu ou une étrange femme avait élu domicile, grossissant son groupe opposé au gouvernement en place. Devait-elle encore expliquer les nombreux tords de leur empereur et ses non-actions face aux différents crimes? Oui, depuis plusieurs années, l'ange de Seika avait agit dans l'ombre. Prenant à la racine un petit groupe, qui déjà essayer de faire bouger les choses. Et c'est un homme qui parvient à unifier ce groupe. Il avait prit le corps de leur leader, avant de s'imposer comme une porte-parole de la vision divine. Et le Dieu Phoenix ne désirait plus de Karui  sur le trône. Depuis lors, le petit groupe ne cessait de s’agrandir en toute discrétion. Et pourtant, il n'avait pas agit encore une seule fois. Trop de péripéties s'étaient déroulées de manière extérieure, même l'avènement de Bashö Tokaï avait fait ralentir le groupe en expression, suite à la parano de certains officiers, craignant que d'autres habitants ne rejoignent la cité de l'Espoir.

Depuis le corps divin, seule corps féminin de la divinité,  n'avait que peu agis. Mais restait une pièce maîtresse dans les plans de l'empereur de Fuyu. Pourtant, il le savait bientôt, il devrait agir et petit à petit cet instant allait arriver. C'est ainsi, qu'alors que l'ange de Seika se baladait dans une des villes, toujours accompagné d'un de ses bras droits, qu'elle pu entendre certaines rumeurs, sur une ville en pleine expression, mais victime d'attaques de différents bandits bien organisés. Depuis une prime avait été mis sur leur tête. C'était le moment parfait! Une situation qui tombait du ciel pour étendre le nom de l'ange de Seika auprès du peuple afin de grossir ses rangs. Passer pour une héroïne, afin que plus tard le soulèvement du peuple contre Karui se fasse! Sa décision était donc prise et le corps divin prit le chemin de la dîtes ville marchande aux abords de la forêt tropicale. Lieu surprenant mais compréhensible, alors que la forêt pouvait leur apporter rapidement tout le matériel ou ingrédients possible et inimaginable.

C'était là bas que l'Uzumaki porterait la première estoc décisive contre l'empereur Karui. Écoutant le cri du peuple qu'il ignorait. Qui sait peut être pour éviter toute guerre civile, l'ange de Seika deviendrait une de ses conseillère pour le manipuler au plus près. MAis chaque étape devait être organiser avec précision.

C'est ainsi, que plusieurs jours, après avoir apprit cette information, la déesse se présenta à la ville, accompagné de deux de ses hommes de leur groupe d'activiste. Toutefois, le Stratège avait aussi détaché, pour la première fois depuis la création de Espoir et la pacification des territoires neutres, six marcheurs d'ombre dont trois qui se rallièrent tout de suite à l'ange de Seika. Les pièces de l’échiquier était en place et une toute nouvelle partie allait commencer...











   

   


La brume se lève 70145110
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2724
Yens : 19
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 188
Nombre de topic terminé: 74
Exp:
La brume se lève Left_bar_bleue3/12La brume se lève Empty_bar_bleue  (3/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: La brume se lève   La brume se lève EmptyLun 08 Avr 2019, 15:10



   
La brume se lève


   
Faire ses preuves



   




La ville était en pleine effervescence suite à l'une des attaques des bandits. Toutefois celle-ci avait été rapide et repoussée assez facilement. L'ange de Seika observait chaque détail, chaque personne. Il était impressionnant de voir une ville qui n'était au début qu'un simple village se transformer en une aussi grande ville marchande. D'autant plus bien sécurisé avec les différents hommes en armure qui la parcourraient. Aucun doute, son importance était devenu notable. Mais alors que la femme-Uzumaki avançait sans se faire remarquer, elle pu entendre quelques paroles qui attirèrent son attention.

-Tu as entendu, que les bandits ont mit une prime plus conséquente sur la tête de Cid...

-Chut!!!
-Mais ça va mal finir... C'est peut être plus intéressant de rejoindre " La Brume", nous risquerions moins pour nos vies, tu crois pas?

Leur dialogue continuait ainsi, expliquant, que les bandits étaient plus organisés que jamais et que leur chef était véritablement insaisissable. En d'autres termes que la prime mise sur sa tête était bien trop faible pour le danger qu'il représentait, là où il semblait plus facile, du moins de leur point de vue, de s'emparer de la tête du capitaine. Mais l'humain était si naïf, car eux même n'aurait jamais pu atteindre le capitaine.

Au moins, cette conversation, lui permit de confirmer la rumeur qu'il avait déjà entendu parler. Ceci était une bonne chose, alors que l'Uzumaki avait réfléchi a un plan plus grand encore suite à cette rumeur. Et pour cause, il en avait même envoyer l'un de ses corps divins, lui bandant les yeux pour se faire passer pour un aveugle et plus encore qu'on ne puisse pas reconnaître son Rinnegan.

Chacune des pièces allaient bientôt arrivé sur le plateau. Et son grand plan allait pouvoir se réaliser. Il était simple dans la théorie, plus difficile dans la pratique, mais sa réussite lui permettait d'ouvrir plus de possibilité dans ce monde. Un plan simple. Alors que L'ange de Seika allait se présenter comme héroïne de la ville prêt à aller arrêter "la brume", de l'autre côté l'homme machine allait se présenter devant les bandits pour demander la prime plus importante et causer plus de troubles encore en Seika. Toutefois une seule erreur, et il pouvait anéantir la couverture de l'ange, mais aussi recevoir une prime pour l'un de ses corps. Un problème gênant, tout de même pour la suite de ses plans...


.........................


Le plus dure pour le corps-machine était de remonter la piste des bandits, fort heureusement, alors que trois marcheurs d'ombre avait été envoyé auprès de l'ange de Seika. Deux autres étaient parti en amont, pour rechercher des informations et la piste de "la Brume". Plein d'expérience les trois hommes de l'ombre n'avait pas tarder à retrouver la cible, pour finalement guider leur maître auprès du groupuscule. Malheureusement, pour lui et ce qui avait été prévus. Il n'allait avoir aucune audience avec la brume elle même, mais plutôt avec son second.

-Ainsi, tu nous as trouvé! Tu es motivé. Toutefois, ne crois pas voir notre chef aussi facilement. Rien ne nous assure, que tu ne sois pas un de ces imbéciles de héros qui désirent sa tête. Il te remettra ta récompense, lorsque tu nous présenteras la tête de ... Du capitaine! Sache qu'il n'est pas n'importe qui et je doute même que tu puisses parvenir à terrasser cet adversaire... Mais qui suis-je pour dire ce que tu peux faire de ta vie...

Aussitôt, il éclata de rire, suivit de quelques hommes autour de lui. Ils étaient confiant en eux, et surtout en l'échec du corps divin. Après tout, il était vrai que plus d'une personne avait dû intenter à la vie du capitaine sans succès. Mais l'urgence de sa mort poussa le second à offrir des hommes à l'Uzumaki. Ce dernier resta muet, alors qu'un des marcheurs d'ombre se présenta pour parler à sa place. Le but étant de jouer un être aveugle et muet pour que personne ne remonte à lui, son visage à peine visible sous sa grande capuche.

-Merci pour l'offre de vos hommes, mais nous refusons avec tout votre respect! Nous sommes des assassins solitaires!


Cette seule phrase laissa l'assemblée sans voix, avant qu'ils ne partent tous à nouveau dans un fou rire général, sans réussir à s'arrêter, alors que le marcheur d'homme et l'homme-machine rester silencieux.

-Qu'es-ce que deux hommes pourront faire contre toute une milice et un capitaine sur-entraîné?

La phrase avait été à peine terminé, qu'une sorte de scie sortie de la silhouette du stratège pour venir frôler le visage de l'homme qui s'était exprimé, lui faisant perdre aussitôt la parole et son sourire. Une véritable peur mêlée à la surprise gagnant ses yeux. L'Uzumaki avait fait exprès de viser tout juste le visage de l'homme d'une de ses armes physique. Son but était non seulement de leur prouver sa force, mais plus encore de montrer un pouvoir qu'il n'avait jamais montré à quiconque depuis sont arrivé à Kosaten et qu'ainsi personne ne pourrait remonter jusqu'à lui.

Le silence s'installa longuement, alors que les bandits observèrent le duo...



........................


De son côté, l'ange de Seika eu quelques difficultés aussi lors des premières secondes. Car alors qu'elle se présentait au capitaine. La garde se mit à plaisanter et à se moquer d'elle. Après tout ce monde était toujours aussi patriarcale, alors qu'une femme puisse réussir le travail d'un homme. Surtout lorsque ce travail fut un véritable échec pour la plupart d'entre eux. Ils imaginaient mal qu'un corps aussi frêle que l'ange de Seika puisse réussir une telle mission.

Ceci avait valu aussitôt la colère de ses bras droit du village, qu'elle calme d'un revers de la main. Avant de s'exprimer à l'encontre du capitaine, qui la fixait de son œil vif, point aveugle que cette femme possédait un pouvoir caché et puissant.

-Je suis certes une femme, messieurs. Mais tout comme vous, je veux protéger notre nation du mal qui la ronge et qui tente de la détruire. Ma volonté est ma plus grande arme, qui me fera toujours continuer jusqu'à ce que je parvienne à mon but! Je veux devenir une protectrice de Seika, et je vous ramènerais la tête de cette "brume".


Le Lieutenant éclata de rire aussitôt et au même instant qu'à des kilomètres d'ici face au corps machine. A croire que même s'ils étaient dans des camps opposés, un homme restait toujours un homme. Aussi fier, orgueilleux et présomptueux devant l'inconnu. Mais comme l'histoire l'avait toujours montré, ceci les mènerait à leur perte! Pourtant de tels comportements étaient lassant pour le Jigoku qui devait encore montrer sa force sur l'instant, à des hommes aussi faible que des insectes, tout en réfléchissant à chacun de ses gestes pour ne pas créer des problèmes pour plus tard.

C'est ainsi, qu'alors que le lieutenant, debout derrière le siège de son officier,  continuait à rire à gorge déployée, senti une rafale de vent, l'ange de Seika disparaissant de son champs de vision, alors qu'une lame vint à se glissait sous la gorge. Rapide et efficace, telle était la Déesse. Toutefois le regard de la révolutionnaire s'abaissa un instant, voyant l'épée du capitaine proche de son ventre, qu'elle parait d'une autre lame. Le capitaine et la révolutionnaire se regardant sans un bruit, avant de ranger leur âme. Laissant défaillir sous ses pieds le pauvre petit lieutenant...


C'est à ce moment que la véritable mission et plan pouvait commencer, alors qu'une même phrase retenti, même si les interlocuteurs étaient éloignés à plusieurs kilomètres:


-Vous êtes engagé!



Spoiler:
 









   

   


La brume se lève 70145110
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2724
Yens : 19
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 188
Nombre de topic terminé: 74
Exp:
La brume se lève Left_bar_bleue3/12La brume se lève Empty_bar_bleue  (3/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: La brume se lève   La brume se lève EmptyMar 09 Avr 2019, 19:25



   
La brume se lève


   
Les débuts de la mission.



   




L'ange de Seika conversa donc pendant plusieurs heures avec les soldats de la ville pour planifier leur plan. Et alors que la plus grande parties des hommes resteraient dans la ville et plus particulièrement auprès de leur capitaine durant les différents assauts, Le corps de l'élu partirait avec une petite troupe d'une dizaine d'homme vers le lieu qu'on soupçonnait être l'antre des bandits. Malheureusement, les hommes de Seika, ne pouvait faire plus pour apporter leur aide à l'héroïne qui venait les aider. Car comme, elle même avait pu l'entendre, le camps adversaire avait mit une prime plus conséquente encore sur la tête du capitaine. La menace était donc plus grande encore qu'il ne le pensait. Après tout, il n'y avait aucun doute que certaines personnes avide de récompenses allaient tenter leur chance. Après tout, Heiwa Jigoku faisait bien parti de ce genre de personne, même si ses plans étaient plus vaste encore, maîtrisant à la perfection chacune des étapes.

La journée fut plus longue que prévus, alors que l'ange de Seika agissait de manières courtoise et sympathique envers les villageois et les soldats qui commençaient à la respecter un peu plus, depuis qu'elle avait montré ses talents. Pour l'occasion, on lui confia même une chambre pour la nuit à venir. Le plan allait se mettre en marche dès le lendemain, et le village mis en état d'urgence, car le petit bataillon placé ici n'avait aucun doute. Certains allaient parler et savoir qu'un être allait être envoyé pour prendre la tête de la brume, allait rapidement lui venir aux oreilles et il allait agir en conséquence.

Une dernière nuit de calme, avant que tous ne s'activent prêt à une véritable guerre. L'ange de Seika pénétra dans sa chambre avec deux de ses bras droits. Mais après quelques minutes ces derniers regagnèrent aussi leur chambre, laissant la "jeune femme" seule, qui contemplait d'un regard absent le mur en face. Mais une silhouette se matérialisa à ses côtés, genou à terre:

-Maître...

Le marcheur d'ombre ne continua pas plus comme s'il attendait l'autorisation du ninja pour poursuivre. Pourtant, elle ne lui en donna pas l'occasion prenant la parole:

-Je sais... Je sais! Le temps nous est compté et tout peut se jouer à une seconde prêt. Mais n'intervenez sous aucun prétexte, observez simplement dans les ombres. Bientôt, ce corps deviendra reconnu officiellement dans toute cette Nation. L'ange de Seika apparaîtra à tous. Bien loin de la réputation que Bashô a donné à ce titre. Du moins, pour un certain temps. Après tout j'ai obtenu ce titre par les natifs bien avant lui...

Les marcheurs d'ombre abaissa la tête en signe de respect, avant de disparaître à son tour, les ordres à appliquer. Pour les prochains jours aucun marcheur d'ombre ne se montrerait pour ne plus éveiller aucun soupçons. Chaque détail comptait à présent, pour que tout se déroule à la perfection...

Le lendemain, l'ange de Seika, ses deux bras droit et une petit troupe de huit hommes mirent pied à l'étirer sous le regard attentif des soldats et du capitaine. Aucun mot ne fut échanger, mais les regards signifiaient tout. La minute qui suivit la procession s'élança à la sortie du village pénétrant dans l'immense forêt tropicale. Le lieu pouvait être qualifié de merveille pour tous professionnels de la faune et de la flore. Mais aucune des personne, ici présente, n'était intéressé par cela. Ils n'avaient qu'un objectif: rapporter la tête du chef des bandits. Mission qu'ils allaient accomplir ou mourir à y essayer, c'était une évidence. Toutefois, leur avancé à cheval, fut rapidement ralenti par l'épaisse végétation et s'est à pied qu'ils poursuivirent, tirant sur la corde de leur cheval.

Mais alors qu'il n'avait plus notion de l'heure, le Jigoku s'approcha d'un arbre à pas rapide. Suivit aussitôt des soldats du capitaine. Devant eux, trois cadavres. Un silence s'installa avant que l'un d'eux ne s'exprime:

-Nous avons envoyés des hommes pour poursuivre les bandits, ils ne sont jamais revenu... Telle est la raison. Mettez les sur les chevaux nous devons les ramener aux siens!


Au moins, ils approchaient de leur but, et alors qu'ils continuaient, ils aperçurent de nouveaux cadavres, pour finir sur une petite clairière, alors que face à eux semblait s'étendre un immense escalier de bois, montant dans les arbres. Malin de leur part. Les bandits semblaient avoir crée tout un village dans les arbres...La mort qui venait d'en haut! Mais caché dans les bosquets les sentinelles au-dessus ne les voyaient pas encore. Mais comment pouvait-il passer sans se faire remarquer?


A présent, la mission commençait réellement...









   

   


La brume se lève 70145110
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2724
Yens : 19
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 188
Nombre de topic terminé: 74
Exp:
La brume se lève Left_bar_bleue3/12La brume se lève Empty_bar_bleue  (3/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: La brume se lève   La brume se lève EmptyMar 09 Avr 2019, 20:06



   
La brume se lève


   
Une histoire de vengeance.



   




Le petit groupe essayait donc de se concerter pour avancer dans le campement dans les arbres. Mais un premier obstacle s'imposait à eux. Un grand escalier de bois surveillait par différentes sentinelles. S'y avancer était un trop grand risque alors qu'il pourrait se faire tirer dessus comme des lapins. Et se faire repérer aussi vite, ferait aussitôt échouer la mission, alors qu'il préviendrait des renforts. Et qui pouvait savoir combien ils étaient réellement. Chacun y allait à son plan, mais aucun ne semblait parfait. Non, aucun de ses hommes n'étaient assez habile pour parvenir à les arrêter sans se faire tuer ou remarquer. Cette mission incombait donc directement à l'ange de Seika. Une première occasion pour briller face à un auditoire.

-Je m'en occupe!

Tels furent ses mots, sous le regards interloqués des soldats, avant que le petit corps ne bondisse dans les airs, pour se réceptionner sur un arbre avec une discrétion parfaite. Elle se tenait à moitié assis sur sa branche, tel un félin prêt à bondir. Le corps divin repérait ses cibles de par son Rinnegan. Un jeu d'enfant pour un être devenu aussi puissant en ce monde. Après tout, s'il était venu ici, ce n'était pas pour la difficulté qu'elle représentait mais bien pour accomplir ses propres objectifs. Seulement quatre sentinelle se présentait à lui. Une seconde plus tard, la silhouette féminine disparut de son perchoir. Un homme tomba quelques secondes après au sol, sans un bruit. Un de ses compagnons, suivit aussitôt, mais cette fois-ci la troisième cible avait vu son confrère s'effondrait et une silhouette disparaître. S'approchant de son arme prêt à en découdre, il ressenti une vive douleur pendant une fraction de seconde avant de s'écrouler. Et dans un derniers geste, l'ange de Seika envoya un petit poignard pénétrer la chair de la dernière sentinelle. Cinq minutes tout au plus. Voilà le temps qu'il lui avait fallu. La minute suivante, elle descendit les escaliers de bois pour prévenir sa petite troupe de la rejoindre silencieusement. Ce qu'ils firent.

Si la surprise s'affichait sur le visage de certains hommes s'étaient peu dire. Mais leur sérieux et leur professionnalisme revint aussitôt, avançant derrière l'ange de Seika, fouillant certaines cabanes, apercevant des femmes parfois et des enfants, qu'ils arrêtèrent de suite avant de les ballonner. Ils n'avaient pas le temps pour eux et n'avait qu'une cible. La recherche se poursuivit ainsi, sans tomber sur aucune résistance aussi étrange que cela puisse paraître. Et lorsqu'ils interrogeaient les femmes, celles-ci ne semblaient au courant de rien et ne semblaient même pas savoir où se trouvait leur chef. Ils continuèrent ainsi leur recherche, pendant un moment avant de tomber sur une cabane plus grande que les autres. Ils s'y engouffrèrent tous, mais leurs yeux mirent un peu de temps pour s'habituer à la pénombre.

Mais en face d'eux se tenait un homme assis en tailleur, les habits qui avaient connu une meilleure vie. Toutefois ce n'est pas ce qui marqua le plus la petite troupe. Non, le visage des soldats de Seika fut horrifié et incompréhensif. Seul l'un d'eux parvint à s'exprimer dans un mot:

-Capitaine...??


L'homme leur sourit de ses dents, se relevant tel un chef devant ses hommes.Oui, l'homme devant eux ressemblait traits pour traits au capitaine, dont l'Uzumaki n'avait pas retenu le nom. Après tout, pourquoi allait-il retenir le nom d'un homme qui avait déjà...Disparut? Un ou deux soldats laissèrent tomber leurs armes sous le coup de la stupéfaction. Mais l'inconnu s'exprima:

-Vous vous trompez! Mais ce n'est pas de votre faute. Il est vrai qu'en tant que jumeau, nous nous ressemblons énormément.

De tels paroles placèrent un lourd silence dans l'audience, alors que la "Brume" souriait de toutes ses dents tel un vainqueur.Qu'est-ce que ceci signifiait? Mais alors que des hommes allaient poser la question, la "Brume" prit les devants:

-Je peux comprendre votre incompréhension. Je vais vous compter une petite histoire. Il y a de ça plusieurs années, une petite famille vivait ici, la mère avait accouché de jumeaux dont le chemin allait être radicalement opposé. Votre village actuellement prospère n'était qu'une bourgade insignifiante à l'époque. Mais les deux Jumeaux avaient redonner espoir à cette petite famille et aux quelques habitants autour. Pourtant, les deux jumeaux empruntèrent des chemins bien différents, l'un devint un exemple même. Tandis que l'autre fut peu à peu délaissé par sa famille, car il n'avait pas les même talents particuliers. Le premier finit par devenir soldats pour Seika et rapidement capitaine...Alors que le second vécut de larcin et de petites magouilles. Les années continuèrent ainsi et pour faire simple, les deux frères se retrouvèrent un jour fatidique. Leur parent avait été tué et leur mère violé par quelques soldats de Seika. Fou de rage, je les ai tué de mes propres mains, et lorsque je retrouvais mon jumeau, je pensais qu'il allait comprendre... Mais non, l'armée ordonne et exige...Et votre capitaine, mon frère, a exécuté. Alors que des larmes coulèrent sur son visage, il m'a transpercé de son épée. Tel était mon châtiment d'après la justice de Seika. Il m'a laissé pour mort...Mais j'ai survécut,et petit à petit réuni différentes personnes ayant vécut des histoires similaires. Depuis je désirais me venger, et j'ai attaqué la ville qui a remplacé les cendres de notre petit village. Je savais que cela allait faire revenir mon frère... Et j'ai réussi...J'ai réussi...Maintenant que mon "héros" s'est débarrassé de lui, je lui ai demandé de raser le village.

Il parti d'un petit rire fou. Alors qu'aussitôt, il glissa a main sous un petit meuble à côté, pour y récupérer la tête du capitaine et la jeter sur la troupe. La tête roula devant eux, et les cris fusèrent. Le capitaine avait été tué, quand comment?  Les soldats mirent genou à terre, abandonnant aussitôt. Seul l'ange de Seika se tenait debout faisant face à leur cible. Celle-ci leur intimant de se rendre que le combat ne servait plus à rien et de le rejoindre. Alors que la salle fut bientôt rempli de nouveaux bandits, prêt à tuer la petite troupe.

-N'abandonnez pas. Même si votre capitaine est mort, même si ses choix ont été mauvais par le passé. Il a été votre supérieur, vous apprendrez plus tard qui il était. Pour l'heure combattait, vengeait sa mémoire pour aller sauver le village. Je m'occupe de lui! Bougez-vous!

Le discours avait été cours et rapide, mais fut un véritable électrochoc. Chacun avait de la famille dans le village et désirait la protéger, reprenant leurs armes, à l'instant de l'attaque, ils se défendirent et repoussèrent les premières attaques, laissant l'ange de Seika partir à la suite de la "Brume" qui s'enfuyait à travers une trappe secrète. Les cris de bataille se firent entendre derrière elle, alors qu'elle s'avançait dans un sombre couloir.  Plus elle avançait et plus les bruits de la bataille se faisait discret. Bientôt, elle parvint à la sortie. L’emmenant direct à une source chaude qui créait naturellement du brouillard et de la Brume. L'homme se tenait devant elle, grand sourire sur son visage... Peu importe que le capitaine est trépassé, elle allait le vaincre, comme ce qui était prévus!









   

   


La brume se lève 70145110
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2724
Yens : 19
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 188
Nombre de topic terminé: 74
Exp:
La brume se lève Left_bar_bleue3/12La brume se lève Empty_bar_bleue  (3/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: La brume se lève   La brume se lève EmptyMer 10 Avr 2019, 00:14



   
La brume se lève


   
Retournement de situation...



   




Qu'avait-il pu se passer pour que le capitaine perde ainsi sa tête? Pour cela, il faut remonter à la veille, alors même que l'ange de Seika et l'officier discutait pour le plan à venir. L'homme-machine, qui s'était bandé les yeux, se faisant passer pour un aveugle, avait quitté le campement des bandits pour se retrouver au plus près de la ville commerçante. Attendant son moment! Et le moment était arrivé à l'aurore, alors que le petit groupe s'éloigne du village afin de prendre le chemin de la forêt. Entre temps, les bandits avaient voulu agir sur la ville comme il s'y attendait. En effet l'Uzumaki s'était attendu à ce que la "Brume" apprenne l'arrivé de l’héroïne venue pour sa tête. Et il allait en profiter lui même pour envoyer le plus gros de ses "troupes" pour attaquer la ville. Une bataille allait avoir lieu, ou du moins, un jeu du chat et de la souris, alors que les bandits tenteraient des raids rapide et éclair amenant l'adversaire sur un autre terrain, pendant que d'autres attaquaient ailleurs.

Et c'est ce qu'il se passa sous le regard du Jigoku. A peine le groupe était parti, que des hommes sortirent à leur tour de la forêt pour frapper. Ils étaient bien organisé et méthodique. Il pouvait comprendre qu'ils parvenaient à agir en toute impunité, ou du moins sans se faire attraper. Ils étaient rapide et efficace. Leur chef était un stratège né, il devait bien l'avouer. Du moins pour un pitoyable mortel. Mais les échanges ne duraient que peu de temps, et il y avait peu de pertes des deux côtés. Après tous les soldats de Seika avait pour ordre de ne pas les pourchasser pour protéger la ville et le capitaine, le temps que l'ange de Seika revienne avec la tête de la Brume, alors qu'en face, ils tentaient d'isoler ou éloignaient les troupes ennemi pour pouvoir frapper tel un serpent le capitaine. En d'autres termes une bataille de longue haleine et de patience. Qui allait craquer en premier? Pourtant, au milieu de tout ceci, le ninja n'avait pas le temps d'attendre. Après deux heures de combat, l'Uzumaki se glissa discrètement dans un quartier et aussitôt une multitude de "missiles" vinrent exploser sur différents bâtiments, causant d'énorme dégâts, et obligeant une grande patrouille à venir, tout en appelant des renforts. Se déplaçant rapidement dans un autre quartier, il réitéra le même procédé, alors qu'au même moment les bandits attaquèrent un autre lieu. Cette fois-ci les soldats étaient obligés d'envoyer plus de force pour contenir les menaces.

C'est à ce moment, que l'homme machine, se déplaça jusqu'à la caserne ou trônait le capitaine. Il se retrouva devant, et devant lui des hommes l'aperçurent surpris de voir une silhouette masquée devant eux. Plus encore, ils devinrent craintif quand le corps fut prit de soubresauts et se contorsionna de manière inhumaine.La longue cape marron qui l'entourait se fissurait par endroit laissant apercevoir différents morceaux en métal. Pourtant, son visage était encore impossible à identifier. Et même si s'était le cas que pouvait-il voir? Une créature masquée qui ne ressemblait en rien en un humain?

Spoiler:
 

En outre, ils n'eurent guère le temps de réagir alors que divers projectiles sortirent du corps même de l'homme-machine. Leur cible la caserne dans son ensemble! Et en quelques minutes le bâtiment fut totalement détruit en un tas de gravats, la plupart des gardes mort. Le shinobi s'avança au milieu des gravats à la recherche de quelque chose. Qu'il trouva rapidement, alors qu'un être avait survécut se mit à tousser tant la poussière était présente. Au milieu des décombres, il le vit: le capitaine, coincé sous un bloc de pierre. Et petit à petit, le masqué s'avança vers lui, le capitaine observa la mort s'approchait de lui, alors qu'une scie perça son corps, maintenant par une sorte de bras articulé. Elle se mit à rouler dans un bruit strident. Le regard du capitaine fut prit d'une terreur sans non, alors qu'il acceptait la mort venir, une larme à l’œil. Un coup sec et la tête se mit à rouler au sol. Sa mission avait été accomplie...Mais elle ne s'arrêtait pas là. IL devait à présent rentrer au camps des mercenaires. Il ne lui fallut guère de temps, alors que l'ange de Seika avait été ralenti par son petit groupe, mais aussi les brigands du campement. C'est ainsi, qu'il se présenta au second, avec la tête du capitaine. D'abord surpris ce dernier l'avait rapidement amené à la "Brume" en personne.

Ce derniers avait regardé la tête de son jumeau, avec une intense lueur, comme si son cœur et son âme s'apaisait. Comme si sa vengeance venait d'être accomplie. Mais que lui restait-il à présent? Un simple vide immense et rien pour le combler. Il avait vécu ses dernières années avec la seule haine envers lui. Et voilà qu'il n'existait plus. Toutefois, la lueur dans ses yeux disparut, remplacée par une folie certaine, il s'exclama dans un sourire:

-Bien! Très bien! Je m'y attendais pas, vraiment pas! Mais je désire que vous finissiez le travail. Je vous donne déjà votre prime, comme promis. Mais... Je désire poursuivre la dernière étape! Rasez cette ville, cette insulte à l'âme des villageois de l'ancien village. Détruisez tout! Rasez tout, et je vous donnerez plus encore! Les gardes ne s'opposeront pas, quand ils verront la mort de leur capitaine. Allez-y!


L'homme machine muet, attrapa tout de même la bourse, avant de s'éloigner, acceptant d'un haussement de tête cette nouvelle mission. Avant de disparaître de la pièce. Alors même que l'ange de Seika s'approchait petit à petit de la "Brume", prêt à les recevoir. Telle était la fin du capitaine, mais point de cette histoire....

Car à présent, l'ange de Seika faisait face au jumeau " maléfique". Celui-ci continuant son sourire, provoquant même son adversaire, alors qu'il fanfaronnait:

-Tu ne sais pas à qui tu as affaire, petite sotte. On ne m'appelle pas la Brume pour rien, et ainsi tu es dans mon élément, je vais me servir des lieux qui deviendra ton tombeau et je marcherais sur cette ville avec ton corps et la tête de mon frère. Tu sais que tu...

Le sourire du chef s’évapora aussitôt, autant que ses paroles s'envolèrent. Restant bloqué dans sa bouche, alors qu'il se mit à suffoquer légèrement, un gargouillis émanant de sa gorge quand il essayait de parler. Bientôt sa bouche s'ouvrit, alors qu'il se mit à cracher littéralement du sang. Son regard était hébété, essayant de comprendre ce qui lui arrivait, alors qu'il baissa les yeux vers l'origine de cette douleur. Au milieu de son torse, une lame ressortait. Il apporta les mains à celle-ci, comme si le simple fait de la toucher lui permettait d'expliquer la situation. Mais une silhouette apparut derrière lui,  la "Brume" tenta de tourner la tête pour apercevoir son bourreau, et quand il le vit, ses yeux s'écarquillèrent. L'homme-machine, son propre héros du jour. Aussitôt, la créature "mécanique" retira sa lame, alors que le corps du bandit s'écroula au sol... Mort!




   

   


La brume se lève 70145110
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2724
Yens : 19
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 188
Nombre de topic terminé: 74
Exp:
La brume se lève Left_bar_bleue3/12La brume se lève Empty_bar_bleue  (3/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: La brume se lève   La brume se lève EmptyMer 10 Avr 2019, 15:00



   
La brume se lève


   
La naissance d'un ange!



   



Les portes derrière elle, se mirent à claquer, alors que sa petite troupe la rejoignait. Et ils assistèrent tous à un spectacle surprenant. L'ange de Seika penchait au-dessus du corps sans vie de leur cible. La femme se retourna,dès lors, à leur approche, le visage figé dans une étrange expression, alors que sa voix chuchota plus qu'elle ne parlait vraiment, à l'encontre de la petite troupe.

-Je n'ai pas voulu sa mort...Il m'a obligé, je voulais l'arrêter...Je..Je...


L'un des hommes s'approcha d'elle posant une main sur son épaule, rassurant. IL l'aida à se relever alors que d'autres hommes s'approchèrent du corps sans vie pour le récupérer et l'amener à la ville afin que la bataille cesse définitivement. Il n'y avait personne d'autre en ces lieux. Aucun homme-machine, rien. Juste l'ange de Seika et le cadavre de la "Brume". Pourtant, ce n'était pas la joie ou même le soulagement qui régnait dans le cœur des hommes. Ils étaient redevable envers l'héroïne, mais la bataille dans la ville continuait et plus ils attendait plus les victimes grossissaient les rangs. Au moins, elle était parvenu à le redonner courage et espoir pour continuer la bataille et assurément la cité commerçante retrouverait aussi ce courage. C'est au pas de course, mais encore trop lentement, au gout du bataillon qu'ils rejoignirent la cité. Une épaisse fumée s'élevait dans le ciel, alors que des cris se faisaient entendre dans toute la cité. Certains fuyaient pour s'échapper des bandits qui profitaient du chaos pour vandaliser les commerces. Certains se venger des villageois pour une histoire ou une autre. Et au milieu de tout cela, une créature indéfinissable et impossible à identifier, alors qu'un épais manteau le recouvrait entièrement. Quelques bandits étaient autour de lui, un sourire mauvais sur le visage, alors qu'ils encourageaient lé héros de la Brume. Tel était le surnom donné à cet être inconnu, mais qui avait ôté la vie du capitaine, avant de revenir ici avec pour ordre de détruire le reste de la ville.

Toutefois, certains bandits perdirent rapidement espoir, sur la route, alors que la troupe montrait le corps de leur chef. Mais les plus loyaux continuait à attaquer les derniers soldats qui restaient, se défendant sans espoir, ni même motivation. L'ange de Seika devait agir, s'était le moment pour briller. Un signe de tête à ses nouveaux compagnons et elle grimpa avec habilité sur l'un des toits encore debout, avant de s'exprimer d'une voix forte, surpassant les cris et les hurlements, qui se turent aussitôt, tous les regards convergeant vers elle.

-Je sais que votre capitaine a donné sa vie...Mais continuez à vous battre et à vivre pour ce qu'il a combattu, continuez! Nous avons réussi à arrêter le chef des bandits, et si nous survivons à cette épreuve la ville n'en ressortira que plus fort. En ce jour, je vous promet de prendre le rôle du capitaine et de vous protéger! Alors Survivez par tous les moyens!


Point de temps pour un long discours de héros, comme nous pouvions entendre dans les grandes histoires. Non, il fallait aller au plus vite et important pour ragaillardir le peuple et marquer de par son aura les habitants pour qu'il voit en l'ange de Seika leur héroïne. D'autant, plus qu'alors qu'elle faisait son discours, un missile vint exploser vers son emplacement, sous les cris horrifiés des spectateurs. Fort heureusement, ils aperçurent aussi la silhouette de la jeune femme bondir, pour éviter l'attaque, se retrouvant devant l'homme-machine.

La partie d'échec arrivait enfin à son terme. Alors que l'homme machine avait tué la "Brume", il s'était aussitôt éclipsé pour aller anéantir la cité comme il était prévus, ainsi n'éveillant aucun soupçon sur lui. Alors que l'ange de Seika attendit l'arrivé de ses troupes pour avoir des témoins quand à ses actes et sa réussite. Tout était calculé depuis le début dans un engrenage réfléchi et travaillé. A présent, il fallait arrivé au final. L'apothéose du spectacle. La rencontre du grand ennemi face à l'héroïne. Un combat violent avec spectateurs. Les soldats avaient reprit leur détermination et repoussèrent les dernières poches de bandits, pour bientôt rejoindre le combat final, sans intervenir mais en simple observateur.

Un combat qui fut d'une intensité extrême, alors que les deux "adversaires" combattaient avec fureur. Chacun esquivant les attaques de l'autre. Tandis qu'un semblait plus à l'aise dans les techniques à semi-distance et corps à corps, alors que la seconde cherchait le contact direct. Des explosions retentissaient de partout sur le lieu du combat, alors que de véritable vague de sable ou de terre volait de partout. Petit à petit les villageois se mirent à encourager leur héroïne, criant et hurlant pour sa victoire. Personne n'aurait su dire combien de temps la bataille dura, mais suffisamment pour impressionner tous les spectateurs. Dont les yeux brillaient face aux prouesses de la femme qui se battait pour eux.

Mais ce combat n'allait pas avoir de fin véritable, car alors qu'un derniers échange se fit, l'ange de Seika parvint, à priori, à blesser mortellement lé héros de la Brume. Ce derniers bientôt ensevelit sous des tas de gravats, sous les cris de joies et de victoire du peuple qui se précipitèrent vers leur sauveur. Mais lorsque les villageois tentèrent de déblayer le terrain pour retrouver le corps étrange et impossible à identifier du corps-machine, ils ne le retrouvèrent jamais. Mais la peur ne l'emporta pas sur la cité, puis qu’à présent, ils avaient l'ange de Seika à leur côté. Qui pourrait venir les attaquer à présent?  

Une femme aussi puissante que douce et gentille, alors qu'elle propose de donner sa prime donné par les soldats dans la reconstruction de la ville. A savoir si le peuple allait accepter cela, mais ceci était une toute autre histoire.

Spoiler:
 




   

   


La brume se lève 70145110
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: La brume se lève   La brume se lève Empty

Revenir en haut Aller en bas
La brume se lève
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fleur de brume[terminer]
» 1 er entrainement de Nuage Brisée [PV Flèche de Brume]
» Présentation Patte de Brume
» (Propose) Insécateur Malin avec Anti-Brume (Egg Moves)
» L'arrivée d'un nouvel élève

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: La brume se lève 190103103231202569 :: Empire de Seika :: Forêt tropicale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.