Partagez
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]
Messages : 2204
Yens : 281
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 181
Nombre de topic terminé: 96
Exp:
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Left_bar_bleue2/12Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty_bar_bleue  (2/12)
Ellen
Ellen ⛤Impératrice des Enfers ⛤

-



MessageSujet: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] EmptySam 13 Avr 2019, 19:25



Feat. Zoro ~
Se retirer du vice...

Viola's theme

Musique d'ambiance

Bashô Tokai. C'était donc là où se trouvaient les élus et natifs qui cherchaient à chasser les tyrans... Une ville qui avait été créée par une seule personne, qui s'était élevée dans le ciel dans une imitation ratée et blasphématoire du seigneur Jésus Christ, se présentant comme le soi-disant "élu des trois dieux". Et si je vous disais que cette personne était un poète écologiste barbu, avec une banane pourrie à la place des cheveux ? Ah. Oui, ça vous en bouche un coin, pas vrai ? Oh, pardonnez-moi, il se pourrait que je ressente une certaine, hm, rancœur à l'égard d'un bon homme qui arrivait à "lâcher de l'eau" face à voluptueux un jeu d'épaules de la part d'une parfaite nymphomane, si masochiste qu'elle arrivait à venir à quatre pattes pour vanter les gentils poèmes de monsieur, sans même se dire qu'elle était en train de "stimuler" l'entre-jambes du MEURTRIER DE SON FRERE (et d'elle-même au passage).

...Fiou !

Quoi, j'y suis allée trop fort ?

Ah, enfin !, m'exclamai-je en m'étirant un peu dans les rues de la ville prospère.

Alors que je m'étais mise à déambuler les lieux, j'avais entendu des noms, comme celui de Nagato Uzumaki, que je connaissais via Ellen, mais aussi de la vampire, Eleanor Burns; mais aussi celui de "Tacitus Kilgore", ou le chef de guerre de cette "nation en développement". Parfois, je me demandais ce que je pourrais faire si les dieux m'avaient donné des pouvoirs qui me donneraient la même puissance qu'un personnage niveau 9999 sur jeu vidéo. Peut-être que je serais venue abattre tous les dirigeants, sans manquer Bashô et ce fort attendrissant Zayro Jinn, bien évidemment. (Non, je ne crois pas en sa belle alliance avec Ellen, pour une soi-disante recherche de sentiments. Ça avait autant de crédibilité qu'un manoir fabriqué par un groupe de cinq lolis. Ne me demandez pas d'où je sors ça, même moi je n'en sais rien.)

Je choisis donc, toute curieuse, d'aller voir ce fameux Tacitus Kilgore, au lieu d'aller foncer vers cet incroyable Nagato Uzumaki. Une sorte de... Pressentiment était présent. En tout cas, cela ne me gênera pas de toute manière, j'irai toujours parler de cette vilaine traîtresse qui savait bien ouvrir sa bouche, autant pour venir bien sucer (Ah ! Joli jeu de mots n'est-ce pas ? Sucer... Vampire...) que pour hurler pendant une éternité pour ne rien dire. Au moins, on savait qu'elle pourrait crier longtemps au lit. Par contre, je ne veux pas imaginer le déshonneur que cela peut être pour elle, si elle n'avait que cela en guise de qualité !

Ahh. Oui, j'étais d'humeur sarcastique aujourd'hui, mais que voulez-vous ? Que Dieu pardonne mes péchés !

Je cherche Tacitus Kilgore, savez-vous où il se trouve ?

Demandai-je donc à un natif, en pleine rue.



Dernière édition par Ellen le Dim 14 Avr 2019, 15:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1694
Yens : 159
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 21
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 205
Nombre de topic terminé: 90
Exp:
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Left_bar_bleue3/18Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty_bar_bleue  (3/18)
Roronoa Zoro
Roronoa Zoro ☠ Le pirate perdu ☠

-



MessageSujet: Re: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] EmptyDim 14 Avr 2019, 12:30





特権トレーニング

feat. Ave Maria



Depuis que Zoro avait intégré le système de grades dans son armée, on dénotait une lourde progression du côté des débutants. Cela mettait en place une organisation basée sur l'entraide de son prochain. Les gradés aidaient attentivement et individuellement les plus inexpérimentés. Chacun appartenait à un groupe bien distinct et travaillait avec celui qui lui était à la fois supérieur et inférieur. Ainsi, un soldat du niveau 2 détenait comme le devoir de conseiller, montrer, et soutenir un soldat de niveau 1, et se faisait entraîner de la même manière par un soldat de niveau 3. A chaque grade, un lot de nouvelles responsabilités s'amenait, comme dans une armée lambda.
L'on pouvait grimper jusqu'au niveau 5, l'élite, le niveau 6 étant réservé à des élites aux rôles particuliers, comme cette paire de jumeaux que Zoro avait collé au cul de Rumaki et de son gosse. Le bretteur s'était réservé la crème de la crème, aka un ex-bandit des territoires inexplorés, aka son nouveau meilleur ami Argan, avec qui il se mangeait des rincées après le travail. Un associé compétent qui lui permettait de souffler, et de lui sauver la mise comme dans la situation qui se préparait.

En effet, quelques lieues plus loin, une petite blondinette toute tranquille quemandait son chemin dans les rues de la cité. Le natif interpellé s'empressa de l'informer, enjoué de rendre service à une aussi charmante créature :

- Tacitus Kilgore ? Mais bien sur ma ptite dame...  Vous le trouverez à la caserne, une grande bâtisse imposante que vous ne louperez pas si vous continuez tout droit, puis prenez a gauche pour rejoindre une place sur laquelle elle domine. En général, ce n'est pas des personnes dans votre genre qui le demande, ils sont un peu plus poilus d'habitude  ahahaha


Se marra-t-il en faisant référence à son profil de fillette champêtre et délicate contrastant avec le monde violent et brutal de la guerre. Sur cette taquinerie toute mignonne, il se permit de tapoter le fessier de la demoiselle puis de se barrer. Encore un beauf, Basho Tokai les collectionnait.

Une fois que la femelle fut introduite dans la cour, certaines recrues perdirent la notion de l'entraînement en préférant se retourner sur la superbe femme rayonnante au centre de ce milieu d'hommes blindés de testo. Cette touche féminine les emoustillait au plus profond de leur slip tandis que Zoro se dirigeait par le plus grand des hasard en sa direction. Un garde vint alors alerter le général et son second de la venue d'une fille, qu'il montra du doigt, encore suffisamment éloignée pour ne pas qu'elle remarque le marimo. A cette vue dramatique, le visage habituellement blasé du sabreur se crispa dans tous les sens comme une vieille gargouille, soudainement immobilisé.

-Gn ggg.g.r....ggnngnt....


Apercevoir cette femme dans un moment aussi inapproprié et inattendu lui glaça le sang. Le garde et Argan observerent l'etrange attitude de l'homme avant de s'echanger un regard interrogatif.

" BORDEL !!! MAIS QU'EST CE QU'ELLE FOUT CELLE LA??? ......  CETTE ABRUTIE.... ! J'ai pas besoin de ça maintenant... "


S'était-elle amenée pour Zoro ? Comment aurait-elle pu savoir qu'il se trouvait ici ? Vite, elle s'approchait il devait aviser. Il improvisa totalement et se contenta de balancer à son second :

- Va voir cette femme, présente toi sous mon nom et demande lui ce qu'elle veut. Je... je dois m'absenter quelques minutes.


Puis, il se barra sur le champ, courant comme un deraté jusqu'à un cabanon sous les regards interloqués des recrues, ils n'avaient jamais vu le sabreur taper un sprint comme ça au milieu du terrain. Il se planqua dans la cabane pour reprendre son souffle, et espionna discrètement la discussion au loin.

Argan, fier et loyal second, haussa les épaules et tira une gueule déroutée. Toutefois, il avait confiance en son supérieur et se doutait qu'il possédait une bonne raison de réagir ainsi face à cette fille, qu'il devait connaître. Alors, il mit son incompréhension momentanément de côté pour s'exécuter. Il s'avança vers la demoiselle escortée depuis son entrée dans le camp par un soldat du camp
et improvisa :

- Général Tacitus Kilgore, l'on vient de m'informer de votre visite, que puis-je faire pour vous ?



[/font][/size].
[/center]


Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] E911f622f6d8e15ab7042e71e95e174f-d6o7gwz

† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 206
Yens : 91
Date d'inscription : 25/08/2016

Progression
Niveau: 999
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Left_bar_bleue15000/15000Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty_bar_bleue  (15000/15000)
Une vieille légende
Une vieille légende - Pnj -

-



MessageSujet: Re: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] EmptyDim 14 Avr 2019, 13:59




Kanzêtsu

feat Ses victimes







Fusant dans le ciel par sa simple et unique propulsion faite aux zones inexplorées ou se trouvait sa grotte, Kanzêtsu était parvenu haut dans le ciel, presque aux limites possibles, puisqu'il parvint même à apercevoir la fameuse tempête cyclique qui faisait rage même au dessus du ciel lui même. Sacré truc tout de même ! Il redescendit en planant cette fois ci au dessus de Kosaten, ou il pouvait voir toutes les directions. Des auras de puissances diverses un peu partout, certaines fluctuant un peu, mais la vraie puissance, la plus pure, ne bougeait jamais. Certains avaient la capacité de la cacher ou d'essayer du moins, mais aux yeux de cet homme, personne ne pouvait cacher sa force réelle.

Evidemment il se dégagea des chiffres infernaux de la part de Seika, Minshu et surtout de Fuyu et Tenshi. Les forts des nations, les dirigeants bien sur. S'aurait été un bon défis, qui le fit presque se détourner de son objectif principal, mais non, il devait se souvenir de ce qu'avait dit Renjirô et se concentrer un peu pour ne pas partir dans tous les sens. Ainsi, il commença à redescendre à une vitesse de pointe enormissime, se dirigeant vers au moins deux puissances colossales et proches, c'était étonnant tiens ! Ceci dit, si Kanzêtsu pouvait voir la force réelle d'un individu, d'un élu, ou même d'un natif, il était pas capable de mettre un nom dessus. Il fallait aller voir et parfois cela lui avait valut quelques surprises.

Du genre tomber sur une puissante créature, des mages expérimentés ou même un dirigeant une fois ! Mais bon, il y'avait des écarts entre les élus et les natifs et c'était grâce à cela surtout, qui pouvait savoir. Maintenant, comment pouvait t'il être plus ou moins "certain" de se diriger vers l'un d'entre eux ? C'était assez simple, puisque pendant les événements du parc, il avait été assigné au loin, pour contempler les puissances et tenir informer le Genchijin. C'est comme ça qu'en notant la force proche, mais évolutive de certains élus, il savait vers ou se diriger... Et à qui celle ci appartenait. Il pouvait donc reconnaître avec certitude celle de Zoro dans les parages et celle de Lexi.

En revanche Ellen (ou viola) n'étant pas au parc à ce moment là, l'autre forte puissance lui était pour le moment inconnu, elle avait juste sa renommée derrière et avec elle. Il pouvait donc se douter vu le niveau, qu'il s'agissait probablement d'Ellen. Mais autant aller vérifier ça lui même. Plongeant alors les pieds en premier, se laissant tomber en perçant le ciel de sa vitesse, comme un météore tombant à grande allure en plein Bashô tokai, il fit attention à ne faire aucun blessé civils. Une fois à deux ou trois cent mètres du sol, il cria à plein poumons. Une voix dantesque, très forte, qui parvint à se faire entendre malgré le bruit perçant et assourdissant de son arrivée prochaine.

- DE LA PLAAAAACE !

Et bien entendu, en voyant comme une sorte de projectile arriver presque en feu sur eux, les gens s'écartèrent immédiatement. Le sol vint donc accueillir la chute de Kanzêtsu qui ne savait pas voler après tout. Ce n'était qu'un saut de plusieurs milliers de kilomètres, rien de plus. (aux environs de 1800km pour être exact, oui, c'est beaucoup !) Et évidemment un tel saut et une telle chute ferait des ravages, alors pour éviter de creer un gigantesques cratère, le gaillard tourna sur lui même à la manière d'une perceuse pour s'enfoncer avec précision rapidement dans la terre à son arrivée soudaine et surprenante. Les dommages collatéraux et les victimes ainsi évitées.

Les habitants de Basho tokai avaient de quoi êtres surpris, il fallait bien avouer qu'on ne voyait pas tous les jours quelqu'un tomber du ciel comme ça.. Après, peu avaient pu remarquer qu'il s'agissait vraiment de quelqu'un, mais tous l'avaient entendu.

Theme Kanzêtsu

Un grognement se fait alors entendre dans le trou qui est creusé, long de plusieurs centaine de mètres, nul n'en voit le fond. Les gens d'abord inquiets, s'approchent ensuite car curieux. Qui y'a t'il au fond ? On entend alors quelqu'un qui semble remonter et quelques secondes après seulement, deux mains joignent les bordures fissurées puis un corps en sort d'un bond, se rattrapant sur ses pieds. Se levant, il s'agit d'un homme, celui du Genchijin, Kanzêtsu c'est bien lui, oui. Un bon mètre quatre vingt dix, un bonne carrure, quoiqu'un peu plus svelte maintenant qu'il a retrouvé sa jeunesse. Des pupilles rouges sur fond noir, peu commun, de longs cheveux bruns hérissés en arrière, touchant largement à ses fesses. Il s'étire un peu avant de prendre la parole, d'une voix virile ;

-  Yo ! Aucun blessés ? Aaah, je devrais pas sauter d'aussi loin la prochaine fois.

Ayant ensuite fini, il regarde les dégâts qu'il a fait autour de lui et fort heureusement, y'en a pas, ou peu, enfin à part ce trou ou quelques personnes se penchent dessus. D'ailleurs un des gamins arrive proche de ce dernier et Kanzêtsu le retiens gentiment.

-  Oi, gamin, t'approche pas, si tu tombes c'est la mort.

Ok, le trou était environs du diamètre d'un puits, mais bien plus profond qu'on ne l'imaginait. Le gaillard fit donc un signe à quelques habitants de ce village qu'il ne connaissait pas d'ailleurs, de reboucher ce trou d'une planche de bois, ou mettre un truc pour éviter des accidents.

- Mettez un truc pour pas qu'on tombe.  

Mais comme dans tout village, la sécurité ne tarda pas à rappliquer au coeur de la ville. Les hommes de Basho et de Tacitus Kilgore, tenaient alors en joue le curieux visiteur venu du ciel. Celui si utilisa alors simplement son index contre eux, pour les assommer.

- Désolé les mecs, je suis pas là pour vous héhé.  

Par la suite, il préféra simplement s’asseoir sur le sol, non loin de son point de chute, tout en se curant l'oreille avec son petit doigt. Y'avait les corps des gardes assommés juste devant lui et quelques personnes paniqués courant un peu dans tous les sens. Pas qu'il ne sache pas ou aller, mais il préférait les laisser venir et voir si déjà, ils avaient peurs ou pas, ou au moins de la curiosité. L'endroit était pas top, un village pleins de natifs pour un combat, ça n'enjouait pas Kanzêtsu et c'est pour ça qu'il ne faisait pas le premier pas !

-  OOooAAAaah... Bailla t'il, avant de repérer un marchand qui vendait de l'alcool. -  Oi ! File m'en une bouteille ou deux. Tout en jetant des yens dans sa direction.

- Te.. Tenez ! Répondit le marchand en donnant deux bouteilles de sake à l'homme.

*Gloups gloups gloups gloups * -  Aaaah ! Mieux ! * Gloups gloups gloups gloups * -  Aaaah ! BEAUCOUP Mieux !


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2204
Yens : 281
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 181
Nombre de topic terminé: 96
Exp:
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Left_bar_bleue2/12Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty_bar_bleue  (2/12)
Ellen
Ellen ⛤Impératrice des Enfers ⛤

-



MessageSujet: Re: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] EmptyDim 14 Avr 2019, 15:48



Feat. Zoro ~
Se retirer du vice...

Viola's theme

L'homme me détailla donc la direction à prendre pour aller rejoindre une grande place, certainement le camp d'entraînement de cette ville. Après ces paroles, il me frappa le derrière, ce qui me surprit sur le coup, avant de me mettre en rogne. L'âme d'Ellen fusionnée à la mienne m'avait rendue plus imprévisible. Mais heureusement pour moi, je sus m'arrêter à temps, reprenant brutalement mon calme. Certainement le Seigneur Miséricordieux qui m'épargnait de grands problèmes... J'hochai donc la tête avant de le remercier avec un sourire hypocrite, avant de m'en aller précipitamment vers l'endroit indiqué.

Le Seigneur eut dit un jour, « Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font »... Amen., murmurai-je à moi-même avant de faire le signe de la croix en prenant mon temps, sachant que les habitants de Kosaten ne comprendraient certainement pas ce geste religieux.

Lorsque j'arrivai là bas, les hommes - bien musclés et recouverts de fourrure comme des barbares - tournèrent tous la tête vers moi, visiblement excités par ma présence, au vu de leurs regards passionnés, et de la bosse entre leurs jambes. Je plissai des yeux avec un rictus aux lèvres, essayant d'ignorer ces mâles en rut avec gêne, cherchant désespérément leur chef, quand soudainement, je sentis une âme... Familière dans la zone. Mon cœur rata un battement, et, commençant déjà à suer de stress, je déglutis. Zoro, ici ?!
Je tournai la tête, je ne le voyais pas. Hm... J'avais des choses plus importantes à faire de toute manière... De plus, il semblerait que le Tacitus Kilgore que je souhaitais rencontrer était arrivé. Pourtant...

"Il ment. Ce n'est pas lui."
"Uh ? Vraiment ?"


Je le toisai froidement, blasée par ce comportement. Le général ne souhaitait-il donc pas me voir ? J'haussai un sourcil.

Je sais que vous me mentez. Je veux voir le véritable Tacitus Kilgore. C'est important., déclarai-je sèchement, avant que je sente brutalement une énergie cataclysmique arrivée à une vitesse fulgurante, non loin. Le vent m'avait même fouetté jusqu'ici.

"Je sens... Qu'il est dangereux."
"Dangereux ? Pourquoi ?"


Pas de réponse... C'était déjà un miracle qu'elle me parle après tout ce temps... Je poussai un long soupir avant de me retourner, et de finalement partir vers cet endroit. Je supposais que le chef viendrait probablement voir, alors de toute manière, j'allais sûrement le croiser...

Kyrie eleison, Christe eleison... Amen., chuchotai-je en espérant que Dieu ait grâce de moi, et ne me condamne pas en me faisant aller voir cette énergie spectaculaire.

Je m'arrêtai dans ma course lorsque je vis un homme, assis sur le sol, se délectant d'une paire de bouteilles d'alcool. Ses cheveux lui donnaient l'air d'un hérisson... Et ses yeux, rouges et brillants dans du noir, me laissaient penser qu'il n'était pas humain. Un énorme trou se trouvait près de lui, et des hommes, visiblement assommés, étaient couchés également à ses côtés. Était-ce... Le coupable de tout ceci ? Je m'avançai courageusement, il fallait bien que quelqu'un agisse dans toute cette foule apeurée...

Vous ! Qui êtes-vous, et que faîtes-vous ici ?, m'exclamai-je alors.

"Fais attention... Je me méfie de lui..."

Je posai une main sur mon cœur, et je souris. Je devais rester calme et assurée, pour ne pas m'inquiéter.

"Ne t'inquiète pas, Dieu est avec moi. Je sais que je crains rien."


魂の奪取者 Tamashī no dasshu-sha Dévoreuse d'âme
Le pacte avec Akuma a transformé Ellen en dévoreuse d'âme. Elle peut repérer et reconnaître une âme environnante, et la corrompre (et la dévorer).
Effet : Marche sur joueur de même lvl ou moins, nécessite autorisation joueur pour au dessus. Marche sur pnj de rang 4 à 6.

嘘の女神 Uso no megami Déesse du mensonge
Ellen a passé une grande partie de sa vie à mentir, et en est devenue professionnelle. Elle arrive donc à faire croire n'importe quoi à quelqu'un sans qu'il puisse savoir qu'elle raconte des salades. Également, cela lui permet aussi de voir lorsque quelqu'un ment, très facilement.
Effet(s) : Voir description. S'annule sur quelqu'un ayant une technique de vérité/mensonge contextuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1694
Yens : 159
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 21
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 205
Nombre de topic terminé: 90
Exp:
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Left_bar_bleue3/18Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty_bar_bleue  (3/18)
Roronoa Zoro
Roronoa Zoro ☠ Le pirate perdu ☠

-



MessageSujet: Re: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] EmptyMar 16 Avr 2019, 13:41





特権トレーニング

feat. Ave Maria


Planqué derrière son cabanon, il observait la scène se dérouler en tendant l'oreille. L'usurpation d'Argan ne fit pas long feu face aux pouvoirs de Viola. Le faux Tacitus posa un blanc dans la conversation avant de répondre :

- Tacitus Kilgore n'est pas disponible pour le moment, adressez-vous donc à moi...


Alors que l'ex bandit bricolait une réplique plus ou moins véridique avec les outils à sa disposition, le sabreur fut interpellé par le cri de certains de ses hommes, non loin de lui :

- Regardez, la haut !


Ils pointerent du doigt une espèce de mini météorite qui se dirigeait droit sur la cité. A constater sa vitesse, l'impact de ce mystérieux corps scintillant risquait de causer dégâts et blessés. A la vue de cette chose, Zoro ressentit tout le danger que représentait ce bordel, ce n'était pas qu'une simple météorite. Sa nouvelle priorité se tournait vers la protection de la ville, il sortit dès lors de sa cachette impudiquement, n'en ayant que faire de rencontrer Viola désormais. Ce genre d'enfantillages était bon quand il n'y avait aucune urgence. Il courut vers Argan, son second, tandis qu'un énorme bruit assourdissant retentit dans tout Basho Tokai, suivit d'une petite fumée qui s'éleva, indiquant l'emplacement du cratère.

- Réunis les troupes, assurez la protection des villageois, je vais en reconnaissance.


Il se tira du camp et parcourut en quatrième vitesse la distance qui le séparait du cratère. Mais son sens de l'orientation lui mit une nouvelle fois des bâtons dans les roues. Heureusement, il aperçut un groupe curieux se diriger vers l'incident, il se contenta de les suivre pour arriver à bon port.
Sur place, les dégâts étaient minimes, les blessés s'avéraient rares et un drôle d'individu fumant enchaînait les gorgées de saké. Le sabreur arqua un sourcil face au tableau qui se présentait. La météorite était en réalité une créature alcoolique à la coupe iroquoise. Kosaten n'en avait pas fini de surprendre ses habitants..

Ses sens ne cessaient de le prévenir quant à la dangerosité de la chose, il ne le sentait pas du tout. Par conséquent, il ordonna à tous les villageois ici présents de s'ecarter et de dégager puisque ses gardes de rue dormaient déjà contre le sol. Ils ne paraissaient pas morts, c'était la bonne nouvelle. Mais ils s'étaient tous fait ratatiner sans égratigner le monstre, c'était la mauvaise nouvelle. Calculant l'ampleur du danger, il s'empressa de dégainer deux sabres. Il s'approcha du colosse tout en laissant un périmètre de sécurité entre eux, il ne s'agissait pas qu'il lui bondisse à la gorge comme une bête sauvage :

- Toi ! Pourquoi tu tombes du ciel ? Que viens-tu faire ici ?!


L'interrogea-t-il en snobant totalement la Viola de l'autre côté du cratère, car sa présence n'avait plus d'importance. Ils avaient plutôt tout intérêt à tirer un trait sur le passé pour unir leurs forces. L'ennemi semblait commun.

[/font][/size].
[/center]


Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] E911f622f6d8e15ab7042e71e95e174f-d6o7gwz

† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 830
Yens : 424
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 19

Progression
Niveau: 117
Nombre de topic terminé: 37
Exp:
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Left_bar_bleue8/12Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty_bar_bleue  (8/12)
Lexi Hil'Feyan
Lexi Hil'Feyan ↬ Marchombre ↫

-



MessageSujet: Re: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] EmptyJeu 18 Avr 2019, 15:29

Ne pas froisser l'incru... l'invité

Ft Zoro Ellen/Viola et Kanzetsu

Notes:
 

Un tas de petits papiers sur la table attendait Lexi à son retour de mission.
“Lexi,
J’ai repéré Reisha à l’entrée de la ville.
Ryuku.”

“Lexi,
Reisha s’entretient avec le maire depuis quelques instants. Je ne peux en savoir plus.
Ryuku”

“Lexi,
Trois lettres en une journée, mais Reisha en appelle au peuple de la ville. Tu devrais venir. Mais je considère que tu ne viendras pas, comme prévu. Ce sera donc mon dernier message avant de devoir être davantage impliqué dans la situation.
Ryuku”

“Mademoiselle Hil’Feyan
Je vous écris car un élément perturbateur pouvant vous concerner, c’est de haute importance.
La dirigeante de votre nation est ici et appelle le peuple. Peut-être en tant qu’élue de Tenshi pourriez vous interférer dans la situation qui semble être complexe.
En attente de vos nouvelles,
Cordialement, Kumon.”


La jeune femme soupira. Ses gardes n’auraient même pas eu besoin de signer qu’elle aurait pu identifier leurs mots. Evidemment, Ryuku l’assassin (ou ex-assassin si elle fermait les yeux) avait repéré l’arrivée de Reisha immédiatement, tandis que Kumon l’ancien noble l’avait appris en même temps que le reste. Le premier allait droit au but et la tutoyait, le second passait par des formules. En tout cas ces mots semblaient avoir un peu de retard : quand était-il arrivés ? Comme Okami était au travail, elle ne pouvait pas la renseigner, aussi Lexi décida-t-elle de prendre une demi-heure pour se préparer avant de se rendre à la salle du catalyseur. Elle saisit une petite feuille et un crayon de bois, avant de griffonner pour l’adolescente : “ Je repars à BT. Ecris-moi si besoin. Lexi"

Dans la salle du catalyseur, les gardes et le responsable étonnés de la voir s’en aller sans sa monture, la charièrent un peu à ce sujet : combien de fois avaient-ils râlé qu’elle amène Sivuaani et ses gros sabots pour le téléporter ? Mais Lexi était soucieuse, aussi les salua-t-elle poliment sans plus, avant de se téléporter sans davantage de cérémonie.
Elle avait choisi de se téléporter en périphérie de la ville, derrière une cabane où des paysans gardaient le bois et où peu de monde risquait de la voir apparaître de nul part. Puis elle vérifia son équipement avant de courir vers l’entrée la plus proche. A peine fut-elle arrivée devant les portes qu’elle aperçut Ryuku qui lui faisait signe à l’intérieur de la ville. Elle renseigna les gardes sur son identité, passa sans problème et se dirigea vers son garde, dans un coin isolé.
Que s’est-il passé ? Quand était-ce ?

Plus tard Lexi, il y a une autre urgence. Une chose est arrivée depuis le ciel en ville. Le général Tacitus devrait être sur place dans quelques instants, mais j’ai remarqué ton arrivée et je me suis dépêché pour venir t’informer. Cette chose est très puissante, je pense que tu devrais t’en occuper.

Bien, montre-moi.

Si Lexi brûlait de savoir ce qu’avait dit et fait Reisha dans la ville, il semblait qu’il fallait prioriser. C’est pourquoi elle suivit à toute allure l’assassin avant de freiner lorsqu’elle aperçut ce qu’il avait nommé “la chose”. C’était un homme, du moins un humanoïde, torse nu et visiblement très en forme. Il portait un pantalon bleu nuit, des protège avant-bras métalliques et des bottines, mais ce qui marquait le plus, c’était évidemment sa chevelure qui se rapprochait plutôt de la crinière d’un lion. Zoro - Tacitus, il fallait arrêter de changer - était déjà présent, tout comme une floppée de gardes inconscients sur le sol. Tous les autres s’en allaient, et seule une jeune fille blonde restait. Lexi continua de s’approcher, mais resta à une distance raisonnable de l’être qui avait visiblement fait le ménage sans problème - c’est à dire moins proche que Zoro ne l’était de cet homme. Elle interpella ce dernier pour signaler sa présence, sans en dire trop.
Général Kilgore, je savais pas qu’un invité s’était présenté.

Par la même elle indiquait sa présence sans se nommer - Zoro savait qui elle était depuis la réunion, demandait qui était ‘“l’invité” et qu’est-ce que c’était que ce bordel au passage. Elle continua à l’intention de l’homme, se voulant polie mais ferme.
Bonjour. Je vous prie de vous présenter, car tout nouvel arrivant dans la ville doit passer par la porte en général, et donc se présenter, expliquer un peu ce qu’il fait là tout ça ...

Puis la petite blonde jeta un oeil aux hommes inconscients autour de l’homme. Evidemment cet homme était dangereux. Au fond de ses tripes, Lexi sentait même que sa vie était en danger. Pourtant elle se devait d’agir avec sa tête. Le marchombre est un lien constant entre ce qui est et ce qui peut être. C’est pourquoi elle resta toujours courtoise avec l’homme.
De plus, nous aimerions savoir ce que font nos hommes étendus à vos côtés. Nous sommes ouverts à toute explication simplement, cette situation est tout de même tendue vous comprenez.

Tendu était un mot faible, bien que Lexi tâchait de paraître sereine, elle était placée de trois-quart, et ses appuis étaient parfaits pour bondir à tout moment. Dans son dos, son arc toujours accroché semblait inaccessible mais il se trouvait que Rawen l’accrochait et le décrochait elle-même au moment où l’élue passait une main pour l’attrapper. Cette dernière avait sans formulation claire proposé à Lexi de prendre sa seule apparence optimisée : celle d’une armure complètement d’un métal inconnu, mat et souple. Malheureusement, Lexi s’était précipitée dans sa tenue habituelle, et laisser Rawen prendre l’apparence d’une armure haut-de-gamme serait un signe on ne peut plus belliqueux. C’était également pour cette raison que les deux poignards de Lexi étaient toujours rangés dans leurs fourreaux respectifs.
Elle espérait fortement que tout ça ne parte pas en combat. Bien que son affrontement récent contre un Hiuma avait montré à quel point elle avait progressé, elle sentait qu’ici, elle ne faisait pas le poids. Et malgré les rumeurs disant qu’un élu ressucitait, il se trouvait que tout le monde ne semblait pas revenir. Et elle n’avait clairement pas envie de tester ce genre de nouvelle expérience…
Contextuelles:
 


Fiche présentation//Fiche Technique//
Quelques informations de base sur Lexi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 206
Yens : 91
Date d'inscription : 25/08/2016

Progression
Niveau: 999
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Left_bar_bleue15000/15000Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty_bar_bleue  (15000/15000)
Une vieille légende
Une vieille légende - Pnj -

-



MessageSujet: Re: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] EmptyJeu 18 Avr 2019, 16:37




Kanzêtsu

feat Ses victimes







Y'avait foule autour de lui, enfin au début, Kanzêtsu était toujours assis et il sirotait les fonds des deux bouteilles, mais bon, le cul sec ça n'aidait pas à garder quelques gouttes de coté et finalement il posa les récipient en verre sur le coté, s'essuyant la bouche avec son avant bras. Il vit par la suite arriver quelques puissances qui se rapprochaient dangereusement de sa position. La première appartenait à une fille blonde et on pouvait dire qu'elle en avait sous le capot ! De la puissance hein... La ville était pas des plus accueillante, ok il avait sauté un peu comme un bourrin, mais déjà on ne lui disait pas bonjour, on haussait les armes et maintenant on lui demandait sans ménagement qui il était et ce qu'il faisait ici, wow !

Mais cette fille n'était pas la seule à se ramener, en plus et bim, tout pareil avec le second. Ah par contre lui, il était au parc et sa force correspondait à sa tête. Ce devait être Zoro roronoa, le fameux bretteur de renom et aussi élu de Fuyu. Kanzêtsu sourit à son arrivée, mais sa question était aussi brutale que la petite blonde d'avant. Pas de bonjour, pas de présentation, juste des questions menaçante. Quoiqu'en y réfléchissant, avec tous les gardes a terre, il se disait que c'était peut être bien la raison d'une telle hostilité. Mais pour le moment, Kanzêtsu resta tranquillement assis et semblait réfléchir à de potentielles réponses.

Les habitants s'écartèrent en tout cas et les autres gardes debout faisaient déjà évacuer les lieux. C'était une bonne chose, ça éviterait de voir des blessés après tout. Lexi n'étant pas encore arrivé à ce stade, le gaillard du Genchijin commença à répondre.

- Yo ! 18671 et 22404 aaah pas mal, vraiment pas mal.

Enfin oui, répondre était un bien grand mot, puisqu'il ne fit qu'énoncer des chiffres étranges. Tout à coup une voix discrète mais audible se fit entendre, mais elle visait simplement un certains Kilgore, pourtant la fille et donc troisième personne présente alors que le reste du monde partait, visait clairement Zoro. Etrange, Kanzêtsu regarda simplement la scène en tournant sa tête. Cette discrète gardait une distance de sécurité supérieur à Zoro, mais plus ou moins équivalent à celui de Viola.

Du coup, il était simple de comprendre que Zoro était le fameux Kilgore, mais bon, c'était encore un peu décousu dans la tête du gaillard qui continua d'observer et d'écouter, jusqu'à ce que toutefois il fut quémandé à son tour. Ah, enfin, on lui dit bonjour ! C'était la première, c'était notable. Il leva la main dans sa direction pour la saluer, bien qu'elle lui priait de se présenter fissa et qu'il devait normalement passer par la porte. Il se leva alors pour la première fois, il était assez grand et costaud, un gabarit à la Zayro quoi. Il tourna la tête vers la porte en se grattant la tête.

-  Hmm...

Mais elle continua ses questions, demandant aussi pourquoi les gardes étaient inconscients. Enfin au moins, elle semblait plus ouverte au dialogue que les deux autres. La situation était tendue juste parce qu'il avait sauté ? Mince, il ne s'attendait pas à ce qu'ils le soient autant, ni même qu'ils soient tous au même endroit, c'était une chance ou pas ? Surement eh ! Il était temps de répondre

-  Okay ! Commençons par le début alors. Je suis Kanzêtsu ! Fit t'il d'une voix qui portait, loin de se vouloir discret, tapant sur son torse de son poing.

Un sourire arquait son visage, avant qu'il ne continu en les regardant tour à tour. C'était amusant de les voir lui faire ainsi face, chacun dans une direction opposé. Zoro en face, Viola à gauche, Lexi à sa droite.

- Je suis venu ici, pour trouver des élus. Ca m'a l'air d'un bon endroit !  

Il avait déjà répondu à Viola et Zoro, restait la discrète en attente du plus grand questionnaire ;

- 8424 hmm...  Puis il reprit - J'ai sauté, je savais pas trop que j’atterrirais après la porte, héhé, désolé. Mauvais calcul de ma part. Comme je l'ai dis, je m'appelle Kanzêtsu et je viens voir s'il y'a des élus que je cherches ici.  

Il n'avait pas beaucoup de raison de mentir après tout, c'était la stricte vérité. Il termina de répondre enfin à l'enquêtrice sortie de nulle part.

- Ah ouais, pour eux, ben ils m'ont mis en joue et j'ai préféré éviter de les blesser inutilement. Ils sont juste inconscients pour deux jours, vous pouvez les faire évacuer, pas d'problème. Ajouta l'homme en faisant un geste du pouce par dessus son épaule.

Est ce que la situation était moins tendue pour autant. Bien sur que non, derrière ces questions, il savait, ça se voyait, qu'il en aurait droit à d'autres éternellement, tant que ça leur plairait. il soupira en se craquant un peu la nuque.

*crack crack * - Je cherche trois élus en particulier. Zoro Roronoa de Fuyu, Ellen de Minshu et Lexi de Tenshi.

Le membre du Genchijin avait mesuré les puissances du parc et ici, il savait donc que deux d'entre eux au moins étaient Lexi et Zoro, mais ne se permit pas de le dire tout de suite, autant mesurer leur courage aussi, allaient t'ils se dévoiler ou non ? Il prit une pause et puis annonça ;

- Vous sauriez pas ou les trouver par hasard ?

Ca l'amusait un peu, comme un petit apéritif avant le plat de résistance. Enfin c'était toujours cool de voir la réaction qu'avaient certains élus, lorsqu'ils étaient face à un mur ou un problème. Comment réagiraient t'ils ? Attaqueraient t'ils sans raison quitte à détruire une partie de la ville ? Évacueraient t'ils les inconscients, enfin bref, Kanzêtsu était d'abord dans une phase d'observation. Mais ils étaient si tendus, tous, qu'il ne pu s'empêcher de rire un bon coup, qui sait, peut être que ça les détendrais aussi, non ?

- Hahahaha vous devriez vous détendre un peu !

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2204
Yens : 281
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 181
Nombre de topic terminé: 96
Exp:
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Left_bar_bleue2/12Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty_bar_bleue  (2/12)
Ellen
Ellen ⛤Impératrice des Enfers ⛤

-



MessageSujet: Re: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] EmptyLun 22 Avr 2019, 12:22



Feat. Zoro, Kanzêtsu, Lexi ~
Se retirer du vice...

Viola's theme

Vinrent donc deux autres personnes. L'une, je la connaissais que trop bien; c'était Zoro, et certainement le véritable Tacitus Kilgore que je cherchais. En le voyant, je plissai des yeux, mais je ne m'attardai guère trop longtemps sur lui, préférant analyser du regard le deuxième individu qui était venu me rejoindre : une femme, blonde, et vêtue d'une armure. Son énergie était clairement plus faible que la nôtre ou celle de l'homme hérisson, pourtant elle gardait son sérieux, et faisait même l'effort d'essayer de paraître calme, tout en usant de la politesse. J'avais beau cherché dans mes souvenirs, comme dans ceux d'Ellen, je ne reconnaissais absolument p- oh. C'était... C'était la femme que j'avais rencontré sur l'île de Tenshi. À elle et à Haizen, j'avais donné des objets précieux qu'Ellen avait trouvés avant de succomber. Je me demandais bien sur l'instant ce qu'ils en avaient bien pu faire, mais j'oubliai vite.

18671, 8424 et 22404 ? Qu'étaient-ce que ces noms-là ? On dirait qu'il nous attribuait des nombres, un peu comme lorsqu'un antagoniste d'animé venait analyser la puissance de ses adversaires. Peut-être était-ce le cas ? Si c'était cela, c'était plutôt inquiétant. Méfiante, je le toisais sauvagement alors qu'il répondait à l'inconnue d'un calme déconcertant. Il s'appelait Kanzêtsu, hein ?

"Cela veut dire "inégalé" en japonais..."

"Pas très rassurant..."[/color]


C'était plus qu'évident, il était venu pour se battre. Et ce qu'il dit ensuite me refroidit brutalement. Il cherchait Ellen de Minshu, Zoro de Fuyu, et Lexi de Tenshi. Il avait très globalement suivi nos pistes, et maintenant le voici là, juste en face de nous trois. Enfin, je ne savais pas réellement si la fille se dénommait réellement Lexi, mais c'en était très probable. Je déglutis alors qu'il se craquait les mains. Non, clairement, c'était pas pour prendre le thé qu'il venait nous voir. Pourtant, se battre ici en sachant qu'on se trouvait en pleine ville était extrêmement dangereux pour la population. Cependant, pour moi, la vie de ma bien aimée importait plus, et je n'en avais que faire du reste. Je serrai les poings lorsqu'il se mit à rire.

Musique d'ambiance

Vous voulez que nous nous détendions, mais vos gestes laissent présager que vous cherchez un combat.


Je marquai une pause pour m'avancer bien plus que les autres, fixant l'animal droit dans les yeux, tout près, et sans aucune crainte apparente. J'étais juste devant lui à présent. Je me fichais bien des deux autres.

Pourquoi cherchez-vous ces élus ?


Mon œil droit devint doré, et la marque de Minshu se mit à briller sur la pupille.

Et que signifient ces nombres que vous nous avez attribués ?


Mon cœur battait à la chamade. Je n'avais pas peur non, j'étais simplement sous l'adrénaline. Préparée à un combat potentiel, et que je savais très proche.

"...Il est venu pour nous. Je vais le tuer. Je vais le tuer. Je vais le tuer. JE VAIS LE TUER !"

"Calme-toi Ellen. Je m'en occupe."


Ce n'était pas ces deux autres qui allaient me protéger. J'allais me battre pour moi. Et tant pis si je leur faisais de l'ombre. Cet homme voulait s'en prendre à Ellen. Et j'allais l'anéantir pour cela.

Ceux qui osaient ne pas aimer nôtre Seigneur Jesus Christ doivent être maudits, ô Seigneur... Amen !

...Mon nom est Viola. Roi des démons. Ne l'oublie pas.


Murmurai-je à l'homme, le visage assombri et menaçant.



Dernière édition par Ellen le Sam 04 Mai 2019, 15:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 830
Yens : 424
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 19

Progression
Niveau: 117
Nombre de topic terminé: 37
Exp:
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Left_bar_bleue8/12Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty_bar_bleue  (8/12)
Lexi Hil'Feyan
Lexi Hil'Feyan ↬ Marchombre ↫

-



MessageSujet: Re: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] EmptySam 04 Mai 2019, 14:12

Présentations

Ft Viola/Ellen, Zoro et Kanzetsu

Alors que Lexi restait sur ses gardes, l’étrange colosse répondit sans la moindre résistance aux diverses questions. Nommé Kanzetsu, il cherchait des élus. Celle de Tenshi ne cilla pas. Nombreux cherchaient des élus. Pour des missions, des services, pour les tuer ou les aider, les embaucher ou les étudier. Chercher des élus sans plus de précision n’indiquait rien sur le fond de ses intentions finalement. Elle le laissa poursuivre, et il justifia sans souci la présence des gardes étendus autour de lui. Lexi déglutit. Il ne les avait pas mis K.O. en atterrissant, mais bien après. D’un geste infime, elle ordonna à Ryuku, son garde encore dans les parages, de venir. Elle ne parla pas, mais un échange de regard suffit à faire comprendre à l’assassin – et à l’ex Seikajin qui l’accompagnait depuis quelques instants – de chacun prendre deux corps et de ne pas revenir. A deux, ils évacuèrent quatre soldats sans un mot.
J’aurais préféré que vous discutiez avec eux comme vous le faites avec nous avant de les mettre dans cet état : la ville a besoin de ses gardes. Mais comme il semble que ce n’était que ce n’était que légitime défense, je me vois mal vous reprocher quoi que ce soit.

Puis l’homme sembla faire jouer ses articulations, ce qui ne manqua pas d’inciter Lexi à faire preuve d’autant de méfiance, avant d’ajouter des précisions. Il ne cherchait pas « des » élus, de manière indéfinie. Il venait pour Zoro. Pour Ellen. Et Lexi. Et évidement il demandait en toute naïveté apparente – et sûrement uniquement apparente – comment les trouver. La petite marchombre prônait la discrétion, pas le fait de se cacher. Elle était prudente, pas couarde. Sans quitter sa garde discrète de combat, elle répondit immédiatement :
Je suis Lexi, indiqua-t-elle avant d’ajouter un sourire amusé aux lèvres, j’espère pour vous que ce prénom n’est pas courant, car sans information supplémentaire ça serait dommage qu’il y ait méprise.

Il était évident à son ton qu’elle se doutait qu’il n’y avait pas méprise : elle soulignait simplement le manque d’informations du Kanzetsu. Ce dernier voulait qu’ils se détendent. Elle aurait bien répondu, mais la blondinette toujours présente – et que Lexi surveillait du coin de l’œil – répondit d’abord.
Evidemment, l’inconnue relevait l’attitude du Kanzetsu qui n’aspirait pas à une discussion autour de quelques bières, et posait LA question principale : pourquoi cherchez les trois élus ? Si Lexi se serait arrêtée là à la place de Viola, celle-ci ajouta cependant une interrogation.
Et que signifient ces nombres que vous nous avez attribués ?

Lexi tourna la tête vers elle. « Ces nombres ? » se demanda-t-elle d’abord, avant de se souvenir que peu après son arrivée, Kanzetsu avait prononcé un nombre aux alentours de huit mille. Si il avait auparavant attribué des nombres au général et à la fille, alors huit mille devait être pour elle. Quels avaient été ceux pour les deux autres ? Que signifiaient-ils ? Mais alors qu’elle se posait déjà énormément de questions, la phrase suivante de la fille lui fit ouvrir deux yeux ronds, comme ceux des pigeons.
Mon nom est Viola. Roi des démons. Ne l’oublie pas.

Si la jeune marchombre avait désormais un nom à mettre sur ce doux visage, elle était fort surprise du titre associé. Roi des démons. Viola semblait pourtant être une femme. Pas un homme pour être Roi, pas un démon non plus – mais ceux-ci pouvaient certainement se métamorphoser, après tout qu’est-ce qu’elle y connaissait en démon ? Même l’espèce de menace qui suivit ne seyait pas à ce minois frais. Lexi toussota avant de commenter.
Vous n’avez pas vraiment le physique de l’emploi.

Si la petite marchombre était prudente et attentive, cela ne l’empêchait pas de se permettre quelques remarques çà et là. Elle se tourna cependant à nouveau vers Kanzetsu.
Comme la demoiselle. En dehors du fait que je ne suis pas un Roi, mais j’aimerais bien savoir ce que vous me voulez. Et si en plus cela n’a pas comme conséquence de me nuire, cela m’arrangerait fortement.

Lexi tentait de lâcher du lest, mais au fond d’elle, elle savait que l’arrivée de cet homme n’était pas vraiment un bon présage.


Fiche présentation//Fiche Technique//
Quelques informations de base sur Lexi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 206
Yens : 91
Date d'inscription : 25/08/2016

Progression
Niveau: 999
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Left_bar_bleue15000/15000Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty_bar_bleue  (15000/15000)
Une vieille légende
Une vieille légende - Pnj -

-



MessageSujet: Re: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] EmptyDim 05 Mai 2019, 17:31




Kanzêtsu

feat Ses victimes







Y'a pas à dire, quand le public autour se tait et observe, ça met une petite ambiance comme nulle autre. Bon, ok, la majeure partie du vrai public était parti, évacué par les quelques gardes qu'on voyait courir autour des trois élus, mais tout de même, ajoutez y une musique de western, un petit morceau de paille qui roule au vent et tout sonnait comme un vrai début de duel, on, quaduel, quuel ? Comment disait t'on un duel à quatre ? Kanzêtsu cherchait dans sa tête en levant les yeux au ciel un court instant. Après avoir dit les noms de ceux qu'il recherchait, c'est la petite blonde à l'air frêle qui prit la parole, d'un air farouchement serieux.

Pour sa part, les gestes du gaillard n'incitait qu'à la prudence et la méfiance, comme quoi, se craquer les articulations avaient encore un sacré effets à l'heure actuelle, c'est fou !

- Oh ? Juste en m'évaluant comme ça, vous sentez ça ? Impressionnant.

Ou pas, puisque ça restait une analyse assez simpliste et même pas sur, mais Kanzêtsu fit une moue sincèrement impressionnée, en bougeant légèrement sa tête d'arrière en avant comme quelqu'un qui apprécie un son de soirée distant. Mais elle continua en lui demandant pourquoi il les cherchais, c'était sans doute la question sur toutes les lèvres après tout. Enchainant d'ailleurs rapidement sur l'histoire de ces chiffres. Le grand homme mis ses mains sur ses hanches et prit un air assez fier ;

- Ah ça ! Ahah. Impressionnée en retour n'est ce pas, enfin, je n'ai pas encore dit pourquoi mais... Hmm, il s'agit d'une partie de mon pouvoir, je suis capable de detecter la puissance brute d'un individu, tout ce qui fait sa force, son essence, il se traduit par une construction de chiffres fixes ou évolutifs au dessus de vous. Vous ne pouvez pas les voir évidemment, mais moi oui. Fit t'il d'une voix qui portait, loin de se vouloir discret, tapant sur son torse de son poing.

Oui, Kanzêtsu semblait très fier de pouvoir voir cela ;

- Quand aux élus que je cherches, disons qu'ils sont très puissants et j'aurais aimé les voir en vrai, voir à quel point ce monde à réussi à les rendre forts, voir à quel point ils se sont nourris de ce monde pour en arriver là.  

Restant encore un peu évasif sur son véritable projet, Kanzêtsu porta un regard sur chacun des protagonistes en place. Les téméraires, les nonchalants, les prudents... Viola s'était d'ailleurs beaucoup avancée comparé au reste, mais le gaillard ne broncha pas d'un millimètre et la regarda de bas en haut, jusqu'à ce qu'elle se présente comme un roi des démon. Mais il n'avait que la puissance et le nom d'ellen, cependant elle, cette blonde était forte, mais n'était pas Ellen, devait t'il donc la prendre en considération ?

- Roi ? Hmm... Viola ? Jamais entendu parler.  Puis il reprit - Mais, ça fera l'affaire.  

Sans en dire plus, Zoro lui ne pipa mot, restant silencieux, jaugeant peut être son adversaire pour le coup ? La prochaine à parler fut l'autre, la prudente, celle en retrait, la femmes aux milles murmures... Il l'avait écouté du coin d'une oreille, lorsqu'elle avoua préférer une autre méthode pour les gardes, mais sans lui incomber quelconque crime ou délit, puisqu'il avait agit en légitime défense. Il se tourna vers elle pour lui répondre à ce propos ;

- Ils étaient un peu trop nerveux. Mais vous avez bien fait de les évacuer, ils iront mieux d'ici un jour ou deux max !  

Elle s'était enfin présenté sous le nom de Lexi, c'était courageux et brave, malgré le fait qu'elle soit la plus craintive en apparence et la plus faiblarde en chiffres bruts. Elle souleva un point pour essayer d'en savoir plus sur le pouvoir de Kanzêtsu, qui reprit un sourire fier en annonçant un peu plus des secrets entourant son pouvoir.

- Même si vous aviez étés plusieurs, je connaissais la force qui allait avec votre identité, je n'aurais pas pu me tromper... Sauf si vous aviez une jumelle de force équivalente au centième près. Votre force est d'ailleurs bien inférieur aux deux autres présents, vous êtes pourtant bien une élue puissante, avec quelques talents, ça se sent.

Mais on sentait dans ses derniers mots une petite "pointe" de déception. Comme s'il aurait préféré mieux et en même temps, il y'avait un paradoxe très fort qu'il n'expliquait pas encore aux élus, qui faisait qu'il était assez content de se tromper aussi. Quoiqu'il en soit, Lexi fit une remarque sur Viola, a propos du physique. Roi des démons pour une petite blondinette, c'est vrai que c'était peu courant, mais les élus cachaient autant que certains natifs, d'incroyables pouvoirs, apparences ou identité. Lexi termina par la même question, il était temps d'y répondre non ? Que voulait t'il aux élus ?

Kanzêtsu pris une inspiration et commença à fixer le ciel.



- Humphf.... C'est un chouette village ou vous vous trouvez. Okay, je vais vous expliquer pourquoi je suis venu, pourquoi à vous.

Et il commença à parler, en gardant son regard rivé vers les cieux ;

- Il y'a plus de six ans, le peuple de mon village est subitement tombé malade. Leurs essences vitales, leurs énergies étaient comme aspirées. Au début, j'ai blâmé les Dieux, l'invisible. J'ai parcouru le monde en quête de réponses et de remèdes. J'ai découvert que d'ou je viens, la population de natifs avait subit les mêmes tourments, aux mêmes périodes et que c'était croissant. Je viens de très loin, au delà de la tempête que vous appelez le Zaward'o et qui entoure Kosaten. Il plus de deux ans, j'étais venu enquêter à Kosaten, pendant presque une année entière. Les natifs d'ici allaient bien, mais il y'a quelques éléments qui ont commencés à apparaître aussi ici. Tout ça, ne menait finalement qu'à une conclusion... L'arrivée des élus dans ce monde. Quelque chose à été bouleversé à ce moment là, mais j'avais besoin de comprendre, j'étais seul et sans vraies réponses.

Il baissa la tête pour fixer les élus ;

- J'ai réussi à en avoir les mois suivant et aussi en apporter à un groupe qui comme moi, avaient perdus des êtres chers et irremplaçables. Ensemble, nous avons pu déterminer avec sûreté, que les élus étaient le poison de ce monde. Chaque apparitions d'élus, chaque morts ou retour d'un élu, chaque guerres mais pas seulement... Lorsque les élus se transcendent, atteignent un niveau qui était l'égal de leurs niveau dans leurs monde, ils continuent égoïstement cette progression. Mais ou croyez vous qu'ils tirent cette énergie ? De ce monde, de sa magie, de ses natifs ! Peu à peu, ceux qui n'étaient pas sous la protection de cette tempête divine on vu leur monde disparaitre dans des cataclysmes, des fléaux, des maladies qui n'étaient pas soignables, qui ne pouvaient pas être stoppées. Leur essences servant à nourrir vos progressions incessantes, votre puissance sans limite et de satisfaire la guerre ici, le but divin... *LONG SOUPIR FORT* - Alors le Genchijin à pris les choses en main. Nous voulons que vous disparaissiez de ce monde, pas forcément vous tuer, nous savons que certains d'entre vous ne sont pas coupables. Vous aussi vous êtes des victimes dans tout ça, d'une certaine manière. Mais pour quelques individus aux pouvoirs aberrants, des populations sont génocidés par le poison que vous représentez, tous les jours, chaque secondes. Un jour, ce sera aussi le tour de Kosaten, comme un dernier bastion. Pourquoi croyez vous que Tenshi s'est réfugiez ici, juste au dessus du zawardo, bien protégée par sa technomagie ? Une barque de sauvetage, ni plus ni moins. Lorsque vous étiez au parc, nous étions déjà dans nos projets, mais comme d'habitude les élus gâchent tout et ne sauvent personnes à part eux mêmes.

Kanzêtsu, prit un air sérieux et commença à passer à coté d'Ellen, enfin, Viola, pour s'arrêter finalement et clore ;


- Je suis donc venu voir ce que vous valez, si vous allez nous poser problème ou non. Je sais que c'est difficile à accepter pour vous, mais vous devez disparaitre, pour le bien de tous. Reste donc à savoir si vous allez vous laisser faire ou me forcer un peu la main ? Oh et... Je préférerais qu'on aille un peu plus loin. Ce village... Il est vraiment chouette.

Fit t'il, avant de commencer à s'éloigner vers les portes du village, n'espérant qu'une chose, que les élus le suive tranquillement.


vous avez désormais 48h par personnes pour répondre (afin de ne pas handicaper le rp) vous pouvez me prévenir si vous êtes indisponibles, etc... J'essaierais de comprendre et voir au mieux pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2204
Yens : 281
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 181
Nombre de topic terminé: 96
Exp:
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Left_bar_bleue2/12Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty_bar_bleue  (2/12)
Ellen
Ellen ⛤Impératrice des Enfers ⛤

-



MessageSujet: Re: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] EmptyLun 06 Mai 2019, 13:11



Feat. Zoro, Kanzêtsu, Lexi ~
Se retirer du vice...

Viola's theme



Alors que je me tenais fièrement et sans crainte apparente devant l'intrus aux cheveux d'hérisson, le dénommé Kanzêtsu, ce dernier répondit tout d'abord à mon analyse sur sa gestuelle, se montrant “impressionné” par cela, avant d’en venir aux nombres qu’il avait attribués à Zoro, l'inconnue que je supposais être Lexi et moi-même. Un pouvoir spéciale donc ? J'haussai un sourcil, mais je ne dis rien. J'en avais profité pour entendre l'autre femme parler au sujet des gardes de cette ville, montrant une légère inquiétude, tout en avouant qu'il n'avait rien à se reprocher, sachant que c'était une sorte de “self-defense”. Je soufflai pas le nez, peu convaincue par cette justification, mais ce n'était après tout point à moi de m'occuper de cet endroit et de ses lois…

Lorsque je vins me présenter, l'homme me dévoila ne savoir rien de moi. Je fus quelque peu vexée, mais je n'en montrai absolument rien. Je comprenais. Ellen n'avait jamais osé parler de moi au peuple, l'homosexualité étant quelque chose d'encore bien tabou, même sur le territoire des libertés, ce qui était plutôt désolant. Alors je gardais ma frustration occultée. Je me montrerai bien puissante et influente à l'avenir. J'y croyais, car je savais que ce n'était point qu’une utopie, contrairement à Ellen qui se promettait des choses, sans tout faire pour y arriver, coincée par des règles, et un désespoir étouffant.

Cependant, j'entendis soudainement ensuite une voix féminine, celle de la femme qui nous avait rejoints, Zoro et moi. Elle fit une remarque sur mon rang qui me fit tressaillir nerveusement, et, à cet instant, une grimace s'était esquissée sur mon visage, normalement stoïque.

Je… Je n'avais pas besoin de vôtre avis.


Je déglutis, avant de me reprendre rapidement, me positionnant bien droite à nouveau, froide et sérieuse. Comment osait-elle ?! Me voilà bien embarrassée maintenant… Derrière mes lèvres, mes dents étaient serrées. Quelle insolence ! Hmf, elle ne paiera pas pour attendre ! Néanmoins, elle avoua s'appeler Lexi, comme je m'en doutais. Un flash de rappel me vint... N'était-ce pas elle qui avait protégé Frisk au parc ? Mon cœur se réchauffa l'espace d'un instant... Comme si Ellen était heureuse de la voir. Il fallait donc que je la protège si quelque chose arrivait. Car... Ellen semblait le vouloir.

Enfin ! Il y avait des choses plus importantes à s'en soucier pour le moment. Ledit Kanzêtsu se mit donc à parler. Longtemps. Nous expliquant ses origines, la maladie qui avait attrapé son village, sa venue sur Kosaten, et… Son hypothèse sur la source d'énergie des élus. C'était donc, d'après lui et son groupe - le Genchijin qui me disait quelque chose -, la cause des catastrophes naturelles, de la maladie et des génocides. Les élus étaient, semblerait-il, un poison pour Kosaten. J'écoutais attentivement, bien que légèrement perturbée par ces paroles. Surtout la partie où il disait que “tous les élus n'étaient pas coupables”, avant de dire que “comme d'habitude les élus gâchaient tout”. Ce groupe… Ce “Genchijin”... D'après les souvenirs d'Ellen, que je pouvais voir à travers son âme fusionnée à la mienne… Elle en avait appris l'existence via une lettre de Frisk, qui se trouvait dans ce “parc” dont Kanzêtsu semblait parler. Un groupe d'anti-élus, qu'elle disait ne pas être “complètement mauvais”... Des Hommes qui osaient mettre toutes ces personnes dans un même sac ne méritaient aucune pitié. Oui, il disait qu'ils “savaient” qu'on était des victimes à “nôtre manière”, en sachant parfaitement que nous n'étions pas responsables de nôtre venue ici… Au lieu de s'en prendre aux dieux, qui étaient ceux qui nous ramenaient ici, ils voulaient nous exterminer ! Quel ridicule ! Les dieux continueront d’en ramener, encore et encore pour leur guerre ! Je serrai les poings, avant de me retourner, lorsqu'il me contourna, voulant visiblement quitter la ville “pour nous tester”.

Tout ceci n'a aucun sens.


Commençai-je bravement en le regardant s'éloigner.

Vous dîtes que vôtre groupe a réussi à savoir que les élus sont la source de tous ces problèmes, mais comment ?


Je marquai une pause, avant de m'avancer de quelques pas.

Vous voulez nous exterminer, alors que ce sont les dieux qui sont responsables ! Vous ne voulez plus qu'on “progresse”, et qu'on prenne de cette “énergie” au risque de détruire ce monde… Mais vous n'arriverez jamais à tous nous tuer à temps. Certains sont protégés par le peuple ! Certains progressent probablement bien cachés dans ce monde vaste ! Vous dîtes que vous savez que nous ne sommes pas tous “coupables”. Que nous sommes des “victimes”... Mais vous nous portez tous responsables en disant que “comme d'habitude nous gâchons tout” !


Je m'avançai encore.

Je comprends vôtre colère, vôtre désespoir et envie de vengeance. Mais vous ne pensez pas à ces natifs qui se sont attachés à nous. À ces prouesses, à ces services que nous avions pu rendre à Kosaten jusqu'ici ! En essayant de nous faire disparaître, certains viendront nous aider ! Mais pas que… Peut-être que les dieux eux-mêmes viendront aussi.


Nouvelle pause.

Il y a des élus qui rêvent de pouvoir rentrer chez eux. Des élus qui cherchent désespérément un moyen d'y arriver, en croyant qu'en progressant, ils pourront le faire. Il y a des élus qui ne sont que des enfants. Les vrais coupables… Ce sont les dieux. C'est pour ça qu'il y a des élus qui se retournent contre eux. Pour pouvoir revenir chez eux. Mais aussi, pour arrêter la guerre. Si les dieux vous aimaient réellement, ils n'auraient pas laisser se créer des cataclysmes pareils ! Vous êtes aveuglés par la haine. Je vous comprends, mais je ne vous laisserai pas faire.


Je poussai un long soupir, et posai une main contre mon cœur. J'étais… Remplie d'ESPOIR.

J'anéantirai les dieux. Et je retournerai chez moi. Aidez-moi, et tous ces élus qui veulent la chute de ces dieux. Ou essayez encore de nous tuer. De nous “faire disparaître”... Et nous nous défendrons. Je ne dis pas que je vous tuerai. Je n'aime pas tuer. Je n'ai jamais aimé ça. Je veux juste être tranquille. Revenir chez moi. Revoir mon père.


Même si je n'ai jamais été la vraie Viola. Je le savais. Mais je voulais partir avec Ellen. Et vivre avec elle.

“V-Viola… Je…”

“Ne t'inquiète pas. Dieu est avec nous.”


Dieu était avec nous.

Quelqu'un viendra prendre leur place pour mieux régner et protéger ce monde. Quelqu'un d'élu par le peuple. J'en suis sûre.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 830
Yens : 424
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 19

Progression
Niveau: 117
Nombre de topic terminé: 37
Exp:
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Left_bar_bleue8/12Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty_bar_bleue  (8/12)
Lexi Hil'Feyan
Lexi Hil'Feyan ↬ Marchombre ↫

-



MessageSujet: Re: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] EmptyMar 07 Mai 2019, 21:02

Présentations

Ft Viola/Ellen, Zoro et Kanzetsu

Lorsque l’intrus parla, Lexi écouta avec une attention absolue. Elle retenait les informations données par Kanzêtsu, toutes les informations données, volontairement, ou de manière inconsciente. Son maître lui avait appris à lire les corps, à interpréter correctement les signaux que celui-ci envoyait naturellement, et avec l’expérience, elle était désormais capable de déceler les informations qu’on tentait de lui cacher, ou au moins de comprendre ce qui se tramait.

Tout d’abord, l’homme ne cacha pas la fierté de sa capacité à appliquer des chiffres aux personnes de l’assemblée. Il semblait donc capable d’attribuer une valeur aux gens, leur force et/ou leur puissance, leur essence, le tout sous formes de nombres autour d’eux. Lexi s’interrogea : si elle était à huit mille, que cela voulait-il dire ? A combien était Viola et Zoro ? Qui d’autre était à huit mille, autrement dit, à qui était-elle comparable. Elle resta coite cependant, afin de laisser l’homme continuer. Et elle retint habilement un sourire fier lorsqu’il expliqua que les élus recherchés étaient puissantes. Elle l’était ? C’était une très bonne nouvelle. Surtout qu’il affirmait ne pas se tromper en pensant qu’elle était bel et bien la « Lexi » recherchée. Ce qui était une moins bonne nouvelle cela dit…

Puis il répondit à la grande question, dans un long monologue : l’histoire du Genchijin. Si celle-ci était intéressante ce qui marqua l’esprit de Lexi fut loin d’être ce qu’espérait le Genchijin. Il avait passé le Zaward’o. Pour une marchombre, dépasser les limites était le but d’une vie. Si elle resta intéressée par tout ce qui se disait, dans un coin de sa tête s’était désormais gravé cette idée : « Au-delà du Zaward’o ». Un jour, elle irait. Mais pour l’heure, elle devait s’en tenir à une petite leçon d’histoire. Elle avait beaucoup à redire à l’homme du Genchijin, mais elle lui tenait pour l’instant une forme de respect, qui impliquait ne pas lui couper la parole. Appliquée à analyser l’attitude de Kanzêtsu, Lexi eût le sentiment qu’il était franc. Il s’en tenait évidemment à ce qu’il souhaitait dire, mais elle pensait qu’au moins ce qui était dit, était vrai. Elle restait cependant d’une prudence attentive.
Après avoir encore commenté la ville de Bashô Tokaï, Kanzêtsu demanda à s’éloigner, au grand soulagement de l’élue de Tenshi. Il leur tourna donc le dos, et commença à partir. Le suivrait-elle ?

Ce n’était même pas une question. A quoi cela servirait-il de tenter d’éviter le conflit ? Si en cas de combat il était perdant, autant s’en occuper tout de suite. Et s’il devait avoir le niveau pour la vaincre, alors fuir n’était pas une solution : son groupe était organisé. De plus, la fuite impliquait une forme de contrainte que Lexi se refusait. Elle chérissait la liberté. Et si elle devait la gagner chaque jour un peu plus, ainsi en serait-il. Elle jeta un œil au général. Elle préférait cependant qu’il reste à Bashô Tokaï, et même si elle savait qu’il s’agissait de Zoro le recherché, elle tenta quelque chose pour le garder en dehors de ça : la ville avait trop besoin de lui.
Général Kilgore, nous sommes certes censés être alliés, mais je vous demande de ne pas impliquer la ville, et par conséquent ne pas vous impliquer, dans ce problème qui semble me concerner – ainsi que Viola. Je ne veux pas que les problèmes que j’ai retombent sur la ville. Et je ne lui suis pas indispensable. Vous devriez rester ici et organiser une défense si jamais … Enfin, vous voyez.

Le général qui était resté coi depuis le début, ne suivit donc pas Kazêtsu tandis que Viola lui entamait le pas et commençait à lui répondre. Lexi suivit également, d’une démarche silencieuse et fluide. Si deux élus sur trois parmi les recherchés le suivaient, il s’en satisferait certainement pour un toi. De quoi laisser à Zoro le temps de … faire ce qu’il pouvait. Pendant que Viola parlait avec véhémence à l’homme du Genshijin, Lexi fit passer en toute discrétion son sac sur sa hanche. A peine arrivée à Bashô Tokaï, son garde l’avait appelée, elle avait donc toutes ses affaires de voyages habituelles sur elle. Ce qui comprenait son sac comportant moult objets utile, et sur lequel était accroché son arc. Sur l’une des poches du côté, elle tira trois « aiguilles » : des tiges de fer dont la longueur et l’épaisseur variaient, respectivement de deux à trois pouces, et de deux à cinq millimètres. Sans un mot, elle les glissa dans le corset constitué par son armure Rawen, celle-ci toujours son forme de banals vêtements bruns. Elle saisit également un lacet de cuir, qu’elle enroula autour de son poignet, sous sa manche. Sans un bruit, elle repassa le sac dans son dos, et passa les deux bretelles autour de ses épaules, le calant confortablement sur ses omoplates.
Alors que la jolie bonde finissait de parler, avec entrain, espoir et vigueur, Lexi était mentalement prête. Alors que le trio sortait de la ville, elle répondit à son tour à l’homme.
J’ai eu une vision il y a des mois. Comme beaucoup je crois. Une vision où Reisha parlait d’un changement de ligne de temps, où son compagnon se sacrifiait pour contrôler une faille temporelle. Elle puis Reisha expliquait son plan. Elle allait voler le pouvoir des élus pour anéantir l’ennemi commun. Et je cite à peu près ses mots « ils récupèreront leur pouvoir avec l’entraînement ». Je ne comprends pas cette vision. Mon monde, ma vie se résume à : naître en Gwendalavir, vivre en Gwendalavir, être téléportée à Tenshi, vivre entre Tenshi et Kosaten. Et entre temps, j’ai perdu le fruit de mon entraînement. Heureusement, cela est revenu plus vite qu’il n’avait fallu pour l’acquérir la première fois, et une fois mon niveau de fin d’apprentissage retrouvé, j’ai continué à progresser. Reisha a dit « ils retrouveront leurs pouvoirs par l’entraînement ». Je ne sais pas de quoi elle parle, mais il me semble que s’entraîner ce n’est pas pomper la force des autres. Mais soit. Quand bien même vous auriez raison. Il paraît que les élus revivent. Alors je ne veux pas dire mais je suis curieuse de connaître votre solution.

Lexi laissa un blanc, continuant de marcher derrière l’homme. Un fin sourire se dessina sur son visage jusque-là stoïque.
Sachez que si votre solution est de nous renvoyer chez nous, je ne vous en empêcherai pas, bien que désormais je me sois habituée à Kosaten. Mais si votre solution est une quelconque forme de captivité, de contrôle, ou je ne sais quoi … Je ne me laisserai pas faire. Je ne vais pas vous faire de longs discours, ou tâcher de vous convaincre. Mais je suis libre, et j’entends le rester.

Contextuelles x Notes:
 


Fiche présentation//Fiche Technique//
Quelques informations de base sur Lexi:
 


Dernière édition par Lexi Hil'Feyan le Sam 11 Mai 2019, 14:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 206
Yens : 91
Date d'inscription : 25/08/2016

Progression
Niveau: 999
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Left_bar_bleue15000/15000Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty_bar_bleue  (15000/15000)
Une vieille légende
Une vieille légende - Pnj -

-



MessageSujet: Re: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] EmptyJeu 09 Mai 2019, 14:16




Kanzêtsu

feat Ses victimes







Allons bon, le tacle de l'autre discrète avait l'air d'avoir touché la blondinette stoïque et confiante. Ce trémolo dans la voix, cette hésitation, c'était bizarre non ? Mais franchement, Kanzêtsu n'était pas là pour ça, elle se disait roi, très bien, si c'était son truc. Au moins elles écoutèrent son récit, quand au bretteur lui, il semblait perdu dans ses pensées, voir perdu tout court ! La blonde ouvrit la bouche pour dire que ça n'avait aucun sens, comment osait t'elle remettre son histoire en question ainsi ? Il serra le poing alors qu'il avait commencé à marcher vers la sortie du village à ce moment là. Mais il s'arrêta pour écouter ce qu'elle avait à rajouter.

- Comment ? Vous n'êtiez pas au parc, nous avons déjà fais quelques experiences sur vos compères élus pour êtres certains de ce qui a été avancé. Vous ne l'acceptez pas ? Vous êtes le poison ici.

Après quoi, Viola blâma avec un certain acharnement les Dieux. Argumentant même que le peuple protégeait certains élus. Oui c'était vrai, mais que feraient t'ils une fois qu'ils sauraient tous la vérité ? Le Genchijin n'allait pas laisser ce voile trop longtemps, la vérité finirait pas éclater, eux aussi devaient le savoir avant qu'il ne soit trop tard... Enfin, n'était t'il pas déjà trop tard ?

Cependant il l'a laissa parler avec véhémence et s'avancer, continuant de cracher sur les Dieux. Prétendant que des natifs viendraient aider, que les divinités eux mêmes viendraient aider, jusqu'ou ces élus étaient prêt à aller, à cracher, pour se cacher et ne pas affronter la triste vérité ?

- Aveuglé ? Moi ? Ahahah HAHAHAHAH Ria t'il à pleins poumons

Puis reprit t'il ;

- La faute des Dieux ? Ce monde a vécu bien avant votre arrivée, tout allait bien. Bien sur qu'il y'avait des conflits et des guerres, mais rien de l'ampleur d'aujourd'hui. Les dieux responsables ? Guides t'ils chacun de vos mouvements et de vos choix ? Balivernes. Les élus, vous êtes des armes instables, peut être que certains sont pacifiques en effet, choisissent de ne pas faire le mal, preuve en est que chacun à le choix, mais trop peu sont ainsi. Vous venez, vous volez l'energie de ce monde au profit du combat, de votre progression, des êtres qui y vivent et tout ceci pour un but, rentrer chez vous ou devenir des seigneurs de guerre. Les Dieux ne sont pour rien dans tout ça, quel dieu est venu à vous en vous affirmant attendre de vous de tuer ce monde ? Qui suivez vous vraiment, qu'avez vous vraiment accompli ici, à part une destruction partielle pour quelques bouts de pas grand chose... Aveuglé, moi... Non... Certainement moins que vous !  

Affirma t'il avec hargne à son tour. Elle voulait détruire les Dieux...

- Detruire les dieux hein, pour revenir chez vous et voir votre père, vos êtres chers... Humphf, et de quelle puissance aurez vous besoin pour arriver à ce but ? HEIN ? Combien mourrons pour y arriver et pour QUOI ? Pour vous, tout n'en revient toujours qu'à VOUS les élus... Ceux qui vous aident, vous aimes, un jour vous causerez leurs morts en continuant ainsi. Mais ils vont connaitre la vérité, bientôt.  

Un court silence régna pendant quelques secondes, puis il se mit à avancer à nouveau. Le paysage défilait, jusqu'à ce que la seconde élue prenne la parole, la fameuse Lexi de Tenshi, nation qu'on disait neutre. Mais ses premiers propos n'étaient pas dirigés vers lui, mais vers Zoro, ou Tacitus kilgore comme il était nommé ici, peu importe. Le sabreur assurait la sécurité à Basho tokai, mais Kanzêtsu était décus qu'il ne vienne pas. C'était donc les deux femmes qui suivraient le gaillard, il n'avait rien à y redire...

Ses poings étaient tout de même serrés à cause des propos de Viola. Cette fille, que connaissait t'elle à la souffrance, la vraie souffrance ? La discrète prit enfin la parole en parlant d'une vision ou Reisha, oui ce nom lui parlait, c'était la leader de Tenshi. Elle mettait en avant le fait que l'entrainement, selon les mots de sa leader, permettait de récupérer leurs pouvoirs, mais ne voyait pas comment ceci était en lien avec un éventuel drain envers les natifs, puis se demandait quelle solution adopterait le Genchijin, vu qu'ils revenaient à la vie, en effet, c'était problématique n'est ce pas ?

- Nous allons briser votre volonté à revenir, comme certains élus qui ne reviennent pas, je préférerais que vous compreniez que vous êtes ici un mal non necessaire, que vous disparaissiez, pour le bien commun. Vous n'avez pas choisis de venir ici, ayez la dignité de choisir de partir et ne pas revenir. Certains élus l'ont fait, certains ne sont jamais revenus. Mais s'il le faut... S'il le faut vraiment, nous irons plus loin.  

Tout en marchant, atteignant désormais les bois profonds entourant le village d'espoir, Kanzêtsu continua à répondre à la femme ;

- L'essence de la vie des natifs est une magie qui se partage dans ce monde, comme le pollen des plantes. Vous êtes une sorte de sillon dans lequel s'engouffre les energies du monde. Au coeur de Kosaten, les divinités et le Zaward'o ont ralentis cela, pour des raisons qui nous échappent. Mais en dehors, ce processus à été devastateur une fois que vous êtes arrivés en ce monde. La vie, les natifs, les animaux, les terres, tout fût drainé pour vous... J'ai survécu en troquant des années de vie, peut être une trentaine d'années... J'ai récupéré ma jeunesse que récemment ici même sur Kosaten... Pour vous faire face.

Mais lexi, comme viola et sans doute bien d'autres, ne voulait pas perdre sa liberté et encore moins s'il s'agissait d'une capture ou tout autre moyen violent à son encontre. Une fois assez loin du village, ll se tourna donc vers elles ;

- Il n'y a pas d'autres alternatives. Alors, acceptez vous de disparaitre ou, continuerez vous de faire sombrer ce monde jusqu'à son déclin final ?

Une aura étrange, intense et écrasante commença alors à se lever...

- Je ne vous ai pas dis à combien se chiffrait ma puissance au passage... .

Silence

- Soixante....mille.

Le sol se fractura en deux jusqu'à elle, sur environs quelques centimètres. Kanzêtsu resta assez stoïque, la discussion touchait à sa fin.

- Maintenant... Votre réponse déterminera mon humeur.


----------------

VRAI THEME de Kanzêtsu ;


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2204
Yens : 281
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 181
Nombre de topic terminé: 96
Exp:
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Left_bar_bleue2/12Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty_bar_bleue  (2/12)
Ellen
Ellen ⛤Impératrice des Enfers ⛤

-



MessageSujet: Re: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] EmptyJeu 09 Mai 2019, 20:19



Feat. Zoro, Kanzêtsu, Lexi ~
Se retirer du vice...

Viola's theme

(Le vrai perfect world =
)

Ah bah tiens. Voilà qu'en s'éloignant, le "gren maishan pa bô" serrait les poings. Parce que TAPER c'était quelque chose de normal et basique chez lui. Logique, en voyant à quel point sa personnalité était totalement sortie du cliché "gros mec bourrin : moi, toi, se battre, taper tuer DÉTRUIRE". Ah, mais je concevais que monsieur avait un passé ma foi super ultra giga tragique à en donner les larmes aux yeux. Parce qu'il fallait bien donner un background qui pouvait attirer la pitié quoi, histoire de ne pas avoir un antagoniste plat et facilement oubliable, qui ne pensait qu'à tuer parce que c'est "b1 2 toué". C'est bien, ça avait bien failli me donner les larmes aux yeux. Et encore, je suis gentille, je ne dis pas "larme à l'œil", les deux yeux, attention !
Il est inutile de dire à quel point je trouvais à ce moment-là le personnage d'en face extrêmement ridicule. Je veux dire, 60 000 de puissance ? Face à nous deux, pauvres ÉLUES qui étaient censées être des ENVOYÉES DES DIEUX pour venir se BATTRE POUR EUX, qui n'avaient que 19 000 d'un côté, et 8000 d'un autre. La graaaande joie.

Non mais c'est cool hein, je voulais voir ce petit "Tacitus Kilgore", qui se trouvait être comme par hasard l'incroyable Zoro Roronoa (un nom vachement bizarre d'ailleurs, je le pensais pas aussi inventif pour aller en sortir un comme ça de nul part, on aurait dit le nom d'un consul romain, ou... Je ne sais pas, à tout hasard, un cowboy badass ? Oh tiens d'ailleurs, le mec qui lui servait de bras droit, il en avait bien l'air... comme... par... hasard), et puis PAF, comme dans un JDR, on te balance gratuitement un PNJ gros méchant ultra cheaté de je-ne-sais-où ! C'est quoi la suite ? Eh ben...

T'ES MORT ! T'ES MORT ! T'ES MORT ! AAAAAAAA (clique, c'est magique)


Qui pouvait aimer ce genre de choses, franchement ? Enfin ! Tandis que l'assassine (ou du moins semblait-elle être) prenait l'homme au sérieux, moi, qui au début je devais l'avouer, essayais désespérément de gratter le peu d'intelligence qu'il devait avoir, histoire de lui donner un peu de charisme m'voyez... Bah j'étais blasée. J'avais même roulé des yeux en croisant les bras face à ses réponses.

Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Giphy

ALLEZ ! On s'en BAT LES NOIX de ce que tu peux bien raconter, "c toa la méchenteuh donk ze vé te tapé". Incorrigible ! Il pouvait avoir la puissance d'un dieu (qui d'ailleurs ne venaient jamais se bouger les fesses pour protéger leurs élus quand il le fallait, les laissant crever parce que voilà on a la flemme... et après on se demande pourquoi y a des gens qui veulent leur casser la mâchoire), il n'empêchait qu'il avait le même QI que Teddy ! C'est-à-dire... Un QI très faible. Voire... Quasiment inexistant en fait.

Wow.


Il continuait d'avancer, Lexi le suivait et... Je ne sais par quelle sorcellerie, je marchais derrière eux. Je voulais pas. Mais je le faisais quand même. C'est fou hein. En plus voilà qu'il brisait le sol pour poser ses - ahem - couilles, bien que je voyais surtout cela comme un complexe. Pauvre choupinet, il ne se sentait pas assez puissant, donc voilà qu'il voulait tout casser... Super.

Je suis le choc, le traumatisme, la peur, l'effroi- ouais euh, nan, l'hypocrisie c'est pas mon truc, pardonne-moi hérisson pas si petit.


Je marquai une pause, totalement stoïque en agitant ma chevelure avec une arrogance totalement provocatrice je vous l'accorde.

Je mets les pieds où je veux... Et c'est souvent dans la gueule.


Quoi ? Vous vous attendiez à une super musique bien épique en fond avec des regards profonds et ultra sérieux ? Oh non désolée, pas pour moi. Clairement la scène n'en méritait pas, je vous le dis.

C'est pas en ayant une grosse qu'on arrive forcément à donner beaucoup de plaisir. Il faut avoir... Du savoir-faire.


Que Dieu me pardonne de mon sarcasme ! Mais tout ceci n'avait ni queue ni tête. Sans... Jeu de mots avec ce qui avait été dit. Et puis de toute manière, 60 000 c'est laid à prononcer. 19 000 c'est plus joli.


嘘の女神 Uso no megami Déesse du mensonge
Ellen a passé une grande partie de sa vie à mentir, et en est devenue professionnelle. Elle arrive donc à faire croire n'importe quoi à quelqu'un sans qu'il puisse savoir qu'elle raconte des salades. Également, cela lui permet aussi de voir lorsque quelqu'un ment, très facilement.
Effet(s) : Voir description. S'annule sur quelqu'un ayant une technique de vérité/mensonge contextuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 830
Yens : 424
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 19

Progression
Niveau: 117
Nombre de topic terminé: 37
Exp:
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Left_bar_bleue8/12Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty_bar_bleue  (8/12)
Lexi Hil'Feyan
Lexi Hil'Feyan ↬ Marchombre ↫

-



MessageSujet: Re: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] EmptySam 11 Mai 2019, 15:07

Dernier colis

Ft Viola/Ellen, Zoro et Kanzetsu

A cause des paroles de Viola, Kanzêtsu se mit à hausser le ton, à parler de l’égoïsme des élus, de leur manie de détruire ce monde… Avec ce qu’il disait, il semblait bel et bien reprocher à certains élus leurs choix, et les destructions dont ils étaient directement responsable. Lexi fronça les sourcils : Kanzêtsu avait pourtant posé un problème selon lequel les élus “drainaient” l’énergie de ce monde. Donc cela ne relevait d’aucun choix, et ainsi, tous, gentils ou méchants, devraient être éradiqués. A quoi bon disputer de qui était bon ou ne l’était pas ? Pourquoi Viola comme Kanzetsu tâchaient-ils de convaincre son adversaire ? Si le problème était réellement tel que l’homme l’avait exposé, rien ne servait d’être “méchant ou gentil”. Il expliqua d’ailleurs ensuite à Lexi quel était - très globalement - le plan. “Nous allons briser votre volonté à revenir”.
Lexi savait que les élus revenaient. Ou plutôt des élus revenaient. Elle ignorait comment cela se passait, mais avec autant de doutes, elle continuait de craindre la mort, tout comme en cet instant où elle redoutait le combat qui se profilait à l’horizon. Mais elle voulait vivre. Et elle ne voulait pas que quiconque brise sa volonté.
Accepterez-vous de disparaître  ou continuerez vous de faire sombrer ce monde jusqu’à son déclin final ?

Elle ne voulait pas que Kosaten sombre - et elle avec. Mais elle ne voulait pas mourir.
Ma puissance au passage.... soixante mille.

Elle ne voulait pas mourir. Le sol se fractura. Elle ne voulait pas mourir. La dernière phrase de Kanzêtsu tomba. Elle allait mourir.
Dans la petite poche de son sac à dos, se trouvait le cristal de téléportation de Tenshi. Elle pourrait s’en servir, rentrer à Tenshi. Rien ne disait que le Genchijin l’y retrouverait. Mais Tenshi deviendrait alors sa prison. Profitantque Viola commençait à parler d’un ton hautain, Lexi se décala sur la droite et passa son sac devant elle. En deux mouvements, elle prit la planche de bois qui lui servait parfois, dégaina son couteau et y grava le nom d’Okami. Viola continuait de centrer l’attention, et les geste de Lexi n’avaient rien de suspects. Elle avait dans son sac une petite bourse d’argent qu’elle avait emportée, de la vaiselle rudimentaire, et quelques réserves. Ses armes étaient toutes sur elle une fois qu’elle eût passé l’arc dans son dos. Elle saisit le cristal de téléportation, le posa sur le sac avec l’inscription, et d’une pensée, l’activa.
Le sac disparut, et Lexi resta sur Kosaten. Elle espérait qu’Okami s’en sortirait. En voyant arriver le sac, elle devrait comprendre que la petite blonde ne rentrerait pas tout de suite - plus tard elle cesserait d’attendre. Si l’adolescente avait un mois de loyer d’avance, elle devait s’organiser tout de suite pour la suite. Elle ne serait pas seule, le tanuki poilu ramené par Lexi lui tiendrait compagnie.
Lexi se releva et indiqua à son armure d’une phrase mentale :
Rawen, optimisation à 100%.

En quelques secondes, les vêtements de cuir et de coton de Lexi se transformèrent, pour laisser place à une armure faite d’une seule pièce de métal gris mat, souple et inconnu. Elle remonta jusqu’au cou de Lexi, protégea la tête en cachant sa chevelure courte, protégea le front, le nez, la mâchoire. Comme la dernière fois où elle avait ainsi rêvetu l’Armure dans cette forme, d’une pensée Lexi ordonna que seul l’extérieur de ses mains soit protégé : elle voulait sentir l’Onyx de son arc, ou le cuir des poignées de ses lames, contre sa peau. Devenu statue vivante, elle parla d’une simple phrase à l’écho métallique du casque :
Je veux vivre.

Pourtant, Lexi savait que ce combat était plus que déséquilibré. Elle n’avait aucune chance. Elle y mettrait toutes ses compétences quand même, elle donnerait tout. Et déjà, ses sens étaient aux aguets, ses muscles prêts à réagir à la moindre sollicitation, et son esprit était alerte.

Contextuelles x Notes:
 


Fiche présentation//Fiche Technique//
Quelques informations de base sur Lexi:
 


Dernière édition par Lexi Hil'Feyan le Dim 12 Mai 2019, 14:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 206
Yens : 91
Date d'inscription : 25/08/2016

Progression
Niveau: 999
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Left_bar_bleue15000/15000Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty_bar_bleue  (15000/15000)
Une vieille légende
Une vieille légende - Pnj -

-



MessageSujet: Re: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] EmptyDim 12 Mai 2019, 13:30

[quote="Une vieille légende"]



Kanzêtsu

feat Ses victimes




VRAI THEME de Kanzêtsu ;



Pourquoi essayer de parler aux élus au final ? Ils ne comprenaient rien, ou si rarement. Cette blondinette roulait des yeux et cette attitude allait se traduire au delà des gestes. Elle ne prenait pas Kanzêtsu au serieux, elle se fichait de ses paroles, elle se fichait de ses morts, elle se fichait de détruire ce monde. Aussi quand elle pris la parole d'abord pour dire un "wow" et ensuite continuer ses mots, non, ses "maux". Le gaillard fronça les sourcils. Il s'était pleinement arrêté pour l'écouter. Mais hélas, elle n'avait pas grand chose d'intelligent à dire, au contraire de sa comparse. Il lui répondit cependant du tac au tac ;

- Rassurez vous, viola roi des démons c'est ça ? Je ne m'attendais pas à avoir une attention, de l'empathie et une compréhension de votre part, vous me prouvez que j'ai raison ahah... Je paris que vous n'avez jamais perdu un être cher, ni jamais cherché à venger quelqu'un, ni cherché à sauver quelqu'un, sinon vous sauriez ce que je ressens. Mais non n'est ce pas ? Ou alors... Vous ne deviez pas vraiment les aimer, puisque si vous avez vécu ça et que vous tenez ces propos aujourd'hui et cet état d'esprit, c'est que vous êtes l'exemple même de ce que je cherche à faire disparaitre pour le bien de ce monde. Les ordures de votre espèce, me donne envie de vomir.

Oui, elle ne connaissait rien et se pensait maline en plus, mais elle n'était qu'un verre d'arrogance dans une mer de bêtise. Elle n'avait aucune solution, que des menaces et une mauvaise répartie, aucune empathie, rien, elle ne représentait rien, elle était juste ce qu'il désirait effacer. Pourtant elle était forte et n'était pas sur sa liste, aurait t'il plus été compris d'Ellen ? Peut être qui sait. En attendant, Lexi en profita pour faire quelque chose pendant que son attention fut portée ailleurs.

Etait t'elle sournoise en plus d'être discrète et maline celle ci ? Sans aucun doute, mais Kanzêtsu s'était déjà enervé et avait craqué le sol, détruisant un peu de la nature alentour, il s'en voulut alors aussitôt. Se penchant vers le sol, pendant que les élus se posaient des questions intérieures légitimes ou non.  Les vêtements de l'archère changèrent alors comme par magie, signifiant qu'elle était prête au combat, pourtant elle ne pipa mot, ne disait rien et c'était étrange, avait t'elle finit sa préparation et ses questions ?

- Tss.. Me faire avoir par votre jeu, je ne devais pas être encore prêt. Désolé Kosaten, désolé, je replanterais les arbres, je remettrais de la terre, c'est promis.  Fit t'il en tapotant le sol à l'endroit de la faille.

Puis il se releva et son aura monstrueuse fut soudainement plus douce, toujours aussi intense bien entendu, les deux femmes pouvaient même en sentir une chaleur agréable émaner, mais cette aura restait maintenant très concentré autour de Kanzêtsu, comme un rempart sur sa peau, lumineuse et jaune, moins chaotique et irascible, plus calme et plus juste.

- Donc, même en sachant ce qui attend ce monde, vous le condamnez ? Même si la fin des natifs, de Kosaten, signera aussi votre fin, vous continuez ? Égoïstement, comme d'habitude... Moi qui pensais que vous êtiez des héros. Si je devais me sacrifier, en sachant que moi je ne reviendrais pas, pour sauver les miens, je le ferais sans hésiter. Voici donc enfin ce qui nous sépare de vous.  

Silence

- Nous n'avons jamais été les méchants. Vous n'avez jamais vraiment étés les gentils.

Celui qui ne pouvait être égalé, arma alors son poing, prêt à frapper les élus et briser leurs volontés, lorsqu'un flash blanc intense, magique, puissant, fit trembler le sol et fit tomber Lexi et Viola sous une pression presque difficile à imaginer. La gravité s'inversa soudainement et elle flottèrent pendant trois secondes en l'air avant de retomber, pour contempler une nouvelle sorte de scène.

Un individu en capuche venait de stopper le poing de Kanzêtsu, le bloquant dans ses mains. Avant que ce dernier ne recule d'un ou deux pas.

- Hahahah... Si je m'attendais à rencontrer un tel adversaire ici.  

Un adversaire pour sur.... L'homme en capuche prit alors la parole, d'une voix assez rauque, comme si elle avait endurée bien des choses depuis quelques temps.

C'est parce que plus personne ne s'attends à moi désormais.

- Encore un exemple, a quoi votre vie sert t'elle désormais...

Pour qu'il dévoile enfin son visage en ôtant sa capuche. Il n'était pas certain que Lexi reconnaisse la personne, mais Viola a.k.a Ellen, le saurait surement ;

Spoiler:
 

Nous avons tous un but et, pourquoi renoncer avant d'essayer de l'atteindre ?

- Ce sera donc bien un trois contre un. Je vais être plus fair play, je vous laisse l'initiative, montrez moi à quel point vous voulez vivre, tous autant que vous êtes.

Le nouvel arrivant se tourna vers les deux élues ;

Il est plutôt fort et moi, pas au mieux de ma forme. Mais si vous m'épaulez, je peux le repousser, donnez tout...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2204
Yens : 281
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 181
Nombre de topic terminé: 96
Exp:
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Left_bar_bleue2/12Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty_bar_bleue  (2/12)
Ellen
Ellen ⛤Impératrice des Enfers ⛤

-



MessageSujet: Re: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] EmptyDim 12 Mai 2019, 20:15



Feat. Kanzêtsu, Lexi, Jeong ~
Se retirer du vice...
Amusant. Très amusant. Ce comportement... Cette haine... Cette puissance... Il avait essayé de jouer sur les points sensibles de Viola à sa réponse, prouvant ainsi qu'il n'était point si bête qu'il en avait l'air. Car oui, sous cette apparence de brute, semblait se cacher un être malin. Et cela me plaisait, moi, qui était bien cachée dans ce corps, laissant Viola dominer pendant quelques temps.
Le désespoir, la colère, tout cela m'avait rendue si dangereuse qu'il fallait que quelqu'un se charge de me contenir. Et Viola était l'unique personne à pouvoir le faire à l'heure actuelle... Néanmoins, son attitude m'avait agacée. Son orgueil m'avait dégoutée. Et maintenant, je voulais voir le véritable potentiel de cet homme. Je voulais me libérer, me montrer, et lui dire qu'il était la personne qu'il cherchait.

Viola avait tiré un sourire moqueur face à la tentative de rabaissement de son adversaire aux cheveux en piques. Elle ne le prenait pas au sérieux, c'était évident. Et cela me frustrait. Je voulais répondre, comme il le méritait. Et lui montrer que j'étais là, moi, Ellen, héroïne de Minshu... Et Satan lui-même.
Ma soif de sang montait de plus en plus, tandis que le fameux Kanzêtsu fit apparaître chez lui une aura se voulant apaisante et tendre. Viola restait quant à elle ennuyée, baillant même sans respect devant cette scène et les mots marquants qu'il prononçait. Ma rage grimpait encore et encore, jusqu'à-ce que finalement, Viola le remarque en écarquillant les yeux. Une aura, sombre et opposée à celle de nôtre ennemi, malsaine et dominante. L'homme désirait nous frapper...

Mais soudainement, un choc.

Qu'est-ce que-


Elle retomba sur le sol, à plat ventre. Sa respiration saccadée, elle voulut m'arrêter en s'apprêtant à parler, mais l'aura se changea en un groupe de corbeaux qui vinrent occulter le corps... Pour finalement s'en aller et laisser derrière eux... L'impératrice des Enfers.



Ahh... Je ne pensais pas que je viendrai me dévoiler aussi tôt... Mais soit...


Un sourire carnassier arracha mes joues, alors que Jeong nous demanda de l'aider à se battre contre le membre du Genchijin.

Jeong ? L'ancien et si honorable président de Minshu... Il me semblait que vous étiez mourrant...


Je marquai une pause pour ricaner, et mettre une mèche derrière mon oreille, toisant Kanzêtsu de mes yeux dorés aux pupilles si fines et bestiales, du sang coulant d'un de mes yeux.

Kanzêtsu... Mon nom est Ellen. Ellen de Minshu...


Le sol de brisa derrière moi... Et des flammes apparurent.

Et l'Impératrice des Enfers...


Des ailes ébènes sortirent brutalement de mon dos dans une pluie de sang. Et des cornes, noires, courbées vers le ciel assombri.

Amusons-nous un peu, si vous le voulez bien...~♡


De la foudre fouetta violemment le sol.
Je ne sous-estimerai pas mes adversaires.

Mon corps fut recouvert d'une sorte de tornade ténébreuse et électrique à ma taille. Je me lançai sur Kanzêtsu, histoire de l'éloigner des deux autres qui allaient me servir d'alliés. Cela fait, la tornade disparut avant que je ne vienne rallonger mes griffes, qui devinrent ténébreuses à leur tour, et infectées d'électricité mortelle. Je m'acharnai sur l'ennemi, tentant de lui arracher la chair à plusieurs reprises, dans des rugissements lourds et démoniaques, le sourire allant littéralement jusqu'aux oreilles, et me donnant l'air d'une véritable bête.

Ahah... haha... AHAHAHAHAHAHAHAH !!!


Oui...

Nous allons bien jouer tous les deux.


嘘の女神 Uso no megami Déesse du mensonge
Ellen a passé une grande partie de sa vie à mentir, et en est devenue professionnelle. Elle arrive donc à faire croire n'importe quoi à quelqu'un sans qu'il puisse savoir qu'elle raconte des salades. Également, cela lui permet aussi de voir lorsque quelqu'un ment, très facilement.
Effet(s) : Voir description. S'annule sur quelqu'un ayant une technique de vérité/mensonge contextuelle.

クイーン鬼 Kuīn oni Reine des démons
Ellen est la reine des démons. Elle peut en invoquer et inspirer le respect à tous ceux qui ont du sang démoniaque. Par cette aura, Ellen peut potentiellement choisir de dominer sa/ses cibles, en se concentrant suffisamment, lui offrant un sentiment de peur, forcé à respecter la sorcière.
Effet : Voir description, fonctionne sur les PNJ de rang 4 et moins, et les élus à moins d'ET et de niveaux.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 830
Yens : 424
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 19

Progression
Niveau: 117
Nombre de topic terminé: 37
Exp:
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Left_bar_bleue8/12Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty_bar_bleue  (8/12)
Lexi Hil'Feyan
Lexi Hil'Feyan ↬ Marchombre ↫

-



MessageSujet: Re: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] EmptyMer 15 Mai 2019, 20:48

Confrontation

Ft Viola/Ellen et Kanzetsu

L’homme du Genchijin n’avait pas entendu la dernière phrase de la petite marchombre, aussi lorsqu’il parla d’égoïsme, d’héroïsme et de sacrifice, avant de proposer une vision binaire gentils/méchants, elle voulut répondre. Mais Kanzêtsu avait prévenu : l’heure n’était plus aux paroles. Il s’apprêtait à combattre, lorsque soudain un flash blanc l’aveugla un court instant. Elle s’apprêtait à laisser son ouïe ultra-sensible prendre le relais sur sa vue, mais elle n’en eût pas le temps : bientôt une force pressante vint l’écraser contre le sol. La cage thoracique compressée, Lexi voulait reprendre son souffle, et celui-ci revint d’un coup lorsqu’elle se mit à flotter au dessus du sol. Elle chuta enfin à plat ventre dans la terre, convaincue que c’était là la première attaque de son ennemie. Elle roula en arrière, poussa sur ses bras et se releva en prenant de la distance, avant de se mettre en garde à mains nues le temps de saisir la situation.

Mais à sa grande surprise, ce n’était pas là une offensive, mais l’arrivée salvatrice (enfin il fallait l’espérer) du grand Jeong Tekina. En réalité, Lexi ne le reconnut pas tout de suite, notamment parce qu’il était de dos et qu’elle ne l’avait jamais vu en vrai. Elle capta l’échange des deux hommes, et sentait quelque part que le nouvel arrivant était fort, très fort. Il se tourna alors vers les deux blon… Attendez un instant.

La blonde n’était plus blonde, elle avait de longs cheveux violets qui faisait ressortir son étrange regard doré. Et elle nomma le nouvel arrivé, que Lexi pouvait désormais également détailler. “Jeong”. Elle savait que ce visage lui disait quelque chose. Jeong. Ancien président de Minshu. Seul dirigeant de nation qui était un élu. Selon ses dires, il n’était pas au plus grand de sa forme - ses cernes appuyaient cela - mais à trois, c’était possible de repousser Kanzêtsu. D’ailleurs, la femme qui avait pris la place de Viola se présenta à ce dernier. “Ellen de Minshu et l’Impératrice des Enfers”. Oh. Peut-être n’allait-elle pas mourir aujourd’hui finalement. Alors que l’apparence de la sorcière se modifiait, annonçant le début du combat, Lexi s’efforça de ne pas la dévisager d’un visage mi-terrifié mi-écoeuré. Elle était au milieu d’êtres qui la dépassaient. De loin. Elle n’était qu’humaine.

La jeune femme se resaissit, et plus précisément, saisit fermement son arc noir, avant d’attraper avec vivacité deux flèches dans son carquois. Avec une dextérité qu’un entraînement acharné lui avait conféré, elle encocha les deux projectiles, et alors qu’un micro-climat se déchaînait sur sa cible, elle inspira…
Comme j’ai dit à Hiro : je n’ai jamais prétendu à l’héroïsme.


Elle décocha. Les deux traits n’avaient pas encore terminé leur trajectoire que la jeune femme encocha et tira à nouveau deux traits à la fois. Tout en se mettant en mouvement pour être un cible moins facile, et garder sa distance, l’archère tira une nouvelle fois.
Ellen, si je viens à manquer de flèches, pouvez-vous en Dessiner ?


Lexi ne connaissait pas les pouvoirs de la sorcière, et elle ignorait si l’Imagination était encore accessible ici. Après tout, elle n’avait pas pu en discuter avec Haru, le Dessinateur/Marchombre croisé il y a plus d’un an à Minshu, et elle même, qui avait quelques bases en Dessin, n’avait pas Dessiné depuis son arrivée en Kosaten. Le Dessin était une capacité à créer dans le monde réel quelque chose de temporaire, que l’on tirait d’une dimension appelé l’Imagination, accessible uniquement par l’esprit. Ce pouvoir permettait quelques excpetions : les Dessins éternels et inaltérables, le pas sur la côté qui était une téléportation, ou encore quelque chose approchant la télépathie. Ici, Lexi aurait aimé que Ellen puisse “dessiner” des flèches directement dans son carquois, qu’elle tirerait alors sur Kanzêtsu. Les traits finiraient par disparaître au bout de quelques minutes, mais les blessures seraient biens réelles.

Lexi comptait donc. Sept flèches avaient quitté son carquois lorsque Rawen, anticipant la réaction de sa cible, projeta un bouclier autour d’elle.
Récupération d’énergie disponible.
Parfait, répondit Lexi mentalement, on donne tout Rawen, jusqu’au bout.




Fiche présentation//Fiche Technique//
Quelques informations de base sur Lexi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 206
Yens : 91
Date d'inscription : 25/08/2016

Progression
Niveau: 999
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Left_bar_bleue15000/15000Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty_bar_bleue  (15000/15000)
Une vieille légende
Une vieille légende - Pnj -

-



MessageSujet: Re: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] EmptyMer 22 Mai 2019, 03:03




Kanzêtsu

feat Ses victimes



Un adversaire serieux venait d'entrer sur scène, c'était rien d'autre que l'ancien président de Minshu, l'élu Jeong Tekina, père de l'actuel président Jael Tekina. Que venait t'il faire ici ? Il ne pouvait pas s'être perdu et sa présence avait été difficilement perçus par Kanzêtsu. Une vraie vipère qui s'était mis entre ses poings et les deux élues qu'il avait face à lui. Ceci dit, c'était un bon remplaçant pour palier au manque de Zoro. Cela donnerait du piment, ajouterait du challenge et remplierait ses adversaires de confiance à n'en point douter, du moins si ces derniers savaient qui était leur allié de circonstance !

Mais soudainement, l'aura de "viola" la blondinette, changea du tout au tout pour dévoiler une autre personne. Tiens tiens, cheveux violet, yeux dorés, la même puissance, c'était à n'en point douter la fameuse Ellen. Après tout, une inconnue comme Viola avec une telle force aurait alerté le Genchijin, mais désormais tout était clair. Celle ci ne se présenta pas, mais Kanzêtsu en était certain, c'était l'une de ses cibles. Elle demanda à Jeong ce qu'il faisait là et s'il n'était pas censé être mourant. Bonne information à savoir, le président n'était donc pas au mieux de sa forme, dommage quand même.

- Humphf... C'est pour ça que j'ai pas senti autant de resistance que je l'aurais cru.

Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] 1557660108-jeong-malade-sans-lunette
Oh, je ne meurs pas si facilement. Car après tout, moi aussi je suis un élu... Ellen, Lexi, ravi de pouvoir faire équipe avec vous, même si je ne vous connais pas aussi bien que ça.

Se disait t'il dans un soupir mélancolique, tout en restant concentré sur la situation dangereuse que représentait Kanzêtsu, mais il ne dit pas pourquoi il venait d’apparaître et de réagir lui aussi. L'ex président avait sans doute des intentions ou un plan, mais n'en dévoilait rien. Puis enfin Ellen se présenta et Kanzêtsu laissa apparaitre un grand sourire ;

- Hahaha évidemment, je m'en serais douté maintenant. Roi, satan, impératrice... Yare yare, vous semblez vraiment vouloir vous donner un rôle. Le genre d'élu que je déteste le plus.

Elle fit craquer le sol et jaillir des flammes, une démonstration de puissance, avant qu'elle ne laisse apparaître des ailes et une pluie de sang. Dans ce ciel obscurcis et teinté de rouge, sous ses remarques stupides et provocatrices, Kanzêtsu vit la l'image du passé des siens, son peuple, sa famille, sa femme, ses filles, mortes. Des morts provoqués par les élus, des élus comme elle ... Son visage s'obscurcit soudainement et il baissa clairement le front vers le sol. Il n'entendait alors plus que les rires de cette sorcières et le mouvement des éclairs, du feu, du vent, des ténèbres qui l'entourait. Mais au plus profond de lui, il sentait encore la chaleur des siens, de ses amis, du genchijin, d'Hiro... De tous ceux là !

Mais pendant ces instants, Lexi elle, prenait son arc et son courage à deux mains, elle faisait aussi partie de la bataille, sans avoir de transformation ou pouvoir à priori aussi particuliers. Kanzêtsu ne la regardait pas, mais la sentait, comme cette tempête de coups qui venait sur lui et dans laquelle il fut soudainement prit, sans y voir de moyen d'en sortir non plus, se laissant simplement juste faire en apparence.

Mais quelques chose le perturba, tandis que la tempête se stoppa et que deux flèches vinrent se planter dans son torse, suivit de quelques autres. Il cligna un peu des yeux, avant d'enfin avoir un visage un peu plus clair, un filet de sang suintant du coin de sa bouche, bien que ça ne paraisse pas trop le choquer.

- Hiro ?  

Silence

- C'est un bon garçon... Mais il est trop naïf. Ce sont des élus comme vous, qui ont tués ceux qu'il aimait. Ce sont des gens comme nous, qui l'avons sauvé. Héhé... Jolis combos, vous m'avez frappés pendant que je réfléchissait, vous m'avez frappés, comme si j'étais la menace pas vrai ? Comme si vous deviez sauver ce monde, pas vrai ?




Kanzêtsu chargea alors une energie incroyable dans son bras gauche, des veines sortaient presque de sa chair, le muscle était contracté à souhait, Jeong senti que quelque chose n'allait pas, bien sur il était évident qu'il préparait une attaque ou quelque chose, mais l'ex président fut en alerte. Il sauta alors aux cotés de Lexi et Ellen.

"Ou a t'il pu acquérir autant d'energie sans être un élu, c'est... Inquietant. Il veut nous tuer, clairement." Pensa t'il inquiet

Jeong commença alors à faire un rond dans le vide avec ses mains et aussitôt une lumère circulaire brilla au même endroit, tandis qu'il ouvrit un portail avant de s'y engouffrer pour apparaitre juste en face de Kanzêtsu et le frapper d'un coup de genoux violent, suivit de plusieurs coup dans le dos et la nuque, pour finir par une bourrasque d'energie qui enveloppa la menace dans un cocon, mais qui se brisa soudainement.

Il a resisté et encaissé tout ça, c'est mauvais... LEXI ! ELLEN ! A cou...

- ARERU LAAAAARIAAAAATO !  

Mais le président n'eut pas le temps de finir sa phrase, qu'une bourrasque de vent cette fois ci, le poussa en arrière. Kanzêtsu avait pris ses appuis depuis tout à l'heure, chargé son attaque et visa pour le moment la seule élue menaçante des deux, et également celle qui lui avait manqué le plus de respect, non pas à lui, mais aux siens. Ses amis, ses ancêtres, sa famille, tout ceux là... 1.00325 seconde, était le temps qu'il mit pour parcourir les mètres le séparant d'Ellen. Son bras était ensanglanté, le temps qui s'était alors arrêté, reprit soudainement son cours et un bloc de chair tomba aux pieds de l'archères silencieuse.

C'était la tête de la sorcière, décapité en un seul coup, tuée en un seul coup, violent, brutal, brusque, soudain et incroyablement puissant. Un autre bloc de chair tomba, le bras de Jeong, qui avait tenté de rivaliser avec le vitesse du coup de Kanzêtsu, un centième trop tard. 1.00326 secondes pour se mettre juste devant ellen pour la protéger, son bras devant le cou de l'élu, fut aussi emporté dans l'impact. Se couvrant se dernier, le corps de l'élue de Minshu bascula en arrière et commença à étinceller, chose commune à tous les élus qui mourraient, rejoignant peu à peu, en plusieurs secondes, le fameux royaume des morts...

"Kch'... Mon bras... J'ai pas pu intercepter ça. Si je n'étais pas dans mon état actuel, j'aurais sans doute pu faire quelque chose... " Continua de penser Jeong, la sueur au front.

- Oh ? J'ai mal évalué ma force, je voulais briser votre volonté, pas vous tuer en un seul coup. Honnêtement... J'aimerais savoir, si vous étiez à ma place, ce que vous proposeriez pour sauver ce monde ?  

J'essaierais de trouver des solutions, avec ceux qui veulent aider. Il doit bien y avoir d'autres moyens que mourir. Ce monde à fait appel aux élus, si nous étions si menaçants, si handicapant pour ce monde, il nous renverrait. Kanzêtsu, c'est ça ? (lexi vous pouvez m'entendre ? Ne paniquez pas, j'ai simplement ouvert un cercle dans votre esprit, je suis capable d'ouvrir un portail à travers le matière, le temps et l'esprit, c'est une partie de mon pouvoir, je vais continuer de gagner du temps, de lui parler, cet homme est trop fort dans l'état actuel des choses, vous avez un plan ? Je pourrais le vaincre, mais... Je devrais utiliser quelque chose que je me suis interdit d'utiliser.) Ecoutez, nous pourrions coopérer, discuter, trouver une solution, plutôt que ça ne rende d'autres personnes malheureuse. Ces élus, eux, moi, nous tenons aussi à des gens, des natifs, vous pensez que nous voulons leurs mal ? C'est mal nous connaitre, s'il y'a un mal, il existe forcément un remède et non, la mort n'en est pas un. Nous pourrions (lexi je ne pourrais pas stopper une autre attaque de ce genre, elle vous tuera et peut être même moi avec. Il semble avoir réagit a propos de cet "hiro", si vous le connaissez, jouez vos cartes ! Au moment ou il baissera sa garde, si vous voulez toujours le repousser avec moi, tirez lui dans les yeux, je ferais le reste et si nous échouons, alors, nous aurons échoués en essayant tout ce que nous pouvions. Mais si vous ne voulez plus, dites le moi, si vous avez une meilleur plan, dites le moi.) Peut être simplement envisager d'autres choses, non ? Je suis sur que vous même, vous y pensez...

Mais le long discours de Jeong et son plan télépathique avec Lexi aurait t'il raison de la volonté de fer de Kanzêtsu ? Lexi et Jeong allaient t'ils eux aussi mourir ? Kanzêtsu chargea alors de l'energie semblable au lariat, mais cette fois ci dans tout son corps ;

- Je vous reconnais un bel esprit de combat, une belle volonté, de beaux discours et réponses. Mais aucune solutions au fond ! Je vous l'ai dis, les élus ont beau n'y êtres pour rien, pour certains, je n'ai pas le pouvoir de vous renvoyer et je n'accepterais pas que les miens meurent le temps que durera votre petite guerre divine. Si je dois blasphémer en abattant tous les élus un par un, ainsi soit t'il... Si certains des miens doivent vous pleurer... Erf.... Ainsi soit t'il ! Préparez vous...  

Mais il y'avait une vérité qui glaçait le sang, Ellen était morte et bien morte, ils n'avaient pas le droit à l'erreur et si Jeong ne la pleurait pas, c'est qu'il savait que les élus pouvaient revenir... Enfin... Parfois... Certains... Il réalisa que peut être, ce n'était plus son cas, avait t'il réussi à briser non pas seulement la nuque de la sorcière, mais aussi sa volonté ?




staté:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 830
Yens : 424
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 19

Progression
Niveau: 117
Nombre de topic terminé: 37
Exp:
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Left_bar_bleue8/12Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty_bar_bleue  (8/12)
Lexi Hil'Feyan
Lexi Hil'Feyan ↬ Marchombre ↫

-



MessageSujet: Re: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] EmptyJeu 23 Mai 2019, 21:39

Pas de beaux idéaux.

Ft Kanzêtsu

Lexi avait vu avec surprise l’homme encaisser ses flèches sans broncher, comme s’il semblait réfléchir. Elle eût un instant d’hésiation : il s’était clairement montré bélliqueux, avait-elle eu raison d’attaquer en première ? Elle n’aimait pas l’idée d’avoir simplement profité d’une situation qu’elle n’avait pourtant pas provoqué. L’homme évoqua rapidement Hiro, avant de relever ce à quoi la marchombre pensait justement :
Vous m’avez frappé pendant que je réfléchissais.
Vous nous y avez gentiment incité ! siffla la jeune femme, nerveuse.
[...] Comme si vous deviez  sauver ce monde, pas vrai ?

La colère vint s’ajouter au stress de l’élue. Ne comprenait-il pas qu’elle n’essayait de sauver qu’une chose : sa propre vie ? Elle n’eût cependant pas le loisir de répondre : il prépara une attaque, et alors l’ancien président de Minshu se chargeait de l’attaquer. Il recula cependant, et au moment où il appelait les deux élues afin de les prévenir du danger, déjà les réflexes surdéveloppés de Lexi jouaient. La jeune femme bondit sur le côté, mais tuote extraordinaire que fut sa vitesse, elle retomba au sol en même temps que la tête de la sorcière, et le bras de leur allié surprise. Elle se réceptionna et roula avant de se relever, à une distance raisonnable du cavadre d’Ellen, et de Kanzêtsu. Alors que ce dernier s’étonnait de sa propre force, un frisson de terreur parcourut l’échine de la petite blonde.

Ellen avait la puissance, la réputation, la magie. Jeong avait l’expérience, la force, la rapidité, ses pouvoirs. Kanzêtsu avait démontré plus de force encore, plus de rapidité, plus de tout. Elle était jsute humaine. Comment s’était-elle retrouvée ici ? Comment espérer s’en sortir après de telles démonstrations. Alors que les deux hommes parmi les plus puissants de ce monde recommençait la discussion, les sens de Lexi s’obscurissaient. Son souffle et son rythme cardiqaue accéléraient de manière hératique, et sa peau perlait de sueur. La terreur qu’elle ressentait était trop forte, trop présente, elle allait la submergée, l’emporter, puis...
Une voix dans sa tête la surprit. Jeong lui parlait. Elle mit un moment à se concentrer sur les paroles de ce dernier, mais il eût l’effet de la calmer. Son entraînement marchombre comrpenait la maitrise. De soi, de sa capacité à réfléchir en toute situation. Peu à peu, elle engloba sa terreur d’un voile de fer mue par sa volonté, et dirigé par l’entraînement. La peur était toujours là, réelle, puissante, mais asservie par l’esprit de Lexi, elle devint motrice et non plus résistante. La peur devait la pousser à réfléchir, réfléchir pour survivre. Malheureusement, que pouvait-elle répondre à Kanzêtsu ? Quoi dire à quelqu’un persuadé de faire le bien, quand ses arguments sonnaient juste. La mort des élus contre la sauvegarde du peuple de Kosaten. Qui pouvait dire que ce n’était pas rentable ? Que ça ne valait pas le coup ?

“Jouer la carte Hiro” ? Qu’avait-elle à dire ? Si ce n’était que…
Pourquoi vous obstinez-vous à catégoriser les élus ? Hiro voient les élus comme des Héros. Il n’a qu’une idée en tête : coller à ce modèle qu’il s’est fixé. Quant à vous, vous n’avez eu de cesse de poser des questions sans attendre notre réponse, parce que vous la considérez évidente. “Vous pensez sauver ce monde ?”. Je n’ai jamais prétendue à l’héroïsme. Je n’ai jamais tenté de sauver le monde. Vous savez que ce élu signifie initalement ? Celui qui a été choisi, ici, par les dieux. Des êtres spéciaux. Vous savez ce que j’entends quand je dis que oui, je suis une élue ? Je veux dire que je ne suis pas chez moi. Mais finalement, chez moi c’est le monde,et je m’accomode tant que j’ai un monde à décuovrir. Je suis une élue dans le simple sens que je ne suis pas éne ici. Pas une native. Mais pourquoi ce statut d’élu ? Je ne m’en suis même jamais servi.

Alors n’est-ce pas ironique que VOUS veniez me demander “comme si vous deviez sauver ce monde ?”, alors que vous vous croyez le héros de l’histoire ? Vous avez dit que nous avions attaqué comme si vous étiez la menace. Vous ÊTES la menace. Pour ma vie. C’est tout ce que je prétends comprendre. Et je mets en avant mon droit de vivre. Pas plus qu’un natif. Mais pas moins non plus. Et je me battrai pour ce droit. Mais vous êtes persuadé de sauver le monde pas vrai ? Vous, Hiro, vous êtes pareils. Les élus sont les méchants ou les élus sont les héros du monde. Au fond, vous voulez pas simplement nous laisser vivre. Nous considérez de manière normale.

Vous savez ce qui cloche ? C’est que malgré votre argument premier selon lequel les élus drainent l’énergie de ce monde, vous n’avez eu de cesse depuis que vous avez débarqué à Bashô Tokaï, de dire à quel point les élus sont mauvais. Vous avez argumenté contre la jeune femme que vous venez de tuer sans ciller, afin de savoir qui étaient les gentils et qui les méchants. Vous n’auriez pas du en avoir besoin. Drainons-nous réellement l’énergie de ce monde ? Je ne peux pas y répondre. Mais vous parlez en vain sur tout le reste. Natif, élus, il y aura toujorus des héros et des destructeurs. Peu importe le statut. Quelle est votre unique raison d’être ici ? Selon vos dire, lef ait que notre simple présence est un poison. Vous auriez du vous en tenir là. Maintenant, tout ce que vous avez ajouté ne fait que discréditer l’ensemble.

Lexi termina à l’attention de Jeong uniquement : “Je n’ai pas de plan. Je n’ai rien. Inutile d’espérer. Allez-vous en tant que vous le pouvez, vous n’avez pas à mourir pour moi, comme vous n’aviez pas déjà à perdre un bras pour ce combat déséquilibré. Je ne suis pas prête à mourir. Mais je crois que je n’ai pas le choix. Elle tenait encore fermement son arc dans ses mains. Il lui restait des flèches. Elle mourrait en combattant. Elle combattrait son ennemi jusqu’au bout, tout comme la terreur qui lui tordait les entrailles.


Fiche présentation//Fiche Technique//
Quelques informations de base sur Lexi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 206
Yens : 91
Date d'inscription : 25/08/2016

Progression
Niveau: 999
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Left_bar_bleue15000/15000Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty_bar_bleue  (15000/15000)
Une vieille légende
Une vieille légende - Pnj -

-



MessageSujet: Re: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] EmptyDim 26 Mai 2019, 13:49




Kanzêtsu

feat Ses victimes



Kanzêtsu pouvait en finir ici et maintenant avec eux, mais ce n'était pas ce qu'il fallait faire, ce n'était pas comme ça qu'il gagnerait, ce n'était pas ce qu'aurait désiré le Genchijin et Renjirô. Il y'avait la methode brute et l'autre methode, là, il jouait presque le jeu d'Hazuki l'elfe en deversant sa colère, sa frustration et il venait de tuer l'une des élues les plus forte de ce monde en un clin d'oeil. La démonstration de force était faite et la volonté de la survivante serait brisée.

Les témoins était là, c'était... Suffisant pour aujourd'hui. Le discours de Jeong était pas tombé dans l'oreille d'un sourd et la phrase de lexi non plus. Oui, il avait incité au combat, il avait pu goûter un peu de la force des élus, celle de huit mille se débrouillait un peu mieux qu'il ne l'aurait imaginé, mais elle ne pourrait rien contre lui et Jeong était l'ombre de lui même, cerné, mourant, fatigué, que faisait t'il ici d'ailleurs ? C'était à se le demander !

- * soupir * Dire que je ne voulais pas m'engager forcément dans un combat à mort ou trop long, je voulais simplement vous tester, vous expliquer les choses .

Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] 1557660108-jeong-malade-sans-lunette
Et nous avons écoutés.

Lexi quand à elle, avait eu le temps de cogiter et parler télépathiquement avec l'ex président. Mais qu'allait t'elle pouvoir bien faire, tandis qu'elle tentait de masquer sa peur, son stress, sa sueur derrière un masque d'indifférence. Kanzêtsu n'était pas du genre à remarquer tout ça, aussi subtilement, mais n'était pas bête pour autant, il savait bien que sa démonstration n'aurait laissé personne insensible... Bref, la marchombre qui se voulait distante, discrète, peu bavarde, se lança soudainement dans un long monologue, ce qui permis de capter l'attention des deux hommes.

Jeong, pour le fait de voir ce qu'elle préparait, si c'était là un plan, alors qu'elle n'avait entrepris, ni fait aucun signe allant dans le sens d'une attaque pour le moment. Kanzêtsu lui, l'écouta pour voir ses réponses, son jugement, son analyse de la situation. Mais que résultait de ce long discours et de tous ces mots mis bouts à bouts ? C'était peut être aussi parce qu'elle parla d'Hiro, oui, ce gamin voulait être un héro et prenait les élus en exemple, mais il pouvait, certains élus étaient bels et bien des héros.

Lexi semblait en tout cas n'avoir cure d'être une élue, c'était même si elle aurait jeté ce symbole au feu si elle avait pu, à l'entendre ainsi vociférer. Mais elle se braqua bien vite, affirmant qu'il se prenait pour le héro, qu'il était le menace, mais pas pour le monde, pour elle, pour sa vie, pour les autres élus... Elle avait, malheureusement raison.

Mais quand elle résuma sa pensée à "gentil et méchant" en disant qu'il faisait parti des gentil et les élus des méchants, il secoua la tête instinctivement de droite à gauche. Ne l'avait t'elle pas écouter dire qu'il savait que certains n'étaient pas coupables ? Pas méchants ? Pas fautifs ? Et pourtant...

- Eeeh... Peut être. Mais j'estimais qu'il était de mon devoir de vous dire tout ce que je pensais des élus. Je suis peut être allé un peu loin en disant que nous n'étions pas les méchants, ça ne veut pas dire que vous l'êtes non plus. Du moins pas tous, je le sais très bien.

L'energie de Kanzêtsu se calma soudainement et il reprit une allure plus détendu.

- Restons en la, mon but n'est pas de faire un carnage inutile, même envers vous. Mais rappelez vous que votre fin ou la nôtre est inéluctable. Le temps est compté, pensez y. Après tout, vous n'avez aucune certitude que la mort sans retour n'est pas libératrice et ne vous fais pas revenir dans votre monde. De toute manière, les premiers malades ne tarderons pas, je l'ai vu, je le sais, vous le verrez. A ce moment là, peut être que vous comprendrez mieux l'ampleur de la chose. A ce moment là, qui sera le menace ?  

Il attendit quelques secondes, savoir si elle avait quelque chose à rajouter, puis il se pencha sur lui même, comme s'il prenait un appuis, avant de bondir dans les cieux à une vitesse impressionnante et disparaitre un peu comme il était venu. Un présage, un météore, une disparition... Laissant alors les dernières particules du corps d'Ellen s'envoler, le silence régner et aux cotés de l'élus discrète, un jéong au bras manquant, essoufflé.

... Il est parti.... Bien... C'est bien.

Jeong tituba un instant, avant de s'appuyer dos contre un arbre, il perdait pas mal de sang, se laissa tomber sur ses fesses avant de fixer les cieux.

C'est étrange... J'ai le sentiment d'avoir déjà vécu ça... Déjà vu hein ? Pour avoir une telle force, cet homme a du sacrifier beaucoup de chose...

La situation semblait se stabiliser, mais cette paix gagnée, n'allait sans doute pas durer éternellement, de nouveau combat, contre des adversaires bien plus forts attendaient les élus. Jeong continua de songer, mais qu'allait faire la marchombre à présent ? Prévenir de la menace ? Prévenir que les élus étaient un possible danger pour les natifs ? Parler à Jeong ou s'enfuir ? Le futur semblait tout à coup si incertain...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 830
Yens : 424
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 19

Progression
Niveau: 117
Nombre de topic terminé: 37
Exp:
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Left_bar_bleue8/12Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty_bar_bleue  (8/12)
Lexi Hil'Feyan
Lexi Hil'Feyan ↬ Marchombre ↫

-



MessageSujet: Re: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] EmptyMer 05 Juin 2019, 09:20

Prises de mesures

Ft Jeong

Lexi écouta Kanzêtsu sans un mot, avant de le voir se ramasser sur lui-même, comme un fauve s’apprêtant à bondir. En un instant, elle banda son arc et visa le monstre - car comment un homme pouvait-il être si puissant, si rapide ? - face à elle. Mais elle n’eût pas à décocher : Kanzêtsu s’en alla d’un simple bond à la puissance quasi-divine. Elle mit une ou deux secondes à réaliser qu’il était parti, avant de se précipiter vers Jeong, qui venait de s’assoir - ou plutôt de choir sur le sol sans délicatesse aucune.

Elle laissa passer les remarques de ce dernier et se concentra sur son bras manquant. Il perdait beaucoup de sang, et bien que Jeong était apparemment un élu, rien ne disait que la mort ne serait pas définitive. Elle saisit rapidement une flèche dans son carquois, avant de gromeler.
J’ai envoyé mes affaires à Okami, et mon armure est unique - faite d’une pièce je veux dire - donc je n’ai même pas un lacet pour vous faire un garrot, je n’ai que le trait pour le fixer. Vous avez quelque chose pour votre bras ?

Tout en parlant, elle regarda un instant autour d’elle.  La campagne de Bashô Tokaï. Des champs.  Et dans ces champs, les bottes de paille déjà croisées lorsqu’elle s’était entrainée avec ses gardes. Elle se dirigea vers ces dernières d’un pas rapide, saisit son poignard, et d’un geste vif, trancha la ficelle de chanvre qui retenait la paille en une botte compacte. Elle récupéra la cordelette, laissant la paille s’éparpiller légèrement, et revint vers l’ex-président en trottinant.
Permettez ? demanda-t-elle, se doutant que l’homme aurait du mal à faire un garrot avec une seule main.

Afin d’éviter que son allié providenciel ne se vide de son sang, elle noua la corde, dans laquelle elle coinça sa flèche dont elle avait oté la pointe, sur le moignon de Jeong. Elle ne pouvait pas faire grand chose d’autre. Elle poussa un long soupir.
Nous allons vous appeler un médecin avant que vous ne rentriez, vous êtes capable de faire le voyage avec un Pas sur le côté ? Je veux dire, de la même manière que vous êtes arrivé ? Je suis navrée que vous ayez sacrifié votre bras. Je ne comprends même pas pourquoi vous êtes venu. Nous ne sommes personne pour vous. Encore Ellen, je comprends, j’ai ouï dire qu’elle aidait beaucoup votre nation depuis un moment. Mais je ne suis personne. Vous auriez pu partir à travers l’un des portails que vous avez mentionnés. Et à ce sujet : plutôt que de tenter d’intercepter l’attaque contre Ellen, peut-être aurait-il fallu interposer un portail devant son assaillant. Ce n’est pas une critique, c’est déjà noble de votre part d’être intervenu, et je connais mal vos divers … pouvoirs.

Lexi s’interrompit. Elle avait désormais beaucoup à faire, la terreur partie, il ne restait qu’une crainte sourde, qui la poussait à agir vite. Il restait deux jours avant que son cristal ne lui permette de retourner à Tenshi. Si elle ne trouvait pas de messager faisant le voyage avant, elle devrait porter elle-même les lettres au palais. Et elle retrouverait Okami, bien en vie.
Vous pouvez marcher ? demanda-t-elle à Jeong, souhaitant retourner à Bashô Tokaï.

Le Minshujin n’étant blessé qu’au bras, les deux élus (et oui) rejoignirent la ville. Lexi fut très claire avec les gardes aux portes de celle-ci: elle entrait accompagnée d’un homme gravement blessé, et elle ne souffrirait aucun ralentissement, et par la même aucun questionnement. Elle interpela deux gardes de manière aléatoire, auquel elle ordonna de trouver un médecin. Quelques instants plus tard, Ryuku et Kumon arrivaient au pas de course, et constatèrent que Lexi n’avait rien. Cela les arrangeait : ils avaient du obéir à ses ordres, à savoir ne pas l’accompagner, mais si elle en était morte ils auraient eu le général Kilgore sur le dos … La petite blonde envoya Ryuku surveiller la ville avec discrétion : il falllait vérifier qu’aucun autre ennemi potentiel n’était encore présent. Puis elle ordonna au second garde d’aller imméditament trouver le général Kilgore et de lui expliquer la situation, qu’elle dut elle-même résumer à voix basse. Elle expliqua que les hommes du Parc, le Genchijin, envoyait ses hommes traquer les élus, et que Ellen de Minshu en était morte, malgré l’intervention de Jeong Tekina.  Une fois les gardes revenus avec un médecin, qui tâcha de s’occuper de Jeong, le retour de ce dernier était prêt.
Je vous remercie de votre intervention, commença Lexi. Prévenez votre fils de la situation je vous prie. Si vous m’excusez, j’ai désormais énormément à faire vous vous en doutez. Je vais devoir prévenir les autorités de Bashô Tokaï et celle de Tenshi notamment.

Lexi se demandait quel serait les plans d’actions de chacun. Bashô Tokaï se reposait tout de même beaucoup sur la présence d’élus : son maire avait contacté nombre d’entre eux pour aider la ville. En revanche, Tenshi risquait de jouer sur la neutralié qui la caractérisait : cela signifierait-il que l’île abandonnerait ses élus pour ne pas entrer en conflit avec le Genchijin ? Cela ne ferait ni chaud ni froid à la petite blonde si le Conseil ne soutenait pas les élus : elle ne comptait pas leur demander d’aide pour sa propre survie. En revanche, si Kanzêtsu avait raison… Alors les hautes sphères de Tenshi savait le problème de “drain” du monde, et c’est pourquoi ils s’étaient placés au dessus du Zaward’o. Si c’était le cas, elle pourrait bien demander quelques explications à Reisha… Elle devait la contacter sous peu.


Fiche présentation//Fiche Technique//
Quelques informations de base sur Lexi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]   Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] Empty

Revenir en haut Aller en bas
Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retirer les cadavres de moustiques sur le capot .
» Bienvenue à Vice-Consul à la Réunion!
» La chèvre et les prisonniers [PV Zoro]
» Repos et shopping entre Mugiwara [Nami, Zoro (2 ans avant)]
» Enlever la peinture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Se retirer du vice [FT. Zoro, Kanzêtsu et Lexi] 190103103231202569 :: Territoires neutres :: Les villes et villages marchands :: Bashô Tokaï-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.