Partagez
Obscurité de l'âme
Messages : 330
Yens : 364
Date d'inscription : 17/01/2017
Age : 24

Progression
Niveau: 22
Nombre de topic terminé: 8
Exp:
Obscurité de l'âme Left_bar_bleue2/6Obscurité de l'âme Empty_bar_bleue  (2/6)
Genkichi Hoda
Genkichi Hoda ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Obscurité de l'âme   Obscurité de l'âme EmptyLun 27 Mai 2019, 01:33







Obscurité de l'âme


Le vent glacial me fouettait le visage alors que je tentais de fermer vainement ma cape de voyage qui me réchauffait modestement. Je dois avouer que j’avais beaucoup de difficulté à m’habituer à ce climat glacial. Depuis mon arrivé dans ce monde, j’avais été habitué au climat tempéré de Minshu et à la chaleur de Seika. Disons que c’était un choc pour mon corps lorsque je mis les pieds sur le territoire de Fuyu. Bien que ce territoire soit en conflit avec Minshu et Seika, je me devais quand même de visiter ce territoire. Je voulais toujours en connaître plus sur ce monde, rencontrer d’autres élus, devenir plus fort mentalement et physiquement. Les différentes rencontres que je fis durant mon voyage m’avait permis de prendre de la maturité et de me faire confiance, mais je dois avouer que je me cherchais encore. Qu’elle était mon but réel dans ce monde? Je ne l’avais pas encore trouvé et j’espérais que mon voyage en Fuyu me permettrait de le découvrir ou du moins me rapprocher de cette révélation.

Pour le moment, je devais survivre à ce froid glacial. Je me disais que si j’arrêtais de marcher, là, maintenant, je gèlerais sur place et je deviendrais une statue de glace. Je sais, c’est tout simplement impossible. Je ne savais pas du tout où je pouvais me situer dans le territoire de Fuyu. Pour l’instant, je n’avais rencontré personnage qui pourrait me guider, mais je me doutais que je devais cacher mon apparence à Minshu. C’est pour cette raison que je portais des gants qui cachaient le sceau du serpent.

Je levais la tête et remonta mes lunettes pour mieux voir devant moi. J’aperçu au loin ce qui semblait être un petit village. Je pourrais sans doute trouver un endroit pour me réchauffer et prendre un peu de repos, mais pour ça, je devais encore parvenir  à rejoindre la petite ville en un seul morceau. Refermant mes mains sur ma cape pour empêcher l’air froid de pénétrer mes vêtements, je m’avançais d’un pas lent et engourdit vers cette petite ville dans l’espoir de trouver du soutien.

HRP:
 



© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 351
Yens : 1483
Date d'inscription : 10/10/2014

Progression
Niveau: 52
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
Obscurité de l'âme Left_bar_bleue3/6Obscurité de l'âme Empty_bar_bleue  (3/6)
Gemini no Saga
Gemini no Saga ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Obscurité de l'âme   Obscurité de l'âme EmptyVen 31 Mai 2019, 19:03


Obscurité de l'âme

Voilà à présent deux semaines que ce petit village des fjords enneigés était tombé sous le joug d’une bande de brigands. Ces criminels n’étaient certes pas les plus puissants, mais ils tiraient leur force de leur nombre, et étaient parvenus à se rendre maîtres de la bourgade en une journée seulement, mettant à mal les faibles défenses des habitants et tuant le chef de ces derniers.
Malgré tout, il restait un maigre espoir. Voyant la situation devenir de plus en plus désespérée, il fut rapidement décidé d’envoyer un message à la capitale afin de demander l’aide de l’armée pour endiguer cette menace alors que dans les rues du patelin, les cris et les pleurs se multipliaient.

Aucune réponse n’était encore parvenue, et déjà les habitants s’étaient fait à l’idée que leur roi les avait abandonnés à leur triste sort, les laissant à la merci de la trentaine de bandits qui étaient maintenant installés là comme s’ils étaient chez eux, dictant leurs lois aux pauvres bougres qui n’avaient d’autre choix que d’obéir ou bien se faire tuer sans sommation.
Passages à tabac, viols, et parfois même torture, tel était devenu le terrible quotidien des citoyens, impuissants face à la violence de leur tortionnaires qui, ne se reposant pas sur leurs lauriers, assuraient une surveillance quasi-constante du périmètres, afin d’empêcher quiconque de s’enfuir pour donner l’alerte.

Mais ce que les bandits ignoraient, ainsi que leurs otages, c’est que le fameux message envoyé lors de l’assaut était bien parvenu à destination, et après une courte réflexion, les hautes instances de Fuyu avaient décidé d’envoyer de l’aide à ces pauvres gens.

Se tenant en hauteur, sur une petite colline toute proche, une silhouette encapuchonnée observait le village tout en restant immobile, malgré les bourrasques de vent violentes et glaciales qui soufflaient presque en continu depuis la veille au soir. Suite à ce mauvais temps, la garde autour des habitations s’était quelque peu allégée, et c’était certainement le meilleur moment pour passer à l’action et mettre à mal les envahisseurs.
Toutefois, quelque chose attira le regard de l’élu, un peu à l’écart du village. Un voyageur, seul, semblait s’approcher lui aussi du village ; était-ce là un complice des bandits, ou bien un pauvre ère qui allait avoir une mauvaise surprise en se retrouvant encerclé par des hommes à la moralité douteuse ?
Il était temps d’agir, le calvaire de ces pauvres gens n’avait que trop duré, et le chevalier avait très envie de se dégourdir un peu, et quoi de mieux pour cela qu’un petit affrontement musclé ?

*- J’en ai compté huit à l’extérieur du village, dont deux qui patrouillent… Par lesquels va tu commencer ?*

Un léger sourire se dessina sur le visage du chevalier, un rictus mauvais, tandis que ses yeux passaient d’un petit groupe de bandits à l’autre, avant de finalement s’arrêter sur le plus proche.

- Ces deux-là ; on dirait bien qu’ils pourraient m’amuser pendant au moins une petite minute.

*- N’oublie pas, notre mission est de sauver les villageois, donc fait attention en te battant.*

- Je ne suis pas stupide, je sais faire la différence entre un bandit et un paysan… Assez parlé, il est temps d’agir.

Descendant de la colline, Saga s’avançait vers l’entrée Est du village, ne prenant même pas la peine de se faire discret alors que, déjà, les deux bandits posaient leurs yeux sur lui. Ils ne s’attendaient sans doute pas à voir quelqu’un arriver par un temps pareil, et ils n’étaient pas au bout de leur surprise.

- Hey toi ! L’invectiva un des deux hommes, tout en le menaçant d’une épée. Pas un pas de plus ! Qu’est-ce que tu viens faire ici ?

Ne s’arrêtant pas pour autant, il continuait de s’approcher des deux hommes, daignant enfin leur répondre, sur un ton narquois et moqueur.

- On m’a envoyé ici pour vous dégager vous et toute votre petite bande de malfrats, et croyez moi que c’est avec plaisir que je vais vous trucider.

Restant un moment interdits, les deux hommes éclatèrent de rire suite à cette tirade qui, de leur point de vue, était des plus amusantes et cocasse. Se remettant de leur fou rire, les deux tire-laine reprirent un air sérieux, prêt à se battre.

- J’crois qu’on est tombés sur un comique, dommage que tu doive mourir, j’pense que le chef aurait aimé entendre tes conneries.

- Allez, on le bute vite fait, ensuite on ira s’réchauffer à l’auberge, avec une bonne bière et une des filles du village.

Quelques courtes secondes plus tard, deux cris retentirent, à moitié étouffés par le vent qui soufflait de plus belle ; est-ce que quelqu’un avait entendu ces râles d’agonie à faire trembler le plus courageux de hommes, ou bien les deux brigands étaient-ils morts dans le secret le plus total ?



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 330
Yens : 364
Date d'inscription : 17/01/2017
Age : 24

Progression
Niveau: 22
Nombre de topic terminé: 8
Exp:
Obscurité de l'âme Left_bar_bleue2/6Obscurité de l'âme Empty_bar_bleue  (2/6)
Genkichi Hoda
Genkichi Hoda ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Obscurité de l'âme   Obscurité de l'âme EmptyMar 04 Juin 2019, 00:38







Obscurité de l'âme



…Quelques minutes avant l’attaque de Saga…



Le petit village se dressait maintenant devant moi. Il ne me restait que quelques mètres à parcourir avant d’atteindre l’entrée. Au début, j’étais soulagé de voir que c’était des gardes qui surveillaient l’entrée, mais plus je m’approchais, plus je remarquais que leur accoutrement ne ressemblait pas à ce que portait des gardes habituellement. J’appris bien vite à mes dépens que ces « gardes » étaient en fait des bandits. Quand ceux-ci m’aperçurent, ils semblaient me regarder de long en large tout en riant entre eux. C’est sûr que je n’avais pas du tout l’apparence d’un guerrier ni même d’un élu. Je ressemblais à un humain lambda qui se jetait directement dans la gueule du loup. Avant même que j’aie le temps de faire un pas dans leur direction, le premier m’interpella de sa voix nasarde :

- Halte! Qu’est-ce que tu fais là?

- Je … J’ai besoin de reprendre des forces… C’est le seul village dans les environs.


- Si tu veux rentrer, faudra payer! Mentionna le deuxième.

Arg! J’aurais dû m’en douter! Qu’est-ce que je devais faire? J’aurais très bien pu partir, mais mon corps ne supporterait pas le voyage. Tout mon corps était gelé et je devais à tout pris me réchauffer et prendre du repos. Je savais aussi que je n’avais pas la force nécessaire pour m’attaquer aux bandits, surtout que plusieurs autres devaient rôder dans la ville. Je décidais finalement de flancher et je leur lançais ma bourse remplis de pièce. Ceux-ci l’ouvrirent et ils semblèrent heureux de voir autant d’argent. Le premier s’approcha de moi et m’empoigna l’épaule vigoureusement tout en me disant d’une voix forte :

- Chez pas où tu as eu toute cette argent, mais tu pourrais intéresser notre chef! J’te laisse entrer! Et pense aller voir notre chef au centre de la ville! Il t’appréciera j’en suis sûr! Dit-il en me poussant dans la ville.

Bien heureux de pouvoir entrer dans un village, je sentais le regard pesant de ces gardes qui me faisaient signes d’entrée. Par contre, je savais que ceux-ci ne voulaient que mon argent et je sentais aussi la pression d’aller voir leur chef sans quoi ce serait sûrement lui qui viendrait me chercher quand il apprendra la quantité d’argent que je trainais sur moi! Je m’enfonçais dans le village la tête basse, regardant autour de moi les villageois qui me jetaient un regard triste. Je pouvais voir la détresse dans leurs yeux ainsi que la peur. Je me sentais presque coupable d’être entrée dans le jeu de ces bandits.

Puis, des cris me parvinrent venant de l’entrée d’où j’arrivais. Par instinct, je me dirigeais vers les lieux en pensant qu’un des bandits avaient tentés quelques choses face à un villageois ou un voyageur, mais ce que je vis devant moi me figea de peur. Un homme en armure dorée tua d’une seule main un des bandits tandis que le second gémissait de douleur avant d’être assassiné à son tour. Je croisai un instant le regard du guerrier en armure et mon instinct me dicta de fuir, ce que je fis aussitôt. Je me retournais et m’enfuis plus profondément dans le village par peur de subir la colère de ce guerrier. J’étais un témoin après tout, il voudrait certainement en finir avec moi après la scène à laquelle j’ai été témoin.



© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 351
Yens : 1483
Date d'inscription : 10/10/2014

Progression
Niveau: 52
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
Obscurité de l'âme Left_bar_bleue3/6Obscurité de l'âme Empty_bar_bleue  (3/6)
Gemini no Saga
Gemini no Saga ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Obscurité de l'âme   Obscurité de l'âme EmptyLun 10 Juin 2019, 17:04


Obscurité de l'âme

Les deux brigands se sentaient forts, puissants, après tout, ce type vêtu d’une simple pèlerine n’allait pas leur poser beaucoup de soucis vu que, de leur côtés, ils étaient armés en conséquence et que lui semblait n’avoir aucun moyen de se défendre. Grossière erreur !
Le premier à se rendre compte de leur bêtise fut celui armé d’une épée qui, après s’être lancé à l’attaque, vit sa lame stoppée net par l’avant-bras couvert d’or de l’élu dans un bruit d’entrechoquement métallique qui lui résonna dans les oreilles.

- Tss…

D’un simple coup de pied, Saga lui brisa net la rotule avec un craquement d’os à faire frémir n’importe qui, et cela provoqua un hurlement de douleur de la part de ce pauvre bougre qui, lâchant son arme pour se saisir la jambe, tomba au sol en se roulant de douleur par terre.
Voir son ami mit à mal aussi aisément fit hésiter l’autre bandit durant une petite seconde, et une seconde, il n’en fallait pas plus au chevalier pour agir et venir perforer le torse de l’homme à main nue pour lui comprimer le coeur jusqu’à le voir tomber au sol, mort.
Achevant alors sa première victime en lui écrasant la gorge du pied, le visage de Saga se releva vers l’inconnu qu’il avait aperçut s’approcher du village plus tôt, et le chevalier sourit en voyant cette personne prendre la fuite devant ce spectacle des plus violents.

*- Laisses-le, il n’a pas l’air de faire partie de leur bande, pas besoin de lui courir après.*

- C’est peut-être pas un bandit, mais ce n’est pas un habitant de ce village, sinon pourquoi est-ce qu’il aurait prit la fuite face à un élu venu les sauver ? Ce type doit avoir des choses à se reprocher… Bah, il ne pourra pas aller bien loin de toutes façons, si il quitte le village, le froid et le vent auront raison de lui, je finirai bien par lui tomber dessus après avoir réglé leurs comptes à ces idiots.

*- Tu comptes t’attaquer à lui ?*

- Ca dépendra de qui il est et de ce qu’il vient faire ici. Bon, assez parlé, il y a de la vermine à exterminer.

Les cris de douleur et d’agonie avaient attirés l’attention de beaucoup de gens ; l’inconnu pour commencer, ensuite quelques villageois, et surtout plusieurs bandits qui arrivèrent à six, prêts à en découdre. Voyant ses futurs adversaires s’empresser de se jeter dans la mêlée, Saga se contenta de ramasser la lance d’un des deux morts pour l’utiliser tel un javelot et ainsi transpercer la gorge d’un des nouveaux venus, réduisant alors leur nombre à cinq en moins de temps qu’il n’en fallait pour dire ouf.
L’hésitation et le doute pouvaient alors se lire dans le regard des marauds, qui venaient d’apercevoir les deux cadavres derrière le chevalier, mais à cinq contre un, ils avaient toutes leurs chances ! C’est du moins ce dont ils étaient persuadés, malheureusement pour eux.

Vu la faiblesse flagrante qu’ils dégageaient, Saga décida d’en terminer rapidement avec eux ; et ce fut sous les regards de plusieurs villageois qu’il massacra les cinq bandits sans la moindre retenue, brisant bras et jambes, enfonçant de son poing deux cages thoraciques et arrachant même une mâchoire. La neige qui recouvrait le sol à l’endroit où l’affrontement avait eu lieu était à présent souillée de sang encore chaud, fondant déjà en une bouillasse rougeâtre dans laquelle les cadavres baignaient.
Regardant aux alentours, le chevalier pu voir les visages apeurés des villageois qui venaient d’assister à ce spectacle macabre et qui, et c’était légitime, commençaient à craindre pour leur vie face à cet homme en armure dorée. Il était temps de rassurer ces pauvres gens, mais également de les mettre en garde.

- On m’a envoyé pour libérer votre village, alors rentrez chez vous et restez-y jusqu’à ce que j’en aie terminé avec ces faiblards.

Une lueur d’espoir venait d’apparaître dans les yeux des habitants du village qui, après un court instant, se cloîtrèrent tous dans leurs maisons tout en faisant passer le mot qu’enfin, de l’aide était arrivée. Les rues étaient à présent presque désertes, et Saga avançait au milieu de la principale, ramassant au passage une épée des mains d’un des corps encore frais.

*- Une arme ? Tu sais bien qu’Athéna nous interdit d’en utiliser en combat.*

- Je sais, mais Athéna n’est pas là, et j’ai envie de changer un peu de méthode, alors tais-toi et profite du spectacle.

La rumeur d’un élu venu les sauver n’était pas restée uniquement exclusive aux locaux, le chef des bandits et le reste de sa bande avaient eux aussi eut vent de cette arrivée surprise, et déjà ils se rassemblaient pour faire face à cet adversaire qui venait de mettre à mal leurs défenses.
Ils étaient sur le qui-vive, plus que d’ordinaire, et prêts à se jeter sur la moindre personne ayant un comportement suspect ou bien n’étant pas originaire de ce village, autant dire que cela limitait les possibilités à deux hommes : le chevalier d’or, et le jeune inconnu qui s’était enfuit.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Obscurité de l'âme   Obscurité de l'âme Empty

Revenir en haut Aller en bas
Obscurité de l'âme
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deux loups dissimulés dans l'obscurité. [Abandon]
» Au large de Nandis
» RP: Les symboles perdus
» [Suite Ombre et Obscurité]
» Texte (bis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Obscurité de l'âme 190103103231202569 :: Royaume de Fuyu :: Fjord enneigé-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.