Partagez
Prêt à tout [PV : Saga]
Messages : 14
Yens : 80
Date d'inscription : 12/03/2019
Age : 27

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
Prêt à tout [PV : Saga] Left_bar_bleue0/6Prêt à tout [PV : Saga] Empty_bar_bleue  (0/6)
Mukae Emukae
Mukae Emukae ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Prêt à tout [PV : Saga]   Prêt à tout [PV : Saga] EmptySam 22 Juin 2019, 10:43

La vie de couple réservait bien des surprises pour beaucoup d'entre eux, et y compris pour les proches. C'était pourtant ce que Mukae avait toujours voulu, un petit ami respectueux de sa personne et de ses sentiments, qui était aussi amoureux qu'elle de lui. Depuis qu'elle était arrivée à Fuyu et cherchait à repartir, la demoiselle cherchait un peu d'occupation. Bien sûr elle ne reculait pas devant des petits boulots, elle devait bien regagner l'argent qu'elle dépensait en nourriture et en autres choses diverses. Cependant ce n'était pas évident de bien gagner sa vie, beaucoup d'habitants l'exploitaient parce que c'était son devoir d'élue, un prétexte pour payer les prestations le moins possible, surtout l'humainement possible. Mukae adorerait pourtant pouvoir mieux les aider en décimant des monstres dangereux hors des villes, mais elle était trop faible pour ça, la faute à son voyage dans cette région sans doute.

Si Mukae se trouvait dans un coin perdu comme Rin, ce n'était bien sûr pas pour un boulot, la capitale était bien mieux pour ça, même si il y avait des radins partout. C'était parce que son nouveau petit ami logeait dans cette ville, il ne travaillait pas et sa copine venait de le quitter à cause de ça, alors il était en manque d'affection et de revenus. C'est pour ça qu'il avait abordé Mukae, en plus d'être une élue elle acceptait de sortir avec lui en prenant le risque qu'ils le ne soient pas compatibles. Heureusement l'amour de la demoiselle était très large, surtout en terme d'apparence, les moches comme les beaux, les maigres comme les enrobés, du moment que leurs sentiments étaient sincères et qu'ils respectaient ceux de Mukae. Même si celui-là semblait tout à fait convenable dans l'apparence, des cheveux courts en bataille de couleur brun foncé classique, vêtu d'un tenue d'une pièce allant des épaules aux cuisses dans une matière sûrement bon marché, assez petit mais pas trop quand même. Katsu était même très ouvert comme Mukae, c'était donc un bon début pour eux deux, et en plus de ça il connaissait un moyen de retourner dans la région qu'elle appelait le Japon pour pas un rond et sans devoir marcher trois ans. Ainsi elle n'avait que des raisons de rester avec lui malgré que ce soit elle qui travaille et lui qui garde la maison. Ce n'était pas dérangeant pour elle, bien au contraire, si ça pouvait lui assurer un avenir de couple qui les rende heureux tous les deux, qu'il soit pauvre n'était qu'un détail. La demoiselle vendrait bien son uniforme scolaire pour un excellent prix, voire à prix d'or ou de diamant, surtout si ça venait d'une région riche comparée aux environs, mais elle y tenait comme à la prunelle de ses yeux. Il était confortable, seyant et ça lui rappelait ses amis à l'académie Hakoniwa, qui devaient tous l'attendre en se faisant du souci.

Ainsi, une fois de plus, Mukae revenait de la ville après avoir reçu l'équivalent d'une grosse liasse de billets, une grosse journée de dur labeur. Elle imaginait que son compagnon et futur époux la reçoive en lui disant "est-ce que tu veux un repas, un bain, ou-bien-moi ?" et elle répondrait "les trois à la fois", mais ça ne semblait pas être son genre, ou même celui de la capitale. Il fallait croire que ce qui se faisait au Japon restait au Japon, pourtant ça se faisait bien dans les mangas, donc normalement tout le monde devait pouvoir faire ce genre de choses. Pourtant tout le monde était ordinaire au possible et c'était difficile de réaliser ses fantasmes dans ces conditions, alors qu'ils n'étaient pas si terribles que ça. Mukae voulait juste se marier et faire des enfants comme tout le monde, elle était sexuellement majeure dans sa tête donc c'était normal. Par chance ce petit ami semblait plus entreprenant que la moyenne des petits amis d'habitude, ce qui allait lui faciliter la tâche. Il n'était pas rare qu'il se repose contre sa poitrine ou sur ses genoux en profitant de son retour, et elle lui caressait le visage en lui murmurant des mots doux pendant qu'il reniflait son odeur. C'était la première fois qu'il voyait un élu, au féminin du moins, et ça semblait lui faire de l'effet, du moins assez pour qu'il souhaite profiter de sa douceur.

Malheureusement tout n'allait pas toujours bien, leur couple rencontrait des incidents, mais rien qui ne soit inconnu à Mukae. C'était comme une malédiction qui faisait que toutes ses aventures devaient passer par ce genre d'étapes et plus tard par s'arrêter par la force des choses. Pourtant la demoiselle était ouverte d'esprit et acceptait tout ce que son compagnon lui demandait, comme la peloter autant qu'il le voulait, regarder ses sous-vêtements ou plus poussé, mais lui ne rendait pas ses efforts. Alors qu'ils étaient partis ensemble au marché, Katsu tomba par hasard sur une autre fille à cause d'un caillou, mais au lieu de se retirer et se rattraper sur le sol, il préféra se rattraper sur sa poitrine sans se gêner. Par chance Mukae l'aida en le tirant par le col sans sa douceur habituelle, son coeur battant déjà très vite en voyant ça, de peur de s'énerver.


-Qu'est-ce que tu faisais sur la poitrine de cette fille au juste ?

-Mais je suis juste tombé et...

-Tu sais que si tu veux me toucher tu peux le faire autant que tu le veux ! Je te l'ai jamais interdit !

-C'était un accident, j'ai voulu...

-Ma poitrine ne te suffit plus ? Pourtant quand on était seuls elle te plaisait bien, et maintenant tu tombes dessus et tu ne te gênes pas pour l'agripper !

-Mais non, c'est pas ça du tout, je...

-Tu crois peut-être qu'on est tous amis dans la vie ? Que toutes les filles sont destinées à devenir ton harem ?

-Je l'ai jamais vue, je la connais même pas...

-C'est encore mieux, tu ne les considères pas comme tes amies mais comme des inconnues et ça ne te dérange pas de peloter des inconnues dans la rue ! Tu n'as qu'à le dire si tu me veux, j'ai jamais repoussé tes mains baladeuses !

-J'ai pas à m'excuser d'avoir voulu me relever ! Je voyais même pas devant moi quand j'ai voulu me redresser ! Et puis qu'est-ce que ça aurait fait que je pelote une inconnue ? On est pas mariés que je sache...

-Peut-être pas, pas encore, mais ça n'empêche pas que tu as mal agi, c'est mal de tromper sa petite amie, tout le monde le sait. Tu aurais pu tomber sur son épaule ou sur sa hanche, mais il a fallu que tu mettes le nez dedans. En plus avec ton air satisfait insupportable, tu aurais pu cacher un peu mieux que tu appréciais ta situation !

-Je vois pas ce que j'ai fait de mal, c'est naturel d'aimer une poitrine pour un garçon. Je pouvais pas savoir que je tomberais dessus.

-Mais tu as bien aimé quand même, tu ne le nies pas. Peut-être que sa poitrine est mieux que la mienne, mais ce n'est pas elle qui est avec toi, c'est moi. Rassure-toi je sais comment t'aider à ce que ça ne se reproduise plus, pour te montrer que je suis prête à faire des efforts pour te pardonner.

Sans plus attendre, Mukae lui prit le poignet avant de se diriger vers un stand en particulier, alors que la fille bousculée s'était éclipsée depuis longtemps maintenant. Elle le plaqua alors sur la planque en bois sans vraiment demander la permission à boucher qui était en train de placer de la viande sur son établi. Un cri résonna alors dans le marché, alors qu'elle se saisissait d'un couperet pour le reposer quelques secondes plus tard après l'avoir abattu sur la planche en bois. Katsu était devenu méconnaissable, mais pas parce qu'il avait perdu en dextérité, mais parce qu'il était en colère auparavant et maintenant il pleurait comme un bébé, malgré qu'un tissu soit enroulé autour de sa blessure pour éviter qu'elle saigne trop. Il avait perdu l'envie de rester avec elle sur l'instant, mais Mukae ne comptait pas le laisser partir, il lui avait promis de lui trouver un moyen de transport pour retourner au Japon et il allait tenir promesse, que ça prenne deux jours ou deux décennies. Elle le tirait par le bras, à défaut de saisir autre chose, afin qu'ils rentrent à la maison, bredouilles tous les deux, alors qu'ils étaient venus pour acheter des fruits et légumes. En arrivant, la demoiselle lui noua une longue corde autour du cou comme si c'était un animal de compagnie, ne tenant pas à ce qu'il s'en aille sans avoir pris ses responsabilités. Une promesse c'était important, ce n'était pas quelque chose à lancer comme ça sans y penser, donc c'était normal qu'elle cherche à l'avoir. En revanche concernant Katsu il ne cessait de pleurnicher en la suppliant de le relâcher, incapable de défaire le double noeud bien serré de toutes ses forces. Pendant ce temps, les villageois terrorisés cherchaient les gardes pour dénoncer le crime horrible à la recherche de la criminelle. Pourtant elle n'avait fait qu'éliminer le problème à sa source, et sans même l'empêcher de continuer de la peloter comme avant. Elle l'avait d'ailleurs réconforté le visage dans sa poitrine, ses larmes coulant sur son uniforme alors qu'elle continuait de lui apporter les caresses habituelles.

-Tu es pardonné maintenant, j'espère que tu as retenu la leçon. Si tu veux une poitrine, tu as la mienne, si tu veux une culotte, tu as la mienne, et si tu veux une bouche, tu as la mienne aussi. La prochaine fois, essaye de faire attention où tu marches ou essaye de tomber sur un garçon à la place, ça ne me dérangera pas.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 349
Yens : 1463
Date d'inscription : 10/10/2014

Progression
Niveau: 52
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
Prêt à tout [PV : Saga] Left_bar_bleue3/6Prêt à tout [PV : Saga] Empty_bar_bleue  (3/6)
Gemini no Saga
Gemini no Saga ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Prêt à tout [PV : Saga]   Prêt à tout [PV : Saga] EmptyDim 23 Juin 2019, 22:45


Prêt à tout

Rin était la première ville sur la liste reçue quelques jours plus tôt par l’intermédiaire d’un messager officiel de la cour ; l’ordre était simple, faire la tournée des villes les plus importantes du royaume et s’assurer que tout était calme et que les garnisons en place dans ces cités étaient prêtes à réagir au quart de tour à la moindre alerte.
Être relégué à l’inspection de troupes n’était pas ce que l’on pouvait appeler un travail gratifiant, mais le chevalier savait pertinemment qu’il devait passer par ce genre d’étapes peu reluisantes afin de, petit à petit, gravir les échelons dans la confiance de Sul-Hei, c’est pourquoi il ne fit aucune remarque en prenant connaissance de la tenue du message, se contentant de dire au messager qu’il acceptait la mission et qu’il se mettait en route aussitôt.

Après un voyage de plusieurs jours, le voilà qui arrivait enfin aux abords de la cité. Il était attendu par le capitaine de la garnison qui, averti de son arrivée, avait fait son possible pour qu’une première bonne impression soit faite à l’élu chargé de veiller à la bonne tenue de la cité.
Revêtu de son armure d’or ainsi que d’une ample cape blanche, Saga observait le gradé qui se trouvait en face de lui, un homme costaud à l’uniforme bien en règle et à l’élocution de ceux qui sont instruits, au moins il n’allait pas avoir à accompagner un abruti fini.

- Bienvenue à Rin, élu ; j’ai reçu un message me signalant votre arrivée, tout est prêt pour l’inspection. Je suis le commandant Wuan, responsable de la sécurité de la ville mais également chef de la garnison qui s’y trouve.

- Merci de votre accueil commandant, vous pouvez m’appeler Saga. J’aimerai ne pas perdre trop de temps, Rin est la première ville que je dois inspecter et je ne voudrai faire attendre l’envoi du rapport à la capitale.

- Bien, dans ce cas, suivez-moi, nous allons commencer par la caserne.

Guidé par Wuan, Saga se rendit en premier lieu à la caserne militaire de Rin, endroit où les soldats étaient entraînés et, pour certains, logés. Les installations étaient bien entretenues, et il régnait en ce lieu un mélange d’ordre et de rigueur propre à l’armée ; chaque chose était rangée à sa place, et chacun connaissait la sienne suivant son grade.
Il n’y avait rien à redire sur le bâtiment, son entretien ou encore ceux qui l’occupaient, et le chevalier eut même la chance de pouvoir assister à un entraînement des plus rudes pour les nouvelles recrues, certains d’ailleurs sortaient du lot et s’avéraient posséder des prédispositions intéressantes pour le combat.

- Alors messire Saga, qu’en dites-vous ?

- J’en dis que si toutes les casernes de ce pays sont comme celles-ci, mon inspection n’en sera que plus facile. J’aimerai maintenant voir comment vos hommes travaillent en rue, est-ce possible ?

- Bien sûr, il y a justement une patrouille qui s’apprête à partir, nous pouvons les accompagner, c’est par ici.

Rejoignant un groupe de six hommes en armure, Saga leur fut présenté par Wuan, et chacun d’entre eux semblait se sentir fier d’être en compagnie d’un élu, même si aucun d’eux ne le connaissait.
Déambulant alors dans les rues de la ville, le chevalier observait à droite et à gauche, ne remarquant aucun trouble, aucune forme de criminalité visible ; oh bien sûr, il imaginait fort bien que, dans l’ombre des ruelles, il pouvait y avoir quelque commerce peu avouable ou établissements aux pratiques obscures, mais cela ne semblait en rien entacher la visible quiétude des lieux, sauf peut-être ce chahut qui émanait du marché.

Arrivant sur place, la petite troupe se mit à questionner les gens présents afin de connaître l’origine de cette cohue, et il fallut plusieurs instants avant que Wuan ne termine d’interroger un boucher pâle comme un linge. Revenant auprès du gold saint, le commandant alluma une pipe avant de prendre la parole.

- Apparemment, une jeune femme aurait tranché la main de son petit ami suite à une querelle, nous allons devoir intervenir et nous aurons besoin de vous Saga.

- En quoi est-ce qu’une dispute de couple ayant mal tourné me concerne ?

- La jeune femme en question… Le commandant prit une bouffée sur sa pipe, esquissant un petit sourire énigmatique. Elle n’est pas d’ici… Si vous voyez ce que je veux dire.

Un rictus s’afficha alors sur les lèvres du chevalier, qui comprit aisément où le commandant voulait en venir en utilisant ces mots en particulier.

- Je vois… Avez-vous apprit par où ils sont partis ?

- Ils ont emprunté cette rue, remonter leur piste ne devrait pas être compliqué, un jeune homme avec une main en moins et une jeune femme aux vêtements inhabituels, ils n’ont aucune chance de passer inaperçus.

Sous les ordres de Wuan, l’un des hommes de la patrouille fut envoyé à la caserne afin d’y chercher du renfort, pendant que les cinq autres accompagnaient déjà l’élu et le commandant, ce dernier questionnant les passants durant tout le trajet afin d’être aiguillé dans la bonne direction.
Finalement, ils s’arrêtèrent devant une maison des plus modestes, dans laquelle une voisine avait vu entrer deux jeunes gens correspondant parfaitement à la description faite par le boucher au commandant.
Les soldats, sous les ordres de Wuan, se mirent alors en place aux différentes entrées de la maison, empêchant ainsi toute fuite de la part de la demoiselle lorsque les renforts arriveraient pour prendre la demeure d’assaut. C’était du moins les consignes données par le commandant qui, à sa grande surprise, vit le chevalier s’avancer vers la porte principale de la maison.

- Que...Que faites-vous ?

- Je n’ai pas envie d’attendre plus longtemps, si c’est bien une élue qui se terre là-dedans, elle n’est certainement pas de Fuyu ; et sans savoir si elle est puissante ou pas, je préfère en terminer rapidement.

Malgré les réserves du commandant, Saga fit voler la porte d’entrée en éclats d’un seul coup de poing, avant de pénétrer dans cette maison qui servait de repère à une élue d’une autre nation, une ennemie.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 14
Yens : 80
Date d'inscription : 12/03/2019
Age : 27

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
Prêt à tout [PV : Saga] Left_bar_bleue0/6Prêt à tout [PV : Saga] Empty_bar_bleue  (0/6)
Mukae Emukae
Mukae Emukae ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Prêt à tout [PV : Saga]   Prêt à tout [PV : Saga] EmptyMer 03 Juil 2019, 20:37

Alors que tout était plus ou moins revenu à la normale, Mukae profitait à nouveau de sa vie de couple non marié avec son petit ami. Bien que celui-ci ne suis plus beaucoup en état, il était encore bien en vie et conscient donc c'est que ce n'était pas si grave que ça. Il n'avait sans doute pas réagi de façon plus extrême parce qu'il se pensait puni de lui avoir menti sur le fait de la raccompagner dans sa région alors qu'il n'en avait jamais eu l'intention. Finalement ils étaient quittes avec ça, même si Mukae ignorait encore tout de son mensonge éhonté, tout ce qui comptait était de prendre soin de sa relation.

Même si il était abîmé, Katsu continuait de recevoir de l'amour de Mukae et ne lui en voulait pas autant qu'il l'aurait voulu, sans doute parce qu'il n'était pas tout blanc à la base, mais aussi parce qu'elle avait choisi de ne pas le tuer, et de s'attaquer à une main non dominante, donc il pouvait garder un semblant de dextérité même avec ça. Dans le divan, toujours la laisse autour du cou de son bien aimé autour du poignet, Mukae le laissait se reposer sur ses genoux, il avait vécu un moment très fort en émotions et il était encore tout chamboulé, mais ça allait vite redevenir normal. En tout cas elle l'espérait, ce n'était pas pour si peu en moins qu'il allait se mettre à la détester, ce serait très déplaisant pour lui. À travers ses caresses, la demoiselle transmettait tout son amour à Katsu, même si ce n'était pas mesurable par la science elle imaginait qu'il puisse le ressentir à partir d'un certain niveau. Elle n'avait jamais eu l'intention de lui faire du mal, mais son comportement avait dépassé les bornes, alors il avait fallu sévir, et maintenant c'était fait, son adultère était de l'histoire ancienne. En plus Mukae faisait vraiment de tout son possible pour oublier cet affront, elle avait l'habitude avec les précédents petits copains, accepter leurs erreurs était monnaie courante, contre sacrifice de leur part en contrepartie.

Un peu plus tard, Mukae se leva doucement pour aller boire un verre, alors que Katsu s'était endormi à cause du choc émotionnel. Elle pouvait entendre deux personnes parler en face de la porte d'entrée, leur voix grave n'aidait pas vraiment leur discrétion. Mais au moment d'aller les accueillir, elle reçut la porte dans la figure dans un grand fracas et s'évanouit en heurtant le sol, saignant un peu du nez pour le peu de dégâts qui était visible depuis l'extérieur. Katsu qui s'était réveillé ne savait pas trop quoi faire, entre s'échapper et rester, au cas où ce serait des gens mal intentionnés. Il préférait se cacher sous sa couverture en attendant que les deux individus se montrent et dévoilent leur identité. De son côté Mukae restait allongée au sol, des spirales dans les yeux, visiblement fort sonnée par le choc. Il était facile d'imaginer qu'elle ait des os cassés à cause de ça, mais pour le moment elle ne pouvait que rester inconsciente pour récupérer son énergie, espérant que cet état ne poussera pas les agresseurs à causer plus de dégâts à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Prêt à tout [PV : Saga]   Prêt à tout [PV : Saga] Empty

Revenir en haut Aller en bas
Prêt à tout [PV : Saga]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Personnages de la Saga HP
» La politique du « tout va mal »...
» Tout le monde s'en fout...
» Nath, tout simplement
» Colos, dessin ... un peu de tout ! =)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Prêt à tout [PV : Saga] 190103103231202569 :: Royaume de Fuyu :: Village de Rin-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.