Partagez
La véritable mort, c'est l'oubli [terminé]
Messages : 2
Yens : 0
Date d'inscription : 02/08/2019

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
La véritable mort, c'est l'oubli [terminé] Left_bar_bleue0/6La véritable mort, c'est l'oubli [terminé] Empty_bar_bleue  (0/6)
Fushi
Fushi ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: La véritable mort, c'est l'oubli [terminé]   La véritable mort, c'est l'oubli [terminé] EmptySam 03 Aoû 2019, 00:23

Présentation de Fushi
Univers d'origine : To your eternity
Âge : Dans les alentours de 300 ans, j’avoue avoir perdu le compte
Sexe : Masculin, la plupart du temps
Coupe et couleur de cheveux : gris pâles, attachés en une petite queue de cheval
Couleur de yeux : jaunes
Style vestimentaire : des vêtements un peu passe partout, portés avec des bottes fourrées et une sorte de poncho en fourrure que tu enlèves quand il fait trop chaud
Corpulence : assez maigre et frêle, d’une taille normale pour un jeune adolescent
Teint de la peau : tellement pâle que les gens sont parfois surpris par ta blancheur
Emplacement du sceau :  sur ton cou
Autre : Cette description ne correspond qu’à la forme que tu utilises le plus, mais nous reviendrons sur ce sujet plus tard
Résumé de l'histoire

Ce monde court à sa perte. Ce qui était autrefois un paradis est désormais une terre en déclin, lentement rongée par la cupidité des hommes. Un jour, même moi finirai par mourir et il ne restera plus personne pour se souvenir de ces terres tombant en décrépitudes. C’est dans ce but que je t’ai créé. Il me fallait un conservateur, un être éternel capable de collecter pour moi des données et de sauvegarder en lui ce monde avant qu’il n’en reste plus rien. Au commencement, tu n’étais qu’une boule, une lumière d’un blanc étincelant, et je t’ai jeté dans ce pays froid et désolé en plaçant en toi toute ma confiance. Ne penses pas que je t’ai abandonné, je n’ai jamais cessé de t’observer et continuerais de le faire jusqu’à mon dernier souffle pour m’assurer que tu rempliras la mission pour laquelle tu es “né”.

A la seconde ou tu as touché le sol, tu as quitté ta forme de boule pour devenir une pierre. Tu es un être extraordinaire aux fabuleuses capacités d’adaptations, et sans la moindre instruction, ni la moindre connaissance, tu as réussi à évoluer. Le temps se rafraichissant, tu es devenu de la mousse sur un autre rocher, pour reproduire ce qu’il se passait autour de toi, puis un jour un loup est venu mourir contre toi et tu en as pris l’apparence. C’est à ce moment que tu as commencé à avoir une conscience, mais toujours aucune connaissance te permettant de pouvoir réellement l’utiliser. J’aurais pu t’aider et venir te guider, mais cela n’aurait eut aucune utilité, les informations ne sont utiles que si tu les apprends par toi même. Chaque nouvelle expérience est précieuse pour ton évolution, et c’est pour cela que je ne suis qu’un observateur dans ton voyage éternel, toute intervention risquerait de ruiner ma création en te privant de quelque chose de précieux. De brefs moment dans le corps du loup et des premiers pas hésitant suffirent pour que tu apprennes à marcher, et utilisant cette nouvelle compétence, tu erras sans destination en tête jusqu’à un petit village où tu déclanchas un piège sonore.

Le garçon qui t'accueillit était le propriétaire du loup que tu avais copié, il ne remarqua pas la différence. Sans que tu ne t’en rende réellement compte, ce temps passé à ces côtés t’apporta beaucoup d’informations. Déjà, s’inquiétant du fait que tu n’avales rien, il t’appris à manger. Vous étiez seuls dans ce village, tout le monde était parti il y a des années de cela à la recherche d’une terre plus accueillante où la nourriture ne viendrait pas à manquer, laissant derrière eux les personnes âgées qui avaient fini par mourir depuis, et ce garçon qui rêvait d’aventures. Il attendait patiemment le jour où ils reviendrait, parsemant le village de ces pièges sonores pour être immédiatement averti de leur retour, mais on ne vint jamais le chercher. Malgré tout, ce garçon gardait le sourire, il faisait tout ce qu’il pouvait pour rester optimiste et te parlait continuellement pour ne pas sombrer dans la solitude. Un jour, il décida de partir lui aussi, à la recherche de sa famille et de cette terre par delà les montagnes dont on lui avait temps parlé. Il t’emmena avec lui bien sûr, et peut importe les difficultés causées par le rude climat, le simple fait de voir sur le chemin des pierres indiquant que vous alliez dans la bonne direction suffisaient à le rendre heureux.Tu compris beaucoup de choses sur les êtres humains en le regardant survivre dans ces conditions difficiles: les humains ont besoin de manger, de boire, de chaleur, et quand leur chaire et transpercée, du sang en sort et ils souffrent. En effet, suite à un accident, le garçon se planta une branche dans la jambe. Il t’avais sourit en te disant que ce n’était rien et qu’il n’était pas question de faire demi tour, mais c’était faux, même soignée du sang continuait de couler à travers le bandages. Il n’abandonna pas pour autant, et malgré l’état de sa jambe qui empirait, il continua jusqu’au bout. Vous atteingnèrent la dernière pierre, qui était barrée, entourée de pierres tombales et de débris de campement recouverts par la neige. Le garçon tenta encore une fois de garder le sourire, de chercher le positif dans cette situation, mais il finit par craquer. Pour la première fois tu le vis pleurer. En rentrant chez lui, il ne pleura qu’une nuit avant de reprendre son sourire habituel et de vouloir réssayer d’atteindre les montagnes. Vous ne le firent jamais. Sa plaie s’était infectée, avait gonflé et continuait de saigner et de puruler, et chaque jour, tu le regardais s’affaiblir un peu plus cloué au lit. Avec ses dernières forces, il se traina dangereusement jusqu’à une chaise, pour faire bonne figure quand les autres reviendraient, et dans son dernier souffle il te fit une requête.

"S’il te plaît… Souviens toi de moi…"

Regardant le garçon mort sur sa chaise sans vraiment comprendre ce qu’il lui arrivait, tu accomplis quand même sa dernière volonté, et en prenant son apparence, tu acquis une forme humaine. Quittant le village, tu partis voyager vers les montagnes comme le garçon en avait rêvé. Oubliant de te nourrir ou de te reposer, tu es mort très rapidement, mais ce n’était pas grave, la mort n’était pour toi qu’un changement d’état et au bout de quelques jours tu es revenu à la vie. Tu es mort exactement sept fois avant d’arriver aux montagnes, et j’en étais ravi, chaque fois tu avais repris vie plus rapidement que la précédente. Chaque mort était une expérience précieuse pour ton développement. C’est au bord d’une rivière que tu rencontras March, une petite fille en fuite qui te pris sous son aile. Cette enfant destinée à être sacrifiée dans un rite local rêvait de grandir pour devenir une maman passa son instinct maternel sur toi. Elle te nomma “Fushi”, te nourrit et t’appris à dire “merci”, ton premier mot. Cette rencontre fut très enrichissante pour ton évolution, tu appris à reproduire des objets qui t’avaient blessés, car la douleur était le stimulus qui te faisait le plus progresser, tu découvris de nouveaux lieux, de nouvelles cultures et même si l’expérience et la façon dont on te traitait était loin d’être agréable, tu enregistrais toutes ce nouvelles informations et tout ce dont j’avais besoin. C’est à ce moment que tes pouvoirs d’empathies commencèrent à faire effet, et ressentir leur douleur t’appris à prendre soin des autres. Malheureusement, malgré tous tes efforts tu ne fut pas capable de sauver March, et regardant la petite mourir dans les bras d’une de ses amies, tu copias son apparence et continua ta route afin de ne pas causer de problèmes. Tu avais déjà suffisamment attiré l’attention des autorités et il valait mieux s'éclipser avant d’attirer des ennuis à tout le monde.

Ton voyage était devenu beaucoup plus simple grâce à ta récente évolution, et j’étais fier que tu réussisses à les manier à ton avantage. La plupart du temps, tu gardais la forme du loup, plus pratique pour te déplacer, la forme de March était utile pour grimper aux arbres, la forme du garçon n’avait pas vraiment d’intérêt mais tu aimais la prendre quand même pour une raison inconnue. Errant à la recherche d’un nouveau stimulus, tu finis par croiser Pyolan, une vieille femme que tu avais rencontré lors de tes aventures avec March, et décidèrent de voyager ensemble vers sa terre natale par delà l’océan. Cette traversée fut très enrichissante pour toi, passer du temps avec Pyolan et imiter son comportement te rendait chaque jour un peu plus humain. A ses côtés, tu appris à parler, rien de fantastique, tu n’étais pas capable de formuler une phrase entière, mais quelques mots suffisaient à te faire comprendre. Arrivés dans ce pays qui t’étais inconnu, il vous fallait encore une bonne marche avant d’atteindre la maison d’une vieille connaissance de Pyolan. C’est pendant ce trajet que tu découvris à tes dépends qui étaient tes ennemis. Ces créatures, les Knockers, étaient des sortes de plantes qui étaient ton exacte opposé. Ton rôle était de sauvegarder ce monde avant qu’il ne disparaisse, le leur était de le détruire pour libérer toute espèce vivante de cette chose que l’on appelle l’existence. Comprends donc que ton rôle de conservateur les embêtait bien. T’attaquant par surprise alors que tu étais sous la forme du garçon, ce Knocker n’eut aucun mal à te tuer. Ca n’aurait pas dû être un problème, mais tu étais incapable de reprendre son apparence et à chaque seconde, tes souvenirs de lui devenaient un peu plus flous. Cette forme, il te l’avait prise, emportant avec elle une partie de toi, et il fallait la récupérer si tu ne voulais pas la perdre à jamais. C’est à ce moment là que, pour la première fois, j’apparu devant toi. Pardonne moi d’être intervenu, mais il fallait que je t’explique si je ne voulais pas voire toute ton évolution réduite à néant.

"Fushi, ceci est ton ennemi, affronte le et détruit le."

Suivre mes ordres n’était pas vraiment suffisant, la créature avait réussit à te prendre la forme du loup, mais grâce à March tu réussit quand même à le vaincre et reprendre ce qu’il t’avait volé. Il était temps pour moi de disparaître à ta vue, tu n’avais pas besoin de me voir davantage maintenant que tu était conscient du danger que représentait ce nouvel ennemi.

Vous finirent par arriver chez l’ami de Pyolan, un vieux fabricant d’alcool, et c’est là que tu fis la connaissance de Googoo, un garçon défiguré qui travaillait pour le vieil homme.Ton côté trop… honnête a fait que vous avez eu un début assez difficiles. Tellement difficiles que quand Googoo a quitté la maison sous un coup de tête, tu as refusé d’aller le chercher. Au bout de quelques jours passé à essayer de combler son absence lors des tâches ménagères et de l'entretien de la boutique, tu as fini par comprendre que tu ne savais rien faire sans lui à tes côtés. En partant, il était passé par la forêt et cet endroit te faisait désormais peur car la franchir revenait à t’exposer à une potentielle attaque de Knocker. Pourtant tu décidas d’affronter tes peurs pour Googoo et ça le toucha sincèrement que tu ais fait ça pour lui, ce fut le début de votre amitié. Pendant quelques temps, vous êtes restés à vivre dehors, ensemble tel deux frères. Vous ne manquiez de rien, tes pouvoirs avaient désormais évolué suffisamment pour te permettre de recréer des plats qui t’avaient marqués durant ton voyage. Mais un jour il fallut rentrer chez le fabricant d’alcool. Cette fois tu n’échappas pas à un Knocker qui réussi à te prendre presque toutes tes formes, te réduisant à un simple cailloux. Tu serais redevenu une boule si Googoo n’était pas venu à ton secours, et aussi surprenant que cela puisse paraître, il réussit à le vaincre pour toi. Cette expérience vous avait encore plus rapprochés et tu pris la décision d’arrêter ton voyage là pour vivre comme une famille avec ce frère que tu t’étais trouvé.

Trois ans sont passés, et tu as grandi, désormais capable de parler couramment. Tu as gardé l’apparence du garçon tout ce temps. L'absence de transformation causées par le changement de forme fit que ce corps eut le temps de grandir et atteindre une apparence adulte. Aucun Knocker n’avait attaqué et pendant ce temps, tu pu vivre une vie normale au milieu de cette nouvelle famille. C’était amusant, de faire semblant d’être un humain? La sédentarité était la pire chose possible pour ton évolution. En vivant toujours dans le même environnement, tu ne pouvais pas acquérir de nouvelle forme et ne faisait pas de réel progrès. Tu te reposais bien trop sur Googoo et dépendre de quelqu’un te rendait faible. J’ai eu beau te dire que ce n’était pas bon pour toi, tu choisis de ne pas m’écouter, tu n’en faisais qu’à ta tête, comme d’habitude.

Un jour, la fille dont Googoo était amoureux organisa une fête pour son anniversaire, et tu accompagnas ton frère pour le soutenir dans sa déclaration. Bien évidemment, rien ne se passa comme prévu. Un Knocker apparu et même à deux, ton manque d’évolution pendant ces trois ans a fait que vous n’étiez pas de taille. La créature te vola la forme de March, mais tu perdis bien plus ce jour là. Googoo a perdu la vie protégeant la fille qu’il aimait, et toi, dévasté, tu as laissé le Knocker s’enfuir. Tu t’en étais voulu, mais si tu m’avais écouté, tu n’aurais jamais exposé ton “frère” à ce danger, et c’était pour cela que tu ne devais dépendre de personne. Après l’enterrement de Googoo, tu décidas de partir, seul cette fois, tu ne voulais pas entraîner quelqu’un d’autre dans tes problèmes. C’était le prix à payer pour être immortel: regarder les gens qu’on aime mourir sans pouvoir rien y faire. En faisant tes affaire, tu laissas ainsi derrière toi ce lieu où tu avais vécu tous ces beaux moments avec ta “famille” et repris ton voyage, seul. Au moins cette mort t’avait beaucoup apporté, tu avais gagné une nouvelle forme et tu commençais à te remettre en question. Ce questionnement sur ton existence et ton but dans ce monde n’était pas à mon avantage, et le fait que tu m’ais repoussé quand j’ai voulu te remettre sur le bon chemin ne m’arrangeait pas mais j’étais content que tu sois désormais capable de douter. Le fait que tu sois devenu si rebelle n’était pas un bon point par contre. J’ai voulu te raisonner mais encore une fois, les choses ne se sont pas passées comme prévu. La vieille Pyolan t’avais suivie contre ton gré et tu me laissas pour t’occuper d’elle. Tu ne voulais pas qu’elle t’accopagne mais tu a eu beau protester et la repousser, elle était plus têtu que toi et finit par te convaincre de l’emmener avec toi.

Vous parrtîme en direction d’un port, pour pouvoir changer d’horizon, mais une arnaque vous embarqua dans un navire d’esclave. On vous marqua sur le dos de la main au fer rouge, et on te sépara de Pyolan. Le bateau s’arrêta sur une île, et quand on vous fit descendre, ta marque avait disparu et on cru à une erreur et on te rendit ta liberté. La vieille femme n’eut pas ta chance et fut emprisonnée, et vu qu’il était hors de question que tu partes sans elle, tu cherchas un plan pour la faire sortir. Ne trouvant rien, tu donnas un coup de pied dans le sable, pour évacuer ta frustration, et par ce geste, tu tuas sans le vouloir une taupe. Tu t’en étais terriblement voulu d’avoir ôté la vie à une créature innocente, mais tu avais gagné une nouvelle forme grâce à ça. C’est là que tu rencontras Tonali, une jeune femme qui rêvait de changer les choses dans cet île peuplée d’esclaves et de prisonniers. Elle et son petit groupe de révolutionnaire te proposèrent leur soutient dans ton projet de sauvetage mais tu refusas leur aide, ne voulant pas t’attacher à eux. Cependant, une attaque de Knockers te força à coopérer avec les habitants de l’île. Tes ennemis, comme toi, avaient évolués, et leur nouvelle technique se montra redoutable. En blessant un humain, ils étaient capable de les infecter et de contrôler leur hôte, tel un parasite. La bataille fut rude, et beaucoup des amis de Tonali tombèrent au combat, mais grâce aux efforts collectifs des locaux et à la forme de Googoo, l’ennemi fut vaincu et tu pus récupérer la forme de March. Cette attaque avait réussit à bousculer un peu les choses, et tu devins leur héro immortel. On libéra Piolan et vous reprirent la route, confiant l’île à Tonali.

Ta compagne de voyage se faisait vieille, et cette aventure en prison l’avait beaucoup affaibli. Chaque jour tu la voyais un peu plus fragile, un peu plus diminuée physiquement, et tu avais beau t’occuper d’elle pour combler sa faiblesse du mieux que tu pouvais, elle finit par mourir. Pour toi, c’était la mort de trop et tu en avais marre, marre de voir ceux que tu aimais mourir, marre d’être le seul encore en vie, marre de devoir continuer dans un monde où tes amis n’existaient plus. Tu as souhaité mourir, mais ce n’était pas possible, alors tu te refermas sur toi même. Tu partis sur île déserte pour t’isoler, tu ne voulais plus ouvrir ton coeur à qui que ce soit, ni attirer un nouveau Knocker qui briserait des vies. Tu décidas de ne plus te transformer et de garder la forme du garçon, tu ne voulais pas utiliser la forme de tes amis à tes propres fins, tu ne voulais compter que sur toi même et c’était de loin la forme que tu considérais le plus comme étant la tienne. Même si je n’approuvais pas ce choix qui n’était pas profitable à ton évolution, mais je ne pouvais rien y faire. Tu as passé 40 à vivre seul sur cette île, les Knockers étaient souvent venus t’affronter, il y avait eu des défaites des deux côtés, mais tu étais encore vivant et tu étais encore en possession de toutes tes formes. Cette nouvelle vie était triste et emplie de solitude, mais tant qu’elle te permettait de garder tout le monde en sécurité, elle t’allait.

Il avait bien fallu que ça arrive un jour, un Knocker fuit votre affrontement et se dirigea vers une île habitée. Tu ne pouvais pas laisser ça arriver, te refusais que d’autres personnes soient en danger par “ta” faute. Tu souhaitais protéger tout le monde, et tu refusais de laisser la créature faire une autre victime. En la rattrapant, tu retrouvas une vieille alliée. Tonali était encore vivante, et elle avait attendu le jour où elle pourrait te revoir et affronter à nouveau un Knocker avec toi. La bataille fut remportée, mais Tonali fut infectée par la créature. C’était tout ce qu’elle voulait, sur son lit de mort, tu appris que pendant toutes ces années elle avait entraîné son corps à développer une résistance à divers types de poisons afin de pouvoir t’offrir une nouvelle forme qui te serait utile. Avant de rendre son dernier souffle, elle te dit qu’il fallait que tu arrêtes d’être seul et que tu te trouves des compagnons de voyage. Pour une fois, tu écoutas les conseilles de quelqu’un.

Gardant l’apparence du jeune garçon, cela faisait désormais plusieurs siècles que tu voyageais à travers le monde. Tu continuais à enregistrer de nouvelles connaissances et à combattre les Knockers pour protéger les humains. Tu vivais parmi eux, essayant désormais d'être discret par rapport à tes pouvoirs afin qu'on te laisse tranquille, même si de nombreuses rumeurs courent quand même à ton sujet. Certains te voyaient comme un Dieu venus les sauver, d’autres te considèrent comme un démon apportant le malheur, et toi tu te contentais d’avancer en quête d’amis capables de te comprendre.

Psychologie du personnage


Qu’on le dise tout de suite, tu n’es pas quelqu’un de facile à approcher. Oh, bien sûr, tout le monde te trouve doux et gentil, ce n’est pas le problème. Tu es quelqu’un de très altruiste qui ne fermera jamais les yeux sur la souffrance d’autrui. Les plus faibles auront ta protection et tu seras toujours le premier à t’interposer si tu es témoin d’une injustice. Tu es quelqu’un d’assez pacifiste, et tu préfèreras toujours servir de médiateur et chercher une solution diplomatique, mais si parler n’est pas une option envisageable, la violence reste un recours que tu es prêt à utiliser. Cependant, tu refuses catégoriquement de tuer, pour toi toute vie -ou presque- est précieuse, et même si quelqu’un le mérite, tu ne voudras pas être celui qui lui donnera la mort. Malgré tout ce que tu as vécu, tu as su garder en toi une pureté et une innocence qui fait que tu crois qu’il y a encore du bon dans l’être humain, et qu’il vaut la peine d’être protéger.

Pourtant tout cela semble dresser le portrait de quelqu’un d’amical, alors en quoi est tu difficile à approcher? Eh bien déjà, tu es honnête, ça à l’air d’une qualité, mais tu l’es beaucoup trop pour ton propre bien. Quand tu penses quelque chose, tu le dis, même si ça peut paraître méchant ou blesser les autres, tu n’hésiteras pas à dire à quelqu’un ses quatre vérités. Tu es aussi terriblement têtu, quand tu as décidé quelque chose, il faudra du courage pour te faire changer d’avis, de ce fait tu écoutes très peu les conseils des autres et refuse souvent leur aide, quitte à paraître froid. On ne dirait pas au premier abord, mais tu as un fort caractère et peut te montrer très rancunier, accordant difficilement ton pardon. Mais la principale raison pour laquelle tu es difficile à approcher, c’est que tu ne veux pas t’ouvrir aux autres car tu as peur de t’attacher. Etant immortel, tu as vu tout ceux à qui tu tenais mourir et la souffrance que ça t’a causé fait que tu es terrifié à l’idée de perdre à nouveau quelqu’un. Alors tu préfères t’isoler, tu parles aux gens et reste amical avec eux, mais ça ne va pas plus loin car tu veux éviter de te faire des amis pour ne pas avoir à les voir mourir. Et pourtant, certaines personnes parviennent quand même à briser cette carapace et se rapprocher de toi, ils découvrent alors que sous tes airs impassibles et calmes, il t’arrive de te montrer très expressif, et quand c’est le cas, tu ne le fais pas à moitié.

Ces rares personnes dont tu arrives à être proche, tu les chéris, elles sont ce qui compte le plus pour toi. Il n'y a rien que tu désires plus que voyager avec eux, pour que vous puissiez découvrir de nouvelles choses ensemble, aider ceux dans le besoin et trouver d'autres compagnons. Tu aimerais trouver des gens capables de te comprendre et de te suivre dans ton voyage, en espérant pouvoir les protéger et ne perdre personne en cours de route...


Test rp


Cette journée était en apparence comme les autres. Tu t’étais arrêté il y a peu dans ton voyage pour faire escale dans une capitale chargée d’histoire, ce genre de lieu, rempli de nouvelles expériences, convenait parfaitement à ton évolution.  Chaque nouveau lieu était enrichissant pour toi, il t’introduisait à une nouvelle culture, différents types de personnes et tu te devais d’enregistrer un maximum d’informations afin de sauvegarder en toi l’essence de ce lieu. Sans que j’ai besoin de te dire quoi que ce soit, tu avais pris l’initiative de te rentrer dans une bibliothèque. Tu ignorais encore tant de choses sur les humains, et les livres étaient un excellent moyen d’en apprendre plus sur leur société et sur le folklore local. Après avoir parcouru un moment les rayons, tu finis par repartir avec une énorme pile d’ouvrages que le corps frêle du garçon dont tu gardais la forme avait du mal à porter. Arrivé dans la chambre d’hôtel que tu occupais, tu éparpillas les livres sur le lit. Il semblait que tu te sois préparé pour un après midi lecture, mais le sort semblait en avoir décidé autrement car au bout de quelque chapitres, tu t’évanouis sur les pages du premier livre.

Quand tu ouvris les yeux, les livres avaient disparu et tu étais bien loin de ta chambre. Tu te relevas bien vite du sol herbeux sur lequel tu étais entendu, regardant aux alentours, tu cherchais quelque chose de familier qui pourrait te donner une indication sur l’endroit où tu te trouvais, mais tu n’avais malheureusement jamais vu ce lieu. Ce n'était pas la première fois que tu te réveillais dans un endroit inconnu, donc tu réussis à garder ton calme, mais tu restais quand même sur tes gardes car ce genre de situation signifiait qu’on t’avait drogué et ce n’était jamais pour ton bien. Tu pris une grande inspiration pour te concentrer et réfléchir de façon méthodique mais tu n’arrivais pas à comprendre qui pourrait bien vouloir te capturer uniquement pour te déposer ici au milieu de nul part. Alors tu commenças à m’accuser.

Hé, l’homme en noir, où suis-je et pourquoi m’avoir emmené ici?

Je ne comptais me montrer à toi et te répondre, et vu l’air agacé qui se lisait sur ton visage, tu l’avais bien compris. Désolé Fushi, mais je n’étais pas responsable de ce qui t’arrivait. Ce lieu était sous l’autorité de Dieux ayant bien plus de pouvoir que moi, et je préférais ne pas intervenir par peur d’être séparé de toi. J’ignorais pourquoi tu te retrouvais ici, et je n’appréciais pas qu’on manipule ma création de la sorte mais il valait mieux se plier aux règles de cet endroit pour ne pas contrarier les Dieux. Contrarié de ne pas comprendre ce qui se passait, tu décidas de te rapprocher d’un point d’eau pour te mouiller le visage et te rafraichir les idées. C’est en te penchant vers la surface que tu remarquas quelque chose d’étrange dans ton reflet. Une sorte de sceau était marqué, et normalement tes pouvoirs auraient dû l’effacer depuis un moment. Pris d’un terrible doute, tu décida de te mordre le pouce pour vérifier, mais la goutte de sang qui coulait le long de ta main et la plaie qui se refermait si lentement que ce n’était pas perceptible te firent bien comprendre que ta régénération avait de sérieux problèmes et ça te faisait un peu paniquer. Tu t’étais toujours reposé sur tes pouvoir et ne savais pas trop comment tu allais pouvoir continuer à aider les autres si tout tes autres dons étaient aussi diminués. Il fallait comprendre ce qui n’allait pas et retrouver pleinement tes capacités, aussi vite que possible.

Description des pouvoirs du personnage
Tu es une créature extraordinaire Fushi, un conservateur chargé de mémoriser et reproduire tout ce que ce monde a à offrir, et pour remplir cette mission, je t’ai créé avec de nombreux pouvoirs.

Premièrement, tu possède un incroyable don de transformation. Quand quelque chose te marque émotionnellement, cela crée chez toi un stimulus qui te fait copier cette chose. Même si la douleur, physique ou mentale, est ce qui fonctionne le mieux pour toi, d’autres émotions peuvent aussi servir de stimulus. Tu peux ainsi prendre l’apparence de n’importe quelle chose que tu as copié, qu’elle soit vivante ou non, mais toute chose vivante devra précédemment être morte pour que tu puisses la copier. Quand tu te transformes, tu reproduis à l’identique tout de la chose que tu as copié, ce qui fait que peu importe ce que tu infliges à une de tes formes, il suffit que tu changes d’apparence pour que toute altération soit effacée pour revenir à la copie d’origine. Ces nouvelles formes ne te donnent ni les pouvoirs, ni les techniques de leur ancien propriétaire mais tu en tires tout des mêmes des avantages physiques vu que tu conserves les capacités qui sont directement liées à leur corps. Tu peux également recréer tout ce que tu as enregistré, l’objet sortira de toi et sera une copie parfaite de la chose de base. Ainsi, tu peux créer des armes blanches, de la nourriture comestible, et tu peux également recréer tes formes mais ça ne créera qu’un corps sans vie, qui voudrait faire ça?

Ces copies parfaites font que quand tu prends une de tes formes, tu reproduis également les blessures qu’elles avaient à leur mort. Cela ne t’handicape pas trop car tu possède des capacités de régénérations qui te permette de te soigner à une vitesse prodigieuse. Bien sûr, plus une blessure sera grave ou plus elles seront nombreuses, et plus il te faudra de temps pour les guérir.

Tu es également doté de pouvoirs d’empathie te permettant de ressentir les émotions des personnes aux alentours. Tu ne perçois en général que leur douleur, et il faudra grandement te concentrer pour ressentir autre chose, bien que tu es moins de mal avec l’amour qu’avec les autres sentiments. Malheureusement, tu n’as pas vraiment de contrôle sur ce pouvoir et es incapable de l’utiliser.

Cependant, ton pouvoir le plus formidable reste ton immortalité. Oh, il est possible de te tuer bien sûr, ce n’est même pas compliqué, mais tu pourras revenir à la vie très rapidement. Par contre, la forme avec laquelle tu es mort ne te sera plus accessible pendant quelques temps.

Malgré tout, ces pouvoirs ont un cout. Si tu les utilise trop intensément ou de façon trop prolongée, tu vas te mettre à saigner du nez et très vite t’évanouir d'épuisement. Bien sûr, tu peux juste changer de forme pour faire disparaître la fatigue, mais l’épuisement est tel qu’il te faudra te transformer à nouveau au bout de quelques secondes et ce rythme insoutenable finira par devenir de plus en plus intense jusqu’à ce que tu ne puisse plus lutter contre l'évanouissement.

Même si tes pouvoirs ne font pas de toi quelqu'un de prédisposé au combat, tu es quand même capable de te battre, et tes différentes formes ainsi que ta capacité à créer des armes te sont bien utiles pour cela.

Les différentes formes de Fushi (attention gros spoil des morts du manga):
 

Derrière l'écran

Pseudo : Red ou Kotsumie
Comment avez-vous découvert le forum ?: … *regarde fixement Lawless*
Vos projets sur le forum : faire connaître un peu plus ce manga qui est un de mes gros coups de coeurs
Votre avis sur le forum : Il y a beaucoup de membres pour moi qui suis habitué aux petites communautés mais l'ambiance à l'air bonne donc tout devrait bien se passer~
Votre présence sur le forum : autant que possible avec les cours

Autre(s) ?: Les coccinelles sont des coléoptères  
MangaMultiverse


Dernière édition par Fushi le Jeu 08 Aoû 2019, 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 26
Yens : 464
Date d'inscription : 17/06/2019
Lawrence Von Halmer
Lawrence Von Halmer ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: La véritable mort, c'est l'oubli [terminé]   La véritable mort, c'est l'oubli [terminé] EmptySam 03 Aoû 2019, 05:31

ARG! NON SEULEMENT ON A UN NOUVEAU, MAIS EN PLUS IL A SUPER BON GOUT! TO YOUR ETERNITY! Bon manga ça! il faut vraiment que je le continue ! bienvenue a toi!
*content que quelqu'un dans l'univers ait connaissance de to your eternity*
anyway. Si tu a des questions ou juste envie de discuter, je te conseil de rejoindre le discord, on est sympa, et c'est beaucoup plus réactif pour les evaluations de fiches etc si tu prévient dessus :3
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2783
Yens : 423
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
La véritable mort, c'est l'oubli [terminé] Left_bar_bleue1/12La véritable mort, c'est l'oubli [terminé] Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: La véritable mort, c'est l'oubli [terminé]   La véritable mort, c'est l'oubli [terminé] EmptyMer 07 Aoû 2019, 00:26

Puisque cette fiche est à priori terminée, j'y passerais demain soir au plus tard dessus Wink

Encore bienvenue à toi !Smile


La véritable mort, c'est l'oubli [terminé] 70145110
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2783
Yens : 423
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
La véritable mort, c'est l'oubli [terminé] Left_bar_bleue1/12La véritable mort, c'est l'oubli [terminé] Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: La véritable mort, c'est l'oubli [terminé]   La véritable mort, c'est l'oubli [terminé] EmptyJeu 08 Aoû 2019, 17:05




C'est l'heure du moment que tu ne veux pas avoir !



Orthographe, syntaxe et autres trucs chiants


Rien de spéciale à dire. Une ou deux fautes par ci par là, mais très fluide et agréable.



Histoire


Juste une question qui me turlupines en lisant le premier paragraphe. Peut être n'as tu pas la réponse, mais je ne comprends pas un élément. LE "créateur" n'est pas immortel, mais il a le pouvoir de rendre les autres immortels? Il ne peut pas l'utiliser pour lui?

Citation :
Ton rôle était de sauvegarder ce monde avant qu’il ne disparaisse, le leur était de le détruire pour libérer toute espèce vivante de cette chose que l’on appelle l’existence.

Deux trois questions. Comment ces monstres ont-il compris ton rôle et avait-il un but plus précis que de détruire toute vie? Enfin une raison à cette destruction? De plus comment ça se fait que tu es déjà mort plusieurs fois, mais qu'avec eux uniquement, si tu te fais tuer, la forme disparaît totalement ?
Citation :

Vous finirent par arriver chez l’ami de Pyolan,

En te lisant, je me rend compte d'une chose. Est-ce que tous les personnages se rendent compte que tu n'es pas humain et que tu changes de formes. Ou fait-il ça discrètement? S'ils le savent comment le prennent -ils ça doit les effrayer, non?



Le reste me va, donc juste quelques petites questions.





Psychologie


Peu de fautes même si j'en vois une grosse qui saute aux yeux.

L'ensemble me va, mais j'ai qu'une question à te poser, qui me semble important pour mieux cerner encore le personnage et me conforter dans mon choix de nation. Quels sont ses envies/Buts/désirs?






Test rp


Pas grand chose à dire fluide et je note pas de fautes. Je valide ainsi.





Pouvoirs


Citation :
Tu es également possible de pouvoirs d’empathie

La phrase est lourde, j'aurais plutôt tourné ainsi " Tu es également doté de pouvoirs d'empathie..."

Citation :
Cependant, ton pouvoir le plus formidable reste ton immortalité. Oh, il est possible de te tuer bien sûr, ce n’est même pas compliqué, mais tu pourras revenir à la vie très rapidement. Par contre, la forme avec laquelle tu es mort ne te sera plus accessible pendant quelques temps.

Alors immortel, après avoir discuté sur le Discord, ne t'empêchera pas d'aller au royaume des morts si tu meurs en staté par exemple.

Citation :

jusqu’à ce que tu ne puisse plus lutter contre le coma.

Je chipote un peu mais techniquement on peut pas lutter contre le coma. Quand tu t'évanouies, tu ne peux rien y faire, alors un coma c'est déjà un stase très avancé.

Par contre, la plus grande question que je me pose en voyant les pouvoirs est: sait-il se battre? Et comment de manière physique? De manière magique? Récupère t-il les pouvoir des personnes copiés, si c'est le cas ceci sera modéré attentivement. Car sur le forum, le pouvoir du sharingan par exemple ne fonctionne pas, tu ne peux copier le pouvoir d'un autre élu par exemple ou lui voler ses pouvoirs. Donc si d’aventure tu venais à copier la forme de quelqu'un de Kosaten voir "pire encore " un élu ou ancien élu, tu ne pourras pas récupérer ses pouvoirs magiques ou ses techniques en soit. Si cela est clair ça me va! Mais j'aimerais avoir une réponse de sa manière de se battre aussi par exemple.




En résumé


Une bonne fiche juste quelques questions à répondre et je ne doute pas que tu sois validé à mon prochain passage.

©️ Aki Nishiie



La véritable mort, c'est l'oubli [terminé] 70145110
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2
Yens : 0
Date d'inscription : 02/08/2019

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
La véritable mort, c'est l'oubli [terminé] Left_bar_bleue0/6La véritable mort, c'est l'oubli [terminé] Empty_bar_bleue  (0/6)
Fushi
Fushi ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: La véritable mort, c'est l'oubli [terminé]   La véritable mort, c'est l'oubli [terminé] EmptyVen 09 Aoû 2019, 00:00

Hey!

J'ai donc fait des modifications sur ma fiche.

Pour l'histoire:

J'ai rajouté quelques mots à la fin pour expliquer que même si ce n'était pas le cas au début, il essaye de le cacher un peu. (après faut pas croire que dans un situation critique il ne va pas perdre de temps à aller se cacher dans un coin pour se transformer).

Mais pour le reste... Le manga ne nous dit pas grand chose dessus.

Par rapport au créateur, on peut supposer qu'il est capable de créer un être immortel, mais pas d'offrir l'immortalité à quelqu'un qui existe déjà, et du coup qu'il ne peut lui même se rendre immortel.

Et pour les créatures... Il y a encore beaucoup de mystères dessus et on ne sais pas grand chose. On ne sait pas qui les a créé mais on sait qu'ils ont été créés en réponse à la création de Fushi, pour essayer d'empêcher le sauvetage de la Terre. On suppose donc que seul eux peuvent lui voler des formes par ce que c'est leur pouvoir, mais rien de confirmé dans le manga. Comme expliqué dans cette phrase ", le leur était de le détruire pour libérer toute espèce vivante de cette chose que l’on appelle l’existence. ", leur but derrière la destruction c'est de libérer les êtres vivants, par ce que quand on vit on souffre, ils pensent donc qu'on serait tous plus heureux morts et que c'est rendre service à tout le monde de tout anéantir. Encore une fois, c'est à peu près tout ce qu'on sait d'eux.

Pour la psychologie:

J'ai rajouté quelques lignes à la fin pour les buts et les envies du coup, en espérant que ça suffira.

Pour les pouvoirs:

J'ai modifié ce que tu avais relevé et j'ai ajouté quelques trucs.

Fushi est capable de se battre, même s'il préfèrera toujours éviter de le faire. Son style de combat varie selon la forme qu'il prend, donc s'il se bat il va souvent en changer pour s'adapter le mieux possible à la situation. J'ai rajouté dans la descriptions des formes le style de combat de chacun d'entre eux. Il se bat donc surtout de manière physique, la magie ne servant qu'à changer de forme, se soigner et invoquer des armes.

Par rapport aux nouvelles formes qu'il pourra prendre, j'ai essayer de caser ça dans la description des pouvoirs mais je vais l'expliquer plus clairement ici au cas où. Fushi ne peut copier l'apparence que de quelqu'un qui est mort, et qu'il a connu de son vivant. Ce qui veut dire que sur Kosaten, avec le royaume des morts ça sera compliqué pour prendre leur forme. Mais si un élu meurt pour de bon et qu'il en copie la forme, il ne prendra pas les pouvoirs et les techniques de la personne, juste ses capacités physiques. Par exemple, s'il copiait la forme de Goku, il ne pourrait pas faire de kaméhaméha ni de transformation en super saiyen mais il pourra utiliser ses muscles pour taper sur des gens et faire des arts martiaux. Pour continuer l'exemple, s'il prenait la forme de quelqu'un comme Luffy dont le pouvoir repose sur le physique, ça me paraitrait logique qu'il puisse quand même allonger ses membres, mais il ne pourrait pas utiliser les différentes techniques de Luffy et devra apprendre tout seul à maitriser l’élasticité. Sinon si ça ne va pas il ne prendra pas les pouvoirs liés au corps non plus, c'est pas très grave.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2783
Yens : 423
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
La véritable mort, c'est l'oubli [terminé] Left_bar_bleue1/12La véritable mort, c'est l'oubli [terminé] Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: La véritable mort, c'est l'oubli [terminé]   La véritable mort, c'est l'oubli [terminé] EmptySam 10 Aoû 2019, 16:23




C'est l'heure du moment que tu ne veux pas avoir !



Orthographe, syntaxe et autres trucs chiants


Rien de spéciale à dire. Une ou deux fautes par ci par là, mais très fluide et agréable.



Histoire


Ok dommage toutes cette partie si mystérieuse, mais si le manga est encore en cours c'est compréhensible.





Psychologie


Ok Ceci me va aussi!




Test rp

Done




Pouvoirs

Citation :
Par rapport aux nouvelles formes qu'il pourra prendre, j'ai essayer de caser ça dans la description des pouvoirs mais je vais l'expliquer plus clairement ici au cas où. Fushi ne peut copier l'apparence que de quelqu'un qui est mort, et qu'il a connu de son vivant. Ce qui veut dire que sur Kosaten, avec le royaume des morts ça sera compliqué pour prendre leur forme. Mais si un élu meurt pour de bon et qu'il en copie la forme, il ne prendra pas les pouvoirs et les techniques de la personne, juste ses capacités physiques. Par exemple, s'il copiait la forme de Goku, il ne pourrait pas faire de kaméhaméha ni de transformation en super saiyen mais il pourra utiliser ses muscles pour taper sur des gens et faire des arts martiaux. Pour continuer l'exemple, s'il prenait la forme de quelqu'un comme Luffy dont le pouvoir repose sur le physique, ça me paraitrait logique qu'il puisse quand même allonger ses membres, mais il ne pourrait pas utiliser les différentes techniques de Luffy et devra apprendre tout seul à maitriser l’élasticité. Sinon si ça ne va pas il ne prendra pas les pouvoirs liés au corps non plus, c'est pas très grave.

Alors le fait est et je vais en discuter en staff. Que je ne pense pas que tu pourras "copier" ou reprendre l'image d'un élu. Ceci ayant déjà été refusé auparavant. Un élu est un joueur donc on ne pourra se servir de cela.

Après pour le reste ça me convient ainsi, et tu passeras prochainement sur ta fiche technique avec les personnes concernées Wink




En résumé

Bien je pense pouvoir valider cette fiche. J'attends juste savoir si tu es quand même d'accord avec le coup des pouvoirs que j'ai mis en avant.

Si c'est le cas, et dès que j'aurais ton feu vert, je te dirais la bienvenue dans ta nouvelle nation qui ne sera autre que SEIKA


©️ Aki Nishiie



La véritable mort, c'est l'oubli [terminé] 70145110
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: La véritable mort, c'est l'oubli [terminé]   La véritable mort, c'est l'oubli [terminé] Empty

Revenir en haut Aller en bas
La véritable mort, c'est l'oubli [terminé]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une faux de papier pour la mort en personne [pv Joachim] (Terminé !)
» [#12] « Athazagoraphobie ». La peur de l'oubli. [Terminé]
» L'oubli, la mort, ou la folie...
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» 18 octobre , commémoration de la mort d'Anténor Firmin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: La véritable mort, c'est l'oubli [terminé] 190103103105241779 :: L'histoire des héros :: En cours-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.