Partagez
Le génie et le manipulateur.
Messages : 32
Yens : 524
Date d'inscription : 17/06/2019

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
Le génie et le manipulateur. Left_bar_bleue1/6Le génie et le manipulateur. Empty_bar_bleue  (1/6)
Lawrence Von Halmer
Lawrence Von Halmer ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Le génie et le manipulateur.   Le génie et le manipulateur. EmptyMar 27 Aoû 2019, 14:41

Lawrence était toujours dans cette optique de voyage et de visite du monde. Il discutait, en parallèle, via des missives, avec quelques savant de sa nation, dont quelques élus. Lentement, mais sûrement, il se creusait une place parmi les cerveaux de sa nation, et donc, de son monde. Il pensait a, lorsqu’il rentrera finalement dans sa ville, à intégrer un ou deux laboratoires. Bien sûr, il ne pourrait pas tout faire avec ses connaissances actuelles. À quoi bon avoir des connaissances en informatique quantique, si la technologie de ce monde était incapable de créer un simple circuit imprimé?
De fait, il prendrait son temps pour inculquer aux sauvages et aux incultes environnant les joies de la technologie… Tout en la limitant suffisamment. Chez lui, l’humanité s’était détruit elle-même, parce qu’elle n’était pas suffisamment mature pour utiliser ses propres créations, alors ici..

Mais encore une fois, il avait tout le temps.
Traversant les contrées les unes après les autres, son idée était de passer par les territoires neutres, notamment, parce qu’il était intrigué par l’axe commercial reliant Fuyu, minshu et Seika, qu’il avait jusqu’alors considéré comme des nations trop en conflit pour faire des affaires. Ce qui s'échangeait, qui se vendait, l’offre et la demande… Il se demandait comment tout cela pouvait tourner, simplement. Il avait bien une idée, évidemment. D’après lui, Shiryoku, littéralement “la Vue”, devait être un genre de plaque tournante. Les nations y achetant les produits des autres, faisant mine d'ignorer qu’elle finançait indirectement les camps enemis, dans le but de cacher leur point faible mutuel. Chaque nation manquait de quelque chose, et pouvait s’en fournir auprès des autres via Shiryoku, qui jouissait alors d’une position commerciale très avantageuse.
Si la guerre était un être vivant, alors les territoires neutres qui s’étendait devant le jeune Allemand en était le parasite, et un grand gagnant dans cette histoire.
Un sourire se dessina sur les joues du jeune homme. Les nations étaient clairement faites pour vivre en symbiose, cela lui semblait clair…
À nouveau, il se demanda ce que les “dieux”, que le garçon n'aimait décidément pas nommer ainsi, trafiquait avec leur histoire… Étaient ils aussi stupides que n’importe quels hommes ? Ou cette guerre servait elle un intérêt plus grand, autrement plus important que la simple domination ? Ou tout cela pourrait donc mener cette humanité naissante?..
Pour le moment, et bien qu’il ne compta pas vraiment passer plus de temps qu’il n’en faut dans le territoire neutres, son but était de passer par un amas épars de petit village marchant qu’on lui avait indiqué dans la région. Bien sûr, il n’avait pas la dans l’idée de créer des liens dans l’axe commerçant, du moins, pas avant un moment. Pour le moment, il cherchait juste à vérifier ses théories.

De plus, et bien qu’il lui fallut du temps pour l’admettre, son passage dans les somptueuses forêts d’émeraude lui fut plutôt agréable, et lui faisait presque oublier cette désagréable sensation d’être suivis qu’il avait de temps à autre depuis un petit moment. Depuis sa sortie précipité de prison, il jouissait plus aisément des moments de détentes que lui offrait ses voyages et machinations. Il ne perdait pas le nord ; il appréciait simplement le chemin qui l’y menait, en quelque sorte.
Il chevauchait à allure tranquille, tout détendus qu’il était, et chevauchait naïvement, il fallait bien le dire, à travers les bois dans lesquels ses couleurs se fondaient avec élégance.
Toujours vêtus majoritairement de blanc, et avait ajouté à son kimono porté sous un hakama aux bordures teintes d’un vert apaisant, une cape de voyage légère, mais solide, afin d’affronter plus aisément le climat tempéré de la zone de transition qu’il traversait.
Lawrence ayant prévu de trouver des vêtements chauds dans les villages alentours, en vue de son prochain périple vers Fuyu, qu’il redoutait légèrement, tant pour le froid hostile du pays que pour celui, réputé plus redoutable encore, de ses habitants.
à ses pieds, le jeune garçon avait aussi porter une paire de Geta par-dessus des tabits bleu, seule touche de couleur réellement vive de sa tenue, mais il avait vite déchanté devant l’inconfort que procuraient ces chaussures à cheval, qu’il avait vite ranger pour les remplacer par de solides bottes de cuir bien plus adaptées au voyage, mais qui jurait avec ses autres vêtements.

Finalement, émergeant des forêts sur sa monture - un assez beau cheval blanc - il finit par atteindre la sortie des forêts émeraudes, et eut un sourire en coins quant à l’horizon se dévoile à lui cette agglomération de villages marchands qu’il cherchait. Le soleil étant sur son déclin, il était probable qu’il ne l'atteindrait pas avant la tombée de la nuit… Mais ce n’était plus si loin.
À nouveau, un frisson lui parcourut l'échine, et il se retourna, méfiant. Le jeune homme sera les dents. Cette impression qu'il avait depuis quelques jours était de plus en plus pressante, et au final, il jeta un œil en arrière, le regard oscillant entre un air hautain et agacé maîtriser pour paraître le plus maître de lui-même possible.
Il attendit un instant, poussa un soupir, et de nouveau, se tourna vers l'horizon. L'important était de donner une image sur de lui et sans inquiétude ; il ne pouvait pas se permettre de paraître faible devant une potentielle menace.

"Je suppose que vous vous êtes bien amuser ? Vous pouvez vous montrer maintenant."
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
Le génie et le manipulateur. Left_bar_bleue1/12Le génie et le manipulateur. Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Le génie et le manipulateur.   Le génie et le manipulateur. EmptySam 31 Aoû 2019, 16:35



   
Le génie et le manipulateur


   
Une nouvelle âme...



   




Kosaten était devenu plus calme que jamais et pourtant ceci n'empêchait pas le dernier empereur de Fuyu de continuer ses objectifs. Depuis un moment, Seika, Minshu et même Fuyu et Tenshi ne faisait plus trop parler d'eux. Là ou Bashö Tokaï vivait des jours paisibles, bien surveillé par leur conseiller.Peut être que le Maire était devenu plus invisible que d'habitude, mais l'Uzumaki lui veillait au bon fonctionnement. Son pouvoir grandissant était parmi les plus puissant, à présent que Zayro Jinn avait disparu et que le général Zoro semblait ne plus vouloir donner du sien. Oui, il était au sommet et le resterait jusqu'à accomplir sa mission.

D'ailleurs son étrange champs de vision relié à de multiples êtres vivants le prévint d'une présence. Pour cause, depuis qu'il avait trouvé Saga dans la forêt d'Emeraude, et lui imposant son manque de vigilance, le stratège avait redoublé d'effort pour garder à l’œil ce lieu. Peu y passait, mais c'était possiblement le meilleur endroit pour passer incognito. Et depuis, Nagato avait posté en haut du plus grand arbre de la forêt un de ses yeux divins. Un pouvoir qui ne dormait jamais et surveillait invisible, tel un phare. Rien ne pouvait lui échapper, pas même une signature magique ou un pouvoir d'invisibilité.  C'est ainsi, qu'il pu le voir: un étranger pénétrant sur les territoires neutre: son territoire. Était-ce une nouvelle tentative pour espionner? Le Jigoku ne laissait rien passer au hasard, mais encore trop loin, il contacta ses hommes les plus proches. Deux ou trois marcheurs d'ombre étaient dans les environs accompagnés d'un oiseau possédant lui aussi le Rinnegan, le regard divin.

Grâce à cela, il ne leur fallu que guère de temps pour pister l'intrus. Néanmoins leur maître leur avait donné un ordre, suivre sans intervenir et attendre son arrivé. Loyaux à jamais, ils obéirent aux mots près à leur "divinité". Des heures à suivre sans se faire repérer, et les marcheurs d'ombre commençaient à douter de cet être. A leurs yeux, ils n'était pas du tout une menace, bien au contraire, puisque eux même pourrait l'abattre sans problème, ils en étaient sur. S'il n'était qu'un homme, les trois marcheurs d'ombre étaient sur-entraîné et pouvaient s'en débarrasser sans être aperçu, et s'il était un élu, il devait être nouveau et donc bien trop faible pour être une menace. Ainsi, ils prirent moins de précautions à le suivre, ce qui permit à l'étranger de les localiser. Une erreur de leur part, que le Jigoku corrigerait bien vite.

Mais le moment tant attendu arriva, alors que l'inconnu se tourna dans la direction des sujets du grand stratège, s'exclamant dans leur direction sans les localiser exactement. Surpris, ils restèrent immobile dans les ombres, mais ils s'étaient fait repérer et se maudirent intérieurement. Les jeux étaient fait et après quelques minutes décidèrent de sortir de leur cachette. Ainsi trois hommes, apparurent devant l'élu, enveloppé dans de longues capes qui cachaient leur visage et leur corps. Impossible à apercevoir quoique se soit d'eux, à part une silhouette noire.  Pourtant face au Tenshijiin, il gardait le silence, immobile et droit. Le temps semblait s'arrêtait totalement, ils attendaient mais quoi? Qu'allaient-ils décidé de faire?

Mais leur comportement changea immédiatement, alors qu'une puissante aura envahit les lieux. Une énergie que les marcheurs d'ombre ne pouvaient que reconnaître entre mille. Aussitôt et comme un seul homme, ils mirent un genou à terre devant l'étranger. Mais cette marque de respect ne lui était pas destiné, non! L'un des guerrier de l'ombre leva légèrement la tête, en s'exprimant en direction du jeune élu.

-Pardon maître, nous l'avons sous-estimer et il nous a remarqué. Aucun doute que c'est un jeune élu...


Évidement, les paroles ne lui étaient pas destinés. Non car entre-temps une nouvelle silhouette s'était glissée invisible à un mètre à peine de l'intrus. Ce n'était autre que Nagato Uzumaki en personne ou peut être l'un de ses corps divins qui pouvait le dire. Il s'était approché avec tant de facilité du petit groupe et surtout sans se faire repérer, qu'il prouvait encore une fois sa puissance. Personne ne pouvait douter qu'il avait volontairement libéré son aura pour qu'on le remarque. Recouvert, lui aussi d'un long manteau, il resta silencieux, alors que d'un mouvement, il demanda à ses hommes de se relever et repartir dans les ombres. Ces derniers obéirent aussitôt et disparurent.

Il n'était plus que deux. L'un visible et l'autre invisible sous sa capuche. IL releva néanmoins son visage, alors que son rinnegan se mit à luire dans les ténèbres de la cape. Sa voix calme, posée retentis, brisant le silence pesant...

-Qui es-tu? Et que viens-tu faire dans les territoires neutres. Le peuple de cette région ne tolère plus que des étrangers marchent ainsi sur ses terres. Encore plus lorsqu'il passe discrètement par la forêt d’Émeraude. De quelle nation viens-tu?

Calme et sans aucune agressivité, pourtant le charisme et la puissance du Jigoku était écrasante. Aucun doute qu'il découvrirait n'importe quel mensonge, du moins, c'est l'impression qu'il donnait. A présent, l'étranger allait réagir, mais de quelle façon?


   

   


Le génie et le manipulateur. 70145110
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 32
Yens : 524
Date d'inscription : 17/06/2019

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
Le génie et le manipulateur. Left_bar_bleue1/6Le génie et le manipulateur. Empty_bar_bleue  (1/6)
Lawrence Von Halmer
Lawrence Von Halmer ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le génie et le manipulateur.   Le génie et le manipulateur. EmptyDim 01 Sep 2019, 18:41

Lawrence Avait vus juste. Des fourés sortirent trois hommes encapuchonnés, le visage couvert, le corps entièrement invisible… Il n’était même pas possible pour l’allemand de déterminer leurs couleurs de peau. Il se retourna à nouveau, plaçant sa monture de flanc pour pouvoir examiner les nouveaux venus. Ses yeux parcoururent les personnages un instant, sans qu’il ne puisse rien en tirer d'intéressant…

Leurs vêtements étaient vaguement usés, sans doute les utilisaient-ils depuis longtemps, ou bien pour des travaux éprouvants. Au bas d’une des tenue, il pus discerner le mycélium et la terre particulière de la forêt émeraude, mais il n’avais pas eut de pluie ces derniers jours, et les traces étaient donc moindre, même dans une telle forêt. D’autres avaient, sur leurs tenues, au niveau des genoux notamment, quelques autres marques faites par le frottement du bois contre le tissu. Probablement, étaient ils passé d’arbre en arbre ? … Ces types étaient ils des genres de Ninja? Cela dit, autre chose inquiétait Lawrence.
Quelles que soient leurs identités, l’aspect fripé et rugueux, uniformément salis des capes provoqué par la sueur laissait a penser à Lawrence qu’il était suivi depuis plusieurs jours… Ou que ces gens manquaient d’hygiène.

Il attendit un moment, posant, sans geste brusque, la main sur la poigné de sa dague, les muscles tendus, près à réagir à n’importe quel mouvement. Il n'avait pas l’air agressif, ni même méfiant. Il indiquait simplement, sans s’en cacher, qu’il était prêt à se défendre si le besoin se faisait sentir, accompagnant son geste d’un visage calme et d’un air avertit.
Pourtant, les personnages ne bougèrent pas d’un pouce, attendant probablement quelque chose.
Lawrence Déglutit. Ces gens, qui qu’ils soient, n’avait pas l’air amicaux malgré leur apparente passivité, et bien qu’il se montra plus tendu après un moment, il garda un air grave et assuré.

Et bien? Vous me suivez depuis des jours et vous ne me saluez même pas ? C’est impoli.

Un spasme violent qu’il ne put contrôler parcourut l’échine de Lawrence. Pendant un instant, il se sentit comme écraser par une force inconnue. Son corps trembla l'espace d’une seconde, laissant pendant ce cours instant paraître son stress, encore intensifié par la nouvelle présence qui venait de faire son entrée.
L’allemand se retourna en serrant les dents, ayant inconsciemment sorti sa dague pour la pointé vers le nouveau venu.
Sa tête tourna l’espace d’une seconde, son esprit tentant de comprendre les informations contradictoires qui lui avait échappé un instant, tant et si bien qu’il entendit à peine les trois ninjas saluer leur maître, que Lawrence pointait de son arme avec une posture défensive.
Le cheval se cabra, désarçonnant L’allemand qui venait à peine de reprendre ses esprits. Dans un élan d’inquiétude, ce dernier trouva l'énergie, aider par la chance, de retomber sur ses pieds après avoir roulé sur le dos de sa monture. Celle-ci voulut partir, mais Lawrence attrapa rapidement la bride, retenant l’animal qui ruait nerveusement.

Lawrence avait toujours été un homme prudent. Son travail l’avait toujours poussé à rester vigilant, d’autant plus qu’il souffrait depuis le début de son adolescence d’une forte paranoïa, à peine atténuée par ses psychologues. D’autant plus que cette dernière était presque devenus une sorte de sixième sens chez lui. Tout cela pour dire qu’il n’était pas le genre d’homme que l’on pouvait facilement approcher sans être vus ou au moins pressenti. Pourtant, il n'avait pas senti cet homme avant qu’il n’arrive aussi proche de lui, et sans doute c’était il laisser repérer. Quand à savoir s’il l’avait fait pour effrayer Lawrence ou lui montrer qu’il n'avait pas encore d’intentions belliqueuses en son égard, cela restait un mystère pour l’allemand.

L’homme fit un geste, et Lawrence entendit les trois bandits ou quoi qu’ils fussent s’en aller. Pourtant, il ne détourna pas le regard. Son instinct lui hurlait de se méfier de cet homme, et bien qu’il était parvenu à garder son calme face aux ninjas… Ce nouvel individu était une autre paire de manche. Une goutte de sueur lui coulait le long du visage.

l’homme dévoila en partie son visage à Lawrence, qui décida d’interpréter ce mouvement comme un signe de paix, et lentement, il rangea son arme dans son fourreau. Elle ne lui serait d’aucune utilité face à lui. L’allemand haussa un sourcil. Ces yeux lui rappelaient quelque chose… Où les avait-il déjà vus?... La voix de l’homme s'extirpa de ses pensées.

-Qui es-tu ? Et que viens-tu faire dans les territoires neutres. Le peuple de cette région ne tolère plus que des étrangers marchent ainsi sur ses terres. Encore plus lorsqu'il passe discrètement par la forêt d’Émeraude. De quelle nation viens-tu?

Lawrence déglutit à nouveau. Il ferma les yeux, et posa sa main libre sur le cou du cheval qui ruait toujours légèrement à côté d’eux, le calmant un peu. Finalement, L’allemand soupira, et ouvrit les yeux, écoutant son instinct… Rapidement, il repassa en revue les possibilités qu’il avait en tête.

*Je dois me méfier d’ce type. C’est clairement pas un PNJ ou un random. Pense à ce que tu fais devant ce genre de types Lawrence…
Tu n’es pas toi. Tu es quelqu’un d’autre. Première étape. Trouve-toi un genre. Un personnage. Un caractère. Tu ne dois pas trop en dévoiler sur toi…
Sécurité. *


Lawrence soupira à nouveau, reprenant un visage plus calme, les sourcils légèrement rehaussés pour se donner un air plus détaché qu'à son habitude, légèrement hautain, peut-être. Il regarda l’homme, une main sur la hanche, l’autre tenant toujours la bride du cheval.

Lorsque l’on aborde quelqu’un, on commence, généralement, par se présenter si l’on désire avoir des informations à son sujet.
Quant à cette région, je pensais qu’un endroit nommé les territoires “neutres” serait plus accueillant envers les visiteurs.


Son ton était lent, sa voix vaguement plus forte qu'à son habitude, son ton, celui d’un petit noble trop sûr de lui…
Ce n’était pas “lui”, mais c’était un personnage qu’il saurait incarner sans trop se forcer.
Il déglutit cependant. Ce n'était pas forcement une bonne idée de se comporter de cette manière. Pas devant ce type.

"Cependant, je suppose qu'être chez vous m'inviterais à faire le premier pas, aussi, je daigne me présenter à vous."
Il voulus tendre la main vers son interlocteur, mais décida finalement de le saluer. Avec respect, mais sans signe de soumission.
"Lawrence Von Halmer. Elu pacifiste de ... Le nom de ma nation m'a encore échapé, zut.
...
...
Ah oui, tenshi.
Oh, et en provenance de la terre, si ça vous dit quelque chose.
"

Il n'avais pas oublier le nom de sa nation... Il avait juste une bête idée en tête.
Finalement, il marqua une pause en se redressant, bien droit, attendant un geste de l'homme devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
Le génie et le manipulateur. Left_bar_bleue1/12Le génie et le manipulateur. Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Le génie et le manipulateur.   Le génie et le manipulateur. EmptyMer 04 Sep 2019, 17:11



   
Le génie et le manipulateur


   
Un jeu difficile



   



Calme, serein, l'Uzumaki était toujours ainsi. Même lorsque son interlocuteur retira son arme de son fourreau, il n'avait pas bronché. Il n'en avait pas besoin, car il ne craignait pas l'individu encore faible et nouveau dans ce monde. Il pouvait lire en lui, un certaine intelligence, mais la présence et l'aura de Nagato avait percer ses barrières et son sang-froid, montrant ainsi son sentiment d'infériorité face au stratège. Oui, l'empereur de Fuyu n'avait parfois pas besoin de mots pour comprendre le langage corporel. Et tout en cet étranger signifiait la peur et la crainte. Et dire qu'il n'avait rien fait pour cela, mais peut être était-ce une bonne chose! S'il avait peur, il n'allait pas lui cacher quoique se soit et même s'il le tentait, il ne pourrait réellement lui mentir et la divinité le repérer.

Les humains étaient si faibles, que sans s'en rendre compte, leur seul comportement ou mimiques les trahissaient. Ils ne contrôlaient au final jamais leurs émotions. Voilà ce qu'il voulait détruire aussi le cycle des émotions. Sans cela, plus personne n'agirait pour son simple besoin personnel et plus encore plus d'amour ou de haine qui était souvent étroitement liés et poussaient chacun aux pires des actes. Cette rencontre serait à priori, comme les autres. Personne ne pouvait plus s'opposer au shinobi. Mais bientôt, la personnification de la Paix arqua un sourcil, lorsque son interlocuteur rangea son arme. Il était intelligent, c'était un fait. Et il avait compris qu'il ne pourrait rien contre lui. Il se rangeait donc dans un droit chemin.

Néanmoins, le stratège et le roi des ombres n'en était pas venu à son statut et sa place, en comptant uniquement sur cela. Non, il était le maître des ombres, un habile marionnettiste avec une dose de paranoïa qui le faisait toujours se méfier de tout et tout le monde. Il ne prenait donc jamais pour argent comptant ce qu'on lui disait. Rare était ceux sur qui il avait une confiance, ou du moins un terme s'y approchant. Bashô en faisait parti puisque leur objectifs étaient similaires. Le général Zoro aussi, mais point pour les même raisons, puisque ce dernier était si naïf qu'il ne parvenait jamais à voir quand quelqu'un le manipuler. Donc, pour ne pas changer, il se méfierait de cet étranger, qui se mit à changer aussitôt de comportement. Loin de la personne effrayée qui lui avait opposé. Était-ce un nouveau jeu de sa part? Ou était-il vraiment aussi orgueilleux? Il avait des moyens de le savoir et de le faire parler. Il avait la possibilité de tout savoir sur lui. Mais pour l'heure, il n'utiliserait pas tout de suite ses pouvoirs. Il n'avait pas eu besoin de cela, et ne se relâcherait pas sur sa simple puissance.

Et finalement, l'inconnu s'exprima pas de la meilleure des façons face à un être tel que Heiwa Jigoku. Et il allait rapidement le comprendre. Le regard pénétrant se posant sur le fameux Lawrence. Le Rinnegan, les pupilles liées à l'âme donnaient souvent la sensation d'avoir son âme mis a nu et qu'on ne pouvait rien cacher. Pourtant Heiwa ne disait mot devant la tirade de l'élu. Et lorsque celui-ci reprit le silence, Heiwa restait immobile, toujours théâtrale sans le vouloir. Puis il se mit à marcher en tournant autour du Tenshijiin, son aura calme mais présente, toutefois, sa voix fut plus cassante et à certaines intonations son aura s'intensifia:

-Lorsqu'on aborde quelqu'un on ne le menace pas avec une arme!


Si cet humain décidait de faire l'art des mots, l'empereur de Fuyu pouvait y jouer tout aussi bien, en montrant ainsi l'impolitesse même qu'il critiquait sur les marcheurs d'ombre et plus encore envers la divinité. Le message passé, il reprit donc:

-Il semblerait que vous êtes très peu au fait des événements de Kosaten. Vous êtes donc un tout jeune élu qui vient de débarquer dans ce monde!Sinon, vous auriez apprit que les territoires neutres se sont unis pour faire face aux trois grandes nations. Du moins faire face n'est pas le mot le plus précis. Ils se sont opposés refusant que les puissants de ce monde ne puissent continuer à agir en se servant de leurs terres pour leurs petites guerres. Le peuple de ces territoires à assez souffert et certains élus se sont servi d'eux comme de vulgaire jouer. Mais ceci cesse à présent, Bashô Tokaï est née et unit les peuples de cette contrée.

Alors qu'il continuait " sa marche", le ninja s'arrêta juste au côté de ce même cheval, plongeant son regard dans les yeux du Tenshijiin. Il n'avait encore jamais rencontré l'un de ses élus, hormis Lexi. Mais elle faisait parti du conseil de Espoir, une alliée en soit. Mais, La cité céleste était le seule lieu sur Kosaten, que le roi des ombres n'avait encore eu de contact ou d'homme pour espionner et surveiller. Peut être pourrait-il se servir de lui!

-Vous daignez vous présenter? Je cesserais de suite ce comportement en ces lieux. Et ne me faites pas croire que vous ne vous souvenez pas de votre nation d'adoption. Chaque élu a été assez bouleversé pour retenir cela. Je sens que vous mentez et je vous le déconseille. Vous faites vous même face à l'un des conseillers de la cité Espoir.

Son aura s'était aussitôt intensifier, il se méfiait de cette personne et attendait d'en apprendre plus pour lui même en dire plus. Surtout qu'il ne savait toujours pas ce qu'il était venu faire ici, en passant par la forêt émeraude, lui difficile d'accès et à surveiller. Pourquoi n'était-il pas passé par les frontières ou à présent certains clans de guerre avait élu domicile pour être attentif aux différents passages humain.

Allait-il à nouveau jouer une partie d'échec? Les paroles suivantes aller en décider!


   

   


Le génie et le manipulateur. 70145110
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 32
Yens : 524
Date d'inscription : 17/06/2019

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
Le génie et le manipulateur. Left_bar_bleue1/6Le génie et le manipulateur. Empty_bar_bleue  (1/6)
Lawrence Von Halmer
Lawrence Von Halmer ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le génie et le manipulateur.   Le génie et le manipulateur. EmptyMer 04 Sep 2019, 20:22

Le fait que l’inconnu en cape noire était clairement supérieur à Lawrence n’était pas ce qui gênait le plus ce dernier. Pour le moment, en fait, il savait qu’il n'aimait pas cette personne, et ce n’était pas dû qu’a son aura ou a son air étrange.
Il y avait quelque chose d’autre que l’allemand trouvait chez cet homme, un peu… En fait, très insupportable. Il ne tarderait pas à mettre le doigt sur le problème.
Il y avait plus urgent. Quel que soit ce type, il n’était pas n’importe quel random. Restait à voir quel non-random il était.

Le stress de l’allemand ayant en grande partie passé, et le choc infligé par son interlocuteur faisant de moins en moins effet. Malgré le fait qu’il montrait toujours une vague crainte, celle-ci s'effaçait doucement, au fur et à mesure qu’il gardait les yeux rivé dans ceux de l’homme en noir. Le regard de Lawrence n’était pas menaçant, ni même extrêmement méfiant, bien qu’il se savait en danger. Non, en l'occurrence, c’était le contraire. Cet homme, quel qu’il soit, était beaucoup trop fort pour Lawrence. Même s’il l'avait poignardé dans le dos, l’allemand aurait tout de même perdu. Alors à quoi bon? Si cet homme voulait le tuer, il l’aurait fait, ou rien ne lui en empêcherait.
Résolus avec bravoure, Lawrence soutenais donc le regard, la peur disparaissant petit à petit du sien, tentant de s’habituer à la présence de cette aura. L’allemand avait de plus en plus ce petit air de sympathie hautaine, un peu agaçante peut-être.

-Lorsqu'on aborde quelqu'un on ne le menace pas avec une arme!

Lawrence marqua une petite pause, déglutissant en souriant, retenant un rire qu’il sentait prêt à lui échapper. Il se racla la gorge, et parla d’un ton amusé qui tremblait légèrement au début, avant de redevenir plus indifférent, et toujours vaguement orgueilleux.

Donc… Vous me faites suivre par vos ninjas pendant des jours, arrivez derrière moi sans prévenir, déployez une aura terrifiante tout en me demandant mon nom… Et vous estimez que je suis celui qui manque de manière ici? Et bien, il faut être sacrément détaché de la société pour être si loin des concepts de politesses les plus basiques. À la limite, que vous agissiez par la menace ne me gêne pas. De toute façon, je mourrais contre vous si vous veniez à vouloir m'abattre. Mais par pitié, ne vous rendez pas ridicule. Votre entrée en scène était impressionnante, ne la gâchez pas.”

Lawrence fit oui de la tête une fois que l’homme eut terminé son analyse. Il avait eu vent de ces histoires, sans en connaître les détails, mais n’en dit rien.

Et bien.
Commença t-il en riant avec orgueil.
On peut dire que vous n’êtes pas un imbécile. Deviner tout ça avec si peu d’information.
Il mentait, bien sûr. Si Lawrence n’était pas encore aux faits des actualités des territoires neutres, le livre qu’il en avait lus datant probablement un peu trop, l’allemand était au contraire, plutôt renseigner sur les dernières actualitées des autres nations. La première chose qu’il avait fait en arrivant ici, c’était de récolter des informations, s’imprégner des cultures et des coutumes…
Et d’ailleurs, c’est ce qui lui permettait de dire que cet homme était impolis. À moins qu’il y ait eut un brutal changement ces derniers temps, il n’était pas de coutume, ni même polis, de se présenter comme ce type venait de le faire.
Lawrence continua sans s'interrompre, l’air plus grave.
Je comprends donc votre méfiance. J’ignorais ces derniers faits aussi. Basho tokai dites vous? Je suppose que je n’y ai pas prêté attention dans ce qu’on m’a dit. Mais n’ayez crainte ; mon but n’est pas la guerre, et de ce que vous me dites, les territoire neutre ont eu parfaitement raison de s’unir pour rester en paix. Si j’avais été là avant, je les y aurais aidé. J’aime l’idée que les humains puissent vivre en paix.
A nouveau, il avait mentit. Il connaissait basho tokai, même si c’était plus de nom qu’autre chose, et le fait d’être en face d’une personne qui semblait.
La conversation continua, et Lawrence fut frustré de ne rien pouvoir déchiffrer dans le regard perçant de son interlocuteur. Cela dit, la poker face de Lawrence, qu’il pensait à toute épreuve, lui permettait maintenant aisément de supporter la pression, et de rester dans son personnage. À l’évocation des conseillers de la cité de l'espoir, plutôt que de hausser un sourcil, un grand sourire sympathique naissant sur ses joues… Qui s’effaça rapidement sous l’aura de l’homme, dont les yeux continuaient de sonder Lawrence, qui ne laissais plus paraître ses vraies émotions malgré tout.
Arrêtez ça, je vous prie. Vous êtes fort, vous n’avez pas besoin de me le rappeler."
il croisa les bras. Il se sentait vraiment obliger de faire des démonstrations de forces? Elles étaient vraiment.. inquiétante?
Vous êtes donc un protecteur des hommes?
Il tendit la main vers l’homme juste devant lui, le visage presque détendu, son air suffisant maintenant mêlé à une joie innocente..
“Je suis navré de m’être mal comporté. J’ignorais vos motifs. Vous pourrez reconnaître, je suppose, que c’est dans un contexte similaire que de bêtes bandit aurait attaqué un voyageur sans défense. Je vous ai simplement pris pour ce que vous n'étiez pas.

Lawrence avait voulu détendre l’atmosphère. Ce type était clairement dangereux, bien plus qu’un simple bandit. Son regard était empli d’une détermination malsaine que l’allemand avait lui-même vécue. Le genre de motivation qui enivre, qui rend totalement fous. On ne doute plus d’aucune de ses idées, ont cherché à les accomplir à tout pris, parce qu’on est sur d’avoir raison, plus que tout autre être vivant… Il valait mieux ne pas contrarier un homme comme celui-là. Et puis… Si un tel personnage désirait la paix, alors pourquoi s’en plaindre ?
Il garda donc la main tendue vers l’homme à la cape, un sourire amical sur les lèvres, moins méfiant qu’auparavant, en apparence du moins. Il avait aussi repris très rapidement le contrôle de lui-même. Si le personnage qu’il jouait avec quelques discrets tics indistinct qu’un psychologue aurait attribués à du stress, lui, le vrais lui, ne laissait plus rien passer hors de cette carapace dont il se recouvrait. Il avait une vie à sauver. La sienne. Et pour le moment, garder son personnage, c’était pour lui une question de vie ou de mort.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Le génie et le manipulateur.   Le génie et le manipulateur. Empty

Revenir en haut Aller en bas
Le génie et le manipulateur.
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Say, manipulateur et charismatique
» Peeves l'esprit frappeur
» trouvé sur le camp
» Secret Confidentiel. feat .Le Manipulateur.
» Super-Vilains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Le génie et le manipulateur. 190103103231202569 :: Territoires neutres :: Forêt d'émeraude-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.