Partagez | .
Une auberge pour deux [feat. Vash]
Invité Invité

-



MessageSujet: Une auberge pour deux [feat. Vash]   Ven 9 Jan - 2:36

Une auberge pour deux
Rien de telle qu'une bonne nuit de repos après un petit voyage. Un petit voyage, surtout imprévu, reste tout de même assez fatiguant, d'avantage lorsque l'on a perdu la plupart de son endurance d'antan. Elle y avait fait une rencontre assez particulière d'un élu mystérieux dénommé Alucard. Elle l'avait aidé à trouver son chemin vers le premier village qui était sur la route, puis elle avait repris son propre chemin, celui qui avait pour direction l'Empire de Seika. Elle pensait rentrer directement à la capitale, du moins c'est ce qu'elle avait prévu jusqu'à ce qu'elle voit au loin une ville contournant une partie du désert. Lightning s'était quelque peu écartée du chemin initial mais l'envie de voir de la nouveauté était telle que son itinéraire dévia vers cet endroit : Tokonatsu.

La nuit etait à peine tombée quand Lightning posa le premier pas sur les pavés de la ville. C'était là une ville qui semblait festive. La jeune soldat reçu d'ailleurs un accueil.. Tout feu tout flamme. Les habitants étaient tous de sortis, certains faisaient virevolter des cordes au bout desquelles dansaient des petites boules enflammées. C'était un spectacle agréable et tout le monde ne pouvait que le regarder. La belle jeune femme resta dans les rues un petit moment, observant les enfants qui jouaient, les femmes qui bavardaient et les hommes qui riaient. Une ambiance chaleureuse comme Lightning les aimait. Elle en décrocha même quelques sourires sincères. Mais la journée avait été bien longue et elle avait envie de se reposer, au calme. La jeune femme intercepta alors un marchand ambulant de sucreries pour lui demander où pouvait-elle trouver une auberge. L'homme, d'un ton très amical, lui indiqua le nom d'une auberge ainsi que la route à suivre pour la trouver. Elle ne semblait pas si loin. Alors Lightning, polie, remercia l'homme, qui à son tour fit un geste pour la demoiselle et lui offrit un petit paquet de gâteaux, apparemment spécialités de la région.

Light' arriva bien vite jusqu'à l'auberge. L'hôtesse était apparemment une vieille femme qui avait sûrement déjà dépassé la centaine. Elle paraissait souriante et particulièrement accueillante -quoi de plus normal dans cette ville-. Alors que Lightning approchait sans trop se presser, la mamie s'affola d'un seul coup.

GRAND-MÈRE – Oh ! Mais où est-ce que j'ai bien pu mettre mes lunettes ?!

LIGHTNING – Hm... Excusez-moi, vos lunettes sont sur votre têt... Tenta Lightning avant de se faire interrompre.

GRAND-MÈRE – Voyons ma grande ! Je m'en souviendrais si elles étaient sur ma... S'exclama la femme d'un certain âge avant de tapoter faiblement au dessus de sa tête pour y retrouver sa paire de lunette. Ah les voilà ! Que puis-je pour vous mademoiselle ?

Lightning eut un rire des plus nerveux face à la vieille qui perdait apparemment vite la mémoire. Mais la jeune fille ne s'attarda pas plus que ça et demanda si une chambre était libre. En effet, l'hotesse avait encore deux chambres de libres et elle prêta immédiatement l'une d'elles à sa cliente qui la remercia avant de rejoindre sa chambre. La fille aux cheveux roses monta alors jusqu'à celle-ci et posa sur le lit l'étui de son arme -qu'elle avait porté toute la journée- avant de passer sa main rapidement sur les draps pour enlever le peu de poussière qu'il pouvait y avoir.

∆ hors rpg ∆
Voilà ce qui m'est passé par la tête.
Je te propose que la chère grand-mère ait oublié laquelle des chambres est occupée et laquelle ne l'est pas.
P.S : Le jeu de PNJ de la mamie n'est pas pour tout le RP, je te rassure.



© N a l a | C u p p y
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une auberge pour deux [feat. Vash]   Ven 9 Jan - 4:17


Une Auberge Pour Deux


Non mais c’était quoi de pays de dingues ? On passait d’un environnement limite forestier avec un climat des plus doux directement dans un désert aride où la chaleur était en mesure de faire fondre la pierre elle-même. Mais manque de bol, c’est le chemin le plus court jusqu’à la prochaine ville qui lui avait été indiqué par les gentils villageois qui lui avaient offert un repas après qu’il se soit fait piétiner presque à mort par une horde de sangliers sauvages pas commodes du tout. Oh, bien sûr, on lui avait remis une gourde d’eau afin qu’il ne meure pas de soif ; mais la chaleur était telle qu’il ne lui restait plus que l’équivalent d’une seule gorgée d’eau… Et tiède en plus de ça. Poussant un long soupir de désespoir, le Typhon Humanoïde commençait à douter de sa capacité à atteindre sa destination.

-Qu’est-ce qui m’a pris de venir par ici moi… Jvais y rester, c’est sûr.

Buvant sa dernière gorgée d’eau, tiède mais est-ce important de le rappeler, Vash fit encore une bonne centaine de mètres avant de s’écrouler à genoux dans le sable du désert, laissant tomber son sac à ses côtés. Est-ce qu’il se résignait à mourir là ? Était-ce la fin pour notre héros solitaire ? En plus de tout cela, le soleil commençait déjà à disparaître à l’horizon, signe que la nuit n’était plus très loin ; alors ça c’était le pompon, il allait mourir assoiffé et sans doute bouffé par une bestiole qui devait traîner dans le coin la nuit, misère de misère… Mais alors que tout semblait perdu pour notre valeureux compagnon, une douce odeur de viande grillée lui parvint aux narines, ce qui eut pour effet immédiat de le remettre sur pied pour commencer à galoper dans la direction d’où provenait ce fumet délicat.

*Grouiiiiiiik*

-De la bouffe de la bouffe de la bouffe !!!

Et alors que la nuit était finalement tombée sur le désert, Vash arriva dans ce qui semblait être une ville tout à fait prospère où les gens vivaient heureux, et d’ailleurs c’était la fête ce soir ! Fort des quelques piécettes qu’on lui avait remises à son arrivée dans ce monde étrange, la première chose que notre chercheur de paix et d’amour acheta fut une bonne bière bien fraîche, accompagnée par un assortiment de beignets frits ; beignets dont il ne tarda pas à s’empiffrer sous les regards un peu perplexes des personnes aux alentours. Une fois rassasié et réhydraté, se posait la question du logement pour la nuit ; hors de question de dormir à la belle étoile, rien ne valait le confort d’un bon vieux lit comme on les aime ! Mais encore fallait-il trouver un saloon qui avait des chambres de disponible… Ou n’importe quel établissement dans le même genre que l’on pouvait trouver dans la région.  Reprenant son sac sur son épaule, voilà qu’il se mettait à interroger les commerçants autour de lui afin de trouver un endroit où dormir, et c’est un très aimable vendeur de bières qui lui indiqua le chemin à suivre ; remerciant son interlocuteur, et en prenant une dernière pour la route, notre Typhon se dirigea vers l’auberge d’un pas assuré quoiqu’un peu éreinté ; il poussa finalement la porte de l’établissement qui se trouvait non loin et tomba nez à nez avec une femme d’un certain âge.

-Bonsoir jeune homme, que puis-je pour vous ? Dit la grand-mère tout en détaillant notre énergumène du regard.

S’approchant du comptoir, Vash se gratta la nuque tout en prenant la parole.

-Eh bien, je me demandais si, par hasard, vous n’auriez pas une chambre de libre pour la nuit ?

-Oh mais bien sûr, il m’en reste justement une, on peut dire qu’en plus d’être mignon, vous avez de la chance. Elle lança un petit sourire taquin vers Vash. Ah, si seulement j’avais vingt ans de moins…Enfin, je m’égare je m’égare, tenez, voici votre clé ; votre chambre est la deuxième sur la gauche une fois à l’étage.

-Vous voulez certainement dire cinquante de moins non ? Répondit-il assez bas pour que la mamie ne l’entende pas. Il se saisit des clés et fila alors à l’étage, impatient de pouvoir s’allonger sur un bon lit bien douillet. Merci grand-mère, et bonne nuit !

Se dépêchant pour arriver à sa chambre, Vash ouvrit la porte sans plus attendre, laissa tomber son lourd sac à peine entré dans la chambre, et bondit en direction du lit afin de s’y prélasser le plus rapidement possible. Enfin, ça c’était ce qu’il pensait faire AVANT de remarquer qu’il y avait quelqu’un entre lui et le lit.

-Aaaaaah, poussez vouuuuus !!!

Et BIM, voilà que notre vagabond s’écrase lamentablement sur la jeune femme qui était en train de dépoussiérer le lit, tous deux se retrouvant alors étalés sur le sol, dans une position des plus rocambolesques et délicate.

-Journée pourrie…



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une auberge pour deux [feat. Vash]   Sam 10 Jan - 4:11

Une auberge pour deux
Elle allait enfin pouvoir s'allonger, se retrouver affalée sur un matelas douillet. A dire vrai, n'importe quel lit ferait l'affaire et serait un nuage moelleux pour la jeune femme. Elle se voyait déjà dedans, dormant à poings fermés, et songeant même peut-être à son retour à la réalité : dans son monde originel. Ô oui, retourner auprès de Serah... Qui serait aussi son idiot de mari. Et en rentrant, elle retrouverait aussi Hope. Et puis Fang, Vanille. Ces personnes qui lui avaient fait découvrir l'amitié. Ils lui manquait, énormément même. Lightning, dans son élan de nostalgie, sortit le couteau de survie dont elle se servait jamais mais que sa soeur lui avait offert.

Cependant... Au même moment où elle allait poser ses yeux sur l'instrument coupant, elle sortit de ses songes en entendant le bruit lourd d'une masse s'écrasant sur le sol. La demoiselle, qui n'avait pourtant voulu que du repos, se retourna lentement et remarqua -peut-être au même instant que lui- un individu volant, bras tendu et élancé vers le lit. Enfin pour le coup c'était d'avantage sur elle qu'il fonçait, et il n'avait pas loupé son lancé. En un cri presque effroyable de mise en garde, Lightning écarquilla les yeux jusqu'à la limite de les sortir de leurs orbites et tenta un pas à reculons, qui échoua bien évidemment. Sans même trop se rendre compte de quoique ce soit, la jeune femme se retrouva emportée droit vers le bas. Si seulement elle était simplement tombée, qui plus est en s'étant cogné l'arrière du crâne sur le vieux parquet grinçant. Si seulement... Mais quand elle reprit ses esprits et qu'elle se rendit compte que se trouvait au-dessus d'elle, disons à une petite dizaine de centimètres de son visage, celui d'un parfait inconnu, ce fut le drame. Elle n'avait même pas prit le temps d'analyser la position dans laquelle les deux jeunes (Hum) gens étaient -cela dit valait mieux pas-. Ni une ni deux, au bout d'une petite minute le temps d'encaisser cette chute, Light' roula sur le côté avec le garçon, se retrouvant cette fois au-dessus, à califourchon. Le soldat au féminin ne perdit pas même un instant et bloqua le bras droit de l'homme en y posant son pied, se redressant pour être sur son autre genoux histoire de garder un équilibre et surtout pour que sa jupe se relève pas. D'un air assez menaçant, Lightning empoigna fermement son couteau de survie qu'elle plaça sous le cou de l'étrange bonhomme, sans même prendre le temps de l'observer avant.

LIGHTNING – Vous savez que l'agression est punissable par la loi.

La jolie demoiselle avait les sourcils froncés, les mâchoires crispées, une main resserrée autour du manche de son couteau, tandis que l'autre s'était inconsciemment emparée du col du manteau dans lequel semblait être emmitouflé son "agresseur". C'est vrai qu'elle avait parfois tendance à dramatiser la Lightning, elle-même le reconnaissait. D'ailleurs elle en prenait petit à petit conscience. Elle perdait son visage en colère qui se calmait doucement. Sa main agrippée à l'arme blanche s'en détachait peu à peu et l'autre main lâchait le pauvre manteau qui se froissait entre ses doigts. Sans un mot de plus elle se releva lentement et enjamba le garçon avant de faire quelques pas et de se retourner enfin vers lui, non dans le but de lui en coller une mais de l'observer.

C'était un homme qui semblait jeune, d'environ le même âge qu'elle ou peut-être un poil plus vieux. Une taille assez impressionnante mais plutôt maigre. Des cheveux en épis blond cendré et des yeux verts. Un visage dans l'ensemble agréable à regarder mais ce n'était pas ce qui vint immédiatement dans le jugement de Lightning, elle avait encore la chute dans la tête et l'image de son souffle incommodant sa peau, surtout pour sortir une phrase dont elle trouvait inutile et déplacée. Après tout c'était lui qui lui avait sauté dessus, elle n'avait rien demandé. La jeune femme finit par detourner son regard en un long soupir et elle prit un instant pour replacer sa veste et vérifier que sa cape ne soit pas abimée -elle l'aurait sûrement assassiné si c'était le cas-.

LIGHTNING – Qui êtes-vous ?

Lui lança-t-elle plutôt sèchement. Ses iris bleus azur s'étaient aussi reposées sur le blondinet cette fois plus sûrement. Elle croisa les bras en le fixant, bien décidée à comprendre ce qu'il faisait dans SA chambre, du moins celle qui lui avait été attribuée. Lightning se doutait également que ce drôle de personnage n'était certainement pas un habitant lambda de Kosaten et qu'il faisait lui aussi partie des élu amené dans ce monde. Elle en profiterait pour tenter d'avoir quelques informations, tout était bon à savoir. Du moins elle ne se doutait pas pour le moment qu'elle avait affaire à un petit nouveau dans ce monde de dingue.

∆ hors rpg ∆




© N a l a | C u p p y
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une auberge pour deux [feat. Vash]   Sam 10 Jan - 9:22


Une Auberge Pour Deux


Le moins que l’on puisse dire, c’est que la situation était des plus délicates et sujette à diverses interprétations erronées. Se retrouvant donc au-dessus de la demoiselle, notre bon samaritain s’attendait premièrement à des cris, et deuxièmement à un aller-retour en règle en plein dans son visage ; mais bizarrement, rien ne se produit pendant un petit moment, la jeune femme restant silencieuse tout en observant notre chez énergumène. Ce dernier, ne réfléchissant pas plus loin que le bout de son nez, se disait que peut-être tout n’allait pas si mal se terminer que ça, qu’ils allaient se relever et rire un bon coup suite à ce quiproquo des plus amusants. C’est pour ça que la seule réaction de Vash fut d’arborer un grand sourire un peu niais ; mais ça c’était avant que la demoiselle ne passe à l’action et ne renverse la situation, se retrouvant à présent au-dessus de notre ami qui, pour le coup, ne comprenait plus trop ce qu’il se passait. Certes il savait reconnaître et apprécier la beauté féminine, mais il n’était pas non plus un homme facile !

Mais ce qu’il avait pris pour un geste de passion inattendu et soudain se transforma bien vite en prise d’immobilisation, son bras droit venant d’être bloqué par le pied de la donzelle ; là ça commençait à être beaucoup moins marrant et intéressant. Jusque-là, rien de bien trop grave, mais c’était sans compter sur le couteau qui venait d’entrer dans son champ de vision pour aller ensuite se poser près, trop près même, de sa gorge ; accompagné par un petit rappel des lois certainement en vigueur dans ce monde nouveau. Et l’on peut dire que se retrouver sous la menace d’une arme n’était pas le genre de choses que notre typhon humanoïde appréciait le plus ; la meilleure réaction face à cette menace était donc de paniquer, tout simplement. Vash se mit alors à gesticuler en essayant de se défaire de l’étreinte quasi mortelle de la demoiselle tout en braillant pour sa vie.

-Bwaaaah !! Au meurtre !! Pitié, je suis trop jeune pour mourir, j’ai encore tellement de choses à vivre !!

Finalement, et contre toute attente, il fut relâché. Était-ce grâce à ses suppliques ? Enfin, le moins que l’on puisse dire c’est qu’il avait eu très chaud aux fesses et qu’il pouvait s’estimer heureux d’être encore en un seul morceau. La demoiselle se releva et l’observa un moment, il en profita pour se remettre sur ses deux pieds également, sans faire de gestes brusques, et d’épousseter son manteau ; après quoi il ramassa ses lunettes de soleil tombées au sol, qui fort heureusement n’avaient pas été endommagées par tout ce ramdam. Observant à son tour la jeune femme, le pistolero remarqua la couleur assez inhabituelle des cheveux de son interlocutrice ; jamais il n’avait vu cette coloration capillaire dans son monde et se demandait si c’était quelque chose à la mode par ici. Mais était-elle vraiment du coin ? En tout cas, sa tenue ne ressemblait en rien à ce qu’il avait pu voir depuis son arrivée à… Comment c’est déjà ? Kotasen ? Kosaten ? Bref, depuis qu’il était arrivé ici.

Sa vie ne semblait plus être en danger pour le moment, ce qui l’autorisa à pousser un léger soupir de soulagement alors que son identité venait de lui être demandée. Et comme si l’on venait de le déranger d’une rêverie quelconque, il se désigna avec son index comme pour demander confirmation à la demoiselle que c’était bien à lui qu’elle venait de poser cette question ; et vu qu’ils étaient seuls dans la pièce, il en conclut que oui. Pouvait-il dévoiler sa véritable identité ? Est-ce qu’il était connu et donc recherché dans ce monde également ? Si c’était le cas cela pourrait lui jouer de bien mauvais tours… Il valait mieux éviter les gaffes, et quoi de mieux pour rester incognito que de donner une fausse identité ?

-Je suis connu sous le nom de Valentinez Alkalinella Xifax Sicidabohertz Gombigobilla Blue Stradivari Talentrent Pierre Andri Charton-Haymoss Ivanovici Baldeus George Doitzel Kaiser III. Enchanté !

Et à peine avait-il terminé sa tirade de présentation que, son sac, déposé sans la moindre délicatesse à l’entrée de la chambre quelques instants plus tôt, perdit son précaire équilibre et déversa une partie de son contenu sur le sol de la pièce. L’on pouvait y voir une chemise de pyjama, une boîte de donuts pratiquement vide et un avis de recherche sur lequel était dessiné, avec une ressemblance indéniable, son visage. Le vagabond se figea alors en voyant la feuille de papier glisser depuis le sac béant jusqu’aux pieds de la demoiselle. Un rictus nerveux se dessina sur son visage, là c’était certain, il était cuit de chez cuit.

-Heuuu…

Vite vite, il devait quitter l’endroit sans demander son reste. Entamant un déplacement latéral en direction de la porte, il se mit à rire nerveusement tout en se grattant la nuque alors qu’il savait très bien que la situation allait dégénérer d’ici quelques instants.

-Eh bien… Haha… Il n’est de bonne compagnie qui ne se quitte donc… Je ne vais pas vous ennuyer plus longtemps je pense… Heureusement, il se rapprochait petit à petit de la porte, il serait bientôt tiré d’affaire. Encore désolé pour le dérangement hein… J’aime bien la couleur de vos cheveux…

Prestement il remit son pyjama et sa boîte de donuts à l’intérieur de son sac, paré à prendre la poudre d’escampette et partir loin, loin, trèèèès loin.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une auberge pour deux [feat. Vash]   Dim 11 Jan - 1:06

Une auberge pour deux
Mais qui c'était ce type ? Il avait tout d'abord mis à terre la jeune femme et semblait étonné de la voir se défendre. Certes, avec un couteau de survie pointé sous son cou mais ce n'était pas une raison pour jouer les victimes. Au contraire, c'était plutôt à la belle, l'innocente de crier au loup. Cela dit, même si ça avait été le cas, elle n'aurait pas hurlé comme un putois. Il semblait si pathétique aux yeux de la guerrière. Mais ce n'était même pas encore pour cela qu'elle l'avait relâché. Bon, il était vrai que les cris stridents du blond lui avaient transpercé les tympans mais si elle s'était relevé sans même lui disséquer la jugulaire c'était d'avantage par prise de conscience. Elle n'aimait pas la compagnie, encore un fait véridique, mais elle se trouvait dans un monde parfaitement inconnu, dont elle ne connaissait pas encore toutes les règles. Peut-être que blesser un élu était passable de torture... Mais il était sûr et certain qu'elle n'aurait pas cherché à le tuer. Lightning n'aime pas tuer. Et pour preuve, le vieux pervers qui l'avait parcouru de ses mains à la peau tombante était toujours en vie. Alors ce n'était pas pour un placage qu'elle allait lancer les hostilités. Oui, oui... Elle avait bel et bien dégainé la première arme qu'elle avait sous la main mais ce n'était que pur réflexe défensif, rien d'autre...

Elle s'était d'ailleurs bien vite relevée, et juste après elle le parfait inconnu qui lui avait sauté dessus. Lightning n'avait d'ailleurs pas perdu énormément de temps à le regarder dans le blanc des yeux -elle avait mieux à faire- et elle avait demandé l'identité du garçon. Identité apparemment secrète... Croyait-il sincèrement pouvoir avoir Lightning avec une déclaration pareille ? S'il avait simplement sortit "Valentinez", la jeune femme aurait pu lui laisser le bénéfice du doute, mais il ne fallait pas abuser du bon sens de Lightning. D'ailleurs, par cette tentative de mensonge, il n'avait réussi qu'à agacer encore un peu plus la jeune femme. Et Dieu seul sait qu'il ne faut pas franchir un certain seuil avec cette demoiselle. Ah nan, Snow -le beau frère- aussi connait les limites de la belle. La jeune femme en reprit un regard colérique et son poing gauche -à défaut d'être le plus souvent gauchère- s'était resserré sur lui-même. Mais au même moment, et sans qu'elle ne puisse l'avertir que le mensonge était une mauvaise chose, le sac du touriste se mêla à la conversation en retombant sur le parquet, provoquant un bruit lourd. Lightning était une humaine comme les autres, donc son regard fut immédiatement attiré par le phénomène sans intérêt. Ou peut-être plus intéressant qu'il n'y semblait. Non elle ne pensait pas au haut de pyjama ridicule qui s'était dévoilé, ni même à la boite de donuts qui en aurait alléché plus d'un, mais elle pensait bien sûr au bout de papier.

En effet, à ses pieds s'étaient faufilée une feuille de taille normale mais délivrant un message un peu moins banal. Un avis de recherche. Celui d'un certain "Vash The Stampede". Pour 60.000.000.000 ?! Lightning en avala discrètement sa salive, et bien qu'elle ne connaissait pas le symbole à côté de ce nombre, elle en déduisait avec perspicacité qu'il s'agissait de la monnaie de son monde à lui. Mais le montant possédait bien trop de zéros pour que cela reste anodin aux yeux de la jeune femme. Pour une meilleure vérification, elle finit par comparer le dessin avec la tête du grand dadet. En silence. Oui, c'était bien lui. De son point de vue, Lightning comprenait qu'il veuille prendre la poudre d'escampette, une pareille somme seulement pour sa personne aurait tenté n'importe qui. Surtout qu'il ne semblait pas très malin comme type, du moins au premier abord. Il était tellement gêné. Plus encore, il était même affolé, et ça se voyait puisqu'il bafouilla deux-trois phrases pour essayer de s'en sortir poliment. Il en fit même un compliment, peut-être pas sincère, sur les cheveux de la demoiselle. Celle-ci était toujours restée de marbre, ni de colère sur son visage, pas non plus de joie, rien. Elle était parfaitement calme, l'avis de recherche à la main.

Mais elle n'allait certainement pas le laisser partir comme ça. C'était là certainement sa façon à elle de lui faire comprendre qu'elle n'était pas plus bête que lui. Tandis qu'il faisait le crabe pour se sortir du pétrin dans lequel il s'était mis, Lightning suivi ses pas d'une manière bien plus normale et calme. Alors qu'elle lui laissa même le dernier espoir de quitter cette chambre en pensant pouvoir la semer, la jeune femme qui était du côté de la porte -encore ouvertes décida d'écouter pour une fois sa propre malice. Le garçon se trouvait à trois pas du dehors, juste assez pour refermer la porte en lui frôlant le nez. Ce que la rose fit bien évidemment. Elle leva la jambe droite, posant à peine la semelle de sa botte sur le bois de la porte et en tendant pas complètement cette jambe d'un coup sec, la porte claqua. Elle espérait que ce bruit soit comme une détonation et qu'il s'arrête de gesticuler pour qu'elle puisse capter son attention.

LIGHTNING – C'est une sacrée somme. Tu crois pas, Vash The Stampede ?

Son pied toujours sur la porte, elle se pencha sur sa jambe pour y poser son coude droit et ainsi pour placer devant son nez l'avis de recherche. Oui il était dans le pétrin, mais pas pour les raisons qu'il pensait. Elle le laissa miroiter une demie minute face à l'affiche avant de la lui retirer pour la garder entre ses doigts. Elle reposa aussi enfin sa jambe et s'adossa contre la porte pour lui faire comprendre qu'il ne partira pas tout de suite. Lightning croisa de nouveau les bras et le fixa de ses yeux bleus avec un air indifférent.

LIGHTNING – On peut dire que toi tu as eu de la chance d'être envoyé loin de ton monde. Tu sais... Chez moi, les hors la loi je les arrêtais. Elle se tut un court instant pour prendre entre deux doigts une mèche de ses cheveux roses. Alors je te conseille d'éviter de me mentir à l'avenir.

Finit-elle en relevant les pupilles vers lui au dernier mot. Mais elle ne bougea pas, le scrutant ainsi du regard, le dos tenu par la porte fermée, et l'avis de recherche dans la main.
∆ hors rpg ∆




© N a l a | C u p p y
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une auberge pour deux [feat. Vash]   Dim 11 Jan - 22:31


Une auberge Pour Deux


La sortie n’était plus qu’à deux-trois enjambées, il serait bien libre, libre de filer loin d’ici le plus rapidement possible afin de ne pas se faire chopper par la demoiselle qui était en ce moment même en train de lorgner sur l’avis de recherche. Il ne fallait pas être physionomiste pour se rendre compte que le portrait sur l’affiche était celui de l’homme qui tentait désespérément de se faufiler hors de la pièce. Il y était ! Dans une seconde il serait hors de la chambre et… Et un claquement de porte plus tard, il se retrouva enfermé dans la pièce en compagnie de la demoiselle qui avait décidé de ne pas lui laisser l’opportunité de filer à l’anglaise. Fixant sans y croire la porte, il fallut quelques secondes à Vash pour accepter le fait qu’elle était bel et bien refermée et qu’il n’avait plus aucune échappatoire à disposition, à part peut-être la fenêtre… Mais ça casserait la vitre et grand-mère aurait des frais, idée à abandonner donc.

Tandis qu’il commençait à se faire à l’idée qu’il était coincé, il entendit la demoiselle lui parler de la forte somme qu’il avait sur la tête et l’appeler par son vrai nom ; quelle galère ! Tournant alors son visage vers sa geôlière, Vash esquissa un sourire embarrassé  tout en se grattant la nuque. Voulant faire comme si de rien n’était, il émit un léger rire avant de répondre.

-Vash the Stampede ? Vous devez faire erreur, je ne connais pas ce monsieur ; bien que vu son portrait, il me semble être quelqu’un de charmant…

Vaine tentative de fuir la réalité, mais vu l’insistance avec laquelle la demoiselle le fixait, tout en lui barrant le chemin de la sortie et agitant sous son nez l’affiche de mise à prix avec sa trombine dessinée dessus, il était difficile pour lui de nier. La demoiselle ôta alors sa jambe de la porte, qu’elle avait fort jolie d’ailleurs, avant de s’adosser contre l’unique sortie de la pièce, fixant le vagabond du désert droit dans les yeux avec un regard emplit d’indifférence ; le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle avait le don pour mettre l’ambiance… Suivit ensuite une petite tirade sur le fait qu’il avait de la chance, car elle arrêtait les hors-la-loi tel que lui lorsqu’elle était encore chez elle. Cela voulait donc dire que son interlocutrice aussi venait d’un autre monde ! Au moins il était quelque peu rassuré de savoir qu’il n’était pas le seul à être dans cette situation des plus désagréables. Vint enfin un seul et unique conseil, celui de dire la vérité à partir de maintenant.

Le typhon humanoïde fixait toujours la demoiselle, avec toujours le même sourire qu’il y a quelques instants qui lui donnait une parfaite tête d’idiot du village ; mais petit à petit son sourire s’effaça et le vagabond adopta un air sérieux que l’on ne l’imaginait pas une seconde capable d’avoir. C’est un peu comme si le Vash the Stampede d’il y a quelques instants, bêbête et maladroit, venait de laisser sa place à une toute autre personne avec laquelle il n’avait en commun que son physique. S’éloignant tranquillement de la porte, l’homme au manteau rouge se dirigeait vers le lit sur lequel il décida de s’assoir, faisant face à la jeune femme qui se trouvait toujours contre la porte, à seulement quelques pas de lui. Passant sa main droite dans ses cheveux, il poussa un léger soupir, le regard un peu plus dur.

-Vous appelez de la chance le fait d’être arraché à son monde d’origine ?

Avait-il demandé sur un ton des plus calmes. Si telle était la manière de voir les choses pour la demoiselle, c’était son point de vue et il le respectait, mais en ce qui le concernait, il aurait milles fois préféré être poursuivi par quelques chasseurs de prime plutôt que d’être expédié ici, dans un monde dont il ne connaissait rien si ce n’était le nom. Elle voulait de la franchise, c’est ce qu’elle aurait à partir de maintenant, mais encore fallait-il qu’elle pose les bonnes questions ; Vash n’était pas du genre à déballer l’histoire de sa vie à la première venue, aussi charmante soit-elle. Il aurait aimé continuer à jouer les abrutis, conserver cette apparence de doux-dingue inoffensif qui lui permettait de n’éveiller aucun soupçons, et de se fondre dans la masse. Mais il arrivait parfois que le destin en décide autrement, comme c’était le cas ce soir. A peine arrivé et déjà démasqué, quelle plaie.

-Enfin, si vous voulez de la sincérité de ma part, soit. Après tout je vous dois bien ça.

Il esquissa un léger sourire à l’attention de la jeune femme, mais ce sourire semblait factice, comme un masque que l’on porterait pour cacher une autre émotion.

-Que voulez-vous savoir ?



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une auberge pour deux [feat. Vash]   Jeu 15 Jan - 2:29

Une auberge pour deux
Décidément il voulait vraiment prendre Lightning pour une demeurée. Ou alors il était si désespéré et ne voulait pas avoir à faire à la justice qui le recherchait qu'il tentait même la pire des methode pour s'en sortir. Mais elle n'était pas stupide et très vite le blondinet s'en rendit compte. Mais comment la jeune femme pouvait-elle lui en vouloir ? Elle ne se mettait certainement pas à sa place mais le voyait comme étant le pire des ahuris. D'ailleurs elle s'en demandait réellement comment celui-ci pouvait avoir une telle valeur. Elle en rejeta un ou deux coups d'oeil sur l'avis de recherche pour bien vérifier qu'elle ne s'était pas trompée dans le nombre de zéros après le six. Cependant elle se souvint alors que les apparences étaient parfois trompeuses mais alors pourquoi continuait-il sur cette voie.

Comme une coïncidence, ou peut-être qu'il avait enfin décelé l'agacement de la jeune femme, Vash The Stampede perdit d'un seul coup son visage d'imbécile pour arborer une image plus sérieuse, posée mais semblant irrévocablement plus triste, ou nostalgique sûrement. Allaient-ils pouvoir parler serieusement ? Il était vrai que peu avant Lightning n'avait pas hésité à lui lancer, comme qui dirait, un pic, affirmant la "chance" du recherché d'échapper à une quelconque sentence. En vérité elle ne le pensait pas plus sincèrement que lui. Après tout, dans leurs mondes respectifs ils avaient leurs passés personnels, sûrement leurs familles, leurs amis, enfin une vie. Et ça, aucun élu de ce nouveau monde ne pourraient lui faire croire le contraire. En tout cas cela semblait être véridique -ou en partie- pour l'homme puisqu'il l'interrogea avec une légère once de reproche.

Mais c'etait seulement maintenant que Lightning sentait qu'elle pouvait avoir confiance en le fait qu'il ne s'échapperait pas immédiatement puisqu'il alla s'asseoir sur le lit. A la bonne heure son interlocuteur semblait avoir rangé sa personnalité rocambolesque et enfin l'élue pouvait perdre son expression dure. Non, elle n'aimait pas particulièrement s'énerver mais quand cela s'imposait, elle n'y échappait pas. C'était finalement un peu comme ce Vash The Stampede et ses caractères très différents, sauf que chez Lightning c'était bien moins flagrant. D'ailleurs, ayant abandonné sa façade colérique, voire menaçante parfois. Même sa mise en garde en paraissait moins intimidante. En plus d'avoir repris un visage plus doux, la guerrière quitta son dossier peu confortable. Elle lui donnait là peut-être le champ libre pour réitérer son opération escapade mais elle osait espérer qu'il était un peu plus mature que ça.

VASH – Que voulez-vous savoir ?

En vérité... Pas grand chose car Lightning ne s'interessait pas particulièrement aux passés douloureux des autres ou encore aux autres moeurs que ceux-ci pouvaient subir. Elle ne voulait même pas savoir comment s'appelait le monde d'où il venait. Alors la demoiselle s'avança lentement pour le rejoindre, gardant le silence durant ce court moment. Elle s'empara de l'étui de son arme qui était encore allongé sur le matelas pour ainsi le poser debout mais au sol, tenu contée la table de chevet qui trônait juste à côté. Elle mit alors un terme au blanc qu'elle avait instauré.

LIGHTNING – Sache qu'ici, enfin à Seika du moins, tu n'es pas recherché. Cette affiche n'a aucune valeur. Annonça-t-elle calmement en pliant ladite feuille pour la ranger dans l'une de ses propres poches. Et je doute que tu le sois dans tout Kosaten.

Lightning s'assit donc sur le bord du lit, à côté de son ancien agresseur avant de soupirer et de passer une main dans ses propres cheveux.

LIGHTNING – Je me fiche pas mal de connaitre ton passé, mais sache qu'ici tu n'es pas le seul dans la galère, et moi non plus. Mais je pense que c'est plutôt toi qui aies besoin de poser les bonne questions.

Elle sentait, encore une fois, qu'elle allait reprendre ss excès de bonté... Mais cette fois elle avait peur de le regretter. Mais elle se revoyait à sa place, un petit bout de temps avant lui, complètement perdue et surtout angoissée par toutes ces nouveautés alors... Si le garçon arrêtait les faux pas, peut-être qu'elle accepterait de le débriefer. Lightning pouvait paraitre dure à cerner mais elle était bien loin de la méchanceté.
∆ hors rpg ∆




© N a l a | C u p p y
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une auberge pour deux [feat. Vash]   Lun 19 Jan - 19:39


Une Auberge Pour Deux


Le silence s’était installé dans la petite chambre de l’auberge, Lightning et Vash se faisaient face sans prononcer le moindre mot, se fixant l’un l’autre. Après un moment, la demoiselle délaissa la porte pour venir à son tour s’installer sur le lit en compagnie de notre vagabond ; lui faisait-elle confiance au point de lui permettre, s’il le désirait, de fuir en empruntant la porte ? A vrai dire, si le typhon humanoïde avait voulu prendre la poudre d’escampette, il y a bien longtemps qu’il aurait traversé la fenêtre pour cela. Mais il sentait qu’il n’avait rien à craindre de la jeune femme, non pas qu’elle était faible ou autre, seulement qu’elle ne lui voulait pas de mal ; du moins pour le moment. Suivant la jeune femme du regard, Vash réajusta ses lunettes de soleil d’un léger mouvement de la main.

Il fut néanmoins soulagé d’entendre qu’ici il n’était pas recherché comme c’était le cas sur Gunsmoke, maigre consolation après avoir été arraché à son monde d’origine sans qu’on ne lui ait demandé son avis. Surprenant par contre, elle se fichait bien de connaître son passé, aussi ambigu soit-il à cause de l’affiche de mise à prix pour sa capture ; était-elle du genre à faire copain copain avec les bandits ? Elle lui rétorqua, par contre, qu’il avait très certainement pas mal de questions à lui poser afin d’en savoir un peu plus sur ce monde duquel, au final, il ne connaissait pas grand-chose. Heureux de se voir tendre une main secourable, Vash esquissa un nouveau sourire.

-Effectivement, j’ai beaucoup de questions en tête, et je ne sais pas par laquelle commencer.

Il avait quelques vagues notions de cet endroit malgré les maigres informations qu’il avait pu obtenir de la part des habitants croisés durant son court voyage, mais il allait profiter de la présence de la demoiselle pour remettre un peu d’ordre dans tout ça et espérer y voir enfin plus clair.

-J’ai obtenu quelques informations par les gens du coin, mais le reste est toujours un peu flou… Je sais par exemple qu’il existe trois grandes nations et qu’ici, nous sommes dans celle appelée Seika. On me considère comme un « élu » mais je ne sais pas vraiment ce que cela signifie… Et il y a aussi cet étrange symbole qui est apparu sur mon épaule, qu’est-ce que c’est ? Et… Pourquoi est-ce que je me sens si faible ?

Il avait fixé ses mains tout en parlant à la jeune femme dont il ne connaissait pas encore le nom. Il semblait quelque peu perturbé par tout ce qui lui était arrivé depuis peu et, pour tout avouer, il était bien loin de savoir quoi faire pour y remédier. Mais il y avait une chose qu’il voulait savoir, une chose primordiale. Relevant doucement les yeux, il plongea son regard dans celui de la demoiselle, son air sérieux plus présent que jamais.

-Dis-moi… Est-ce que les gens d’ici vivent en paix ?

Question bien singulière et qui pouvait étonner lorsqu’on la posait. Et bien que l’on puisse avoir du mal à y croire, c’était quelque chose de très important pour le typhon humanoïde de savoir si le monde dans lequel il se trouvait actuellement connaissait une paix durable. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il était fatigué de la misère et de la cruauté des hommes qui massacraient leurs semblables sans le moindre remords, juste parce qu’ils étaient plus forts. Il osait espérer que Kosaten, ce nouveau monde, ne connaissait pas les horreurs de la guerre, des carnages et de la soif de puissance des puissants ; il savait pertinemment que ce genre de situation avait énormément peu de chances de se produire, mais il voulait y croire tout de même ; croire qu’un monde pouvait connaître une paix éternelle, sans le moindre crime, sans le moindre meurtre… C’est avec le regard emplit d’attente qu’il fixait la demoiselle, pendu aux lèvres de cette dernière en redoutant sa réponse.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Une auberge pour deux [feat. Vash]   

Revenir en haut Aller en bas
Une auberge pour deux [feat. Vash]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une table pour...deux? [Libre]
» Une pizza pour deux ? [Mickaël]
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Petit cuvier pour deux - Cuvier "est"
» Un casse pour deux [PV Ishii]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Ville de Tokonatsu-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.