Partagez | .
Le plein de données [PV : Serizawa]
Invité Invité

-



MessageSujet: Le plein de données [PV : Serizawa]   Mar 13 Jan - 19:06

Alors que le sifflet du train retentissait, le navire commençait à avancer, glissant doucement sur les vagues pour aller toujours plus loin. La direction qu'il prenait était inconnue au moins pour Engiru, quant à Serizawa il l'avait attendu dans l'embarcation et avait pour but de les emmener loin tous les deux, loin de l'emprise de Minshu. le jeune homme ne savait pas dans quoi son compagnon était en train de l'embarquer, mais ça ne pouvait pas être bien néfaste. Son but était peut-être comme il l'avait dit, l'aider à mémoriser des apparences dans un endroit très fréquenter afin de le rendre encore plus utile. Engiru n'était bavard, il ne prenait pas la peine de demander ce qu'il allait faire au bout du chenal, ni pourquoi il fallait tout laisser derrière lui et risquer une traque de la part du gouvernement. En revanche il avait quelques petites théories, et la plupart convergeait vers du bon pour lui, ce qui au final était une bonne chose de le suivre. Il était évident que si Engiru retenait tous les quidams de Minshu, il pourrait les utiliser à sa guise, surtout qu'il avait déjà croisé bon nombre de supérieurs et pouvait même se servir de leur apparence pour obtenir tout ce qu'il voulait. Comme l'avait dit son compagnon, il pouvait déjà négocier les transports, alors cette fois il était sûr d'avoir assez pour le chemin du retour, si toutefois il y en avait un.

L'embarcation s'arrêta alors au bout d'une grosse poignée de minutes, le capitaine, aussi modeste restait-il pour une si petite coque de noix, jeta l'ancre et arrima la bête au plot en métal qui se trouvait sur le ponton. Au moins certaines choses ne changeaient pas avec l'époque ou le monde, les méthodes restaient identiques, notamment pour les transports les plus classiques et pourtant toujours efficaces. Le bruit des vagues avait été remplacé par des bruits de badauds, de nombreux badauds qui parlaient, marchaient, bougeaient dans le bruit permanent. Malheureusement il ne pouvait pas emmagasiner l'apparence d'une foule entière et devait d'abord se concentrer sur un endroit en particulier, de préférence avec un minimum d'affluence et des personnes stables. Sa bourse pleine d'or attachée à son poignet et rendue invisible par sa magie, Engiru se baladait en la compagnie du loup, de par son pseudo évoquant très, mais très légèrement l'animal. Finalement après une série de balayages des yeux, le jeune homme entra dans une boutique en se rendant invisible comme à son habitude et en ressortit une minute plus tard avec une besace assez grande pour accueillir bon nombre de victuailles en tous genres. Une fois redevenu visible à l'emplacement initial, sans même avoir changé de pose corporelle, Engiru montra une taverne au loin. C'était l'endroit où il voulait commencer par aller.

Ce n'était pas pour manger ou boire, mais pour se nourrir d'apparences et de voix de tous types, femmes, hommes, enfants, animaux, tout ce qui pouvait servir d'apparence. Après, Engiru pouvait l'attirer dedans en agitant des pièces d'or, mais il s'imaginait bien que ce genre de personnes devait bien aimer les boissons raffinées comme le rhum, à moins qu'il ne s'agisse d'un gros buveur barbare, ce n'était pas impossible non plus. Et puis il fallait bien commencer quelque part dans cette immense rue commerçante qui s'étendait à perte de vue. En retour, il lui donnerait bien volontiers le droit de choisir le prochain lieu où ils allaient aller, surtout que maintenant que le jeune illusionniste s'était vraisemblablement émancipé de son gouvernement, il n'avait plus aucune limite de temps pour rentrer dans sa demeure imposée. Désormais il allait revenir à l'état sauvage avec son aide et reprendre à zéro son entraînement, comme si ce garçon était son nouveau collègue, peut-être pas Zanarc, mais au moins un plus gradé. Et pour ça, Engiru avait besoin d'en savoir un peu plus sur celui qui marchait à ses côtés, se rassembler autour d'une pinte semblait la meilleure façon de parler à l'abri des regards. À présent que le jeune homme avait tout sacrifié pour le suivre, il était normal de recevoir au moins sa part, non pas d'argent, mais d'informations. De toute façon, il ne tenait qu'à lui d'utiliser son apparence et retourner dans la demeure des élus afin d'obtenir ces informations, mais ce n'était qu'à envisager en dernier recours, il n'avait nullement envie de se servir de lui. Ou du moins, pas pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le plein de données [PV : Serizawa]   Mar 13 Jan - 23:08

Serizawa s'était allongé tout le long de la ballade sur le bout du bateau. Il avait toujours une clope au bec, les yeux fermés et il se laissait bercer pour l'océan. Au final il avait passer un long moment ainsi, en prenant en compte l'attente d'Engiru, mais il se reposait et c'était plutôt bien.
Ils arrivèrent tout deux sur le port, où les individus étaient nettement plus nombreux que sur les archipels. Le bateau jeta l'ancre ainsi que les deux élus sur le quais et le pêcheur s'en alla rattraper sa journée qu'il avait plus ou moins perdu.


- Bon, je te suis, fait ce que tu sais faire avec ton truc sur ton visage là. On prendra la route dès que tu te sentiras près.

Le Lycan suivit donc Engiru dans la ville. Il semblait regarder partout, et c'était normal. Il était le genre d'individu que Serizawa aurait volontiers qualifié de curieux, voir même impoli tant la fixation d'un masque de métal avec trois genres d'yeux bioniques pouvait vous sentir épier et parano sur les bords.
Le jeune homme sembla vouloir se diriger vers une auberge, ou une taverne à vu de nez. Il était vrai après réflexion que ça serait plus simple pour lui d'identifier et d'emmagasiner des informations sur des cibles statiques, plutôt que dans une marée humaine. Le Loup, lui, scannait les alentours de ses sens, guettant comme toujours le bruit typique d'une lame tirée au clair ou l'aura d'un élu qui serait proche d'eux, mais rien.
Engiru poussa la porte de la taverne, suivit de près par le Lycan, et ils s'installèrent à une table dans un coin de la pièce, d'où ils pouvaient voir la totalité de la salle.
Sans vraiment être un intérêt pour le Lycan, il se plaça en face de son compagnon pour en pas lui bloquer la vue, et ainsi, cacher éventuellement au gens sa nature atypique.
Si Serizawa était reconnaissable par ses vêtements modernes, Engiru, lui était comme un phare au milieu de la tempête, alertant le monde sur sa nature d'élu.


- Satisfait ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le plein de données [PV : Serizawa]   Jeu 15 Jan - 16:56

L'air de rien, Engiru se plaisait bien dans l'enregistrement de données, surtout en ce qui concernait la voix et les gestes de ceux qui discutaient tranquillement dans la taverne. Il était évident que c'était mieux que de manger, ça il pouvait le faire quand il voulait en privé. La seule chose qui le freinait un peu était l'impatience de son compagnon qui lui rappelait qu'il fallait partir en demandant dans les deux premières minutes si il était satisfait. Non il ne l'était pas du tout, mais après tout que pouvait-il comprendre à son pouvoir ? C'était sans doute normal pour un être humain normal de s'impatienter, même si il pouvait juste déguster une pinte de boisson alcoolisée quelconque au lieu d'attendre bêtement qu'il finisse. La fixette d'Engiru semblait incommoder certains, peut-être à cause de son masque étrange qui faisait peur aux petites natures, ou parce que c'était évident qu'un élu avait largement de quoi raser le bâtiment entier au minimum. Le jeune homme se disait que se faire remarquer n'était pas la bonne chose, sans doute, alors il allait devoir quitter les lieux une fois que tout le monde serait mémorisé dans sa tête.

Ce n'est qu'au bout d'un long moment que l'illusionniste quitta sa chaise afin de sortir dehors, puisque son compagnon y tenait tant. Cependant il n'avait pas la moindre idée de l'endroit qu'il voulait rejoindre, il avait espéré qu'il le lui dise au même moment que sa question. Mais en tout cas il était satisfait d'avoir eu sa dose de données pour la journée, ou pour l'heure, et il ne restait plus à Wolffy que d'ouvrir la marche vers sa prochaine étape, en espérant qu'il apprenne à mieux le respecter avec le temps, au lieu de le dénigrer, lui et ses pouvoir.

Les quelques gouttes que la pluie faisait tomber humidifiait le sol terreux de la rue commerçante, de plus en plus serrées et fréquentes, jusqu'à ce qu'une averse se déverse dans la zone entière. Une pluie tiède et pas vraiment dérangeante pour Engiru qui avait l'habitude de vivre dans la nature avec sa bande, même si ici il avait plus dormi dans un lit que sur un matelas de feuilles. Si Wolffy avait envie d'aller quelque part, il était préférable d'indiquer l'itinéraire à l'avance afin de prendre de rejoindre leur destination commune le plus tôt possible. Il était évident que le gouvernement ne devait pas être très patient avant de lancer la traque aux élus une fois que ceux-ci disparaissaient durant une certaine période...
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le plein de données [PV : Serizawa]   Jeu 15 Jan - 20:50

Engiru récolta ses informations, Serizawa fumait en l'attendant. C'était comme si une routine s'était installé très vite entre l'espion et le guerrier. Aussi, lorsque le jeune homme aux cheveux azur se leva, le Lycan l'accompagna nonchalamment jusqu'à la sortie. Il semblait qu'il reprenait la route.
Il s'étira, fit craquer sa nuque dans un bruit sourd et se gratta le bas du dos en baillant. Le manque d'action le plongeait dans une torpeur des plus viscérale. Il s'arrêta à la sortie du port de pêche, où déjà les batiments n'étaient plus que des ruines de bois qui tenaient par le plus grand des esprits sains, et le Lycan consulta sa carte. Il redressa la tête plusieurs fois, changea de direction, regarda le ciel et haussa les épaules avant de ranger le document dans son sac et d'indiquer une route en la pointant du doigt.


- Nous devons marcher dans cette direction, il devrait avoir un relais de voyageur sur la route où nous pourrons nous arrêter et passer la nuit. Si je me suis trompé, on pourra toujours camper dans la forêt à quelques heures d'ici. Nous ne devrions pas rencontrer d'ennuis dans cette région.

Le territoire étant neutre, il était vrai que Serizawa et son complice risquait moins de croiser une milice appartenant à une faction et au pire, cela ferait de l'action pour le loup qui n'attendait plus que ça, et un moyen efficace de voir comment se débrouillait le jeunot pendant un combat. A cette pensée, Serizawa tourna la tête vers Engiru et fit un sourire en coin. Effectivement le meilleur scénario serait de croiser un groupe de garde.
Le Lycan prit donc la tête du groupe de deux personnes, direction la capitale de Minshu. Ils avaient tous deux un long chemin à parcourir, et peut être même que le loup prendrait un autre chemin... Tout cela dépendrait des aléas de la vie qu'ils croiseraient tous deux en chemin. Serizawa s'alluma une cigarette et avança droit devant lui, un pas devant l'autre, chacun l'approchant plus près de son objectf
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le plein de données [PV : Serizawa]   Ven 16 Jan - 13:18

L'aventure avait enfin pu continuer avec le loup et l'illusionniste, maintenant que le chemin était indiqué sur sa carte. Visiblement la destination était la capitale de Minshu, ni plus ni moins que le coeur du pays, Engiru se demandait évidemment ce qui le poussait à aller dans la capitale alors qu'il lui parlait d'abandonner tout derrière lui pour le suivre. La possibilité d'une base secrète dissimulée dans le sous-sol de la région lui avait vaguement traversé l'esprit, mais fut vite abandonnée, après tout c'était trop risqué, même si il y avait une chance qu'ils n'aillent pas chercher là-bas. Le mieux aurait été de quitter Minshu, mais après tout c'est lui qui voyait, vu que c'était lui qui ouvrait la marche. Wolffy semblait de plus en plus anxieux, si bien qu'il semait des mégots de cigarette tous les cinq-cents mètres, on pouvait presque le suivre à la trace. Engiru ne savait pas du tout ce qui le dérangeait, mais en ce qui le concernait il était enfin heureux de retrouver sa petite nature familière, son parfum de chlorophylle, son odeur de humus humide, ses chemins irréguliers. Au moins c'était la seule chose qui le ferait se sentir chez lui peu importe le monde, si il y avait une forêt, c'était désormais sa maison. Wolffy ne comprenait pas encore l'avantage à dormir à la belle étoile, il devait avoir pris l'habitude de dormir sur un lit et dans une pièce chauffée.

C'est alors qu'une bande de civils apparut devant eux à l'horizon, un paquet de petites fourmis d'abord, ensuite des grains de riz, puis enfin ce qui ressemblait à des personnes pour de vrai. Malheureusement les cris que dégageait le groupe n'augurait rien de bon. En effet, en se rapprochant, on pouvait voir ce qui semblait être la propriétaire du relais se faire forcer la main par une bande de brigands sans argent, ou qui ne voulaient pas en dépenser. Après tout c'était normal de payer pour le gîte et le couvert, il fallait bien qu'ils vivent de quelque chose, mais ce n'était pas les affaires du jeune homme. Cela dit il se devait d'intervenir, pas par justice, par bon sens, par galanterie, par obligation, par suite logique, ou encore par simple respect de l'être humain en danger, par nécessité. Engiru ne pouvait pas parler à la propriétaire si une groupe de malandrins était en train de jouer avec elle pour la punir d'avoir refusé de les héberger gratuitement pour la nuit. Il croisa alors les bras une fois derrière les brigands en question et tourna légèrement la tête vers Wolffy."Je t'en prie, je sais que tu en meurs d'envie." Ce dernier avait enfin de quoi s'occuper et éviter d'empuantir l'atmosphère de sa cigarette, une chose qui n'existait pas plus à cette époque qu'un mur de brique, de béton et d'acier entourés de fil barbelé. Mais il fallait croire que l'un était plus nécessaire que l'autre, c'en était presque amusant d'imaginer le loup accro à quelque chose, à part l'adrénaline. Il ne faisait pas l'ombre d'un doute qu'Engiru ne pouvait pas en rosser autant à la fois, c'était un peu trop pour lui, en revanche pour son collègue ça ne semblait pas le déranger.

Les individus avaient pour la plupart une lame grossière à la ceinture, ce qu'on aurait appelé une machette ou la lame par défaut quand on a peu d'argent mais qu'on veut trancher. Ce n'était pas bien sophistiqué mais ça pouvait faire des dégâts, sans compter que d'autres avaient un autre genre, tel que des masses d'arme ou encore de simples bâtons renforcée au bout par du métal cloué. Après une telle intervention, la propriétaire ne pourrait qu'accepter de les héberger, mais il était quand même plus courtois de payer, après tout c'était un peu trop cliché de profiter d'une nuit gratuite juste parce qu'on sauve la vie aux bonnes personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le plein de données [PV : Serizawa]   Lun 19 Jan - 9:32

Alors qu'ils marchaient tous deux vers leur première étape, Serizawa sentit la présence d'un raffut en face de lui et ce n'est que quelques minutes plus tard qu'il comprit de quoi il s'agissait. A cette distance encore, les individus en question n'était que de simple point dans une scène abstraite mais ses oreilles chantaient pour lui les douces louanges d'une menace corporelle. Il sourit bien avant que son camarade ne comprenne ce qu'il se passait.
Aussi se contenta t-il de lui dire simplement ceci :


- Il risque de pleuvoir, tu devrais te couvrir * sourire en coin *

L'illusionniste comprendrait sans doute lorsqu'il verra le groupe en question et userait de ses talents de la manière dont il le souhaitera, pour Serizawa, qui jeta là sa dernière cigarette de la soirée, c'était une véritable aubaine qui allait lui permettre de se graisser les articulations. Il fit craquer sa nuque rapidement, puis ses doigts avant de faire rouler son épaule droite comme pour la préparer à un sport violent.
Ils étaient encore à une centaine de mètres, mais le loup savait qu'à présent Engiru connaissait la situation et comprendrait surement plus ses paroles. Alors que les bandits ne pouvaient pas encore les entendre Serizawa expliqua :


- Je ne sais pas pour toi, mais j'ai bien envi de me dégourdir les jambes * sourire en coin * Et ca fera une bonne occasion de gagner sa croute comme on dit. A toi de voir comment tu veux intervenir mais décide toi vite sinon...

Il afficha un sourire qui en disait long sur ses intentions.

- Il n'en restera plus beaucoup !

Serizawa marcha un peu plus vite pour arriver dans le dos des mercenaires. Il les héla, leur fit un petit signe de main provocateur et continua d'avancer en plein milieu comme s'ils n'existaient pas. L'un d'eux s'approcha de lui, le saisit au niveau du col et lui dit :

- Tu as du culot gamin de nous chercher ses crosses, tu veux mourir ?
- Tu n'as rien de mieux à proposer ? * sourire cynique *

Le brigand asséna un coup violent avec le pommeau de son arme sur l'arcade sourcilière du Lycan qui craqua sous le choc, répandant une gerbe de sang sur le visage du loup. Ce dernier continuait d'afficher son petit sourire satisfait et dédaigneux, provoquant d'autant plus les hommes de main qui n'avaient alors plus d'yeux que pour lui, oubliant la présence des tenanciers et d'Engiru si ce dernier n'était pas invisible déjà.
Serizawa, les mains dans les poches commença à rire, d'abord lentement, puis plus éloquemment, comme après avoir entendu une bonne blague. Puis il s'arrêta, planta son regard dans celui de son agresseur et dit :


- J'ai connu des femmes qui frappaient plus fort que ça.

Suivit d'un violent coup de tête qui expédia le voleur dans les pommes à plusieurs mètres d sur son crâne. Toujours les mains dans ses poches, il atterrit sur le parvis de l'auberge et accroupit.

- Oye oye... Pas la peine de s'exciter...

Un homme le chargea et il esquiva son attaque en se penchant à droite, puis à gauche, avant de lui porter un coup de pied retourner qui le fit tomber des quelques marches, l'envoyant sur l'un de ses collègues. Un autre approcha, arme au poing, et habilement le loup bloqua son attaque avec le plat de son pied et le frappa ensuite au visage, toujours les mains dans les poches.
Ils étaient huit au total, dont un le nez fracassé, étendu sur le sol, inconscient.
Le loup marqua une pause en levant la tête, comme s'il comptait quelque chose et au final ne dit qu'une chose :

- Trois...

Il descendit les marches et sortit les mains de ses poches.

- Je t'en laisse trois * sourire carnassier *

Et le massacre commença...
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le plein de données [PV : Serizawa]   Mer 21 Jan - 22:13

Alors qu'Engiru s'approchait des individus suspects, le loup était en train de trépigner sur place en attendant de leur bondir dessus. Il devait vraiment avoir bien peu d'occupations réelles dans la journée, monter une table en bois, préparer le feu de bois, tout ça n'était pas assez palpitant il fallait croire. Le fait était que devant le luxe qu'offrait une habitation même modeste, son compagnon ne pouvait pas résister, surtout que la gérante allait sans doute l'en remercier au lieu d'appeler à l'aide. L'illusionniste s'arrêta alors en le laissant continuer pendant qu'une grosse goutte perlait sur sa tempe, cet individu n'était vraiment pas commun et ne semblait pas avoir un gros cerveau. Cependant il savait se battre et ça restait encore le plus utile dans n'importe quelle époque, depuis la préhistoire, pas besoin de cerveau pour faire marcher son instinct.

-T'as l'air un peu trop content de casser du méchant je trouve...tu devrais pas t'exciter comme ça.

Malgré ses paroles, le loup tenait quand même à les envoyer paître, même si au début il s'amusait à les tester en sachant très bien qu'à cette époque ils ne pouvaient pas faire des miracles en force. Mais il fallait croire que ça lui plaisait, alors Engiru prit un moment pour entrer dans le relais du voyageur afin de se servir un verre de thé bien chaud avant de s'asseoir en tailleur sur le pas de la porte, la gérante faisant de même à défaut de pouvoir intervenir. Il était clair que le spectacle était affligeant et clairement à sens unique, mais au moins divertissant, le loup avait le mérite d'offrir une prestation telle que les spectateurs en avaient pour leur argent."Je le connais pas depuis longtemps mais à mon avis il est un peu trop forcé sur les stéroïdes..." "Les quoi ?" "Non rien...". Une fois qu'il s'était bien amusé, il était temps pour lui de passer à l'action et de commencer son "massacre" comme on aurait pu croire si il ne se contentait pas de les humilier par sa surpuissance, pas vraiment les tuer.

Il était évident que Wolffy prenait son pied à combattre les mains dans les poches comme le faux nonchalant qu'il voulait faire croire qu'il était. Le prédateur en avait bien laissé trois à Engiru mais il refusa poliment d'un geste de la main, comme si il lui proposait une part de butin alors que c'était des humains. Malheureusement le seul contre tous commençait à se rallonger, alors l'illusionniste se permit de faire deux ou trois moulinets avec sa main pour l'inciter à se dépêcher car il fallait encore s'arranger pour leur chambre. Une fois l'affrontement fini, Wolffy étant évidemment le vainqueur par KO ou tout ce qu'on pouvait imaginer d'autre comme sortes de jet d'éponge, les deux se levèrent et invitèrent le combattant à les rejoindre à l'intérieur.

Sans transition, Engiru déposa un tas de pièces d'or sur la table afin de payer la nuit, mais la gérante lui en redonna quelques unes, l'or valant quand même beaucoup, peu importe à quelle époque. Après tout il était normal de leur faire payer au minimum le prix exact, si ce n'est une petite "ristourne sauvetage de vie". Les bandits gémisseurs en revanche n'avaient pas la chance de dormir à l'intérieur, il ne manquait presque plus que la pluie pour les achever de maudire leur journée. Pendant que les deux compagnons du moment partaient à la recherche de la chambre dont ils avaient chacun le numéro, la gérante préparait le souper, alors que la nuit tombait comme une pierre au fil des minutes. Engiru n'était pas du genre à profiter du luxe, même si les peignoirs paraissaient très chauds et moelleux, il laissait ce genre de choses aux gens qui n'étaient pas de la bande de Zanark dans son monde.

C'était peut-être le bon moment pour essayer d'en savoir un peu plus sur le loup, maintenant qu'ils étaient complices presque jusque dans les veines et qu'ils avaient déjà fait un bout de chemin. Un repas était sans doute l'occasion idéale d'espérer un minimum de courtoisie de la part du seul des deux qui restait un inconnu pour l'autre. Après tout l'illusionniste lui avait tout dit, et vu sa puissance il était évident que même en révélant des infos top-secrètes à son compagnon, celui-ci n'irait pas bien loin, surtout que tous deux venaient de la même région et pouvaient quasiment se considérer comme des frères élus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le plein de données [PV : Serizawa]   Ven 23 Jan - 9:14

Serizawa passa le porte les mains dans ses poches. Il en avait fini avec les bandits de grands chemins sans vraiment forcer. Il y avait là une différence de force flagrante suffisante pour les envoyer au tapis sans les tuer. En espérant qu'ils retiennent la leçon, la prochaine fois il ne serait pas si gentil.
Il fit un signe de tête à la tenancière et lui demanda un repas comme récompense avant de s'installer à la table d'Engiru. Il sortit une cigarette avant que le repas commence et l'alluma d'un coup de zippo avant de dire à son comparse:


- Tu aurais pu t'occuper de quelques uns de ces merdes. Ca t'aurais permis de reprendre du poil de la bête. Tu as besoin de t'entrainer pour récupérer tes capacités, et le plus vite possible. Après je conçois tout à fait que le close combat ne soit pas ta tasse de thé, auquel cas il était inutile de faire verser le sang cette nuit.

Il tira une bouffée de tabac et continua :

- Nous devrions arriver dans Minshu demain, et il faudra sans doute une journée en plus pour rejoindre la capitale. Le climat sera plus clément dans cette région et les forêts plus denses également pour la chasse ou pour dormir dehors.

Il tourna la tête vers la fenêtre, le soleil avait quasiment disparu maintenant, laissant sa place à son amante de toujours. Le loup tira sur sa clope, recracha de la fumée et soupira. Ces voyages étaient bien long sans un moyen de transport moderne. Après plusieurs minutes le repas arriver, Serizawa l'entama directement, la faim le tenaillait depuis quelques temps maintenant mais restait à disposition d'Engiru si ce dernier avait des questions à lui poser quant à leur destination ou autre.
Le loup n'avait pas l'habitude de passer beaucoup de temps avec une même personne, en général il croisait du monde, l'embrigadait dans son histoire, et s'en aller continuer sa route pour grossir ses rangs. L'illusionniste était une exception à cette règle tant son poids pouvait être important pour la suite, mais il s'en méfiait également quant à son statut... De tous les élus qu'il avait rencontré, Engiru était le seul à avoir déjà travailler pour le gouvernement, et il ne voulait risquer de se faire prendre pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le plein de données [PV : Serizawa]   Ven 23 Jan - 21:22

De plus en plus l'odeur du repas venait titiller les narines des invités, même à travers le masque d'Engiru qui laissait heureusement passer l'air nécessaire pour respirer. De plus en plus ils avaient faim et sentaient leur estomac gargouiller, même si ce n'était pas encore parfaitement audible bien souvent. De plus en plus une certaine convivialité s'installait dans le logis, surtout depuis que les bandits avaient déguerpi. Pendant ce temps le loup exprimait comme toujours son désaccord quant à une chose ou l'autre, cette fois étant son refus de tabasser les deux malfrats qu'il lui avait laissés. L'illusionniste ne put lui répondre que par un soupir, alors qu'il se rendait stupidement compte lui-même qu'Engiru n'était pas un combattant physique. Les illusions n'étaient pas une faculté très bourrine en elle, c'était plutôt pour déstabiliser que pour frapper. Mais il lui pardonna une fois de plus son attitude simpliste du fait qu'il ne connaissait vraisemblablement pas une seule ligne de ce pouvoir.

L'hôte vint alors mettre le couvert à table pour eux deux, tandis qu'elle se réservait une assiette en privé afin de ne pas les déranger dans leurs bavardages, et surtout pour rester près des appareils si jamais il fallait préparer autre chose. Dans une grande marmite mijotait un énorme bouillon de gros morceaux de légumes et de boeuf tendre à souhait qui se décomposait rien qu'en appuyant du tranchant de la fourchette en général. Ainsi il y avait tout un repas dans une seule marmite, et pour un seul feu de bois. Pendant ce temps-là elle cuisait du riz sur le côté dans un récipient un peu plus petit duquel s'échappait de la fumée blanche.

Elle ne tarda pas à les servir, alors que tout deux avaient leurs couverts en main et les yeux rivés sur la nourriture. Le riz fut alors servi, recouvert de viande et légumes juteux à souhait qui fondaient presque sous leurs yeux. Engiru porta alors ses mains derrière sa nuque pour monter une tirette et ainsi dévoiler le bas de son visage, son nez et sa bouche. Ses yeux restaient masqués par les lunettes bioniques dans un but de dissimulation volontaire. Pas qu'il avait un cicatrice ou un visage disgracieux, mais simplement par habitude et de peur de se le faire voler et de devenir inutile sans ses pouvoirs sur-développés.

Une fois la première bouchée enfournée chez chacun d'entre les deux coéquipiers, ce fut Engiru qui rompit le silence en commençant à lui poser les questions qui lui venaient à l'esprit depuis quelques minutes. Il était important pour lui d'avoir un maximum d'informations sur lui, car après tout la confiance ne s'obtenait pas en cachant des informations.


-Dis-moi, maintenant que nous sommes seuls sans personne pour nous épier dans l'immensité de la nature... Quel est ton vrai nom ? Pourquoi accepter que je te suive si tu n'as pas un peu confiance en moi que pour ne pas me donner les informations que tu as obtenues de moi ? Et aussi, que comptes-tu faire si notre gouvernement me traque et si ma marque me force à rappliquer chez eux ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le plein de données [PV : Serizawa]   Sam 24 Jan - 2:14

Serizawa avala sa nourriture sans vraiment l'apprécier. Il ne s'agissait là pour lui que de restaurer ses batteries à plat pour la journée de demain. Son collègue semblait ne pas partager sa vision des choses tant sa faim se fit entendre de plus en plus avant que le repas ne commence. Une fois sustenté de prime abord, l'illusionniste posa des questions pertinentes et fortement compréhensible à son interlocuteur. Le loup ne releva pas la tête tout de suite, termina sa bouchée avant de se redresser. Il devait éclaircir certains points.

- Ce n'est pas un éventuel espion qui m'empêche de te donner mon identité, je l'aurais pister avant même qu'il ne puisse arriver dans notre sphère personnelle. Simplement si ce monde est nouveau pour toi, il l'est tout autant pour moi, bien que j'ai une longueur d'avance concernant les us et coutume de la région ainsi que les moeurs que partagent les peuples. Aussi je ne sais pas comment fonctionne ses marques exactement.

Il prit une rasade d'eau et expliqua :

- Ma première théorie c'est que la marque est nominative, aussi si le gouvernement te tombe dessus et te force à révéler l'identité de tes compagnons, l'utilisation de pseudo devrait les empêcher de me forcer à revenir vers eux. Le second point, et c'est pour ça que je passe le plus clair de mon temps à m'entrainer hors de Minshu, c'est un pouvoir de proximité. Celui-ci est plus que plausible et est certainement le plus probable, aussi je pense qu'en face du président, s'il "active" la marque, nous sommes sous ses ordres. J'ai pas eut l'occasion de le rencontrer, et j'espère que ça le restera encore longtemps, tout l'inverse de ton travail. Aussi je minimise les risques que nous tombions tous deux sous la tutelle de l'ennemi...

Il était conscient que tout ceci n'était que pure spéculation mais préférait jouer la carte de la prudence surtout qu'a ce jeu il n'aurait pas plusieurs chances.

- Le but de mon plan est que tu infiltres les rangs de Minshu, aussi loin que tu puisses le faire. Ton intelligence et tes capacités pourront sans doute outrepasser les individus de cette époque, bien que je sais qu'il existe des natifs de ce monde qui possèdent des capacités hors du commun. Il n'y a donc aucune raison que le gouvernement te traque si tu agis pour leur bien en apparence. Et lorsque ça ne sera plus le cas, j'aurais trouvé un moyen de désactiver leur contrôle mental. Je manque encore de données et d'expériences personnelles sur ce sujet pour t'apporter plus d'éléments de réponses, je suis navré.

Il termina son assiette, la repoussa et posa ses coudes sur la table. Il fixa Engiru un moment alors qu'il finissait son repas et termina :

- Je comprend tout à fait tes réticences mais je resterais inflexible quant à mes choix. Je t'ai proposé de me rejoindre et tu as accepté en tout état de cause. Tu es libre de partir si tu le souhaites, auquel cas tu me donnerais raison. Cette situation ne durera pas, tout du moins c'est l'objectif que je me suis fixé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le plein de données [PV : Serizawa]   Lun 26 Jan - 19:16

Bien malgré lui, Engiru devait avouer qu'il ne connaissait rien de ce monde, juste des apparences, mais il n'avait aucune donnée en ce qui le concernait en lui-même. Heureusement son compagnon avait l'air loquace et pour une fois ce n'était pas pour le rabaisser avec un sourire carnassier tellement démodé. Selon lui l'utilisation de pseudos éviterait de dénoncer ses collègues, mais c'était quand même le meilleur moyen de faire parler de soi et d'établir un lien affectif. Il fallait croire qu'il n'était pas aussi loquace que ça, vu qu'il rechignait à donner plus d'information sur lui, ne serait-ce que son plat favori.

Il était vrai que la marque que l'illusionniste portait dans le dos ne lui apportait aucune réponse, juste des questions à la pelle auxquelles il ne pouvait pas répondre. Par chance son opposant avait élaboré quelque théorie sur le sujet, comme quoi il devait agir sur la distance, ce qui semblait très probable. En effet, le jeune homme sentait bien que sortir du bâtiment était toujours un peu difficile, comme si il perçait un voile invisible. Heureusement c'était peu le cas, surtout en mission où c'était normal de quitter la base. Cependant si c'était pour vivre dans le luxe tel un pacha et exécuter des missions ennuyeuses, ce n'était pas vraiment la peine de continuer dans cette voie. Bien qu'il ait tous les avantages dont un être humain rêverait, mais il avait depuis  longtemps dépassé le stade d'un humain ordinaire avec ses pouvoirs.

Ces réflexions ne remplissaient pas l'estomac de l'illusionniste qui continuait ainsi de manger sans se préoccuper du reste. Tout ce qui l'importait était d'en savoir un peu plus sur ce dénommé Wolffy, après tout il était tout aussi nimbé de mystère que la marque dans son dos, c'était normal d'être curieux. Cela dit il ne connaissait pas non plus ses collègues et supérieurs dans la rébellion, alors il avait encore du chemin à parcourir. Néanmoins ce que disait son interlocuteur était un début, même si ce n'était pas vraiment ce qu'il voulait. Au moins il connaissait un peu plus du fond de sa pensée concernant leur rôle dans ce monde.

Ce qui intéressait Engiru un peu plus que le reste était la suite de son petit plan si bien ficelé, à savoir celui de résister à sa marque. Cela dit ce n'était pas bien différent de ce qu'il faisait jusqu'à présent, c'était ridicule de parler d'infiltration dans son propre camp, il suffisait de faire demi-tour et de retourner dans le manoir des élus mener son petit bonhomme de chemin. Il soupira alors en repoussant à son tour son assiette autrefois bien remplie, avant de se frotter les lèvres avec une serviette et de remettre son masque en place bien convenablement. Après tout, si son interlocuteur ne voulait pas dévoiler son prénom, Engiru ne dévoilait pas son visage, les yeux étant évidemment le meilleur moyen de reconnaissance. Ainsi il gardait un certain avantage envers le monde. Cependant il lui restait une autre décision à prendre, celle de rejoindre son groupe ou de se séparer de lui pour vaquer à ses occupations.


-Il me suffit juste de dire oui on non, si je comprends bien. Pour tout te dire je déteste la vie de pacha, j'ai l'habitude de dormir à la belle étoile. J'accepte de rejoindre votre groupe, après tout ne dit-on pas que deux cerveaux valent mieux qu'un ?

Il laissa alors la gérante débarrasser la table pendant que l'illusionniste se levait et se dirigeait vers un des coussins carrés qui servaient de chaise sur le tapis. Etant d'une souplesse non négligeable, il préférait ça à des fauteuils, surtout que tout ce qui le réchauffait se trouvait déjà dans la cheminée en train de brûler. Assis en tailleur, l'illusionniste restait en place sans bouger, comme si il méditait, c'était sa façon de faire le vide dans son esprit et d'évacuer tout ce qui n'avait pas à y être. Son masque avait un des avantages d'ouvrir son esprit à un niveau inimaginable chez le commun des mortels, lui permettant entre autres de visualiser son esprit comme un bureau d'ordinateur mais en beaucoup plus complexe. Pour le moment c'était tout ce qu'il avait à faire, il avait deviné qu'à part la stratégie, Wolffy n'avait pas très à coeur de parler de sa personne, sans doute n'avait-il pas confiance en lui pour lui dévoiler un minimum de sa vie d'antan...
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le plein de données [PV : Serizawa]   Jeu 29 Jan - 23:46

La discussion arriva à son terme. Serizawa se leva et sortit une cigarette qu'il alluma. Il déposa sur la table une carte qu'il avait de la région, une vierge qu'il utilisait pour transposer ses plans avec sa propre carte bourré de symboles, de gribouillages et autres. Il y avait sur cette carte, pas si vierge en fait, un cercle autour de la capitale et en croquant son doigt, il traça d'une goutte de sang leur position actuelle.
Il laissa la carte ouverte sur la table et tira une bouffée de tabac en s'approchant de la sortie. Il voyait Engiru médité sur le sol, semblait faire le plein de batterie dans son esprit et dans son masque qui possédait des propriétés sans doute hors du commun.
Le Lycan était fasciné par ce genre d'individu qu'on qualifierait certainement d'autiste dans son propre monde, mais qui se révélait être les plus brillants esprits des mondes dans lesquels ils se trouvaient, capable d'un repli sur soi et d'observer le monde sous un autre angle...
Il sourit et ne perturba pas plus le jeune homme. Il laissa une note sur la table et quitta les lieux. Il passa derrière son collègue de ces derniers jours et dit simplement.

- Je vais m'en griller une dehors, profiter un peu de la soirée.

Il ouvrit la porte et quitta l'auberge, son sac sur le dos. Ce dernier n'était pas très gros, il devait penser à faire le pleins de provision dans son prochain arrêt.
Un dernier regard vers l'auberge se demandant si Engiru s'en sortirait et il prit une autre direction que celle de la capitale. Il y avait un village dans ce coin qu'il voulait visiter seul.
Sur la table, la note laissée par Serizawa disait :


Citation :
Bon courage pour la suite Engiru, suis la route principale et tu arriveras à la capitale, ou choisis ta propre voie et trace ta destinée dans le Kosaten. Ce monde peut être le tiens si tu le souhaites. Nous avons tous notre mot à dire.
Nous nous retrouverons bientôt.

S.S
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Le plein de données [PV : Serizawa]   

Revenir en haut Aller en bas
Le plein de données [PV : Serizawa]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Plein le cul de palpatine et de son sénat de mes deux
» Ouvrir la porte d'un avion en plein vol pour fumer...
» En avoir plein le slip...
» salut a tous je vend plein de truque
» durler en plein air

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Route commerciale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.