Partagez | .
Quête "sauvons Zayro" (4)
Invité Invité

-



MessageSujet: Quête "sauvons Zayro" (4)   Mar 13 Jan - 21:52




Bonjour et bienvenue dans la quête scénarisée dont Zayro est la récompense ( non non ne partez pas de suite, promis y'aura des vrais cadeaux ! )
Les règles pour cette quête sont les suivantes :


- 1 post par personne et par jour dans le topic qui vous concerne
- Vous avez jusqu'à 22h pour poster, suite à quoi votre tour sera sauté
- Prévenez d'une éventuelle absence, particulièrent si vous êtes dans une phase de combat (sinon vous prendrez des dégâts malgré le fait que vous n'ayez pas poster au tour précédent)
- Faites un résumé à la fin de votre post des actions que vous venez de faire (en phase de hors combat le full RP est pris en compte, je me réserve le droit d'intervenir et de réagir avec la moindre faille que vous me laissez, car oui, je vais éplucher chacun de vos posts avec minutie)
- Vous avez le droit à 3 grosses actions/décisions dans le tour

Ex : Serizawa est finalement entré dans la cité marchande. Il décide de prendre une ruelle sur la gauche ( 1 action ), en chemin il prend soin d'avancer à couvert pour éviter de se faire repérer par les gardes ( 1 action de discrétion ) et finalement, frappe un garde ( 1 action offensive )

Citation :
Les types d'actions auquelles vous avez le droit dans cette quête sont les suivantes :
- Action contextuelle (ouverture d'une porte, diversion d'un garde, avertir des soldats, rallier des hommes etc...)
- Action offensive (Full RP : frapper un garde, menacer un paysan, etc...)
- Action de discrétion (Full RP: se cacher derrière un batiment, une caisse, prendre soin de ne pas faire de bruit etc... )
- Action défensive (Full RP: récupérer une planche pour faire office de bouclier lors d'un tir d'archerie, rouler à couver, etc...)

Ainsi que la combinaison d'action :
Si vous combinez 2 actions discrètes, vous serez donc d'autant plus discret aux yeux de l'ennemi. Si vous voulez frapper un garde sans vous faire repérer, vous combinez une action discrète + un action offensive.
Soyez logique et créatif, j'aime ça et je le rend bien. N'oubliez pas que les parties narratives sont full RP et par conséquent, ce que vous dites dans votre texte doit concorder avec votre récap.

NB : La réussite d'une action frauduleuse dépendra du lancer de dé d'une main innocente, que je nommerais ma moitié, et échouera en cas de fumble (c'est mon petit role play à l'ancienne).

- Pour le début de la quète et tant que les individus de Fuyu reste discret, ces derniers possèdent 1 action en plus, et les membres de Seika, n'étant pas sur leur garde, possède 1 action en moins.
- Amusez vous sinon je vous tape !


///

Les murs froids de la prison de Seika étaient un contraste parfait avec l'ambiance utopique à l'extérieur. Ici pourrissaient les démons de l'Empire, ceux qu'il ne voulait pas courir sur ses terres et ne voulait risquer de recroiser dehors.
Au bout du coup, cette fabuleuse narration n'avait d'existence que la présence de cet endroit, aussi triste que cruel, se déroulait ici l'envers du décor dont même certains gardes ignoraient l'existence. Point de droit de l'homme, pas encore inventé de toute façon dans ce monde et à cette époque, point de divinité, et point de salut pour les âmes perdues, damnées et déchues contrainte à la lente agonie d'une vie de souffrance et de torture.

Partout résonnaient les cris des suppliés, comme autant de plaintes et d'échos lancinants rappelant à chaque pas la douleur des hommes tombés ici bas.
Il y avait des choses dont on n’était pas fier de voir. Dans une cellule, deux hommes écartelaient un troisième qui avait commis des crimes innommables, ou que l'on ne voulait simplement pas énoncé par qu'on ne s'en souvenait plus. Un autre homme tout aussi malheureux, voyait ses doigts réduire à chaque instant tandis que son tortionnaire lui posait calmement des questions sur un clan rival...
Plus loin, plus profondément dans les méandres de ce lieux infernales, on pouvait entendre une complainte aigu d'une femme battue et violée pour des pêchés qu'elle refusait d'avouer...

L'Empire faisait des sacrifices pour préserver cette image de marque qu'elle distillait partout à la surface, cette vision idéaliste d'un monde parfait invitant les populations et les richesses du Kosaten entier...
Et là, perdu dans ce petit bout de terre qu'on appelait Enfer, se trouvait Zayro, nouveau venu qui expiait des crimes abjects. Mutilé, découpé, et torturé, il pendant comme un pantin désarticulé au bout de chaîne, semblant dormir quelque peu. Le sang maculait son visage, son sang, vacillant à la lumière de la seule torche réchauffant ce lieu.
Une porte grinça, suivit par un bruit de pas.
L'eau glacé d'un sceau vint heurter le corps meurtri de Zayro tandis qu'une voix encore noyé dans l'ombre lui disait :


- Il a une sale gueule l'élu... Je viens pour ta toilette, réveille toi !

Un coup sec dans l'estomac termina de réveiller le jeune homme en guenille. Le tortionnaire se baissa et observa la plante des pieds de l'élu sans ménagement. Il pinça la chair à vif avec un petit sourire sadique et enchaîna :

- Elle s'est bien amusé avec toi la gosse ! M'enfin, j'ai du travail, c'est encore trop tôt pour que tu nous lâches maintenant tu sais.

Il appliqua un onguent sur les blessures de Zayro qui sentit une intense brûlure, et un froid vif, réconfortant. Un bandage fut enroulé rapidement autour de ses pieds et l'exécutant se redressa. Son visage couvert par une capuche, il oublia la présence de Zayro pour tourner dans la pièce en ramassant le matériel qu'il déposait dans une bassine, à la droite de l'élu.
Le tortionnaire était détendu, il sifflait en accomplissant sa basse besogne, passant tantôt derrière Zayro, tantôt devant ce dernier.
Il ne semblait pas inquiet pour le moins du monde...


///

Point de départ de Zayro --> A la suite de tes blessures tu ne possèdes que 2 actions par tour
N'importe quel membre de Seika peut commencer ici
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5747
Yens : 6
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 230
Nombre de topic terminé: 123
Exp:
2/24  (2/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Quête "sauvons Zayro" (4)   Mar 13 Jan - 23:28



«Zayro s'échappe »
Il est temps de sortir d'ici

* Rp d'event ou Zayro tente son évasion. Il intervient directement suite au rp de Zayro dans les geoles de Chikai. Voir chronologie / Possibilité de scène rp -18


Faisait t'il jour ? Faisait t'il nuit ? Rien ici bas ne passait, pas un rayon, pas une brise de vent ou d'air pur, seulement une sorte de brume froide envahissante, comme si ces geôles étaient directement liés aux froideurs de Fuyu. C'était humide, sombre, les rats courraient pour leurs vies ou mourraient aux pieds des prisonniers. Le sang se mêlait à l'eau, tombant bien plus bas dans les égouts, comme si une part de nous même, restait ici, à sombrer toujours plus bas. Zayro était inconscient, suite à tous ses déboires avec la rouquine. Il faut dire, que la demoiselle lui en avait fait baver, cherchant à le pousser à bout, dans ses retranchements pour avoir les réponses désirées. Mais voila, Jinn avait su tenir bon, sans lui avouer quoique ce soit. Était-ce une victoire pour autant ? Pas vraiment...

Après tout, le colosse inébranlable, avait failli lui aussi, en perdant sa nature calme et ordonné, son sang froid et sa posture supérieur, pour sombrer dans la colère et s’emmêler les pinceaux dans des menaces et des promesses de vengeance, qu'il n'était pas sur de tenir. Cela ne lui ressemblait pas, mais prouvait que tout être pouvait craquer lorsqu'il était poussé à bout, au bord du précipice et sans possibilités de retour. Quoiqu'il en soit, c'est un jet d'eau froide qui le réveilla, après un repos tout de même réparateur, quoiqu'on en dise. Seika et ses soldats, avaient donc bien l'intention de le garder captif et affaibli, peut être dans l'espoir d'un nouvel interrogatoire ou d'une rançon ? Nul ne savait en l'état actuel des choses. En tout cas, l'eau fut suivit d'un coup sec, Zayro senti le choc, et ouvrit les yeux pour voir qui lui avait fait ça.


" Ils veulent donc me garder en vie.... .... .... J'ai repris un peu de force mais.... "

Pendant qu'il pensait calmement, réfléchissant à ce qu'il se tramait, il remarqua donc le fameux garde, il était seul, une torche était allumé, cet homme semblait être sur de lui, sa garde était baissé, mais dans son état, Zayro ne pouvait rien faire et même un péon de ce genre pouvait le mettre à mal. Le type passait devant et derrière lui, c'était une bonne occasion de faire quelque chose. Plusieurs choix était possible. Numéro 1, attendre que le garde soit derrière, entre le mur et son dos, et donné un grand coup pour l'écraser contre ce dernier. Numéro 2, simuler une crise et espérer que celui ci soit assez bête au point de libérer le prisonnier pour le sauver. Numéro 3, tenter une provocation gratuite dans l'espoir d’énerver l'individu et qu'il règle ses comptes. Il restait également la possibilité de ne rien faire, mais ce n'était visiblement pas acceptable.

Zayro chercha toute les solutions et procéda dans son esprit, par élimination. S'il tentait de frapper le garde en étant attaché, il ne pourrait pas se défaire de ses liens, resterait bloqué avec aucune satisfaction en retour, le choix 1 fut donc abandonné. Fixant la torche qui brûlait, Jin continua sa réflexion, restant dans un état somme toute végétatif pour le moment.
S'il simulait une crise, le garde pourrait tomber dans le piège, mais aussi chercher des renforts, c'était risqué, mais à voir.... Quand à la provocation, vu la tronche du type, il tomberait aisément dans le panneau, mais libérerait t'il Zayro pour autant ? Après moult réflexion silencieuse, prenant chaque paramètres en compte, dont la phrase du type en question. Ce dernier ne voulait pas que son prisonnier le lâche, sans doute en était t'il de sa responsabilité. Probablement des ordres de hautes instances, et si ça venait à se savoir, il serait mal barré.

C'est normalement dans ce paramètre qu'il commettrait son erreur, il fallait donc tenter la crise, mais comment être convaincant ? Jin plissa les yeux un instant, et se décida, plaçant sa langue entre ses molaires, c'était un sacrifice peu cher payé, il se reconstituerait s'il réussissait à sortir vivant... Puis sectionna d'un coup sec sa langue, commençant à simuler de grand spasme et crachant énormément de sang.


" ...Le tout pour le tout.... " pensa t'il.

Se secouant dans tous les sens, pour rendre le truc le plus impressionnant possible, Zayro avait dosé la morsure, pour qu'elle soit véritable, mais qu'il ne se noie pas dans son propre sang, sachant les gestes à faire et ayant le sang froid à adopter, cependant, la situation était terriblement crédible. Le garde était seul avec un prisonnier qui était entrain de se donner "la mort", sa responsabilité allait en prendre un coup. Le mal par le mal. S'il était gardé dans sa position attaché, inutile de dire qu'il était mal barré... Ce qui ferait prendre une décision en urgence au larbin de service, et qui donnerait une chance à l'assassin du Nest.

________

* 1 ere action : Analyse des possibilités (même si c'est pas une action, s'cool quand même)
* 2eme action : Zayro se sectionne un bout de langue et simule une crise (avec gerbe de sang, spasmes et tout le tralala)





Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1428
Yens : 755
Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 26

Progression
Niveau: 89
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Seryu Ubiquitous ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Quête "sauvons Zayro" (4)   Mer 14 Jan - 21:34



Teigu's P.O.V.
1
Le teigu Hekatonkheires regardait sa maîtresse avec un air particulièrement triste. Jamais dans sa vie d'arme impériale, il ne s'était senti aussi impuissant. Celle pour qui il avait été sorti des cuves le maintenant en stase était inconsciente, sur un lit dur, absolument pas prévu pour le confort. Et surtout, elle était totalement à le merci de ses ennemis si ceux-ci décidaient de s'en prendre à sa vie. Bien sûr, il était vieux et avait déjà eu plusieurs possesseurs, et tous avaient finis par mourir, que ce soit de vieillesse ou au combat. Mais il s'était toujours battu pour les protéger et les aidés à combattre. C'était un impératif, au même titre que le sceau que portait sa maîtresse actuelle, à ceci près que cela faisait partie intégrante de sa personnalité. Il avait été créé comme ça, il ne pouvait être autrement. Pour autant, même si sa nature de teigu ne lui laissait pas le choix, il faisait cela avec plaisir : Durant ses missions, la jeune femme lui donnait régulièrement à manger et le choyait beaucoup. Par conséquent, il l'aimait plus que beaucoup de ses possesseurs avant elle. Et c'est justement ce qui frustrait la petite boule de poil. "Koro" voulait protéger sa maîtresse du danger, mais il ne le pouvait pas. En temps normal, il aurait prit sa forme de combat et l'aurait transporter dans un lieu isolé, le temps qu'elle se réveille. Mais le temps passé sur ce monde ne lui avait toujours pas redonner la possibilité de changer ainsi. Ainsi, tout ce qu'il pouvait faire, c'était surveiller la porte de la cellule non occupée qui leur servait de chambre, prêt à sauter sur tout ennemi qui rentrerait.

Cela aurait sans doute été comique à voir, mais le teigu n'eu pas besoin d'en arriver à cette extrémité puisque Seryu émit un murmure caractéristique de son réveil.


"Yoi !"

Il sauta près d'elle, l'observant pour s'assurer de son état. La jeune femme massa sa nuque endolorie avant de s'asseoir sur le bord du lit et de lui accordé un regard. Et malgré le réveil difficile, elle sourit à la bestiole, avant de lui caresser le crâne. Ce fut suffisant à Koro pour savoir qu'elle allait bien, qu'il n'y avait plus de danger. En tout cas, elle serait capable de réagir maintenant, et cela le rassurait. Malgré tout, le sourire quitta vite le visage de sa maîtresse, et ses mains vinrent serrer les bords du lit. Il était évident qu'elle pensait à quelque chose de contrariant et s'il n'était pas un spécialiste du comportement humain, il l'était de celui de Seryu. Il savait ce qui lui torturait l'esprit en ce moment même, car c'est quelque chose qui lui était passé par dans la tête aussi. Il avait pensé pouvoir manger l'homme au cheveux blancs, mais un autre homme les avaient tout deux neutralisés avant qu'ils ne puissent lui ôter la vie. Et ce, sans aucune difficulté. C'est comme ça qu'ils s'étaient retrouvés dans cette cellule, le temps qu'elle reprenne conscience. Et bien que ça soit décevant, il aurait sûrement l'occasion de le manger une autre fois. Il se demanda s'il pourrait manger ce garde aussi, mais chassa vite l'idée. Il avait plusieurs fois entendu sa maîtresse énoncé sa loyauté envers cet empire, comme elle l'avait fait dans leur précédant monde, alors il savait que si celui-ci ne voulait pas qu'on tue cet homme, elle ne le ferait pas. Seryu obéissait toujours à ses employeurs et les portaient en haute-estime. Mais Koro, lui, n'avait pas d'avis. La loyauté de sa maîtresse lui indiquait juste qu'ils n'étaient pas bon à manger. Il se souciait de son bien-être et lui obéissait en toute circonstance : C'était tout ce qui lui importait.

"Koro. On y va..."

En voyant le regard de sa maîtresse, il comprit qu'elle était fâchée. Il savait également qu'elle comptait l'emmené quelque part, puisqu'elle lui mettait sa laisse. En revanche, s'il pouvait aisément deviner l'objet de sa colère, il ne savait pas vers où ils allaient se diriger. Il se contenta donc de la suivre tandis qu'elle quittait la pièce et marchait d'un pas rapide parmi les couloirs de la prison. On entendait les plaintes et les cris des prisonniers qui subissaient les interrogatoires. Cela mettait le teigu en appétit. Il aimerait bien que Seryu reste travailler ici pour pouvoir se nourrir des corps de ceux qui mourraient durant les tortures. Mais cet espoir se faisaient moindres tandis qu'ils se dirigeaient de plus en plus vers la sortie du bâtiment. Mais avant de sortir, ils entrèrent dans un bureau, dans lequel se trouvait celui qui ordonnait aux autres humains d'interroger les prisonniers, d'après le peu qu'il avait compris. Seryu allait-elle annonçait leurs départ ?

"Je me doute que l'Empire a fais fis de la procédure habituelle avec Zayro...Malgré tout, vous restez le responsable des lieux. On m'a empêcher d'éliminer ce monstre...Je veux savoir pourquoi !"

Il n'y avait aucune menace dans ces paroles. Ainsi, il n'allait pas mangé cet homme. En revanche, il y avait suffisamment de colère pour lui faire comprendre que la jeune femme n'en resterait pas là si c'était possible. Il allaient donc rester ici un peu plus longtemps. Il fit un grand sourire quand cette pensée lui traversa l'esprit. Peut-être avait-il une chance de manger aujourd'hui, finalement...

_____________________


Action 1 : Seryu reprend ces esprits et pense à la situation.

Action 2 : Elle demande des explications au responsable de la prison.


Mon code couleur : #ff6600, ma fiche technique, mon arbre de talents, ma fiche de liens et ma chronologie
Koro:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Quête "sauvons Zayro" (4)   Mer 14 Jan - 22:17

Pendant ce temps là dans la prison de Chikai :

Zayro :

Le prisonnier commençait à étouffer et son bourreau s'en rendit bien vite compte. Stoppant sa fluette de "Vois sur ton chemin", il se précipita vers le guerrier et d'un oeil expert évalua la situation.
Son état était sérieux, ce con avait essayer de se tuer. Le gardien grimaça avant d'ouvrir de force la bouche de Zayro qui gesticulait comme un beau diable. Il écarta tant bien que mal sa mâchoire basse avec force, laissant s'écouler le sang, il tenta de mettre un linge sur sa langue tranchée, pour éviter qu'il ne l'avale comme un abruti.
Cependant, l'individu n'était pas assez grand pour pouvoir correctement effectuer les soins, et Zayro gesticulait de trop en couinant comme un goret qu'on égorge.
Le gardien grogna de plus belle et traversa rapidement la salle pour tirer sur un levier. Les chaînes s'assouplir et le corps faiblard du guerrier ensanglanté tomba sur le sol comme un étron de belle taille.
Le goelier se précipita alors sur lui, glissa sur ses genoux pour aller plus vite et coinça la tête de Zayro entre ses deux genoux, plaça les bras encore enchaînés de ce dernier sous ses jambes.
De là, il saisit un morceau de bois qu'il trouva au sol, et l'enfonça de force au fond de la machoire du captif, en prenant soin de coincer sa langue en dessous. C'était un travail de pro, il avait l'habitude.
Si le guerrier ouvrait les yeux, il pouvait voir une clé, petite, qui se balançait au rythme des mouvements de son ravisseur, autour de son cou. Peut être ouvrait-elle une porte menant à la sortie ?

Malgré la force nécessaire pour maintenir Zayro, le goelier reprit sa fluette de plus belle...


///
Zayro : tu passes à 400pv ( en prenant en compte ton état d'avant l'event )

Seryu :

La porte s'ouvrit sur une pièce de taille modeste, mais avec un équipement toutefois assez luxueux compte-tenu de la situation de la prison. Il y avait là un grand bureau de bois de cèdre, quelques rouleaux qui trainaient dessus, une lame à huile dans les quatre coins et un genre de jardin zen dans lequel jouait un chat noir.
Le responsable de la prison était assit derrière son bureau, buvant un thé et lisant quelques papiers. Il ne leur accorda même pas un regard, ce n'était pas une raison valable de l'interrompre dans son devoir. Aussi, il ne fit qu'un geste pour leur intimer l'ordre de partir mais n'entendant la douce mélopée d'un claquement de porte, il soupira et dit d'une voix neutre:


- Ce n'est pas de votre ressort. J'ordonne, et vous exécutez... Tachez de ne pas oublier votre place élu. Notre Empereur place de grand espoir en vous, mais ici, j'ai tout autorité sur mes pensionnaires alors lorsque j'estime que le travail a été bâclé, car visiblement se fut le cas, je décide du sort des prisonniers et des tortionnaires.

Il marqua une courte pause, tournant la page de son rapport et continua :

- Demain Zayro subira le traitement de notre maître en torture. Celui-ci devrait déjà être arrivé... Rendez vous dans l'auberge des Brises Brunes, dans le centre ville et ramenez le moi ici. Il a un rapport que j'attend...

Il leva un peu sa tête pour que son regard froid et perçant croise celui de Seryu et termina :


- Et ne me décevez pas cette fois...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5747
Yens : 6
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 230
Nombre de topic terminé: 123
Exp:
2/24  (2/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Quête "sauvons Zayro" (4)   Jeu 15 Jan - 0:05



«Zayro s'échappe »
Il est temps de sortir d'ici

* Rp d'event ou Zayro tente son évasion. Il intervient directement suite au rp de Zayro dans les geoles de Chikai. Voir chronologie / Possibilité de scène rp -18


Le plan de Zayro était en marche. Il ne savait pas vraiment au fond, pourquoi il agissait ainsi pour s'en sortir à tout prix, c'était comme s'il sentait que la fin était proche. Soit une fin heureuse ou il réussissait à sortir, soit une malheureuse ou il mourrait. Une chance sur deux, de pouvoir continuer ses précédents objectifs. Quoiqu'il en soit, c'était un pari risqué, mais Jinn avait l'impression que dans l'air, une chose étrange était entrain de se passer, d'arriver en ce moment même. Le destin ou la fatalité, allaient toutes deux jouer des coudes sur l’échiquier ! Encore une fois, nous n'étions que des pions et un plan banal pouvait réussir, la ou le complexe échouait. Pour Zayro, il ne s'agissait pas de vraiment s'en sortir, mais tout tenter pour survivre. S'il le fallait, s'il en avait le pouvoir, il décimerait ce pays et ses habitants, mais pour réaliser cette prophétie, il devrait devenir plus fort. Par expérience, ses combats, sa défaite, la torture, tout ça l'avait certainement rendu plus fort qu'il ne l'avait jamais été.

Paradoxalement, en restant aussi végétatif ici, pendant quelques jours, il ne faisait aucun doute que dehors, des élus bien motivés, s'étaient fait une renommé, un nom et étaient tres certainement montés en puissance dans les différentes nations. Alors, était ce vraiment un avantage ? Zayro aimait à penser que ce choix, paierait bien plus qu'un parcours normal. Il l’espérait, sans se l'avouer. Et à présent, il était en pleine simulation de crise, à cause de sa langue sectionner. Que ferait le garde ? L'analyse commença. Comme prévu, le garde réagit vite et seul, mais il semblait avoir plus de sang froid et de maîtrise que Zayro ne l'aurait imaginé. Pas de panique, des bons gestes, cependant les ouvertures commençaient inexorablement à apparaître à ses yeux.


" Je vois... Pas le genre à faire dans la panique et oublier son protocole hein.... " Pensait t'il, en ouvrant les yeux sur son geôlier.

Le garde désserra les chaines, mais pas suffisamment pour partir en fuite ou faire la ola. Puis maitrisa Zayro, bras sous le poids de ses jambes, tête entre ses genoux, pas moyen de trop bouger. L'amplitude était serré, ça allait être difficile, mais pourtant, le garde avait commis quelques erreurs. Celle se s'approcher un peu trop de Zayro au moment ou il lui mettait quelque chose dans la bouche pour l'empêcher d'avaler sa langue sans doute. Pas de soucis de ce coté là, mais Zayro devait pousser sa chance jusqu'au bout.

Il remarqua la clé se balançant au rythme du soldat et également du prisonnier. Zayro avait un objectif. Il approcha sa tête tout en continua son cinéma, au niveau du passage de la clé, recrachant ce que lui avait mis le garde dans la bouche, au niveau du visage, ce fut le top départ ! Il profita de cette mini confusion, pour faire des mouvements excessif avec sa tête et son corps, cherchant même a cogner le torse du soldat pour qu'il ne remarque pas ce qu'il venait de faire. C'était de prendre la clé dans sa bouche lors de ses mouvements évidemment. Ce fut bref, rapide, il la garda soigneusement à l’intérieur, mais continua sa comédie.


"Et maintenant ? J'ai un début de solution, pas la solution elle même... " se dit-il.

En effet, la clé était saisie et dans sa bouche, enfin, s'il avait vraiment réussi à faire ça. Mais il restait plusieurs points en suspens. Numéro uno, il fallait que la comédie et les mouvements brusque, aient étés suffisamment divertissants pour que le garde ne remarque pas que sa clé ait disparue tout bonnement de son cou. Même si cela pouvait passer pour une perte banale. Numéro dos, il fallait que cette clé soit utile a quelque chose, une clé était toujours utile, mais ça pouvait aussi bien ouvrir ses chaines, la sortie ou la boite au lettre du voisin... Bref, c'était un pari et un plan risqué, qui ne paierait pas forcément, Zayro n'était qu'a moitié convaincu, cherchant déjà à planifier autre chose. Mais même sa simulation l'avait un peu épuisé, il devait s'en remettre aux bons soins du garde.

________

* 1 ere action : Zayro s'excite le plus possible en bougeant rapidement et crachant le bout de bois a la tronche du garde
* 2eme action : Zayro en s'avançant et profitant de sa diversion, saisis la clé dans sa bouche (supposant qu'en ayant tiré assez fort + diversion) en reposant sa tête, il l'ai eu.





Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1428
Yens : 755
Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 26

Progression
Niveau: 89
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Seryu Ubiquitous ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Quête "sauvons Zayro" (4)   Jeu 15 Jan - 22:27



Bâclé ?!
1
Exaspérant. C'étais le terme pour qualifier l'attitude dédain qu'avait cet homme. Il lui faisait signe de partir comme si elle n'était rien de plus qu'une nuisance sans intérêt. Evidemment, elle était venu en quête de réponse et un simple manque de courtoisie n'allait pas lui faire tourner les talons. C'est ce qui fit le fit soupirer, avant d'entamer un discours très dédaigneux. Mais ce qui fit tiquer la jeune femme fut un mot en particulier.

...Bâclé, hein?....

Elle pouvait accepter de ne pas obtenir les raisons de cette décision. C'était la hiérarchie qui le voulait et elle s'y plierait, même si elle n'aimait pas ça et qu'elle préférait savoir Zayro mort que vivant. Mais qu'on lui dise qu'elle avait bâclé le travail, c'était invraisemblable. Elle n'était la plus grande experte en torture qui soit, mais elle en avait quelques connaissances et elle devinait donc ce qu'il avait en tête. Et la suite de son discours le confirma : Il avait encore l'espoir d'obtenir des informations auprès du prisonnier. C'étais frustrant car elle savait que c'était inutile. Elle avait été pendant un temps le bras-droit de sa capitaine, qui était la plus grande experte en torture de son monde, et probablement de ce monde-ci également. Elle avait assisté à de nombreuses séances et avait appris beaucoup de choses. Elle savait que Zayro ne parlerais pas. Il était trop borné pour cela, elle l'avait compris en le torturant. Oh, on pouvait l'humilier et avec le temps, lui faire oublier sa fierté, mais le faire parler ? Non, jamais il ne céderais là-dessus, jamais il ne donnerais d'informations.

"Ecoutez-moi bien...J'ai appris la torture auprès de la plus grande spécialiste qui existe et même si je ne suis pas à son niveau de compétence, j'en sais suffisamment pour me rendre compte que cet homme ne parlera pas. Vous aurez beau les meilleurs, cela ne changera rien, vous gaspillerez juste de l'énergie. De plus, il n'a pas arrêter de gagner du temps. Il va chercher à s'échapper, j'en suis sûre. Ce n'est pas que j'ai peur qu'il s'échappe, mais plutôt que d'attendre qu'un garde meure dans sa tentative, il vaudrait mieux le tuer dès maintenant !"

Oui, Zayro tenterait de s'échapper si on lui laissait la moindre faille. L'optimisme borné du type en face de lui risquerait de provoquer la mort de quelqu'un. Mais elle n'y pouvait rien, malheureusement.

"Mais si ça peut vous convaincre de la futilité de l'épargner, je veux bien aller chercher ce tortionnaire..."

Elle sentait bien qu'elle ne convaincrais pas facilement cet homme. Il ne lui portait visiblement suffisamment de respect pour prêter attention à ses paroles. C'étis limite s'il douter de l décision de son empereur. Elle se dirigea donc vers la sortie, mais s'arrêta peu avant de quitter la pièce.

"Mais sachez-ceci : Si vous décidez de ne pas le tuer tout de suite, vous devrez assumer derrière. De mon coté, j'estime avoir fait mon travail. Maintenant, lorsque demain, vous échouerez à le faire parler, ce sera votre responsabilité..."

Sur ces paroles, elle quitta la pièce, puis la prison, en direction du centre ville

_______________________


Action 1 : Seryu s'explique avec le garde.

Action 2 : Seryu part vers ll'auberge des Brises Brunes.


Mon code couleur : #ff6600, ma fiche technique, mon arbre de talents, ma fiche de liens et ma chronologie
Koro:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Quête "sauvons Zayro" (4)   Jeu 15 Jan - 22:44

Zayro :

Le petit tour de passe-passe porta ses fruits, il y avait là une action osé mais qui se révéla être une réussite. Cependant Zayro n'avait sans doute pas prévu que le gardien tenterait de lui rouvrir la bouche pour qu'il crache le sang qui continuait de s'accumuler malgré tout. Mais avant ça, il jura une dernière fois avant de quitter la salle, laissant le guerrier seul dans sa cellule, parcouru de spasmes, et toujours attaché à ses chaines, une à chaque bras. Il entendit distinctement la porte de sa cellule se reverrouiller ainsi que les premiers pas de son bourreau dans le couloir, avec sa mélodie incessante de "Vois sur ton chemin".
Le guerrier n'avait que peu de temps devant lui pour reprendre ses esprits, avant qu'il ne revienne.

Autour de lui il n'y avait que de la paille et de la roche, dans un coin de la pièce, une table sur laquelle se trouvait un genre de sceau contenant toute sorte d'ustensiles de torture utilisé par Seryu sur le guerrier affaiblit.
Cependant, la table et la hanse du sceau étaient beaucoup trop loin pour les bras enchainés du jeune homme si bien qu'il devrait faire preuve de ruse pour réussir à dégoter quelques armes de fortunes.
Il y avait également dans la pièce un bâton abimé de cinquante centimètres mais encore assez résistant dont l'une des extrémités semblaient taillée en une pointe grossière, une corde d'une vingtaine de centimètres, une bassine contenant un liquide infecte et une chaise, collé sur un mur à la droite du jeune homme.
Debout, et attaché, il pouvait faire le tour de la cellule, jusqu'à frôler de ses doigts, les bras tendus, la torche unique qui éclairait la pièce. Il pouvait s'asseoir sur la chaise, se tenir debout à un bon mètre de la porte fermée, et n'était à un petit mètre de la table et des trésors qu'elle maintenait à distance.

Quelques minutes s'écoulait et déjà le bruit des pas du gardien se faisait entendre ! Zayro n'a qu'une petite fenêtre de temps pour agir, ou il sera trop tard !


///

Zayro passe à 300pv
Tu n'as pas d'action dans ce post, tu dois expliquer le plus en détail possible comment tu prépares la venue du gardien. Si tu échoues, tu seras mis hors d'état de nuire pour le restant de l'évent.


Seryu :

Le chef de la prison soupira et se massa l'arrête du nez en écoutant les propos de la jeune femme. Tout ceci était d'un ennui. Il prit appuie sur le rebord de son immense fauteuil et prit une lente inspiration.

- Petit sotte... Comme tous les élus tu es persuadés que ton monde est si parfait, si avancé dans ce que vous appelez la "technologie"... Mais vous avez perdu quelques choses qui courent encore partout sur notre monde, qui poussent dans les plantes et qui voyagent dans nos rochers... La magie.

Il fit un petit rond avec son doigt pour illustrer ses propos et retourna son fauteuil, termina d'afficher le mépris pour Seryu et pour tous les élus en général.

- Je n'ai jamais dis que nous allons le faire "parler" à proprement parler. Mais il nous dévoilera tout ses secrets. Et si je dois sacrifier quelques pions pour en arriver là, j'aurais fais ce pour quoi l'Empereur me paye.

Il se tut et la jeune femme fut libérer de sa présence désagréable. Sur le chemin pour aller dans le centre, Seryu croisa de loin quelques élus, notamment une étrange histoire avec Sakura qui se fit emporté par les gardes... Curieuse manière d'exploiter le potentiel des élus...

///

Seryu changement de zone --> Rues de Chikai
Tu as vois ce qu'il se déroule dans le récap des rues, je t'invite à le lire.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5747
Yens : 6
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 230
Nombre de topic terminé: 123
Exp:
2/24  (2/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Quête "sauvons Zayro" (4)   Jeu 15 Jan - 23:18



«Zayro s'échappe »
Il est temps de sortir d'ici

* Rp d'event ou Zayro tente son évasion. Il intervient directement suite au rp de Zayro dans les geoles de Chikai. Voir chronologie / Possibilité de scène rp -18


Pour le moment, tout avait marché comme prévu, la clé était dans la bouche de Zayro, mais n'y resterait sans doute pas très longtemps. La chance fut pour l'instant de son coté, puisque le garde décida de quitter la pièce, en jurant, sans pour autant perdre son sans froid, continuant de chanter sa mélodie préféré, une mélodie qui donnait la nausée à Zayro. Mais peut importait, car les prochaines minutes seraient déterminantes pour le plan d'évasion. Lorsque le bruit du verrouillage de la porte se fit entendre, Jinn savait que tout se jouerait sur une minute à peine, il balaya la pièce du regard, l'ayant déjà vu c'était plutôt rapide et ne perdait donc pas de précieuses secondes inutilement. Table, torche, sceau, paille, chaise, corde, et tout sorte de choses qu'il avait vu, mais n'avait pas pu toucher ou simplement accès lorsqu'il était collé au mur fermement.

Maintenant c'était différent. Il stoppa sa fausse crise, se leva, évacuant le sang sans pour autant perdre la clé, qu'il gardait coincé entre ses molaires. Il regarda la porté de ses mouvements. Il ne pouvait ni atteindre la porte de sortie, ni la table, environ 1 mètre l'en séparait. Mais il avait accès à une large zone, surtout à sa droite. Parmi les éléments utilisables, figurait un long bâton d'un demi mètre, bénéficiant même d'une pointe de fortune. Ainsi qu'une corde d'environs 20 centimètre. Une bassine avec un contenant suspicieux, vu que c'était dans la cellule de Zayro, cela devait être quelque chose d'utile pour sa torture éventuelle... De la paille et des murs de roches. La torche, il ne pouvait pas l'atteindre, malgré sa proche distance. Son bras droit n'étant pas amputé, il avait le loisir de saisir ce qu'il voulait. Et se décida rapidement pour un début de plan, sauce Jinn !


"Bien, il avait donc une clé pour l'entrée, donc celle que j'ai prise doit être pour mes chaines. Très bien, j'ai besoin qu'il ne remarque pas les prochains détails à son retour. "

Zayro avait remarqué quelque chose qui allait dans son sens. Si le garde possédait la clé qui déverrouillait et verrouillait la porte de la cellule actuelle, celle du cou, devait être utile à autre chose et par logique, c'était celle des chaines.

1ere étape :  Zayro se saisi du long bâton, puis se retourna vers la table à gauche. Il se débrouilla pour rapidement placer la pointe, de manière a chopper l'hanse du sceau contenant les ustensiles de torture, et avec de la dextérité, du sang froid et un poil de chance, souleva ce dernier pour l'amener proche de lui. Dedans, il laissa de coté les armes du genre pinces, ainsi que les trucs trop gros et voyant. Puis chercha rapidement un ustensile coupant, fin, solides, peu voyant, il en prit un dans le lot, du style broche tranchante, pouvant facilement s'enfoncer dans la chair et tenir dans une main. Puis replaça le sceau sur la table, grâce à la même méthode.

Zayro profitait de l'amplitude des mouvements qu'il n'avait pas eu avant. Il pouvait tendre ses bras et c'était une bonne chose, cependant, il n'était toujours pas sur pour la clé, et même s'il l'a crachait dans une main, il ne pourrait pas se libérer aussi facilement. De plus ça lui prendrait trop de temps, il devait faire ça en étant sur d'avoir aucune pression. Ainsi débuta la seconde étape.

2eme étapes : Il se servi de son allonge pour atteindre la torche, et la balancer par terre, en évitant la paille. Brûler la cellule ne servait à rien et l'endroit était déjà trop humide de toute façon. Non, ce que voulait Zayro, c'était de l'ombre, le moins de visibilité possible pour son adversaire lorsqu'il reviendrait. Lui, saurait ou il est, vu qu'il chantonnait sa chanson débile. L'endroit était presque plongé dans le noir, seulement éclairé par des torches de couloirs bien plus loin et des faisceaux lumineux hasardeux... Zayro enchaîna la troisième étape, en prenant soin de lâcher le bâton, pas très loin de lui non plus.

Ainsi débuta la 3eme étapes ! Maintenant que Zayro possédait un ustensile pouvant embrocher et tenant dans sa main droite, la clé dans sa bouche et que la cellule était plongé dans le noir, Zayro se servit ensuite de la bassine comme repaire de sa zone d'action, la zone ou il était totalement libre de ses mouvement, il la plaça à la limite de celle la.

4eme étapes : Zayro recula dans le fond de la piece, se coucha en fixant la bassine comme point de repère. Lorsque le garde atteindrait la zone d'action, il se relèverait et le tuerait. Il savait qu'il n'aurait qu'un faible timing, mais que l'ombre serait son allié. Le garde ne savait plus à quelle distance était son prisonnier, ca lui serait fatal. En attendant, Zayro savait qu'en faisant le mort, le garde se ruerait sur lui pour voir s'il était en vie.


"Amenez vous... Au 4eme pas... Je le tue." pensait t'il déjà

Et voici comment il espérait voir le plan marcher.

Un ; Le garde arrive, déverrouille la porte, entre dans une pièce bien plus sombre, il se pose des questions sur la cellule et surtout son prisonnier, s'avance, entre dans la zone d'action, Zayro se relève rapidement et lui assène le coup mortel à la gorge. Rapide et sec, le garde doit éviter de crier, il meurt, Zayro se libère en ayant beaucoup plus de temps.

Il y'avait bien sur toujours quelques facteurs inconnus. Mais dans l'ensemble, Zayro avait le bonus obscurité et surprise, dés que le garde parviendrait à lui, il ne laisserait pas sa chance à ce dernier, il avait calculé son rayon d'action, le nombre de pas, l'erreur n'était pas possible, mais le facteur hasard allait t'il lui jouer des tours ? En tout cas, vu la chanson et les pas qu'il entendait, il était encore seul, bon point, il n'y avait plus qu'à attendre que tout se passe.... .... ... Ou pas.


____________

vision de la piece (clique)

* Obtention d'un ustensile qui embroche
* Pièce plongé dans l'obscurité
* Repaire de la zone d'action avec la bassine au liquide infecte
* Zayro attend patiemment, il fait le mort pour attirer l'attention...





Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Quête "sauvons Zayro" (4)   Dim 18 Jan - 21:47

Zayro:

Le plan se déroula sans accroc. Le garde ouvrit la porte et ne voyant plus de lumière, il haussa les épaules, soupira, et récupéra une torche accrochée au mur du couloir. Il pénétra ensuite dans la cellule, la trouvant anormalement silencieuse, et tendit haut la torche pour voir Zayro allongé immobile.
Il l'appela, presque par dépit, puis soupira en s'avançant, s'il était mort, il allait se manger un savon. Il fit ses quatre pas, et Zayro le tua. Il n'eut pas le temps de pousser un cri, tout se passa très vite. Il exprima un visage surpris, au début, puis saisit la nuque de Zayro avant de sourire faiblement.
Le garde comprenait son erreur et accepta son sort. Il ne se débattit même pas, ne tenta pas de chose superflue, et se laissa choir.
Un cliquetis se fit alors entendre. A la ceinture de cet homme se trouvait un gros trousseau de clé, contenant 4 clés bien visibles. La première permettait d'ouvrir la porte de la cellule, Zayro pouvait le savoir quand aux autres il devrait les essayer.
S'il tentait d'ouvrer ses fers avec la clé dans sa bouche, il se rendrait vite compte que la taille ne coïncidait pas, la clé étant plus là pour ouvrir un genre de coffre de moyenne taille, sans doute les effets personnels du gardien, dans une salle spéciale.

Les fers étaient débloqués par une des clés du trousseau du gardien, le reste, il devrait les essayer dans la prison.
En ouvrant la porte, Zayro pouvait choisir deux directions, à droite, légèrement en pente montante, et à gauche, qui descendait également légèrement. En ce souvenant de la direction du garde, vers la droite, peut être trouverait-il la sortie?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5747
Yens : 6
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 230
Nombre de topic terminé: 123
Exp:
2/24  (2/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Quête "sauvons Zayro" (4)   Lun 19 Jan - 0:00



«Zayro s'échappe »
Il est temps de sortir d'ici

* Rp d'event ou Zayro tente son évasion. Il intervient directement suite au rp de Zayro dans les geoles de Chikai. Voir chronologie / Possibilité de scène rp -18


Finalement en marche, le plan se déroula comme prévu par le colosse sans coeur. Lorsqu'il pénetra dans la cellule, le garde prudent, avait tout de même prit soin de reprendre une torche, heureusement qu'il n'avait pas la mémoire des choses avec une exactitude proche du maniaque. Sinon il aurait pu remarquer la bassine qui avait légèrement changée de place, Zayro un peu plus reculé en ayant bougé et peut être même le sceau d'ustensile qui avait été bougé de quelques centimètres. Au final, le 4eme pas lui avait été fatal !

Zayro se releva d'un bond et asséna le coup mortel, bloquant sa bouche pour éviter les cris. Il aurait pu choisir le grand bâton surmonté d'une pointe, mais non, car ça l'aurait ralenti, il avait besoin de l'effet de surprise que l'arme plus petite donnait, et de la légèreté et maniabilité de celle ci. Bref, le garde s'écroula et se sachant condamné, avait même cessé de faire quoique ce soit. Zayro n'aimait pas les faibles, mais au fond, qu'il ait abandonné tout espoir l'arrangeait. Cependant, inutile de dire que Jinn ne voulait pas non plus perdre de temps. Il se glissa pour récupérer le trousseau de clé, essayant naturellement d'abord avec celle de sa bouche, mais remarquant rapidement qu'elle n'était pas du tout la bonne. Un peu surpris, il passa rapidement à d'autres clés, s'appuyant sur le cadavre du soldat. Il y'en avait plusieurs, ce n'était pas facile, je rappel que Zayro n'avait plus qu'une main. Vu que le garde avait ramené une torche, c'était tant mieux, il se servit de la lumière pour observer le trou de la serrure a ses poignets. Scrutant tous les angles, puis les clés, et tomba d'accord sur l'une d'elle, qu'il essaya et se libéra donc de ses fers.


"Je vous avais dit... Que je me libérerait. "

Zayro en avait enfin fini avec ces fers, mais il avait de nombreuses blessures et la simple nuit tranquille qu'il avait passé, n'avait pas aidé à le remettre entièrement. Il prit donc quelques secondes précieuses pour souffler, mais se reprit très rapidement, il n'était pas homme à faiblir devant la torture, alors encore moins en étant libre de ses moyens. Il se releva et traîna le garde, dont il retira tous les vêtements, puis il échangea les fers, trancha la main gauche de ce dernier, puis lui trancha la tête grâce aux ustensiles. Il ajouta les blessures qu'il avait au corps du garde, puis le dépeça pour rendre le corps méconnaissable.

Le dépeçage était normalement un travail minutieux et long, ici, il n'avait clairement pas que ça à faire, alors il bâcla un peu, c'était juste pour rendre le corps méconnaissable, puis il versa le contenu de la bassine sur le corps. Il aurait pu le brûler, mais ça aurait attiré du monde, c'était inutile. Il retira son pagne et prit les vêtement du garde, avec lesquels il s'habilla. Un peu serré, Zayro devait forcer un peu pour y rentrer, mais ça ferait leurre pour l'instant. Ramassant par la suite les clés, il se dirigea enfin vers la sortie, déverrouillant la porte, pour la reverrouiller derrière lui. Pour la tête et la main du garde, il les avais détruites toutes les deux avec sa force, maintenant il était face à un choix de direction.


"Je l'entendais siffler tout à l'heure, il à clairement prit à droite. Ca remonte, par logique cela doit mener à la sortie, sans doute une réserve également..." se dit-t'il

Il regarda le chemin descendant, pas vraiment convaincu que cela mène à autre chose, que d'autres cellule encore plus profondes. Il pouvait bien libérer les prisonniers et créer une émeute, sortir ne serait pas évident. La prison devait être de haute sécurité, son déguisement ne ferait pas long feu, entre demande de mot de passe, connaissance, et autre trucs hasardeux. Il devait donc créer une diversion, encore une... Et trouver sa tenue, une réserve d'arme, un truc comme ça. Pour le moment, il préféra tout de même assurer son jugement et prit à droite, remontant ainsi, vers la sortie... Mais avec prudence, sans avancer trop vite, s'il voyait des gardes regroupés, il ne passerait pas forcément devant eux. Cherchant à éviter d'être repéré pour le moment, pour cacher sa main manquante, il avait prit un gant simple, qu'il avait fermement remonté au poignet..

" Je ne dois pas les croiser, vu que je ne peux pas parler... Tch " Pensait-t'il, en calculant ses chances d'évasion à partir de maintenant.

____________

hrp : Tu n'as pas précisé mon nombre d'action à ce tour, juste un choix. Je sais que j'en ai 2 de base, mais aucune idée de si ça change avec mon évasion. Dans le cas ou j'en avait 2, je préfère signaler qu'entre (essayer les clés, me libérer) je n'aurais pas avancé d'un iota. Ce n'est pas une excuse, mais comme tu résumais le fait que je doivent faire un choix, j'ai préféré compter mes "actions" possible à partir du choix de direction. Si y'a soucis tu sais ou me trouver, ou tu me punira hu hu ^^

Actions (a partir du choix de direction)
* Zayro prend à droite
* Zayro reste le plus discret possible

Actions (post choix)
* Zayro tue le garde discrètement
* Zayro essai les clés et se libère
* Il place le garde à sa place et maquille sa mort avec le cadavre de ce dernier
* Zayro s'habille comme le garde et sort en refermant la porte





Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Quête "sauvons Zayro" (4)   Lun 19 Jan - 22:20

Zayro:

Le travail de Zayro fut baclé, si bien que le corps méconnaissable glissa lentement de ses fers pour tomber mollement sur le sol lorsque le soldat quitta les lieux. Ce dernier décida de prendre sur la droite et donc de suivre le chemin prit par son geôlier quelques minutes auparavant. Il passa devant deux cellules, la première était vide, ou tout du moins l'absence de lumière le laissait pensait quant à la seconde, un individu habillé exactement comme lui semblait torturer un homme de petite taille pendu par les pieds. L'individu ne disait absolument rien à Zayro si bien qu'il aurait vite fait de tourner les talons à moins que le soldat ne présente pour lui un autre intéret.
Après ces deux cellules se trouvaient trois portes. Celle d'en face était close, sans barreau et semblait être la porte menant au niveau supérieur, ou tout du moins vers la sortie. Sur la droite, on voyait une porte ouverte dans laquelle se trouvait trois gardes en train de jouer à un étrange jeu de dés cachés dans des gobelets en bois, ils ne semblèrent pas remarquer la présence de Zayro.
La dernière porte, fermée et avec des barreaux, étaient plongés dans l'obscurité et si l'évadé voulait tenter de voir de plus près avec sa torche, il pouvait distinguer des genres de tissus pliés, de râteliers vides et de sceaux empilés.
Il ne distinguait rien de plus et l'une des clés qu'il possédait ouvrait cette porte.
Quant à la salle des gardes, s'il voulait se risquer à jeter un coup d'oeil, il pouvait voir une succession de placard au fond de la pièce, un bar sur lequel se trouvait quelques amuse-gueules ainsi que de quoi boire un peu...

Derrière lui, plus bas dans le niveau, il entendit une porte s'ouvrir, puis se refermer, suivit par des pas qui venaient distinctement vers sa position. Il devait faire un choix et vite...


///

Toujours 2 actions
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5747
Yens : 6
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 230
Nombre de topic terminé: 123
Exp:
2/24  (2/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Quête "sauvons Zayro" (4)   Mar 20 Jan - 0:11



«Zayro s'échappe »
Il est temps de sortir d'ici

* Rp d'event ou Zayro tente son évasion. Il intervient directement suite au rp de Zayro dans les geoles de Chikai. Voir chronologie / Possibilité de scène rp -18

Vision de la piece (clique)

A présent libre de ses mouvements, Zayro n'était pas sorti de l'auberge pour autant, enfin... De la prison ! Il traversait un couloir après sa cellule, puis arriva à un autre, plus long, prolongé par deux autres cellules sur son coté droit. La première ne semblait pas abriter âme qui vive, elle était froide et éteinte, il n'y avait aucun bruit, la porte semblait fermée, impossible de savoir si c'était verrouillé. Par contre, l'odeur du sang était bien présent en cet endroit, mais impossible de lier ça à cette pièce. Il passa outre, mais une autre cellule était quand à elle, allumé et faisait office d'un travail de torture. Zayro passa devant car il ne comptait pas vraiment s'arrêter ici, mais il avait remarqué rapidement qu'un type, un soldat de Seika sans doute, torturait un mec pendu par les pieds. Bof, ce n'était pas très choquant ici bas, et Zayro n'en avait pas grand chose à faire, d'autant plus qu'un bruit de porte se fit entendre, comme pour le presser, juste derrière lui. Quelle poisse !

Maintenant qu'il était au bout du couloir, trois portes le narguait. Il remarqua celle ouverte en premier, puisqu'il y'avait de l'animation dans la salle. Des gardes jouant à un jeu, bref, il n'irait pas là. Une porte pile poil en face, fermée, et une autre avec des barreaux, cependant, bien qu'elle ne semblait pas correspondre à une cellule, elle semblait vide, c'était donc le choix le plus rationnel dans une prise de décision rapide. Il s'y dirigea, pour être face à elle. Tentant de l'ouvrir d'abord par pur réflexe, il se frotta à un verrou, mais eut de la chance en essayant les clés, l'un d'elle sembla marcher.


"Ça semble plus complexe que prévu, voyons ce qu'il y'a dedans. "

Ayant une très bonne mémoire des choses, Zayro regarda l'intérieur de la pièce avec la torche, mais l'éteignit rapidement, avant de la poser dans un coin. Il était dans une sorte de réserve de ménage ou d'autre chose. Il y'avait de mémoire des tissus largement empilé, des sceaux et pleins de trucs du même genre. Zayro se plaça dans l'ombre, de sorte à voir le couloir extérieur à travers les barreaux, mais qu'on ne distingue pas sa présence à l'intérieur. Il était évident qu'il tuerait quiconque essaierait d'entrer, d'ailleurs, il ne prit pas la peine de fermer la porte. Pour le moment, il devait continuer d'être discret, retrouver sa tenue, ses affaires, la sortie, et réussir l'incroyable évasion du siècle !

"Une reserve, une salle de repos, une autre porte. La porte du milieu doit mener plus haut certainement. Ou est ce qu'ils ont mis mes affaires. Clairement pas ici... Un stockage annexe plus proche de la sortie ? Hmm... " se dit-t'il

Pendant qu'il continuait de réfléchir, Zayro en profitait également pour se reposer à chaque secondes, surtout qu'ici, il ne pouvait pas faire grand chose d'autre. Il était limité, et le fait que quelqu'un l'ai poussé à se cacher ici, n'était pas une bonne chose. Soit cette personne viendrait ici, il y'avait peu de chance qu'elle découvre son évasion même s'il y'avait une chance infime dans ce délais. Soit c'était simplement une patrouille, qui faisait sa ronde, et finirait dans la salle de repos, ou prendrait la porte de sortie... Ou encore ferait demi tour.


____________


Actions
* Zayro Continu son chemin jusqu'à la porte aux barreau (faisant office de reserve)
* Zayro essais les clés et entre dans la piece pour s'y cacher (torche éteinte)





Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Quête "sauvons Zayro" (4)   Mar 20 Jan - 22:37

Zayro:

Personne ne remarqua la présence de Zayro dans les couloirs de même que son évasion était pour le moment un franc succès puisque personne ne semblait se lancer à ses trousses. La personne qui le suivait fit son apparition bien vite, mais le guerrier ne pouvait le voir. Il entendit la voix d'une homme qui se demandait où se trouvait son camarade.
Quelques bruits de pas et l'homme se posta devant la salle de repos, Zayro pouvait entendre distinctement :


- Oye, vous avez vous Kimblee ? J'ai fais le tour des cellules et je l'ai pas trouvé il avait quoi de prévu aujourd'hui ?

La réponse n'était pas assez audible pour l'ouïe ordinaire, mais Zayro pu comprendre qu'on lui répondit. Le même garde répondit alors :

- Arf... Il devait me rendre un truc... Vous n'avez pas la clé de son vestiaire par hasard ? Sinon vérifie s'il n'est pas ouvert... Arf la poisse...

L'homme retourna dans le couloir, se gratta la tête et ouvrit la porte centrale avant de la claquer derrière lui. Zayro put entendre le verrou se fermer. Il devait maintenant prendre une décision, autour de lui ne se trouvait rien qui ne pouvait l'aider, c'était une remise des plus basiques dans laquelle se trouvait principalement du linge propre pour les lits des prisonniers, des matons, des pansements propres, quelques balais, des sceaux et des tonneaux contenant un liquide que Zayro pouvait reconnaître comme étant un produit nettoyant s'il le goutait.
En clair rien de bien passionnant ici.
En tendant l'oreille il pourrait entendre également un garde sortir, rapidement suivit par une second qui descendirent la douce pente pour aller dans une autre cellule.
C'était à Zayro de jouer désormais
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5747
Yens : 6
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 230
Nombre de topic terminé: 123
Exp:
2/24  (2/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Quête "sauvons Zayro" (4)   Mer 21 Jan - 1:11



«Zayro s'échappe »
Il est temps de sortir d'ici

* Rp d'event ou Zayro tente son évasion. Il intervient directement suite au rp de Zayro dans les geoles de Chikai. Voir chronologie / Possibilité de scène rp -18


Cette pièce n'était qu'une remise, avant que la torche ne s'éteigne, il avait tout remarqué, le linge et chaque étagère, il savait que rien ne lui serait vraiment utile, il devait plutôt compter sur des événements annexes dans la prison. La perspective de sortir sans croiser des gardes était désormais presque de 0.000001% ... Autant dire, qu'il serait obligé d'en croiser à partir de ce périmètre. Lorsqu'il se déciderait à sortir de la remise, Zayro allait devoir faire preuve d'ingénierie et avoir pas mal de chance. Mais c'était ça ou rester ici, donc le choix était rapide pour le sous chef du Nest cartel. Écoutant sans vraiment voir ce qu'il se tramait, Jinn comprit qu'un garde venant de plus bas, demandait à voir un collègue introuvable. La probabilité pour que ce Kimblee soit le type tué par le colosse, était plutôt haute, c'était presque une évidence et une raison de plus de ne pas traîner. Il finirait par tomber sur un registre ou un ordre quelconque, mentionnant qu'il était dans la cellule du nouveau prisonnier VIP de Seika.

D'autres faits importants étaient mentionnés, de ceux qui intéressait notre homme ici présent. Apparemment, le garde souhaitait aller aux vestiaires, il y'avait sans doute une réserve et un stockage là bas, en bref, il fallait avancer. Ce dernier semblait avoir prit la porte centrale par logique, il la referma d'ailleurs derrière lui. Peu de temps après, deux gardes sur les trois présents dans l'espece de salle de repos, semblèrent quitter les lieux, pour descendre plus bas dans la prison, sans doute afin de remplir leurs devoirs communs, à savoir torturer des gens ou faire des rondes. Quoiqu'il en soit, c'était le timing à prendre pour sortir. Zayro réfléchit tout de même aux possibilités s'offrant à lui ;


"Il reste donc un seul garde dans la salle de repos. Hmm... J'ai un trousseau de clé, mais impossible de savoir si celles que j'ai sur moi ouvre la porte menant aux vestiaires. "

De toute manière il était temps d'agir. Zayro sorti donc de la remise pour passer devant la porte centrale, ne cherchant plus vraiment à être discret, mais juste avoir l'air d'un énième garde lambda. Il regarda la serrure de la porte centrale rapidement, puis les clés qu'il avait sur lui. Ce kimblee avait bien une clé correspondant, menant à la sortie, mais Jinn n'avait pas envie de rater l'occasion de faire payer un peu plus les gens de Seika. Il continua donc son chemin jusqu'à la salle de repos, entrant sans dire un mot, gardant la tête baissé et se dirigea instinctivement vers le garde qui était resté seul et qui semblait prendre une pause un peu plus longue que d'ordinaire.

Jin n'hésita pas un seul instant, sachant très bien ou frapper, il transperça le type juste sous la mâchoire, pour que l'ustensile qui embroche, atteigne le plus haut possible le crâne de l'ennemi. Il maintenait fermement la prise, comprimant ainsi la mâchoire pour que ce dernier ne crie pas. Puis il le traîna dans la fameuse réserve ou il était précédemment, pour le cacher évidemment. C'était une perte de quelques minutes, mais ça valait clairement le coup. Changeant rapidement de gant pour sa main droite, vu qu'elle était couverte de sang, il se décida à prendre la porte centrale grâce à la bonne clé, sans savoir ou cela le mènerait..


"Cette prison ne sera pas mon tombeau"

La porte s'ouvrait sans doute sur une nouvelle pièce, un autre couloir, des escaliers ou autre chose. Il n'entendit que le cliquetis de la serrure, avant de pouvoir enfin poursuivre pour continuer son évasion. Le maître du jeu ici, ce n'était clairement pas lui, peut être que la suite lui réserverait des surprises... En tout cas, le but de Zayro, était de trouver le vestiaire et le stockage ou sa tenue était retenue. Comme il ne pouvait pas parler, ça compliquait vraiment énormément les choses.


____________


Actions
* Zayro va dans la salle de repos pour tuer le garde seul (pas de cris, pas de sang)
* Zayro cache le corps dans la remise, puis se prépare a prendre la porte centrale... Il a perdu du temps, mais pour lui, ça valait le coup !


Total des morts dans la prison : 2



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Quête "sauvons Zayro" (4)   Mer 21 Jan - 22:55

Zayro:

Une fois encore le garde tomba sous le coup de Zayro en silence. Il se débattit un peu, la surprise se lisant dans ses yeux, suivit par une peur intense puis le néant, celui qu'exprimait les hommes mortes.
Dans la pièce qui sentait le renfermé, se trouvait quelques collations, de la boissons, un jeu de cartes sur une commode et beaucoup de dé sur la table. Autour du guerrier, contre les murs, des vestiaires nominatifs sur lequel plusieurs noms figuraient, ceux des gardes. Le cadenas était petit, facilement cassable, et il semblait qu'une petite clé suffisait pour les ouvrir. D'ailleurs, le garde que Zayro venait de tuer portait autour de son cou, une clé similaire à celle qu'il avait trouver sur le corps de Kimblee, sa première victime.

Zayro glissa le corps du nouveau cadavre hors de la salle et bien que le meurtre fut fait vite et sans bruit, il n'était pas propre pour autant. Une fois mis dans la réserve, Zayro pouvait remarquer que le corps sans vie du soldat avait laissé une petite trainée pourpre dans le couloir où il se trouvait, et sur la scène du crime, il y avait suffisamment de sang pour faire comprendre qu'un homme venait de mourir.
Toutefois il décida qu'il n'avait pas le temps de nettoyer son carnage. Il mit la clé dans la porte du centre qui s'ouvrit sans malice et sans bruit sur un des escaliers en colimaçon montant pour l'étage supérieur...
Si le guerrier empruntait ce chemin, il y avait des chances pour que revenir ne lui soit plus possible. Il devait aller de l'avant et minimiser ses erreurs s'il comptait sortir un jour vivant de cet enfer...

A l'étage, l'ambiance était nettement différente. Il n'y avait plus ses cris d'agonies qu'il entendait en bas, les cellules étaient plus spacieuses, plus propre aussi, et les gardes circulaient un peu moins. Il y avait un couloir central menant sur une place ronde. Le couloir comportait trois cellules de chaque côté, chacune contenant un prisonnier s'occupant d'une chose ou d'une autre. Au bout, la place débouchait sur trois couloirs, celui de droite et de gauche en tout point similaire à celui qu'il venait de traverser, et celui du centre présentait une porte similaire à celle qu'il venait de franchir pour arriver ici, sans doute pour se rendre à l'étage supérieur.
Dans le couloir de droite se trouvait un garde, au fond, assit sur un tabouret qui semblait comaté et au centre, assit sur un côté, un homme riait en racontant une blague salace à son collègue étalé sur une table, hilare.


///

2 actions
Porte ouverte menant à l'étage, si tu décides de prendre les escaliers ça ne comptera pas comme une action (faut que ça avance tu pionces !)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5747
Yens : 6
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 230
Nombre de topic terminé: 123
Exp:
2/24  (2/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Quête "sauvons Zayro" (4)   Jeu 22 Jan - 0:17



«Zayro s'échappe »
Il est temps de sortir d'ici

* Rp d'event ou Zayro tente son évasion. Il intervient directement suite au rp de Zayro dans les geoles de Chikai. Voir chronologie / Possibilité de scène rp -18


Zayro ouvrit la porte centrale, pour autant, il se ravisa un instant avant d'y aller, son instinct lui disait qu'il avait manqué quelque chose d'important. Il regagna rapidement la salle de repos, et ragea intérieurement de ne remarquer les casiers que maintenant. Lorsqu'il avait tué le garde, ces trucs ressemblaient vraiment à de foutus placard ! C'était donc le vestiaires et en même temps, une salle de repos. C'était pas incroyable après tout. Zayro se saisit de la fameuse petite clé, il regarda le nom sur sa tenue, marqué Kimblee, il trouva donc le casier correspondant à son nom. L'ouvrit pour voir l'intérieur. Il y'avait des choses, des photos, des objets, enfin des trucs quoi, après tout, il ne pouvait pas l'inventer, le Mj n'avait qu'à préciser.

Dans le doute, il récupéra donc ce qui lui parût le plus important pour lui et la suite des événements, puis quitta définitivement ce lieu en empruntant la porte centrale. Evidemment, la traîné de sang du couloir, il ne comprit pas pourquoi il y'en avait. Il était pourtant sur d'avoir comprimé le plus fort possible la blessure et fermé la bouche du garde qu'il avait tué, d'ou venait ce sang ? Ce type s'était blessé plus sérieusement. On allait découvrir son corps à la prochaine ronde, c'était emmerdant, très emmerdant. Un peu dépité par les événements, la perte de temps, son aveuglement sans doute grandement du à son état et sa fatigue... Il préféra laisser en l'état, de toute manière, il fallait qu'il se bouge maintenant.


"La fatigue, l'état de mon corps, je manque cruellement de concentration. Je met tout, afin de tenir en apparence, ça trouble ma vision des choses, je dois être plus vigilent... "

Il était temps de se barrer de là. Revenant donc sur la porte principale, menant en haut, il l'ouvrit et la referma derrière lui. C'était désormais trop tard pour faire marcher arrière, s'arrêter ou même se laisser aller à son triste sort. Ce n'était pas le genre du colosse, il irait de l'avant, même si une montagne de cadavres devait se créer au delà ! Sa condition n'était pas géniale, il savait qu'il ne pouvait compter que sur une seule chose, son effet de surprise ! La discrétion refaisait aussi partie intégrante de cette partie de la prison. L'endroit était certes bien moins crade, plus clair, plus silencieux, mais ce n'était pas une raison pour baisser la garde. Il mesura donc les bons et mauvais points.

Déjà, il semblait y avoir moins de gardes, il trouvait ça étrange, mais c'était tant mieux. En revanche, qu'il fasse plus clair était une mauvaise chose. Il suffisait qu'un physionomiste du dimanche se mette à regarder la tenue et la gueule de Zayro, pour s’apercevoir que Kimblee n'avait rien à voir avec lui. Et autant dire tout de suite les choses franchement, ça le faisait chier. Mais il traça sa route, dans le grand couloir central, passant devant les cellules, le regard franchement fixé sur la porte droit devant lui. Problème, sur les 3 passages qui lui faisaient face, seul celui de gauche était dénué de garde, hors il reconnaissait le type de porte sur le centre, qu'il venait déjà de traverser. Cela menait probablement à la sortie, et comme par hasard, deux gardes étaient presque devant. Ils se marraient, mais le verrait sans doute passer. L'autre garde semblait roupiller... CA faisait deux hommes à abattre, c'était plutôt compliqué.


"... Saleté..."

Que pouvait t'il faire de toute manière ? Il n'y avait pas d'autre choix que celui d'avancer encore et encore. Il marcha donc, jusqu'à eux, ne prenant pas la peine de rire avec eux, il se dirigea vers la porte pour tenter de l'ouvrir. Il gardait son calme, son sang froid, restant dos à eux le plus possible. Seul le MJ pourrait décider s'il avait réussi à ouvrir cette porte pour continuer, ou s'il était désormais grillé...


____________


Actions
* Zayro retourne dans la salle de repos, pour ouvrir le casier de kimblee et récuperer des truc, puis reprend son chemin

* Zayro marche jusqu'à la porte centrale ou il y'a les deux gardes qui se marrent, pour tenter de l'ouvrir.


Total des morts dans la prison : 2



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Quête "sauvons Zayro" (4)   Jeu 22 Jan - 22:31

Zayro:

Zayro revint alors ses pas pour récupérer un sac dans le vestiaire de Kimblee. Il ne prit même pas la peine d'ouvrir le casier du dernier soldat qu'il avait tué et semblait s'en moquer. Le sac en question était un gros sac en cuir, de bonne qualité bien qu'assez sobre. Il s'agissait d'un genre de sac en forme de besace qui se fermait par le haut avec une lanière de cuir également. Ce n'était pas des plus simples à transporter mais c'était peu encombrant en général.
S'il ouvrait se sac, Zayro pourrait s'apercevoir que le gros de ses affaires se trouvaient là. S'il prenait le temps de vérifier que la moindre de ses babioles étaient dans le sac il devrait se poser et perdre du temps, toutefois son armure était bien là. Il y avait également un sec de fringues d'époques, sans doute celle de Kimblee, dans lesquels il ne rentrerait que très peu, étant largement plus imposant que feu le gardien.

Après avoir monté les escaliers, il décida donc de passer tout droit. Comme prévu les prisonniers ne tournèrent qu'un oeil discret vers lui, étatn habillé comme un garde classique. Cependant, en passant dans le centre de la pièce, les deux individus qui riaient de bon coeur s'arrêtèrent et...

* Lancé de D20 : 18 (décidément...) *

... hochèrent la tête dans un salut cordiale envers leur collègue. Le déguisement porta donc ses fruits, mais il ne fallait pas trainer. Il passa le dernier couloir et posa la main sur la porte menant à l'étage supérieur. En montant ses escaliers, il tomberait sur une architecture nettement différente. Il s'agissait là encore d'un couloir, mais dans lequel se trouvait, accrochés aux murs, des posters de l'Empereur du pays, ainsi que des affiches de propagande visant à recruter des habitants dans l'armée. Après un couloir d'une dizaine de mètre, il tombait sur un grand espace de vie où se trouvaient des membres de l'armées, des gradés donc, quelques soldats, et quelques femmes et jeunes hommes trop frêles pour le combat qui marchaient dans tous les sens en portant des plis à tel ou tel destinataire.
C'était une caserne, tout du moins un étage souterrain. S'il tendait l'oreille en remontant, Zayro pouvait se rendre compte que des individus marchaient au dessus de lui, sur un sol probablement en bois. D'ailleurs le plafond étaient également en bois, laissant sous entendre qu'il arrivait à la fin de son périple, mais pas des moindres...

Avant d'arriver dans la pièce commune, deux salles se trouvaient de chaque côté. Il s'agissait de petits locaux, ouverts à tous dans laquelle se trouvaient des fournitures de toutes sortes.
L'attitude des gens étaient électriques, Zayro pourrait bien sentir que quelques choses se tramaient puisque les gradés, facilement reconnaissables, aboyaient des ordres sur des petites soldats qui s'empressaient de courir de droite à gauche dans tous les sens... C'est là qu'il pourrait entendre pour la première fois aussi de grosses détonations venant de l'extérieur.

* Lancé de D20 : 7 (Ahahah) *

Alors qu'il fermerait la porte menant à l'un des ultimes étages de la prison, Zayro put entendre la porte qu'il venait d'emprunter s'ouvrir et une voix s'exclamée :

- Un prisonnier s'est échappé !

Cours, petit Zayro, Cours

///

2 Actions
Si tu as des questions, FB ou sms
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5747
Yens : 6
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 230
Nombre de topic terminé: 123
Exp:
2/24  (2/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Quête "sauvons Zayro" (4)   Ven 23 Jan - 19:32



«Zayro s'échappe »
Il est temps de sortir d'ici

* Rp d'event ou Zayro tente son évasion. Il intervient directement suite au rp de Zayro dans les geoles de Chikai. Voir chronologie / Possibilité de scène rp -18


A en juger par la lourdeur du sac, il était désormais sur que ce dernier, contenait l'équivalent total de son armure du Nest. Il avait eu de la chance de passer avec ça, juste sous le nez des gardes dans le grand hall. Ces mecs étaient tellement perchés sur leurs blagues salaces, à rire au lieu de faire leur travail, que Zayro en fut même un peu dépité, même s'il saluait sa propre chance. Au fond, Jinn se disait que si Seryu avait vu ça, elle leurs aurait passé un sale savon. Mais bon, désormais il était dans une autre piece, ça remontait, nulle doute que la sortie était proche. Un autre couloir et des affiches géantes du meneur de Seika, quelques mots pour inciter à rejoindre l'armée. Des mots tels que "Bravoure, Honneur, Courage ou Fierté". Le chef de ce pays, devait être assez proche des siens, comme le lui avait fait savoir les différentes gardes ou même la rouquine. Mais des trois nations, il avait l'impression que les plus aptes à engager un combat armé, était sans conteste Fuyu et Seika. La guerre démarrerait donc de là, et Zayro n'avait été qu'un facteur menant à l'inévitable.

A priori, en continuant, Jinn remarqua qu'il était vraiment tout proche de la fin. Une sorte de grande piece faisait office de mouvement. Beaucoup de monde se trouvait ici, que ce soit des péons ou des gradés. Il y'avait un vent de panique reconnaissable, et les bruits d'explosion dehors voulait dire que Chikai était clairement attaqué. Mais évidemment, la sortie n'était pas droit devant. En levant la tête, le plancher significatif et les bruits au pas de course, montrait bien que l'agitation était en haut, et qu'ici, il s'agissait bien plus de superviser pour contre attaquer. Etait-ce la guerre ? Quel était le motif de celui ci ? Zayro n'en avait pas la moindre idée et à vrai dire, il ne misait pas sur le fait que Sul Hei ait voulu le récuperer. Sul devait savoir quel genre d'homme était Jinn et qu'il ne parlerait pas, malgré sa force, il aurait très bien pu le laisser choir et mourir ici. Mais apparemment, Zayro était une pièce plus importante en jeu...


"On dirait qu'ils ont transformé le hall principal, en quartier général. Je peux passer inaperçus dans la masse, si je cours et... "

Prêt à avancer de plus belle, avec un plan en tête, il fut malheureusement coupé immédiatement, en fermant la porte, celle ci se rouvrit presque sur le coup, un des soldats criant qu'un prisonnier venait de s'évader. Zayro était donc prit au piège, entre ce soldat venant de donner l'alerte, les gradés et tout le peloton de soldats, qui s'en prendrait à lui immédiatement. Que devait t'il faire ? Courir pour sa vie ? S'armer de sa tenue ? Continuer de jouer le jeu ? Il fallait réfléchir vite, agir vite, faire le bon choix... Vite !


"... Shimatta !"

Zayro, toujours en soldat, préféra continuer à jouer le jeu, il marcha sans paniquer, prit un air surpris lorsque le garde invoqua l'alerte, puis il se mis à courir vers un haut gradé, espérant qu'il venait d'un autre canton de la ville, et ne connaissait pas tous les soldats de la prison par cœur. Faisant mine de faire comme tous les autres soldats autour de lui, ne cherchant pas a viser la sortie, s'arrêtant sur des bureaux. A vrai dire, il pensait que certains irait vérifier directement dans la prison.

"Voyons si la chance continue de me sourire... Si je suis découvert, je ... Je vais..."
____________


Actions
* Zayro continu son chemin

* Zayro continu son jeu dans la peau du garde, tout en cherchant la sortie discrètement.


Total des morts dans la prison : 2



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Quête "sauvons Zayro" (4)   Sam 24 Jan - 1:04

Zayro:

* Lancé de D20 : 15 *

Le plan de Zayro était burné, il voulait continuer de jouer le soldat modèle mais son déguisement n'était pas celui d'un homme qu'on envoie au front tenir la ligne mais plutôt de celui qui cultivait les informations sur des hommes fraîchement capturés. Sa présence ne choqua pas au début, d'autant plus que le bastion était commun avec la prison, mais son attitude quant à la crise étonna certains sans vraiment les intéresser. L'un des gardes qui criaient à l'évasion traça dans le couloir pour parler avec un gradé au centre de la pièce, ce dernier, d'une voix forte et autoritaire, fit plusieurs signes de mains et assigna plusieurs personnes, au hasard, à la tache de retrouver le prisonnier en question.
Apparemment l'identité de ce prisonnier n'avait pas été signalé aux soldats, sans doute pour éviter une peur supplémentaire. Un rapide descriptif oral fut dispensés et la moitié des personnes de la pièce la quitta vers les niveaux souterrains.

Ne restaient dans la pièce plus qu'une dizaine de gradés autour d'une table style état-major où se trouvaient les différents endroits de la ville. Zayro put s'approcher assez pour voir une croix sur son emplacement ainsi qu'un endroit qu'il analysa comme étant les portes, mais sans vraiment plus de détails.
Rapidement, un homme vint vers lui et le retourna en le tirant par l'épaule. C'était un grand gaillard de près de deux mètres qui portait une armure trop petite pour lui, celle d'un soldat de la régulière.


- Qu'est ce tu fais là ? T'es déjà en pause ? Il me semble qu'avec un prisonnier en cavale tu devrais au moins vérifier la porte non ?

Il indiquait la porte par lequel il venait de monter avec son pouce en disant cela.

- A moins que tu es d'autres ordres ?

Là où il se trouvait, Zayro pouvait voir un escalier central qui bifurquait à droite comme à gauche vers l'étage supérieur. On y voyait également par des grands vitraux aux couleurs de la nation que le soleil brillait fort dehors, sans pour autant permettre de connaître l'heure qu'il était.
En montant par ses escaliers, Zayro verrait un rez-de-chaussé des plus communes avec un accès aux baraquements des soldats, un genre d'accueil où se trouvait un jeune homme en tenue militaire, et quelques pièces secondaires aux portes fermées et sans fenêtre.


///

2 Actions
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5747
Yens : 6
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 230
Nombre de topic terminé: 123
Exp:
2/24  (2/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Quête "sauvons Zayro" (4)   Sam 24 Jan - 4:38



«Zayro s'échappe »
Il est temps de sortir d'ici

* Rp d'event ou Zayro tente son évasion. Il intervient directement suite au rp de Zayro dans les geoles de Chikai. Voir chronologie / Possibilité de scène rp -18


Parfois et cette épreuve, le lui avait bien fait comprendre, mieux valait manipuler avec patience ses adversaires, afin de se défaire d'une situation critique et le leur faire payer au centuple plus tard. Zayro était réaliste, les chances que son plan marche comme prévu étaient maigres, mais pas impossible. Il agissait comme un garde, avait l'apparence d'un garde et son sac faisait mine qu'il partait en pause ou un truc du genre. L'excitation après l'alerte, n'était que pour rendre le truc bien plus réel. Au final, il sentait à la fois la tension, les quelques regards qui le toisaient en le trouvant un peu louche... Mais les bombes qui sonnaient dehors, arrivaient suffisamment à attirer toute l'attention, du simple péon à l'état major de Chikai créé pour l'occasion.

Il cherchait la sortie du regard, tout en continuant son petit jeu, mais en vérité, il venait de la trouver. Des soldats descendaient et montaient presque incessamment de grands escaliers qui se séparaient de chaque cotés, et menait directement au dessus. Il ne s'était pas attardé sur la table des grands chefs, n'y jetant qu'un rapide coup d'oeil. Il avança pour aller à l'escalier central qui se séparait en deux plus loin, mais fut stoppé dans la foulé par un grand gaillard. D'ailleurs, Zayro n'étant pas petit, il fut surpris d'avoir le regard au menton de l'individu, mais tant mieux, ça lui éviterait de bien voir son visage. Le gradé enfin, ce type, sommait Jin d'aller verifier la porte, bref, de se bouger en quelque sorte. C'était bien sa veine, vu qu'il ne pouvait pas répondre avec une langue en moins. Fort heureusement, le type semblait tout aussi pressé et se demandait si Jinn avait d'autre ordre. Le colosse du Nest acquiesça d'un geste de la tête, en se mettant au pas d'un militaire recevant des ordres. Il n'aimait pas jouer la comédie à ce point, mais sa survie en dépendait clairement.


".... Ce type me fait perdre du temps. " Pensait Jin

Lorsqu'il demanda s'il avait d'autres ordres, Zayro joua donc le jeu et feint de ne pas en avoir en faisant un non de la tête significatif. Espérant que ça passe, il s'en allait en direction du pouce que ce type avait montré, puis profita d'un mouvement de foule ou plusieurs soldats couraient dans tous les sens, pour repartir vers l'escalier et y monter, disparaissant de la vision du soldat. Il arrivait enfin en haut, c'était pas dommage. Il faisait jour, mais ça avait l'air le grand bordel. Explosion, soldats en alertes, prison ultra gardée... La galère. La sortie était là, toute proche, mais ça semblait trop facile de juste se pointer, ouvrir la porte et sortir sans raison, un sac sur le dos. A l'accueil, un soldat faisait office de standardiste, il avait pas l'air plus paniqué que ça. Zayro continua son rôle, puisqu'il avait l'air d'un soldat finissant son service, ou prenant le service, il parti en direction du baraquement des gardes en courant ! Il fallait avoir l'air pressé, la capitale subissait une attaque après tout !


"Feindre jusqu'au bout. Qui attaque Seika ? Aeternam ?!"

Après tout, Seika était en ligne de mir pour être les pires ennemis de la secte, c'était tout de même eux les principaux protecteurs du village qui avait été au centre de l'attaque par le passé. Inutile donc pour Jinn de penser à autre chose, et surtout pas un sauvetage pour sa peau, d'ailleurs, il le prendrait très mal. Zayro venait de prouver qu'il était presque capable de sortir seul de la prison et de fuir, s'il avait été prit en pitié, que ce soit par Sul Hei ou d'autres... Inutile de dire, que ... Ca irait mal.

___


Actions
* Zayro feint d'obéir aux ordres, mais disparaît du champ de vision du grand (ou l’espère)

* Zayro monte au RDC pour continuer sa route aux baraquements (toujours dans la feinte d'être un soldat pressé)


Total des morts dans la prison : 2



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Quête "sauvons Zayro" (4)   Dim 25 Jan - 12:34

Zayro:

Alors qu'il passa avec succès l'attention des gardes, il tenta de se diriger vers les baraquements, cependant, un bruit étrange, similaire à une attaque résonna au niveau des portes du bâtiment et des hommes affluèrent des baraquements par dizaine pour passer les grandes portes. Malgré lui, Zayro du rejoindre le mouvement, emporté pas cet élan guerrier pour arriver dehors, enfin, devant une horde de soldats vociférants insultes et ordres à l'encombre de deux individus qui s'envolèrent au dessus du bâtiment.
Le guerrier ne put se rendre compte que de la couleur des individus, silhouettes toutes de noir vêtue bien que la première affichait des ailes qui pourraient faire penser à Rhada si Zayro l'avait vu prendre son envol.
Le mouvement de foule partit dans le sens inverse alors que les deux héros présents dans les rues et une grosse partie du peloton rentra dans le bâtiment pour rejoindre les toits et protéger les dignitaires qui se trouvaient là.
Zayro fut bousculer une nouvelle fois, son accoutrement s'en retrouva amoché si bien que son gant masquant sa main coupé ainsi que ce qui lui servait pour cacher son visage tomba sur le sol.
Dans la rue se trouvait une dizaine de soldat qui regardait encore le toit en prenant du recul pour pister les intrus, mais l'un d'eux abaissa son regard vers le guerrier du Nest et bafouilla...


- C'est lele... C'est lélé... C'est l'élu !

Les hommes baissèrent tous la tête vers Zayro qui n'avait plus le choix à présent : combattre ou fuir !
A sa gauche était visible la grande muraille de la ville et à sa droite, une longue rue qui s'enfonçait dans les bâtiments de la ville. Le choix ne semblait pas si difficile


///

2 actions
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5747
Yens : 6
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 230
Nombre de topic terminé: 123
Exp:
2/24  (2/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Quête "sauvons Zayro" (4)   Dim 25 Jan - 15:27



«Zayro s'échappe »
Fuyu à la rescousse

* Rp d'event ou Zayro tente son évasion. Il intervient directement suite au rp de Zayro dans les geoles de Chikai. Voir chronologie / Possibilité de scène rp -18


Zayro pensait pouvoir passer tranquillement et prévoir la suite calmement, dans un baraquement, histoire de voir un plan dans un coin, mais c'était sans compter une nouvelle attaque, qui rameuta l'ensemble des troupes restantes. Emporté par le flot de soldats dont il ne pu se soustraire, Zayro suivit le courant un peu bon gré mal gré. Il se retrouva mine de rien dehors, sous le soleil flamboyant de Seika et sa capitale. Il avait mal aux yeux, l'obscurité l'avait rendu sensible et il devait se réhabituer, il plissa donc les yeux, entendant le son d'explosion et d'attaque, ainsi qu'un bon nombre de gradés, crier des ordres qu'on ne comprenait à peine dans tout ce chaos.

Zayro était toujours dans la foule, son sac sur le dos et sa tenue de garde trop serré pour lui. Les mouvements de foules furent nombreux, et Jinn avait le regard braqué sans discontinuer en l'air, fixant ces silhouettes volantes, partant en direction de la prison. Il n'entendit même pas le son significatif que le gant fit en tombant, ainsi que le peu de chose qu'il avait pour cacher son visage... Un soldat le reconnu et les regards se braquèrent sur lui, le temps semblait s'être arrêté.


"Rhadamantys... Et cette autre aura... Piccolo... "  Se dit t'il intérieurement, enrageant de savoir que Fuyu était donc revenu le chercher. Prit en pitié, il ne supportait pas l'idée.

Zayro se fichait d'être découvert à présent. Son regard était noir, il était sauvé par Fuyu, cela venait donc de Sul Hei. Étonné que le roi tyran daigne le sauver, il devait avoir de grands plans à son égard pour avoir osé faire ça et ne pas croire dans l'agent du Nest, qui avait tout de même réussi l'exploit de se sortir seul des geôles de la capitale. Mais à présent restait la fuite et elle était totalement compromise à cause d'un garde qui lavait reconnu. Zayro n'avait pas assez de temps et de force pour lutter contre tous les soldats présents. Il savait que ce serait peine perdu. Fronçant les sourcils en se raccrochant à l'idée du sauvetage, il se libéra de sa tenue de soldat en la jetant par terre, ne gardant que son sac fermement dans sa main, et commença à fuir en bondissant, utilisant vraiment ses dernières forces uniquement dans ce but. Il suivait la voie tracé du duo de Fuyu qui était venu le chercher... Se dirigeant maintenant vers eux.

Tout en allant faire ça, il choppa dans le sac, en le maintenant avec son autre bras, l'amulette de régénération qu'il avait, et s'en équipa. Elle ne soignerait pas sa main tranché, mais ses quelques blessures, ainsi que sa langue, ne prendrait que quelques minutes. Celle ci n'était pas complètement tranché après tout, il l'avait fendu pour faire sa diversion, mais elle se reconstituerait rapidement grâce à ce précieux item.


"Ce n'est qu'une question de temps, avant de récupérer la parole... Mais de semaines et d’entraînements pour ma main."

Il esperait être tout de même vu par ce duo venant du froid, après tout, c'était leur mission et de plus, son seul moyen de s'échapper actuellement de Chikai..

___


Actions
* Zayro utilise ses dernières forces pour bondir et fuir en direction de Rhadam et Piccolo (muraille)

* Zayro s'équipe de l'amulette de regen (récupérant de ses blessures et sa langue coupé)






Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Quête "sauvons Zayro" (4)   

Revenir en haut Aller en bas
Quête "sauvons Zayro" (4)
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quête "sauvons Zayro" (3)
» Sauvons nos compagnons!
» /!\ sauvons l'honneur de la pleurnicheuse
» Sauvons les meubles
» Sauvons ce forum [BYM]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.