Partagez | .
Entre ombre et lumière
Invité Invité

-



MessageSujet: Entre ombre et lumière   Mer 4 Fév - 12:33



Entre ombre et lumière…


Avec Rumaki Oshigato


Petit à petit, au fil des journées de marche, le décor change. La végétation luxuriante et le climat tempéré de Minshu laissent progressivement la place à des paysages plus vides, plus clairs, plus purs. L’herbe qui recouvre le sol est devenue légèrement bleutée tandis que la température a grandement chuté. C’est un vent glacial qui a remplacé la bise à laquelle Shishio s’était habitué. La route qui relie Minshu au territoire de Fuyu est longue et l’assassin commence à  se demander s’il en verra un jour le bout. Fort heureusement, il a pu trouver de nombreux abris où passer la nuit durant le trajet. Depuis la veille, le climat froid qui règne en ces lieux lui permet de mieux résister à l’effort car elle empêche la température de son corps de trop s’élever. Cet endroit lui plait et il regrette presque de ne pas avoir apparu ici. De toute façon, il ne ressent aucune fidélité pour le roi qui s’est permis de lui imposer sa volonté absolue comme s’il n’était qu’un de ses laquais, un de ses esclaves !

C’est entre autre pour cette raison que Shishio court ainsi les routes, sans réel autre but que de ne pas être disponible. Certes, Jeong pourrait décider de le rappeler à tout moment et il serait alors obligé d’obéir, mais vu la distance, il lui faudrait plusieurs jours pour retourner à la capitale. Le président aurait donc tout intérêt à appeler quelqu’un se trouvant plus à proximité pour un besoin urgent. Et même sans ça, il trouve primordial de connaître le monde dans lequel il a atterrit de par lui-même, sans compter uniquement sur les livres. Les ouvrages apportent des informations tandis que les voyages apportent des souvenirs, des faits réels et concrets qui resteront gravés à jamais dans la mémoire et dont la véracité ne pourra jamais être entamée par le doute. Et depuis son départ, l’élu a pu en voir des choses ! Des choses qu’il n’aurait jamais pu trouver dans un bouquin. Depuis qu’il a croisé la route de Kanseito, un vieux mage lui ayant appris les rudiments de la magie, il est persuadé qu’il ne pourra maîtriser cette force qu’en vivant de nombreuses expériences, positives ou négatives, afin d’enrichir son âme. Plus facile à dire qu’à faire…

Son véritable objectif est de se rendre au temple du ciel, dédié au Dieu de Fuyu. Peut-être que là-bas, il pourra compléter son apprentissage commencé au temple de la terre. Ou peut-être sera-t-il chassé car béni par une autre divinité que celle pour qui le temple a été érigé. Seul l’avenir le dira. De toute façon, il ne risque rien à essayer. Le simple fait de progresser sur de longues distances sans ressentir la terrible souffrance habituelle de l’élévation de sa température durant un effort est un plaisir. Toutefois, cela n’empêche pas la fatigue et l’assassin commence à en ressentir les effets. Il a besoin de faire une pause mais il n’y a rien d’autre à l’horizon qu’un paysage froid et glacial, vide de toute vie à l’exception d’une forêt qui se dresse fièrement au loin, devant lui. Les arbres semblent recouverts de givre, voire même complètement gelés. Les pas de Shishio l’amènent jusqu’à la lisière de la forêt. Il s’approche d’un arbre et pose sa main dessus. C’est… de la glace !

-Il n’est pas seulement recouvert de glace. Il est entièrement gelé ! Quelqu’un a-t-il sculpté d’immenses blocs de glace en forme d’arbres ou bien a-t-il fait suffisamment froid ici pour congeler complètement une forêt entière ? Les deux explications semblent absurdes…

Il entend un petit bruit à sa droite. D’un geste vif, il se retourne et observe l’origine de ce son. Une jeune femme.  
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1705
Yens : 52
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 91
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Entre ombre et lumière   Ven 6 Fév - 20:54


Morose



Un jour. Exactement un jour. C'était le temps que j'avais passé dans ce monde étrange. J'avais appris le pourquoi de mon appel ici, et le camps qui m'avait été assigné de force. Et je n'aimais pas du tout ça. Je me sentais mal à l'aise ici. Marchant tranquillement mais avec une mine attristée, je ne pouvais me faire à l'idée d'être manipulée par un autre dieu que le mien. Même le fait que cet imposteurs puisse exister me paraissait impossible. Pourtant, le sceau sur ma hanche que j'avais découvert en me couchant ma première nuit datait bien de mon arrivée ici, j'étais persuadée de ne jamais avoir quelque chose de semblable à Iwa. J'étais donc comme prisonnière d'un monde gouverné par une divinité dictatrice et ténébreuse contre laquelle je ne pouvais pas me battre et que je n'avais aucune envie de servir.

Il y avait cependant une chose qu'elle n'avais pas pu m'enlever, c'était ma vrai croyance. Mon coeur était toujours dévoué au dieu que je vénérais depuis toute petite et que je considérais comme seule être supérieur aux hommes. Et d'ailleurs, loin de me laisser tombée, une fois de plus,il m'avait offert un moyen de me libérer des enfers sous le nom de serizawa. Certes le premier contact ne fut pas des plus amicale, et à un certain moment, je songeais à tout faire pour fuir sa présence et son aura menaçante, mais finalement, j'ai découvert qu'il était la solution à tout mes tourments. Avec du recul, je pense que cet un signe du très-haut pour me confirmer que même dans un autre monde, il était toujours à mes côtés.

Mais malgré ça, je n'étais pas bien. La température était très basse à Fuyu, un peu comme mon moral, et tout cet univers ne me plaisait pas du tout. Vêtue d'une épaisse veste rouge, de grande bottes noirs fourrées et d'un cache-oreille, je traversais une forêt dont les arbres étaient recouverts de givre et le sol était recouvert d'un beau manteau blanc. De l'air chaud sortait de ma bouche, et ma tête était rentrée dans mes épaules, pour tenter de se réchauffer un petit peu. J'était venu ici pour me vider l'esprit, retrouver le moral et tenter de requérir les techniques perdues. Il fallait que je retrouve mes forces si je voulais défier le chef de mon camps. Car il est clair que s'il avait la capacité de transférer et de contrôler autant de personne, sa puissance devait être monstrueuse...

Mais mon regard fut soudainement attiré par un silhouette qui n'avait rien à voir avec un arbre. C'était clairement un humain, et apparemment, son attention était focalisé sur un tronc complètement gelé. Mais ce qui m'intrigua le plus, fut qu'il soit habillé par de simples bandages et de légers tissus. Il ne semblait pourtant pas manifester de problème avec la température. Fronçant les sourcils je décidai de m'approcher et fit malencontreusement du bruit en faisant craquer une branche gelée sous mes pas. Cette petite maladresse le fit se retourner brusquement et je plaçai mes mains verticalement devant moi pour signifier que je ne voulais rien lui faire. D'autant plus que son visage me fit écarquiller les yeux. Il était effrayant ! Je stoppai ma marche et bafoua un discours, d'une petite voix.

Oh... euh... pardon, ce n'est que moi, je.. je vous ai fait peur... je ne vou...voulais pas... euh... je me demandais juste comment vous... vous arriviez à être dans cette forêt sans même une petite veste et ne pas être complètement frigorifié

Je me tint les mains et les frottai pour les réchauffer. Je sentis les premiers effets à travers mes gants, avant de continuer

Par ce qu'il fait très très froid et... vous êtes habillé si légèrement... pardon de vous déranger

©MangaMultiverse


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Entre ombre et lumière   Dim 8 Fév - 12:09



Une jeune femme d’une beauté surprenante se tient debout, à quelques mètres à sa droite. Ses vêtements de soie montrent une certaine classe sociale élevée. Un ravissant kimono finement brodé, des boucles d’oreilles, des bijoux tenant sa coiffure sophistiquée… Pas de doute, elle ne provient pas d’une famille de paysans. Pour être parvenue à s’être approchée si proche de lui sans qu’il ne la remarque, elle ne doit pas être une simple fille de bourgeois ou même de noble. Shishio aurait parié qu’elle était une « élue » elle aussi, ou tout du moins qu’elle a subit un entraînement quelconque pour se déplacer aussi discrètement. Sans cette branche gelée, il ne l’aurait probablement pas entendue du tout. Intéressant…

Toutefois, elle ne semble pas le moins du monde belliqueuse, au contraire, elle a l’air apeurée par la vue de l’assassin. Les yeux écarquillés, elle le regarde de haut en bas. Il est vrai que son apparence est peu commune. Elle bafouille qu’elle ne comprend pas comment il parvient à rester ainsi, malgré le froid glacial qui règne. C’est donc ça qui la perturbe tant. Evidemment, pour le commun des mortels, se tenir ainsi, drapé uniquement de bandelettes de lin et d’un kimono ouvert, serait un suicide. Leur température corporelle chuterait pour les faire tomber en hypothermie. Le sang se mettrait à se concentrer sur les organes vitaux tels que le cœur et le cerveau, délaissant en priorité les extrémités : doigts, orteils, nez… Ils finiraient par tomber de fatigue et s’endormiraient pour ne jamais se réveiller. Mais Shishio est différent.

-Le froid me fait du bien. Il m’aide à apaiser le feu qui brûle à l’intérieur de mon corps. Vois par toi-même.

L’assassin retire les bandelettes qui couvrent sa main droite tout en s’approchant de la jeune fille. Il lui saisit la main pour qu’elle se rende compte de la chaleur qui émane de lui en permanence. La main de la demoiselle, en revanche, est complètement gelée. Il a l’impression de tenir un glaçon au creux de sa paume. Il approche sa deuxième main pour mieux la saisir et la réchauffer. Il ne peut retenir un sourire en voyant l’expression sur le visage de l’inconnue. Si cette fille est une élue de Fuyu, cela signifie qu’ils sont probablement ennemis. Pourtant, il a du mal à percevoir la moindre trace de danger en elle. Il décide de prendre les devants. Elle est la première personne qu’il croise depuis bien longtemps.

-Je m’appelle Makoto Shishio. dit-il en lui lâchant la main. Elu de Minshu. Je cherche le temple dédié au dragon céleste de Fuyu dans l’espoir qu’il m’accorde le pouvoir d’utiliser la magie qui est couramment utilisée ici. Tu es une élue toi aussi, n’est-ce pas ?

Tout en la fixant droit dans les yeux, il remet ses bandages autour de sa main afin de ne pas trop écœurer la fillette avec sa peau brulée.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1705
Yens : 52
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 91
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Entre ombre et lumière   Dim 8 Fév - 22:56


Sans frontière



C'est le regard froncé et très intrigué que je le vois retirer ses bandelettes et ainsi découvrir des mains brulées qui me soulèvent les sourcils. Qu'à-t-il pu arriver à cet homme pour avoir de tels brûlures ? La suite me laisse bouche-bée. Il s'approche et me prend les mains. À travers les gants, je sens une grande chaleur m'envahir jusqu'au bout de chacun des doigts. C'était incroyable ! malgré ses températures glaciales ses membres était comme en plein été. Etait-ce un pouvoir particulier qu'il possédait ? Une magie quelconque ? C'était en tout les cas bien étrange et attira toute mon attention.

Je m’appelle Makoto Shishio. Elu de Minshu. Je cherche le temple dédié au dragon céleste de Fuyu dans l’espoir qu’il m’accorde le pouvoir d’utiliser la magie qui est couramment utilisée ici. Tu es une élue toi aussi, n’est-ce pas ?

Minshu ? Il était donc du camps ennemi. Enfin ennemi selon les gouverneurs ténébreux de ce monde. Moi, je ne voyais ici qu'un élu d'un autre monde, forcé lui aussi de se battre pour de fausses divinités. Quoi qu'il en soit, malgré son apparence repoussante, il fait avouer, je ne voyais pour l'instant aucune raison de me méfier. S'il avait eu de mauvaise intentions, il aurait eu milles occasions déjà de passer à l'action, et il ne l'a pas fait. C'est donc bien tranquillement, grandement curieuse d'en savoir plus sur cet étrange personnage.

Oui, malheureusement, j'en suis une. Je m'appelle Rumaki Oshigato, enchainée à Fuyu. Le temple dis-tu ? Je suis désolée, je ne sais pas ou il se trouve, mais je doute qu'il y est une magie particulière. Ces imposteurs doivent plutôt profiter de nos capacités personnelles pour se battre. La mienne est par exemple, d'utiliser mon chakra, c'est une source d'énergie à l'intérieur de moi que je peux manipuler comme je veux pour donner forme à des techniques d'attaque ou de défense. 


Je marquai une pause pour souffler sur mes mains pour les réchauffer, avant de continuer.

La tienne est sûrement différente, et c'est ce mélange que recherche les chefs des trois camps. Quel type de magie emploies-tu ?


J'étais vraiment très interessée de savoir quel type de pouvoir il possédait pour réchauffer ainsi son corps. Mais plus encore, je voulais briser les règles de ce monde en me moquant des frontières entre les camps, pour sympathiser avec chaque personne que je pouvais. Personne n'avait choisi d'être ici, il n'y avait pas question pour moi de juger les personnes en fonction du camps auxquels elle appartenait. Tous partaient d'une point neutre.
©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Entre ombre et lumière   Lun 9 Fév - 19:18



Une élue de Fuyu, comme il s’y attendait. Il ne saurait expliquer comment, mais il le savait avant même qu’elle ne confirme ses soupçons. Il émane d’elle quelque chose de différent par rapport aux habitants habituels de Kosaten. Une sorte de sensation étrangère. Pas spécialement agressive, positive ou négative. Simplement… Différente. Peut-être que son entraînement dans le temple de la terre lui a finalement permis de développer quelque chose. On ne peut pas réellement parler de « pouvoirs » au sens strict, mais tout de même, une perception, une sensibilité accrue. Il songe à travailler cette petite découverte car pouvoir détecter les autres élus seraient très utile dans un univers comme celui-ci.

La jeune fille semble tout aussi dépitée que lui de se retrouver enchainée à un Dieu qu’elle n’a pas choisi. Comme tous les élus, elle a probablement été capturée dès son arrivée et soumise par la force de la magie à son chef. Par contre, elle pense que visiter le temple ne lui servirait à rien dans son apprentissage de la magie. Il est vrai que ce n’est pas le temple en soi qui a aidé Shishio à se débloquer, mais plutôt le vieux sage qui vivait à proximité. Toutefois, il a ressenti là-bas que la magie planait. Si cette énergie est une denrée quantifiable, il sera sûrement plus simple pour un novice comme lui de s’y éveiller si elle se trouve en grande quantité dans l’air.

Rumaki prétend être capable de manipuler le chakra, son énergie interne, pour l’attaque et la défense. L’assassin a déjà entendu le mot chakra employé, mais il s’agissait seulement d’un terme de massage, de shiatsu et méditation zen. Pouvoir l’utiliser lui semble bien abstrait.

-A mon grand regret, je n’utilise aucune magie. Je cherche justement à l’apprendre au fil de mon voyage à travers ce continent. La chaleur qui brûle en moi… Cela n’a rien de magique ou tout du moins, ce n’est pas de ma propre volonté.

En effet, cette particularité tiendrait plus de la malédiction. Véritable handicape, il ne peut contrôler sa température interne car depuis qu’il a été brûlé, il a perdu toutes ses glandes sudoripares. Sa chaleur corporelle augmente donc au moindre effort sans aucune possibilité de régulation. C’est d’ailleurs à cause de cela qu’il a trouvé la mort, une seconde fois, en se battant trop longtemps face à son rival, Kenshin.

-Vois-tu, autrefois, je me battais pour assurer un gouvernement stable à mon pays. Mais lorsque j’y suis parvenu, les hauts dirigeants ont trouvé plus sûr de me tuer en m’immolant. Seulement, il n’est pas si simple de me tuer. Mais depuis, j’ai cette chaleur qui bouillonne en moi. dit le grand brûlé en posant sa main sur la joue de la jeune fille.

Shishio évite délibérément de parler de ses actes passés, de tout le sang qui a coulé le long de la lame de son fidèle Mugenjin. Il ne veut aucun mal à cette jeune demoiselle alors à quoi bon l’effrayer ? Il demande à l’élue de Fuyu si elle veut bien lui faire une démonstration de sa fameuse utilisation du « chakra ». Il serait curieux de voir comment cette ressource que chacun possède en soi peut-être exploitée.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1705
Yens : 52
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 91
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Entre ombre et lumière   Mar 10 Fév - 21:32



La paume mystique



De plus en plus surprise, j'appris que cette mystique magie n'avait rien de magique. C'était vraiment impressionnant ! Sa main sur ma joue me réchauffa à nouveau. Cela me fit du bien. J'en oublie presque que je n'étais qu'une humaine transi de froid dans ce climat hostile. Puis il me demanda de me faire une démonstration d'une technique requérant du chakra. Je réfléchis un instant et lança un rapide regard autour de moi. Malheureusement, je ne vis rien qui puisse être soigner. Car oui, la seule technique que je parvenais encore à exécuter était la paume mystique, permettant de soigner de légères blessure. Mais naturellement, s'il n'y avait aucune blessures autour de moi, elle ne servait à rien.



J'allais lui répondre qu'il m'était impossible de répondre à sa demande quand j'entendis quelque chose tomber dans un arbre et heurter le sol. Je me retournai et vis un oiseau par terre, visiblement affaibli. Le très-haut avait-il envie de me voir à l'oeuvre lui aussi ? Toujours est-il que soudainement, j'avais de quoi montrer de quoi j'étais capable. Bien sûr, j'étais peinée pour ce petit être qu'il fallait vite sauver avant que le froid ne l'emporte sur lui, mais je pris tout de même le temps de m'adresser à Makoto.

Eh bien, tu as de la chance, il s'avère que la technique que j'utilise sert à soigner. Je vais pouvoir redonner des forces à ce petit être et te montrer en même temps une utilisation du "chakra", viens.


Suite à ces mots, je m'approchai de l'oiseau et le soulever délicatement d'un doigt pour examiner son état. En plus d'une basse température, il s'était blessé sur le flanc sûrement dans sa chute. Je me mis à genoux malgré l'aspect glacial et humide du sol enneigé et mis mes mains en position pour commencer à malaxer mon chakra.



Puis je tournai mes paumes contre l'animal et une petite boule d'énergie bleue brillante apparu. Je descendis les mains et appliquai la boule sur la plaie, qui fut bientôt recouverte de chakra. Je restai ainsi une bonne minute, déplaçant mes mains un peu partout sur l'animal pour le réchauffer et peu à peu, la blessure disparu totalement. Bientôt, il bougea et s'envola brusquement.

Hey ne force pas trop mon petit, fais attention à toi
lui déclaré-je un sourire aux lèvres alors qu'il s'envolait toujours plus haut. Je me relevai, puis me tournai vers Makoto.

Voilà la seule qui me reste depuis mon transfert ici, ça t'as plus ? demandai-je gentiment

©MangaMultiverse


  
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Entre ombre et lumière   Sam 14 Fév - 17:57


Quelle splendeur ! Contre toutes ses attentes, Shishio doit bien admettre que cette jeune fleur délicate est bel et bien douée de capacités magiques hors du commun. Loin des impressionnants jets de flammes ou des envols parmi les nuages des autres élus, celle-ci vient de soigner en quelques secondes une blessure assez grave, rien que par l’apposition de ses mains. Une faible lueur est apparue et l’oiseau blessé a pu repartir comme si de rien n’était alors que son aile était brisée quelques instants auparavant. L’assassin n’imaginait pas une seconde que la magie puisse être utilisée à des fins curatives. Enfin… Il n’imaginait même pas qu’elle existe il y a encore trois semaines de ça…

-C’est tout bonnement impressionnant, mademoiselle Rumaki.

Shishio a le sentiment que la magie est directement liée à l’âme des gens, comme le vieux sage avait tenté de lui expliquer de manière floue. Si Rumaki est capable de soins, d’utiliser la magie blanche, c’est parce qu’au fond d’elle, elle est pure. Gentille, naïve, non souillée par l’horreur du monde. L’assassin ignore de quel monde elle provient, mais visiblement, elle ne s’est pas encore retrouvée confrontée à la réalité de l’humanité. Soigner, aider, porter secours à autrui n’est absolument pas dans la nature humaine, ou tout du moins, pas dans son monde d’origine, ni sur Kosaten d’après ce qu’il a pu remarquer. Au contraire. Les personnes blessées et affaiblies représentent des cibles de choix pour ceux qui font partie de la classe des prédateurs, comme Shishio. En achevant une personne en mauvaise posture, on peut s’accaparer ses possessions, ses connaissances, l’essence même de sa vie à moindre risque et moindre effort. C’est toujours ainsi qu’il a fonctionné, qu’il a vécu et qu’il est parvenu à se hisser si haut au-dessus des autres.

L’élu de Minshu se place face à l’élue de Fuyu. Elle le fixe avec un regard empli de curiosité, sans aucune peur ni appréhension, malgré son aspect repoussant. Il s’est habitué à lire du dégout dans les yeux des autres. Cette pureté le déstabilise un petit peu car il ignorait jusqu’à lors que des femmes comme elle existaient.

-Dîtes moi, pensez-vous être en mesure de m’enseigner votre « chakra » ? Je doute avoir votre talent, mais je serais ravi que vous acceptiez de partager votre connaissance avec moi. En échange, si je peux faire quoi que ce soit, dîtes le moi.

Le vent commence à se lever, faisant tournoyer des flocons dans les airs tout autour d'eux.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1705
Yens : 52
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 91
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Entre ombre et lumière   Dim 15 Fév - 14:27

center>

Maître et élève


J'étais satisfaite de l'impression que je donnais au dénommé Makoto. J'aimais savoir que je n'étais pas n'importe qui aux yeux des gens et en examinant son regard, je pouvais aisément constater que ma technique de la paume mystique lui plaisait. J'affiche un sourire qui trahissait ma joie d'avoir montré ce que je savais faire. Puis quand il me demanda de lui enseigner mon "chakra" comme il disait, je m'amenai ma main gratouiller mon menton, signe de réflexion rapide. Puis je lâchai en soupirant.

Tu sais, ça s'apprends pas comme ça, il m'a fallu des années avant de pouvoir le manipuler correctement.

Je croisai les bras, continuant de penser à un moyen de lui apprendre quelque chose. Il avait l'air si sincère et si gentil, je ne pouvais pas ne rien lui transmettre.

Mais soit, je peux te communiquer deux ou trois éléments. Ecoute bien: je possède deux énergies. Celle spirituelle et celle physique. La première est entretenue et agrandit par l'entraînement et la deuxième est accumulée par les cellules du corps. Le chakra est la combinaison des deux que j'extrais de mon corps pour former une techniques. Pour manipuler et mélanger ces deux énergies, je dois composer des signes avec les mains comme celui-ci que j'ai exécuté toute à l'heure.

Je remis mes mains en position pour lui montrer. Du chakra sortit alors de mes pieds sous la forme de deux petite oréoles bleues.

Là tu vois, je le manipule pour le concentrer dans mes pieds. Grâce à cela, je peux par exemple faire ceci.

Je courus contre un arbre gelé et court sur le tronc, le corps à l'horizontale pour finalement me retrouver à l'envers, sous une grosse branche. Mes pieds étaient alors comme émentés à l'arbre par la seule présence du chakra dosé méticuleusement à mes pieds.Je souris, arrêtai de concentrer son énergie et sautai de l'arbre pour ratterrir dans la neige en souplesse


Premièrement, si tu veux maîtriser ce chakra, il faut que tu les ressentes. Ferme les yeux, met les mains dans cette position *je refis le geste une troisième fois* et essaye de sentir les énergies qui circulent en toi.

Je lui souris pour l'encourager à essayer.

©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1705
Yens : 52
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 91
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Entre ombre et lumière   Jeu 12 Mar - 2:05

[HRP]comme makoto s'en va, je me permet une conclusion rapide [/HRP]

Makoto essaya guidé par mes paroles. Je tentai le plus possible de lui faire ressentir l'énergie que chaque être humain possède en lui. Mais ne possédant aucun entraînement spécifique à mon monde, il ne put y arriver. Je me creusai la tête pendant un instant pour trouver un moyen d'y parvenir mais malgré mes quelques essais, rien n'évolua.

Il semblait déçu et je le comprenais bien. J'avais un peu de compassion pour lui, voulait vraiment l'aider et je dus me rendre à l'évidence que ça ne servait à rien de continuer. Il m'avoua ensuite qu'il n'allait pas abandonner et que même si ce n'est pas le chakra qu'il pourra maîtriser, il finira par acquérir un pouvoir quelconque. Cet détermination me fit sourire et je ne manquai de lui communiquer mes encouragements et de soutien que mon Dieu l'aide dans sa quête. Nous nous quittâmes d'une poignée de main, le sourire au lèvre pour ce qui me conernait et je repris le chemin de la ville d'hyouga pour trouver un coin chaud pour me reposer.

Qui aurait cru que notre deuxième rencontre allait être si différente...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Entre ombre et lumière   

Revenir en haut Aller en bas
Entre ombre et lumière
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fin printemps 1187 - Spectacle Ombre et Lumière
» Appel aux fans de B.D
» [TopSites des Chimères] Ombre et Lumière
» Ombre et Lumière
» Ombre et lumière...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Royaume de Fuyu :: Forêt de givre-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.