Partagez | .
Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden
Invité Invité

-



MessageSujet: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Dim 22 Fév - 21:18


BIENVENU A CHIKAI

UN P'TIT VERRE POUR LA ROUTE ?


Pendant leur marche, Geleerde ne souffla guère mot. L'un des gardes, sans doute un petit bleu, était lui, cependant, tout excité.

- C'est incroyable ! C'est le premier élu que j'approche d'aussi près ! Quels sont tes pouvoirs ? D'où viens-tu ? A quoi ressemble ton monde ?

Décidément, ce jeune homme parlait trop. Ainsi, elle n'était pas la seule qui était considérée comme élu, mais également, qu'ils auraient des pouvoirs propre à chacun de leur monde respectif. Information intéressante.

- Tes questions méritent des réponses. Mais tu ne seras pas celui qui les obtiendras, gamin.

Les deux gardes ne pouvaient empêcher de contenir leurs rires, sous le regard écœuré du troisième. Au moins, ça lui clouera le bec un moment.

Après quelques heures de marche, ils arrivèrent enfin devant les portes de la Capitale. Geleerde n'était pas attachée et aurait pu fuir, si elle le voulait. Mais la jeune femme savait pertinemment qu'il serait futile d'agir de la sorte. Dans ce monde, elle était seule, sans le moindre compagnon. Il faudrait remédier à cela également, d'ailleurs. Et au plus vite. Mais elle devait avant tout connaître les attentions de cet Empire et en savoir plus sur ce nouveau monde. L'un des gardes, prit la parole, à l'attention d'un autre qui se trouvait derrière la porte :

- Ouvrez, au nom de Karui Hanja, nous ramenons un élu !

- Elu, hein ? Tsss.


La louve n'apprécia pas le statut avec laquelle elle fut nommée, mais qu'importe. Ce n'était pas si loin du titre d'Alpha, après tout. La porte finit par s'ouvrir, laissant à la louve, la découverte de la Capitale de Chikai. Cette dernière, était dans un sale état : une partie de la ville était en ruine, signe d'une attaque adverse. Ainsi, il y avait ici aussi, des conflits de territoire. Des odeurs nouvelles alertèrent les sens développés de la louve. En tant qu'animal, elle ne pouvait contenir le plaisir immense de découvrir ces nouveaux arômes. La jeune femme constata que la plupart des habitants, étaient physiquement des guerriers, ce qui ravit notre jeune demoiselle. Elle n'était donc pas tombée dans un lieu où la paresse et la sottise étaient présentes.

- La pêche à été bonne de ce que je vois, messieurs.

Un garde s'était mis en face des trois autres, ainsi que de Geleerde, faisant allusion à la jeune femme les accompagnant.

- Nous comptions emmener cette élue rencontrer notre Roi.

- Le Roi est bien trop occupé pour le moment. Ces derniers temps, nous avons des élus qui poussent comme de la mauvaise herbe !


Les gardes exclamèrent leurs amusements en riant, sous le regard exacerbée de la louve.

- Dans ce cas, qu'elle reste dans l'Empire pour l'instant. Nous la convoquerons une fois que Karui Hanja la demandera. Nous te surveillons, élue, ne tâche pas de filer.

Sans autre forme de procès, les gardes laissèrent seule la jeune femme dans les rues, sans se retourner. Ah, vraiment ? On la laisse, comme ça ?

- Et comment suis-je disposée à me retrouver ici, sans savoir quoi faire ?

La louve émit cette interrogation pour elle-même. Elle poussa un long soupir agacé. Tant pis. Pour l'instant, elle se contenterait de régler une situation des plus capitales : se nourrir. Geleerde se dirigea vers une taverne, l'une des seules qui semblait être encore en bon état. Lorsqu'elle entra, l'ambiance était dans le même état que la Capitale elle-même : une ruine totale. Sous un silence de mort, la demoiselle se dirigea vers le tavernier et prit place lourdement sur l'une des chaises en hauteur. De sa main droite, elle retenu son front et de l'autre, fit signe au tavernier de venir à elle.

- ça sera quoi, pour vous ?

- Un peu plus d'amabilité premièrement.


En effet, le tavernier semblait être sur les nerfs. Il jaugea du coin de l’œil la louve, reniflant bruyamment.

- Si vous voulez consommez, faut payer.

Ah. C'est vrai. Les hommes ne vivent que pour l'argent. Comment pouvait-elle oublier ce détail ? Peut-être parce qu'elle trouvait cela d'une futilité sans nom, à la juste image de la nature humaine. Ou simplement parce qu'elle n'avait pas besoin de ça, dans son monde d'origine.

- Je vous propose un deal.

De part ses origines, la louve aimait le jeu, le goût du défi. Quoi de plus enivrant lorsque des enjeux sont en place.

- Donnez moi votre "meilleure" boisson. Aussi répugnante et justifiant d'un degré d'alcool aussi inimaginable que possible soit-elle. Si je la bois cul-sec, vous m'offrirez ce verre.

Un petit sourire se dessina lentement sur le visage de la louve qui, par chance, n'avait pas besoin d'utiliser son masque à gaz pour cacher la partie inférieure de son visage, puisque sa dernière transformation datait déjà de plusieurs heures.

- Cadeau de la maison.

Geleerde attendit patiemment la réponse du tavernier, toujours un sourire au coin. Dans son monde d'origine, elle était réputée pour ce genre de défi. Certes, c'était d'une idiotie et d'une immaturité sans nom, mais après ses batailles contre les Faucheuses, elle aimait se détendre avec ses coéquipiers autour d'un bon repas et de quelques bouteilles d'alcools en tout genre.

Sans un mot, le tavernier lui versa le liquide qui était demandé. Les clients de ce lieu, attirés par la curiosité, jetèrent quelques coups d’œils discret. Dès que le verre fut posé, Geleerde renifla l'intérieur du contenu. Il n'y avait aucun doute, même un humain avec le nez bouché pourrait sentir les vapeurs d'alcools hautement présente que contenait ce verre. Parfait. La louve joua quelques instants avec le verre, le faisant glisser entre ses deux mains, tout en regardant le tavernier avec malice. L'homme commençait à s'impatienter, bien que confiant en pensant qu'une femme ne pourrait jamais boire un tel breuvage sans aller vomir aussitôt après.

Soudain, la louve attrapa le verre de sa main droite, se leva, tout en tenant le verre au dessus de sa tête et décerna un clin d’œil au tavernier. Geleerde bu le contenu d'une traite, sans la moindre difficulté et déposa le verre violemment.

Bordel. Ce truc est immonde.

Sous le regard médusé des clients et du tavernier, Geleerde fut ravie que sa petite mise en scène soit réussie. Elle se tenait debout, fièrement, sans la moindre trace de malaise. Mais vu le degré phénoménal d'alcool qu'elle venait d'ingurgiter, il lui faudrait obtenir un repas dans l'heure, si elle voulait toujours tenir, n'étant pas habituée à cet alcool unique à ce monde. De la triche ? Appelez ça comme vous voulez. Laissez juste un peu de temps à notre louve de s’accommoder de ces nouveaux breuvages et défiez-la. Ça serait amusant, nous en sommes certains.

Aussitôt l'ambiance du lieu fut transformée : des rires, des commandes de diverses boissons fusèrent dans tout les sens. Plusieurs individus proposèrent le même genre de défi à Geleerde, qui annonça qu'un repas ne serait pas de refus si elle gagnait les défis qu'on le lui lancerait. Ainsi, elle pourrait manger et boire à l’œil.


Quel bon début...





Dernière édition par Geleerde le Mer 25 Fév - 3:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Dim 22 Fév - 22:46


• Rencontre •


Cela faisait maintenant déjà quelques jours que Schneiden était retourné à la capitale. Quelle ne fut pas sa surprise en la retrouvant dans cet état. Bâtiments détruits, pertes humaine et des fugitifs encore dans la nature. L’empire des flammes avait subis un coup dur durant son absence et le nom des présumés coupables étaient sur toutes les lèvres. Fuyu. A cette pensée le poing de l’élu se serra sous la colère, ce nom était souvent la source de ses maux dernièrement. Il allait les faires payer, c’était une promesse qu’il se fit à lui-même.


 

La légère pression qu’il sentit sur la manche de sa tenue le fit revenir à la réalité. Il pouvait voir sa petite protégé faire la moue en lui présentant le menu du bar ou ils se trouvaient.

« Ah ! Schneiden ! Tu ne m’écoutais pas ! Comme toujours ! »

Schneiden présenta ses excuses tout en lui offrant un rire nerveux. Alors qu’elle s’exaspéra en lui citant un à un les défauts qu’il devait s’empresser de corriger, l’élu se contenta de l’observer avec un petit sourire en coin. Il avait été soulagé à son retour d’apprendre que Mirya avait pu trouver refuge après l’attaque de Fuyu et des fugitifs de la secte, dans des installations que son roi avait aménagé. Il se souvenait encore parfaitement de ses jambes qui l’avaient lâché suite à cette annonce, comme si un poids inimaginable lui avait été ôté de ses épaules. Il ne savait pas dans quel état il aurait été si on lui avait annoncé le contraire mais avec l’arme spécial qui était en sa possession cela n’aurait rien donné de bon.

« Oui, oui, oui. Excuse-moi, Ô grande déesse, pour me faire pardonner que dirais tu si je t’achetais tout ce que tu voudras pour remplir ta petite bedaine ? »

Elle ne prit même pas compte des petites moqueries cachées. Elle ne retenu que l’essentiel, elle pouvait manger autant qu’elle le voudra. Même si elle tentait de se montrer mature la plupart du temps, il ne fallait pas oublier que c’était avant tout une enfant. Son air rêveur et le petit filet discret de bave qui s’échappait de ses lèvres la trahissait. Il observa le tout avec amusement.

L’ambiance monotone du bar changea brusquement alors qu’au comptoir une femme semblait vouloir faire une scène. Un coup d’œil lui suffit pour comprendre qu’elle ne venait pas de ce monde. Ses vêtements étaient beaucoup trop éloignés des standards de Kosaten, lui qui avait fait le tour de Minshu et de Seika pouvait l’assuré. Impossible qu’elle soit de Fuyu, la situation était trop tendue entre les deux royaumes pour qu’elle se promène dans capitale adverse, en tout cas pas en attirant autant l’attention. Il en conclut qu’elle devait une élue fraichement débarqué. Un sourire commença à prendre forme sur son visage, cela lui rappela le moment où il avait accueilli sa cadette, Seryu. A l’époque il avait un caractère un peu plus… spécial. De l’eau avait coulé sous les ponts, ça c’était sûr.

« Schneiden… »

Un regard en direction de la jeune fille qui l’accompagnait lui suffit pour comprendre sa prochaine demande. Il semblerait qu’elle aussi ait développé la manie de devoir aider les gens en difficultés. Il regarda l'énorme Odachi qui était posé au bas de la table avec hésitation.

« Ne touche surtout pas au Katana, je reviens »

Il poussa un soupir en se levant pour venir en aide à la jeune femme quand un évènement le stoppa dans sa démarche. Il semblerait que la jeune femme n’avait pas froid aux yeux puisqu’elle répondit au tavernier par un petit défi, un défi stupide au vu de l’alcool infect que l’on pouvait trouver dans les tavernes de ce monde, mais un défi quand même. Il arqua un sourcil en la voyant descendre l’alcool d’une traite à une vitesse exemplaire. Soit elle avait mauvais gout en ce qui concerne l’alcool, soit elle avait le palais totalement mort.

Peu importe la raison il semblerait que cette petite scène ait redonné une seconde vie à l’ambiance monotone qui s’était instauré. Des rires et des éclats de conversations firent éruption dans tout le bar. L’élu sourit, cela lui rappelait les moments insouciants qu’il avait passé ici avant les évènements de l’attaque. Il décida de s’avancer en direction du comptoir un sourire aux lèvres, la foule s’écartant du passage tout en le saluant de manière non-formelle, tape au dos, pointage de doigt, rire et blague. Tout y passa pour son plus grand bonheur ou malheur.

Arriver à destination il crut comprendre qu’elle souffrait d’une faim de loup, parfait.

« Chef ! Servez lui ce qu’elle voudra et mettez ça sur ma note~ »

Surpris le chef se tourna vers la voix qui lui était familière. Quand il vit à qui il s’adressait son sourire s’élargit.

« Schneiden ! AHAHA ! Je t’ai déjà dit de ne pas m’appeler comme ça ! Que dirais tout le monde si un des héros de Kokota et d’Hibana s’inclinait devant un simple aubergiste ? »

Les deux hommes se mirent a rirent sans retenu. Bien qu’il s’était taillé un nom dans Kosaten, la raison de la familiarité entre les deux hommes était plus simple. Schneiden, entrainé de force par son roi et ses troupes, avait été habitué aux tournées dans les bars qu’ils affectionnaient tant. C’était ici qu’il avait appris à connaitre bon nombre de commerçant dans le métier.

Avec un dernier signe de tête en direction de l’aubergiste, Schneiden recentra son attention vers la femme qui avait attiré sa curiosité.

« Venez donc à ma table Ms. Élue, je pense qu’il y a bon nombre de chose que vous voudriez connaitre sur ce monde »


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Dim 22 Fév - 23:31


BIENVENU A CHIKAI

UN P'TIT VERRE POUR LA ROUTE ?





La louve savait apprécier quand une ambiance était festive. Elle n'était encore pas au courant de la bataille qui avait eu lieu ici et ignorait encore beaucoup de chose. Il lui fallait donc acquérir certaines informations au plus vite. Puisque le Roi était bien trop occupé pour le moment, Geleerde pensa qu'il était tout à fait probable que des élus de cet Empire seraient présents et feront l'affaire afin d'étancher sa soif de connaissance.

Geleerde, bien que ne prouvant pas ses dires à cet instant même, était une femme de pouvoir, sans cesse en quête d'apprentissage, que ce soit de son environnement ou de sa maîtrise au combat. Dans son monde, elle était considérée comme une érudit. Il lui était donc normal, en toute logique, que la louve se soit acquis le nom de Geleerde en arrivant à Kosaten.

Alors qu'elle s'apprêtait à accepter le défi de l'un des clients de la taverne, un homme s'approcha d'elle. Il était différent des autres, il dégageait une aura particulière. Plus Schneiden approchait de la louve, plus les personnes présentes se manifestèrent. Il était donc présent depuis longtemps ici et ses prouesses étaient fortement appréciées et le tavernier semblait également très apprécié cet homme.


Un élu ? Cela paraissait évident.


Schneiden lui proposa de s'asseoir à sa table, tout en indiquant au tavernier d'offrir à Geleerde tout ce dont elle voudrait pour se sustenter. La jeune femme pourrait croire qu'il s'agissait là d'une manière de la draguer, mais Geleerde ne ressentait pas cela à l'égard de cet homme : il n'y avait là aucune avance douteuse en prononçant ces mots. Jetant un rapide coup d’œil à la table ou Schneiden était posé un peu plus tôt, elle vit qu'il était accompagné. La louve demanda au tavernier de lui servir son meilleur repas, celui que l'on décerne aux combattants, la veille d'une guerre qui se veut être fatale. La louve avait cette habitude de commander ce genre de mets consistant, étant habituée à ce que chaque bataille, soit peut-être sa dernière, l'emmenant un jour fatalement, vers l'Au-Delà.


Elle refusa poliment les défis des clients, annonçant qu'ils auront tout le temps de s'amuser en temps et en heure et alla s'asseoir à la table que Schneiden lui avait désigné. La jeune femme eu un léger rictus lorsqu'elle  Schneiden prononça le mot « élue », mais tenta de ne pas en tenir compte. Après tout, elle ne s'était pas encore présentée et ce n'était que là que le seul statut que les gens connaissaient d'elle pour le moment.

Une fois assise, elle attrapa le verre que le tavernier venait de déposer sur la table et en bu une gorgée délicatement. Elle était capable tout de même d'apprécier la boisson à sa juste valeur. Se léchant les lèvres, Geleerde songea aux alcools de son pays d'origine. C'était probablement l'une des choses qui allait le plus lui faire défaut ici. Cet alcool était décidément infâme. Pourvu que ce ne soit pas la même chose pour la nourriture.  

- Vous avez les réponses, j'ai les questions. Mais permettez moi de demander votre nom avant tout et de savoir qui vous êtes. Vous comprendrez que ma chère regrettée mère m'a toujours dit de ne pas parler aux inconnus.


Geleerde esquissa un sourire serein et sincère. Quelque peu amusée également. Elle retira son manteau qu'elle déposa sur une chaise à ses côtés, laissant ses sacoches de cuir en vue.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Lun 23 Fév - 0:32


• Rencontre •


La jeune femme a ses cotés ne se priva pas en ce qui concernait ce qu’elle allait ingurgiter. Elle demanda à ce qu’on lui serve le repas le plus copieux et bourratif qu'il possédait, rien que ça. C’était le genre de repas destiné à un géant du gabarit de Zayro, pas à une femme fine et svelte comme celle qui se trouvait devant lui. Au moins elle ne l’avait pas confondu avec un séducteur de pacotille, c’était déjà ça de gagné.

Alors qu’elle commença à se diriger vers la table, Schneiden resta en arrière pour prendre commande lui aussi tout en déposant quelques pièces sur la table.

« Servez-moi la même chose que d’habitude pour moi et Mirya, Chef ! »

Le tavernier lâcha un rire gras avant de se diriger en cuisine. Schneiden se dépêcha ensuite de rejoindre ses deux compagnons de table. Il vit avec affection que sa jeune protégée semblait être repliée sur elle-même, visiblement intimidé par l’élue aux vêtements exotique. Sans se faire prier il prit place au côté de la jeune fille tout en lui ébouriffant la tête en signe d’encouragement et de moquerie. Il fut récompenser par une moue embarrassée et hargneuse. Il savait parfaitement ce qu’elle tentait de lui dire.

« Ne me traite pas comme une enfant... quand il y a quelqu’un d’autre ! »

Une petite goutte de sueur perla à l’arrière de sa tête. Était-ce la fameuse phase rébellion que tout enfant devait inexorablement faire subir à leur entourage ?

« Cette fille grandit beaucoup trop vite décidément… »

Il recentra son regard sur sa seconde compagne et regarda avec amusement cette dernière essayer d’apprécier la boisson infecte que le gérant de l’établissement lui avait fait boire au début. Il semblerait qu’il n’ait définitivement pas apprécié le ton qu’elle a pris quand elle à engager la conversation.  Il ne savait pas s’il fallait lui dire que ce qu’elle buvait était littéralement de la boue comparés aux alcools plus normaux que l’auberge servait. En voyant le visage la jeune face quand elle déversa le liquide dans sa bouche, Schneiden décida de garder cette information pour lui. C’était beaucoup plus amusant et intéressant pour lui. Il imagina avec anticipation la tête qu’elle fera quand elle découvrira une véritable boisson digne de ce nom. C’était magique.

Elle entra de suite dans le vif du sujet, elle lui réclamait maintenant son identité d’un ton légèrement amusé et léger. Elle avait dû caractère, ça c’était sûr. Schneiden répondit sur le même ton.

« En tout cas, elle ne vous a pas enseignée à vous montrer reconnaissante à ce que je vois~ »

Il ressentit un coup de coude dans l’estomac et regarda à ses côtés pour voir Mirya qui le regardait d’un œil désapprobateur. Il soupira une énième fois, elle avait le don de couper court à son amusement sous prétexte que ça l’embarrassait. Décidément les enfants avaient une trop grande conscience de soi.

« Soit, si c’est ce que vous voulez savoir, je me nomme Schneiden et je suis… »

Il ôta son écharpe de son cou et l'exposa à la vue de tous. Il reçut des coups de sifflés de la part des autres habitués du bar, qui se moquaient gentiment, le comparant a une femme exhibant son corps. Bien qu’intérieurement il riait de cette situation, extérieuerement il n’en tint pas compte et continua à fixer son homologue feminin.

« … un élu de Seika »

Il intima ensuite du regard a Mirya de se présenter par elle-même. Ce qu’elle fit en essayant de se faire la plus discrète possible.

« Je m’appelle Mirya… »

Il se retourna ensuite vers la jeune élue.

« Et vous ? Qui êtes-vous et combien de temps cela fait-il depuis que vous êtes arrivé sur Kosaten? »  

Il allait commencer gentiment la conversation.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Lun 23 Fév - 1:30


BIENVENU A CHIKAI

UN P'TIT VERRE POUR LA ROUTE ?


La jeune femme ne tenait pas en compte le fait qu'elle pouvait intimider la jeune Myria, mais, étonnement, elle lui rappelait son apprenti, dans son monde d'origine. Il devait être un peu plus vieux que Myria et sans doute plus averti en matière de combat. Mais peut-être pouvait-elle faire erreur, mieux ne vaut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Qui sait, sous ses airs d'enfant, Myria était peut-être apte à combattre.


Son apprenti...


Geleerde s'était plongée dans un vieux souvenir. Celui dans lequel son jeune apprenti s'était présenté à elle afin qu'elle devienne son maître. Orphelin, il lui était impossible d'apprendre auprès de ses parents, il lui fallait donc trouver quelqu'un qui assure son apprentissage afin qu'il ne soit pas banni de la meute, comme la loi l'imposait. Geleerde lui avait retiré son nom de baptême, celui que chaque louveteau obtient lorsqu'il vient au monde, choisi par l'Alpha de la meute en question. La jeune femme avait décidée qu'il n'aurait plus de nom, jusqu'à ce qu'elle le juge digne d'en porter un. Ce qui valut d'ailleurs quelques conflits à la louve avec son père, l'Alpha de leur meute qui avait choisi le nom du louveteau.

Chassant rapidement ce souvenir, elle reprit son attention auprès de Schneiden et Myria. La relation qu'entretenait les deux personnages, amusa la louve, lui donnant réellement l'impression de se voir en compagnie de son apprenti. A l’exception près qu'elle serait en train de se battre avec lui, son apprenti lui mordillant l'oreille, pendant qu'elle lui donnerait quelques coup de patte dans le museau en riant et en l'informant qu'il était bien trop impatient. Son sourire s'élargit encore plus lorsque la jeune femme vit que Myria donna un coup de coude dans l'estomac de Schneiden. Cette petite lui plaisait décidément. Ne tenant pas en compte la remarque de l'homme concernant l'éducation de sa mère, elle enchaîna, en riant :

- On peut dire que votre petite protégée a du répondant. Ça me plait.

Quelques instants plus tard, Schneiden daigna répondre à ses premières questions. Ainsi, il se nommait « celui qui coupe ». Intéressant. Ce que la louve ne s'attendait pas cependant, était la marque que l'homme avait au niveau du cou. Ses yeux s'ouvrirent d'étonnement, observant la marque le plus proche possible qu'il lui était possible, se penchant sur la table pour mieux voir. Par la suite, elle fronça des sourcils. Une marque imposée. C'était donc ça. Lorsqu'elle était dans la forêt, elle avait remarquée une étrange marque située à l'extérieur de sa cuisse gauche. Examinant un peu plus celle de Schneiden, il ne faisait maintenant aucun doute : c'était exactement la même.

La jeune femme finit par se rasseoir, l'air contrarié, mais surtout intrigué. Une chose qu'elle ignorait : voici quelque chose d'intéressant ! Pour la louve, tout était sujet à la découverte. Si elle ne connaissait pas ce qu'on lui présentait, elle devait tout savoir de cette chose. Oui, derrière ses allures de combattante, Geleerde était une enfant de la lecture, elle pouvait dévorer un livre, pour un peu qu'il lui apporte des connaissances nouvelles. L'intérêt de la louve se fit encore plus grand lorsqu'elle entendit la clientèle se manifester quand Schneiden avait montré sa marque. Dans un murmure, pratiquement inaudible, elle rétorqua :

- Schneiden, hein... « Celui qui coupe ».

La louve posa ses yeux rubis sur Myria.

- Enchanté, Myria. Mon nom est... Geleerde. Enfin, appelez moi ainsi. J'ai atterrie dans ce monde il y a trois jours, mais je viens seulement d'arriver à la Capitale.

Elle émit une courte pause, buvant une nouvelle gorgée de son verre, retenant une grimace. La jeune femme avait oublié que cet alcool était définitivement imbuvable.

- Avant  de démarrer les hostilités, auriez-vous un breuvage à me conseiller ? Non pas que je n'apprécie pas celui-ci, mais je suis convaincue que vous avez sûrement quelque chose de plus... Comment dire. Disons, plus goûtu.

Elle se retenait de déverser le contenu de son verre à même le sol, bien que l'envie était fortement présente. Mais puisque ces pouvoirs sont au minimum de ces capacités, elle allait éviter. Pour l'instant, en tout cas. La jeune femme décerna un sourire à Schneiden. Le feu de ses yeux était de nouveau brûlant, sa soif d'apprendre était revenue. Dans son monde d'origine, cette sensation lui était devenu totalement inconnu au bout de plusieurs siècles.


Mais ici, c'était complètement différent.


- Bien, Schneiden. Dites moi tout ce que je dois savoir. Vous serez ma source, mon breuvage pour ce soir et ce, toute la nuit, s'il le faut. Je ne vous lâcherais pas. Cette marque, que signifie t-elle ? Ce monde, quel est-il ? Qui dirige ? Combien d'élus existent-ils ?


Geleerde ne pouvait contenir plus longtemps ces questions. Elle devait savoir. Tout. Tout de suite. Maintenant.







Dernière édition par Geleerde le Mer 25 Fév - 20:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Lun 23 Fév - 3:20


• Rencontre •


Cette femme attisait définitivement sa curiosité. Alors qu’il lui avait révélé son nom elle avait de suite compris sa signification. Elle était la seule personne qui avait été capable de faire ça. Ce qui était étrange car son nom puisait ses origines dans une des langues de son monde d’origine. D’où tenait-elle cette information ?

Il n’eut pas le temps de réfléchir d’avantage sur le sujet qu’elle s’introduit à Mirya qui rougissait face a la soudaine attention qu’on lui accordait. Elle croulait sous les éloges ce soir. La jeune femme en face de lui s’introduit finalement. Geleerde. Il tiqua dessus pendant un moment, il connaissait la signification de ce nom.

« Erudit ? »  

Bien qu’elle se nommait ainsi, elle n’en avait aucunement l’air que ce soit de par sa prestance ou de son équipement. A ses yeux elle ressemblait plus à une guerrière qu’autre chose. Elle aurait plus une tête à se nommer Strijder si l’on suivait une certaine logique.

Alors qu’il commençait à se poser de plus en plus de question la concernant, elle fit éclater sa bulle en lui demandant s’il n’y avait pas plus gouteux comme alcool. Il se sentit déçus, elle avait déjà compris que ce qu’elle buvait n’était pas destiner à une gorge humaine. Ce n’était vraiment pas son soir. Il leva la main et fit venir le tavernier. Ce dernier arriva tout sourire.

« Schneiden ! Qu’est-ce que je peux faire pour toi ? »

« Elle vient de comprendre… pour la boisson… »

Son sourire chuta en un instant, tel un enfant ayant fait une bêtise et qu’on aurait pris la main dans le sac. Il laissa échapper un rire, comme pour essayer de dévier le sujet.

« Sert nous les boissons habituelles, les bonnes boissons cette fois-ci~ »

Il reparti non pas sans lâcher un petit air de défaite. Schneiden gloussa un moment en le voyant repartir en cuisine. Il observa ensuite la jeune élue en face de lui et y trouva quelque chose qu’il n’avait plus vu depuis longtemps. Une soif incommensurable de connaissance, creux et sans fond. De toute sa vie il n’avait fait la connaissance que d’un seul autre être ayant le même regard, lui-même. Il pouvait se voir en elle de par son désir d’apprentissage intarissable. Voir une telle similitude chez quelqu’un d’autre l’intriguait, non, le fascinait. Elle eut même l’audace de le comparer à une source de savoir qu’elle s’empresserait de vider même si elle devait passer toute la nuit.

Il lâcha un rire stupéfait, oui, elle était définitivement comme lui. Il se rappela des archives de Seika dont il s’était abreuvé pendant tout une semaine sans s’arrêter. Pour ces brefs souvenirs nostalgiques, il allait lui accorder son souhait et répondre aussi longtemps qu’elle voulait à ses questions.

« Vous êtes impatiente et désireuse d’apprendre Ms. Geleerde, un trait propre aux habitants de Seika, vous êtes définitivement tombé dans le bon empire~ »

Il se redressa et la fixa de toute sa hauteur. Il était temps d’entrer dans le vif du sujet.

« Cette marque est un symbole, un signe imposé sur tous les êtres venant d’un monde autre que celui de Kosaten, notre monde actuel. On appelle ces êtres, les élus, c’est ce que nous sommes vous et moi. Nous sommes des centaines dans ce cas-là voire plus, dans l’histoire il est dit que plusieurs vagues d’élus ont vu le jour à différentes périodes dans le temps »

Il regarda Mirya du coin de l’œil, elle semblait s’ennuyer. Il ne pouvait pas lui en vouloir, ce qu’il lui disait était une des bases que tous habitants de ce monde connaissaient.

« La marque étant la seule chose qui revient toujours, les royaumes de ce monde ont réussi à comprendre ses fonctions et leur utilité. La marque des élus dans ses fondements est ce que l’on pourrait apparenter à une laisse, elle permet la soumission ainsi qu’une limitation des capacités d’un élu. Ce qui joue en faveur ou en défaveur de l’élu est la mentalité des différents royaumes car en fonction de ces derniers, la marque prend une signification différente »

Il leva un doigt.

« Premièrement, Fuyu, qui est un royaume situé tout au nord. Là-bas, cette marque représente l’obéissance totale que Sul Hei, le dirigeant, assoit sur ses sujets, élus comprit. La liberté n’a pas sa place. La seule chose qui est demandé est un dévouement, une rigueur et une discipline exemplaire »

Il leva un second doigt.

« Deuxièmement, Minshu, qui est une république situé tout à l’est d’ici. Suivant les croyances politiques dominantes, la marque ne signifie rien du tout. Pour les habitants qui tenaient à leur liberté plus que tout, il leur a été normal de penser que les élus aient droit au même traitement. Jeong Tekina par exemple est réputé pour le faite de ne jamais avoir utilisé la marque de soumission sur ses élus »

Il leva un troisième doigt.

« Et pour finir, Seika, le royaume le plus à l’ouest de Kosaten et l’endroit où nous nous trouvons actuellement. Ici la marque n’est là que pour une chose, s’assurer du bien être des habitants de Seika. Tant que l’élu ne représente aucun danger direct pour la population, il est traité comme s’il était l’un des leurs, comme tu as déjà pu le constater »  

Il baissa la main et se détendit dans sa chaise, regardant son homologue avec curiosité et amusement.

« Vous m’intriguez fortement Ms. Geleerde, mais, comme vous l’avez dit je serais votre breuvage de savoir pour ce soir. Posez moi le reste de vos questions si vous en avez encore~ »




Hrp:
J'ai rapetissé le truc pour être plus rapide mais ont dirait que tu sois déjà partie X)
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Lun 23 Fév - 5:32


BIENVENU A CHIKAI

UN P'TIT VERRE POUR LA ROUTE ?




Geleerde haussa un sourcil étonné, tout en conservant un air amusé et serein. Ainsi, il connaissait lui aussi la signification des noms, peu importe leurs origines. Cet homme se savait surprenant en peu de temps. La jeune louve fit glisser lentement son doigt sur la table, traçant un cercle invisible, baissant les yeux vers son breuvage. Elle semblait être hautement concentrée dans sa manœuvre.

- Érudit, en effet. Ironique, pour quelqu'un qui ignore tout de ce monde, n'est ce pas ?

La jeune femme ne pu s'empêcher de rire en entendant se dire ces mots.

- Vous vous imaginiez sans doute un vieillard, aussi sage que les années qu'il porte sur son dos, sirotant de l'eau de pluie. Je ne peux vous en vouloir, c'est après tout compréhensif. Je n'aurais pas pensée cependant que la première personne avec qui j'allais discuter allait en connaître aussitôt la signification de mon nom.

Elle leva un instant les yeux vers Schneiden, un sourire au coin, ses mèches voilant légèrement son regard. Geleerde, à l'aide de son autre main, posa sa joue contre le creux de la paume de sa main, tout en continuant de fixer Schneiden.

- Cependant, ne croyez-vous pas que tout guerrier, se doit de connaître absolument tout du monde qui l'entoure ainsi que ces secrets ? Seul un fou se lancerait dans un combat sans savoir et analysé correctement la situation. Bien que la compagnie de ces derniers, je vous l'avoue comme un plaisir coupable, me divertisse.

Lorsque Schneiden interpella le tavernier, elle découvrit que l'alcool qu'on lui avait versé était en effet la pire de toute. Elle n'avait pas demandée ça pour rien en même temps. Elle voulait le plus répugnant qui soit, afin que le défi soit accepté par le tavernier. Croyez-vous qu'un barman accepterait ce genre de chose si c'était avec de la simple bière ? Personnellement, nous avons déjà la réponse.

- Je vois. Vous m'avez bizuté. Comme le petit nouveau d'un clan. Amusant. J'apprécie. ça me rappelle une belle époque.


Elle s'installa plus confortablement sur la chaise, en reculant sur le dossier, tout en tapant des mains pour applaudir. C'était une habitude de chez elle ce genre de chose également, sa meute aimait particulièrement mettre à l'épreuve les jeunes recrues et Geleerde n'y avait pas fait exception.

Puis, vint le moment qu'attendait par dessus la louve : les réponses à ces questions. A chaque mot que prononçait Schneiden, Geleerde se penchait de plus en plus vers lui, les mains désormais déposées à plat sur la table, les sens en alerte. Ses yeux brillaient de mille feux, son sourire, s'élargit de plus en plus. Ce dont elle ignorait il y a encore trois jours, devenait maintenant, des sources inépuisables et capitales pour sa bonne insertion en ces lieux. Son regard devenait fou, tant elle buvait les paroles de cet homme.

Lorsque Schneiden eut terminé son monologue, la louve cessa de sourire aussitôt. Comme une enfant qui venait d'être privée de son jouet favori. Le regard sombre, elle finit par croiser les bras sur sa poitrine. Geleerde était désormais en pleine réflexion. La jeune femme leva une main vers son visage et joua avec sa lèvre inférieure, glissant son pouce dessus. Une habitude depuis longtemps, lorsqu'elle prenait le temps de réfléchir, tout comme la plupart des autistes, qui, malgré leurs incapacités à communiquer avec le monde extérieur, était des êtres des plus intelligents. Geleerde semblait bien plus sage lorsqu'elle agissait ainsi. Elle prenait le temps de réfléchir, de peser le pour et le contre, avant d'émettre une quelconque hypothèse. Une fois que tout était en ordre dans son esprit, elle prit une profonde inspiration, fermant les yeux un instant. Elle les ouvrit à nouveau et plongea sans pudeur son regard dans celui de Schneiden. La louve prit désormais un air des plus sérieux.

- Plusieurs questions me viennent en tête après ce que vous me dites. Vous faites part d'élus arrivant de différentes périodes dans le temps. Des mondes parallèles, si nous pouvons nous exprimer ainsi. Ces élus, ont-ils tous des pouvoirs en particulier, propre à leur monde d'origine ? Si c'est le cas, sont-ils les seuls où les habitants de ce monde ont-ils également des capacités hors-nomes ?

Lorsque la louve entendit les différentes explications des trois royaumes, elle rétorqua :

- Ainsi, nous sommes tous sous l'emprise d'un royaume. Nous n'avons pas d'autres choix que de coopéré, j'imagine ? Si nous n'obéissons pas, ils se feront un plaisir de nous rappeler notre situation.

La jeune femme marqua une courte pause, lorsque le repas et les boissons finirent par être déposés sur la table. Les victuailles étaient appétissantes, les odeurs, totalement nouvelle pour la louve, était déjà une source de plaisir à eux seul sans même les avoir goûtés encore. Elle fit glisser l'un des verres vers Schneiden et un autre en direction de Myria, celui dont sans aucun doute, ne contenait aucun alcool. A son tour, elle en prit un et en bu une gorgée. Il n'y avait rien à dire, celle-ci était de la véritable ambroisie, digne des Dieux, en comparaison de la vulgaire boisson que la louve avait bu avant celle-ci. Se léchant les lèvres de plaisir, la jeune femme ne pu s'empêcher d'en reprendre une gorgée avant de continuer son discours.

- Savez-vous quels sont les buts de chaque royaume ? Sont-ils en conflits ? Quelles tâches sont confiées aux élus ?

Décidément, ce mot « élu » était des plus agaçants. La demoiselle jeta un rapide coup d’œil sur la nourriture. Habituellement, elle se serait jetée dessus, sans attendre, tel le loup affamé qu'elle était. Mais si l'une des choses qui pouvait sustenter la louve plus que la nourriture, c'était bien le désir d'en connaître encore et toujours plus. En plus de son amour pour les combats, bien évidemment.

- Je constate qu'avec tout ce nous avons sur cette table, nous ne manquerons de rien pour continuer cette nuit.

Lorsque Schneiden ajouta que la louve l'intriguait, cette dernière ne pu empêcher de retenir le sourire amusée qui se dessinait lentement sur son visage.

- Je sais très bien que tout n'est pas gratuit en ce monde, Schneiden. Vous n'avez, pour l'instant, que posé que quelques questions superficielles à mon égard, sans la moindre valeur. Toutes ces informations que vous m'offrez si volontiers, mais également, ce repas. Tout cela a son prix. Même si nous sommes des élus, tout les deux.

La jeune femme déposa ses deux coudes sur la table, se penchant de nouveau vers Schneiden, l’œil avertit.

- De toute façon, je n'en ai pas encore fini avec vous.

Son sourire s'élargit un peu plus. Un homme qui avait autant de connaissance, devait également ressentir le besoin de savoir lui aussi, ce dont il ignorait encore.









Dernière édition par Geleerde le Mer 25 Fév - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Lun 23 Fév - 7:46


• Rencontre •


La façon dont la jeune femme jouait avec son visage durant ses explications le laissa quelque peu amusé et curieux. C’était la première fois qu’il voyait un membre de la gente féminine agir de la sorte. Etrangement, elle lui paraissait plus réfléchit comme cela et son précédant commentaire prenait sens. Les guerriers les plus aguerries n’étaient pas ceux possédant les plus de muscle mais ceux possédant l’expérience et les connaissances nécessaires pour pouvoir accéder à ce titre. Comme le disait un dicton célèbre : l’habit ne fait pas le moine.

Elle ne prit même pas mal le fait que le tavernier lui ait fais boire un mélange aussi imbuvable que répugnant, au contraire, cela semblait raviver de vieux souvenir et l’amuser. Il était tombé sur une drôle de personne mais qui était-il pour la juger ? Apres tout il avait sans doute laissé la même impression à ceux qui l’avaient croisé à ses débuts. Ses impressions s’accentuèrent quand elle se pencha de plus en plus en avant au fur et à mesure que le flux de paroles sortant de sa bouche s’intensifiait. Son attitude était tellement semblable a celle de son ancien lui qu’il ne savait pas s’il devait rire ou pas devant cette situation.  

Puis, vint le premier flot de questions suite à son explication sur les élus. Elle comprit directement le fait que les élus venaient de plusieurs mondes parallèles a celui de Kosaten. Sa question quand a elle était intéressante, c’était d’ailleurs aussi une des premières choses qu’il avait voulu découvrir par lui-même lors de son arrivée, tellement de possibilités lui avait fait tourner la tête à l’époque, Seryu sa cadette pouvait le certifier.

« Vous avez tout à fait raison sur les deux points Ms. Geleerde. Chacun des mondes dont sont originaires les élus ont chacune leurs propres particularités, que ce soit sur le plan technologique, spirituel ou magique. Bien que certaines capacités aient tendances à se ressembler peu importe le monde d'origine, il est aussi vrai que certains mondes produisent des élus aux pouvoir tout à fait unique. Moi par exemple… »

Schneiden tendit la main dans la direction de la jeune femme en face de lui et la distance qui les séparait grandis de dix mètres. La seconde suivante ils reprirent leur place originale. A ses cotés Mirya ne semblait pas surpris, bien que quelque peu agacé par sa démonstration gratuite. Elle n'aimait décidément pas attirer l'attention sur elle même.

« Je possède la capacité de faire plier l’espace à ma volonté. Vous rencontrerez sans doutes d’autres élus avec des capacités aussi uniques que les miennes. Toutefois, cela ne veut pas dire qu’il faut sous-estimer les habitants de ce monde, il y a des êtres et des personnes dans Kosaten que j’effleure a peine à pleine puissance »

Elle continua ensuite sur le point qui affectait la grande majorité des élus. Le sceau de soumission et leurs servitudes supposées. Elle n’avait pas tort de penser ainsi mais la réalité était un peu plus complexe.

« Comme je vous l’ai déjà dit, tout cela dépend du royaume dans lesquelles vous vous trouvez. Fuyu tente d’asservir complètement ses élus par la force. Seika de son côté essaye de convertir ses élus à leurs causes mais n’utilisera jamais la marque de soumission si ils ne représentent aucun danger pour ses habitants. Minshu arrive à frapper encore plus fort en laissant ses élus agirent à leur guises, les traitant comme des mercenaire dans des rares moments de besoin. Tout est une question de mentalité et de croyance générale. Vous pouvez tout aussi bien vous défaire du sceau lorsque vous regagnerez votre puissance originelle. Notre roi ne vous en empêchera pas. Apres tout, ces sceaux sont posés sur nous tous par quelque chose qui dépasse tous les habitants de ce monde, moi compris. La seul chose que les différents royaumes peuvent faire est de prévenir autant que possible la menace que nous représentons pour eux »

A sa connaissance son roi n’avait jamais utilisé la marque sur aucun élu, même quand l'un des leurs s’était rendu au palais impérial pour toucher deux trois mots à son suzerain. Il l’avait écouté et laisser repartir à sa guise sans user de violence bien que personnellement, si ce Barbe Blanche avait voulu nuire à ses hommes, il n’aurait pas fait l’enfeu. Donc dire que les élus étaient sous le joug de Seika ou de Mishu était partiellement faux, Fuyu étant une exception dut à Sul Hei, tant qu’ils ne tentaient rien contre les royaumes en questions, ils étaient libres comme l’air.

Une volée de nourriture et quelques pichets de boissons arrivèrent sur la table à la plus grande joie de Mirya qui s’ennuyait à ses côtés. Sa petite caboche n’arrivait ou plutôt ne voulait plus suivre leur conversation un peu trop sérieuse et mature pour elle. Il lui intima de manger en lui ébouriffant le haut du crâne, ce qu’elle fit en creusant goulûment dans son assiette. Il attendit que la jeune femme se délecte de sa boisson avant de reprendre leur conversation.

Naturellement, la jeune érudite tenta de comprendre plus en détail le rôle des royaumes et surtout celui des élus.

« Eh bien Kosaten est entré dans un stade où les tensions entre Fuyu et Seika sont de plus en plus tendus. C’est arrivé à un point où l’on parle déjà de tambour de guerre. Vous avez remarqué l’état de la ville, n’est-ce pas ? Bien que cela soit encore non-officiel, le même nom cours sur toutes les lèvres, Fuyu. Bien que plusieurs sont contre une autre boucherie général, un mauvais vent plane sur tout Kosaten. Seul Minshu reste neutre dans cette affaire bien qu’ils tendent plus de notre côté au vue des agissements agressif et intrusif de Fuyu »

Il attaqua ensuite le cas des élus.

« En ce qui concernent le rôle des élus, je ne peux pas complétement répondre à votre question. Les élus ne possèdent pas de rôle particulier mais la plupart du temps lorsque l’ont fait appel aux élus, c’est souvent pour remplir un rôle de mercenaire rémunéré pour aider le royaume qu’il sert. Enquête, appelle au arme, escorte, etc. le champ d’activité d’un élu est très large, bien que cela dépend grandement des capacités de l’élu »

S’ensuit ensuite d’une simple conversation ne nécessitant pas son expertise. Il sentit un sourire au coin de ses lèvres quand elle fit mention du prix pour toutes ses informations. Avait-elle remarqué la retenu dont il faisait preuve pour ne pas l’assagir de question comme elle le faisait ? Un sourire carnassier qui irait mieux à son lui du passé fit doucement irruption son visage pendant une fraction de seconde. Son regard s’affina et il prit un ton amusé. Elle n’avait pas fini avec lui ? A ses yeux, cela n’avait même pas commencé.

« Très perspicace Ms. Geleerde, très perspicace. Bien que mon n’approche n’avait aucune arrière-pensée, notre discussion a fortement attisé ma curiosité. Vous me faites beaucoup penser à moi-même et votre nom appartient à un langage provenant de ce que je pense être mon monde original »

Il la fixa dans les yeux, plongeant son regard abyssal dans le regard écarlate de la jeune femme.

« Parlez-moi de vous et de votre monde. Je veux tout savoir~ »



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Lun 23 Fév - 20:51


BIENVENU A CHIKAI

UN P'TIT VERRE POUR LA ROUTE ?




- Donc, peu importe l'origine de votre pouvoir, si vous l'utilisez à bon escient et surtout, pour le royaume que nous « appartenons », nous ne seront pas pris pour des monstres ?

Loin l'idée pour la jeune femme de se considérer comme un monstre, mais dans son pays d'origine, seule sa race existait. Elle n'avait jamais fait la rencontre d'humain qui auraient en leurs possessions, des pouvoirs. Hormis sa race et les créatures vivantes sur ses terres d'origines, c'était pour elle, la première fois qu'elle découvrit quelqu'un avec un pouvoir si différent. Quelle ne fut pas sa surprise lorsque Schneiden lui fit la démonstration de ses capacités, sans la moindre retenue.

- … !?

En premier lieu, la louve fut surprise. Elle était restée immobile le temps de la manœuvre de Schneiden. Lorsqu'elle reprit place à sa position initiale, elle resta muette quelques instants. Son regard survolait la pièce dans les moindres recoins, comme ci elle cherchait l'origine de ce pouvoir. Le souffle court, un léger tremblement parcourant son corps entier. Non que ce ne soit la peur, mais bien l'excitation qui la rendait ainsi. Un nouveau pouvoir. Unique. Ainsi, il pouvait plier l'espace l'entourant, et ce, à volonté ? Fascinant ! Comment un homme avait-il pu acquérir un pouvoir aussi époustouflant ? C'était brillant ! Les possibilités étaient quasi-infinie ! Son excitation augmenta encore plus lorsque Schneiden lui confia que les autres élus avaient eux aussi, des capacités tout aussi unique que les siennes. La louve ne retint pas son sourire, la fascination absorbant tout son être entier.

Schneiden avait préalablement répondu sans le vouloir à l'une de ses futures questions : savoir s'il était possible de se défaire du sceau. Elle ne comptait pas lui faire part de ses réflexions concernant la possibilité de retirer l'emprise que le royaume pouvait avoir sur les élus, pour une raison très simple : puisque Schneiden était déjà présent ici depuis longtemps, il vouait probablement un certain culte pour le Roi. Du moins, c'était sa première hypothèse. Si c'était le cas, il lui serait désavantageux de lui dire qu'elle souhaitait s'en défaire aussi vite que possible, afin de retourner dans son monde. La jeune femme ne connaissait pas encore assez cet homme pour lui offrir sa pleine confiance, bien que malgré tout, elle fut très attirée par les connaissances que Schneiden détenait.

La louve le considérait comme une véritable bible : un remède à ses maux, un moyen de connaître tout de Kosaten. Pourrait-elle lui faire confiance cependant ? Geleerde songea qu'il était important qu'elle connaisse également les versions des autres royaumes, mais pour le moment, cela lui était impossible. Il faudrait donc attendre et faire preuve de prudence.

Lorsque Schneiden lui offrit un peu plus de détail concernant les raisons de l'état de la Capitale et le rôle qu'un élu avait, elle eut la désagréable sensation que si les trois royaumes allaient entrer en conflit, que les élus seraient considérés comme de la chaire à canon. L'homme annonça plus un détail les origines du nom de Geleerde, ce dernier pensant qu'il appartenait à son propre monde d'origine.

- C'est une hypothèse, en effet. Mes ancêtres, offrent aux nouveaux nés un nom de baptême, qui n'est pas choisi par les propres parents de l'enfant. Ces noms leurs apparaissent en rêve, avec chacun, une signification particulière. Quant à leurs origines, nous l'avons toujours ignorés. Il est probable que mes ancêtres, inconsciemment, étaient connectés avec les autres mondes.

Un sourire apparut sur le visage pâle de la louve. Schneiden était désormais celui qui avait besoin de se rassasier en terme de connaissance. Toujours les coudes posés sur la table, son regard ne lâchant pas celui de Schneiden, elle prit un temps de réflexion pour répondre à sa demande.

- J'ai encore une multitude de question pour vous, Schneiden. Elles ne cesseront de me hanter, tant que je n'aurais pas obtenu les réponses. Mais je vous dois bien aussi à mon tour, un monologue afin de vous remercier. Le reste de mes questions viendront plus tard.

Reculant de nouveau sur sa chaise, Geleerde déposa une main sur l'une de ses sacoches en cuir, sa jambe gauche surmontant l'autre, déposant son autre main disponible, sur le dossier de la chaise à ses côtés. Caressant doucement la sacoche du bout des doigts, elle reprit de nouveau son attention vers Schneiden et prit la parole, suffisamment pour que ce dernier soit le seul à l'entendre :

- Mon monde d'origine baigne dans le chaos le plus total depuis des millénaires. L'origine même de cette discorde remonte à si loin, que chaque siècle, la version est racontée différemment. Ma famille et moi-même sommes des conquérants. Nous prenons les terres que nous considérons nôtre. Nous nous battons contre les Faucheuses, nos plus grands ennemis. Les aînés de chaque famille sont formés dès le plus jeune âge pour devenir des combattants, afin de renverser les Faucheuses. Dans ma famille, je suis l’aînée de quatre enfants. Mon père, Zangetsu, fut également mon mentor, mon supérieur hiérarchique. Je peux d'ailleurs vous avouez sans la moindre honte, qu'il m'a régulièrement punie lorsque je n'étais pas assez à l'écoute, selon lui.

La louve émit une courte pause et eut un léger rire concernant sa révélation. Zangetsu se savait être strict quand il le fallait, mais il était un père aimant et un époux exemplaire, pour sa mère. Elle prit une assiette afin de se servir en nourriture, tout en remplissant son verre vide et celui de Schneiden et reprit :

- Je suis formée pour dominer les territoires, les faire miens. Mon destin, comme celui de tout les aînés, est de détruire la Faucheuse, mère, Valkyrja.

Les yeux de la louve brillaient de colère, de rancœur, lorsqu'elle prononça le nom de Valkyrja. Elle avait volontairement réduit au silence ses origines, à savoir, celle de lycanthrope et sa véritable forme. De plus, Geleerde n'entra pas dans les détails concernant Valkyrja, les capacités de cette dernière et son combat contre elle avant d'arriver ici. Quand la louve songea qu'elle était à deux doigts de prendre la place de la Faucheuse dans le royaume de l'Au-delà, qu'elle allait enfin dominer ce territoire, Geleerde ressentit une colère noire. Par mesure de sécurité, elle préféra que Schneiden pense qu'elle était une simple humaine. Du moins, pour le moment, jusqu'à que ce que la louve le juge pleinement de confiance.

Bien que cet homme lui avait fait une démonstration de son pouvoir, Geleerde ignorait la réaction de Schneiden, ainsi que des clients de la taverne, si elle en faisait de même. La jeune femme n'était pas encore en mesure de reprendre sa forme de lycanthrope et encore moins d'utiliser son autre pouvoir. A cette pensée, la louve ressentit une certaine inquiétude : sa dernière capacité, était propre à son monde d'origine, à savoir, la communication avec le monde des morts et le contrôle total de ces derniers, lui permettant d'obtenir pleinement les capacités de ces défunts. Il était fort probable que ces lois ne s'appliquent pas ici. Elle devrait donc trouver un moyen de contourner cela et de développer son pouvoir sous une autre mesure à Kosaten.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Lun 23 Fév - 22:19


• Rencontre •


Il semblerait que sa petite démonstration ait son petit effet, il pouvait sentir l’excitation s’emparer de son homologue rapidement. De la même manière que son sang bouillait dans le passé face à l’inconnu. Il pouvait encore se souvenir de l’addiction que découlait de ce sentiment, de l’approche de l’inconnu. Pour des êtres comme lui et Geleerde, c’était l’ambroisie ultime, un plaisir se raréfiant avec le temps. Bien qu’il ait laissé cette partie de lui-même en retrait, le simple fait de côtoyer la mystérieuse femme avait ravivé d’ancienne sensation qu’il avait oubliée.

Bien qu’elle ne dise rien, il pouvait voir qu’elle s’accrochait désespérément à ses paroles. Apres tout il était sûrement sa seule source d’information et pour des personnes comme eux, l’information avait un statu quasi-divin. Cependant il vit aussi une myriade d’émotions passés sur le visage de la jeune élu, le doute, la réflexion, la prudence. Le sourire de l’élu s’élargi, il aurait été grandement déçu si elle avait suivi le moindre de ses mots comme une vulgaire poupée. Elle faisait preuve d’esprit critique et de recul, une qualité beaucoup trop rare à son goût. Pourquoi observer à distance l’histoire lorsque l’on possédait la capacité de la vivre soi-même ?

Vint ensuite la partie ou elle répondit à ses questions. Il arqua un sourcil en entendant ses explications. Si ce qu’elle disait s’avérait être vrai, ses ancêtres possédait un pouvoir extrêmement intéressant qui était hors de sa portée. De ce qu’il avait compris ils possédaient une sorte de conscience qui transperçait même le concept de l’espace qui séparait les différents mondes. Même avec ses pouvoirs il ne pouvait pas accomplir pareil miracle et cela le rendait étrangement effervescent. Chose qu’il n’avait plus ressenti depuis un bon moment. Il voulait en savoir plus, il voulait en apprendre plus sur le pouvoir des ancêtres de la jeune femme.

« Connecter avec d’autre mondes ? Que voulez-vous dire par là, Ms. Geleerde ? Physiquement ? Spirituellement ? Consciemment ? Pouvez-vous m’en dire d’avantage ? »

Il soupçonna aussi que le monde de sa compère élue n’était pas le sien, ses ancêtres de par leur conscience inter-dimensionnelle s’il pouvait appeler ça comme ça, avaient sans doute pioché des noms de son monde et les auraient par la suite attribués à leur progénitures. Bien que quelque peu déçus de ne pas pouvoir en apprendre un peu plus sur son passé oublié, Schneiden ne le montra pas et resta attentif.

Elle lui fit ensuite remarquer qu’elle lui donnerait les informations qu’il voulait en guise de remercîment mais qu’elle n’avait pas encore finit avec les siennes. Schneiden hocha la tête sans une seconde pensée, tant qu’il pouvait étancher sa soif elle pouvait en faire de même.

La jeune femme continua en lui décrivant son monde et le mode de vie des siens. Un monde de guerre, de sang et de conquête. Un monde ou la jeunesse était formé à détruire dès leur plus tendre enfance. Il sentit ses poings se serrer alors que son regard se tourna vers Mirya qui engloutissait son repas avec insouciance. Il ne laissera jamais cela lui arriver. Il ne laissera jamais la guerre affecter sa petite protéger, c’était une promesse qu’il se jura de tenir.

Il écouta attentivement la suite de son récit et ses soupçons se confirmèrent, bien qu’il connaisse la signification de Valkyrja, Zangetsu ne lui dit rien du tout et semblait plus approprié à un monde comme Kosaten. En d’autres mots, il ne venait pas du monde que la jeune femme en face de lui décrivait. Malgré cela sa curiosité ne refroidit pas et il écouta le reste de son histoire avec le même regard aiguisé qu’il portait depuis le début. Il en va s’en dire que le monde d’où elle venait lui semblait inhospitalier. Ses racines étaient extrêmement semblables à ceux de Fuyu qui prônaient aussi un esprit conquérant et combatif.

Puis une question lui frappa l’esprit. Si elle venait d’un pareil monde et qu’elle y a survécu, qu’elle était sa force et surtout, quelles étaient ses capacités ? Le regard de Schneiden s’aiguisa encore plus et il demanda réponse à sa question sans détournement. Jouant avec la tasse dans sa main, la faisant tournoyer en cercle.

« Le monde que vous me décrivez me paraît extrêmement… hostile, Ms. Geleerde. Vos ennemis de par leur seul nom, me semblent être des ennemies redoutables. Pouvez-vous me dire comment vous et les vôtres ont survécu à tout ça ? Bien que vous me sembliez robuste, je ne note rien de particulier sur le plan physique. Possèderiez-vous des capacités pouvant changer la donne~ ? »



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Lun 23 Fév - 23:10


BIENVENU A CHIKAI

UN P'TIT VERRE POUR LA ROUTE ?




La curiosité de Schneiden amusa la louve. Il voulait donc en savoir plus. Pourquoi pas, après tout, mais elle resterait malgré tout aussi flou que cela serait possible, afin de se protéger elle-même.

- Hélas, pour votre première question, concernant le pouvoir de mes ancêtres, je ne saurais vous en dire réellement plus. Moi-même j'ignore cette capacité, même si je suppose que si je devenais moi-même une ancêtre de mon clan un jour, j'obtiendrais ce don.

C'était en effet une question que la louve avait régulièrement posée à son père. Elle voulait tout savoir, obtenir tout maintenant, agaçant la plupart du temps son père, qui malgré tout, trouvait à l'intérieur de cette curiosité, une certaine forme de qualité.

- Mes ancêtres étaient connectés psychiquement, si on peut le dire, mais le tout, inconsciemment, ignorant d'où pouvait provenir ces noms qu'ils voyaient en rêve. J'émets uniquement l'hypothèse, à l'aide de vos informations concernant l'existence de plusieurs mondes parallèles, que c'était probablement des noms venant de ces différents mondes. Dans mon monde, mes ancêtres n'avaient pas d'autres utilités que cette fonction si ce n'est qu'en plus, de nous raconter notre histoire passée.


A moins que...

« Tu ignores tout de tes origines, louveteau. »

Les dernières paroles de Valkyrja résonnèrent de nouveau dans l'esprit de Geleerde. La louve s'interrogea sur le fait que ses ancêtres pouvaient être peut-être, capable de bien plus. Mais ce n'était pas de son ressort, agaçant d'ailleurs cette dernière de ne pas en savoir plus sur ce sujet.  Mais son périple à Kosaten lui serait fort utile, si elle pouvait un jour, revenir dans son monde d'origine. Avec tout ce qu'elle allait apprendre en ces lieux, la louve pourrait sans aucun doute, éclaircir certaines choses concernant son propre monde.

Quand Schneiden lui fit part de son sentiment concernant la situation du monde dans lequel vivait Geleerde, la jeune femme détourna un instant le regard, l'air pensive et mélancolique.

- Nous n'avons pas le choix, Schneiden. Mon monde est ainsi, nous nous battons pour vivre, bien que ce ne soit plutôt que de la survie, dernièrement. Les Faucheuses ne nous ont pas laissées le choix. Si nous cessons de nous battre, mon peuple sera anéanti. Elles dévore les âmes de ceux qui sont sur son chemin. Hommes, femmes, enfants, les Faucheuses ne laissent rien. Elles ne connaissent ni la peur, ni la pitié.

La jeune femme poussa un léger soupir. Elle se souvenait des nombreuses batailles durant les siècles qu'elle avait passée dans son monde d'origine. De nombreuses pertes de ses frères d'armes étaient à déplorée, malgré leurs avancées sur les terres des Faucheuses.

- Malgré tout, nous sommes un peuple heureux de notre sort. Nous vivons en harmonie avec Mère nature et nous la respectons tout comme elle nous respecte. Nous sommes fermement convaincus que nous arriverons un jour, à remporter cette guerre millénaire. Nous nous battons pour que nos successeurs, obtiennent une vie simple et prospère, qu'importe si nous devons mourir au combat.

Schneiden commençait à tâter un point sensible. Tout comme elle, il voulait en savoir plus et connaître tout. La manœuvre d'esquive serait bien plus difficile pour que la jeune femme ne touche pas mot concernant sa réelle forme.

- En effet. Un humain, disons, aux capacités limités, ne pourrait survivre face aux Faucheuses. A ma connaissance, nous sommes la seule race existante pouvant permettre leurs exterminations, grâce aux liens qui nous unissent avec elles.

La louve prit une pause dans son monologue, faisant signe au tavernier de ramener de nouvelles boissons, tout en terminant son verre.

- Comme je l'ai dit plus tôt, mon peuple et moi-même, tissons un lien très fort avec la nature. Nous sommes ces enfants depuis la nuit des temps.

Soudain, Geleerde eut une petite idée. Son côté joueur avait reprit quelque peu le dessus, maintenant que l'estomac de cette dernière, avait pu se rassasier. La jeune femme se pencha légèrement vers Schneiden, l'air amusée. Sa mélancolie avait disparue aussi vite qu'elle était apparu. Ses mèches rebelles, voilaient une nouvelle fois, ses yeux rouges flamboyants.

- Aimez-vous les jeux, Schneiden ?

Si cet homme devait en savoir plus sur Geleerde, elle allait d'abord jouer gentiment avec lui afin qu'il mérite de connaître ses véritables origines. Pensez-vous que Geleerde agissait un peu trop durement, après toutes les informations que Schneiden lui avait apporté gracieusement ? Dans ce cas, vous oubliez bien vite ses origines et comme tout loup qui se respecte, elle était fière et adorait également, prendre du bon temps.





Dernière édition par Geleerde le Mar 24 Fév - 7:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Mar 24 Fév - 0:38


• Rencontre •


Schneiden fut déçus pendant un premier temps. Il semblerait qu’elle ne puisse pas répondre à ses questions concernant le sujet qui l’intéressait le plus, le pouvoir intriguant de ses ancêtres. Toutefois il garda espoir, même plus. Il y avait encore la possibilité que la jeune femme en face de lui atteigne le statut d’ancêtre un jour elle aussi. Il pourrait non seulement en apprendre plus mais aussi assister au phénomène au premier rang. Il sentait son impatience grandir petit à petit à l’intérieur de son cœur. De quoi avait-elle besoin pour atteindre ce titre ? De la puissance ? Des matériaux spécifiques ? Du temps ?

Alors qu’il devenait de plus en plus emmêlé dans ses propres pensées, Geleerde expliqua le fonctionnement, ou plutôt, hypothétisa le fonctionnement de ces mystérieux pouvoirs, elle-même ne connaissant pas le fin mot de l’histoire. Il semblerait que l’esprit de ses ancêtres était relié à toute une autre série de mondes et qu’il pouvait en extraire certaines informations, dans ce cas-ci, des noms. Schneiden se gratta le menton, intéressant.

La jeune érudite lui raconta ensuite les circonstances dans lesquelles elle et les siens vivaient. C’était pire que ce qu’il pensait, les faucheuses selon ses récits, n’avait rien d’humain. Un malaise s’installa dans son regard alors qu’il observa du coin de l’œil l’énorme Katana qu’il avait posé aux pieds de sa chaise, sur le sol. Il ne savait pas pourquoi mais il semblerait que ces faucheuses aient les mêmes capacités que la Muramasa qu’il avait en sa possession. Pouvoir absorber l’âme d’un être vivant était un pouvoir effrayant en soi, mais pouvoir en plus user de la puissance des êtres scellés l’était encore plus. Il se demanda si les ennemies de la jeune élue pouvaient aussi faire quelque chose de cet ordre-là.

La jeune femme continua ensuite son récit. Comme il l’avait soupçonné, elle n’était pas humaine, du moins pas totalement. Il avait vu à l’œuvre ce qu’un hybride pouvait faire avec l’élu de Fuyu Asura, la jeune femme en face de lui pouvait potentiellement être très forte. Apres tout elle avait l’intellect et luttait contre des sortes de démons depuis sa plus tendre enfance dans son monde d’origine, elle devait forcement l’être. Ce qui attira son attention était le faite qu’elle impliqua la présence plusieurs autres races mais aussi le faite que la sienne était étroitement lié à la nature. Il était déjà versé dans les écrits de Seika et plusieurs noms de races entrant dans ces critères, défilèrent dans sa tête. Rien ne venait sur l’instant. Il ne pouvait rien détecter sur le plan physique donc s’il voulait en apprendre plus, il devra attendre qu’elle se dévoile d’elle-même. Bien que légèrement déçus, il posa quand même l’autre question qui l’intéressait.

« Serait-il correct d’assumer qu’il y a plusieurs races autres que la vôtre et ces faucheuses ? Quels genres d’individus peuplent votre monde ? Je suis curieux »

Il avait rarement la chance d’en apprendre plus sur un monde qui semblait peuplé avec autre chose que des humains, il devait saisir cette opportunité pendant qu’il en avait encore l’occasion.

Son verre étant vide, elle commanda une autre tournée d’alcool et se retourna vers lui, l’air joueuse. Comme une enfant ayant trouvé une nouvelle source d’amusement la permettant d’échapper à ses corvées. Il pouvait voir ou elle voulait en venir et il ne lui en voulait pas, seul un fou partagerait ses secrets avec un parfait inconnu. Il omit consciemment le faite qu’il lui avait ouvertement expliqué et exposé ses pouvoirs et leur fonctionnement, quelques minutes auparavant.

Quoiqu’il en soit, elle lui proposa quelque chose auquel il ne s’attendait pas du tout. Elle lui demanda si par un pur hasard il avait le caractère joueur. Il écarquilla les yeux et éclata dans un rire doux au bout de quelques secondes. Une mémoire flasha dans son esprit.

« Et puis, tu veux te joindre à nous? Après ce jeu on va de soir au bar juste en bas »

Etait-ce le destin ? La seule personne qui ne l’ait jamais proposé de jouer à un jeu lors d’une discussion à thème sérieuse était… son roi, Karui Hanja lui-même. La femme en face de lui s’amusait à faire ressurgir de vieux souvenirs de son passé. Il mentirait s’il niait le fait qu’il affectionnait cela. Il lâcha un petit sourire en coin et regarda la jeune élue droit dans les yeux.

« Je vous apprécie de plus en plus, Ms. Geleerde. Très bien jouons selon vos règles, cependant sachez une chose, je n’ai encore jamais perdu un seul jeu depuis mon arrivée. Peu importe sa nature ou ses failles. Si vous êtes toujours partante, je vous écoute~ »  



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Mar 24 Fév - 2:10


BIENVENU A CHIKAI

UN P'TIT VERRE POUR LA ROUTE ?






- Je ressens chez vous une certaine déception, Schneiden. Croyez bien que je comprends cette frustration, c'est mon cas, également. Ne pas savoir précisément l'origine du pouvoir de mes ancêtres, m'a toujours fortement désolée. Mais avec mon expérience, j'ai su en développer un, tout particulier...


La louve gardait la suite de son histoire pour plus tard. Elle n'allait pas tout dire maintenant, ça n'en serait que décevant.

- Je suis surprise que vous m'ayez montré votre pouvoir aussi rapidement. Surtout avec les tensions qui baigne le monde de Kosaten, vous devriez sans doute faire plus preuve de vigilance. Je suis certes de Seika, comme vous, mais vous ignorez encore beaucoup de chose à mon sujet.

La jeune femme était amusée de la situation. Schneiden l'intéressait, elle ne le voyait pas comme un ennemi, en toute honnêteté. Peut-être serait-il un bon compagnon de route, afin de combattre à ses côtés. Pour la demoiselle, c'était une habitude de jouer avec les nouveaux venus. Dans son monde d'origine, Geleerde était une habituée de ce genre de chose : quand un louveteau venait agrandir les rangs de la meute, ses compagnons et elle-même, initiait la jeune recrue à l'aide de quelques taquineries, propre aux loups. La plupart du temps, il s'agissait de quelques bagarres, très amicale. C'était même une forme d'affection, il ne fallait pas voir cela comme des réprimandes, mais plutôt une façon de se souhaiter la bienvenue. Par la suite, le louveteau était accepté et aimé de toute la meute, le considérant tous comme leur propre enfant.

Avant de démarrer le jeu, Geleerde daigna malgré tout à répondre à la première question de Schneiden :

- C'est exact. Ils existent différentes races qui vivent dans mon monde d'origine, en dehors de la mienne et celle des Faucheuses. Nous avons les Brujha, les Séliphiens, les Anardoks, les Filkers et bien d'autres encore. Mais si je devais vous décrire toutes leurs caractéristiques, nous en aurions pour des siècles !

La louve riait de bon cœur. Elle éprouvait du plaisir à offrir ses connaissances concernant son propre monde. Geleerde était habituellement, celle qui posait les questions, afin de dévorer tout ce qu'il lui était possible en terme de savoir.

- Mais si ça vous intéresse réellement, je vous en parlerais sans doute un jour.

Geleerde ne voyait pas de problème à l'idée d'expliquer à Schneiden ce genre de chose, ce n'était pas un danger pour la louve si elle exposait ses connaissances sur les autres créatures peuplant son monde. De part ses instincts animal, la louve voyait clairement que cela intéressait Schneiden et que si elle ne répondait que partiellement, l'homme en était grandement frustré.

Lorsque la jeune femme vit Schneiden répondre à sa question en riant, elle arqua légèrement un sourcil interrogateur. Avait-elle dit quelque chose d'amusant en lui  proposant de jouer ? Elle fut satisfaite de sa réponse, lorsqu'il annonça qu'il était partant et lui répondit avec un sourire amusée, tout en gardant un certain sérieux.


- Vous me flattez, Schneiden. Mais la galanterie ne sera pas demandée pour ce que j'ai à vous offrir.


Elle fit de nouveau signe au tavernier, qui, bien que ce soit son métier, était parfois un peu agacé qu'on l'appel à tout bout de temps et lui murmura quelques mots à l'oreille. Aussitôt, le tavernier feint la surprise, puis ria à gorge déployée en tapant l'épaule de la louve, et retourna vers ses réserves. La main de ce si grand homme, fit basculée légèrement la louve, c'est qu'il portait son poids, la bestiole.

Au même instant, Geleerde avait prit un peu plus ses aises et avait maintenant, les deux bras posés chacun sur les chaises avoisinantes. Il ne manquait plus qu'elle mette les pieds sur la table et elle était chez elle. La jeune femme reporta son attention vers Schneiden, son sourire toujours présent. Son regard était profond, presque hypnotisant. Elle était plutôt courtisée dans son monde, son regard rubis n'avaient pas attiser le feu que seulement de ses yeux. Mais ça n'avait aucune importance, ici, elle ne cherchait pas cela. Geleerde porta par la suite, son attention vers Myria.

- Ne croyez-vous pas que votre protégée serait mieux dans son lit ? Nos discours ne doivent pas vraiment la divertir.

Avant même que Schneiden ne pu répondre, le tavernier revint de nouveau vers leur table. Il emportait avec lui, une bouteille que Schneiden ne connaissait que trop bien et que Geleerde avait eu le « plaisir » de découvrir un peu plus tôt.

- Vous allez m'en dire des nouvelles Schneiden. C'est un jeu que j'affectionne tout particulièrement, bien de chez moi.

Geleerde rit de nouveau, pendant que le tavernier déposa la bouteille d'alcool ainsi qu'un dès de 20. L'homme ne pouvait toujours pas s'empêcher de rire encore en pensant à ce que lui avait dit la demoiselle. Cette bouteille, était précisément l'alcool qu'elle avait demandé quand elle était arrivée ici et que Schneiden, s'était satisfait de ne rien lui dire concernant ce breuvage des plus immondes.

- Vous qui vouliez en savoir plus sur mon monde, vous serez servit.


Avec un sourire, Geleerde prit le dès en main et ajouta :

- Puisque que certaines choses ne sont pas présente dans ce monde pour nous permettre de jouer correctement, je vous fais la version courte : chacun notre tour, nous jetterons le dès. Celui qui a le plus grand nombre au premier tour, choisi les nombres pairs ou les impairs. Si vous avez pris les nombres pairs, vous devez, lors de vos prochains tours, à l'aide des dès, faire des nombres uniquement impairs et vice versa pour moi. Lorsque l'un de nous obtient un nombre qui ne lui appartient pas, il devra boire un verre cul sec, de ce succulent breuvage que notre cher ami, ici présent, nous as fait le plaisir de nous apporter. A chaque tour, le perdant devra répondre à une question venant de la part de son adversaire. Bien évidemment, vous vous doutez bien que nos pouvoirs sont interdits, donc, n'utilisez pas le vôtre afin que cela soit à votre avantage. Je vous préviens, je le saurais. Après tout, vous ne connaissez encore rien de mes pouvoirs. Avez-vous bien tout saisi, Schneiden ?


La jeune femme, volontairement, avait expliqué les règles du jeu avec un débit de parole très rapide, sans s'arrêter. Elle comptait également sur sa maîtrise du bluff,  afin que Schneiden ne soit pas tenté d'utiliser son pouvoir et profitant qu'il ne connaissait rien du sien, pour inventer tout ce qu'il lui serait à son avantage. Aussitôt qu'elle est posée sa question, elle lança le dès, tout en plongeant son regard dans celui de Schneiden.






Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1328
Yens : 4131
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 91
avatar
Maître du jeu Fondatrice du forum

- http://rp-manga.forum-canada.com



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Mar 24 Fév - 2:10

Le membre 'Geleerde' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'D20' : 10
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Mar 24 Fév - 3:52


• Rencontre •


L’élu arqua un sourcil en entendant la jeune femme. Elle avait donc bien développée une capacité qui lui était propre. Cela l’intrigua mais il ne poussa pas plus loin que ça. Il avait bien comprit qu’elle ne s’ouvrirait pas a lui s’il lui forçait la main. Elle le sermonna ensuite sur sa prétendue négligence, bien qu’elle ait soulevé de bons points il semblerait que sa preuve de bonne volonté et de confiance n’ait pas porté ses fruits. De toute façon le concept de maîtrise spatiale était très abstrait et il était certain qu’elle-même ne s’imaginait pas toute l’étendue de ses pouvoirs. Comme l’océan dont on maitrisait partiellement la surface mais aucunement les fonds abyssal.

Elle se mit ensuite à parler des races qui peuplaient son monde. Pour lui ce n’étaient que des noms exotique sans aucune forme ni apparence. Des bêtes qui nourrissaient un imaginaire de plus en plus grandissant. Il remarqua que Mirya avait  à fini son repas et dut se résigner avec un soupir à accepter les paroles de la jeune érudite. Elle avait raison, cela prendrait trop de temps et avec la petite à côté il ne pouvait pas se permettre de rester ici indéfiniment. Elle lui redonna tout de fois espoir avec sa prochaine phrase.

« Je vous prend donc au mot Ms. Geleerde, nous continuerons l’histoire de votre monde un autre jour »

Elle lui fit finalement part de son jeu en faisant venir le tavernier et lui donna les instructions à suivre. Il ne lui fallut pas plus de deux seconde avant de rire à gorge déployée. Il était curieux maintenant, qu’est ce qu’elle avait bien put dire pour qu’un de ses compagnons de taverne lui lance un pareil regard moqueur ? Cette impression de malaise grandit quand il la vit prendre ses aises en accoudant ses bras sur les chaises adjacents. Elle lui fit aussi remarquer que sa petite protégée devrait plutôt rentrer se coucher plutôt que d’écouter leur discours qui lui était aussi intéressant qu’un cours sur les différentes pensées politiques de chaque royaume. Elle commençait d’ailleurs à montrer différents signes de fatigue. Il se montra hésitant dans la réponse mais fit finalement appel à son ami qui revenait avec une série de boissons et une paire de dés.

« Chef ! Est-ce que par hasard vous auriez une chambre de libre à l’étage pour Mirya ? »

« Pas de problème ! Je devrais avoir ça ! »

Il baissa son regard vers Mirya et lui chuchota doucement.

« Je finis notre conversation et je viendrais te chercher, d’accord ? »

« Hm… »

Elle répondit avec un petit hochement de tête, trop fatiguée pour rétorquer avec sa fougue habituelle. Il lui ébouriffa le haut du crane et elle se dirigea vers l’étage au-dessus, accompagnée par la femme du gérant de l’endroit. Il lança un regard de remerciement à cette dernière qu’elle lui renvoya avec un petit sourire. Apres un dernier regard en direction de sa petite protégée, Schneiden se recentra sur son homologue féminin.




Il la regarda avec défiance et amusement, si elle voulait l’impressionner elle devra lui montrer plus qu’un jeu d’alcool et un dé. Il écouta attentivement toutes les règles du jeu. Bien qu’elles étaient simples, le coût suite à une défaite n’en restait pas moins fatal. Une gorgée du pire alcool que l’on pouvait trouver sur tout Kosaten. Il en va s’en dire qu’il était hors de question qu’il ingurgite ce liquide infect. Heureusement, il ne lui dit pas que ses victoires était dut au faite de l’utilisation de ses pouvoirs. Ce jeu n’allait pas faire exception.

Il ne broncha même pas sous l’avertissement qu’elle lui lança. Sans une conscience ou une sensibilité de l’espace environnant extrêmement développée, il était impossible de sentir la supercherie se dérouler devant ses yeux. De plus sa réaction concernant ses pouvoirs lui indiquait que ses pouvoirs étaient un concept novateur pour elle. Pour résumé, la probabilité qu’elle possède la capacité nécessaire pour dénoncer la supercherie était de… zéro.

« Si vos pouvoirs sensitifs sont si développés, vous avez sans doute remarqué que j’utilise les miens depuis le moment ou vous êtes entré dans cette taverne, n’est-ce pas ? »

Un bluff bien évidement mais ça elle n’avait pas besoin de le savoir. Il était toujours bon de semer la confusion dans l’esprit de son adversaire. Il voulait voir si elle allait tomber dans le panneau.

« Ne vous inquiétez pas, c’est simplement une barrière que j’érige dans un certain périmètre pour m’assurer de tout ce qui rentre ou sort de cet espace »

Encore un autre mensonge mais après tout un bon mensonge était un mensonge bien construit et proche de la réalité. Bien que ça conscience spatiale lui permettait réellement de sentir tous les corps dans l’espace environnant, c’était comme une perception personnelle et non pas une sorte de barrière mise en place manuellement.

Suite à cela, elle lança le dé tout en l’observant droit dans les yeux comme essayer pour déceler toute tricherie. Il rétorqua en lui lançant un petit sourire taquin en coin. S’il ne se faisait pas prendre, ce n’était pas considéré comme de la triche mais comme de la chance ou ses capacités en tant que joueur. Elle allait apprendre à ses dépens qu’il avait une chance et de capacités étonnamment élevés.

« Pas mal »

Le dé de la jeune femme s’arrêta sur le dix. Apres quelques secondes ce fut au tour du maître de l’espace de prendre possession du dé. Il imita les gestes précédents de sa compagne élue et la fixa droit dans les yeux, comme pour lui prouver sa bonne foi. Il lança finalement le dé en plongeant son regard de cendre dans celui de couleur rubis de la jeune femme.

La bataille avait déjà commencée.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1328
Yens : 4131
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 91
avatar
Maître du jeu Fondatrice du forum

- http://rp-manga.forum-canada.com



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Mar 24 Fév - 3:52

Le membre 'Schneiden' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'D20' : 18
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Mar 24 Fév - 4:59


BIENVENU A CHIKAI

UN P'TIT VERRE POUR LA ROUTE ?




Geleerde lui fit signe qu'elle était d'accord, ils auraient tout le temps pour mieux en discuter, le moment opportun.

- Ce n'est peut-être pas une bonne façon de vous montrer ma gratitude envers vous, après tout ce que vous m'avez appris sur ce monde. Il ne faut pas m'en vouloir, c'est ma nature. J'aime le jeu, le goût du défi. Et puisque vous êtes enclin à répondre à toutes mes questions, j'aimerais obtenir une difficulté supplémentaire pour me les acquérir. Car après tout, ne suis-je pas une conquérante ?

La louve lui décerna un petit sourire provocateur et amusée. Elle aurait volontiers passée toute la nuit avec Schneiden à discuter de leurs mondes respectifs, mais également de Kosaten, qui était désormais, le leur. Mais il fallait apporter un peu de challenge dans tout cela et il semblerait qu'appartenir de Seika, était une bonne chose pour ce genre de situation.

Geleerde fit signe à Myria pour lui souhaiter une bonne nuit et reporta de nouveau son attention à Schneiden. Sans le savoir, l'homme qui lui faisait face était lui aussi en train de bluffer sur ses propres capacités. D'un point vue uniquement spectateur, la situation devait être fortement amusante et divertissante. Lorsque Schneiden fit croire à la louve qu'il utilisait depuis le début, son pouvoir, elle fut avertie à l'aide de son sixième sens animal, sans réellement savoir de quoi il en était question. Dans son monde, le bluff ne pouvait pas fonctionner sur elle, cette dernière était passée experte dans cette matière. Elle n'était pas érudit pour rien, tout de même. Mais à Kosaten, les choses étaient différentes. Les gens en premier lieu, elle ne connaissait rien des coutumes, de leurs personnalités, sans compter ses pouvoirs qui étaient bien trop diminués.

Afin d'éviter de se piéger elle-même, la louve esquiva la première question de Schneiden. Si Geleerde lui disait qu'elle savait pertinemment et ce, depuis le début qu'il utilisait ses pouvoirs et que ce dernier était en train de bluffer, il allait aussitôt saisir qu'elle avait menti. A contrario, si la demoiselle annonçait fièrement que Schneiden lui mentait et qu'il utilisait en réalité, son pouvoir, elle serait perdante.


Des deux réponses, aucune n'était bonne.

A cette pensée, elle se perdit dans un rire incontrôlable. Un adversaire intéressant, ce Schneiden, décidément.

- Nous sommes actuellement en train de jouer, afin de nous divertir, nous, êtres en soif constante de savoir. J'imagine que vous aussi, vous ne souhaiteriez pas que les choses vous vienne tout cuit dans le bec ? Il faut savoir se battre pour acquérir de nouvelles choses. Les réponses à nos questions seront bien plus exquises ainsi.


Un peu de compliment ne faisait pas de mal à personne après tout, si elle pouvait le faire entrer dans son jeu. Et en toute franchise, dans ce cas précis, elle ne mentait pas.

- Vous attisez ma curiosité qui avait disparue depuis bien longtemps, Schneiden. Rassurez-moi et dites-moi que vous avez encore bien d'autres choses à me montrer, vous concernant...

Croisant les doigts et prenant appui sur la table, Geleerde posa sa tête sur le haut de ses mains, son sourire sans cesse présent et regardant toujours dans les yeux Schneiden. Quand il lança le dès, la louve baissa les yeux pour voir qu'il avait fait un 18, elle eu un rictus amusée tout en soufflant sur ses mèches rebelles qui lui voilaient les yeux. Quelques clients, curieux de la situation, commencèrent à former un cercle autour des deux protagonistes.

- Je vois. Vous êtes donc celui qui va démarrer notre partie. Allez-y, dites moi ce que vous allez prendre. Pair... Ou impair... Schneiden ?







Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Mar 24 Fév - 5:48


• Rencontre •


La jeune femme en face de lui faisait honneur à sa réputation de conquérante à vouloir ajouter de la difficulté la où il n’y en avait pas. Personnellement il ne comprenait pas ce genre de comportement mais il ne la jugera pas sur ce seul fait, il se contentera de l’accepter comme elle était.

L’érudite essaya ensuite de détourner subtilement la conversation pour pouvoir esquiver sa question. Malheureusement cela ne marcha pas sur Schneiden qui était observateur et curieux dans sa nature. Bien que c’était un bon plan d’action contre un simplet a la mémoire courte, c’était beaucoup moins efficace contre une personne comme lui et elle. Ne pas lui répondre était aussi suspect qu’un homme encapuchonné tentant de s’échapper d’une scène de crime en panique. Cela ne pouvait signifier qu’une seule chose, elle ne pouvait pas sentir l’activation des ses pouvoirs comme elle le prétendait. Parfait. Schneiden ne lui fit pas la remarque, la laissant croire qu’il avait lui aussi oublier sa question.

Si elle voulait comprendre la supercherie qui allait venir, elle allait devoir faire marcher ses méninges puisqu’elle n’avait pas les capacités nécessaires pour détecter ses pouvoirs. Même si il ne la connaissait pas depuis longtemps, il savait qu’il y avait toujours la possibilité qu’elle découvre le poteau-rose. Si elle utilisait correctement tous les outils à sa disposition, cela était encore possible.

« Je suis personnellement contre la violence Ms. Geleerde~ »

Il sorti une petite blague pour entrer dans son jeu et détendre un peu plus l’atmosphère. La jeune femme l’observa ensuite du coin de l’œil et lui dit ce qu’il l’intriguait de la même façon qu’elle l’intrigua. Elle ne silla pas quand elle plongea son regard dans le sien, le soutenant même.

« On dirait bien qu’il n’y a pas que les mondes qui ont un équivalent parallèle, Ms. Geleerde. Vous engendrez chez moi la même curiosité que celle que j'engendre en vous »

Schneiden balança le dé et laissa faire la chance pour le moment. Cela n’allait pas durer malheureusement pour sa compagne de beuverie. Il tira un dix-huit. Même la chance semblait lui sourire aujourd’hui. Il laissa échapper un petit rire alors qu’une foule de client commençait à se regrouper tout autour de la table. Il semblerait que leur petit défi commençait à attirer l’attention d’un beau petit monde.  

« Eh bien commençons notre petite fête Ms. Geleerde. Pour répondre a votre je vais prendre les nombres pairs. Le chiffre zéro ma toujours fasciné après tout »

Il reprit une seconde fois le dé et laissa encore une fois les mains de dame chance faire leur travail.  





Hrp:
Je te propose de condenser un maximum nos textes le temps du jeu d'alcool. Ce sera plus rapide et moins lourds pour notre futur correcteur.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1328
Yens : 4131
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 91
avatar
Maître du jeu Fondatrice du forum

- http://rp-manga.forum-canada.com



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Mar 24 Fév - 5:48

Le membre 'Schneiden' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'D20' : 20
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Mar 24 Fév - 6:14


BIENVENU A CHIKAI

UN P'TIT VERRE POUR LA ROUTE ?




Ainsi, Schneiden avait décidé de prendre les nombres pairs. Il lui faudrait donc qu'il ne fasse que des nombres impairs pour que ce dernier, l'emporte. Lorsque son partenaire eut lancé le dès, la louve ne retint pas son sourire victorieux. La première question lui était destinée. Quelques clients sifflèrent, tous amusés par la situation.

- Navrée, mon cher. Vous buvez. Cul sec, je vous prie. Allez-y, appréciez donc, comme moi-même j'ai pu apprécier ce breuvage quelques heures plus tôt.

La louve reposa ses mains sur la table, les doigts toujours croisés entre eux. Sourire aux lèvres.

- Voici ma prochaine question : quel est votre but à Kosaten ? Vous devez me répondre rapidement. Je vais lancer le dès à mon tour pour que nous gagnions du temps.


Elle se contenterait d'une question simple. Et si la chance serait avec elle, cette dernière pourrait aller un peu plus loin dans son interrogatoire amical. Attrapant le dès, elle le lança, avec une certaine appréhension. Si Geleerde faisait un nombre impair, elle devrait boire. Sinon, Schneiden devra de nouveau se servir un second verre et continuer de répondre à ses questions.


Spoiler:
 




Dernière édition par Geleerde le Mar 24 Fév - 6:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1328
Yens : 4131
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 91
avatar
Maître du jeu Fondatrice du forum

- http://rp-manga.forum-canada.com



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Mar 24 Fév - 6:14

Le membre 'Geleerde' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'D20' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Mar 24 Fév - 6:43


• Rencontre •


Le dé s’arrêta sur le vingt ce qui entraîna le fou rire de la salle ainsi qu’un sourire victorieux sur le visage de la jeune femme qui le faisait face. Schneiden grimaça extérieurement, bien qu’intérieurement il souriait. Il n’avait rien à craindre. Tant qu’elle ne découvrait pas son plan, il était relativement sauf du liquide putride.

Il sourit en entendant la question que lui posa la jeune femme. L’ancien lui n’aurait sans doute pas été capable de répondre complètement à cette question. Par contre, son objectif présent était plus que clair.

« Protéger les miens »

La réponse fut courte et direct, sans aucune once de plaisanterie, uniquement une douce sincérité. Son regard vagabonda en direction l’étage ou se trouvait Mirya. Il se reprit aux bouts de quelques secondes et agrippa le verre qu’il amena directement à ses lèvres. C’est à ce moment-là que le tour de magie opéra. D’un coup sec il avala tout le contenu du verre et l’auditoire put entendre avec dégout le son d’un liquide qui se frayait un chemin dans son œsophage. Quand il eut fini, Schneiden claqua le verre sur la table.

« Dégoutant »

Il s’essuya la bouche d’un revers du manche et regarda sa compagne dans les yeux.

« A votre tour Ms. Geleerde »

Il regarda avec déception quand il vit que la jeune érudite s’en sortait sans devoir ingurgiter l’échec qu’ils osaient qualifier de boisson. Pas qu’il puisse vraiment se plaindre. Contrairement à lui, dame chance n’allait pas rester éternellement de son côté. Il réitéra une seconde fois le procédé et avala d'une traite le contenu du verre.

« Vous êtes plutôt chanceuse Ms. Geleerde, bravo »

Il se saisit à son tour du dé et espéra que dame chance allait lui sourire. Ce ne serait pas drôle si son homologue était la seule à pouvoir poser les questions.





Dernière édition par Schneiden le Mar 24 Fév - 7:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1328
Yens : 4131
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 91
avatar
Maître du jeu Fondatrice du forum

- http://rp-manga.forum-canada.com



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Mar 24 Fév - 6:43

Le membre 'Schneiden' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'D20' : 13
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Mar 24 Fév - 6:57


BIENVENU A CHIKAI

UN P'TIT VERRE POUR LA ROUTE ?




Par deux fois, Geleerde eu la chance de tomber sur les bons nombres. Malgré le bruit qui entourait nos deux protagonistes, la louve écoutait attentivement son interlocuteur. La réponse de Schneiden la fit sourire, mais pour la première fois, d'un air serein et doux. Protéger les siens...


- Excellente réponse, Schneiden.



Combien de fois avait-elle dit cela, lors des batailles contre sa meute et les Faucheuses. Ses frères d'armes, son apprenti, sa famille, son bras droit. Tous faisait partie de sa raison de vivre en plus de détruire Valkyrja. C'était eux qui était sa force, pour mener son clan, vers la victoire. Schneiden bu le deuxième verre qui lui était attribué et Geleerde enchaîna aussitôt :

- Ma deuxième question : Comment avez-vous retrouvé la semi-puissance de votre pouvoir d'origine ?

Elle surveilla de près que Schneiden était en train de bien boire le contenu et ne remarqua absolument rien d'étrange. Dommage pour elle. C'était désormais son tour de boire. Observant la foule qui était en train de l'encourager, elle attrapa le verre, le leva en direction de Schneiden comme si elle souhaitait trinquer avec lui et bu d'une traite le breuvage infâme... Non, infâme était bien trop faible pour décrire cet alcool sorti tout droit des 7 enfers de Dante.

- Posez-votre question, mon ami.


Elle attrapa une nouvelle fois le dès et le lança. Avec ce jeu, il fallait faire aussi vite que possible.




Dernière édition par Geleerde le Mar 24 Fév - 7:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1328
Yens : 4131
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 91
avatar
Maître du jeu Fondatrice du forum

- http://rp-manga.forum-canada.com



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    Mar 24 Fév - 6:57

Le membre 'Geleerde' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'D20' : 17
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden    

Revenir en haut Aller en bas
Arrivée à Chikai - Geleerde / Schneiden
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Zorro est arrivée... sans se presser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.